Littérature => Nouvelles (809 livres critiqués)


Page 1 de 17 Suivante Fin

couverture

Nos coeurs torréfiés de Nathalie Théocharidès

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 78 ans)

Ô femme, que vis-tu ?

7 etoiles
Nathalie Théocharidès est une Québécoise née à Montréal. Son carquois compte plusieurs flèches. Elle les décoche vers de nombreuses cibles dont celle de l'écriture. En 2020, elle franchit l'enceinte de la littérature avec un recueil de nouvelles qui circonscrit l'univers de la femme. Qui sont ces femmes? L'auteure en a répertorié plusieurs modèles. Contrairement à...

couverture

La métamorphose suivi de Dans la colonie pénitentiaire de Franz Kafka

critiqué par Colen8 - (78 ans)

Vivre l’horreur

6 etoiles
La première de ces deux nouvelles peut être comprise symboliquement selon l’âge et les circonstances. Par exemple la conscience du handicap pour qui se réveille après un grave accident, la pathologie orpheline qui après avoir envahi le corps et l’esprit fait perdre tout espoir de rétablissement à son porteur, la vieillesse tout simplement qui n’est...

couverture

Faits divers de la Terre et du Ciel de Silvina Ocampo

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 71 ans)

de la magie dans l'air...

10 etoiles
Un recueil de vingt-six nouvelles, d’inégale longueur, abordant toutes les facettes du fantastique dans le quotidien. Un galop d’essai du "réalisme fantastique", qui fit les beaux jours de la littérature latino-américaine dans les années 1960. On est ici plus proche du surréalisme, plongeant dans un univers décalé, aux contours inhabituels, où passé, présent et futur...

couverture

Les noces de porcelaine de Patrick Boutin, Simon Deshusses (Dessin)

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)

En texte et en image

7 etoiles
C’est la quatrième fois en une période relativement brève que je lis et commente une œuvre de Patrick Boutin, j’ai donc eu tout le loisir d’apprécier sa virtuosité langagière, sa profonde connaissance du vocabulaire français que tant de personnes oublient beaucoup trop vite, sa créativité pour inventer des jeux de mots, calembours, aphorismes, allitérations et...

couverture

Les coquillages de M Charbe de Émile Zola

critiqué par Numanuma - (Tours - 47 ans)

Un Zola plus leger qu'à l'accoutumée

5 etoiles
Je l’avais déjà repéré ce bouquin, il y a quelques mois, pour deux raisons : d’abord grâce à sa couverture rayée violet et blanc qui rappelle les cabines sur les plages de Normandie au début du siècle, et puis parce que Zola ! Oui, il s’agit d’un court récit de Zola, une sorte de repos au bord...

couverture

Trajectoire de Richard Russo

critiqué par Sundernono - (Nice - 37 ans)

Un recueil de nouvelles d'une grande justesse

8 etoiles
Trajectoire est le dernier né de l'imagination fertile de Richard Russo, écrivain américain dont le talent fut récompensé par le prix Pullitzer 2002 pour le déclin de l'empire Whiting. Petite surprise, tant ce dernier nous a habitué à de conséquents romans, il s'agit ce coup-ci d'un recueil de quatre nouvelles, à l'image du phare...

couverture

Le dernier chameau et autres histoires de Fellag

critiqué par Tistou - (64 ans)

Cinq nouvelles

6 etoiles
Cinq nouvelles décousues peinant à donner une unité au recueil. Très disparates, depuis la tendresse nostalgique (<i> Un coing en hiver</i> à la violence la plus inouïe <i>Rentrée des classes</i>, en passant par ce qui semble être plutôt la retranscription d’un spectacle ( ?) <i>Le dernier chameau</i>. Evidemment, quand on se lance dans la lecture du...

couverture

Avant la nuit de Pete Fromm

critiqué par Tistou - (64 ans)

10 nouvelles

10 etoiles
10 nouvelles de qualités égales et qui présentent une belle cohérence. Un fil rouge, curieusement pas mis en exergue dans la quatrième de couverture, c’est la pêche. La pêche en eau douce mais pas n’importe quelle pêche, celle qui est manifestement considérée comme la reine des pêches, au moins par Pete Fromm (mais manifestement pas...

couverture

Miroir, miroir de Patrick Boutin, Pascal Dandois (Dessin)

