Littérature => Francophone (12239 livres critiqués)


Page 1 de 245 Suivante Fin

couverture

Les imparfaits de Sandrine Yazbeck

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)

l'illusion de la perfection

8 etoiles
Présentation de l'éditeur Londres 2013. Gamal, ancien grand reporter de guerre et prix Pulitzer, n'a plus eu de nouvelles de sa femme depuis cinq ans. Aussi, quand il découvre qu'Howard, son meilleur ami, se rend en secret à Positano dont elle est originaire, tout se met à vaciller. Entre mensonge et trahison, amour, amitié et rivalité, le...

couverture

La baleine des Malouines de Pierre Boulle

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)

Une histoire de cétacé

8 etoiles
En avril 1982, la flotte britannique fait route vers les îles Falkland qu’il s'agit de reprendre aux Argentins, quand un fax du duc d’Édimbourg arrive. Le prince, féru d’écologie, recommande de bien veiller à ne pas confondre l’écho radar d’un cétacé avec celui d’un sous-marin. Sur le destroyer « Daring », le lieutenant commander Clark se retrouve...

couverture

La petite maison du sixième rang - Livre 2 : Rose de Micheline Dalpé

critiqué par Bernard2 - (ARAMITS - 69 ans)

Vie rurale québecoise, suite

6 etoiles
Second tome (il est vivement conseillé de lire auparavant le premier) de ce roman tiré de faits authentiques. Victorine a eu une fille, Rose. Cette dernière va connaître une enfance et une adolescence strictes, sous la coupe de sa mère qui pourtant avait eu à se plier elle-même aux diktats de sa belle mère, puis de...

couverture

La petite maison du sixième rang - Livre 1 : Victorine de Micheline Dalpé

critiqué par Bernard2 - (ARAMITS - 69 ans)

Vie rurale québecoise au XXème siècle

7 etoiles
L’histoire commence au tout début du XXème siècle, dans une petite ville du Québec. Une famille modeste, avec trois filles. L’une d’entre elles, Victorine, est amoureuse de Maxime, d’une autre condition sociale. La mère de Maxime tente, en vain, de s’opposer à ce mariage. Le jeune couple va vivre chez les parents de Maxime, lequel, à coup...

couverture

L'amour du faux de Réal Lessard

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 51 ans)

L’AMOUR DU (VRAI...) FAUX !

7 etoiles
Après la lecture de la biographie que M. Roger PEYREFITTE consacra à M. Fernand LEGROS: «Tableaux de chasse ou la vie extraordinaire de Fernand Legros» (ici sur CL: https://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/55097), j’ai voulu en quelque sorte «rétablir la vérité», en lisant l’autre pendant de la même histoire, à savoir «L’amour du faux» du canadien Réal LESSARD, qui...

couverture

Au carrefour de Jean-François Sénéchal

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 76 ans)

Sur la déficience intellectuelle

7 etoiles
Rares les dystopies qui se nouent à la déficience intellectuelle. Ça demeure toujours tabou dans nos sociétés bien-pensantes qui prônent le conformisme en dépit de ce qu’elles disent. On peut sortir du lot à la condition de se couvrir de glamour comme star. Le bonheur au quotidien ne fait pas la manchette. Et pourtant, c’est...

couverture

Coquelicot-party de Georges-Jean Arnaud

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 70 ans)

état d'urgence

10 etoiles
Publié en 1980, ce fascinant thriller politique semble étrangement prémonitoire, en ces temps où la lutte contre le terrorisme justifie les pires exactions à l'égard des marginaux de tout poil. En cette époque où la frontière entre dictature et démocratie semblait encore parfaitement étanche, l'armée française entretenait des relations étroites, quoique non officielles, avec les...

couverture

Le bon Léviathan de Pierre Boulle

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)

Entrer ou sortir du nucléaire

8 etoiles
Un énorme supertanker à propulsion nucléaire baptisé le « Gargantua » est mis à l’eau à Saint-Nazaire dans une ambiance morose pour ne pas dire hostile. Travaillée par les revendications des écologistes, l’opinion publique craint pour les risques liés à son énergie : rejets de déchets, crainte d’irradiation, sans oublier les risques de pollution par marée noire ou...

couverture

Le chant du tambour: Un récit initiatique dans le Nord canadien de Jean-Luc Bremond

critiqué par Jlma - (54 ans)

