Littérature => Anglophone (5514 livres critiqués)


Page 1 de 111 Suivante Fin

couverture

L'ivrogne dans la brousse de Amos Tutuola

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 53 ans)

UN LIVRE HALLUCINANT ET HALLUCINÉ!..

7 etoiles
Au début de l’histoire, nous découvrons le héros de ce livre. Nous ne connaîtrons jamais le vrai nom de ce jeune homme, mais uniquement celui qu’il s’est donné: "Père-Des-Dieux-Qui-Peut-Tout-Faire-En-Ce-Monde". Comme il vient d’une famille très riche, il n’a jamais travaillé de sa vie et depuis l'âge de dix ans, il passe ses journées a se...

couverture

Silence radio de Alice Oseman

critiqué par Dervla3012 - (14 ans)

Un livre comme une paire de pantoufles : agréable mais pas mémorable

6 etoiles
De quoi ça parle ? Frances est brillante. Toujours première de sa classe, sa vie tourne autour des cours et des notes… en permanence. Ses relations sociales sont mises de côté et ses « amies » ne servent qu’à donner l’illusion que tout est normal. Elle garde le secret sur son hobby, le fan-art : est-il...

couverture

Tableaux d'une exposition de Patrick Gale

critiqué par Ludmilla - (Chaville - 65 ans)

Qui était Rachel Kelly ?

9 etoiles
La vie de Rachel Kelly, une artiste peintre, mariée à Antony, trois fils, une fille. Maniaco-dépressive, Rachel peint ses meilleurs tableaux quand elle arrête ses médicaments Une vie familiale difficile pour le reste de la famille. Une femme qui fait passer la peinture avant tout et qui essaye malgré tout de consacrer du temps à ses...

couverture

Capitaine Hornblower, Tome 3 : Pavillon haut de Cecil Scott Forester

critiqué par Kostog - (48 ans)

Descente de Loire

7 etoiles
Ecrit en 1939 et troisième de la série des Hornblower, le récit se déroule entre novembre 1810 et juin 1811. Horatio Hornblower, après qu'il a anéanti trois vaisseaux lors d'une bataille héroïque livrée à un contre quatre, est maintenant prisonnier aux mains des Français dans la solide forteresse de la Trinidad en Catalogne. Les Français, en...

couverture

L'Héritage Davenall de Robert Goddard

critiqué par Tanneguy - (Paris - 81 ans)

Angleterre victorienne : aristocratie décadente

9 etoiles
James Davenall, hériter du titre envié de 6ème baronnet de la famille, disparait en 1871 une semaine avant son mariage avec Constance. Il laisse une lettre laissant penser à un suicide, jamais prouvé. Il réapparaît dix ans plus tard mais les survivants de la famille ne le reconnaissent pas, ou ne le veulent pas. Est-ce...

couverture

La mer sans étoiles de Erin Morgenstern

critiqué par Reginalda - (lyon - 53 ans)

Abondance de biens… nuit

4 etoiles
La présentation de l’éditeur est fidèle à l’amorce du livre : Zachary Ezra Rawlins, étudiant en thèse sur les jeux vidéo, tombe par hasard dans la bibliothèque de son université sur un livre mystérieux, en fait un recueil d’histoires dont l’une parle d’un épisode de son enfance. Ce sera le début d’une quête fastidieuse qui...

couverture

Le bûcher de Perumal Murugan

critiqué par Dervla3012 - (14 ans)

Un roman qui prend l'amour à contrepied

8 etoiles
De quoi ça parle ? Kumaresan et Saroja s’aiment passionnément. Les deux jeunes Indiens se sont rencontrés à la ville : l’une s’efforçait à l’époque de tenir la maison familiale en ordre et de faire la cuisine pour son père et son frère, tandis que l’autre s’échinait à mettre du soda en bouteille avant de le...

couverture

Terreur apache de W. R. Burnett

critiqué par Ayor - (48 ans)

Laborieux et mal fichu

2 etoiles
Roman peu captivant où il ne se passe pas grand chose. Il faut déjà une bonne moitié pour que l'on rentre dans le vif du sujet, et la seconde partie n'est guère plus intéressante, malgré l'action, rendue confuse par le style laborieux de l'auteur. À ce titre, les dialogues sont insipides, parfois à la limite de la...

couverture

Rendez-vous dans 5 ans de Paige Toon

critiqué par Reginalda - (lyon - 53 ans)

