Les fiches récentes les plus visitées

Ce classement ne reprend que les critiques publiées dans les trente derniers jours.


31.
164 visites
sans couverture

Alerte dans le Pacifique de Joseph Lebreton

critiqué par Rozarium - (71 ans)
10 etoiles
Alerte dans le Pacifique et le joie de vivre libre
Marie-Isabelle et Marie-Aline en Loboncie vont connaître la joie des voyages, la violence pour vivre libres. Mais avant elles vont devoir se battre, vivre dans la peur de ne jamais revoir leur terre natale. Il leur faudra beaucoup de persévérance et de travail pour sortir vivantes de leur île de la mort. Elles vont affronter la ligne de l'équateur avec...

32.
163 visites
sans couverture

Intégrale Alexis & Gotlib de Gotlib (Scénario), Alexis (Scénario et dessin)

critiqué par Antihuman - (Paris - 35 ans)
10 etoiles
Dans la joie jusqu'au cou
RESUME: "[...] Alexis était capable de dessiner un château fort moyenâgeux en deux minutes et en faisant les pieds au mur. [...]" Gotlib MA CRITIQUE: Quelqu'un a dit que la réalité ne pouvait s'apercevoir qu'à travers un prisme ou un songe et c'est tout à fait de cette manière que j'anticipe les histoires d'Alexis, génial conteur et fin dessinateur... Et comme tout (ou presque)...

33.
162 visites
sans couverture

L'ours : L'autre de l'homme de Rémy Marion

critiqué par Radetsky - (Massieu - 75 ans)
9 etoiles
L'animal philosophe
On sait quelle réputation est faite aux misanthropes, aux amants de la solitude, aux anachorètes, à ceux qui méprisent les "bienfaits" de la civilisation : "quel ours !!" La "bête", qui dessina dans notre lointain passé de plantigrade nu nombre de symboles, tantôt dépréciatifs tantôt louangeux, et qui fut assimilé parfois à un homme des bois, à un revenant, à un...

34.
161 visites
sans couverture

Kerfol et autres histoires de fantômes de Edith Wharton

critiqué par Frunny - (PARIS - 53 ans)
10 etoiles
On a tous un fantôme intime !
Edith Wharton (1862-1937) est une romancière américaine majeure. En 1920, paraît "Le Temps de l'innocence" (The Age of Innocence), pour lequel elle reçoit le prix Pulitzer. "Kerfol et autres histoires de fantômes" est un recueil de 5 récits publiés entre 1910 et 1930. "L'ange de la dévastation" ,comme aimait à la surnommer Henry James, nous plonge dans de délicieuses...

35.
158 visites
sans couverture

Toutes les femmes sauf une de Maria Pourchet

critiqué par Krys - (Haute-Savoie - 35 ans)
4 etoiles
Lien mère/fille
Dans ce récit, la jeune accouchée qu'est Maria raconte sa mère. Ainsi, elle espère rompre avec un passé matriarcal dur et commencer une saine relation avec sa fille nouveau-née. A travers des chapitres cours, des phrases "choc" et un langage sans filtre, on découvre une relation mère-fille difficile voire vicieuse. Si on a l'impression que l'auteure se soulage ici, le lecteur peut...

36.
157 visites
sans couverture

Tu ne manqueras à personne: Une enquête à Pacific View de Alexis Aubenque

critiqué par Ayor - (46 ans)
3 etoiles
Sans relief
C’est le premier roman que je lis de cet auteur et même si ce n’est pas ultra essentiel, il s’agit là du second tome d’une série, mieux vaut donc les lire dans l’ordre, des éléments de l’histoire se référant au premier volume. Concernant l’œuvre en général, l’on retiendra un rythme soutenu sans doute dû aux très nombreux dialogues. Malheureusement ces derniers...

37.
157 visites
sans couverture

Ne sois pas vulgaire de Mathilde Biron

critiqué par Eric83 - (44 ans)
10 etoiles
un recueil sulfureux, jouant des nuances et des contrastes, pour saisir les ambivalences du désir à notre époque
Ce recueil de photographies est le premier ouvrage publié par Mathilde Biron, jeune photographe dont le travail a déjà acquis une certaine notoriété et reconnaissance via les galeries de son site internet. Les photos, brutes et non retouchées (il y a d'ailleurs beaucoup de polaroïds), sont explicites mais frustreront le lecteur qui viendrait y chercher autre chose que l’expression artistique...

