Littérature => Nouvelles (787 livres critiqués)


Page 1 de 16 Suivante Fin

couverture

Dormir sans tête de David Clerson

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 77 ans)

L'Humanité à la dérive

7 etoiles
Dans ce recueil de nouvelles, David Clerson nous livre sa vision du monde avec une plume sérieuse qui évite les québécismes. Sa rectitude linguistique donne du poids à son discours, qui se veut une illustration de la société d’aujourd’hui. L’auteur ne simplifie pas la tâche du lecteur. Il englobe sa perception dans un monde surréaliste...

couverture

Un thé bien fort et trois tasses de Lygia Fagundes Telles

critiqué par SpaceCadet - (Ici ou Là - - ans)

Perles brésiliennes

8 etoiles
Publié pour la première fois au Brésil en 1970, ‘Un thé bien fort et trois tasses’ réunit dix-sept nouvelles, dont la plupart ayant été conçues entre 1958 et 1969, s’inscrivent, quoique de façon modérée, dans le courant moderniste de l’après-guerre. Essentiellement, à travers diverses situations plutôt usuelles, ces nouvelles examinent une facette, un aspect, un...

couverture

Le Rêve du Père Riou et autres histoires d'écoles heureuses de Benoit Castillon du Perron, Michel Castillon du Perron

critiqué par Nordester - (64 ans)

Au pays de l'école heureuse

9 etoiles
Soyons honnêtes. Pour la plupart d'entre nous, que signifia l'école, sinon une nécessaire mais pénible contrainte... d'où l'on se tira, enfin ! auréolé d'un diplôme ! Quant aux autres, hélas trop nombreux, et dont la littérature s'est cent fois fait l'écho, il s'agit plus d'un véritable enfer, qu'ils quittèrent estropiés à vie. Mais ici, le "grand...

couverture

La structure de la bulle de savon de Lygia Fagundes Telles

critiqué par SpaceCadet - (Ici ou Là - - ans)

Une belle découverte

7 etoiles
Inconnue de moi jusqu'ici, c'est avec ce recueil de nouvelles originalement publié en 1978, que j'ai abordé l'oeuvre de cette grande dame de la littérature brésilienne. 'La Structure de la bulle de savon' est composé de neuf récits, neuf histoires exhibant un tel caractère d'authenticité que je ne serais pas surpris d'apprendre qu’ils aient pu...

couverture

Abitibi Montréal de Claude Boulianne, Alexandre Castonguay, Gabrielle Izagouirré-Falardeau, Joséane Toulouse

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 77 ans)

Hommage à l'Abitibi

6 etoiles
L’Abitibi est une région située à 650 km au nord de Montréal. En hiver, i fa frette (c’est froid) à faire fendre les clous des charpentes. Ce n’est pas une raison pour ne pas aimer sa contrée, qui s’est développée autour d’un lac profond qui se nomme abitibi en algonquin. Les auteurs de ce recueil...

couverture

La ménagerie de papier de Ken Liu

critiqué par Ludmilla - (Chaville - 64 ans)

De bonnes nouvelles

9 etoiles
Inégal, comme souvent avec des nouvelles. 19 nouvelles très différentes (science-fiction, fantastique, policier,..) avec des thèmes récurrents : humanité, mémoire, immortalité, transhumanisme Même si toutes les nouvelles ne m’ont pas intéressée, certaines ont, pour moi, plus que justifié la lecture de ce livre : - Renaissance : relations avec des extra-terrestres, mémoire (qui, ici, peut être modifié) - Faits pour être...

couverture

Cartes postales de Grèce de Victoria Hislop

critiqué par Ardeo - (Flémalle - 72 ans)

Pauvre et belle Grèce

7 etoiles
J’avais déjà lu « L’île des oubliés » de la même auteure et j’en avais gardé un bon souvenir. Ce roman-ci a failli me déplaire à cause de son côté un peu artificiel puis trop systématique dans sa forme. La narratrice nous fait d’abord part d’un fait qui va orienter tout le roman : elle reçoit...

couverture

Ejo de Beata Umubyeyi Mairesse

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 66 ans)

Des vies de femmes, réaliste sans sensiblerie

7 etoiles
Ni essai historique sur le Rwanda, ni témoignage direct, j'ai toutefois placé cet ouvrage dans la rubrique nouvelles mais également histoire car il est une forme de témoignage du vécu de femmes traversant ces épreuves. Si l'auteur ne rapporte pas spécifiquement sa vie, il est indéniable que toutes ces nouvelles font appel à des personnes...

