Littérature => Européenne non-francophone (2401 livres critiqués)


Page 1 de 49 Suivante Fin

couverture

Aquila de Ursula Poznanski, Julien Rico Jr (Dessin)

critiqué par Tistou - (65 ans)

Vicky était-elle autrichienne ?

7 etoiles
C’est un peu un malentendu qui m’a fait lire ce polar. Je cherchais un(e) auteur(e) autrichienne de polar dans ma quête de lectures de polars de tous les pays. Pas de chance, si Ursula Poznanski est bien autrichienne, son roman se déroule à Sienne, en Toscane ! Il s’agit d’un polar de facture classique, linéaire dans...

couverture

Le châle de cachemire de Rosie Thomas

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 68 ans)

Une époque, des traditions, des femmes

8 etoiles
Un long roman qui nous emmène à la découverte des traditions et modes de vie d'une région peu connue si ce n'est pas ses fibres de laine. Tout au long du récit, sont habilement distillés les décors et les obstacles rencontrés par les traditions de la région mais aussi des coloniaux anglais. La recherche d'une femme d'aujourd'hui...

couverture

La femme de l'ombre de Arnaldur Indridason

critiqué par Tistou - (65 ans)

Second roman de la « Trilogie des ombres »

8 etoiles
Foin du Commissaire Erlendur dans cette Trilogie, et retour dans le passé puisque les trois tomes se déroulent pendant la Seconde Guerre mondiale. <i>Dans l’ombre</i>, premier tome de la série, se déroulait en 1941. Nous sommes maintenant en 1943, mais nous retrouvons les deux mêmes enquêteurs ; Flovent, l’Inspecteur islandais de la Brigade criminelle de Reykjavik,...

couverture

Berta Isla de Javier Marías

critiqué par Pacmann - (Tamise - 56 ans)

Histoire de couple ou l'espion qui m'aimait... peut-être

3 etoiles
Berta et Tomas se sont connus très jeune. Elle, bourgeoise madrilène pure souche, lui un Hispano-britannique racé, beau, brillant et avec des perspectives d’avenir bleu-azur. Si tout semble pouvoir déboucher sur un mariage heureux, la période des études universitaires va les séparer et chacun va découvrir comment s’échapper au travers des relations provisoires dont l’une va...

couverture

Leur domaine de Jo Nesbø

critiqué par Yeaker - (Blace (69) - 48 ans)

Un des meilleurs livres de littérature américaine de Gallmeister…

8 etoiles
Sauf que ce n’est pas publié par Gallmeister… et que ce n’est pas de la littérature américaine. Disons-le tout de go, ce roman noir va déconcerter de nombreux lecteurs de Nesbo. Mais j’espère surtout que de nombreux amateurs de littérature américaine vont venir le découvrir. Les deux protagonistes principaux sont deux frères de caractères assez différents...

couverture

Le livre coeur de Edmondo De Amicis

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 38 ans)

Un incontournable un peu surestimé.

6 etoiles
"Le livre coeur" est l'un des grands classiques de la littérature italienne, il a d'ailleurs été le livre le plus lu en Italie de sa publication en 1886 jusqu'à la fin des années 60. Le roman est conçu comme le journal d'Enrico, un écolier turinois, retranscrivant mois après mois l'une des ses années scolaires, à...

couverture

Corps royal des quêteurs I : La Table du roi Salomon de Luis Montero Manglano

critiqué par Elko - (Niort - 45 ans)

En dessous des modèles du genre

6 etoiles
Tirso se cherche encore dans la vie, coincé dans une voie universitaire empruntée faute de mieux. C’est alors qu’il assiste au vol d’une pièce de musée et se trouve confronté à une mystérieuse organisation gouvernementale, le CNQ, spécialisée dans la récupération d’œuvres spoliées. Tirso se trouve embarqué dans une aventure qui va changer sa vie,...

couverture

Pendant le reste du voyage, j'ai tiré sur les Indiens de Fabio Geda

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 75 ans)

un ado migrant

9 etoiles
"Pendant le reste du voyage j’ai tiré sur les Indiens", roman de Fabio Geda (Gaïa éd., en poche Liana Levi), peut se lire dès l’adolescence. Emil, jeune roumain de treize ans, est passionné par Tex Willer, cow-boy héros de western en B.D (dans lesquelles il a appris l'italien). Il sillonne Turin avec l’intention de retourner...

couverture

Terra Alta de Javier Cercas

critiqué par Pacmann - (Tamise - 56 ans)

