Littérature => Anglophone (5555 livres critiqués)


Page 1 de 112 Suivante Fin

couverture

Le Fort Intérieur - Et la sorcière de l'île Moufle de Stella Benson, Anouck Faure (Dessin)

critiqué par Deinos - (58 ans)

Charmante fantasy

9 etoiles
Alors que les bombes tombent sur Londres lors de ce qui fut la première guerre mondiale, Sarah Brown, jeune femme à la morne existence, rencontre par hasard une sorcière... et là part en quête d'elle-même... ou du bonheur... Au travers de ce roman étrange et poétique, écrit en 1919, un roman de fantasy d'avant Tolkien......

couverture

Le premier aigle de Tony Hillerman

critiqué par Tistou - (64 ans)

13ème opus Tony Hillerman en pays navajo

9 etoiles
Tony Hillerman est un auteur de polar ethnique, centré sur les Navajos et les Hopis (Sud-Ouest des USA, entre Nouveau-Mexique et Arizona), qui, entre 1970 et 2006 a publié 18 ouvrages qui constitue un tout, une suite, avec pour protagonistes principaux Joe Leaphorn, puis Jim Chee, tous deux de la Police Tribale Navajo. Les trois premiers...

couverture

Le voyageur secret de John le Carré

critiqué par Vinmont - (46 ans)

Souvenirs d'espion

6 etoiles
Au centre d'instruction de Sarrat où l'on forme les jeunes recrues des secrets britanniques, Ned, un vétéran invite un conférencier de marque : George SMILEY, un vieux de la vieille lui aussi, bien conne des lecteurs de John Le Carré. Et les souvenirs défilent formant autant de brefs romans parsemés d'interrogations et de doutes. Episodes violents...

couverture

Trois mille ans chez les microbes de Mark Twain

critiqué par Vinmont - (46 ans)

Vie de microbes !

4 etoiles
La vie réserve bien des surprises...Tout l'art est de savoir s'adapter. Telle fut en substance la réflexion de B.D Blshp le jour où il se vit soudain transformé... en microbe. D'honorable savant américain, le voilà devenu too flaski, germe parmi les germes de la planète Blitzomski. La planète Blitzowski ? Un vagabond décrépit et vieillissant, hirsute, déguenillé,...

couverture

Lune noire de Anthony Neil Smith

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 72 ans)

rock à billy

10 etoiles
Un polar noir, très noir, qui renoue avec bonheur avec les héros désabusés qui ont fait le succès des romans noirs américains des années 1950, surtout David Goodis ("Vendredi 13", "La lune dans le caniveau", "Tirez sur le pianiste" et tant d’autres). Billy Lafitte, flic aux méthodes peu orthodoxes, ripoux mais défenseur de la veuve...

couverture

Le cœur battant de nos mères de Brit Bennett

critiqué par Pacmann - (Tamise - 56 ans)

L'Amérique et ses tabous

10 etoiles
Britt Bennett, jeune autrice noire américaine a fait mouche dès son tout premier roman "The Mothers", qui a triomphé aux Etats-Unis lors de sa parution. Elle maîtrise sa plume et sa narration de manière magistrale, sans doute parce qu’elle a appris à écrire à l’Université où elle a fait des études en rapport avec ce...

couverture

L'Inconnu de la forêt de Roxane Azimi, Harlan Coben

critiqué par Darius - (Bruxelles - - ans)

Dénouement désarçonnant

6 etoiles
Plusieurs enquêtes se chevauchent dans cette histoire. Deux adolescents qui ne s’apprécient guère disparaissent à peu de jours d’intervalle. Naomi Prine, issue d’une famille monoparentale dont la mère adoptive s’est fait la malle, harcelée par les ados de son école et Crash Maynard qui vit dans une famille de la haute bourgeoisie proche d’un...

couverture

Le chat qui m'aimait de Kuen shan Kwong

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 72 ans)

il était une fois healey

8 etoiles
Un "livre de chats", plein de poésie et magnifiquement illustré par les aquarelles de l’auteure. Ou comment une phobie des chats peut se transformer en un amour infiniment partagé. Healey, ce chat des voisins, une fois ceux-ci déménagés, n’a qu’une idée en tête, revenir là où il avait vécu, à quatre reprises et malgré les...

