Littérature => Russe (371 livres critiqués)


Page 1 de 8 Suivante Fin

couverture

Un roman d'aventures de Nadejda Teffi

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 75 ans)

la vie rêvée de natacha

10 etoiles
Quel étrange petit roman ! Natacha, mannequin de son état, appartient à la caste des "russes blancs", ces émigrés, établis à Paris ou ailleurs, loin de la Russie bolchevique. Des personnages fantasques, âme russe oblige, vivant pour la plupart dans l’attente d’un improbable retour dans la mère patrie. Natacha, qui s’ennuie profondément dans un entre-deux...

couverture

Le Paon de Nikolaï Leskov

critiqué par Débézed - (Besançon - 77 ans)

Pavline et Liouba

9 etoiles
Nikolaï Leskov est un écrivain russe né en 1831, à mi-chemin entre les conservateurs et les progressistes, à son décès, trop tôt survenu, Tolstoï a dit : « Le temps de Leskov n’est pas encore venu ». Trop tôt pour être reconnu par les progressistes et trop tard pour figurer encore parmi les conservateurs. C’est...

couverture

Zahhâk, le roi serpent de Vladimir Medvedev

critiqué par Myrco - (village de l'Orne - 74 ans)

Chaos au Tadjikistan

6 etoiles
Vladimir Medvedev est un journaliste russe né dans les années 40. Il a vécu une grande partie de sa vie au Tadjikistan, en connait la langue, la culture et les légendes, mais aussi la situation politique. Son livre paru en Russie en 2017 a connu là-bas un très grand succès et fut promu meilleur livre...

couverture

Un cas de conscience de Léon Tolstoï

critiqué par Eric Eliès - (50 ans)

Un court roman, en partie autobiographique, sur la rédemption d'un jeune noble russe épris d'un idéal de justice sociale

9 etoiles
Ce court roman, de la taille d’une longue nouvelle poussée au format d'un roman par la mise en page en gros caractères, constitue en fait la première ébauche de « Résurrection », roman plus long et plus ambitieux qui, bien que moins connu que « Anna Karénine » ou « Guerre et paix », comptait...

couverture

L'oreille de Kiev de Andreï Kourkov

critiqué par Saint Jean-Baptiste - (Ottignies - 88 ans)

Une époque incroyable et fantasmagorique.

10 etoiles
Nous sommes en Ukraine dans les années 1920. Le nouveau régime soviétique, soutenu par l’armée Rouge, s’installe à Kiev dans un désordre invraisemblable. Les populations se soumettent bon gré mal gré mais les opposants, principalement les Cosaques armés de leurs sabres, font régner la terreur. A part les suppôts du nouveau régime qui réquisitionnent à...

couverture

Marbre de Joseph Brodsky

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 56 ans)

JOSEPH BRODSKY COMME VOUS NE L’AVEZ JAMAIS LU!..

8 etoiles
Au début de la pièce, nous faisons la connaissance de deux prisonniers qui purgent une peine à vie dans la Rome de Tibère. Sauf que l’on s’aperçoit très vite que la ville de Rome a été transposée dans un futur lointain, et que la cellule des deux condamnés, se trouve dans une gigantesque tour qui...

couverture

Purextase de Andreï Guelassimov

critiqué par Missef - (58 ans)

Une pure extase de lecture

9 etoiles
Présentation de l'éditeur : Avant de devenir un célèbre rappeur, Tollian, ancien toxicomane, a fait un séjour en hôpital psychiatrique pour soigner son addiction. En tournée à Dortmund, une rencontre inattendue fait resurgir son passé. Mon avis : Le lecteur est plongé dans le récit de la jeunesse agitée de Tolian, alias Pistoletto, jeune homme un peu paumé...

couverture

Ce n'était que la peste de Ludmila Oulitskaïa

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 56 ans)

LA PESTE A MOSCOU AU XXe SIÈCLE!