Une belle histoire d'amour mélancolique

8 etoiles
Autant le dire d'emblée, "Rendez-vous dans cinq ans" est un livre que je n'aurais jamais pensé lire et encore moins aimer. Et pourtant, par un concours de circonstances sans intérêt en soi, je l'ai lu et aimé, preuve s'il en fallait qu’on doit décidément se méfier des préjugés. L'histoire est simple : nous suivons de cinq...

couverture

Love, Simon de Becky Albertalli

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 31 ans)

Chantage et oréos

8 etoiles
Simon est un lycéen vivant dans la banlieue d'Atlanta, il vit dans une famille aimante, a trois meilleurs amis, Abby, Leah et Nick, et est passionné de théâtre, d'oréos et d'Harry Potter. Simon en pince également pour Blue, un garçon rencontré grâce au Tumblr du lycée et avec qui il communique par mail sans que...

couverture

Affronter l'orage de Larry Brown

critiqué par Frunny - (PARIS - 55 ans)

Au fond du trou !

9 etoiles
Larry Brown (1951-2004) est un écrivain américain. Ses romans mettent en scène des personnages désabusés, souvent marginaux, aux parcours accidentés et aux vies brisées. "Facing the Music" (1988) est publié en français sous le titre "Faire front" (Gallimard, La Noire, 2004). Réédition sous le titre "Affronter l'orage" (Gallmeister, 2020) Que peuvent bien se raconter deux âmes...

couverture

Le crépuscule et l'aube de Ken Follett

critiqué par Le rat des champs - (70 ans)

Avant les piliers de la terre

10 etoiles
Je le dis et le répète, Ken Follett est un formidable raconteur d'histoires, au talent époustouflant. Ici, c'est à un moment charnière de l'histoire qu'il situe l'action, celui de l'an mil, à une époque où l'on va passer progressivement de la barbarie à une ère un peu plus éclairée. Kingsbridge n'est encore qu'un petit hameau...

couverture

Tout autre nom de Craig Johnson

critiqué par Tistou - (64 ans)

Entre accouchement et disparitions

8 etoiles
Opus n°11 de la série Walt Longmire. Wyoming, toujours, et surtout hiver polaire, encore. Comme si Craig Johnson s’était régalé à écrire <i>Tous les démons sont ici</i>, en avait conservé la nostalgie et avait repiqué au truc. Au truc ? Une traque dans les montagnes de Wyoming en plein blizzard, de la neige jusqu’au nombril...

couverture

Le Jardin d'Épicure de Irvin D. Yalom

critiqué par Pacmann - (Tamise - 55 ans)

Comment appréhender au mieux ce qui nous attend tous.

7 etoiles
Irvin Yalom est l’auteur des deux magnifiques romans que sont « Le problème Spinoza » et « La méthode Schopenhauer ». Le présent ouvrage n’est plus un roman, mais un recueil d’expériences de l’auteur, psychanalyste, qui nous invite à réfléchir autour du thème de la mort. En adoptant les préceptes d'Épicure pour calmer nos...

couverture

Un vaisseau de ligne de Cecil Scott Forester

critiqué par Kostog - (48 ans)

Hornblower, terreur des côtes catalanes

6 etoiles
Un vaisseau de ligne, publié en 1938, est le second roman par ordre d'écriture, après Retour à bon port, des aventures de Horatio Hornblower. Hornblower est désormais capitaine de vaisseau à bord du HMS Sutherland, un bâtiment de ligne de 74 canons. L'histoire se passe en 1810. Le navire qui à été alloué à notre...

couverture

Des baisers parfum tabac de Tayari Jones

critiqué par Loupardennais - (45 ans)

Mic-mac au pays des blacks !

10 etoiles
Dana Lynn Yarboro est le fruit d’une relation illicite. Elle vit avec sa mère et ne voit son père que de temps à autre. Lui qui mène une vie officielle auprès de son épouse officielle et de sa fille légitime. A travers l’histoire d’une jeune fille d’Atlanta, Tayari Jones raconte une existence remplie de colère,...

couverture

Betty de Tiffany McDaniel

critiqué par Frunny - (PARIS - 55 ans)

"Petite indienne ! "

10 etoiles
Tiffany McDaniel, née en 1985 dans l'Ohio aux États-Unis, est une romancière, poétesse et artiste visuelle américaine. Betty est son 2 ième roman édité, paru aux éditions Gallmeister pour sa version française. Betty est la 6 ième enfant de la fratrie "Landon" . Elle naît en 1954 de l'union d'Alka Lark (famille traditionnelle blanche)...

