Les dernières critiques éclair

Page 1 de 7 Suivante Fin

sans couverture

Mes vrais enfants de Jo Walton

critiqué par Tistou - (64 ans)
6 etoiles
Uchronie à tous les étages
Imaginez. Vous avez l’idée pour écrire deux romans différents mais vous n’avez l’opportunité de n’en écrire qu’un. Comment faites-vous, lequel choisissez-vous ? Vous faites une « Jo Walton » ! Un départ de roman commun et à l’issue d’un choix que...

sans couverture

Vertige ! de Philippe Remy-Wilkin

critiqué par Nathafi - (SAINT-SOUPLET - 53 ans)
9 etoiles
Quand tout s'éclaire
Découverte de la Collection "Bruxelles se conte", et enchantement dès ce premier Opus où l'on accompagne un auteur au Musée d'Art Africain de Tervueren, invité par hasard à une visite particulière. Au-delà de l'histoire du Congo et des tensions avec le...

sans couverture

Le pèlerin de Compostelle de Paulo Coelho

critiqué par CC.RIDER - (62 ans)
6 etoiles
Esotérique
Adepte d’une obscure confrérie appelée RAM (Regnum-Agnus-Mundi ou Rigueur, Amour, et Miséricorde), Paulo se voit contraint d’enterrer son ancienne épée et refuser une nouvelle par son Maître qui l’estime indigne de cet honneur. Pour la récupérer, il devra partir sur...

sans couverture

Proust, prix Goncourt: Une émeute littéraire de Thierry Laget

critiqué par Alceste - (Liège - 58 ans)
9 etoiles
Le triomphe de Proust et la gloire de Daudet
C’est bien l’attribution du prix Goncourt au deuxième roman de Proust, "A l’ombre de jeunes filles en fleurs" qui a provoqué cette « tempête, ce chœur de protestations », selon l’expression de Thierry Laget. Marcel Proust...

sans couverture

Mirage de Douglas Kennedy

critiqué par Alma - (- ans)
6 etoiles
Aller jusqu'au bout …..
Tout avait bien commencé à Essaouira pour Robyn et Paul venus à Essaouira, comme pour une nouvelle lune de miel qui donnerait une nouvelle base à leur couple en panne, et qui leur permettrait de mettre en route l'enfant tant...

sans couverture

Zouleikha ouvre les yeux de Gouzel Iakhina

critiqué par Tistou - (64 ans)
9 etoiles
En pays Tatar et incursion en Sibérie au XXème siècle
Ah la Sibérie ! Où faudrait-il déporter les importuns si elle n’existait pas ? Peu importe le dictateur russe en place, finalement, la Sibérie remplit toujours la même fonction : on y fait disparaître et souffrir ceux que le régime...

sans couverture

Manuel d'exil: Comment réussir son exil en trente-cinq leçons de Velibor Čolić

critiqué par Ludmilla - (Chaville - 64 ans)
4 etoiles
Tromperie (de l’éditeur ?)
Ni le titre ni la quatrième de couverture ne correspondent, à mon avis au contenu de ce livre. Il y a bien 35 « chapitres », 35 saynètes décrivant des moments de la vie en exil de l’auteur. Peu de liens...

sans couverture

Colère de Denis Marquet

critiqué par Usdyc - (Bruxelles - 64 ans)
1 etoiles
pas vraiment
Excuse moi Monocle de reprendre ton titre de ta critique mais le titre et la critique correspondent à mon appréciation et j'ajouterai même que je n'ai pas lu les cent dernières pages, m'attendant au pire. Ce livre n'apporte strictement rien...

sans couverture

Jésus de Jean-Christian Petitfils

critiqué par Homo.Libris - (Paris - 54 ans)
2 etoiles
Sous le soleil de Saint jean
Le "Jésus" de Jean-Christian PETITFILS me semble plus un essai bibliographique qu'une thèse d'historien. Or, un véritable travail d'historien aurait été intéressant pour entreprendre un tel exploit : la recherche du Jésus historique. Mais pour cela, il aurait fallu que...

sans couverture

La décroissance de Serge Latouche

critiqué par Fabs - (36 ans)
8 etoiles
Pedagogique
Interessant, S.Latouche explique dans un texte clair et concis l'essentiel de ce mouvement qui prend de l'ampleur....

