Les fiches récentes les plus visitées

Ce classement ne reprend que les critiques publiées dans les trente derniers jours.

Page 1 de 5 Suivante Fin

1.
617 visites
sans couverture

Dylanographie de Nicolas Livecchi

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)
9 etoiles
Bob Dylan à travers ses chansons
Le 24 mai prochain Robert Allen Zimmerman, alias Bob Dylan, fêtera ses quatre-vingts ans et ses soixante années de carrière, j’écoute ses chansons et sa musique depuis presque aussi longtemps puisque je l’ai découvert grâce à Hugues Aufray, notamment avec son trente-trois tours « Aufray chante Dylan » édité en 1965. Dans notre turne d’étudiant que nous partagions à trois,...

2.
405 visites
sans couverture

La bonne vie de Jean-Pierre Otte

critiqué par Elisa92 - (62 ans)
9 etoiles
La bonne vie
Voilà un petit livre revigorant, bienvenu en ces temps mauvais de Covid et de confinement. Un petit livre (par sa taille) à emmener partout avec vous, tel un viatique pour votre voyage intérieur et votre chemin par le monde. Une profonde et vivifiante bouffée d'air et d'écriture. Publié par un éditeur au nom bizarre et cocasse, Cactus Inébranlable éditions,...

3.
381 visites
sans couverture

Claire, le prénom de la honte de Claire Koc

critiqué par CHALOT - (73 ans)
10 etoiles
Une passion que l'auteure fait partager
«  Claire, le prénom de la honte » livre de Claire Koç 202 pages février 2021 Editions Albin Michel L'intégration ou « l'assimilation » ne constitue pas un fleuve tranquille et il ne suffit pas de vouloir, il faut parfois affronter les siens, ceux de sa famille et après, les autres.... tous ceux qui te regardent comme une immigrée ou fille d'immigrée. La première remarque de la personne proche...

4.
360 visites
sans couverture

Les Terres promises de Jean-Michel Guenassia

critiqué par LesGouttesDuTemps - (62 ans)
10 etoiles
Magistral !
Après "Le club des incorrigibles optimistes" (2009), relatant des évènements survenus au début des années 60, Jean-Michel Guenassia a publié plusieurs autres romans. Mais celui-ci est la suite du "Club", courant de 1964 jusqu'à la période contemporaine, et situé entre la France, l'Algérie, Israël; l'Italie, l'ex-URSS puis la Russie... Articuler des destinées de personnages fictifs (ou parfois semi-fictifs car inspirés...

5.
337 visites
sans couverture

Le jour d'après de Philippe de Villiers

critiqué par Maranatha - (49 ans)
10 etoiles
Le jour d'après c'est...aujourd'hui.
J'ai lu quasiment tous les essais de De Villiers, quelques romans historiques donc c'est un auteur que j'apprécie. Je lui accorde des qualités politiques et entrepreunariales. Il a cofondé le Vendée Globe Challenge, fondé La Puy du Fou qui a été élu meilleur parc du monde. Il a cofondé un parti politique après avoir été serviteur de l'Etat. C'est un...

6.
333 visites
sans couverture

Monsieur Romain Gary: Consul général de France - 1919 Outpost Drive - Los Angeles 28, California de Kerwin Spire

critiqué par Veneziano - (Paris - 43 ans)
8 etoiles
Biographie d'un diplomate-écrivain
Romain Gary est nommé consul de France à San Francisco. Il a bien construit de manière volontaire une carrière de diplomate, et a fini par atterrir à un poste qui semble lui convenir comme un gant. Ses missions l'intéressent certes, mais il est de plus en plus accaparé par l'écriture, se lassant quelque peu, à la longue, de sa fonction...

7.
308 visites
sans couverture

Comment sortir d'une relation toxique en 21 jours ? et éviter de replonger de Farah Kay

critiqué par Lamarquise_ - (40 ans)
10 etoiles
5,0 sur 5 étoiles activité simple a mettre en pratique et donne envie dallez au bout des 21 jours
J’ai découvert Farah sur YouTube, cela fait 15jours de sa, son livre sortir d'une relation toxique m’intriguait et m’attirait suite à une courte discutions pour des conseilles avec Farah j’ai donc décider de le commander afin d’avoir une meilleure confiance en moi et enfin être une femme fatale, livre clair et simple à mettre en pratique, je commence dès aujourd’hui...

