Nouvelles parutions selon la date fournie par Amazon.fr

Page 1 de 7 Suivante Fin

sans couverture

XIII Mystery - tome 13 - Judith Warner de Jean Van Hamme (Scénario), Olivier Grenson (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 49 ans)
8 etoiles
La belle pharmacienne en cavale
C'est Jean Van Hamme en personne qui conclut (définitivement?) cette série de spin off consacrée aux personnages secondaires de la série XIII, et cela juste avant de nous offrir un second opus de "The XIII mystery, l'enquête". Cet album repose sur le nom de la jolie Judith, que l'on apercevait dans le diptyque "la nuit du 4 août", mais cet album...

sans couverture

Un étrange phénomène de Herbert George Wells

critiqué par Tistou - (62 ans)
8 etoiles
Etrange ? C’est le moins !
« Un étrange phénomène » reprend un peu la thématique du roman du même H.G. Wells « M Barnstaple chez les hommes-dieux », à savoir le passage d’un individu d’un monde à un autre ou d’un lieu à un autre. A vrai dire « Un étrange phénomène » (1895) étant antérieur de 28 ans au roman évoqué, c’est plutôt...

sans couverture

Petit Paul de Bastien Vivès

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 49 ans)
8 etoiles
Transgressif et drôle
Avec "Petit Paul", Bastien Vivès inaugure une nouvelle collection "Porn & Pop", dirigée par Céline Tran, plus connue sous le nom de Katsuni, dans le milieu du X. En 2011, Bastien Vivès avait surpris son monde en publiant chez "les requins marteaux", "les melons de la colère", un ouvrage dérangeant et transgressif sur Magalie, une jeune fille pourvue d'une incroyable poitrine. Avec...

sans couverture

L'empreinte du Dragon de Jean Tuan

critiqué par Maxtoin - (50 ans)
10 etoiles
Jubilatoire !
LE roman policier de cette rentrée 2018. L'auteur est un observateur attentif et critique de la Chine. En 2017 il avait publié "Mémoires chinoises" 'C.L.C. Edition) récit biographique évoquant l'arrivée en France en 1929 de son père chinois, leur séjour à Pékin en 1967 durant la révolution culturelle et l'évolution de la Chine depuis 1980. Le livre avait réjouit ceux...

sans couverture

Mascarades de Véronique Findling

critiqué par Portdalon - (58 ans)
8 etoiles
intrigue psychologique addictive
Excellent roman, bien écrit ; le sujet est actuel et très intéressant, la progression subtile, les personnages fins et attachants : une famille recomposée, un homme conformiste dans un milieu bourgeois, doté d'une ambition aiguë,¨des enfants victimes des mensonges qu'il leur impose; des trahisons, des fidélités, des manipulations; et une belle histoire d'amour, pleine de poésie et d'idéalisme, portée par...

sans couverture

Un Paradis de Sheng Keyi

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
9 etoiles
Exploitation des mères porteuses
Elle n’est pas tout là Wenshui, Pêche pour ses collègues, 168 pour l’administration de l’établissement où elle a été recueillie, elle est un peu simplette, son monde se résume à sa mère disparue, son enfance, les loubards qui l’ont maltraitée et les petits animaux, les oiseaux, les papillons, surtout son petit chien Mascotte le seul être pour lequel elle éprouve...

sans couverture

Missing : New York de Don Winslow

critiqué par Ardeo - (Flémalle - 70 ans)
7 etoiles
Winslow
Don Winslow, c’est « La griffe du chien ». Comme cette première lecture m’avait vraiment plu, j’avais renouvelé l’expérience avec d’autres œuvres de cet auteur. « Dernier verre à Manhattan » et « La patrouille de l’aube » (surtout) m’avaient vraiment déçu et je me suis même demandé si je reprendrais un jour du Winslow. « Savages » m’a été proposé...

sans couverture

Torrents de Christian Carayon

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 38 ans)
8 etoiles
Meurtres en famille
Présentation de l'éditeur Le courant emporte tout sur son passage. Sauf les secrets les plus inavouables. 1984. Des morceaux de corps humains sont découverts dans une rivière qui dévale vers la ville de Fontmile. On finit par identifier deux victimes, deux femmes portées disparues depuis longtemps. La peur et l'incompréhension s'emparent des habitants, jusqu'à l'arrestation de Pierre Neyrat, un chirurgien à la retraite....

