Littérature => Francophone (12285 livres critiqués)


Page 1 de 246 Suivante Fin

couverture

Suiza de Bénédicte Belpois

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)

Amour rural

8 etoiles
Présentation de l'éditeur La tranquillité d'un village de Galice est perturbée par l'arrivée d'une jeune femme à la sensualité renversante, d'autant plus attirante qu'elle est l'innocence même. Comme tous ceux qui la croisent, Tomás est fou d'elle. Leur passion dramatique, dans la lignée de L'Amant de lady Chatterley ou de L'été meurtrier, illustre comment un...

couverture

On ne sort pas avec un prof ! de Daniel Bastié

critiqué par Sam mas - (33 ans)

ON NE SORT PAS AVEC UN PROF !

7 etoiles
Jocelyne est une adolescente comme il en existence beaucoup. Dix-sept ans, presque dix-huit, elle songe forcément à l'amour et à l'homme de sa vie. Comme elle ne parvient pas à se fixer sur un garçon, elle flashe sur un de ses profs. Un petit jeune qui débute dans le métier et qui y met énormément...

couverture

Ces chrétiens qui ont résisté à Hitler de Dominique Lormier

critiqué par Sam mas - (33 ans)

CES CHRÉTIENS QUI ONT RÉSISTÉ À HITLER

6 etoiles
Beaucoup de choses ont déjà écrites concernant le rôle de l’Eglise durant la seconde guerre mondiale. Alors que les historiens ont pointé le Pape de l’époque et l’ont accusé de mollesse, voire de collusion avec les nazis, plusieurs chrétiens se sont opposé un peu partout au régime de terreur imposé par Hitler et ses sbires....

couverture

Ce n'était qu'une simple promesse de Yann Déjaury

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)

Jeunesse et secret

8 etoiles
1995, Bretagne, six amis passent leurs vacances ensemble. Grande insouciance, petits bonheurs, l'envie de ne jamais se séparer et une promesse scellée dans le granit: celle de se retrouver dans 20 ans, qu'importe les aléas.2015, la vie les a rattrapés et, le jour venu, un seul a tenu son engagement. Malgré cet acte manqué, il...

couverture

Sous l'ombre des pommiers de Yves Jacob

critiqué par Bernard2 - (ARAMITS - 69 ans)

Quand le crime ne paie pas

7 etoiles
Ce roman de terroir a été inspiré par un fait réel. Dans la campagne normande, à la fin du XIXème siècle, l’histoire de plusieurs familles vivant à proximité les unes des autres. Le travail est rude, l’argent se gagne péniblement. Et les caractères acariâtres, les excès d’alcool, les rancœurs poussent à la haine et à...

couverture

Le ciel sous nos pas de Leïla Bahsaïn

critiqué par Alma - (- ans)

« Tout se paye »

9 etoiles
« Quelque part de l'autre côté de la petite mer », dans une ville du Maroc. Nichée sur le petit balcon, son « perchoir » qui domine la Place de la Dame Libre, l'héroïne-narratrice observe les allées et venues et rêve..... Elle rêve d'un monde où la femme marocaine ne subirait pas la domination masculine. Elle ne se contente pas...

couverture

Que jeunesse trépasse de Patrick Brisebois

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 77 ans)

Les Rejetons des baby-boomers

7 etoiles
La génération X est l'objet de nombreuses analyses. Les romanciers y vont aussi de la leur. On y présente des jeunes de 20 à 30 ans qui éprouvent de la difficulté à se nicher au sein d’une société qu’ils réprouvent. Chaque groupe d'âges vit sa crise. À 40 ans, on subit les attaques du démon...

couverture

L'Ordre des choses de Jean-François Pigeat, Camille Cazaubon (Dessin)

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)

Un enfant qui pourrait ne pas naître

8 etoiles
En lisant ce livre, j’ai très vite pensé à un roman de Jonathan Coe, la deuxième partie d’un diptyque commencé avec « Bienvenue au club » et complété par celui que j’évoque « Le cercle fermé ». Ce livre raconte l’histoire d’une bande de copains qui se retrouvent après qu’ils ont terminé leurs études, qu’ils...

couverture

Où vivre de Carole Zalberg

critiqué par Nathavh - (54 ans)

Où vivre ?

