Littérature => Francophone (12053 livres critiqués)


Page 1 de 242 Suivante Fin

couverture

Marie sans terre de Yves Jacob

critiqué par Bernard2 - (ARAMITS - 69 ans)

Très beau roman de terroir

8 etoiles
L'histoire mêle vérité (Marie est un personnage réel) et fiction, sans que l'on sache ce qui est une description exacte et ce qui est le fruit de l'imagination de l'auteur. Marie naît au début du XXème siècle dans la région de Bayeux. Son enfance est très dure, avec une mère alcoolique. Elle survit comme elle peut. Adolescente,...

couverture

La cigale aveugle de Henri Vernes

critiqué par Mathieu971 - (32 ans)

le centenaire a frappé fort

10 etoiles
Nous sommes dans l'Amazonie, dans les années 40. Les chercheurs d'or, les seringueros vivent au bord du fleuve, coupés de tout, isolés et le plus souvent sans femmes. Un jour, un métis arrive dans une concession, il a le bras en écharpe et un garrot, il a été piqué par une cigale aveugle et est...

couverture

Reviens de Samuel Benchetrit

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)

Les hasards et tourments de la vie d'un auteur

7 etoiles
Un écrivain en mal d'inspiration, dont le dernier roman inspire tout de même un producteur pour un projet de série, voit sa vie aller à vau-l'eau et dériver au fil des hasards et déconvenues. Il déplore le départ de son fils parti investiguer l'Islande, il doit trouver un exemplaire de son livre pour le producteur,...

couverture

Les biffins de Marc Villard

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 70 ans)

les puces

6 etoiles
Où l’on retrouve la Cécile de "Bird", le précédent roman noir de Marc Villard. Après la mort de son père, elle a abandonné ses maraudes nocturnes au secours des sans domicile fixe, et s’occupe maintenant des chiffonniers du "carré" des puces de Saint-Ouen, que l’on nomme localement les "biffins" (un terme argotique désignant habituellement et...

couverture

La Dame pâle de Alexandre Dumas

critiqué par Henri Cachia - (LILLE - 56 ans)

Du fantastique au surnaturel

6 etoiles
L'intrigue est assez mince si l'on regarde ce qui s'est écrit depuis. L'histoire se déroule dans un château des monts Carpates. Le fantastique se déplace vers le surnaturel. Dans cet univers gothique, l'héroïne Hedwige, nous contant son expérience rétrospectivement, est recluse, tombe amoureuse d'un prince, mais devient l'objet d'une malédiction et la proie de forces maléfiques. Le monde...

couverture

Bird de Marc Villard

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 70 ans)

le père prodigue

10 etoiles
"Bird" était le surnom de Charlie Parker, un célèbre saxophoniste américain qui a contribué à renouveler le jazz dans les années 1940. C’est aussi le nom que ses potes ont donné à un SDF, joueur de sax à l’occasion, qui zone dans Paris depuis une bonne dizaine d’années. C’est lui que recherche sa fille Cécile,...

couverture

Sainte-Croix-les-Vaches, opus 1: Le seigneur des Causses de Vincent Ravalec

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 70 ans)

les bœufs ou la beuh, il faut choisir…

10 etoiles
Un polar paysan, fortement teinté d’anarchisme (de gauche ? de droite ? Céline n’est pas loin…), glissant la morale sous le tapis pour le plus grand bien d’une bande de copains, décidés à sauver coûte que coûte leur coin de campagne isolé. Thomas Sorlut, ayant mis la main sur un magot issu d’un casse du...

couverture

La mise à nu de Jean-Philippe Blondel

critiqué par Marvic - (Normandie - 60 ans)

Un chemin à tracer

7 etoiles
Louis Claret est professeur d’anglais depuis une trentaine d’années. À 58 ans, il attend tranquillement la retraite, menant une vie routinière d’homme divorcé, n’envisageant pas de changement avant celle-ci, et n’ayant aucun projet défini. Jusqu’au jour, où un peu par hasard, il se rend au vernissage d’une exposition de peinture d’un ancien élève devenu artiste renommé ;...

couverture

Nous sommes Charlie de Collectif

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 29 ans)