couverture

The kiss quotient de Helen Hoang

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 72 ans)

asperger d'amour…

10 etoiles
Un délicieux petit roman, qui dépeint avec bonheur les tourments de deux êtres en quête d’amour, et surtout la façon dont ils vont tirer parti de leurs faiblesses pour se construire un foyer. Elle, atteinte d’autisme version Asperger, très à l’aide financièrement grâce aux capacités extraordinaires de son cerveau surdoué, malgré son réel pouvoir de...

couverture

Que ce passé parle à son présent. Discours de Stockholm de Wole Soyinka

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 53 ans)

DISCOURS DE RÉCEPTION DU PRIX NOBEL DE LITTÉRATURE.

8 etoiles
Le jeudi 16 octobre 1986, l’écrivain nigérian Wole SOYINKA (*1934, prononcez Choyinka en Yoruba), devenait le premier écrivain Africain à recevoir le Prix Nobel de Littérature. Quatre-vingt cinq ans après la création de ce prix, l’Académie Suédoise mettait enfin (enfin!), en lumière la littérature de tout un continent, jusque-là étrangement oublié. «Que son passé parle à...

couverture

Michaël, chien de cirque de Jack London

critiqué par Lolita - (Bormes les mimosas - 35 ans)

La cause animale

5 etoiles
Dag Daughtry en est convaincu quand il découvre Michaël, un beau terrier irlandais, il va lui rapporter de l'or ! Et le voilà sitôt embarqué sur son navire dont la traversée promet quelques péripéties. De San Francisco à New York, on suit les épreuves circassiennes de ce chien doué, qui attire toutes les convoitises. Jack...

couverture

Mafioso de Ray Celestin

critiqué par Ardeo - (Flémalle - 73 ans)

Suite et pas fin

8 etoiles
Celestin m’avait impressionné avec ses 2 premiers romans (toujours « méconnus » par les lecteurs de CL) et celui-ci m’a plu tout autant. L’histoire se passe dans une autre grande ville américaine car après La Nouvelle-Orléans et Chicago, nous sommes maintenant à New-York en novembre 1947. Cela devait m’interpeller au premier chef puisque je suis né...

couverture

Le Bestiaire fantastique de Mme Freedman de Kathleen Founds

critiqué par Marvic - (Normandie - 62 ans)

Déroutant

6 etoiles
Laura Freedman est une jeune professeure d’anglais de 23 ans. Pour son premier poste, elle se retrouve face à une classe de niveau 3 dans une bourgade pauvre du Texas, avec des jeunes de 14 ans particulièrement difficiles. Parmi eux, Janice Gibbs, une jeune fille rebelle hébergée par sa tante, qui travaille au Repos élyséen où...

couverture

Une falaise au bout du monde de Carl Nixon

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)

Evaporés chez les All Blacks

8 etoiles
Le 4 avril 1978, John Chamberlain conduit sa famille pour une visite touristique dans la région la plus sauvage de Nouvelle-Zélande, la West Coast de l’île du sud. Il est en retard, la nuit tombe, la pluie aussi, la route est très dangereuse, la voiture dérape sur une large flaque d’eau, dévale le ravin avant...

couverture

Dents miroir ; Sable de Nick Gill

critiqué par CC.RIDER - (62 ans)

Deux œuvrettes, pas du Beckett…

4 etoiles
James Jones, 43 ans, vendeur d’armes sans envergure, rentre chez lui après une journée de travail ponctuée d’une partie de squash, de sushis au déjeuner, de flirt coquin avec la réceptionniste l’après-midi et d’un tour au pub le soir, histoire d’écluser une bière avec les copains. Il retrouve Jean 39 ans, femme au foyer et...

couverture

L'Homme qui voulait boire la mer de Pan Bouyoucas

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)

Epopée onirique

6 etoiles
A cinquante-huit ans Lukas, un Grec exilé à Montréal, tout comme l’auteur, où il a réussi dans la restauration, est visité dans ses rêves par la jeune fille dont il était amoureux depuis l’école primaire et qu’il a abandonnée sur une plage de Leros, leur île natale, un soir, alors qu’il avait dix-sept ans et...

couverture

Au loin de Hernán Díaz

critiqué par Frunny - (PARIS - 55 ans)

A poor lonesome Cow-boy !