9 etoiles
Une jolie plume, un beau récit dans un roman choral où au fil du temps - de l'après-guerre à nos jours - les membres d'une famille juive polonaise séparée par l'Histoire et les kilomètres, se livrent à nous. Des fantômes liés à l'histoire de la famille les poursuivent au quotidien. Marie est née en 1960, c'est la...

couverture

Comme elle l’imagine de Stéphanie Dupays

critiqué par Nathavh - (54 ans)

Amour et monde virtuel

9 etoiles
Laure est professeur de littérature, spécialiste de Flaubert. C'est via les réseaux sociaux qu'elle a rencontré Vincent. Ils ont des goûts communs, les vieux films noir et blanc et la littérature. Laure a hâte en rentrant de scruter son téléphone. Il faut qu'elle voie si Vincent est disponible, c'est addictif, viscéral. Elle...

couverture

Derrière l'envers du décor de Joaquim Cauqueraumont, Gwen Guégan (Dessin)

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)

Juste quelques mots

8 etoiles
Selon la fiche de présentation, « Joaquim Cauqueraumont est une éponge, un écouteur, une saison climatique en Bretagne ». Pour son éditeur « C’est un explorateur qui vit en permanence dans la quête d’une illumination, dans la recherche de ce qui va pouvoir l’enrichir émotionnellement, intellectuellement, spirituellement ». Pour le lecteur c’est un artiste des...

couverture

Le procès du cochon de Oscar Coop-Phane

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)

La justice pour tous

6 etoiles
Présentation de l'éditeur Dans un village et un temps reculé, un monstre croque la joue et l’épaule d’un bébé laissé quelques instants seul par sa mère, puis repart tranquillement vers la forêt. Il est bientôt rattrapé par une horde d’hommes décidés à le tuer, mais dans le monde des hommes, la justice, comme la mort, se...

couverture

L'Embâcle de Sylvie Dazy, Camille Cazaubon (Dessin)

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)

L'embâcle après la débâcle

7 etoiles
Ce roman, c’est l’histoire d’une petite ville de province comme il y en a tellement en France, elle est plutôt banale, sa plus grande originalité résidant dans sa situation au bord d’un fleuve qui peut la submerger dans ses plus fortes colères. Et, comme toutes les villes de France, elle fait l’objet des attentions des...

couverture

Le discours de Fabrice Caro

critiqué par Marvic - (Normandie - 60 ans)

Le repas de famille

9 etoiles
Adrien assiste plus qu’il ne participe au traditionnel repas familial. Tout est réglé, presque orchestré entre Sophie sa sœur, Ludo son futur beau-frère, son père et ses "Je me souviens", sa mère et son gigot-gratin dauphinois-gâteau yaourt et son remède miracle, le jus d’orange. Quelques mots de Ludo vont semer la panique chez Adrien ; le souhait...

couverture

Le coeur blanc de Catherine Poulain

critiqué par Marvic - (Normandie - 60 ans)

Les saisonniers

4 etoiles
Rosalinde est saisonnière en Provence. Des activités physiques dures, entourée d’hommes souvent étrangers. Traités comme des bêtes, courbés, harcelés, par des patrons souvent odieux, insultés. Asperges, lavande, olives, vendanges, tilleul (peut-être la plus confortable de toutes les récoltes). Au milieu de tous ces hommes, avec sa chevelure rousse, sa peau blanche, ses cuisses fines, elle est souvent...

couverture

La protestante et le catholique de Frédérique Hébrard, Louis Velle

critiqué par Catinus - (Liège - 67 ans)

Charmant !

