Les fiches récentes les plus visitées

Ce classement ne reprend que les critiques publiées dans les trente derniers jours.


61.
197 visites
sans couverture

Le pays sous le vent de Grazia Deledda

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 50 ans)
8 etoiles
«Et je brûlais du désir de le rencontrer de nouveau, un jour, pour le faire souffrir.»
Nina est une jeune fille de dix-sept ans, éprise de liberté et amoureuse de la lecture, elle grandit dans une famille modeste du centre de la Sardaigne. Pour arrondir leurs fins de mois, ses parents louent d’ailleurs régulièrement une chambre à des hôtes de passage. Parmi ceux-ci un notaire, ami de la famille dont le fils Gabriele suit des études...

62.
197 visites
sans couverture

Un obus dans le coeur de Wajdi Mouawad

critiqué par Gregory mion - (35 ans)
10 etoiles
Maman, maman...
Voici un beau et fort monologue qui aboie une rage intestine : la douleur de perdre une mère, l’envie de tout casser quand on apprend à connaître la pâte si visqueuse de l’irréversibilité. On pense immédiatement à Barthes et à Cohen, deux inconsolables qui ont fait ce qu’ils ont pu pour ne pas sombrer tout de suite dans le tombeau...

63.
196 visites
sans couverture

Femmes de rêve, bananes et framboises de Simonetta Greggio

critiqué par Eric Eliès - (43 ans)
5 etoiles
Un recueil sans cohérence, d'où émerge une nouvelle sur la mafia sicilienne
Ce recueil de sept nouvelles surprend par la diversité de tons et d’ambiances, qui ne transparaît pas dans la légèreté du titre et la présentation du 4ème de couverture qui évoque une suite de variations sur le sentiment amoureux. Plusieurs nouvelles parlent effectivement d’amour et de ruptures (avec plus ou moins de légèreté mais aussi avec beaucoup de larmes…) ;...

64.
195 visites
sans couverture

Agatha Raisin enquête 9 - Sale temps pour les sorcières: Mystère et boule de cristal... de M.C. Beaton

critiqué par Coper - (34 ans)
10 etoiles
Agatha et les socières...
Nouveau tome des aventures d'Agatha, bien meilleur que les deux tomes précédents. Suite à sa dernière aventure et pour "essayer" d'oublier James ou créer un effet de manque, Agatha part se réfugier dans le Worcestershire (au nord des Cotswolds) dans un petit hôtel... Présentation de l'éditeur (attention spoil des précédents tomes) : "Traumatisée après qu'une coiffeuse rancunière l'a shampouinée à la crème dépilatoire,...

65.
195 visites
sans couverture

Platinum end Vol.1 de Tsugumi Ōba (Scénario), Takeshi Obata (Dessin)

critiqué par Coper - (34 ans)
9 etoiles
Bon manga
Présentation de l'éditeur "Mirai, un jeune homme qui a perdu tout espoir en la vie, décide de se suicider en se jetant du haut d’un building. Mais juste avant qu’il ne touche le sol, un ange, appelé Nasse, le rattrape au vol et lui sauve la vie. Elle lui offre alors la possibilité d’obtenir de puissants pouvoirs, promesses d’une vie meilleure…...

66.
194 visites
sans couverture

Les amitiés particulières de Roger Peyrefitte

critiqué par Catinus - (Liège - 66 ans)
8 etoiles
Sulfureux
En lisant ce long roman, on a l’impression que l’histoire se déroule à une époque située à des années-lumière de nous alors que l’auteur situe son récit dans les années 1920, soit il y a à peine une centaine d’années. Il est vrai que nous sommes plongés dans un collège religieux d’un rigorisme extrême, destiné à forger le caractère d’enfants...

67.
194 visites
sans couverture

Courtisane de Muneera Swar

critiqué par Débézed - (Besançon - 70 ans)
6 etoiles
Amours noires à Bahrein
Lors du dernier Salon du livre de Paris, j’ai constaté que le Qatar attribuait chaque année des prix littéraire à des auteurs arabophones, dont un à un auteur d’un roman. C’est à cette occasion que j’ai découvert ce livre de cette jeune Bahreïnie et que j’ai décidé de l’acquérir. Muneera Swar, pure arabe d’origine, confie sa plume à Courtisane, le...

