Les fiches récentes les plus visitées

Ce classement ne reprend que les critiques publiées dans les trente derniers jours.

Début Précédente Page 5 de 5

121.
128 visites
sans couverture

La Route de Tibilissi de David Chauvel (Scénario), Alex Kosakowski (Dessin)

critiqué par Vince92 - (Zürich - 43 ans)
6 etoiles
Fuite
La famille d'Oto et Jake est poursuivie par d'étranges soldats: alors que la mère et le père sont tués, ce dernier enjoint ses enfants de poursuivre leur fuite en direction de Tibilissi. Débute une longue marche au travers un paysage hostile et enneigé pour les deux jeunes adolescents. Bien vite la faim, le froid et la tristesse viennent leur tenir...

122.
128 visites
sans couverture

Casimir Dupiquet international de Georges Rem

critiqué par Catinus - (Liège - 69 ans)
8 etoiles
Roman sportif
Casimir, un gamin liégeois, ne brille pas spécialement sur les bancs de l’école. Par contre, il est beaucoup plus à l’aise quand il a, aux pieds, un ballon. Il est remarqué par Bizou, le garde champêtre, qui s’occupe d’une équipe locale de football. Monsieur Dupiquet n’est pas très chaud mais il est vite conquis par le jeu et les prouesses...

123.
128 visites
sans couverture

L'anthropocène de Michel Magny

critiqué par Ardeo - (Flémalle - 73 ans)
8 etoiles
Une nouvelle ère ?
Ce sont des sujets délicats : le réchauffement climatique, la démolition des écosystèmes, la perte de la biodiversité, l’anthropisation des espaces terrestres ou la pression démographique. A qui la faute de tout cela ? Il est scientifiquement prouvé qu’il ne faut pas chercher très loin pour trouver LE coupable : l’Homme, Homo sapiens. Nous le savons tous -à part quelques...

124.
127 visites
sans couverture

Le Dieu manchot de José Saramago

critiqué par SpaceCadet - (Ici ou Là - - ans)
7 etoiles
Petite leçon d'histoire
S’inspirant d’un chapitre de l’histoire portugaise le quatrième roman écrit par José Saramago, dont le titre original se traduirait par ‘Chronique du monastère’, vise entre autres choses, à démontrer que l’histoire c’est aussi de la fiction. On est au début du XVIIIe siècle, tandis que le Portugal entre dans une période de paix, le tribunal de l’inquisition lui, tient le peuple...

125.
126 visites
sans couverture

La mémoire des pieds-noirs de Joëlle Hureau

critiqué par Vince92 - (Zürich - 43 ans)
7 etoiles
Un peuple et une mémoire sacrifiés
En 1830, répondant à la provocation du Dey d'Alger sur la personne de son ambassadeur intervenue quelques années plus tôt, l'armée française débarquait à Sidi Feruch dans les parages d'Alger. Longtemps, la France n'a pas su quoi faire de sa conquête avant de décider d'en faire une colonie de peuplement. Dès lors, le gouvernement n'a cessé d'encourager la venue...

126.
126 visites
sans couverture

La grande illusion : Journal secret du Brexit (2016-2020) de Michel Barnier

critiqué par Veneziano - (Paris - 43 ans)
9 etoiles
Chronique d'une rude séparation
La décision britannique par référendum de quitter l'Union européenne a constitué un coup de tonnerre ; mais elle ne présageait pas à quel point les discussions relatives à ce départ relèveraient du divorce du type le plus rude, coups bas et déclarations fracassantes ayant été multipliés. Dans ce contexte, Michel Barnier a dû négocier les conditions de ce retrait. La...

127.
125 visites
sans couverture

L'inconnu de la poste de Florence Aubenas

critiqué par Pacmann - (Tamise - 56 ans)
9 etoiles
Essai sur le thème d’un meurtre ?
Cette chronique de la célèbre journaliste qui se lit comme un roman, évoque un épisode de la vie judiciaire de la province française tout en décrivant, comme dans d’autres de ses livres, une société malade. Le personnage principal, Gérald Thomassin, est un acteur sorti de l’assistance publique par le cinéaste Jacques Doillon, et qui dans la foulée obtient le César du...

