Les fiches les plus visitées ce mois ci

Ce classement est basé sur un compteur de visite remis à zéro le premier du mois en cours.

Page 1 de 5 Suivante Fin

1.
1082 visites
sans couverture

Jours de colère de Sylvie Germain

critiqué par Ichampas - (LAMBALLE - 58 ans)
8 etoiles
Un récit tumultueux et si tragique
Quatrième de couverture Dans les forêts du Morvan, loin du monde vivent, loin du monde, des familles de bûcherons, de flotteurs de bois, de bouviers. Mais là comme ailleurs règne la folie : folie violente d’ Ambroise Mauperthuis, folie douce d’ Edmée Verselay dont la vie n’est faite que d’un immense amour pour la Sainte Vierge. Et là dessus, l’ombre...

2.
1074 visites
sans couverture

L'été où je t'ai retrouvé de Jenny Han

critiqué par Sego54 - (45 ans)
10 etoiles
Transportant
L'été où je t'ai retrouvé est encore meilleur que son prédécesseur. C'est avec plaisir que j'ai retrouvé Belly, Conrad et Jeremiah. Ce roman est une gros coup de cœur ! Ce tome est plus mûr que le premier. Un personnage important est décédé quelques mois avant le début de ce roman, et cela va changer beaucoup de choses dans le caractère...

3.
613 visites
sans couverture

Vingt-quatre heures de la vie d'une femme de Stefan Zweig

critiqué par Leïa - (Montréal - 45 ans)
9 etoiles
Vivement la passion
L'histoire se déroule dans une petite pension de la Riviera sur la Côte d'Azur au début du 20e siècle. Mme Henriette, une femme « comme il faut » délaisse tout ce qu'elle possède et s'enfuie avec un inconnu, un homme qu'elle ne connaît que depuis 48 heures. Tous sont d'accord pour porter « le » jugement disgracieux ultime à l'endroit...

4.
549 visites
sans couverture

Il était deux fois de Franck Thilliez

critiqué par Bookivore - (MENUCOURT - 39 ans)
10 etoiles
A lire absolument, mais APRES "Le Manuscrit Inachevé"
Je vais être clair en intro, et le titre de ma chronique est déjà un indice de ce que je vais dire : si vous n'avez pas encore lu "Le Manuscrit Inachevé", que Thilliez a publié en 2018, prière de le lire avant de passer à "Il Etait Deux Fois", qui n'en est pas vraiment une suite, mais... Mais. Ah, avec Franck...

5.
486 visites
sans couverture

L'étranger de Albert Camus

critiqué par Acque - (Italie - 42 ans)
8 etoiles
Etranger pour soi-même
Dès les premières lignes: " Aujourd'hui maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas. ", on est plongé dans l'esprit de cet homme, Meursault, qui " passe son existence " comme s'il était un passager dans son proppre corps. Toute sa vie, ou bien la vie que les autres lui font vivre, sera mise dans les mains de quelqu'un...

6.
432 visites
sans couverture

Le malade imaginaire de Molière

critiqué par The Beauty - (rueil-malmaison - 35 ans)
4 etoiles
Pas mal
Je trouve que le livre " le malade imaginaire " écrit par molière dénonce beaucoup " d'escroqueries " faites dans son temps. En quelque sorte, dans ce livre, il critiquait " lourdement " les médecins de l'époque en disant beaucoup de méchancetés à leur propos. Il avait peut être raison car, après tout,j e pense que s'il ne le pensait pas,...

7.
389 visites
sans couverture

Cyrano de Bergerac de Edmond Rostand

critiqué par Neurone - (Liège - 52 ans)
10 etoiles
Quel panache !
Quoique Edmond Rostand ne respecte pas vraiment la réalité historique du personnage, il fait de Cyrano de Bergerac un personnage tout de suite attachant. Frondeur, bretteur, ferme défenseur de ses convictions, fier, il ne plie pas devant plus fort que lui : "Mais on ne se bat pas dans l'espoir du succès! Non! non, c'est bien plus beau lorsque c'est inutile!" Se...

8.
360 visites
sans couverture

Incendies de Wajdi Mouawad

critiqué par Cuné - (54 ans)
10 etoiles
C'est sûr, c'est sûr, c'est sûr !
Tout commence dans le bureau d'Hermile Lebel, notaire. Une vieille femme est morte, et il doit procéder à la lecture de son testament. Les enfants, Jeanne et Simon, jumeaux, se voient chacun confier une mission : retrouver leur père pour l'une, leur frère pour l'autre, et leur remettre à chacun une enveloppe. Coup de massue pour les deux jeunes adultes....

