Arts, loisir, vie pratique => Arts (peinture, sculpture, etc...) (1030 livres critiqués)


Page 1 de 21 Suivante Fin

couverture

Ernest Pignon-Ernest de André Velter

critiqué par JPGP - (76 ans)

"Lecture" d'Ernest Pignon-Ernest par André Velter

7 etoiles
Ernest Pignon Ernest aime réexplorer les cités ainsi que les détresses humaines de puis les années 60 70 jusqu'à notre monde actuel. Au centre de ces visions le plasticien monta divers "tombeaux" pour et par exemple glorifier Rimbaud ou Pasolini Pour ce créateur Pasolini a annoncé la société dans laquelle nous vivons aujourd’hui, c'était...

couverture

Les mains d'Hannah: Liberté illimitée pour Hannah Höch de Perrine Le Querrec

critiqué par JPGP - (76 ans)

Hannah Höch la Dadaïste par Perrine Le Querrec

9 etoiles
Perrine Le Querrec est une perfectionniste. Son livre sur l’artiste dadaïste Hanna Höch (1889 - 1978) le prouve en rappelant au passage combien ce mouvement d'avant-garde ne laissait pas forcément une place de choix aux créatrices femmes. Si bien qu'elle fut une exception. Proche de son ami Kurt Schwitters son oeuvre littéraire et plastique...

couverture

Racontez l'art! Art moderne. Des Fauves aux performeurs de Adam Biro, Karine Douplitzky

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 55 ans)

ART MODERNE ET (UN AUTRE LIVRE) POUR RIEN?

5 etoiles
M. Adam BIRO (*1941), écrivain et éditeur de livres d’art, et Mme. Karine DOUPLITZKY nous proposent ici le deuxième volume de leur série consacrée à l’histoire de l’art, nous présentant cette fois l’art du XXe S. et l’art moderne, du fauvisme aux années 1970. C’est une histoire de l'art originale, remplie d'anecdotes, qui nous invite...

couverture

Vraiment peindre de Gérard Garouste, Catherine Grenier

critiqué par Veneziano - (Paris - 45 ans)

D'une enfance difficile à une grande créativité

9 etoiles
Gérard Garouste a connu une enfance marquée par la dyslexie, les difficultés scolaires subséquentes, la dépression précoce, une jeunesse chaotique. Et le passage à l'art l'a aidé à s'en sortir. Il a commencé dans le figuratif, le réalisme. Il a été inspiré par les enluminures, l'art médiéval, le moment de vérité de l'auto-portrait. Sous l'influence...

couverture

Économie Domestique de Anne Van der Linden

critiqué par JPGP - (76 ans)

Poupées brisées, diablesses et fées d'Anne Van Der Linden

9 etoiles
Anne Van Der Linden (cofondatrice de la revue Freak Wave) met le paquet. Disons le tout cru : ses femmes sont des mangeuses d’hommes et de leurs phallus qui ne se cachent plus. Sinon entre leurs cuisses ou dans leurs bouches. Sans autre dieu elles les habitent avec air grave et soupirs mais parfois avec un...

couverture

Les génies du faux de Cathy Robin

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 55 ans)

QUAND LE FAUX REMPLACE… LE VRAI!

7 etoiles
Le faux dans l’art existe depuis la nuit des temps et est «traqué» depuis l’Empire romain. Ce que beaucoup ignorent par contre c’est que les falsifications dans l'art concernent… tous les domaines! Et oui, loin de la peinture, la monnaie, la sculpture… On découvrira dans ce livre que les faux se débusquent aussi dans les…...

couverture

Gertrude Stein de Philippe Blanchon

critiqué par Veneziano - (Paris - 45 ans)

Une influenceuse de l'art contemporain à Paris

9 etoiles
Gertrude Stein, écrivaine américaine installée à Paris, a promu les artistes qu'elle estimait, dans la première moitié du XXe siècle. Parmi eux figura Picasso, il y eut aussi Picabia et Juan Gris ; elle côtoie maints collectionneurs; et son influence s'est avérée grandissante. Intellectuelle austère aux goûts excentrique, elle a fini par faire la...