Le crayon comme arme

8 etoiles
Ce livre est sorti un mois après les attentats du 7 janvier 2015 et regroupe les textes de soixante auteurs pour défendre la liberté d'expression. Pour la plupart ce sont des écrits réalisés pour l'occasion toutefois on trouve également quelques extraits d'auteurs antérieurs mais liés à cette thématique tels que Voltaire, Diderot ou Victor Hugo....

couverture

La valse des souvenirs de Audrey Martinez

critiqué par Bernard2 - (ARAMITS - 69 ans)

Décevant

5 etoiles
De nos jours, dans la région niçoise. Allie et Adam forment un couple uni, avec leur fille Maelly. Un terrible drame survient, et tout s'écroule. Quel drame ? Il faudra attendre d'avoir lu la moitié du roman pour le savoir en un paragraphe (chapitre 24). Ce qui se voudrait être du suspense se transforme vite en...

couverture

Modèle vivant de Joann Sfar

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)

Des écoles d'art, de leurs élèves et modèles

9 etoiles
Joann Sfar se translate comme professeur de bande dessinée aux Beaux arts de Paris. La directrice, sur mission de la ministre, souhaite oeuvrer pour l'égalité entre femmes et hommes dans la représentation artistique et dans les relations au sein de l'institution. Toute une émulation intellectuelle est mise en place à ce sujet, à laquelle est...

couverture

Une chronique de la seconde moitié du siècle dernier de François Rivenc

critiqué par Marianneelisabeth - (73 ans)

une chronique

10 etoiles
cette chronique est un roman fascinant autour de trois personnages, depuis leur enfance et leur adolescence jusqu'à l'entreprise de restauration de l'empire austro-hongrois par Marianne Elisabeth Brunold. Tous commentaires sont les bien venus! F. Rivenc...

couverture

Natchave de Alain Guyard

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)

Sur la route

8 etoiles
Au bout de quelques pages seulement, j’ai revu les images du DVD, La philosophie vagabonde, que Yohan Lafort a consacré à Alain Guyard et à sa pratique de la philosophie ambulatoire. En effet, comme la médecine développe la chirurgie ambulatoire, Alain Guyard, lui, pratique la philosophie ambulatoire, portant la bonne parole là où on l’attend...

couverture

Miradie de Anne-Frédérique Rochat

critiqué par Nathavh - (53 ans)

Miradie

7 etoiles
C'est toujours un plaisir de retrouver la plume de la Suissesse Anne-Frédérique Rochat qui chaque année à la rentrée comme une horloge suisse nous propose un nouveau roman, c'est le septième. Miradie, 40 ans est célibataire, elle s'enlise peu à peu dans son quotidien . Elle vit dans l'appartement au- dessus de celui de...

couverture

Tu aimeras ce que tu as tué de Kevin Lambert

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 76 ans)

Détruire Chicoutimi

7 etoiles
Kevin Lambert, né en 1992, est un jeune auteur de Chicoutimi. Sa ville lui sert de décor pour mieux la détruire. En fait, ce n’est pas autant Chicoutimi qu’il déteste que la société en général. L’auteur voulait enraciner sa révolte dans un terreau comme soutien à sa dystopie. Il n’y va pas avec le dos...

couverture

Des m2 de commercialité à la banqueroute du logement parisien de Sandie Khougassian

critiqué par John Doz - (66 ans)

Des m2 de commercialité à la banqueroute du logement parisien, Sandie Khougassian

8 etoiles
La commercialité d’un bien immobilier ne vous dit rien ? Le concept pourrait sembler vague et pourtant, son empreinte est aujourd’hui bien scellée dans le macadam des trottoirs de la capitale jusqu'à arpenter toutes les veines de l’hexagone. On entend par «commercialité» le caractère de ce qui est par essence « commercial » mais comment...

couverture

Quand Dieu boxait en amateur de Guy Boley

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)

Parler du père

7 etoiles
Présentation de l'éditeur Dans une France rurale aujourd’hui oubliée, deux gamins passionnés par les lettres nouent, dans le secret des livres, une amitié solide. Le premier, orphelin de père, travaille comme forgeron depuis ses quatorze ans et vit avec une mère que la littérature effraie et qui, pour cette raison, le met tôt à la boxe....

