Nouvelles parutions selon la date fournie par Amazon.fr


sans couverture

Ivo et Jorge de Patrick Rotman

critiqué par Veneziano - (Paris - 43 ans)
8 etoiles
Montand et Semprun, artistes charismatiques
Montand, Italien immigré en France, et Semprun, Espagnol déporté, partagent en commun des idéaux communistes et l'effervescence culturelle de l'après-guerre, ce qui les rapprochent inévitablement. Ils en viennent ainsi, assez logiquement, à croiser leur regard sur leurs engagements, leur carrière artistique et leurs désillusions face au vrai visage de la machine stalinienne. Auprès de ce duo charismatique, vient se greffer...

sans couverture

Rose, marie, Madeleine et moi de Claude Donnay

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)
8 etoiles
Marie Madeleine
Rose c’est la maman de l’auteur qui raconte son histoire, comment il devenu muet après le décès brutal de sa mère à un âge où les mamans ne devraient pas mourir. Marie, c’est la Vierge Marie celle qu’on célèbre le 15 août, le jour où Rose a été frappée d’un accident vasculaire cérébral, celle qui n’a pas veillé sur la...

sans couverture

La fortune des Winczlav - Tome 1 - Vanko 1848 de Jean Van Hamme (Scénario), Philippe Berthet (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 51 ans)
8 etoiles
Retour gagnant pour Van Hamme
J'ai hésité avant d'acquérir cet album, ô pas bien longtemps. Je l'avais feuilleté et j'avoue avoir été un peu surpris pas le dessin de Berhet, auteur pourtant dont j'achète d'habitude les albums les yeux fermés. Mais là, l'encrage me paraissait différent et les couleurs plus ternes qu'à l'accoutumée. J'ai donc reposé l'album sur la pile. Et puis, mon côté collectionneur l'a emporté...

sans couverture

Rubine, Tome 14 : Sérial lover de Mythic (Scénario), Bruno Di Sano (Dessin), François Walthéry (Dessin)

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 64 ans)
8 etoiles
Rubine... Le retour !
C’est un peu par hasard, chez mon libraire BD préféré (bon, en même temps, il est le seul du département) que j’ai trouvé ce nouvel album des enquêtes de Rubine, Serial lover. Soit dit en passant, cela illustre parfaitement qu’il faille régulièrement aller chez son libraire d’autant plus qu’il a bien été confirmé que la librairie était essentielle à nos...

sans couverture

Meurtres en Gévaudan de Florence Metge

critiqué par Melis7 - (34 ans)
10 etoiles
Un excellent thriller. Bien construit, captivant et fascinant !
L'auteure Florence Metge s'empare de l'affaire de la bête du Gévaudan pour la revisiter à notre époque. Été 2017, Saint-Chély-d’Apcher (Lozère). Le corps d'une lycéenne est retrouvé en partie dévoré au pied de la statue de la bête du Gévaudan qui vient d'être inaugurée. Ce crime ne tarde pas à évoquer ceux commis dans la région par la mystérieuse créature,...

sans couverture

Mémoires argentiques de Jacques Carlot

critiqué par JPO - (71 ans)
8 etoiles
Carlot et le secret de la chambre noire
JPO Carlot et les secrets de la chambre noire Carlot est de ceux qui se tiennent dans l'ombre, dans la coulisse aux décalcomanies ou la discrétion délibérée....

sans couverture

En avant, marge ! de Patrick Henin, Miris (Dessin)

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)
7 etoiles
Court mais percutant
Je me souviens d’avoir déjà lu un précédent recueil de Patrick Henin, « Une pellicule Sur la tête d'un pauvre type », l’éditeur y écrivait qu’il « ne sait pas grand-chose de cet auteur de « bonne rumeur » faute d’être de « bonne réputation ». Aujourd’hui, après ma deuxième lecture, je n’en sais pas plus même si ses...

