Nouvelles parutions selon la date fournie par Amazon.fr

Page 1 de 7 Suivante Fin

sans couverture

L'injuste destin du pangolin de Collectif

critiqué par Catinus - (Liège - 68 ans)
8 etoiles
Epatant !
Avant de devenir un livre, ce fut un feuilleton radiophonique sur les ondes radios de la Rtbf. Une écriture à cinq, à la manière d’un cadavre exquis : un commence le récit, les autres continuent avec chacun son style tout en veillant à conserver une unité dans l’histoire. Une histoire d’amour au temps du corona covid-19. C’est aussi la chronologie...

sans couverture

Frieda - La Véritable Histoire de Lady Chatterley de Annabel Abbs

critiqué par Nathafi - (SAINT-SOUPLET - 53 ans)
7 etoiles
Liberté à tout prix
Frieda vit en Angleterre, avec son mari Ernest Weekley, philologue brillant, et ses trois enfants. Elle s'est habituée à cette vie, mettant de côté ses propres aspirations et se révélant être une bonne mère. L'esprit conservateur de son époux la maintient dans cette condition, il ne voit pas, n'entend pas cette épouse qui aimerait parler avec lui de poésie, participer...

sans couverture

L'Ombre du maître de Julie-Anne de Sée, Patrick Le Sage

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)
8 etoiles
Mémoires d'un Maître
« Patrick Le Sage est le maître d’un donjon très particulier, un monde à la sexualité sans tabou, à l’hédonisme presque sans limites », il a confié certaines de ses expériences avec ses soumises à Julie-Anne de Sée, auteure bien connue de romans érotiques, pour qu’elle les écrive sous forme de courts récits rassemblés en un recueil de textes sur...

sans couverture

L'homme qui tua Chris Kyle de Fabien Nury, Brüno (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 50 ans)
8 etoiles
Portrait dérangeant d'une certaine Amérique
Comme certains, je n'ai pas attendu la sortie de l'album en couleur pour me procurer la version n&b, tant je suis fan du dessin en n&b très épuré de Brüno. (je possède d'ailleurs l'ensemble de ses albums en n&b) Ce livre s'ouvre sur la célèbre réplique de "l'homme qui tua Liberty Wallance" de John Ford "quand la légende devient réalité, on...

sans couverture

Déluge de Olivier Chappe

critiqué par IvreDeLire - (36 ans)
9 etoiles
Déluge : Un roman fantastique/horreur à découvrir
J'ai trouvé ce nouveau roman en explorant les nouveauté ebook sur le site Amazon. Vu le genre et le prix réduit, je ne risquait pas grand chose à part une bonne surprise, et ce fut le cas :) Je trouve le genre Fantastique/Horreur/Fantôme trop peu représenté, alors un nouvel auteur dans le genre, je voulais lui donner sa chance, pour peut-être avoir...

sans couverture

Renforcer l'immunité du corps, du cœur et de l'esprit de Sophie Gauroy, Margot Le Berre, Tal Schaller

critiqué par CC.RIDER - (62 ans)
9 etoiles
Une démarche intéressante
L’épidémie de coronavirus, sa litanie de morts systématiquement annoncée à chaque journal télévisé, son interminable confinement, ses gestes barrière, ses visages masqués et ses regards suspicieux ne peuvent qu’induire peur, crainte pour l’avenir, méfiance généralisée et repli sur soi-même. Trente-trois thérapeutes ont réuni leurs talents et leurs techniques pour proposer une autre alternative. Au lieu d’affaiblir les défenses avec des...

sans couverture

Cahier de vacances été 2020 du CE2 au CM1 de Maguy Bilheran , Laurent Kling (Dessin)

critiqué par Page - (Rennes - 31 ans)
10 etoiles
Un outil presque centenaire chez cet éditeur
Dès 1933 l’éditeur Roger Magnard a l’idée de proposer un livret de révision des connaissances scolaires pour les vacances scolaires estivales qui à l’époque se concentrent sur août et septembre. En 1939, un arrêté précise que ces congés de grandes vacances dureront du 15 juillet au 30 septembre. Ceci explique la mention "Magnard l’inventeur du cahier de vacances"...

