Littérature => Anglophone (5335 livres critiqués)


Page 1 de 107 Suivante Fin

couverture

Les Illusions de Jane Robins

critiqué par Reginalda - (lyon - 52 ans)

Dommage pour la fin

7 etoiles
Callie et Tilda sont deux sœurs (jumelles pour le coup) qui forment le traditionnel duo des romans de suspense psychologique : l’une – Tilda – est belle, rayonnante et un peu garce, actrice de profession ; l’autre – Callie – est plus terne, plus effacée, libraire en attendant d’y voir plus clair. C’est évidemment Callie...

couverture

Quatrains et autres poèmes brefs de Emily Dickinson

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 51 ans)

“Et le Temps est allé porter la nouvelle À l’Éternité –“

8 etoiles
La Surprise est comme un piment – fort – Dans un mets fade. Trop âcre – en soi – mais mélangé Régal consommable - Reconnue aujourd’hui comme l’une des plus grandes poétesse, figurez-vous qu’ Emily DICKINSON n’a quasiment rien publié de son vivant, et ne s’est même jamais proclamée poète. La plupart de ses poésie étant destinées à sa...

couverture

Juifs sans argent de Michael Gold

critiqué par Saule - (Bruxelles - 54 ans)

Dans le ghetto juif de New-York

8 etoiles
Ce roman en grande partie autobiographique raconte la vie d'une famille juive dans un ghetto de New-York au début du vingtième siècle. Cette famille vit dans un quartier extrêmement bigarré, avec un peuple invraisemblable qui vit dans une pauvreté extrême mais où règnent aussi des valeurs de solidarité. Il faut savoir époque pendant laquelle on...

couverture

Maiba de Russell Soaba

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)

Les charlatans contre les sages

8 etoiles
Russell Soaba est un auteur désormais étudié dans les universités anglophones, il est originaire de la Papouasie Nouvelle Guinée. Cet ouvrage est le premier livre de ce pays traduit en français, l’excellente maison d’édition tahitienne Au vent des îles l’a publié en 2016, l’original ayant été édité en 1979. Ce texte est un roman qui...

couverture

Au nom du Bien de Jake Hinkson

critiqué par Poet75 - (Paris - 63 ans)

Implacable

8 etoiles
On devine l’influence de la grande écrivaine Flannery O’Connor (1925-1964) chez Jake Hinkson, mais avec une dose supplémentaire de noirceur, voire de désespoir. La première était catholique, tandis que le second est le fils d’un prêcheur baptiste. Mais qu’importe ! Qu’on soit catholique ou protestant, on sait, si l’on ose s’y confronter, que l’une et...

couverture

Le chant du loup de Louis Owens

critiqué par Lejak - (Metz - 44 ans)

Résistance

10 etoiles
Ecrit en 1991, Le chant du loup résonne plus que jamais dans la triste actualité des USA. Encore récemment (2017), un oléoduc a traversé une réserve Sioux dans le Dakota du nord en dépit des accords passés il y a longtemps avec le gouvernement, du respect des droits à la propriété, de la préservation de...

couverture

Voyage au pays des dieux de Lafcadio Hearn

critiqué par Eric Eliès - (45 ans)

Récit d'un voyage dans le Japon rural, au début du XXème siècle

9 etoiles
J'ai découvert Lafcadio Hearn grâce à HP Lovecraft, qui en dresse un portrait très élogieux dans son essai "Epouvante et surnaturel en littérature". Pourtant, leurs univers littéraires sont très différents. Hearn, écrivain américain et grand voyageur, fut un récolteur d'histoires et de légendes qu'il restituait avec un talent combinant l'art du conteur et la curiosité...

couverture

La quête de Wynne de Aaron Gwyn

critiqué par Lejak - (Metz - 44 ans)

Western moderne

10 etoiles
Un petit mot sur l'auteur : Aaron Gwyn a grandi dans un ranch. Il est professeur de littérature dans une université de Caroline du Nord. La quête de Wynne est son 3ème roman mais le premier publié en France, chez Gallmeister. La quête de Wynne s'inscrit parfaitement dans la culture "Gallmeister" bien que l'action s'inscrive dans...

couverture

Jeu blanc de Richard Wagamese

critiqué par Pacmann - (Tamise - 54 ans)