8.
296 visites
sans couverture

L'instituteur au début du XXe siècle de Ernest Pérochon

critiqué par CHALOT - (73 ans)
10 etoiles
une page d'histoire passionnante
L'instituteur au début du XX ème siècle par Ernest PEROCHON 122 pages édition originale 1927 chez Hachette rééditée en 2014 et 2019 Le maître Jacques « d'hier » ! Je viens de fermer l'édition originale de 1927 , le livre s'appelait : l'instituteur, il appartenait à mon père chargé d'école à Blandy les Tours. Voici pour ma note personnelle. Ce livre n'a pas pris une ride... Oui, je sais on est...

9.
283 visites
sans couverture

Une rose seule de Muriel Barbery

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 75 ans)
10 etoiles
le choc des cultures
Rose, botaniste, célibataire un peu triste, est partie au Japon à la demande du notaire d'un père japonais qu'elle n'a jamais connu. Élevée par sa mère suicidaire et sa tendre grand-mère maternelle, Rose approche de la quarantaine : elle est mélancolique et solitaire, sa mère et sa grand-mère sont mortes. Elle arrive à Kyoto, qu'elle visite sous la houlette de...

10.
260 visites
sans couverture

L'Ecroulement de la Baliverna de Dino Buzzati

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 41 ans)
8 etoiles
Des nouvelles étranges qui questionnent sur l'humanité
« Le K » de Dino Buzzati est un recueil de nouvelles reconnu internationalement pour ses qualités littéraires, alors que « L’écroulement de la Baliverna » est moins familier des lecteurs. Pourtant il est aussi digne d’intérêt et les nouvelles sont totalement déconcertantes. Dino Buzzati utilise avec efficacité la forme courte. Les histoires font 8-10 pages majoritairement. En...

11.
255 visites
sans couverture

Vive la Commune ! de Collectif

critiqué par CHALOT - (73 ans)
10 etoiles
Une magnifique célébration à plusieurs mains
« Vive la Commune » « Reviendra le temps » livre collectif co- écrit par 28 écrivains et écrivaines et de nombreux dessinateurs éditions du Caïman 416 pages février 2021 Non ! La commune n'est pas morte Quelle belle célébration, laissons la commémoration à d'autres ! Cette œuvre collective est de grande qualité, on s'émeut, on combat avec les communards, on sourit parfois, on ne s'ennuie jamais. Rien n'est à laisser, tous les textes, toutes les contributions sont...

12.
252 visites
sans couverture

Cette nuit est l'intérieur d'une bogue : Précédé de Entrée en écriture ; Pouhon bleu la veillée ; Premiers émois ; Les camps retranchés ; Enceinte des eaux de Jean-Pierre Otte

critiqué par Elisa92 - (62 ans)
9 etoiles
Les débuts fertiles d'un grand écrivain
Les débuts fertiles d'un grand écrivain J'ai lu presque tous les livres de Jean-Pierre Otte et je découvre aujourd'hui « Cette nuit est l’intérieur d’une bogue », édité par Le Temps qu'il fait, et qui rassemble les poésies et proses que l’écrivain en herbe écrivit entre sa dix-neuvième et sa vingt-troisième année. C'est émouvant et déconcertant de voir qu'il y a dans les...

13.
249 visites
sans couverture

Le voyage de Nerval de Denis Langlois

critiqué par L. Breuil - (52 ans)
9 etoiles
Nerval toujours vivant
Gérard de Nerval fou ? Peut-être pas. Dans le "Le Voyage de Nerval" , Denis Langlois explique que Nerval, lors d'un séjour au Liban en 1843, a été profondément marqué par la religion druze qui s'appuie sur la transmigration des âmes. Quand quelqu'un meurt, son âme se retrouve dans le corps de quelqu'un qui vient au monde. Loin de mourir,...

14.
239 visites
sans couverture

Le Social selling - Utiliser les réseaux sociaux pour vendre: Utiliser les réseaux sociaux pour vendre de Sophie Attia

critiqué par Colen8 - (79 ans)
9 etoiles
A fortiori depuis le recours imposé au télétravail
Geek ou pas, une utilisation optimale des réseaux sociaux dans l’aide à la vente ne s’improvise pas. Y être présent en tant qu’entreprise grande ou petite pour se faire voir et valoir, décliner marques, produits ou services n’est qu’une étape provisoire. L’objectif suivant relève de la stratégie. Il doit être de transformer les vendeurs formés jusqu’à présent à des méthodes...

15.
234 visites
sans couverture

Lumière d'été, puis vient la nuit de Jón Kalman Stefánsson

critiqué par Alma - (- ans)
10 etoiles
Dans le coeur des hommes
Si LUMIERE D'ETE PUIS VIENT LA NUIT est le dernier roman de Jon Kalman Stefansson traduit et publié en France, il a cependant été publié en Islande en 1996 il y a 16 ans. Un village, celui-ci n'a pas de nom, et c'est au travers de huit de ses habitants que le narrateur va lui donner...

