Littérature => Francophone (13312 livres critiqués)


Page 1 de 267 Suivante Fin

couverture

L'Étymologie avec Pico Bogue - Tome 3 de Dormal Alexis, Roques Dominique, Dormal Alexis (Dessin)

critiqué par Page - (Rennes - 32 ans)

L'étymo jolie

8 etoiles
Pour nous aider à approcher l’étymologie de certains mots sont parfois mis en scène des personnages réels ou imaginaires fortement présents dans les fictions enfantines. Ainsi pour expliquer l’origine du mot "harceler", on met en scène le Petit Cheperon rouge et le loup car l’origine du mot vient de latin "hirpus" qui signifie "loup"....

couverture

El Curandero de Paul Vanderstappen

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)

Panne d'écriture

7 etoiles
Au Chili, Pablo un Belge marié à une Chienne, a assisté au transfert des cendres de son amie Gloria décédée beaucoup trop jeune. Il était l’un des témoins de son mariage. De retour en Belgique, il voudrait écrire sa vie pour lui rendre hommage, mais il n’y arrive pas, les mots se défilent comme s’ils...

couverture

Sur la terre comme au ciel de Christian Signol

critiqué par Maranatha - (48 ans)

Au loin passait un vol d'oies sauvages...

5 etoiles
J'ai découvert cet auteur il y a une dizaine d'années avec Marie des brebis qui m'avait beaucoup enthousiasmé. Depuis j'en lis un par an au gré de mes envies. Il s'agit d'une littérature de terroir qui fait la part belle à la région lotoise ou limousine. Signol retrace l'histoire de nos ancêtres, ou alors la vie...

couverture

Les Petits Bourgeois de Honoré de Balzac

critiqué par Monocle - (tournai - 61 ans)

424 pages d'ennui

2 etoiles
Brigitte Thuillier est une vieille fille qui veille jalousement sur son frère et sur son épouse, femme effacée et soumise. Son second objectif est de constituer une dot pour sa filleule (qui est en réalité la fille illégitime de son frère). Ce trio constitue une cible merveilleuse pour un avocat sans scrupule...

couverture

Frères migrants de Patrick Chamoiseau

critiqué par Eric Eliès - (46 ans)

Plaidoyer politique et poétique pour une nouvelle humanité

10 etoiles
Ecrit en 2016, ce petit livre, dont l’écriture véhémente oscille entre le pamphlet et le manifeste, est né du double refus d’accepter l’intolérable souffrance des foules de migrants en détresse, perdues sur des chemins d’exode, fuyant la guerre ou la misère, et l'inadmissible mutisme de l’Europe s’emmurant dans ses frontières, comme affolée par le risque...

couverture

La Chambre des dupes de Camille Pascal

critiqué par Veneziano - (Paris - 43 ans)

Pour l'amour d'une favorite

7 etoiles
Louis XV est réputé pour être devenu un Roi séducteur, malgré sa froideur d'apparence. Les conquêtes ne l'effraient pas, malgré un goût prononcé pour le respect de l'étiquette et des convenances. Marie-Anne de la Tournelle crée ainsi une passion forte chez le monarque tant aimé. Cette flamme l'effraie tout d'abord, et elle commence à se...

couverture

La cuillère de Dany Héricourt

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 72 ans)

cuillère volante

10 etoiles
Un roman sur une cuillère, il fallait oser ! Mais après tout, Charles Trenet a bien fait une chanson sur une noix, alors… Voici donc un merveilleux petit roman qui décrit par le menu le périple d’une jeune anglaise (pardon, galloise !) à la recherche de l’origine d’une cuillère décorée retrouvée sur la table de...

couverture

Un second cent de nouvelles pas neuves de André Stas

critiqué par Kinbote - (Jumet - 62 ans)

Abrégé de littérature portative

9 etoiles
Si le sculpteur César réduisait des véhicules automobiles en parallélépipèdes, André STAS comprime des livres pour en faire des rectangles imprimés. Il n’en est pas, bien sûr, à son coup d’essai en matière d’expérimentations linguistiques sans parler de ses collages fameux. Pour ce faire, Stas a ouvert la page d’un livre et en a choisi une...

couverture

Dure Ardenne de Arsène Soreil

critiqué par Catinus - (Liège - 69 ans)

Un précieux document !