8 etoiles
Frédérique Hébrard et Louis Velle sont nés respectivement en 1927 et en 1926. Ils ont consacré leur vie au théâtre et au cinéma. C’est leur rencontre et leur vie qu’ils ont voulu raconter dans ce livre. Leur rencontre très particulière a lieu le 12 mars 1948 au Conservatoire d’art dramatique : une jeune fille vient...

couverture

À la ligne: Feuillets d'usine de Joseph Ponthus

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)

Finalement hypnotisant

8 etoiles
Présentation de l'éditeur C'est l'histoire d'un ouvrier intérimaire qui embauche dans les conserveries de poissons et les abattoirs bretons. Jour après jour, il inventorie avec une infinie précision les gestes du travail à la ligne, le bruit, la fatigue, les rêves confisqués dans la répétition de rituels épuisants, la souffrance du corps. Ce qui le sauve,...

couverture

La légende de Jean l'Effrayé : Tome 1 de Sylvie Teper

critiqué par PierreV - (50 ans)

un film en prose

10 etoiles
une plongée dans un moyen age plus que réaliste avec des personnages très crédibles et que l'on suit dans un rythme soutenu. L'écriture claire et limpide est très visuelle. Les chapitres sont courts, faciles à lire. Les messages sont actuels : tolérance, le droit de penser autrement, de se rebeller pour un changement. L'histoire...

couverture

Né d'aucune femme de Franck Bouysse

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)

Roman noir à la française

9 etoiles
Présentation de l'éditeur "Mon père, on va bientôt vous demander de bénir le corps d'une femme à l'asile. - Et alors, qu'y a-t-il d'extraordinaire à cela ? demandai-je. - Sous sa robe, c'est là que je les ai cachés. - De quoi parlez-vous ? - Les cahiers... Ceux de Rose." Ainsi sortent de l'ombre les cahiers...

couverture

Beau comme une éclipse de Françoise Pirart

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)

Poèete martyrisé

7 etoiles
« Albien Bienfait » une identité bien lourde à porter, comportant deux fois le mot « bien », pour un jeune garçon un peu simplet, l’école le décrira lorsqu’il aura douze ans « comme un enfant replié sur lui-même, asocial, obsessionnel, inadapté au modèle éducatif et sociétal ». Elevé entre une mère prénommée Persévérance, elle...

couverture

Paul, Je M'Appelle Paul de Lorenzo Cecchi

critiqué par Kinbote - (Jumet - 60 ans)

Variation romanesque sur VDB

9 etoiles
Qui, mais qui… se cache sous ce prénom de « Paul « ? En fait, VDB! Pas le coureur cycliste mais l’homme politique qui a marqué la vie politique belge de son temps. Lorenzo Cecchi s’inspire de quelques faits seulement de ce personnage emblématique ; il nous raconte bien plus l’homme privé que l’homme public en...

couverture

Si près de l'aurore de Daniel Charneux

critiqué par Kinbote - (Jumet - 60 ans)

99 NUANCES DE JANE GREY

10 etoiles
Le dernier roman de Daniel Charneux nous plonge en l’automne 1537 dans les environs de Londres pour la naissance, à une semaine d’intervalle, d’Edouard VI, fils d’Henri VIII, et de Jane Grey, sa cousine, qui, une dizaine d’années plus tard, vont se succéder pour des périodes brèves sur le trône d’Angleterre. L’auteur prend soin d’inscrire...

couverture

Ouvrir son coeur de Alexis Morin

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 77 ans)

La Vie en noir

7 etoiles
Ouvrir son cœur est un titre fort judicieux. L’héroïne du roman, alter ego de l’auteure, qui porte d’ailleurs son prénom, vit à Windsor au Québec, une petite ville dominée par la papetière Domtar, seule source d’emplois ou presque pour la population. Sur des kilomètres, elle étale ses installations afin de s’alimenter de la forêt dense...

couverture

Numa Roumestan de Alphonse Daudet

critiqué par Alceste - (57 ans)

Le pittoresque sans le romanesque

7 etoiles
Le roman retrace l’irrésistible ascension de Numa Roumestan, monté de son Midi pour conquérir une belle situation à Paris, qui le pousse à se lancer en politique dans le parti légitimiste, où il grimpera rapidement tous les échelons jusqu’au poste de ministre de l’Instruction, grâce à sa faconde souriante,...

couverture

L'Ukraine, une histoire entre deux destins de Pierre Lorrain

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)

Histoire d'une nation divisée

8 etoiles
Près de trente ans après son indépendance, l’Ukraine n’a toujours pas trouvé la paix, la stabilité et la prospérité qui devrait faire de ce pays, l’un de plus étendus et des plus riches d’Europe, une nation moderne, prospère et puissante. Il est resté le chaudron en perpétuelle ébullition qu’il est depuis plus de mille ans...