couverture

Les Mondes de Magnus Ridolph de Jack Vance

critiqué par Kostog - (47 ans)

Le bonze pratique l’altruisme

4 etoiles
Les mondes de Magnus Ridolph, est une suite de cinq nouvelles dans lesquelles le lecteur suit Magnus Ridolph, un détective interplanétaire qui mène enquêtes et missions à la recherche de créatures fauteuses de troubles, de profiteurs peu scrupuleux et d‘assassins. Notre détective à la barbe blanche et aux capacités de réflexion logique acérées passe d’une...

couverture

A la maison des pauvres de Isaac Bashevis Singer

critiqué par Catinus - (Liège - 68 ans)

Très déçu

6 etoiles
Deux nouvelles : « A la maison des pauvres » et « Gimpel le naïf ». Je n’ai pas accroché du tout à ces récits trop misérabilistes qui se déroulent dans le milieu juif. ...

couverture

Putain de Pays noir de Carine-Laure Desguin

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)

Il pleuvait des droles d'oiseaux

7 etoiles
Carine-Laure Desguin, la Carolorégienne aux multiples talents littéraires a encore testé une nouvelle forme d’expression en publiant une nouvelle noire, noire, bien noire, au moins aussi noire que le pays qu’elle évoque, quand il produisait du charbon en abondance et noircissait aussi bien le paysage, que les villes et les cités et même les habitants...

couverture

Le destin d'une tasse sans anse de Heinrich Böll

critiqué par Tistou - (63 ans)

18 nouvelles

6 etoiles
Dix-huit nouvelles dans ce recueil qui présente la particularité de couvrir 30 ans d’écriture de nouvelles, de 1950 à 1980. Elles sont présentées dans l’ordre chronologique si bien que la lecture des dix-huit nouvelles dans l’ordre permet de se rendre compte de l’évolution de la pensée et des thèmes à Heinrich Böll. Pour autant, la qualité...

couverture

Le cœur en Lesse de Aurélien Dony

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)

Mon pays bien aimé

8 etoiles
J’ai lu bien des auteurs qui racontent avec un réel amour, une certaine affection et même une pointe de chauvinisme, leur pays natal, la terre qui colle sous leurs semelles, les premières sensations qu’ils ont éprouvées mais, je crois que c’est la première fois que je lis les mots d’un auteur aussi jeune communiant en...

couverture

Les Jours Rouges de Ben Arès

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)

Vivre à Madagascar

7 etoiles
Dans la région de Tolaria, à Madagascar, où il réside, Ben Arès a écrit ce recueil de nouvelles qui raconte l’histoire de cette région où les jours sont rouges comme le rouge de la latérite. C’est aussi l’histoire du clan des « Mahafaly, les Bienheureux, les Réjouis venus de l’extrême sud » de l’île, le...

couverture

La chambre 3 de Evelyne Wilwerth

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)

Vivre ses rêves

8 etoiles
Nadège, un nom qu’elle n’aime pas, pas plus qu’elle ne s’aime elle-même. Elle n’est plus toute jeune, elle a l’âge d’avoir des cheveux poivre et sel, l’âge de souffrir de courbatures quand elle termine le boulot qu’elle n’aime pas, un travail qui la dévalorise, l’humilie. Elle fait le ménage dans un cinéma pornographique pour gagner...

couverture

Deux personnes seules au monde de Kim Young-Ha

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)

Machiavéliques !

8 etoiles
Kim Young-ha est l’une de mes portes d’entrées dans la littérature coréenne moderne, avant de le découvrir, j’avais déjà lu quelques livres d’auteurs coréens mais je n’avais pas vraiment accroché, je trouvais leurs textes très elliptiques, pas facile à en percer le sens profond. Après avoir lu « Ma mémoire assassine » de Kim Young-ha,...

couverture

L'enfance d'un magicien de Hermann Hesse

critiqué par Vince92 - (Zürich - 42 ans)

