Les fiches les plus visitées ce mois ci

Ce classement est basé sur un compteur de visite remis à zéro le premier du mois en cours.

Début Précédente Page 5 de 5

117.
132 visites
sans couverture

Sans rancune et sans retenue de Valéry Giscard d'Estaing, Frédéric Mitterrand

critiqué par Veneziano - (Paris - 43 ans)
8 etoiles
Portrait politiques par badinage
Ce portrait politique de Giscard d'Estaing est dressé par le truchement d'une entrevue entretenue sur un ton badin, pour évoquer davantage un style de gouvernance que les politiques menées. L'objectif n'est pas vain et permet de resituer le personnage dans le climat au sein duquel il a dû gouverné, l'exactitude de son état d'esprit tout comme son environnement, puisque sont...

122.
133 visites
sans couverture

Adolphe de Benjamin Constant

critiqué par Nothingman - (Marche-en- Famenne - 41 ans)
8 etoiles
Les souffrances de l'amour
Georges Brassens chantait "Il n'y a pas d'amour heureux". Ce roman magnifique et cruel à la fois pourrait en être l'exemple. En effet, le héros, Adolphe, jeune étudiant parcourant l'Europe, se traîne d'ennui dans une vie monotone qu'il passe au milieu de gens et de fêtes pour lesquels il n'a aucune sympathie. Adolphe est un désenchanté, une personne taciturne et...

122.
132 visites
sans couverture

Le monde de Sophie de Jostein Gaarder

critiqué par Platonov - (Vernon - 37 ans)
1 etoiles
Une bonne blague...
Imaginez un dialogue, forcément socratique, entre Vanessa Paradis et Richard Bohringer. Imaginez ce que pourrait être la correspondance qu'échangerait un Bernard Kouchner norvégien avec une Francoise Giroud, version adolescente de grande banlieue, socquettes blanches et cheveux filasses. Correspondance qui aurait débuté par deux lettres anonymes au contenu sibyllin: "qui es-tu?" et "D'où vient le monde?" La suite, l'écrivain Jostein Gaarder...

122.
132 visites
sans couverture

Le roman de Jeanne d'Arc de Mark Twain

critiqué par Domimag - (64 ans)
9 etoiles
Magnifique !
Ecrit à la fin du XIX° siècle par Mark Twain écrivain satirique américain, très critique vis à vis de l'église dans certains de ses écrits, ayant vécu plusieurs années en France, ce livre étonne sous la plume de cet auteur. Il a, à l'époque, surpris tous ses lecteurs bien qu'il ait déclaré lui-même que c'était le roman qui lui tenait...

122.
132 visites
sans couverture

Paris, mille vies de Laurent Gaudé

critiqué par Alma - (- ans)
10 etoiles
Un étrange voyage au bout de la nuit
Emmené par une créature étrange qui harangue les passants près de la gare Montparnasse en qui il voit « un dieu des carrefours, né de mes voyages, un Papa Legba de Port au Prince », Laurent Gaudé entreprend une déambulation nocturne hallucinée dans les rues de Paris. Nouveau piéton de Paris, il a la sensation irrésistible de « décoller de la vie et...

122.
132 visites
sans couverture

Un été avec Rimbaud de Sylvain Tesson

critiqué par Veneziano - (Paris - 43 ans)
9 etoiles
Un poète en mouvement
Rimbaud, grand marcheur, ce qui plaît déjà fort à Sylvain Tesson, étonne, intrigue, galvanise ses lecteurs par ses poèmes enflammés, précurseurs du surréalisme. L'auteur de ce petit livre évoque comment il rentre dans les canons énoncés par le très docte André Breton. Il revient surtout sur ce qui constitue ce mythe, le décalage entre l'existence hors littérature et l'effervescence autour d'une...

122.
131 visites
sans couverture

Madame Bovary de Gustave Flaubert

critiqué par Maya - (Eghezée - 46 ans)
1 etoiles
Quel ennui !
Je vais peut-être en choquer plus d'un mais ce chef-d'oeuvre de la littérature française m'a ennuyée prodigieusement. J'ai été d'autant plus déçue que l'on m'avait beaucoup vanté cette belle histoire. Résultat, j'ai envers ce monument l'aversion la plus totale. D'abord, je voudrais qu'on m’explique l'intérêt qu’il y a à lire l’histoire d'une femme qui s'ennuie. Parce que c'est ça, la pauvre...