Coup de coeur

10 etoiles
Le commentaire de Cathy : Achack est un jeune indien Algonquin, l'année de ses 13 ans comme tous les adolescents de sa tribu, il doit entreprendre sa quête de vision. Il va partir en mission pour voir ce qui se passe dans le pays et rencontrer d'autres personnes. Il a aussi pour mission de se confectionner...

couverture

La révolution du Klezmer: Le roman d'un juif ashkénaze de Jean-Luc Bremond

critiqué par Jlma - (54 ans)

Reès beau voyage

10 etoiles
Le commentaire de Cathy : Elijah est un klezmer, un musicien ashkénaze, il parcourt la Transylvanie Roumaine de 1925. Lors d'une journée un peu comme les autres, il va avoir un déclic, une envie de voir autre chose, de découvrir autre chose, sa quête ne fait que commencer. Plonger, en compagnie d'Elijah, dans un pays que...

couverture

Thomas More : Le secret d'un homme libre de Christine d' Erceville

critiqué par Romur - (Viroflay - 45 ans)

Publicité mensongère !

3 etoiles
Si vous souhaitez connaitre la vie et la pensée de Thomas More, passez votre chemin. Ch d’Erceville prétend nous faire découvrir cet homme à travers le regard et le témoignage d’un ami imaginaire, Simon. L’essentiel du récit est le voyage que fait Simon pour tenter de revoir Th More avant son exécution, voyage auquel s’oppose une...

couverture

L'hiver du mécontentement de Thomas B. Reverdy

critiqué par Monocle - (tournai - 59 ans)

Shakespeare, Thatcher et Candice !

6 etoiles
L'hiver 1978-1979 marque un grand moment de révolte en Grande Bretagne. Grève des poubelles et des routiers. Le pays est paralysé. L'inflation dépasse le niveau de vie et les petits salaires tombent dans la précarité. Callaghan le premier ministre travailliste se prépare à renoncer au pouvoir au profit de l'ambitieuse...

couverture

Et j'ai dansé pieds nus dans ma tête de Olivia Zeitline

critiqué par Macapat - (63 ans)

Suivre ses intuitions...

7 etoiles
Après son burn-out et son changement de vie, Charlotte pensait en avoir fini avec les problèmes. Mais les élèves se font rares à son cours de danse. Les factures s'accumulent. Et les choses ne s'arrangent pas avec Tom. La lumière viendra d'une vieille amie violoncelliste : l'accord parfait ne s'atteint pas...

couverture

Le cordonnier juif et l'enfant de Francis Simon

critiqué par Jacques masquart - (52 ans)

cordonnier juif et l'enfant

9 etoiles
L’oeuvre est écrite d’une plume légère, usant de phrases courtes et hachées, qui cinglent et entraînent dans ce maelstrom que nous pouvons communément appeler,« une autre histoire de juifs », avec son incontournable Shoah, ses déportations, ses traques, ses camps de concentration, ses juifs rescapés qui ne cessent de autoflagellation pour être restés vivants, pour...

couverture

Un bon Samaritain de Matthieu Falcone

critiqué par Blue Cat - (BORDEAUX - 54 ans)

Bon sujet, mauvais style

3 etoiles
Nous voilà face à un professeur d'université, la cinquantaine, blanc, chrétien, limite misogyne, vaguement réac, qui décide d'héberger chez lui trois migrants d'Afrique noire, après avoir buté sur leurs corps endormis en bas de chez lui. Le narrateur est un ami de ce professeur, qui semble n'avoir d'autre sujet d'intérêt dans la vie que...

couverture

Le Neuvieme orgasme est toujours le meilleur de Anne-Michèle Hamesse

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)

Eros et Thanatos

8 etoiles
Après un premier recueil de nouvelles, « Ma voisine a hurlé toute la nuit », publié au Cactus Inébranlable éditions en 2016, Anne-Michèle Hamesse récidive avec ce nouveau recueil où elle déploie les mêmes qualités que celles que j’avais soulignées lors de la première publication. « Avec son style limpide, académique, précis, appuyé sur des...

couverture

Le matin est un tigre de Constance Joly

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)

