Les fiches récentes les plus visitées

Ce classement ne reprend que les critiques publiées dans les trente derniers jours.

Page 1 de 5 Suivante Fin

1.
693 visites
sans couverture

Pleurer des rivières de Alain Jaspard

critiqué par CHALOT - (70 ans)
9 etoiles
Incisif, drôle....et sérieux
« Pleurer des rivières » roman d'Alain Jaspard éditions Héloïse d'Ormesson 190 pages août 2018 Passé la lecture de l'avant propos « naissances » et des deux premières pages, quelque peu déroutante, le lecteur comprend dès le début du premier chapitre qu'il ne s'ennuiera pas. C'est passionnant, original et incisif. Nous découvrons la société de celles et de ceux qu'on appelle « les gens du voyage ». Il y a l'existence difficile, les différences...

2.
528 visites
sans couverture

Les prénoms épicènes de Amélie Nothomb

critiqué par Catinus - (Liège - 67 ans)
8 etoiles
Un bon p'tit roman sympa !
Après avoir lu les trente premières pages, je me suis dit : « Attends, mon p’tit père ! ». J’ai regardé la couverture du livre : « Amélie Nothomb - Les prénoms épicènes- » On y voit même un portrait de l’auteur ( je dis un portrait d’où : « ceci n’est pas Amélie Nothomb ! ») >>> «...

3.
458 visites
sans couverture

Tu t'appelais Maria Schneider de Vanessa Schneider

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
8 etoiles
Un hommage à une cousine actrice malmenée
La journaliste et écrivaine rend hommage à sa cousine, Maria Schneider, actrice sulfureuse des années 1970, progressivement tombée dans l'oubli depuis, avant de succomber à la maladie en 2011. Enfant timide, elle est remarquée jeune par le milieu du cinéma, où Alain Delon l'aide à s'introduire. Elle devient une égérie sensuelle et mutine, une autre incarnation de la libération de...

4.
438 visites
sans couverture

Sexy New York: L'Océan de la stérilité 2 de Romain Slocombe

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 35 ans)
8 etoiles
Le Dahlia Noir revisité.
Suite des aventures de Gilbert Woodbrooke. Notre photographe raté, couvert de dettes, a l'opportunité d'exposer son travail à New-York. En contrepartie, il doit servir de cameraman pour un producteur qui réalise un documentaire sur le crime du Dahlia Noir, qui a défrayé la chronique pendant les années 40. Si le passé s'avère fascinant, grâce à un récit en deux temps...

5.
435 visites
sans couverture

Shanghai Connexion: L'Océan de la Stérilité 3 de Romain Slocombe

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 35 ans)
9 etoiles
Radiographie de l'horreur.
Gilbert Woodbrooke est heureux en amour mais doit vivre dans la clandestinité afin de fuir ses créanciers. Une nouvelle opportunité s'offre à lui par la main de son ami Julius : devenir juré d'un festival trash à Lyon, l'opportunité pour lui de renouer avec l'histoire de son grand-père, qui y est enterré. Toujours la même recette : une aventure improbable...

6.
404 visites
sans couverture

Le Prince à la petite tasse de Emilie de Turckheim

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 38 ans)
8 etoiles
Bienveillance et générosité
Présentation de l'éditeur Un jour, j’ai dit : « Ils sont des milliers à dormir dehors. Quelqu’un pourrait habiter chez nous, peut-être ? » Et Fabrice a dit : « Oui, il faudra juste acheter un lit. » Et notre fils Marius a dit : « Faudra apprendre sa langue avant qu’il arrive. » ...

7.
390 visites
sans couverture

Le Tibet sans peine de Pierre Jourde

critiqué par Kostog - (46 ans)
9 etoiles
Le Zanskar pour les lascars
Le Tibet sans peine est un récit autobiographique dans lequel Pierre Jourde nous raconte trois voyages qu'il a effectués entre l'Inde du nord, le Tibet et le Zanskar, Cette dernière région se situe dans l'une des plus hautes vallées peuplées de l'Himalaya à plus de 4 000 mètres d'altitude et reste isolée du reste du monde quasiment huit mois par...

