Les coups de coeurs les plus récents

Page 1 de 7 Suivante Fin

sans couverture

Anton Bruckner: Ou l'immensité intime de Éric Chaillier

critiqué par Poet75 - (Paris - 66 ans)
10 etoiles
Sonder le mystère Bruckner
La découverte des symphonies d’Anton Bruckner fut, pour l’amateur de musique que je suis, un événement considérable. Je peux d’ailleurs le situer à peu près dans le temps, au tout début des années 1980 ou, peut-être, en 1979. Toujours est-il que, dans le cahier où sont notés mes lectures depuis janvier 1975, figure la mention du livre de Jean Gallois,...

sans couverture

L'ami impossible. Une jeunesse avec Xavier Dupont de Ligonnès de Bruno de Stabenrath

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 54 ans)
10 etoiles
BRUNO ET XAVIER…
Bruno De STABENRATH (BDS), est un jeune homme romantique et un peu rêveur de 17 ans qui essaye de percer dans le cinéma… Il vient juste de terminer un film en Bretagne et arrive bien après la rentrée au lycée catholique Saint-Thomas d’Aquin de Versailles,- où sa famille vient juste de s’installer -, pour y faire sa terminale… Il y fait...

sans couverture

L'arbre à poèmes: Anthologie personnelle 1992-2012 de Abdellatif Laâbi

critiqué par FROISSART - (St Paul - 75 ans)
10 etoiles
La critique de Patryck Froissart
L’arbre à poèmes, Abdellatif Laâbi Ecrit par Patryck Froissart 31.03.16 dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Poésie, Gallimard L’arbre à poèmes, janvier 2016, Préface de Françoise Ascal, 260 pages, 8,10 € Ecrivain(s): Abdellatif Laâbi Edition: Gallimard L’arbre à poèmes, Abdellatif Laâbi Dans sa collection Poésie, Gallimard vient de publier ce florilège de vingt années (1992-2012) des écrits d’Abdellatif Laâbi, les morceaux choisis étant...

sans couverture

Des gamins contre Staline de Jean-Jacques Marie

critiqué par CHALOT - (74 ans)
10 etoiles
pédagogique et magistral
« Des gamins contre Staline » livre de Jean-Jacques Marie collection Don Quichotte, le Seuil 294 pages avril 2022 Plus qu'un essai, une étude convaincante Jean-Jacques Marie est à la fois ; un vieux militant politique et syndicaliste qui a marqué toute une génération, la mienne notamment et ceci depuis 54 ans et le plus grand historien spécialiste de l'URSS . Sa notoriété est grande, il a droit à 105 millions de...

sans couverture

Trois concerts de Lola Gruber

critiqué par Myrco - (village de l'Orne - 72 ans)
10 etoiles
Une très très belle lecture
Par ce roman, Lola Grüber nous convie à une immersion dans l'univers de la musique classique, plus précisément côté interprètes, comme la littérature ne nous en avait guère offert jusqu'ici, du moins à ma connaissance. Et c'est là, entre autres l'un des intérêts de cet ouvrage de nous en livrer une vision à la fois exhaustive et pour le moins...

sans couverture

La patience des traces de Jeanne Benameur

critiqué par CHALOT - (74 ans)
10 etoiles
un livre philosophique qui se lit avec délice
« La patience des traces » roman de Jeanne Benameur 196 pages janvier 2022 éditions Acte Sud Poésie et philosophie liées Il n'y a ni action, ni suspense dans ce livre, mais une histoire vraie, humaine qui nous parle de la philosophie de la vie. C'est de la prose mais l'enchaînement et la musicalité du texte nous rappellent la poésie. Simon est un psychanalyste qui a passé sa carrière -qui...

sans couverture

Waterloo, mortelle plaine de Francis Groff

critiqué par Saigneur de Guerre - (64 ans)
10 etoiles
Meurtre dans un camp de reconstituteurs en plein Covid
17 juillet 2020. Campagne brabançonne (Belgique). Entre Braine-l’Alleud (où eut lieu l’essentiel de la Bataille dite de Waterloo) et Vieux-Genappe (dernier quartier-général de Napoléon). Les autorités ayant autorisé des rassemblements en extérieur de cinquante personnes maximum, des reconstituteurs de l’épopée napoléonienne se sont rassemblés, le temps d’un week-end pour évacuer leur frustration n’ayant pu reconstituer la bataille de Waterloo qui se...