sans couverture

Sur les routes de nos vies de Collectif

critiqué par CC.RIDER - (62 ans)
8 etoiles
Variée comme la vie
Un départ en van écourté et qui se révèle bien décevant… Un fourgon garé sous des chênes se retrouve bombardé de glands une nuit de tempête… Une oisiveté qui offre surtout du temps. Ne pas travailler, vivre sur la route, prendre du temps pour la contemplation, toute une philosophie pour le voyageur au long cours. Etre oisif est-ce être vraiment...

sans couverture

RSA, mon amour... de Isabelle Marsay

critiqué par LIVIE - (53 ans)
10 etoiles
RSA, mon amour...
Un roman très contemporain qui aborde avec humour la reconstruction de trois femmes qui ont vécu des relations toxiques grâce à la musique. avec, en toile de fond, les menaces d'effondrement de notre système économique et des problématiques écologiques. Une édition numérique avant la sortie en librairie. Extraits : "Toute histoire d’amour se joue dès les premières minutes de la rencontre,...

sans couverture

Stop Work, les joies de l’entreprise moderne de Jacky Schwartzmann (Scénario), Morgan Navarro (Dessin)

critiqué par Blue Boy - (Saint-Denis - - ans)
8 etoiles
Entreprise, ton univers impitoyable…
Fabrice Couturier, cadre au service achats, quinze ans de boîte, cumule toutes les tares du collègue indésirable : prétentieux, matamore, lèche-bottes, donneur de leçons, un peu aigri, un peu fumiste, mais pas assez méchant pour attirer la haine… Lui qui vise un poste à responsabilité, comment réagira-t-il lorsque son patron refusera sa candidature au comité de direction, au profit...

sans couverture

La lune éclaboussée, meurtres à Maubeuge de Carine-Laure Desguin

critiqué par Kinbote - (Jumet - 61 ans)
9 etoiles
Sang d'encre
Le roman débute alors que Jenny Dalooz se rend chez Olivier Garnier, le fils d’un écrivain réputé, Michel Garnier, auteur de polars, mort d’une crise cardiaque, pour faire l’acquisition d’un lot de livres lui ayant appartenu. Jenny Dalooz, personnage central du roman, est une jeune enseignante en sciences, attachante à plus d’un égard, qui se pique d’écrire et qui, pour l’anecdote,...

sans couverture

Pour une démocratie de combat de Michel Wieviorka

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)
9 etoiles
Défendre la démocratie par les sciences sociales
Après un historique du développement des sciences humaines et sociales en France, la sociologie et l'histoire notamment, l'auteur présente le poids à l'époque contemporaine qu'elles ont détenu dans le débat politique, inversement proportionnel à l'investissement des intellectuels dans ce secteur. Il développe la thèse selon laquelle la démocratie en a besoin, en raison de son esprit critique et de sa...

sans couverture

Un garçon sur le pas de la porte de Anne Tyler

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 71 ans)
10 etoiles
mortimer de baltimore
Micah Mortimer, de Baltimore, va bientôt avoir cinquante ans. Très maniaque, il vit dans un appartement en sous-sol que lui a concédé le propriétaire de l’immeuble en échange de "menus" services tels que le ramassage des poubelles et autres corvées bien utiles à la collectivité. Car Micah aime rendre service. Il a d’ailleurs créé sa propre entreprise de services, "Techno...

sans couverture

Une deux trois de Dror Mishani

critiqué par Darius - (Bruxelles - - ans)
10 etoiles
Un suicide de trop
Je retrouve mon auteur de polar préféré. Après « une disparition inquiétante » qui m’avait emballé, je tombe à nouveau sur cet auteur que je m’empresse de lire.. Comme je le disais dans mon autre compte rendu, Dror Mishani, auteur israélien, bouscule les règles du polar. Il ne nous fourvoie pas dans 5 ou 6 pistes foireuses. Dès le départ, on...

sans couverture

Annette, une épopée de Anne Weber

critiqué par TRIEB - (BOULOGNE-BILLANCOURT - 68 ans)
6 etoiles
GLISSEMENT VERS LA RESISTANCE
Anne Beaumanoir, dite Annette, est une jeune femme au parcours atypique, sinueux et riche en rebondissements de toute nature : elle entre dans la Résistance à dix-neuf ans, sauve deux adolescents juifs au mépris de la discipline de groupe. Elle participe à des actions à Rennes, Paris et Lyon. Pour finir, elle prend part à la libération de Marseille, avant...

