Les fiches récentes les plus visitées

Page 1 de 5 Suivante Fin

sans couverture

La grande course de Flanagan de Tom McNab

critiqué par Ludmilla - (Chaville - 63 ans)
9 etoiles
Superbe roman!
Comment se fait-il que cet excellent livre ne soit pas encore critiqué sur CL ? Ce roman est basé sur une histoire vraie, l'histoire d'un milliardaire qui a organisé dans les années 1928-1929 (?) une course de 5 000 km. Flanagan est l’organisateur de la Trans-America, une course qui traverse les Etats-Unis d’ouest en est dans les années 30, la période de...

sans couverture

Et la Gauche devint la putain de l'Islam de Pierre Cassen

critiqué par CHALOT - (70 ans)
5 etoiles
Un étonnant itinéraire
« Et la Gauche devint la putain de l'Islam » de Pierre Cassen Editions Riposte laïque 315 pages novembre 2018 Le titre me déplaît car il est insultant pour la gauche et pour les « putains » mais bon, connaissant Pierre Cassen, son talent et ayant envie de mieux connaître cet homme avec qui j'ai milité, j'ai lu tout le livre et ceci d'une traite. Ce livre est constitué de deux...

sans couverture

Présence des extra-terrestres de Erich Von Däniken

critiqué par Windigo - (36 ans)
6 etoiles
Théorie des anciens astronautes
Ce livre est à l'origine de la théorie des anciens astronautes, et l'émission Nos ancêtres les extraterrestres (Alien theory) s'inspire de celui-ci. Bien que certaines idées dans ce livre soient certainement très discutables, elles n'en restent pas moins intéressantes. Ce bouquin, qui date de 1968, donc écrit il y a plus de cinquante ans, reste tout de même un peu loin...

sans couverture

Sérotonine de Michel Houellebecq

critiqué par LOUIS DERITZ - (60 ans)
8 etoiles
Sombre comme la mort
« Ne nous suicidons pas tout de suite il reste encore des gens à décevoir ». Florent-Claude déambule dans le néant qu’est devenue sa vie et bientôt il n’y aura plus rien à quoi raccrocher son existence. Déçu par tout et surtout par lui-même, l’issue fatale, la libération de ses souffrances est inéluctable. Un proverbe arabe pourrait...

sans couverture

Androïdes T05 - Synn de Sébastien Lamirand (Dessin), Louis (Scénario et dessin)

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 51 ans)
3 etoiles
Un androïde peut-il mourir?
Dans un futur lointain, alors que l’espèce humaine a disparu, la terre n’est plus peuplée que d’androïdes! Manquant désormais de place sur la Terre, ils cherchent de nouveaux mondes à coloniser. Pour explorer les planètes extrêmement hostiles, où la vie est une lutte de tous les instants, des androïdes immortels capables de régénérer eux-mêmes leur enveloppe physique à l’infini ont...

sans couverture

Le sacre de Napoléon de Patrick Rambaud

critiqué par Vince92 - (Zürich - 41 ans)
7 etoiles
Un Album souvenir
En 1804, le 2 décembre, Napoléon Bonaparte se fait couronner Empereur des Français sous le nom de Napoléon 1er. Evénement politique s’il en est, le sacre doit refléter la puissance du nouveau souverain et imposer la famille Bonaparte parmi le reste des noblesses régnantes d'Europe. Ce livre écrit par Patrick Rambaud, amateur de l’épopée napoléonienne et romancier connu pour ses...

sans couverture

Sur les épaules des géants de Umberto Eco

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
9 etoiles
Des conférences de haut vol
Cet ouvrage retranscrit des interventions d'Umberto Eco prononcées au festival culturel de Milan, la Milanesiana, Sur les épaules des géants étant l'intitulé de l'un de ces mini-conférences. Le philosophe devait, de son point de vue, présenter le thème traité pour la session annuelle en court, ces présentations retranscrites s'étalant de 2001 à 2015. Sur les épaules des géants retrace la relation...