couverture

Le long des fissures de Patricia Cartereau, Eric Pessan

critiqué par JPGP - (76 ans)

Le chemin du soleil

8 etoiles
Une nouvelle fois Patricia Cartereau et Eric Pessan ont mêlé leur pratique en écrivant seuls ou ensemble et toujours selon le même principe : il ne sera jamais indiqué qui a effectué quel texte ou quel dessin (aquarelle, crayons de couleur, encre de chine). Ces travaux le long des fissures témoignent de deux regards...

couverture

Philippe Cognée de Julie Chaizemartin, Marc Donnadieu, Guy Tosatto

critiqué par JPGP - (76 ans)

Philippe Cognée : parcours

8 etoiles
Comme le prouve ce livre, dans l'oeuvre de Philippe Cognée tout se passe comme s'il fallait éviter que les chose, les sujets, les thèmes ne se ramassent complètement. C'est pourquoi au coeur même de la matière peinture, l'artiste atteint à la fois une densité de vide et une densité de vue en un...

couverture

Le corps et l'anagramme de Hans Bellmer

critiqué par JPGP - (76 ans)

Bellmer et les poupées brisées

10 etoiles
« Avec l’avènement en 1933-1934 du fascisme en Allemagne, cessation de tout travail utilitaire. Début de la construction de la poupée. » écrit Hans Bellmer en sa sa volonté d’œuvrer à une destitution des autorités paternelles et politiques : autrement dit à un démontage et à un remontage des corps, pour tendre vers...

couverture

Thomas Hirschhorn, Robert Walser-Sculpture de Kathleen Bühler

critiqué par JPGP - (76 ans)

Thomas Hirschorn et Robet Xalser

6 etoiles
Ce livre revient sur une oeuvre majeure quoique provisoire. Pendant 3 mois la ville de Biel/Bienne - citée la plus bilingue - a proposé un genre très spécial d'évènement et de sculpture. Non seulement parce qu'elle est le fruit du travail d'un des plus grands artiste suisse contemporain (Thomas Hirschorn) mais parce qu'elle...

couverture

Thomas Demand The Complete Papers de Christy Lange

critiqué par JPGP - (76 ans)

Les visions d'ensemble et revue de détails de Thomas Demanf

7 etoiles
Par tailles, découpes du réel et emprises sur le temps Thomas Demand crée des architectures poétiques et improbables. Les objets deviennent moins des prétextes que des puits sans fond. De là où « ça bringuebale » jaillissent des structures aussi impeccables que drôles mais de manière insidieuse. Les carcasses de notre univers permet des...

couverture

Brancusi et Marthe, ou l'histoire d'amour entre Tantan et Tonton: Correspondance de Constantin Brancusi, Marthe Lebherz

critiqué par JPGP - (76 ans)

Brancusi et l'amour

8 etoiles
A lire cette correspondance enflammée une question demeure : Brancusi n’était-il pas bipolaire ? D’autant qu’au même moment paraissent les lettres (si elles peuvent se nommer entre autres puisqu’il s’agit plus de simples billets), échangées avec Marcel Duchamp. Pour celui qui, d’Amérique, s’occupe du sculpteur resté confiné à Paris, les mots sont convenus, hâtifs, lardés...

couverture

Torbjorn Rodland Confabulations de Torbjorn Rodland

critiqué par JPGP - (76 ans)

Torbjørn Rødland l'arpète du monde

7 etoiles
Torbjørn Rødland montre par petits pans non seulement le tout de l’art et de la vie en affirmant que « l’abstraction n’est jamais au départ mais bien à l’arrivée ». Il considère l’âme comme une vue de l’esprit. De quoi - diront certains - aller droit dans le mur. D’autant que le photographe y invite....