couverture

Les Sept morts d'Evelyn Hardcastle de Stuart Turton

critiqué par Reginalda - (lyon - 53 ans)

Black Mirror chez Agatha Christie

4 etoiles
Un homme se réveille, amnésique, dans un bois, avec pour seul souvenir le prénom d’Anna à l’esprit. Et quand, au fil des heures, il finit par commencer à se repérer dans le château de Blackheath où l’ont invité lord et lady Hardcastle, pour célébrer le retour en Angleterre de leur fille Evelyn, il s’endort et...

couverture

I am, I am, I am de Maggie O'Farrell

critiqué par Marvic - (Normandie - 62 ans)

Autobiographie anatomique

9 etoiles
C’est par ces mots de Sylvia Plath que l’on entame le livre : "J’ai respiré profondément et j’ai écouté le vieux battement de mon cœur. Je suis, je suis, je suis". Maggie O’Farrel le terminera avec : "Elle est, elle est, elle est." Entre ces deux citations, on découvrira les épreuves passées et présentes que traverse l’auteure. Une succession...

couverture

Retour à bon port de Cecil Scott Forester

critiqué par Kostog - (48 ans)

El Supremo ne fera pas de vieux os

7 etoiles
L'histoire se déroule en 1808-1809. Horatio Hornblower. capitaine de la frégate « Lydia », a pour mission de fournir des armes aux rebelles des colonies espagnoles d'Amérique centrale. Pour cela, il débarque dans le golfe de Fonseca, près du quartier général du chef des factieux, que les gens du cru nomment « El Supremo »...

couverture

Voyage avec Charley de John Steinbeck

critiqué par Pacmann - (Tamise - 55 ans)

Américanisme critique

8 etoiles
En 1960, deux ans avant de recevoir le prix Nobel de littérature, John Steinbeck entreprend, au volant de Rossinante, son camping-car, un voyage de près de trois mois en partant de New-York et en faisant une boucle dans les Etats-Unis d’Amérique, et ce avec seul compagnon, son vieux caniche, Charley. Ce roadbook qui traverse l’Amérique profonde...

couverture

Les secrets de ma mère de Jessie Burton

critiqué par Peche07 - (63 ans)

Quête de la mère....Oui mais

6 etoiles
Ce récit se veut intimiste et s'organise autour de la quête de mère. Rose, trentenaire abandonnée par sa mère dans la prime enfance veut remonter le fil de son histoire personnelle à tout prix. Sa recherche la mènera au dernier amour de sa mère: Connie, écrivaine autrefois célèbre, personnage magnifique de femme indépendante....

couverture

Une évidence trompeuse de Craig Johnson

critiqué par Yeaker - (Blace (69) - 47 ans)

Encore un coup dans l'eau

2 etoiles
C'est quand même terrible de perdre autant de temps à lire ces mauvais livres sous prétexte que Craig Johnson a écrit deux ou trois excellents bouquins. L'auteur s'est ici contenté de trouver une nouvelle thématique et d'affubler Longmire des éléments qui en font sa personnalité et son charme à savoir une bière de sa marque préférée,...

couverture

La femme qui en savait trop de Marie Benedict

critiqué par EXTRALIVRES - (32 ans)

LA FEMME QUI EN SAVAIT TROP

10 etoiles
Dans ce récit à la première personne, Marie Benedict redonne vie à une femme hors du commun, dont le plus grand rôle fut oublié, voire ignoré, durant des décennies...Vienne, 1933, à un peu moins de vingt ans, Hedy Kiesler, séduisante actrice d'origine juive, épouse Friedrich Mandl, un riche marchand d'armes. Conscients de la menace qui...

couverture

Candide et lubrique de Adam Thirlwell

critiqué par Annelete56 - (31 ans)

Candide et lubrique

8 etoiles
Le héros est un jeune homme bien sous tous rapports. Marié à une femme qu'il aime, il vit chez ses parents et cultive son image d'enfant prodige. Un matin, il se réveille dans le lit de sa meilleure amie, inconsciente après une nuit d'excès en tout genre. Premier faux-pas d'une série de mauvais choix qui...

couverture

Gonzo Girl de Cheryl Della Pietra

critiqué par Missef - (54 ans)

