Littérature => Francophone (13059 livres critiqués)


Page 1 de 262 Suivante Fin

couverture

Joailliers de légende de Laurence Catinot-Crost, Bertrand Meyer-Stabley

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)

Dans l'océan du luxe

7 etoiles
Après avoir lu ce livre, j’avais l’impression d’avoir traversé des rivières de diamants, d’avoir escaladé des montagnes de pierres toutes plus précieuses les unes que les autres, d’avoir traversé des océans de joyaux chargé comme un galion espagnol rentrant au port de Séville après une campagne en terres amérindiennes, … , tant les joyaux de...

couverture

Le Secret de la forge de Isabelle Artiges

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)

Amours contrariés

6 etoiles
Au début du XIX° siècle, en Périgord, Alphonse de Chaumeuil affiche richesse et satisfaction, petit nobliau campagnard, il a réussi le virage de l’industrialisation en installant à proximité de sa demeure un haut fourneau pour la production de la fonte. Son affaire et ses activités agricoles sont prospères, il fait vivre nombres de fermiers et...

couverture

Erreur 404 de Arnaud Delporte-Fontaine

critiqué par Phytobook - (34 ans)

ERREUR 404, une bombe nucléaire !

10 etoiles
Présentation sur Amazon: ERREUR 404"La vérité est radioactive"Anticipation caustique cradingue de notre devenirUn roman de Arnaud Delporte-FontaineLa France…Quelque part dans les années 2000…Un Paris asphyxié par le réchauffement climatique… Des attentats en pagaille… Des libertés bâillonnées par un Président de la République autocratique au service des puissants… Des pigeons-espions… Des dénonciations à tout-va… Un peuple égocentré...

couverture

Au moindre galhauban de Sophie Chalandre

critiqué par Phil SMT - (60 ans)

Au moindre Galhauban

10 etoiles
Au moindre Galhauban - Nouvelle (in l'Encrier Renversé n° 75) - Sélection XXVIIe CONCOURS FRANCOPHONE DE NOUVELLE 2015 DE L’ENCRIER RENVERSÉ "Aucun sursis. Six mois effectifs avec les réductions de peine. Six mois seront vite passés. Je ne cesse de m'en persuader durant mon transfert. Six mois. Le fourgon s'arrête dans une cour d'honneur pavée. Honneur :...

couverture

Capitaine d'Octobre de Sophie Chalandre

critiqué par Phil SMT - (60 ans)

Capitaine d'Octobre

10 etoiles
Recueil de poèmes SELECTION CONCOURS OCTOBRE ROSE 2015 L'octobre en rouille et les trous dans les feuilles et les filles qui portent leur trouille comme d'autres rouleraient leurs étés fanés. Des femmes, des hommes, un thème pour qui aime. Dans ce recueil, chacun a déposé soleils et coeurs de fleurs. Echappées nocturnes, sang d'églantine, regard jonchés, échardes...

couverture

Le dossier K de Sophie Chalandre

critiqué par Phil SMT - (60 ans)

Nouvelle lauréate du XXXIème concours l'Encrier Renversé

10 etoiles
LE DOSSIER K : nouvelle lauréate du XXXIème concours francophone de la nouvelle, organisé par la revue l'Encrier Renversé. Ce dossier K "est celui d'un nourrisson handicapé auquel une jeune infirmière va s'attacher dans la froideur et l'univers racial de l'Allemagne nazie". "Voici le dossier K, lança l'infirmière en chef à la cantonade, encadrée par la...

couverture

Comme le thé prend la vapeur de Sophie Chalandre

critiqué par Phil SMT - (60 ans)

Résolument perse

10 etoiles
Véritable invitation au voyage, dans un écrin iranien où les personnages sans concession, sertis dans une réalité qui hésite comme eux entre la poésie de l'existence et l'attente de lendemains qui chantent enfin, cette nouvelle intense et superbement écrite convie à partager tout à la fois les mots du poète Hafez, le thé du vieil...

couverture

La grève des électeurs de Octave Mirbeau

critiqué par Phil SMT - (60 ans)