Les racines du talent

8 etoiles
Ce livre est un recueil de textes qui n’ont que peu de rapports les uns avec les autres. Si les trois premiers ont des bases autobiographiques ("Enfance d'un magicien", "Esquisse d'une autiogiographie" (1927). "Les belles années" (1916)) et permettent d’avoir une vision de l’enfance du grand écrivain allemand et de comprendre ainsi quelles furent...

couverture

Seigneur, ayez pitié de moi ! de Leo Perutz, Ghislain Riccardi (Traduction)

critiqué par Tistou - (63 ans)

9 nouvelles

7 etoiles
Neuf nouvelles de longueurs très inégales dans ce recueil regroupant des nouvelles parues entre 1907 et 1929. La plus longue « La naissance de l’Antéchrist » fait 70 pages quand la plus courte n’en fait que 4. La première nouvelle, éponyme, se déroule dans la Russie qui se débat dans la guerre civile avec le renversement...

couverture

Strip-tease de Collectif

critiqué par Catinus - (Liège - 68 ans)

Les voyeurs sont les bienvenus _

8 etoiles
Voici déjà quelques années que la Police de la ville de Liège organise un concours de nouvelles policières. En 2010, le thème était « Strip-tease ». Comprenez : tout ce qui tourne autour du strip-tease ( entre parenthèses, vous constaterez que les policiers liégeois n’ont pas froid aux yeuses). Les éditions Luce Wilquin ont édité...

couverture

Ce qui désirait arriver de Leonardo Padura Fuentes

critiqué par Alma - (- ans)

« on s'embarque dans la machine à remonter le temps»

9 etoiles
Au travers de ces 13 nouvelles , c'est toute l'atmosphère d'un Cuba nocturne mélancolique et désabusé qui vous apparaît …... Vous voilà transporté dans l'ambiance un peu décadente d'un bar enfumé, bercé par la mélodie sensuelle d'une chanteuse de Boléro qu'accompagne un piano, ce boléro dont Padura écrit que le véritable plaisir de...

couverture

Feu le soleil de Suzanne Jacob

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 77 ans)

Participer à son extinction

6 etoiles
Le titre indique très bien le message de l’auteure. On participe à son insu à l’extinction de la planète. Et c’est en complète indifférence que l’on éteint l’astre qui maintient la vie. Si le soleil meurt, c’est la fin de l’existence. Le discours est connu. L’astrophysicien québécois Hubert Reeves s’évertue à répéter que l’on contribue par...

couverture

Beethoven avait un seizième de sang noir de Nadine Gordimer

critiqué par Tistou - (63 ans)

11 nouvelles

7 etoiles
Au contraire des nouvelles figurant dans « Le magicien africain », les nouvelles de ce recueil n’ont pas à proprement parler de connotations politiques en lien avec la situation en Afrique du Sud (il est vrai également que les nouvelles du « Magicien » datent de l’époque Apartheid quand celles de ce recueil sont post-apartheid)....

couverture

Le magicien africain de Nadine Gordimer

critiqué par Tistou - (63 ans)

Nouvelles choisies, 14 nouvelles

9 etoiles
Il s’agit d’un recueil de nouvelles inédites en France, écrites entre sa vingtième et sa cinquantième année (elle reçut le Prix Nobel à 68 ans) et publiées entre 1965 (« Not for publication ») et 1975 (« Livingstone’s companions »). C’est elle-même qui en a réalisé la sélection. Les nouvelles choisies concernent l’Afrique du Sud et...

couverture

La ville au milieu des eaux de Milton Hatoum

critiqué par Alma - (- ans)

Là où terre et eau se rencontrent

8 etoiles
Il est des villes dans le monde dont le nom me fait rêver : Paramaribo, Oulan Bator,....... Manaus en fait partie . Il est vrai que le film de Werner Hergoz avec Klaus Kinski : FTZCARRALDO y est peut-être aussi pour quelque chose ..... C'est pourquoi , lorsque j'ai découvert LA VILLE AU MILIEU DES EAUX...

couverture

Rumeurs d'Outre Mer / Recueil de Nouvelles de José Locus

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 73 ans)

les senteurs de l'outre-mer

8 etoiles
José Locus, installé à la Désirade, île dépendante de la Guadeloupe, y tient un bar avec gîtes, après une carrière dans l'éducation nationale. Dans ce recueil de nouvelles, il égrène les choses et les gens de la Guadeloupe. Comme tout recueil de nouvelles, c'est inégal. Mais deux d'entre elles sont formidables et valent cinq étoiles. "L'internationale...

