Les coups de coeurs les plus récents

Début Précédente Page 7 de 7

sans couverture

La gestion des institutions culturelles - Musées, patrimoine, centres d'art de Jean-Michel Tobelem

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
10 etoiles
Le fonctionnement administratif et financier des musées
La conservation des collections, l'achat d'oeuvres, l'éventuel recours à des prestataires privés pour la gestion de certaines missions, la communication envers les publics, la recherche de nouveaux visiteurs, l'ergonomie, les mesures de sécurité, le souci de pédagogie mais aussi de divertissements comme de débouchés commerciaux constituent autant d'aspects du fonctionnement quotidien des institutions culturelles, principalement des musées, dont le statut...

sans couverture

Le désir : Ou l'enfer de l'identique de Byung-Chul Han

critiqué par Gregory mion - (35 ans)
10 etoiles
Éros à la rescousse.
Le travail de Byung-Chul Han reste à découvrir. Il n’est pas encore arrivé à se faire une place parmi les têtes d’affiche de la philosophie contemporaine, et sans doute est-ce bon signe tant la pensée qui « marche », par les temps qui courent, titube entre deux bouffonneries de Comte-Sponville et trois rots étouffés d’argumentation du troufion éternel Bernard-Henri Lévy,...

sans couverture

Key West de Hart Crane

critiqué par Eric Eliès - (44 ans)
10 etoiles
Une évocation sublime de la nature, portée par une écriture exigeante et un élan d'amour envers le monde
Hart Crane, qui se suicida vers l’âge de 30 ans après une vie un peu en marge, est souvent présenté comme le poète maudit de la littérature américaine et le chantre du modernisme. Pourtant, si je devais lui accoler une étiquette – même si je déplore le côté éminemment réducteur de ces classifications – ce serait, après lecture de cette...

sans couverture

L'homme de Berlin de Luke McCallin

critiqué par Pieronnelle - (Dans le nord et le sud... - 70 ans)
10 etoiles
Enquête au coeur de Sarajevo ville martyre
Voilà un livre passionnant, tant au niveau de l’intrigue que de la situation historique. Il s’agit d’une trilogie dont le troisième tome n’a pas encore été traduit, ce qui ne devrait pas tarder. Les deux premiers tomes sont «L’homme de Berlin» et «La maison pâle». Certains ont voulu faire une comparaison avec «La trilogie berlinoise « de Philip Kerr» sans...

sans couverture

Les dix millénaires oubliés qui ont fait l'histoire de Jean-Paul Demoule

critiqué par Deinos - (56 ans)
10 etoiles
riche retour aux sources...
Du Néolithique, souvent nous n'avons que cette vision d'une sédentarisation associée à l'agriculture, marque d'un processus évolutif supposé comme un fait "naturel", comme une évidence vers un progrès civilisationnel, nous interrogeant en fait bien peu sur ce changement et sur ce qu'il amena... Aussi l'auteur nous invite-t-il, en nous présentant de manière claire, fort accessible pour chacun, à prendre connaissance de...

sans couverture

La petite Borde de Emmanuelle Guattari

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 70 ans)
10 etoiles
morceaux choisis
Deux enfants, mon frère et moi. Une enfance libre (libérée ?), dans ces années 70 où il faisait bon respirer un air frais, loin des pesanteurs d’une France catholique confite dans ses traditions. Au château de la Borde, où résident nos deux enfants, on n’enferme pas les fous, d’ailleurs il n’y a pas de fous, ce sont des "pensionnaires", et...

sans couverture

Un Papillon dans la tempête de Walter Lucius

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 70 ans)
10 etoiles
entre orient et occident
Un polar magistral, flirtant avec la géopolitique sans jamais tomber dans le complotisme cher à trop d’auteurs en quête de renommée internationale. L’action se déroule à Amsterdam, avec des incursions à Moscou, à la poursuite des commanditaires d’un double meurtre et d’un terrible accident causé à un jeune garçon afghan, retrouvé inanimé dans les bois et affublé d’habits rituels féminins....

