Les fiches les plus visitées ce mois ci

Ce classement est basé sur un compteur de visite remis à zéro le premier du mois en cours.

Page 1 de 5 Suivante Fin

1.
2638 visites
sans couverture

Aké, les années d'enfance de Wole Soyinka

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 53 ans)
8 etoiles
UNE ENFANCE AU NIGÉRIA.
«Il était une fois»… Et oui, ce livre pourrait sans doute commencer par «Il était une fois», et se poursuivre par… Un jeune garçon africain très intelligent, qui ne rêvait dès son plus jeune âge, que d’aller à l’école et d’apprendre tout ce qu’il pouvait… Malheureusement pour lui, il était surtout un rêveur et un gaffeur impénitent, qui vivait dans...

2.
524 visites
sans couverture

Les Promises de Jean-Christophe Grangé

critiqué par Bookivore - (MENUCOURT - 38 ans)
10 etoiles
Monumental
Jean-Christophe Grangé avait quelque peu déçu ses fans, son lectorat, en 2019 et 2020, en publiant deux romans assez courts (en plus, imprimés en caractères assez gros...) et, disons les choses, simplistes : "La Dernière Chasse" et "Le Jour des Cendres". Deux thrillers qui n'étaient que des novélisations des deux premiers épisodes de la saison 1 de la série TV...

3.
276 visites
sans couverture

Institutrices: Soeurs laïques de la République ? de Pierre Mazataud

critiqué par CHALOT - (73 ans)
9 etoiles
UN LIVRE D'UNE ACTUALITE BRULANTE
« Institutrices, soeurs laïques de la République ? », de Pierre Mazataud, par Jean-François Chalot mercredi 6 septembre 2006. Source : www.gaucherepublicaine.org C’est un livre qui pourrait passer inaperçu ou n’intéresser que quelques spécialistes ou historiens locaux...Ce serait bien dommage car toutes celles et tous ceux qui défendent l’école laïque et l’indépendance des enseignants pourraient y puiser des informations utiles sur la...

4.
265 visites
sans couverture

Un printemps pénivauxois de Jean-François Chalot, Collectif

critiqué par Jemo76 - (Yainville - 86 ans)
8 etoiles
Une chronique municipale
La démocratie participative est à la mode… On pourrait s’en réjouir, tant la démocratie représentative a montré ses limites, quand les représentants des citoyens s’empressent de renier leurs promesses électorales sous les prétextes les plus divers. Malheureusement, la façon dont les pouvoirs en place depuis des décennies ont conçu et utilisé la participation des Français sur les sujets qui les...

5.
265 visites
sans couverture

L'ombre du vent de Carlos Ruiz Zafón

critiqué par Sahkti - (Genève - 47 ans)
9 etoiles
Présence irréelle
Ce récit est magnifique. Surréaliste et nostalgique, plein de poésie et de violence. C'est l'histoire de Daniel, huit ans, qui se rend avec son père libraire au "Cimetière des Livres oubliés", une bibliothèque magique, un lieu mystérieux auquel n'ont accès qu'un petit groupe de privilégiés. Nous sommes en 1945, Daniel va devoir "sauver" un livre, choisir celui qu'il devra, envers...

6.
249 visites
sans couverture

Tout s'est bien passé de Emmanuèle Bernheim

critiqué par Anonyme3 - (- ans)
10 etoiles
Emmanuèle Bernheim offre à son père, "Tout s'est bien passé", un roman magnifique, sincère et pudique, sur sa mort(Son père) et son envie d'en finir. A lire d'urgence!
Biographie de l'auteur: Voir onglet biographie. Quatrième de couverture: «"Papa m'a demandé de l'aider à en finir." Je me répète cette phrase, elle sonne bizarrement. Qu'est-ce qui ne colle pas? "Papa" et "en finir"?» Avec Tout s'est bien passé, Emmanuèle Bernheim nous livre le récit haletant et bouleversant de son impensable aventure. Mon avis: +: Livre très...

7.
240 visites
sans couverture

Résister au mensonge: Vivre en chrétiens dissidents de Rod Dreher

critiqué par Maranatha - (49 ans)
10 etoiles
Les armes pour mener le combat.
Résister au mensonge ! Vaste et ambitieux programme. A une époque ou tout et son contraire se dit par le flux incessant des chaînes infos, réseaux sociaux. Ou les minorités imposent leur diktat à la majorité. Ou le relativisme et le progressisme n'ont jamais été aussi présent, le champ de bataille est vaste. L'auteur évoque la woke, la cancel culture, les...