sans couverture

Les morts ont tous la même peau (BD) de German Erramouspe, Jean-David Morvan, Mauro Vargas, Boris Vian

critiqué par CC.RIDER - (62 ans)
9 etoiles
Noir et glauque
Dan Parker est marié à Sheila. Ils sont parents d’un bébé. Un petit couple blanc bien ordinaire. Si ce n’est que Dan est videur dans une boite de nuit et qu’il prenait plaisir à castagner trublions et pochards surtout s’ils étaient blancs de peau. Lui-même est blanc extérieurement, mais se sent noir intérieurement. Il a un quart de sang donné...

sans couverture

L'obstination du liseron de Olivier Hervy

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)
7 etoiles
Avec le mode d'emploi en plus !
Dans ce recueil Olivier Hervy rassemble des aphorismes comme de véritables petites nouvelles, des miettes d’existence, des fragments de vie, des instants figés, directement inspirés de son quotidien notamment de ses relations avec sa charmante vieille voisine toujours impeccable, son bruyant voisin bricoleur, sa boulangère revêche, … Il relève les contradictions, les incongruités, les stupidités qui agrémentent l’existence mais aussi...

sans couverture

La faute de Daniel Monnat

critiqué par TRIEB - (BOULOGNE-BILLANCOURT - 68 ans)
7 etoiles
LA FAUTE DU DOCTEUR MICHEL SUTER
La culpabilité est un sentiment humain décisif dans l’adoption d’une conduite, dans l’élaboration des choix de vie personnels, surtout en de dramatiques circonstances. MICHEL Suter est un bon citoyen helvétique, originaire de La Chaux-de-Fonds, petite bourgade campagnarde de la Suisse romande, mais qui a décidé de conquérir la ville de Genève, où il effectue des études de médecine. Il a...

sans couverture

De l'autre côté de la frontière de Jean-Luc Fromental (Scénario), Philippe Berthet (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 50 ans)
8 etoiles
Un polar bien mené
Je ne vais pas être objectif dans cette critique, en effet j'achète, depuis des années, les albums de Berthet les yeux fermés, même ceux qui n'ont pas reçu les faveurs du public comme "Yoni", ou encore "Nico". J'ai d'abord été très surpris que cet opus ne prenne pas place dans la collection "ligne noire" dirigée par Berthet au sein de la...

sans couverture

Dernier appel pour les vivants de Peter Farris

critiqué par Frunny - (PARIS - 54 ans)
9 etoiles
Mon papa à moi est un gangster !
Peter Farris (1979- ) se consacre aujourd'hui essentiellement à l'écriture après avoir été chanteur dans un groupe de rock bruyant du Connecticut appelé CABLE. Il vit aujourd’hui dans le comté de Cherokee en Géorgie. "Dernier appel pour les vivants" paraît en 2012 aux états-unis (Gallmeister) "Pour Papa, qui m'a appris les règles... et comment les contourner...

sans couverture

Les hommes aussi ont la chair de poule de Karine Lambert

critiqué par Nathavh - (55 ans)
8 etoiles
LES HOMMES AUSSI ONT LA CHAIR DE POULE
C'est le cinquième roman de Karine Lambert. Vous souvenez-vous de son tout premier ? Récompensé par le prix Saga Café en 2014 ? "L'immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes", celui-ci lui fait écho. Ce n'est pas une suite, vous pouvez le lire indépendamment du premier mais les hommes apportent ici leur réponse aux femmes. Karine Lambert...

sans couverture

Viande de Noëlle Michel

critiqué par Nathavh - (55 ans)
10 etoiles
Vous ne verrez plus votre morceau de viande de la même façon !
C'est un premier roman que je vous propose de découvrir aujourd'hui. Noëlle Michel était finaliste du concours Plume Noire de FINTRO dont je vous ai déjà parlé (article ici) . Une chose est certaine, c'est qu'elle a beaucoup de talent. Un thriller qu'on ne lâche pas avant de l'avoir terminé. Lisa est journaliste. Sa meilleure amie Caroline vient d'accoucher...

