Les dernières critiques éclair


sans couverture

La danseuse de Mao de Qiu Xiaolong

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 69 ans)
10 etoiles
le dernier empereur
L’inspecteur principal Chen Cao, de la police de Shanghai, est investi d’une mission, dont il ne connait pas les tenants et les aboutissants tant elle doit rester secrète. Le sujet est sensible : il s’agit de récupérer en toute discrétion...

sans couverture

Gatsby le magnifique de Francis Scott Fitzgerald

critiqué par Monocle - (tournai - 58 ans)
6 etoiles
Gatsby
Gatsby Nick, Tom, Gatsby, Jordan, Myrtle et Daisy vont vivre ce drôle d’été 1925, le dernier pour certains, avec le vent qui souffle des années folles. Gatsby est riche, mystérieux, solitaire et son secret l’étouffe. Publié en...

sans couverture

Continents à la dérive de Russell Banks

critiqué par Manhud Yrogerg - (Bruxelles - 40 ans)
8 etoiles
Destins croisés
Un ouvrier du New Hampshire part en Floride où il pense trouver la fortune. Il y trouve tout autre chose. Une haïtienne part elle-aussi vers la Floride le voyage sera effroyable. L'histoire se déroule en 1980 mais...

sans couverture

A rebours de Joris-Karl Huysmans

critiqué par Provisette1 - (5 ans)
9 etoiles
Surprenant
Étonnant- étonnée surtout!- de s'attacher à ce personnage , de le suivre pas à pas, pensée après pensée au long d'un "parcours" personnel qui pourrait sembler, de prime abord, plutôt morne et ennuyeux, certes, mais l'immense talent de l'auteur comble...

sans couverture

Batman - tome 1 - The Dark Prince Charming de Marini

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 48 ans)
6 etoiles
Un Batman honorable
J'avais un a priori , non pas sur le dessin de Marini, mais sur l'histoire, étant allergique aux comics américains et aux supers- héros en particulier (Je dois avouer que je n'ai jamais lu une bd sur Batman). Et bien...

sans couverture

Six fourmis blanches de Sandrine Collette

critiqué par Ayor - (45 ans)
8 etoiles
Lecture agréable
Roman court et rythmé, au style percutant et à l’ambiance pesante voire inquiétante. Une fois de plus l’auteure met à rude épreuve les protagonistes de cette histoire, avec notamment cet environnement hostile et dangereux qu’est la montagne, surtout quand on...

sans couverture

22/11/63 de Stephen King

critiqué par Jerome PREVOT - (51 ans)
10 etoiles
Extraordinaire !
Ce livre m'a beaucoup impressionné. Il est magistral et très émouvant. Oui, je suis d'accord avec une critique publiée plus haut, le milieu du bouquin et le passage sur l'installation au Texas, à Jodie, est peut-être un peu long. C'est...

sans couverture

Courtes distances de Joff Winterhart

critiqué par Lettres it be - (23 ans)
9 etoiles
"Courtes distances" de Joff Winterhart : rencontre du troisième type
C’est un retour pour Joff Winterhart, dessinateur américain avec qui nous avions fait connaissance en 2013 avec L’Eté des Bagnold publié chez çà et Là. Courtes distances est le deuxième roman graphique de l’auteur, paru au même endroit, et qui...

sans couverture

La part du ghetto de Malek Dehoune, Manon Querouil

critiqué par Faby de Caparica - (56 ans)
8 etoiles
a lire
Bonjour les lecteurs .... Manon Quérouil-Bruneel est grand reporter et a enquêté pendant un an dans une banlieue du 93 avec Malek, un " ancien" de la cité qui lui a permis de s'introduire dans le "ghetto". Elle explique l'évolution des mentalités...

sans couverture

Le Prédicateur de Camilla Läckberg

critiqué par Incertitudes - (33 ans)
9 etoiles
Ça se dévore comme...un polar
J'avais découvert le polar scandinave avec La Princesse des glaces. Pour ne pas me lasser trop vite, j'ai volontairement mis un peu de temps pour attaquer Le Prédicateur. Je n'en ai été que plus ravi de retrouver la joyeuse bande du...