Le drame de l'intérieur

8 etoiles
Présentation de l'éditeur Depuis quelques mois, la vie d'Alma se hérisse de piquants. Sa fille souffre d'un mal étrange et s'étiole de jour en jour. Tous les traitements échouent, et les médecins parlent de tumeur. Mais Alma n'y croit pas. Elle a l'intuition qu'un chardon pousse à l'intérieur de la poitrine de son enfant On a...

couverture

On ne s’ennuie jamais à Nice de Jacques-Henri Jayez

critiqué par Janka - (59 ans)

Amusant

8 etoiles
Un roman qui décrit la vie dans un immeuble de quartier, comme il en existe beaucoup. Les habitants se rencontrent quotidiennement dans l’ascenseur, dans le jardin, dans les rues voisines. À l’occasion d’intrigues visant en particulier Julia, la gardienne de l’immeuble, certains voient leur véritable caractère dévoilé, avec leurs qualités et leurs défauts. Une chronique...

couverture

Fugitive parce que reine de Violaine Huisman

critiqué par Blue Cat - (BORDEAUX - 54 ans)

La reine est morte, vive la reine !

7 etoiles
Je craignais que ce livre soit dans le sillage de 'Rien ne s'oppose à la nuit' de De Vigan. J'avais beaucoup apprécié ce dernier et me méfiais d'un nouveau récit autobiographique trop proche et peut-être moins bien écrit. En fait, oui, on peut considérer que les deux récits sont très proches. Dans les deux cas, deux...

couverture

Tout est provisoire même ce titre de Mix ô ma prose

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)

Percutant !

8 etoiles
Avant même que d’avoir lu la première ligne de l’avant-propos, l’auteur nous interpelle avec le pseudonyme qu’il s’est choisi et avec le titre qu’il a donné à ce recueil : « Tout est provisoire même ce titre ». On le comprend mieux quand on a lu ses aphorismes qui démontrent bien la précarité de notre...

couverture

Papa a acheté un camping-car de François Althabégoïty

critiqué par Cecezi - (Bourg-en-Bresse - 38 ans)

Partons ensemble !

7 etoiles
Deux possibilités lorsque vous commencez un récit de voyage, soit vous partez avec, soit vous restez sur le côté... Ici, j'ai embarqué moi aussi dans ce camping car de 7 m2 et ai suivi cette famille, composée d'un couple et de deux jeunes enfants, à travers le monde. L'auteur nous fait partager ses déboires sympathiques avec...

couverture

Le village transparent de Claude-Henri Rocquet

critiqué par Eric Eliès - (44 ans)

Etre dans la présence du monde

10 etoiles
La poésie française contemporaine est riche de trésors et d’auteurs injustement méconnus. Je viens de découvrir Claude-Henri Rocquet avec ce petit recueil qui fait entendre une voix discrète, dont les accents à la fois poignants et sublimes m'ont irrésistiblement fait songer à Jean Le Mauve et à Robert Momeux. L’amour envers le monde, qui irrigue...

couverture

Zam de Zam Martino Ebale

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)

Né au mauvais endroit dans le mauvais corps

7 etoiles
Zam sur la scène, c’est un désormais quinquagénaire camerounais, naturalisé Belge qui exerce les trois facettes de son talent : la danse, la chorégraphie et le chant sur les podiums européens, belges notamment, et africains à travers des projets estampillés nord-sud par différentes institutions internationales. Dans cet ouvrage autobiographique, il raconte comment la danse l’a...

couverture

Le saut du zèbre de Charles Maly

critiqué par Elya - (Savoie - Dauphiné - Ardèche - 29 ans)

Dans les plaines de Savoie

8 etoiles
Parfois, j'aime lire des romans du terroir, qui plus est issus des régions pour lesquels j'ai un lien affectif fort. Je suis tombée sur cet ouvrage par hasard, dans la petite bibliothèque de ma petite ville de la banlieue chambérienne, en Savoie. J'ai tout de suite deviné qu'il s'agissait d'un ouvrage où l'action se déroulerait...

couverture

Les repentirs de Marc Séguin

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 76 ans)

Vivre comme le vrai monde

10 etoiles
Marc Séguin est un artiste peintre franco-ontarien né à Ottawa. Il a séduit New York avec ses tableaux, mais il séduit aussi par ses romans. Avec sa dernière œuvre, le héros, qui se prénomme Marc comme l’auteur, revisite son enfance, sa vie amoureuse avec Arielle et sa vie professionnelle. Raconter un parcours donné n’est pas...