couverture

Le guide Paris des 1000 lieux cultes de films, séries, musiques, BD, romans de Auteur inconnu

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)

Paris au cinéma, en littérature, en BD et en chanson

10 etoiles
Ce guide ultra-récit fourmille de références relatives à Paris, où la capitale française apparaît dans les films, romans, bandes dessinées et chansons. Dans les différents chapitres, il est présenté les lieux d'exception, les thématiques de ces derniers, Paris au cinéma, dans les séries télévisées, en bandes dessinées et dans les romans. Des cartes replacent ces...

couverture

dieu, mozart, le pen et les autres... de François Cavanna

critiqué par Catinus - (Liège - 67 ans)

MDR !

8 etoiles
Cavanna a encore frappé. Il nous avait déjà causé des imposteurs et, ici encore, il nous en remet une fournée. Rimbaud, Mozart, Pasteur, Lénine, Staline, Confucius … et même Dieu. Nous lui laisserons toutefois l’entière responsabilité de ses propos. Car, évidemment, l’homme déforme allègrement la réalité historique, à sa manière, comme il la voit. A...

couverture

Le paradoxe d'Anderson de Pascal Manoukian

critiqué par Nathavh - (53 ans)

Le paradoxe d'Anderson

10 etoiles
C'est un roman social que nous propose Pascal Manoukian en cette rentrée littéraire. Direction l’Oise, Essaimcourt. Une famille unie, Christophe et Aline, la quarantaine, deux enfants; Léa 17 ans qui prépare son bac socio-économique, Mathis atteint d'une étrange maladie ( il est fragile et a besoin de soins). Ils ont acheté à crédit une petite maison. Ils vivent...

couverture

La baleine thébaïde de Pierre Raufast

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 50 ans)

THÉBAÏDE, VOUS AVEZ DIT... THÉBAÏDE?

10 etoiles
Richeville est un jeune homme timide et idéaliste, il vient juste d’obtenir le diplôme de de l'ESSEC de Cergy-Pontoise, mais il n’a aucune ambition, et ne se sent absolument pas attiré par une carrière dans le monde des affaires, ni dans la politique d'ailleurs... Il ne sait pas trop quoi que faire de sa vie et...

couverture

Guérilla Social Club de Marc Fernandez

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 70 ans)

el cóndor pasa (bis repetita)

10 etoiles
Des militants, rangés de longue date des luttes de libération qui ont enflammé l’Amérique Latine dans les années 1970, sont enlevés, torturés et meurent dans d’atroces souffrances. Cela se passe quasi simultanément à Madrid, Paris, Buenos Aires et Santiago du Chili. Quel plan diabolique se cache derrière ce qui semble des actes tout à fait...

couverture

Hivernages de Maude Deschênes-Pradet

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 76 ans)

Survivre à l'apocalypse

7 etoiles
Voici un magnifique roman post apocalyptique qui trace les sentiers d’une survivance uniquement possible que dans un monde de connivences. Les personnages ont l’âme à la tendresse et sont fidèles à leurs promesses de nourrir ce qui les unit pour éviter la détresse dans nos sociétés détruites par les maladresses qui nous ont conduits à...

couverture

Aveu de faiblesses de Frédéric Viguier

critiqué par Faby de Caparica - (56 ans)

Waouh .. à lire

9 etoiles
Bonjour les lecteurs ….. WAOUH !!!!!!… scotchée! Voici un livre qui commence " plan-plan", tout juste si on ne se demande pas pourquoi on l'a mis un beau jour dans sa Pal et puis, le ton change et au fur et à mesure que les pages se tournent, il se révèle glaçant ! Yvan est un jeune garçon...

couverture

Confession d'un porte-drapeau déchu de Andreï Makine

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)

En URSS…

5 etoiles
Dans une banlieue défavorisée de Leningrad, deux jeunes garçons, Kim et Arkadi, vivent une enfance et une adolescence de pionniers, pleine de rêves et d’illusions socialistes. Piotr et Iacha, leurs pères, sont d’anciens combattants de la seconde guerre mondiale. Piotr, ancien tireur d’élite de l’armée rouge a eu les deux jambes sectionnées, suite à un...

couverture

Un sursaut de mémoire de Monique Thomassettie

critiqué par Ddh - (Mouscron - 76 ans)