8.
311 visites
sans couverture

Les premiers hommes dans la lune de Herbert George Wells

critiqué par Tistou - (62 ans)
7 etoiles
Deux pour être précis. Deux hommes.
C’est 36 ans après « De la terre à la lune », de Jules Verne, que H.G. Wells écrit « Les premiers hommes dans la lune » (1901). Jules Verne, qui « se considérait avec modestie comme un simple anticipateur des progrès de la science », ne semblait pas avoir une haute opinion de la façon de Wells de traiter...

9.
280 visites
sans couverture

Conte de la 1002ᵉ nuit de Joseph Roth

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 38 ans)
8 etoiles
Entre conte oriental et roman viennois
Un shah de Perse, rongé par la mélancolie, suit les conseils de l’un de ses eunuques et décide de partir en Europe. A Vienne, il est accueilli comme il se doit par l’empereur. Assez capricieux et colérique, son personnel se voit obligé d’être très créatif quand le shah décide d’avoir une relation sexuelle avec une comtesse. Son harem ne...

10.
273 visites
sans couverture

Carnaval noir de Metin Arditi

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
8 etoiles
Une intrigue de près de cinq siècles
En 1575, une série de meurtres ont eu lieu pendant le carnaval de Venise, qui est resté dans les esprits comme le Carnaval noir. Par ailleurs, voire concomitamment, un scandale a éclaté au sujet d'un tableau de Paolo Il Nano, élève du Titien, représentant le Christ avec douze doigts, six par main, sur un thème zodiacal, près d'un lac. Une...

11.
264 visites
sans couverture

La Sonate à Kreutzer / Le Diable / Le Bonheur conjugal de Léon Tolstoï

critiqué par Henri Cachia - (LILLE - 56 ans)
8 etoiles
La sexualité vue par TolstoÎ...
« Le Bonheur conjugal »... ou le glissement progressif du désir. C'est Macha qui est la narratrice dans ce roman. Une adolescente de 17 ans, qui découvre les premiers émois violents du désir amoureux. Un ami de son père, très proche, Serge Mickaïlytch, qui à 36 ans est considéré à l'époque comme un homme particulièrement mûr, disons entre deux âges; tout d'abord, elle...

12.
242 visites
sans couverture

Un monde à portée de main de Maylis de Kerangal

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
9 etoiles
La vie d'une copiste de décors
Paula Karst pratique la copie de textures minérales et de bois pour concevoir décors et oeuvres d'art. Pour cela, elle a étudiée dans une école sélective basée à Bruxelles, avec ses deux colocataires Jonas et Kate, sous la férule de l'impressionnante "dame au col roulé noir", dont jamais le nom n'est énoncé, mais qui sait insuffler la rigueur nécessaire à...

13.
227 visites
sans couverture

Le monde sans sommeil de Stefan Zweig

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 38 ans)
10 etoiles
Le pacifisme de Stefan Zweig dans quatre textes percutants
Ces quatre textes reflètent les idées pacifistes de Stefan Zweig et sont écrits avec une plume magnifique. Dans « Le Monde sans sommeil », l’auteur avec une grande poésie donne son avis sur la guerre et joue avec des métaphores qui donnent du poids à son point de vue. Dans « Episode sur le lac Léman », un déserteur russe...

14.
224 visites
sans couverture

La papeterie Tsubaki de Ito Ogawa

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
L'art de la correspondance
Ito Ogawa qui nous avait émus avec son précédent ouvrage « Le restaurant de l’amour retrouvé », publie en ce mois d’août, en France, ce roman qui se déroule lui aussi dans le milieu commercial. La gastronomie qui ne laisse pas indifférente l’héroïne de ce nouveau roman, est très présente dans ce texte aussi. L’auteure décrit avec gourmandise les petits...

15.
224 visites
sans couverture

Les cigognes sont immortelles de Alain Mabanckou

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 38 ans)
8 etoiles
Miroir du passé
Présentation de l'éditeur À Pointe-Noire, dans le quartier Voungou, la vie suit son cours. Autour de la parcelle familiale où il habite avec Maman Pauline et Papa Roger, le jeune collégien Michel a une réputation de rêveur. Mais les tracas du quotidien (argent égaré, retards et distractions, humeur variable des parents, mesquineries des voisins) vont bientôt être emportés par le vent...