sans couverture

Sous Terre de Mathieu Burniat

critiqué par Blue Boy - (Saint-Denis - - ans)
8 etoiles
Le royaume des morts, là où la vie grouille…
Il s’en passe des choses, sous terre ! Cette terre sous nos pieds que nous ne voyons pas et dont nous avons du mal à réaliser l’importance, un élément pourtant aussi indispensable à la vie que l’air, l’eau et le feu. Mathieu Burniat nous propose une découverte ludique de ce monde mystérieux, un monde lui aussi menacé par nos modes...

sans couverture

L'étymologie avec Pico Bogue - Tome 3 de Dominique Roques, Alexis Dormal (Illustration)

critiqué par Page - (Rennes - 32 ans)
8 etoiles
L'étymo jolie
Pour nous aider à approcher l’étymologie de certains mots sont parfois mis en scène des personnages réels ou imaginaires fortement présents dans les fictions enfantines. Ainsi pour expliquer l’origine du mot "harceler", on met en scène le Petit Cheperon rouge et le loup car l’origine du mot vient de latin "hirpus" qui signifie "loup". Après un avant-propos destiné à...

sans couverture

Buck Danny - Tome 58 - Le pacte ! de Frédéric Zumbiehl, Gil Formosa (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 51 ans)
8 etoiles
Une conclusion réussie !
Derrière une couverture que je trouve ratée, la fin de ce triptyque se joue à un train d'enfer ! Pas de temps mort ici, les scènes d'action sont efficaces et les combats aériens tout autant. Débutée en 2018, cette histoire autour d'un virus mutant est d'une actualité criante. Cet album donne la part belle à Lady X, ou encore Jane, comme l'appelle Buck...

sans couverture

Orient Sexpress de Augusto Chizzoli, Alberto Del mestre

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 51 ans)
7 etoiles
Une curiosité à découvrir
Je ne connaissais ni ce titre, ni cette collection, pourtant je possède déjà de nombreux albums de bandes dessinées dites "pour adultes". J'ai juste été intrigué par cette couverture et le format qui me rappelait les albums petits formats que je lisais quand j'étais plus jeune, les fameux fumetti. Ces trois histoires présentées dans cet album sont il faut l'avouer assez soft....

sans couverture

La bonne vie de Jean-Pierre Otte

critiqué par Elisa92 - (62 ans)
9 etoiles
La bonne vie
Voilà un petit livre revigorant, bienvenu en ces temps mauvais de Covid et de confinement. Un petit livre (par sa taille) à emmener partout avec vous, tel un viatique pour votre voyage intérieur et votre chemin par le monde. Une profonde et vivifiante bouffée d'air et d'écriture. Publié par un éditeur au nom bizarre et cocasse, Cactus Inébranlable éditions,...

sans couverture

La reine oubliée - tome 3: L'homme de Césarée de Françoise Chandernagor

critiqué par Veneziano - (Paris - 43 ans)
8 etoiles
La fille de Cléopâtre devenue reine
Ce roman historique retrace l'existence de Séléné, la fille de Cléopâtre. Elle se marie avec Juba, un prince berbère, devenu roi de Maurétanie, pays d'Afrique du nord, recouvrant une grande part du Maroc et de l'Algérie actuels, alors de culture hellénistique. Entre ces deux orphelins royaux, les abords restent compliqués, du fait de leur lourd passé, de leur charge d'un...

sans couverture

Le don de Rachel de Anne-Caroline Pandolfo (Scénario), Terkel Risbjerg (Dessin)

critiqué par Blue Boy - (Saint-Denis - - ans)
7 etoiles
Les heures astrales d'un personnage hors du commun
Paris, 1848. Rachel possède un don extralucide, celui de lire le passé et l’avenir à travers les gens et les choses. La jeune voyante, qui pense qu’un tel don est à la portée de tous, aimerait transmettre ses connaissances, mais va se rendre compte que l’époque n’est pas prête et disparaîtra corps et âme... Pourtant, plus d’un siècle plus tard,...

sans couverture

Le roi n'avait pas ri de Guillaume Meurice

critiqué par Hamilcar - (PARIS - 65 ans)
7 etoiles
Rire serait bouffon
Irrévérencieux. Tel fut Triboulet, bouffon des rois Louis XII et François 1er. Compensant sa monstruosité physique par un esprit vif et pugnace, le personnage cabotine parmi la cour, use de saillies verbales et de dérision, tourne en ridicule la monarchie au grand plaisir du souverain. Car le roi s’amuse. Le fol muni de sa marotte, vêtu en habit de nain...

