Littérature => Biographies, chroniques et correspondances (2579 livres critiqués)


Page 1 de 52 Suivante Fin

couverture

Salinger intime de Denis Demonpion

critiqué par ARL - (Montréal - 32 ans)

Salinger après l'écriture

6 etoiles
Salinger n'a rien publié de 1965 à sa mort en 2010, et pas davantage de manière posthume. Pourtant, "Salinger intime" est la quatrième biographie de l'auteur de "L'Attrape-coeurs". La première en France, certes, et c'est peut-être l'unique intérêt pour Robert Laffont de récupérer ce projet d'abord conçu puis abandonné par Grasset. Demonpion prétend se rapprocher...

couverture

Une enfance américaine de Annie Dillard

critiqué par Poet75 - (Paris - 61 ans)

Les années de formation

9 etoiles
S’il est, parmi les productions littéraires venues des États-Unis, une œuvre à découvrir davantage que toutes les autres, c’est celle d’Annie Dillard dont j’ai déjà eu l’occasion de vanter les mérites en commentant le roman intitulé « L’amour des Maytree ». Dans « Une enfance américaine », l’auteure raconte sa propre histoire à Pittsburgh, ville...

couverture

Peggy Guggenheim - Le choc de la modernité de Francine Prose

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)

La vie agitée d'une mécène d'art

10 etoiles
Peggy Guggenheim provient d'une riche famille juive américaine, qui s'ennuie un peu au sein d'une éducation un peu stricte, mais qui éprouve vite un intérêt vif pour les artistes et les hommes, malgré un physique qu'elle pressent comment ingrat et dont elle tend à souffrir, notamment de son nez. Elle se décide ainsi de consacrer...

couverture

Du fin fond de Saint-Barth, pensez-vous encore à moi? - Johnny Halliday (1943-2017) de Teddy Crispin

critiqué par Teddy Crispin - (54 ans)

Texte passionnant, authentique et vrai

8 etoiles
"Teddy Crispin, récipiendaire du „Prix Media dans votre Pays (France)“ de l’Union Internationale de la Presse Catholique, bouleversé par la disparition du chanteur Johnny Hallyday (1943-2017) écrit ce texte passionnant, authentique et vrai, sorti tout droit du coeur, jugez-en par vous-mêmes et partagez-en le murmure." Avec des évocations de la part de l'auteur, de Charles...

couverture

Dalida (1933-1987): Trentième Anniversaire de Teddy Crispin

critiqué par Teddy Crispin - (54 ans)

Portrait tout à fait proche de celui de Dalida..."

8 etoiles
"Elle était née un 17 Janvier 1933 à Shubra, un petit quartier du Caire, non loin du Nil millénaire, et de ses eaux bleues chargées de boue, de limon, d’ibis, de papyrus, de nénufars, de grenouilles, et d’Histoire. Comme me l’avait fait comprendre un jour, le comédien, metteur en scène, humoriste, …, Henri Tisot, tout...

couverture

Chez les Yan. Une famille au coeur d'un siècle d'histoire chinoise de Yan Lan

critiqué par Tanneguy - (Paris - 78 ans)

50 ans de maoïsme...

8 etoiles
Yan Lan, directrice chez Lazard pour la Chine a décidé de rédiger l'histoire de sa famille pendant le XXème siècle ; il y a beaucoup à raconter, d'autant qu'elle est imbriquée dans l'histoire de la Chine elle-même. Cela commence pour elle quand, âgée de 10 ans à peine elle voit son grand-père adoré arrêté brutalement...

couverture

Un jardin à la campagne de René Hénoumont

critiqué par Catinus - (Liège - 66 ans)

Sent bon le terroir

9 etoiles
Premier recueil (*) des innombrables billets parus à l’époque dans le « Soir illustré » sous la signature du journaliste et romancier liégeois, René Henoumont. Des livres du terroir pareils, je suppose qu’on n’en écrit plus. Et pour cause, celui-ci fait souvent un constat bien pénible puisqu’il nous cause des animaux, de fleurs, de plantes,...

couverture

La petite Borde de Emmanuelle Guattari

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 69 ans)

morceaux choisis

10 etoiles
Deux enfants, mon frère et moi. Une enfance libre (libérée ?), dans ces années 70 où il faisait bon respirer un air frais, loin des pesanteurs d’une France catholique confite dans ses traditions. Au château de la Borde, où résident nos deux enfants, on n’enferme pas les fous, d’ailleurs il n’y a pas de fous,...