Cela ne vole pas si haut qu’on pourrait l’espérer

5 etoiles
Après une adolescence de délinquance, et quelques années derrière les barreaux, l’inspecteur Melchor Marin décide de se refaire une vie. Il effectue des études et devient policier car il est hanté par la recherche des assassins de sa mère, prostituée à Barcelone. et devient même un héros national en intervenant lors d’attentats islamistes sur la...

couverture

L'autre nom: Septologie I-II de Jon Fosse

critiqué par SpaceCadet - (Ici ou Là - - ans)

Asle et l’autre ; au soir d’une vie d’artiste(s)

9 etoiles
Après avoir dédié une grande partie de sa carrière au théâtre, Jon Fosse s’est peu à peu tourné vers le roman, proposant aux lecteurs quelques ouvrages dont le style épuré, reconnaissable entre tous, fait désormais marque. Avec cette ‘Septologie’, une œuvre comptant sept livres publiés en trois volumes, l’auteur nous offre un magnum opus dans...

couverture

La pâtissière de Long Island de Sylvia Lott

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 32 ans)

Un cheesecake irrésistible

7 etoiles
En pleine déroute personnelle et professionnelle, Rona accepte la proposition de son grand-père qui est d'aller rendre visite à sa grande-tante, Marie, ancienne pâtissière réputée pour son cheesecake et vivant à Long Island, pour ses quatre-vingt dix ans. Les deux femmes vont très vite bien s'entendre et Marie va ainsi lui raconter son histoire, celle...

couverture

Le pont des assassins de Arturo Pérez-Reverte

critiqué par Nav33 - (73 ans)

Sombre Venise , sombres héros

10 etoiles
Septième tome des aventures du capitaines Alatriste. Cette fois-ci nous plongeons dans une Venise sombre , glaciale , brumeuse et pourtant impressionnante de richesse et de puissance , sans équivalent en ce début de 17e siècle . Alatriste et son fidèle Bilboa sont embarqués dans une mission qui n'a rien de glorieux et dont les...

couverture

La pierre du remords de Arnaldur Indridason

critiqué par CHALOT - (73 ans)

un roman policier construit pour nous "scotcher"

10 etoiles
«  La pierre du remords » roman d'Arnaldur Indridason Editions Métaillé 345 pages janvier 2021 L'Islande est un petit pays mais doté de très bonnes plumes comme celle d'Arnaldur Indridason, qui mériterait d'être mieux connu. Ce roman policier réserve quelques surprises que je ne dévoilerai pas, la fin en étant une mais cela vous le découvrirez. Valborg, une femme relativement âgée, est...

couverture

Lilas rouge de Reinhard Kaiser-Mühlecker

critiqué par Myrco - (village de l'Orne - 72 ans)

Le fardeau du silence

7 etoiles
Reinhard Kaiser-Mûhlecker, né en 1982, appartient à la nouvelle génération des écrivains autrichiens. Il est à ce jour l'auteur de sept romans dont seul celui-ci - son quatrième, paru en édition originale en 2012 - bénéficie pour le moment d'une traduction en français. L'oeuvre renoue avec le schéma des grandes sagas traditionnelles nous donnant à...

couverture

Le Théâtre des merveilles de Lluís Llach

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 73 ans)

tout pour la musique

10 etoiles
Dès les toutes premières pages le troisième roman de Lluís Llach se place au niveau de ses deux romans précédents, "Les yeux fardés" et "Les femmes de la Principal". Même plaisir de la lecture, même attrait pour des personnages hauts en couleurs, même désir d’en savoir plus sur leur vie mouvementée, leurs passions, leurs tourments....

couverture

Cosima de Grazia Deledda

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 54 ans)

GRAZIA DELEDDA NOUS RACONTE SON ENFANCE.

8 etoiles
Cosima est une petite fille espiègle et audacieuse. Au début du récit nous la découvrons âgée de quatre ans, dans les années 1875, découvrant avec émerveillement sa petite sœur qui vient juste de naître. Elle vit dans un petit village reculé de la Sardaigne et dans la grande maison familiale de ses parents en compagnie de...

couverture

Les Étoiles de la faim de Christine Lavant

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 54 ans)

«Et, dans une inhabituelle maigreur, la lune va tendrement vers le petit pâturage aux étoiles.»

