Les fiches récentes les plus visitées

Ce classement ne reprend que les critiques publiées dans les trente derniers jours.

Page 1 de 5 Suivante Fin

1.
349 visites
sans couverture

Un diamant gros comme le Ritz de Francis Scott Fitzgerald

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
7 etoiles
Superficiel et léger
Cet ouvrage-somme compile une multitude de nouvelles relatives à la jeunesse dorée californienne et les problèmes de riches, à la manière habile et pesée de l'auteur. Se centrer sur une catégorie sociale aisée permet de se centrer sur les problème relationnels et les questions psychologiques, les questions matérielle demeurant mais devenant réduites à des choix plus qu'à leur réalisation pratique....

2.
297 visites
sans couverture

Il faudrait sortir le chien de Tomislav Zajec

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 39 ans)
9 etoiles
Une pièce de théâtre croate qui a rencontré un vif succès
Un homme qui a disparu raconte une de ses journées durant laquelle il discute avec son père et avec une femme qu’il a connue par le passé et abandonnée. Il n’a jamais rien partagé avec ce père avec lequel il parlait peu. Ce dernier lui apprend qu’il a eu une maîtresse. Cette femme qui a refait sa vie n’attend plus...

3.
285 visites
sans couverture

Sale temps pour les allemands : Itinéraire de Werner Schneider, prisonnier de guerre allemand en France (1945-1947) de Christine Schneider

critiqué par CHALOT - (71 ans)
10 etoiles
à lire ABSOLUMENT
« Sale temps pour les Allemands » itinéraire de Werner Schneider, prisonnier de guerre allemand en France (1945-1947) livre écrit par Christine Schneidet éditions Lucien Souny 207 pages, novembre 2018 une page d'histoire à connaître Certaines pages de notre histoire portant sur la fin de la deuxième guerre mondiale sont connues, elles reflètent la vérité, malheureusement.... On connaissait les liquidations sommaires, l'histoire peu reluisante pour les exécutants qui...

4.
278 visites
sans couverture

Des écrivains imaginés de Cécile Villaumé

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)
8 etoiles
Pour ne pas les oublier !
Cécile Villaumé, Bisontine d’origine alors que moi je ne le suis que d’adoption, invite le lecteur à une balade littéraire dans le cimetière des écrivains oubliés (Charles d’Orléans, Antoinette Deshoulières, Manon Roland), en voie d’oubli (Gérard de Nerval, Heinrich von Kleist, Louis Pergaud, Paul Morand, Françoise Dolto), pas encore oubliés car ils figurent encore dans certains manuels scolaires ou sont...

5.
278 visites
sans couverture

Transparence de Marc Dugain

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
8 etoiles
L'intelligence artificielle
Ce livre correspond à un roman d'anticipation consistant à s'interroger jusqu'où peut aller le fichage des individus et si ces mécanismes permettent de reconstituer une personne récemment disparue et de lui offrir donc une vie éternelle. C'est le projet de la protagoniste, dirigeante d'une start-up qui acquiert le statut de GAFA, dans les années 2060, au point d'acquérir Google. Elle...

6.
253 visites
sans couverture

"Il faut dire que les temps ont changé...": Chronique (fiévreuse) d'une mutation qui inquiète de Daniel Cohen

critiqué par Colen8 - (77 ans)
8 etoiles
Aborder bravement le prochain demi-siècle
A cinquante ans de distance, Mai 68 malgré ses illusions perdues, préfigure le monde numérique actuel dont la poussée technologique a bousculé le confort rassurant des Trente Glorieuses. Le rêve d’égalité solidaire s’est dissous dans un capitalisme inféodé à la cupidité largement promu par les conservatismes de Reagan et Thatcher à partir des années 80’s. Ce capitalisme a conduit à...

7.
240 visites
sans couverture

Loin de New York de Annemarie Schwarzenbach

critiqué par Saule - (Bruxelles - 53 ans)
8 etoiles
Un témoignage sur l'Amérique des années 1930
Annemarie Scharzenbach a fait deux voyages aux états-unis dans les années 30, après la grande dépression de 1929, pour y faire des reportages photographiques et journalistiques. Dans la préface elle explique que les américains sont par nature optimiste et qu'ils croient dans la chance de chacun de se faire une place au soleil, c'est l'esprit pèlerin hérité des ancêtres :...

