Littérature => Biographies, chroniques et correspondances (2640 livres critiqués)


Page 1 de 53 Suivante Fin

couverture

J'ai choisi d'être libre de Henda Ayari, Florence Bouquillat

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)

Comment sortir d'une secte…

8 etoiles
D’origine algéro-tunisienne, Henda Ayari est née en France. Chaque été, elle va passer ses vacances en Tunisie. À neuf ans, elle se retrouve victime d’une tentative de viol de la part d’un de ses cousins. Un peu plus tard, elle découvre l’Islam Salafiste par le biais de converties d’origine française. Elle se recouvre alors du...

couverture

Le rêve de ma mère de Anny Duperey

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)

Sur les traces d'une mère inconnue

9 etoiles
L'actrice Anny Duperey a pu énoncer le trouble qu'a représenté la perte de ses parents, dans Le Voile noir. Ici, si elle reprend le thème, elle le dépasse. En effet, si, dans un premier temps, elle avoue ne pas avoir su comment s'orienter ni choisir son parcours scolaire et professionnel qui s'est plutôt imposé à...

couverture

Orwell ou l'horreur de la politique de Simon Leys

critiqué par Falgo - (Lauris - 79 ans)

Connaissance et compréhension de George Orwell

10 etoiles
Publié originellement en 1984 et réédité en 2006, cet essai fait revivre George Orwell (Eric Blair) et en donne une profonde compréhension, étayée par des citations de l'auteur comme de ses biographes auxquelles s'ajoutent des jugements de ses admirateurs comme de ses adversaires. Leys regrette qu'en France Orwell ne soit connu que par son roman...

couverture

Dealer du tout-Paris : Le fournisseur des stars parle de Gérard Fauré, Ange Peltereau

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)

Un voyou peu fréquentable

6 etoiles
Né au Maroc de mère maghrébine et de père français, Gérard se révéla très vite un garçon difficile et rebelle à toute autorité. Bien qu’issu d’une famille très aisée, son père médecin était un intime du roi, très jeune, il commença à fuguer, à trainer avec des voyous dans les rues de Casablanca et même...

couverture

Le bonheur est pour demain de Pierre Bellemare, Jérôme Equer

critiqué par Killeur.extreme - (Genève - 37 ans)

La vie d'un pionnier de la radio et de la télévision

8 etoiles
Petite précision : Dans cette critique, je parle de la version poche éditée par "J'ai lu" en 2013 du livre publié en 2011 en grand format. En 2016, Pierre Bellemare publie avec les mêmes collaborateurs "Ma vie au fil des jours" présenté comme ses mémoires, n'ayant pas lu ce dernier, je ne sais pas ce...

couverture

Le dernier roi soleil de Sophie des Déserts

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 49 ans)

"Jean d'Ormesson, sa vie, son oeuvre" ou un portrait très intime de Jean d'O

10 etoiles
Après le très consensuel « Jean d'Ormesson : Ou l'élégance du bonheur » de Arnaud Ramsay , publié en janvier 2009, Sophie de Déserts nous offre une nouvelle biographie de Jean d’Ormesson, mais cette fois-ci elle bouscule l’image que beaucoup ont ou avaient de l’académicien. Pas de langue de bois avec cet ouvrage. D’ailleurs, le bandeau...

couverture

Robespierre: L'homme qui nous divise le plus de Marcel Gauchet

critiqué par Tanneguy - (Paris - 79 ans)

Etude un peu académique

8 etoiles
Marcel Gauchet annonce la couleur en avant-propos de son ouvrage : il n'a pas la prétention d'écrire une biographie (une de plus !) de Robespierre mais d'essayer de comprendre les deux faces du personnage, l'Incorruptible et le Tyran ; chaque Français ne retient qu'une seule des deux et s'y accroche. Je me demande si le...

couverture

Idiss de Robert Badinter

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)

L'hommage à une grand-mère immigrée juive russe

8 etoiles
Robert Badinter, plutôt que d'écrire ses mémoires, au moins pour l'instant, a décidé de rendre hommage à sa grand-mère maternelle, Juive russe modeste et analphabète, Idiss, arrivée en France peu avant la Première guerre mondiale, car ce pays représentait l'un de ceux les plus ouverts à la condition israélite. Or, son mari s'est engagé dans...

couverture

Yves Saint Laurent - Le soleil et les ombres de Lynda Maache, Bertrand Meyer-Stabley