8 etoiles
Arsène Soreil, blessé au cours d’une bataille de la première guerre mondiale, écrivit, lors de sa convalescence dans un hôpital militaire, quelques notes de souvenirs destinés aux siens. Il publia ce document, à peine romancé, en 1933. Il y raconte donc quelques scènes de la (très) dure vie des Ardennais. De nos jours, on a...

couverture

Le tailleur de Relizane de Olivia Elkaim

critiqué par Hamilcar - (PARIS - 65 ans)

Exil

9 etoiles
Lorsque Marcel est emmené manu militari par un commando, sac de jute sur la tête, il sait qu’il ne va certainement pas revenir. Il n’a même pas le temps de rassurer sa femme Viviane et des deux enfants Pierre et Jean. Ils ont frappé à sa porte, l’ont appelé par son prénom, ils étaient ses...

couverture

Après le monde de Antoinette Rychner

critiqué par Hamilcar - (PARIS - 65 ans)

Ecolo-collapsolo-féminisme

7 etoiles
2022. Le monde économique et social s’effondre. Les répercutions du ravage causé par un cyclone dans l’ouest américain sont apocalyptiques. C’est l’anéantissement de la civilisation, la catastrophe est planétaire. Ce roman, car c’en est un, est angoissant parce qu’il est justement visionnaire. Les systèmes humains mis en place au cours des siècles précédents s’écroulent comme...

couverture

Le Brun et le Rouge de Michèle Cotta, Robert Namias

critiqué par Krapouto - (Angouleme Charente - 75 ans)

Politique fiction

7 etoiles
Sur la forme, pas de problème, bien écrit, une mauvaise note aux relecteurs qui ont laissé passer des fautes. autrement , je trouve que le - comment appelle-t-on le contraire d'un flash-back ?? - est un peu déroutant, il faut se recaler pour pouvoir suivre. Sur le fond, difficile de critiquer ce livre en...

couverture

Les Comédiens sans le savoir de Honoré de Balzac

critiqué par Monocle - (tournai - 61 ans)

Promenade dans Paris aux deux visages.

8 etoiles
Sylvestre Gazonal, industriel du sud de la France est à Paris afin d'y plaider sa cause dans un procès qui l'oppose à l’administration pour la survie de son entreprise. Il retrouve par hasard un cousin égaré. Ce dernier avec un autre ami entreprendra un parcours initiatique de la ville lumière. Gazonal découvrira un monde...

couverture

1280 âmes de Jean-Bernard Pouy

critiqué par Vinmont - (46 ans)

Paix à leurs 1280 âmes

7 etoiles
Pierre de Goudol est le plus petit libraire de Paris mais sa connaissance de la littérature est considérable. C'est ainsi qu'un matin, l'un de ses clients, dérouté par la lecture d'un célèbre roman de Jim THOMSON, vient lui demander où sont passés les 5 personnes oubliées dans la traduction de ce texte qui, en anglais, se...

couverture

Chien Pourri ! : Chien Pourri aux jeux olympiques de Colas Gutman, Marc Boutavant (Dessin)

critiqué par Page - (Rennes - 32 ans)

Un antihéros dans sa quatorzième aventure

8 etoiles
On arrive donc à une quinzaine d’aventures de "Chien pourri" et certains enfants ont eu un agenda 2019-2020 sur le thème de ce héros de littérature de jeunesse. Il est question là de rivalités entre sportifs enfants et animaux pour des compétitions adaptées à l’univers urbain. Ces dernières révéleront bien des surprises tant...

couverture

Gaudissart II de Honoré de Balzac

critiqué par Monocle - (tournai - 61 ans)

Le commerce selon Balzac ?