sans couverture

Les fantômes de Théodore de Martine Rouhart

critiqué par Nathavh - (55 ans)
10 etoiles
Attention pépite !
Attention pépite ! ♥ Une plume à découvrir absolument, un petit roman magnifique. ♥ Charlie a l'habitude de rendre une visite dominicale à son papa Théodore. Ils sont complices ces deux-là, sans se dire grand chose, contemplatifs devant la nature depuis toujours. Avec Paul, le fils aîné, c'est autre chose !, il y a une incommunicabilité qui s'est installée avec...

sans couverture

Désir de Philippe Sollers

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)
9 etoiles
L'Illuministe oublié
Philippe Sollers consacre ce livre au Philosophe inconnu, l'Illuministe oublié des mémoires, Louis-Claude de Saint-Martin, penseur du XVIIIe siècle qui a façonné la Révolution et participé à la prise de la Bastille. Sa conception de la révélation intérieure due à une divinité, certes unique mais distincte de celle de la foi chrétienne, le rapproche de la Franc-maçonnerie, l'invite à voyager...

sans couverture

Les 100 plus belles lettres de la langue française de Marc Feuillée

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)
5 etoiles
Dans l'intimité des artistes
Ces textes relatent des relations épistolaires des artistes avec leurs parents ou intimes. Ces textes s'avèrent souvent beaux, certains détiennent effectivement une valeur historique, mais une bonne majorité d'entre eux nous fait intégrer l'intimité d'écrivains, peintres, comédiens ou politiques, et cela m'a perturbé : j'ai estimé - et estime toujours - , peut-être à tort, que nous n'avons pas à...

sans couverture

Neige et corbeaux de Chi Zijian, François Sastourné (Traduction)

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)
8 etoiles
La grande peste d'Harbin
Née dans la froide région chinoise de Heilongjian jouxtant la Russie, Chi Zijian a connu de nombreux épisodes neigeux et appris à respecter les corbeaux honorés, selon la légende, comme les protecteurs du premier empereur de la dynastie des Qing. Elle est une écrivaine talentueuse qui aime raconter son pays, son histoire, ses mœurs, ses coutumes et ses habitants qui...

sans couverture

Et les vivants autour de Barbara Abel

critiqué par Macapat - (64 ans)
8 etoiles
Les secrets de la famille Mercier
Présentation de l'éditeur "Voilà quatre ans que l'ombre de Jeanne plane sur eux. Comme s'ils n'avaient plus le droit de vivre pour de vrai tant qu'elle était morte pour de faux. Cela fait quatre ans que la vie de la famille Mercier est en suspens. Quatre ans que l'existence de chacun ne tourne plus qu'autour du corps de Jeanne, vingt-neuf ans. Un corps...

sans couverture

Les Lumières de Tel-Aviv de Alexandra Schwartzbrod

critiqué par Poet75 - (Paris - 63 ans)
8 etoiles
Mur de séparation
Récemment, sur Arte, l’on a pu voir un documentaire saisissant intitulé Tous surveillés, qui montre comment, en prenant prétexte du besoin de sécurité des populations, l’on fait installer, un peu partout dans le monde, des systèmes de surveillance de plus en plus sophistiqués. Le monde tel que l’avait imaginé George Orwell dans 1984, son fameux roman d’anticipation, est bel et...

sans couverture

A Vendre Ou a Louer de Valentine de Le Court

critiqué par Nathavh - (55 ans)
9 etoiles
A vendre ou à louer
C'est déjà le quatrième roman de ma compatriote Valentine de le Court. C'est un thriller qu'elle nous propose sous la forme d'un roman polyphonique. Trois personnes témoignent : - Jean-Baptiste est vendeur dans une agence immobilière, il connaît Paris comme sa poche. Il papillonne et cherche à séduire au gré de soirées animées et alcoolisées une nana qu'il...

sans couverture

Les Chroniques des Ondes- L'appel de Minéra de Alex Sol

critiqué par Orionblack - (24 ans)
10 etoiles
Un premier tome fantastique
Premier tome d'une trilogie qui, j'en suis sûre, me tiendra encore éveillée longtemps. Tout y est, les personnages, le suspens, la magie... BIDULE ! J'ai adoré !...

Page 1 de 7 Suivante Fin