16.
215 visites
sans couverture

Nuit sur la neige de Laurence Cossé

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 38 ans)
7 etoiles
Adolescence enneigée
Présentation de l'éditeur Septembre 1935. Robin sort de l'adolescence. Il est né après la mort de son père, comme de nombreux enfants de sa génération, venus au monde pendant la Grande Guerre. La vie politique est alors particulièrement violente en France, tant sur le plan intérieur que dans l'ordre international. Mais, à dix-huit ans, qui n'accorde pas plus d'importance à ses...

17.
212 visites
sans couverture

La Vraie Vie de Adeline Dieudonné

critiqué par Papyrus - (Montperreux - 58 ans)
10 etoiles
Une pépite belge...
Féroce, cruel, captivant, ironique, violent, tendre... voici quelques qualifiants qui me viennent à l'esprit pour évoquer ce premier roman de Adeline Dieudonné. On est happé dès les première lignes dans l'univers de cette fillette de 10 ans qui nous donne à voir avec lucidité les personnages qui gravitent autour d'elle: son père inquiétant, sa mère qu'elle qualifie d'amibe sans consistance,...

18.
208 visites
sans couverture

Charlotte impératrice - tome 1 - La Princesse et l'Archiduc de Fabien Nury (Scénario), Matthieu Bonhomme (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 49 ans)
8 etoiles
Amateur d'Histoire, cette bd est pour vous!
J'ai hésité un peu avant d'acheter cet album pour plusieurs raisons. D'une part, avec le temps, je ne me lance plus guère dans les séries, fussent-elles assez courtes, d'autre part, en feuilletant l'album je n'ai pas trouvé les couleurs réussies. Finalement, j'ai cédé à la tentation sur la version n&b éditée par canal bd (limitée à 1500 exemplaires) et sur les...

19.
206 visites
sans couverture

Quand Paris était un paradis de Maurice de Waleffe

critiqué par Alceste - (57 ans)
10 etoiles
Vie romanesque et prose étincelante
Etonnant personnage que ce Maurice de Waleffe ( 1874-1946 ), Cartuyvels de son vrai nom, né dans la vallée de la Meuse liégeoise et monté à Paris à l’âge de 20 ans pour y devenir journaliste. Cette existence de journaliste va lui permettre de rencontrer les grandes figures parisiennes, comme le titre l’annonce, mais...

20.
196 visites
sans couverture

Fergus McEdny de Bernard Swysen

critiqué par Mathieu971 - (32 ans)
10 etoiles
Fantôme à rire
Lord Fergus McEdny joyeux célibataire, rentré à 3 h du matin d'une soirée dansante très arrosée, se réveille au matin dans le noir : ni son valet de chambre, ni son majordome ne sont venus l'éveiller, la soubrette n'a pas tiré les rideaux. Soucieux, il se balade dans tout son château, tout aussi fermé à la lumière du jour. Pas...

21.
188 visites
sans couverture

Fortifications of Verdun 1874-1917 de Clayton Donnell, Brian Delf (Dessin)

critiqué par Vince92 - (Zürich - 40 ans)
8 etoiles
Ils ne passeront pas!
En anglais. Apres la défaite de 1871 face à la coalition allemande, la France privée de l’Alsace et d’une partie de la Lorraine se retrouve avec une nouvelle frontière à défendre. Sous l’impulsion du Général Séré de Rivières, le pays se dote alors d‘une ceinture fortifiée qui portera son nom… tout au long de la nouvelle limite entre les deux...

22.
182 visites
sans couverture

La valeur de l'art contemporain de Annie Cohen-Solal, Cristelle Terroni

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 50 ans)
5 etoiles
L’ART CONTEMPORAIN ET SA VALEUR
Présenté par Annie COHEN-SOLAL et coordonné par Cristelle TERRONI, ce livre évoque les modes d’évaluation de l’œuvre contemporaine. Il réunit trois articles, un entretien avec un auteur et une recension. Dans son texte d’ouverture, intitulé «Heurs et malheurs de la France face au marché de l’art contemporain », Mme. Annie COHEN-SOLAL (*1970, spécialiste de l’histoire de l’art américain du XXe S.)...

23.
180 visites
sans couverture

L'enfant du tsunami de Eva Kopp

critiqué par Nathavh - (53 ans)
8 etoiles
A la découverte du Japon autrement...
J'étais en voyage au Japon lorsqu'Eva Kopp m'a gentiment proposé la lecture de son premier roman "L'enfant du tsunami" qui vient de paraître chez Pierre Philippe Editions. Il n'y a pas de hasard, une belle coïncidence. A mon retour, il m'attendait, l'occasion de prolonger un peu mon voyage au pays du soleil levant. Tout commence le 11 mars 2011, le...