sans couverture

Le chagrin des vivants de Anna Hope

critiqué par Frunny - (PARIS - 53 ans)
10 etoiles
"Au silence, à n'en plus finir, le silence bruyant du chagrin"
Anna Hope (1974- ) est une écrivaine et actrice anglaise de Manchester . Son premier roman "Wake" (Le chagrin des vivants) a été publié en 2014.et figurait sur la liste des finalistes du Nouvel écrivain de l'année 2014 des National Book Awards. Le roman se déroule sur 5 jours en novembre 1920 en Angleterre. 5 jours...

sans couverture

L'Esprit d'invention: Le Jeu des pouvoirs de Elisabeth Dufourcq

critiqué par Colen8 - (77 ans)
10 etoiles
La fabuleuse aventure de l’intelligence
Cette histoire depuis les origines lointaines cherche à réconcilier science et philosophie dont le fossé serait la marque d’une sclérose de la pensée occidentale. Leur complémentarité, leur universalité pourtant nécessaires à la compréhension du monde ont été mises à mal durant l’Antiquité grecque. Non sans une certaine arrogance Socrate a raillé l’esprit anticonformiste de son aîné Démocrite énonciateur de l’atomisme,...

sans couverture

La Samouraï de Dieu de Pierre Devaux

critiqué par Pierraf - (Lyon - 61 ans)
8 etoiles
Une plongée dans la maladie mentale
4ième de couverture: "Le cheminement terrifiant de deux êtres qui s'aiment à la folie, dans le labyrinthe ténébreux et insondable de la maladie mentale... Un roman psychologique, mais avant tout un roman d'amour car la psychose évolue dans un environnement cruellement hermétique, inaccessible à la communication et à la compréhension. Seule une présence fidèle, attentive et dépourvue de jugement peut essayer...

sans couverture

Rempart des naufrageurs de Serge Brussolo

critiqué par Cecezi - (Bourg-en-Bresse - 38 ans)
7 etoiles
Très bien écrit...
Difficile de survivre sur cette planète ravagée par les vents, et organisée en fonction de cercles concentriques selon que l'on s'approche du centre, de l'origine des vents. D'ailleurs bien des légendes se sont construites à ce propos. Et nous suivons 3 protagonistes dans leur quête, plus ou moins intéressée, plus ou moins existentielle, entre David, qui vient prospecter pour un...

sans couverture

Art moderne et contemporain de Amy Dempsey

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 51 ans)
5 etoiles
ART MODERNE ET (LIVRE) COMPTANT POUR RIEN?
Amy DEMPSEY est historienne de l'art, elle a écrit pour divers musées de Londres, y compris la Tate Modern. Dans «Art moderne et contemporain» elle nous propose un survol des grands mouvements picturaux allant de l'impressionnisme du XIXe S. (1860-1900) au Destination Art du XXIe S, (2002 – en cours), et nous présente donc l'une des périodes les plus dynamiques...

sans couverture

Faussaires illustres de Harry Bellet

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 51 ans)
8 etoiles
«Certains soirs, avant d’acheter un tableau, on devrait se verser un seau d’eau froide sur la tête ». *
Harry BELLET (*1960) est journaliste au service culturel du Monde. Outre des catalogues d'exposition, il a publié différents ouvrages, tous ayant un rapport avec le monde de l’art. Dans «Faussaires illustres», il part d’un constat implacable, non, il n'existe pas de «génies» du faux (sauf peut-être ceux qui n'ont pas encore été attrapés) et oui, il y en a partout!.....

sans couverture

La France Interdite de Laurent Obertone

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)
9 etoiles
Le premier qui dit la vérité…
L’immigration est-elle une chance pour la France ? L’immigration nous enrichit-elle de sa diversité ? Le solde migratoire est-il négligeable et parfaitement stable depuis les années trente ? Quel est le nombre précis d’immigrés présents sur notre territoire ? Les Blancs seront-ils encore majoritaires en Europe dans une trentaine d’années ? Le métissage généralisé est-il inéluctable ? Assiste-t-on à un grand remplacement comme le prétend Renaud...

sans couverture

Le côté obscur de l'amour de Pascal Paolino

critiqué par Louisbererd - (20 ans)
10 etoiles
Une histoire palpitante !
Une écriture habile, un style percutant et des phrases qui fusent pour une intrigue digne des plus grands polars populaires qui ont conquis plusieurs millions de lecteurs à travers le monde....

