Littérature => Francophone (14487 livres critiqués)


Page 1 de 290 Suivante Fin

couverture

Elle de Egène Guillevic

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 55 ans)

«Et ce qu’il faut de ruse // Pour être ce qu’on est.»

8 etoiles
«C’est en elle Que les courbes Trouvent leur perfection.» Bien avant de paraître dans le recueil «Possibles futurs» (1996 réédité en 2015) (1), une petite plaquette inédite à l’époque, constitua le premier volume de la collection GRAPHITI (collection qui devait devenir avec le fil du temps la collection de référence en ce qui concerne la poésie au...

couverture

Les longueurs de Claire Castillon

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 77 ans)

remarquable mais dur

10 etoiles
Dans Les Longueurs, Claire Castillon nous conte le calvaire de Lili, victime depuis l’âge de huit ans des abus d’un ami de sa mère, qui devient quasiment son beau-père. Sous couvert de l’emmener à son cours d’escalade qu’il encadre, Mondjo (surnom de Georges) profite de l’innocence de Lili. Ce n’est qu’à quinze ans qu’elle commence...

couverture

Les magnolias de Florent Oiseau

critiqué par Pacmann - (Tamise - 57 ans)

La fin des abeilles revisitée

7 etoiles
Florent oiseau, après « Je vais m’y mettre » et « Paris-Venise », dépeint à nouveau l’histoire d’un anti-héros magnifique, vivant d’expédients et cherchant sa voie artistique dans une société mercantile où les romantiques n’ont plus leur place. Alain, notre personnage, a pour habitude de rendre une visite dominicale à sa grand-mère, résidente de la...

couverture

Nuits et jours de Marcel Migozzi

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 55 ans)

«Et la banalité du bleu // Le vents de l’île la dépose // Dans les mots a dulcezza.»

8 etoiles
«En avril dans le cerisier Le vent est visible En pétales.» «Nuit et jours » est le quinzième livre de Marcel MIGOZZI (*1936), paru en 1995 dans la collection «GRAPHITI» de l’éditeur luxembourgeois PHI. Le recueil de poésie se divise en trois grandes parties : Tout d’abord «L’autre nuit», dans lequel le poète raconte, - avec ses mots poétiques...

couverture

Icône H.: Hélène de Troie de Véronique Bergen

critiqué par JPGP - (76 ans)

Révision de la fluidité du mythe : Véronique Bergen

9 etoiles
"Coupable car innocente, je veux sortir de ce labyrinthe" écrit Hélène de Troie du moins par la parole de celle qui est non seulement son éxégète mais sa voix et sa vie nouvelle. De même que sa nouvelle éthique : "Une abeille a davantage de consciencemorale que moi. Je plaide l’irresponsabilité totale". Et vu...

couverture

Anna Amorosi de Jean-Noël Schifano

critiqué par JPGP - (76 ans)

Le désir d'Italie de Jean-Noël Schifano

8 etoiles
Jean-Noël Schifano renoue d'une certaine manière avec l'excellence de ses "Chroniques napolitaines" à travers le portrait d'une femme fondé sur des faits réels et historiques des plus documentés. Depuis ce livre déjà ancien - il a près de 35 ans - jusqu'à "Sous le soleil de Naples" (2004) et avec ce nouvel ouvrage l'auteur témoigne...

couverture

Caro Pasolini : Lettres à une brute de Cyril Huot

critiqué par JPGP - (76 ans)

La grâce "sanctifiante" de Cyril Huot

9 etoiles
A partir de Casarsa, le village natal de Susanna, la mère adorée (et donc le conflit avec le père vaguement fascisant) et la douloureuse présence de Guido, le frère mort en 1945, Huot remonte la vie et l'oeuvre de P.P. Pasolini der la manière la plus pertinente en ce qui tient d'une "adresse"...

couverture

L'homme aux gants de toile de Jean de La Varende

critiqué par CC.RIDER - (64 ans)

Nostalgie

6 etoiles
Sous Napoléon III, au fin fond de la Normandie, un homme dans la force de l’âge vit caché dans les bois où il bûcheronne rageusement. Bien qu’il ait des allures aristocratiques, il se fait appeler Monsieur Louis. Il semble vouloir expier quelque chose ou chercher à échapper à la police du régime. La plus jolie...

couverture

Claude Simon à New York de Lucien Dällenbach

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 55 ans)

PORTRAIT DE CLAUDE SIMON EN ARTISTE.