Farce électorale

10 etoiles
Délicieusement anarchistes, les propos d'Octave Mirbeau sont un redoutable plaidoyer contre la grande transhumance des élections. Ce brûlot corrosif se veut un éveil voire un réveil des consciences face à la grande manipulation de l'appel à l'urne. A chaque farce électorale, la léthargie démocratique et l'arnaque politique des puissants s'enchâssent confortablement dans une cérémonie citoyenne...

couverture

Joyeusetés freudiennes de René Pommier

critiqué par Phil SMT - (60 ans)

L'imposture freudienne

8 etoiles
Irrespectueux, frivole à souhait, le brillant René Pommier scanne trois textes bullshit de Sigmund Freud, le plus grand des bullshiteurs (avec Lacan selon moi), "le plus inventif, de tous les grands dingues que l'humanité a produits". C'est hilarant, lucide, pertinent et insolent. La critique notamment du texte freudien "Sur la prise de possession du feu"...

couverture

Une caravane attachée à une Ford Taunus de Pierre Stival

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)

Souvenirs d'enfance

8 etoiles
Depuis un certain temps Cactus inébranlable édition avait concentré sa production autour de sa collection emblématique : « Les P’tits cactus » mais son âme et cheville ouvrière n’a pas pu résister, et on le comprend, quand il a découvert ce texte de Pierre Stival, il l’a publié dans son rayon roman en le sous-titrant...

couverture

Une sale blague de Alphonse Allais

critiqué par Catinus - (Liège - 69 ans)

Quel bonheur !

8 etoiles
Un recueil des très courtes nouvelles toutes plus folles de Monsieur Allais. J’ai tout particulièrement apprécié : - Les Beaux-Arts : petit exposé sur la sculpture et la peinture. - Idylle : une drôle de surprise attend notre dragueur de service. - Un enterrement au champ : ne pas mettre le bébé dans un tiroir. - Idylle bourgeoise :...

couverture

Grégoire et le vieux libraire de Marc Roger

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 74 ans)

l'amitié improbable

10 etoiles
Je connaissais Marc Roger, l’infatigable lecteur (et marcheur, voir ses autres livres sur le site CL), mais là je dois dire qu’il m’a bluffé. Il crée ici le personnage de Grégoire, un garçon fruste et qui a loupé ses études, engagé dans un EHPAD comme aide-cuisinier et qui rencontre un vieux résident, M. Picquier, ancien...

couverture

Vie de Gérard Fulmard de Jean Echenoz

critiqué par Catinus - (Liège - 69 ans)

Oups !

6 etoiles
Gérard Fulmard est né en France le 13 mai 1974. Célibataire, taille : 1m68, poids : 89 kg. Il a été steward, il est maintenant sans emploi. Il décide d’ouvrir une agence de détective tout en reconnaissant qu’il n’y connaît goutte. Deux clients se présentent à son bureau. En fait il est déjà manipulé par...

couverture

Autre étude de femme de Honoré de Balzac

critiqué par Monocle - (tournai - 60 ans)

Pas vraiment

4 etoiles
Le préambule vient d'Une conversation entre onze heures et minuit" (1832). Le récit de de Marsay, en ouverture, est plus récent : il a été publié dans L'Artiste, les 21 et 28 mars 1841, sous le titre Une Scène de boudoir. La séquence sur La Femme comme il faut provient du recueil collectif Les Français peints...

couverture

Les Rochefort de Christian Laborie

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 67 ans)

Fin XIXème saga urbano rurale

8 etoiles
Premier d'une saga de 5 tomes, je l'ai lu en second sans que cela nuise à la lecture. En relisant la critique que j'ai faite concernant le second volume (lu en premier - ), je ne vais nullement me déjuger, bien au contraire. Roman dans la pure tradition du roman de terroir et des sagas, les Rochefort...

couverture

A propos de Pre de Daniel Charneux

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)

A l'ombre d'un champion

8 etoiles
Cette lecture m’a rappelé ma première participation à des forums littéraires sur la Toile, je me souviens particulièrement de ce site Internet, désormais historique, sur lequel j’ai rencontré Daniel Charneux et des forums qu’il partageait avec quelques autres marathoniens pour évoquer leurs courses, leur préparation, leurs entraînements, leurs plus ou moins gros bobos et aussi...