Jeu, échecs et peaux mates

7 etoiles
Pour la plupart des Européens, la réalité de la communauté autochtones au Canada, et ce jusque dans les années 70 est une inconnue que ce roman a le mérite de mettre à jour. Outre la politique de déracinement mis sur le compte de la nécessité d'intégrer les enfants indiens maintenus dans la sauvagerie païenne par...

couverture

Les Mondes de Magnus Ridolph de Jack Vance

critiqué par Kostog - (47 ans)

Le bonze pratique l’altruisme

4 etoiles
Les mondes de Magnus Ridolph, est une suite de cinq nouvelles dans lesquelles le lecteur suit Magnus Ridolph, un détective interplanétaire qui mène enquêtes et missions à la recherche de créatures fauteuses de troubles, de profiteurs peu scrupuleux et d‘assassins. Notre détective à la barbe blanche et aux capacités de réflexion logique acérées passe d’une...

couverture

Les fils de Wang Lung de Pearl Sydenstricker Buck

critiqué par Myrco - (village de l'Orne - 69 ans)

Le seigneur de guerre

7 etoiles
Ce deuxième volet de la "Trilogie de la terre chinoise" (*) débute par la mort de Wang Lung. Ses deux fils Wang l'Aîné et Wang le Marchand n'auront pas lésiné pour lui offrir un superbe enterrement à la mesure de son statut social acquis. Pearl Buck en profite pour nous instruire sur les rituels et...

couverture

White de Bret Easton Ellis

critiqué par CC.RIDER - (61 ans)

Bilan d'une cinquantaine un brin nombriliste

6 etoiles
Nostalgique du cinéma des années 70, Bret se souvient avec délices et nostalgie de tous les films d’horreur dont il se délectait pendant son adolescence, tels « La maison des damnés », « Théâtre de sang » ou « Pantom of the paradise » de Brian de Palma. Alors qu’il n’est encore qu’un étudiant d’une vingtaine d'années, Bret est contacté par...

couverture

Parce qu'ils le méritaient de Peter Swanson

critiqué par Darius - (Bruxelles - - ans)

construction très intéressante

10 etoiles
Je ne connaissais pas cet auteur, Peter Swanson. Il est américain et a écrit peu de livres. Celui-ci a reçu le prix 2016 du new England society Book et il a été finaliste en 2015 du Ian Fleming Steel Dagger. Dès le départ, l’histoire m’a plu. Lily Kintner, une adolescente de 14 ans, fille d’un...

couverture

Sisters de Michelle Adams

critiqué par Reginalda - (lyon - 52 ans)

Artificiel et prévisible

5 etoiles
Irina a été abandonnée par sa famille à l'âge de trois ans : ses parents ont gardé sa soeur aînée, Eleonore. Désormais âgée d'une trentaine d'année, elle apprend la mort de sa mère et se rend dans la demeure familiale en Écosse pour tenter de comprendre : « Pourquoi ? Bon sang, pourquoi m'ont-ils abandonnée...

couverture

Bad Man de Dathan Auerbach

critiqué par Reginalda - (lyon - 52 ans)

Trop laborieux pour être convaincant

6 etoiles
Le frère de Ben a disparu dans un supermarché il y a cinq ans, alors qu'il était sous sa supervision. Comme on pourrait s'y attendre, la famille ne s'en est jamais remise. Et voilà que Ben, faute de trouver autre chose, prend un poste de magasinier dans ce même supermarché. Le jeune homme, obèse, mal...

couverture

L'avortement de Richard Brautigan

critiqué par Yeaker - (Dijon - 46 ans)

La bibliothèque des manuscrits refusés

8 etoiles
J’ai lu, ou plus exactement, j’ai écouté sur cd un roman épouvantablement mauvais « le mystère Henri Pick ». David Foenkinos est un garçon très gentil mais qui écrit fort mal. Deux choses intéressantes dans son livre néanmoins : l'évocation de Vivian Maier et l’origine de sa bibliothèque des manuscrits refusés qui se trouve être...

couverture

Ce qui t'appartient de Garth Greenwell

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 39 ans)

Un amour compliqué en Bulgarie

7 etoiles
Un prof de fac, installé en Bulgarie, tombe sous le charme d’un prostitué, Mitko. Ils ne sont pas vraiment sur la même longueur d’onde, le premier tombe sous le charme de ce jeune homme viril et très indépendant, le second profite de ses amants et a perdu tous ses repères dans un pays qui est...

couverture

Devenir de Michelle Obama

critiqué par Blue Cat - (55 ans)

Black is beautiful !

