Les dernières critiques éclair

Début Précédente Page 7 de 7

sans couverture

Museum de Véronique Roy

critiqué par Cecezi - (Bourg-en-Bresse - 38 ans)
6 etoiles
Pour les amateurs...
Un livre pour les amateurs de l'ambiance du muséum d'histoire naturelle de Paris ! C'est vrai qu'il y a dans ce lieu que j'ai eu plaisir à retrouver au fil des pages, tout ce qu'il faut pour l'ambiance d'un bon...

sans couverture

La nuit des temps de René Barjavel

critiqué par Poet75 - (Paris - 62 ans)
9 etoiles
Aventures et philosophie
Publié pour la première fois en octobre 1968, ce roman de science-fiction a connu, au fil des rééditions, un succès tel qu’il est considéré aujourd’hui comme un classique. Les éditions des Saints Pères viennent d’ailleurs d’en publier le manuscrit original....

sans couverture

Une bonne intention de Solène Bakowski

critiqué par Ayor - (46 ans)
5 etoiles
Émouvant certes, mais aussi beaucoup de longueurs
L’œuvre de Solène Bakowski traite avant tout d’un drame familial empreint d’une grande tristesse, et à l’ambiance pesante pleine de sous-entendus et de non-dits. La psychologie des personnages est étoffée, l’auteure étant plutôt douée pour coucher sur le papier tout...

sans couverture

My absolute darling de Gabriel Tallent

critiqué par Blue Cat - (BORDEAUX - 54 ans)
7 etoiles
Archétype de grand pervers
Ce livre a fait beaucoup de bruit à sa sortie, salué comme un premier roman 'chef d'oeuvre'. Je ne partage pas cet enthousiasme, malgré l'intérêt du livre. L'auteur n'est pas un grand styliste. En revanche, le personnage du père de Turtle...

sans couverture

La Civilisation, ma Mère !... de Driss Chraïbi

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 73 ans)
10 etoiles
un hymne à la mère libérée
Les mères aussi peuvent être des héroïnes hors du commun. Ainsi, la Mère que nous présente Driss Chraïbi, "si menue, si fragile", aux yeux de son fils cadet. C'est une femme qu’on a laissée dans l’ignorance de tout : "Personne ne...

sans couverture

Quand Dieu boxait en amateur de Guy Boley

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 73 ans)
9 etoiles
"Mon père, ce héros"...
Guy Boley, dans son deuxième roman, nous livre un tableau touchant de René, ce père dont il nous déroule l’histoire dans les quartiers populaires du Besançon des années 50 et 60. René, élevé à la dure par une mère seule...

sans couverture

Le Chat et les pigeons de Agatha Christie

critiqué par Kalie - (Sarthe - 48 ans)
6 etoiles
Mineur
Selon moi, il s'agit d'un roman mineur d'Agatha Christie. C'est dommage car le contexte typiquement anglais promettait. Je sais que l'auteure n'est pas une adepte des longues descriptions mais là elles manquent vraiment. L'immersion du lecteur dans l'école n'est pas...

sans couverture

Premier amour de Ivan Sergueïevitch Tourgueniev

critiqué par Tistou - (62 ans)
9 etoiles
Un peu de délicatesse dans cette littérature de brutes
Qu’il est doux de revenir vers des auteurs qu’on pourrait qualifier de classiques, à tout le moins d’anciens, puisqu’ici c’est seconde moitié du XIXème siècle qu’Ivan Tourgueniev écrivit « Premier amour ». Que nous sommes loin des trépidations et des excès...

sans couverture

Frida Kahlo de Jean-Luc Cornette (Scénario), Flore Balthazar (Dessin)

critiqué par Coper - (35 ans)
8 etoiles
4 ans de Frida ou de Trotski ?
Le lecteur aurait tendance à croire que, de par le titre et la couverture, ce roman graphique constitue une biographie de Frida Kahlo. Or, il n'en est rien, ou pas vraiment... Cet ouvrage est centré sur une période de 4 ans...

sans couverture

Une trop bruyante solitude de Bohumil Hrabal

critiqué par Canow - (62 ans)
10 etoiles
Formidable
Livre déroutant, jouissif, surprenant, drôle, émouvant, intelligent, captivant, profond, touchant, merveilleusement bien écrit. Je crois qu'un film en a été tiré mais je ne l'ai pas vu et au fond je ne suis pas sûr que je souhaite...

sans couverture

Demain une oasis de Ayerdhal

critiqué par Canow - (62 ans)
2 etoiles
oasis et désert
un personnage principal, l'Interne, il parle à la première personne L'interne a été enlevé par des "terroristes" humanitaires afin de soulager (médicalement) ces africains oubliés par le progrès du reste de l'humanité et déchirés entre eux. Le livre présente...