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)

L'envers du décor

7 etoiles
Adepte de la forme courte, et même très courte, Patrick Boutin figure déjà parmi les auteurs que j’ai eu le plaisir de lire et de commenter : à travers un recueil d’aphorismes, Le fruit des fendus, édité par Le Cactus inébranlable éditions, et une nouvelle, Furfur, éditée chez Lamiroy. Dans le présent recueil qui comporte...

couverture

La fenêtre de Agatha Storme

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)

Madeleine elle aime tant ça

8 etoiles
Un soir d’orage, elle s’était arrêtée devant une maison grande comme un paquebot pour s’abriter en attendant que le plus fort de la tempête s’affale sur la ville. Elle avait remarqué que la maison était à vendre, le propriétaire la lui avait fait visiter. Une ombre aperçue dans la maison voisine, l’intrigua tant que, quand...

couverture

Météo marine de Fabienne Rivayran

critiqué par Nathafi - (SAINT-SOUPLET - 53 ans)

Le tourbillon de la vie

8 etoiles
"Météo Marine" est une nouvelle, un petit format proposé par Jacques Flament Editions, dans sa collection Côté court. C'est l'histoire de Lisa et Pierre, deux personnes esseulées qui se trouvent voisines, quelque part dans le sud ouest, région qu'ils ont choisie tous les deux pour fuir... Fuir leur histoire, une vie compliquée, cruelle. Et ces deux...

couverture

Protection Rapprochee de Lorenzo Cecchi

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)

La vie au Pays noir

7 etoiles
Avec ce recueil de nouvelles, Lorenzo Cecchi raconte son pays, le Pays Noir comme le charbon que ces ancêtres italiens, avec une cohorte de compatriotes, sont venus extraire du sous-sol de ce bout de Belgique. Ce minerai noir qui fit si longtemps la fortune de cette région avant que le filons se tarissent et que...

couverture

Le Village des valeurs perdues de François Léveillée

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 78 ans)

Monde des valeurs

7 etoiles
Ces nouvelles passent en revue le monde des valeurs : les idoles, la justice, les divorces, l'Église et ses voleurs du temple. Pour indiquer ce qu'est devenue notre société. l'auteur a choisi comme titre le nom d'une chaîne de friperies américaine (Le Village des valeurs) établie au Québec. Avec cet humoriste très populaire, on...

couverture

Le promeneur d'Alep de Niroz Malek

critiqué par Darius - (Bruxelles - - ans)

Alep sous les bombes

9 etoiles
Niroz Malek vit en Syrie. Il n’a pas envie de quitter son pays malgré les bombes et les arrestations arbitraires car il aime Alep, sa ville. Alors, il écrit des nouvelles. En ces temps de coronavirus, où nous sommes confinés la maison, c’est le livre idéal pour savoir comment vivre sans sortir de chez...

couverture

D'un rectangle de lumière à un autre de Pascal Gouriou

critiqué par Colen8 - (78 ans)

Incursions au-delà du réel

7 etoiles
Onze nouvelles sous un titre énigmatique au premier abord composent ce recueil promu par un éditeur soucieux pour le bien de la création littéraire de publier des auteurs jeunes ou oubliés. Laissez-vous surprendre par le mystère de « La Cité Bleue », par l’enquête à suspense et pour finir tragique de « Le Blouson »,...

couverture

Assis! de Jo Hubert, Robert Varlez (Dessin)

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)

Ecrire assis un texte qui tient debout

7 etoiles
Dans l’avant-propos on dit « Elle n’est plus toute jeune … Elle est même franchement vieille, depuis, … ». Bien que ne connaissant pas personnellement cette auteure, je doute un peu de cette affirmation pour la simple et bonne raison que, si mes information sont justes, elle est encore plus jeune que moi, de peu...

couverture

Un Cas de Somnambulisme de Capuana Luigi

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)

Prémonition

8 etoiles
Pour son opus N° 83 de Bruxelles se conte, Maelström a eu l’excellente idée de publier cette nouvelle du grand écrivain sicilien Luigi Capuana qui vécut entre 1839 et 1915. Il était l’un des théoriciens du vérisme italien, héritier des grands auteurs français Balzac, Zola, Maupassant, … et à son tour il a influencé deux...