couverture

Un demi-siècle de mensonges de Jean-Louis Aerts

critiqué par Nathavh - (54 ans)

Un thriller palpitant sur un fond historique

10 etoiles
C'est le deuxième roman de mon compatriote Jean-Louis Aerts, prof de français et latin, historien de formation, et on le sent dans l'écriture de ses romans. ♥ Il s'agit de la suite et fin d'une belle saga, le premier tome était "Un siècle de mensonges" paru en mai 2016. (Mon billet se trouve...

couverture

Une Vie de Garçon de Olivier Papleux

critiqué par Flutoli - (55 ans)

Quatrième de couverture

10 etoiles
« Un garçon est forgé par l’inné et l’acquis, son patrimoine génétique et son environnement […] Mais aussi, il est libre d’être et d’agir. » Émaillant sa narration de poésie et d'amour, Xavier Pépillou évoque son histoire de vie, depuis sa naissance dans le Lot-et-Garonne. L'intrigue est tendue. Les lectrices appréhendent avec stupeur ce qui fait...

couverture

La robe blanche de Nathalie Léger

critiqué par Kinbote - (Jumet - 60 ans)

La performance d'une vie

9 etoiles
Dans "La Robe blanche", Nathalie Léger, que j’ai découverte voici dix ans avec "L’Exposition" (et qui a publié entre-temps, "Supplément à la vie de Barbara Loden" et "Les vies silencieuses de Samuel Beckett"), enchevêtre deux liens, deux lignes de force pour démêler un nœud, personnel, secret, lié comme tout nœud/nombril à la mère en particulier...

couverture

Les Chemins du Nord III. L'outarde et la palombe (2/2) de Louis Caron

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)

Une Canadienne pendant l'Occupation

9 etoiles
1942-1943 : les évènements se précipitent. Dans le Gers, au Guibourg, les choses se précisent. Henri Ramier avoue à Mathilde, sa compagne canadienne, qu’il œuvre en secret pour la Résistance. Le pharmacien du village, lui, a pris parti pour la collaboration. Il tente de faire tomber dans un piège Mathilde qui se dévoue toujours pour les...

couverture

Les Chemins du Nord III. L'outarde et la palombe (1/2) de Louis Caron

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)

Les heures les plus sombre

8 etoiles
En septembre 1939, Henri Ramier, après un séjour au Canada pendant lequel il a fait la connaissance et est tombé amoureux de la belle Mathilde Bélanger, jeune Québécoise nettement plus jeune que lui, décide de rentrer en France en sa compagnie. Tous deux s’installent dans la ferme que possède sa famille dans le Gers, au...

couverture

Tableaux de chasse ou la vie extraordinaire de Fernand Legros de Roger Peyrefitte

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 51 ans)

UN MONUMENT… CONTESTÉ!

6 etoiles
Dans «Tableaux de chasse ou la vie extraordinaire de Fernand LEGROS», Roger PEYREFITTE nous emmène faire la connaissance de M. LEGROS (1931-1983), «marchand» de tableaux dans les années 50-60. Né à Ismaïlia en Egypte, ancien élève des jésuites du Caire, il entame très tôt une carrière de danseur de cabaret. Il émigre ensuite aux Etats-Unis d’Amérique,...

couverture

Les irréguliers de Patrick Autréaux

critiqué par Nathafi - (SAINT-SOUPLET - 52 ans)

Vague de regrets

8 etoiles
Ivan est inquiet. Son ami Virgilio, péruvien, vient d'être transféré au centre de rétention de Vincennes. Il veut lui venir en aide, craint une expulsion proche, et se rend sur place afin de voir quelques instants le jeune homme et le soutenir. "Les irréguliers" pourrait évoquer la douleur et la peine des étrangers en situation irrégulière...

couverture

Calvaire des chiens de François Bon

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)

Descriptif

4 etoiles
À B. (Berlin ?) dans une Allemagne coupée en deux par le rideau de fer, Jacques Barbin, scénariste et son ami Andréas, metteur en scène, ont en vue un projet de film avec dans le rôle principal une célèbre actrice blonde venue de l'Est dont la participation devrait contribuer à son succès. Ils partent faire des...

couverture

Écrits pacifistes de Jean Giono

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 39 ans)

Le pacifisme de Giono

8 etoiles
Cette édition rassemble les principaux textes de Giono dans lesquels son pacifisme s’exprime explicitement et avec courage. Dans la préface l’écrivain dit que ce recueil est né suite aux demandes insistantes de son entourage. Sont réunis ici des essais ainsi que quatre chapitres inédits de son roman « Le Grand troupeau ». Le premier essai...

couverture

Un loup pour l'homme de Brigitte Giraud

critiqué par Papyrus - (Montperreux - 58 ans)

Algérie, cette guerre qui n'était pas la nôtre...