68.
193 visites
sans couverture

La Disparition de Stephanie Mailer de Joël Dicker

critiqué par AmaranthMimo - (27 ans)
8 etoiles
Un festival de théâtre peu ordinaire
Présentation de l'éditeur " 30 juillet 1994. Orphea, petite station balnéaire tranquille des Hamptons dans l’État de New York, est bouleversée par un effroyable fait divers: le maire de la ville et sa famille sont assassinés chez eux, ainsi qu’une passante, témoin des meurtres. L’enquête, confiée à la police d’État, est menée par un duo de jeunes policiers, Jesse Rosenberg et Derek...

69.
192 visites
sans couverture

Foujita - Peindre dans les années folles de Collectif

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
8 etoiles
Un Japonais dans le Paris foisonnant des années 1920
S'il fut une mode extrême-orientale dans l'art occidental au début du XXème siècle, comme en témoigna l'existence du mouvement des Nabis, l'inverse fut également vrai, notamment avec l'effervescence de l'impressionnisme et de la bousculade de la recherche de nouveaux mouvements et styles picturaux. Ce fut également la vie foisonnante du Paris des Années folles, en sus de cette recherche perpétuelle...

70.
192 visites
sans couverture

L'héritage des espions de John Le Carré

critiqué par Tanneguy - (Paris - 78 ans)
10 etoiles
En forme de testament ?
Peter Guillam jouit de sa retraite des services d'espionnage de Sa Majesté. Les lecteurs fidèles se rappelleront qu'il fut un proche de George Smiley lors des affaires de la guerre froide en ex-RDA. Il en est de même de nombreux personnages de ce roman Peter Guillam est franco-britannique; sa mère française son père sujet britannique et la convocation qu'il reçoit...

71.
190 visites
sans couverture

La fin des idoles de Nicolas Gaudemet

critiqué par CHALOT - (70 ans)
7 etoiles
roman d'anticipation !
« La fin des idoles » Roman de Nicolas Gaudemet 474 pages Janvier 2018 Roman déroutant L’auteur réalise ici sa première œuvre écrite. Ce roman m’a dérouté, ce qui ne signifie pas que le sujet serait inintéressant et que l’écriture serait sans talent, loin de là. Il n’y a pas dans cette lutte entre la neuroscience et la psychanalyse freudienne, un seul personnage central sympathique. Chaque camp veut gagner...

72.
190 visites
sans couverture

Gandorr et la Quête d'Immortalité de Jérome Smiel

critiqué par Jeromesmiel - (saissac - 28 ans)
10 etoiles
Tome 3 de la Saga Gandorr
Bonjour ! Le Tome 3 de la Saga Gandorr "Gandorr et la Quête d'Immortalité" (601 pages) est maintenant disponible à la vente : Sur Amazon : Numérique Kindle : https://www.amazon.fr/dp/B07BGF662D Broché : https://www.amazon.fr/dp/1980553157 Pour une meilleure qualité en imprimerie en ligne à la demande, TheBookEdition.com : https://www.thebookedition.com/…/gandorr-et-la-quete-d-immo… Résumé : La loi du hasard de survivre ou de périr... Chaque porte ouverte peut réserver des surprises salutaires ou...

73.
189 visites
sans couverture

La tristesse cosmique de Jean Portante

critiqué par Débézed - (Besançon - 70 ans)
8 etoiles
Changement d'axe
« Voici le livre de la réorientation de l’écriture », dit le poète, de la réorientation de son écriture, dans un « avant-dire » en forme d’avant-propos, il situe ce recueil dans le temps est dans son œuvre. Il vient après un long travail destiné à dire des choses du nord avec des respirations du sud. Jean Portante a des...

74.
187 visites
sans couverture

Revue ESPRIT N° 440 - Nous, l'Europe et les autres de Collectif

critiqué par Colen8 - (76 ans)
7 etoiles
Réflexions sur l’Europe
Ces crises à répétition vécues par des Européens ballotés dans la mondialisation, qui suscitent chez eux inquiétudes et tentatives de replis nationalistes, se traduisent doublement : du côté des peuples attachés malgré tout à l’Union Européenne par un rejet grandissant des institutions supposées leur garantir prospérité et stabilité après tant de siècles de conflits dévastateurs, du côté des Etats par...

75.
187 visites
sans couverture

Agatha Raisin enquête 10 - Panique au manoir: Quand le conte de fées vire au cauchemar... de M.C. Beaton

critiqué par Coper - (34 ans)
10 etoiles
Les fées de Fryfam...
Attention spoil (léger) des tomes précédents : Agatha, suite aux dires d'une diseuse de bonne aventure (voir tome précédent) part dans le Norfolk chercher l'amour et oublier James une fois pour toute. Elle s'installe dans une petite ville dans ce comté de légendes... des phénomènes étranges se passent (des fées qui volent des objets anodins, ...) jusqu'au meurtre du châtelain du...