38.
156 visites
sans couverture

Des Larmes Dans les Yeux et un Monstre par la Main de Kathya de Brinon

critiqué par KdB - (70 ans)
9 etoiles
Enfance en danger
Ce livre autobiographique est destiné à un public adulte. Âgée de quelques mois en 1948, Muriel sera confiée à ses grands-parents paternels qui l'aimeront tendrement pendant neuf belles années. Elle ne retrouvera le foyer parental que pour son malheur. Le père de sa mère, qui deviendra son Monstre, la violera et la prostituera. Parler lui sera impossible car son Monstre menace...

39.
156 visites
sans couverture

Le mystère du capital de Hernando de Soto

critiqué par Eric Eliès - (44 ans)
8 etoiles
Plaidoyer pour un capitalisme populaire fondé sur le droit à la propriété
Tout d’abord, ce qui frappe dans ce petit livre, c’est la maladresse de son titre, peu clair, et le mauvais goût immonde de la couverture qui donne presque honte de le lire dans les transports en commun… En fait, le sous-titre est beaucoup plus explicite : pourquoi le capitalisme échoue-t-il partout ailleurs qu'en Occident ? La thèse, très solidement argumentée...

40.
154 visites
sans couverture

Bubu de Montparnasse de Charles-Louis Philippe

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)
7 etoiles
Berthe, prostituée syphilitique
Pierre Hardy, 20 ans, à Paris depuis six moins, est un modeste employé de bureau. Il n’a qu’un seul ami, Louis Buisson, 25 ans, dessinateur et collègue de travail. Un soir de 15 juillet, alors que Pierre se promène sur le boulevard Sébastopol, il rencontre Berthe Méténier, jeune femme au physique agréable et au maintien modeste. Il l’invite à boire...

41.
154 visites
sans couverture

Le rêve de ma mère de Anny Duperey

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
9 etoiles
Sur les traces d'une mère inconnue
L'actrice Anny Duperey a pu énoncer le trouble qu'a représenté la perte de ses parents, dans Le Voile noir. Ici, si elle reprend le thème, elle le dépasse. En effet, si, dans un premier temps, elle avoue ne pas avoir su comment s'orienter ni choisir son parcours scolaire et professionnel qui s'est plutôt imposé à elle, elle s'est aperçue qu'elle...

42.
154 visites
sans couverture

Belgique, terre d'Aphorismes de Michel Delhalle

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
La bible de l'aphorisme
L’aphorisme, cette forme littéraire dont peu connaissent réellement la définition et dont tous ceux qui en produisent ne sont pas toujours d’accord sur sa forme et son sens, il fallait en écrire la bible, le document de références disant ce qu’est un aphorisme et recensant tous ceux qui en ont produit et qui, pour certains, en produisent encore. Michel Delhalle...

43.
153 visites
sans couverture

Ciao Glibettes et Poules Sussex de Frédérique Olivier-Ghauri

critiqué par Louisbererd - (20 ans)
9 etoiles
L'histoire d'une Famille
En 1853, une famille d’Oberbergen, petit village du Grand-duché de Bade, à la frontière de la France, près de Colmar, part pour l’Algérie. Wendelin et Elisabeth Wursthorn, leurs sept enfants et tous leurs biens misent sur une nouvelle vie. En char à bœuf ils traversent la France jusqu’à Marseille, puis débarquent à Bône par le « Province d’Oran » à...

44.
152 visites
sans couverture

Souvenirs de la marée basse de Chantal Thomas

critiqué par Marvic - (Normandie - 60 ans)
5 etoiles
Mère agitée
Chantal Thomas est à Nice, à quelques mètres de cette mer où elle aime tant se baigner, même quand l’orage gronde, et qu’il déverse ses trombes d’eau sur la plage, la baigneuse et ses affaires. Ce besoin, ce plaisir de la nage, c’est à sa mère qu’elle le doit. Jackie avait un besoin vital de nager. Mariée à Armand, son amour d’adolescence,...

45.
151 visites
sans couverture

Des pensées sans compter de Philippe Bouvard

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)
9 etoiles
Un esprit malicieux
« Le métier d’homme politique repose sur l’art de se rappeler périodiquement au bon souvenir de concitoyens dont on tire ses revenus en écornant les leurs. » « La vie : ce dérisoire et prétentieux ballet dansé par des condamnés à mort. » « Les affaires d’abus de biens sociaux : on ne divise pas pour régner, on additionne pour nuire. » « Travaille qui veut. Travaille qui peut. Travaille qui ne...

