Les fiches les plus visitées ce mois ci

Ce classement est basé sur un compteur de visite remis à zéro le premier du mois en cours.


31.
168 visites
sans couverture

1984 de George Orwell

critiqué par Jules - (Bruxelles - 77 ans)
8 etoiles
Instructif et utile
"1984" est la vision qu'a Orwell d’un monde futur possible. C'est la dictature la plus puissante jamais créée ! A aucun moment de sa vie le citoyen n’échappe aux yeux et aux oreilles du pouvoir en place. La presse est totalement contrôlée, la radio ne connaît que le poste unique et elle est diffusée partout. Ces deux supports ne font que...

32.
166 visites
sans couverture

Le joueur d'échecs de Stefan Zweig

critiqué par Marco - (Seraing - 47 ans)
10 etoiles
Un testament d'humaniste
« Puissent mes amis voir encore l'aube après la longue nuit, moi je ne peux plus attendre, je pars avant eux. » Ainsi Zweig concluait-il, en février 1942, la note expliquant les raisons de son suicide. Le Joueur d'échecs est le dernier écrit de ce voyageur insatiable et grand connaisseur de l'âme humaine. Sur un paquebot reliant New York à Buenos Aires, le...

32.
166 visites
sans couverture

Pourtant j'ai eu un ours en peluche... de Jacques Gaillard

critiqué par Ludmilla - (Chaville - 65 ans)
9 etoiles
L’amour des bêtes – oui mais jusqu’où ?
Le narrateur, en prison, raconte son histoire. Il a été licencié à quarante-sept ans. Entre autres choses, il s’achète une télé – et la regarde. « Je n’ai pas tardé à comprendre que j’avais, en fait, acheté un zoo ». « ..les bestiaux, ils sont partout. Sauf sur les chaînes sportives, comme pour dire que la seule différence entre l’animal et...

34.
165 visites
sans couverture

Parrains de cités, enquête chez les millionnaires du trafic de stups de Jérôme Pierrat

critiqué par CC.RIDER - (63 ans)
7 etoiles
Intéressante enquête compilation
Jérôme Pierrat, journaliste de presse écrite et de télévision, a mené l'enquête dans le monde assez opaque des caïds du trafic de stupéfiants. Il a remonté les filières d'approvisionnement en cannabis depuis le Rif marocain jusqu'aux milliers de plate-formes de distribution de nos banlieues ou d'ailleurs en passant par les plaques tournantes d'Espagne comme la Costa del Sol. Il a...

34.
164 visites
sans couverture

Impact de Olivier Norek

critiqué par Klein - (57 ans)
8 etoiles
Impact, pas intact !
Une écriture fluide pour un roman prenant. Evidemment, les prises d'otage amènent une grande part de suspense. D'ailleurs qui sont les otages ? Ceux qui sont enlevés, ceux qui enquêtent et qui sont sous les feux des réseaux sociaux ou bien ceux qui vivent tous les jours les méfaits de la dégradation physique du monde ? La difficulté pour les enquêteurs...

36.
162 visites
sans couverture

Les Embrouillaminis de Pierre Raufast

critiqué par Frunny - (PARIS - 55 ans)
7 etoiles
"Le choix est l'illusion des faibles "
Pierre Raufast (1973 - ) est un écrivain français. "Les Embrouillaminis" paraît en 2021 Aux Forges de Vulcain. Lorenzo est le fils d'un professeur d'Histoire/Géographie et d'une enseignante en Espagnol. Un jour d'avril -lors de ses 7 ans - Lorenzo observe l'emménagement de ses nouveaux voisins. Mais O' malheur, il ne se souvient plus du temps...

37.
163 visites
sans couverture

Dix petits nègres / Ils étaient dix de Agatha Christie

critiqué par Tophiv - (Reignier (Fr) - 45 ans)
8 etoiles
Le meilleur Agatha Christie
Dix personnes sont invitées sur l'île du Nègre. Arrivés sur place, aucune trace de leur mystérieux hôte. Coincés sur l'île, ils vont un par un être assassinés. Chacun soupçonne l'autre d'être le tueur, et les possibilités se réduisent au fur et à mesure des meurtres. Le grand classique d'Agatha Christie, adapté plusieurs fois au cinéma. Dans ce livre, on ne retrouve...