couverture

Quand les Femmes Parlent Après l'Amour de Thierry Radière

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)

Postliminaires

7 etoiles
Incontestablement le narrateur doit-être un homme à femmes, il a dû en connaître beaucoup et parmi elles une bonne proportion de bavardes, car c’est près d’une trentaine de confidences qu’il a recueillies après les ébats qu’il a partagés avec elles, et qu’il livre dans ce recueil sous forme de « monologues ». Ces « monologues...

couverture

Balades Irlandaises de Catherine Barry, Cathy Kelly, Marisa Mackle, Tina Reilly

critiqué par Elko - (Niort - 43 ans)

Very bad trip

4 etoiles
En rangeant ma bibliothèque je tombe sur ce recueil de 4 nouvelles. Tiens de la littérature irlandaise! Ça semble léger mais frais. Pourquoi pas. Eh bien c’est raté. Et pour la littérature, et pour l’Irlande. Langage basique, scénario minimaliste, personnages sans épaisseur, aucun style (les 4 nouvelles auraient aussi bien pu être écrites par le...

couverture

Les hobereaux de Jérôme Tharaud, Jean Tharaud

critiqué par Alceste - (Liège - 58 ans)

Du côte-à-côte au face-à-face

8 etoiles
Il s’agit en fait d’un recueil de nouvelles dont la première met en scène cette toute petite noblesse de province qui, même au XIX e siècle, n’a jamais quitté les terres ancestrales et qui mène une existence assez proche des paysans qu’elle côtoie quotidiennement, ne fût-ce que pour réclamer leurs fermages. Le début du...

couverture

Contes liquides de Jaime Montestrela

critiqué par CC.RIDER - (61 ans)

Voyage en Absurdie…

8 etoiles
Le jour du Mardi-Gras, les hommes jouent aux femmes, les femmes aux hommes et les enfants aux adultes… Les Tihotuhop sont végétariens, mais ils font exception en se régalant de piranhas le jour de la cérémonie du Recyclage… À l’approche des vacances d’été, de nombreux jeunes gens se ruent dans les bibliothèques, les musées et...

couverture

Kerfol et autres histoires de fantômes de Edith Wharton

critiqué par Frunny - (PARIS - 54 ans)

On a tous un fantôme intime !

10 etoiles
Edith Wharton (1862-1937) est une romancière américaine majeure. En 1920, paraît "Le Temps de l'innocence" (The Age of Innocence), pour lequel elle reçoit le prix Pulitzer. "Kerfol et autres histoires de fantômes" est un recueil de 5 récits publiés entre 1910 et 1930. "L'ange de la dévastation" ,comme aimait à la surnommer Henry James,...

couverture

Bienvenue au conseil d'administration : mort complice : de Peter Handke

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)

Regard sur la mort

7 etoiles
Sous le titre du premier texte de ce recueil, l’éditeur a regroupé une vingtaine de nouvelles qui évoquent toutes la mort qui survient brutalement ou qui pourrait advenir rapidement. Le traducteur et préfacier, Georges-Arthur Goldschmidt, précise « Dans ce recueil de nouvelles, on a affaire à une figure centrale et à une seule : la...

couverture

Les nouvelles de la rivière Noire: Saison 1 de Sophie Bérubé, Isha Bottin, Marie-Ève Bourassa, Claudine Monfette, Michel Mpambara

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 77 ans)

Valcourt, P. Q.

4 etoiles
Valcourt est un village du Québec situé dans les Cantons-de-l’Est. Il doit sa renommée à Armand Bombardier, l’inventeur de la célèbre motoneige. Son entreprise s’est répandue à travers le monde comme experte en construction de trains et d’avions. Le collectif de nouvelles a planté son décor dans cette municipalité traversée par la rivière Noire, d’où...

couverture

Mozart est un joueur de blues de Ernest J. Gaines

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 71 ans)

petite chronique de la négritude

10 etoiles
Cinq nouvelles, sur le thème du quotidien des nègres (le mot est de l’auteur, sans aucune connotation péjorative, comme il devrait toujours être compris) de la Louisiane. En admirateur de Faulkner, Gaines tente de retranscrire le langage imparfait mais fortement imagé de ses personnages, tous issus du petit peuple travaillant sous le soleil dans les...

couverture

Portraits de femmes de Émile Zola

critiqué par Henri Cachia - (LILLE - 57 ans)

Portraits de pauvres femmes du XIXè...