8 etoiles
«Comme il est exact, le désespoir!» Comme il est exact, le désespoir! A la même heure jour après jour il apparaît sans ruse aucune et me châtie d’un coup. Des étincelles volent autour de moi, mon cœur appelle tous les anges, mais le ciel est une mer et Jésus dérive dans une barque très loin à l’autre bout du monde, où sont tous ceux qui...

couverture

Entre le chaperon rouge et le loup, c'est fini de Katarina Mazetti

critiqué par Ichampas - (LAMBALLE - 57 ans)

un roman d'été

6 etoiles
Quatrième de couverture Linnea, dix-sept ans, ne s'est pas vraiment remise du suicide de Pia, sa meilleure amie. Elle a bien essayé de se faire de nouvelles copines, mais entre celle qui la suit comme un labrador et celle qui joue la star partout où elle passe, ce n'est pas très brillant. Linnea cherche sa place. Elle...

couverture

Chroniques d'une société liquide de Umberto Eco

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 54 ans)

COMME UN «ECO», DE LA SOCIÉTE CONTEMPORAINE!

10 etoiles
En 1985, Umberto ECO (1932 - 2016) inaugure sa chronique «La Bustina di Minerva» («La petite enveloppe de Minerve» ), qu'il tiendra dans le journal «L'Espresso», pendant plus de 30 ans, jusqu'à sa disparition. De ce rendez-vous hebdomadaire, - et faisant suite à "Pastiches et postiches» (1996) (1) ; «Comment voyager avec un saumon» (1998)...

couverture

Les trois derniers jours de Fernando Pessoa : Un délire de Antonio Tabucchi, Julio Pomar (Dessin)

critiqué par SpaceCadet - (Ici ou Là - - ans)

Entre réalité et fiction, un ultime petit jeu de l’envers

8 etoiles
Si Antonio Tabucchi est généralement bien connu en tant qu’écrivain, et même si ses écrits en témoignent, moins souvent parle-t-on dans les milieux francophones de son implication dans le domaine de la littérature portugaise. Né en Italie (1943) c’est à l’époque où il étudie à la Sorbonne qu’il découvre ‘Le bureau de tabac’, un...

couverture

L'année de la mort de Ricardo Reis de José Saramago

critiqué par SpaceCadet - (Ici ou Là - - ans)

Dans les pas de Pessoa

9 etoiles
Publié en 1984, il s’agit, je crois, du sixième roman composé par José Saramago, et tel que l’annonce le titre, cette fois-ci l’auteur s’est inspiré de la biographie et de l’œuvre de Ricardo Reis (1), et par conséquent de celles de Fernando Pessoa, pour concevoir un récit dont le sujet principal n’en est pas pour...

couverture

L'île des âmes de Piergiorgio Pulixi

critiqué par Missef - (55 ans)

Un thriller au coeur de la Sardaigne

7 etoiles
Résumé de l'éditeur: Depuis plusieurs décennies, la Sardaigne est le théâtre de meurtres rituels sauvages. Enveloppés de silence, les corps de jeunes filles retrouvés sur les sites ancestraux de l’île n’ont jamais été réclamés. Lorsque les inspectrices Mara Rais et Eva Croce se trouvent mutées au département des “crimes non élucidés” de la police de Cagliari,...

couverture

Baudelaire: Et autres poètes de Stefan Zweig

critiqué par Veneziano - (Paris - 43 ans)

L'impression de grands poètes

8 etoiles
Stefan Zweig nous présente des portraits de grands poètes, afin de nous indiquer quels effets leurs oeuvres ont pu laisser sur lui, et les grandes lignes de ce qui doit en être tiré. Baudelaire, Hugo, Verlaine, Rilke, notamment sont analysés, tant sur des éléments autobiographiques que subjectifs, ainsi que sur leur rayonnement respectif. Il termine...

couverture

La métamorphose de Franz Kafka

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 73 ans)

fly-tox

10 etoiles
Que dire d’un si petit livre qui est devenu un tel monument ? Peu de choses, sinon que d’une lecture à l’autre on ressent toujours la même oppression devant cet univers, le nôtre sans être tout à fait le nôtre, que peint Franz Kafka d’un livre à l’autre, qu’il s’agisse du "Procès", du "Château" ou...

couverture

Les lions de Sicile : Les Florio - tome 1 de Stefania Auci

critiqué par Veneziano - (Paris - 43 ans)