7 etoiles
A l’automne 1982, l’auteur, Lucien DÄLLENBACH (*1940), professeur de littérature française à l’Université de Genève, se rend à un colloque d’une semaine sur le nouveau roman français. Thème somme toute banal, si celui-ci ne devait se tenir à New York (et plus précisément à Manhattan), et surtout s’il n’avait comme ami intime, un des principaux...

couverture

Irréversible de Liliane Schraûwen

critiqué par Saigneur de Guerre - (64 ans)

Un roman psychologique, voire psychiatrique, ou philosophique

8 etoiles
« Mais qu’est-ce que je fais là, et comment j’y suis venu ? » Voilà les questions que se pose l’homme. Assis sur une banale chaise en bois blanc bon marché. Il est là dans cette pièce aux murs nus. Totalement nus. Totalement ? Non ! Il y a cette tache… Peut-être est-ce une île… A...

couverture

Fête des pères de Jean-Michel Olivier

critiqué par JPGP - (76 ans)

Jean-Michel Olivier ; dérive et fuite

7 etoiles
Dans ce roman d'aventure tout est justifié par le fait qu'un père divorcé ne peut retrouver le fils qui n'a donné un sens à sa vie que par de trop brefs moments. Pour orchestrer cette problématique l'auteur remonte l'histoire de son héros, multiplie les ingrédients historiques et sensément intimes dans une sorte de melting-pot qui va...

couverture

Parlando de Dominique Preschez

critiqué par JPGP - (76 ans)

L'intensité de Dominique Preschez

8 etoiles
Le livre de Preschez est brûlant de vie (et d'actualité du moment) par effet retour suite au plus grand des voyages : celui qui a porté son auteur - suite à un AVC et une "mort clinique" - sur des chemins où la mémoire vive pau à peu reprend place et ce dans la...

couverture

Le Shangaïé de André Le Gal

critiqué par Bernard2 - (DAX - 73 ans)

Un roman palpitant

7 etoiles
Fin du XIXème / début du XXème siècle. Jean-Marie Quéïnec embarque à bord d'un voilier. Tout le roman tourne autour des différents voyages de par le monde, avec son lot de tempêtes, de bagarres entre marins, d'escales de débauche dans les ports. Aucun temps mort dans ce livre aux aventures mouvementées, malgré sa longueur. Jean-Marie...

couverture

L'heure des femmes de Adèle Bréau

critiqué par CHALOT - (74 ans)

roman passionnant sur le combat de Menie Grégoire

10 etoiles
« L'heure des femmes » roman d'Adèle Bréau Editions JC Lattès 462 pages décembre 2022 Un féminisme qui s'ancre dans la réalité sociale Nous sommes à la veille de 1968, une année avant cette explosion sociale dans une France quelque peu rétrograde en ce qui concerne les « mœurs »et la condition féminine. De nombreuses femmes souffrent, certaines sont usées par des grossesses successives, souvent non...

couverture

Le Regard de Jeanne de Jean-Guy Soumy

critiqué par Jordanévie - (47 ans)

La photographie au 19ème siècle

7 etoiles
Ce roman est beau. Il dévoile les conditions de la femme au 19ème siècle ainsi que le métier de photographe. L'homosexualité y est à peine relatée, avec pudeur. Je craignais que l'histoire tourne à l'eau-de-rose mais le final ne m'a pas du tout déçue. L'écrivain nous livre une histoire simple, touchante et sans fard....

couverture

La Tour de Doan Bui

critiqué par Darius - (Bruxelles - - ans)

Eloge de la langue française

10 etoiles
Moi qui suis passionnée des langues car dans une langue on découvre toute la culture d’un peuple , j’ai adoré ce livre. Quelle subtilité de l’auteur d’avoir mis en exergue les différences entre le vietnamien et le français . Je ne résiste pas à l’envie de vous le communiquer : « En France il y...

couverture

Les travaux de la nuit: Hommage à Alejandra Pizarnik de Paul Sanda

critiqué par JPGP - (76 ans)