16.
234 visites
sans couverture

Le tourbillon de la vie de Aurélie Valognes

critiqué par Bernard2 - (DAX - 72 ans)
7 etoiles
En vacances chez Papi
Arthur, un grand-père, et son petit-fils Louis, 8 ans, passent ensemble le temps des vacances en bord de mer. Leurs moments en commun, leurs conversations, vont être l’occasion d’échanges où la nostalgie du passé et les propos naïfs d’un enfant donnent à cette lecture un mélange d’émotions et de sourires. Un petit roman qui se lit facilement, même s’il laissera...

17.
230 visites
sans couverture

Boza ! de Ulrich Cabrel, Etienne Longueville

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 75 ans)
10 etoiles
un ado migrant vous parle
Petit Wat vit dans un bidonville insalubre de la banlieue de Douala, dans la misère, la saleté, sous alimenté, manquant de soins médicaux. Il a la chance d'aller au collège, mais préfère la compagnie de ses copains avec qui il se livre à des jeux et des petits trafics. Son père ne trouve plus de travail et sombre dans l'alcoolisme....

18.
227 visites
sans couverture

Les Ombres de Wielstadt de Pierre Pevel

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 31 ans)
7 etoiles
Une bonne entrée en matière
Saint-Empire romain germanique, hiver 1620. Après une mission au service des Templiers, le chevalier Kantz est de retour à Wielstadt, riche et puissante cité protégée depuis toujours par un dragon et où cohabitent tant bien que mal catholiques, protestants, juifs ainsi qu'un certains nombre de créatures fantastiques. Spécialisé dans la lutte contre l'Ombre, Kantz a à peine le temps de...

19.
227 visites
sans couverture

Femmes et République de Scarlett Beauvalet, Annie Duprat, Armelle Le Bras Chopard, Mariette Sineau, Françoise Thébaud

critiqué par Veneziano - (Paris - 43 ans)
10 etoiles
La place politique de la Femme en France
Depuis la Révolution et l'instauration de la République, cette dernière a certes été symbolisée par Marianne, mais les femmes restent exclues de la citoyenneté, dénuées de droit de vote. Les IIe et IIIe Républiques ne font guère mieux, alors que le débat s'amplifie, jusqu'à son octroi à la Libération. Le Code civil la plaçant juridiquement dans un statut d'infériorité et...

20.
226 visites
sans couverture

Les Ateliers de la Meuse: Itinéraires d’une entreprise liégeoise (1835-1918) de Michel Rutten, Erwin Woos

critiqué par Saule - (Bruxelles - 55 ans)
8 etoiles
Révolution industrielle à Liège
Cet ouvrage publié par les éditions de la province de Liège et écrit par des historiens retrace la vie d'une entreprise Liégeoise sur la période 1835-1918, autant dire l'âge d'or de Liège. Liège s'est en effet construit une solide réputation pendant la révolution industrielle, pensons à John Cockerill dont on parlait à tous les jeunes écoliers de ma génération. Les...

21.
219 visites
sans couverture

Normal de Warren Ellis

critiqué par Ludmilla - (Chaville - 65 ans)
8 etoiles
Normal?
La seule chose qui soit « normale » dans ce roman, c’est le nom du lieu : « Normal Head », un centre de recherche ? une sorte d’hôpital psychiatrique ? situé dans un site protégé, une forêt expérimentale. Les patients sont tous soit des veilleurs stratégiques, soit des prospectivistes. Et s’ils sont là, c’est parce qu’ils ont trop regardé dans...

22.
219 visites
sans couverture

L'ardent dictionnaire des auteures et auteurs liégeois de Christian Libens

critiqué par Catinus - (Liège - 69 ans)
7 etoiles
Dico avec lacunes
Comme le dit Laurent Demoulin dans la préface : « Un tel ouvrage manquait, sauf erreur de ma part, il s’agit du premier dictionnaire entièrement consacré aux écrivaines et aux écrivains de la région liégeoise. » Un livre de référence dont l’auteur, Christian Libens, en définit le cadre ; sont repris : « tous ceux qui, au pays de Liège depuis...

23.
218 visites
sans couverture

Les Bâtisseurs de Alixe

critiqué par Fanou03 - (* - 45 ans)
7 etoiles
Les enquêtes de l'Auror Potter
Les Bâtisseurs est le deuxième volume du Projets Harry Potter 7 3/4, une fanfiction inspirée de l’œuvre de J.K Rowling et qui se déroule après la bataille de Poudlard et la défaite de Voldemort mise en scène dans les Reliques de la Mort. On retrouve, comme le premier tome (Les Survivants) le laissait présager déjà, une excellente qualité d’écriture et...