couverture

Stairs etc de Marianne Mueller

critiqué par JPGP - (76 ans)

Marianne Mueller là où finit le désert

8 etoiles
La Zurichoise Marianne Mueller a toujours eu la mélancolie en horreur car sous son poids toute forme se retire comme un escargot dans sa coquille. Son art n’est donc gastéropode : il est antipodiste. Il fait plutôt ami-ami avec ce qui s’éloigne d’un réalisme stagnant et nostalgique. S'immisçant dans les éléments du réel l’artiste...

couverture

Horizon Véronique Caye de Paul Ardenne, Barbara Polla

critiqué par JPGP - (76 ans)

Eloge de Véronique Caye

7 etoiles
A Véronique Caye, Barbara Polla envoie une lettre "d'amour" en hommage aux vies que l'auteur partage avec la créatrice d'images - "Pas n’importe quelles images !" précise-t-elle avant de dresser le registre des aimantations des comparses en amitié et travail : les images bien sûr mais aussi la poésie, la musique : "Ton père,...

couverture

Dictionnaire amoureux des musées de Anne-Laure Béatrix

critiqué par Veneziano - (Paris - 45 ans)

Ce qui y attire, ce qu'il faut y voir

8 etoiles
Cette historienne est devenue administratrice de musées et s'est depuis lors intéressée à la légitimité de ces institutions, alors que leurs publics n'ont jamais cessé d'évoluer. L'analyse scientifique reste incontournable, et c'est le travail des conservateurs, commissaires d'expositions, d'administratifs ; mais la subjectivité de goûts, l'attractivité des lieux et oeuvres sont devenues fort importantes. Aussi...

couverture

Manuel Müller sculpteur de Jacques Chessex, Françoise Jaunin, Jean-Marie Reynier, Bertrand Schmid, Michel Thévoz

critiqué par JPGP - (76 ans)

Manuel Mûller l'enchanteur nourrissant

7 etoiles
Difficile de classifier les sculptures et gravures de Manuel Müller tant son oeuvre exceptionnelle échappe à tous les tiroirs de rangement. Pour le critique Jaunin un seul mot n'est possible : "La seule qualification qui puisse le définir n’existe qu’en allemand: Einzelgänger. Le mot est aussi beau qu’intraduisible. Promeneur solitaire serait sans doute ce qui...

couverture

Dessins 2007-2009 de Valerio Adami

critiqué par JPGP - (76 ans)

Valerio Adami : la,gage ou style ?

8 etoiles
Les nouvelles toiles de Valerio Adami restent fidèles au langage du créateur et à sa vision introspective et philosophique. Chacune sont des lieux provisoires et presque chimériques aux appels plus ou moins plombés. Surgissant, venant de loin un espace de pulsion crée un contraste entre les lignes et les plages de couleur. Tout...

couverture

Alechinsky: Les ateliers du Midi de Daniel Abadie, Pierre Alechinsky, Hélène Cixous

critiqué par JPGP - (76 ans)

Pierre Alechinsky graphismes-peintures

7 etoiles
Pierre Alechinsky est devenu un des rares peintres dont se reconnait la "marque" hors des cercles artistiques. Sur le papier pelure posé à terre les couleurs et les formes emplissent le support sous forme de répétitions ou plutôt de variations. Il s’agit pour le créateur de tracer, tracer encore en induction à la qualité...

couverture

Dictionnaire des peintres de l'Ecole liégeoise du paysage de Jacques Goijen

critiqué par Alceste - (Liège - 61 ans)

La porte d'entrée vers la peinture liégeoise d'autrefois

10 etoiles
"Exegi monumentum aere perennius - J´ai érigé un monument plus durable que l´airain" s’écriait le bon Horace en jetant un regard rétrospectif sur son œuvre poétique. C’est à bon droit que Jacques Goijen pourrait reprendre cette exclamation à son compte, tant son dictionnaire occupe une place unique dans l’édition d’art et ce à plus d’un...

