Les coups de coeurs les plus récents

Début Précédente Page 7 de 7

sans couverture

Journal, IX : Gratitude: (2004-2008) de Charles Juliet

critiqué par Mathieu971 - (32 ans)
10 etoiles
une découverte capitale
Mieux vaut tard que jamais. Il est vrai que je suis très jeune et que l'auteur est âgé (né en 1934, il pourrait être mon grand-père), mais son Journal, qui semble être publié depuis les années 90 et en est à son 9ème volume, aurait dû attirer mon attention plus tôt. Le hasard du passage devant la vitrine d'une librairie...

sans couverture

Résilience de Yannick Monget

critiqué par Ludmilla - (Chaville - 62 ans)
10 etoiles
Et si?
C’est peu de dire que ce livre est angoissant… Et malheureusement, c’est vraiment justifié. Yannick Monget, proche de Jean-Marie Pelt, a choisi la forme du thriller pour nous faire prendre conscience des dangers bien réels du nucléaire. Très bon thriller très bien mené - dont j’aurais préféré qu’il soit totalement irréaliste. Dans un futur très proche, un virus informatique prend le...

sans couverture

La Traque des criminels nazis de Auteur inconnu

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
10 etoiles
Faire condamner les responsables de la Shoah
Ce livre constitue un recueil d'articles de presse publiés dans l'hebdomadaire français L'Express dont l'objet porte sur la recherche des responsables nazis à travers le monde, afin qu'ils soient jugés et condamnés. Le terme de traque du titre est justifié par le caractère international de cette quête, tant pour débusquer ces criminels de guerre génocideurs qui n'hésitent pas à dépasser...

sans couverture

Quand la Méditerranée nous submerge, réfugiés, terrorisme, islam, quartiers, populisme de José Lenzini, Jean Viard

critiqué par Falgo - (Lauris - 78 ans)
10 etoiles
Actualité et avenir de la diversité française
Fernand Braudel a insisté avec force sur la diversité de la France (régions, ethnies, religions, traditions, etc) exemplifiée de manière un peu folklorique par l'existence de centaines de fromages différents dans l'Hexagone et largement niée par un centralisme jacobin. Jean Viard reprend cette notion ancienne et lui donne un sens moderne. De cet essai d'une grande richesse, incluant quelques pages...

sans couverture

Heures d'Ombrie de Gabriel Faure

critiqué par Alceste - (56 ans)
10 etoiles
Un esthète au pays de la beauté
Délicieux opuscule où, tout pétri de références historiques, artistiques et littéraires, Gabriel Faure nous livre ses impressions de voyage après un séjour en Ombrie, la « Galilée de l’Italie « , cette terre « où tant de civilisations se succédèrent, où tant de siècles d’histoires laissèrent leurs traces, où la religion et l’art trouvèrent leurs plus pures expressions ». ...

sans couverture

"Je me promets d'éclatantes revanches" de Valentine Goby

critiqué par Nathavh - (53 ans)
10 etoiles
JUSTE MAGNIFIQUE
Lorsque Valentine Goby envisage l'écriture de Kinderzimmer lié à la pouponnière de Ravensbrück, elle rencontre Marie-Josée Chombart de Lauwe qui lui parle de Charlotte Delbo et son écriture. Valentine Goby découvre cette femme, son histoire, son écriture et lui rend un vibrant hommage. Charlotte Delbo est née en 1913 à Paris. Elle épousera Georges Dubach, militant communiste. Elle sera résistante...

sans couverture

Un fond de vérité de Zygmunt Miłoszewski

critiqué par Phineus - (Bordeaux - 80 ans)
10 etoiles
l'important qui se dérobe
Ce roman est le deuxième de la trilogie où on partage les aventures extérieures ou intérieures, touchantes ou pathétiques, du procureur Théo. C'est un homme en recherche de la vérité (en fait de sa vérité) toujours insatisfait car celle-ci se dérobe sans cesse. Cela revient comme une obsession : dans ce qu'il croit, ce qu'il déduit, ce qu'il conclut "il y...

sans couverture

Aucun souvenir assez solide de Alain Damasio

critiqué par Gregory mion - (35 ans)
10 etoiles
Une vive apologie du vivant.
À l’instar de ses deux romans que l’on ne présente plus, Alain Damasio, dans ce recueil de nouvelles, nous propose un décalogue de textes à la gloire de la Vie. Il s’agit de montrer comment la Vie s’initie en tant que principe inaltérable d’une infinité de formes vivantes engagées dans une dynamique de l’échange et de la métamorphose. En d’autres...

