Les fiches les plus visitées ce mois ci

Ce classement est basé sur un compteur de visite remis à zéro le premier du mois en cours.

Début Précédente Page 5 de 5

121.
164 visites
sans couverture

Pigalle, 1950 de Pierre Christin, Jean-Michel Arroyo (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 52 ans)
6 etoiles
Une certaine vision de Paris
J'avais repéré cet album depuis un moment, intrigué que j'étais sur ce que nous préparait Arroyo, que je suis depuis les débuts de sa reprise des "Buck Danny". C'est un véritable défi que s'est lancé ce dessinateur avec cette bande dessinée à mille lieues des aéronefs de l'US Army. Arroyo nous offre sa vision de Paris des années 50, et son trait...

121.
163 visites
sans couverture

Les Crimes de Grindelwald: Le texte du film de J.K. Rowling, Minalima (Dessin)

critiqué par Dervla3012 - (16 ans)
4 etoiles
Un ouvrage sans grande raison d'être
De quoi ça parle ? L’histoire se déroule en 1927. Gellert Grindelwald, le très célèbre mage noir a enfin été stoppé (Les Animaux Fantastiques). Il est maintenant ligoté, la langue coupée et sous haute surveillance au Ministère de la Magie en attente de son transfert. Le moment est arrivé, Grindelwald est conduit dans une voiture volante tirée par des Sombrals, et...

123.
165 visites
sans couverture

La vague de Todd Strasser

critiqué par Luli - (Wavre - 42 ans)
9 etoiles
The classroom is out of control !
Il peut parfois se passer de drôles de choses dans les écoles, surtout quand un professeur décide de mettre un peu de vie dans un cours habituellement donné de manière « classique ». Voici le témoignage, basé sur des faits réels, que nous livre Todd Strasser, dans son livre ‘The Wave' ; peut-être cela permettra-t-il à certains de se rendre compte...

123.
165 visites
sans couverture

Cassandra Darke de Posy Simmonds

critiqué par Marvic - (Normandie - 63 ans)
5 etoiles
Un roman graphique
Cassandra Darke est une "Londonienne pur jus, vieille teigne misanthrope, mauvaise coucheuse en surcharge pondérale". La présentation est faite et bien faite. Aucune empathie, aucun bon sentiment, pour cette solitaire qui n’aime personne. Que son mari l’ait quittée pour épouser sa sœur, n’a pas dû arranger son caractère. Elle gère une galerie d’art célèbre à la demande de son ex-mari atteint de la...

123.
162 visites
sans couverture

Gatsby le magnifique de Francis Scott Fitzgerald

critiqué par Jules - (Bruxelles - 77 ans)
9 etoiles
Un très bon livre !
Francis Scott Fitzgerald choisit de prendre un personnage qui sera le narrateur de l’histoire. Celui-ci sera donc aussi le témoin, l'observateur et le juge. Il s’installe à West Egg, un petit village sur Long Island. Le modeste logement qu’il loue est à côté d'une énorme construction, avec piscine, qui a une bonne vingtaine d’hectares de terrain. C'est, nous dit-il, la maison...

123.
162 visites
sans couverture

Innover comme Elon Musk, Jeff Bezos et Steve Jobs de Alain Dupas, Jean-Christophe Messina, Cyril de Sousa Cardoso

critiqué par Windigo - (Amos - 39 ans)
9 etoiles
innovations au XXIe siècle
Comme le titre l'indique, ce livre parle beaucoup d'innovations industrielles au XXIe siècle, que ce soit dans l'industrie automobile (Tesla), informatique (Apple, GAFA, NATU), ou l'Astronautique (SpaceX). Nous en apprenons beaucoup sur le nouveau concept économique structuré par les Startups, que sont Elon Musk, Steve Jobs et autres Jeff Bezos, et sur leur management de leurs entreprises. Seul petit bémol : Ce...

123.
161 visites
sans couverture

La femme gelée de Annie Ernaux

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 76 ans)
10 etoiles
Un constat implacable
Je suis tout étonné que "La femme gelée" ne figure pas au catalogue des "critiques libres" ! C'est pourtant dans l'oeuvre d'Annie Ernaux - tellement riche en livres superbes, souvent très brefs, et qui rendent à la perfection le climat de notre époque, en tout cas, de la mienne, de ma génération - un livre fondateur. Ce fut le premier livre d’elle...