sans couverture

Entre toutes les mères de Ashley Audrain

critiqué par Psychééé - (33 ans)
9 etoiles
Une maternité bouleversante
Ce livre raconte la maternité comme personne. Parce que tout ne se passe pas forcément comme prévu, qu’on ne nait pas mère. Qu’on peut avoir peur de reproduire ce qu’on a vécu. C’est une histoire bouleversante et terrifiante à la fois qui nous happe dès les premières lignes. L’ayant lu en version originale, j’ai été secouée par la force de...

sans couverture

Val d'Orléans de C''Nabum

critiqué par C''Nabum - (62 ans)
9 etoiles
Première lecture
Tout a commencé par un réflexion à moins que ce ne fut une requête d'un éditeur local : «  J'aimerais bien publier un anti-guide touristique, un recueil évoquant Orléans par les voies escarpées de l'anecdote, du récit qui échappe à l'hagiographie habituelle et à la liturgie johannique ». Je me doutais bien que la demande ne me fut pas adressée. L'homme n'ayant...

sans couverture

Mon coeur restera de glace de Éric Cherrière

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)
8 etoiles
La légende des Faure
Ce roman est construit comme une véritable épopée mythologique, il comporte tous les arguments de la tragédie grecque. Il se déroule en trois temps racontés simultanément : en 2020, à Hambourg, où un ancien tortionnaire nazi, « Le Croquemitaine », plus que centenaire défie son cancer et la maladie d’Alzheimer avec un réel succès ; en 1918, dans la Baie...

sans couverture

Où est mon lapin ? de Fiona Watt

critiqué par JulesRomans - (Nantes - 63 ans)
8 etoiles
On peut toucher !
Il s’agit d’un ouvrage destiné aux plus jeunes lecteurs afin de les sensibiliser au toucher, les qualités de certains espaces variant d’une page à l’autre. Ainsi, parmi les six motifs, on trouve par exemple l’idée de rugueux, pelucheux ou fripé. Ce sont les parties diverses du corps du lapin qui portent ces propriétés : queue, pattes, pelage, yeux, nez,...

sans couverture

EM de Kim Thuy

critiqué par CC.RIDER - (63 ans)
9 etoiles
Emouvant
Au temps de la colonisation, la France ne considérait pas le Vietnam comme une colonie de peuplement, mais plutôt comme une zone d’exploitation économique. Ainsi fit-elle arracher par des milliers de coolies des bambous sur des hectares pour les remplacer par des hévéas venus d’Amazonie pour pouvoir exploiter le caoutchouc. Mai, qui devait infiltrer la plantation d’Alexandre pour la ruiner,...

sans couverture

Entre midi et minuit de Thierry Radière

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)
8 etoiles
Poésie du jour qui point
« Entre midi et minuit » annonce le titre mais, connaissant un peu l’auteur, je parierais que les poèmes qui composent ce recueil ont tous, ou la plupart, été écrits aux heures matutinales devant le premier café du jour qui point. Thierry, je le connais un peu mais je connais surtout son œuvre, j’ai lu presque tout ce qu’il a...

sans couverture

Josée Meunier. 19, rue des Juifs de Michèle Audin

critiqué par TRIEB - (BOULOGNE-BILLANCOURT - 69 ans)
8 etoiles
UN EXIL COMMUNARD
Dans l’un de ses précédents romans, Comme une rivière bleue, Michèle Audin avait décrit la Commune de Paris à partir des quartiers de Paris où celle-ci avait connu les activités et faits les plus marquants et significatifs ; elle avait restitué l’histoire à hauteur des destinées individuelles, obscures, celles des sans-grades. Dans Josée Meunier , 19 rue des Juifs, l’auteure reprend...