122.
131 visites
sans couverture

Le vent Paraclet de Michel Tournier

critiqué par CC.RIDER - (63 ans)
6 etoiles
Autobiographie philosophique et littéraire
Le sujet de cet essai n'est autre que Michel Tournier lui-même, sa vie, son oeuvre, son parcours philosophique. Né à Paris de parents qui se rencontrèrent à la Sorbonne alors qu'ils étaient étudiants, il passa sa jeunesse à Saint-Germain-en-Laye et à Neuilly-sur-Seine dans un milieu aisé. Son éducation fut marquée par la culture allemande. Plus tard, il découvrit la pensée...

122.
131 visites
sans couverture

Critique de la raison pure de Emmanuel Kant

critiqué par Ngc111 - (35 ans)
6 etoiles
Les limites de la connaissance
Il y a deux mois que j'ai commencé ce livre. Alors oui il y a eu des périodes de doute ; faut-il abandonner ? Oui il y a eu des périodes de remise en cause ; suis-je assez intelligent pour comprendre Kant ? Oui il y a eu des moments de désespoir ; est-ce que je me rappelle de ce que...

122.
131 visites
sans couverture

Casino Amazonie de Edyr Augusto

critiqué par Missef - (55 ans)
8 etoiles
Poker menteur en Amazonie
Présentation de l'éditeur : Bélem, dans le nord du Brésil. Dans ce pays où tout jeu d’argent est illégal, le docteur Clayton Marollo associe sa passion des cartes et son carnet d’adresses bien garni pour ouvrir des salles clandestines qui accueillent, nuit après nuit, hommes politiques, notables, trafiquants et vrais joueurs. Gio, jeune homme élevé quasiment dans la rue, se fait remarquer...

122.
131 visites
sans couverture

La Forêt sombre de Liu Cixin

critiqué par Romur - (Viroflay - 47 ans)
7 etoiles
Science, sociologie et stratégie
J’avais été littéralement happé par Le problème à trois corps, premier tome de la série et découverte pour moi de la SF chinoise. L’humanité a établi pour la première fois le contact avec une civilisation extraterrestre, et une poignée d’idéalistes collaborateurs leur a donné les clés pour venir s’installer sur Terre. Au premier tome, l’humanité a remporté une première bataille en...

132.
132 visites
sans couverture

L'enfant de Noé de Éric-Emmanuel Schmitt

critiqué par Jules - (Bruxelles - 77 ans)
7 etoiles
Encore une réussite !
Voici le dernier roman d’Eric-Emmanuel Schmitt. Pour la première fois, l’histoire se passe en Belgique, mais elle aurait tout aussi bien pu se dérouler en France. Comme toujours, Eric-Emmanuel Schmitt entre immédiatement dans le sujet et progresse de son écriture précise et sans fioritures inutiles. Nous sommes à Bruxelles en 1942 et le petit Joseph Bernstein, sept ans, est en rue...

132.
131 visites
sans couverture

Bahia de tous les saints de Jorge Amado

critiqué par Hadrien - (43 ans)
7 etoiles
le Brésil d'Amado
Mon premier ouvrage de cet auteur brésilien qui dépeint si talentueusement la vie -et la survie- des "laissés pour comptes". Ici, c'est le parcours d'Antonio, mauvais garçon, noir et pauvre qui gagne sa vie en passant d'un petit job à l'autre... sans grand espoir, sans grand bonheur... si ce n'est la guitare et la samba... et puis il se découvre...

132.
131 visites
sans couverture

L'équilibre du monde de Rohinton Mistry

critiqué par Tita - (paris - 38 ans)
10 etoiles
"La" saga de l'Inde des années 70
Ce livre est mon premier roman indien. c'est avec un plaisir particulier qu'on se laisse prendre aux tourments de la vie de nos quatre héros: Dina Dalal jeune veuve qui n'a pour seule ressource son petit appartement de Bombay qu'elle partage avec deux tailleurs issus de la caste des Chaamars, et un jeune étudiant Maneck qui étudie loin de ses...

132.
130 visites
sans couverture

Locus Solus de Raymond Roussel

critiqué par Cédelor - (Paris - 49 ans)
9 etoiles
Locus Solus - bizarre, étonnant, jubilatoire, en 3 mots !
Locus Solus, voilà une découverte. Je n’en avais jamais entendu parler, non plus que de son auteur, Raymond Roussel. Un bouquin que j’ai trouvé abandonné, posé sur une décharge d’ampoules et de piles, dans un Castorama. Il était encore en bon état, quoique plus de première jeunesse, et le titre ainsi que le texte de la 4ème de couverture...