Flash-back

7 etoiles
On se souvient de la peinture, du théâtre, des poèmes, des anecdotes... Peinture et littérature constituent deux passions pour l'Ixelloise Monique Thomassettie. De nombreux ouvrages ont paru, principalement chez MonéveiL L'auteure se penche sur son passé et tout lui revient : la peinture et les salons d'exposition qui l'ont marquée, la tension au théâtre, la vie quotidienne...

couverture

Baho ! de Roland Rugero

critiqué par SpaceCadet - (Ici ou Là - - ans)

Fragments burundais

5 etoiles
Comptant parmi les rares romans écrits par un auteur né et vivant toujours au Burundi, il va sans dire que ce récit écrit par Roland Rugero constitue une belle invitation à la découverte d'une littérature qui, passant de l'oralité à l'écrit, peine encore à s'exprimer. Dans ce second roman publié par l'auteur, on lui découvre...

couverture

Pense aux pierres sous tes pas de Antoine Wauters

critiqué par Nathavh - (53 ans)

PENSE AUX PIERRES SOUS TES PAS

9 etoiles
C'est une fable contemporaine, un roman d'initiation que nous propose Antoine Wauters avec l'un de ses deux romans de la rentrée, une ode à la liberté et à la résilience. Nous sommes dans un pays imaginaire où la nature et les grands espaces sont omniprésents. A la campagne, loin de la ville. Les conditions...

couverture

Aménagements successifs d'un jardin, à C., en Bourgogne : Suivi de Argumentation de Linès-Fellow de Jean-Marc Aubert

critiqué par Gregory mion - (35 ans)

Un Asperger potentiel en Bourgogne.

10 etoiles
Grâce à une réédition soignée, ce bref roman de Jean-Marc Aubert se donne la chance de retrouver un public amateur d’épopées absurdes et de projets donquichottesques qui finissent en eau de boudin. Cette aimable folie se situe en Bourgogne et nous permet de voir l’immense méticulosité d’un homme qui essaie de géométriser son jardin. On...

couverture

Salut à toi ô mon frère de Marin Ledun

critiqué par Henri Cachia - (LILLE - 56 ans)

Un feu d'artifices...En tout genre!!!

8 etoiles
Entre Michel Audiard et Frédéric Dart au meilleur de leur forme, l'écriture de Marin Ledun nous entraîne dans un tourbillon délirant de fantaisies en tout genre. On pourrait même dire que sa publication dans la collection « série noire » est une publicité joyeusement mensongère, puisque l'intrigue assez mince et peu originale n'est que prétexte à nous présenter...

couverture

Ma dévotion de Julia Kerninon

critiqué par Alma - (- ans)

Vivre ensemble et séparément

9 etoiles
Pendant 45 ans Helen et de Frank n'ont cessé d'associer leurs existences puis de se séparer. Sur un trottoir de Londres, à 80 ans, alors qu'ils ont rompu depuis 23 ans, ils se rencontrent fortuitement . « Tu ne vas pas parler cette fois, Franck. C'est moi qui vais parler, et moi seule. Debout...

couverture

Tovonay, l'enfant du Sud de Michèle Rakotoson

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 72 ans)

le roman de l'espoir

8 etoiles
Tovonay vit avec sa mère,Ravo, sa petite sœur, Vahinala et sa grand-mère, Endre, dans la campagne de l'Androy, au sur de Madagascar. Le père est parti travailler dans les mines de diamant. Mais la sécheresse accable le village et la pitance devient rare. La grand-mère rassemble ses bijoux et ses économies et pousse sa bru...

couverture

Shanghai Connexion: L'Océan de la Stérilité 3 de Romain Slocombe

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 35 ans)

Radiographie de l'horreur.

9 etoiles
Gilbert Woodbrooke est heureux en amour mais doit vivre dans la clandestinité afin de fuir ses créanciers. Une nouvelle opportunité s'offre à lui par la main de son ami Julius : devenir juré d'un festival trash à Lyon, l'opportunité pour lui de renouer avec l'histoire de son grand-père, qui y est enterré. Toujours la même...

couverture

Trancher de Amélie Cordonnier

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)

Violence et pardon

8 etoiles
Présentation de l'éditeur « Des pages et des pages de notes. Tu as noirci des centaines de lignes de ses mots à lui. Pour garder une trace, tenter de les désamorcer, avec le pathétique espoir qu'ils aillent s'incruster ailleurs qu'en toi. » Cela faisait des années qu'elle croyait Aurélien guéri de sa violence, des années que...

couverture

Sexy New York: L'Océan de la stérilité 2 de Romain Slocombe

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 35 ans)

Le Dahlia Noir revisité.

