Nouvelles parutions selon la date fournie par Amazon.fr

Page 1 de 7 Suivante Fin

sans couverture

Le Manège de Thierry Radière

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
Tourne manège !
Avec ce texte Thierry Radière franchit une nouvelle étape dans sa carrière littéraire, pour la première fois, même si ce texte a déjà connu une première version numérique, il expose un roman sur les rayons des librairies. Cette première est peut-être le signe qu’il souhaite élargir sa palette pour s’installer comme un écrivain reconnu, ce qu’il est déjà le cas...

sans couverture

Journal d'un Megalo de Jean-Jacques Nuel

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
La huitième merveille
Le jardin des cactées de JiPé s’est enrichi d’une nouvelle variété, à ma connaissance du moins, il n’y avait pas encore dans ses parterres des « journal », c’est un nouvel auteur dans cette collection qui, en proposant son « Journal d’un mégalo », a planté cette nouvelle forme d’aphorismes. « Mégalomanie bien ordonnée commence par soi-même. » En lisant son...

sans couverture

L'Éternité de Jean Ou l'Écriture Consideree Comme la Castration du Mais de Marc-Émile Thinez

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
Cultiver le maïs et les mots
Jean c’est le père du narrateur, Jean est communiste, communiste comme d‘autres sont catholiques ou philatélistes. Jean cultive le maïs dans le Sud-Ouest, il sème des semences qui n’ont pas été émasculées chimiquement, des semences qu’il faut castrer pour que le maïs puisse donner des grains. Marc- Emile c’est le fils, le fils doué qui sait lire très tôt les...

sans couverture

Batman - tome 2 - The Dark Prince Charming de Marini

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 50 ans)
8 etoiles
«C'est dans les contes de fées que les histoires finissent bien... et ceci n'en est pas un !»
Ce deuxième tome de «The Dark Prince Charming » débute exactement là où nous avait laissé la fin du premier tome. Nous retrouvons Batman, qui remue désespérément la ville de Gotham-City toujours à la recherche de son pire ennemi, le Joker qui a enlevé Alina, sa fille, ou plus exactement la fille de Bruce Wayne. Mais le clown psychopathe reste introuvable...

sans couverture

Une pesée de ciels de Anna Jouy

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
Danse de vie
Avant d’ouvrir ce recueil, j’ai apprécié d’abord le travail de l’éditeur et de l’imprimeur qui ont réalisé un livre de grande qualité, imprimé sur un papier de luxe. Je suis très heureux d’avoir un exemplaire numéroté de cet ouvrage édité en quantité limitée. Son titre m’a intrigué, j’ai voulu ressentir le poids des ciels qu’Anna Jouy a pesés, alors j’ai...

sans couverture

Les Folles Nuits de Cryptée de Ardem

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 49 ans)
8 etoiles
La première oeuvre pour adultes signée Ardem
Avec "Les folles nuits de Cryptée" Ardem a enfin les honneurs de la collection cartonnée des éditions "Dynamite". Il suit en cela le chemin d'Igor et Boccère avec" La pharmacienne" à cette différence près que pour Ardem, il s'agit là d'une réédition. Dans son "encyclopédie de la bande dessinée érotique" (édition "la Musardine"), Henri Filippini souligne que "le nom d'Ardem...

sans couverture

De la mort sans exagérer: Poèmes 1957-2009 de Wisława Szymborska

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 50 ans)
8 etoiles
UNE POÉSIE DU QUOTIDIEN...
Trois mots étranges Quand je prononce le mot Avenir, sa première syllabe appartient déjà au passé. Quand je prononce le mot Silence, je le détruis. Quand je prononce le mot Rien, je crée une chose qui ne tiendrait dans aucun néant. «Trois mots étranges», tiré du recueil «Instant» (2002) Quand le prix Nobel fut décerné en 1996, à Wislawa SZYMBORSKA (1923-2012), son nom n'était pas,- c'est le...