9 etoiles
Hernán Díaz (1973- ) est un romancier américain né en Argentine. Au loin ("In the distance") est un premier roman, finaliste du Prix Pulitzer. Hakan et son frère Linus sont 2 jeunes paysans pauvres et illettrés vivant en Suède. Comme des milliers de jeunes européens dans les années 1850, leurs parents décident...

couverture

C'était le jour des morts de Natalia Sylvester

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)

La migration des Texmex

8 etoiles
Dans ce texte Natalia Sylvester raconte l’épopée héroïco-mythologique d’une famille mexicaine qui fuit son pays d’origine pour s’installer au Texas où elle espère trouver une vie meilleure à l’abri des gangs qui écument sa campagne originelle. Elle est, elle-même, originaire d’Amérique latine, elle connait donc bien la problématique de la migration et de l’intégration qui...

couverture

Petits meurtres en campagne de T.E. Kinsey

critiqué par Missef - (55 ans)

Un bon cosy mystery, l'humour en plus !

9 etoiles
Résumé de l'éditeur : Veuve excentrique au passé secret, Lady Hardcastle quitte Londres pour s’installer à la campagne. Accompagnée de Florence, sa femme de chambre qui pratique avec assiduité les arts martiaux, elle compte y trouver le repos, loin de la vie trépidante menée dans les colonies de l’empire britannique. Mais la campagne peut vite se révéler...

couverture

Aké, les années d'enfance de Wole Soyinka

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 53 ans)

UNE ENFANCE AU NIGÉRIA.

8 etoiles
«Il était une fois»… Et oui, ce livre pourrait sans doute commencer par «Il était une fois», et se poursuivre par… Un jeune garçon africain très intelligent, qui ne rêvait dès son plus jeune âge, que d’aller à l’école et d’apprendre tout ce qu’il pouvait… Malheureusement pour lui, il était surtout un rêveur et un...

couverture

Intimes suspicions de Nicci French

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 72 ans)

mais qui a tué Rory ?

8 etoiles
Stella et Rick n’ont pas fait le deuil de Rory, leur fils aîné, qui ne savait pas nager et s’est noyé accidentellement dans leur piscine quelques mois plus tôt. Rick boit, trop au goût de Stella. Le doute va s’installer dans ce couple uni, une lente progression dans l’horreur de la suspicion mutuelle. Un court...

couverture

Les femmes de Heart Spring Mountain de Robin MacArthur

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 72 ans)

cinq femmes et demie

10 etoiles
Bonnie, droguée, après s’être injecté sa dose quotidienne d’héroïne, sort dans la tempête qui vient de s’abattre sur le Vermont. Elle se penche sur le parapet du pont qui enjambe la rivière et contemple les flots tumultueux. Depuis, plus de nouvelles d’elle, au milieu de nombreux disparus. Le pont s’est écroulé, la ville est sinistrée,...

couverture

Les anges et tous les saints de J. Courtney Sullivan

critiqué par Pascale Ew. - (53 ans)

Magnifique roman dépeignant toutes nos complexités humaines

10 etoiles
Magnifique histoire ! Un roman tellement humain ! Les sœurs irlandaises Nora et Theresa partent pour l’Amérique en suivant Charlie Rafferty, le fiancé de Nora, fin des années 50. Leur vie à chacune va prendre une tournure qu'aucune des deux n'avait prévue... En 2009, Patrick Rafferty, cinquante ans, se tue dans un accident de voiture, saoul comme...

couverture

Une soif de livres et de liberté de Janet Skeslien Charles

critiqué par Veneziano - (Paris - 43 ans)

La lecture comme arme de résistance

9 etoiles
Odile, jeune Française de vingt ans, passionnée de littérature, intègre la prestigieuse Bibliothèque américaine de Paris, l'American Library In Paris, auprès de Miss Reeder, au nom quasi-prédestinée. Cette dame austère est elle-même guidée par une sorte de mission relevant de la foi, mêlée de rigueur, alors que la distance avec sa famille lui pèse quelque...

couverture

La tempête qui vient de James Ellroy

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 72 ans)

complot and co

6 etoiles
Tout d’abord, si vous avez envie de vous distraire en lisant un bon polar vite lu mais aussi vite oublié, ne lisez surtout pas "La tempête qui vient", le second opus, après "Perfidia", du nouveau Quatuor de Los Angeles. La densité de l’écriture, le nombre impressionnant de personnages (53 listés en fin d’ouvrage), dont certains...