sans couverture

La sieste assassinée de Philippe Delerm

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 37 ans)
2 etoiles
Un bon filon.
Après le succès démesuré de "La première gorgée de bière", pourquoi Delerm se priverait-il de poursuivre dans cette voie ? Ici on retrouve la même recette : de la banalité, du vide éparpillé dans des récits si courts qu'ils en...

sans couverture

Les délices de Tokyo de Durian Sukegawa

critiqué par Frunny - (PARIS - 54 ans)
8 etoiles
Philosophie culinaire !
Né à Tokyo en 1962, Durian Sukegawa est poète, écrivain et clown, diplômé de philosophie et de l'École de pâtisserie du Japon "Les Délices de Tokyo" a été publié pour la première fois en 2013 au Japon et en 2016...

sans couverture

Les vestiaires de Timothé Le Boucher

critiqué par Blue Boy - (Saint-Denis - - ans)
8 etoiles
Ces blessures qui restent
Révélé en 2017 avec « Ces jours qui disparaissent », Timothé Le Boucher avait produit, trois ans avant, ce huis-clos mettant en scène de jeunes mâles ados dans un vestiaire. La Boîte à Bulles nous propose aujourd’hui de redécouvrir l’ouvrage...

sans couverture

Jeu blanc de Richard Wagamese

critiqué par Tistou - (64 ans)
8 etoiles
Maltraitance des peuples autochtones
Davantage qu’un roman tourné vers le hockey sur glace au Canada (où ce sport est roi) et des champions de ce sport, Jeu blanc dénonce le triste sort qui fut (est ?) réservé aux peuples autochtones en Amérique du Nord. Saul...

sans couverture

Ferdydurke de Witold Gombrowicz

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 40 ans)
9 etoiles
La "gueule" et le "cucul"
" Je suis l'auteur de la "gueule" et du "cucul" - c'est sous le signe de ces deux puissants mythes que j'ai fait mon entrée dans la littérature polonaise." écrit Gombrowicz dans ses "Souvenirs de Pologne". Ce roman incarne la...

sans couverture

Beloved de Toni Morrison

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 71 ans)
10 etoiles
black matter
Une étrange histoire, de fantômes et de gens simples, racontée à la manière d’un William Faulkner, dont l’ombre plane sur ce roman à la structure complexe qui peut décourager le lecteur non averti. On découvre pas à pas, tout au...

sans couverture

L'éternité n'est pas de trop de François Cheng

critiqué par Maranatha - (48 ans)
2 etoiles
Plouf !
Déçu puissance trois. J'étais parti avec les meilleures dispositions d'esprit et la plus grande motivation pour commencer à lire cet auteur. Il bénéficie d'une grande popularité, il a des fans clubs sur les réseaux sociaux, élu à l'Académie, reconnaissance des pairs, succès...

sans couverture

Iphigénie de Jean Racine

critiqué par Fanou03 - (* - 44 ans)
8 etoiles
« Mais tout dort, et l’armée, et les vents, et Neptune »
Fidèle à lui-même, Jean Racine déploie encore tout son talent de tragédien dans Iphigénie : une langue splendide, racée, à la fois très simple mais d’une très grande pureté qui est un véritable délice. Il nous offre de nombreux vers tout...

sans couverture

Ravel de Jean Echenoz

critiqué par Poet75 - (Paris - 64 ans)
9 etoiles
Ravel comme un roman
C’est une gageure que d’écrire sur une personnalité de l’histoire (celle des arts, en l’occurrence) en prétendant s’abstenir de romancer peu ou prou. Jean Echenoz, quant à lui, se garde d’une telle ambition, il préfère assumer frontalement ce qui reste,...

sans couverture

Nêne de Ernest Pérochon

critiqué par Elko - (Niort - 44 ans)
7 etoiles
Cruautés
L'histoire prend place dans la rugueuse campagne vendéenne du début du XXème siècle. Madeleine Clarandeau trouve une place de servante dans la ferme de Michel Corbier, veuf avec 2 enfants. Rapidement elle s'attache jusqu'à la dévotion aux deux petits. Malheureusement...

sans couverture

Les gratitudes de Delphine de Vigan

critiqué par Elko - (Niort - 44 ans)
8 etoiles
Quand tout se perd
Michka vieillit. Elle intègre une maison de retraite où commence son dernier combat, celui contre l'inéluctable déliquescence de ses capacités. Quand même nos mots nous abandonnent que reste-t-il de nous? Marie, qu'elle a recueillie lors de son enfance difficile et...

