Nouvelles parutions selon la date fournie par Amazon.fr

Page 1 de 7 Suivante Fin

sans couverture

Soren disparu de Véronique Biefnot, Francis Dannemark

critiqué par Nathavh - (54 ans)
7 etoiles
Soren disparu
Novembre 2017, c'est la dernière fois qu'on a vu Soren. Il a quitté le taxi avant le pont. Depuis on ne l'a jamais revu, il n'a jamais traversé ce pont, il n'est jamais arrivé à l'hôtel. Soren avait 58 ans. Mais qui était-il vraiment ? Tour à tour producteur, musicien, organisateur de spectacles, père, amant, passionné, il a traversé...

sans couverture

The heart of Dead Cells de Benoît Reinier

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 35 ans)
10 etoiles
Les petits qui font de grandes choses.
Avec cet ouvrage, les éditions Third lancent un nouveau type de livre, à mi-chemin entre le "making-of" et l'"artbook". Le sujet ici est le jeu vidéo "Dead Cells", un titre indépendant français qui a beaucoup fait parler de lui en 2018, de par ses immenses qualités. Comme d'habitude, le livre revient sur les coulisses de la création du jeu, sur...

sans couverture

Androïdes T05 - Synn de Sébastien Lamirand (Dessin), Louis (Scénario et dessin)

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 51 ans)
3 etoiles
Un androïde peut-il mourir?
Dans un futur lointain, alors que l’espèce humaine a disparu, la terre n’est plus peuplée que d’androïdes! Manquant désormais de place sur la Terre, ils cherchent de nouveaux mondes à coloniser. Pour explorer les planètes extrêmement hostiles, où la vie est une lutte de tous les instants, des androïdes immortels capables de régénérer eux-mêmes leur enveloppe physique à l’infini ont...

sans couverture

Sérotonine de Michel Houellebecq

critiqué par LOUIS DERITZ - (60 ans)
8 etoiles
Sombre comme la mort
« Ne nous suicidons pas tout de suite il reste encore des gens à décevoir ». Florent-Claude déambule dans le néant qu’est devenue sa vie et bientôt il n’y aura plus rien à quoi raccrocher son existence. Déçu par tout et surtout par lui-même, l’issue fatale, la libération de ses souffrances est inéluctable. Un proverbe arabe pourrait...

sans couverture

Champignac - tome 1 - Enigma de Béka (Scénario), David Etien (Dessin)

critiqué par Le rat des champs - (68 ans)
9 etoiles
La jeunesse du Comte de Champignac
Les "spin-off" de Spirou se succèdent et ne se ressemblent pas, ce qui est bien normal, chaque auteur, chaque dessinateur ayant son style et sa personnalité, puisqu'ici, contrairement à d'autres reprises de séries célèbres, les auteurs évitent de se couler servilement dans le style du maître On peut apprécier ceux qui font, avec souvent beaucoup de talent, du Jacobs...

sans couverture

Apre coeur de Jenny Zhang

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
Filles de l'émigration chinoise
A travers l’histoire de petites chinoises (Christina, Annie, Mande, Jenny, …) nées, ou arrivées très jeunes en Amérique, Jenny Zhang raconte l’immigration des Chinois à New York au cœur des années soixante. Ces fillettes rencontrent toutes les mêmes difficultés, elles ont toutes un frère envahissant, un père absent et une mère plus ou moins névrosée après son expatriation. Elles subissent...

sans couverture

Roman d'un saltimbanque de Jacques Pimpaneau

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
7 etoiles
Comédien au temps de Ming
Après Monsieur Wu dans « Les quatre saisons de Monsieur Wu » et Saxifrage dans « Mémoires d’une fleur », Jacques Pimpaneau invente un nouveau personnage pour emmener ses lecteurs dans une nouvelle excursion dans la Chine profonde et son histoire. Cette fois, il s’agit d’un intellectuel raté qui a préféré suivre une troupe de saltimbanques plutôt que d’envisager une...

sans couverture

Peine perdue de Kent, Bruno Lecuyer (Dessin)

