Nouvelles parutions selon la date fournie par Amazon.fr


sans couverture

Les 100 mots des bobos de Thomas Legrand, Laure Watrin

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
9 etoiles
Une catégorie sociale difficile à cerner
Progressistes, assez franchement à gauche, héritiers de Mai 1968, les bobos ne restent pas aussi homogènes qu'ils en ont l'air. Une clarification s'impose donc, des nuances également. C'est pourquoi ce bréviaire synthétique est conçu, suite à un livre écrit par les deux auteurs. Il s'ensuit que la lectrice et le lecteur y apprennent qu'ils mangent souvent végétarien, voire Véga, apprécient...

sans couverture

Le guide Paris des 1000 lieux cultes de films, séries, musiques, BD, romans de Auteur inconnu

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
10 etoiles
Paris au cinéma, en littérature, en BD et en chanson
Ce guide ultra-récit fourmille de références relatives à Paris, où la capitale française apparaît dans les films, romans, bandes dessinées et chansons. Dans les différents chapitres, il est présenté les lieux d'exception, les thématiques de ces derniers, Paris au cinéma, dans les séries télévisées, en bandes dessinées et dans les romans. Des cartes replacent ces lieux. Il s'avère certes difficile...

sans couverture

Un été immobile de Claude Donnay

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
7 etoiles
L'amour à marée basse
Jésus - en réalité il s’appelle Noël car, comme tous les Noël, il est né la nuit du Réveillon mais sa mère l’a toujours appelé mon petit jésus, alors Jésus il est resté pour la famille et les amis - a promis un roman à son éditeur et pour l’écrire en toute quiétude, il s’est réfugié dans une chambre louée...

sans couverture

La valse des souvenirs de Audrey Martinez

critiqué par Bernard2 - (ARAMITS - 69 ans)
5 etoiles
Décevant
De nos jours, dans la région niçoise. Allie et Adam forment un couple uni, avec leur fille Maelly. Un terrible drame survient, et tout s'écroule. Quel drame ? Il faudra attendre d'avoir lu la moitié du roman pour le savoir en un paragraphe (chapitre 24). Ce qui se voudrait être du suspense se transforme vite en lassitude. Car tout ce qui...

sans couverture

Roxana sur les fils du temps - Tome 2 : Le pouvoir du temps de Nathalie Dessy

critiqué par Nathy82 - (Verviers - 36 ans)
10 etoiles
A découvrir
2e tome de la saga "Roxana sur les fils du temps" Roxana a grandi et, avec elle, ses pouvoirs aussi. Est-ce pour cela qu’un loup blanc apparaît sans cesse dans ses rêves ou qu’elle vit ces autres existences, à d’autres époques, comme si c’étaient les siennes ? Habitée par son mystérieux don, la jeune fille se donne sans compter pour sauver...

sans couverture

L'Art de mourir de Raule (Scénario), Philippe Berthet (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 49 ans)
8 etoiles
Une enquête à Barcelone
La collection "ligne noire", dirigée par Philippe Berthet est depuis son lancement, un gage de qualité. Ce dernier opus, sur un scénario de Raule (scénariste de "Jazz Maynard") est encore meilleur que le précédent "Motorcity". J'ai trouvé le scénario plus dense, plus long à lire, bref un très bon one shot. Je connais assez bien Barcelone, où se déroule le récit, mais...

sans couverture

Un sursaut de mémoire de Monique Thomassettie

critiqué par Ddh - (Mouscron - 77 ans)
7 etoiles
Flash-back
On se souvient de la peinture, du théâtre, des poèmes, des anecdotes... Peinture et littérature constituent deux passions pour l'Ixelloise Monique Thomassettie. De nombreux ouvrages ont paru, principalement chez MonéveiL L'auteure se penche sur son passé et tout lui revient : la peinture et les salons d'exposition qui l'ont marquée, la tension au théâtre, la vie quotidienne qui est loin d'une routine....

