Les fiches récentes les plus visitées

Ce classement ne reprend que les critiques publiées dans les trente derniers jours.


31.
226 visites
sans couverture

La Trilogie Valisar , Tome 1: L'Exil de Fiona McIntosh

critiqué par Ayor - (48 ans)
6 etoiles
Classique
Le premier opus de cette trilogie de fantasy s'avère très classique, qu'il s'agisse du scénario comme des personnages. Peu d'action de manière générale, l'intrigue se met en place rapidement, révélant peu de surprises. Ceci n'empêche pas l'histoire d'être dynamique et agréable à suivre, mais clairement l'originalité n'est pas de mise. Quant aux personnages, c'est le même schéma, certains tombent dans le piège...

32.
226 visites
sans couverture

Les habits neufs de Margaret de Alice Thomas Ellis

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 53 ans)
7 etoiles
MARGARET NE VEUT PAS SE MARIER!
Margaret est une charmante jeune femme d’une vingtaine d’années. Plutôt attirée par le mysticisme elle voudrait suivre sa vocation religieuse. Car Margaret ne veut pas se marier!.. Et surtout pas avec Syl, son voisin, un homme qui a l’âge de sa mère, qu'elle trouve gros, trop petit, avare, coureur de jupons, et surtout un homme… Qu’elle n’aime pas! L'ennui, c'est...

33.
225 visites
sans couverture

L'Ecroulement de la Baliverna de Dino Buzzati

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 41 ans)
8 etoiles
Des nouvelles étranges qui questionnent sur l'humanité
« Le K » de Dino Buzzati est un recueil de nouvelles reconnu internationalement pour ses qualités littéraires, alors que « L’écroulement de la Baliverna » est moins familier des lecteurs. Pourtant il est aussi digne d’intérêt et les nouvelles sont totalement déconcertantes. Dino Buzzati utilise avec efficacité la forme courte. Les histoires font 8-10 pages majoritairement. En...

34.
224 visites
sans couverture

Bernadette vous parle de René Laurentin, Bernadette Soubirous

critiqué par Maranatha - (49 ans)
10 etoiles
Aquèro.
Réné Laurentin est un spécialiste en mariologie. Il a écrit de nombreux livres sur le sujet, des milliers d'articles dans la presse. C'est quelqu'un de reconnu comme étant le spécialiste mondial de mariologie. Ses dernières prises de position sur Medjugorje ont fait couler beaucoup d'encre. Il nous a quittés à 99 ans en 2017. Pour ma part ce livre fait suite à celui...

35.
224 visites
sans couverture

La brodeuse de Winchester de Tracy Chevalier

critiqué par Pascale Ew. - (53 ans)
9 etoiles
Histoire d'une émancipation
Dans l’Angleterre de l’entre-deux guerres, qu’il est difficile pour une « vieille fille » de trouver sa place et sa légitimité. Violet quitte sa mère acariâtre et tyrannique à 38 ans pour mener sa vie à Winchester. Elle peine à survivre avec son salaire de dactylo, mais fait quelques connaissances. Cela l’entraîne à devenir brodeuse dans un cercle très fermé...

36.
223 visites
sans couverture

Le Royaume magique de Landover, tome 5 : Le Brouet des sorcières de Terry Brooks

critiqué par Incertitudes - (36 ans)
8 etoiles
Drôle, poétique et attachant à la fois
A chaque fois, et même si ça se répète un peu, je prends un pied pas possible à l'idée de revenir à Landover. Terre enchantée peuplée de chevaliers, fées, sorcières, dragons et tout et tout. Une image d’Épinal de l'heroic fantasy sur laquelle joue Terry Brooks pour mieux torturer ses personnages : Ben Holiday ayant toujours ses réflexes d'humain ayant...

37.
222 visites
sans couverture

Flaubert : Correspondance, tome 1 Janvier 1830 - Mai 1851 de Gustave Flaubert

critiqué par Vince92 - (Zürich - 43 ans)
8 etoiles
Flaubert epistolier
A côté de ses immenses romans, le meilleur prosateur français (rien que ça) s'est illustré par son abondante correspondance réunie ici par Jean Bruneau dans la collection de la Bibliothèque de la Pléiade. Dans ce premier volume des lettres choisies (je ne pense pas qu'il existe une intégrale de la correspondance de Flaubert), Jean Bruneau couvre la jeunesse de l'écrivain...

