Nouvelles parutions selon la date fournie par Amazon.fr

Page 1 de 7 Suivante Fin

sans couverture

Le Singe et l'épouvantail de Pierre Senges, Albertine (Dessin)

critiqué par Jeanne60 - (22 ans)
8 etoiles
Les fables de La Fontaine revisitées
En 2021, on fête le 400e anniversaire de la naissance de La Fontaine dont un musée à Château-Thierry entretient la mémoire. Les aventures d’un singe et d’un épouvantail sont le prétexte pour introduire à espace régulier diverses fables dans un langage adapté à des enfants de moins de dix ans. Il s’agit donc d’une réécriture avec une large place faite à...

sans couverture

Le plongeon tome 1 de Séverine Vidal (Scénario), Victor L. Pinel (Dessin)

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 67 ans)
9 etoiles
Une réussite sensible sans sensiblerie
En résumant mon ressenti : une BD sensible sans sensiblerie qui traite un sujet délicat avec beaucoup de tact et d'humanité. Le dessinateur utilise des contours précis dont l'inspiration de la ligne ne peut être niée. La chute pourrait paraître dénoter un peu. Les deux bons premiers tiers de l'ouvrage proposent un récit linéaire traçant bien les évolutions morale et environnementale...

sans couverture

Michka de Marie Colmont, Feodor Rojankovsky (Dessin)

critiqué par Jeanne60 - (22 ans)
9 etoiles
À lire au moment de Noël
Marie Colmont est le pseudonyme de Marie Moréal de Brévans, elle a donné une vingtaine d’albums du Père Castor dont la majorité sont posthumes puisqu’elle meurt en 1938. "Michka" est un ouvrage qui est entré dans le patrimoine de la littérature de jeunesse francophone ; sa première édition date de 1941. Alors que certaines éditions proposent un nouvel illustrateur, ici...

sans couverture

La Plus Mignonne des petites Souris de Etienne Morel

critiqué par Jeanne60 - (22 ans)
10 etoiles
Un des premiers contes coréens à être adapté en français
"La plus mignonne des petites souris" est un récit d'origine coréenne et il a vu sa première édition en 1953. Ce conte a une structure répétitive puisque reviennent, variant selon l’interlocuteur, les phrases où Monsieur Rongetout demande successivement à divers personnages s’ils veulent épouser sa fille et la formule « Hélas ! (…) s’est trompé, répond (…) ». Après...

sans couverture

Entre la source et l'estuaire de Grégoire Domenach

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)
8 etoiles
Dans la vallée du Doubs
Ce roman c’est l’histoire d’une rencontre improbable entre un jeune garçon qui accompagne son père lors du convoyage d’un remorqueur sur les canaux entre un port hollandais, Leeuwarden, et Saint-Jean-de-Losne en Bourgogne où celui-ci espère le revendre avec une bonne plus-value, et vieux pêcheur amoché. Lors d’une escale sur le Doubs, entre Besançon et Montbéliard, le jeune homme descendu à...

sans couverture

L'ami arménien de Andreï Makine

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 41 ans)
9 etoiles
Une amitié adolescente sur fond sibérien
Le nouveau roman d’Andreï Makine est touchant et empreint de nostalgie et nous plonge dans « le Royaume d’Arménie » évoqué d’une façon si vive que le lecteur en sort presque émerveillé malgré la dureté du contexte dépeint. Le narrateur, double de l’écrivain comme le souligne la quatrième de couverture, se souvient d’une amitié construite lors de ses treize ans avec...

sans couverture

La familia grande de Camille Kouchner

critiqué par CHALOT - (72 ans)
9 etoiles
roman et essai : un livre courageux
"La familia grande" livre de Camille Kouchner éditions Seuil janvier 2021 J'ai beaucoup hésité avant de lire cette oeuvre , le battage médiatique m'ayant indisposé. J'ai ouvert le livre hier soir et j'ai attendu la fin pour le refermer. Le titre est bien trouvé, c'est une grande famille recomposée.... Ce sont au départ des intellectuels, à gauche, engagés, ayant une conception libertaire de l'éducation des enfants...