38.
161 visites
sans couverture

Demain les chiens de Clifford D. Simak

critiqué par Voie Lactée - (Annecy - 59 ans)
10 etoiles
Un conte philosophique et allégorique sur l'homme et les autres...
L'auteur nous raconte le devenir de l'humanité, des chiens, des robots et des fourmis sur une durée supérieure à 10 000 ans, de quoi donner le tournis. Nous suivons une famille humaine nommée Webster et certaines des influences de ses membres sur le monde. L'une d'elle, essentielle à la thématique de l’oeuvre, sera d’avoir donné la parole aux chiens. Un robot majordome,...

39.
159 visites
sans couverture

Au carrefour des étoiles de Clifford D. Simak

critiqué par Bookivore - (MENUCOURT - 38 ans)
10 etoiles
Intemporel chef d'oeuvre de la SF humaniste
Paru en 1963 (un an plus tard chez nous), ce roman est un des authentiques chefs d'oeuvre de la science-fiction humaniste, de la SF tout court en fait, et on ne s'étonnera pas qu'il ait obtenu le sacro-saint Prix Hugo du meilleur roman en 1964. C'est un des plus beaux livres de son auteur, Clifford D. Simak (avec "Demain Les...

40.
158 visites
sans couverture

La fille de l'Exposition universelle - Volume 1 - Paris 1855 de Jack Manini (Scénario), Etienne Willem (Dessin)

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 65 ans)
7 etoiles
Une série qui mérite le détour...
Etienne Willem va bientôt venir dédicacer à la librairie L’Antre des bulles de Chalon-sur-Saône et c’est donc l’occasion de découvrir sa nouvelle série publiée par Bamboo sous le label Grand Angle… La fille de l’exposition universelle, c’est son nom, comporte déjà deux volumes… Qu’est-ce qu’une exposition universelle ? Personne ne peut donner une définition exacte car le concept est assez complexe....

40.
156 visites
sans couverture

Les misérables de Victor Hugo

critiqué par Sorcius - (Bruxelles - 51 ans)
8 etoiles
Les mots me manquent...
Une œuvre magistrale, unique, pleine de douleur et de misère, mais pleine d'espoir et d'amour aussi. Le plus populaire des livres de Victor Hugo est sans conteste un chef d'œuvre. Jean Valjean, Fantine, Cosette, Gavroche, les Thénardier, Javert, Fauchelevent. des noms qui éveillent quelque chose en chacun de nous. C'est que les Misérables sont partout : en film, en pièce de théâtre,...

40.
156 visites
sans couverture

Voyage en Italie de Jean Giono

critiqué par Veneziano - (Paris - 43 ans)
8 etoiles
La quête de la vie sincère, plutôt que de la beauté
Jean Giono est tout étonné lui-même d'avoir résolu de voyager, lui qui bouge peu ; et l'Italie n'est pourtant pas bien loin de sa Haute-Provence, qu'il connaît et décrit si bien. Il décide de s'y rendre par ces montagnes qu'il affectionne, et en évitant soigneusement cette vulgaire Côte d'Azur. Cette mention, apparemment insignifiante, en dit assez long sur ce qu'il...

43.
158 visites
sans couverture

Le soleil des Scorta de Laurent Gaudé

critiqué par Monito - (49 ans)
6 etoiles
des olives avides de soleil
Ce roman est l’histoire d’une famille maudite qui de pied de nez en pied de nez au destin échappe à son malheur mais pas à sa destinée. Le style est simple et sobre, les phrases courtes. La terre des Pouilles, décrite comme une espèce d’enfer sur terre, suscite l’attachement et donne à cette partie de l’Italie une image de vérité. De...

44.
154 visites
sans couverture

Des souris et des hommes de John Steinbeck

critiqué par Bluewitch - (Charleroi - 42 ans)
10 etoiles
La plus belle histoire d'amitié qu'il m'ait été donné de connaître!
D'un côté, il y a Lennie, esprit d'enfant doux et tendre, emprisonné dans un corps d'homme aux mains dévastatrices qu'il ne contrôle pas, ne comprend pas. De l'autre, nous découvrons Georges, petit homme sec et intelligent, toujours là pour veiller sur Lennie. Entre ces deux êtres humains, une amitié sans limite. Jusqu'où peut conduire la vraie amitié, sans concession, entre deux hommes...

45.
159 visites
sans couverture

Beethoven: Le prix de la liberté de Régis Penet

critiqué par Kostog - (49 ans)
10 etoiles
L'insoumis
Amateurs du grand compositeur, précipitez-vous pour acquérir cette magnifique bande dessinée. Vous ne serez pas déçus. Régis Penet a choisi d'aborder Beethoven par le biais d'un épisode de sa vie : 1806, le natif de Bonn a 36 ans. Il réside dans le château de Silésie du prince Carl Alois von Lichnowsky, son ami et mécène. L'épouse du prince Maria...