couverture

Blanc : Histoire d'une couleur de Michel Pastoureau

critiqué par Veneziano - (Paris - 45 ans)

Religion, pureté et modernité

8 etoiles
Le blanc, sous l'Antiquité, s'est imposé comme couleur, au sein d'un triptyque avec le noir et le rouge, où il est mis en contraste, en opposition. Puis il est apparu comme la couleur qui pâlit, au point que l'Antiquité et le Moyen-Age sont passés pour d'austères couleurs blanches, des ondes délavées. Puis le blanc est...

couverture

Sophie Calle de Clément Chéroux

critiqué par Veneziano - (Paris - 45 ans)

Histoires et intimités dans l'art contemporain

8 etoiles
Dans ses oeuvres, Sophie Calle aime raconter des historie, filer des anecdotes, rendre compte d'enquêtes, rendre compte d'éléments d'intimité. Sans jamais rentrer dans du pathos du mauvais goût, elle livres des photos et commentaires incongrus, décalés, sensibles, le contexte et les circonstances de ces tranches de vie intriguant davantage que les photos elles-mêmes. Ce petit...

couverture

Carnet(s) du lac de Ariane Epars

critiqué par JPGP - (76 ans)

Ariane Epars à sa fenêtre

7 etoiles
Ariane Epars développe des projets en lien avec le temps et les lieux et ici l’histoire intime. Chaque jour, pendant une an à Cully où elle vit, l’artiste a décrit le paysage visible de sa fenêtre. Peu à peu l’identité du lieu prend corps par la succession des images instantanées. Cette opération devient un...

couverture

Diario in cucina. Isola di Simi, Grecia, 1967 de Daniel Spoerri

critiqué par JPGP - (76 ans)

Incontournable Daniel Spoerri

8 etoiles
Il y a cinquante ans avec ses « Tableaux-pièges » le Suisse Daniel Spoerri faisait une entrée fracassante par la grande porte de l’art. Avec le temps ce qu’ils ont gagné en beauté ont perdu en quotidienneté hasardeuse et immédiateté provocatrice. Mais qu’importe. Le beau est plus important que la subversion. Telle une chimère qui...

couverture

Eveil des oiseaux de Célia Houdart

critiqué par JPGP - (76 ans)

Celia Houdard belle captive

7 etoiles
Lors de ses résidences-invitations d’une semaine et pendant une année (2014) à Ermenonville au sein du parc Jean-Jacques Rousseau et dans le pavillon mis à sa disposition, la romancière Célia Houdard (on se souvient de son « Gil », P.O.L éditeur, Paris, 2015)a tenu pour la première fois un journal plus ou moins...

couverture

De l'Art Brut aux Beaux-Arts convulsifs de Jean Dubuffet, Marcel Moreau

critiqué par JPGP - (76 ans)

Dubuffet du brut au beau - et vice-versa

8 etoiles
Jean Dubuffet & Marcel Moreau irréguliers de la création aimaient parler de tout et de rien. Mais plus spécialement d'art et de littérature entre un air de musette d’Emile Vacher ou une session de Duke Ellington. Les lettres échangées et réunies ici et qui précèdent l'essai de Moreau sur son alter-égo ne proposent pas...

couverture

Trois soeurs de Agathe Rembauville-Nicolle, Lou Sarda, Théodora Méneur (Photographies)

critiqué par JPGP - (76 ans)

Lou Sarda et les amours

6 etoiles
Montée autour de l’héroïne shakespearienne, avec une sélection d’œuvres en grands et petits formats, le livre propose de glisser dans l’intimité de cette femme mythique sublime et tragique, depuis les portes de son palais jusqu’à sa dérive dans la rivière qui termine son existence et où le regard du voyeur lui-même se noie. Chaque prise et...

couverture

Peter Doig de Richard Shiff

critiqué par JPGP - (76 ans)