couverture

Les imposteurs de John Grisham

critiqué par Ardeo - (Flémalle - 73 ans)

Arnaque à tous les étages

7 etoiles
Un petit Grisham de temps en temps, cela revigore et cela délasse. Cela se lit facilement, c’est bien écrit et c’est souvent passionnant. « Les imposteurs » est un des derniers romans de l’auteur et il ne déroge pas à la règle. De nouveau, il se déroule dans le milieu des avocats, des tribunaux et de...

couverture

Pièces détachées de Phoebe Morgan

critiqué par Reginalda - (lyon - 54 ans)

Une course contre la montre efficace quoique artificielle

7 etoiles
Il serait évidemment vain de juger à la même aune un livre doté d’ambitions littéraires et un livre dont l’ambition est de distraire le lecteur, mais en tant que tel, « Pièces détachées » de Phoebe Morgan atteint son but. Deux sœurs, Corinne et Ashley voient soudain leur existence menacée : l’une a l’impression que...

couverture

Les Amazones de Jim Fergus

critiqué par Pascale Ew. - (53 ans)

Prolonger pour prolonger

6 etoiles
J’ai trouvé ce troisième volume moins bien que les deux autres. L’auteur rajoute en alternance des morceaux à l’histoire de May et à celle de Molly, sans grand intérêt, même si on retrouve les héroïnes avec plaisir. De plus, ce mélange des époques est parfois perturbant. Jusqu’à ce qu’elles se rejoignent. Deux femmes qu’on croyait...

couverture

Peter Ibbetson de George Du Maurier

critiqué par Poet75 - (Paris - 64 ans)

L'amour fou

8 etoiles
Si le nom de du Maurier nous est plus ou moins familier, c’est sans doute davantage du fait de Daphné (1907-1989) que de son grand-père George (1834-1896). Daphné, nous la connaissons ou, en tout cas, nous connaissons certaines de ses œuvres, en particulier celles qui furent adaptées par Alfred Hitchcock pour qui elle fut une...

couverture

L'Homme au complet gris de Sloan Wilson

critiqué par Ludmilla - (Chaville - 65 ans)

Réussite professionnelle ou vie personnelle ?

8 etoiles
« Le complet gris », c'est l'uniforme de l'Américain moyen dans les années 50, celui qui arrive tous les jours de sa banlieue pour travailler dans un quelconque gratte-ciel. « L’homme au complet gris », c’est Tom qui, après avoir été parachutiste pendant la seconde guerre mondiale, habite dans une maison de banlieue avec son épouse...

couverture

La prière des oiseaux de Chigozie Obioma

critiqué par Myrco - (village de l'Orne - 71 ans)

Trop de pathos

6 etoiles
Après "Les pêcheurs", très beau premier roman de ce jeune auteur nigérian qui m'avait emballée par la maîtrise de la narration, j'avais attendu avec impatience et curiosité ce second roman, lui aussi finaliste du Man Booker Prize pour 2019. Hélas, je ne peux que regretter que ce dernier ait quelque peu déçu mes attentes. "La prière...

couverture

Retour de service de John le Carré

critiqué par Tistou - (64 ans)

Du temps du Brexit et de Trump

8 etoiles
John Le Carré n’a pas peur de l’actualité. Ses romans consacrés à l’activité du renseignement, de l’espionnage, sont toujours passionnants et pertinents. En outre il n’hésite pas à se placer à la pointe de l’actualité, comme dans ce <i>Retour de service</i>, écrit en 2019, et qui place sur le « présentoir » le Brexit et...

couverture

A la lueur d'une étoile distante de Mary McGarry Morris

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 67 ans)

Un bouquin intéressant... avec 200 pages de moins

6 etoiles
La quatrième de couverture s'annonce intéressante mais le livre est long (544 p), par moment très long. L'héroïne principale, Nelly, jeune ado de treize ans, est attachante et intéressante. Heureusement car sans elle je n'aurais pas repris le livre qui me tombait des mains. La première partie traîne en longueur. On comprend qu'il n'y a pas grand...

couverture

Ceux qu'on aime de Victoria Hislop

critiqué par Pascale Ew. - (53 ans)

A lire !

