Les fiches récentes les plus visitées

Ce classement ne reprend que les critiques publiées dans les trente derniers jours.

Début Précédente Page 5 de 5

121.
87 visites
sans couverture

Leurs enfants après eux de Nicolas Mathieu

critiqué par Mimi62 - (Arras - 65 ans)
8 etoiles
Tranche de vie
La fin de l'activité sidérurgique en Lorraine a plongé la région dans une léthargie létale. Toute une génération après avoir travaillé près des laminoirs a été avalée par cette machine, a vécu une tourmente particulièrement violente, et une autre génération a vécu dans cette atmosphère, imprégnée de ce désabusement mais poussée par les rêves de leur jeunesse. Le roman évoque avec beaucoup...

122.
85 visites
sans couverture

Le rocker en pantoufles de Nadine Monfils

critiqué par Marvic - (Normandie - 60 ans)
3 etoiles
Drôle d'enquêteur
Elvis Cadillac est le sosie vieillissant et bedonnant du King. Ce qui ne l’empêche pas d’être érudit, et astucieux. Chargé de chanter pour l’inhumation d’un certain Maurice à Dives-sur-mer, il est très surpris de découvrir qu’il est seul avec une certaine Hortense le jour de la cérémonie, et encore plus quand il découvre le portrait du défunt. Ce défunt qu’il...

123.
84 visites
sans couverture

Le langage des pierres, Tome 1 : Le dit du sang de Pamela Freeman

critiqué par Goupilpm - (La Baronnie - 61 ans)
8 etoiles
Fantasy classique mais agréable à lire
Dans ce premier tome du diptyque «Le langage des pierres», l'auteure choisit tout en posant les bases de son histoire de nous faire découvrir ses trois personnages principaux en alternant chapitre par chapitre chacun des trois «Voyageurs». Les «Voyageurs», ce sont les descendants des survivants qui suite à la conquête de leur pays il y a plus d'un millénaire, et...

124.
83 visites
sans couverture

Gordini, le sorcier bien aimé de Olivier Wozniak

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 62 ans)
8 etoiles
Pour les nostalgiques des Gordinis...
La bande dessinée a l’avantage sur d’autres supports d’avoir un texte enrichi de dessins, d’images. Donc, quand une collection ou un auteur fait revivre une voiture, une marque, un constructeur, en même temps que tous les éléments historiques on a des éléments strictement visuels et c’est ce qui fait la richesse de cet album Gordini, le sorcier bien aimé, qui...

125.
82 visites
sans couverture

Metronom' - Tome 05: Habeas Mentem de Eric Corbeyran (Scénario), Grun (Dessin)

critiqué par Kabuto - (Craponne - 58 ans)
7 etoiles
Conclusion
Voilà donc la conclusion de la série. Même si cette fin ne me plait pas, il faut bien admettre que Corbeyran s’en tire très bien. Je regrette juste que quelques personnages disparaissent un peu trop vite des radars mais c’est ainsi. En résumé je trouve que Metronom’ a mis du temps à vraiment démarrer mais sa conclusion glaçante m’a séduit...

126.
80 visites
sans couverture

ADN de Yrsa Sigurdardottir

critiqué par Alma - (- ans)
8 etoiles
L'innocence brisée
La lecture d'ADN m'a secouée, perturbée, et 2 jours après l'avoir terminé, il résonne encore en moi . C'est d'abord l'horreur des trois meurtres perpétrés à l'aide d'appareils inattendus qui a retardé mon endormissement et perturbé mon sommeil . Et encore , l'auteur ne s'attarde pas trop sur le récit des atrocités commises ! Mais c'est surtout son thème...

127.
78 visites
sans couverture

Et pourquoi pas ailleurs ? de Micheline Duff

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 76 ans)
4 etoiles
Des Québécois en amour avec des Burkinabés
L’amour est plus fort que tout. Ce roman le démontre. Les chocs culturels sont loin de masquer les effluves d’Éros. On s’habitue à tout. La tolérance est sans bornes quand on aime. Ce bouquin sur l’aide internationale au Burkina Faso se transmue rapidement en roman d’amour, voire en chick lit. Tout un chacun veut aimer et être aimé. Un coopérant québécois...

128.
77 visites
sans couverture

Un fusil, une vache, un arbre et une femme de Meir Shalev

critiqué par GiLau - (Annecy - 55 ans)
8 etoiles
Histoires de famille en Israël
Belle histoire au pays d’Israël, tout y est, la nature, les sentiments, les drames et les bonheurs sur un ton d'humour distillé à merveille et une plume assurément de qualité. Belle découverte et plaisirs assurés....