38.
220 visites
sans couverture

Les Survivants de Alixe

critiqué par Fanou03 - (* - 45 ans)
7 etoiles
Après la Guerre
Les fanfictions sont ces textes inspirés directement d’un univers littéraire, écrit par des passionnés. Ces « exercices de style » permettent à la communauté de fan de continuer à faire vivre leurs personnages préférés, y compris des personnages secondaires, indépendamment de ce qu’en a décidé de faire l’auteur d’origine. La saga Harry Potter est souvent considérée comme celle inspirant le plus grand...

39.
220 visites
sans couverture

Cette nuit est l'intérieur d'une bogue : Précédé de Entrée en écriture ; Pouhon bleu la veillée ; Premiers émois ; Les camps retranchés ; Enceinte des eaux de Jean-Pierre Otte

critiqué par Elisa92 - (62 ans)
9 etoiles
Les débuts fertiles d'un grand écrivain
Les débuts fertiles d'un grand écrivain J'ai lu presque tous les livres de Jean-Pierre Otte et je découvre aujourd'hui « Cette nuit est l’intérieur d’une bogue », édité par Le Temps qu'il fait, et qui rassemble les poésies et proses que l’écrivain en herbe écrivit entre sa dix-neuvième et sa vingt-troisième année. C'est émouvant et déconcertant de voir qu'il y a dans les...

40.
219 visites
sans couverture

Le voyage de Nerval de Denis Langlois

critiqué par L. Breuil - (52 ans)
9 etoiles
Nerval toujours vivant
Gérard de Nerval fou ? Peut-être pas. Dans le "Le Voyage de Nerval" , Denis Langlois explique que Nerval, lors d'un séjour au Liban en 1843, a été profondément marqué par la religion druze qui s'appuie sur la transmigration des âmes. Quand quelqu'un meurt, son âme se retrouve dans le corps de quelqu'un qui vient au monde. Loin de mourir,...

41.
218 visites
sans couverture

Vive la Commune ! de Collectif

critiqué par CHALOT - (73 ans)
10 etoiles
Une magnifique célébration à plusieurs mains
« Vive la Commune » « Reviendra le temps » livre collectif co- écrit par 28 écrivains et écrivaines et de nombreux dessinateurs éditions du Caïman 416 pages février 2021 Non ! La commune n'est pas morte Quelle belle célébration, laissons la commémoration à d'autres ! Cette œuvre collective est de grande qualité, on s'émeut, on combat avec les communards, on sourit parfois, on ne s'ennuie jamais. Rien n'est à laisser, tous les textes, toutes les contributions sont...

42.
217 visites
sans couverture

Le Triporteur de René Fallet

critiqué par Sundernono - (Nice - 38 ans)
7 etoiles
Léger et distrayant
Roman publié en 1951 et adapté au cinéma en 1957 avec Darry Cowl dans le rôle principal, Le Triporteur se situe dans la veine beaujolais de René Fallet, romancier connu pour ses œuvres bien franchouillardes, notamment pour La soupe aux choux, Le beaujolais nouveau est arrivé ou encore Le Braconnier de Dieu, entre autres. Pourquoi parle-t-on de veine beaujolais, à mettre...

43.
217 visites
sans couverture

L'exilée de Pearl Buck

critiqué par Tistou - (64 ans)
7 etoiles
Histoire de sa mère
»Pearl Buck est née à Hillsboro, en Virginie (Etats-Unis), en 1892. Elle a trois mois quand ses parents missionnaires l’emmènent en Chine, où elle grandira en apprenant le chinois avant sa langue maternelle. Adolescente, elle séjourne aux Etats-Unis pour compléter ses études, puis revient en Chine. En 1917, elle épouse le missionnaire américain John Buck, avec qui elle parcourt...

44.
216 visites
sans couverture

L'Empire assyrien de Josette Elayi

critiqué par Colen8 - (79 ans)
7 etoiles
Course à la puissance dans le croissant fertile
Depuis les traces attribuées à un lointain royaume d’Akkad cette région à cheval sur la Mésopotamie jusqu’aux abords du Golfe persique débordant vers l’Anatolie orientale, les zones montagneuses du plateau iranien, les rives de l’est de la Méditerranée, le nord de l’Egypte jusqu’à Memphis, a été le théâtre de plusieurs millénaires d’histoire au cours de laquelle deux protagonistes plus récents...

45.
216 visites
sans couverture

Le manoir, tome 2 : Cléa et la porte des fantômes de Évelyne Brisou-Pellen

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 31 ans)
8 etoiles
Chevalier et dinosaures
Prête désormais à affronter la vérité, Cléa souhaite découvrir ce qui lui est arrivé avant sa venue au Manoir. Malheureusement il ne lui reste plus que quelques bribes de souvenirs et elle compte sur Liam pour l'aider. Ce dernier est par contre peu enjoué à l'idée de jouer les détectives car il craint de perdre son amie une fois la...

