Les fiches les plus visitées ce mois ci

Ce classement est basé sur un compteur de visite remis à zéro le premier du mois en cours.

Page 1 de 5 Suivante Fin

1.
268 visites
sans couverture

Fables de Jean de La Fontaine

critiqué par Fanfan1407 - (reims - 36 ans)
8 etoiles
Un classique à relire
Je m'en vais vous parler aujourd'hui d'un livre qui ne s'adresse pas qu'aux enfants, et pour cause, j'ai nommé : les Fables de la FONTAINE. La fable est souvent associée au monde de l'enfant. Qui n'a jamais appris, alors qu'il était tout petit, le Corbeau et le Renard, le Chêne et le Roseau ou encore le Lièvre et la Tortue...

2.
228 visites
sans couverture

Les matinées sombres de Narcisse Eyi Menie

critiqué par Imani - (Toulouse - 39 ans)
8 etoiles
saisissant.
Ce roman est touchant. Il nous plonge dans la vie d'une adolescente qui se débat avec les vicissitudes de la vie qui l'ont fait naitre dans une famille pauvre vivant dans un taudis et tirant le diable par la queue. Elle se nomme Atsame et est dès sa naissance prédestinée, par sa mère, à se prostituer pour enrichir la famille. On...

3.
207 visites
sans couverture

Le rouge et le noir de Stendhal

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)
10 etoiles
Un très grand roman. A lire !
Aborder " le Rouge et le Noir " est une chose bien difficile. Ce roman est d’une telle richesse et d’une telle actualité que l’on ne sait pas très bien par où le prendre. Limitons-nous à l'intrigue pour commencer. Monsieur de Rênal est industriel à Verrières, en Franche-Comté. Il s’est fait une belle fortune. Il est aussi maire de sa commune. Julien...

3.
201 visites
sans couverture

L'étranger de Albert Camus

critiqué par Acque - (Italie - 39 ans)
8 etoiles
Etranger pour soi-même
Dès les premières lignes: " Aujourd'hui maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas. ", on est plongé dans l'esprit de cet homme, Meursault, qui " passe son existence " comme s'il était un passager dans son proppre corps. Toute sa vie, ou bien la vie que les autres lui font vivre, sera mise dans les mains de quelqu'un...

5.
199 visites
sans couverture

Des souris et des hommes de John Steinbeck

critiqué par Bluewitch - (Charleroi - 40 ans)
10 etoiles
La plus belle histoire d'amitié qu'il m'ait été donné de connaître!
D'un côté, il y a Lennie, esprit d'enfant doux et tendre, emprisonné dans un corps d'homme aux mains dévastatrices qu'il ne contrôle pas, ne comprend pas. De l'autre, nous découvrons Georges, petit homme sec et intelligent, toujours là pour veiller sur Lennie. Entre ces deux êtres humains, une amitié sans limite. Jusqu'où peut conduire la vraie amitié, sans concession, entre deux hommes...

6.
197 visites
sans couverture

Le dieu du carnage de Yasmina Reza

critiqué par Ddh - (Mouscron - 78 ans)
8 etoiles
Un p'tit dieu provoque un p'tit carnage
Est-ce un carnage ? Les personnages présentés sont plutôt b.c.b.g. Et pourtant, il y a eu violence. Pourquoi le dieu, le dieu du carnage ? Tout tourne autour d’un méfait d’un enfant : une bagarre qui a provoqué un dommage. Les parents s’expliquent pour discuter du litige : les enfants, ces petits dieux, qui ont provoqué un carnage… hyperbole ! D’un...

7.
186 visites
sans couverture

L'orangeraie de Larry Tremblay

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 77 ans)
7 etoiles
La Ceinture d'explosifs du martyr
Lire les œuvres de Larry Tremblay représente un défi pour tout lecteur. Il n’est pas aisé de suivre le propos de l’auteur. Pour son dernier roman, il a choisi d’exprimer son point de vue sur la guerre avec simplicité. Le sujet était trop grave pour l’intellectualiser d’autant plus que le romancier s’est immiscé dans une famille pour observer les effets...