sans couverture

La Vie brève de Jan Palach de Anthony Sitruk

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
7 etoiles
Torche N° 1
Lors d’un exercice dans une séance de formation, l’auteur doit reconnaître sur des photos deux personnages. Le premier est facile à identifier, il a fait récemment l’actualité en s’immolant par le feu à Tunis, en revanche personne ne reconnait le second et pourtant son nom et sa photo ont fait le tour du monde même si à cette époque les...

sans couverture

Pour mémoire de Alain Genestar

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
10 etoiles
Simone Veil à Auschwitz
L'auteur, journaliste, rédacteur en chef d'hebdomadaire en 2004, propose à Simone Veil de se rendre à Auschwitz pour une visite, puis une entrevue. Elle accepte, à condition d'y emmener ses enfants et petits-enfants, au moins celles et ceux qui voudraient. Le voyage se fait, la visite est effectuée dans le plus grand silence, comme le relate le journaliste, dans la...

sans couverture

L'endroit le plus dangereux du monde de Lindsey Lee Johnson

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 69 ans)
10 etoiles
ici et maintenant
L'endroit le plus dangereux du monde, c'est ici et… maintenant ! Ici, c'est Mill Valley, cette petite vallée californienne où tout le monde se connaît, peuplée majoritairement de représentants typiques de la classe moyenne aisée. Et maintenant, c'est le temps présent, celui de la circulation ultra-rapide de l'information via les réseaux dits "sociaux", véhiculant en un temps record les nouvelles...

sans couverture

Merci d’être pauvre de Bertrand Legruley

critiqué par Claude69 - (48 ans)
10 etoiles
Juste pour se détendre...
4ème de couverture : Anne tenait un vase aux motifs chinois dans ses mains et l’admirait d’un air apaisé. La porte du hall d’entrée s’ouvrit subitement et percuta la boiserie. C’était Joséphine, et elle fit trois grands pas vers sa patronne avant de hurler : — Faut que je vous parle ! ...

sans couverture

Le petit chaperon rouge - Les contes interdits de Sonia Alain

critiqué par Alapage - (45 ans)
8 etoiles
À ne pas lire à vos enfants avant de dormir...
C'est lors de la dédicace pour ce conte que Sonia Alain m'a avertie que ce récit était assez loin de ce qu'elle écrit habituellement. Que celui-ci était glauque et sombre. Eh bien, je vous confirme que c'est effectivement le cas! Angelika n'avait que neuf ans lorsque sa grand-mère fut assassinée par six hommes pervers et violents. Comme si cela ne suffisait...

sans couverture

La danseuse de Maryse Latendresse

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 76 ans)
7 etoiles
L'Art d'aimer et l'Amour de l'art
Le besoin d’aimer et d’être aimé nous suit comme un boulet jusqu’à la mort. La vie épouse le parcours du désir qui mène à l’autre, malgré les souffrances qu’il comporte. Qui s’y frotte, s’y pique, dit l’adage. Maryse Latendresse s’applique à le démontrer de belle façon. Son héroïne Ana est une ballerine qui vit en couple avec Louis, un romancier...

sans couverture

XIII Mystery - tome 12 - Alan Smith de Daniel Pecqueur (Scénario), Philippe Buchet (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 49 ans)
6 etoiles
Correct, mais sans plus.
Certes ce douzième et avant dernier volume de ce spin-off n'est pas un des meilleurs de la série, mais il se situe au dessus de celui consacré à "Little Jones" ou encore à celui dédié à "Felicity Brown". En suivant le destin d'Alan Smith, nous suivons celui d'un véritable looser, qui échappe à la mort tant de fois dans cet opus...

sans couverture

Les aventures de Buck Danny Classic, Tome 5 : Opération rideau de fer de Frédéric Zumbiehl (Scénario), Jean-Michel Arroyo (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 49 ans)
8 etoiles
En pleine guerre froide
Grand amateur de Buck Danny, je me réjouis à chaque sortie d'un album de la série "classic" qui ravive en moi une certaine nostalgie des Buck Danny de la grande époque. Cette aventure se situe immédiatement après "les tigres volants contre pirates". Marniquet et Zumbiehl ont construit un scénario habile, mêlant espionnage et aventures militaires sur fond de guerre froide en...