129.
75 visites
sans couverture

Marie sans terre de Yves Jacob

critiqué par Bernard2 - (ARAMITS - 69 ans)
8 etoiles
Très beau roman de terroir
L'histoire mêle vérité (Marie est un personnage réel) et fiction, sans que l'on sache ce qui est une description exacte et ce qui est le fruit de l'imagination de l'auteur. Marie naît au début du XXème siècle dans la région de Bayeux. Son enfance est très dure, avec une mère alcoolique. Elle survit comme elle peut. Adolescente, elle rencontre l'amour auprès de...

130.
71 visites
sans couverture

Nouvelle d'Edenville : le Joueur de Dés de John Dy

critiqué par Mimi62 - (Arras - 65 ans)
1 etoiles
Un éditeur altruiste... ou inconscient
Une sorte d'autobiographie où le seul intérêt des différents moments est de savoir quel est celui le plus inintéressant. Rien ne retient l'attention du lecteur pas même l'écriture bien que cette dernière respecte les critères pour une lecture plutôt aisée. L'évocation du joueur de dés n'arrive qu'au-delà de la moitié du livre. On aborde alors un système alambiqué de jeux de...

131.
71 visites
sans couverture

Bad - Amour interdit de Jay Crownover

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)
5 etoiles
Noir et rose
À The Point, Shane Baxter, 23 ans, est ce qu’on appelle un « bad boy », un voyou. Un type pas facile à aimer et avec lequel il n’est pas simple non plus de sympathiser. Il vient de se taper cinq longues années de cabane et voudrait retrouver Race, le seul et unique pote sur lequel il puisse encore compter. Mais qu’est-il...

132.
71 visites
sans couverture

La légende Chrono Trigger de Rémi Lopez

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 35 ans)
9 etoiles
Classiques intemporels.
Cet ouvrage se propose de revenir sur la série vidéoludique "Chrono", notamment "Chrono Trigger" et "Chrono Cross", deux classique absolus du rpg japonais dont les bases scénaristiques sont les voyages dans le temps et entre les dimensions. Pas de surprise, le livre est excellent, on commence par les coulisses de la création des jeux, avant de revenir sur l'univers de...

133.
71 visites
sans couverture

Venise au temps de Goldoni de Françoise Decroisette

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
9 etoiles
Le rayonnement de Venise au temps de son déclin
Au XVIIIème siècle, Venise a connu un déclin de sa puissance économique, maritime, et donc politique ; pourtant, cette époque a également constitué un temps d'idéalisation de son mode de vie, à l'air très humide mais frais, aux moeurs pouvant accepter des tolérances peu pratiquées ailleurs et à un rayonnement culturel fort important. Les pièces de Goldoni ayant fort bien...

134.
70 visites
sans couverture

Honky Tonk Samouraïs de Joe R. Lansdale

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)
8 etoiles
Déjantés
Présentation de l'éditeur Hap, ancien activiste hippie et rebelle plouc autoproclamé, et Leonard, vétéran du Vietnam dur à cuire, noir, gay, républicain et addict au Dr Pepper, sont sur un banal contrat de surveillance dans l'est du Texas. Alors que la planque sans intérêt touche à sa fin, ils aperçoivent un homme qui maltraite son chien. Leonard règle l'affaire à coups...

135.
70 visites
sans couverture

Sept jours pour survivre de Nathalie Bernard

critiqué par Flo29 - (46 ans)
7 etoiles
Bien ficelé
Nita, treize ans, est kidnappée le jour même de son anniversaire. Elle va vivre les sept jours les plus horribles de sa vie. Qui lui veut du mal? Pourquoi l'a-t-on enlevée? C'est bien mené, il y a beaucoup de suspense et de moments de tension. Ca fait aussi très peur. Ce n'est pas mon genre habituel de lectures, mais je l'ai lu...

136.
70 visites
sans couverture

Cantique de la racaille de Vincent Ravalec

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 70 ans)
10 etoiles
croix de bois, croix de fer, si je mens je vais en enfer
Gaston a un plan pour gagner de l’argent, beaucoup d’argent, et net d’impôts comme il se doit. Un plan combiné avec un flic ripoux, en direct des porte-conteneurs accostant au port du Havre. Un trafic qui ne se limite pas à concurrencer DARTY mais touche aussi à quelques substances illicites, grâce à quelques associés bien placés. Gaston fait également la...

137.
67 visites
sans couverture

La menace de S. K. Tremayne

critiqué par Haas Nigen - (France - 26 ans)
6 etoiles
Un huis clos (très) angoissant où règne le doute
Résumé de la 4ème de couverture: Sur les falaises de Penwith, au sud ouest de l'Angleterre, Rachel prend ses marques dans la majestueuse demeure de son mari, David, avec l'impression d'avoir enfin trouvé sa place. Elle se réjouit de l'affection de son jeune beau-fils, Jamie, 8 ans. Elle, issue des quartiers pauvres de Londres, lui, beau et riche veuf, sont...

