Nouvelles parutions selon la date fournie par Amazon.fr


sans couverture

Poisson dans l'eau de Albane Gellé, Séverine Bérard (Dessin)

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
Une joournée de Marguerite
Marguerite est une petite fille qui sait ce qu’elle veut, elle a ses petits caprices, elle ne porte pas n’importe quoi, ne se coiffe pas n’importe comment, ne confie son élégance à quiconque. Elle fait du sport même dans le salon. Elle est vive, tonique et décidée mais elle se pose des questions importantes : la petite souris existe-t-elle ?...

sans couverture

Et aussi les arbres de Isabelle Bonat-Luciani

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
9 etoiles
La pureté de la rage
J’ai déjà lu un précédent recueil d’Isabelle, aujourd’hui je pourrais dire les mêmes mots que j’ai écrits après cette première lecture : « c’est beau, c’est de la musique, des textes à lire à haute voix. » Sauf que la musique a changé, ce n’est plus Nick Cave qui chante, c’est Robert Smith le célèbre guitariste chanteur de The Cure,...

sans couverture

Le Privilège de Simone de Beauvoir de Geneviève Fraisse

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 62 ans)
8 etoiles
Simone de Beauvoir aurait eu 110 ans cette année...
On célèbre, on commémore, on se souvient… de Simone de Beauvoir. Elle est née il y a cent dix ans et l’est bien l’occasion d’en parler une fois de plus… Mon propos aujourd’hui n’est pas de vanter ses qualités littéraires même si je n’en doute pas un instant ; ni de crier haut et fort qu’elle fut une des premières à...

sans couverture

Castlevania : Le manuscrit maudit de Gianni Molinaro

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 35 ans)
8 etoiles
Une lutte millénaire.
Nouvel ouvrage pour les éditions Third, cette fois-ci consacré à l'une des plus anciennes et célèbres sagas vidéoludiques : "Castlevania". Narrant la lutte millénaire opposant des chasseurs de vampires à l'infâme Dracula, la série n'a eu de cesse d'évoluer pendant ses 30 ans d'existence, avec pratiquement toujours un niveau de qualité très élevé. Le livre retrace avec minutie la genèse...

sans couverture

Faux-Miroir de Bernard Alteyrac

critiqué par TRIEB - (BOULOGNE-BILLANCOURT - 66 ans)
7 etoiles
UNE AMITIE INEDITE
Peut-on effacer ou à tout le moins atténuer les différences de classe ? C’est à cette question que s’attache Bernard Alteyrac dans son roman Faux-Miroir. Adrien est un paysan de Provence, dur à la tâche, soucieux de la prospérité de sa terre, avec pour tout espoir d’ascension sociale le mariage avec une femme de sa condition. Il est au service...

sans couverture

Après la nuit après de Thierry Radière

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
Comme dans un rêve
En ce milieu d’année 2018, après un recueil de nouvelles chez Jacques Flament et un premier roman chez Tarmac, Thierry Radière manifeste une belle activité éditoriale en publiant un recueil de textes courts (de la poésie en prose) dans la très belle collection Surya des Editions Alcyone. Il étale ainsi trois facettes de son talent d’écrivain polyvalent. Ce recueil se...

sans couverture

Artbook Van der Zuiden de Emilio Van der Zuiden

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 49 ans)
8 etoiles
Pour les amateurs de Pin-Up
J'ai découvert cet art-book presque par hasard. La couverture m'intriguait et le nom à rallonge de l'auteur me disait quelque chose. Ah, oui! il s'agissait bien du dessinateur des deux premiers volumes de "les enquêtes auto de Margot", ouvrages qui rendaient hommage à la ligne claire et que j'avais beaucoup apprécié pour son côté "vintage". Grand amateur de Pin Up, j'en...

sans couverture

Je t'aime de Barbara Abel

critiqué par Pascale Ew. - (51 ans)
9 etoiles
Spéléologie de l'âme humaine noire
« Vous pensez vraiment que la douleur que vous infligez à Alice Cherreault et à sa famille atténuera celle que vous éprouvez ? Est-ce de justice qu’il s’agit ou de vengeance ? » Après avoir fumé du cannabis avec sa petite amie Alice, Bruno a provoqué un accident de voiture et tué un enfant, Samuel. Mais la mère de Bruno, ne...