couverture

Je t'ai oubliée en chemin de Pierre-Louis Basse

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)

Rupture moderne

5 etoiles
Présentation de l'éditeur Le baiser du Nouvel An était sans amour. Funèbre et froid, comme un hiver normand. Deux jours plus tard, par SMS, la femme pour laquelle il nourrit une passion depuis sept ans apprend à Pierre que tout est fini. Il est tout simplement rayé de la carte, effacé. " Ce genre d'amour qui meurt...

couverture

Ce qui écoute en nous / L'objet du poème de Alain Suied

critiqué par Eric Eliès - (44 ans)

En surplomb du gouffre

9 etoiles
Ce petit recueil, décomposé en sept sections de chacune quelques poèmes écrits en courts vers libres, évoque le poids d’absence et de silence qui pèse sur le langage. Notre rapport au monde est tissé d’une souffrance ontologique qui s’insinue en nous au sortir de l’enfance (seule période heureuse), après que nous avons pris conscience que...

couverture

Belle-Amie de Harold Cobert

critiqué par Nathavh - (54 ans)

Belle-amie

9 etoiles
Quel pari fou et audacieux d'imaginer la suite de "Bel-Ami" de Guy de Maupassant publié en 1885. Un pari tenu et avec brio sous la plume d'Harold Cobert. J'avais lu au préalable le texte original, occasion pour moi de lire un classique mais je vous assure ce n'est absolument pas nécessaire pour plonger dans "Belle-Amie"...

couverture

Comment t'écrire adieu de Juliette Arnaud

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)

Son existence au travers des chansons

7 etoiles
Juliette Arnaud, comédienne, revient sur les chansons qui ont marqué sa vie, chacune donnant lieu à un chapitre. Or, la lecture de ceux-ci permet de se rendre compte que son existence trouve un écho dans un opus musicale qui la retrace, ce qui lui permet en quelque sorte de tisser son autobiographie par des extraits...

couverture

La tête du lapin bleu de Wendall Utroi

critiqué par Nina2 - (37 ans)

émouvant

10 etoiles
Bonjour à tous. Une vérité éclate dans ce roman; nous avons, certes, des destins, des trajectoires, des chemins différents, une seule choses nous lie tous, la mort au bout du parcours. Peut importe ce que nous avons vécu et comment on a vécu, nous nous éteignons tous un jour et nos parcours convergent tous vers...

couverture

Le dragon du Trocadéro de Claude Izner

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 70 ans)

en r'venant d'l'expo

8 etoiles
L’Exposition Universelle de 1900, avec ses 48 millions de visiteurs, célèbre par son déferlement de trouvailles architecturales et d’attractions en tout genre (le Trottoir Roulant, la Grande Roue, le Métropolitain), sert de cadre à cet énième opus des enquêtes de Victor Legris. On y retrouve notre libraire-détective, affublé de son beau-frère Joseph, à la recherche...

couverture

Qui parle au nom du jasmin de Vénus Khoury-Ghata

critiqué par Eric Eliès - (44 ans)

Poésie fantaisiste et presque enfantine

6 etoiles
Le titre est trompeur : on pourrait s’attendre à une poésie qui cherche donner voix à la présence muette des plantes et des animaux, à tous les êtres humbles qui vivent à nos côtés et dont la parole silencieuse, inaudible et étouffée par le brouhaha du monde, deviendrait soudain perceptible dans la bouche du poète…...

couverture

Des hommes couleur de ciel de Anaïs Llobet

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)

Drame humain

9 etoiles
Présentation de l'éditeur Dans le pays où est né Oumar, il n'existe pas de mot pour dire ce qu'il est, seulement des périphrases : stigal basakh vol stag, un « homme couleur de ciel ». Réfugié à La Haye, le jeune Tchétchène se fait appeler Adam, passe son baccalauréat, boit des vodka-orange et embrasse des garçons...

couverture

La Voie de l'Errance de Jean-Luc Bremond

critiqué par Jlma - (Auchel - 54 ans)