sans couverture

Le peuple rieur de Serge Bouchard, Marie-Christine Lévesque

critiqué par Dirlandaise - (Québec - 63 ans)
10 etoiles
Hommage à mes amis innus
Dans les années soixante-dix, le jeune anthropologue Serge Bouchard effectue plusieurs stages au sein de la communauté innue de Mingan. Passionné par ce peuple fier et courageux dont l’étonnante résilience leur a valu de survivre aux nombreux aléas dus à leur situation fragile face aux envahisseurs européens avides de s’enrichir en exploitant les richesses naturelles comme le bois, les mines...

sans couverture

La Mort de la bien-aimée de Marc Bernard

critiqué par Pjb33 - (Bordeaux - 66 ans)
10 etoiles
l'amour plus fort que la mort
Au panthéon des amours célèbres, il faudra ajouter celui de Marc et Else. Encore un auteur oublié, malgré un prix Goncourt en 1942, Marc Bernard. Ce qui lui survivra, ce sont les livres qu’il aura consacrés à sa compagne, Else, disparue en 1969, après trente ans d’amour. Et d’abord le splendide "La mort de la bien-aimée", publié en 1972. Ils s’étaient...

sans couverture

Passeur de Raphaël Krafft

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 72 ans)
10 etoiles
désobéissance civile
Depuis quelques années, je furète en librairie sur le thème des migrations contemporaines et j’écume la Bibliothèque municipale de Bordeaux sur le sujet. Le sujet ou les sujets ? Si on dit le sujet ou la question ou le problème, on reste dans l’abstraction. Mais quand on dit "les sujets", on entre dans le concret, car les migrants ne sont...

sans couverture

La veuve de Fiona Barton

critiqué par Malic - (77 ans)
10 etoiles
Une veuve ambiguë
Jane Taylor est veuve, Glen, son mari vient de mourir après avoir été heurté par un bus. Alors qu’on l’imagine éplorée, c’est surtout du soulagement qu’elle ressent. Elle se dit que c’en est fini des « bêtises » de son époux, sans qu’on sache de quoi il s’agit. Quatre ans auparavant, Bella, une fillette, a disparu et Glen a...

sans couverture

L'aube sera grandiose de Anne-Laure Bondoux, Coline Peyrony (Dessin)

critiqué par Flo29 - (46 ans)
10 etoiles
Je ne m'attendais pas à ça...
Nine, une lycéenne de 16 ans, est attendue à la fête de son lycée. Mais sa mère embarque la jeune fille dans sa voiture, et l'emmène vers une destination inconnue. Commence alors une longue nuit de révélations, de secrets enfouis qui remontent à la surface et de questionnements. Qui est la mère de Nine en réalité? Je ne m'attendais pas trop...

sans couverture

On cherche quelqu'un de Jacques Ancet

critiqué par Eric Eliès - (44 ans)
10 etoiles
Quelqu'un était là, qui n'est plus et ne reviendra pas
Sans pathos ni larmes, avec une sobriété poignante qui avoue le trouble et la douleur, Jacques Ancet, dans cette mince plaquette de 27 poèmes, évoque la mort dans sa dimension charnelle, comme une nuit où le corps s'enfonce et s'efface, et ce qui advient dans le lieu où la présence d'un être se transforme peu à peu en absence quand...

sans couverture

Le Roi des cons - Quand la langue française fait mal aux femmes de Florence Montreynaud

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
10 etoiles
Un lexique féministe
Les mots ont un sens, une origine, une signification et un poids. Immatériels, ils peuvent néanmoins faire mal. La cause en est leur conception par des hommes soucieux d’asseoir leur domination, via des expressions dégradantes, valorisant l'homme et rabaissant la femme. Par suite, cette sorte de lexique féministe propose de corriger ces mauvais travers, en substituant des expressions convenables à...

sans couverture

Matière à contredire de Étienne Klein

critiqué par Eric Eliès - (44 ans)
10 etoiles
Un court essai, très accessible, interrogeant nos certitudes sur la réalité
Etienne Klein, dans ce court essai qui se lit aisément, a pris le parti de s’adresser le plus simplement possible au grand public pour explorer les rapports entre la physique et la philosophie. Ce questionnement apparaît en filigrane dans toute l’œuvre de vulgarisation d’Etienne Klein, qui est à la fois physicien et philosophe des sciences. Il fait écho à une...