46.
145 visites
sans couverture

L'impasse de Antoine Choplin

critiqué par Tistou - (62 ans)
8 etoiles
Hors des lois, quand la guerre est là …
Court et poignant roman d’Antoine Choplin. Un roman sur ce que devient la survie quand votre monde est entré dans la guerre. Cette guerre, on ne sait pas trop de laquelle il s’agit même si les noms, la description des lieux font irrésistiblement penser à des lieux telle que la Tchétchénie, ou le Caucase en général, ainsi que l’évoque la quatrième...

47.
145 visites
sans couverture

Vous n'aurez pas le dernier mot ! Petite anthologie désinvolte des plus belles réparties de Jean Piat, Patrick Wajsman

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
10 etoiles
Un petit recueil de répliques pour faire mouche
Ce petit recueil relate des répliques qui fusent, qui ont marqué la littérature et l'histoire. Cette courte anthologie retrace ce genre spécifique de citations par chapitres thématiques, la malice, l'insolence, l'autodérision, la flatterie, la pirouette, l'esquive, le blasphème, ou la galanterie, notamment. Le but avancé en est de faire réfléchir et développer son sens de la répartie, comme l'indique le...

48.
144 visites
sans couverture

Orwell ou l'horreur de la politique de Simon Leys

critiqué par Falgo - (Lauris - 79 ans)
10 etoiles
Connaissance et compréhension de George Orwell
Publié originellement en 1984 et réédité en 2006, cet essai fait revivre George Orwell (Eric Blair) et en donne une profonde compréhension, étayée par des citations de l'auteur comme de ses biographes auxquelles s'ajoutent des jugements de ses admirateurs comme de ses adversaires. Leys regrette qu'en France Orwell ne soit connu que par son roman "1984" ( ce qui...

49.
143 visites
sans couverture

Celle qui ne pleurait jamais de Christophe Vasse

critiqué par Ardeo - (Flémalle - 71 ans)
7 etoiles
Brigadier Séverin
Plutôt que de qualifier ce roman de « thriller » (ou même de polar), je pencherais pour le terme de « policier » comme dans le bon vieux temps des Maigret et autres enquêteurs français. L’histoire est assez conventionnelle : des meurtres, des inspecteurs de tous les niveaux hiérarchiques, des personnages secondaires, un suspect, pas de mobile apparent. L’enquête tarde...

50.
143 visites
sans couverture

Ásta de Jón Kalman Stefánsson

critiqué par Alma - (- ans)
9 etoiles
« Se peut-il que , parfois, le bonheur soit votre malheur ? »
Un nouveau roman de Stefansson : un nouveau bonheur de lecture ! Je sais que chaque fois, je vais pénétrer dans un univers qui m'est à la fois géographiquement lointain mais humainement proche . Non que mes « malheurs » aient quelque chose à voir avec ceux des personnages qui peuplent ses romans, mais j'ai toujours pour eux une empathie qui transcende nos différences...

51.
141 visites
sans couverture

Maria de la Luz de Antonio Dragon

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)
8 etoiles
Lumière dans les ténèbres
Les accords de 1926 entre les révolutionnaires mexicains et le Saint-Siège, dans le dos de l’Armée Cristera, volent à celle-ci une victoire complète qui s’annonçait imminente. Le franc-maçon Portes Gil, promet d’appliquer la loi antireligieuse et de faire cesser les persécutions. Dès la reprise du culte, les Cristeros déposent naïvement les armes. 5000 d’entre eux seront lâchement assassinés peu de...

52.
141 visites
sans couverture

L'empoisonneuse d'Istanbul de Pétros Márkarīs

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 70 ans)
10 etoiles
de la mauvaise herbe, et comment s'en débarrasser
En compagnie de son épouse Adriani et d’un groupe de touristes grecs, le commissaire Kostas Charitos visite Istanbul, cette ville turque que les grecs originaires d’Asie mineure persistent à appeler Constantinople. L’étonnante disparition d’une vieille dame ayant fait la traversée avec eux va bientôt entraîner notre héros vers d’autres occupations, au grand dam de sa chère Adriani, lorsqu’il va se...