132.
130 visites
sans couverture

Le Triomphe des ténèbres (La Saga soleil noir, Tome 1) de Éric Giacometti, Jacques Ravenne

critiqué par Bookivore - (MENUCOURT - 38 ans)
9 etoiles
Soleil Noir
Une fois "Conspiration" (2017) lu, je fus atterré : le sort réservé à Antoine Marcas, à la fin du livre, est en effet pour le moins abrupt, on ne peut pas laisser les lecteurs (et fans) de ce personnage comme ça, dans l'attente du roman suivant ! Aussi, j'avais hâte de lire le roman suivant, et il me fallait donc attendre...

137.
130 visites
sans couverture

Globalia de Jean-Christophe Rufin

critiqué par B1p - (47 ans)
4 etoiles
anticipation molle
Baïkal veut emmener Kate loin de Globalia, dans un (non-)endroit où la civilisation n'a pas cours, là où peut-être la liberté d'action est possible, loin de la publicité et de l'information vendue, à des kilomètres de la dictature du plaisir et de son éternelle insatisfaction. Baïkal veut s'éloigner au plus vite d'un monde dont l'origine s'est perdue, qui a nié...

137.
130 visites
sans couverture

L'homme qui voulait être heureux de Laurent Gounelle

critiqué par Gabri - (35 ans)
9 etoiles
Une lecture qui rend heureux!
Voici un livre de développement personnel déguisé en roman : Un homme se trouve en vacances à Bali quand il décide d’aller consulter un guérisseur de renommée internationale juste avant de rentrer chez lui. Diagnostic : Il est en parfaite santé, mais il n’est pas vraiment heureux… Le guérisseur lui demande de revenir le lendemain, et c’est ainsi que commence...

137.
130 visites
sans couverture

Eichmann à Jérusalem de Hannah Arendt, Anne Guérin (Traduction), Michelle-Irène Brudny de Launay (Préface)

critiqué par Veneziano - (Paris - 43 ans)
8 etoiles
Chronique judiciaire : le jugement d'un technocrate criminel
Hannah Arendt rend compte de son analyse du procès d'Adolf Eichmann, auquel elle est allé assister à Jérusalem. Cet homme fut Chef de bureau allemand, chargé de la solution finale, sous la Seconde guerre, d'où l'idée de l'Etat d'Israël de le juger, ce qu'il parvint à faire, après son kidnapping à Buenos Aires, sur ordre du Premier ministre, David Ben...

137.
130 visites
sans couverture

J'ai quelque chose à dire. Et c'est très court de Louis Scutenaire

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)
8 etoiles
C'est court et gros
La réputation de Jean-Philippe Querton, spécialiste de la littérature courte et même très courte, a franchi les contours des amateurs du genre depuis plus de dix ans maintenant qu’il édite régulièrement d’excellents ouvrages de ce genre littéraire. Après avoir publié deux pavés de référence : « Belgique, terre d’aphorismes » (Anthologie subjective) concoctée par Michel Delhalle et « Silence, Chavée,...

137.
129 visites
sans couverture

A l'ouest rien de nouveau de Erich Maria Remarque

critiqué par Jules - (Bruxelles - 77 ans)
9 etoiles
Un très grand livre !
Ici, la guerre de 14-18 est vue du côté des Allemands et décrite par un très grand écrivain allemand. Ce n'est pas qu’un livre sur la guerre, loin de là ! C'est un livre d’abord sur l’homme et c'est aussi un livre intelligent. Les tranchées, les combats au corps à corps, à la baïonnette, l’incroyable boucherie qu’a été la guerre 14, le...

142.
130 visites
sans couverture

Quand Dieu boxait en amateur de Guy Boley

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 41 ans)
7 etoiles
Parler du père
Présentation de l'éditeur Dans une France rurale aujourd’hui oubliée, deux gamins passionnés par les lettres nouent, dans le secret des livres, une amitié solide. Le premier, orphelin de père, travaille comme forgeron depuis ses quatorze ans et vit avec une mère que la littérature effraie et qui, pour cette raison, le met tôt à la boxe. Il sera champion. Le second...