Paul Sanda ou le poète l'obstiné

9 etoiles
La vie comme l'instinct littéraire (longuement travaillé) ont poussé Paul Sanda vers un surréaliste transactionnel qui ne se contente pas des vénérations envers les maîtres historiques de cette école. Cultivant une langue altière - qui se nourrit de mots qui dans leur adjacence se nourrissent les uns les autres - se crée ce que Serge...

couverture

Ma Main au Feu de Anna Maria Celli

critiqué par JPGP - (76 ans)

Spéculations manuelles et libidnales

9 etoiles
Anna-Maria Celli met ici stricto-sensu la main à la pâte. Mais elle n'est pas la seule dans ces nouvelles qui l'a font fonctionner de diverses manières mais toujours libidinales et au besoin pour une autosatisfaction mais aussi des outrages et des situations qui dépassent facilement les frontières du réel et de la décence. Entre intentions...

couverture

Yalla/fen de Jacqueline Benz

critiqué par JPGP - (76 ans)

Les hors-Champs de Jacqueline Benz

9 etoiles
Dans son livre, Jacqueline Benz rend le voir plus puissant par les absences qu'elle créen e retranchant dans le hors-champ ce qui généralement fait centre et sens. Si bien que l’habituel « réfléchi » se retrouve à l’état non réfléchi mais devient de la sorte « réciproque »… Peseuses de traces parmi l’abstraction des corps des femmes dont la...

couverture

Dakaï de Spirit Black

critiqué par Zobiz - (58 ans)

Une épopée dans un monde de science-fiction fantasy

10 etoiles
Ce roman de science-fiction fantasy raconte les quêtes individuelles de sept héros sur l' île de Sikan. Il y a de l'action, du suspens mais aussi des moments de poésie. Les paysages sont dépeints de façon réalistes et Dakaï est à découvrir. C'est une épopée dans un monde où il ne faut pas se fier...

couverture

Marianne Faithfull - Broken English de Véronique Bergen

critiqué par JPGP - (76 ans)

Véronique Bergen au chevet de Marianne Faithfull

8 etoiles
Se fondant sur l'album mythique "Broken English" , ce livre remonte l'histoire de l'artiste pour bétonner son mythe renouvelé là où Marianne Faithfull a contribué à le recréer. Par cet album la créatrice réinvente sa voix, sa musique, sa vie et saura tirer enfin des bénéfices de sa première existence pour entrer...

couverture

Le Relais des amis de Christine Montalbetti

critiqué par JPGP - (76 ans)

Christine Montalbetti : voyages, voyages :

8 etoiles
De ce roman choral surgit une farandole de personnages Ils se retrouvent en une suite de petites fictions racontées avec toute la bonhomie nécessaire. D'un personnage à l'autre se crée une fluidité de lecture par un jeu de relais. Des inconnus se rencontrent, regardent les autres et ls choses chacun à leur manière. Le lecteur suit...

couverture

Les mains d'Hannah: Liberté illimitée pour Hannah Höch de Perrine Le Querrec

critiqué par JPGP - (76 ans)

Hannah Höch la Dadaïste par Perrine Le Querrec

9 etoiles
Perrine Le Querrec est une perfectionniste. Son livre sur l’artiste dadaïste Hanna Höch (1889 - 1978) le prouve en rappelant au passage combien ce mouvement d'avant-garde ne laissait pas forcément une place de choix aux créatrices femmes. Si bien qu'elle fut une exception. Proche de son ami Kurt Schwitters son oeuvre littéraire et plastique...

couverture

La Blancheur de la baleine de Jean Frémon

critiqué par JPGP - (76 ans)

Jean Frémon : marcher avec et à travers elles et eux

9 etoiles
Jean Frémon est un poète et écrivain subtil. Il a fait ses preuves et ont se souvient encore de la belle revue qu'il publia pour et chez Maeght. Il retient ici ses rencontres avec les créateurs d'exception qui ont eu pour eux le courage er le talent comme Etel Adnan, Beckett, Hockney et dons l'ambition...

couverture

Une mère éphémère de Emma Marsantes

critiqué par Alma - (- ans)

Survivre dans un milieu familial toxique

8 etoiles
Bien que née dans un milieu socialement très favorisé, Mia n' a connu  qu 'une vie fracturée depuis l'enfance par des des traumatismes liés à son entourage : une mère folle qui a fini par se suicider, un père tyrannique, un frère pervers . Tout cela au sein d' une famille qui...