8 etoiles
Au début de l’histoire nous sommes à Moscou (U.R.S.S.) en 1939, en plein dans le régime de la dictature stalinienne. Le chercheur en biologie Rudolf (Rudia) Ivanovitch Mayer a parcouru plus de huit cents kilomètres en train, pour présenter à une commission ses recherches, - bien que non terminées -, sur une souche hautement virulente...

couverture

Le chapiteau vert de Ludmila Oulitskaïa

critiqué par Alma - (- ans)

Une triple saga

8 etoiles
Permettez-moi de commencer ma chronique en présentant le roman par des données mesurables. C'est un « pavé » qui pèse 750 g, qui est constitué – dans l'édition Gallimard- de 488 pages aux caractères d'imprimerie petits et serrés et qui comporte 31 chapitres . C'est non pas une saga, mais une triple saga , celle de...

couverture

Une séance de spiritisme de Mikhaïl Boulgakov

critiqué par Vinmont - (49 ans)

Une séance de Boulgakov

7 etoiles
Une séance de spiritisme rassemble un florilège des "feuilletons" de Mikhaïl BOULGAKOV, des descriptions savoureuses de la réalité soviétique, qui mêlent le grotesque au fantastique. Ce sont de véritables miniatures littéraires où l'auteur réussit parfaitement à communiquer son univers tragi-comique et où il fait preuve d'une maîtrise et d'une efficacité incomparables....

couverture

Le moine noir de Tchekhov

critiqué par CC.RIDER - (66 ans)

Petites nouvelles et autres textes

7 etoiles
Kovrine est invité à se refaire une santé à la campagne dans la propriété de son ami Semionytch, grand amateur de jardins et de botanique. Il tombe amoureux de sa fille Tania tout en étant le jouet d’hallucinations inquiétantes. Un étrange moine noir lui apparaît de temps à autre… Siline dispose d’un joli domaine rural,...

couverture

Les abeilles grises de Andreï Kourkov

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 44 ans)

Quand le grand frère russe surveille ...

7 etoiles
Le roman d’Andreï Kourkouv, écrivain ukrainien, sorti cette année entre en résonance avec les événements actuels. En effet, le roman se déroule en zone grise, dans un petit village où ne semblent vivre que deux hommes : Pachka et Sergueï. L’armée ukrainienne et les séparatistes prorusses se bombardent de temps à autre, ce qui a...

couverture

Le dernier Afghan de Aleksej Viktorovič Ivanov

critiqué par Missef - (58 ans)

Vive le roman noir russe !

9 etoiles
Présentation de l'éditeur : Par amour, un soldat russe démobilisé dérobe le contenu d’un fourgon blindé : ainsi s’achève la longue histoire de la puissante Union des vétérans de l’Afghanistan. Mon avis : Grande amatrice de polars, ce n'est pas souvent que j'ai l'occasion d'en lire qui viennent de Russie. Eh bien, mon expérience de lecture du Dernier...

couverture

Texto de Dmitry Glukhovsky

critiqué par Isad - (- ans)

Piégé pour combien de temps ?

6 etoiles
Le roman mêle les thématiques du hasard, du choix, de la droiture et de la culpabilité. Il montre comment un malheureux enchaînement de circonstances conduit un individu vers un destin dont il prend ensuite certaines branches consciemment, d’autres qu’il suit par impulsion. Tout au long de la lecture, on ressent une sorte de d’engrenage, dont on...

couverture

Les Enfants de la Volga de Gouzel Iakhina

critiqué par Tistou - (67 ans)

Second roman de Gouzel Iakhina

8 etoiles
Gouzel Iakhina continue, avec <i>Les enfants de la Volga</i>, à creuser dans la veine ouverte avec <i>Zouleikha ouvre les yeux</i>. La veine du roman épique, qui a du souffle, et qui se penche sur l’histoire de la Russie périphérique, celle qui passe sous les radars parce que pas à Moscou, pas à St Petersbourg. Non,...

couverture

Premier amour (Nouvelles et poèmes en prose) de Ivan Sergueïevitch Tourgueniev, Paul Durand (Dessin)

critiqué par Fanou03 - (* - 48 ans)

Des amours impossibles et tragiques

6 etoiles
Ce recueil contient six nouvelles d’Ivan Tourgueniev (et quelques poèmes en prose), dont [i]Premier Amour[/i], qui lui donne son titre. Ce sont des textes délicats, mélancoliques, plein d’une poésie alanguie, et où la beauté de la nature est omniprésente. Ce qui les caractérise également, et auquel je ne m’attendais pas du tout, c’est leur aspect...

couverture

Devouchki de Victor Remizov

critiqué par Tistou - (67 ans)

« Les filles » (traduction littérale de « Devouchki »)

7 etoiles
Les filles, ce sont Katia et Nastia, deux jeunes femmes dans la vingtaine, élevées et vivant en Sibérie, près d’Irkoutsk, à Beloretchensk, et qui se voient quasi contraintes d’aller tenter de trouver fortune à Moscou faute d’une quelconque opportunité à Beloretchensk (que dis-je ! en Sibérie dans sa globalité). (D’abord - petit aparté – remarquons...