sans couverture

Visions d'elle de Denitza Bantcheva

critiqué par Missef - (55 ans)
10 etoiles
Une si belle histoire d'amour filial
Résumé de l'éditeur: « Elle existerait près de moi, sur du papier, sous cette forme-là. Je m’en contenterais, me rappelant que cela tenait du miracle plus que tout autre écrit réussi. » Très vite après la disparition brutale de sa mère, à Sofia, en Bulgarie, où elle était née et avait vécu, Denitza Bantcheva commence à retracer son parcours, persuadée que si...

sans couverture

Sidéral de Antoine Blocier

critiqué par CHALOT - (73 ans)
10 etoiles
passionnant et d'une actualité brûlante
« Sidéral » Roman d'Antoine Blocier Avant-propos de Didier Daeninckx 300 pages février 2021 Editions Horsan De l'anticipation et du suspense L'auteur a varié les genres, il a fait dans le polar, dans le livre jeunesse et aujourd'hui, avec ce roman, il lie avec talent la science fiction et l'écologie. Comme d'habitude il possède les clés lui permettant de river son lectorat : j'ai dévoré ce livre d'une seule traite,. Notre planète...

sans couverture

39,4 de Philippe B. Grimbert

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)
8 etoiles
Juste paraître ce qu'on croit être
Dans ce roman, Philippe B. Grimbert déambule avec son héros et ses lecteurs par les rues et dans les lieux parisiens où se rencontrent les bobos, il quitte peu la capitale qu’il parcourt à partir de la Butte aux Cailles où réside François son nouvel héros. François est un cadra « bien conservé » qui travaille dans une des grandes...

sans couverture

Jeu de dames de Nicolas Druart

critiqué par Ayor - (48 ans)
10 etoiles
Quelle claque !
Voici une bonne grosse claque dans le milieu du thriller. D'une efficacité redoutable, ce page turner n'offre aucun répit, haletant de bout en bout, d'un suspense et d'une originalité exceptionnels, il nous happe totalement et nous maintient continuellement sur la brèche. L'auteur se révèle très habile dans la construction de son roman, alternant intelligemment entre les différents points de vue des protagonistes...

sans couverture

Autopsie d'un drame de Sarah Vaughan

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 68 ans)
6 etoiles
Beaucoup de thèmes intéressants, bien traités... mais trop long
Le sujet de la maltraitance, de la mise en danger des enfants, sujet de ce roman est un sujet sensible. L'auteure sait ne pas en faire trop et ne condamne pas ces situations, sans pour cela les approuver. Elle cherche avant tout à comprendre tout à la fois les causes de la situation, le fonctionnement des services de santé et sociaux,...

sans couverture

L'appel du cacatoès noir de John Danalis

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 72 ans)
10 etoiles
crânement vôtre…
Un récit étrange, mettant en scène un crâne aborigène que l’auteur a connu trônant sur une étagère dans la maison familiale. Un crâne soigneusement entretenu par son père, qui l’a recouvert de nombreuses couches de vernis destinées à le protéger de la corrosion et lui a donné un nom, Mary, croyant à tort qu’il s’agissait d’une femme. Retrouvé par hasard...

sans couverture

Mémoires d'un collégien de Paschal Grousset

critiqué par Elya - (Savoie - 31 ans)
9 etoiles
Les jouissances de l'activité physique et de l'étude
Quelles agréables découvertes peut-on faire grâce aux livres numériques ! J’ai téléchargé parmi les œuvres du domaine par hasard ces Mémoires d’un auteur jusqu’alors inconnu : Paschal Grousset. De cet homme, je ne sais toujours pas grand-chose, si ce n’est qu’il a été engagé politiquement fin XIXème siècle. Ces Mémoires sont publiées en 1882. Ils relatent la première année d’un...

sans couverture

La Messe allemande de François Eulry

critiqué par TRIEB - (BOULOGNE-BILLANCOURT - 69 ans)
7 etoiles
DIEU EN CAPTIVITE
Voilà un roman bien curieux, atypique, et complètement hors des clous d’un monde, le nôtre, peu habité par des préoccupations d’ordre spirituel ou théologique. Nous sommes en 1940, dans un camp de prisonniers, un Offizierlager, selon la terminologie allemande, un camp réservé aux officiers et sous-officiers. Joseph, un officier français, se trouve amené à dire la messe à ses compatriotes...