Les dernières critiques éclair

Page 1 de 7 Suivante Fin

sans couverture

La punition de Tahar Ben Jelloun

critiqué par Bafie - (56 ans)
10 etoiles
Quand l'humanité résiste !
50 ans après les faits, Tahar Ben Jelloun livre le récit de 18 mois d’emprisonnement arbitraire, punition imposée à 94 étudiants en représailles à une manifestation pacifique du 23 mars 1965 dans les grandes villes marocaines... Sous couvert de service militaire,...

sans couverture

Une maison bruxelloise de Valentine de Le Court

critiqué par Pascale Ew. - (51 ans)
6 etoiles
Fin trop facile et très décevante
Maria-Fernanda a été abandonnée par son mari et, à court de ressources, laisse ses deux enfants, Lucrecia et Tiago, à la garde de sa maman au Brésil pendant qu’elle part chercher du travail en Belgique. Elle loge dans la chambre...

sans couverture

Les arbres voyagent la nuit de Aude Le Corff

critiqué par Pascale Ew. - (51 ans)
6 etoiles
Léger, léger, comme une bulle d'air
Manon, huit ans, a été abandonnée par sa maman Anaïs ; elle reste avec son père Pierre qui végète dans son fauteuil, en pleine dépression, insensible à tout. Elle se réfugie chaque jour au pied d’un bouleau, dans des tocs...

sans couverture

Le suspendu de Conakry de Jean-Christophe Rufin

critiqué par Pascale Ew. - (51 ans)
6 etoiles
Pas le meilleur roman de Rufin
Aurel Timescu, consul de France à Conakry mène une enquête sur l’assassinat de Jacques Mayères retrouvé suspendu sur son bateau en compagnie d’une femme noire nue. Ce consul à la dégaine peu commune, toujours affublé de son manteau de tweed...

sans couverture

Bonjour Docteur de Michaël Escoffier, Matthieu Maudet

critiqué par You - (25 ans)
10 etoiles
yes
crazy book...

sans couverture

Un été avec Homère de Sylvain Tesson

critiqué par Frunny - (PARIS - 52 ans)
10 etoiles
Guerre et Paix !
Pour écrire "Un été avec Homère", Sylvain Tesson a pris ses quartiers dans un pigeonnier vénitien, sur l'île de Tinos, face à Mykonos. "L'Iliade et l'Odyssée", chants divins, poèmes d'or, verbe de feu écrits par Homère. Ulysse, Pénélope, Achille,...

sans couverture

Dalva de Jim Harrison

critiqué par Ardeo - (Flémalle - 70 ans)
8 etoiles
Dalva et Michael
Que dire de plus sur cette œuvre maîtresse de Jim Harrison ? Bien sûr, que j’ai aimé cet hymne à la Nature! Dans ce roman, les personnages comme Dalva ou Michael sont criants de vérité et le contexte dans lequel ils...

sans couverture

Notre-Dame du Nil de Scholastique Mukasonga

critiqué par Monocle - (tournai - 58 ans)
9 etoiles
Tout le monde savait !
Le très bon roman que voici se déroule dans les années 1970. Le Rwanda a renversé son roi pour un président et la vieille haine entre Hutus et Tutsis s’envenime encore un peu plus. Là haut, tout...

sans couverture

L'envers et l'endroit de Albert Camus

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
8 etoiles
Savoir respecter la misère et s'ouvrir aux autres
Albert Camus, dans cette série de courts essais et l'assez longue introduction qui la précède, fait état de son appétence pour la misère, de son empathie pour les vieilles personnes qui souhaitent continuer à faire partie de l'humanité, de son...

sans couverture

Pas pleurer de Lydie Salvayre

critiqué par Henri Cachia - (LILLE - 56 ans)
10 etoiles
L'Art de la répétition... ou comment fabriquer un normopathe...
L'art de la répétition ou comment fabriquer un normopathe. Extrait : « Les Fuentes, c'était leur nom, nourrirent l'enfant, le lavèrent, le couchèrent, l'habillèrent, et le conduisirent à l'école, irréprochablement. Ils lui apprirent à dire merci, pareillement, après vous, s'il vous plaît, bonjour, au revoir,...