couverture

La rose des vents de Andreï Guelassimov

critiqué par Missef - (58 ans)

Un roman d'aventure qui a toutes les qualités d'un récit historique et vice versa

9 etoiles
Résumé de l'éditeur: Tandis qu’aux États-Unis la conquête de l’Ouest se poursuit inexorablement, les Empires russe et britannique se livrent une « guerre froide » en Extrême-Orient. Guennadi Nevelskoï, navigateur obstiné, poussé par une ambition effrénée, obtient l’autorisation officieuse du tsar de lancer une expédition dans cette région. Son but est de trouver une voie navigable...

couverture

Manaraga de Vladimir Sorokine

critiqué par Myrco - (village de l'Orne - 74 ans)

La fin du livre

7 etoiles
On ne présente plus Sorokine, figure transgressive, controversée et néanmoins de premier plan des lettres russes contemporaines. Avec "Manaraga", son dernier titre paru en français (1), il nous sert sa vision inattendue, insolite à la fois sombre et grotesque de l'avenir du livre papier (et d'ailleurs du livre tout court) mais pas que... Mélange de fantaisie...

couverture

Dans les collines de Mandchourie de Nicolas Baikov

critiqué par Kostog - (51 ans)

Ode au dieu tigre

8 etoiles
Le livre de de Nicolas Baikov, classique de la littérature de voyage et d'aventures, demeure relativement peu connu. Publié en 1938 sous le titre Mes chasses dans la taïga de Mandchourie, il est réédité en 2000 sous son titre actuel. Nicolas Baïkov, officier du tsar, explore au début du vingtième siècle les régions de...

couverture

Le soleil des morts de Ivan Chmeliov

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 78 ans)

Les racines du Mal

10 etoiles
"Le soleil des morts" est un récit éprouvant sur la famine et les exactions qui ont suivi la guerre civile en Crimée au début des années 20. Chmeliov, d’abord favorable à la révolution en février 1917, s’opposa ensuite farouchement à la révolution d’octobre, dont il montre ici avec réalisme et désespoir comment elle s’est imposée...

couverture

Sa mort à l'agenda de Anna Litvinov, Sergey Litvinov

critiqué par Reginalda - (lyon - 57 ans)

Huis clos confortable mais banal

5 etoiles
Imaginez un manoir isolé dont le propriétaire, un riche homme d’affaires, vient d’être assassiné. Ses enfants, sa seconde femme, son bras droit, sa domestique rappliquent pour la lecture du testament. Lequel s’avère tout sauf équitable. Alors de rancœurs en secrets, les apparences volent en éclats jusqu’à ce qu’un nouveau meurtre soit commis. Il faut donc...

couverture

Ma confession de Léon Tolstoï

critiqué par Maranatha - (52 ans)

Frappez et l'on vous ouvrira, lisez et vous comprendrez.

10 etoiles
Il y a vingt ans que je n'ai pas lu un livre de Tolstoï et c'était Guerre et Paix. Je n'en garde aucun souvenir sinon celui d'une longueur lassante. C'est à la faveur d'une vidéo que je viens de voir, une archive du maître dans laquelle il nous parle de Dieu que j'ai voulu revenir vers...

couverture

La traque de Sacha Filipenko

critiqué par Reginalda - (lyon - 57 ans)

Une mécanique implacable et glaçante

9 etoiles
Ma lecture récente des « Petrov, la grippe, etc. » d’Alexeï Salnikov m’a incitée à jeter un autre œil dans le catalogue russophone des éditions de Syrtes et mon choix s’est porté sur « La Traque » de Sacha Filipenko. Judicieuse décision, si je puis m’autoriser cette autocongratulation qui ne porte guère à conséquence. Comme son...

couverture

Les Petrov, la grippe, etc. de Alexeï Salnikov

critiqué par Reginalda - (lyon - 57 ans)

Comédie de l’existence

9 etoiles
L'intrigue de ce roman est aussi inconsistante qu'aisée à résumer : on suit les faits et gestes des différents membres de la famille Petrov (Petrov, Petrova et Petrov junior) pendant quelques jours au cours desquels ils seront chacun tour à tour malades de la grippe. Pourtant, loin d'être un défaut, cette ténuité de l'intrigue colle...

couverture

Autochtones de Maria Galina

critiqué par Reginalda - (lyon - 57 ans)