couverture

La Mort de la bien-aimée de Marc Bernard

critiqué par Pjb33 - (66 ans)

l'amour plus fort que la mort

10 etoiles
Au panthéon des amours célèbres, il faudra ajouter celui de Marc et Else. Encore un auteur oublié, malgré un prix Goncourt en 1942, Marc Bernard. Ce qui lui survivra, ce sont les livres qu’il aura consacrés à sa compagne, Else, disparue en 1969, après trente ans d’amour. Et d’abord le splendide "La mort de la bien-aimée",...

couverture

Zacharie de Philippe Bernard

critiqué par Dirlandaise - (Québec - 62 ans)

L'histoire de Zacharie

9 etoiles
L’histoire de Zacharie est loin d’être banale. Né en France en 1808 plus précisément à Laheycourt en Lorraine, il choisit de s’exiler au Québec à Varennes où il exercera le métier d’enseignant. Il faut préciser que Zacharie était plus scolarisé que la plupart des gens de son époque car il avait suivi des études de...

couverture

Chorographie d'un Territoire Litteraire de Ghislain Botto, Pia Lutier, Emilie Renault

critiqué par Graine - (34 ans)

A la gloire des clubs de lecture !

10 etoiles
Quel dommage que l'on ne puisse pas mettre des photos de l'intérieur des livres quand ils sont illustrés sur Babelio. J'aurais aimé partagé la fébrilité des dessins d'Emilie Renault et les cadrages photographiques de Ghislain Botto. Dans Chorographie d'un territoire littéraire, nous retrouvons une des spécificités de cette maison d'édition (Les éditions de l'éclosoir) la rencontre...

couverture

Diffiné, fils du Bon Dieu, fils du bon peuple de Marc Flichy

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)

Vie d'un grand mystique

8 etoiles
Fils unique de parents alsaciens réfugiés à Paris en 1871, Henri Diffiné nait en 1890 dans le XVIIIème arrondissement. Jusqu’à sa majorité, il habite avec eux dans une loge exiguë de concierge dans un triste immeuble du boulevard Magenta (Xème). Après de courtes études, il devient métreur en peinture. Dès 1908, il passe ses soirées...

couverture

Juste avant après: Journal 2017 de Renaud Camus

critiqué par Vince92 - (Zürich - 40 ans)

Une année très politique

8 etoiles
Année électorale oblige, Renaud Camus, en cette année 2017 a fait feu de tout bois pour faire passer ses idées politiques dans l'opinion. Plaçant au premier chef le combat contre la submersion migratoire, l'écrivain s'est même présenté aux élections (sans toutefois pouvoir réunir les 500 signatures, il n'en a obtenu qu'une...). Le titre de ce...

couverture

Le vagabond de Dieu de Joseph Richard

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)

Un personnage hors norme

9 etoiles
Benoît-Joseph Labre, né le 26 mars 1748 à Amettes, du diocèse de Boulogne et décédé le 16 avril 1783 à Rome, fut un pèlerin mendiant français qui parcourut les routes d’Europe et se fixa à Rome et à Lorette vers la fin de sa vie. Surnommé le « Vagabond de Dieu », il est considéré comme un...

couverture

Un oursin dans le caviar de Philippe Bouvard

critiqué par Catinus - (Liège - 66 ans)

Jets de vitriol

9 etoiles
Ce livre date de 1973. Philippe Bouvard évoque ses bons – et moins bons – moment passés dans la presse écrite ( le « Figaro » entre autres), parlée (RTL) et télévisée (TF1). Il s’attarde sur ses rencontres multiples avec les « stars » d’antan : Pierre Lazareff, Georges Simenon, Maurice Chevalier,...

couverture

En 67, tout était beau: Chansons et souvenirs de Pierre Huet

critiqué par Bernard2 - (ARAMITS - 68 ans)

Biographie en chansons

7 etoiles
Né en 1949, Pierre Huet est un parolier québécois. Les textes de certaines de ses chansons servent d'introduction à des chapitres où il nous raconte sa vie, ses expériences, ses rencontres. Le tout avec beaucoup d'humour. Il faut bien reconnaître que la plupart des titres n'ont pas fait carrière en France, et que bon nombre...

couverture

The favorite game de Leonard Cohen

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)

Avatar ou pas ?