sans couverture

La cathédrale de la mer de Ildefonso Falcones

critiqué par Elko - (Niort - 44 ans)
8 etoiles
Les mille vies d'Arnau
Voici la vie d'Arnau Estanyol ou l'élévation sociale d'un barcelonais du XIVème siècle au rythme de la construction de la Cathédral Santa Maria del Mar. Ce roman semble le prétexte d'une description quasi exhaustive de la Catalogne médiévale. Comme si l’auteur...

sans couverture

Clochemerle de Gabriel Chevallier

critiqué par Angel54 - (66 ans)
10 etoiles
Un récit incomplet.
Je reviens sur les critiques précédentes qui ignorent et fort légitimement un paramètre important du récit sur le village de Clochemerle. Ce titre éponyme ne représente que la première partie d'une trilogie à lire impérativement pour tout comprendre et tout...

sans couverture

Le Serpent et la Lance - Acte T01. Ombre-montagne de Hub (Scénario et dessin), Li (Couleurs)

critiqué par Blue Boy - (Saint-Denis - - ans)
8 etoiles
Polar macabre en pays aztèque
Difficile de ne pas être impressionné par cette œuvre consistante, qui n’est d’ailleurs que le premier tome d’une trilogie à venir. S’il faut tout de même quelques pages pour rentrer dans l’histoire, après un prélude très mystérieux montrant trois naissances...

sans couverture

L'art de voler de Antonio Altarriba (Scénario), Kim (Dessin)

critiqué par Blue Boy - (Saint-Denis - - ans)
8 etoiles
Biographie d’un héros anonyme
Comme l’auteur le raconte en postface, cette bande dessinée est née de sa colère, qui est arrivée après une longue période de dépression induite par la culpabilité d’avoir « abandonné » son père dans une maison de retraite, de n’avoir...

sans couverture

Enferme-moi si tu peux de Anne-Caroline Pandolfo (Scénario), Terkel Risbjerg (Dessin)

critiqué par Blue Boy - (Saint-Denis - - ans)
9 etoiles
Les étonnants confins du confinement
À des années lumière de l’ « art officiel », il existe un mouvement, libre comme le vent et sans attaches aucune, un mouvement curieusement dénommé « Art brut », puisqu’il fallait bien lui donner un nom… Longtemps ignoré, celui-ci...

sans couverture

Zouleikha ouvre les yeux de Gouzel Iakhina

critiqué par Koudoux - (SART - 55 ans)
10 etoiles
Jeune Tatare
Magnifique premier livre. Dès les premières pages on tombe sous le charme de Zoulheikha, on a l’impression de l’accompagner tout au long du roman. Encore une partie de l’histoire que je ne connaissais pas. Ce livre agréable m’a beaucoup appris. A lire… ...

sans couverture

Le cafard de Rawi Hage, Sophie Voillot (Traduction)

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 78 ans)
8 etoiles
S'exiler à Montréal l'hiver
Rawi Hage est un Libanais bien établi à Montréal. La ville d'ailleurs sert de décor à son roman. On s'y reconnaît aisément. Les rues empruntées par les personnages nous sont familières et nous transportent dans un univers fréquenté par les...

sans couverture

Nous étions nés pour être heureux de Lionel Duroy

critiqué par Darius - (Bruxelles - - ans)
9 etoiles
Autobiographie d’une noblesse décadente.
Paul est né dans une famille noble qui comptait 10 enfants. Sa mère, la baronne ne vit que pour le paraître. Son mari est un escroc notoire. La famille est successivement expulsée de son appartement à Neuilly, persona non grata...

sans couverture

La saison des Bijoux de Éric Holder

critiqué par Frunny - (PARIS - 54 ans)
10 etoiles
"Qui sème des fleurs récolte des bouquets ! "
Éric Holder (1960- 2019) est un romancier français. Trois de ses romans ont été adaptés au cinéma: "Mademoiselle Chambon", "L'Homme de chevet" et "Bienvenue parmi nous". "La saison des Bijoux" paraît en 2015. Jeanne et Bruno, camelots lyonnais, décident de "faire la...

Page 1 de 7 Suivante Fin