sans couverture

Peine perdue de Kent, Bruno Lecuyer (Dessin)

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
Amour désamour
Ceux qui écoutaient le rock alternatif à la fin des années soixante-dix, se souviennent certainement de Kent, le chanteur du groupe français à la mode à l’époque, Starshooter, il consacre désormais une partie de son temps à l’écriture. Il publie en ce début d’année un roman qui met en scène un personnage lui ressemblant un peu, Vincent, une ex future...

sans couverture

Roman d'un saltimbanque de Jacques Pimpaneau

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
7 etoiles
Comédien au temps de Ming
Après Monsieur Wu dans « Les quatre saisons de Monsieur Wu » et Saxifrage dans « Mémoires d’une fleur », Jacques Pimpaneau invente un nouveau personnage pour emmener ses lecteurs dans une nouvelle excursion dans la Chine profonde et son histoire. Cette fois, il s’agit d’un intellectuel raté qui a préféré suivre une troupe de saltimbanques plutôt que d’envisager une...

sans couverture

Le Mandarin de Eça de Queiroz

critiqué par Romur - (Viroflay - 45 ans)
7 etoiles
La tentation
Teodoro est un petit fonctionnaire, gratte-papier au ministère de l’intérieur, vivant dans une pension de famille façon pension Vauquier dans « Le père Goriot ». Un jour dans un vieux livre acheté aux puces il découvre un terrible secret… Et si vous aussi vous receviez le pouvoir de tuer d’un simple geste un très vieux mandarin chinois, inconnu de vous,...

sans couverture

L'homme parfait est une connasse de Anne-Sophie Girard, Marie-Aldine Girard

critiqué par Antihuman - (Paris - 35 ans)
6 etoiles
Superman est un c...
Est-ce que la femelle "bobo" n'apprécie-t-elle dans la vie que le shopping, avec ses diverses copines ? Est-ce que la femme branchouille (par exemple parisienne) ne vise-t-elle dans la vie que la sécurité financière, la santé de son chien-chien, et enfin les euros au final ?? On pourrait parfois se le demander franchement, et même rédiger un texte complotiste ou rageux: c'est...

sans couverture

Chemins de Axel Kahn

critiqué par Falgo - (Lauris - 79 ans)
10 etoiles
La marche, stimulant de la pensée
Le médecin , généticien et chercheur le souligne à la fin du livre: (p.266): "J'ai insisté sur l'atmosphère propice au foisonnement d'une pensée libre créée par la marche". Il part de son enfance campagnarde pour expliquer un goût immodéré pour l'effort de la marche au long cours. Au cours de sa vie, il n'a cessé de marcher. Et il décrit,...

sans couverture

Le chalet bleu de Jean-Claude Servais

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 39 ans)
7 etoiles
Une jolie histoire
Ce récit puise son inspiration dans les légendes populaires, celles qui se transmettent de génération en génération, dans un cadre campagnard propice à ce type d’histoires. Alice, un peu comme celle de Lewis Carroll, va traverser le miroir. Elle voit ce que peu de personnes voient dans la vallée des Loups. C’est le fils de Cybèle qu’elle va rencontrer,...

sans couverture

La lumière brille dans les nuits les plus sombres de Raphaël Miklatzki

critiqué par Catinus - (Liège - 67 ans)
8 etoiles
Encore un livre liégeois remarquable !
« Pour mon père, tout a commencé à Michalowo, ce village situé en Poldachie, au nord-est de Varsovie, le 10 décembre 1890, voire le 10 décembre 1894 ». Tel sont les premiers mots de ce récit que dresse M. Miklatzki de sa famille d’origine juive. Nous y faisons la connaissance de ses grands-parents, de ses parents et de l’environnement dans...

sans couverture

La légende Kingdom Hearts Tome 2 : Univers et décryptage. De l'ombre à la lumière de Georges Grouard