8.
231 visites
sans couverture

Déshumanité de Julien Syrac

critiqué par Eric Eliès - (47 ans)
10 etoiles
Une analyse lucide, brillante et passionnée, de notre Modernité libérale et libertaire, à la lumière du covid
Ce premier essai de Julien Syrac (pseudonyme d’un jeune écrivain d’une trentaine d’années, romancier, poète et traducteur), qui ambitionne ni plus ni moins que dresser le portrait de notre société contemporaine et de notre « déshumanité » dont la crise du covid (ridicule à tant d’égards mais aussi cruellement révélatrice) a dévoilé le nihilisme abyssal, est né d’une colère, chargée...

9.
229 visites
sans couverture

L'Assommoir de Émile Zola

critiqué par Jules - (Bruxelles - 77 ans)
10 etoiles
Un grand livre
Oubliez quelques minutes que vous avez peut-être dû plancher sur ce livre au Lycée… Aujourd'hui, plus de professeur, plus d'interrogation, plus d'angoisse à devoir lire un bouquin rasoir, parce qu’exigé. Plus rien que Zola, vous et " L’Assommoir ". C'est-à-dire, enfin le vrai plaisir de lire un très grand livre sans arrière-pensée ! Car Zola est vraiment un très grand écrivain...

9.
226 visites
sans couverture

L'alchimiste de Paulo Coelho

critiqué par Neurone - (Liège - 51 ans)
9 etoiles
Une formidable leçon de philosophie
Ce livre fait partie de ce que je j'attribue d'"ode à la vie". Paulo Coelho nous entraîne dans l'initiation à la vie, à son sens, d'un jeune arabe ordinaire. Dans les Sables quasi désertiques du Sahara, ce jeune homme, voyageant aux côtés de son mentor, va progressivement s'éveiller au sens de la vie selon l'auteur. Au bout de son parcours, il...

11.
228 visites
sans couverture

Quand Dieu boxait en amateur de Guy Boley

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 41 ans)
7 etoiles
Parler du père
Présentation de l'éditeur Dans une France rurale aujourd’hui oubliée, deux gamins passionnés par les lettres nouent, dans le secret des livres, une amitié solide. Le premier, orphelin de père, travaille comme forgeron depuis ses quatorze ans et vit avec une mère que la littérature effraie et qui, pour cette raison, le met tôt à la boxe. Il sera champion. Le second...

12.
224 visites
sans couverture

Le bouddha de banlieue de Hanif Kureishi

critiqué par Féline - (Binche - 43 ans)
8 etoiles
L'Angleterre des années 70 vue par un "Paki"
Karim, 17 ans, mène sa petite vie, assez médiocre dans la banlieue londonienne. En apparence parfaitement adapté, il peine à se "trouver" tiraillé par sa double culture. D'un côté, la famille de sa mère, anglaise bon teint, avec la tante Jean, alcoolique notoire et l'oncle Ted, chauffagiste raté ; famille aux principes bien installés mais au demeurant débrouillarde et ambitieuse....

13.
212 visites
sans couverture

La pierre du remords de Arnaldur Indridason

critiqué par CHALOT - (73 ans)
10 etoiles
un roman policier construit pour nous "scotcher"
«  La pierre du remords » roman d'Arnaldur Indridason Editions Métaillé 345 pages janvier 2021 L'Islande est un petit pays mais doté de très bonnes plumes comme celle d'Arnaldur Indridason, qui mériterait d'être mieux connu. Ce roman policier réserve quelques surprises que je ne dévoilerai pas, la fin en étant une mais cela vous le découvrirez. Valborg, une femme relativement âgée, est retrouvée morte, assassinée dans sa...

14.
206 visites
sans couverture

Antonietta: Lettres à ma disparue de Gérard Haddad

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)
8 etoiles
Lettre à une épouse décédée
Un beau jour, rentrant de courses les mains encombrés de paquets, Gérard Haddad est accueilli, à sa grande surprise, bien peu amènement par son épouse : « Va-t’en ! Va-t’en ! Et ne remets plus les pieds ici ! C’est fini ! Je ne veux plus te revoir ! » « Ca fait trois nuits que tu découches ! Trois jours que...