10 etoiles
Themis, une grand-mère d’apparence paisible raconte à deux de ses petits-enfants son passé tumultueux et caché. Elle qui a toujours refusé de parler politique devant ses enfants, par peur des déchirements et des dénonciations, s’autorise enfin à lever le voile de son histoire. Après l’effondrement de leur maison lorsqu’elle était enfant, la maman de Themis est...

couverture

Les dynamiteurs de Benjamin Whitmer

critiqué par Frunny - (PARIS - 55 ans)

L'Amour à mort !

6 etoiles
Benjamin Whitmer (1972- ) est un romancier américain .Il est l'auteur de plusieurs romans; Pike, Cry Father et Évasion, publiés en France par les éditions Gallmeister. "Les Dynamiteurs" paraît en 2020. Denver (Colorado) 1895, 2 ans après la terrible crise bancaire de 1893 qui a laissé le pays exsangue. Vagabonds, clochards,...

couverture

Apeirogon de Colum McCann

critiqué par Malic - (79 ans)

Ceux qui refusent la fatalité de la violence dans le conflit israélo-palestinien

10 etoiles
Bassam est palestinien, à 17 ans il lance sur une jeep israélienne une grenade trouvée dans une cache, ce qui lui vaut sept ans de prison. Là, il connaît les coups, la torture, l’humiliation, sauf de la part d’un gardien qui s’est pris d’amitié pour lui. Un jour il regarde à la télé de la...

couverture

Ce genre de petites choses de Claire Keegan

critiqué par Poet75 - (Paris - 64 ans)

Un homme de courage

9 etoiles
En mars de l’an 2000, le pape Jean-Paul II en avait surpris plus d’un en demandant publiquement pardon à Dieu pour les péchés et fautes de l’Église commis au cours des siècles. À quoi songeait précisément le pape en faisant ainsi acte de repentance ? La démarche était louable, mais paraît aujourd’hui presque insuffisante, sinon...

couverture

Le chantier infernal : Et autres nouvelles de Woody Allen

critiqué par Catinus - (Liège - 69 ans)

( Un peu) déçu !

6 etoiles
Neuf nouvelles. J’ai bien aimé « Recalé » : Michka, le fils de M et Mme Ivanovitch rate systématiquement l’examen d’entrée d’une grande école maternelle ; puis la dernière « Nounou très chère » : une nounou écrit un livre sur ses patrons, un couple new-yorkais ; le problème c’est que les pages sont remplies...

couverture

Sans un cri de Siobhan Dowd

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 75 ans)

l'Irlande profonde

10 etoiles
J’avais déjà lu il y a quelques années deux romans de Siobhan Dowd, qui m’avaient enthousiasmé par leur réalisme social. Une fois encore, cette grande romancière anglo-irlandaise m’a séduit par un roman d’une dureté, d’une âpreté inouïes : ce fut son premier roman. Mariée à un bibliothécaire, elle mourut prématurément. Ici encore, on est en...

couverture

Les raisons du coeur de Mary Wesley

critiqué par Alma - (- ans)

Dans le tourbillon de la vie

8 etoiles
1926. Trois riches familles anglaises sont venues passer leurs vacances de Pâques dans un hôtel de Saint Malo . Dans une atmosphère d'insouciance , les parents font connaissance, sympathisent, les enfants jouent ensemble, on organise des sorties communes . Parmi le groupe des enfants , Flora une petite fille de 10 ans aux longs...

couverture

L'ivrogne dans la brousse de Amos Tutuola

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 53 ans)

UN LIVRE HALLUCINANT ET HALLUCINÉ!..

7 etoiles
Au début de l’histoire, nous découvrons le héros de ce livre. Nous ne connaîtrons jamais le vrai nom de ce jeune homme, mais uniquement celui qu’il s’est donné: "Père-Des-Dieux-Qui-Peut-Tout-Faire-En-Ce-Monde". Comme il vient d’une famille très riche, il n’a jamais travaillé de sa vie et depuis l'âge de dix ans, il passe ses journées a se...

couverture

Silence radio de Alice Oseman

critiqué par Dervla3012 - (15 ans)

Un livre comme une paire de pantoufles : agréable mais pas mémorable

6 etoiles
De quoi ça parle ? Frances est brillante. Toujours première de sa classe, sa vie tourne autour des cours et des notes… en permanence. Ses relations sociales sont mises de côté et ses « amies » ne servent qu’à donner l’illusion que tout est normal. Elle garde le secret sur son hobby, le fan-art : est-il...

couverture

Tableaux d'une exposition de Patrick Gale

critiqué par Ludmilla - (Chaville - 65 ans)

Qui était Rachel Kelly ?