couverture

La belle-mère combustible de Daniel Bastié

critiqué par Neige - (31 ans)

La belle-mère combustible

9 etoiles
Le jour de notre mariage, ma belle-mère a exigé d’avoir son propre coiffeur et maquilleur ainsi qu’une pièce pour pouvoir se changer et porter différentes tenues le jour J. Lorsqu’on lui a expliqué que ce n’était pas possible, elle a fait une crise et m’a hurlé que je gâchais SON grand jour. Une véritable terreur....

couverture

La Vie dangereuse de Blaise Cendrars

critiqué par Tistou - (64 ans)

5 Récits

7 etoiles
Recueil à part, <i> »La vie dangereuse est composée de cinq récits dans lesquels se mêlent les souvenirs de l’auteur, des bribes d’enquêtes journalistiques menées à travers le monde, Amérique du Sud, Antarctique … des réflexions en forme d’essais. »</i>. Le récit le plus fort est incontestablement le second ; « J’ai saigné ». Assez clairement...

couverture

Vertige ! de Philippe Remy-Wilkin

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)

Quand tout s'emmêle !

8 etoiles
Maelström a eu la belle idée de confier à des écrivains le soin de raconter Bruxelles autrement dans une collection intitulée : « Bruxelles se conte ». Philippe Remy-Wilkin a eu pour mission de rédiger l’opus 81 qu’il a intitulé « Vertige ! ». il a choisi de raconter le musée d’art africain de Tervueren...

couverture

Dormir sans tête de David Clerson

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 78 ans)

L'Humanité à la dérive

7 etoiles
Dans ce recueil de nouvelles, David Clerson nous livre sa vision du monde avec une plume sérieuse qui évite les québécismes. Sa rectitude linguistique donne du poids à son discours, qui se veut une illustration de la société d’aujourd’hui. L’auteur ne simplifie pas la tâche du lecteur. Il englobe sa perception dans un monde surréaliste...

couverture

Un thé bien fort et trois tasses de Lygia Fagundes Telles

critiqué par SpaceCadet - (Ici ou Là - - ans)

Perles brésiliennes

8 etoiles
Publié pour la première fois au Brésil en 1970, ‘Un thé bien fort et trois tasses’ réunit dix-sept nouvelles, dont la plupart ayant été conçues entre 1958 et 1969, s’inscrivent, quoique de façon modérée, dans le courant moderniste de l’après-guerre. Essentiellement, à travers diverses situations plutôt usuelles, ces nouvelles examinent une facette, un aspect, un...

couverture

Le Rêve du Père Riou et autres histoires d'écoles heureuses de Benoit Castillon du Perron, Michel Castillon du Perron

critiqué par Nordester - (64 ans)

Au pays de l'école heureuse

9 etoiles
Soyons honnêtes. Pour la plupart d'entre nous, que signifia l'école, sinon une nécessaire mais pénible contrainte... d'où l'on se tira, enfin ! auréolé d'un diplôme ! Quant aux autres, hélas trop nombreux, et dont la littérature s'est cent fois fait l'écho, il s'agit plus d'un véritable enfer, qu'ils quittèrent estropiés à vie. Mais ici, le "grand...

couverture

La structure de la bulle de savon de Lygia Fagundes Telles

critiqué par SpaceCadet - (Ici ou Là - - ans)

Une belle découverte

7 etoiles
Inconnue de moi jusqu'ici, c'est avec ce recueil de nouvelles originalement publié en 1978, que j'ai abordé l'oeuvre de cette grande dame de la littérature brésilienne. 'La Structure de la bulle de savon' est composé de neuf récits, neuf histoires exhibant un tel caractère d'authenticité que je ne serais pas surpris d'apprendre qu’ils aient pu...

couverture

Abitibi Montréal de Claude Boulianne, Alexandre Castonguay, Gabrielle Izagouirré-Falardeau, Joséane Toulouse

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 78 ans)

Hommage à l'Abitibi

6 etoiles
L’Abitibi est une région située à 650 km au nord de Montréal. En hiver, i fa frette (c’est froid) à faire fendre les clous des charpentes. Ce n’est pas une raison pour ne pas aimer sa contrée, qui s’est développée autour d’un lac profond qui se nomme abitibi en algonquin. Les auteurs de ce recueil...