sans couverture

La laïcité, une exception menacée de Jean-François Chalot

critiqué par Jemo76 - (Yainville - 86 ans)
9 etoiles
Pour mieux comprendre
La laïcité fait couler beaucoup d’encre... Encensée par les uns, vilipendée par les autres, elle ne laisse pas indifférent. Ce principe républicain ne doit pas être confondu avec le « sécularisme » de nombreux autres pays occidentaux qui, bien qu’ayant officiellement séparé les Églises de l’État, tolèrent les religions en privilégiant celles du plus grand nombre et en oubliant les agnostiques et...

sans couverture

La boussole des rêves de Jean-Jacques Marimbert

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)
8 etoiles
Paix et sérénité en mots et en images
La première chose que j’ai vue en prenant ce recueil, après la qualité de l’édition, c’est la sérénité qui se dégage aussi bien des personnages des douze dessins, en noir et blanc, à la mine de plomb, qui l’illustrent que celle qui se dégage des textes. Sérénité, quiétude, irénisme, paix, calme et beauté sont les premiers mots qui viennent à...

sans couverture

L'annihilatrice à couettes de Guilhem

critiqué par CC.RIDER - (62 ans)
9 etoiles
Fantaisie humoristique
Quelque part sur la mer, le jeune Lupin se réveille, flottant très loin des côtes. Et c’est sous lla forme d’une truite-garou qu’il est repêché par un vieil homme nommé Le Pêcheur. Lupin était le chevalier à la canne à pêche de l’épisode précédent. Il était redevenu simple apprenti boulanger de 16 ans. Alors que l’Archange s’apprête à partir à...

sans couverture

Le sabre et le turban - Jusqu'où ira la Turquie ? de Jean-François Colosimo

critiqué par CHALOT - (72 ans)
10 etoiles
analyse exceptionnelle
«  Le sabre et le turban » Jusqu'où ira la Turquie ? Livre de Jean-François Colosimo Les éditions du cerf 207 pages novembre 2020 Ce qui relie Atatürk à Erdogan Erdoğan et Atatürk ne sont pas si différents que cela. Tout semble les séparer, l'un présenté comme laïque et moderniste, voire universaliste et l'autre comme islamiste et particulièrement rétrograde. L'auteur dans un document fouillé, documenté et très bien écrit rapproche ces...

sans couverture

Lou ! Sonata - Tome 01 de Julien Neel

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 64 ans)
8 etoiles
Bon début de sonate !
Julien Neel est un auteur de bandes dessinées qui à 28 ans crée le personnage de Lou, une petite fille dont les lecteurs – certains croient qu’il n’y a que des filles pour lire les aventures de Lou mais ils se trompent – vont suivre les péripéties quotidiennes durant 8 albums… On la découvre quand elle entre au collège… En 2014,...

sans couverture

Rose de Chine de Marie B. Guérin

critiqué par CHALOT - (72 ans)
10 etoiles
un bijou en écriture
« Rose de Chine » roman de Marie B.Guérin éditions Artena 213 pages décembre 2020 Une renaissance L'auteure signe son deuxième roman. Ce livre nous conte l'histoire de Rose, cette jeune femme dont j'ai fait connaissance en lisant le premier roman « Un amour de Rose ». Il n'est pas obligatoire d'avoir dégusté le premier pour croquer celui-ci. Rose est une professionnelle reconnue et accomplie mais elle commence à s'ennuyer dans la...

sans couverture

Les aventures de Buck Danny - Classic - Tome 7 : Sea dart de Frédéric Marniquet (Scénario), Frédéric Zumbiehl (Scénario), André Le Bras (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 51 ans)
7 etoiles
une aventure certes "classic" de Buck Danny, mais très efficace.
Changement de dessinateur pour ce "Buck Danny Classic", mais André Le Bras n'est pas un parfait inconnu sur la série, en effet, celui-ci avait déjà signé "les oiseaux noirs #2", avec toujours le même défaut, à mon goût (des visages un peu trop lisses). J'ai regretté quelques erreurs dans le scénario malgré la présence de deux auteurs (les scénaristes s’emmêlent dans...

sans couverture

Cher Père Noël: Vraies lettres inventées de OuLiPo

critiqué par Psychééé - (32 ans)
8 etoiles
Une bonne dose d'imagination et d'humour
Voici un livre qui rassemble 81 lettres qui auraient pu être écrites au Père Noël par des personnalités comme le Saint Nicolas, Greta Thunberg, Sherlock Holmes, Jean-Claude Van Damme ... Mais aussi des contraventions qu'il aurait pu recevoir, des conseils d'influenceuses pour améliorer son référencement, des lettres d'amour, de la pub ... Une très bonne idée de l'Oulipo - l...