24.
174 visites
sans couverture

Pensées de Blaise Pascal

critiqué par Hexagone - (47 ans)
10 etoiles
En moi ses Pensées demeurent.
Pascal ! Le monument. Moi, lecteur borné, ne connaissant que le nom de cet illustre mathématicien, philosophe, théologien, etc. Puis-je oser avec toute mon ignorance m'attaquer à ses pensées ? Le livre posé semble plus précieux qu'un trésor inestimable, un objet sacré que mes mains profanes auraient le droit de toucher, mes yeux de lire, mon cerveau d'assimiler ? A un moment il...

25.
172 visites
sans couverture

Les ruses de la nature de Martin Stevens

critiqué par Colen8 - (77 ans)
8 etoiles
Symbiose, parasitage, vol, triche, tromperie, la pression sélective à l’œuvre
Se nourrir, se reproduire avant d’être dévoré mort ou vif, la loi de l’évolution par la pression sélective du milieu est aussi simple que ça. Des chenilles de papillon se font transporter puis entretenir dans des fourmilières en imitant les phéromones de la reine jusqu’au moment de l’envol, à temps pour ne pas être éliminées. Les syrphes, de l’espèce des...

26.
167 visites
sans couverture

Moi, Marthe et les autres de Auteur inconnu

critiqué par Nathavh - (53 ans)
10 etoiles
Moi, Marthe et les autres
C'est un tout petit roman de 80 pages mais qu'il est dense et riche en réflexions sur notre société. Je retrouve avec plaisir l'écriture d'Antoine Wauters, faut-il le repréciser lauréat du Prix Première en 2014 avec "Nos mères". Un roman, une dystopie même qui nous emmène dans un Paris dévasté - par quoi ? - on l'ignore, au lecteur de faire son...

27.
161 visites
sans couverture

Chacun son chemin: Le livre dont Vous êtes le héros de Christine Mathot

critiqué par Chma - (Bruxelles - 47 ans)
9 etoiles
J'ai écris un livre
En 2009 déjà... j'ai réussi à publier un livre "Chacun son chemin. Le livre dont Vous êtes le héros". Mais comme il n'entrait dans aucun catalogue classique, seule la maison d'édition en ligne Edilivre a accepté. En effet, le livre peut être classé à la fois dans les romans et dans le développement personnel. Voilà donc un vieux...

28.
154 visites
sans couverture

Le blues du boxeur de Michael Enggaard

critiqué par CHALOT - (70 ans)
8 etoiles
Un roman social
« Le blues du boxeur » roman de Michael Engaard 317 pages mai 2018 Roman social Ils sont boxeurs de père en fils. Frank est le dernier de la lignée. Au lieu de poursuivre une carrière, il a rangé ses gants de boxe après une victoire …. Quand son père est victime d'un grave accident, Frank récupère ses dettes et quelques menaces anonymes sérieuses. Les inconnus de plus en plus menaçants s'en...

29.
154 visites
sans couverture

Khalil de Yasmina Khadra

critiqué par Carmen - (72 ans)
10 etoiles
Islamisme, Radicalisation et Terrorisme
Yasmina Khadra explore les chemins de traverse où s'est engagé Khalil, jeune Belgo-Marocain, que l'on trouve à Paris le 13 novembre 2015 en compagnie d'autres kamikazes ayant la mission d'ensanglanter la capitale. Avec ses deux amis Driss et Rayan il avait usé ses fonds de culottes dans un quartier de Molenbeek et au fil des années leur amitié s'était...

30.
153 visites
sans couverture

Hérésies glorieuses de Lisa McInerney

critiqué par Alma - (- ans)
9 etoiles
Noir, c'est noir !
Une plongée en apnée dans les bas-fonds du port irlandais de Cork, actuellement. Avec la misère en toile de fond, se côtoient les silhouettes inquiétantes du monde interlope de la nuit, celles qui hantent les ruelles obscures de la ville . Sous l'ombre menaçante et toute-puissante de Jimmy Phélan qui commandite tout un réseau de truands, de...

Page 1 de 5 Suivante Fin