8 etoiles
Moi qui suis née en 1960, alors que mon père faisait partie lui aussi de ces "appelés" pour l'Algérie, je me pose beaucoup de questions (qui resteront sans doute sans réponse) sur la manière dont cela a impacté la vie de mes parents séparés à ma naissance, comme ce fut le cas pour la vie...

couverture

Un jeune homme seul de Roger Vailland

critiqué par Fanou03 - (* - 43 ans)

Révolte, illusions perdues et solitude

7 etoiles
Eugène-Marie Favart, a quinze ans en 1923 et s’ennuie ferme dans la demeure bourgeoise de ses parents à Reims, coincé entre une mère bigote et un père affectant une certaine mollesse. Il est impatient de porter le pantalon à la place des culottes-courtes, de devenir un homme, d’avoir le cran d’aller séduire les filles, et...

couverture

Destinées sentimentales: Les destinées sentimentales - Femmes - L'amour c'est plus que l'amour de Jacques Chardonne

critiqué par TRIEB - (BOULOGNE-BILLANCOURT - 67 ans)

RIEN D'AUTRE DANS LA VIE

8 etoiles
Ce roman, en trois parties, apparaît a priori comme le portrait d’un monde déjà éloigné, historiquement : celui de la bourgeoisie charentaise et limousine protestante de la fin du XIXe siècle. M. Pommerel est un fabricant de cognac, très croyant. Il n’éprouve pas de contradiction entre l’exercice de sa foi et le commerce des spiritueux ;...

couverture

Les amoureux du Jour 2 de Pierre Cayouette

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 76 ans)

Référendum sur l'indépendance du Québec

7 etoiles
Ceux qui étaient de jeunes adultes en 1980 savoureront ce roman. Il leur rappellera l’idéal qui les animait à l’époque, soit celui de vivre dans un Québec libre, comme l’avait proclamé Charles de Gaulle du haut du balcon de l’hôtel de ville de Montréal en 1967. Il avait soulevé un enthousiasme qui a dégénéré en...

couverture

L'Odeur de la Forêt de Hélène Gestern

critiqué par Myrco - (village de l'Orne - 69 ans)

Un délice de lecture

10 etoiles
C'est en effet avec un infini plaisir que je me suis laissée embarquer dès le début dans ce roman, plaisir toujours soutenu jusqu'à l'issue de ses 740 pages, fait assez rare pour mériter d'être souligné. Voici donc une œuvre ambitieuse et passionnante, remarquablement écrite et construite qui se lirait comme une enquête policière si elle n'était...

couverture

Les nuits d'Ava de Thierry Froger

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)

Recherches sur les folies et extravagances d'Ava Gardner

8 etoiles
Un article fortement décalé paraît sur Ava Gardner et relance la fascination relative à la vie de diva de cinéma d'Ava Gardner. Le narrateur se déplace, vogue de voyage en voyage pour percer le mystère de cette existence aussi fantasque que fantasmagorique. La psychologie de l'artiste apparaît au fur et à mesure de l'intrigue, des...

couverture

Mamie Luger de Benoit Philippon

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)

Berthe dégaine!