45.
156 visites
sans couverture

L'étranger de Albert Camus

critiqué par Acque - (Italie - 41 ans)
8 etoiles
Etranger pour soi-même
Dès les premières lignes: " Aujourd'hui maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas. ", on est plongé dans l'esprit de cet homme, Meursault, qui " passe son existence " comme s'il était un passager dans son proppre corps. Toute sa vie, ou bien la vie que les autres lui font vivre, sera mise dans les mains de quelqu'un...

45.
155 visites
sans couverture

Inconnu à cette adresse de Kathrine Kressmann Taylor

critiqué par Cléopâtre - (Beersel - 46 ans)
8 etoiles
Une amitié difficile à assumer ou quand la politique s'en mêle
D'extérieur, le livre est fin et peut paraître inintéressant : comment faire passer un message, comment se plonger dans une histoire en si peu de pages ? Et puis, la lecture commence. De lettre en lettre échangées entre deux amis, on découvre leurs vies respectives. Ils se sont rencontrés aux états-Unis, l'un est Juif, l'autre Allemand. Les deux hommes se complètent...

45.
153 visites
sans couverture

Les miroirs du désordre de Anne-Marielle Wilwerth, Eric Hennebique (Dessin)

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)
8 etoiles
Dans l'éther et dans les mots
Dans son précédent recueil, Anne-Marielle proposait des quintils, un sur chaque page en haut à gauche, dans celui-ci elle présente un quatrain par page avec la même économie de mots, quelques mots par ver, parfois même un seul. Ses poèmes ne décrivent pas, n’exposent pas, ne définissent pas, n’étalent pas, ils évoquent, avec des mots comme des souffles légers, l’univers,...

45.
153 visites
sans couverture

Trois de Valérie Perrin

critiqué par Pascale Ew. - (54 ans)
9 etoiles
Passionnant
Depuis le CM2, Nina Beau, Adrien Bobin et Etienne Beaulieu sont inséparables. Nina est élevée par son grand-père et n’a pas connu ses parents. Adrien vit avec sa maman et voit très peu son père avec qui il entretient des liens très distants. Etienne vit une vie plus aisée, bien qu’il ne se sente pas aimé par son père, et...

45.
153 visites
sans couverture

Le coût de la virilité. Ce que la France économiserait si les hommes se comportaient comme les femm de Lucile Peytavin

critiqué par Colen8 - (80 ans)
8 etoiles
Vers une solution aux violences et à l’insécurité ?
Où va l’argent public ? Une partie de la réponse est détaillée ici pour un montant annuel de 95 milliards d’euros ! Elle appelle à une révolution mentale comme il n’y en a pas eue depuis le néolithique. Le gaspillage insensé provenant des comportements « virils » encouragés implicitement chez les hommes est calculé pour les dépenses de l’Etat en...

51.
153 visites
sans couverture

Les noces barbares de Yann Queffélec

critiqué par Nothingman - (Marche-en- Famenne - 41 ans)
8 etoiles
Les larmes de Ludovic
Si vous espérez sourire à l'entame de ce roman, passez votre chemin! Rarement ai-je lu un roman aussi dur,aussi triste, sans la moindre issue positive,sans espérance. On ose pressentir la fin, on sait qu'elle sera noire et difficile. Et pourtant... Et pourtant on se laisse porter par les lignes fluides de l'auteur, telles les vagues de cet Océan Atlantique qu'il...

52.
152 visites
sans couverture

L'homme foudroyé de Blaise Cendrars

critiqué par DomPerro - (- ans)
10 etoiles
Écriture corrosive
Depuis avril 1940, Blaise Cendrars n’a rien écrit. Il vit en retrait, à Aix-en-Provence. Le 5 avril 1945, L’Homme foudroyé est achevé. Robert Denoël est le premier à le lire. À la suite de sa lecture, il avouera : ''Je suis comme saoul. Un livre avec de la force. Des grandes images. Jamais tu n’as été aussi libre, abondant. Tu...