128.
125 visites
sans couverture

Faux-semblant de Witi Ihimaera

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)
7 etoiles
Faux sang blanc
En 1935, en Nouvelle-Zélande, Paraiti, une vieille maorie qui a hérité des connaissances et aptitudes de son père pour guérir, soigner, réparer, …, les corps malades ou abîmer, se prépare pour accomplir le périple annuel qui la conduit à la rencontre des malades qu’elle suit régulièrement, de ceux qui viennent enrichir cette troupe, des esquinter de la vie, de tous...

129.
124 visites
sans couverture

La Guyane telle quelle de Jean-Michel Tissot

critiqué par Tistou - (64 ans)
6 etoiles
Telle quelle
Cet ouvrage a une très modeste prétention : celle de montrer que la nature, généralement belle, l’est plus encore en Guyane. Mieux : que la nature est reine dans ce pays. C’est sans doute une des raisons pour lesquelles les hommes se sont moins affrontés entre eux en ces lieux, ont fait montre de plus de solidarité, confrontés qu’ils étaient...

130.
123 visites
sans couverture

TDAH: Carnet de suivi de Mariette Salingue

critiqué par Lamarquise_ - (40 ans)
10 etoiles
J'apprécie ce livre
Je trouve également beaucoup sur la personnalité de l'auteur. Livre très intéressant et très instructif à la fois, je le recommande vivement....

131.
123 visites
sans couverture

Les livres prennent soin de nous : Pour une bibliothérapie créative de Régine Detambel

critiqué par Marvic - (Normandie - 62 ans)
7 etoiles
Très intéressant mais ardu
Voilà bien un titre qui doit interpeller tous les lecteurs que nous sommes ! Même si je pense que nous n’avons pas besoin de preuves pour confirmer que les livres prennent effectivement soin de nous (comme nous prenons soin d’eux !) Régine Detambel présente dans ce court mais très dense ouvrage, toutes les ressources, tous les bienfaits de la bibliothérapie, s’aidant...

132.
123 visites
sans couverture

Un jour viendra de Giulia Caminito

critiqué par Frunny - (PARIS - 55 ans)
10 etoiles
Gallmeister sort de sa zone de confort !
Giulia Caminito (1988- ) est une romancière italienne. Son premier roman, La Grande A (2016, Giunti) a reçu plusieurs prix littéraires prestigieux. "Un jour viendra", son deuxième roman et le premier traduit en France, se déroule dans le village d’origine de sa mère. A Serra de Conti, sur les collines des Marches italiennes, Lupo et Nicola...

133.
122 visites
sans couverture

Le roi n'avait pas ri de Guillaume Meurice

critiqué par Hamilcar - (PARIS - 65 ans)
7 etoiles
Rire serait bouffon
Irrévérencieux. Tel fut Triboulet, bouffon des rois Louis XII et François 1er. Compensant sa monstruosité physique par un esprit vif et pugnace, le personnage cabotine parmi la cour, use de saillies verbales et de dérision, tourne en ridicule la monarchie au grand plaisir du souverain. Car le roi s’amuse. Le fol muni de sa marotte, vêtu en habit de nain...

134.
121 visites
sans couverture

Crocodiles de Philippe Djian

critiqué par Kabuto - (Craponne - 60 ans)
7 etoiles
Réussi
Je suis en général assez peu attiré par les nouvelles. Je préfère les gros pavés ou les sagas en plusieurs volumes qui nous laissent le temps d’apprécier l’histoire. Pourtant, Philippe Djian arrive en quelques pages à rendre une atmosphère, des personnages. Un univers bien à lui que j’aime beaucoup. Je suis conquis. ...

135.
121 visites
sans couverture

Entre toutes les mères de Ashley Audrain

critiqué par Psychééé - (33 ans)
9 etoiles
Une maternité bouleversante
Ce livre raconte la maternité comme personne. Parce que tout ne se passe pas forcément comme prévu, qu’on ne nait pas mère. Qu’on peut avoir peur de reproduire ce qu’on a vécu. C’est une histoire bouleversante et terrifiante à la fois qui nous happe dès les premières lignes. L’ayant lu en version originale, j’ai été secouée par la force de...