5 etoiles
À Montréal, vit une importante communauté juive qui s’estime être la plus influente du Canada. Et, en son sein, une famille se considère comme tenant le haut du pavé, les Breavman. Le dernier descendant de la dynastie s’encanaille avec quelques amis. La liste de ses conquêtes féminines est assez impressionnante (Heather, Bertha, Lisa, Tamara, Norma,...

couverture

L'amour après de Marceline Loridan-Ivens, Judith Perrignon

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)

Dur d'aimer après la déportation

10 etoiles
Une femme très énergique et engagée, avide de savoir, se rend compte qu'elle n'arrive pas à s'engager en amour et qu'elle apprécie la solitude. Aussi a-t-elle vécu la déportation et les camps de concentration et qu'elle n'a jamais connu d'existence véritablement indépendante. Sa nudité lui fait peur, l'engagement à long terme également, la solitude lui...

couverture

France Gall : Le destin d'une star courage de Grégoire Colard, Alain Morel

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)

Un hommage intéressant mais trop "people"

6 etoiles
Ce livre est rédigé en 2009, à l'heure où France Gall a arrêté sa carrière et s'est contenté, pour ses soixante ans, de constituer une émission-hommage à Starmania et à l'auteur-compositeur qui a partagé sa vie, Michel Berger. L'auteur, journaliste spécialisé, a cru bon dresser le bilan d'une carrière aux évolutions franches, de la petite...

couverture

Nos rêves de pauvres de Nadir Dendoune

critiqué par Dirlandaise - (Québec - 62 ans)

Raconter le passé pour ne jamais oublier

8 etoiles
Le père de Nadir, immigré algérien, s’installe en France en 1957. Vivant d’abord dans un taudis, il accède à un logement social à la cité Maurice-Thorez en 1968. Élevant une famille nombreuse constituée presque entièrement de filles, Nadir naît bon dernier et voilà que les ennuis commencent car le petit Nadir est bavard, agité et...

couverture

Le beau masque de Jean-Claude Pascal

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)

L'envers du décor

7 etoiles
Issu de la haute bourgeoisie parisienne, Jean-Claude Pascal s’est engagé dans la 2ème DB à la fin de la seconde guerre mondiale, à l’âge de 17 ans. Il fut le premier à entrer dans la ville de Strasbourg abandonnée par les Allemands. Démobilisé, il commença par travailler comme modéliste chez Dior aux côtés d’un certain...

couverture

Averroès ou le secrétaire du diable de Gilbert Sinoué

critiqué par Elko - (Niort - 41 ans)

La vérité ne saurait être contraire à la vérité

8 etoiles
Averroès, Al Andalus, Cordoue. Immédiatement des images surgissent : palais somptueux, jardins aux fontaines cristallines, société raffinée et cultivée, épanouissement des arts et des sciences, douceur de vivre et cohabitation harmonieuse des religions du Livre. Images d’Épinal car même le plus grand penseur andalous dut avancer masqué. Dans cette biographie romancée, Gilbert Sinoué met sa plume au...

couverture

Fille de révolutionnaires de Laurence Debray

critiqué par Colen8 - (76 ans)

Ce qu’ils ont fait de leurs vingt ans et par la suite

9 etoiles
Leur fille non sans drôlerie tente de reconstituer son histoire personnelle à travers de celle de ses parents. C’est une histoire vive, lucide, vécue avec les yeux d’une petite fille qui finit par comprendre mieux que quiconque la petitesse de quelques grands de ce monde. Son père Régis Debray est un fils de famille parisienne...

couverture

La Vie fantasmagoriquement brève et étrange d'Amadeo Modigliani de Velibor Čolić

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 38 ans)

La vie rêvée de Modigliani

9 etoiles
Velibor Colic catégorise lui-même cette oeuvre de "roman mosaïque" et il a bien raison ! Ce court texte contient de nombreux chapitres brefs, de la prose poétique, sur Modigliani, cette figure célèbre plus fantasmée et rêvée que dépeinte avec réalisme. C'est le Montparnasse du début du XXème siècle qui est décrit. On y côtoie...

couverture

Un été à Baden-Baden de Leonid Tsypkin

critiqué par ARL - (Montréal - 32 ans)

Dostoïevski, parfois

6 etoiles
Dans sa préface, Susan Sontag qualifie ce livre de chef-d’œuvre perdu de la littérature russe du 20e siècle. Rien de moins. "Un été à Baden-Baden" est certainement une œuvre à part. À cheval entre l'essai, le roman et le récit autobiographique, le texte de Tsypkin défie toute tentative de classification. L'auteur/narrateur, qui voyage en train...