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)

Le prince de la mode

8 etoiles
Il y a dix ans déjà, une étoile s’éteignait dans le ciel de l’élégance, le Prince de la mode, Yves Saint Laurent, décédait le 1° juin 2008. A l’occasion de cet anniversaire, Bertrand Meyer-Stabley et Lynda Maache, à travers une biographie très documentée, font revivre l’espace d’une lecture ce prince de l’ombre qui mit si...

couverture

Une araignée dans le ventre : Mon combat contre l'endométriose de Anne Steiger

critiqué par Colen8 - (77 ans)

Dérèglements intimes

10 etoiles
Victime comme des millions de femmes c’est une journaliste qui en parle rageusement dans un récit autobiographique hallucinant. L’endométriose est une maladie douloureuse, invalidante surtout au moment des règles aux allures hémorragiques qui durent trop longtemps, alors pourquoi est-elle sous-diagnostiquée à ce point ? Entre 7 et 10 ans d’errance médicale disent ces femmes après...

couverture

Mémoires de Giuseppe Garibaldi

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)

Des indépendances sud-américaines à l'unification italienne

9 etoiles
Giuseppe Garibaldi a été l'homme des unités nationales du XIXème siècle. Jeune, il s'est révolté contre l'occupation napoléonienne de l'Italie. Exilé en Amérique latine, il a vécu, voire participé, aux mouvements d'indépendance au Brésil, en Uruguay et en Argentine. De retour dans son pays, il a évidemment mis sur pied la guerre transnationale d'unification de...

couverture

Born to run de Bruce Springsteen

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 51 ans)

En fait, je ne voulais pas «rencontrer les Beatles», je voulais ÊTRE les Beatles.

10 etoiles
Bon disons-le tout de suite, il est impossible de résumer un livre de plus de 700 pages, - surtout quand c'est l'autobiographie d’un «monstre», que dis-je d’un «monument» du Rock -, en quelques lignes… D’autant plus que je sais que ce site compte beaucoup de grands fans du «Boss», - dont modestement, moi même, je...

couverture

Les trente empereurs qui ont fait la Chine de Bernard Brizay

critiqué par Colen8 - (77 ans)

Chine éternelle

10 etoiles
Les préceptes humanistes de Maître Kong parfois désigné « roi sans royaume », phonétiquement Confucius pour les occidentaux, qui ont été transmis depuis plus de 2500 ans par les disciples sont aussi à l’origine des rituels régissant les relations sociales. Le taoïsme plus individualiste et mystique apparu avec Lao-Tseu à peu près à la même...

couverture

Dix-sept ans de Éric Fottorino

critiqué par Isis - (Chaville - 73 ans)

Un triptyque de vie

9 etoiles
Dix-sept ans, c’est l’âge qu’Eric Fottorino avait lorsqu’il a fait la connaissance de son père naturel, un juif marocain, évoqué dans un précédent livre « Questions à mon père » ; c’est aussi l’âge que sa mère avait lorsqu’elle l’a mis clandestinement au monde à Nice le 26 août 1960. Dix ans...

couverture

Comment penser comme Stephen Hawking de Daniel Smith

critiqué par Colen8 - (77 ans)

Stoïque contre vents et marées

7 etoiles
Derrière ce titre de développement personnel un tantinet racoleur se trouve une biographie précise et documentée du chercheur en physique mondialement connu décédé en ce début d’année à 76 ans. Ses contributions majeures à la cosmologie, sa théorie sur le rayonnement des trous noirs, ses publications scientifiques et de vulgarisation, ses apparitions à la télévision...

couverture

Partir avant les pluies de Alexandra Fuller

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 70 ans)

l'amour en miettes

8 etoiles
Au fil de ses souvenirs, avec ce côté brouillon qui lui est propre, Alexandra Fuller évoque sa rencontre avec Charlie Ross, l'homme avec qui elle a partagé vingt années de sa vie. De la Zambie au Wyoming, un portrait de groupe haut en couleurs, brossé avec acuité et une pointe de cruauté. Personne n'est épargné...

couverture

Héros et légendes du Far West de Farid Ameur

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 51 ans)

