Sciences humaines et exactes => Philosophie (808 livres critiqués)


Page 1 de 17 Suivante Fin

couverture

Géni(t)alité: Féminologie IV de Antoinette Fouque

critiqué par JPGP - (76 ans)

Pour le génie des femmes

9 etoiles
Le feu de l’intensité des textes réunis ici montre combien Antoinette Fouque était toujours prête à en découdre avec le discours totalitaire. Il le défait au plus haut point. L'auteure prouve qu’une pensée féminine et du féminin peut venir à bout des approches misogynes qui réifient et donner le change au lieu de transformer...

couverture

L'individuité ou la guerre de Stéphane Sangral

critiqué par JPGP - (76 ans)

Inscrire l'être dans une autre histoire - Stéphane Sangral

10 etoiles
Philosophe tout autant que poète (et vice versa) Stéphane Sangral ouvre bien des portes là où même la plus haute pensée - ou celle qui se présente pour telle - achoppe. Dans un livre somme il propose le basculement de l'individualité et "indivuité" qui fut d'abord pour lui "un lieu pour rêver le bout...

couverture

Le cri du poisson rouge: Anecdotes de poissons mis à toutes les sauces de Opticon Tessour

critiqué par Opticon Tessour - (68 ans)

Pas que pour les poissons rouges...

10 etoiles
Ci-joint la 4ème de couverture du dernier livre d'Opticon Tessour « Le cri du poisson rouge » : Le cri du poisson rouge ? Mais quel peut être ce cri, puisque les poissons, rouges ou non, sont tous muets comme des carpes ? La nature de ce cri, c'est ce que ce livre vous propose de découvrir, ainsi que plusieurs...

couverture

Œuvres I, II de Søren Kierkegaard

critiqué par JPGP - (76 ans)

Søren Kierkegaard le christique anticlérical

10 etoiles
Il était temps de posséder une vision exhaustive de celui qui est considéré - non sans raison mais avec quelques bémols - comme le précurseur de l’existentialisme. Le Pléiade comble ce vide en publiant les textes essentiels du philosophe danois. Imprégné de christianisme, il laisse une œuvre originale où s’exprime la quête d’une vérité qui...

couverture

La fin des choses: Bouleversements du monde de la vie de Byung-Chul Han

critiqué par Colen8 - (81 ans)

Un monde disparait

7 etoiles
Les choses ont déserté l’ordre antérieur terrien. Réduites par l’intelligence artificielle à des infomates, elles alimentent l’infosphère digitale, immatérielle par nature au détriment des concepts proposés en leur temps par Heidegger, par Hannah Arendt et par d’autres penseurs depuis lors. La propriété des choses disparait au profit de l’accès, un accès temporaire via les réseaux...

couverture

L'expérience à l'épreuve, correspondance et inédits (1943-1960) de Georges Ambrosino, Georges Bataille

critiqué par JPGP - (76 ans)

Georges Ambrosino et Georges Bataille : la recherche de la vérité

8 etoiles
Complétées d’un essai inédit de Bataille sur Jean- Paul Sartre (1946) et de notes et manuscrits d’Ambrosino, ces lettres poursuivent le dialogue entamé avant guerre par les deux correspondants. Le philosophe et le scientifique manifestent un grand respect l’un envers l’autre. Ils cherchent à découvrir le monde et les hommes qui l’habitent, l’univers physique -...

couverture

Le désir, une philosophie de Frédéric Lenoir

critiqué par Falgo - (Lentilly - 83 ans)

Un médiocre cours de philosophie

1 etoiles
Je n'aime pas Frédéric Lenoir que je trouve toujours d'une insupportable nunucherie. Je l'ai entendu s'exprimer l'autre jour sur un plateau de télévision et l'ai trouvé intéressant. J'ai donc acheté son livre et l'ai lu. Mal m'en a pris. Certes le cours de philosophie est là: de Platon à Bernanos en passant par Aristote, Spinoza,...