couverture

La Face proscrite de Odile Cohen-Abbas

critiqué par JPGP - (76 ans)

La belle de cas d'X - mais pas que : Odile Cohen-Abbas

9 etoiles
Odile Cohen-Abbas reprend ici à sa main toute une histoire de la représentation, elle la réinterprète au sein de l'arsenal hétéroclite que l'art émet lorsqu'il s'agit d'agencer portraits et portraitures. Il y a là tout ce qu'il faut à savoir de la parole mais aussi du sang et des organes qui s'émoustillent lorsque certains...

couverture

Une évidence de Agnès Martin-Lugand

critiqué par Pascale Ew. - (55 ans)

Tourbillon de sentiments

7 etoiles
Reine se voit brutalement confrontée à son passé qu’elle doit affronter malgré ses peurs. Reine est maman solo d’un Noé de dix-sept ans. Elle travaille comme associée de son complice de longue date, Paul, dans une agence de communication. Paul l’avait engagée alors qu’elle était enceinte et avec le moral au plus bas. Toute la vie de...

couverture

Le Singulier Monsieur Tout-le-Monde de Dorine Hollier

critiqué par CHALOT - (74 ans)

un vrai conte moderne

9 etoiles
Le singulier Monsieur Tout-le-Monde roman de Dorine Hollier éditions Fdeville 292 pages octobre 2022 Jean Pratou a été de fait abandonné par sa mère, cantatrice qui l'a fait garder par des cousins qui ont maltraité son fils. Il n'est pas fils de rien, mais il n'a pas eu d'enfance heureuse.... Chahuté par les autres enfants, frappé par ses cousins, il entrevoit...

couverture

Le Blé en herbe et autres écrits de Colette

critiqué par JPGP - (76 ans)

Permanence de Colette

10 etoiles
Ce tirage particulier a le mérite de nous rappeler celle qui a fait déménager la littérature vers d'autres lieux pour que des portes s'ouvrent et que le féminisme lui-même trouve là une chambre à part. Celle qui fut danseuse, mime, actrice, journaliste, directrice d’un institut de beauté, publicitaire - comme si la littérature ne pouvait...

couverture

Malgré de Colin Lemoine

critiqué par JPGP - (76 ans)

Etau, jougs ivresse : Colin Lemoine

8 etoiles
Pour le héros de ce roman, la douleur reste le seul capital entre une sorte d'extase et d'agonie. Le tout dans les nuits sombres et insomniaques. L'écriture se voudrait aube. Mais ne jaillit que ce mal récurrent dont nous parcourons les labyrinthes au sein d'une existence en dérive et qui n'en peut mais même si...

couverture

Les oiselles sauvages de Pauline Gonthier

critiqué par Débézed - (Besançon - 75 ans)

La lutte des femmes

7 etoiles
L’auteure raconte alternativement deux histoires qui se déroulent à des périodes différentes : l’une commence en octobre 1970, l’autre en mars 2017. L’une est l’histoire de Madeleine qui arrive à Paris pour suivre ses études à la Sorbonne, l’autre celle de Mathilde, une journaliste qui tombe amoureuse d’une jeune femme. Ces deux histoires évoquent toutes...

couverture

Un ami trop grand: Lettre à Jean-Claude Pirotte de Claude Andrzejewski

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 77 ans)

Tombeau pour Jean-Claude Pirotte

10 etoiles
Comme toujours avec Claude Andrzejewski, nous sommes dans le pacte autobiographique, il s’agit sinon de tout dire, au moins de dire beaucoup, sans rien cacher des beautés de la vie ni de ses côtés pénibles, voire mauvais, ceux qu’on n’a pas envie de dire, et encore moins d’écrire. Et ceci, tout en faisant un objet...

couverture

Vincent Van Gogh - l'éternel sous l'éphémère de Stéphane Lambert

critiqué par JPGP - (76 ans)

Van Gogh intime par Stéphane Lambert

8 etoiles
De Van Gogh nous croyions tout savoir ou presque or, au sein même des sentiers battus et grâce aux investigations qui mêlent recherches et imaginaire, Stéphane Lambert crée une nouvelle archéologie de l'artiste, et une géométrie nouvelle de son espace intime. Dès lors et si "La vie de peintre rend décidément abstrait" écrit Lambert,...