8 etoiles
Suite des aventures de Gilbert Woodbrooke. Notre photographe raté, couvert de dettes, a l'opportunité d'exposer son travail à New-York. En contrepartie, il doit servir de cameraman pour un producteur qui réalise un documentaire sur le crime du Dahlia Noir, qui a défrayé la chronique pendant les années 40. Si le passé s'avère fascinant, grâce à...

couverture

Un été immobile de Claude Donnay

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)

L'amour à marée basse

7 etoiles
Jésus - en réalité il s’appelle Noël car, comme tous les Noël, il est né la nuit du Réveillon mais sa mère l’a toujours appelé mon petit jésus, alors Jésus il est resté pour la famille et les amis - a promis un roman à son éditeur et pour l’écrire en toute quiétude, il s’est...

couverture

Hôtel Waldheim de François Vallejo

critiqué par Alma - (- ans)

« Voyeur aveugle mais pas voyant "

8 etoiles
D'énigmatiques cartes postales d'un expéditeur inconnu parviennent au domicile de Jeff Valdera le narrateur . Elles montrent l'Hôtel Waldheim de Davos en Suisse dans lequel il a séjourné il y a une trentaine d'années lorsqu'il avait 16 ans et y accompagnait sa tante. Elles ont été envoyées par une allemande, Frieda, fille...

couverture

Le polar de l'été de Luc Chomarat

critiqué par Cecezi - (Bourg-en-Bresse - 38 ans)

Fausse piste...!

6 etoiles
Nous voici en train de suivre le parcours d'un écrivain "pas très connu", spécialiste des polars, mais qui n'écrit pas vraiment des polars. Le voici désabusé, entre sa nouvelle compagne, et ses enfants, en train de prendre des vacances, quand, pris de doutes et de frustrations diverses, il a la révélation du livre qu'il doit...

couverture

Tenir jusqu'à l'aube de Carole Fives

critiqué par Nathavh - (53 ans)

Tenir jusqu'à l'aube

9 etoiles
Roman de la rentrée, auteure découverte grâce à l'intime festival dont elle était l'invitée en août dernier. Roman coup de poing, qui fait prendre conscience du sort des mères célibataires, du poids qui pèse sur leurs épaules, du risque de précarité et du regard de la société les concernant. J'ai pris une claque en lisant ce récit...

couverture

La consultation de Laurent Seksik

critiqué par Monocle - (tournai - 58 ans)

Léger, léger !

8 etoiles
Léger, léger ! Julien, issu d'une famille de médecins est un peu le boulet de la famille, celui à qui il n'arrive que les infamies. Il vit dans un petit studio, seul avec ses rêves, poursuit une thérapie freudienne depuis plus de cinq ans et travaille vaguement dans un bureau d'avocats...

couverture

La disparition soudaine des ouvrières: Une enquête de la commissaire Simona Tavianello de Serge Quadruppani

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 70 ans)

du sang dans la ruche

10 etoiles
Tout le monde sait, ou devrait savoir, que les abeilles souffrent. Entre pesticides, varroa (un acarien parasite, venu d'Asie, mondialisation oblige), changement du paysage, réchauffement climatique, et maintenant le terrible frelon asiatique tueur d'abeilles domestiques, les pauvres ouvrières n'en peuvent plus. En vacances dans une tranquille vallée alpine proche de la frontière suisse, la commissaire...

couverture

A son image de Jérôme Ferrari

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)

L'effet Ferrari

8 etoiles
Ce somptueux roman en forme de requiem pour une photographe défunte est aussi l'occasion d'évoquer le nationalisme corse, la violence des guerres modernes et les liens ambigus qu'entretiennent l'image, la photographie, le réel et la mort. Mon avis: Jérôme Ferrari est un auteur qu’il m’est toujours difficile de chroniquer. A chaque nouvel opus, j’ai du mal...