couverture

Demande: Littérature et philosophie de Jean-Luc Nancy

critiqué par JPGP - (76 ans)

Nancy et les gourous

5 etoiles
Croyant que citer Lacan pouvait suffire à créer une pensée Jean-Luc Nancy s’est voulu gourou à la place du maître selon ce qui se dit dans les préaux des écoles : « c’est celui qui le dit qui est ». Il fut un des intellectuels qui pensèrent politiser l’érudition en feignant par leurs contorsions une...

couverture

Toute la philo en BD - La liberté de Martine Gasparov (Scénario), Émilie Boudet (Dessin)

critiqué par Veneziano - (Paris - 45 ans)

Contrainte et libre arbitre

9 etoiles
Le sentiment de liberté implique une information générale sur le libre arbitre, le champ des possibilités et les contraintes légales. Cela acquis, seule la conscience permet de jouir de sa capacité de décision. Cette bande dessinée permet de saisir l'essentiel de cette notion, dans ses facettes fondamentales. Sartre, Rousseau, Spinoza, Alain sont convoqués pour nous...

couverture

Eclats dans la philosophie de Jean-Pierre Faye

critiqué par JPGP - (76 ans)

Jean-Pierre Faye : l'homme et la bpete

9 etoiles
Faye ose le noir de la philosophie douteuse (entendons celle d’Heidegger) non pour fondre en sa lumière sombre mais pour la démonter et ébranler le théâtre de ses apparitions. Surgit de la spéculation narrative du texte du tout autre : celui de l’ordre de l’enjambement, de la métaphore de l’être face aux...

couverture

Croire en Dieu. Pourquoi ? de Pierre Jourde

critiqué par Radetsky - (Massieu - 79 ans)

Pile ou face ?

10 etoiles
Ce court opuscule résume bien l'essentiel de la question. Et l'une des réponses possibles consiste à dire que la croyance, qui n'est qu'une hypothèse, est incompatible avec toute forme de rationalité, dans son essence, dans ses manifestations, dans les effets matériels (guerres, persécutions, tortures, meurtres, etc.) lesquels ne se sont pas montrés plus humains que...

couverture

Toute la philo en BD - La justice de Martine Gasparov, Émilie Boudet (Dessin)

critiqué par Veneziano - (Paris - 45 ans)

Le concept de justice expliqué aux ados

8 etoiles
Je découvre cette édition qui présente les concepts de philosophie aux jeunes, sous forme de bande dessinée. J'ai décidé de commencer par l'un des principes que je connais le moins mal. L'ouvrage commence par l'idée du juste selon Socrate, pour traiter de la vengeance, de la nécessité de justice et du droit, des traditions, avec...

couverture

La société du peloton de Guillaume Martin

critiqué par Débézed - (Besançon - 75 ans)

Comprendre le macrocosme en étudiant le microcosme

8 etoiles
Guillaume Martin est un champion cycliste, leader de la formation Cofidis, dont la renommée n’a, hélas pour lui, pas encore atteint le niveau de son talent. Il n’est pas seulement un sportif professionnel de haut niveau, il est aussi un intellectuel titulaire d’un master de philosophie. Il a mené, parallèlement à sa formation sportive et...

couverture

Carbone: Ses vies, ses oeuvres de Bernadette Bensaude-Vincent, Sacha Loeve

critiqué par Colen8 - (81 ans)

Ami ou ennemi ?