couverture

Les étoiles les plus filantes de Estelle-Sarah Bulle

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 74 ans)

un film, et bien au-delà…

10 etoiles
Un roman choral sur le tournage du film "Orfeu negro", succès mondial au tout début des années 1960 après avoir obtenu la Palme d’Or au Festival de Cannes au grand dam des tenants de la "Nouvelle Vague" (Chabrol, Truffaut, Godard…). Un film où la quasi-totalité des acteurs étaient de parfaits inconnus, recrutés pour leur beauté,...

couverture

La Masse forêt de Luc Bénazet

critiqué par JPGP - (76 ans)

Luc Bénazet : quand l'écrit fait masse

8 etoiles
Poème expérimental, "La Masse forêt" composé de 6 parties, en prose ou vers et qui se tiennent de manière sinon compacte du moins cohérente même si surgit ça et la des aberrances volontaires sous formes pamphlétaires et parfois dans ce que l'auteur lui-même nomme une "langue déglinguée", atomisée et éclatée si nécessaire. Le texte dans...

couverture

Henri IV de Alexandre Dumas

critiqué par Killeur.extreme - (Genève - 41 ans)

Henri IV en robe-de-chambre

6 etoiles
Quatrième de couverture : Le pouvoir, l'amour et le sang : la vie du plus populaire de nos rois ne pouvait qu'inspirer le Dumas historien. « Dumas écrit : “Henri IV naquit à Pau le 13 décembre 1553.” Et aussitôt la fête commence. Les acteurs entrent en scène. Ils font un bruit d’enfer et de paradis....

couverture

Cercles intérieurs de Thibault Biscarrat

critiqué par JPGP - (76 ans)

La musique des sphères de Thibault Biscarrat

8 etoiles
Il n'existe pas chez Biscarrat un effacement du moi mais son assomption. Là où le sacré possède quasiment la vocation à devenir érotique tant il transporte l'auteur dans des extases mystiques qui comme nous le savons n'ont rien à voir avec le disparition du corps. Sa diffusion prend un sens particulier même si cette oeuvre...

couverture

Taormine de Yves Ravey

critiqué par Alma - (- ans)

Tout est allé de mal en pis ….

8 etoiles
Il aurait dû bien se dérouler, ce petit séjour au soleil dans un confortable hôtel 4 étoiles, il aurait dû permettre au couple Melvin et Luisa de retrouver un nouvel équilibre, de repartir sur des bases nouvelles , tout en découvrant les beautés de la région de Taormine. Dès l'arrivée sur le sol sicilien,...

couverture

Requiem pour une nonne de Albert Camus

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 55 ans)

WILLIAM FAULKNER PAR… ALBERT CAMUS!

8 etoiles
Au début de l’histoire nous sommes dans l’entre-deux guerres, dans un tribunal de la ville de Jefferson (Géorgie, USA). Nancy Mannigoe, une servante noire, ancienne droguée et prostituée, assiste au verdict de son procès et a sa condamnation à mort, fixée pour dans trois mois. En effet, elle a assassiné en l’étranglant dans son berceau,...

couverture

Jeux de massacre de Eugène Ionesco

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 55 ans)

QUEL VISIONNAIRE CE IONESCO!

8 etoiles
Au début de l’histoire nous sommes dans une ville moyenne (dont nous ne connaîtrons jamais le nom…), près de Brest en Bretagne (France), dans les années 1880-1920. C’est jour de marché et nous sommes sur la place principale de la ville. De nombreuses personnes vaquent à leurs occupations et font leurs commissions. Tout à coup,...

couverture

L'enfant poisson-chat de Christophe Esnault

critiqué par JPGP - (76 ans)

Christophe Esnault l'enfant d'eau

9 etoiles
Cees fables qui sont autant des remémorations du passé de l'auteur nous font passer de la terre aux territoire des eaux dormantes ou bouillonnantes et qui furent propices à diverses performance lenfant y pêche menus fretins ou silures ou y jete son chien pour quil apprenne à nager. Cela sollicite chez chacun des muscles...

couverture

Ismaëla de Catherine Weinzaepflen

critiqué par JPGP - (76 ans)

L'embrasement - Catherine Weinzaepflen

8 etoiles
Un tel roman permet de comprendre comment une femme exilée sous la contrainte économique (entre autres) et qui fut privé de tout, se reconstitue dans l'ailleurs pour avancer dans un monde sinon rêvé du moins espéré. Il garda pour et contre elle une opacité dont cette héroïne vient à bout sinon pour elle du moins...