Un roman documentaire passionnant sur un être hors du commun

9 etoiles
Sous couvert de fiction, Gonzo Girl raconte en fait le séjour d'une certaine Alley (en fait, l'auteure, Cheryl della Pietra) dans la propriété que le célèbre Walker Reade (en fait Hunter S. Thompson, écrivain, inventeur du journalisme "gonzo") occupe dans le Colorado. Elle est censée l'obliger à écrire au minimum 2 pages par jour,...

couverture

Nickel Boys de Charles Recoursé, Colson Whitehead

critiqué par Alma - (- ans)

Un innocent dans un enfer

7 etoiles
Lire Nickel Boys, c'est plonger dans l'enfer vécu par un innocent . L'enfer, c'est un centre de redressement pour délinquants dans l' état du Sud ségrégationniste de Floride dans les années 60.L'innocent, c'est Elwood Curtis, jeune noir victime d'une erreur judiciaire et interné dans ce pénitencier juste au moment où il devait entrer un...

couverture

De l'assassinat considéré comme l'un des Beaux-Arts de Thomas De Quincey

critiqué par Alceste - (Liège - 59 ans)

Sur la table de chevet de Hitchcock

8 etoiles
Une fois posé le principe que l’on laisse la morale de côté, il peut être fructueux d’examiner l’assassinat sous le seul angle esthétique. C’est le postulat sur lequel Thomas de Quincey (1785 -1859) se base pour établir une sorte de Panthéon des assassins, une galerie muséale des plus beaux crimes de...

couverture

Personne de Sam Pink

critiqué par CC.RIDER - (62 ans)

Nombrilisme déprimant

4 etoiles
À Chicago, le narrateur vit dans un appartement crasseux et mal chauffé en compagnie de son colocataire. Il passe ses journées à trainer son ennui, vautré sur un canapé qui pue. Son plus grand plaisir est de prendre le métro sans but particulier et sans aller chercher le moindre travail. Il veille bien à ne...

couverture

The Killing of the Iron Twelve: An Account of the Largest Execution of British Soldiers on the Western Front in the First World War de Hedley Malloch

critiqué par Phil SMT - (60 ans)

Le plus grand crime de guerre de 14-18

10 etoiles
Une enquête très fouillée et passionnante sur le plus grand crime de guerre commis pendant la première guerre mondiale : 11 soldats britanniques prisonniers des allemands et l'héroïque civil français qui les a cachés Vincent Chalandre), tous fusillés au château de Guise en 1915. Les autres membres de la famille Chalandre, déportés en camp de...

couverture

La saga des Cazalet, I : Étés anglais de Elizabeth Jane Howard

critiqué par Bernard2 - (DAX - 71 ans)

Verbiage ennuyeux

4 etoiles
Un peu avant la seconde guerre mondiale, au Sud de l’Angleterre. Comme le titre l’indique, c’est l’histoire – sur trois générations – d’une famille, de leurs relations, de leurs domestiques. On pouvait s’attendre à des événements, à des moments heureux et à des drames, comme en décrivent toutes les sagas. Au lieu de cela, on a...

couverture

Le voyage de Simon Morley de Jack Finney

critiqué par Lolo6666 - (47 ans)

Un voyage dans le temps à deux vitesses

7 etoiles
Abordant le thème du voyage dans le temps, Jack Finney, avouant que "son souci d'exactitude est devenu obsessionnel", immerge totalement le lecteur dans le New York des années 1880. Plus qu'une immersion, c'est une plongée, lente et détaillée, dans les moeurs de l'époque. L'auteur nous fait déambuler dans les rues, les avenues, les parcs... de cet...

couverture

Croisade sans croix de Arthur Koestler

critiqué par Cédelor - (Paris - 48 ans)

L'individu maître de son destin

9 etoiles
Avec « Croisade sans croix », Arthur Koestler, qui était un intellectuel engagé, semble avoir voulu faire un roman à thèse, dont le postulat final est celui-ci : l’homme dispose d’un libre-arbitre. Pour démontrer cette idée, il a écrit ce roman dans lequel le personnage principal, nommé Peter Slavek, lui servira de référence exemplaire. La vie...

couverture

La cité perdue de Z de David Grann

critiqué par Lolo6666 - (47 ans)