couverture

La ménagerie de papier de Ken Liu

critiqué par Ludmilla - (Chaville - 64 ans)

De bonnes nouvelles

9 etoiles
Inégal, comme souvent avec des nouvelles. 19 nouvelles très différentes (science-fiction, fantastique, policier,..) avec des thèmes récurrents : humanité, mémoire, immortalité, transhumanisme Même si toutes les nouvelles ne m’ont pas intéressée, certaines ont, pour moi, plus que justifié la lecture de ce livre : - Renaissance : relations avec des extra-terrestres, mémoire (qui, ici, peut être modifié) - Faits pour être...

couverture

Cartes postales de Grèce de Victoria Hislop

critiqué par Ardeo - (Flémalle - 72 ans)

Pauvre et belle Grèce

7 etoiles
J’avais déjà lu « L’île des oubliés » de la même auteure et j’en avais gardé un bon souvenir. Ce roman-ci a failli me déplaire à cause de son côté un peu artificiel puis trop systématique dans sa forme. La narratrice nous fait d’abord part d’un fait qui va orienter tout le roman : elle reçoit...

couverture

Ejo de Beata Umubyeyi Mairesse

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 67 ans)

Des vies de femmes, réaliste sans sensiblerie

7 etoiles
Ni essai historique sur le Rwanda, ni témoignage direct, j'ai toutefois placé cet ouvrage dans la rubrique nouvelles mais également histoire car il est une forme de témoignage du vécu de femmes traversant ces épreuves. Si l'auteur ne rapporte pas spécifiquement sa vie, il est indéniable que toutes ces nouvelles font appel à des personnes...

couverture

Les Mondes de Magnus Ridolph de Jack Vance

critiqué par Kostog - (48 ans)

Le bonze pratique l’altruisme

4 etoiles
Les mondes de Magnus Ridolph, est une suite de cinq nouvelles dans lesquelles le lecteur suit Magnus Ridolph, un détective interplanétaire qui mène enquêtes et missions à la recherche de créatures fauteuses de troubles, de profiteurs peu scrupuleux et d‘assassins. Notre détective à la barbe blanche et aux capacités de réflexion logique acérées passe d’une...

couverture

A la maison des pauvres de Isaac Bashevis Singer

critiqué par Catinus - (Liège - 69 ans)

Très déçu

6 etoiles
Deux nouvelles : « A la maison des pauvres » et « Gimpel le naïf ». Je n’ai pas accroché du tout à ces récits trop misérabilistes qui se déroulent dans le milieu juif. ...

couverture

Putain de Pays noir de Carine-Laure Desguin

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)

Il pleuvait des droles d'oiseaux

7 etoiles
Carine-Laure Desguin, la Carolorégienne aux multiples talents littéraires a encore testé une nouvelle forme d’expression en publiant une nouvelle noire, noire, bien noire, au moins aussi noire que le pays qu’elle évoque, quand il produisait du charbon en abondance et noircissait aussi bien le paysage, que les villes et les cités et même les habitants...

couverture

Le destin d'une tasse sans anse de Heinrich Böll

critiqué par Tistou - (64 ans)

18 nouvelles

6 etoiles
Dix-huit nouvelles dans ce recueil qui présente la particularité de couvrir 30 ans d’écriture de nouvelles, de 1950 à 1980. Elles sont présentées dans l’ordre chronologique si bien que la lecture des dix-huit nouvelles dans l’ordre permet de se rendre compte de l’évolution de la pensée et des thèmes à Heinrich Böll. Pour autant, la qualité...

couverture

Le cœur en Lesse de Aurélien Dony

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)

Mon pays bien aimé

8 etoiles
J’ai lu bien des auteurs qui racontent avec un réel amour, une certaine affection et même une pointe de chauvinisme, leur pays natal, la terre qui colle sous leurs semelles, les premières sensations qu’ils ont éprouvées mais, je crois que c’est la première fois que je lis les mots d’un auteur aussi jeune communiant en...

couverture

Les Jours Rouges de Ben Arès

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)

Vivre à Madagascar

7 etoiles
Dans la région de Tolaria, à Madagascar, où il réside, Ben Arès a écrit ce recueil de nouvelles qui raconte l’histoire de cette région où les jours sont rouges comme le rouge de la latérite. C’est aussi l’histoire du clan des « Mahafaly, les Bienheureux, les Réjouis venus de l’extrême sud » de l’île, le...