sans couverture

Il s'appelait Ptirou de Yves Sente (Scénario), Laurent Verron (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 49 ans)
10 etoiles
Un album nostalgique et réussi.
Avant tout, je dois préciser que j’ai abandonné la lecture des " Spirou et Fantasio" depuis quelques années. Bien sûr, je m’étais rué dès leur sortie vers les albums "Une aventure de Spirou vu par… ", mais quelle déception ! Les repreneurs, pourtant reconnus, comme Vehlmann, Frank Legall ou Yoann ou encore Fabrice Tarrin n’ont pas réussi à me convaincre....

sans couverture

Florence de Nathalie Campodonico

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
10 etoiles
Les photos de charme de Florence pour grand public
La diva de la Renaissance italienne arbore ses atours de charme pour aguicher le chaland, dans ce beau livre de photographies d'art pour grand public dont l'usage essentiel est de montrer en quoi cette ville vaut la peine d'être visitée, et il faut bien avouer que Florence regorge de monuments, musées, de statuaires à ciel ouvert, de places idéalement conçues....

sans couverture

Venise de Renée Grimaud

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
10 etoiles
Les photos de charme de Venise pour grand public
Ce beau livre présente les lieux incontournables de Venise pour le grand public, voire le très grand public. Les lieux essentiels sont présentés par des photographies très léchées, voire glamour, pour donner envie, comme s'il y en avait vraiment besoin, mais il faut bien opérer un moment une première approche. Pour une initiation ou afin de se remémorer en quoi...

sans couverture

Fabio Montale : Total Khéops, Chourmo, Soléa de Jean-Claude Izzo

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 69 ans)
10 etoiles
Marseille, sauvage au rouge cœur
L’inoubliable "trilogie marseillaise" de Jean-Claude Izzo met en scène, dans le Marseille des années 90, Fabio Montale, un policier hors normes qui ne va pas tarder à abandonner une profession en laquelle il ne croit plus, ainsi que ses amis et ses femmes. Ses amis, il les recherche parmi le petit peuple marseillais, voyous et ex-voyous inclus, prostituées aussi. Ses...

sans couverture

La rage de Zygmunt Miłoszewski

critiqué par Phineus - (Bordeaux - 80 ans)
10 etoiles
un écrivain remarquable
Oui c'est un auteur de thriller, c'est ainsi qu'on le présente. Mais il serait malvenu de l'enfermer dans le genre (comme on pourrait le faire de façon tout aussi malvenue avec Pierre Lemaitre qui lui aussi écrit des romans qu'on appelle "policiers") Miloszewski , c'est tout simplement un remarquable et talentueux écrivain. Très talentueux. Comme pour les deux autres volumes de la trilogie ("les...

sans couverture

Demain, territoire de tous les possibles de Auteur inconnu

critiqué par Colen8 - (77 ans)
10 etoiles
Des idées opérationnelles à la pelle
La petite trentaine d’innovations résumées ici par leurs auteurs sont un pâle échantillon des réalisations à mettre au crédit de L’ECHAPPEE VOLEE(1) en quelques années seulement. Jouant le rôle d’accélérateur de talents, autrement dit d’incubateur de start-ups cette structure promeut les réussites fulgurantes de futurs géants de la production ou des services dans les secteurs aussi prioritaires que la santé,...

sans couverture

Les archives Pedro Almodovar de Paul Duncan, Barbara Peiro

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
10 etoiles
La carrière d'un cinéaste truculent et tourmenté
Pedro Almodovar détonne, surprend, choque, fait rire par ses personnages hauts en couleurs, ses situations incongrues, voguant du tragique au burlesque, en passant par le mélodrame et l'érotisme, tous ces éléments s'avérant tous aussi fréquents et s'entremêlant systématiquement dans chaque film. C'est pour certains de ces aspects que ce cinéaste et adoré ou détesté. Mais il peut difficilement être contesté...