8.
187 visites
sans couverture

Jacques Damour de Émile Zola

critiqué par Zagreus - (35 ans)
10 etoiles
Le temps perdu qu'on ne rattrape plus
Ancien communard déporté au bagne de Nouméa, Jacques Damour a attendu dix longues années de misère, d’errances en Amérique ou en Angleterre avant d’être amnistié et de rentrer à Paris où on le croit mort après une tentative d’évasion. Il se souvient très bien de son ancienne vie à Ménilmontant : ciseleur sur métaux, marié à Félicie (« une grande...

9.
190 visites
sans couverture

Tercets du dimanche de Thierry Radière

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)
7 etoiles
La fête éphémère
Les courtes poésies en vers libres exprimant souvent la vie quotidienne, les rites familiaux, la campagne de son enfance, la douceur familiale, la vie lente et paisible contrastant avec l’agitation citadine, sont vraiment le domaine de prédilection de Thierry Radière, il y excelle particulièrement. Après « Les samedis sont au marché », il évoque ici les dimanches paisibles qu’il passait,...

10.
185 visites
sans couverture

L'ombre du vent de Carlos Ruiz Zafón

critiqué par Sahkti - (Genève - 45 ans)
9 etoiles
Présence irréelle
Ce récit est magnifique. Surréaliste et nostalgique, plein de poésie et de violence. C'est l'histoire de Daniel, huit ans, qui se rend avec son père libraire au "Cimetière des Livres oubliés", une bibliothèque magique, un lieu mystérieux auquel n'ont accès qu'un petit groupe de privilégiés. Nous sommes en 1945, Daniel va devoir "sauver" un livre, choisir celui qu'il devra, envers...

11.
177 visites
sans couverture

Révolte contre le monde moderne de Julius Evola

critiqué par CC.RIDER - (61 ans)
6 etoiles
Une si longue décadence…
Alors que pour la plupart des historiens ou des politologues, la fracture entre l’ancien monde et le nouveau se situe à la Révolution Française, pour Julius Evola il faut remonter beaucoup plus loin, quasiment à la nuit des temps, quand le monde de la Tradition céda peu à peu la place à la modernité. Il faut aller jusqu’aux temps lointains...

12.
178 visites
sans couverture

Oscar et la dame rose de Éric-Emmanuel Schmitt

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)
9 etoiles
Une belle réussite !
J'avais trouvé « Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran » une histoire très agréable à lire, mais sans beaucoup plus. Ici, avec « Oscar et la dame rose » nous passons vraiment à une tout autre vitesse !. Oscar, de son surnom Crâne d’oeuf, est à l'hôpital pour soigner un cancer. Il n’a que dix ans et, comme il le...

13.
162 visites
sans couverture

FAM de Chantal Magalie Mbazoo-Kassa

critiqué par Imani - (Toulouse - 39 ans)
10 etoiles
C'est un roman qui vaut mille détours.
Une plume acerbe. Une intrigue bien ficelée. Un personnage principal haut en couleur : tout est réuni pour faire de ce roman un véritable coup de poing. L'on rencontre Fam le personnage principal dès la première page de ce roman et on le suit, lui qui après de brillantes études supérieures en Europe, rentre chez lui accompagné de sa femme, la...

14.
160 visites
sans couverture

L'alchimiste de Paulo Coelho

critiqué par Neurone - (Liège - 49 ans)
9 etoiles
Une formidable leçon de philosophie
Ce livre fait partie de ce que je j'attribue d'"ode à la vie". Paulo Coelho nous entraîne dans l'initiation à la vie, à son sens, d'un jeune arabe ordinaire. Dans les Sables quasi désertiques du Sahara, ce jeune homme, voyageant aux côtés de son mentor, va progressivement s'éveiller au sens de la vie selon l'auteur. Au bout de son parcours, il...

15.
164 visites
sans couverture

Les misérables de Victor Hugo

critiqué par Sorcius - (Bruxelles - 49 ans)
8 etoiles
Les mots me manquent...
Une œuvre magistrale, unique, pleine de douleur et de misère, mais pleine d'espoir et d'amour aussi. Le plus populaire des livres de Victor Hugo est sans conteste un chef d'œuvre. Jean Valjean, Fantine, Cosette, Gavroche, les Thénardier, Javert, Fauchelevent. des noms qui éveillent quelque chose en chacun de nous. C'est que les Misérables sont partout : en film, en pièce de théâtre,...