10 etoiles
De la maîtrise du feu à celle du graphène aux si étranges mais prometteuses capacités le carbone a apporté à l’humanité l’essentiel de ses progrès. Faut-il qu’on s’acharne à ce point pour en dénoncer tant l’élément lui-même que ses modes multiples dont la liste ne cesse de s’allonger ? On le tient pour partie responsable...

couverture

Que faire du passé ?: Réflexions sur la cancel culture de Pierre Vesperini

critiqué par Colen8 - (81 ans)

Cultures et héritages

8 etoiles
« Cancel culture » autre nom donné au « wokisme », que de jeunes activistes représentant les minorités sur les campus américains ont brandi à la face du monde. Le philosophe et historien revient sur la genèse de ce courant d’idées aux fortes connotations géopolitiques. En se gardant de polémiquer il le met dans la...

couverture

Pouvoirs de la lecture de Peter Szendy

critiqué par Colen8 - (81 ans)

Lire ou ne pas lire

7 etoiles
La lecture est mise en scène au travers d’œuvres emblématiques. Elle est présentée comme une dramaturgie à rebondissements. Elle interroge sur : qui lit ? qui est ce « lectaire » en tant que destinataire de la lecture ? que et comment lit il ? L’Antiquité avait recours à l’anagnoste, l’esclave chargé de lire à...

couverture

Il n'y a pas de Ajar - Monologue contre l'Identité de Delphine Horvilleur

critiqué par Veneziano - (Paris - 45 ans)

Changer d'identité

10 etoiles
Romain Gary a souhaité changé d'identité en prenant un autre nom que celui de son père, puis en adoptant, dans l'anonymat, un autre pseudonyme, Emile Ajar, en gardant le secret jusqu'à sa mort. Outre la coïncidences avec les événements de la vie de l'auteure, ce changement d'identité correspond à une forme de tradition inscrite dans...

couverture

L'art du triomphe: Découvrez vos vertus cardinales de Luis De Miranda, Jean-Sébastien Hongre

critiqué par Débézed - (Besançon - 75 ans)

Les valeurs humaines sûres

8 etoiles
« Comment atteindre la plus haute version de soi-même tout en s’engageant dans l’aventure du monde ? » Pour répondre à cette question Luis de Miranda et Jean-Sébastien Hongre ont rassemblé dans un genre d’abécédaire les cinquante valeurs qui leur semblent fondamentales pour affirmer sa personnalité, se réaliser, s’imposer aux autres et faire en sorte...

couverture

Préhistoire. L'envers du temps de Rémi Labrusse

critiqué par Colen8 - (81 ans)

Une invention tragique

9 etoiles
Le récit biblique d’une création immuable s’est trouvé mis à mal après l’identification il n’y a guère plus de 200 ans, de fossiles d’espèces inconnues et de pierres taillées ayant dû faire office d’outils. Les certitudes d’un progrès initié au Néolithique, porté par le développement des techniques, par les vestiges de brillantes civilisations commencent à...

couverture

Dans la tempête virale de Slavoj Žižek

critiqué par Colen8 - (81 ans)

Chaos mondial d’un virus sorti de nulle part

7 etoiles
En mai 2020 le philosophe s’interroge sur le sens de la pandémie et sur l’après Covid. Une partie des pays a opté pour le confinement général, mis à part celui des personnes jugées essentielles. Sans traitement ni vaccin contre un virus inconnu, mortel et avec le risque de vite saturer les hôpitaux, faut-il seulement y...

couverture

Psychologie des écrans de Sylvain Missonnier, Xanthie Vlachopoulou

critiqué par Veneziano - (Paris - 45 ans)

Les effets des nouvelles technologies sur nos comportements

6 etoiles
Les nouvelles technologies ont été fortement développées avec le IIIe millénaire, mais le cinéma, la télévision sont apparu bien avant, et la multiplication des écrans a changé notre comportement. Le rapport à la fiction comme à la réalité virtuelle - ou RV - a considérablement augmenté, et ces deux aspects ont envahi nos vies. Aussi...

couverture

Ma philosophie de Stéphane Hessel, Edgar Morin, Nicolas Truong

critiqué par FROISSART - (St Paul - 75 ans)