sans couverture

Un Belge au bout de la plage de Michel Ducobu

critiqué par Ddh - (Mouscron - 76 ans)
8 etoiles
De gauche à droite en Belgique, de l'un à l'autre
Un Belge au bout de la plage est le titre de la dernière nouvelle du recueil. C'est le cheminement depuis l'abbaye d'Orval jusqu'à la plage de La Panne. Michel Ducobu a exercé la profession d'enseignant à Namur. Il se distingue aussi dans le milieu théâtral avec une abondance de textes, sans oublier la poésie qui occupe également une place importante dans...

sans couverture

Ce n'est pas rien de Daniel Simon

critiqué par Ddh - (Mouscron - 76 ans)
7 etoiles
Tout voir sous un nouvel angle
Les sujets traités sont graves pour certains alors que d'autres amènent une réflexion sur le quotidien vécu par chacun d'entre nous, des banalités à première vue. Le sexagénaire belge Daniel Simon a publié des nouvelles, des textes brefs, des pièces de théâtre, des essais, des articles. La mise en page est originale : de nombreux textes se succèdent, d'une page à l'autre, même...

sans couverture

Etre parent - La boîte à outils - Dix principes pour élever un enfant autonome et heureux de Ariane Hébert

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)
9 etoiles
Le plus beau métier du monde
Le métier de parent est, sans aucun doute, le plus difficile et le plus exaltant qui soit. Quand un petit être vous arrive et que la responsabilité de son avenir vous tombe sur les épaules, on se sent plutôt démuni. Comment se comporter ? Quelle est la limite acceptable entre le rigorisme et le laxisme ? Comment s’y prendre pour élever correctement...

sans couverture

Les chemins de l'essentiel de Jacques Attali

critiqué par Sboudon - (55 ans)
2 etoiles
"Peut mieux faire" M. Attali
Je ne suis pas un grand fan de Jacques Attali, sans doute parce qu’il fut pendant près de vingt ans proche de François Mitterrand, surtout parce que c’est semble-t-il un auteur plagiaire: rappelez vous Verbatim où l’on a reproché à M. Attali la reproduction de propos apocryphes, l'utilisation de documents « invérifiables », un manque de sérieux, et même l'utilisation...

sans couverture

La fille de Maggie de Joanna Goodman

critiqué par Alapage - (45 ans)
9 etoiles
Bouleversant
Le synopsis dévoile tout... ou presque de l'intrigue. Il n'y a pas de grand suspense à vous couper le souffle. Si telle est votre attente, vous serez déçus. Par contre, si vous cherchez un roman qui vous fera vivre des étincelles en terme d'émotions, je vous le conseille fortement. Pour moi, ce fut un réel feu d'artifice que j'ai ressenti...

sans couverture

Dernière danse de Mary Higgins Clark

critiqué par Alapage - (45 ans)
8 etoiles
Agréable moment de lecture...
Les parents de Kerry étant partis pour le week-end, celle-ci en a profité pour faire une petite soirée entre amis au bord de la piscine avant qu'ils ne partent tous pour leur première année à l'université. Par contre, elle n'avait pas prévu que la soirée se terminerait ainsi. Comme bien souvent, Kerry s'est disputé avec son petit copain, Alan. Kerry aimait...

sans couverture

Plein sud de Suzanne Marchand

critiqué par Alapage - (45 ans)
8 etoiles
L'auteur signe son premier roman...
Fin trentaine, Marie en a plus qu'assez de son conjoint, Robert. Il passe son temps à la blesser avec ses commentaires désobligeants et elle le soupçonne fortement d'avoir une liaison. Encore une fois, il part pour une réunion. Elle décide de louer une petite maison sur une île déserte en Floride. Elle part sans aviser qui que ce soit. Elle...