couverture

Ce qu'il faut de nuit de Laurent Petitmangin

critiqué par CHALOT - (72 ans)

roman « social » et familial

9 etoiles
« Ce qu'il faut de nuit » premier roman de Laurent Petitmangin 188 pages août 2020 éditions la manufacture de livres Le père élève seul ses deux fils après la mort de son épouse. Ces trois là s'aiment bien.... Il existe même une forme de complicité dans le cadre de cette culture ouvrière apportée par le père et partagée. Il y a le foot,...

couverture

Dieu, sa vie, son oeuvre de Jean d' Ormesson

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 51 ans)

Un livre déséquilibré mais intéressant

7 etoiles
« Dieu, sa vie, son œuvre » est sans nul doute un des meilleurs titres que Jean d’Ormesson ait donné à un de ses ouvrages, à tel point qu’il avait protégé son titre, au niveau juridique, avant même d’avoir rédigé son roman éponyme. Ici ni recours à Aragon, ni à Toulet pour avoir un titre...

couverture

Mon grand frère de Thierry Radière

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)

Désunion familiale

7 etoiles
La famille, le couple, l’enfance, l’adolescence, tout ce qui conditionne la construction de l’adulte qui devra, à son tour initier un nouveau cycle pour perpétrer le lignage, est au centre de l’œuvre de Thierry Radière que je commence à bien connaître. Dans le présent ouvrage qu’il dédie plus particulièrement aux adolescents, il construit une famille...

couverture

Le message de Honoré de Balzac

critiqué par Monocle - (tournai - 60 ans)

Le conseil

9 etoiles
En 1833 LE MESSAGE a été fusionné avec LA GRANDE BRETECHE. A partir de 1834 (édition Béchet des Etudes de Moeurs au XIXe siècle) Le Message redevient un texte indépendant.. En 1819, le narrateur (l'auteur lui-même) allait de Paris à Moulins. L'état de sa bourse l'obligea de voyager en calèche. Les places à l'intérieur...

couverture

La machine Ernetti de Roland Portiche

critiqué par Nathavh - (55 ans)

Passionnant

10 etoiles
Attention, ce roman s'inspire de faits réels et nous emmène dans les caves secrètes du Vatican où se trouvent les pièces d'une machine à voir dans le temps. Une machine créée en pleine guerre froide par le père Ernetti : le chronoviseur ! C'est sur cette base historique que se construit cette fiction passionnante digne...

couverture

Ciao bella de Serena Giuliano Laktaf

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 72 ans)

anna et lizy

10 etoiles
C’est frais, c’est pétillant, c’est italien. Asti Spumante ? Non, juste un petit roman, écrit avec humour et tendresse, qui nous parle de ce que nous sommes, nos angoisses, nos espoirs, ce constant besoin d’amour qui est au cœur de toutes les femmes mais aussi des hommes, ne leur en déplaise. Anna se confie à...

couverture

Chanson bretonne / L'enfant et la guerre: Deux contes de J.M.G. Le Clézio

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)

Souvenirs d'enfance : Nice, le Finistère et la guerre

7 etoiles
Le Clézio revient sur son enfance, pour nous décrire les lieux qui l'ont marquée et son environnement. Né à Nice d'une famille bretonne, du Finistère, il décrit ces lieux, des années 1940, en comparaison avec la période contemporaine, particulièrement le village de Sainte-Marine. Quant à l'environnement de sa prime jeunesse, il décrit sa perception de...

couverture

Yoga de Emmanuel Carrère

critiqué par Poet75 - (Paris - 64 ans)

Un homme vrai

8 etoiles
« J’aimerais être un homme bon, écrit Emmanuel Carrère à la fin de la première partie de Yoga, son nouvel ouvrage, j’aimerais être un homme tourné vers ses semblables, j’aimerais être un homme fiable. Je suis un homme narcissique, instable, encombré par l’obsession d’être un grand écrivain. » C’est, quoi qu’il en soit, avec un...

couverture

Une fille d'Eve de Honoré de Balzac

critiqué par Monocle - (tournai - 60 ans)

Excellent

10 etoiles
Marie Angélique et Marie Eugénie sont deux sœurs. Elles ont été élevées dans une stricte éducation où ne sourit pas, où l'on ne joue pas. On apprend simplement ce qu'une fille doit savoir pour respecter un mari et du catéchisme à haute dose. Leur seule douceur sera leur professeur de piano, Wilhelm...