sans couverture

Marilyn Monroe, la dernière séance de Bert Stern

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 48 ans)
10 etoiles
Sublime !
Grand admirateur de Marilyn Monroe depuis mon adolescence, je possède à peu près toutes ses biographies, évidemment l’ensemble de sa filmographie, ses écrits avec le livre « Fragments » sur lequel je reviendrai plus tard sur ce site, mais...

sans couverture

L'été de cristal de Philip Kerr

critiqué par Pacmann - (Tamise - 53 ans)
9 etoiles
Bernie Gunther, un privé de haut vol
Ce genre de roman ou roman de genre va plaire à plusieurs publics, ceux qui ne jurent que par le polar mais aussi les passionnés d’histoire du 20ème siècle et en particulier de la seconde guerre mondiale et de la...

sans couverture

Un avion sans elle de Michel Bussi

critiqué par DODONONO - (63 ans)
8 etoiles
UN BEBE SANS NOM
Un terrible crash d’avion dans le Jura, et une seule survivante, un bébé de 3 mois, ainsi débute une histoire machiavélique sortie de l’imagination de Michel Bussi, qui nous tient en haleine jusqu’au bout, jusqu’à ce dénouement totalement inattendu. ...

sans couverture

Chanson douce de Leïla Slimani

critiqué par Badzu - (versailles - 42 ans)
2 etoiles
Quel intérêt ?
Leïla Slimani tombe en 2012 dans les journaux sur un fait divers qui a eu lieu à New York : une nounou dominicaine, une fée du logis sérieuse et aimante, tue les 2 enfants de ses patrons dont elle s'occupe...

sans couverture

Frappe-toi le coeur de Amélie Nothomb

critiqué par Pascale Ew. - (50 ans)
6 etoiles
Roman psychologique
C'est l'histoire de Diane, née d'une mère déçue d'être tombée enceinte si jeune et jalouse de sa fille qui lui vole la vedette par sa beauté. (On pense ici à Blanche-Neige.) Cette mère n'aura jamais un regard d'amour pour sa...

sans couverture

Réminiscences de Nathalie Ficot

critiqué par Kinbote - (Jumet - 59 ans)
8 etoiles
Inspirations profondes
Le premier recueil de poèmes de Nathalie Ficot (paru en 1999) est semblable au "Petit Théâtre", le poème qui l’ouvre. "Mille échos" y tintent, il est plein d'"inspirations profondes", d’odeurs et de parfums, de peurs et de...

sans couverture

Le Temps de Franco de Michel Del Castillo

critiqué par Jacquesrenard - (22 ans)
9 etoiles
Livre salutaire
On ne peut que féliciter l'auteur de cet ouvrage d'essayer de donner l'histoire sans faire preuve de parti pris, sans reprendre la propagande communiste. La vision que l'on a de la guerre civile espagnole et de Franco est biaisée (c'est...

sans couverture

Check-Point de Jean-Christophe Rufin

critiqué par Seb - (41 ans)
4 etoiles
check-pass
J'avais bien aimé Globalia et c'est avec enthousiasme que j'ai ouvert ce roman. Aussi bien qu'on retrouve les qualités d'écriture de Mr Rufin, j'ai été déçu par le livre dans l'ensemble. Le script de l'histoire est tirée par les cheveux...

sans couverture

Shining de Stephen King

critiqué par Blue Boy - (Saint-Denis - - ans)
6 etoiles
Pas si brillant...
On dit souvent que l’adaptation au cinéma est moins bonne – et cela se vérifie la plupart du temps – que le livre qui l’a inspiré. Pour ce qui est des romans de Stephen King, ils ont quasiment tous eu...

sans couverture

Orgasme à Moscou de Edgar Hilsenrath, Henning Warenbreth (Illustration)

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 50 ans)
9 etoiles
COMPLÈTEMENT DÉJANTÉ!
Au début de l’histoire nous sommes en 1970. Anna Maria Pepperoni, la fille unique du «parrain» de la mafia new yorkaise, et accessoirement l’homme le plus riche d’Amérique, Nino Pepperoni, part pour Moscou afin d’interviewer Leonid BREJNEV (1906-1982) et Alexis...