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
Amour désamour
Ceux qui écoutaient le rock alternatif à la fin des années soixante-dix, se souviennent certainement de Kent, le chanteur du groupe français à la mode à l’époque, Starshooter, il consacre désormais une partie de son temps à l’écriture. Il publie en ce début d’année un roman qui met en scène un personnage lui ressemblant un peu, Vincent, une ex future...

sans couverture

Marcher sur les bas-côtés de Hénin Liétard

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
Marche à l'ombre
C’était en 62 ou en 63, mais c’était bien dans le 62, que la mère du narrateur a confié son rejeton à un sanatorium pour qu’il y passe les jours qui lui étaient comptés. Il restera six ans dans cette antichambre de la mort avec Johnny pour voisin, Johnny un plus grand que lui, plus malade que lui qui s’envolera...

sans couverture

Cécité interdite de Jean-Loup Nollomont

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
7 etoiles
A vue de nez
Dans la désormais incontournable anthologie des aphorismes belges, Michel Delhalle présente Jean-Loup Nollomont en quelques mots : « Niveau d’études tout à fait secondaire…. « Son champ de vision est intérieur et s’étend à perte de vue… » (André Balthazar) ». Il évoque son champ de vision qui semble marquer particulièrement son œuvre, il a signé un premier recueil intitulé...

sans couverture

La lumière brille dans les nuits les plus sombres de Raphaël Miklatzki

critiqué par Catinus - (Liège - 67 ans)
8 etoiles
Encore un livre liégeois remarquable !
« Pour mon père, tout a commencé à Michalowo, ce village situé en Poldachie, au nord-est de Varsovie, le 10 décembre 1890, voire le 10 décembre 1894 ». Tel sont les premiers mots de ce récit que dresse M. Miklatzki de sa famille d’origine juive. Nous y faisons la connaissance de ses grands-parents, de ses parents et de l’environnement dans...

sans couverture

Métamorphoses de Françoise Rey

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
7 etoiles
Libertinage
Françoise Rey est une grande spécialiste de la littérature érotique francophone, elle a écrit de nombreux romans et recueils de nouvelles dont le dernier est le présent opus qui regroupe quatorze récits dans lesquels elle raconte des tranches de vie cruciales : le moment où la vie du, ou des héros, bascule, le moment où tout change, où plus rien...

sans couverture

Johan et Pirlouit - Intégrale tome 1 de Peyo

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 49 ans)
10 etoiles
incroyable intégrale en n&b
Depuis quelques années, Frédéric Niffle nous propose des superbes albums reprenant les planches en noir et blanc des bd relevant du patrimoine franco-belge comme "Comanche", "Thorgal", ou encore "Blake et Mortimer", auquel je n'ai pu résister pour ce dernier. J'avoue que mes auteurs préférés étant Hergé, Jacobs, Tillieux, Giraud et Peyo, je ne pouvais faire l'impasse avec ce premier opus des...

sans couverture

Le bonheur n’est jamais loin de Pabloemma Ngon

critiqué par Pabloemma - (yaoundé - 32 ans)
10 etoiles
un roman formidable à découvrir absolument
Lisa a trente cinq ans et vient de réaliser qu’elle est assez vielle pour pouvoir rester encore plus longtemps sans se marier. Ayant passé plusieurs années comme étudiante à l’université de los Angeles aux états unis, elle souhaite désormais avoir un homme dans sa vie. Après qu’elle ait fuit la maison de ses parents qui condamnaient fermement le fait qu’elle...

sans couverture

Un sacré cinéma de Laurence Fey

critiqué par Louisbererd - (20 ans)
10 etoiles
Une aventure extraordinaire
Jean-Sébastien et son chien Pile s’ennuient dans leur nouveau quartier. C’est l’été, et il n’y a rien à faire… Rien ? Heureusement, nos deux héros découvrent un drôle de cinéma, à l’écart. Dès la première séance, Jean-Sébastien va se faire un nouvel ami et découvrir un monde parallèle…...