sans couverture

Le Poids du monde de David Joy

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)
9 etoiles
Coup de coeur rural
Présentation de l'éditeur Après avoir quitté l'armée et l'horreur des champs de bataille du Moyen-Orient, Thad Broom revient dans son village natal des Appalaches. N'ayant nulle part où aller, il s'installe dans sa vieille caravane près de la maison de sa mère, April, qui lutte elle aussi contre de vieux démons. Là, il renoue avec son meilleur ami, Aiden McCall. Après...

sans couverture

Le testament d'Allan Berg de Patrick Meadows

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)
8 etoiles
Etonnant…
Allan Berg, professeur d’histoire dans une université américaine, mène une vie tout ce qu’il y a d’ordinaire. Il est amoureux d’Anna et son meilleur ami n’est autre que le frère de cette dernière. Tout son petit univers bascule le jour où un inconnu vêtu de gris et portant un col de clergyman l’interpelle à la fin d’un cours pour lui...

sans couverture

Roissy de Tiffany Tavernier

critiqué par Papyrus - (Montperreux - 58 ans)
8 etoiles
Comme un scénario
Surtout, ne pas cesser de bouger, ne pas rester assise, changer de terminal, de vêtements, de coiffure, de valise même, se rendre invisible par le mouvement permanent, ne pas être repérée par les nombreux agents de sécurité et les non moins nombreuses caméras de surveillance. C’est ainsi que l’aéroport de Roissy, immense plateforme de transit, peut devenir un lieu où...

sans couverture

Hôtel Waldheim de François Vallejo

critiqué par Alma - (- ans)
8 etoiles
« Voyeur aveugle mais pas voyant "
D'énigmatiques cartes postales d'un expéditeur inconnu parviennent au domicile de Jeff Valdera le narrateur . Elles montrent l'Hôtel Waldheim de Davos en Suisse dans lequel il a séjourné il y a une trentaine d'années lorsqu'il avait 16 ans et y accompagnait sa tante. Elles ont été envoyées par une allemande, Frieda, fille de Stiegl, un professeur d'université...

sans couverture

Notre histoire intellectuelle et politique - 1968-2018 de Pierre Rosanvallon

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
9 etoiles
Evolution politique depuis 1968 et parcours personnel
Pierre Rosanvallon, historien, universitaire, professeur au Collège de France, profite des cinquante ans de mai 1968 pour dresser l'héritage de ces événements, l'évolution de la gauche, du libéralisme, remis en cause, et la montée des populismes. Lui-même engagé et s'avérant en fin de carrière, il saisit l'occasion pour retracer son propre parcours, si bien que cette réflexion tient également lieu...

sans couverture

Quand Dieu boxait en amateur de Guy Boley

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)
7 etoiles
Parler du père
Présentation de l'éditeur Dans une France rurale aujourd’hui oubliée, deux gamins passionnés par les lettres nouent, dans le secret des livres, une amitié solide. Le premier, orphelin de père, travaille comme forgeron depuis ses quatorze ans et vit avec une mère que la littérature effraie et qui, pour cette raison, le met tôt à la boxe. Il sera champion. Le second...

sans couverture

J'ai un tel désir de Françoise Cloarec

critiqué par Agnesfl - (Paris - 54 ans)
9 etoiles
Un vrai plaisir de lecture
J'ai un tel désir Une lecture très agréable en compagnie de la peintre Marie Laurencin et de la couturière Nicole Groult. Maîtresse et muse de Guillaume Apollinaire, Marie vivra avec lui un amour chaotique. Puis jusqu' à la fin de sa vie, elle entretiendra une relation enflammée avec Nicole Groult. Lorsqu'elles seront séparées, elles ne cesseront de s'écrire et grâce à...

sans couverture

Modèle vivant de Joann Sfar

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
9 etoiles
Des écoles d'art, de leurs élèves et modèles
Joann Sfar se translate comme professeur de bande dessinée aux Beaux arts de Paris. La directrice, sur mission de la ministre, souhaite oeuvrer pour l'égalité entre femmes et hommes dans la représentation artistique et dans les relations au sein de l'institution. Toute une émulation intellectuelle est mise en place à ce sujet, à laquelle est mêlée une seconde, non moins...