sans couverture

Le moment est venu de penser à l'avenir de Jean Viard

critiqué par Falgo - (Lauris - 78 ans)
10 etoiles
Actualité brûlante
Sociologue, disciple d'Edgar Morin, chargé d'études au CEVIPOF, Cofondateur des Editions de l'Aube, Jean Viard est un intellectuel impliqué, ayant été Conseiller Municipal à Marseille et candidat "En Marche", malheureux, à la députation dans le Vaucluse en 2017. Il livre ici dans la lignée de ses ouvrages précédents sa vision de l'avenir de la France. Une première partie permet à...

sans couverture

Massacre des innocents de Marc Biancarelli

critiqué par Vannina - (42 ans)
10 etoiles
Un voyage en terre humaine
Lu en 2 jours, ce livre est grandiose, haletant dans son rythme, une écriture superbe mais surtout un voyage dans l'âme humaine dans ce qu'elle a de plus vil et de plus beau. Un naufrage au cours duquel les protagonistes, confrontés à une situation extrême, se révèlent. Les descriptions des tableaux sont époustouflantes, ainsi que celles des personnages. Basé sur le naufrage du...

sans couverture

Sibérienne de Jesús Díaz

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 72 ans)
10 etoiles
Noir et Blanc
Il y a sans doute deux Sibéries, celle du bref été (pendant lequel un certain nombre d’écrivains français, dont Dominique Fernandez, Danièle Sallenave, avaient fait le voyage en transsibérien il y a quelques années et l’avaient relaté sur France culture et dans des livres : "Transsibérien", Grasset, 2012 et "Sibir. Moscou-Vladivostok", Mai-Juin 2010, Gallimard, 2012, pour les deux auteurs précités)...

sans couverture

Nous, le Peuple des Etats-Unis... : Essai sur la liberté d'expression et l'anticommunisme, le gouvernement représentatif et la justice économique, les guer de Howard Zinn

critiqué par Heyrike - (Eure - 50 ans)
10 etoiles
"Le verbe résister se conjugue toujours au présent" Lucie Aubrac
Vivre au sein d'une démocratie est certes bien plus confortable que de survivre dans un régime totalitaire. Mais que vaut cette démocratie lorsqu'elle est verrouillée par des élites prêtes à tout pour se maintenir au pouvoir ? Au loin à l'horizon, le ciel est bleu mais lorsque l'on s'écarte un peu de la fenêtre on peut apercevoir les barreaux de...

sans couverture

Le combat d'une vie : 25 ans à traquer les nazis de Serge Klarsfeld

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
10 etoiles
La traque des Nazis après-guerre
En tant que fils de Juif déporté, il était insupportable à Serge Klarsfeld que les dignitaires nazis restassent impunis. C'était aussi le cas de sa femme Beate, Allemande et non-juive. Ce couple a donc décidé de traquer les responsables de la solution finale, avec l'appui d'une association puissante, celle des enfants de victimes de la Shoah, qui a permis de...

sans couverture

Léonard de Vinci. L'art du dessin de Carlo Pedretti, Sara Taglialagamba

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
10 etoiles
Maîtrise du geste et préparation de tableaux
Leonardo da Vinci, dit Léonard, a ébloui la Renaissance, tant italienne que française, en ce tournant des XVème et XVIème siècle, par ses tableaux ; or, ses dessins s'avèrent d'autant plus enrichissants, tant par sa technique, sa maîtrise du geste, ses réflexions technique que par la préparation desdits fameux tableaux dont ils représentent les actes préalables, les brouillons. Ce beau...

sans couverture

1900 de Paul Morand

critiqué par Alceste - (56 ans)
10 etoiles
Brillante évocation
En 1900, Paul Morand a douze ans et pour évoquer, trente ans plus tard, cette année insigne, il rassemble bien sûr ses souvenirs, mais aussi les informations qu’il a collectées en se penchant sur cette époque qui lui semble déjà antédiluvienne, mais pour laquelle il n’emploie jamais l’expression « Belle Époque ». ...

sans couverture

L'Antisémitisme expliqué aux jeunes de Michel Wieviorka

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
10 etoiles
Décortiquer les racines d'un mal
L'antisémitisme relève partiellement d'un problème de connaissance du problème et d'éducation. Qu'à cela ne tienne, un éminent sociologue part à la rencontre des jeunes pour leur exposer les origines et les manifestions actuelles du phénomène. Il retranscrit dans cet ouvrage assez court les échanges et les questions récurrentes à lui posés. Il paraît nécessaire de revenir sur l'étymologie, pour se...