sans couverture

Ma philosophie de Stéphane Hessel, Edgar Morin, Nicolas Truong

critiqué par FROISSART - (St Paul - 75 ans)
10 etoiles
La critique de Patryck Froissart
Titre: Ma philosophie, et dialogues avec Edgar Morin Auteurs: Stéphane Hessel, Nicolas Truong, Edgar Morin Editeur: Editions de l'Aube, 2013 Collection: Monde en cours ISBN: 978-2-8159-0828-3 76 pages Prix en France: 7€ Après le succès phénoménal de son vigoureux manifeste « Indignez-vous! » publié en 2010, on ne présente plus le regretté Stéphane Hessel, décédé à 93 ans en février 2013. Ce riche petit volume est fait de...

sans couverture

Le vrai état de la France de Agnès Verdier-Molinié

critiqué par Falgo - (Lentilly - 82 ans)
10 etoiles
Une Cassandre française
Et comme toutes les Cassandre on tente de la décrédibiliser. Sa fiche Wikipédia la définit comme "une lobbyiste de droite libérale prônant des réformes économiques néolibérales. L'institut privé où elle travaille est critiqué comme étant un faux institut de recherche; or elle le définit (p8): "un institut de réflexion indépendant qui évalue les politiques publiques et travaille à des propositions...

sans couverture

Helgoland de Carlo Rovelli

critiqué par Colen8 - (80 ans)
10 etoiles
L’évanescente beauté du réel
La théorie quantique a été longtemps incompréhensible après son énoncé promu par le Danois Niels Bohr à partir de 1913. Elle repose sur trois concepts : l’observation des faits, les prédictions probabilistes quant aux résultats des mesures, la granularité pour exprimer la discontinuité fondamentale des perceptions propres à tous les phénomènes quels qu’ils soient. Parmi les pionniers de la théorie,...

sans couverture

Au nom de la République T01: Mission Bosphore de Jean-Claude Bartoll (Scénario), Gabriel Guzman (Dessin)

critiqué par Saigneur de Guerre - (64 ans)
10 etoiles
Lutte antiterroriste : suspense, action, réaction !
Port d’Ambarli. Istanbul. Trois hommes en treillis et masqués, en contact direct avec la DGSE à Paris s’apprêtent à faire sauter un conteneur venu de Chine chargé d’armes pour des hommes de DAESH. L’explosion du conteneur retentit… Et aussitôt les trois hommes du commando de la DGSE se font asperger par le tir de six kalachnikovs… Wiesbaden. Allemagne. Deux combattants de l’Armée syrienne...

sans couverture

Warbirds JU-87G Stuka: Le tueur de tanks de Richard D. Nolane (Scénario), Vladimir Davidenko (Dessin), Aleksandar Sotirovski (Dessin)

critiqué par Saigneur de Guerre - (64 ans)
10 etoiles
Aussi fidèle que possible à l'histoire
Le Stuka a laissé un souvenir terrible à tous ceux, particulièrement sur les routes, qui ont entendu le bruit infernal, unique, de sa sirène qui ajoutait encore plusieurs couches de frayeur à la terreur. Probablement le plus précis des bombardiers en piqué de son époque, il pouvait difficilement affronter la chasse ennemie. Dans cet album, nous suivons le plus illustre pilote...

sans couverture

Le sens du vent de Gilles Dienst

critiqué par Saigneur de Guerre - (64 ans)
10 etoiles
Des gens ordinaires peuvent accomplir des choses extraordinaires
8 nouvelles au menu : 1. Le sens du vent Respecter les dernières volontés de ma mère, c’est important. Elle a demandé que ses cendres soient dispersées dans l’océan. Janvier est le mois parfait pour ce genre d’opération. Peu de monde sur la plage. En choisissant bien l’heure, il ne devrait y avoir personne. Il faut juste qu’il y ait un peu de...

sans couverture

Les oiseaux - La peinture magique de Marcella Grassi

critiqué par Page - (Rennes - 34 ans)
10 etoiles
UN PINCEAU EN GUISE DE BAGUETTE MAGIQUE
Se succèdent seize volatiles dans leur univers habituel. On trouve là le cardinal, le ptilope, le toucan, le flamant rose, le merle bleu, le canard mandarin, le colibri, le loriquet, le guêpier d’Europe, le macareux, l’ara rouge, le faisan, le martin-pêcheur, le paradisier, le quetzal et le rollier. Il s’agit de colorier, avec un pinceau trempé dans l’eau, les illustrations...