Peter Doig : jouer avec la peinture

6 etoiles
Artiste phare aux USA de la scène contemporaine, l'oœuvre de Doig reste néanmoins plus considérée comme produit pour galeries de Miami à gogos argentés que pour les grands musées même si l'artiste en devient une valeur sure. Il est vrai que l'œuvre - par sa figuration et ses couleurs - a de quoi...

couverture

Sa vie pour Picasso : Marie-Thérèse Walter de Brigitte Benkemoun

critiqué par Veneziano - (Paris - 45 ans)

Une des nombreuses compagnes de Picasso

9 etoiles
Marie-Thérèse Walter a rencontré Picasso par hasard ; mineure civilement mais majeure sexuellement, elle en est devenue la muse puis la maîtresse. Et le grand peintre a reproduit avec elle une mécanique presque habituelle. L'union a commencé par un amour possessif, presque obsessionnel, avant que la compagne adulée soit délaissée pour celle du moment. Née...

couverture

La grande encyclopédie des lieux sacrés de Collectif

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 33 ans)

Un beau voyage mais qui reste trop en surface

6 etoiles
Que ce soit des temples, des sanctuaires, des tombeaux, des églises ou bien encore des sites naturels, notre planète regorge de lieux sacrés dédiés à une ou plusieurs religions. En effet, la quasi-totalité des civilisations à travers le monde ont construit ou aménagé des lieux spécifiques pour leurs cultes, rites ou autres événements religieux allant...

couverture

Richard Heintz, peintre de l'Ardenne de Jules Bosmant

critiqué par Alceste - (Liège - 61 ans)

Heintz, le paysage transcendé

10 etoiles
C’est la Somme pour quiconque admire ou veut connaître le Prince de l’École liégeoise du paysage. Documenté, accessible, aussi fin sur la psychologie du personnage que rigoureux sur ses pérégrinations et ses rencontres, cet ouvrage doit certes être actualisé au regard de certaines avancées historiques et artistiques mais reste un enchantement par la...

couverture

Art et paysage de Amy Dempsey

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 55 ans)

«ART ET PAYSAGE» OU TOUT SIMPLEMENT «LAND ART»?

4 etoiles
Amy Jo DEMPSEY (*1963) est une universitaire indépendante et historienne de l'art et a écrit pour les catalogues d’exposition de divers musées de Londres, y compris la Tate Modern. Dans «Art et paysage», elle nous propose une sélection des plus importantes et «inspirantes» œuvres de ce mouvement. Ce livre nous propose une sélection d’œuvres d’art...

couverture

Schinkel de Martin Steffens

critiqué par Vince92 - (Zürich - 45 ans)

Néo-classique

7 etoiles
Figure centrale de l'architecture en Allemagne, Karl Friedrich Schninkel n'est pas très connu en France. Mort en 1841, l'architecte prussien a surtout construit dans son pays, et encore, le nombre de ses réalisations est assez limité. C'est le mérite de ce petit livre de la collection "Petite collection 2.0" de Taschen que d'attirer l'attention du...

couverture

Préhistoire. L'envers du temps de Rémi Labrusse

critiqué par Colen8 - (81 ans)

Une invention tragique

9 etoiles
Le récit biblique d’une création immuable s’est trouvé mis à mal après l’identification il n’y a guère plus de 200 ans, de fossiles d’espèces inconnues et de pierres taillées ayant dû faire office d’outils. Les certitudes d’un progrès initié au Néolithique, porté par le développement des techniques, par les vestiges de brillantes civilisations commencent à...

couverture

L'ABCdaire de l'art médiéval de Jean-Pierre Caillet

critiqué par Veneziano - (Paris - 45 ans)

Le gothique, sa symbolique, ses formes, son architecture

8 etoiles
L'art médiéval est peu connu et souvent mal considéré. Il est pourtant porteur d'une riche symbolique et de couleurs vives souvent disparues, seuls les vitraux en témoignant encore. L'architecture et les commandes de peintures résultent le plus souvent de commandes ecclésiastiques, les artistes restant souvent anonymes, ce qui ne signifie pas qu'ils sont déconsidérés à...

couverture

Artistes femmes de Flavia Frigeri

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 55 ans)

«Faut-il qu’une femme soit nue pour rejoindre les collections du Metropolitan Museum?»