La critique de Patryck Froissart

10 etoiles
Titre: Ma philosophie, et dialogues avec Edgar Morin Auteurs: Stéphane Hessel, Nicolas Truong, Edgar Morin Editeur: Editions de l'Aube, 2013 Collection: Monde en cours ISBN: 978-2-8159-0828-3 76 pages Prix en France: 7€ Après le succès phénoménal de son vigoureux manifeste « Indignez-vous! » publié en 2010, on ne présente plus le regretté Stéphane Hessel, décédé à 93 ans en février 2013. Ce riche...

couverture

Helgoland de Carlo Rovelli

critiqué par Colen8 - (81 ans)

L’évanescente beauté du réel

10 etoiles
La théorie quantique a été longtemps incompréhensible après son énoncé promu par le Danois Niels Bohr à partir de 1913. Elle repose sur trois concepts : l’observation des faits, les prédictions probabilistes quant aux résultats des mesures, la granularité pour exprimer la discontinuité fondamentale des perceptions propres à tous les phénomènes quels qu’ils soient. Parmi...

couverture

Les aventures de la liberté de Bernard-Henri Lévy

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 55 ans)

UN LIVRE DE «PHILOSOPHIE» M’EST (ENCORE UNE FOIS!..) TOMBÉ DES MAINS!

1 etoiles
Que dire exactement du sentiment éprouvé à la lecture de ce livre?... Comment critiquer un «philosophe» tel que M. Bernard-Henri LÉVY (*1948, ci-après désigné par ses initiales BHL), considéré comme un des plus grands «philosophes» français du XXe S. qui plus est, de nombreuses fois pressenti pour le Prix Nobel de Littérature?... Et pourtant, je me...

couverture

Œuvres de Madame de Staël

critiqué par Veneziano - (Paris - 45 ans)

Ouvres sur la littérature et les couples romantiques

8 etoiles
Cette auteure de la fin du XVIIIe présente sa vision de la littérature, en général, et de la vision du couple, passionnée, hantée par une certaine idée de la vertu et de la passion réciproque. Ce monde, beau, sentimental, fier, mérite le détour. Ces ouvres réunies, que j'ai lues dans un volume unique m'incitent à...

couverture

Pensées étranglées précédé de Le Mauvais démiurge de Emil Cioran

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 55 ans)

«Nous sommes tous au fond d'un enfer dont chaque instant est un miracle.»

10 etoiles
Et bien voilà, tout est dit dans le titre de cette critique!.. En effet, que puis-je dire encore sur le «Sceptique d’un monde finissant», et ses aphorismes tranchants comme des couteaux, - véritables Haikus de la philosophie -, que je n’ai déjà dit dans les autres recensions (1), que j’ai déjà consacrées au philosophe français? «Premier devoir,...

couverture

La composition des mondes de Pierre Charbonnier, Philippe Descola

critiqué par Veneziano - (Paris - 45 ans)

Les méthodes et découvertes d'un atnthropologue

8 etoiles
Ce grand anthropologue est notamment devenu le spécialiste des tribus d'équateur et du Pérou, dont il a voulu déconstruire les clichés défavorables. Il a voulu fonder les effets de l'environnement sur le mode de vie et les relations sociales. Après une longue carrière, il restitue sa formation initiale, ses liens avec Claude Lévi-Strauss et Françoise...

couverture

La loi naturelle et les droits de l'homme de Pierre Manent

critiqué par Veneziano - (Paris - 45 ans)

Les droits de l'homme : loi naturelle ou droit naturel ?