9 etoiles
La vie de Rachel Kelly, une artiste peintre, mariée à Antony, trois fils, une fille. Maniaco-dépressive, Rachel peint ses meilleurs tableaux quand elle arrête ses médicaments Une vie familiale difficile pour le reste de la famille. Une femme qui fait passer la peinture avant tout et qui essaye malgré tout de consacrer du temps à ses...

couverture

Capitaine Hornblower, Tome 3 : Pavillon haut de Cecil Scott Forester

critiqué par Kostog - (48 ans)

Descente de Loire

7 etoiles
Ecrit en 1939 et troisième de la série des Hornblower, le récit se déroule entre novembre 1810 et juin 1811. Horatio Hornblower, après qu'il a anéanti trois vaisseaux lors d'une bataille héroïque livrée à un contre quatre, est maintenant prisonnier aux mains des Français dans la solide forteresse de la Trinidad en Catalogne. Les Français, en...

couverture

L'Héritage Davenall de Robert Goddard

critiqué par Tanneguy - (Paris - 81 ans)

Angleterre victorienne : aristocratie décadente

9 etoiles
James Davenall, hériter du titre envié de 6ème baronnet de la famille, disparait en 1871 une semaine avant son mariage avec Constance. Il laisse une lettre laissant penser à un suicide, jamais prouvé. Il réapparaît dix ans plus tard mais les survivants de la famille ne le reconnaissent pas, ou ne le veulent pas. Est-ce...

couverture

La mer sans étoiles de Erin Morgenstern

critiqué par Reginalda - (lyon - 54 ans)

Abondance de biens… nuit

4 etoiles
La présentation de l’éditeur est fidèle à l’amorce du livre : Zachary Ezra Rawlins, étudiant en thèse sur les jeux vidéo, tombe par hasard dans la bibliothèque de son université sur un livre mystérieux, en fait un recueil d’histoires dont l’une parle d’un épisode de son enfance. Ce sera le début d’une quête fastidieuse qui...

couverture

Le bûcher de Perumal Murugan

critiqué par Dervla3012 - (15 ans)

Un roman qui prend l'amour à contrepied

8 etoiles
De quoi ça parle ? Kumaresan et Saroja s’aiment passionnément. Les deux jeunes Indiens se sont rencontrés à la ville : l’une s’efforçait à l’époque de tenir la maison familiale en ordre et de faire la cuisine pour son père et son frère, tandis que l’autre s’échinait à mettre du soda en bouteille avant de le...

couverture

Terreur apache de W. R. Burnett

critiqué par Ayor - (48 ans)

Laborieux et mal fichu

2 etoiles
Roman peu captivant où il ne se passe pas grand chose. Il faut déjà une bonne moitié pour que l'on rentre dans le vif du sujet, et la seconde partie n'est guère plus intéressante, malgré l'action, rendue confuse par le style laborieux de l'auteur. À ce titre, les dialogues sont insipides, parfois à la limite de la...

couverture

Rendez-vous dans 5 ans de Paige Toon

critiqué par Reginalda - (lyon - 54 ans)

Une belle histoire d'amour mélancolique

8 etoiles
Autant le dire d'emblée, "Rendez-vous dans cinq ans" est un livre que je n'aurais jamais pensé lire et encore moins aimer. Et pourtant, par un concours de circonstances sans intérêt en soi, je l'ai lu et aimé, preuve s'il en fallait qu’on doit décidément se méfier des préjugés. L'histoire est simple : nous suivons de cinq...

couverture

Love, Simon de Becky Albertalli

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 31 ans)

Chantage et oréos

8 etoiles
Simon est un lycéen vivant dans la banlieue d'Atlanta, il vit dans une famille aimante, a trois meilleurs amis, Abby, Leah et Nick, et est passionné de théâtre, d'oréos et d'Harry Potter. Simon en pince également pour Blue, un garçon rencontré grâce au Tumblr du lycée et avec qui il communique par mail sans que...