Une errance extraordinaire

8 etoiles
Un grand merci à Jean-Luc Brémond pour m'avoir adressé son livre avec une petite dédicace que j'apprécie toujours. Alors je suis désolée mais pour ma part j'ai trouvé le récit un peu long avec beaucoup de descriptions... C'est vrai que je préfère quand on va à l'essentiel et suis vraiment fan des dialogues. Néanmoins l'histoire est plus qu'intéressante...

couverture

L'enfant chargé de chaînes de François Mauriac

critiqué par Saint Jean-Baptiste - (Ottignies - 83 ans)

Le premier Mauriac

8 etoiles
« L’Enfant chargé de Chaînes » est le premier roman de Mauriac ; il avait 23 ans quand il l’a écrit et ça lui a valu un succès immédiat. Pourtant ce n’est pas un grand roman. Le style est un peu composé : on sent le bon élève qui a bien appris toutes les règles de la littérature ; les...

couverture

Les poèmes de Sabine Sicaud de Sabine Sicaud

critiqué par Eric Eliès - (44 ans)

Poèmes d'enfance... et de douleur

8 etoiles
Sabine Sicaud fut célèbre en son temps en raison d’une précocité extraordinaire qui lui valut d’être surnommée le poète-enfant. Son unique recueil, publié en 1926 avec une préface d’Anna de Noailles qui l’avait découverte à l’occasion des Jeux Floraux, s’intitulait d’ailleurs « Poèmes d’enfant ». Elle mourut en 1928, alors qu’elle avait à peine 15...

couverture

Le syndrome du papillon de Maxence Fermine

critiqué par Pacmann - (Tamise - 54 ans)

Un nouveau « Que sais-je ? » sur les syndromes

3 etoiles
Le jeune Hugo est envoyé dans un hôpital psychiatrique au motif qu’il a feint de sauter du troisième étage de sa salle de classe. Certes il n’est pas l’élève le plus discipliné du monde, mais par sa radicalité ce point de départ n’apparaît déjà pas très crédible. Le psy lui diagnostique le syndrome du papillon,...

couverture

Un certain Paul Darrigrand de Philippe Besson

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)

Toujours touchant

8 etoiles
Présentation de l'éditeur Cette année-là, j'avais vingt-deux ans et j'allais, au même moment, rencontrer l'insaisissable Paul Darrigrand et flirter dangereusement avec la mort, sans que ces deux événements aient de rapport entre eux. D'un côté, le plaisir et l'insouciance ; de l'autre, la souffrance et l'inquiétude. Le corps qui exulte et le corps meurtri. Aujourd'hui, je...

couverture

Salina de Laurent Gaudé

critiqué par Pascale Ew. - (51 ans)

Conte sauvage

8 etoiles
Malaka conte l’histoire de sa mère Salina. Elle fut séparée de sa tribu à la naissance, sacrifiée pour épargner les siens des malheurs créés par des dieux jaloux. Déposée dans la tribu des Djimba, on la laissa s’époumoner en attendant qu’elle meure, mais face à sa ténacité une femme laissa parler son cœur et l’adopta....

couverture

La frivolité est une affaire sérieuse de Frédéric Beigbeder

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)

99 réflexions plus ou moins sérieuses

6 etoiles
2015 ayant constitué une rupture dans la prise de conscience de son degré d'engagement du fait du massacre de l'équipe de Charlie Hebdo, Frédéric Beigbeder nous livre ses réflexions avant, pendant et après cette années, sous forme d'une série de quatre-vingt-dix-neuf essais de deux ou trois pages, ce chiffre renvoyant au titre d'un roman célèbre...

couverture

Le musée de la girouette et du ventilateur de Eric Dejaeger

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)

Poésie cocasse

7 etoiles
« Au musée de la girouette et du ventilateur les visiteurs se voient offrir un cache-nez à l’entrée Le conservateur avait remarqué que de nombreuses personnes s’enrhumaient durant la visite. … » Le Barde du Pays noir qui hante les lieux, aurait-il, tel un M’Bappé des espaces d’exposition, enrhumé tous les visiteurs avec ses poèmes tous plus cocasses les uns que les...

couverture

Par les écrans du monde de Fanny Taillandier

critiqué par Nathavh - (54 ans)