3 etoiles
Balzac nous présente ici le commerce comme une pièce de théâtre bien réglée. Le texte décrit un épisode mettant en scène le personnel d'un magasin avec une cliente anglaise particulièrement difficile. Un châle va donc devenir l'objet d'un querelle intense. Qu'en penser ? un texte qui m'a laissé froid. Une nuée de...

couverture

La Danse de la tarentule de Claire Blanchard

critiqué par Nathavh - (56 ans)

Une claque ! enfance maltraitée

7 etoiles
Émilie Renard a 40 ans. C'est avec ses deux enfants Grégoire et Lucas qu'elle revient au Croisic, à Ker Kroaz la maison de son enfance. Vingt ans qu'elle a fui celle qui vient de mourir, celle qu'elle a aimé plus que tout et qui lui a volé sa petite enfance; Marie sa mère. Retour dans les...

couverture

La sirène d'Isé de Hubert Haddad

critiqué par Grenu - (34 ans)

Un chef d'oeuvre

10 etoiles
Un livre d'une beauté folle dans le pur et obscur silence d'un labyrinthe de larmes et d'écume. Hubert Haddad déploie les fastueux remous originels des mythes. La poésie de la langue touche le destin d'un enfant sourd. Avec la mer profonde vient le miracle. Un livre d'espoir et de dramatique amplitude dans la plus émouvante lumière Hubert...

couverture

L'envol de Octopus D.

critiqué par Numanuma - (Tours - 47 ans)

En vol

5 etoiles
Écrire, c’est viscéral. C’est vital. Question de survie. Et de travail. Parfois, l’inspiration est subite, impérieuse. Virginie Despentes à écrit « Baise Moi » en un été de fièvre créatrice. Pour Flaubert, c’était plus long. Dans les deux cas, il fallait écrire, pas d’autre choix possible. Mettre en mots. Pour notre auteure/autrice – je ne sais jamais ce...

couverture

Les Mémoires de Zeus de Maurice Druon

critiqué par Elko - (Niort - 44 ans)

Créationnisme païen

8 etoiles
Zeus se réveille d’un sommeil de deux mille ans et décide de transmettre ses mémoires aux hommes. De la création du monde par ses aïeux à celle de la cinquième race humaine, la nôtre, il balaie un large pan de la mythologie grecque. Faire parler Zeus, c’est rendre ce texte plus vivant, c’est offrir un...

couverture

Un prince de la bohême de Honoré de Balzac

critiqué par Monocle - (tournai - 61 ans)

Une nouvelle alimentaire ?

3 etoiles
Dinah de La Baudraye raconte une histoire à l'écrivain Raoul Nathan. Une ancienne danseuse, Claudine, pourtant mariée s'éprend d'un être tout à fait loufoque, La Palférine surnommé le prince de la Bohême. Balzac aurait fusionné des fragments provenant de trois autres manuscrits pour écrire à "la va vite" cette nouvelle qui lui était commandée...

couverture

Brèves de solitude de Sylvie Germain

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 75 ans)

âmes séparées

9 etoiles
Ce nouveau roman de Sylvie Germain est constitué de deux parties. La première partie, avec unité de temps et de lieu se passe en une journée, dans un square à Paris, où différentes personnes se croisent, passent un moment, chacune murée dans sa solitude ; une vieille dame, un apprenti écrivain, des jeunes gens et jeunes...

couverture

J’irais nager dans plus de rivières de Philippe Labro

critiqué par Veneziano - (Paris - 43 ans)

Pensées de vie et coups de coeur

7 etoiles
Philippe Labro, journaliste fameux, fondateur de la chaîne D8 devenue C8, nous livre ses pensées de vie, des réflexions que son existence estimable lui a apportées, et dresse des portraits-coups de coeur de personnalités qu'il a admirées. Les chapitres restent mono-thématiques, sans lien entre eux, ce qui en facilite la lecture, qui peut être pratiquée...

couverture

Les voix du poème de Collectif, Bruno Doucey, Christian Poslaniec

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 53 ans)

ANTHOLOGIE DES VOIX POÉTIQUES.

7 etoiles
Tous les ans à l’occasion du «Printemps des Poètes», les Éditions Bruno DOUCEY publient l’anthologie de référence du thème de l’édition annuelle. Pour 2013 et la 15e édition de cette manifestation le thème était: «Les voix du poème». Les textes proposés proviennent de la poésie de tous les temps et de tous les pays L’anthologie que...

couverture

Appelez-moi Miller de Alain Van der Biest

critiqué par Catinus - (Liège - 69 ans)

Miller

7 etoiles
L’homme d’affaire Léopold Brunel a épousé Leila, au fort accent espagnol. Le roman est truffé de dialogues et de répliques savoureuses de Leila qui a un caractère assez fougueux, à vrai dire colérique. Brunel s’est épris de Anne, une jeune collègue. Vient également se greffer le début d’amitié de Brunel pour un jeune écrivain jusqu’au...