couverture

Le saut du loup de Christian Laborie

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 67 ans)

Voyage en Cévennes au début du XXème siècle

7 etoiles
Un instituteur débutant, Julien, dans les années trente, a demandé à être affecté dans une école des Cévennes. Son voeu est exaucé au-delà de ce qu'il attendait car il se retrouve dans un petit village du nord des Cévennes, soumis au rude climat de cette partie de région. Lors d'une promenade dans les environs il découvre...

couverture

L'ardoise magique de Valérie Tong Cuong

critiqué par Didoumelie - (48 ans)

Inattendu....

7 etoiles
Deux jeunes filles sont assises sur la rambarde d'un pont. Elles ont choisi de sauter ensemble. En finir avec cette vie. Et pourtant, seule Alice a sauté. Elle est riche, jolie et habite un quartier résidentiel. Tout semble lui sourire, et pourtant elle a sauté. L'autre fille, c'est Mina. Depuis la mort de sa mère, elle vit...

couverture

Un été avec Baudelaire de Antoine Compagnon

critiqué par Alceste - (Liège - 59 ans)

Baudelaire ne déçoit jamais

9 etoiles
D’emblée, Antoine Compagnon le reconnaît : il est moins aisé de passer un été avec Baudelaire qu’avec Montaigne, son précédent sujet d’étude. Baudelaire offre des aspérités qui l’empêchent de « cocher les bonnes cases » de nos valeurs en vogue. Il déteste le rire, le suffrage universel, la...

couverture

Les saisons inversées de Renaud S. Lyautey

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 72 ans)

bienvenue au ministère des étranges affaires

10 etoiles
Un roman "diplomatique" selon la quatrième de couverture, en fait un véritable polar politique, qui fait pleinement honneur au genre. Impossible de raconter l’histoire, même brièvement, sans faire perdre au futur lecteur le plaisir de la découverte. Un plaisir qui commence dès la première page et se poursuit tout au long de cette incroyable histoire...

couverture

Monsieur Minus de Laurent Graff

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)

Ainsi va le monde

8 etoiles
Certains croient qu’il est facile, agréable et confortable d’être riche, ils feraient bien de lire ce roman de Laurent Graff qui raconte l’histoire d’un héritier de la plus grosse fortune de France qui ne sait pas comment échapper à cette calamité. Il refuse tous les honneurs, corvées, responsabilités et autres contraintes que lui imposent son...

couverture

La petite conformiste de Ingrid Seyman

critiqué par Fanou03 - (* - 45 ans)

Entre rire et malaise

6 etoiles
À la fin des années 1970, à Marseille, les parents d’Esther, Élisabeth et Patrick, éduquent leurs enfants dans l’esprit des principes libertaires de mai 68. Mais Esther déprime : elle ne supporte plus les excès de cette éducation. Aussi quand, bizarrement, Élisabeth et Patrick, au mépris de leur athéisme et de leur positionnement politique à...

couverture

Mémoires de deux jeunes mariées de Honoré de Balzac

critiqué par Monocle - (tournai - 60 ans)

Un peu ardu

4 etoiles
Roman épistolaire entre Louise et Renée qui se racontent leur vie et leurs déboires. Les débuts sont gais et insouciants mais peu à peu les soucis du quotidien viennent donner une toute autre couleur au ciel bleu. Ce qui est frappant est la connaissance qu'ont ces femmes et les affaires d'argent : les rentes, les...

couverture

En toute innocence de Catherine Cusset

critiqué par Alma - (- ans)

Quand l'innocence se mêle à la perversité

7 etoiles
C'est en toute franchise que Marie retrace son initiation amoureuse, sur 8 années, de 12 à 20 ans. Ce récit du passage de l'enfance à l'âge adulte est la retranscription de ce qu'elle a raconté à Sophie son amie d'enfance, qui lui a conseillé d'en faire une relation écrite. Il a le ton des confidences,...

couverture

De toutes mses farces de Eric Dejaeger

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)

"Irréflexions"