9.
340 visites
sans couverture

Aké, les années d'enfance de Wole Soyinka

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 54 ans)
8 etoiles
UNE ENFANCE AU NIGÉRIA.
«Il était une fois»… Et oui, ce livre pourrait sans doute commencer par «Il était une fois», et se poursuivre par… Un jeune garçon africain très intelligent, qui ne rêvait dès son plus jeune âge, que d’aller à l’école et d’apprendre tout ce qu’il pouvait… Malheureusement pour lui, il était surtout un rêveur et un gaffeur impénitent, qui vivait dans...

10.
317 visites
sans couverture

Le dieu du carnage de Yasmina Reza

critiqué par Ddh - (Mouscron - 80 ans)
8 etoiles
Un p'tit dieu provoque un p'tit carnage
Est-ce un carnage ? Les personnages présentés sont plutôt b.c.b.g. Et pourtant, il y a eu violence. Pourquoi le dieu, le dieu du carnage ? Tout tourne autour d’un méfait d’un enfant : une bagarre qui a provoqué un dommage. Les parents s’expliquent pour discuter du litige : les enfants, ces petits dieux, qui ont provoqué un carnage… hyperbole ! D’un...

11.
313 visites
sans couverture

L'ombre du vent de Carlos Ruiz Zafón

critiqué par Sahkti - (Genève - 48 ans)
9 etoiles
Présence irréelle
Ce récit est magnifique. Surréaliste et nostalgique, plein de poésie et de violence. C'est l'histoire de Daniel, huit ans, qui se rend avec son père libraire au "Cimetière des Livres oubliés", une bibliothèque magique, un lieu mystérieux auquel n'ont accès qu'un petit groupe de privilégiés. Nous sommes en 1945, Daniel va devoir "sauver" un livre, choisir celui qu'il devra, envers...

12.
304 visites
sans couverture

L'Avare de Molière

critiqué par Pétoman - (Tournai - 46 ans)
10 etoiles
Pas avare de talent
L'avare de Molière, Arpagon, est tellement avare qu'il ne donne pas son bonjour mais qu'il le prête. Sa raison de vivre est son or, à tel point que quand il le perd, il en vient à se soupçonner lui-même. Cette pièce est une bonne illustration philosophique de la fin et du moyen. Est ce que l'argent est une fin ou un...

13.
297 visites
sans couverture

La douleur de Marguerite Duras

critiqué par Jules - (Bruxelles - 77 ans)
9 etoiles
Unique de ce genre
Dans « la Douleur », Marguerite Duras décrit la situation atroce dans laquelle elle s'est trouvée à la Libération. Comme beaucoup de personnes, hommes ou femmes, elle a été chaque jour attendre, à la gare d'Orsay, les convois de prisonniers rentrant d’Allemagne. Chaque jour l'espoir est là à l'annonce d'un train venant de là-bas. Chaque jour voir des débris humains, des...

14.
291 visites
sans couverture

Le parfum de Patrick Süskind

critiqué par Neurone - (Liège - 52 ans)
10 etoiles
Chef-d'oeuvre inclassable
Jean-Baptiste Grenouille, le personnage central du roman, est né à Paris en 1738 dans des conditions affreuses, au milieu des relents de la poissonnerie de sa mère. A travers une jeunesse misérable et une adolescence perturbée pendant lesquelles il s'ouvre au monde de l'odorat comme nul n'en est capable. Il ira même, à l'âge de quinze ans, jusqu'à tuer une jeune...

15.
281 visites
sans couverture

Les misérables de Victor Hugo

critiqué par Sorcius - (Bruxelles - 52 ans)
8 etoiles
Les mots me manquent...
Une œuvre magistrale, unique, pleine de douleur et de misère, mais pleine d'espoir et d'amour aussi. Le plus populaire des livres de Victor Hugo est sans conteste un chef d'œuvre. Jean Valjean, Fantine, Cosette, Gavroche, les Thénardier, Javert, Fauchelevent. des noms qui éveillent quelque chose en chacun de nous. C'est que les Misérables sont partout : en film, en pièce de théâtre,...