123.
161 visites
sans couverture

L'Autre XXème siècle musical de Karol Beffa

critiqué par Falgo - (Lentilly - 82 ans)
6 etoiles
Interrogations sur la musique classique des XX° et XXI° siècles
Karol Beffa est un pianiste et compositeur français de musique. Il a acquis d'autres compétences (histoire, philosophie, anglais, ingénieur statisticien) toutes sanctionnées par un diplôme, sans compter une agrégation de musique et un doctorat de musicologie. Cela fait de lui un acteur majeur de la scène musicale contemporaine, agissant dans un grand nombre de domaines: improvisation, accompagnement, jazz, cinéma. Il...

129.
164 visites
sans couverture

Millénium, tome 1 : Les hommes qui n'aimaient pas les femmes de Stieg Larsson

critiqué par Kernitou - (Genève - 62 ans)
8 etoiles
Un polar suédois - Les Hommes qui n'aimaient pas les femmes
Résumé: Chaque année depuis quarante-quatre ans, un vieil homme reçoit à son anniversaire une fleur séchée dans un joli petit cadre, un envoi évidemment anonyme; tous ont été accrochés à un mur de son bureau. Et, chaque année, il téléphone immédiatement à un commissaire à la retraite pour lui confirmer le message reçu. Quel message? De qui? Pourquoi? Mikael Blomkvist est un...

129.
163 visites
sans couverture

Nymphéas noirs (BD) de Michel Bussi, Fred Duval (Scénario), Didier Cassegrain (Dessin)

critiqué par Blue Boy - (Saint-Denis - - ans)
8 etoiles
Meurtre dans un jardin normand
À Giverny, la vie semblerait presque aussi idyllique que dans une toile de Monet, à peine troublée par le ballet incessant des cars de touristes. Mais en ce jour du 13 mai 2010, un mystérieux meurtre va perturber la quiétude apparente du village. Avec le cadavre d’un riche notable repêché dans la rivière, ce sont des secrets enfouis qui vont...

131.
162 visites
sans couverture

Sauvage de Jamey Bradbury

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 54 ans)
5 etoiles
SAUVAGE, JE NE VEUX PLUS ÊTRE QUE… SAUVAGE!
Trace «Tracy» Sue Petrikoff est une jeune fille de dix-sept ans, qui vit avec son père Bill Petrikoff Junior et son frère Scott, un peu à l’écart du monde, dans une cabane près de la forêt en Alaska (États-Unis d’Amérique). Elle est solitaire et un peu sauvageonne. Comme toutes sa famille, elle est un peu perdue, depuis que sa mère...

131.
161 visites
sans couverture

L'Assommoir de Émile Zola

critiqué par Jules - (Bruxelles - 77 ans)
10 etoiles
Un grand livre
Oubliez quelques minutes que vous avez peut-être dû plancher sur ce livre au Lycée… Aujourd'hui, plus de professeur, plus d'interrogation, plus d'angoisse à devoir lire un bouquin rasoir, parce qu’exigé. Plus rien que Zola, vous et " L’Assommoir ". C'est-à-dire, enfin le vrai plaisir de lire un très grand livre sans arrière-pensée ! Car Zola est vraiment un très grand écrivain...

131.
161 visites
sans couverture

L'Ours et le Rossignol de Katherine Arden

critiqué par Ludmilla - (Chaville - 66 ans)
9 etoiles
Plus qu’un conte russe !
Rus’ : la Russie médiévale au XIVème siècle. Une Rus’ chrétienne, mais regorgeant encore de forces obscures. Un village du nord, loin de Moscou, de grandes étendues glacées, une immense forêt. Piotr Vladimirovitch, un boyard avec des terres fertiles. Piotr et Marina ont quatre enfants. A l’automne, Marina meurt en mettant au monde Vassia, Vassia qui aura les dons de la mère de...

131.
160 visites
sans couverture

Pour qui sonne le glas de Ernest Hemingway

critiqué par Jules - (Bruxelles - 77 ans)
10 etoiles
Un très grand roman du siècle, une grande écriture
Le personnage principal de ce livre s'appelle Robert Jordan. Il est spécialiste en dynamite et le quartier général républicain l’envoie dans les montagnes chez les maquisards. Sa mission est simple, mais cruciale : faire sauter un pont au bon moment. Pas trop tôt, pas trop tard. Les républicains déclencheront une offensive et Jordan ne doit faire sauter le pont que si...

131.
159 visites
sans couverture

La grande déraison: Race, genre, identité de Douglas Murray

critiqué par Colen8 - (80 ans)
9 etoiles
Confusion et discordes en tous genres
Le progressisme démocratique soutenant la lutte sociale contre l’oppression du genre est dans l‘impasse. L’orientation sexuelle en dépit de l’ignorance sur son caractère inné ou acquis n’était plus objet de débat. En décortiquant trois thèmes à peu près stabilisés dans l’opinion sur l’égalité civique envers les gays, les femmes, les noirs et gens de couleur(1), la prise en compte de...