138.
65 visites
sans couverture

La revenue de Donatella Di pietrantonio

critiqué par Saint Jean-Baptiste - (Ottignies - 82 ans)
6 etoiles
De qui est-on l'enfant ?
Une fillette a été élevée jusqu’à l’âge de 13 ans dans une famille qui n’était pas la sienne. Un beau jour on la reconduit dans sa vraie famille et alors elle découvre une autre vie. Sa famille d’adoption était cossue ; elle était l’enfant unique, bien éduquée et très chouchoutée. Sa vraie famille est une famille nombreuse et misérable où elle est...

139.
65 visites
sans couverture

Magnifica de Maria Rosaria Valentini

critiqué par Alma - (- ans)
8 etoiles
« Parfois il suffit d'aimer pour devenir quelqu'un ou quelque chose »
C'est un beau roman, c'est une belle histoire , comme le chantait Michel Fugain, une histoire dans laquelle j'ai eu du mal à entrer puis qui m'a conquise. Le début m'a semblé déroutant, je ne trouvais pas l'ancrage précis que les premières pages apportent généralement, je me demandais où l'auteur voulait en venir . L'écriture était...

140.
65 visites
sans couverture

Du sang sur la glace, II : Soleil de nuit de Jo Nesbø

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)
7 etoiles
Fuir...
Présentation de l'éditeur Chargé de recouvrer les dettes pour un puissant trafiquant de drogue d’Oslo, Jon Hansen succombe un jour à la tentation et dérobe l’argent qu’il était supposé collecter, dans l’espoir de sauver sa famille. En vain. Pour échapper à ses poursuivants, il trouve refuge dans un village de pêcheurs du Finnmark, à l’extrême nord de la Norvège. Dans cette...

141.
61 visites
sans couverture

Roissy de Tiffany Tavernier

critiqué par Papyrus - (Montperreux - 58 ans)
8 etoiles
Comme un scénario
Surtout, ne pas cesser de bouger, ne pas rester assise, changer de terminal, de vêtements, de coiffure, de valise même, se rendre invisible par le mouvement permanent, ne pas être repérée par les nombreux agents de sécurité et les non moins nombreuses caméras de surveillance. C’est ainsi que l’aéroport de Roissy, immense plateforme de transit, peut devenir un lieu où...

142.
56 visites
sans couverture

L'Illusion poétique de Ananda Devi Nirsimloo

critiqué par GiLau - (Annecy - 55 ans)
8 etoiles
Bonheurs et tragédies
Quelle belle découverte ! "Cette nuit-là, on n'entendit plus les étoiles". Tout est dit. Dans ces trois nouvelles, j'ai ressenti la force de la poésie au service de la vie intense. Quelle belle écriture qui nous comble même aux moments les plus impitoyables de l’existence....

143.
39 visites
sans couverture

Les 100 mots des bobos de Thomas Legrand, Laure Watrin

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
9 etoiles
Une catégorie sociale difficile à cerner
Progressistes, assez franchement à gauche, héritiers de Mai 1968, les bobos ne restent pas aussi homogènes qu'ils en ont l'air. Une clarification s'impose donc, des nuances également. C'est pourquoi ce bréviaire synthétique est conçu, suite à un livre écrit par les deux auteurs. Il s'ensuit que la lectrice et le lecteur y apprennent qu'ils mangent souvent végétarien, voire Véga, apprécient...

144.
38 visites
sans couverture

Qu'est-ce que le populisme ?: Définir enfin la menace de Jan-Werner Müller

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
10 etoiles
Comprendre le phénomène et le combattre
Le populisme représente un ensemble de postures politiques critiquant la démocratie, au moins ses élites non représentatives, souvent corrompues, au moins aux yeux de ceux qui défendent ces visions des choses et qui ne reconnaissent la citoyenneté de leur pays qu'à une partie déterminée de sa population. A partir de là, les différentes formes du populisme divergent, et il reste...

145.
17 visites
sans couverture

Cerveau. L'Expo neuroludique de la Cité des Sciences et de l'Industrie de Auteur inconnu

critiqué par Colen8 - (77 ans)
9 etoiles
Vraie merveille
Voir, se mouvoir sont des fonctions élémentaires du cerveau communes au règne animal. Le propre de l’homme commence à se manifester dans son énorme capacité à apprendre doublée du sens des quantités déjà présents chez le nouveau-né. La scolarité, en particulier la lecture, l’écriture, la grammaire, le calcul renforcent ces aptitudes qui conduiront à la prise de décision après la...

Début Précédente Page 5 de 5