53.
139 visites
sans couverture

La civilisation de la Renaissance en Italie de Jacob Burckhardt

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
8 etoiles
Les ruptures et reprises de la Renaissance en Italie
La Renaissance en Italie reprend les acquis de l'Humanisme, période intellectuelle qui l'a précédée. A elles deux, elles ont influencé culturellement l'Europe. L'époque étudiée va du XIVème au XVIème siècles ; l'analyse est effectuée par un historien d'art et philosophe suisse qui a fait autorité en la matière par cet écrit, selon l'éditeur, et qui aurait influencé Niezsche. L'Antiquité et...

54.
137 visites
sans couverture

La voie de l'ours: Retour au Sacré de Philippe Deblay

critiqué par Louisbererd - (20 ans)
8 etoiles
Papa Ours
L’Ours selon les « cartes médecines » recherche le miel, la douceur de la vérité dans le creux de l’arbre. Son enseignement nous montre à quel point il est important de savoir se retirer du bruit du monde et de son propre flot de pensées. Car c’est dans le silence qu’il est possible d’entendre la voix du moi supérieur qui...

55.
137 visites
sans couverture

Poudreries de Éloïse Simoncelli-Bourque

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 76 ans)
6 etoiles
Industrie pharmaceutique et trafic de drogue
La poudrerie survient quand la neige est soulevée par le vent. Ce phénomène rend la visibilité nulle sur les routes. Comme titre, il fut choisi surtout pour son sens imagé. L’auteure Éloïse Simoncelli-Bourque met à pied d’œuvre des policiers qui ne voient rien pour résoudre le meurtre d’un chercheur et l’enlèvement d’une adolescente. Il s’agit d’un roman touffu qui...

56.
135 visites
sans couverture

Le canal de Suez - Une voie maritime pour l'Egypte et le Monde de Caroline Piquet

critiqué par Colen8 - (77 ans)
7 etoiles
Baromètre économique mondial
L’idée de percer l’isthme de Suez remonte à l’Antiquité. Le diplomate Lesseps très introduit en Egypte, ami de plusieurs vice-rois successifs en sera le réalisateur malgré les manœuvres anglaises dissuasives auprès de l’empire Ottoman. Lors de sa quête, infructueuse, d’un financement par les capitales européennes il met en avant l’argument noble et généreux d’un projet universel œuvrant à l’élargissement des...

57.
133 visites
sans couverture

La ronde : Une histoire en dix chapitres de Birgit Weyhe

critiqué par Coper - (35 ans)
3 etoiles
Grosse déception...
Présentation de l'éditeur : Pour relier les dix chapitres de ce livre, qui balaie l'histoire du XXe siècle, de la première guerre mondiale jusqu'à aujourd'hui, et dont l'intrigue se porte successivement sur trois continents, Europe, Amérique et Afrique, un petit objet, qui passe de main en main, témoin muet dont le parcours erratique unit secrètement les destins évoqués par ces dix...

58.
131 visites
sans couverture

Pop Art de Flavia Frigeri

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 51 ans)
5 etoiles
POP ART ( ?)
Mme. Flavia FRIGERI, (historienne et commissaire d’exposition, est assistante d'enseignement à l'University College de Londres) nous propose une introduction au Pop Art avec ce petit guide. Organisé autour des grands thèmes (un chapitre par thème) on retrouvera ainsi p. ex. le pop art et la publicité, le pop art et la consommation etc… Et parfois des thèmes qui,...

59.
129 visites
sans couverture

Le bonheur est pour demain de Pierre Bellemare, Jérôme Equer

critiqué par Killeur.extreme - (Genève - 37 ans)
8 etoiles
La vie d'un pionnier de la radio et de la télévision
Petite précision : Dans cette critique, je parle de la version poche éditée par "J'ai lu" en 2013 du livre publié en 2011 en grand format. En 2016, Pierre Bellemare publie avec les mêmes collaborateurs "Ma vie au fil des jours" présenté comme ses mémoires, n'ayant pas lu ce dernier, je ne sais pas ce qu'il apporte de plus à...

60.
128 visites
sans couverture

L'Idole de Robert Merle

critiqué par Elko - (Niort - 42 ans)
9 etoiles
Bellezza della tragedia
Robert Merle a écrit ce roman entre les 2 grandes parties de sa série Fortune de France. Et s’il se déroule aussi au XVIème siècle, cette fois l’action se déplace dans la péninsule italienne. L’idole, c’est Vittoria Accoramboni. Une beauté à couper le souffle. Une beauté jupitérienne. Peu de temps après son arrivée à Rome elle déjà courtisée, mais ses...