136.
159 visites
sans couverture

La confusion des sentiments de Stefan Zweig

critiqué par Vigno - (- ans)
8 etoiles
A la croisée de tous les chemins
Roland est fasciné par son professeur de littérature anglaise qui lui a ouvert les portes de la connaissance. Le professeur ne tarde pas à s’intéresser à cet élève qui lui voue un culte. Comme ils habitent le même immeuble, ils se voient quotidiennement pour discuter littérature. Ce professeur a aussi une femme, beaucoup plus jeune que lui. Roland perçoit que...

137.
161 visites
sans couverture

Les Hauts de Hurle-Vent de Emily Brontë

critiqué par Maya - (Eghezée - 47 ans)
10 etoiles
Un chef-d'œuvre de la littérature anglaise
Les Hauts de-Hurlevent sont la propriété de Mr Earnshaw. Un jour, il ramène de voyage le jeune Heathcliff, un bohémien qu'il a découvert sur la route. L’enfant deviendra l'ennemi juré de son fils Hindley mais surtout, partagera un grand amour avec sa fille Catherine. Malgré ses sentiments, cette dernière préfèrera faire un mariage selon son rang en épousant un de ses...

137.
159 visites
sans couverture

Contes noirs : La petite Roque et autres nouvelles de Guy de Maupassant

critiqué par Catinus - (Liège - 70 ans)
8 etoiles
Maupassant l'admirable
Sept nouvelles macabres de Guy de Maupassant, l’admirable. 1. La petite Roque : une jeune adolescente est retrouvée morte, nue, dans un bois. Elle a été violée. L’enquête n’aboutit à rien. Le coupable, pour qui la vie d’autrui ne compte guère, est pris d’hallucinations. 2. Misti : c’est bien connu, les chats détestent les amants ; jusqu’au crime. 3. Fou : un homme...

139.
161 visites
sans couverture

Les contes d'un matin de Jean Giraudoux

critiqué par CC.RIDER - (64 ans)
8 etoiles
Truculents et juvéniles
À cours de nourriture, Ulysse et ses compagnons font escale sur une île habitée par un cyclope, géant carnivore doté d’un unique œil au milieu du front. Ulysse doit user de toute sa finesse et de toute sa rouerie pour être épargné par le monstre… Edouard Personne passe en jugement. Il est accusé d’avoir trucidé au couteau le directeur des...

139.
160 visites
sans couverture

Le Médecin malgré lui de Molière

critiqué par Elyria - (30 ans)
1 etoiles
J'aime pas les Molières
Saviez-vous que Molière était un plagieur, certes, à l'époque, la propriété culturelle était assez mal définie, mais tout de même! D'ailleurs Cyrano de Bergerac ne nous laisse entrevoir qu'une partie de ce que j'appellerais la grande imposture, il déroba aussi l'Avare au théâtre de la Grèce ancienne (pardonnez-moi si c'est Rome...). Bref une histoire insipide plus du tout à l'ordre du jour,...

139.
158 visites
sans couverture

Au bonheur des dames de Émile Zola

critiqué par Pétoman - (Tournai - 46 ans)
9 etoiles
Waoh
Zola devait être un visionnaire pour ainsi deviner ce qu'allait devenir le monde de la grande consommation par le biais des grandes surfaces. Il nous brosse un portrait remarquable des clients, des vendeurs, du patron Octave Mouret. Ce roman se veut être une description sociale du monde des magasins à travers le parcours initiatique de Denise Baudu qui découvrira les affres...

139.
158 visites
sans couverture

Lolita de Vladimir Nabokov

critiqué par Sorcius - (Bruxelles - 52 ans)
8 etoiles
Lol, Lola, Lolita
Lolita aura fait couler beaucoup d’encre. Pour ou contre, je ne suis pas là pour juger, mais pour parler d’une des oeuvres majeures du XXe siècle. Et par la même occasion, d’une histoire d'amour. Peu classique il est vrai, mais une histoire d'amour quand même. Humbert Humbert cherche un coin tranquille pour écrire son bouquin. Il arrive chez Madame Haze, qui...