sans couverture

L'écart qui existe de Olivier Vossot

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)
9 etoiles
Nostalgie du grand-père
Albane Gellé, rappelle dans sa jolie préface que « Ce deuxième livre prolonge le premier, il est de nouveau adressé au grand-père… ». Comme je n’ai pas eu le plaisir de lire ce premier opus, je me suis réfugié dans les vers, tout de légèreté, de ce second recueil où j’ai trouvé : la douceur des sons, des mots, des...

sans couverture

Chambre avec Vue Sur l'Océan de Jasna Samic

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)
8 etoiles
La fatalité bosnienne
Ce livre est le seul de la tétralogie que Jasna Samic a consacrée à Sarajevo, sa ville de cœur et d’origine, écrit en serbo-croate, avec cette traduction de Gérard Adam en collaboration avec l’auteure, il est désormais, comme les trois autres tomes, disponible en français. Cet opus est divisé en trois parties : la première écrite comme un « pendant...

sans couverture

Les aventures de Blake et Mortimer, Tome 27 : Le cri du Moloch de Jean Dufaux (Scénario), Christian Cailleaux (Dessin), Etienne Schréder (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 51 ans)
5 etoiles
Décevant !
Avec « le cri du Moloch » Dufaux achève ce qu’il avait débuté avec « l’onde Septimus », il y a déjà 7 ans. C’est d’ailleurs curieux qu’il n’est fait aucune référence au premier opus sur la couverture de ce 27ème volume. En effet, c’est un peu tromper l’acheteur occasionnel de la série Blake et Mortimer de ne pas mentionner...

sans couverture

Le Scorpion, Tome 13 : Tamose l'Égyptien de Stephen Desberg (Scénario), Luigi Critone (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 51 ans)
8 etoiles
une bonne reprise
Retour gagnant pour le Scorpion. Ayant acheté cet album en "click and collect", je n'ai pas eu l'occasion de le feuilleter avant. Aussi, cette nouvelle aventure du Scorpion est restée sur ma pile de lecture en attente depuis un moment, de peur d'être déçu de cet après Marini. Et bien, je me trompais, Critone a repris avec brio la relève de Marini, même...

sans couverture

Dans les roues de Bruno Fern

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)
7 etoiles
A bicyclette ...
Bruno Fern fait partie de ces écrivains qui travaillent assidûment à la recherche de formes nouvelles d’expression afin de proposer des textes à entrées multiples, des textes qui permettent à chaque lecteur de trouver, en fonction de sa culture, de sa formation et de ses acquis divers, un sens personnel aux textes qu’il leur dédie. « … mieux vaut s’y...

sans couverture

Le diable emporte le fils rebelle de Gilles Leroy

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 41 ans)
6 etoiles
L'adolescent rejeté
« Fous le camp, personne ne veut de toi, ni dans cette maison ni ailleurs. » C’est en ces termes qu’une mère de famille parle à son aîné. Lorraine a eu Adam alors qu’elle était trop jeune sans doute. Depuis, elle a eu trois autres fils. Mais l’aîné ne trouve pas grâce à ses yeux. Il a été un ado...

sans couverture

Vernon Subutex (BD) - tome 1 de Virginie Despentes (Scénario), Luz (Dessin)

critiqué par Veneziano - (Paris - 43 ans)
8 etoiles
Déchéance d'un disquaire - adaptation du roman
Vernon Subutex a longtemps représenté une légende dans le monde de la musique, pour avoir été un disquaire de référence et expert en rock. Il est pote avec le tout-Paris tendance et revoit une star de ses relations, Alex Beatch, qui meurt dans la soirée, vraisemblablement d'une overdose. Ce dernier, s'étant vraisemblablement senti flancher, a remis des cassettes à Vernon...

sans couverture

Oh, et puis zut ! de Iocasta Huppen

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)
8 etoiles
Une année en senryus
Comme le souligne l’éditeur dans la quatrième de couverture, ces poèmes brefs ressemblent étrangement à des haïkus, ils en ont la forme mais pas le contenu. Les Japonais les nomment « senryu », ils ont pour sujet principal les faiblesses humaines avec ou sans une référence à la saison. Iocasta Huppen, grande spécialiste des poèmes courts d’inspiration japonaise, propose avec...