couverture

Ailleurs, un voyage Initiatique de Magali Defleur

critiqué par Falgo - (Lauris - 78 ans)

La spiritualité dans la vie

7 etoiles
Luna est une belle jeune femme, diplômée, occupant un poste important dans une société internationale qui l'a conduite à vivre dans une capitale asiatique. Elle y mène une vie conforme à son statut avec un ami/amant qu'elle découvre ne plus aimer. Cette découverte l'amène à quitter cette ville, son emploi, ses amis pour retourner dans...

couverture

Le voisin de la cité Villène de Elodie Wilbaux

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)

Les ravages de la pédophilie

7 etoiles
Elodie Wilbaux, biographe professionnelle, aborde, avec cet ouvrage, la fiction en déguisant une histoire de pédophilie bien réelle en un roman qui conserve toute la crédibilité des faits originaux surtout toutes les émotions, toutes les douleurs, toute la colère, la haine, la rancœur, la déception, le découragement… car les histoires de pédophilie concernant plusieurs victimes,...

couverture

La fille qui lisait dans le métro de Christine Féret-Fleury

critiqué par Catinus - (Liège - 67 ans)

Intéressant

7 etoiles
Juliette fait la connaissance de Soliman, un amoureux fou de livres. C’est un passeur de livres, c’est-à-dire qu’il fait tout pour que les gens autour de lui s’amourachent de bouquins. Mais Soliman doit s’absenter et Juliette prend le relais. Cet assez court roman est truffé de titres de livres que sans doute Christine Féret-Fleury apprécie...

couverture

Mascarades de Véronique Findling

critiqué par Portdalon - (58 ans)

intrigue psychologique addictive

8 etoiles
Excellent roman, bien écrit ; le sujet est actuel et très intéressant, la progression subtile, les personnages fins et attachants : une famille recomposée, un homme conformiste dans un milieu bourgeois, doté d'une ambition aiguë,¨des enfants victimes des mensonges qu'il leur impose; des trahisons, des fidélités, des manipulations; et une belle histoire d'amour, pleine de...

couverture

Maîtres et esclaves de Paul Greveillac

critiqué par Papyrus - (Montperreux - 58 ans)

La Chine vue de l'intérieur à travers le destin d'un enfant de la révolution

8 etoiles
C'est avec un grand plaisir que je me suis laissée embarquer dans ce voyage au cœur de la Chine rurale et féodale de la fin des années 40, dans cette région du Sichuan où la tradition millénaire conditionne depuis toujours les rapports humains et sociaux, pour y découvrir sous la plume experte et poétique...

couverture

Le fruit défendu de Esparbec

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 49 ans)

Du très bon Esparbec

8 etoiles
« Le fruit défendu » est certainement le meilleur roman qu’ait commis Esparbec depuis « la pharmacienne » ou encore « la jument ». Complètement transgressif et amoral, Esparbec nous raconte les ébats entre Bérengère, femme sensuelle et vicieuse, et Max, son grand dadais de fils, qui ne pense qu’à une chose : le sexe. Enfermé pendant...

couverture

Helena de Jérémy Fel

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)

Fresque malsaine

9 etoiles
Présentation de l'éditeur Kansas, un été plus chaud qu'à l'ordinaire. Une décapotable rouge fonce sur l'Interstate. Du sang coule dans un abattoir désaffecté. Une présence terrifiante sort de l'ombre. Des adolescents veulent changer de vie. Des hurlements s'échappent d'une cave. Des rêves de gloire naissent, d'autres se brisent. La jeune Hayley se prépare pour un tournoi...

couverture

Le Trésor du Capitaine Morgan de Steve Garvie, Marie-Hélène Therrien

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 76 ans)

Les Amours du pirate Henry Morgan

6 etoiles
Au dix-septième siècle, l’Angleterre et l’Espagne se disputaient l’Atlantique. En empêchant les bateaux espagnols d’aborder en Amérique, l’Angleterre espérait elle aussi profiter des trésors d’un nouveau continent. Ce sont des pirates qui assumaient la tâche d’enrichir leur pays respectif en se réservant une bonne part du butin. Henry Morgan était un corsaire craint de tous....