couverture

Moi Ismaël, un musulman d'ici de Ismaël Saidi

critiqué par Didoumelie - (45 ans)

Récit vivant, plein d'humour et de tendresse

8 etoiles
Ismaël Saidi est un musulman de la seconde génération. Après avoir travaillé pendant une quinzaine d'années dans la police belge, il devient scénariste et réalisateur. Né en Belgique dans une famille d'immigrés marocains, il a grandi en faisant l'expérience d'une différence. Comment faire avec ces influences contradictoires ? Comment trouver qui il est vraiment au fond...

couverture

Du nouveau dans l'invisible de Jean Audouze, Jean-Claude Carrière, Michel Casse

critiqué par Colen8 - (76 ans)

Pour ne rien dire

4 etoiles
Publiés dernièrement, les échanges à bâtons rompus poursuivis de façon épisodique pendant quelques mois entre trois grands esprits ne démontrent pas clairement leur raison d’être. Si le titre suggère une réflexion sur l’invisible dans ses acceptions scientifique, parfois philosophique ou religieuse, on n’y trouve sans vouloir être sévère guère plus qu’une succession de lieux communs,...

couverture

Le Cavalier du Louvre : Vivant Denon, 1747-1825 de Philippe Sollers

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)

La quête du beau au fil des régimes

9 etoiles
Vivant Denon a réussi à se faufiler à travers les régimes politiques français post-révolutionnaires pour adapter l'assouvissement de sa passion, la recherche du beau, dont l'objectif final qui vient le ponctuer n'est autre que la constitution du nouveau grand musée national, dans l'ancien Palais Royal qu'est le Louvre. De la Monarchie à l'Empire, il vogue...

couverture

Heures d'Ombrie de Gabriel Faure

critiqué par Alceste - (56 ans)

Un esthète au pays de la beauté

10 etoiles
Délicieux opuscule où, tout pétri de références historiques, artistiques et littéraires, Gabriel Faure nous livre ses impressions de voyage après un séjour en Ombrie, la « Galilée de l’Italie « , cette terre « où tant de civilisations se succédèrent, où tant de siècles d’histoires laissèrent leurs traces, où la religion et l’art trouvèrent leurs...

couverture

Une femme blessée : Le traumatisme de l'avortement de Susan M. Stanford

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)

Sujet douloureux

9 etoiles
À Chicago, Susan, 26 ans, professeure de psychologie en faculté, voit son mariage avec Franck, brillant juriste, se déliter peu à peu. Quand elle lui pose la question cruciale de savoir si elle peut espérer agrandir un jour la famille, il refuse en se disant pas prêt à être père. Le couple finit par se...

couverture

Florence Nightingale de Cecil Woodham-Smith

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)

Un personnage hors norme

8 etoiles
Issue d’une riche famille britannique, Florence Nightingale chercha dès son plus jeune âge à se dévouer pour les autres. Après des études d’infirmière, elle décida de se consacrer à ce métier. Elle y sacrifia même un amour de jeunesse. À cette époque (1845), les hôpitaux anglais étaient particulièrement sales et l'hygiène plus que déplorable. Florence...

couverture

Le combat d'une vie : 25 ans à traquer les nazis de Serge Klarsfeld

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)

La traque des Nazis après-guerre

10 etoiles
En tant que fils de Juif déporté, il était insupportable à Serge Klarsfeld que les dignitaires nazis restassent impunis. C'était aussi le cas de sa femme Beate, Allemande et non-juive. Ce couple a donc décidé de traquer les responsables de la solution finale, avec l'appui d'une association puissante, celle des enfants de victimes de la...

couverture

Retour à Lemberg de Philippe Joseph Sands

critiqué par Tanneguy - (Paris - 78 ans)

Lemberg, Lvov, Lviv... et Nüremberg

9 etoiles
Lors de sa première visite dans la ville de Lviv, aujourd'hui ukrainienne mais qui fut aussi partie de l'empire austro-hongrois des Habsbourg, polonaise, soviétique et subit le joug des nazis et du gouverneur Frank, il réalise que son propre grand-père Léon était originaire de cette ville (il vivait à Paris et n'en parlait jamais). En...