sans couverture

Une simple histoire d'amour, tome 4: Les embellies de Louise Tremblay D'Essiambre

critiqué par Alapage - (45 ans)
9 etoiles
Je vais m'ennuyer des personnages...
Alors que l'été touche à sa fin et que l'automne pointe le bout de son nez, les enfants retournent à l'école. Cyrille reprend ses études au collège, Agnès retourne à Montréal chez son oncle Émile et sa tante Lauréanne. Quant à Félicité, après un été à Montréal afin de reprendre du mieux après sa crise cardiaque, elle est de retour...

sans couverture

Des réguines et des hommes de Julie Myre-Bisaillon

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 76 ans)
6 etoiles
Kijiji pour un bizouneux
Les patenteux ont besoin de Kijiji, un site de ventes en ligne. On n’y négocie pas le tout dernier gadget révolutionnaire. On y cherche plutôt le bidule obsolète afin de se servir des pièces pour réparer celui que l’on possède. Le héros du roman, que l’auteure appelle affectueusement Chéri, répond à ce genre d’homme, un ramasseux qui conserve tout dans...

sans couverture

Maigros se marie de Eric Dejaeger

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
Mariage d'humour
En 2011, lors de la rédaction de la première partie de la Saga Maigros, « Lauteur » avait laissé le célèbre poulet pochtron carolorégien dans une bien mauvaise position mais aussi au milieu d’un gué qu’il n’avait toujours pu franchir. Il n’avait toujours pas réussi à trousser sa belle collègue du commissariat, non qu’elle soit particulièrement prude mais elle voulait...

sans couverture

Les Coureurs avaient de ces bouilles de Eric Dejaeger

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
Néologismes et contrepèteries
« Ecrire pour vivre ? Beurk ! Vivre pour écrire ? Beurk ! Ecrire pour s’amuser !!! » » Très prolifique en ce printemps littéraire, le barde carolorégien, n’a pas oublié sa devise favorite : « Court, toujours … ! » mais n’a pas non plus failli à la parole qu’il énonce dans le présent recueil en tout point égal à ceux qu’il...

sans couverture

Numéro 11 de Jonathan Coe

critiqué par Sundernono - (Nice - 35 ans)
7 etoiles
Un Jonathan Coe pur jus
Le numéro 11 renvoie, bien entendu, au domicile du ministre de l'Économie britannique. Enfin, c'est aussi celui du bus où vient se réchauffer une chanteuse oubliée, en ces temps de crise. Mais peut-être s'agit-il de l'adresse de cette maison où deux gamines découvrent un étrange cadavre. À moins qu'il ne désigne la table où, lors d'un dîner de gala, un...

sans couverture

Quand les femmes parlent d'amour - Une anthologie de la poésie féminine de Françoise Chandernagor

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 50 ans)
8 etoiles
POÉSIE D’AMOUR… AU FÉMININ!
Dans cette anthologie très personnelle, Françoise CHANDERNAGOR nous convie à la découverte de la poésie d’amour… féminine! Un panorama incomparable de l'amour, vu par les femmes poètes de langue française de tous horizons et de toute époque, vous attend donc! On retrouvera donc les poésies des très connues et disons-le, désormais devenues des «classiques», citons entre autres: Louise LABÉ (1524-1566),...

sans couverture

Le peuple rieur de Serge Bouchard, Marie-Christine Lévesque

critiqué par Dirlandaise - (Québec - 63 ans)
10 etoiles
Hommage à mes amis innus
Dans les années soixante-dix, le jeune anthropologue Serge Bouchard effectue plusieurs stages au sein de la communauté innue de Mingan. Passionné par ce peuple fier et courageux dont l’étonnante résilience leur a valu de survivre aux nombreux aléas dus à leur situation fragile face aux envahisseurs européens avides de s’enrichir en exploitant les richesses naturelles comme le bois, les mines...

sans couverture

Scherbius (et moi) de Antoine Bello

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 38 ans)
8 etoiles
La psychiatrie romanesque
Présentation de l'éditeur "Scherbius n'est ni le premier imposteur ni la première personnalité multiple, il est le premier imposteur à personnalités multiples, une combinaison détonante que mon devoir consiste à stabiliser avant qu'elle n'explose". 1977. Maxime Le Verrier, psychiatre, se donne pour mission de guérir Scherbius, un patient chez qui il a repéré un trouble de la personnalité multiple. Alors que...