sans couverture

Negalyod de Vincent Perriot

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 49 ans)
9 etoiles
Album incontournable de cette rentrée
S’il est un album incontournable pour cette rentrée, c’est bien « Negalyod », de Vincent Pierrot. D’une part cet opus est graphiquement sublime. Avant de me lancer dans la lecture, j’ai passé du temps à feuilleter les pages, à rester bouche bée devant les pleines pages, les doubles pages, qui évidemment font furieusement penser au style de Moebius , voire...

sans couverture

Un été immobile de Claude Donnay

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
7 etoiles
L'amour à marée basse
Jésus - en réalité il s’appelle Noël car, comme tous les Noël, il est né la nuit du Réveillon mais sa mère l’a toujours appelé mon petit jésus, alors Jésus il est resté pour la famille et les amis - a promis un roman à son éditeur et pour l’écrire en toute quiétude, il s’est réfugié dans une chambre louée...

sans couverture

Roxana sur les fils du temps - Tome 2 : Le pouvoir du temps de Nathalie Dessy

critiqué par Nathy82 - (Verviers - 35 ans)
10 etoiles
A découvrir
2e tome de la saga "Roxana sur les fils du temps" Roxana a grandi et, avec elle, ses pouvoirs aussi. Est-ce pour cela qu’un loup blanc apparaît sans cesse dans ses rêves ou qu’elle vit ces autres existences, à d’autres époques, comme si c’étaient les siennes ? Habitée par son mystérieux don, la jeune fille se donne sans compter pour sauver...

sans couverture

L'Art de mourir de Raule (Scénario), Philippe Berthet (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 49 ans)
8 etoiles
Une enquête à Barcelone
La collection "ligne noire", dirigée par Philippe Berthet est depuis son lancement, un gage de qualité. Ce dernier opus, sur un scénario de Raule (scénariste de "Jazz Maynard") est encore meilleur que le précédent "Motorcity". J'ai trouvé le scénario plus dense, plus long à lire, bref un très bon one shot. Je connais assez bien Barcelone, où se déroule le récit, mais...

sans couverture

Hôtel Waldheim de François Vallejo

critiqué par Alma - (- ans)
8 etoiles
« Voyeur aveugle mais pas voyant "
D'énigmatiques cartes postales d'un expéditeur inconnu parviennent au domicile de Jeff Valdera le narrateur . Elles montrent l'Hôtel Waldheim de Davos en Suisse dans lequel il a séjourné il y a une trentaine d'années lorsqu'il avait 16 ans et y accompagnait sa tante. Elles ont été envoyées par une allemande, Frieda, fille de Stiegl, un professeur d'université...

sans couverture

Notre histoire intellectuelle et politique - 1968-2018 de Pierre Rosanvallon

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
9 etoiles
Evolution politique depuis 1968 et parcours personnel
Pierre Rosanvallon, historien, universitaire, professeur au Collège de France, profite des cinquante ans de mai 1968 pour dresser l'héritage de ces événements, l'évolution de la gauche, du libéralisme, remis en cause, et la montée des populismes. Lui-même engagé et s'avérant en fin de carrière, il saisit l'occasion pour retracer son propre parcours, si bien que cette réflexion tient également lieu...

sans couverture

La Vraie Vie de Adeline Dieudonné

critiqué par Papyrus - (Montperreux - 58 ans)
10 etoiles
Une pépite belge...
Féroce, cruel, captivant, ironique, violent, tendre... voici quelques qualifiants qui me viennent à l'esprit pour évoquer ce premier roman de Adeline Dieudonné. On est happé dès les première lignes dans l'univers de cette fillette de 10 ans qui nous donne à voir avec lucidité les personnages qui gravitent autour d'elle: son père inquiétant, sa mère qu'elle qualifie d'amibe sans consistance,...