sans couverture

Le moine et le singe-roi : Une enquête du commissaire aux morts étranges de Olivier Barde-Cabuçon

critiqué par Pierrot - (Villeurbanne - 66 ans)
8 etoiles
Versailles, et canailles sont des maux qui vont très bien ensemble.
S’il y a un seul point commun entre les policiers historique de Jean-François Parot et ceux d’Olivier Barde-Cabuçon, c’est bien l’austère Sartine, lieutenant général de la police sous Louis XV. Autour de cet indéboulonnable personnage gravitent, dans leurs...

sans couverture

Tout n'est pas perdu de Wendy Walker

critiqué par Ayor - (45 ans)
8 etoiles
un vrai thriller psychologique
Cette histoire est rapportée du point de vue d’un psychologue et ne comprend pas de dialogues. Tout du moins ils sont intégrés dans le récit, lui-même assez poussé en matière de psychologie mais se laissant malgré tout appréhender sans réelles...

sans couverture

La mort est mon métier de Robert Merle

critiqué par Cédelor - (Paris - 46 ans)
8 etoiles
Edifiant, révulsant, instructif
Après avoir lu « Le rapport de Brodeck », j’ai eu envie de rester un peu encore dans une histoire allemande de la Seconde Guerre Mondiale, et j’ai pensé à « La mort est mon métier » de Robert Merle,...

sans couverture

Sur le bord de la rivière Piedra, je me suis assise et j'ai pleuré de Paulo Coelho

critiqué par Flo21 - (45 ans)
1 etoiles
Cucul la praline
M. Coelho écrit des livres comme on fabrique des voitures : à la chaîne... Un peu (beaucoup) de religion, des idées toutes faites, beaucoup d'optimisme et ça finit toujours bien à la fin, et voilà, M. Coelho a mis sur...

sans couverture

La zone du dehors de Alain Damasio

critiqué par Flo21 - (45 ans)
1 etoiles
Catastrophique : de la littérature fast food
Même si sur le fond ce roman fleuve (644 pages) a quelques sympathiques trouvailles, c'est avant tout une bien pâle copie de 1984. D'ailleurs l'action se passe en 2084 (bonjour la subtilité). L'action ne ménage aucune surprise. On a compris...

sans couverture

Today we live de Emmanuelle Pirotte

critiqué par Fanou03 - (* - 42 ans)
5 etoiles
Après la guerre
Today we live évoque la dernière contre-offensive majeure et désespérée de l’armée allemande dans les Ardennes. Sous cet angle, assez original, se détachent deux ou trois figures dans le livre : des soldats américains inexpérimentés ; des paysans épuisés par les ressacs...

sans couverture

La nuit de l'oracle de Paul Auster

critiqué par Ardeo - (Flémalle - 70 ans)
7 etoiles
1947
Cela faisait longtemps que je n’avais plus lu quelque chose de Paul Auster. Toujours aussi agréable à lire, beaucoup de dextérité dans l’écriture, de l’originalité. On sent que Paul Auster est toujours une personne bonne et intelligente (pourquoi deviendrait-il abject...

sans couverture

Chanson douce de Leïla Slimani

critiqué par Monocle - (tournai - 58 ans)
1 etoiles
Déception
L’histoire d’un jeune couple qui emploie une nounou pour s’occuper de leurs deux petits enfants. L’importance de cette nounou, Louise, devient presque tentaculaire. L’auteure a voulu que dès le début on pressente le drame et dans cette optique que...

sans couverture

Un parfum d'herbe coupée de Nicolas Delesalle

critiqué par Sundernono - (Nice - 35 ans)
9 etoiles
Un parfum de nostalgie
J’ai trouvé ce petit roman particulièrement touchant. Tous ces souvenirs d’enfance, d’adolescence, de rencontres importantes, de paroles d’êtres chers aujourd’hui disparus, ces moments clé qui feront de nous les adultes que nous sommes forment ce Parfum d’herbe coupée, recueil de...

sans couverture

Laëtitia ou la fin des hommes de Ivan Jablonka

critiqué par Badzu - (versailles - 42 ans)
5 etoiles
Très redondant
Pour ma part j'ai trouvé ce livre long avec beaucoup beaucoup de redites, on se coltine la chronologie des faits un nombre incalculable de fois, sous tous les angles, ce que je n'ai pas trouvé indispensable. Des détails sont donnés...