Sous le voile du folklore

10 etoiles
Dans une ville à la frontière entre l’Est et l’Ouest de l’Europe, aujourd’hui envahie de touristes, débarque un étranger qui enquête sur un groupe artistique des années 1920, qui aurait créé un opéra, « La Mort de Pétrone », interdit après sa première représentation, car une crise de folie collective aurait précipité le public dans...

couverture

Deux siècles ensemble, 1795-1995, tome 1 : Juifs et Russes avant la révolution de Alexandre Soljenitsyne

critiqué par CC.RIDER - (66 ans)

Une co-existance tumultueuse

8 etoiles
Au XVIIème et XVIIIème siècle, les tsars se préoccupèrent constamment de la condition des Juifs en Russie. En effet, ceux-ci y ont émigré de manière plutôt anarchique principalement dans les villes et les bourgs et assez peu à la campagne. Au fil des siècles, ils forment même la communauté la plus importante d’Europe. Le pouvoir...

couverture

La clef de Mark Alexandrovitch Aldanov

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 75 ans)

polar sans fin

8 etoiles
Un polar de l’ère soviétique, dont l’action se déroule pendant les derniers jours du tsarisme. Raspoutine a été exécuté, la Douma siège non-stop, le tsar est invisible mais la fête continue pour la "bonne société", où il est de bon ton d’être du côté de l’opposition. Une enquête est menée à la suite de l’assassinat...

couverture

Oeuvres complètes, tome 5: L'archipel du Goulag tome 2 de Alexandre Soljenitsyne

critiqué par Anonyme11 - (- ans)

227 témoignages, plus celui d'Alexandre Soljénitsyne, essentiels, pour notre Mémoire Universelle !

10 etoiles
Dans ce deuxième volume de « L’Archipel du Goulag », Alexandre Soljénitsyne, par son témoignage et ceux de 227 prisonniers, nous présente l’immensité du Goulag, composé par sa foultitude de camps de concentration, de travaux forcés et de « rééducation ». Il décrit également le fonctionnement et les « relations » à l’intérieur des camps,...

couverture

Le cimetière des innocents: Victimes et bourreaux en Russie soviétique 1917-1989 de Alexander Yakovlev

critiqué par Anonyme11 - (- ans)

Description de l'apocalypse totalitaire communiste soviétique !

10 etoiles
« Le cimetière des innocents » est le récit d’un oligarque du régime Totalitaire Communiste Soviétique, Alexander Yakovlev, qui a été Communiste jusqu’à l’effondrement de l’U.R.S.S. en 1991, et qui a terminé sa carrière sous Gorbatchev, à l’une des fonctions les plus élevées de l’organigramme Soviétique, en 1986, en tant que : Secrétaire du Comité...

couverture

Histoire de la révolution russe. Tome I. La Révolution de février de Léon Trotsky

critiqué par Anonyme11 - (- ans)

Mensonge, propagande, révisionnisme et négationnisme du co-fondateur (avec Lénine) du régime totalitaire communiste !

1 etoiles
1200 pages en deux tomes pour tenter de nous expliquer que le coup d’État militaire Bolchevique (Communiste) du 25 Octobre 1917 était quasiment similaire à la Révolution populaire Russe de Février ; et qui plus est, que cette soi-disant « insurrection » d’Octobre (que Trotski nomme d’ailleurs lui-même à plusieurs reprises : « coup d’État...

couverture

Le manteau de Nicolas Gogol

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 75 ans)

on en rigole encore…

10 etoiles
Une des plus célèbres nouvelles de Gogol, mettant en scène un pauvre fonctionnaire issu d’une des innombrables administrations de la ville de Saint-Pétersbourg, à l’époque capitale de la Russie impériale. Vivant seul, affublé d’une capote usée jusqu’à la corde tellement est cruel son manque d’argent, il est la risée de ses collègues jusqu’au jour où,...

couverture

La Perspective Nevski de Nicolas Gogol

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 75 ans)

illusions de perspective

10 etoiles
La Perspective Nevski, ces Champs-Élysées de la ville impériale, qui voient défiler au cours de la journée toutes les couches de la bonne société pétersbourgeoise, ont inspiré Gogol pour une nouvelle flirtant avec le fantastique. Deux promeneurs désœuvrés, en quête de rencontres féminines, vont se trouver confrontés à la même illusion. L’un va le payer...

couverture

Telluria de Vladimir Sorokine

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 44 ans)