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 35 ans)
5 etoiles
L'explication interminable.
Après avoir dépeint de façon très (trop) détaillée les coulisses de la création des différents opus de la saga "Kingdom Hearts", Georges Grouard rempile pour cette fois-ci explorer l'univers si particulier de la saga. L'épaisseur ahurissante du livre (plus de 600 pages, soit le livre le plus épais de l'éditeur jusqu'à maintenant) sème les premiers doutes, malheureusement confirmés à la...

sans couverture

Apre coeur de Jenny Zhang

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
Filles de l'émigration chinoise
A travers l’histoire de petites chinoises (Christina, Annie, Mande, Jenny, …) nées, ou arrivées très jeunes en Amérique, Jenny Zhang raconte l’immigration des Chinois à New York au cœur des années soixante. Ces fillettes rencontrent toutes les mêmes difficultés, elles ont toutes un frère envahissant, un père absent et une mère plus ou moins névrosée après son expatriation. Elles subissent...

sans couverture

Le révolutionnaire, l'expert et le geek de Gaspard Koenig

critiqué par Elya - (Savoie - Dauphiné - Ardèche - 29 ans)
9 etoiles
Qu'est ce que le libéralisme politique ?
Gaspard Koenig est auteur aussi bien d'essais que de romans. Il a suivi un cursus universitaire de philosophie, ce qui se ressent fortement dans sa façon de s'exprimer, que ce soit dans cet ouvrage ou lors des interventions radiophoniques que j'ai pu écouter de lui : nombreuses citations de philosophes des siècles derniers, longues descriptions de concepts à partir d'écrits...

sans couverture

Mattel: Dans la vie des jouets de la compagnie de Samuel Rochery

critiqué par A_guessinot2 - (46 ans)
8 etoiles
Politique de la contrebande
Il y aurait une diction de la fiction (pour reprendre des catégories de Genette) sans laquelle le fictif n’est qu’une mimesis. Pour Genette, la mimesis aristotélicienne peut être traduite par « fiction ». « Fiction » étant par ailleurs, pour Aristote, ce qui détermine essentiellement le caractère poétique d’une œuvre littéraire. En droit, tout roman pourrait donc être dit poétique,...

sans couverture

Serena de Anne-Caroline Pandolfo (Scénario), Terkel Risbjerg (Dessin)

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 39 ans)
6 etoiles
Serena, un être redoutable
Dans les années 30, Pemberton revient avec Serena sa jeune épouse à Waynesville, après quelques semaines d’absence. Il vient d’hériter d’une part des Smoky mountains et décide de s’enrichir en vendant le bois. Les hommes vont trimer dur pour abattre ces grands arbres, certains même seront tués tant la tâche est difficile et les expose à de nombreux accidents. ...

sans couverture

Les hobereaux de Jérôme Tharaud, Jean Tharaud

critiqué par Alceste - (57 ans)
8 etoiles
Du côte-à-côte au face-à-face
Il s’agit en fait d’un recueil de nouvelles dont la première met en scène cette toute petite noblesse de province qui, même au XIX e siècle, n’a jamais quitté les terres ancestrales et qui mène une existence assez proche des paysans qu’elle côtoie quotidiennement, ne fût-ce que pour réclamer leurs fermages. Le début du récit les montre pittoresques, nos...

sans couverture

Horlà 2.0 de Serge Annequin

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 39 ans)
9 etoiles
Une relecture intelligente et métaphorique du Horla de Maupassant
Encore une énième version du « Horla » de Maupassant ? Cet album est bien plus que cela. Le narrateur se prénomme K et a une tête de lapin. Il travaille dans le domaine informatique et doit corriger des erreurs de codage. Plus le temps passe, comme le narrateur de la nouvelle de Maupassant, plus il sent une présence chez...

sans couverture

Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent de Adèle Faber, Elaine Mazlish

critiqué par Elya - (Savoie - Dauphiné - Ardèche - 29 ans)
10 etoiles
Livre de chevet pour parents
Dans les étals des librairies ordinaires, au rayon des essais et documents, se sont sans doute les livres de développement personnel qui occupent la première place. Viennent probablement ensuite les livres sur la "parentalité", si possible qualifiée de "bienveillante", "non violente". Parmi tous ces livres, un de loin remporte selon moi la palme du livre de chevet pour tout parent,...

Page 1 de 5 Suivante Fin