16.
278 visites
sans couverture

Le bouddha de banlieue de Hanif Kureishi

critiqué par Féline - (Binche - 43 ans)
8 etoiles
L'Angleterre des années 70 vue par un "Paki"
Karim, 17 ans, mène sa petite vie, assez médiocre dans la banlieue londonienne. En apparence parfaitement adapté, il peine à se "trouver" tiraillé par sa double culture. D'un côté, la famille de sa mère, anglaise bon teint, avec la tante Jean, alcoolique notoire et l'oncle Ted, chauffagiste raté ; famille aux principes bien installés mais au demeurant débrouillarde et ambitieuse....

17.
271 visites
sans couverture

La ferme des animaux de George Orwell

critiqué par Jules - (Bruxelles - 77 ans)
8 etoiles
De la déviance des révolutions
Ce livre a été publié par Georges Orwell en 1945 et est donc antérieur à « 1984 ». Il est cependant tout aussi plein d’enseignements et reste tout à fait actuel. Nous sommes dans une ferme d'Angleterre et la révolte gronde parmi les animaux. Elle est menée par les cochons qui montent la tête aux autres. L'homme est le véritable et...

18.
265 visites
sans couverture

Manon Lescaut de Antoine François Prévost

critiqué par Macréon - (la hulpe - 88 ans)
8 etoiles
Les charmes de Manon Lescaut
L'abbé Prévost (1697-1763) s’est offert une vie assez mouvementée, choisissant d'abord l'état ecclésiastique et bouleversé ensuite par la rencontre d’Hélène Eckhardt, dite Lenki, avec laquelle il vécut un amour-passion, dûment et fréquemment entravé par les infidélités de la belle et les interventions furibardes de ses vieux amants. Edité en 1753, Manon Lescaut connut immédiatement un vif succès de scandale et fut...

18.
261 visites
sans couverture

Le laboureur et les mangeurs de vent: Liberté intérieure et confortable servitude de Boris Cyrulnik

critiqué par CHALOT - (74 ans)
9 etoiles
analyse pertinente et accessible
« Le laboureur et les mangeurs de vent » Liberté intérieure et confortable servitude 258 pages mars 2022 Editions Odile Jacob La sortie d'un livre de Boris Cyrulnik ne passe pas inaperçue. Celui-ci est, comme les autres, particulièrement passionnant et étonnant. L'auteur, scientifique s'il en est, nous explique les différents comportements humains et notamment l'opposition radicale entre l'attachement non raisonné à un guide suprême, à une idéologie et...

20.
255 visites
sans couverture

Le rouge et le noir de Stendhal

critiqué par Jules - (Bruxelles - 77 ans)
10 etoiles
Un très grand roman. A lire !
Aborder " le Rouge et le Noir " est une chose bien difficile. Ce roman est d’une telle richesse et d’une telle actualité que l’on ne sait pas très bien par où le prendre. Limitons-nous à l'intrigue pour commencer. Monsieur de Rênal est industriel à Verrières, en Franche-Comté. Il s’est fait une belle fortune. Il est aussi maire de sa commune. Julien...

21.
244 visites
sans couverture

Un itinéraire militant de Jean-François Chalot

critiqué par BOUET - (69 ans)
8 etoiles
histoire d'un militant
Un itinéraire militant L’auteur, militant raconte son itinéraire. Il se déclare toujours révolutionnaire même si aujourd’hui son action est principalement social. On y trouve des anecdotes amusantes et aussi quelques révélations comme son entrisme au PS alors qu’il était à la LCR. C’est une page oubliée et niée par les trotskistes. Son livre est préfacé par Jean Mourot, auteur, ancien militant de l’Ecole Emancipée...

22.
238 visites
sans couverture

La transparence du temps de Leonardo Padura

critiqué par Isad - (- ans)
6 etoiles
Une enquête aussi sur le temps qui passe
La Transparence du temps est un roman foisonnant de personnages (dotés de noms, prénoms, diminutifs et surnoms) et de réflexions sur la vie et les gens. Le premier fil narratif est la recherche de la statue volée à un vieux camarade de classe perdu de vue du narrateur, ancien policier, devenu négociant en livres et qui aspire à écrire. Nous somme...

23.
243 visites
sans couverture

L'alchimiste de Paulo Coelho

critiqué par Neurone - (Liège - 52 ans)
9 etoiles
Une formidable leçon de philosophie
Ce livre fait partie de ce que je j'attribue d'"ode à la vie". Paulo Coelho nous entraîne dans l'initiation à la vie, à son sens, d'un jeune arabe ordinaire. Dans les Sables quasi désertiques du Sahara, ce jeune homme, voyageant aux côtés de son mentor, va progressivement s'éveiller au sens de la vie selon l'auteur. Au bout de son parcours, il...