sans couverture

Tu t'appelais Maria Schneider de Vanessa Schneider

critiqué par Blue Cat - (BORDEAUX - 54 ans)
4 etoiles
Touchante Maria Schneider
Ce livre, écrit par la journaliste et cousine germaine de Maria, vaut uniquement pour... Maria. En effet, l'auteure n'a aucun style, ce qui est vérifiable dans ses précédents livres, et sa personne, dont il est question trop souvent dans ce livre,...

sans couverture

Avec toutes mes sympathies de Olivia de Lamberterie

critiqué par Nathavh - (54 ans)
10 etoiles
Avec toutes mes sympathies
"Avec toutes mes sympathies", un livre qui n'aurait jamais dû exister car Alex n'aurait pas dû disparaître, pas à 45 ans nous dit Olivia de Lamberterie en parlant de son frère. Un livre magnifique pour que la mort vive, qu'Alex soit...

sans couverture

Un océan, deux mers, trois continents de Wilfried N'Sonde

critiqué par Faby de Caparica - (57 ans)
6 etoiles
Un joli plaidoyer .. mais
Bonjour les lecteurs…. On s'embarque cette fois dans un roman historique. Wilfried N'Sondé nous raconte l'histoire de Nsahu Ne Vunda, candide prêtre du kongo, devenu le 1° ambassadeur noir au Vatican. L'histoire se passe au 17° siècle où ce prêtre noir embarque à...

sans couverture

Anna Karénine de Léon Tolstoï

critiqué par Flo29 - (46 ans)
9 etoiles
Long, mais bon!
C'est la deuxième fois que je lis Anna Karénine, c'est un roman que j'aime beaucoup car il parle de passion amoureuse et de la société russe. Par contre, je suis d'accord avec de nombreuses critiques, il faut s'accrocher et ne...

sans couverture

Le passager de Jean-Christophe Grangé

critiqué par Nourann - (20 ans)
8 etoiles
Passionnant mais avec une fin décevante
Un livre très prenant. Je l'ai dévoré, j'ai beaucoup aimé passer de révélation en révélation en me demandant comment tout ça allait finir. Le héros a quand même beaucoup de chance pour parvenir à se sortir un extremis de situations très épineuses...

sans couverture

La Terre des mensonges de Anne Birkefeldt Ragde

critiqué par Lilule - (baalon - 45 ans)
9 etoiles
magnifique
Que dire, j'ai adoré. Les personnages sont attachants, il se lisait comme un petit gâteau de Noël, on ne pouvait pas s'arrêter. Et la fin avec le secret de famille est vraiment inouïe. Je suis restée sans voix. J’ai hâte...

sans couverture

Ceux qui tombent de Michael Connelly

critiqué par Pacmann - (Tamise - 53 ans)
7 etoiles
Deux enquêtes pour le prix d’une
On est dans le polar caractérisé, agréable à lire tout en n'étant pas dans le simplisme de roman de gare. C’est mon premier Connelly et, même si ce n’est pas les romans policiers qui me passionnent le plus, j’en lirai...

sans couverture

Les mensonges de l'esprit de Frank Tallis

critiqué par Sundernono - (Nice - 36 ans)
8 etoiles
Un bon roman historique policier.
Pour ma part ce troisième volet des carnets de Max Liebermann a fait encore mouche. Une intrigue plutôt bien ficelée, de l’action, du moins plus que durant les tomes précédents ainsi qu'une intrigue amoureuse sont autant d’atouts qui font de...

sans couverture

Quelques jours avec un menteur de Étienne Davodeau

critiqué par Coper - (35 ans)
5 etoiles
Ode à l'amitié et à la solidarité masculine
Cinq potes trentenaires partent faire une escapade de 8 jours dans un petit village rural, village où l'un des amis a passé ses vacances gamins. Exit les femmes, les enfants, le boulot !!! Ces 5 compères fidèles à eux-mêmes vont littéralement...

sans couverture

La sorcière de Camilla Läckberg

critiqué par Marsup - (42 ans)
4 etoiles
Tout ça pour cela !
Un roman fleuve, très ennuyeux, avançant comme une limace. L'intrigue est compliquée et peu passionnante, la faute à de trop nombreux personnages et à trois histoires se déroulant à trois dates différentes. Le dénouement est sans surprise et très décevant. L'histoire sur la...

sans couverture

Sex and the city de Candace Bushnell

critiqué par Antihuman - (Paris - 35 ans)
6 etoiles
Pensum d'une mère maquerelle
Journal intime de Candace Bushnell, ce livre pourrait être vu comme le manuel de la parfaite traînée, avec en prime la politesse du vide. L'auteur ayant au moins le mérite d'être sur la corde raide entre frustrée frigide et morne virago...

Début Précédente Page 7 de 7