Une famille sicilienne ballotée par l'histoire

8 etoiles
Une famille calabraise s'installe en Sicile pour fuit l'invasion napoléonienne. La réussite commerciale permet de les hisser parmi les caciques de l'île, mais l'histoire bouscule les projets, d'autant que la méfiance reste de mise envers ces immigrés du continent. Rien n'est acquis aisément, tout fait l'objet de luttes, au moins de calculs, jusqu'au projet de...

couverture

Ronya, fille de brigand de Astrid Lindgren

critiqué par Fanou03 - (* - 46 ans)

Roméo et Juliette aux pays des Elfes griffus

7 etoiles
La petite Ronya, âgée d’une dizaine d’années, fille du redouté chef des brigands Mathis, rencontre un jour dans la forêt Rik, le fils de Roka, le chef de la bande de brigands rivale de celle de Mathis. Après des débuts difficiles, les deux enfants en viennent à beaucoup s’apprécier et à jouer en cachette de...

couverture

Adam & Eve de Arto Paasilinna

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 54 ans)

ADAM & EVE POSTAPOCALYPTIQUES!

6 etoiles
Au début de l’histoire, nous faisons la connaissance d’Aadam Rymättylä, entrepreneur d’une quarantaine d’année, spécialisé dans la maintenance et la réparation des batteries automobiles. Pluridivorcé, avec sept enfants à entretenir avec des pensions alimentaires, il est sur le point de faire faillite. Par chance, Aadam a aussi un passe-temps qui lui permet d’oublier un peu...

couverture

Le Train des enfants de Viola Ardone

critiqué par Pascale Ew. - (54 ans)

Coup de coeur !

10 etoiles
Amerigo Speranza, sept ans, vit avec sa mère à Naples en 1946. Il est envoyé avec d’autres enfants pauvres dans le nord de l’Italie via le parti communiste pour un an afin d’échapper à la faim et la misère. Il est accueilli par une jeune femme seule et la famille de sa cousine. Face à...

couverture

Seuls les vivants créent le monde de Stefan Zweig

critiqué par Veneziano - (Paris - 43 ans)

Chroniques du début de la Grande guerre

9 etoiles
Stefan Zweig se désole que les grandes nations européennes se déchirent sous ses yeux. Il analyse les malentendus et incompréhensions mutuelles croisées qui ont amené à ce désastre, pour revenir sur le manque de considération de l'humanité dans la menée des gouvernements et relations internationales Cet ouvrage compile des articles de ce grand auteur, disparu...

couverture

Revenir à Vienne de Ernst Lothar

critiqué par Romur - (Viroflay - 48 ans)

L'impossible retour

9 etoiles
Après Mélodie de Vienne (sur l’effondrement de l’empire austro-hongrois et puis l’annexion de l’Autriche par les nazis), Ernst Lothar a écrit Revenir à Vienne. Pas strictement la suite (les personnages ne sont pas les mêmes), mais bien le prolongement. Felix von Geldern fait partie d’une riche famille d’autrichiens ayant fui et émigré aux Etats-Unis suite à...

couverture

Un jour viendra de Giulia Caminito

critiqué par Frunny - (PARIS - 56 ans)

Gallmeister sort de sa zone de confort !

10 etoiles
Giulia Caminito (1988- ) est une romancière italienne. Son premier roman, La Grande A (2016, Giunti) a reçu plusieurs prix littéraires prestigieux. "Un jour viendra", son deuxième roman et le premier traduit en France, se déroule dans le village d’origine de sa mère. A Serra de Conti, sur les collines des...

couverture

Les fenêtres de Hanna Krall

critiqué par TRIEB - (BOULOGNE-BILLANCOURT - 70 ans)

LA POLOGNE EN POINTILLES

7 etoiles
La Pologne a capté l’attention dans les années soixante-dix : les observateurs ont assisté à la création d’un syndicat libre dans ce pays encore sous la domination du communisme, Solidarnosc. Le pape Jean-Paul II a contribué également, par son engagement et son prestige moral, au tournant de 1989, qui a engendré la disparition du communisme...

couverture

Le Dieu manchot de José Saramago

critiqué par SpaceCadet - (Ici ou Là - - ans)

Petite leçon d'histoire

7 etoiles
S’inspirant d’un chapitre de l’histoire portugaise le quatrième roman écrit par José Saramago, dont le titre original se traduirait par ‘Chronique du monastère’, vise entre autres choses, à démontrer que l’histoire c’est aussi de la fiction. On est au début du XVIIIe siècle, tandis que le Portugal entre dans une période de paix, le tribunal de...

couverture

Les femmes de la Principal de Lluís Llach

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 73 ans)

ave maria

10 etoiles
Après "Les yeux fardés", ce second roman de Lluís Llach confirme son immense talent d’écrivain. On y retrouve ses thèmes de prédilection : la bisexualité, la permanence des préjugés et de la hiérarchie sociale, et les êtres d’exception, ici les trois Maria. Trois générations de femmes, à la tête d’une vaste exploitation viticole dans la...

couverture

Une jupe trop courte - Récits de la cuisine de Sofi Oksanen

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 54 ans)

«Et les enfants font des rêves que je ne fais plus».