sans couverture

Le jardin d'hiver de Renaud Dillies (Scénario), Grazia La Padula (Dessin)

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 38 ans)
8 etoiles
Une bande dessinée touchante
J'ai été séduit par cette bande dessinée qui a des accents poétiques. Le personnage principal semble petit face à ces immeubles immenses, perdu au milieu de la foule, pris dans son quotidien ronronnant au pub. Il vit lui-même dans...

sans couverture

Discours de Suède de Albert Camus

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
10 etoiles
L'humble rappel du rôle de l'écrivain
Surpris de recevoir le Prix Nobel de littérature, Albert Camus ressent le besoin de se justifier. S'il avait cru que la récompense aurait primé l'auteur d'une oeuvre plus aboutie et étoffée, alors que la sienne reste en cours de construction,...

sans couverture

Evacuation de Raphaël Jérusalmy

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 69 ans)
4 etoiles
telle à vif
Une ville entière, Tel-Aviv, est évacuée à l'occasion d'une guerre, imaginaire, mais dont le risque est toujours présent dans l'esprit des israéliens. Ici, aux missiles et roquettes s'ajoute la peur d'une guerre bactériologique. On pense bien sûr à la fameuse...

sans couverture

Globalia de Jean-Christophe Rufin

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
7 etoiles
Contre la dictature de la pub et du paraître
L'idée originelle s'avère effectivement intéressante, puisqu'il s'agit de dénoncer, par le biais de la fiction narrative d'un roman, une société globalisée où régneraient la publicité, la dictature du paraître et de la bien-pensance, arrivant à faire croire que les libertés...

sans couverture

La vie est bonne de Violente Viande (Scénario), Lucy Macaroni (Dessin)

critiqué par Lettres it be - (24 ans)
10 etoiles
"La vie est bonne" de Viande & Macaroni : rires et délires 2.0
Vous en avez assez des esthètes boutonneux et des bimbos acervelées qui envahissent votre Instagram avec des clichés post-séance de musculation ? Sus à la solitude trop moderne qui nous fait tourner en bourrique ? Marre des conneries environnantes et...

sans couverture

Le baiser dans la nuque de Hugo Boris

critiqué par Faby de Caparica - (56 ans)
7 etoiles
histoire de deux écorchés
Bonjour les lecteurs…. Voici le premier roman de l'auteur ( sorti en 2005 !!!) Fanny est sage-femme et rencontre Louis lors d'un accouchement. Fanny a une surdité qui se développe rapidement, Louis est professeur de Piano et un homme meurtri. Fanny veut devancer son...

sans couverture

Le divin enfer de Gabriel de Sylvain Reynard

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 28 ans)
1 etoiles
Un véritable enfer en effet...pour le lecteur
Quand j'ai emprunté ce livre, on m'avait prévenu qu'il ne me plairait probablement pas, mais je peux être têtu et j'ai quand même voulu tenter l'expérience en pensant que même si c'était pas terrible, une romance de temps en temps...

sans couverture

Gallica, Tome 1 : Le Louvetier de Henri Loevenbruck

critiqué par Monocle - (tournai - 58 ans)
3 etoiles
Sans suite
L’auteur imagine une France dans la moitié du douzième siècle. On n’est pas vraiment dans la fantasy mais on n’en est pas très loin. Un jeune louvetier porteur d’un pouvoir diffus forge son personnage en fonction du chemin...

sans couverture

Une exécution ordinaire de Marc Dugain

critiqué par Faby de Caparica - (56 ans)
8 etoiles
A lire.. pour se rafraichir la mémoire
Bonjour les lecteurs .... Marc Dugain nous entraine en Russie. L'histoire commence en 1952 sous l'ère de Staline et se terminera en 2000 sous l'ère de Poutine avec la tragédie de la disparition du sous-marin " Oskar" ( le Krousk). En 1952, c'est...

sans couverture

Wisconsin de Mary Relindes Ellis

critiqué par Pacmann - (Tamise - 53 ans)
8 etoiles
Un auteur prometteur
Un grand roman de facture américaine tant par le style que l’atmosphère liée à la rudesse de ces terres au bord des grands lacs. Début des années 80, j’ai aussi voyagé en plein hiver en Illinois et au Wisconsin, et...