couverture

Le téléphérique et autres nouvelles de Sylvain Tesson

critiqué par CC.RIDER - (64 ans)

Grandes et petites aspirations

9 etoiles
Un jeune couple part en voyage de noces en Chine, dans le Yunnan. Dans un village, ils rencontrent un Chinois francophone qui leur propose de les emmener visiter le gigantesque barrage des Trois Rivières, construit de main humaine et qui représente un million de kilomètres carrés de territoire noyé… Un millier de Russes vêtus d’uniformes...

couverture

L'Évangile du nouveau monde de Maryse Condé

critiqué par Pascale Ew. - (55 ans)

Péripéties décevantes

5 etoiles
Pascal, métis né un jour de Pâques sur une île d’Amérique, est abandonné par sa mère célibataire dans une cabane près d’un âne, dans le fond du jardin d’Eden, le jardin d’un couple sans enfant. Ils l’adoptent aussitôt. Il se murmure qu’il aura un destin hors du commun et qu’il contribuera à rendre le monde...

couverture

Darwyne de Colin Niel

critiqué par Tanneguy - (Paris - 83 ans)

Drame en Guyane amazonienne

8 etoiles
Après quelques pages, j'ai failli abandonner tant le récit me paraissait à la fois convenu et improbable. Ce qui m'a poussé à continuer, c'est lorsque j'ai compris qu'il se déroulait en Guyane, dans un bidonville désolé en bordure de la forêt amazonienne. . Darwine est un jeune garçon contrefait qui vit avec sa mère seul sauf quand...

couverture

Les Vies Antérieures et Intérieures de Catherine Andrieu de Catherine Andrieu

critiqué par JPGP - (76 ans)

Dans l'intimité du processus créatif

10 etoiles
Parant de sa réalité et de ses fantasmagories, ses aveux Catherine Andrieu, oblige à pénétrer au coeur de sa création et à nous interroger à travers ses mots de corps et par le corps de ses mots sur ce qu'ils dévoilent. Ils dépossèdent d'un royaume que nous croyons acquis pour nous porter vers les...

couverture

Opuscules poétiques 1995-1998 de Jean-Louis Massot, Gérard Sendrey (Dessin)

critiqué par Débézed - (Besançon - 75 ans)

"Poète à l'esprit chevauché par les fées..."

9 etoiles
Dans ce petit recueil, dédicacé à Gérard Sendrey, un grand ami de Jean-Louis, que j’ai eu le plaisir moi aussi de fréquenter sur la Toile pendant les dernières années de sa vie au cours desquelles il m’a adressé, chaque jour, au moins un dessin, Jean-Louis Massot et son éditeur ont réuni des poèmes en...

couverture

Dans la réserve de Hélène Zimmer

critiqué par JPGP - (76 ans)

Hélène Zimmer : le mur

8 etoiles
Lorsque est terminé le chantier du mur érigé par la Wild French Réserve (WFR), entre les espèces protégées et le reste du territoire, les protagonistes de ce livre sont soumis à des bouleversements personnels liés aussi à la crise écologique et de la sauvagerie capitaliste. L'un s’est donné les moyens de vivre la vie...

couverture

Icosameron - Voyage au centre de la Terre - Tome 1 de Giacomo Casanova

critiqué par JPGP - (76 ans)

Casonava et le roman oublié

7 etoiles
À la fin de sa vie, réfugié à Dux, du fond de la Bohême, dans le château d’un autre franc-maçon, le comte de Waldstein, Casnova publiera à ses frais l’Icosameron, un énorme roman dont la trame sera fournie par les arcanes de cette société secrète. Ce livre est une exploration intérieure, un récit initiatique hors du...

couverture

Casanova franc-maçon de Jean-Claude Hauc

critiqué par JPGP - (76 ans)

Casanova le mystique

7 etoiles
Court mais incifif ce livre propose une vision méconnue d'un Casanova généralement réduit à ses aventures amoureuses. Le vénitien né pratiquement en même temps que la franc-maçonnerie fut initié dans ce cercle gnostique à Lyon en 1750, il accompagnera le développement de la hiérarchie nouvelle issue d’Angleterre. L'auteur rappelle que dans son ouvrage...