76.
186 visites
sans couverture

Tintoret - Naissance d'un génie - Album de l'exposition de Collectif

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
8 etoiles
Un artiste important de Venise au 16ème siècle - exposition
Le Tintoret, homme du peuple et fils de teinturier, d'où son surnom Tintoretto est tiré, fut l'un des disciples de Tiziano, le Titien, et se répartirent ainsi à eux sur deux siècles, les XVème et XVIème, les Quattrocento et Cinquecento, soit les deux de la Renaissance italienne qui a donc commencé cent ans plus tôt qu'en France. Avec Veronese et...

77.
186 visites
sans couverture

Une nuit à Rome - tome 3 de Jim

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 48 ans)
8 etoiles
Une suite réussie
J'avais aimé les deux premiers volumes et c'est avec une certaine surprise que j'ai découvert il y a quelque temps que Jim travaillait sur un nouveau diptyque . Fallait-il vraiment donner suite à cette aventure romaine entre Marie et Raphaël, publiée avec un certain succès de librairie il y a 6 ans? Pourtant, Jim fait le pari, risqué, de renouer avec...

78.
185 visites
sans couverture

Les détectives de l'impossible de Patrick Pesnot

critiqué par Colen8 - (76 ans)
7 etoiles
Preuves en l’absence d’aveux
Des affaires célèbres de tueurs ou supposés tels comme Christian Ranucci (1974), Ravachol (1892), Khaled Kelkal (1995), Sacco et Vanzetti (1919 Etats-Unis), Simone Weber (1995), Guy Georges (1982-1997) ponctuent cette histoire de la criminalistique, dont elles montrent les balbutiements et les échecs mais aussi les indiscutables réussites au fil du temps. Avant les empreintes génétiques qui doivent beaucoup au...

79.
184 visites
sans couverture

Jeanne d'Arc. Le procès de Rouen de Auteur inconnu

critiqué par Hexagone - (47 ans)
9 etoiles
Messire Dieu premier servi
A l'aube des fêtes Johanniques d'Orléans, Jeanne fait encore couler beaucoup d'encre cela après des siècles depuis sa mort. L'auteur propose ici une démarche intéressante qui est de reprendre le procès de Jeanne et de le commenter. Son regard d'avocat et de chrétien, clairement affiché, ne permet pas une totale objectivité quand il commente les questions et réponses. Ceci dit cela ne perturbe...

80.
184 visites
sans couverture

Pâques, fête de la joie de Armand Robin

critiqué par Eric Eliès - (43 ans)
9 etoiles
Une poésie fervente et inspirée, invitant à la fraternité
Petit commentaire de circonstance en ce dimanche pascal avec cette plaquette écrite par Armand Robin pour célébrer, avec un accompagnement musical, les fêtes de Pâques de l’année 1943… L’idée d’André-Charles Gervais (qui a rédigé une courte préface pour la présente édition) était de proposer une série d’émissions radiophoniques capables, au-delà de leur teneur liturgique, d’adresser à la jeunesse des messages...

81.
184 visites
sans couverture

Versailles. Verités et légendes de Jean-François Solnon

critiqué par Albator76 - (41 ans)
10 etoiles
Passionnant
À travers des petits chapitres, l'auteur démonte les légendes sur la vie à Versailles. On apprend beaucoup de choses....

82.
183 visites
sans couverture

La reine au Moyen-Âge : Le pouvoir au féminin XIVe-XVe siècle de Murielle Gaude-Ferragu

critiqué par Colen8 - (76 ans)
7 etoiles
« Dames de cœur »
Point de portraits ni de biographies des épouses de rois dans cette étude sur le Moyen Âge finissant qui en voit défiler une vingtaine. Peu d’entre elles ont été retenues pour leur contribution à l’Histoire : Isabeau de Bavière épouse de Charles VI « absent » autrement dit fou à maintes reprises, Anne de Bretagne épouse de deux rois successifs...