sans couverture

La Vraie Vie de Adeline Dieudonné

critiqué par Papyrus - (Montperreux - 58 ans)
10 etoiles
Une pépite belge...
Féroce, cruel, captivant, ironique, violent, tendre... voici quelques qualifiants qui me viennent à l'esprit pour évoquer ce premier roman de Adeline Dieudonné. On est happé dès les première lignes dans l'univers de cette fillette de 10 ans qui nous donne à voir avec lucidité les personnages qui gravitent autour d'elle: son père inquiétant, sa mère qu'elle qualifie d'amibe sans consistance,...

sans couverture

Trancher de Amélie Cordonnier

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)
8 etoiles
Violence et pardon
Présentation de l'éditeur « Des pages et des pages de notes. Tu as noirci des centaines de lignes de ses mots à lui. Pour garder une trace, tenter de les désamorcer, avec le pathétique espoir qu'ils aillent s'incruster ailleurs qu'en toi. » Cela faisait des années qu'elle croyait Aurélien guéri de sa violence, des années que ses paroles lancées comme des...

sans couverture

Charlotte impératrice - tome 1 - La Princesse et l'Archiduc de Fabien Nury (Scénario), Matthieu Bonhomme (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 49 ans)
8 etoiles
Amateur d'Histoire, cette bd est pour vous!
J'ai hésité un peu avant d'acheter cet album pour plusieurs raisons. D'une part, avec le temps, je ne me lance plus guère dans les séries, fussent-elles assez courtes, d'autre part, en feuilletant l'album je n'ai pas trouvé les couleurs réussies. Finalement, j'ai cédé à la tentation sur la version n&b éditée par canal bd (limitée à 1500 exemplaires) et sur les...

sans couverture

Moi, Marthe et les autres de Auteur inconnu

critiqué par Nathavh - (53 ans)
10 etoiles
Moi, Marthe et les autres
C'est un tout petit roman de 80 pages mais qu'il est dense et riche en réflexions sur notre société. Je retrouve avec plaisir l'écriture d'Antoine Wauters, faut-il le repréciser lauréat du Prix Première en 2014 avec "Nos mères". Un roman, une dystopie même qui nous emmène dans un Paris dévasté - par quoi ? - on l'ignore, au lecteur de faire son...

sans couverture

Pleurer des rivières de Alain Jaspard

critiqué par CHALOT - (70 ans)
9 etoiles
Incisif, drôle....et sérieux
« Pleurer des rivières » roman d'Alain Jaspard éditions Héloïse d'Ormesson 190 pages août 2018 Passé la lecture de l'avant propos « naissances » et des deux premières pages, quelque peu déroutante, le lecteur comprend dès le début du premier chapitre qu'il ne s'ennuiera pas. C'est passionnant, original et incisif. Nous découvrons la société de celles et de ceux qu'on appelle « les gens du voyage ». Il y a l'existence difficile, les différences...

sans couverture

Le latin facile de Julien Soulié

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
8 etoiles
Une synthèse grammaticale en guise d'initiation
Ce tout petit livre divulgue les mécanismes fondamentaux du latin, afin de s'y initier ou de s'en faire une idée du fonctionnement général. Déclinaisons, conjugaisons, différents temps, particularités grammaticales, comme le supin et les verbes déponants, l'emploi des cas, généraux et particuliers, sont expliqués de manière condensée. De courts chapitres agrémentés de tableaux, qui ont le mérite de la clarté,...

sans couverture

L'oeuvre de Hayao Miyazaki : Le maître de l'animation japonaise de Gael Berton

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 35 ans)
8 etoiles
Portrait d'un monument.
Ce livre nous invite à (re)plonger dans l'oeuvre fascinante de Hayao Miyazaki, l'un des plus grand réalisateurs de films d'animation au monde. L'ouvrage suit une structure très simple : on commence par un rapide portrait du maître, un autre du studio Ghibli, avant de revenir un par un sur chacun de ses chefs-d'oeuvre, pour enfin conclure sur une réflexion autour...