8 etoiles
Michelle Obama nous livre son autobiographie sur près de 500 pages, livre qui a fait fureur aux Etats-Unis, entre autres grâce au battage médiatique impressionnant de son amie, la très influente présentatrice Oprah Winfrey. Si après lecture, je trouve cette femme fort intelligente, travailleuse acharnée, volontaire, disciplinée, pour être honnête, j'ai oscillé entre admiration et...

couverture

La fille qui brûle de Claire Messud

critiqué par Deleatur - (51 ans)

Une chronique déchirante

10 etoiles
Julia et Cassie se connaissent depuis toujours. Elles savent tout l'une de l'autre et se fraient ensemble leur chemin vers l'adolescence. Et puis elles grandissent, ne sont plus dans la même classe, se font de nouveaux amis et s'éloignent peu à peu. Élève studieuse et brillante, Julia se prépare pour le concours d'éloquence. Cassie, dont...

couverture

Personne n'est venu : Mon enfance dans l'orphelinat de l'horreur de Robbie Garner, Toni Maguire

critiqué par Bernard2 - (DAX - 70 ans)

Oui, ça a existé

8 etoiles
Dans le années 1960, un orphelinat, sur l'Île de Jersey, est tenu par des religieuses. Véritables monstres, elles ne sont que haine, méchanceté et violence. Les enfants qui leur sont confiés subissent les pires châtiments, les pires humiliations. Robbie, l'un de ces enfants, arrive à l'orphelinat à l'âge de cinq ans. Plus tard, il sera transféré...

couverture

Tous nos contretemps de Elan Mastai

critiqué par Cecezi - (Bourg-en-Bresse - 39 ans)

Machine à voyager dans le temps

8 etoiles
Voici un roman de plus traitant des voyages dans le temps, avec des réalités parallèles... Rien de très original, à ceci près, que le monde dystopique est le nôtre, et que notre personnage principal, qui vient d'un présent alternatif, s'y retrouve piégé. Quelques passages un peu ardus, pour un roman qui laisse une belle place...

couverture

Sparkenbroke de Charles Morgan

critiqué par Sourcedo - (Paris - 49 ans)

Sparkenbroke, l'amour et la mort

9 etoiles
"Pour ne pas être tenté d'espérer davantage, il fixa son regard sur les lèvres de la jeune fille et sur ses yeux, pendant qu'elle parlait, il s'aperçut combien il gagnait facilement sa confiance, et en ressentit ce mélange de plaisir et d'ennui qu'on éprouve devant un adversaire trop fragile, sans défense." Quand la vie est...

couverture

Pourquoi écrire ? de Philip Roth

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)

Portnoy et les écrivains rencontrés

8 etoiles
Philip Roth revient sur sa carrière d'écrivain, la perception de ses écrits et délivre des entrevues avec des écrivains qu'il a appréciés et rencontrés. Il analyse ses sources d'inspiration et les réactions générées par ses oeuvres. L'antisémitisme pressenti dans ses écrits s'avère tout à fait exagéré, l'importance de Portnoy et son complexe exagérée, bien qu'il...

couverture

La seule histoire de Julian Barnes

critiqué par Darius - (Bruxelles - - ans)

Des personnages peu attachants

4 etoiles
Julian Barnes nous décrit une histoire d’amour entre un jeune homme de 18 ans et une femme de 48 ans rencontrée dans un club de tennis. Cette histoire ne m’a pas du tout convaincue. On ignore les raisons qui poussent ce jeune homme à entretenir une relation sexuelle avec cette femme dont le lecteur peine à...

couverture

La Galerie des maris disparus de Natasha Solomons

critiqué par Ludmilla - (Chaville - 63 ans)

Une femme qui choisit d'être elle-même

9 etoiles
Le mari de Juliet Montague a disparu, emportant avec lui le seul objet de valeur qu'elle possède : un tableau qu'un artiste avait peint d'elle alors qu'elle était enfant. Juliet, n’étant ni veuve ni divorcée, n’a pas le droit de refaire sa vie d’après les règles de sa communauté juive. Un an après la disparition de...