sans couverture

Le bâtard de Kosigan, Tome 4 : Le testament d'involution de Fabien Cerutti

critiqué par Hermer - (34 ans)
10 etoiles
Et à la fin le lecteur devient complice...
On l'attendait avec impatience ce dernier tome de la série du Bâtard de Kosigan! Le 3, nous avait abandonné à une attente insoutenable, écartelés entre le XIVème et le XIXème siècle (le héros à la merci d'un cercle de sorcières, et son descendant, apparemment exécuté par une société secrète installée au plus au niveau de l'empire britannique) et on se...

sans couverture

Réveille-toi ! de François-Xavier Dillard

critiqué par Alapage - (45 ans)
7 etoiles
Une fin trop prévisible!
J'avais bien aimé le précédent thriller psychologique, Ne dis rien à papa de François-Xavier Dillard. Par contre, les scènes de violence envers les enfants m'avaient un peu perturbée. N'empêche que j'avais suffisamment bien aimé la plume de cet auteur pour me lancer dans la lecture de son tout dernier roman. Si vous aimez les scènes glauques, sombres et violentes... eh bien...

sans couverture

Les Fantômes de Manhattan de Roger Jon Ellory

critiqué par Clubber14 - (Paris - 38 ans)
10 etoiles
De l'importance de ses racines...
Présentation de l'éditeur : Et si un livre détenait les clés de votre existence ? Annie O'Neill, 31 ans, est une jeune fille discrète. Elle tient une petite librairie en plein cœur de Manhattan, fréquentée par quelques clients aussi solitaires et marginaux qu'elle. Son existence est bouleversée par la visite d'un nommé Forrester, qui se présente comme un très bon ami...

sans couverture

Là où vivent les loups de Laurent Guillaume

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 38 ans)
9 etoiles
Priam, l'associable
Présentation de l'éditeur Le train arrive dans la petite gare de Thyanne, terminus de la ligne. Priam Monet descend pesamment d un wagon. Presque deux mètres pour un bon quintal et demi, mal sapé et sentant le tabac froid, Monet est un flic misanthrope sur la pente descendante. Son purgatoire à lui c'est d être flic à l'IGPN, la police des...

sans couverture

Platinum end Vol.8 de Tsugumi Ohba (Scénario), Takeshi Obata (Dessin)

critiqué par Coper - (34 ans)
8 etoiles
Bonne suite
L'histoire se complexifie un peu avec l'apparition d'un nouveau personnage "maléfique" qui supplante Metropoliman... Les personnages de Murai et Saki prennent plus de vigueur et de caractère (enfin). A suivre......

sans couverture

Ensemble. Maintenant. Pour toujours de Emily Blaine

critiqué par Alapage - (45 ans)
8 etoiles
Agréable à lire mais prévisible...
D'emblée, je tiens à préciser que ce roman est, en quelque sorte, une suite de Toi, Moi, Maintenant ou Jamais. Sans que celui-ci soit absolument nécessaire à la lecture du présent récit, il n'en reste pas moins que l'on y retrouve les mêmes personnages et qu'au lieu de centrer l'intrigue autour de Charlotte et Jeremiah, l'auteure nous présente une jolie...

sans couverture

Les Suprêmes chantent le blues de Edward Kelsey Moore

critiqué par Sorcius - (Bruxelles - 48 ans)
10 etoiles
Un joyeux blues qui vous brise le coeur
Quel bonheur de retrouver nos trois amies, Odette, Clarisse et Barbara Jean. Le temps a passé et d'autres aventures viennent les entraîner dans leurs tourbillons d'humour, de tristesse et de nostalgie parfois, mais toujours d'optimisme féroce. Le livre tourne autour du personnage d'El Walker, un guitariste de jazz surdoué, natif de Plainview qu'il a fui il y des années en jurant de...

sans couverture

La chanson des enfants del'été de Alain Antoine

critiqué par CHALOT - (70 ans)
10 etoiles
la biographie d'un instituteur républicain
La chanson des enfants de l’été d’Alain Antoine éditions : the bookEdition.com juin 2018 259 pages pour commande fred.antoine@me.com Une autobiographie passionnante C’est un livre qui se lit d’une seule traite. Je l’ai même dévoré avec plaisir. L’auteur y raconte son enfance et son entrée dans la vie adulte. Les personnes qui comme moi ont été enfants dans les années 50 ne seront pas...