8.
238 visites
sans couverture

Sonia Delaunay : La vie magnifique de Sophie Chauveau

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
10 etoiles
L'abstraction par la couleur
Sonia Delaunay est devenue cette célèbre artiste abstraite, essentiellement du deuxième tiers du XXème siècle, qui a fait corps avec son mari, tant sur le plan artistique que matrimonial, pour concevoir une oeuvre abstraite basée sur l'impression de mouvement et l'imbrication de couleurs vives. Elle a également épousé l'histoire de son époque. Juive de Russie, elle a dû changer de...

9.
236 visites
sans couverture

Roman de Vladimir Sorokine

critiqué par Myrco - (village de l'Orne - 69 ans)
8 etoiles
Un roman allégorique, contrasté, et stupéfiant.
Dans un entretien avec sa traductrice, qui date de 2014, Sorokine disait: " Roman, qui m'a demandé quatre ans de travail (bien que paru en Russie dans sa première version en 1994, il a été écrit entre 1985 et 1989) est actuellement encore le livre qui m'étonne le plus (...). Je l'ai construit avec beaucoup d'amour. Et détruit avec...

10.
226 visites
sans couverture

Les crues de la Seine de Bernard Corbel

critiqué par CHALOT - (71 ans)
9 etoiles
une oeuvre didactique passionnante
« Les crues de la Seine » livre de Bernard Corbel éditions Abordables 175 pages et des annexes février 2019 IL FAUT SAVOIR, PREVENIR ET AGIR Bernard Corbel, ingénieur hydraulicien à la retraite a écrit plusieurs ouvrages différents, celui-ci étant directement lié à son champ de compétences et à une problématique qui nous concerne toutes et tous : la question des crues de la Seine Ces crues se sont rappelé...

11.
222 visites
sans couverture

Space Opera ! : L'imaginaire spatial avant 1977 de Vivian Amalric, André-François Ruaud

critiqué par Fanou03 - (* - 43 ans)
8 etoiles
Vers l'infini et au-delà
Je dis tout de go un grand merci à André-François Ruaud et Vivian Amalric pour avoir commis ce délicieux ouvrage, qui est un bel hommage presque amoureux au Space-Opera, mais attention, vous l’avez bien vu dans le sous-titre, celui d’avant 1977, d’avant l’arrivée tonitruante de Star Wars bien sûr, qui, pour les auteurs, va marquer un tournant, une rupture...

12.
218 visites
sans couverture

La Costa des seuls de Michel Duchesne

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 77 ans)
6 etoiles
Voyage organisé en Espagne
On rêve de voyages. Et enfin, on pose les gestes qui hâtent les départs. Mais il faut bien plus que des bagages pour s’envoler si l’on ne veut pas regretter son périple. Fuir un quotidien mal vécu ne remet pas de l’ordre au fond des cœurs. Les courses effrénées au bonheur n’éloignent jamais le bourlingueur du ciment des villes qui...

13.
214 visites
sans couverture

Deux personnes seules au monde de Kim Young-Ha

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)
8 etoiles
Machiavéliques !
Kim Young-ha est l’une de mes portes d’entrées dans la littérature coréenne moderne, avant de le découvrir, j’avais déjà lu quelques livres d’auteurs coréens mais je n’avais pas vraiment accroché, je trouvais leurs textes très elliptiques, pas facile à en percer le sens profond. Après avoir lu « Ma mémoire assassine » de Kim Young-ha, je suis entré dans un...

14.
208 visites
sans couverture

Marcher jusqu'au soir de Lydie Salvayre

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
10 etoiles
Une nuit au musée
L'auteure est invitée à passer une nuit au musée, ce qui l'invite à réfléchir à la place de l'art dans la vie des gens en général et de la sienne en particulier. Elle émet une digression émouvante sur ses difficultés à s'exprimer à la télévision à ses débuts et son agacement face au tout-médiatique qui a envahi la littérature, sujet...

15.
206 visites
sans couverture

Les sentinelles du soir de Hélie de Saint Marc

critiqué par Maranatha - (47 ans)
10 etoiles
Qu'est-ce qu'un chef ?
C'est la question que pose Pierre De Villiers dans son dernier livre, je lui dirais que HDSM pourrait servir d'exemple pour définir ce dont il s'agit. Résistant durant sa jeunesse il est déporté à Buchenwald où il va souffrir, dépérir. Il en sortira vivant mais, comme on l'imagine, meurtri pour le restant de sa vie. Engagé dans la Légion Etrangère, il va...