couverture

La Sélection - Histoires secrètes : Le prince et le garde de Kiera Cass

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 30 ans)

Les hésitations de Maxon et la détermination d'Aspen

7 etoiles
Ce livre est un hors-série lié à « La Sélection », contenant deux nouvelles et quelques bonus. Le premier récit est raconté du point de vue de Maxon, le prince d'Illéa et couvre la semaine précédant l'arrivée des candidates ainsi que la première journée de la compétition. J'ai bien aimé cette nouvelle , grâce à elle on...

couverture

Ecrits à la main de Michael Ondaatje

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 51 ans)

«Et dans notre Livre des Victoires quand on voyait un parasol sur le champ de bataille on pouvait identifier le roi à son ombre».

7 etoiles
SI le canadien Michael ONDAATJE (*1943) est mondialement connu pour son travail de romancier, [«L’Homme flambé» (très opportunément rebaptisé «Le Patient anglais» après la sortie du film) lui a valu le Booker Prize en 1992, puis le Golden Man Booker Prize en 2018], peu de gens savent qu’il poursuit parallèlement une œuvre poétique hors du...

couverture

La petite fille qui en savait trop de Peter May

critiqué par Nathavh - (54 ans)

coup de coeur

10 etoiles
Cette fois Peter May ne nous emmène pas en Ecosse, c'est un écossais qui vient à Bruxelles en la personne de Bannerman, il est journaliste à l'Edinburgh Post. Nous sommes en 1979, en pleine campagne britannique. Des élections auront bientôt lieu pour désigner le futur Premier Ministre du Royaume Uni. Bannerman arrive à Bruxelles pour quelques...

couverture

La Maison aux secrets de Catherine Robertson

critiqué par Flo29 - (47 ans)

Bien écrit

9 etoiles
April a perdu son petit garçon dans un accident de voiture et se sent responsable de sa mort. Elle essaie de se reconstruire. Elle apprend qu'elle hérite d'un manoir en Angleterre et décide de faire le voyage depuis la Nouvelle-Zélande. Je n'ai pas adoré ce livre, ce n'est pas un coup de coeur mais la lecture...

couverture

Abattage de Lisa Harding

critiqué par Blue Cat - (55 ans)

Enfants prostitués = Sacrifice humain

9 etoiles
Voilà un livre coup de poing, qui n'aide pas à trouver le sommeil une fois refermé... L'histoire : Une jeune Moldave d'à peine 13 ans vendue par son père à un trafic de prostitution infantile et une adolescente Irlandaise de 15 ans obligée de fuir le domicile de sa mère gravement maltraitante. Deux enfants sacrifiés. La...

couverture

Vision et Prière et autres poèmes de Dylan Thomas

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 51 ans)

«Et en silence je trais le sein du Démon».

6 etoiles
Considéré au Royaume-Uni comme le plus grand poète de la première moitié du XXe S., Dylan Marlais THOMAS (1914-1953) est relativement peu connu dans nos contrées. La faute sans doute à une poésie obscure et relativement hermétique [qui n’est d’ailleurs pas sans rappeler celle de son illustre ainé William BLAKE (1757-1827)], et à la difficulté...

couverture

Une Odyssée : Un père, un fils, une épopée de Daniel Mendelsohn

critiqué par Romur - (Viroflay - 45 ans)

Relation père-fils

8 etoiles
J’ai mis deux fois plus de temps que prévu à lire ce livre… car j’en ai lu deux en parallèle : l’Odyssée de Mendelsohn et celle d’Homère, dont l’auteur nous livre au fil des pages une analyse critique passionnante et dans laquelle je me suis replongé en parallèle. Étrange construction que ce roman ! Le père...

couverture

Un diamant gros comme le Ritz de Francis Scott Fitzgerald

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)

Superficiel et léger

7 etoiles
Cet ouvrage-somme compile une multitude de nouvelles relatives à la jeunesse dorée californienne et les problèmes de riches, à la manière habile et pesée de l'auteur. Se centrer sur une catégorie sociale aisée permet de se centrer sur les problème relationnels et les questions psychologiques, les questions matérielle demeurant mais devenant réduites à des choix...

couverture

Lab Girl : Une histoire de science, d'arbres et d'amour de Hope Jahren

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 71 ans)

la science, comme si vous y étiez…

10 etoiles
Les scientifiques aiment peu se confier au profane, souvent parce qu’ils croient qu’on ne comprendra pas leur passion pour des choses qu’ils sont les seuls à croire importantes. Souvent aussi parce qu’ils ont du mal à s’exprimer dans une langue accessible à tous, ou croient tout simplement en être incapables. Hope Jahren, une scientifique américano-norvégienne...

couverture

Mon midi, mon minuit de Anna McPartlin

critiqué par Macapat - (63 ans)

La vie continue...