7 etoiles
... « ...Lorsque le soleil tombe d'aplomb, la mer, presque noire, est comme endormie entre les deux promontoires de rochers, dont la blancheur se chauffe de jaune et de brun. Les pins tachent de vert sombre les terres rougeâtres. C'est un vaste tableau, un coin entrevu de l'Orient, s'enlevant dans la vibration aveuglante du jour. ...

couverture

Le vin, c'est divin de Gaëtan Faucer

critiqué par Owierghem - (43 ans)

Le vin, c'est divin

10 etoiles
Une histoire étrange et cruelle, conçue - bien que dépourvue de dialogues - comme une brève pièce de théâtre à trois personnages. (Derrière le nouvelliste, on reconnaît le dramaturge, Gaëtan Faucer étant l'auteur de plusieurs pièces.) Un jeune homme prisonnier, mis deux jours à la diète, puis forcé à manger et à boire par un...

couverture

L'Illusion poétique de Ananda Devi Nirsimloo

critiqué par GiLau - (Annecy - 57 ans)

Bonheurs et tragédies

8 etoiles
Quelle belle découverte ! "Cette nuit-là, on n'entendit plus les étoiles". Tout est dit. Dans ces trois nouvelles, j'ai ressenti la force de la poésie au service de la vie intense. Quelle belle écriture qui nous comble même aux moments les plus impitoyables de l’existence....

couverture

Nouvelle d'Edenville : le Joueur de Dés de John Dy

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 66 ans)

Un éditeur altruiste... ou inconscient

1 etoiles
Une sorte d'autobiographie où le seul intérêt des différents moments est de savoir quel est celui le plus inintéressant. Rien ne retient l'attention du lecteur pas même l'écriture bien que cette dernière respecte les critères pour une lecture plutôt aisée. L'évocation du joueur de dés n'arrive qu'au-delà de la moitié du livre. On aborde alors un...

couverture

La cigale aveugle de Henri Vernes

critiqué par Mathieu971 - (33 ans)

le centenaire a frappé fort

10 etoiles
Nous sommes dans l'Amazonie, dans les années 40. Les chercheurs d'or, les seringueros vivent au bord du fleuve, coupés de tout, isolés et le plus souvent sans femmes. Un jour, un métis arrive dans une concession, il a le bras en écharpe et un garrot, il a été piqué par une cigale aveugle et est...

couverture

La Légende du saint buveur de Joseph Roth

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 39 ans)

Un clochard parisien et Sainte Thérèse

8 etoiles
Ce texte court, parabole ou conte ou nouvelle, est assez touchant dans sa peinture d’un clochard vivant sur les quais de la Seine. Un jour il reçoit l’aide d’un anonyme qui lui donne 200 francs. Ce dernier lui demande de rendre cet argent plus tard à la petite Sainte Thérèse de Lisieux à...

couverture

Dix brèves rencontres de Agatha Christie

critiqué par Lilule - (baalon - 46 ans)

Vous reprendrez bien quelques nouvelles

8 etoiles
Dix nouvelles regroupées dans ce livre. J’en ai déjà lu quelques-unes dans le livre le flambeau ou allo Hercule Poirot. Mais j'ai été ravie de les relire. Et d'autres que je ne connaissais pas. Mais qui ne conseillerait pas Agatha Christie....

couverture

Fergus McEdny de Bernard Swysen

critiqué par Mathieu971 - (33 ans)

Fantôme à rire

10 etoiles
Lord Fergus McEdny joyeux célibataire, rentré à 3 h du matin d'une soirée dansante très arrosée, se réveille au matin dans le noir : ni son valet de chambre, ni son majordome ne sont venus l'éveiller, la soubrette n'a pas tiré les rideaux. Soucieux, il se balade dans tout son château, tout aussi fermé à...

couverture

Le monde sans sommeil de Stefan Zweig

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 39 ans)

Le pacifisme de Stefan Zweig dans quatre textes percutants

10 etoiles
Ces quatre textes reflètent les idées pacifistes de Stefan Zweig et sont écrits avec une plume magnifique. Dans « Le Monde sans sommeil », l’auteur avec une grande poésie donne son avis sur la guerre et joue avec des métaphores qui donnent du poids à son point de vue. Dans « Episode sur le lac...

couverture

Flic maison de Dashiell Hammett

critiqué par Henri Cachia - (LILLE - 57 ans)

Pas toujours original...