52.
151 visites
sans couverture

L'histoire de John Law de Adolphe Thiers, Pierre Jovanovic (Autre)

critiqué par CC.RIDER - (63 ans)
8 etoiles
Les arbres ne grimpent pas jusqu'au ciel
Fils d’un orfèvre écossais, le jeune John Law commence par mener une vie dissolue de joueur particulièrement chanceux. Il doit quitter l’Angleterre suite au décès d’un noble qu’il combattit en duel. Il voyage un peu partout en Europe en accumulant les conquêtes féminines et les gains sur les tables de jeux. S’inspirant de la réussite du commerce hollandais, il imagine...

54.
153 visites
sans couverture

La sagesse dans le sang de Flannery O'Connor

critiqué par Bookivore - (MENUCOURT - 38 ans)
10 etoiles
Le Malin
Flannery O'Connor était une écrivaine américaine originaire du Sud des USA (Savannah en Georgie), morte en 1964, elle n'avait pas 40 ans. Son genre ? La littérature gothique. Pas du gothique à la The Cure/Tim Burton, évidemment, pas du fantastique, mais des romans policiers (ou pas ; pour ce roman-ci, paru en 1952 aux USA, 7 ans plus tard en...

54.
150 visites
sans couverture

Parce que je t'aime de Guillaume Musso

critiqué par Babsid - (La Varenne St Hilaire - 34 ans)
4 etoiles
Cette fois-ci, ça ne prend pas
L'histoire et le résumé de la 4ème de couverture sont attrayants. Un couple qui a tout pour être heureux, se voit brutalement arracher sa petite fille de 5 ans. Layla a disparu. Brisés, ils se séparent. Cinq ans plus tard, elle est retrouvée vivante à l'endroit exacte de sa disparition. Les interrogations succèdent à la joie des retrouvailles. Où était-elle ? Avec qui ? Pourquoi est-elle revenue...

56.
150 visites
sans couverture

Vendredi ou Les limbes du Pacifique de Michel Tournier

critiqué par Pétoman - (Tournai - 45 ans)
7 etoiles
Seul ( enfin presque ) sur une ile déserte
Michel Tournier a revisité dans ce livre le mythe de Robinson Crusoé, mais plus sous l'oeil de Defoe ( plus orienté sur Robinson ) mais sur le sien c'est - à - dire plutôt sous l'oeil de Vendredi, le noir qui rencontrera Robinson sur son île déserte. Tout le monde connaît l'histoire de Robinson Crusoé, je n'y reviendrai donc pas. La...

56.
150 visites
sans couverture

La route de Cormac McCarthy

critiqué par Jules - (Bruxelles - 77 ans)
10 etoiles
Tout simplement fabuleux !
Au départ, dès que j’ai connu le sujet du nouveau livre de Cormac McCarthy, je me suis dit qu’il était bizarre qu’il ait choisi un sujet déjà traité par Barjavel dans « Ravage ». Puis, je me suis dis qu’il y avait peu de chances pour que cet écrivain américain connaisse Barjavel… Alors, pourquoi pas ?... Et puis ce ne...

56.
150 visites
sans couverture

12 coups pour rien de Maxine Paetro, James Patterson

critiqué par Incertitudes - (36 ans)
8 etoiles
Que des manipulateurs et des manipulatrices
Encore une enquête qui file à cent à l'heure comme un épisode de série américaine, qui ne laisse pas le spectateur reprendre son souffle, qui accumule les rebondissements et les coups de théâtre jusqu'à la dernière ligne. D'abord, la vie privée de ces flics. Lindsay a accouché, et là aussi, dans des conditions difficiles. Sa fille a des soucis de santé...

56.
149 visites
sans couverture

La carte et le territoire de Michel Houellebecq

critiqué par Catinus - (Liège - 70 ans)
8 etoiles
Létal
Il existe comme ça des auteurs qui vous susurrent des trucs, des avec qui vous avez, vous semble t-il, des affinités, des accointances. Bref, le courant passe. Il existe comme ça des romans qui vous plaisent du début à la fin, qui vous font doucement marrer, qui vous scotchent grave ( comme on disait dans le temps ). Ce fut...

56.
149 visites
sans couverture

Changez votre vie en 21 jours par le rire: Besoin de rien pour rire de tout de Stéphane Poisson

critiqué par La plume de l'édition - (51 ans)
10 etoiles
JOYEUX
Avez-vous envie de rire ? Que vous faudrait-il pour rire ici et maintenant ? Combien de fois riez-vous chaque jour ? Combien de temps ? Quel est votre record de durée de rire ? À quand remonte votre dernière crise de fou rire ? Qu’éprouvez-vous lorsque vous voyez ou entendez des gens rire autour de vous ? Comment trouvez-vous votre rire ? Parfois, dans le cours...