142.
129 visites
sans couverture

Le bal des folles de Victoria Mas

critiqué par Nathavh - (56 ans)
9 etoiles
Le bal des folles
Je le lorgnais depuis la rentrée ce premier roman de Victoria Mas, prix Stanislas, prix Renaudot des lycéens, un très beau roman qui remue et pousse à la réflexion sur la condition féminine au 19ème siècle. Nous sommes à Paris en février 1885, à la Salpêtrière. C'est là qu'en mars aura lieu le bal de la mi-Carême, celui que l'on...

142.
128 visites
sans couverture

Hergé au sommet de Patrice Guérin, Benoît Grimonpont (Scénario), Cyrille Mozgovine (Scénario), Bertrand Portevin (Scénario), Jean Rime (Scénario)

critiqué par Blue Boy - (Saint-Denis - - ans)
8 etoiles
L’homme qui voulait décrocher la lune
Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’œuvre d’Hergé a été beaucoup discutée depuis sa création, avec la publication de pas moins de 500 ouvrages ! Avec cet essai publié par les Editions Sépia dans le cadre de la collection « Zoom sur Hergé », les auteurs prennent de la hauteur et nous entraînent sur des pentes escarpées, se...

145.
127 visites
sans couverture

Nous autres de Evgueni Ivanovitch Zamiatine

critiqué par Mauro - (Bruxelles - 58 ans)
8 etoiles
Avant Huxley, Orwell et les autres : naissance de l'anti-utopie.
De quel monde rêvons-nous ? Il y a vingt ans, quinze ans, dix ans à peine, on nous rabattait régulièrement les oreilles avec cette fameuse, prodigieuse, proximité de l'an 2000. L'an 2000 a franchi la porte maintenant. Quelques petites saisons rapides après le grand passage. Et qu'est-ce que ça peut bien nous faire ? Comme toutes choses qui se concrétisent avec le...

145.
127 visites
sans couverture

Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon de Jean-Paul Dubois

critiqué par Nathavh - (56 ans)
9 etoiles
Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon
C'est le premier Jean-Paul Dubois que je lis et c'est une très belle découverte de cette RL2019. Je sens que je vais faire remonter "La succession" qui m'attend dans ma PAL. Ce récit raconté à la première personne par Paul Hansen se déroule dans le milieu carcéral. En effet, nous sommes au pénitencier de Montréal, à seulement quelques kilomètres...

147.
129 visites
sans couverture

Robert Badinter : L'homme juste de Dominique Missika, Maurice Szafran

critiqué par Veneziano - (Paris - 43 ans)
8 etoiles
Origines et parcours politique d'un avocat
Robert Badinter provient d'une famille juive russe immigrée en France, ce pays représentant un idéal, avant que ses proches ne deviennent victimes de son Etat, gagné à son tour par l'antisémitisme. Marqué, il réussit à se forger une brillante carrière d'avocat pénaliste, dénonçant la peine de mort et les conditions carcérales, devenant le conseiller technique de François Mitterrand, souhaitant unir...

147.
128 visites
sans couverture

Un singe en hiver de Antoine Blondin

critiqué par Spirit - (Ploudaniel/BRETAGNE - 61 ans)
8 etoiles
Nostalgie dans un verre...
Un singe en hiver d’Antoine Blondin nous entraine dans le sillage alcoolisé de personnages qui ont l’habitude de partager leur vie avec l’ivresse, non pas pour simplement se noyer dans l’alcool mais pour donner à la vie une grandeur et une magnificence qu’elle n’a pas sans cette enfilade de verres. Avec une plume alerte et de...

147.
127 visites
sans couverture

Blackwood de Michael Farris Smith

critiqué par Poet75 - (Paris - 65 ans)
8 etoiles
L'enfer vert
Au moment d’ouvrir ce roman, nous pouvons déjà nous préparer, ne serait-ce que par ce que suggère le titre, à lire une histoire d’une grande noirceur. Et c’est, en effet, le cas, avec cependant la présence envahissante et tout aussi inquiétante d’une autre couleur, le vert. Car la petite bourgade du nom de Red Bluff, proche du Mississippi, qui sert...

147.
126 visites
sans couverture

La traversée de Philippe Labro

critiqué par Leura - (-- - 70 ans)
8 etoiles
Expérience de mort rapprochée
Il y a quelques années, Philippe Labro a fait, sans quitter son lit de réanimation, le plus grand et le plus beau des voyages. Tout a commencé par une visite de parents et d'amis décédés, qui venaient le chercher, pour se poursuivre dans "une mer de sapins", la visite d'un tunnel, la rencontre d'êtres de lumière et de monstres, de...

Début Précédente Page 5 de 5