sans couverture

Trancher de Amélie Cordonnier

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 38 ans)
8 etoiles
Violence et pardon
Présentation de l'éditeur « Des pages et des pages de notes. Tu as noirci des centaines de lignes de ses mots à lui. Pour garder une trace, tenter de les désamorcer, avec le pathétique espoir qu'ils aillent s'incruster ailleurs qu'en toi. » Cela faisait des années qu'elle croyait Aurélien guéri de sa violence, des années que ses paroles lancées comme des...

sans couverture

Charlotte impératrice - tome 1 - La Princesse et l'Archiduc de Fabien Nury (Scénario), Matthieu Bonhomme (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 49 ans)
8 etoiles
Amateur d'Histoire, cette bd est pour vous!
J'ai hésité un peu avant d'acheter cet album pour plusieurs raisons. D'une part, avec le temps, je ne me lance plus guère dans les séries, fussent-elles assez courtes, d'autre part, en feuilletant l'album je n'ai pas trouvé les couleurs réussies. Finalement, j'ai cédé à la tentation sur la version n&b éditée par canal bd (limitée à 1500 exemplaires) et sur les...

sans couverture

Moi, Marthe et les autres de Auteur inconnu

critiqué par Nathavh - (53 ans)
10 etoiles
Moi, Marthe et les autres
C'est un tout petit roman de 80 pages mais qu'il est dense et riche en réflexions sur notre société. Je retrouve avec plaisir l'écriture d'Antoine Wauters, faut-il le repréciser lauréat du Prix Première en 2014 avec "Nos mères". Un roman, une dystopie même qui nous emmène dans un Paris dévasté - par quoi ? - on l'ignore, au lecteur de faire son...

sans couverture

Pleurer des rivières de Alain Jaspard

critiqué par CHALOT - (70 ans)
9 etoiles
Incisif, drôle....et sérieux
« Pleurer des rivières » roman d'Alain Jaspard éditions Héloïse d'Ormesson 190 pages août 2018 Passé la lecture de l'avant propos « naissances » et des deux premières pages, quelque peu déroutante, le lecteur comprend dès le début du premier chapitre qu'il ne s'ennuiera pas. C'est passionnant, original et incisif. Nous découvrons la société de celles et de ceux qu'on appelle « les gens du voyage ». Il y a l'existence difficile, les différences...

sans couverture

Le latin facile de Julien Soulié

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
8 etoiles
Une synthèse grammaticale en guise d'initiation
Ce tout petit livre divulgue les mécanismes fondamentaux du latin, afin de s'y initier ou de s'en faire une idée du fonctionnement général. Déclinaisons, conjugaisons, différents temps, particularités grammaticales, comme le supin et les verbes déponants, l'emploi des cas, généraux et particuliers, sont expliqués de manière condensée. De courts chapitres agrémentés de tableaux, qui ont le mérite de la clarté,...

sans couverture

Maîtres et esclaves de Paul Greveillac

critiqué par Papyrus - (Montperreux - 58 ans)
8 etoiles
La Chine vue de l'intérieur à travers le destin d'un enfant de la révolution
C'est avec un grand plaisir que je me suis laissée embarquer dans ce voyage au cœur de la Chine rurale et féodale de la fin des années 40, dans cette région du Sichuan où la tradition millénaire conditionne depuis toujours les rapports humains et sociaux, pour y découvrir sous la plume experte et poétique de Paul Greveillac, les membres...

sans couverture

La papeterie Tsubaki de Ito Ogawa

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
L'art de la correspondance
Ito Ogawa qui nous avait émus avec son précédent ouvrage « Le restaurant de l’amour retrouvé », publie en ce mois d’août, en France, ce roman qui se déroule lui aussi dans le milieu commercial. La gastronomie qui ne laisse pas indifférente l’héroïne de ce nouveau roman, est très présente dans ce texte aussi. L’auteure décrit avec gourmandise les petits...

sans couverture

Les prénoms épicènes de Amélie Nothomb

critiqué par Catinus - (Liège - 67 ans)
8 etoiles
Un bon p'tit roman sympa !
Après avoir lu les trente premières pages, je me suis dit : « Attends, mon p’tit père ! ». J’ai regardé la couverture du livre : « Amélie Nothomb - Les prénoms épicènes- » On y voit même un portrait de l’auteur ( je dis un portrait d’où : « ceci n’est pas Amélie Nothomb ! ») >>> «...