24.
242 visites
sans couverture

Le bal des folles de Victoria Mas

critiqué par Nathavh - (57 ans)
9 etoiles
Le bal des folles
Je le lorgnais depuis la rentrée ce premier roman de Victoria Mas, prix Stanislas, prix Renaudot des lycéens, un très beau roman qui remue et pousse à la réflexion sur la condition féminine au 19ème siècle. Nous sommes à Paris en février 1885, à la Salpêtrière. C'est là qu'en mars aura lieu le bal de la mi-Carême, celui que l'on...

25.
234 visites
sans couverture

Itinéraire d'une garce de Céline Tran (Scénario), Grazia La Padula (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 52 ans)
8 etoiles
A la recherche du temps perdu
Véritable claque que cette bande dessinée, faussement orientée vers le genre pornographique alors que le style "roman graphique" sied plus à ce one-shot. Tout d'abord, le dessin tout en retenue et en rondeur de Grazia La Padula est très loin des bandes dessinées dites pour adultes. Les couleurs choisies donnent en outre un côté classique à cette histoire hors norme, enfin...

26.
246 visites
sans couverture

Stupeur et tremblements de Amélie Nothomb

critiqué par Brunette - (Crosne - 41 ans)
8 etoiles
Au japon c'est différent
Amélie Nothomb nous présente son expérience professionnelle au Japon. Nous pénétrons dans l'atmosphère glaciale du patronat japonais. Complètement autobiographique, cet ouvrage nous présente les Japonais tels qu'ils sont. Nous suivons Amélie Nothomb jusqu'à son départ du Japon, date à laquelle elle écrit son premier roman " Hygiène de l'assassin ". A ceux qui ne connaissaient pas les Japonais, à ceux qui n'aiment...

27.
232 visites
sans couverture

Je suis la maman du bourreau de David Lehait-Helo

critiqué par CHALOT - (74 ans)
10 etoiles
roman bouleversant et "magnifique"
« Je suis la maman du bourreau » roman de David Lelait-Helo Editions Héloïse d'Ormesson 202 pages janvier 2022 La vie brisée des victimes, de toutes les victimes Gabrielle de Miremont est une femme de la « haute » comme on le dit parfois, elle est lointaine, inatteignable et vit dans des certitudes nourries par son histoire, son éducation et sa personnalité. Quand elle lit dans le journal local un...

28.
230 visites
sans couverture

Le guerrier de porcelaine de Mathias Malzieu

critiqué par CHALOT - (74 ans)
8 etoiles
roman biographique
Le guerrier de porcelaine » roman de Mathias Malzieu Editions Albin Michel 235 pages janvier 2022 Mémoires d'un enfant de la guerre Juin 1944, Mainou, le père de l'auteur de ce roman vient de perdre sa mère et sa petite sœur, morte née. C'est ainsi que se terminaient certains accouchements, à cette époque. Ils habitent à Montpellier et le père de Mainou, éploré mais entré dans la résistance,...

29.
231 visites
sans couverture

L'or de Blaise Cendrars

critiqué par Sahkti - (Genève - 48 ans)
8 etoiles
Simplicité trompeuse
"L'or", c'est la formidable aventure de Johann Augsut Suter, suisse allemand qui quitta sa patrie au début du 19e siècle pour fonder la Nouvelle-Helvétie en Californie, s'enrichir et vivre dans un paradis, jusqu'à ce qu'un de ses employés ne découvre de l'or dans la propriété. Le début de la richesse? Non, le début de la fin! La nouvelle se répand...

29.
231 visites
sans couverture

F20 de Anna Kozlova

critiqué par Reginalda - (lyon - 55 ans)
10 etoiles
Magnifique portrait d’une jeune femme en lutte contre la folie ordinaire
Encore un coup de cœur de chez Stéphane Marsan. Stop !! Youlia découvre qu’elle présente les mêmes symptômes que sa sœur schizophrène. Mais elle connaît le sort réservé à ces malades qui se voient refuser une existence « normale ». Or Youlia n’a pas l’intention de laisser sa part au chien. Elle veut aimer, être aimée, elle veut avoir un travail,...

Page 1 de 5 Suivante Fin