Une enquête Amazonienne selon David Grann

9 etoiles
Après "La note américaine", qui m'avait passionné, je n'avais qu'une hâte : me lancer dans "La cité perdue de Z". Et quand je dis "me lancer", j'espérais littéralement embarquer dans un récit abondant, précis, voire exigeant mais surtout captivant. D'autant que la thématique de l'exploration Amazonienne me mettait déjà l'eau à la bouche. Et bien, me...

couverture

Les optimistes de Rebecca Makkai

critiqué par Faby de Caparica - (58 ans)

Pffff... poussif

4 etoiles
" Les optimistes" de Rebecca Makkai ( 560p) Ed . Les Escales Bonjour les fous de lectures ..... Et bien, selon mon humble avis, ne vous fiez pas au bandeau publicitaire présentant ce livre comme " l'un des meilleurs roman de l'année" .. ou alors cette année n'a pas été terrible !!!!! Nous naviguons entre le Chicago du...

couverture

C'est une chose sérieuse que d'être parmi les hommes de Leslie Allan Murray

critiqué par Eric Eliès - (46 ans)

Une poésie très descriptive, mais profondément subjective, qui devient émouvante quand elle se confronte à la mort et à la religion

8 etoiles
Curieusement, le poète australien Les Murray, qui semble très connu et même célébré dans le monde anglo-saxon, n'avait jamais été traduit en français. Cette anthologie de poèmes choisis, présentés et traduits par Daniel Tammet, comble en partie cette lacune en offrant au lecteur une perspective sur quatre décennies d'écriture, de 1965 (The Ilex tree) à...

couverture

Daisy Jones & The Six de Taylor Jenkins Reid

critiqué par Sundernono - (Nice - 38 ans)

Sexe, drogue et rock'n'roll

9 etoiles
Vous aimez le rock ? Vous appréciez les romans qui sortent de l’ordinaire ? Vous n’êtes pas contre une pointe de folie dans votre vie ? Dans ce cas, aucun doute possible, Daisy Jones & the Six est fait pour vous. Son concept ? Retracer la création et l’ascension jusqu’à son apogée d’un groupe mythique...

couverture

Pitcairn de James Norman Hall, Charles Nordhoff

critiqué par Kostog - (48 ans)

Tous contre tous

6 etoiles
La fin des révoltés de la Bounty laisse le lecteur dans l'expectative de ce qui a pu arriver aux insurgés du trois-mâts de la Royal Navy après qu'ils ont laissé les quelques membres de l'équipage qui ne s'étaient pas révoltés à Tahiti. Il sait que le terrible capitaine Bligh a pu avec une dizaine...

couverture

Le lac Ontario de James Fenimore Cooper

critiqué par CC.RIDER - (62 ans)

Ennuyeux

4 etoiles
Dans l’Ouest américain à peine exploré et encore très disputé entre Anglais et Français, un petit groupe part en direction du lac Ontario. Il est composé d’un vieux loup de mer, Charles Cap, de sa nièce, la jeune et belle Mabel Dunham, d’un chef indien Tuscaroa nommé Arrowhead et de son épouse Rosée de juin....

couverture

Un jardin de sable de Earl Thompson

critiqué par Elko - (Niort - 44 ans)

Où rien ne pousse

8 etoiles
Nous sommes dans l’Amérique de la Grande Dépression. Celle des victimes. Des petites gens qui luttent, seuls, pour survivre. Jack est élevé par ses grands-parents, son père est mort et sa mère absente. Il est ballotté au gré des vaines tentatives de sa famille pour s’en sortir. Il grandit sans véritable cadre, comme une herbe...

couverture

Les déserteurs temporels de Robert Silverberg

critiqué par Lolo6666 - (47 ans)

Un très bon Silverberg

8 etoiles
Déjà abordées dans "Les monades urbaines", on retrouve dans "Les déserteurs temporels" les thématiques de la surpopulation et une forme utopique de hiérarchisation des individus au sein de la société. S'en est-il inspiré en 1971 pour approfondir son concept de monades ? Certainement. Reste qu'il sut les exploiter à merveille dans son roman le plus...

couverture

La troisième race de Poul Anderson

critiqué par Lolo6666 - (47 ans)

Cohérent mais pas inoubliable

6 etoiles
Quelle surprise que ce "La troisième race" de Poul Anderson. Je ne m'attendais pas à un tel récit après le phénoménal "Tau zéro" écrit 17 ans plus tard en 1970. Ou peut-être fallait-il que je m'y attende, puisqu'il semble assez logique qu'un écrivain fasse évoluer la complexité de ses productions. L'auteur présente donc une histoire somme...