couverture

La garçonne et l'assassin: Histoire de Louise et de Paul, déserteur travesti, dans le Paris des années folles de Fabrice Virgili, Danièle Voldman

critiqué par Catinus - (Liège - 66 ans)

Simenonien

8 etoiles
Paris 1911. Paul Grappe et Louise Landy , des ouvriers, s’aiment et se marient. Puis c’est la guerre. Paul est blessé. On doit lui amputer l’index droit. La blessure guérit mal et, surtout, il en a assez de la guerre. Il déserte. Réfugié chez Louise, il sait, en tant que déserteur, qu’il risque la peine...

couverture

Johnny. L'incroyable histoire de Éric Le Bourhis

critiqué par Frunny - (PARIS - 52 ans)

Chien perdu sans collier !

8 etoiles
Tout a été dit et écrit sur notre "Johnny national". La presse en a fait ses choux gras depuis des décennies, inventant et/ou relayant des informations bien souvent non vérifiées. Difficile donc de se faire une idée réaliste de l'Homme quelques jours seulement après sa mort. On aime ou pas l'Idole, là n'est pas la question...

couverture

Les larmes de sel de Pietro Bartolo, Lidia Tilotta

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 72 ans)

un héros

10 etoiles
"Les larmes de sel" raconte l'histoire du médecin de Lampedusa Pietro Bartolo, qu’on pourrait qualifier d’un héros de notre temps. Issu d’une famille très modeste, père pêcheur, mère qui élève les sept enfants, deux garçons (dont l’un par suite d’une méningite, restera lourdement handicapé) et cinq filles, il vit une enfance heureuse dans ce milieu...

couverture

Colza mécanique de Karin Brunk-Holmqvist

critiqué par Cecezi - (Bourg-en-Bresse - 38 ans)

Pas du chiqué...

10 etoiles
Voici nos deux frères vieux garçons type, Henning et Albert, la soixantaine bien passée, et pas très glamours... (voir les détails dans le roman !) Dans leur petite bourgade haute en couleur et en ennuis... Mais comment ont-ils pu se retrouver à côté d'un tel mouvement ? Comment sont-ils liés à la présence supposé d'extra-terrestres...

couverture

Né au bon moment : 1935-1975 de David Lodge

critiqué par Poet75 - (Paris - 61 ans)

Passionnants souvenirs

9 etoiles
Pétris de références à la culture anglaise et volontiers agrémentés de bonnes doses d’humour typiquement britannique, les romans de David Lodge n’en connaissent pas moins, depuis déjà bien des années, un grand succès parmi le lectorat français, ce qui révèle, si besoin est, que, derrière nos déclarations de façade, se dissimule chez nous un véritable...

couverture

Marianne et le garçon noir de Leonora Miano

critiqué par Colen8 - (76 ans)

Sous le signe de la violence

10 etoiles
Leur talent littéraire à chacun et chacune n’est pas la moindre raison de lire leurs contributions à ce collectif sur l’homme noir au sein de la République, plus précisément sur sa masculinité réelle ou fantasmée. Ils sont dix, enseignants universitaires, comédiens ou rappeurs, les uns grandis aux Antilles, d’autres venus avec leurs parents au début...

couverture

L'excavatrice de Boris Schreiber

critiqué par Henri Cachia - (LILLE - 56 ans)

Il dit qu'il n'a rien à dire?...

6 etoiles
Inutile de préciser que Boris Schreiber est un provocateur. Au point d'écrire un livre pour dire qu'il n'a rien à dire, quand tant d'autres n'arrêtent pas de parler pour justement ne rien dire. Dans ce roman-journal sans date, il nous fait part de ses interrogations métaphysiques, le vide, le vertige du néant, la souffrance de...

couverture

Les pilleurs d'ombres / Bains d'enfance de Pierre Sansot

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 72 ans)

souvenirs, souvenirs...

10 etoiles
Issu d’une famille campagnarde, ayant vécu toute son enfance et sa jeunesse parmi "les gens de peu" qu’il magnifiera dans son livre le plus connu (PUF, 1992, plusieurs fois réédité), Pierre Sansot, jeune agrégé de philosophie choisit d’être nommé en province, dans la France profonde, où son apparence physique et vestimentaire improbable (rien du prof...

couverture

Les Figures du mal de Auteur inconnu

critiqué par Clubber14 - (Paris - 38 ans)

à faire frémir d'horreur.....