16.
202 visites
sans couverture

Au-delà des frontières de Andreï Makine

critiqué par Blue Cat - (54 ans)
1 etoiles
OVNI littéraire
Bien difficile de résumer ce dernier roman d’Andreï Makine... Essayons : Un jeune 'identitaire' se suicide en laissant un roman traitant du grand déplacement. En gros, un grand nombre de Français sont envoyés en Libye (où Sarkozy devient un prospère vendeur de Rolex, seul point qui m'a fait sourire), Ils sont remplacés par des hordes de migrants qui...

17.
199 visites
sans couverture

Vision et Prière et autres poèmes de Dylan Thomas

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 51 ans)
7 etoiles
«Et en silence je trais le sein du Démon».
Considéré au Royaume-Uni comme le plus grand poète de la première moitié du XXe S., Dylan Marlais THOMAS (1914-1953) est relativement peu connu dans nos contrées. La faute sans doute à une poésie obscure et relativement hermétique [qui n’est d’ailleurs pas sans rappeler celle de son illustre ainé William BLAKE (1757-1827)], et à la difficulté de la traduire. Un poème...

18.
198 visites
sans couverture

Mission firefox de Thomas Craig

critiqué par Antihuman - (Paris - 36 ans)
10 etoiles
L'arme absolue
Une arme prompte comme la pensée, une arme qui frappe à la seconde où naît l'idée de s'en servir, tel est l'atout que l'Est possédera dès que le Mig 31 sera opérationnel. L'avion de combat Mig 31 à armement psycho-guidé est la dernière invention russe, une réalisation qui surclasse toutes celles de l'Ouest et lui ravira la maîtrise des airs,...

19.
198 visites
sans couverture

Un putain de salopard Tome 1 - Isabel de Régis Loisel (Scénario), Olivier Pont (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 49 ans)
7 etoiles
Un premier volume intrigant
J'avoue avoir hésité avant d'acheter cet album. D'une part, j'ai peur que Régis Loisel nous réitère le coup de la trilogie en 9 volumes comme sur "Magasin général" et d'autre part, les derniers opus d'Olivier Pont ne m'avaient guère tenté ("Bouts d'ficelles" et "DesSeins"). Mais j'avoue que l'alchimie des deux auteurs m'a intrigué. J'ai retrouvé dans ce premier volume la fraicheur...

20.
195 visites
sans couverture

Le Ranch maudit de Xavier Fauche (Scénario), Claude Guylouis (Scénario), Jean Léturgie (Scénario), Morris (Dessin)

critiqué par Windigo - (36 ans)
10 etoiles
Lucky Luke
Dans ce tome de Lucky Luke, nous lisons quatre petites histoires : 1-Le ranch maudit, 2-La bonne aventure, 3-La statue, 4-Le flume. Dans la première histoire, notre héros doit affronter un vendeur de maison. Seulement, voilà que ce vendeur vend une maison qui est supposément hantée. La deuxième histoire raconte l'affrontement entre Lucky Luke et un voleur de banque qui se...

21.
193 visites
sans couverture

Entretiens Inactuels: Antoine Blondin, Michel Butor, Fred Kassak et les autres... de Emmanuel Legeard

critiqué par ATER - (Roanne - 23 ans)
10 etoiles
Un Festival d'intelligence
Ce sont les mots de Pierre Assouline qu'on est obligé de reprendre: "Peu d'écrivains français prennent comme lui la peine de réfléchir à ce que lire et écrire veulent dire, et plus rares encore sont ceux qui manifestent un tel goût des autres écrivains. Sa conversation dont on retrouve le discret reflet, l'écho assourdi dans ses entretiens: un festival d'intelligence, de...

22.
191 visites
sans couverture

Une femme en contre-jour de Gaëlle Josse

critiqué par Nathavh - (54 ans)
10 etoiles
Une femme libre
Comme à chaque fois, lire un livre de Gaëlle Josse c'est se laisser emporter dans une écriture magnifique, elle a le don de sublimer son sujet, merci d'avoir mis en lumière le destin de Vivian Maier. C'est une biographie-roman que l'auteure nous propose. Cela commence l'hiver 2008 à Chicago où une femme glisse et tombe sur une plaque de verglas. Elle...

23.
190 visites
sans couverture

Abattage de Lisa Harding

critiqué par Blue Cat - (54 ans)
9 etoiles
Enfants prostitués = Sacrifice humain
Voilà un livre coup de poing, qui n'aide pas à trouver le sommeil une fois refermé... L'histoire : Une jeune Moldave d'à peine 13 ans vendue par son père à un trafic de prostitution infantile et une adolescente Irlandaise de 15 ans obligée de fuir le domicile de sa mère gravement maltraitante. Deux enfants sacrifiés. La jeune Moldave, NICO, immédiatement après...