UNE GALERIE DE PORTRAITS

7 etoiles
Voici un petit livre qui se lit en un après-midi et qui nous raconte la vie de certains personnages inoubliables cow-boys, Sheriff, hors la loi, indiens, Marshall qui ont en quelque sorte façonné l’histoire des États-Unis. Si certaines de ces célébrités sont connues de tous, comme P. ex. Daniel BOONE (1734-1820) ; David («Davy ») CROCKETT...

couverture

Le lambeau de Philippe Lançon

critiqué par Dirlandaise - (Québec - 63 ans)

L'après Charlie Hebdo

9 etoiles
Survivant miraculeusement à l’attentat contre Charlie Hebdo en 2015, le journaliste Philippe Lançon doit subir une série d’opérations dans le but de réparer les dommages importants à son visage dont la mâchoire inférieure a complètement disparue. Une opération de reconstruction nommée le lambeau consiste à prélever le péroné d’une des jambes du patient et...

couverture

Les Chroniques de l'ingénieur Norton: Confidences d'un Américain à Paris de Christine Kerdellant

critiqué par Ludmilla - (Chaville - 63 ans)

A lire de préférence lors d’un séjour aux Etats-Unis !

8 etoiles
L’ingénieur Norton est envoyé en France par son entreprise. Il raconte à ses proches, par mail, sa découverte de la France, où il va rester plus de deux ans, avec sa femme et ses deux enfants. J’ai lu ce livre (ou plutôt cet e-book) lors d’un récent voyage en Californie, ce qui a probablement contribué à...

couverture

Voleur, espion et assassin de Iouri Bouïda

critiqué par Elko - (Niort - 42 ans)

Fonctionnaire de province

6 etoiles
Iouri Bouïda livre son autobiographie dans « Voleur, espion, assassin ». Ne surtout pas se méprendre, c’est ainsi qu’est qualifié par un des personnages du roman le métier d’écrivain. Il n’est donc nullement question d’un aventurier aux multiples vies mais du parcours d’un fonctionnaire de province qui a grandi et vécu dans l’URSS post-stalinienne puis post-soviétique. Il...

couverture

La Sonate à Kreutzer / Le Diable / Le Bonheur conjugal de Léon Tolstoï

critiqué par Henri Cachia - (LILLE - 56 ans)

La sexualité vue par TolstoÎ...

8 etoiles
« Le Bonheur conjugal »... ou le glissement progressif du désir. C'est Macha qui est la narratrice dans ce roman. Une adolescente de 17 ans, qui découvre les premiers émois violents du désir amoureux. Un ami de son père, très proche, Serge Mickaïlytch, qui à 36 ans est considéré à l'époque comme un homme particulièrement mûr, disons entre...

couverture

Quand Paris était un paradis de Maurice de Waleffe

critiqué par Alceste - (57 ans)

Vie romanesque et prose étincelante

10 etoiles
Etonnant personnage que ce Maurice de Waleffe ( 1874-1946 ), Cartuyvels de son vrai nom, né dans la vallée de la Meuse liégeoise et monté à Paris à l’âge de 20 ans pour y devenir journaliste. Cette existence de journaliste va lui permettre de rencontrer les grandes figures parisiennes,...

couverture

Ecstasy and me : La folle autobiographie d'Hedy Lamarr de Hedy Lamarr

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 49 ans)

Une confession hors norme

10 etoiles
Grand amateur du cinéma américain des années 30 aux années 50, je ne pouvais pas passer à côté de ces mémoires d'une des plus belles actrices Hollywood, qui donna ses traits à "Blanche Neige" dans le dessin animé de Walt Disney. Mais quel destin que fut le sien! Mariée 6 fois, divorcée autant, Hedy Lamarr...

couverture

Barbara, une vie de Sophie Delassein

critiqué par Cecezi - (Bourg-en-Bresse - 38 ans)

Biographie "classique" de la grande dame en noir...