6 etoiles
Présentation de l'éditeur : Entre la réalité et le mythe, l'angoisse et le fantasme, qui sont véritablement ces hommes et femmes qui ont incarné le Mal absolu dans l'Histoire ? Si l'Histoire a distingué, à juste titre, les exploits de combattants valeureux, héros humanistes et autres défenseurs de la paix, elle porte aussi en elle, comme...

couverture

Un cadeau du ciel... de Françoise Hardy

critiqué par Colen8 - (76 ans)

L’oiseau sur la branche(1)

7 etoiles
Devenue septuagénaire, l’idole des années 60 de la génération yéyé et des suivantes, livre un témoignage pudique à son image sur quelques circonstances de son parcours. En toile de fond apparait le lymphome de MALT qui a fragilisé sa santé depuis des années. Lors d’une hospitalisation et d’une chute malencontreuse en 2015 le pronostic vital...

couverture

L'insurrection de l'âme : Frantz Fanon, vie et mort du guerrier-silex de Raphaël Confiant

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 72 ans)

Frantz Fanon ou la pensée en actes

10 etoiles
La vertu surnaturelle de la justice consiste, si on est le supérieur dans le rapport inégal des forces, à se conduire exactement comme s’il y avait égalité. (Simone Weil, Attente de Dieu, Fayard, 1966) Raphaël Confiant, écrivain martiniquais, constate qu’aujourd’hui Frantz Fanon est un peu oublié, voire même occulté, notamment par l’affligeante intelligentsia française, plus préoccupée...

couverture

Paris vécu de Léon Daudet

critiqué par Alceste - (56 ans)

Avec Léon Daudet pour guide

9 etoiles
C’est à une promenade bien alléchante que nous convie Léon Daudet dans ce « Paris vécu » : rien moins que les rues de Paris, découvertes par le prisme de ses souvenirs. À l’éloignement du temps s’ajoute celui de l’espace, puisque c’est de son exil bruxellois que Daudet reparcourt mentalement ce Paris qu’il a...

couverture

William Blake ou l'infini de Christine Jordis

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 72 ans)

l'art et la poésie au-dessus de tout

10 etoiles
Quel étrange personnage que ce William Blake, avec qui j’ai vécu – le mot n’est pas trop fort – pendant quelques jours, le temps de lire la belle biographie intime et aussi essai interprétatif que lui a consacré Christine Jordis. Ce fils de bonnetier, né à Londres en 1757 fut le contemporain des turbulences de l’Europe,...

couverture

John Lennon. Une vie de Philip Norman

critiqué par Clubber14 - (Paris - 38 ans)

Imagine all these nice songs....

10 etoiles
Présentation de l'éditeur : Plus que tous les autres Beatles, John Lennon incarnait la révolte. Né dans la banlieue de Liverpool, abandonné par sa mère, élève turbulent : personne n'attendait rien de ce gamin qui deviendra " plus populaire que Jésus ". Il sera assassiné à 40 ans. Philip Norman retrace avec justesse un parcours extraordinaire...

couverture

Le Paris de Malraux de Jean-René Bourrel

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)

La ville-phare d'une vie

8 etoiles
André Malraux n'a pas toujours vécu à Paris, vu qu'il a passé une partie de son existence en Extrême-Orient et qu'il est mort à Verrières-le-Buisson, mais cette ville s'est imposée à lui, avant qu'il ait contribué à la façonner. Militant anti-colonialiste, très conservateur, puis communiste, puis baron du Gaullisme, toujours fervent, il est arrivé à...

couverture

Paris et ses écrivains de Francis Lecompte, Alexandre Grenier (Dessin)

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)

Les écrivains et leur intérieur

8 etoiles
Les écrivains nous fascinent par les univers qu'ils créent. Aussi leurs lectrices et lecteurs peuvent se demander qui ils sont et à quoi a ressemblé leur environnement, quel fut le degré d'influence sur leur créativité, leurs lieux de vie successifs ayant été choisis ou non. Cette collection étant consacrée à Paris, cet ouvrage qui...

couverture

La cour des miracles de Michel Onfray

critiqué par Colen8 - (76 ans)

Président du Système

7 etoiles
Récréatif et mordant dans un style pamphlétaire, à un an de distance de la campagne présidentielle, ce journal au fil des jours entre juillet 2016 et mai 2017 est de nature à alimenter sans modération caricaturistes et humoristes politiques. Michel Onfray ne se prive pas de tailler des costards à la parade des candidats, ceux...