couverture

La chambre 3 de Evelyne Wilwerth

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)

Vivre ses rêves

8 etoiles
Nadège, un nom qu’elle n’aime pas, pas plus qu’elle ne s’aime elle-même. Elle n’est plus toute jeune, elle a l’âge d’avoir des cheveux poivre et sel, l’âge de souffrir de courbatures quand elle termine le boulot qu’elle n’aime pas, un travail qui la dévalorise, l’humilie. Elle fait le ménage dans un cinéma pornographique pour gagner...

couverture

Deux personnes seules au monde de Yōñ-Ha Kim

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)

Machiavéliques !

8 etoiles
Kim Young-ha est l’une de mes portes d’entrées dans la littérature coréenne moderne, avant de le découvrir, j’avais déjà lu quelques livres d’auteurs coréens mais je n’avais pas vraiment accroché, je trouvais leurs textes très elliptiques, pas facile à en percer le sens profond. Après avoir lu « Ma mémoire assassine » de Kim Young-ha,...

couverture

L'enfance d'un magicien de Hermann Hesse

critiqué par Vince92 - (Zürich - 42 ans)

Les racines du talent

8 etoiles
Ce livre est un recueil de textes qui n’ont que peu de rapports les uns avec les autres. Si les trois premiers ont des bases autobiographiques ("Enfance d'un magicien", "Esquisse d'une autiogiographie" (1927). "Les belles années" (1916)) et permettent d’avoir une vision de l’enfance du grand écrivain allemand et de comprendre ainsi quelles furent...

couverture

Seigneur, ayez pitié de moi ! de Leo Perutz, Ghislain Riccardi (Traduction)

critiqué par Tistou - (64 ans)

9 nouvelles

7 etoiles
Neuf nouvelles de longueurs très inégales dans ce recueil regroupant des nouvelles parues entre 1907 et 1929. La plus longue « La naissance de l’Antéchrist » fait 70 pages quand la plus courte n’en fait que 4. La première nouvelle, éponyme, se déroule dans la Russie qui se débat dans la guerre civile avec le renversement...

couverture

Strip-tease de Collectif

critiqué par Catinus - (Liège - 69 ans)

Les voyeurs sont les bienvenus _

8 etoiles
Voici déjà quelques années que la Police de la ville de Liège organise un concours de nouvelles policières. En 2010, le thème était « Strip-tease ». Comprenez : tout ce qui tourne autour du strip-tease ( entre parenthèses, vous constaterez que les policiers liégeois n’ont pas froid aux yeuses). Les éditions Luce Wilquin ont édité...

couverture

Ce qui désirait arriver de Leonardo Padura Fuentes

critiqué par Alma - (- ans)

« on s'embarque dans la machine à remonter le temps»

9 etoiles
Au travers de ces 13 nouvelles , c'est toute l'atmosphère d'un Cuba nocturne mélancolique et désabusé qui vous apparaît …... Vous voilà transporté dans l'ambiance un peu décadente d'un bar enfumé, bercé par la mélodie sensuelle d'une chanteuse de Boléro qu'accompagne un piano, ce boléro dont Padura écrit que le véritable plaisir de...

couverture

Feu le soleil de Suzanne Jacob

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 78 ans)

Participer à son extinction

6 etoiles
Le titre indique très bien le message de l’auteure. On participe à son insu à l’extinction de la planète. Et c’est en complète indifférence que l’on éteint l’astre qui maintient la vie. Si le soleil meurt, c’est la fin de l’existence. Le discours est connu. L’astrophysicien québécois Hubert Reeves s’évertue à répéter que l’on contribue par...

couverture

Beethoven avait un seizième de sang noir de Nadine Gordimer

critiqué par Tistou - (64 ans)

11 nouvelles

7 etoiles
Au contraire des nouvelles figurant dans « Le magicien africain », les nouvelles de ce recueil n’ont pas à proprement parler de connotations politiques en lien avec la situation en Afrique du Sud (il est vrai également que les nouvelles du « Magicien » datent de l’époque Apartheid quand celles de ce recueil sont post-apartheid)....