7 etoiles
Les droits de l'Homme paraissent devenus évidents dans nos sociétés occidentales, d'autant plus qu'ils adoptent une tournure universelle qui permet de juger par ce prisme quasi-indépassable toutes les sociétés du monde. Ce constat relativise les principes de liberté et d'égalité entre pays. Au sein d'un même pays, ils traduisent ce qui relève de l'évident. Ils pourraient...

couverture

Cahiers d'insouciance de Alexandre Jollien

critiqué par Bernard2 - (DAX - 73 ans)

Trop décousu

5 etoiles
L’idée centrale de ce livre, clairement énoncée par le titre, est de pratiquer le « CCL » ou le « SFCDT » (pour couln’t care less, rien à battre, ou se foutre carrément de tout). Plus facile à dire qu’à faire, même en se référant à Nietzsche, aux bodhisattvas et autres penseurs. Lourdement handicapé de naissance, et avec un état qui...

couverture

Le droit et les droits de l'homme de Michel Villey

critiqué par Veneziano - (Paris - 45 ans)

Les sources philosophiques du droit et des droits de l'Homme

7 etoiles
Michel Villey, philosophe du droit, décédé en 1988, occulte les sources philosophiques du droit et des droits de l'Homme. Pour cela, il opère un long détour de l'histoire philosophique et des idées, les oeuvres d'Aristote et de Cicéron étant revues et analysées à cette fin. La doctrine chrétienne et catholique sont investies à cette fin....

couverture

Le réveil de Laurent Gounelle

critiqué par CC.RIDER - (64 ans)

Manipulation mentale

9 etoiles
Un jour, le Président fait une déclaration fracassante au pays. Il a décidé de partir en guerre contre la mort en s’attaquant à ses principales causes. La première étant les accidents de la route, il décrète, après consultation de son « Conseil de défense », ne plus autoriser que la circulation des nouveaux véhicules robotisés avec assistance...

couverture

Quand les espèces se rencontrent de Donna Haraway

critiqué par Colen8 - (81 ans)

Une tentative d’ouverture peu aboutie

4 etoiles
Rien ou presque n’alimente l’envie d’en savoir plus suggérée par le titre et la couverture. Une succession brouillonne de textes disparates est donnée à lire, rendue encore plus indigeste par la profusion de notes et de références bibliographiques de bas de page. Y sont mêlés des témoignages terre à terre sur les pratiques plus ou...

couverture

Les Presque-Humains - Mutants, cyborgs, robots, zombies... et nous de Thierry Hoquet

critiqué par Colen8 - (81 ans)

Epistémologie des mythes et créatures de fiction

8 etoiles
Les traditions orales puis écrites d’un lointain passé ont transmis des mythes et des religions pour comprendre l’origine des humains. Aristote a vu chez ses congénères un modèle supérieur à l’ensemble des animaux terrestres. Après lui quelques géants de la pensée y ont apporté leur pierre. Il y a Descartes qui les dote d’une âme,...

couverture

De la littérature de Madame de Staël

critiqué par Veneziano - (Paris - 45 ans)

La littérature comme philosophie sensible

8 etoiles
Cet essai analyse le fonctionnement de la littérature, de ses mécanismes de raisonnement. Dans les oeuvres de fiction, il y est introduit, d'une manière ou d'une autre, une analyse de la raison, les sentiments venant en préciser les contours et l'usage. Cette jonction peut contribuer à déterminer les choix esthétiques, tout comme les traditions nationales...

couverture

Le théâtre de l'accord: Une théorie de la scène fondée sur la philosophie de Georges Bataille de Frédérique Aufort

critiqué par Papillon44470 - (64 ans)

Le Théâtre de l'accord

10 etoiles
Ne pas connaître La Philosophie de Georges Bataille et ne pas avoir vu les nombreux spectacles analysés par Fredérique Aufort ne sont absolument pas un handicap pour aborder la lecture de cet ouvrage. Tout y est limpide à condition de chercher dans sa lecture, à s’adapter à un mode de réflexion différent de celui habituellement...

couverture

Habermas : L'Espoir de la discussion de Yves Cusset

critiqué par Veneziano - (Paris - 45 ans)