8 etoiles
«Penses-tu à elle?» Penses-tu à elle encore, à propos de qui tu m’as menti? Penses-tu à elle le matin, en partageant le café avec moi? Penses-tu à elle le soir en pliant nos draps, en attendant nos invités, en faisant mariner le poisson dans notre cuisine, pendant que j’ai la main en visière devant mes yeux? Penses-tu à elle lorsque tu poses ta main à...

couverture

Lumière d'été, puis vient la nuit de Jón Kalman Stefánsson

critiqué par Alma - (- ans)

Dans le coeur des hommes

10 etoiles
Si LUMIERE D'ETE PUIS VIENT LA NUIT est le dernier roman de Jon Kalman Stefansson traduit et publié en France, il a cependant été publié en Islande en 1996 il y a 16 ans. Un village, celui-ci n'a pas de nom, et c'est au travers de huit de ses habitants que...

couverture

L'Ecroulement de la Baliverna de Dino Buzzati

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 41 ans)

Des nouvelles étranges qui questionnent sur l'humanité

8 etoiles
« Le K » de Dino Buzzati est un recueil de nouvelles reconnu internationalement pour ses qualités littéraires, alors que « L’écroulement de la Baliverna » est moins familier des lecteurs. Pourtant il est aussi digne d’intérêt et les nouvelles sont totalement déconcertantes. Dino Buzzati utilise avec efficacité la forme courte. Les histoires...

couverture

La société des rêveurs involontaires de José Eduardo Agualusa

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 54 ans)

ET SI RÊVER POUVAIT SAUVER LE MONDE?

10 etoiles
Au début du livre, nous faisons la connaissance de Daniel Benchimol, journaliste angolais, vivant à Luanda et qui vient tout juste de divorcer. Profondément devasté, il décide de prendre quelques jours de congé au bord de la mer, dans un petit hôtel modeste qu’il a déjà fréquenté, l'Arco-Iris a Cabo Ledo. Et là surprise, Daniel qui...

couverture

Les pas du prophète de Lucian Blaga

critiqué par Eric Eliès - (47 ans)

L'agonie du dieu Pan

10 etoiles
Poète célèbre en Roumanie, où ses poèmes sont étudiés à l'école et considérés comme des classiques de la littérature du XXème siècle, Lucian Blaga reste méconnu en France, même si plusieurs poèmes ont déjà été traduits en français. Les éditions Jacques André et Scoala Ardeleana ont entrepris de combler cette lacune en co-publiant, en édition...

couverture

Minuit à Serampore, suivi de Le secret du docteur Honigberger de Mircea Eliade

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 73 ans)

au-delà de la virgule

6 etoiles
Dans ces deux courts romans Mircea Eliade met en scène des situations où des humains se trouvent confrontés au surnaturel issu des traditions hindouistes. Puissance de l’esprit contre la matière, capable de transporter la conscience à travers le temps et l’espace, passage dans un monde parallèle, on retrouve là tous les ingrédients de la littérature...

couverture

Le cheval des Sforza de Marco Malvaldi

critiqué par Elko - (Niort - 45 ans)

Tela milanese

9 etoiles
En cette année 1493, Ludovic le More a fort à faire à Milan. Il doit légitimer et protéger son titre ducal tout en ménageant ses relations avec ses alliés, notamment Charles VIII qui a des vues sur Naples et le duc de Ferrare qui espère mener les troupes du roi français. Quand un mystérieux cadavre...

couverture

Un bon féministe de Ivan Repila

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 41 ans)

Etat phallique et Princesses

6 etoiles
Ce roman dystopique est original et pleinement ancré dans l’actualité, de plus il interroge le lecteur sur le féminisme, ainsi que sur les moyens de gommer le patriarcat. Ivan Repila opte pour un ton provocateur, amusant et polémique dans ce roman construit avec habileté et suffisamment informé pour inviter le lecteur à se questionner. Le narrateur...

