Rescapé du camp 14 de Blaine Harden

Rescapé du camp 14 de Blaine Harden
(Escape from camp 14 : one man's remarquable odyssey form North Korea to freedom in the West)

Catégorie(s) : Littérature => Biographies, chroniques et correspondances

Critiqué par Chtimi59, le 3 mars 2016 (Inscrit(e) le 25 février 2016, - ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (20 710ème position).
Visites : 708 

Avis mitigé

Encouragé par Myrco, je me lance pour ma première critique d’un livre sur ce site .
Le narrateur de cette histoire « vraie… » Shin Dong-hyuk , est né en 1983 dans ce camp 14 situé au nord de Pyongyang , capitale de la Corée du nord . Il est le résultat de mariages forcés entre détenus organisés par leurs gardiens
J’ai mis vraie entre guillemets , pourquoi ?, dès le début du livre , le journaliste Blaine HARDEN qui a recueilli son témoignage , fait une mise au point sur les mensonges du jeune Shin à la suite de son évasion , notamment sur son implication dans le décès de sa mère et de son frère , le chapitre traitant de ce passage est d’ailleurs intitulé ; selon la nouvelle version .
Cela sème le doute d’emblée , même si 80% est sûrement vrai , j’ai moyennement accroché .
Le journaliste insiste sur le conditionnement mental subi par ce garçon dans ces camps, tout le monde espionne tout le monde , il y a même des primes à la délation
L’histoire : la vie au quotidien de ce jeune Shin dans ce camp 14 , les brimades , l’école , les travaux forcés ,les tortures , la famine , l’évasion, la traversée de la Corée vers le Nord jusqu’à la frontière chinoise , ses péripéties en Chine , suivies de son exfiltration pour la Corée du sud .
C’est aussi une plongée dans cette Corée méconnue avec cette caste dirigeante qui règne en générant un climat de terreur , ou l’on est tout un jour et plus rien le lendemain .
Une anecdote hallucinante dans ce livre ;
les dirigeants détournent l’aide alimentaire des nations unies , lait , farine , riz , sucre , et Kim jong il président à l’époque et grand amateur de pommes , faisait enterrer au pied de chaque pommier dans son verger, un sac de 100 kilos de sucre pour les rendre plus sucrées .
Pour terminer je pense qu’il reste des zones d’ombres dans ce récit , mais à chacun de se faire son opinion.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Rescapé du camp 14 [Texte imprimé], de l'enfer nord-coréen à la liberté Blaine Harden traduit de l'anglais (États-Unis) par Dominique Letellier postface de Pierre Rigoulot
    de Harden, Blaine Rigoulot, Pierre (Postface) Letellier, Dominique (Traducteur)
    10-18 / 10-18
    ISBN : 9782264059567 ; EUR 7,50 ; 04/04/2013 ; 288 p. ; Poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Un film d'horreur en version live...

10 étoiles

Critique de T-Rexx (, Inscrit le 18 septembre 2014, 45 ans) - 31 mars 2016

Ce livre est une telle gifle qu'il faut le retourner plusieurs fois dans ses mains pour vérifier que l'action se passe bien autour vers la moitié des années 2002.

Un enfant est condamné avec sa famille à prison à vie pour les "crimes" commis par un de ses ancêtres pendant la guerre de Corée. Eh oui : vous avez bien lu. Le monde merveilleux du communisme à la Nord-Coréenne est ainsi fait que vous devez payer sur plusieurs générations la déviation d'un ancêtre.

L'horreur de ce régime ne s'arrête bien évidemment pas là. Je ne citerai aucun exemple précis, car ils sont bien trop nombreux et il faut les découvrir dans la lecture, mais je me contenterai d'un simple rappel : l'une des pierres angulaires du communisme est la destruction de la société pour mieux la reconstruire. C'est ce qu'ont essayé de faire Lénine, Staline, Castro, Pol Pot et la dynastie des Kim en Corée du Nord. Concrètement, il s'agit d'atomiser le noyau familial, d'ériger la délation en vertu fondamentale. Et lorsque la société ainsi constituée, dans un état de pourriture avancée comme celle de Corée du Nord, en arrive à légitimer le lynchage public -à mort- d'une mère dénoncée par son fils parce qu'ayant préparé un bol de riz au frère qui prévoyait de s'évader, on se dit que rien, absolument rien dans les films d'horreur ne peut battre cette réalité là...

Et que les bien-pensants adeptes du communisme, les Mélenchon et autres vestiges coriaces d'une infamie politique qui, à l'instar du nazisme, n'aurait jamais dû exister ne serait-ce qu'en mémoire des dizaines de millions de morts qu'ils ont faits ensemble, fassent preuve de courage en lisant ce livre factuel afin de mesurer à quel point la distorsion est grande entre leurs rêves politiques funestes et la réalité de ce que sont ces mêmes rêves.

Mais il est bien probable qu'ils ne le feront pas. Pas assez courageux.

Forums: Rescapé du camp 14

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Rescapé du camp 14".