6 etoiles
Présentation de l'éditeur C'est au début du mois de mars, un jour de pluie, mais un jour encore béni, comme beaucoup d'autres avant, dans la vie d'Emma. A 26 ans, la jeune fille amoureuse cohabitait avec le bonheur. Elle formait avec John, son amour d'enfance, un de ces couples unis et heureux, tissant une belle vie...

couverture

La lionne de Katherine Scholes

critiqué par Monocle - (tournai - 59 ans)

Miracle en Tanzanie

5 etoiles
Angel, petite fille de sept ans, chemine avec sa mère et leurs deux chameaux sur les plaines de Tanzanie. La maman, infirmière itinérante, se fait mordre par un serpent et meurt, laissant sa fille seule dans cet univers sauvage. Angel sera adoptée par une Lionne. Parallèlement Emma, ...

couverture

Bouge-toi ! de Nadine Gordimer

critiqué par Tistou - (63 ans)

Un Gordimer qui sort de l’épure

6 etoiles
Je croyais même que c’était le dernier roman écrit par Nadine Gordimer, mais non, c’est l’avant-dernier, écrit en 2005. Nadine Gordimer nous avait habitués à des romans plus faciles à rapprocher de causes ou de situations : contre l’apartheid avant son abolition, puis l’état de la société sud-africaine après 1991. Ici, avec « Bouge-toi !...

couverture

Fin de partie de Frank Brady

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 51 ans)

UNE VIE SUR SOIXANTE-QUATRE CASES D'ÉCHIQUIER.

10 etoiles
C'est vers l'âge de 6 ans que le jeune Bobby FISCHER reçut son premier jeu d'échecs en cadeau de sa mère. Très vite, plus qu’une passion, ce jeu devient pour lui une véritable obsession ! Son ascension est dès lors foudroyante! Aidé il faut le dire par son QI de 180 et sa facilité à...

couverture

L'arme domestique de Nadine Gordimer

critiqué par Tistou - (63 ans)

Genèse d’une défense de la part d’un maître du barreau

10 etoiles
« L’arme domestique » a été écrit en 1998. L’apartheid est officiellement aboli depuis sept ans. Si le roman se déroule en Afrique du Sud, le thème lui est plutôt extraterritorial puisqu’il s’agit plutôt d’illustrer, à partir d’un meurtre « domestique » comment un maître du barreau élabore sa stratégie pour venir en aide à...

couverture

Les abattoirs du ciel de Derek Robinson

critiqué par Patman - (56 ans)

Fauchés en plein vol...

8 etoiles
A 23 ans, le major Stan Wooley est un vieux de la vieille. Pilote et chef de l'escadrille des Éperviers en poste quelque part dans le Nord de la France en ce mois de janvier 1918, il est acariâtre et n'a jamais un mot agréable pour ses subordonnés qui ne sont à ses yeux que...

couverture

Le Pouvoir de Naomi Alderman

critiqué par Ludmilla - (Chaville - 63 ans)

"Power doesn't care who uses it"

9 etoiles
Présentation de l’éditeur (extrait) Aux quatre coins du monde, les femmes découvrent qu'elles détiennent le "pouvoir". Du bout des doigts, elles peuvent infliger une douleur fulgurante - et même la mort. Soudain, les hommes comprennent qu'ils deviennent le "sexe faible". Mais jusqu'où iront les femmes pour imposer ce nouvel ordre ? Un livre présenté comme étant un manuscrit écrit dans...

couverture

L'apprentissage de Duddy Kravitz de Mordecai Richler

critiqué par ARL - (Montréal - 33 ans)

Attachant vaurien

9 etoiles
Qu'on aime ou qu'on déteste Mordecai Richler le polémiste et la grande gueule, il est difficile de nier son apport à la littérature québécoise et canadienne. Je ne m'étais jamais tellement intéressé à son œuvre avant aujourd'hui, sans doute un peu par mépris pour certaines de ses positions politiques, mais je suis forcé d'admettre que...

couverture

Le premier méchant de Miranda July

critiqué par Lobe - (Montpellier - 24 ans)

"Je suis allée en voiture au cabinet médical comme si j'étais la vedette d'une pluie d'applaudissements."