sans couverture

Les Escaliers de Port-Bou de Maria Mercè Roca

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 73 ans)
10 etoiles
mon père ce héros…
Sur vingt années de vie, la confession, pleine de tendresse et de simplicité, de la fille d’un cheminot andalou. On est à Port-Bou, à la frontière, là où les trains venus de France s’arrêtent sur le quai français pour faire place aux trains de la RENFE sur le quai espagnol. Les gardes civils s’activent, à la recherche des fraudeurs de...

sans couverture

In nomine Patris de Francis Zamponi

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 73 ans)
10 etoiles
barbouzerie
Partant du procès intenté au Père Antonin, accusé d’avoir provoqué la mort d’un enfant handicapé dans l’institut dont il était le directeur, Francis Zamponi se livre à un détricotage en règle des "barbouzeries" chères à Charles de Gaulle dans sa lutte féroce contre l’Organisation de l’Armée Secrète (OAS), visant à refuser l’indépendance algérienne et instaurer une dictature militaire. L’escapade amoureuse...

sans couverture

Au bord du bord de Laura Lutard

critiqué par El Gabal - (Strasbourg - 33 ans)
10 etoiles
Un puissant cri en faveur de la vie
Au bord du bord, à l'extrême limite où la nuit se change en jour, bien que l'aube se refuse à éclore, il y a le chant d'une jeune poétesse, Laura Lutard, qui signe là, aux éditions Bruno Doucey, son premier recueil. Un premier recueil en forme d'adresse et d'hommage aux êtres trop tôt disparus que sont les parents de cette...

sans couverture

Pensées étranglées précédé de Le Mauvais démiurge de Emil Cioran

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 54 ans)
10 etoiles
«Nous sommes tous au fond d'un enfer dont chaque instant est un miracle.»
Et bien voilà, tout est dit dans le titre de cette critique!.. En effet, que puis-je dire encore sur le «Sceptique d’un monde finissant», et ses aphorismes tranchants comme des couteaux, - véritables Haikus de la philosophie -, que je n’ai déjà dit dans les autres recensions (1), que j’ai déjà consacrées au philosophe français? «Premier devoir, au lever : rougir de...

sans couverture

Vade retro, Felicien! de Francis Groff

critiqué par Saigneur de Guerre - (64 ans)
10 etoiles
Un polar qui se dévore d'une traite !
Vercingétorix, vous connaissez ? Comment ? Le chef gaulois dont Jules César parle dans la Guerre des Gaules ? Heu, oui… Enfin, non ! En fait, « Vercingétorix » est le surnom donné par ses élèves à Eloi Taminiaux à cause de sa chevelure et de sa moustache tombante. Eloi fut longtemps prof d’histoire en secondaire à l’athénée François Bovesse...

sans couverture

Morts sur la Sambre de Francis Groff

critiqué par Saigneur de Guerre - (64 ans)
10 etoiles
Histoire imaginaire dans des lieux bien réels
L’hiver est là. Glacial ! L’eau de la Sambre ne doit pas dépasser les trois degrés. Quand un corps est repêché, l’enquête conclut rapidement à un accident : un joggeur, glisse le long de l’eau et son cœur ne résiste pas au choc thermique. Passant par là en compagnie du procureur Oscar Lambermont à qui il est venu acheter des livres...

sans couverture

Orange sanguine: Une nouvelle enquête de Stanislas Barberian à Binche de Francis Groff

critiqué par Saigneur de Guerre - (64 ans)
10 etoiles
Un roman basé sur l'histoire des "Négriers de la Construction"
Binche (Belgique). 03 :05 du matin, jour du Mardi gras. Myriam prépare pour son homme un copieux petit-déjeuner. Une rude journée attend Cédric. Cédric est ravi d’être un Gille. A Binche, encore plus que partout ailleurs, Gille vous confère un statut dont vous pouvez être fier et dont vous devez vous montrer digne ! Habiller un Gille n’est pas à la portée...

sans couverture

La Dérive des sentiments de Bernard Caprasse

critiqué par Saigneur de Guerre - (64 ans)
10 etoiles
Une saga familiale riche en sentiments et en coups de théâtre
Belgique. Printemps 1919. Il était une fois un gentleman-farmer de la noblesse belge qui, du fond de ses Ardennes, prenait plaisir à voir ses arbres pousser. Un jour, il fut amené à se rendre à Bruxelles, dans un hôtel particulier dessiné par Horta, en vue d’acheter à des nouveaux-riches un petit lopin de terre dont ceux-ci tenaient à se débarrasser car...