Roman d'anticipation inquiétant sur le monde de demain

6 etoiles
Telluria est un roman foisonnant, construit méticuleusement et délirant parfois. Cette œuvre se compose de 50 chapitres plutôt courts dont les personnages ne sont jamais les mêmes à l’exception de trois chapitres. Le roman est une dystopie. L’Europe, comme nous la connaissons, n’existe plus, mise à mal par les wahhabites et les talibans. La...

couverture

Les Services compétents de Iegor Gran

critiqué par Romur - (Viroflay - 50 ans)

Suffisamment de distance pour en rire

9 etoiles
Souvenirs de la maison des morts, L’archipel du Goulag, Le ciel de la Kolyma… Les écrivains russes ont témoigné dans des textes poignants et terribles de l’univers concentrationnaire, tsariste puis communiste. « Les services compétents » nous livre un autre regard, celui du fils de l'écrivain russe Andreï Siniavski, sur la traque dont son père a...

couverture

Volia Volnaïa de Victor Remizov

critiqué par Tistou - (67 ans)

Le souffle de la Sibérie

10 etoiles
Paradoxalement [i]Volia Volnaïa[/i] (« Liberté libre ») m’a fortement évoqué l’impression de sauvagerie et le souffle des grands espaces de [i]Indian Creek[/i] de Pete Fromm. Sibérie vs Rocheuses. Même nature indomptée, potentiellement dangereuse, inhospitalière l’hiver … mais la comparaison s’arrête là. S’y ajoute dans le cas de [i]Volia Volnaïa[/i] l’atmosphère spécifique à la Russie, et...

couverture

Ici les aubes sont plus douces de Boris Vassiliev

critiqué par Patman - (Paris - 61 ans)

l'adjudant et ses drôles de dames.

8 etoiles
Nous sommes en Carélie, en 1942. A quelques dizaines de kilomètres de ce petit poste de défense anti aérienne en arrière du front, les Allemands assiègent Leningrad. Mais ici la vie est douce et la petite garnison commandée par l'adjudant Fiodor Vaskov vaque à ses occupations comme si de rien n'était. Lorsque le commandant vient...

couverture

Zouleikha ouvre les yeux de Gouzel Iakhina

critiqué par Myrco - (village de l'Orne - 74 ans)

Captivant...

9 etoiles
Bien que paru en Russie en 2015, ce premier roman de Gouzel Iakhina renoue avec la tradition du grand roman russe, invitant le lecteur à suivre les destinées dramatiques de personnages piégés dans le maelström de la grande Histoire. Le roman débute vers 1930 dans la région de Kazan en Tatarie (aujourd'hui République du Tatarstan) dans...

couverture

Tania ou le premier amour de Rouvim Fraerman

critiqué par Fanou03 - (* - 48 ans)

Superbe récit sur la fin de l'enfance

7 etoiles
Tania vit avec sa mère dans une petite bourgade de Sibérie. Sa vie est rythmée par la succession des saisons et ses escapades dans la forêt avec son ami Filka. Mais bientôt sa vie ne sera plus jamais la même: son père, qu'elle n'a pour ainsi dire jamais connu depuis qu'il s'est séparé de sa...

couverture

F20 de Anna Kozlova

critiqué par Reginalda - (lyon - 57 ans)

Magnifique portrait d’une jeune femme en lutte contre la folie ordinaire

10 etoiles
Encore un coup de cœur de chez Stéphane Marsan. Stop !! Youlia découvre qu’elle présente les mêmes symptômes que sa sœur schizophrène. Mais elle connaît le sort réservé à ces malades qui se voient refuser une existence « normale ». Or Youlia n’a pas l’intention de laisser sa part au chien. Elle veut aimer, être aimée,...

couverture

La souveraine de Nina Nikolaevna Berberova

critiqué par Marvic - (Normandie - 65 ans)

La soumission

6 etoiles
Sacha a un destin tracé. Quelques mois encore d’études et il sera avocat en droit international. Exilés russes, Ivan et lui ont été abandonnés par leur mère, partie aux états-unis épouser un riche américain. Sacha éprouve quelquefois un sentiment de solitude, mais l’affection de son frère et de sa future belle-sœur lui réchauffent le cœur. Ivan...

couverture

L'organisation de Maria Galina

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 44 ans)