83.
182 visites
sans couverture

Considérations sur l'assassinat de Gérard Lebovici de Guy Debord

critiqué par Eric Eliès - (43 ans)
9 etoiles
Un témoignage sur Gérard Lebovici, éditeur et producteur de cinéma, dont l'assassinat n'a jamais élucidé
Quand j’ai commencé la lecture de ce livre, je connaissais à peine le nom de Gérard Lebovici, qui connut ses heures de gloire dans les années 70/80 en tant que producteur de cinéma, et j’étais avant tout désireux de lire Guy Debord, dont j’avoue que l’aura me fascine. Sa dénonciation intransigeante des ressorts de la société contemporaine et sa volonté...

84.
181 visites
sans couverture

Booming de Mika Biermann

critiqué par Feint - (54 ans)
10 etoiles
Temps variable sur Booming
Mika Biermann (c’est notamment le récent auteur de Mikki et le village miniature) a écrit un roman où il est question du temps qui s’arrête, ralentit ou même retourne en arrière, selon par exemple qu’on est du pays ou qu’on arrive d’ailleurs ; et tout cela avec une rigueur quasi scientifique : impossible d’agir sur un monde au temps arrêté...

85.
181 visites
sans couverture

Les ombres qui attendent de Carlene Thompson

critiqué par Goupilpm - (La Baronnie - 61 ans)
5 etoiles
Trop de répétitions et de romance
Après un prologue où l'on assiste au meurtre de Gretchen, le récit fait un bond dans le temps et l'on se retrouve quatre ans et demi plus tard à assister à une tentative de meurtre sur la personne de Marissa Gray, une journaliste revenue au pays et meilleure amie de la précédente victime. Lors de sa déposition, la police, dirigée par...

86.
180 visites
sans couverture

11 juin de Matthieu Biasotto

critiqué par Ayor - (45 ans)
9 etoiles
Encore une grosse claque !
Encore une magnifique claque littéraire de la part de Matthieu Biasotto, cet auteur de grand talent au style reconnaissable et empreint d’une palette d’émotions extraordinaire. L’évènement déclencheur de ce roman est une fois de plus des plus dramatiques, et le récit à l’excellent suspense et la fin totalement inattendue s’avère terriblement addictif. Quant aux personnages, peu nombreux et crédibles, ils...

87.
180 visites
sans couverture

La phrase complexe. De l'analyse logique à l'analyse structurale de Frédéric Calas, Anne-Marie Garagnon

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
8 etoiles
Les propositions relatives, infinitives et participiales : usage et morphologie
Les phrases de deux propositions, voire plus, répondent à des catégories, relevant d'une classification par usage, toute la série des compléments circonstanciels donnant lieu à des propositions relatives, notamment. Chaque proposition subordonnée est régie par une structure propre, une morphologie grammaticale, qui répond ou non aux critères d'effacement ou de déplaçabilité. Pour chaque type, le locuteur et l'auteur doivent savoir...

88.
178 visites
sans couverture

La saga des Forsyte / Le propriétaire de John Galsworthy

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)
8 etoiles
Saga victorienne
Le 15 juin 1886, la famille Forsyte, roturiers enrichis dans les affaires, est réunie dans la maison de son chef, le vieux Jolyon pour y célébrer les fiançailles de June, sa petite-fille, avec Philip Bosinney, architecte fantasque et désargenté. Autant dire une mésalliance. Pour être certain que le fiancé sera capable de subvenir aux besoins de sa future femme, Jolyon...

89.
178 visites
sans couverture

Les vichysto-résistants de Bénédicte Vergez-Chaignon

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
9 etoiles
Le passage troublant d'un idéal à l'autre
Cette catégorie d'acteurs de l'histoire française a été théorisée et ainsi dénommée à partir de la fin des années 1990, alors que le Président de la République vieillissant de l'époque, finissant péniblement son second septennat, état remis en cause, au crépuscule de sa vie et à l'extrême fin de son mandat, pour sa participation au régime de Vichy, au début...

90.
178 visites
sans couverture

La Guerre des Lulus, Tome 5 : 1918 : Le der des ders de Régis Hautière (Scénario), Hardoc (Dessin)

critiqué par Blue Boy - (Saint-Denis - - ans)
8 etoiles
Les Lulus, entre les « gentils » et les « méchants »…
1918. Alors que la Première guerre mondiale fait rage, les Lulus tentent de survivre en zone occupée. Enrôlés malgré eux par les Gentils hommes, une société secrète de résistants, les quatre orphelins vont devoir se séparer pour la première fois depuis qu’ils se connaissent. Et peut-être pour plus longtemps qu’ils ne l’imaginent… Luce étant restée auprès de sa grand-mère en Belgique,...