9 etoiles
Présentation de l'éditeur Six heures du matin, Berthe, cent deux ans, canarde l’escouade de flics qui a pris d’assaut sa chaumière auvergnate. Huit heures, l’inspecteur Ventura entame la garde à vue la plus ahurissante de sa carrière. La grand-mère au Luger passe aux aveux et le récit de sa vie est un feu d’artifice. Il y...

couverture

Glaise de Franck Bouysse

critiqué par Ayor - (46 ans)

D'une profonde noirceur

8 etoiles
L’histoire se déroule dans les montagnes du Cantal pendant la première guerre mondiale, parmi les rares habitants d’un village reculé privé de ses hommes partis combattre l’ennemi allemand. L’auteur se concentre sur trois familles vivant sur les hauteurs de ce village, devant survivre dans cette contrée sauvage aux saisons marquées. Car il s’agit bien plus...

couverture

Sornets de Eric Dejaeger, André Stas, Jean-Paul Verstraeten (Dessin)

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)

Pas de la roupie de sansonets

9 etoiles
Grand format, jaquette, papier glacé, sur les pages de gauche : cent sonnets, cent sonnets formant chacun un acrostiche, sur les pages de droite : cent superbes illustrations en noir et blanc de Jean-Paul Verstraeten, le tout constituant un très bel objet d’édition qui sera un jour un ouvrage de collection recherché par les bibliophiles....

couverture

Petits éloges pour survivre par temps de brouillard de François Léotard, Milan Kundera (Dessin)

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)

Des petits plaisirs et défauts charmants

8 etoiles
La réalité offrant de sombres perspectives, il paraît nécessaire de se retourner vers les menus plaisirs et l'aspect positif de certains défauts pour redécouvrir que la vie peut être belle et qu'elle apporte son lot de solutions, pour qui se souvient comment observer et analyser son environnement. C'est ce que s'est dit François Léotard, ancien...

couverture

Les épines noires de René Hénoumont

critiqué par Catinus - (Liège - 67 ans)

Cela sent bon le terroir

8 etoiles
Une saga familiale qui couvre pas moins de trois générations. La vie quotidienne dans un petit village de l’Ardenne liégeoise avec quelques escapades à Lîdge, cela va de soi avec monsieur Henoumont. Des blessures de cœur (presque) irréparables. Des heurts entre Flamands et Wallons, une ou deux rixes dans un bistrot, les ravages laissés par...

couverture

Les Amochés de Nan Aurousseau

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)

Déstabilisant

8 etoiles
Présentation de l'éditeur Après une vie de bâton de chaise et de nombreuses errances, Abdel Ramdankétif se retire dans le village de montagne où ses parents étaient venus vivre quand ils étaient arrivés en France. Tout a bien changé en quelques décennies : ses parents sont morts, et le village est quasi abandonné... Seuls, Jacky et Monette,...

couverture

Les noisettes sauvages de Robert Sabatier

critiqué par Fanou03 - (* - 43 ans)

A Saugues, le temps d'un été

7 etoiles
Décidément Robert Sabatier a l’art de composer de bien beaux romans d’ambiance. Ainsi, comme dans les [i]Allumettes Suédoises[/i] ou dans [i]Trois sucettes à la menthe[/i], s’égrènent langoureusement les journées d’Olivier. Il découvre cette fois-ci ses racines familiales du côté de son père : c’est donc à Saugues, gros bourg de Haute-Loire, aux marches du Gévaudan, que...

couverture

Ma Provence d'heureuse rencontre de Pierre Magnan

critiqué par Maranatha - (46 ans)

Merci monsieur Magnan.

10 etoiles
J'ai eu la chance il y une dizaine d'années de rencontrer Pierre MAGNAN qui est aujourd'hui décédé. C'était dans un village de Provence, sous les platanes, où il faisait une dédicace. Nous étions environ 40 à l'écouter nous parler de sa vie. Tout le monde connait Pierre Magnan sans le connaître. C'est lui qui a écrit La maison assassinée. J'avoue...

couverture

Changer l'eau des fleurs de Valérie Perrin

critiqué par Nathavh - (54 ans)

Changer l'eau des fleurs

10 etoiles
Attention, ne vous fiez pas aux apparences, c'est un peu le thème de ce roman qui contrairement à sa couverture et à son titre n'a rien d'une romance ou d'un livre feel-good. Non détrompez-vous, il s'agit d'un superbe roman qui donne de vraies émotions, qui nous parle de la vraie vie qui n'est hélas pas toujours...

couverture

Discernement de Guillaume Contré

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)

Errance citadine

7 etoiles
Un texte monolithique, un texte d’un seul bloc comme une barre d’HLM ou comme un alignement de façades dans le cœur historique d’une ville, un texte qui commence en haut à gauche de la première page et qui ne s’interrompt pas avant le dernier point, aucun retour à la ligne, aucun saut de ligne, aucune...