7 etoiles
Poursuivant ses multiples aventures éditoriales, Éric Dejaeger revient à un genre qu’il connait bien, qu’il affectionne et dans lequel il excelle : l’aphorisme et pour ce faire il publie à nouveau chez un éditeur qu’il connait bien et qui le connait tout aussi bien, dans une collection où il a déjà sévi et brillé :...

couverture

Albert Savarus de Honoré de Balzac

critiqué par Monocle - (tournai - 60 ans)

Stupéfiant

10 etoiles
Mme la baronne de Watteville tient sa maison d'une main de fer. Sa fille Rosalie est tenue sous une surveillance de chaque instant. Presque adulte elle n'a jamais lu qu'un livre : le missel. Besançon est en émoi. Un nouvel avocat venu d'ailleurs vient de s'installer. Il a tôt fait de s'attirer les...

couverture

Un soupçon d'indigo de Michèle Gazier

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 72 ans)

momo a disparu

10 etoiles
Maurice a disparu. Il a disparu deux fois, tout d’abord lorsqu’il a quitté la France pour la Guadeloupe, plus précisément Marie-Galante où il a pris la direction d’une raffinerie de canne à sucre (produisant sucre et rhum), puis lorsqu’il a abandonné ses fonctions respectables pour une vie de bohème (fortement arrosée) en compagnie de quelques...

couverture

Virus - Ou la Mort des Oiseaux de Dominique Persoons

critiqué par Abao - (48 ans)

UN ROMAN PALPITANT, À LIRE ABSOLUMENT.

10 etoiles
Dominique Persoons, chirurgien orthopédiste dans un hôpital de Lorraine signe un roman prémonitoire sur cette grippe qui décime les oiseaux et bouleverse la vie de toute la ville de Saverne. « Le matin du 16 avril, le Dr Bernard Petersen sortit du parking de l’hôpital en passant par le sas des urgences et buta sur un...

couverture

La Fausse Maîtresse de Honoré de Balzac

critiqué par Monocle - (tournai - 60 ans)

une grande amitié

8 etoiles
Au mois de septembre 1835, une des plus riches héritières du faubourg Saint-Germain, mademoiselle du Rouvre, fille unique du marquis du Rouvre, épousa le comte Adam Mitgislas Laginski, jeune Polonais proscrit. Dans ses bagages, le mari comblé avait ramené de ses campagnes le comte Thaddée Paz, soldat désargenté. Leur amitié était au dessus...

couverture

Un jour viendra couleur d'orange de Grégoire Delacourt

critiqué par Nathavh - (55 ans)

Humanité et empathie

10 etoiles
Attention, c'est un petit bijou d'émotion et d'empathie que nous propose Grégoire Delacourt. Un roman qui m'a bouleversée à plusieurs reprises. C'est un roman social qui démarre avec les manifestations des gilets jaunes et qui suit leur combat. J'étais sceptique au départ sur la thématique, grosse erreur, vraiment lisez ce très beau roman car il permet de...

couverture

Il est des hommes qui se perdront toujours de Rebecca Lighieri

critiqué par Ori - (Kraainem - 84 ans)

Quand l’enfance mal aimée détermine l’avenir

10 etoiles
Suivant les conseils élogieux du Canard Enchaîné, j’ai entrepris la lecture de ce grand roman écrit sous pseudo par Emmanuelle Bayamack-Tam. Maltraité par un père ignoble et violent, le héros-narrateur, l’aîné d’une fratrie de trois est également la victime d’une mère indigne. Nous assistons ici à la vie erratique de ce trio de jeunes, sujets à...

couverture

Exquises petites morts de Liliane Schraûwen

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)

Erotisme exacerbé

9 etoiles
Eros et Thanatos, le titre de la dernière nouvelle de ce recueil pourrait être celui de ce livre qui évoque la lutte sans merci que se livrent sans cesse les deux compères de la mythologie grecque. Mais, celui proposé par l’auteure et l’éditeur est excellent, il évoque parfaitement la jouissance, toujours extrême et souvent ultime,...

couverture

Le cheval qui méditait de Armand Herscovici

critiqué par GuyC12 - (80 ans)

Le cheval qui méditait

8 etoiles
Miguel de Cervantes (1547-1616) a mené une vie haute en couleur aussi aventureuse que celle de son héros Don Quichotte de la Manche, le chevalier errant. Fils d'un barbier-chirurgien, ou d'un chirurgien-barbier, il mène d'abord une vie aventureuse de soldat et participe à la bataille de Lépante en 1571, où il perd l'usage de la...