7 etoiles
Un biographie de Barbara tout à fait classique, parfois peut-être un peu trop lisse et consensuelle, quand on connaît un peu plus en détail le personnage... En tous cas l'ouvrage est plaisant à lire, clair et sans trop de lourdeur, ce qui est déjà pas mal... Allons réécouter à présent les chansons de cette grande...

couverture

Tu t'appelais Maria Schneider de Vanessa Schneider

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)

Un hommage à une cousine actrice malmenée

8 etoiles
La journaliste et écrivaine rend hommage à sa cousine, Maria Schneider, actrice sulfureuse des années 1970, progressivement tombée dans l'oubli depuis, avant de succomber à la maladie en 2011. Enfant timide, elle est remarquée jeune par le milieu du cinéma, où Alain Delon l'aide à s'introduire. Elle devient une égérie sensuelle et mutine, une autre...

couverture

Le petit terroriste de Omar Youssef Souleimane

critiqué par Mathieu971 - (32 ans)

un Syrien en exil parle

9 etoiles
Après quelques livres traduits (comme le beau recueil de poèmes "Loin de Damas", éd, le Temps des Cerises, 2016), Omar Youssef Souleimane nous livre, écrit directement en français, un récit largement autobiographique divisé en cinq parties. Tout d'abord, dans "La Rue de Paradis", le narrateur évoque les circonstances assez rocambolesques qui lui ont fait quitter...

couverture

Mon autopsie de Jean-Louis Fournier

critiqué par Marvic - (Normandie - 60 ans)

"C'est vraiment pas marrant d'être mort"

9 etoiles
Après avoir raconté ses fils, sa femme, sa fille, son père, sa mère, Jean-Louis Fournier parle de sa dernière rencontre, de la dernière femme de sa vie… ou plutôt de la femme de sa mort. A 80 ans, il a fait don de son corps à la science. Une belle jeune femme le choisit, qu’il...

couverture

Sorti de rien de Irène Frain

critiqué par Marvic - (Normandie - 60 ans)

Fille de beutjul

8 etoiles
"Vous qui venez de nulle part, qui êtes sortie de rien... " Cette phrase, entendue lors d’une cérémonie de remise de prix organisée par une multinationale, est prononcée par un célèbre animateur pour présenter Irène Frain. Une phrase issue de l’article d’une journaliste à laquelle l’auteure avait eu le malheur de vouloir rectifier ce qu’on disait d’elle : "une...

couverture

L'affaire Moro de Leonardo Sciascia

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 51 ans)

"Le plus grand crime politique du XXe S. après les assassinats de John Kennedy et de Martin Luther King".

3 etoiles
Le 16 mars 1978, M. Aldo MORO (1916-1978), président du parti démocrate-chrétien italien est enlevé par les Brigades Rouges (B.R.), rue Mario Fani en plein centre de Rome, alors que son parti s’apprêtait à un rapprochement historique avec le parti communiste. Détenu ensuite pendant 55 jours dans une «prison du peuple», il sera finalement assassiné...

couverture

Le négrier de Zanzibar de Louis Garneray

critiqué par Kostog - (46 ans)

Aventures et déveines dans l'océan Indien

8 etoiles
En 1802, alors que la paix d'Amiens établit une trève pour quelques mois entre Français et Anglais, le jeune Garneray qui n'a pas vingt ans s'engage à bord de la Petite-Caroline, un navire marchand. Celui-ci se livre au commerce le long des côtes d'Arabie et de l'Inde avant que ne lui arrive fâcheuse aventure… La partie...

couverture

Naufrages de Francisco Coloane

critiqué par Yeaker - (Dijon - 45 ans)

La conquête maritime, une aventure à haut risque!

6 etoiles
Coloane est un passionné du monde marin et de l'histoire de l'Amérique Latine. Il est donc assez logique qu'il propose une anthologie des naufrages qui ont eu lieu sur la côte du Pacifique. Plus que la description des naufrages, il raconte ici le voyage qui a conduit des hommes d'Europe à traverser l'Atlantique pour rejoindre le...

couverture

Un amour extraordinaire / Yvonne-Aîmée de Malestroit de René Laurentin

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)

Des vertus extraordinaires

7 etoiles
Yvonne Beauvais, (1901 – 1951) entrée dans les ordres en 1927 sous le nom de sœur Yvonne-Aimée de Jésus, fut la fondatrice et la première supérieure générale de la fédération des monastères de son ordre. Pendant la seconde guerre mondiale, elle soigna les blessés des deux camps, sauva les vies de nombreux résistants ainsi que...

couverture

Hippie de Paulo Coelho

critiqué par Krys - (Haute-Savoie - 35 ans)

Récit autobiographique de jeunesse

6 etoiles
Génération Hippie des années 1970 - Le jeune Paulo, cheveux longs et rêvant de voyage, fuit son Brésil natal à la recherche d'autres horizons. Nous le suivons dans ses projets, au fil de sa route et de ses rencontres (avec Karla notamment, qui sera à ses côtés un bon bout de route). Ce roman est dans le...