16.
158 visites
sans couverture

Inconnu à cette adresse de Kathrine Kressmann Taylor

critiqué par Cléopâtre - (Beersel - 44 ans)
8 etoiles
Une amitié difficile à assumer ou quand la politique s'en mêle
D'extérieur, le livre est fin et peut paraître inintéressant : comment faire passer un message, comment se plonger dans une histoire en si peu de pages ? Et puis, la lecture commence. De lettre en lettre échangées entre deux amis, on découvre leurs vies respectives. Ils se sont rencontrés aux états-Unis, l'un est Juif, l'autre Allemand. Les deux hommes se complètent...

17.
157 visites
sans couverture

La ferme des animaux de George Orwell

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)
8 etoiles
De la déviance des révolutions
Ce livre a été publié par Georges Orwell en 1945 et est donc antérieur à « 1984 ». Il est cependant tout aussi plein d’enseignements et reste tout à fait actuel. Nous sommes dans une ferme d'Angleterre et la révolte gronde parmi les animaux. Elle est menée par les cochons qui montent la tête aux autres. L'homme est le véritable et...

18.
151 visites
sans couverture

Qui a piqué mon fromage ? ou Comment s'adapter au changement au travail, en famille et en amour de Spencer Johnson

critiqué par Dirlandaise - (Québec - 64 ans)
8 etoiles
La vie est un labyrinthe
Voici le résumé de ce livre d'après l'envers de la couverture: "Qui a piqué mon fromage ? est l'histoire édifiante de deux tout petits hommes, les "minigus" Polochon et Baluchon, et de deux souris, Flair et Flèche, qui évoluent dans un labyrinthe. Les quatre compères se repaissent de fromage tous les jours à un endroit précis du dédale. Mais un beau...

19.
154 visites
sans couverture

Les vestiges du jour de Kazuo Ishiguro

critiqué par Féline - (Binche - 41 ans)
10 etoiles
Grandeur et décadence
Kazuo Ishiguro a réussi le tour de force d'écrire un des romans les plus british qu'il soit,malgré son origine japonaise. Né à Nagasaki, Kazuo Ishiguro vivra dès sa petite enfance en Grande Bretagne, et deviendra d'ailleurs citoyen de sa majesté dès 1983. Il recevra même le titre d'officier de l'Ordre de l'Empire Britannique en 1995. "Les vestiges du jour" est son...

20.
143 visites
sans couverture

Tu ne jugeras point de Armel Job

critiqué par Koudoux - (SART - 55 ans)
10 etoiles
ADMIRABLE
Un livre dont l'histoire se déroule dans un village belge près de Liège. Denise Desantis entre dans un magasin pour s'acheter des mouchoirs . Elle laisse devant la porte la poussette de David son fils de treize mois. Lorsqu'elle ressort, l'enfant a disparu. Enlèvement ? L'affaire semble plus compliquée. Le juge Conrad est intrigué par la rigueur et la minutie du témoignage de...

21.
144 visites
sans couverture

Un an et un jour de Pascal Bruckner

critiqué par Monocle - (tournai - 59 ans)
9 etoiles
Puzzle !
Lire Bruckner c'est comme un puzzle. C'est toujours avec une espèce de recul qu'on déballe les pièces en scrutant avec suspicion ce qui pourrait clocher ! Donc Jézabel, fille d'un pasteur protestant amoureux d'horlogerie, se rend à Montréal. Un Boeing rutilant l'attend sur le tarmac. Mais le voyage n'est pas vraiment tranquille, des turbulences créent...

21.
142 visites
sans couverture

La cage dorée : La vengeance d'une femme est douce et impitoyable de Camilla Läckberg

critiqué par Darius - (Bruxelles - - ans)
5 etoiles
Vengeance diabolique
Camilla Läckberg est l’une des auteurs les plus lues au monde. En consultant, internet, je constate qu’elle est très jolie et qu’elle a eu 3 maris dont le dernier a une quinzaine d’années de moins qu’elle. La troisième de couverture parle d’une protagoniste inoubliable, Matilda qui devient Faye pour échapper à son destin, et qui délivre un message ouvertement féministe. Ah...