couverture

Les os des filles de Line Papin

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 67 ans)

Un prétexte historique pour une phase de thérapie

5 etoiles
La vie de trois générations de femmes au Vietnam, au fil de son histoire mouvementée Un thème qui s'annonce intéressant. La vie de trois générations de filles dans un Vietnam qui connaît nombre de vicissitudes. La première moitié raconte les différentes périodes historiques ainsi que les façons de vivre, ces dernières dépendant étroitement du contexte : vie...

couverture

Liaisons périlleuses au Costa-Rica de Ena Fizbel

critiqué par CC.RIDER - (62 ans)

Niaiserie romantique

5 etoiles
La jeune et jolie Diane Fouché, rédactrice en chef du magazine féminin à succès « Belle pour la vie » est sur le point de partir pour une semaine de reportage dans la forêt vierge du Costa Rica. Elle doit être accompagnée par Fred, son photographe attitré et aidé par un certain Marc Charleroi, guide patenté dans...

couverture

Tout le bleu du ciel de Mélissa Da Costa

critiqué par Saule - (Bruxelles - 55 ans)

Roman "feel good"

5 etoiles
Un jeune homme qui se sait condamné - il souffre d'un alzeimer précoce - désire échapper à sa famille qui le surprotège et décide de profiter de ses derniers mois pour voyager. Il trouve la compagne idéale pour son "road trip" en la personne d'une jeune femme qui fuit un passé douloureux. Direction les Pyrénées...

couverture

Fille de Camille Laurens

critiqué par Veneziano - (Paris - 43 ans)

Du malheur de naître fille

6 etoiles
Le père de la narratrice se désole de ne pas avoir de garçon, il déclare ne pas avoir d'enfant, mais deux filles, et fait comprendre le manque dont il souffre, tout en composant avec cette sorte de frustration. Cette violence psychologique s'avère rude pour la narratrice et se répercute sur sa vie de mère, avec...

couverture

Ne pleure pas de Guy Lagorce

critiqué par Eoliah - (70 ans)

Force tranquille

6 etoiles
Dans les années 70, Marc 12 ans nous raconte sa famille et en particulier son frère Thomas 20 ans qu'il admire sans limites. Thomas c'est la force tranquille, bon élève "pour qu'on le laisse tranquille" admis en véto, pugiliste taiseux de bon niveau au grand dam de ses parents qui sont adeptes de la communication, de...

couverture

La malédiction des mots de Evelyne Guzy

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)

Histoire d'une famille juive au XX° siècle

7 etoiles
Descendante de familles juives ayant subi les terribles épreuves qui leur ont été infligées tout au long du XX° siècles, Evelyne Guzy confie sa plume à une narratrice anonyme pour raconter la morbide épopée de ses ancêtres à travers l’Europe trop souvent antisémite. Elle a choisi la fiction car les sources qu’elle possède, ou qu’elle...

couverture

Jean-Paul Sartre - un demi-siècle de liberté de Juliette Simont

critiqué par Ghermoul48 - (Alger. - 60 ans)

Juliette Simont(un demi siècle de liberté)

1 etoiles
L’auteur Juliette simont est magnifique dans cet ouvrage où elle parle d’un grand philosophe qu’est jean Paul Sartre dans ces essaies et mémoire ce qui nous a fait aimé cet auteur c’est les textes bien rédigés et bien soignés à travers ces chapitres édifiant. J’ai trouvé cet ouvrage clair et extraordinaire comme je l’ai beaucoups aimé...

couverture

Les funambules de Mohammed Aïssaoui

critiqué par Ori - (Kraainem - 85 ans)

A l'écoute des misères du monde

10 etoiles
Mohammed Aïssaoui livre ici un ouvrage généreux à l'écoute des misères du monde. L'auteur-narrateur, après avoir quitté son Algérie natale à 9 ans, effectue en France un parcours d'excellence, étant actuellement journaliste au Figaro Littéraire. Passé par les nombreuses cases du bénévolat, il aura observé tout l'éventail des oubliés constituant le quart-monde, des SDF aux habitués...

couverture

Prolégomènes de Bêtise Quantique de Dr Lichic, JiCé Ditróy (Dessin)

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)