136.
120 visites
sans couverture

La Commune de Paris 1871: Les acteurs, l'événement, les lieux de Collectif

critiqué par Radetsky - (Massieu - 78 ans)
10 etoiles
Un spectre hante Paris : la Commune
On se souvient des premières lignes du Manifeste de K. Marx..."Un spectre hante l'Europe, le spectre du communisme..." Celui qui nous occupe ici n'est guère de ceux qui viendraient troubler la conscience ou les rêves de la caste, toujours vivante, occupée à occulter depuis 150 ans une tragédie pour le peuple de Paris et une honte pour l'armée française qui...

137.
119 visites
sans couverture

Les ivresses de Madame Monro de Alice Thomas Ellis

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 53 ans)
7 etoiles
MME MONRO NE VEUT PAS NON PLUS QUE MARGARET SE MARIE!
Bienvenue chez Mme. Monro, Qui? La vieille Madame Monro, qui vit dans son cottage familial de Croydon (Sud de Londres), avec son vieux chien et son vieux fils, Sylvester «Syl» pour les intimes. Celui-ci est fiancé officiellement à Margaret, la jeune fille de sa voisine Monica et le mariage est prévu pour dans quelques jours. On sera toutefois surpris...

138.
119 visites
sans couverture

Poteaux d'angle de Henri Michaux

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 53 ans)
8 etoiles
«Et toi aussi, tu pouvais être autre, tu pouvais même être quelconque et… l’accepter.»
«Tu tiens vraiment à monter à l’échelle? Et si c’est pour finir pendu?» Que dire au sujet de ce recueil: «Poteaux d'angle»? Disons tout d’abord que je ne comprends pas pourquoi ce livre est classé dans la «catégorie» poésie? En effet c’est plus un recueil de citations, d’aphorismes, de brèves, de phrases, de réflexions, de pensées, de maximes, d’apophtegmes, de...

139.
118 visites
sans couverture

Bartleby, le scribe de José Luis Munuera

critiqué par Blue Boy - (Saint-Denis - - ans)
8 etoiles
Obéir tue
Petite par la taille, grande par la force. Cette phrase pourrait parfaitement résumer la nouvelle d’Herman Melville, adaptée ici avec talent par Jose Luis Munuera. Quelle riche idée d’avoir remis en lumière l’histoire insolite de Bartleby, cet employé en apparence insignifiant, recruté par un cabinet notarial dans le quartier de Wall Street ! Sa fonction consiste à copier des titres...

140.
117 visites
sans couverture

Ne pleure pas sur la Grèce de Bruno Doucey

critiqué par La danseuse - (54 ans)
10 etoiles
Ode à la Grèce
La Grèce, un pan d'histoire, la dictature des colonels. un poète engagé, Yannis Ritsos, sa captivité. Tristesse, résilience, espoir. Et une partie bibliographique. Superbement écrit étayé de poèmes...

141.
117 visites
sans couverture

Anna Pavlova: L'incomparable de Martine Planells

critiqué par La danseuse - (54 ans)
10 etoiles
Pavlova en peinture..et pas seulement
Biographie de la grande danseuse Anna Pavlova écrite de façon assez originale. Ne peut que plaire aux passionnés de danse. Reste très abordable pour ceux qui sont un peu moins passionnés. Jolie iconographie....

142.
117 visites
sans couverture

Staccato de Leïla Zerhouni

critiqué par Kinbote - (Jumet - 62 ans)
8 etoiles
« Il faut imaginer Elisa heureuse »
Leïla ZERHOUNI raconte la naissance d’une passion s’inscrivant dans le cours d’une vie. À sept ans, Elisa tombe sous le charme du violon, son odeur, ses sons, sa douceur, assimilable, comme elle l’écrit, à du lait chaud. L’histoire suit son cours jusqu’à ce qu’un stupide accident remette, trente ans plus tard, l’objet de sa passion en question. Ce sera l’occasion pour elle...

143.
116 visites
sans couverture

Jeanne D'Arc de Jean Alexandre C Buchon, Alexandre Dumas

critiqué par Maranatha - (49 ans)
4 etoiles
Jehanne !
Ayant conservé des souvenirs de lecture passionnée du Comte de Montécristo, paradoxalement un peu moins des Trois mousquetaires, je m'attendais à du grand Dumas. Ce ne fut pas le cas, j'ai trouvé le récit assez plat, aucun lyrisme, pas de grandes envolées littéraires et pourtant Dieu sait si la vie de Jehanne s'y prête à merveille. Disons que c'est un livre assez...