23.
137 visites
sans couverture

Disparitions de Hélène Delhamende

critiqué par Catinus - (Liège - 68 ans)
8 etoiles
Seize nouvelles liégeoises
Hélène Delhamende tâte cette fois au périlleux exercice de l’écriture de nouvelles. Notez que ce n’est pas nouveau chez elle : c’est un « petit jeu » auquel elle se livre depuis de nombreuses années. Pourquoi « périlleux » ? Parce qu’en quelques pages, il s’agit de raconter une histoire captivante, qui tient la route et où surtout vous n’avez...

23.
136 visites
sans couverture

L'art urbain de Nicolas Gzeley, Nicolas Laugero-Lasserre, Stéphanie Lemoine, Sophie Pujas

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)
8 etoiles
La ville investie par l'art "sauvage"
Les Etats-Unis des années 1930 ont vu naître l'art de rue, ou street art, qui a consisté à taguer murs publics, façades, trains et métros, par des signatures stylisées puis des dessins, le caractère revendicatif de ce mode d'expression étant apparu à la fin des années 1960, concomitamment avec les divers mouvements sociaux. L'Europe a emboité le pas, le pochoir...

25.
139 visites
sans couverture

David Copperfield de Charles Dickens

critiqué par Cyprien - (Lausanne - 31 ans)
7 etoiles
Non ce n'est pas le magicien
Commençons par le résumé de cette œuvre de Charles Dickens. Ce livre raconte la vie de David Copperfield, jeune anglais du dix-neuvième siècle, orphelin de père dès la naissance. Il connaît rapidement la cruauté en la personne de M. Murdstone, son beau-père, un homme cruel qui le bat et le place dans une école, dont le directeur est également un être...

25.
137 visites
sans couverture

1984 de George Orwell

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)
8 etoiles
Instructif et utile
"1984" est la vision qu'a Orwell d’un monde futur possible. C'est la dictature la plus puissante jamais créée ! A aucun moment de sa vie le citoyen n’échappe aux yeux et aux oreilles du pouvoir en place. La presse est totalement contrôlée, la radio ne connaît que le poste unique et elle est diffusée partout. Ces deux supports ne font que...

27.
138 visites
sans couverture

Le soleil des Scorta de Laurent Gaudé

critiqué par Monito - (47 ans)
6 etoiles
des olives avides de soleil
Ce roman est l’histoire d’une famille maudite qui de pied de nez en pied de nez au destin échappe à son malheur mais pas à sa destinée. Le style est simple et sobre, les phrases courtes. La terre des Pouilles, décrite comme une espèce d’enfer sur terre, suscite l’attachement et donne à cette partie de l’Italie une image de vérité. De...

28.
137 visites
sans couverture

Le chagrin des vivants de Anna Hope

critiqué par Frunny - (PARIS - 54 ans)
10 etoiles
"Au silence, à n'en plus finir, le silence bruyant du chagrin"
Anna Hope (1974- ) est une écrivaine et actrice anglaise de Manchester . Son premier roman "Wake" (Le chagrin des vivants) a été publié en 2014.et figurait sur la liste des finalistes du Nouvel écrivain de l'année 2014 des National Book Awards. Le roman se déroule sur 5 jours en novembre 1920 en Angleterre. 5 jours...

29.
127 visites
sans couverture

Un secret de Philippe Grimbert

critiqué par Clarabel - (43 ans)
9 etoiles
Formidable !
Toute la beauté de ce dernier roman de Philippe Grimbert repose sur son secret ! J'ordonne à quiconque ayant déjà lu ce livre de ne pas trop en dévoiler : c'est une histoire personnelle, intimiste, bouleversante et qui captive son lecteur du début jusqu'à la fin. Ce secret vous enchaîne et les mots graves et mesurés de l'auteur vous picotent...

30.
128 visites
sans couverture

L'aube à Birkenau de David Teboul, Simone Veil

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)
10 etoiles
Retour de déportation
David Teboul souhaite filmer un documentaire sur Simone Veil, suite à un témoignage dans un débat télévisé. Il s'y prend sur plusieurs années. L'austère politique et ancienne magistrate se montre initialement rétive à la démarche, rechignant à se dévoiler et à divulguer des pans de son histoire personnelle, de surcroît les plus graves, ce qui peut se comprendre. Mais il...

Page 1 de 5 Suivante Fin