sans couverture

Rue du Bon Dieu de André Roger

critiqué par André Roger - (55 ans)
10 etoiles
L'avis de ma fille (23 ans) (si, c'est un véritable avis !)
De par son écriture directe et efficace, André Roger nous projette au plus proche de ses personnages auxquels on s'attache rapidement grâce à leur personnalités bien trempées. On se laisse porter par cette aventure rocambolesque aux quatre coins de la France et de l'Histoire, menée par un humour de fer aussi précis qu'une attaque de karatéka armé d'un AK47. Émotion et vitalité...

sans couverture

Gunslinger Girl Volume 15 de Yu Aida

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 35 ans)
10 etoiles
De l'espoir pour ce monde.
"Gunslinger Girl" s'achève et je préfère éviter de trop en dire. Il faut seulement savoir que ce dernier volume, au rythme relativement posé, est comme une lettre d'adieu, scellant les destins de tous ces personnages que nous avons accompagnés tout au long de la série. Aucun n'est oublié et l'on ne peut qu'avoir le coeur serré devant une telle délicatesse,...

sans couverture

Mémoires : Fils de la nation de Jean-Marie Le Pen

critiqué par Hexagone - (47 ans)
10 etoiles
Tout un pan de notre histoire
Depuis le temps que l'on en parlait je commençai à croire que ce serait comme l'Arlésienne ou le monstre du Loch Ness, une rumeur savamment orchestrée. Un mirage médiatique. Enfin les voilà. Pas encore sur les étagères des libraires mais que déjà la première édition de 50 000 exemplaires est en rupture. Au gand dam de la piètre Mme Angot qui...

sans couverture

Porcelaine 03. Mère de Benjamin Read (Scénario), Chris Wildgoose (Dessin)

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 62 ans)
10 etoiles
Remarquable conte bédé...
Je voudrais aujourd’hui vous présenter une série de bande dessinée atypique, plus exactement qui sort des sentiers battus et même archi-battus du genre franco-belge. En effet, oublions le réalisme gentillet et les histoires qui finissent bien pour plonger dans l’univers de Porcelaine, fruit de l’imaginaire combiné du scénariste Benjamin Read et du dessinateur Chris Wildgoose ! Nous ne sommes donc pas...

sans couverture

Points de vue de Georges Rousse

critiqué par Graine - (35 ans)
10 etoiles
4 oeuvres de Georges Rousse
Points de vue rassemble quatre carnets réalisés en collaboration avec Georges Rousse. Chaque leporello est consacré à une œuvre. Il en dévoile le processus, du dessin préparatoire à la photographie finale. L’ensemble révèle la diversité des projets de l’artiste. Tous ont en commun de transformer l’espace qu’ils occupent. Oeuvres présentées: Paraty, Brésil 2010 | Séoul, Corée du Sud 2013 | Matsushima,...

sans couverture

Itinéraire d'une pensée, Cai Guo-Qiang de Wei jing Li, Zhao Yang

critiqué par Graine - (35 ans)
10 etoiles
Découverte d'un artiste chinois
Je connaissais mal Cai Guo-Qiang. Quelques visuels d'oeuvres consultés de-ci de-là dont " Head on" avec les loups, ou encore son intervention aux Jeux Olympiques de Pékin mais j'avoue ne pas avoir eu et pris le temps de me plonger dans sa démarche et son parcours jusque-là. C'est chose faite avec ce beau petit livre (format A5) très complet qui reprend...

sans couverture

Chorographie d'un Territoire Litteraire de Ghislain Botto, Pia Lutier, Emilie Renault

critiqué par Graine - (35 ans)
10 etoiles
A la gloire des clubs de lecture !
Quel dommage que l'on ne puisse pas mettre des photos de l'intérieur des livres quand ils sont illustrés sur Babelio. J'aurais aimé partagé la fébrilité des dessins d'Emilie Renault et les cadrages photographiques de Ghislain Botto. Dans Chorographie d'un territoire littéraire, nous retrouvons une des spécificités de cette maison d'édition (Les éditions de l'éclosoir) la rencontre entre sociologie et art. Plusieurs entretiens...