6 etoiles
Dashiell Hammett considéré comme le maître du roman noir, n'a pourtant écrit que 6 romans. 65 nouvelles constituent une grande partie de son œuvre. Certainement pour gagner sa vie comme beaucoup d'auteurs américains de cette époque qui avaient la possibilité de vendre leurs courts textes à des pulp (mauvais papier) magazines comme Black Mask, dont...

couverture

Le Domaine des oiseaux de Pierre Graas

critiqué par Mathieu971 - (33 ans)

un manoir en décrépitude

9 etoiles
Le vieil homme vit dans son vieux manoir qu'il a intitulé "le domaine des oiseaux". Le parc alentour est retourné à l'état sauvage. Les toitures laissent passer l'eau, quand il pleut. Le vieillard y vit seul, dans les deux seules pièces encore habitables. Jusqu'au jour où un orage gigantesque s'abat sur la contrée. Un petit conte...

couverture

Contes et Nouvelles de Guy de Maupassant

critiqué par Falgo - (Lauris - 80 ans)

Exceptionnel

10 etoiles
Il y a mille et une manières de présenter en édition les écrits de Maupassant. Cela a donné des dizaines d'éditions aux contenus variés. Quarto a regroupé 281 contes et nouvelles dans cet épais volume, évidemment peu maniable. Il permet cependant de relire ou de découvrir à toute heure du jour ou de la nuit...

couverture

La reine des terminus : L'histoire de l'armoire de Sophia Koupriachina

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 39 ans)

La Bukowski russe ?

6 etoiles
S’il fallait élire un Bukowski féminin, Sofia Koupriachina serait très bien placée pour remporter ce titre. Ce recueil de nouvelles repose sur un ton libéré et un rythme enlevé. Les prostituées occupent une place très importante dans ces courts textes, tout comme l’alcool. Ce sont de pauvres créatures russes qui sont au centre de ces...

couverture

2000 ans de pensées sur les femmes de Jean Orizet

critiqué par Henri Cachia - (LILLE - 57 ans)

On se calme... Il est toujours temps... Mais ça prend du temps...

6 etoiles
Ce petit bouquin de 62 pages, index compris, a le mérite de rassembler des « pensées » d'auteurs connus ou méconnus, anciens comme modernes, sur les femmes à travers les siècles, nous donnant ainsi un aperçu des avancées dans les relations hommes femmes. Il se compose comme suit : -Une préface de Jean Orizet : « … Non seulement elles font...

couverture

Histoire du poète qui fut changé en tigre de Atsushi Nakajima

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 73 ans)

Fantastique

10 etoiles
Ce recueil de contes et nouvelles comprend les récits écrits par Nakajima dans les six mois qui précédèrent sa mort prématurée en 1942 à trente-trois ans. J'avais déjà lu de cet auteur un très beau récit biographique sur les derniers temps de Robert-Louis Stevenson : "La mort de Tusitala". L'auteur, élevé dans une famille d'érudits confucianistes, connaissait...

couverture

Le dragon, les tigres, le chien suivi de Hors du jardin dévasté de Pa Kin

critiqué par Henri Cachia - (LILLE - 57 ans)

Anarchie et poésie...

8 etoiles
Ba Jin, issu d'une famille de hauts fonctionnaires et de riches propriétaires terriens, il se retrouve dès l'âge de 13 ans orphelin de père et de mère et confié à l'éducation traditionnelle chinoise, qu'il ne goûte guère. Il lui préfère la littérature et s'intéresse très vite à l'anarchisme qu'il découvrira dans quelques revues. Dès l'âge...

couverture

Paris est à nous de Jojo Moyes

critiqué par Alapage - (46 ans)

Léger et agréable...parfait comme lecture estivale!

7 etoiles
Je suis littéralement tombée sous le charme de la plume de Jojo Moyes avec son bouquin Avant toi. Je fus immensément heureuse de recevoir ce recueil de nouvelles... sachant à l'avance que j'allais passer un agréable moment. Au sein de ce recueil de nouvelles, nous retrouvons pas moins de onze nouvelles, plus ou moins courtes. Personnellement,...