Pataphysique et surréalisme

7 etoiles
« Contrairement à la connerie qui n’est que le cul de sac de l’intelligence, la Bêtise ouvre au chercheur d’innombrables pistes de réflexion, jusqu’aux confins de la pensée cartésienne et même au-delà ». Afin de démonter ce postulat, le peintre JiCé Ditroy et le l’auteur Dr Lichic ont réuni leur talent respectif comme l’a fait...

couverture

Sa dernière chance de Armel Job

critiqué par Catinus - (Liège - 69 ans)

Entre Liège et Verviers, son coeur balance

8 etoiles
Elise, 39 ans, est célibataire. Elle habite depuis déjà longtemps chez sa sœur Marie-Rose, doctoresse à l’hôpital Saint-Jean à Verviers. Le beau-frère d’Elise est patron d’une agence immobilière. Le couple a quatre enfants ados ou pré-ados. C’est surtout la tantine qui s’occupe d’eux, et du ménage. En échange, elle est nourrie, logée, blanchie et peut,...

couverture

Pourquoi je t'aime de Francis Huster

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)

Analyse d'un amour défait

7 etoiles
Après la rupture de son couple, Francis Huster s’interroge sur la séparation qui, finalement, brise toutes les unions quelle que soit leur nature. Tous les couples se séparent un jour sauf quand les deux personnes qui le constituent, décèdent simultanément. Pour que tout soit bien clair, je tiens à préciser que tout ce que j’écris...

couverture

Week-end à Zuydcoote de Robert Merle

critiqué par Elko - (Niort - 44 ans)

Acculés

7 etoiles
Zuydcoote, petite ville du littoral du nord de la France. Mai 1940. La plage, le soleil et la mer. Et des milliers de soldats anglais et français. Fuyant la poussée allemande et cernés par l’ennemi, ils tentent désespérément de prendre le bateau pour l’Angleterre. Dans cet enfer au paradis, le soldat Maillat erre à la...

couverture

Nos rendez-vous de Éliette Abécassis

critiqué par Pacmann - (Tamise - 56 ans)

A nos actes manqués

8 etoiles
Amélie et Vincent sont amoureux l’un de l’autre, mais aucun des deux n’ose le dire à l’autre. En hésitations et malentendus, ils se perdent et se rapprochent au cours d’une existence faite d’échecs sentimentaux, chacun de leur côté. Un court roman sur le hasard, la peur de décevoir et en somme sur le véritable amour, celui...

couverture

La Maison du Belge de Isabelle Bielecki

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)

L'amour chez les seniors

7 etoiles
Dans ce troisième tome d’une trilogie qui comporte « Les mots de Russie », évoquant les origines russes de son père, et « Les tulipes du Japon », racontant l’époque où elle travaillait dans une société nippone, Isabelle Bielecki raconte la vie d’Elisabeth, une femme qui lui ressemble étrangement, quand elle est tombée amoureuse d’un...

couverture

L'hiver de Solveig de Reine Andrieu

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 67 ans)

Intrigue, dilemmes, aléas, durant la guerre 39-45 et conséquences

8 etoiles
Une petite fille de huit ans est retrouvée, totalement amnésique, au centre d'un village. Un policier, sensibilisé par sa situation, va tout faire pour reconstituer l'histoire de cette petite fille. Le récit nous plonge dans la période trouble de l'occupation et des dilemmes moraux des protagonistes. Au lire de la quatrième de couverture, je craignais que cela s'oriente...

couverture

La dernière nuit de Didier Decoin

critiqué par Minoritaire - (Schaerbeek - 60 ans)

Une vie rêvée de Marie Stuart

8 etoiles
"La dernière nuit", c'est celle de Marie Stuart, Reine d'Ecosse. Demain, au bout de 18 années d'emprisonnement, elle sera décapitée sur ordre d'Elisabeth d'Angleterre, "sa sœur". Tout au long de cette nuit, entourée de ses servantes, Marie convoque en songe ses amants, ses ennemis, Elisabeth... Elle les prend à témoins de son destin et de ses...

couverture

Oxymores subit(e)s de Marc Menu

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)