7 etoiles
Après nous avoir fait une présentation du Pop Art (1), Mme. Flavia FRIGERI, (historienne de l’art et commissaire d’exposition, elle est assistante d'enseignement à l'University College de Londres et a été commissaire à la Tate Modern où elle était en charge des expositions permanentes et temporaires, ainsi que des achats), nous propose cette fois, dans...

couverture

La place du spectateur - Esthétique et origines de la peinture moderne de Michael Fried

critiqué par Veneziano - (Paris - 45 ans)

L'effet des peintures à l'époque de Diderot

6 etoiles
Malgré un titre trompeur, ce livre traite de l'effet volontairement provoqué sur le spectateur par les peintres, au XVIIIe siècle. Il est centré sur les années 1750 et 1760, à l'heure où l'art hiérarchise les sujets, avec une importance donnée aux représentations historiques et bibliques, et avec une réaction forte de rejet du rococo. Et...

couverture

L'Opéra de Vichy : Scène fastueuse de la Reine des villes d'eaux de Josette Alviset, Fabien Noble, Antoine Paillet

critiqué par Falgo - (Lentilly - 83 ans)

Remarquable ouvrage

10 etoiles
La ville de Vichy a connu ses heures de gloire depuis son "lancement" par Napoléon III en 1861 jusqu'en 1939. Elle a été un des centres mondains européens pendant toutes ces années, 100 à 200 000 "curistes" la fréquentaient pendant la saison d'avril à septembre de chaque année et les plus grands personnages de ces...

couverture

Bienvenue au musée Carnavalet - Histoire de Paris - Guide visite de Collectif

critiqué par Veneziano - (Paris - 45 ans)

L'histoire de Paris par la peinture et le mobilier

10 etoiles
Le musée Carnavalet expose les peintures et mobiliers qui expliquent l'histoire de Paris. Regroupant les hôtels Carnavalet et Le Peletier de Saint-Fargeau, bâtis à la fin du XVIe siècle, ce musée relevant de Paris musées et de la ville de Paris, il comprend des pièces datant de la préhistoire à l'époque contemporaine, le sens de...

couverture

Chants de pouvoir de Gulliver l'aventurière, Julien Miavril

critiqué par Chroniques de Parme C. - (- ans)

Chants de pouvoir : entre poésie et ésotérisme

10 etoiles
Mes impressions sur le livre « Chants de pouvoir » de Julien Miavril et Gulliver l’aventurière (aux éditions Danaé) que j’ai lu avec grand plaisir ce jour : Un très bel objet livre, lui-même servant d’écrin à un contenu poétique flamboyant, scintillant d’ombre et de lumière. L’union de deux talents, le poète et la dessinatrice,...

couverture

La querelle de l'art contemporain de Marc Jimenez

critiqué par Veneziano - (Paris - 45 ans)

Art coupé du réel, pour le meilleur et pour le pire

8 etoiles
La querelle de l'art contemporain vient d'une crise vécue en France, face à ce qu'il représente. Coupé du réel et de la recherche du beau, il ne représente plus, provoque de plus en plus souvent et ouvertement, notamment en utilisant les objets de la vie quotidienne ; cet art contemporain adopte un langage abstrait, donc...

couverture

Passion Baroque: Cent cinquante ans de musique en Europe de Gilles Cantagrel

critiqué par Falgo - (Lentilly - 83 ans)

Tout sur la musique classique baroque (1600-1750)

10 etoiles
Ce livre comporte deux parties: un texte éclairant et une chronologie des principaux événements de la période de 1600 (représentations du premier oratorio et du premier opéra) à 1759 (mort de Haendel), les deux issus de l'immense culture de Gilles Cantagrel. Le lecteur apprend quand et comment la musique a cessé d'être un simple soutien,...