sans couverture

La gloire des maudits de Nicolas d' Estienne d'Orves

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
10 etoiles
Changements de vie et morts dans le milieu littéraire
Gabrielle Valoria reçoit d'étranges lettres de Léon Drameille, vieil homme et ancien combattant de la Grande guerre qui attire l'attention de la jeune femme sur le passé de Sidonie Porel, la grande auteur en vogue de la littérature française de ces bouillonnantes années 1950 et Présidente de l'Académie Goncourt. Auteure d'une saga à succès, les Deux France, elle aurait plagié...

sans couverture

Reglement de Conte Sur la Loire de C'est Nabum, Nadine Richardson

critiqué par CHALOT - (70 ans)
10 etoiles
Roman policier très particulier...passionnant
« Règlement de conte Sur la Loire » Roman co-écrit par Nadine Richardson et C’est Nabum Editions Cokritures 400 pages 3ème trimestre 2017 Un roman policier particulier et passionnant Nabum et Nadine Richardson ont mis en commun leurs talents et leurs sensibilités pour écrire un roman policier original. Cette œuvre n’a « ni mauvais genre, ni piètre moralité », elle mêle plusieurs genres et le tout a contraint le...

sans couverture

Adieu Simone ! Les dernières heures du féminisme de Gabrielle Cluzel

critiqué par Emilien Halard - (32 ans)
10 etoiles
Féminisme : analyse d'une posture victimaire
Par un livre paru en juin 2016, Gabrielle CLUZEL veut libérer les femmes du féminisme. Le féminisme n’est pas un concept unique. C’est une appellation qu’on applique à différents phénomènes. Il est donc assez facile de reprocher ses incohérences au féminisme. L’auteur dresse néanmoins un tableau assez exhaustif des différents domaines dans lesquels le réflexe féministe s’exprime (travail des femmes,...

sans couverture

Ma soirée du XXᵉ siècle et autres petites incursions: Conférence du Nobel de Kazuo Ishiguro

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 50 ans)
10 etoiles
A quoi bon écrire un roman qui ne procure rien de plus au lecteur que ce qu’il peut éprouver en allumant son poste de télévision?
Bien que se présentant comme une courte nouvelle, ou même une courte bibliographie, «Ma soirée du XXe siècle et autres petites incursions» n’est rien d’autre que le discours de réception du Prix Nobel de Littérature de Kazuo ISHIGURO. La tradition veut en effet que le lauréat du Prix Nobel de Littérature prononce, lors de la remise de son prix, un...

sans couverture

Blake & Mortimer (Niffle N&B) - Intégrale 2 : tomes 7 à 12 de Edgar Pierre Jacobs

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 49 ans)
10 etoiles
Superbe écrin pour un classique de la bd franco-belge
Pour la première fois depuis quelques années, aucun nouvel album de" Blake et Mortimer" n’est sorti pour les fêtes de Noël. Mais les éditeurs ne sont pas en reste, et se rattrapent pourtant avec la réédition de "L’affaire Francis Blake" (qui ne justifie pas son prix élevé), et l’édition posthume de " Objectif Jacobs" de Pierre Sterckx (ouvrage qui présente...

sans couverture

Un vautour au pied du lit de David McNeil

critiqué par Darius - (Bruxelles - - ans)
10 etoiles
chronique cancéreuse
David McNeil est le fils biologique de Marc Chagall. Il est musicien, chanteur, parolier, photographe et écrivain. Dans ce dernier roman, il nous conte avec humour son cancer de l’œsophage. Le titre du livre « le vautour au pied du lit » nous décrit l’oiseau de proie qui le guette depuis son lit d’hôpital, cette chambre qu’il nous décrit dès...

sans couverture

Jésus raconté par le Juif Errant de Edmond Fleg

critiqué par Hexagone - (47 ans)
10 etoiles
Jésus, reviens parmi les tiens.
Jésus a fait couler beaucoup d'encre et continuera encore à en faire couler. En cette période de la nativité quel plus grand plaisir que de lire un livre de cette facture. C'est en surfant au gré des pages web que j'ai découvert cet auteur. Combien sont-ils ainsi disparus dans les limbes de la littérature et pourtant si vivifiants. C'est le sort, un clou...

Début Précédente Page 7 de 7