46.
216 visites
sans couverture

Kisanga de Emmanuel Grand

critiqué par Ludmilla - (Chaville - 65 ans)
8 etoiles
Est-on loin de la réalité ?
La compagnie minière française Carmin s’allie au groupe chinois Shanxi en vue d’exploiter un énorme gisement de cuivre au Congo. Un dossier brûlant, « Antioche », étouffé 20 ans plus tôt : Carmin avait continué d’extraire des minerais stratégiques dans la région des grands lacs, en pleine guerre entre Tutsis et Hutus malgré l’embargo, extraction facilitée par le gouvernement français....

47.
215 visites
sans couverture

Val d'Orléans de C''Nabum

critiqué par C''Nabum - (62 ans)
9 etoiles
Première lecture
Tout a commencé par un réflexion à moins que ce ne fut une requête d'un éditeur local : «  J'aimerais bien publier un anti-guide touristique, un recueil évoquant Orléans par les voies escarpées de l'anecdote, du récit qui échappe à l'hagiographie habituelle et à la liturgie johannique ». Je me doutais bien que la demande ne me fut pas adressée. L'homme n'ayant...

48.
213 visites
sans couverture

Jonas Fink, tome 2 : L'apprentissage de Vittorio Giardino

critiqué par Kostog - (48 ans)
9 etoiles
Une si belle déstalinisation
Dans le second volume de la série Jonas Fink, intitulé L'apprentissage, nous nous trouvons dans les années charnières qui suivent les révélations du rapport Khrouchtchev. Les partis communistes rentrent dans la phase d'hypocrisie et de dénonciation des erreurs staliniennes, mettant en avant quelques boucs émissaires, afin de mieux faire perdurer un système dont la nomenklatura est déjà bien établie. Jonas Fink,...

49.
209 visites
sans couverture

Rubine, Tome 14 : Sérial lover de Mythic (Scénario), Bruno Di Sano (Dessin), François Walthéry (Dessin)

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 64 ans)
8 etoiles
Rubine... Le retour !
C’est un peu par hasard, chez mon libraire BD préféré (bon, en même temps, il est le seul du département) que j’ai trouvé ce nouvel album des enquêtes de Rubine, Serial lover. Soit dit en passant, cela illustre parfaitement qu’il faille régulièrement aller chez son libraire d’autant plus qu’il a bien été confirmé que la librairie était essentielle à nos...

50.
207 visites
sans couverture

Une chaleur venue d'ailleurs de Michael Moorcock

critiqué par Cédelor - (Paris - 49 ans)
9 etoiles
Humour et SF
Par curiosité, j’ai acheté ce roman de SF dans une librairie qui vend des vieux bouquins des années d’avant le 21ème siècle. Quelques mois plus tard, je me décide à le commencer, sans vraiment en attendre grand-chose. Et finalement j’ai découvert en Michael Moorcock un excellent auteur, qui sait rendre intéressant et amusant son histoire, et captiver ainsi le lecteur...

51.
206 visites
sans couverture

Moky, Poupy et Nestor , tome 34: Du spectacle chez les Pieds-Agiles de Roger Bussemey

critiqué par Fanou03 - (* - 45 ans)
7 etoiles
Mon fromage ! Où est passé mon fromage ?
Du spectacle chez les pieds-agiles est le recueil de trois récits haut-en-couleur de Moky et Poupy, deux petits indiens frère et sœur de la tribu des Pieds-agiles, ainsi que de Nestor, leur ours grognon mais au grand cœur. On retrouve ici donc La chasse au renard, où vous pourrez admirer une mise en scène du Corbeau et du Renard comme...

52.
206 visites
sans couverture

La Musique ou la mort de Claude Hagège

critiqué par Ravenbac - (Reims - 55 ans)
4 etoiles
Raté
Ce livre effleure de très nombreux sujets : la théorie musicale, l'acoustique physiologique, la musicologie, l'ethnomusicologie mais en les décrivant de façon superficielle et incomplète sans jamais rien démontrer ni expliquer. C'est un mélange de compilations de couvertures de disques et d'éruditions inutiles (a-t-on besoin d'avoir les transcriptions des mots en chinois, en arabe, en hébreu, en hindi et en...