sans couverture

Crépuscule de Juan Branco

critiqué par Bernard2 - (ARAMITS - 69 ans)
5 etoiles
Macron bashing
Ce livre est disponible gratuitement en version numérique (PDF) à cette adresse : http://www.gillesclement.com/fichiers/_communique_02518_macron-et-son-crepuscule-3.pdf L’auteur, avec de nombreuses références à l’appui, démonte le mécanisme par lequel, dès 2014, la presse, tenue par les « grosses fortunes » a imposé Emmanuel Macron comme président. Les autres candidats n’avaient pratiquement aucune chance. Bien sûr, cette intronisation de fait ne s’est pas réalisée sans contreparties, lesquelles ont été tellement...

sans couverture

Nid d'yeux Nichons de Jean-Luc Dalcq

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
7 etoiles
"Incandescences uniques"
Le précédent recueil de Jean-Luc évoquait des « texticules » du Diable, cette fois, il s’agit toujours de textes minimums mais apparemment ils ne concernent pas le Diable ou du moins pas que le Diable. L’auteur s’attaque aux institutions, aux pouvoirs, aux académies, aux dieux et aux diables, à tous les moules et modèles qui cherchent à contraindre nos vies,...

sans couverture

La légende Kingdom Hearts Tome 2 : Univers et décryptage. De l'ombre à la lumière de Georges Grouard

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 35 ans)
5 etoiles
L'explication interminable.
Après avoir dépeint de façon très (trop) détaillée les coulisses de la création des différents opus de la saga "Kingdom Hearts", Georges Grouard rempile pour cette fois-ci explorer l'univers si particulier de la saga. L'épaisseur ahurissante du livre (plus de 600 pages, soit le livre le plus épais de l'éditeur jusqu'à maintenant) sème les premiers doutes, malheureusement confirmés à la...

sans couverture

Célébration du chat de Anne Davis

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
Anthologie féline
Dans son avant-propos à ce florilège de poèmes célébrant les chats, Anne Davis prétend que ce fidèle félin est le meilleur ami du poète car c’est « une sorte d’artisan en chambre ». « Avec l’écrivain ou le poète, le chat est tranquille. Il peut dormir sur ses deux oreilles pendant que son maître écrit ». Il est aussi bien...

sans couverture

L'âge d'encre de Jean-Michel Thiriet

critiqué par Louisbererd - (20 ans)
10 etoiles
Un recueil de dessins
Jean-Michel THIRIET, né en 1958, commence à publier dans les années 80 dans Le Psikopat, puis dans Fluide Glacial, Spirou, la Gazette de Nîmes, etc… Il participe à « Les Nuls L’émission », en 1993, et à la première année de « Groland », en 1994. Il est musicien amateur et vît à Nîmes. Il publie ici 120 pages de...

sans couverture

Le côté obscur de l'amour de Pascal Paolino

critiqué par Louisbererd - (20 ans)
10 etoiles
Une histoire palpitante !
Une écriture habile, un style percutant et des phrases qui fusent pour une intrigue digne des plus grands polars populaires qui ont conquis plusieurs millions de lecteurs à travers le monde....

sans couverture

Thorgal - tome 36 - Aniel de Yann, Rosinski (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 49 ans)
7 etoiles
Retour aux sources
Après deux albums décevants, enfin un "Thorgal" lisible et qui revient aux origines de la série. Yann reprend le flambeau avec intelligence,en succédant à Dorison et à Yves Sente. En reprenant des personnages du "mal bleu" -qui au demeurant n'est pas le meilleur de la période Van Hamme- le scénariste fait revenir Thorgal en pays de connaissance. Certes le scénario est...

sans couverture

Légendes du cinéma français de Collectif

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
8 etoiles
Les grands noms du cinéma français par la revue Sofilm
La revue Sofilm dresse des portraits partiels des grands noms du cinéma français, soit par la reproduction d'entrevues avec les intéressé-e-s, soit par des articles thématiques sur un pan de leur carrière. Le changement de type de textes et l'aspect essentiellement oral de ce livre, par la majorité d'échanges verbaux retranscrits qu'il contient, donne une vue d'ensemble du cinéma français,...