couverture

Le magicien africain de Nadine Gordimer

critiqué par Tistou - (64 ans)

Nouvelles choisies, 14 nouvelles

9 etoiles
Il s’agit d’un recueil de nouvelles inédites en France, écrites entre sa vingtième et sa cinquantième année (elle reçut le Prix Nobel à 68 ans) et publiées entre 1965 (« Not for publication ») et 1975 (« Livingstone’s companions »). C’est elle-même qui en a réalisé la sélection. Les nouvelles choisies concernent l’Afrique du Sud et...

couverture

La ville au milieu des eaux de Milton Hatoum

critiqué par Alma - (- ans)

Là où terre et eau se rencontrent

8 etoiles
Il est des villes dans le monde dont le nom me fait rêver : Paramaribo, Oulan Bator,....... Manaus en fait partie . Il est vrai que le film de Werner Hergoz avec Klaus Kinski : FTZCARRALDO y est peut-être aussi pour quelque chose ..... C'est pourquoi , lorsque j'ai découvert LA VILLE AU MILIEU DES EAUX...

couverture

Rumeurs d'Outre Mer / Recueil de Nouvelles de José Locus

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 74 ans)

les senteurs de l'outre-mer

8 etoiles
José Locus, installé à la Désirade, île dépendante de la Guadeloupe, y tient un bar avec gîtes, après une carrière dans l'éducation nationale. Dans ce recueil de nouvelles, il égrène les choses et les gens de la Guadeloupe. Comme tout recueil de nouvelles, c'est inégal. Mais deux d'entre elles sont formidables et valent cinq étoiles. "L'internationale...

couverture

Quand les Femmes Parlent Après l'Amour de Thierry Radière

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)

Postliminaires

7 etoiles
Incontestablement le narrateur doit-être un homme à femmes, il a dû en connaître beaucoup et parmi elles une bonne proportion de bavardes, car c’est près d’une trentaine de confidences qu’il a recueillies après les ébats qu’il a partagés avec elles, et qu’il livre dans ce recueil sous forme de « monologues ». Ces « monologues...

couverture

Balades Irlandaises de Catherine Barry, Cathy Kelly, Marisa Mackle, Tina Reilly

critiqué par Elko - (Niort - 44 ans)

Very bad trip

4 etoiles
En rangeant ma bibliothèque je tombe sur ce recueil de 4 nouvelles. Tiens de la littérature irlandaise! Ça semble léger mais frais. Pourquoi pas. Eh bien c’est raté. Et pour la littérature, et pour l’Irlande. Langage basique, scénario minimaliste, personnages sans épaisseur, aucun style (les 4 nouvelles auraient aussi bien pu être écrites par le...

couverture

Les hobereaux de Jérôme Tharaud, Jean Tharaud

critiqué par Alceste - (Liège - 58 ans)

Du côte-à-côte au face-à-face

8 etoiles
Il s’agit en fait d’un recueil de nouvelles dont la première met en scène cette toute petite noblesse de province qui, même au XIX e siècle, n’a jamais quitté les terres ancestrales et qui mène une existence assez proche des paysans qu’elle côtoie quotidiennement, ne fût-ce que pour réclamer leurs fermages. Le début du...

couverture

Contes liquides de Jaime Montestrela

critiqué par CC.RIDER - (62 ans)

Voyage en Absurdie…

8 etoiles
Le jour du Mardi-Gras, les hommes jouent aux femmes, les femmes aux hommes et les enfants aux adultes… Les Tihotuhop sont végétariens, mais ils font exception en se régalant de piranhas le jour de la cérémonie du Recyclage… À l’approche des vacances d’été, de nombreux jeunes gens se ruent dans les bibliothèques, les musées et...

couverture

Kerfol et autres histoires de fantômes de Edith Wharton

critiqué par Frunny - (PARIS - 54 ans)

On a tous un fantôme intime !

10 etoiles
Edith Wharton (1862-1937) est une romancière américaine majeure. En 1920, paraît "Le Temps de l'innocence" (The Age of Innocence), pour lequel elle reçoit le prix Pulitzer. "Kerfol et autres histoires de fantômes" est un recueil de 5 récits publiés entre 1910 et 1930. "L'ange de la dévastation" ,comme aimait à la surnommer Henry James,...