144.
115 visites
sans couverture

Poussière, tome 3 de Geoffroy Monde

critiqué par Blue Boy - (Saint-Denis - - ans)
7 etoiles
Les aléas des réalités parallèles
Alors que la Terre est menacée par l’apparition des cyclopes géants venus d’Alta, la planète « jumelle », pour semer la destruction, la Reine Kiba et le professeur Nansen parviennent à échapper à leurs geôliers avec la complicité des Merles, un groupe de rebelles altiens opposés au putsch du duo belliqueux Rachel et Valeria. Leur but : briser le lien...

145.
115 visites
sans couverture

Un autre regard sur la vie de Laurence Wagner-Levkov

critiqué par Veneziano - (Paris - 43 ans)
8 etoiles
Le parcours d'une mal-voyante
Cette auteure souhaite témoigner de son parcours de mal-voyante, devenue handicapée presque en une nuit. Elle décrit son combat pour l'autonomie, dans la vie quotidienne, le monde du travail, la transmission de connaissances et savoir-faire, afin d'informer ses congénères de la marche à suivre, afin de se réadapter, d'évoluer au mieux. Cette dame a connu un parcours du combattant, comme...

146.
114 visites
sans couverture

Musique nocturne de John Connolly

critiqué par Martell - (57 ans)
7 etoiles
Des récits troublants sur la mort
Ce sont des nouvelles finement décrites ayant pour thème principal la mort et... les fantômes. La moitié du livre a un rapport avec la Grande Guerre où des centaines de milliers de jeunes hommes furent envoyés à la mort, mais il y a quelques vieux responsables militaires qui seront véritablement hantés. Puis il y a les fantômes littéraires aussi, les...

147.
113 visites
sans couverture

L'appartement du dessous de Florence Herrlemann

critiqué par Watson - (56 ans)
10 etoiles
"L'appartement du dessous" Florence Herrlemann
Auteure très talentueuse, promise (sans nul doute) à une belle et grande carrière, auteure inclassable ! Deux romans (Le festin du lézard et l’appartement du dessous) très différents, des univers tellement éloignés que l’on ne peut que saluer cette mise en danger et constater l’évidence d’une plume exceptionnelle. « L’appartement du dessous » est un roman magnifiquement écrit qui nous emmène,...

148.
113 visites
sans couverture

Goupil ou face de Lou Lubie

critiqué par Page - (Rennes - 32 ans)
10 etoiles
Attention un bipolaire peut en cacher un deuxième
Il s’agit d’une nouvelle parution d’un ouvrage sorti en 2017 chez un autre éditeur. La narratrice se dit bipolaire et précise que ce mot est synonyme de cyclothymique, ce dernier adjectif est attribué déjà en 1853 par le docteur Dubois au poète français Gérard de Nerval (qui se suicide le 26 janvier 1855). Contrairement à l’auteure, je pense que...

149.
112 visites
sans couverture

L'oiseau captif de Jasmin Darznik

critiqué par Pascale Ew. - (53 ans)
7 etoiles
Pas un conte de fée
Ce roman reprend la vie de la poétesse iranienne Forough Farrokhzad. En tant que jeune fille dans les années quarante, elle a vécu recluse chez elle et elle étouffe. Elle a arrêté ses études très tôt et est tombée amoureuse d’un cousin qu’elle arrive à voir en cachette. Elle fait des pieds et des mains pour pouvoir se marier avec...

150.
112 visites
sans couverture

Une jupe trop courte - Récits de la cuisine de Sofi Oksanen

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 53 ans)
8 etoiles
«Et les enfants font des rêves que je ne fais plus».
«Penses-tu à elle?» Penses-tu à elle encore, à propos de qui tu m’as menti? Penses-tu à elle le matin, en partageant le café avec moi? Penses-tu à elle le soir en pliant nos draps, en attendant nos invités, en faisant mariner le poisson dans notre cuisine, pendant que j’ai la main en visière devant mes yeux? Penses-tu à elle lorsque tu poses ta main à la croisée de mes reins, et...

Début Précédente Page 5 de 5