Théories et pratique, nécessités de l'échange

8 etoiles
Habermas renouvelle la réflexion relative à la confrontation de la pratique face aux théories, un peu d'empirisme aidant à préciser les idées et concepts. Par ailleurs, il explique la nécessité du débat, l'état d'esprit qu'il requiert et les bénéfices tirés de la conversation. Il s'exprime de manière ardue et passablement théorique ; aussi cet ouvrage...

couverture

Attentes: Avantages et inconvénients de Thierry Lefèvre-Perrone

critiqué par Alex-F - (62 ans)

Vivre avec nos attentes sans en être les esclaves

9 etoiles
Chaque être humain a des envies, des désirs, des besoins dont il pense que ponctuellement, quelqu’un, quelque chose ou lui-même pourraient ou devraient les satisfaire. Une pensée de ce genre fait naître une attente. Il s’agit d’un processus commun de la vie de tous les jours. Mais ensuite, que se passe-t-il entre ce moment et celui...

couverture

Au bonheur des morts de Vinciane Despret

critiqué par Lobe - (Vaud - 28 ans)

Deuil pour deuil, an pour an

9 etoiles
Vinciane Despret, je l'avais entendue plusieurs fois à la radio, où elle était invitée à parler d'animaux en tant que philosophe, et plus précisément en tant "philosophe de l'éthologie". Plus récemment, je l'ai découverte avec plaisir dans un programme court d'Arte, Les idées larges. Elle y intervenait sur une question que je ne me posais pas...

couverture

L'écriture et la différence de Jacques Derrida

critiqué par El Gabal - (Strasbourg - 34 ans)

Un supplément de sens

10 etoiles
Le concept de déconstruction a été mal compris en Occident à l'exception des États-Unis où il a reçu un accueil favorable. Il postule qu'à l'origine de tout geste d'écriture, le sujet n'est pas transparent à lui-même mais introduit necessairement (par le travail de l'inconscient) un supplément de sens. À l'origine est en effet le signe...

couverture

Ostraka de Cristian Ronsmans

critiqué par El Gabal - (Strasbourg - 34 ans)

Ostraka, note de lecture

10 etoiles
Prends-bien garde, ô lecteur, de ne point trop t'égarer en ces contrées philosophiques, toutes emplies de fiel et de sagesse, qui forment la trame de l'ouvrage de Cristian Ronsmans. Tu pourrais avoir à y goûter ce nectar empoisonné et salvateur, que contient tout philtre d'amour au-delà même du secret de sa composition. Le titre choisi...

couverture

Eléments de philosophie politique de Thierry Ménissier

critiqué par Veneziano - (Paris - 45 ans)

Bréviaire de concepts fondamentaux

9 etoiles
Ce petit ouvrage présente les grandes notions de philosophie politique, par leur définition générale, les conditions de leur apparition et dans leur mise en pratique, les débats doctrinaux et les difficultés pratiques ou conceptuelles qu'elles présentent, dans des rubriques intitulées "signification", "situation", "théorie" et "problème". Sous cette lecture d'analyse, il est rendu possible d'appréhender avec...

couverture

Paul Ricoeur - La promesse et la règle de Olivier Abel

critiqué par Veneziano - (Paris - 45 ans)

Histoire, philosophie et droit à la recherche du bonheur

8 etoiles
Ricoeur est à la recherche de la vérité et du bien-être de ses contemporains. C'est pourquoi il utilise l'histoire, la philosophie et la théorie du droit à ces fins. Un exercice des libertés nécessite de le penser en amont, d'en analyser la pratique, afin d'affiner la règle, de s'interroger sur le processus de formation du...

couverture

Merleau-Ponty - La Chair du politique de Myriam Revault d'allonnes

critiqué par Veneziano - (Paris - 45 ans)

Allier pensée et action

8 etoiles
Merleau-Ponty défend l'idée d'associer pensée et action, l'une manquant toujours à l'autre pour devenir utile, notamment et principalement dans le domaine politique. Il renouvelle ainsi le concept de praxis, élaboré par Aristote, revisité aux nécessités du moment. Cette action politique est ainsi fondée sur une forme de matérialisme, une analyse des faits. Ce postulat le...