Ghosbusters en URSS

6 etoiles
Rosa, une jeune fille de 17 ans inexpérimentée, trouve un travail au Centre d’assainissement du port d’une ville russe. Ce job, elle ne sait pas vraiment en quoi il consiste. Ses collègues sont flous, lui demandent de traduire un texte de Lévi-Strauss sans montrer la logique d’un tel travail dans un tel lieu. Heureusement...

couverture

L'Outil et les papillons de Dmitri Lipskerov

critiqué par Reginalda - (lyon - 57 ans)

Les réjouissants délires d’un dépressif

10 etoiles
Enfin un livre qui ne donne pas l’impression qu’on l’a déjà lu une dizaine de fois (à l’instar d’ailleurs des deux autres romans de Dmitri Lipskerov que j’ai pu lire, notamment "Le dernier rêve de la raison"). Dans "L’outil et les papillons", nous rencontrons Arséni Iratov, un homme à qui tout réussit apparemment : il...

couverture

La peau du papillon de Sergey Kuznetsov

critiqué par Reginalda - (lyon - 57 ans)

Une traque entre fantasme et réalité

8 etoiles
Un tueur en série sévit dans Moscou depuis plusieurs mois. Xénia, jeune journaliste du web, dynamique et ambitieuse, que ses goûts sexuels portent au sadomasochisme, décide de créer un site consacré à ce maniaque, moins dans le but de contribuer à sa capture que dans celui d’obtenir une promotion grâce au succès de son entreprise....

couverture

Roman de Vladimir Sorokine

critiqué par Myrco - (village de l'Orne - 74 ans)

Un roman allégorique, contrasté, et stupéfiant.

8 etoiles
Dans un entretien avec sa traductrice, qui date de 2014, Sorokine disait: [i]" Roman, qui m'a demandé quatre ans de travail[/i] (bien que paru en Russie dans sa première version en 1994, il a été écrit entre 1985 et 1989) [i]est actuellement encore le livre qui m'étonne le plus (...). Je l'ai construit avec...

couverture

Un démon de petite envergure de Fiodor Sologoub

critiqué par Gregory mion - (41 ans)

Maupassant en Russie.

10 etoiles
Parmi les auteurs russes classiques, Fiodor Sologoub figure encore à une modeste place, pourtant la lecture d’[i]Un démon de petite envergure[/i] suffit à faire de ce romancier un digne héritier des grands maîtres. Le « démon » qu’il traque de sa plume alerte n’a pas l’amplitude des « démons » de Dostoïevski, non parce que...

couverture

Les dieux de la steppe de Andreï Guelassimov

critiqué par Myrco - (village de l'Orne - 74 ans)

L'enfant et le prisonnier

8 etoiles
Eté 1945. Sur le front de l'ouest, les alliés ont gagné la partie. Mais tout à l'est, la guerre n'est pas encore terminée. Les russes s'apprêtent à lancer une ultime attaque contre l'armée du Guandong, les forces impériales du Japon. Elle sera lancée le 9 août; dans le même temps sera larguée la bombe américaine...

couverture

Un musicien déchu de Léon Tolstoï

critiqué par ValentineH - (44 ans)

Une nouvelle de Tolstoï parue dans les années 1850

9 etoiles
Une nouvelle de Tolstoï parue dans les années 1850 qui a gardé une étonnante fraîcheur, des personnages passionnés étonnamment actuels. « Si notre civilisation s’en allait à tous les diables, je ne la regretterais pas, mais j’aurais du regret pour la musique » déclara Tolstoï en 1910. L’histoire d’Un musicien déchu, la voici :...

couverture

Missions spéciales de Boris Akounine

critiqué par Kostog - (51 ans)

Jack l'Eventreur rôde dans Moscou

6 etoiles
Missions spéciales est le tome 5 des aventures d'Eraste Fandorine. Il est composé de deux courts romans : Le Valet de pique, une enquête au ton assez badin où Fandorine doit faire face à un escroc de haut vol, dont les deux principaux atouts consistent en sa capacité à susciter la confiance et à se...

couverture

Voleur, espion et assassin de Iouri Bouïda

critiqué par Elko - (Niort - 48 ans)

Fonctionnaire de province

6 etoiles
Iouri Bouïda livre son autobiographie dans « Voleur, espion, assassin ». Ne surtout pas se méprendre, c’est ainsi qu’est qualifié par un des personnages du roman le métier d’écrivain. Il n’est donc nullement question d’un aventurier aux multiples vies mais du parcours d’un fonctionnaire de province qui a grandi et vécu dans l’URSS post-stalinienne puis post-soviétique. Il...