sans couverture

Belgique, terre d'Aphorismes de Michel Delhalle

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
La bible de l'aphorisme
L’aphorisme, cette forme littéraire dont peu connaissent réellement la définition et dont tous ceux qui en produisent ne sont pas toujours d’accord sur sa forme et son sens, il fallait en écrire la bible, le document de références disant ce qu’est un aphorisme et recensant tous ceux qui en ont produit et qui, pour certains, en produisent encore. Michel Delhalle...

sans couverture

Le dernier roi soleil de Sophie des Déserts

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 49 ans)
10 etoiles
"Jean d'Ormesson, sa vie, son oeuvre" ou un portrait très intime de Jean d'O
Après le très consensuel « Jean d'Ormesson : Ou l'élégance du bonheur » de Arnaud Ramsay , publié en janvier 2009, Sophie de Déserts nous offre une nouvelle biographie de Jean d’Ormesson, mais cette fois-ci elle bouscule l’image que beaucoup ont ou avaient de l’académicien. Pas de langue de bois avec cet ouvrage. D’ailleurs, le bandeau du livre annonce la couleur...

sans couverture

Blake & Mortimer - tome 25 - La vallée des Immortels - Tome 1 - Menace sur Hong Kong de Yves Sente, Teun Berserik (Dessin), Peter Van Dongen (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 49 ans)
10 etoiles
Un très bel album
Après le très décevant « testament de William S », Yves Sente revient en force avec « la vallée des immortels », premier volume d’un diptyque qui se conclura fin 2019. Tout d’abord, il faut souligner la qualité graphique de cet album, avec deux dessinateurs que je découvre avec cet album, Teun Bererik et Peter Van Dongen qui nous offrent des...

sans couverture

Un hosanna sans fin de Jean d' Ormesson

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 49 ans)
10 etoiles
Ultime roman de Jean d'Ormesson
Jamais livre de Jean d'Ormesson n'est sorti sans un tel battage médiatique. Des hebdomadaires à la radio, en passant par des émissions télé comme "la grande librairie", personne ne pouvait passer à travers de cet "Hosanna sans fin" du regretté Jean d'Ormesson, qui pour une fois n'a pas emprunté le titre de son ouvrage à Aragon mais à Chateaubriand, l'écrivain...

sans couverture

Tout est une bénédiction: Car nul n’est éprouvé en deçà de ses forces de Roger Mathieu

critiqué par RogerMathieuAuteur - (Québec - 52 ans)
8 etoiles
Pourquoi ce livre?
Le « nouvel âge » affirme que tout est parfait, que rien n’arrive pour rien, que chacun doit se prendre en main… Ce courant de pensée, quoique louable, semble oublier les tragédies et détresses majeures que vivent certains d’entre nous. J’ai moi-même vécu des tragédies qui ont exigé de moi de profondes réflexions, forçant mon questionnement sur le but de...

sans couverture

Liège pas à pas de Robert Ruwet, Juliette Ruwet

critiqué par Catinus - (Liège - 67 ans)
9 etoiles
Bienvenue à Liège / suivez les guides
Juliette Ruwet et son grand-père, Robert Ruwet, nous donnent ici un bien bel ouvrage. Presque luxueux, en tout cas réalisé, broché avec soin et élégance par les Editions du Perron. En quarante-cinq chapitres, ils ont relevé, avec brio, le défi de nous conter l’histoire de Liège. Ainsi, ils nous font visiter la Cité Ardente en parcourant, pas à pas, «...

sans couverture

Ne sois pas vulgaire de Mathilde Biron

critiqué par Eric83 - (44 ans)
8 etoiles
un recueil sulfureux, jouant des nuances et des contrastes, pour saisir les ambivalences du désir à notre époque
Ce recueil de photographies est le premier ouvrage publié par Mathilde Biron, jeune photographe dont le travail a déjà acquis une certaine notoriété et reconnaissance via les galeries de son site internet. Les photos, brutes et non retouchées (il y a d'ailleurs beaucoup de polaroïds), sont explicites mais frustreront le lecteur qui viendrait y chercher autre chose que l’expression artistique...

Page 1 de 7 Suivante Fin