Par les écrans du monde

8 etoiles
On se souvient tous de ce que l'on faisait le 11 septembre 2001, impossible d'oublier ces images tournant en boucle sur tous les écrans du monde, nous montrant et remontrant encore les avions fonçant dans les tours du WTC. C'est un récit fiction exigeant que nous propose Fanny Taillandier, mieux vaut entreprendre sa lecture reposé pour...

couverture

Une drôle de fille de Armel Job

critiqué par Nathavh - (54 ans)

Une drôle de fille

10 etoiles
Direction Martfort, une petite ville de province dans les années 50. Nous sommes à la campagne et la famille Borj - Ruben et Gilda et leurs enfants Astrid et Rémi - famille sans histoire tient une boulangerie florissante. Imaginez-vous, par l'odeur du pain chaud et des croissants, poussant la porte de la boulangerie pour y...

couverture

Doggerland de Élisabeth Filhol

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)

Comme un essai

5 etoiles
Présentation de l'éditeur Il y a huit mille ans, une grande île s'étendait au milieu de la mer du Nord, le Doggerland. Margaret en a fait son objet d'étude. Marc aurait pu la suivre sur cette voie, mais c'est le pétrole qu'il a choisi. Il a quitté le département de géologie de St Andrews, pour une...

couverture

Histoires secrètes de Sherlock Holmes de René Réouven

critiqué par Killeur.extreme - (Genève - 37 ans)

Élémentaire mon cher Lock

9 etoiles
Présentation de l'édition grand format que je trouve plus pertinente que celle de l'édition Folio policier "En rapportant au public les enquêtes de Sherlock Holmes, le Dr Watson a évoqué une soixantaine d'affaires dont il n'a jamais relaté le détail. Un silence d'autant plus surprenant que ces «untold stories» semblent avoir été parmi les plus...

couverture

Frère d'âme de David Diop

critiqué par Pascale Ew. - (51 ans)

La folie de la guerre

5 etoiles
Alfa Ndiaye est parti faire la guerre en France avec son ami, son « plus que frère » Mademba Diop, mais ce dernier est mort. A partir de ce moment, Alfa s’autorise à penser et à agir selon sa volonté propre. Et depuis lors, Alfa n’a de cesse de venger Mademba en éventrant ses ennemis...

couverture

Cet étrange nazi qui sauva mon père de François Heisbourg

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 51 ans)

L'ODYSSÉE OUBLIÉE DU BARON VON HOININGEN

6 etoiles
François HEISBOURG (*1949), qui nous a plus habitués aux livres de Géostratégie change ici complétement de registre et nous propose la biographie de «l’étrange » baron Franz Von HOININGEN (1888-1973). Né en Alsace (alors en Allemagne), militaire bardé de décorations et blessé au cours de la Première Guerre Mondiale, démobilisé en 1920, il...

couverture

Les imparfaits de Sandrine Yazbeck

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)

l'illusion de la perfection

8 etoiles
Présentation de l'éditeur Londres 2013. Gamal, ancien grand reporter de guerre et prix Pulitzer, n'a plus eu de nouvelles de sa femme depuis cinq ans. Aussi, quand il découvre qu'Howard, son meilleur ami, se rend en secret à Positano dont elle est originaire, tout se met à vaciller. Entre mensonge et trahison, amour, amitié et rivalité, le...

couverture

La baleine des Malouines de Pierre Boulle

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)

Une histoire de cétacé

8 etoiles
En avril 1982, la flotte britannique fait route vers les îles Falkland qu’il s'agit de reprendre aux Argentins, quand un fax du duc d’Édimbourg arrive. Le prince, féru d’écologie, recommande de bien veiller à ne pas confondre l’écho radar d’un cétacé avec celui d’un sous-marin. Sur le destroyer « Daring », le lieutenant commander Clark se retrouve...

couverture

La petite maison du sixième rang - Livre 2 : Rose de Micheline Dalpé

critiqué par Bernard2 - (ARAMITS - 69 ans)

Vie rurale québecoise, suite

6 etoiles
Second tome (il est vivement conseillé de lire auparavant le premier) de ce roman tiré de faits authentiques. Victorine a eu une fille, Rose. Cette dernière va connaître une enfance et une adolescence strictes, sous la coupe de sa mère qui pourtant avait eu à se plier elle-même aux diktats de sa belle mère, puis de...