24.
190 visites
sans couverture

Louise de Isabelle Alentour

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)
9 etoiles
L'innocence martyrisée
Pur produit de la formation scientifique Isabelle Alentour s’est d’abord tout naturellement investi dans le monde de la recherche avant d’évoluer vers une application plus concrète de son savoir dans le domaine clinique. Elle aborde ensuite l’écriture et propose ce recueil de poésie qui est, pour moi, plus qu’un recueil de poèmes, c’est l’histoire d’une fillette devenue grande, l’histoire de...

25.
189 visites
sans couverture

Poèmes et antipoèmes de Nicanor Parra

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 51 ans)
10 etoiles
«Et que je ne serais plus qu’un homme qui a aimé, un être qui s’est arrêté un instant face à tes lèvres».
«Paysage» Vous voyez cette jambe humaine qui pend de la lune Comme un arbre poussant vers le bas Cette terrible jambe qui flotte dans le vide Éclairée à peine par le rayon De la lune et de l’oubli! Ce fut l’un des plus grands poètes de langue espagnole, et pourtant très peu le connaissent… Nous savons tous ce qu’est la poésie, mais très peu connaissent …...

26.
188 visites
sans couverture

J'ai cru qu'ils enlevaient toute trace de toi de Yoan Smadja

critiqué par CC.RIDER - (61 ans)
7 etoiles
Génocide
Le soir du 6 avril 1994, les présidents rwandais et burundais, le chef d’état-major rwandais et une dizaine d’autres personnalités, meurent, avec l’équipage de trois Français, dans un attentat visant l’avion présidentiel rwandais. Dès le lendemain, la première ministre, Agathe Uwilingiyimana, et d’autres personnalités politiques hutu démocrates sont assassinés. Dix militaires belges de la Mission des Nations unies (Minuar), qui...

27.
188 visites
sans couverture

Tous les hommes sont rois de Jeanne Rivoire

critiqué par Jeanne94 - (47 ans)
10 etoiles
Quatrième de couverture
Elisabeth Mangano, cadre dans une grande entreprise semi-publique, est plutôt en bonne santé. Physique et morale. Elle possède suffisamment d'énergie, de qualifications, d'entregent, d'insouciance même (il en faut) pour produire ce qu'elle considère comme du bon boulot. C'est pourquoi les discours creux de sa nouvelle chef ne sauraient...

28.
187 visites
sans couverture

La plupart du temps je m'appelle Gabrielle de Stefani Meunier

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 77 ans)
7 etoiles
Aimer malgré tout
La foi transporte les montagnes. L’amour aussi. Mais c’est affolant quand Cupidon lance sa flèche dans un nid de guêpes. C’est le cas de Jasmine et de Gabrielle, la mère et l’enseignante, qui font face à des jumeaux dont la santé mentale est lourdement hypothéquée. Elles se dévouent sans compter pour ces deux garçons, Jean et Lougan. Ce dernier présente...

29.
187 visites
sans couverture

Le dernier Atlas - tome 1 de Gwen de Bonneval (Scénario), Fabien Vehlmann (Scénario), Hervé Tanquerelle (Dessin), Fred Blanchard (Autre)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 49 ans)
10 etoiles
un récit addictif
Depuis un moment, mon libraire insiste pour me faire lire « le dernier Atlas », une pépite selon lui. Je l’ai feuilleté puis reposé. Cela ne me disait rien. Et puis, je suis tombé dessus à la médiathèque et j’ai commencé à le lire pour vraiment m’en faire une idée et je ne l’ai plus lâché ! Le début de cette...

30.
186 visites
sans couverture

L'Europe est-elle née au Moyen Age? de Jacques Le Goff

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
9 etoiles
Un continent façonné par le millénaire médiéval
Le Moyen-Age a inévitablement façonné l'Europe qui lui doit donc une part de son identité, autant qu'à l'Antiquité. C'est ce que veut montrer cet éminent historien médiéviste par ce titre accrocheur, un tantinet polémique. L'identité paysanne a marqué la construction européenne qui consacre à l'agriculture une de ses principales politiques publiques, l'urbanisation a été conçue progressivement à cette période. Le...

Page 1 de 5 Suivante Fin