couverture

La femme brouillon de Amandine Dhée

critiqué par Ludmilla - (Chaville - 63 ans)

Un regard réaliste, critique et plein d’humour sur la grossesse et la maternité

9 etoiles
Comment décrire mieux ce court récit que ne le fait Amandine Dhée elle-même pour décrire sa grossesse, puis ses débuts de mère : « J’ai écrit ce texte pour frayer mon propre chemin parmi les discours dominants sur la maternité. J’ai aussi voulu témoigner de mes propres contradictions, de mon ambivalence dans le rapport à la...

couverture

Bons baisers des bonobos : Les aventures d'une primatologue au Congo de Vanessa Woods

critiqué par Colen8 - (77 ans)

Vanessa au Congo

10 etoiles
Australienne, jolie comme un cœur, touche-à-tout et bonne à rien, portée à l’autodérision, Vanessa Woods en stage dans une réserve de chimpanzés de l’Ouganda rencontre par hasard Brian, un primatologue américain qu’elle ne quittera plus. Sur fond d’amour, d’aventures, de guerres et de violences à l’encontre de civils(1), de pillages généralisés des immenses richesses naturelles...

couverture

Ma vie et mes folies de Peggy Guggenheim

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)

L'autobographie d'une mécène d'art

9 etoiles
La mécène d'art, américaine et juive, issue d'une famille de collectionneurs, a voulu faire son trou et gagner son indépendance, en vivant de la passion pour l'art. Elle y est arrivée, en assumant ses audaces, ses amours successives avec des artistes ou collectionneurs. Ses différentes relations, commerciales, artistiques, amicales ou sentimentales lui ont permis de...

couverture

De Gaulle - La statue du commandeur de Max Gallo

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)

Fin mélancolique

6 etoiles
À partir de 1963, la France n’est plus en guerre nulle part, mais diverses affaires viennent assombrir l’actualité : enlèvement et « saucissonnage » en Allemagne du Colonel Argoud, liquidation de Ben Barka par des agents marocains aidés de truands… En politique étrangère, de Gaulle, qui a toujours soutenu Israël, veut l’empêcher de se lancer dans la guerre...

couverture

De Gaulle, tome 3 : le premier des français de Max Gallo

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)

Plus discutable

6 etoiles
En 1946, profondément déçu par l’attitude des politiciens français, Charles de Gaulle quitta le pouvoir, persuadé que les Français ne tarderaient pas à le rappeler. En fait, il dut subir une longue traversée du désert qui dura une douzaine d’années et qu’il passa dans sa propriété de La Boisserie à rédiger ses « Mémoires de guerre »...

couverture

De Gaulle - La solitude du combattant de Max Gallo

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)

Les années de guerre

8 etoiles
Le 17 juin 1940, Charles de Gaulle, n’ayant plus de rôle à jouer dans le nouveau gouvernement, obtient de Paul Reynaud 100 000 francs prélevés sur les fonds secrets et réussit à repartir à Londres en compagnie de son aide de camp Geoffroy Chodron de Courcel à bord du « de Havilland Flamingo » affrété pour le général Spears....

couverture

Impasse des bébés gris de Fabrice Pliskin

critiqué par Cecezi - (Bourg-en-Bresse - 38 ans)

Opticien artiste ou artiste opticien ?

9 etoiles
Eh bien voici qu'une dame, pas insensible au charme d'un opticien qui soudain se veut artiste, décide de raconter sa vie, elle qui, conductrice de Google-car, mais aussi chargée de filmer les performances de notre héros, a assisté à ses expériences... Un livre qui nous plonge à la fois dans l'univers de l'art contemporain, de ses...

couverture

De Gaulle, tome 1 : L'appel du destin de Max Gallo

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)

Un destin exceptionnel

8 etoiles
Charles de Gaulle naquit le 22 novembre 1890 à Lille dans une famille de la grande bourgeoisie du nord. Très jeune, il est marqué par les valeurs traditionnelles : catholicisme légitimiste, patriotisme, goût des études et du service de l’Etat. Après l’école primaire chez les Frères des écoles chrétiennes, il continue sa scolarité chez les Jésuites...

couverture

André Breton a-t-il dit passe de Charles Duits

critiqué par Eric Eliès - (44 ans)

Portrait d'une amitié en poésie

10 etoiles
Charles Duits, dont j’ai déjà présenté quelques livres sur le site, est un poète singulier et marginal, qui s’est volontairement tenu à l’écart des chemins frayés de la création littéraire. Authentique voyant, habité par des visions confinant parfois à la folie, sa force vitale et sa radicalité ne pouvaient que séduire André Breton, qu’il rencontra...

couverture

La petite fille qui devait apprendre à aimer de Julian Austwick, Tracy Austwick

critiqué par Bafie - (57 ans)

Au bonheur des ânes.