139.
158 visites
sans couverture

Ce que le jour doit à la nuit de Yasmina Khadra

critiqué par Sorcius - (Bruxelles - 52 ans)
7 etoiles
Nostalgérie
Un nouveau roman sur la douleur d'un peuple, sur ses valeurs, ses idéaux, ses étrangers qui n'en sont pas toujours, son histoire, son honneur, sa fierté, ses drames et ses espérances. Un très beau livre, plus doux que les précédents, plus nostalgique - "nostalgérique" comme le dit si bien l'auteur. Une très belle histoire d'amitié surtout, plus forte que la vie,...

139.
157 visites
sans couverture

La Cantatrice chauve de Eugène Ionesco

critiqué par Lolita - (Bormes les mimosas - 36 ans)
2 etoiles
Complètement illogique!
Personnages : M. et Mme Smith, M. et Mme Martin, Mary la bonne, et le capitaine des pompiers. Malgré son titre, il n'y a dans la pièce aucune cantatrice chauve, ni même chevelue!! Et d'après son auteur, c'est bien pour ça qu'il a choisi ce titre! Il n'y aucune intrigue, des personnages élémentaires dont les paroles dénoncent la banalité du quotidien....

145.
159 visites
sans couverture

Les secrets de Faith Green de Jean-François Chabas, Christophe Blain (Illustration)

critiqué par Guidi - (, - 25 ans)
10 etoiles
Les secrets d'une jeunesse perdue
Mickey, un jeune homme de 12 ans, reçoit son arrière grand-mère pas loin des 90 ans qui va habiter chez lui jusqu'à la fin de sa vie. Mais Faith, son arrière-grand mère, a un très sale caractère, dès son arrivée elle va perturber la petite vie familiale. Dormant dans la chambre de Mickey, dans le lit de son frère, il...

145.
159 visites
sans couverture

I am morbid de Joel Mciver, David Vincent

critiqué par Windigo - (Amos - 39 ans)
10 etoiles
Morbid ? Pas tant que ça, en fait...
Morbid Angel. Voilà un groupe que je ne connaissais pas du tout, il y a à peine un mois (avril 2022). Et comme je suis en dépression à l'heure où j'écris ces lignes, je voulais lire des biographies de gens qui ont réussi dans la vie, pour essayer de me motiver à m'en sortir. C'est alors que j'ai fini par...

145.
158 visites
sans couverture

Et si c'était vrai... de Marc Lévy

critiqué par Corto - (Bruxelles - 49 ans)
7 etoiles
Prix Internet 2000 : Un conte moderne pour grands enfants
Un joli petit brin de femme solitaire et attachant, Lauren, exerçait jusque-là le difficile métier de médecin aux urgences d’un hôpital de San Francisco. Elle aurait pu continuer à s'y abîmer tranquillement la santé si un stupide accident de voiture ne l'avait presque envoyée ad patres. Immobilisée et comateuse, elle se retrouve, ô ironie du sort, dans un grand lit froid...

145.
158 visites
sans couverture

Le patient de Timothé Le Boucher

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 66 ans)
9 etoiles
Fameux thriller psychologique en bédé !!!
J’appartiens au groupe de ceux qui ont découvert Timothé Le Boucher avec son ouvrage « Ces jours qui disparaissent » et je n’ai toujours pas eu l’occasion de découvrir ses autres ouvrages, en particulier « Skins party » ! Le premier album lu avait été le choc, la surprise, une sorte de bluff magistral qui m’avait presque laissé sans voix…...

145.
157 visites
sans couverture

Les gommes de Alain Robbe-Grillet

critiqué par Lucien - (66 ans)
10 etoiles
Oedipe revisité, Balzac gommé
C'est un jeune auteur français. Il a rédigé un premier roman, "Un régicide", non publié à ce jour. Sa première oeuvre éditée, "Les gommes", vient de paraître chez Minuit. Pourquoi "Les gommes"? D'abord pour l'anecdote : un jeune enquêteur, Wallas, est chargé de démêler une affaire assez obscure : le meurtre de Daniel Dupont, un homme sans histoires qui habite un...

145.
156 visites
sans couverture

Le Tartuffe, ou, L'imposteur de Molière

critiqué par Lolita - (Bormes les mimosas - 36 ans)
6 etoiles
Un plaisir!
Ecrit par Molière, "Le Tartuffe" fut présenté deux fois avant d'être accepté la troisième fois. En effet, Tartuffe désignant l'hypocrisie et les faux dévots de cette époque avait été interdit à plusieurs reprises malgré les changements que Molière avait opéré, y compris son titre qui devient la deuxième fois :"Panulphe ou l'imposteur". Finalement, la pièce fut représentée en 1664 et...

Début Précédente Page 5 de 5