15.
207 visites
sans couverture

Le ventre des hommes de Samira El Ayachi

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 73 ans)
10 etoiles
fille de mineur
Un roman un peu foutraque, écrit à la "va comme j’te pousse", avec moult maladresses de langage, mais terriblement attachant tant il est empreint d’une profonde sincérité. L’auteure mène de front deux histoires, sa propre histoire (?), débutant pour le lecteur lorsque la police vient l’arrêter en plein cours de CE2, et celle de son père, dont elle découvre sur...

15.
206 visites
sans couverture

Océan noir de Hugo Pratt, Martin Quenehen (Scénario), Bastien Vivès (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 52 ans)
9 etoiles
Très belle reprise !
Les reprises ou les albums vu par....sont nombreux depuis quelques années. Si, à mon avis ,certains se sont révélés désastreux (comme la reprise de Spirou, série que j'ai abandonnée), d'autres comme le Lucky Luke de Mathieu Bonhomme ou certains Blake et Mortimer, voire la version de Sfar & Blain de Blueberry sont assez voire très bien réussies. D'ailleurs, la reprise...

17.
206 visites
sans couverture

Le cerf-volant de Laetitia Colombani

critiqué par Pascale Ew. - (54 ans)
10 etoiles
Histoire d'un combat pour la vie
Léna débarque en Inde pour un mois pour tenter de se remettre d’un drame personnel. Elle manque de se noyer dans la mer et est secourue par une fillette qui joue au cerf-volant et une brigade de jeunes filles. En essayant de les remercier, Léna apprend à les connaître : Lalita, la fillette de dix ans, vit chez des parents...

18.
202 visites
sans couverture

Le jour d'après de Philippe de Villiers

critiqué par Maranatha - (49 ans)
10 etoiles
Le jour d'après c'est...aujourd'hui.
J'ai lu quasiment tous les essais de De Villiers, quelques romans historiques donc c'est un auteur que j'apprécie. Je lui accorde des qualités politiques et entrepreunariales. Il a cofondé le Vendée Globe Challenge, fondé La Puy du Fou qui a été élu meilleur parc du monde. Il a cofondé un parti politique après avoir été serviteur de l'Etat. C'est un...

19.
200 visites
sans couverture

L'homme qui peignait les âmes de Metin Arditi

critiqué par Pascale Ew. - (54 ans)
5 etoiles
Convenu
Avner vit à Acre en 1078. Sa famille est juive, mais il est attiré par les chants des moines orthodoxes, puis par leurs icônes. Il décide de se faire baptiser (malgré qu’il n’ait pas la foi), en cachette de ses parents, pour pouvoir suivre la formation des moines et « écrire » des icônes. Il est amoureux de sa cousine...

20.
198 visites
sans couverture

Akhénaton et Néfertiti - Trop près du soleil de Philippe Martinez

critiqué par Colen8 - (80 ans)
9 etoiles
Il y a 3 500 ans, « people » avant la lettre
Comme dans les contes, « ils furent heureux et eurent beaucoup d’enfants »… C’est ainsi que semble avoir commencé l’histoire de ce couple de légende qui n’en a pas moins conservé une part de mystère. Autant la beauté inégalée de la reine Néfertiti mère de six princesses a traversé les millénaires, autant son époux devenu Akhenaton, fils et successeur d’Amenhotep...

21.
197 visites
sans couverture

Abécédaire poétique de Thierry Radière

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)
7 etoiles
Amies et amis poétesses et poètes
Thierry Radière est un poète talentueux et prolifique, il a déjà publié de nombreux recueils chez plusieurs éditeurs et j’ai eu la chance de lire près d’une vingtaine de ses publications. Il a raconté dans une de celle-ci comment, chaque matin, très tôt, il s’installe pour écrire de la poésie et chaque jour il publie l’un de ses poèmes du...

22.
196 visites
sans couverture

Le parfum de Patrick Süskind

critiqué par Neurone - (Liège - 51 ans)
10 etoiles
Chef-d'oeuvre inclassable
Jean-Baptiste Grenouille, le personnage central du roman, est né à Paris en 1738 dans des conditions affreuses, au milieu des relents de la poissonnerie de sa mère. A travers une jeunesse misérable et une adolescence perturbée pendant lesquelles il s'ouvre au monde de l'odorat comme nul n'en est capable. Il ira même, à l'âge de quinze ans, jusqu'à tuer une jeune...

23.
196 visites
sans couverture

Normal de Warren Ellis

critiqué par Ludmilla - (Chaville - 65 ans)
8 etoiles
Normal?
La seule chose qui soit « normale » dans ce roman, c’est le nom du lieu : « Normal Head », un centre de recherche ? une sorte d’hôpital psychiatrique ? situé dans un site protégé, une forêt expérimentale. Les patients sont tous soit des veilleurs stratégiques, soit des prospectivistes. Et s’ils sont là, c’est parce qu’ils ont trop regardé dans...