sans couverture

Diablo : Genèse et rédemption d'un titan de Benoît Reinier

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 35 ans)
8 etoiles
L'économie virtuelle.
Un nouvel ouvrage des éditions Third, consacré à une série culte du jeu sur PC : "Diablo". Ne comprenant pour le moment que trois jeux, la série a considérablement marqué les joueurs et l'industrie vidéoludique, surtout avec ses deux premiers opus devenus aujourd'hui cultissimes. L'ouvrage revient sur la genèse de la série, l'occasion de dresser un portrait du géant Blizzard,...

sans couverture

Agatha Raisin enquête 11 - L'enfer de l'amour de M.C. Beaton

critiqué par Coper - (34 ans)
8 etoiles
Retour à Carsely
Note de l'éditeur : "Qui a dit que l'amour c'était le paradis ? Plutôt l'enfer, même pavé de bonnes intentions ! À peine mariés, Agatha et James Lacey font cottage à part et s'accusent mutuellement d'infidélités. Jusqu'à ce que James disparaisse pour de bon, laissant derrière lui sa maison saccagée... Les soupçons se portent aussitôt sur l'épouse du disparu : Agatha....

sans couverture

Agatha Raisin enquête 12 - Crime et déluge de M.C. Beaton

critiqué par Coper - (34 ans)
8 etoiles
Divertissant !
Note de l'éditeur : Le bonheur conjugal est de courte durée pour Agatha, une fois de plus délaissée par son mari. Punition divine, un véritable déluge s'abat sur la région, plongeant le petit village de Carsley sous les eaux. C'est le moral dans les chaussettes et sous une pluie torrentielle qu'Agatha aperçoit le corps sans vie d'une jeune femme en robe...

sans couverture

Epiphania, Tome 2. de Ludovic Debeurme

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 38 ans)
7 etoiles
Enfin le second volume !
Le premier volet de "Epiphania" était déjà très original et décontenançait un peu son lecteur, voire même créait un malaise. Des bébés, qui tiennent à la fois de l'homme et de lanimall, naissaient en pleine terre. Des hommes les adoptaient tout en étant conscients de leurs différences. Un constat assez pessimiste sur le monde était perceptible. Ce deuxième volume continue en...

sans couverture

La vie 3.0 - Etre humain à l'ère de l'intelligence artificielle de Max Tegmark

critiqué par Colen8 - (77 ans)
9 etoiles
Invitation à participer massivement au débat
L’intelligence artificielle a changé de braquet en intégrant dans des portes logiques des algorithmes associatifs de type neuronal construits de façon récurrente à partir d’objectifs et de données multiples, indépendamment du support matériel. Résultat : une capacité spectaculaire d’auto-apprentissage sans programmation préalable. On parle dorénavant de l’intelligence artificielle générale (AGI) qui veut rattraper l’intelligence humaine(1), et sans doute à terme...

sans couverture

L'intercepteur de fantômes de Daniel Fano

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
Réveiller les fantômes
Un an pile après sa mort, les amis de Marc Dachy, « infatigable explorateur des avant-gardes littéraires et artistiques du XX° siècle » ont souhaité lui rendre l’hommage qu’il méritait tellement. A cette occasion, Daniel Fano a écrit un texte où fiction et témoignages se mêlent, et quand Daniel Simon lui a proposé de l’éditer, il lui a adjoint quelques...

sans couverture

Éclore: Puisque c'est ma Rose , T1 de Jade River

critiqué par Alapage - (45 ans)
7 etoiles
Amour interdit...
Extrait : Je détestais le socialement acceptable. Je ne l'avais jamais été et je ne tenais pas particulièrement à le devenir. Abélia, Abby pour les intimes, est à sa dernière année de lycée. Elle est passionnée de littérature et lorsqu'on dit passionnée, le terme est faible. Son auteur fétiche n'est nul autre que Louis Orel, avec qui elle partage sa passion....

Page 1 de 7 Suivante Fin