couverture

Botticelli - Artiste et designer de Collectif

critiqué par Veneziano - (Paris - 45 ans)

Un artiste majeur de la Renaissance italienne

10 etoiles
Ayant marqué les esprits depuis la fin du XVe où il a officié, Alessandro Filipepi, dit Sandro Botticelli, est devenu l'artiste incontournable de la Renaissance italienne. Malgré les critiques acerbes de Giorgio Vasari, le premier grand historien d'art et grâce au mécénat des Médicis, il acquit de son vivant une notoriété, avant d'être grandement redécouvert...

couverture

L'Abécédaire d'Angkor et l'art khmer de Collectif

critiqué par Veneziano - (Paris - 45 ans)

Histoire et arts d'un temple spirituel

10 etoiles
Angkor constitue le temple spirituel le plus important de l'art khmer, hindouisme et bouddhisme s'y étant épanoui. Constitué de nombreux autels richement décorés de bas-reliefs et de rondes-bosses (sculptures en relief), son patrimoine artistique s'avère considérable. Aussi est-il inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO, sa conservation et sa restauration posant de nombreux problèmes. Ce petit...

couverture

Les métiers d'art du Mobilier national de Marie-Hélène Bersani, Thierry Sarmant

critiqué par Veneziano - (Paris - 45 ans)

Histoire et techniques d'une entreprise d'Etat

9 etoiles
La monarchie française, comme ses congénères, s'est dotée d'une institution pour gérer ses objets d'art, pièces de mobilier et tentures, alors que la cour restait itinérante. La Garde-robe, après moult modifications, a fini par devenir le Mobilier national, restaurant surtout, créant également, fauteuils, tapisseries et meubles des institutions publiques. Pour cela, des artisans avisés utilisent...

couverture

Le palais de la Porte Dorée de Hélène Bocard

critiqué par Veneziano - (Paris - 45 ans)

Du musée colonial à celui de l'immigration

9 etoiles
Un Palais art déco est dressé à l'est de Paris, en périphérie de la capitale. Il étonne, voire détonne, tant son emplacement est inhabituel, son architecture et sa décoration, riches. Le Palais de la Porte dorée, qui a abrité le musée colonial et les gloires douteuses de l'empire français, est désormais consacré à l'immigration. Ses bas-reliefs...

couverture

Mies van der Rohe de Claire Zimmerman

critiqué par Vince92 - (Zürich - 45 ans)

A l’origine de la modernité

8 etoiles
Mies van der Rohe est sans doute l’un des architectes modernes les plus importants du siècle passé : son influence fut immense sur la production architecturale tant en Europe qu’aux Etats-Unis où il dut s’exiler dans les années 30 du fait de l’arrivée au pouvoir des Nazis en Allemagne. Auparavant impliqué dans le Bauhaus...

couverture

La Sainte Chapelle de Laurence de Finance

critiqué par Veneziano - (Paris - 45 ans)

Les vitraux de la passion du Christ

9 etoiles
La Sainte Chapelle est construite pour accueillir les reliques du Christ, notamment sa couronne d'épines, exposées sur un promontoire de la chapelle haute, pour attirer les regards. Elle est conçue au sein du palais médiéval des Capétiens, qui va essentiellement devenir le siège du Parlement, puis du palais de justice de Paris, la conciergerie...

couverture

La Conciergerie - Palais de la Cité de Guillaume Mazeau, Beatrice de Parseval

critiqué par Veneziano - (Paris - 45 ans)

D'un palais médiéval à une prison révolutionnaire

9 etoiles
Ce petit ouvrage synthétique retrace l'histoire de ce pan de l'ancien palais de justice de Paris qui a abrité la résidence royale des Capétiens, où ils ont assis leur pouvoir, avant d'installer la Sainte chapelle en son sein, et de devenir le siège du Parlement de Paris, la royauté française se transférant au Louvre avec...