couverture

Gandhi - Politique de la non-violence de Manuel Cervera-Marzal

critiqué par Veneziano - (Paris - 45 ans)

Non-violence et recherche de vérité

9 etoiles
Gandhi fonde l'engagement politique, obligatoire selon lui comme commandement religieux, sur les deux notions de non-violence et de recherche de vérité. La non-violence se pose comme donnée sociale, et non pas comme pacifisme, car consubstantielle de l'engagement politique, elle peut justifier la contestation, voire la commander contre l'oppression, notamment de type colonial. La non-violence invite...

couverture

Raymond Aron - La démocratie conflictuelle de Serge Audier

critiqué par Veneziano - (Paris - 45 ans)

Un libéral hériter de Tocqueville et Machiavel

9 etoiles
Raymond Aron a entrepris la tâche délicate de promouvoir le libéralisme philosophique et politique, à une époque assez fortement marquée par le marxisme et le hégelisme. Il emprunte un héritage intellectuel à Machiavel et Tocqueville, pour justifier du pluralisme, du débat contradictoire qui constituent les éléments fondateurs et primordiaux de la démocratie, le conflit faisant...

couverture

Gilles Deleuze de Igor Krtolica

critiqué par Veneziano - (Paris - 45 ans)

Rationalisme, dialectique et esthétique

9 etoiles
Gilles Deleuze est un philosophe passionné, un généraliste de la pensée qui a touché à tout, en tout cas à beaucoup de sujets. Avec son collègue Guattari, il a souhaité instaurer une dialectique critique, s'inspirant de Descartes et rejetant les positions de Bergson. Cette posture est teintée d'un souci de rationalisme, en prenant en compte...

couverture

On ne nait pas soumise, on le devient de Manon Garcia

critiqué par Veneziano - (Paris - 45 ans)

De la soumission des femmes, des causes et conséquences

8 etoiles
Ce livre présente les fondements philosophiques, anthropologiques, comme les arguments militants relatif à la soumission des femmes. Ces derniers sont considérées comme un autre inférieur dans un monde façonné par le moule de la norme masculine. Cette situation séculaire pose la question de l'absence de revendication, voire de prise en compte de cet état permanent...

couverture

Jeune loup, vieux renard de Richard Marnier, Charles Dutertre (Dessin)

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 66 ans)

Prend ses sources dans l'antiquité...

8 etoiles
Album bien singulier et très sympathique que ce « Jeune loup et vieux renard » de Richard Harnier et Charles Dutertre ! Il faut dire que c’est toujours surprenant de voir un livre pour enfant (ce qui reste à prouver !) dont le texte est librement inspiré et adapté du dialogue de Pyrrhus et Cinéas...

couverture

Métaphysique du temps chez Aristote - II- Métabiologie du mouvement entéléchique de Régis Laurent

critiqué par Villegagnons - (55 ans)

Le tome 2

10 etoiles
Premier ouvrage de l’histoire de la philosophie à être totalement consacré au concept d’entéléchie, il ne s’agira pas de proposer un essai historique allant de la mise en place de cette notion chez Aristote jusqu’à la conception biologique développée par Hans Driesch. Inscrit dans un projet plus global de compréhension du temps aristotélicien, c’est à...

couverture

La Fontaine de Michel Serres

critiqué par Colen8 - (81 ans)

…« adieu veau, vache, cochon, couvée » …

8 etoiles
Il y eut des fétiches, il y eut des totems, animaux pour la plupart, il y eut des mythes, des métamorphoses, des mimes et des simulations. Il y eut enfin des fables, leur transmission orale bien avant l’écriture, puis celles d’Esope le grec longtemps esclave, de Phèdre le latin, de Pilpay l’hindou, les uns et...