10 etoiles
Ce livre relate une histoire vraie, la douloureuse expérience de parents confrontés à une naissance prématurée, à l’insuffisance respiratoire d’Amber et à son infirmité motrice d’origine cérébrale. C’est aussi l’histoire de Shocks, âne gravement maltraité et recueilli au Donkey sanctuary de Birmingham. Et surtout, c’est la fabuleuse rencontre entre ces deux éclopés de la vie, leur...

couverture

Marlene Dietrich : Par sa fille de Maria Riva

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)

Une femme d'exception…

5 etoiles
Marie Magdalene Dietrich, dite Marlène Dietrich, fut une actrice et chanteuse allemande naturalisée américaine, née le 27 décembre 1901 à Schöneberg et morte le 6 mai 1992 à Paris 8e. Après s’être destinée à une carrière musicale, elle se tourna vers le théâtre et le cinéma au début des années 1920. Lancée par le film « L’Ange...

couverture

Mémoires barbares de Jules Roy

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)

Un grand témoin

8 etoiles
Né en 1907 à Rovigo (actuellement Bougara) en Algérie, Jules Roy, enfant illégitime, passa son enfance à la campagne avant d’entrer au petit séminaire où il restera huit années. Il intégra le corps des tirailleurs algériens puis celui de l’armée de l’air. D’abord pétainiste (il publia un livre à la gloire du maréchal), il change...

couverture

Pour mémoire de Alain Genestar

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)

Simone Veil à Auschwitz

10 etoiles
L'auteur, journaliste, rédacteur en chef d'hebdomadaire en 2004, propose à Simone Veil de se rendre à Auschwitz pour une visite, puis une entrevue. Elle accepte, à condition d'y emmener ses enfants et petits-enfants, au moins celles et ceux qui voudraient. Le voyage se fait, la visite est effectuée dans le plus grand silence, comme le...

couverture

Zao de Richard Texier

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)

Un hommage au peintre de l'espace et de l'invisible

9 etoiles
Artiste contemporain abstrait, formé également à l'architecture, Richard Texier rend hommage à Zao Wou-Ki, peintre chinois naturalisé français qui s'est plu à voir retranscrire l'invisible, l'espace et les nuages, sous la double influence de la calligraphie chinoise et de l'abstraction française depuis l'Impressionnisme. Plusieurs livres lui ont déjà été consacrés. Celui-là s'avère un peu plus...

couverture

Cécile, ma fille, ma disparue de Jonathan Oliver

critiqué par DODODLB - (64 ans)

UN CRI D'AMOUR

7 etoiles
Ce livre est un véritable cri d’amour d’un père, Jonathan Oliver, à sa fille, Cécile Vallin, disparue sans laisser de trace le 8 juin 1997. Une jeune fille de 17 ans qui s’apprêtait à passer les épreuves du BAC, et qui disparait à Saint-Jean de Maurienne, alors que la dernière...

couverture

Va où il est impossible d'aller de Costa-Gavras

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)

L'histoire d'un Grec moderne

9 etoiles
Costa-Gavras vit en France depuis soixante ans, sans nier jamais ses racines grecques. Ayant commencé dans le théâtre et la danse, ayant vécu une existence d'immigré pauvre avec des difficultés financières et de logement, il est devenu l'important cinéaste engagé que nous connaissons. Il a fait entrer l'histoire dans son art, en assumant une forme...

couverture

Mallarmé chez lui de Camille Mauclair

critiqué par Alceste - (57 ans)

Agréable introduction à l'univers mallarméen

9 etoiles
Pour avoir fréquenté les « mardis de la rue de Rome » dans sa prime jeunesse, Mauclair garde un souvenir filial de Mallarmé, et plus de trente ans après sa mort, lui dédie ce témoignage d’admiration et de reconnaissance. Il lève un coin du voile sur ces mythiques ...