couverture

Les aérostats de Amélie Nothomb

critiqué par Catinus - (Liège - 69 ans)

Se lit agréablement

8 etoiles
Assez esseulée, Ange, étudiante à l’université de Bruxelles, décide de donner des cours de français à un ado des beaux quartiers dont le prénom est Pie. Contre toute attente et sous l’impulsion de sa prof privée, le garçon se met à lire avec fougue des romans assez ardus ou un tantinet dépassés. Une fois de...

couverture

Manifesto de Léonor de Récondo

critiqué par Marvic - (Normandie - 62 ans)

Le passage

10 etoiles
Un appel de l’hôpital en pleine nuit… Félix n’a plus que quelques heures à vivre. Léonor et Cécile, sa mère, se rendent au chevet de leur père et époux, assistant à son endormissement sédaté. Quelques heures pour l’écouter respirer, toucher sa peau encore chaude, évoquer des souvenirs de bonheur mais aussi les drames de cet...

couverture

La position de schuss de Loris Bardi

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)

Le virage de la cinquantaine

8 etoiles
« Lui nous parla de l’articulation des âges de la vie et des intervalles qu’il considérait être les étapes transitoires fondamentales pour passer d’un état de vie à un autre. Pour lui, tout se situait dans ces intervalles, dans le balancement des cycles ». Lui, un artiste chinois explique à Thomas le chirurgien orthopédiste ce...

couverture

Trois filles de leur mère de Pierre Louÿs

critiqué par Windigo - (Amos - 37 ans)

Horrible blasphématoire

6 etoiles
Un étudiant de vingt ans rencontre une adolescente de quatorze ans. Il vit une aventure assez olé olé avec elle, puis avec les sœurs de celle-ci, âgées de dix et vingt ans, puis avec leur mère de trente-six ans. Ce livre se veut autobiographique. J'ai plutôt l'impression qu'il s'agit d'un roman pamphlétaire et blasphémateur contre...

couverture

Livret pour les temps présents de Jean-Pierre Otte

critiqué par Catinus - (Liège - 69 ans)

Peu accroché

6 etoiles
« Premiers émois amoureux, balbutiantes expériences sexuelles, discussions sur le sens de la vie, … ». Parfois, il est un peu ardu de lire du Jean-Pierre Otte. Ce fut le cas cette fois-ci. Tant pire ! ce sera pour un prochain livre. Extrait : - Effaré, je songeai abruptement à tout ce que j’avais dû avaler,...

couverture

Avec mon meilleur souvenir de Françoise Sagan

critiqué par Sundernono - (Nice - 37 ans)

Excellente autobiographie

8 etoiles
Peut-on considérer Avec mon meilleur souvenir comme étant une autobiographie de Françoise Sagan ? Difficile de répondre à cette question. Disons plutôt qu'il s'agit d'un recueil de rencontres et de souvenirs alternant entre passions dévorantes, le jeu, la vitesse, le théâtre, Saint-Tropez et bien sûr les lectures et hommage aux personnes chères à la célèbre romancière,...

couverture

La fièvre de Sébastien Spitzer

critiqué par Nathavh - (55 ans)

Passionnant

9 etoiles
Memphis le 4 juillet 1878, Emmy va avoir 13 ans. Elle est particulièrement impatiente car son père doit venir la voir aujourd'hui, il a écrit, c'est la première fois qu'il serait là près d'elle. Emmy vit avec sa mère dans "une cabane d'esclave". Pourtant ils sont libres aujourd'hui mais nous sommes dans le...

couverture

Le mystère du Grand Veymont de Michel Andréoléty

critiqué par Tistou - (64 ans)

Intrigue dauphinoise

7 etoiles
Une intrigue dauphinoise qui télescope l’actualité en cette première moitié de l’année 2020, actualité de coronavirus, pour ce roman écrit 21 ans auparavant. Il y est en effet également question de virus, d’épidémie, mais dans un but pour le coup purement mercantile. Habiter la région de Grenoble constitue indéniablement un plus pour apprécier pleinement ce polar,...