couverture

Sans toucher terre de Antti Rönkä

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 41 ans)

Un adolescent introverti et sa difficulté à être parmi les autres

5 etoiles
Ce roman se concentre sur Aaro, jeune homme introverti, plutôt silencieux et souffre-douleur durant toute sa jeunesse. Le ton est donné dès le départ. Devenu majeur, il part à l’université de Juväskylä. A-t-il évolué ? Pas vraiment. Ces traits caractéristiques sont ancrés en lui. Difficile de changer une nature … Tout est raconté par...

couverture

Cette brume insensée de Enrique Vila-Matas

critiqué par Kinbote - (Jumet - 62 ans)

Clair-obscur

9 etoiles
Le roman raconte trois jours de la vie de Simon Schneider, fournisseur de citations pour son frère Rainer, exilé à New York et devenu un auteur culte cultivant l’anonymat, à l’instar d’un Thomas Pynchon. Cela se passe en octobre 2017 pendant la « fièvre indépendantiste » qui frappe la région catalane pour montrer, a contrario, que...

couverture

Terre somnambule de Mia Couto

critiqué par Myrco - (village de l'Orne - 72 ans)

Entre réalité, rêves et sortilèges...

9 etoiles
Considéré comme l'un des classiques de la littérature africaine (*), premier roman du mozambicain , paru en 1992, "Terre somnambule" nous plongeait d'emblée dans l'univers et la singularité de l'oeuvre à venir. Ce roman est issu du contexte d'un pays et d'une population rendus exsangues par une guerre civile qui aura duré seize longues années (1977-1992)...

couverture

Considération, Le verdict, Dans la colonie pénitentiaire, Un médecin de campagne et autres nouvelles de Franz Kafka

critiqué par Vince92 - (Zürich - 44 ans)

Quatre nouvelles

4 etoiles
Dans sa préface au recueil des quatre nouvelles de Kafka données dans l'édition GF de Flammarion, Bernard Lortholary fait remarquer que parmi l'oeuvre de l'écrivain praguois, ces nouvelles, fait suffisamment rare pour le signaler, ont fait l'objet d'une publication du vivant de l'auteur. Preuve indiscutable que Kafka reconnaissait le travail qu'il avait effectué contrairement à...

couverture

Le dernier été en ville de Gianfranco Calligarich

critiqué par Veneziano - (Paris - 43 ans)

Mésaventures d'un dilettante sensible

8 etoiles
Leo, originaire de Milan, s'installe à Rome, qui lui plaît bien davantage. Il succède les petits boulots, dont il cumule généralement plusieurs, survit financièrement comme il peut, en fonction des difficultés et des maigres opportunités du moment. Il tombe amoureux d'une grande jeune femme mystérieuse, vaporeuse et assez peu liante, ce qui n'épanouit pas franchement...

couverture

Le rouge vif de la rhubarbe de Auður Ava Ólafsdóttir

critiqué par Vinmont - (47 ans)

Le rouge vif de l'Islande

6 etoiles
Souvent aux beaux jours, Agustina grimpe sur les hauteurs du village pour s'allonger dans le carré de rhubarbe sauvage, à méditer sur Dieu, la beauté des nombres, le chaos du monde et ses jambes de coton. C'est là, dit-on, qu'elle fut conçue, avant d'être confiée aux bons soins de la chère Nina, experte en confiture de...

couverture

Un promeneur solitaire dans la foule de Antonio Muñoz Molina

critiqué par Veneziano - (Paris - 43 ans)

Souvenirs et hasards de voyage

7 etoiles
Cet étrange roman est composé de fragments relatant des souvenirs de voyages, principalement constitués lors de promenades urbaines. Ces comptes-rendus retracent des anecdotes qui génèrent des réflexions plus ou moins matérialistes ou métaphysiques. Il s'ensuit que cette lecture passe de l'anecdote à la philosophie sans crier gare. L'exercice, qui a séduit au point de décrocher...

couverture

Histoires de la terre et de la mer de Sophia de Mello Breyner Andresen

critiqué par SpaceCadet - (Ici ou Là - - ans)

Quand la prose s’habille de poésie

8 etoiles
Second recueil de nouvelles publié par cette auteure aux multiples facettes, ‘Histoires de la terre et de la mer’ réunit cinq récits construits autour ou ayant un lien contextuel avec la terre et/ou la mer. ‘Le silence’ décrit comment une femme seule, dont l’existence et l’intérieur sont soigneusement ordonnés, voit son univers percé puis bousculé...