sans couverture

Gunslinger Girl Volume 14 de Yu Aida

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 35 ans)
10 etoiles
Des raisons de vivre.
Suite et fin de la bataille de la centrale nucléaire de Turin. C'est aussi le moment pour beaucoup de protagonistes de rencontrer leur destin, dans des séquences d'une puissance indescriptible, dures mais néanmoins si cohérentes avec la série et ces personnages. Un volume évidemment très rythmé, faisant la part à l'action, mais qui sert aussi à sonder une nouvelle fois...

sans couverture

Gunslinger Girl Volume 13 de Yu Aida

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 35 ans)
10 etoiles
L'ultime bataille.
Ivre de vengeance, José perd une fois de plus de son humanité. Pour que sa cyborg puisse être encore opérationnelle, il donne son feu vert afin de réinitialiser complètement Henrietta, effaçant de fait l'intégralité de ses souvenirs et diminuant encore plus son espérance de vie. La haine n'a maintenant plus de limites et Padania passe à la vitesse supérieure en...

sans couverture

Réussir de Louis De Robert

critiqué par Alceste - (57 ans)
10 etoiles
Les pièges de la réussite
Bien que l’ouvrage soit à peu près introuvable, je tiens à honorer la mémoire de Louis de Robert ( 1871- 1937) en chroniquant ce qui est bien ici un roman, et non un Xième manuel à l’usage des battants en herbe. Trois époques structurent le roman : Réussir, c’est bien...

sans couverture

Moi, Gulwali, réfugié à 12 ans de Gulwali Passarlay

critiqué par Flo29 - (46 ans)
10 etoiles
Un livre inoubliable
Gulwali doit fuir l'Afghanistan, en effet, son père est mort et lui et son frère courent un grave danger en restant dans leur pays. leur mère paye des passeurs pour les faire fuir en Europe. Commence alors pour Gulwali un très long voyage ponctué de souffrances, de désespoir mais aussi de très belles rencontres. J'ai dévoré ce témoignage que j'avais...

sans couverture

Le choix de Diane de Mireille Pluchard

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 70 ans)
10 etoiles
hallali
Quelle histoire ! Mireille Pluchard ose ce qu’aucun auteur de roman historique destiné au grand public n’ose plus depuis de nombreuses décennies : raconter un drame ! Celui, tragique, de Diane de Joannis, riche héritière et marquise, est exemplaire de la condition féminine sous l’Ancien Régime, que l’on soit noble ou manante. Telle la Justine du "divin" marquis de Sade,...

sans couverture

Les gouttes de Dieu, Tome 4 de Shin Kibayashi (Scénario), Shū Okimoto (Dessin)

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 29 ans)
10 etoiles
Bois le vin de ton père !
Le match entre les vins français, représentés par Shizuku, et les vins italiens, qui ont la préférence de Chosuke, approche à grand pas et il en reste encore deux à trouver pour notre héros. Cette recherche va le mener tout d'abord vers deux frères tenant un magasin de vin mais dont l'un ne jure que par la réputation de tel...

sans couverture

Divorce à la musulmane à viale Marconi de Amara Lakhous

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 70 ans)
10 etoiles
arabesques
Une exquise pantalonnade romaine, par un Amara Lakhous en verve, habile à travestir son message antiraciste sous les habits d'Arlequin. Dans un quartier "ethnique" de Rome où vivent de nombreux musulmans, une opération est montée par les services secrets, destinée à déjouer une préparation d'attentat kamikaze. Nom de code de l'opération : "Little Cairo". Un italien de pure souche, fort...

sans couverture

Lait et miel de Rupi Kaur

critiqué par Alapage - (45 ans)
10 etoiles
Coup de coeur!
Un coup de cœur pour moi est un livre que je vais soit relire et relire, soit qu'il va m'avoir frappé de plein fouet au point où plusieurs années après l'avoir lu, il sera encore bien présent dans ma mémoire. Lait et miel est tout cela à la fois! À mon humble avis, ce n'est pas un recueil de poésie que...

Début Précédente Page 7 de 7