Les dernières critiques éclair


sans couverture

Pays de neige de Yasunari Kawabata

critiqué par Vince92 - (Zürich - 43 ans)
4 etoiles
Triangle amoureux
Yasunari Kawabata est surtout connu en France et dans le monde occidental en général pour ce roman, pays de neige, navire amiral de sa production littéraire qui lui valu d'être le premier Japonais Prix Nobel de littérature. Kawabata était le...

sans couverture

Cinna de Pierre Corneille

critiqué par Fanou03 - (* - 45 ans)
7 etoiles
« Va-t-en, et souviens-toi seulement que je t’aime »
Je trouve finalement que Cinna est assez facile à lire, mis à part deux ou trois passages où je me suis un peu perdu (je pense à la tirade d’Émilie qui ouvre la pièce, et à celle d’Auguste qui songe...

sans couverture

Aliénor d'Aquitaine de Régine Pernoud

critiqué par Sundernono - (Nice - 38 ans)
7 etoiles
Un bon roman historique
Avec Aliénor d’Aquitaine j’ai découvert une histoire intéressante, celle de cette femme qui fut Reine de deux des plus grands royaumes de l’époque. Régine Pernoud rend l’histoire d’Aliénor, dont le destin fut hors du commun, très vivante et assez haletante. L’auteure...

sans couverture

L'intimité de Alice Ferney

critiqué par Marvic - (Normandie - 62 ans)
6 etoiles
Deux femmes puissantes
Alexandre Perthuis et Ada ont tout pour être heureux. Ils sont beaux, riches, parents d’un adorable petit garçon Nicolas et bientôt d’une petite fille. Quand ils partent pour la maternité, Ada semble pourtant anxieuse, inquiète en laissant son fils chez leur...

sans couverture

Le banquet annuel de la confrérie des fossoyeurs de Mathias Enard

critiqué par Marvic - (Normandie - 62 ans)
8 etoiles
Quel titre, quel livre !
David Mazon, ethnologue, choisit un village des Deux-Sèvres pour y passer une année afin de rédiger une thèse sur la ruralité à La Pierre Saint Christophe. Il rencontre, interroge, noue des liens avec les habitants du village, dont Mathilde et Gary,...

sans couverture

Dans l'ombre du brasier de Hervé Le Corre

critiqué par Homo.Libris - (Paris - 55 ans)
2 etoiles
Bien loin du brasier
Je venais de lire "Histoire de la Commune de 1871" de Prosper-Olivier Lissagaray (1876) et "Le brasier" de Nicolas Chaudin (2015) quand la Mairie du 13è arrondissement* proposa "Dans l'ombre du brasier" de Hervé le Corre (2020) dans une liste...

sans couverture

Oxygène de M.J. Arlidge

critiqué par Ayor - (48 ans)
8 etoiles
Toujours aussi efficace
Utilisant un schéma jusque-là efficace, l'auteur réitère avec succès dans ce cinquième volet des enquêtes de Helen Grace. Les chapitres sont courts, nombreux et diablement rythmés, les cliffhangers remplissent leur rôle en incitant à sans cesse à tourner les pages, le...

sans couverture

Histoires de la nuit de Laurent Mauvignier

critiqué par La danseuse - (54 ans)
5 etoiles
La nuit est trop longue
C'est visiblement dans l'air du temps et à la mode d'écrire de longues phrases de plus de 1 paragraphe, de faire digression au milieu de certaines pensées.. mais que c'est lourd à lire ! que cela entrave le plaisir de...

sans couverture

Le chant du coucou de Frances Hardinge

critiqué par Frunny - (PARIS - 55 ans)
8 etoiles
Un nid pas si douillet !
Frances Hardinge (1973- ) est une écrivaine britannique qui écrit notamment de la littérature jeunesse. "Le Chant du coucou" paraît en 2018 (L'Atalante) 1923 à Ellchester (Angleterre), la jeune Triss Crescent, fille du célèbre architecte Piers Crescent,...

sans couverture

Le Destin de Mr Crump de Ludwig Lewisohn

critiqué par Cédelor - (Paris - 49 ans)
10 etoiles
Quand le mariage est un enfer
Voici un livre qu’on n’oubliera pas de sitôt, la dernière page lue et tournée. Son auteur, Ludwig Lewisohn, m’était totalement inconnu, de même que ce roman, et il est certainement aussi inconnu du plus grand nombre. C’est pourtant un tort...