24.
218 visites
sans couverture

Pokémon, le film : Hoopa et le choc des légendes de Gin Kamimura

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 31 ans)
7 etoiles
Pokémon facétieux et vase maudit
Alors qu'ils font une pause bien méritée dans une oasis non loin de la ville de Désara, Sacha et ses amis font la rencontre de Hoopa, un petit pokémon malicieux mais néanmoins très sympathique. Ce dernier bénéficie d'un pouvoir assez puissant car, grâce à ses anneaux, il peut téléporter n'importe quel humain ou pokémon d'un endroit à un autre. Cependant...

25.
214 visites
sans couverture

Au-delà de l'horizon et autres nouvelles de Franck Thilliez

critiqué par Usdyc - (Bruxelles - 64 ans)
5 etoiles
Pas vraiment emballé
Une douzaine d'histoires dans un livre. Certaines histoires ou "nouvelles" relativement courtes, d'autres un peu plus longues mais dans l'ensemble rien d'emballant. Pas de personnage principal ni de trame. Je n'ai jamais été un adepte de ce genre de livre. On n'a pas le temps de s'accrocher à quelqu'un et/ou quelque chose. Il y a cependant une nouvelle qui vaut la peine...

26.
213 visites
sans couverture

Dictionnaire amoureux de la Méditerranée de Richard Millet, Alain Bouldouyre (Dessin)

critiqué par Veneziano - (Paris - 43 ans)
8 etoiles
Passions personnelles autour d'une mer
L'auteur, Limousin né au Liban où il a grandi, est marqué par la Méditerranée, et décide de nous faire partager sa passion, qui se décline en réalité en une multiplicité de vifs centres d'intérêts. Il décrit chacun d'eux avec emphase, comme ce qu'il apprécie moins dans cette aire géographique, quitte à égrener quelques jugements à l'emporte-pièce. Il insiste sur "l'union...

27.
210 visites
sans couverture

Cent mille ans. Bure ou le scandale enfoui des déchets nucléaires de Pierre Bonneau, Gaspard D'Allens, Cécile Guillard (Scénario et dessin)

critiqué par Poet75 - (Paris - 64 ans)
9 etoiles
Un projet dément
Connaissez-vous le scandale de l’enfouissement des déchets nucléaires? Le voici exposé dans une bande dessinée, ce qui ne diminue en rien ni le sérieux ni la crédibilité de l’enquête menée par Gaspard d’Allens et Pierre Bonneau, enquête d’ailleurs étayée par un grand nombre de documents proposés en annexe de l’ouvrage. Quant à la mise en scène dessinée (et adroitement réalisée),...

28.
210 visites
sans couverture

L'amour d'une mère de Hans Christian Andersen, Marguerite Audoux, Alphonse Daudet, Charles Dickens, Maxime Gorki

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)
8 etoiles
Odes à la mère
A l’approche de la Fête des Mères, les Editions de l’Aube édite ce très joli recueil de nouvelles sélectionnées avec beaucoup de finesse et de goût par Julie Maillard. « Tendre et doux ou âpre et violent, l’amour d’une mère est une force qui peut tout emporter sur son passage ». Au travers des neuf textes qu’elle a sélectionnés, Julie...

29.
204 visites
sans couverture

La Disparition du paysage de Jean-Philippe Toussaint

critiqué par Kinbote - (Jumet - 62 ans)
7 etoiles
Présent indéfini
« Je passe ma convalescence à Ostende. Une aide-soignante, qui ne parle pas français (peut-être ne parle-t-elle que néerlandais), vient tous les jours, qui me couche le soir et m’assiste pour mon lever. J’ai le sentiment qu’il n’y a pas de discontinuité dans ma vie, que cela fait des mois maintenant que je suis immobilisé ici dans un fauteuil roulant...

30.
204 visites
sans couverture

Les Arcanes de la Maison Fleury T.1: Le Rossignol de Gabriele Di Caro

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 51 ans)
8 etoiles
Une très belle surprise !
Lorsque le thriller rencontre la bande dessinée pour adulte, cela donne cela, un très bon album. La couverture donne le ton sur cette histoire. Leone Frollo, avec sa série "Casino" n'a désormais plus le monopole des aventures se déroulant dans un bordel. Gabriele Di Caro y a planté le décor de ce thriller , situé dans le Londres de la fin du...

Page 1 de 5 Suivante Fin