sans couverture

Maîtres et esclaves de Paul Greveillac

critiqué par Papyrus - (Montperreux - 58 ans)
8 etoiles
La Chine vue de l'intérieur à travers le destin d'un enfant de la révolution
C'est avec un grand plaisir que je me suis laissée embarquer dans ce voyage au cœur de la Chine rurale et féodale de la fin des années 40, dans cette région du Sichuan où la tradition millénaire conditionne depuis toujours les rapports humains et sociaux, pour y découvrir sous la plume experte et poétique de Paul Greveillac, les membres...

sans couverture

Magnifica de Maria Rosaria Valentini

critiqué par Alma - (- ans)
8 etoiles
« Parfois il suffit d'aimer pour devenir quelqu'un ou quelque chose »
C'est un beau roman, c'est une belle histoire , comme le chantait Michel Fugain, une histoire dans laquelle j'ai eu du mal à entrer puis qui m'a conquise. Le début m'a semblé déroutant, je ne trouvais pas l'ancrage précis que les premières pages apportent généralement, je me demandais où l'auteur voulait en venir . L'écriture était...

sans couverture

Pense aux pierres sous tes pas de Antoine Wauters

critiqué par Nathavh - (53 ans)
9 etoiles
PENSE AUX PIERRES SOUS TES PAS
C'est une fable contemporaine, un roman d'initiation que nous propose Antoine Wauters avec l'un de ses deux romans de la rentrée, une ode à la liberté et à la résilience. Nous sommes dans un pays imaginaire où la nature et les grands espaces sont omniprésents. A la campagne, loin de la ville. Les conditions de vie sont rudes, harassantes. Paps...

sans couverture

Héros et légendes du Far West de Farid Ameur

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 51 ans)
7 etoiles
UNE GALERIE DE PORTRAITS
Voici un petit livre qui se lit en un après-midi et qui nous raconte la vie de certains personnages inoubliables cow-boys, Sheriff, hors la loi, indiens, Marshall qui ont en quelque sorte façonné l’histoire des États-Unis. Si certaines de ces célébrités sont connues de tous, comme P. ex. Daniel BOONE (1734-1820) ; David («Davy ») CROCKETT (1786-1836) ou encore Buffalo Bill...

sans couverture

La Neuvième Heure de Alice McDermott

critiqué par Poet75 - (Paris - 62 ans)
9 etoiles
La foi à l'oeuvre
À l’occasion de la rentrée littéraire de ce mois de septembre 2018, le magazine « La Vie » proposait récemment tout un dossier sur le « retour du héros religieux ». Il est remarquable, en effet, de constater que, parmi l’abondante édition de romans encombrant les étals des libraires, il en est plusieurs qui accordent une place non négligeable à...

sans couverture

La papeterie Tsubaki de Ito Ogawa

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
L'art de la correspondance
Ito Ogawa qui nous avait émus avec son précédent ouvrage « Le restaurant de l’amour retrouvé », publie en ce mois d’août, en France, ce roman qui se déroule lui aussi dans le milieu commercial. La gastronomie qui ne laisse pas indifférente l’héroïne de ce nouveau roman, est très présente dans ce texte aussi. L’auteure décrit avec gourmandise les petits...

sans couverture

Les prénoms épicènes de Amélie Nothomb

critiqué par Catinus - (Liège - 67 ans)
8 etoiles
Un bon p'tit roman sympa !
Après avoir lu les trente premières pages, je me suis dit : « Attends, mon p’tit père ! ». J’ai regardé la couverture du livre : « Amélie Nothomb - Les prénoms épicènes- » On y voit même un portrait de l’auteur ( je dis un portrait d’où : « ceci n’est pas Amélie Nothomb ! ») >>> «...

sans couverture

Tous les hommes désirent naturellement savoir de Nina Bouraoui

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)
8 etoiles
Chrysalide devient papillon
Présentation de l'éditeur "Tous les hommes désirent naturellement savoir" est l'histoire des nuits de ma jeunesse, de ses errances, de ses alliances et de ses déchirements. C'est l'histoire de mon désir qui est devenu une identité et un combat. J'avais dix-huit ans. J'étais une flèche lancée vers sa cible, que nul ne pouvait faire dévier de sa trajectoire. J'avais la fièvre.Quatre...