sans couverture

Les neufs milliards de noms de Dieu et autres nouvelles de Arthur C. Clarke

critiqué par Kabuto - (Craponne - 60 ans)
7 etoiles
Excellent recueil
Quelques histoires d’un des maîtres de la science-fiction. Toutes sont bien écrites et intéressantes. Mélange subtil entre réalisme scientifique et romanesque, elle tiennent le lecteur en haleine jusqu’au dénouement final. Lecture très plaisante....

sans couverture

Et toujours les Forêts de Sandrine Collette

critiqué par Ludmilla - (Chaville - 65 ans)
5 etoiles
Le meilleur dans ce roman, c’est le titre…
Pas crédible… trop d’invraisemblances et d’incohérences Dès le tout début du livre, les vieilles (les grand-mères du père de Corentin) enferment Marie, la -future- mère de Corentin, pendant 6 mois puis la mettent dehors dans la forêt peu de temps avant...

sans couverture

Le Roman d'un spahi de Pierre Loti

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 31 ans)
5 etoiles
Du sable et de l'ennui
A l'instar d'Aziyadé et du Mariage de Loti, l'auteur nous livre encore une fois un roman sur un européen se retrouvant dans un endroit éloigné de sa patrie et qui va avoir une relation avec une jeune fille des environs,...

sans couverture

Les Assassins de R. J. Ellory

critiqué par Ardeo - (Flémalle - 73 ans)
9 etoiles
Haletant
Depuis plusieurs années, Ellory fait partie de mes auteurs de polar préférés. Ellory dit lui-même que son mentor est Ellroy (d’où le pseudo). J’ai adoré lire Ellroy et je suis d’accord avec le choix d’Ellory qui considère qu’Ellroy est le...

sans couverture

Les Belles Endormies de Yasunari Kawabata

critiqué par Ardeo - (Flémalle - 73 ans)
6 etoiles
Un vieux
Quand j’étais jeune, Kawabata m’avait ravi avec quelques courts romans tels celui-ci. Je me souviens notamment d’un « Tristesse et Beauté » de … toute beauté. Est-ce l’âge du héros, le « vieil Eguchi » qui correspond plus ou moins...

sans couverture

Les deux étendards de Lucien Rebatet

critiqué par Martin1 - (Chavagnes-en-Paillers (Vendée) - - ans)
10 etoiles
Magnifique.
(Je vais dans cette critique, ignorer volontairement les opinions politiques de l'écrivain et me concentrer sur la lecture). Je serai fou, absolument fou, de ne pas reconnaître un grand écrivain. Il est du niveau d'André Gide et côtoie Proust. Peut-être même...

sans couverture

Mémé dans les orties de Aurélie Valognes

critiqué par Krapouto - (Angouleme Charente - 75 ans)
4 etoiles
vite lu vite oublié
C'est gentillet, l’auteur abuse de clichés et de caricatures qui sont parfois incrédibles. Cliché de la concierge acariâtre poussé à son paroxysme, Impossible arrestation par son gendarme ex-gendre, tout comme l’impossible intervention de la nonagénaire pétulante qui...

sans couverture

Quand tu es parti de Maggie O'Farrell

critiqué par Marvic - (Normandie - 62 ans)
8 etoiles
Attachante Alice
Alice est dans le coma. Elle a traversé la rue alors que les voitures démarraient en trombe. "Sa vie était en train de se réduire à un point de fuite." Qu’a-t-elle vu dans cette gare qui, ajouté à son immense douleur, a...

sans couverture

Agatha Christie, le chapitre disparu de Brigitte Kernel

critiqué par Marvic - (Normandie - 62 ans)
3 etoiles
Trahie
En 1926, Agatha Christie est une femme trompée. Son mari Archie entretient une liaison avec sa secrétaire Nancy Neel, qu’il a d’abord cachée jusqu’au jour où il annonce à son épouse qu’il veut divorcer pour épouser la jeune femme. "Savez-vous, ma...

sans couverture

L’anomalie de Hervé Le Tellier

critiqué par Nav33 - (73 ans)
10 etoiles
Un très bon moment de lecture
Je suis entré dans ce roman , comme client ordinaire et non comme un habitué des restaurants très haut de gamme . Je ne l'ai pas lu en me disant tout du long c'est un trois étoiles , est-il...