sans couverture

Le maître de San Marco de Claude Raucy

critiqué par Ddh - (Mouscron - 76 ans)
9 etoiles
Renaissance à Venise
Adriaan Willaert devient en 1527 le maître de chapelle à la basilique St-Marc de Venise. Adriaan Willaert dirige avec beaucoup d'autorité les chœurs de la basilique St-Marc à Venise. Ce flamand, on le retrouve à Paris, Ferrare, Milan mais aussi en Hongrie et enfin à Venise. Là, la vie se remplit abondamment : compositions musicales, intrigues avec la gent féminine. Épidémie...

sans couverture

Zao de Richard Texier

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
9 etoiles
Un hommage au peintre de l'espace et de l'invisible
Artiste contemporain abstrait, formé également à l'architecture, Richard Texier rend hommage à Zao Wou-Ki, peintre chinois naturalisé français qui s'est plu à voir retranscrire l'invisible, l'espace et les nuages, sous la double influence de la calligraphie chinoise et de l'abstraction française depuis l'Impressionnisme. Plusieurs livres lui ont déjà été consacrés. Celui-là s'avère un peu plus personnel, les deux hommes ayant...

sans couverture

La mélancolie du kangourou de Laure Manel

critiqué par Alapage - (45 ans)
8 etoiles
Intense et tout en délicatesse...
J'ai découvert la plume de Laure Manel l'an passé avec son roman La délicatesse du homard. Un court roman, mais empreint d'émotions et qui m'avait charmée. J'avais donc quelques attentes face à ce tout nouveau roman... Antoine et Raphaëlle sont sur le point d'avoir une jolie petite fille, mais malheureusement, l'accouchement ne se déroule pas comme prévu, loin de là. Ce...

sans couverture

Une vie en miniature de Caroline Alexander

critiqué par Ddh - (Mouscron - 76 ans)
8 etoiles
une miniature mignonne
La narratrice a le don de se miniaturiser et ainsi de ne pas se faire voir ! C'est grâce à son chat Jupiter et lorsque son Maxime lui cause du souci ! La narratrice a une vie bien remplie : journaliste, elle couvre les actualités théâtrales et musicales. Son mari Maxime, un homme d'affaires important, est souvent absent : il court aux quatre coins de...

sans couverture

Idaho de Emily Ruskovich

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
Décroche ta photo du mur
Le titre de ce livre m’a immédiatement accroché, pour moi, il évoquait les grands espaces américains qui servent souvent le cadre aux aventures écrites par ceux qu’on appelle les écrivains de l’Ecole du Montana, ou de l’Ecole de Missoula, des aventures traversées par le grand souffle épique de la plaine ou par le vent glacial des hautes montagnes inhospitalières. Je...

sans couverture

Le Club des veuves qui aimaient la littérature érotique de Balli Kaur Jaswal, Guillaume-Jean Milan (Dessin)

critiqué par Alapage - (45 ans)
7 etoiles
Quelque peu déçue...
Pour Nikki, cet emploi représente bien plus qu'une fonction de simple animatrice. Elle y voit là le moyen de faire connaître la communauté sikhe. Elle veut d'autant plus cet emploi, car elle ne sait pas combien de temps le pub où elle travaille restera encore ouvert. Également, elle est à la recherche de ce qu'elle veut faire de sa vie...

sans couverture

Noir et blanc de Jun'ichirō Tanizaki

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
9 etoiles
Crime parfait
Ce roman de Tanizaki, publié au Japon en 1928, n’avait jamais été traduit en France avant que les Editions Philippe Picquier éditent la présente version en ce début de mai. Ce roman raconte l’histoire d’un écrivain certainement talentueux mais très peu assidu à son travail, il préfère rechercher la compagnie des jolies femmes, notamment les courtisanes qui ne s’attachent pas...