couverture

Avant le labyrinthe t 1 : L'ordre de tuer (préquel) de James Dashner

critiqué par Fanou03 - (* - 45 ans)

Le massacre d'Asheville

5 etoiles
On pourra, à juste titre, me demander pourquoi, au vu de mes avis mitigés sur [i]l’Épreuve[/i], la trilogie post-apocalyptique de James Dashner, je m’entête à remettre le couvert avec le [i]préquel[/i] de cette même trilogie. Sans doute que le faible nombre de réponses aux questions que l’on se pose encore à l’issue de la conclusion...

couverture

West de Carys Davies

critiqué par Frunny - (PARIS - 55 ans)

D'Est en Ouest !

10 etoiles
Carys Davies est une romancière britannique. Son premier roman "West" (2018) a remporté de nombreuses récompenses prestigieuses. "Je m'appelle John Cyrus Bellman, et ceci est ma vie.Ce n'est pas celle que j'attendais mais enfin, c'est comme ça" ? (page 88) "Tout l'après-midi de la veille, Bess était restée couchée sur le sol humide et bosselé du...

couverture

Nos espérances de Anna Hope

critiqué par Peche07 - (63 ans)

Juste une bonne tranche de vie

8 etoiles
Ce récit condense deux générations et des années de vie, il donne l’impression rare de survoler un espace temps incroyablement proche et contemporain . Anna Hope est une conteuse, elle a cette capacité incroyable à saisir l’instant dans sa précision, qu’il s’agisse de décrire la pluie battante sur les iles britanniques...

couverture

Les guetteurs des étoiles de Robert Silverberg

critiqué par Lolo6666 - (47 ans)

Silverberg efficace mais simple

6 etoiles
Roman de 1968. L'un des tout premiers dans la biblio de Silverberg. J'aime cet auteur. L'un de mes préférés, si ce n'est mon préféré. Je me suis donc fait plaisir cet été lorsque je suis tombé sur plusieurs de ses œuvres publiées entre 1967 et 1973. J'ai tout pris ! Ici, Silverberg aborde la rencontre extra-terrestre....

couverture

La Merveilleuse Visite de Herbert George Wells

critiqué par Poet75 - (Paris - 64 ans)

Un Ange passe

8 etoiles
Une nuit, le village anglais de Siddermorton est traversé d’un éclair lumineux, observé par quelques témoins. Le lendemain, le Pasteur de cette paisible bourgade, homme passionné d’ornithologie (il faut bien s’occuper, n’est-ce pas…), remarque un étrange oiseau dans le ciel et n’hésite pas à lui tirer dessus, dans le but de l’ajouter à sa collection....

couverture

Le jour où Kennedy n'est pas mort de R. J. Ellory

critiqué par Clubber14 - (Paris - 40 ans)

Et si l'Histoire ne tenait qu'à quelques instants ?

9 etoiles
Présentation de l'éditeur : C’est l’une des histoires les plus connues au monde – et l’une des plus obscures. Le 22 novembre 1963, le cortège présidentiel de John F. Kennedy traverse Dealey Plaza. Lui et son épouse Jackie saluent la foule, quand soudain… Quand soudain rien : le président ne mourra pas ce jour-là. En revanche, peu après, le photojournaliste Mitch Newman apprend...

couverture

Et c'est comme ça qu'on a décidé de tuer mon oncle de Rohan O'Grady

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 67 ans)

Pas fastidieux... mais pas passionnant

5 etoiles
Deux enfants, un garçon, Barnaby, et une fille, Christie, sont envoyés sur une île, pour y passer les vacances d'été, leurs parents ne pouvant s'occuper d'eux. Cette île n'a vu aucun enfant depuis des années. Leur arrivée va dont créer quelques animations, d'autant plus qu'ils sont assez turbulents. Barnaby y a été envoyé par son oncle....

couverture

Ève la rouge de Henry Rider Haggard

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 74 ans)

l'amour et le temps

9 etoiles
Gagner du temps, c’est une question qu’on ne se posait pas au Moyen âge du XIV° siècle, aussi brutal fut-il. Et ça n’empêchait nullement de voyager. Ainsi le roman de Henry Rider Haggard, "Ève la rouge" (Red Eve), dans lequel deux jeunes gens, Hugues de Cressi et Ève Clavering, qui éprouvent l'un pour l'autre un...