sans couverture

Marcel Proust Tome 1 - Biographie de Jean-Yves Tadié

critiqué par Veneziano - (Paris - 44 ans)
10 etoiles
Existence de l'auteur, inspirations de sa Recherche
Les cent ans de la mort de l'auteur d'A la recherche du temps perdu méritent bien de se pencher sur son existence, le sens de son oeuvre-phrare et fleuve, qui structura sa vie. Aussi ses inspirations méritent-elles d'être explorées. Ce sont ces objectifs qui sont assignés à cette biographie dont est présenté ici le premier tome. Il y est évoqué...

sans couverture

Institutions juridictionnelles de Thierry Debard, Serge Guinchard, André Varinard

critiqué par Veneziano - (Paris - 44 ans)
10 etoiles
La justice, son fonctionnement et ses organes
Souvent décriée et de plus en plus sollicitée, la justice mérite un éclairage et une meilleure compréhension. Cet ouvrage long et exhaustif expose de manière claire les principes fondateurs du service public qui en dépend, le contradictoire, l'inamovibilité des magistrats, l'indépendance et l'impartialité auxquelles ces derniers sont astreints, le droit à l'accès au juge et le délai raisonnable de règlement...

sans couverture

Les fêlures de Barbara Abel

critiqué par Pascale Ew. - (55 ans)
10 etoiles
Encore un roman écrit de main de maître !
L’art d’exploiter les fêlures par Barbara Abel ! Martin et Roxane ont fait une tentative de suicide… réussie pour l’un et ratée pour l’autre. Que s’est-il réellement passé ? Tous deux viennent de familles défaillantes : Roxane a eu un père absent et une mère alcoolique. Elle s’est construite avec sa sœur aînée en tâchant de ne s’attacher à rien car l’amour...

sans couverture

Mirage d'amour avec fanfare de Hernán Rivera Letelier

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 73 ans)
10 etoiles
sous le soleil exactement
Une étrange histoire d’amour, brûlante comme le soleil du désert d’Atacama. À la belle époque des nitrates du Chili, richesse de ce pays avant qu’un chimiste allemand n’en lance la production industrielle en Europe, une ville était née en plein désert : Pampa Unión. Sorte de Las Vegas du pauvre, on y trouvait des prostituées, des débits de boisson et...

sans couverture

Je suis la maman du bourreau de David Lehait-Helo

critiqué par CHALOT - (74 ans)
10 etoiles
roman bouleversant et "magnifique"
« Je suis la maman du bourreau » roman de David Lelait-Helo Editions Héloïse d'Ormesson 202 pages janvier 2022 La vie brisée des victimes, de toutes les victimes Gabrielle de Miremont est une femme de la « haute » comme on le dit parfois, elle est lointaine, inatteignable et vit dans des certitudes nourries par son histoire, son éducation et sa personnalité. Quand elle lit dans le journal local un...

sans couverture

Je me souviens doit être dit comme je t'aime de Marcel Migozzi

critiqué par Eric Eliès - (48 ans)
10 etoiles
la poésie et le souvenir maintiennent vivant l'amour des êtres et des lieux disparus
Ce petit recueil, au format modeste d'un carnet de poche, est divisé en trois parties qui bruissent des rumeurs d’une vie. A travers le brouhaha de l'Histoire (l’Occupation, l’écrasement de la Hongrie en 1956, la guerre d’Algérie, etc.) et les difficultés matérielles de l'enfance, qui fut marquée par la précarité des années de guerre (le poète est né en 1936)...

sans couverture

Algérie, la conquête: 1830-1870, comment tout a commencé de Thierry Nélias

critiqué par Page - (Rennes - 34 ans)
10 etoiles
Le royaume arabe d’Algérie, autre chimère de Napoléon III
Alors que l’on commémore les soixante ans de la fin de la Guerre d’Algérie, cet ouvrage se donne pour mission de retracer ce que fut le premier tiers de cette colonisation. Ce qui est né dans l’extrême violence pouvait-il se terminer par autre chose que la violence ? On voit que dès le départ la colonisation réduit les indigènes à la...

sans couverture

La griffe du chat de Sophie Chabanel

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 73 ans)
10 etoiles
quel cirque !
Des chats, n’en cherchez pas, mis à part Ruru, ce persan obèse qui ouvre et clôt ce délicieux polar, loufoque à souhait et pourtant digne des meilleurs. Sophie Chabanel détourne les codes du genre pour nous emmener dans une enquête de la commissaire Romano, en compagnie de ses deux adjoints Tellier et Clément. Romano joue les mères poules avec sa...

Page 1 de 7 Suivante Fin