24.
193 visites
sans couverture

Premier sang de Amélie Nothomb

critiqué par Catinus - (Liège - 70 ans)
8 etoiles
Frais et ascétique
Les vingt-huit premières années romancées de Patrick Nothomb, le père de l’auteure. Une bonne partie du récit se déroule avant et pendant la guerre de ’40 dans le château du Pont d’Oye tout près de Habay-la-Neuve (province du Luxembourg), fief des Nothomb, dans une ambiance qui fait un peu penser aux histoires de la Comtesse de Ségur. Via son trentième...

25.
187 visites
sans couverture

Dix petits nègres / Ils étaient dix de Agatha Christie

critiqué par Tophiv - (Reignier (Fr) - 45 ans)
8 etoiles
Le meilleur Agatha Christie
Dix personnes sont invitées sur l'île du Nègre. Arrivés sur place, aucune trace de leur mystérieux hôte. Coincés sur l'île, ils vont un par un être assassinés. Chacun soupçonne l'autre d'être le tueur, et les possibilités se réduisent au fur et à mesure des meurtres. Le grand classique d'Agatha Christie, adapté plusieurs fois au cinéma. Dans ce livre, on ne retrouve...

26.
187 visites
sans couverture

Villa fatale de Evelyne Wilwerth

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)
7 etoiles
Enigme dans la mode
Les Editions Lamiroy proposent un nouveau concept éditorial qui consiste à écrire le début d’un roman et de le soumettre au jugement des lecteurs après impression. Ceux qui recevront le meilleur accueil auront une chance d’être édités. « Les Apéropuscules présentent le début d'un roman, en format imprimé, qui sera peut-être édité si cette présentation rencontre un certain succès...

27.
180 visites
sans couverture

Undertaker - Tome 6 - Salvaje de Xavier Dorison (Scénario), Ralph Meyer (Dessin)

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 53 ans)
8 etoiles
«Qui sème la tempête, récolte le plomb!» (*)
Cette deuxième partie de l’histoire commence exactement là où s’arrête l’épisode précédent. De retour avec le cadavre de Caleb («l’indien blanc»), - de Jonas qui l’a percé à jour, ainsi que de Salvaje la femme indienne de Caleb, et Chato l'enfant né de leur union -, Sid Beauchamp savoure son triomphe. Il va enfin pouvoir épouser Joséphine Barclay (oui,...

28.
177 visites
sans couverture

Marie-Thérèse d'Autriche de Alexandre Mahan

critiqué par Saint Jean-Baptiste - (Ottignies - 85 ans)
10 etoiles
Une reine et son temps.
Voici une biographie comme on les aime. L’auteur annonce d’emblée qu’il n’a pas l’intention de détailler toutes les guerres qui ont jalonné le règne de Marie-Thérèse mais que son but est de se pencher sur son rôle face aux grands événements de son siècle. Pour commencer il nous rappelle ce qu’étaient le Saint Empire Romain Germanique et la Monarchie autrichienne....

28.
176 visites
sans couverture

La cause des femmes - Le temps des malentendus de Gisèle Halimi

critiqué par Veneziano - (Paris - 43 ans)
10 etoiles
Une marche vers l'égalité et l'accès à l'avortement
Gisèle Halimi, avocate féministe, revient, dans ces deux essais, sur les combats de sa carrière. Dans Le Temps des malentendus, elle expose en quoi le monopole de la maternité par les femmes ne constitue pas une tare mais plutôt une norme biologique. Dans La Cause des femmes, écrit plus substantiel et volume, idées et faits rappelés, elle relate le sentiment...

28.
175 visites
sans couverture

Un été avec Rimbaud de Sylvain Tesson

critiqué par Veneziano - (Paris - 43 ans)
9 etoiles
Un poète en mouvement
Rimbaud, grand marcheur, ce qui plaît déjà fort à Sylvain Tesson, étonne, intrigue, galvanise ses lecteurs par ses poèmes enflammés, précurseurs du surréalisme. L'auteur de ce petit livre évoque comment il rentre dans les canons énoncés par le très docte André Breton. Il revient surtout sur ce qui constitue ce mythe, le décalage entre l'existence hors littérature et l'effervescence autour d'une...

Page 1 de 5 Suivante Fin