53.
206 visites
sans couverture

Le Social selling - Utiliser les réseaux sociaux pour vendre: Utiliser les réseaux sociaux pour vendre de Sophie Attia

critiqué par Colen8 - (79 ans)
9 etoiles
A fortiori depuis le recours imposé au télétravail
Geek ou pas, une utilisation optimale des réseaux sociaux dans l’aide à la vente ne s’improvise pas. Y être présent en tant qu’entreprise grande ou petite pour se faire voir et valoir, décliner marques, produits ou services n’est qu’une étape provisoire. L’objectif suivant relève de la stratégie. Il doit être de transformer les vendeurs formés jusqu’à présent à des méthodes...

54.
200 visites
sans couverture

La fille de Casablanca de Juliette Jourdan

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)
7 etoiles
Transexualité
1956, « Rock around the clock » déferle sur les ondes, la Nouvelle Vague arrive sur les écrans, tout le monde lit « Bonjour tristesse », …. Casablanca est alors, selon l’auteure dans une interview sur son site, la New-York africaine. La noblesse et les élites locales avec les hauts fonctionnaires français y côtoient les riches colons : propriétaires terriens,...

55.
197 visites
sans couverture

Les Ateliers de la Meuse: Itinéraires d’une entreprise liégeoise (1835-1918) de Michel Rutten, Erwin Woos

critiqué par Saule - (Bruxelles - 55 ans)
8 etoiles
Révolution industrielle à Liège
Cet ouvrage publié par les éditions de la province de Liège et écrit par des historiens retrace la vie d'une entreprise Liégeoise sur la période 1835-1918, autant dire l'âge d'or de Liège. Liège s'est en effet construit une solide réputation pendant la révolution industrielle, pensons à John Cockerill dont on parlait à tous les jeunes écoliers de ma génération. Les...

56.
197 visites
sans couverture

Boza ! de Ulrich Cabrel, Etienne Longueville

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 75 ans)
10 etoiles
un ado migrant vous parle
Petit Wat vit dans un bidonville insalubre de la banlieue de Douala, dans la misère, la saleté, sous alimenté, manquant de soins médicaux. Il a la chance d'aller au collège, mais préfère la compagnie de ses copains avec qui il se livre à des jeux et des petits trafics. Son père ne trouve plus de travail et sombre dans l'alcoolisme....

57.
195 visites
sans couverture

Nomadland de Jessica Bruder

critiqué par Colen8 - (79 ans)
8 etoiles
Un univers impitoyable
Le pays le plus riche du monde a érigé en norme la précarité au travail de millions de familles pauvres dont les aînés sont destinés à sombrer dans la misère à l’âge de la retraite. C’est ça le gouffre dans lequel est tombée l’Amérique à l’opposé du rêve des pionniers qui l’ont construite. Dignes et droits ces exclus pseudo-volontaires vivent...

58.
195 visites
sans couverture

Les Ombres de Wielstadt de Pierre Pevel

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 31 ans)
7 etoiles
Une bonne entrée en matière
Saint-Empire romain germanique, hiver 1620. Après une mission au service des Templiers, le chevalier Kantz est de retour à Wielstadt, riche et puissante cité protégée depuis toujours par un dragon et où cohabitent tant bien que mal catholiques, protestants, juifs ainsi qu'un certains nombre de créatures fantastiques. Spécialisé dans la lutte contre l'Ombre, Kantz a à peine le temps de...

59.
194 visites
sans couverture

Cyberwar T03: Thuy Diêm de Daniel Pecqueur (Scénario), Denys (Dessin)

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 64 ans)
7 etoiles
Une histoire qui se tient...
Est-ce que tout cela est bien réaliste ? Probablement pas car depuis 1929 nous savons tous que lorsqu’un boursier éternue à New-York, le monde attrape le rhume… Alors, imaginer les Etats-Unis dans le chaos le plus total et constater que le Canada ou le Japon vivent en paix comme si de rien n’était… cela parait hors de la réalité, du...

60.
194 visites
sans couverture

Femmes et République de Scarlett Beauvalet, Annie Duprat, Armelle Le Bras Chopard, Mariette Sineau, Françoise Thébaud

critiqué par Veneziano - (Paris - 43 ans)
10 etoiles
La place politique de la Femme en France
Depuis la Révolution et l'instauration de la République, cette dernière a certes été symbolisée par Marianne, mais les femmes restent exclues de la citoyenneté, dénuées de droit de vote. Les IIe et IIIe Républiques ne font guère mieux, alors que le débat s'amplifie, jusqu'à son octroi à la Libération. Le Code civil la plaçant juridiquement dans un statut d'infériorité et...