sans couverture

L'assassin qui rêvait d'une place au paradis de Jonas Jonasson

critiqué par CC.RIDER - (63 ans)
9 etoiles
Désopilant
À plus de 50 ans, Dédé le meurtrier a déjà passé pas mal de temps en prison. Il a eu le malheur de planter une hache dans le dos d’un homme, d’envoyer une volée de chevrotines dans le visage d’un...

sans couverture

Le goût du large de Nicolas Delesalle

critiqué par Sundernono - (Nice - 38 ans)
8 etoiles
Prendre le large avec Nicolas Delesalle
Comme il l’a été souligné dans la critique principale, plus qu’un roman, le goût du large est une suite d’expériences vécues par l’auteur et racontées au fil d’un voyage maritime de neufs jours avec pour destination Istanbul. Cette coupure vécue par...

sans couverture

Un(e)secte de Maxime Chattam

critiqué par Ayor - (48 ans)
8 etoiles
"Page turner" efficace
Avec Maxime Chattam, le risque d'être déçu est minime me concernant, tant ce qu'il propose me captive. Comme à son habitude, son roman démarre vite et fort, nous plongeant ainsi directement dans le vif du sujet. Ce "page turner" se dévore (jeu...

sans couverture

Rabelais : Oeuvres complètes : Gargantua - Pantagruel - Tiers livre - Quart livre - Cinquiesme livre de François Rabelais

critiqué par Veneziano - (Paris - 43 ans)
10 etoiles
L'humanisme par l'humour
La manière de gérer un pays, de mener des relations avec ses voisins et l'éducation d'enfant, les usages de la médecine et les aléas amoureux sont revus et corrigés selon, d'une part, les principes de l'humanisme, d'autre part, avec un...

sans couverture

Maître Puntila et son valet Matti de Bertolt Brecht

critiqué par Catinus - (Liège - 69 ans)
8 etoiles
Puntila alcoolisé ou non
Les déboires d’un propriétaire terrien (capitaliste) dont l’humeur change suivant le fait qu’il ait bu ou non de l’alcool. Ses démêlés avec son valet, sa fille Eva, la cuisinière, ses quatre fiancées, un vétérinaire, un avocat, un pasteur, etc. Les...

sans couverture

Quartier lointain, tome 2 de Jirō Taniguchi

critiqué par Marvic - (Normandie - 62 ans)
9 etoiles
La réponse à ses questions
Hiroshi approche de la date fatidique du départ définitif de son père. Va-t-il, doit-il l’empêcher ? Ce retour dans le passé va lui permettre de comprendre son père, sa mère et d’obtenir les réponses aux questions qui l’ont hanté toute sa vie. Un...

sans couverture

Quartier lointain, tome 1 de Jirō Taniguchi

critiqué par Marvic - (Normandie - 62 ans)
9 etoiles
Du passé vers l’avenir ou de l’avenir vers le passé
6 avril 1998, Nakahara Hiroshi, 48 ans prend son train pour rentrer à Tokyo, fatigué, reste d’un soirée trop arrosée, quand il s’aperçoit qu’il n’est pas dans le bon train, puis reconnaît que celui-ci le ramène dans sa ville natale....

sans couverture

Là où chantent les écrevisses de Delia Owens

critiqué par La danseuse - (54 ans)
8 etoiles
Où chantent les écrevisses
On s'y croirait dans ce marais.. livre sublime mais la fin reste à désirer/ l'héroine serait-elle vraiment capable de fomenter l'acte qu'elle revendique ? ce n'est pas la psychologie développée quand même tout au long du livre....

sans couverture

Millénium, Tome 5 : La fille qui rendait coup pour coup de David Lagercrantz

critiqué par Usdyc - (Bruxelles - 64 ans)
9 etoiles
Excellent
Je me suis attaché aux personnages de cette saga dès le premier volume et je reste sous leurs emprises. L'histoire autour de Lisbeth et de ses origines est restée un mystère jusqu'à ce cinquième volume. Je pense que le scenario...

sans couverture

Jeu blanc de Richard Wagamese

critiqué par La danseuse - (54 ans)
9 etoiles
un "je" magnifique
Les Indiens d'Amérique bafoués. Au début on sent l'air sur notre visage, on hume les parfums de la forêt.. et puis les histoires indiennes autochtones du Canada.. et puis des passages tellement durs mais si bien écrits.. et on finit...