9 etoiles
Si je me souviens bien il y a quelque part sur Critiques Libres un forum dans lequel est suggérée une méthode. C'est Feint qui la partage, je crois ; elle consiste à agréger la première et la dernière phrase d’un livre. Ce faisant, par une sorte de magie malicieuse, c’est tout l’esprit du roman, voire...

couverture

Un caprice de la nature de Nadine Gordimer

critiqué par Tistou - (63 ans)

Une femme au destin d’exception

9 etoiles
« Un caprice de la nature » a été écrit en 1987 soit avant la fin de l’apartheid. On peut donc ranger ce roman dans les œuvres dénonçant cet état de fait, luttant contre cette politique inhumaine et injustifiable. Pourtant, "Un caprice de la nature » est d’abord l’histoire d’une vie, de la vie exceptionnelle...

couverture

Le Crocus jaune de Laila Ibrahim

critiqué par Bernard2 - (DAX - 70 ans)

Esclavage et liberté

7 etoiles
Vers le milieu du XIXème siècle aux États-Unis. Mattie, une esclave noire, doit laisser son bébé pour devenir la nourrice de Lisbeth, fille de ses patrons blancs. L’attachement de Lisbeth pour Mattie se poursuit pendant de nombreuses années. En grandissant, Lisbeth remet en cause le bien fondé de l’esclavage, au grand dam de ses parents. Pourtant,...

couverture

Vivre à présent de Nadine Gordimer

critiqué par Tistou - (63 ans)

Roman sud-africain post apartheid

7 etoiles
« Depuis 1991, la promesse d’une vie meilleure pour tous tarde à se concrétiser et les inégalités sociales remplacent l’ancienne ségrégation sociale. Un roman passionnant sur ce que signifie être de nos jours sud-africain, avoir des racines et aider à façonner l’avenir de son pays. » « Vivre à présent » est le dernier roman...

couverture

La voleuse sans ombre de Emily Gee

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 30 ans)

Entre feu et eau

6 etoiles
Melke et son frère Hantje ont la capacité de se rendre invisible, de devenir ce que l'on appelle des « spectres », mais refusent de l'utiliser pour vivre normalement car les gens comme eux ont mauvaise réputation. Cependant Hantje brise sa promesse et s'introduit chez les salamandres afin de dérober leurs trésors. Malheureusement pour lui, elles le...

couverture

Histoire de mon fils de Nadine Gordimer

critiqué par Tistou - (63 ans)

Amour au pays de la ségrégation raciale

8 etoiles
Il s’agit d’un roman centré sur la ségrégation raciale en Afrique du Sud, ses effets directs iniques ainsi que ses effets collatéraux dévastateurs. Nadine Gordimer traite ceci par le biais des amours illégitimes entre Sonny, un noir instruit, militant anti-apartheid et Hannah, une blanche sympathisante de la cause. Il a été publié en 1990, soit...

couverture

A la lumière des étoiles de Thomas Hardy

critiqué par Fanou03 - (* - 44 ans)

Les abîmes des cieux, les abîmes des âmes

6 etoiles
Dans la campagne anglaise à l’ère victorienne, un jeune homme, Swithin St Cleeve, revient habiter chez sa grand-mère. Dévoré par sa passion, l’astronomie, il demande l’autorisation d’utiliser une tour abandonnée pour y déposer ses instruments d’observation. La tour appartient à la belle Lady Viviette Constantine, qui n’a plus de nouvelles de son mari, un homme...

couverture

Beethoven avait un seizième de sang noir de Nadine Gordimer

critiqué par Tistou - (63 ans)

11 nouvelles

7 etoiles
Au contraire des nouvelles figurant dans « Le magicien africain », les nouvelles de ce recueil n’ont pas à proprement parler de connotations politiques en lien avec la situation en Afrique du Sud (il est vrai également que les nouvelles du « Magicien » datent de l’époque Apartheid quand celles de ce recueil sont post-apartheid)....