sans couverture

Tous les hommes désirent naturellement savoir de Nina Bouraoui

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 38 ans)
8 etoiles
Chrysalide devient papillon
Présentation de l'éditeur "Tous les hommes désirent naturellement savoir" est l'histoire des nuits de ma jeunesse, de ses errances, de ses alliances et de ses déchirements. C'est l'histoire de mon désir qui est devenu une identité et un combat. J'avais dix-huit ans. J'étais une flèche lancée vers sa cible, que nul ne pouvait faire dévier de sa trajectoire. J'avais la fièvre.Quatre...

sans couverture

Une vie de pierres chaudes de Aurélie Razimbaud

critiqué par TRIEB - (BOULOGNE-BILLANCOURT - 67 ans)
6 etoiles
L'ALGERIE AU FIL DE L'HISTOIRE
Dans ce roman, ce sont plusieurs époques de l’histoire de l’Algérie et de la France que traversent les personnages: Antoine, Florence , Rose , Louis. Ils sont d’abord évoqués dans leurs vies de l’Algérie de Bouteflika, celle des hydrocarbures, du tiers-mondisme triomphant, celle où Alger était une métropole organisant des réunions internationales prestigieuses. Les descriptions des paysages sont sobres, justes,...

sans couverture

Helena de Jérémy Fel

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 38 ans)
9 etoiles
Fresque malsaine
Présentation de l'éditeur Kansas, un été plus chaud qu'à l'ordinaire. Une décapotable rouge fonce sur l'Interstate. Du sang coule dans un abattoir désaffecté. Une présence terrifiante sort de l'ombre. Des adolescents veulent changer de vie. Des hurlements s'échappent d'une cave. Des rêves de gloire naissent, d'autres se brisent. La jeune Hayley se prépare pour un tournoi de golf en hommage à...

sans couverture

A son image de Jérôme Ferrari

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 38 ans)
8 etoiles
L'effet Ferrari
Ce somptueux roman en forme de requiem pour une photographe défunte est aussi l'occasion d'évoquer le nationalisme corse, la violence des guerres modernes et les liens ambigus qu'entretiennent l'image, la photographie, le réel et la mort. Mon avis: Jérôme Ferrari est un auteur qu’il m’est toujours difficile de chroniquer. A chaque nouvel opus, j’ai du mal à poser des mots sur...

sans couverture

Chien-loup de Serge Joncour

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 38 ans)
6 etoiles
Petite déception
Présentation de l'éditeur L'idée de passer tout l'été coupés du monde angoissait Franck mais enchantait Lise, alors Franck avait accepté, un peu à contrecoeur et beaucoup par amour, de louer dans le Lot cette maison absente de toutes les cartes et privée de tout réseau. L'annonce parlait d'un gîte perdu au milieu des collines, de calme et de paix. Mais pas...

sans couverture

Pêche de Emma Glass

critiqué par Nathavh - (53 ans)
10 etoiles
un ovni littéraire
C'est un premier roman que j'ai eu la chance de découvrir en avant première grâce aux éditions Flammarion et Babelio que je remercie vivement. Une claque... Quelle écriture, un style particulier. Ça passe ou ça casse je pense. J'étais sous le charme dès les premières lignes. D'emblée, c'est l'écriture très particulière, poétique, rythmique qui m'a emmenée. Il s'est passé quelque chose de...

sans couverture

Ma dévotion de Julia Kerninon

critiqué par Alma - (- ans)
9 etoiles
Vivre ensemble et séparément
Pendant 45 ans Helen et de Frank n'ont cessé d'associer leurs existences puis de se séparer. Sur un trottoir de Londres, à 80 ans, alors qu'ils ont rompu depuis 23 ans, ils se rencontrent fortuitement . « Tu ne vas pas parler cette fois, Franck. C'est moi qui vais parler, et moi seule. Debout dans la rue, je vais...

Page 1 de 7 Suivante Fin