Histoire du Berry de Emmanuel Legeard

Histoire du Berry de Emmanuel Legeard

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Histoire

Critiqué par Nabatéen, le 16 avril 2024 (Inscrit le 16 avril 2024, 79 ans)
La note : 10 étoiles
Visites : 516 

Un "seminal work" aux démystifications salutaires

Ouvrage très sérieux et très intéressant qui certes s'attaque aux mythes historiographiques sans fondement, à celui de Jacques Coeur, par exemple, construit ex nihilo par le sinistre François Guizot, thuriféraire officiel de la Monarchie de Juillet dans le but de célébrer le triomphe politique de la haute finance, mais qui dégage en revanche des personnages inconnus et cependant d'une grande force, comme Arnaud de Cervole, redoutable capitaine de grandes compagnies surnommé "l'Archiprêtre", reître féroce et rusé qui s'appropria le Berry au motif de le défendre pendant la captivité du roi Jean en Angleterre. D'autres figures inconnues émergent, comme celle de l'évêque terroriste Torné, personnage bizarre, sournois, sordide, opportuniste sanguinaire passé sans transition du fanatisme religieux sous l'Ancien Régime au fanatisme anticlérical sous la Révolution. Ce Torné dont je n'avais jamais entendu parler n'en a pas moins exercé sur le Berry une influence énorme et décisive.

La "déconstruction" du siège d'Avaricum est passionnante, et fait table rase, en s'appuyant sur les dernières découvertes, des vieilleries dépassées de l'instruction publique où une foi absolue était ajoutée aux forfanteries que César destinait au Sénat pour faire avancer sa carrière. Autre passage que j'ai personnellement beaucoup aimé, celui qui procède à l'analyse détaillée des mobiles psychologiques de Jean de Berry, "prince des arts" célébré dans l'Europe entière pour avoir porté à son plus haut point d'incandescence le gothique "international". Qui ne connaît pas Les Très Riches Heures du duc de Berry, patrimoine phare de la France admiré de la Chine à l'Amérique? L'analyse psychologique concernant le symbolisme de Jean de Berry est d'autant plus fascinante et convaincante que l'auteur a passé plusieurs années à étudier les fonctions symboliques de l'image, notamment avec le grand spécialiste de la civilisation française, Pierre Brunel.

Au point de vue littéraire, l'année 2024 commence pour moi avec ce livre. C'est donc à lui que je consacrerai mon premier compte-rendu.

Toutefois, mon âge ayant fortement émoussé tout optimisme chez moi, je gagerais gros qu'on continuera à entretenir, même après ce livre, les fariboles de Guizot sur Jacques Coeur, tant ce nom a été exploité à des fins idéologiques ou de rentabilité commerciale, comme le signalait déjà la chartiste Marie-Madeleine Martin, pionnière injustement oubliée du féminisme et activiste intrépide qui sauva le château de la Chapelle-d'Angillon, laquelle s'agaçait vivement de l'inauguration, dictée par de vils intérêts, de la "route Jacques Coeur", "inventée par le tourisme officiel, et le bon plaisir de plusieurs propriétaires de châteaux privés", circuit qui - du point de vue historique - représentait une imposture ridicule (cf. M.-M. Martin, Le Secret des premiers Capétiens, 1979, p.163). D'autre part, les esprits étriqués s'arrêteront probablement au titre et ne manqueront pas de réduire le livre à un traité d'histoire régionale, ce qu'il n'est aucunement, puisque tous les événements, tous les personnages traités relèvent de l'histoire mondiale. La raison? L'auteur la donne en préambule: le Berry n'est pas, n'a jamais été une "province" (et, de fait, jamais le Berry n'a eu le statut de province). Le Berry, c'est le coeur de la France même.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Histoire du Berry

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Histoire du Berry".