sans couverture

Le sang du monstre de Ali Land

critiqué par Clubber14 - (Paris - 38 ans)
9 etoiles
psychologiquement dur
J'ai adoré ce roman d'Ali Land. Il vous prend aux tripes, ne vous lâche pas. Et vous aurez beau le poser sur la table et vous mettre à faire autre chose, il reviendra comme par magie dans vos mains tellement...

sans couverture

La conscience de Zeno de Italo Svevo

critiqué par ARL - (Montréal - 32 ans)
10 etoiles
Zeno et ses névroses
À la demande de son psychanalyste, Zeno Cosini entreprend la rédaction de son autobiographie sélective, organisée par thèmes: son amour pour la cigarette, la mort de son père, son mariage, sa relation adultère, son association commerciale avec son beau-frère et...

sans couverture

Crime et châtiment de Fedor Mikhaïlovitch Dostoïevski

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 38 ans)
10 etoiles
Un monument intimidant tant ce texte est parfait.
Quelle merveille ! Comme ce roman est entêtant, superbement écrit et angoissant ! Certes, ce n'est pas une lecture d'été, légère et apaisante, mais quel chef-d'oeuvre ! Le personnage de Rashkolnikov n'a pas fini de hanter ma mémoire et mon imaginaire....

sans couverture

La dernière bande suivi de Cendres de Samuel Beckett

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 38 ans)
5 etoiles
Deux courtes pièces
Dans "La Dernière bande", Krapp, un vieil homme, écoute une ancienne bande qu'il avait enregistrée 30 ans auparavant. Dans "Cendres", un homme assis sur la plage, discute avec des absents, son épouse, sa fille ... Il évoque aussi une histoire...

sans couverture

Aux fruits de la passion de Daniel Pennac

critiqué par Frunny - (PARIS - 52 ans)
8 etoiles
Maracuja !
6 ième et dernier (?) opus de la saga, "Aux fruits de la passion" tient toutes ses promesses et referme avec brio (et tristesse) les pérégrinations de la famille Malaussène. Dans la famille Malaussène, je voudrais " Thérèse" ! Thérèse,...

sans couverture

Un vent de cendres de Sandrine Collette

critiqué par Ayor - (45 ans)
3 etoiles
Un coup d'arrêt
Comme à son habitude, Sandrine Collette propose un roman court, sombre et à l’ambiance lourde et inquiétante. Mais voilà, la sauce ne prend pas à tous les coups et bien que ce livre se lise rapidement, il m’a semblé bien long...

sans couverture

Dans les brumes du mal de René Manzor

critiqué par Ayor - (45 ans)
4 etoiles
Dans la surenchère
L’auteur, comme tant d’autres, choisit d’orienter son histoire vers le rocambolesque et de verser dans la surenchère. Ce manque de crédibilité nuit donc fortement à son roman, qu’il s’agisse d’ailleurs des situations comme des personnages. En effet les deux flics ont...

sans couverture

Au revoir et merci de Jean d' Ormesson

critiqué par Catinus - (Liège - 67 ans)
9 etoiles
Longueurs et pépites
Cet essai date de 1966. Le « jeune homme » nous parle de sa famille et de lui-même - avec des longueurs certaines, si j’ose -. Il y aborde abondamment d’autres thèmes : sa jeunesse, ses études, la recherche de...

sans couverture

The time before de Cyril Bonin

critiqué par Antihuman - (Paris - 35 ans)
7 etoiles
Avant et ailleurs
Une bande dessinée à l'histoire en forme de boucle temporelle: ce n'est pas super-transcendant mais cela est pas mal réalisée... Pareillement j'ai aimé dans le récit comment l'auteur décrit un monde finalement très matérialiste et machiste (et même avec des...

sans couverture

Maigret et la vieille dame de Georges Simenon

critiqué par Catinus - (Liège - 67 ans)
8 etoiles
Double mystère pour bibi
Wikipedia: « Maigret a reçu dans son bureau de la PJ la visite d'une vieille dame, Valentine Besson, qui habite à Étretat. La vieille dame est venue lui raconter que sa bonne, Rose, est morte empoisonnée, après avoir bu le...

Page 1 de 7 Suivante Fin