Micofictions

7 etoiles
Pour fêter l’entrée dans sa deuxième décennie, Cactus inébranlable éditions a, entre autres initiatives, créé une nouvelle collection, Microcactus, destinée à publier des recueils de textes courts. Des ouvrages au format poche qui comportent environ deux cents textes très courts, peut-être un peu moins, des textes que personnellement je situerais entre l’aphorisme et la courte...

couverture

Le parfum des fleurs la nuit de Leïla Slimani

critiqué par Veneziano - (Paris - 43 ans)

Réflexions métaphysiques à Venise

8 etoiles
L'auteure aime se retrouver seule pour écrire, s'isoler pour se concentrer ; et il s'avère que Venise, dans ses quartiers calmes, le lui permet à merveille. Cette ville la place dans la représentation de la condition humaine, soit une idée d'éphémère avec l'idée de disparition, d'engloutissement, tout en étant entouré-e d'une grande beauté, de liens...

couverture

Le corps immense du président Mao de Patrick Grainville

critiqué par Balrog - (70 ans)

Le corps immense du Président Mao

7 etoiles
à Shentzen, mégapole chinoise grandie trop vite, un français divorcé d'une chinoise psychologue, étouffe d'amour paternel sa fille. Il va partir à sa recherche dans cette mégapole où les nouveaux riches milliardaires côtoient les anciens paysans prolétarisés. Il rencontrera dans sa recherche de nombreux personnages intéressants....

couverture

Le dit du mistral de Olivier Mak-Bouchard

critiqué par Klein - (57 ans)

Une galéjade à la Pagnol

6 etoiles
J'ai lu ce livre parce qu'on compare l'auteur à Giono, entre autre. Tout d'abord, c'est un ouvrage facile à lire (hormis les allusions au "parler" local, provençal, mais qui est bien expliqué ou que l'on comprend). L'histoire est amusante : la trouvaille de quelques débris va enflammer la tête de ces deux voisins. C'est un peu...

couverture

Impact de Olivier Norek

critiqué par Klein - (57 ans)

Impact, pas intact !

8 etoiles
Une écriture fluide pour un roman prenant. Evidemment, les prises d'otage amènent une grande part de suspense. D'ailleurs qui sont les otages ? Ceux qui sont enlevés, ceux qui enquêtent et qui sont sous les feux des réseaux sociaux ou bien ceux qui vivent tous les jours les méfaits de la dégradation physique du monde...

couverture

Nix Olympica de Nicolas Beck

critiqué par Cecezi - (Bourg-en-Bresse - 40 ans)

En route vers Mars...

6 etoiles
Voici un roman qui nous propose, en 2038, soit dans un futur relativement proche, un voyage vers Mars. Non la colonisation de la planète, mais un simple voyage d'observation scientifique. C'est surtout la partie "voyage" qui nous intéresse, et qui constitue la grande part du roman. Les considération scientifiques sont bien là sans devenir envahissantes,...

couverture

La théorie du parapluie de Ralph Vendôme

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)

Entre deux âges

7 etoiles
Né à Beyrouth, résidant à Bruxelles depuis de longues années, Ralph Vendôme m’a fait découvrir avec ce recueil de nouvelles, Le Scalde, un éditeur que je ne connaissais pas encore. Ce premier recueil comporte une quinzaine de nouvelles relativement courtes qui mettent en scène des personnages ayant une expérience déjà conséquente de la vie ou...

couverture

Ma vie avec Apollinaire de François Sureau

critiqué par Poet75 - (Paris - 64 ans)

Un compagnon de vie

8 etoiles
Il ne faut pas s’attendre à une biographie en bonne et due forme, mais plutôt, comme l’indique fort précisément son titre, à l’histoire d’un compagnonnage. « Je n’ai jamais aimé les maîtres, écrit François Sureau, et je savais que Guillaume n’en serait pas un ». Apollinaire, qui n’était d’aucune école et qui n’en fonda aucune,...

couverture

Le sanctuaire de Laurine Roux

critiqué par Hamilcar - (PARIS - 65 ans)

Pour sortir des limites

8 etoiles
Les oiseaux sont un danger. Ils contaminent les êtres humains, les cadavres s’amoncellent au-delà des limites de leur sanctuaire. C’est le père qui ose transgresser cette frontière, car il faut bien aller glaner l’essentiel pour sa femme et ses deux filles. Ça vous rappelle quelques chose ? Certes, le livre a été écrit avant la crise actuelle...