sans couverture

L'effervescence des images : Albert Kahn et la disparition du monde de Adrien Genoudet

critiqué par Colen8 - (79 ans)
8 etoiles
Le créateur mystère des Archives de la Planète
Né dans une famille pauvre alsacienne, décédé à l’âge de 80 ans dans un complet dénuement, entre les deux Albert Kahn a conçu et réalisé un projet grandiose en ces débuts de la civilisation de l’image. Disciple d’Henri Bergson, mais aussi capitaliste et spéculateur vite devenu richissime, par une prise de conscience à mi-parcours il a endossé les habits de...

sans couverture

Si je t'oublie Kurdistan de Olivier Weber

critiqué par CHALOT - (72 ans)
10 etoiles
dramatique et passionnant
« Si je t'oublie Kurdistan » livre d'Olivier Weber éditions l'Aube 174 pages novembre 2020 Tragédie et résistance L'auteur de ce livre est un ancien reporter de guerre qui connaît bien la région et les guerres. En déplacement dans la zone de « conflit », aux « confluents » de l'Irak et de la Syrie et en terre du Kurdistan, dit Syrien ; il accompagne les combattants, les interroge et nous livre un reportage...

sans couverture

Les Effacés de Anne Staquet

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)
7 etoiles
Au temps de la pandémie
Quand, en avril dernier, Anne Staquet professeur de philosophie à l’Université de Mons entend l’appel aux bénévoles des autorités belges pour renforcer les effectifs des institutions chargées d’accueillir le personnes âgées ou en perte d’autonomie pour diverses raisons, débordés et décimés par la pandémie, elle n’hésite pas longtemps, elle s’inscrit sur les listes. Elle pense qu’il est de son devoir...

sans couverture

Un(e) artiste, une cause de Eric Lécuyer

critiqué par Ericlecuyer1 - (48 ans)
10 etoiles
Un(e) artiste une cause
Surtout connus pour leurs talents mais souvent moins pour leurs engagements, de nombreux artistes n’hésitent pourtant pas à mettre leur notoriété au service de causes qui leur tiennent à cœur. Aussi bien par des discours de sensibilisation que par leurs présences sur le terrain, ces artistes essaient de donner un peu plus de visibilité à des causes et des combats...

sans couverture

Les politiques publiques : 200 questions de Jérôme Kerambrun, Jean-Marc Pasquet

critiqué par Veneziano - (Paris - 43 ans)
9 etoiles
L'actualisation de l'action des pouvoirs publics
L'intervention des pouvoirs publics s'avère complexe par son champ d'application et la répartition des compétences, difficile à suivre par son caractère mouvant et la succession de réformes. Aussi leur cadre général et les grands thèmes d'actualité sont-il synthétisés sous forme de questions-réponses pédagogiques, destinées tant à la découverte qu'à des révisions ou actualisations de connaissances, ce qui n'est pas vain,...

sans couverture

Gandorr à la Poursuite de l'Invisible Noak: Tome 6 de la Saga Gandorr de Jérôme Smiel

critiqué par Jeromesmiel - (saissac - 30 ans)
10 etoiles
Tome 6 de la Saga Gandorr
Imaginatif, Dramatique et Aventure... La quête de la requête du destin est poussée à sa fin... Reconquérir l'amour amnésique est l'évidence d'une ombre d'épreuve... Telle une histoire nouvelle, tout est à reconstruire... Le but de la raison d'exister n'a de cesse que d'enflammer un essor d'enfer... Courir après le souffle de la liberté se heurte au déséquilibre des réelles possibilités......

sans couverture

L'âge d'or, Tome 2 : de Roxanne Moreil (Scénario), Cyril Pedrosa (Scénario et dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 51 ans)
7 etoiles
La magie du tome 1 se perd avec cette conclusion
J'attendais avec impatience la sortie de la fin de ce diptyque, tant j'avais été séduit par le tome 1, premier volume que j'avais recommandé à mes proches. Je me suis donc lancé dans la lecture de cet opus, qui inaugure mes nombreuses lectures prévues pour ce second confinement.. Je dois avouer que j'ai été assez déstabilisé par l'incipit de ce volume 2....

Page 1 de 7 Suivante Fin