Littérature => Francophone (11884 livres critiqués)


Page 1 de 238 Suivante Fin

couverture

Les espionnes du Salève : L'envers du miroir de Mark Zellweger

critiqué par Nathavh - (53 ans)

Les espionnes du Salève

7 etoiles
Mark Zellweger est suisse, il nous fait découvrir dans ce premier tome de la série "Les espionnes du Salève" un pan peu connu de l'histoire de son pays durant la seconde guerre mondiale. La Suisse est connue pour sa neutralité durant ce conflit, on ignore souvent que le service de renseignements a oeuvré pour recueillir des...

couverture

La main dans la main de Georges Simenon

critiqué par Catinus - (Liège - 67 ans)

Ma bible !

9 etoiles
Plusieurs « spécialistes » de Simenon – comme Jean Jour, Laurent Demoulin - ont tendance à déprécier ces « Dictées ». Il me semble qu’ils ont tort (sauf le respect que je leur dois, comme dirait Brassens). En effet, elles fourmillent de renseignements sur l’homme, sur sa vie privée, sur Liège , etc., mais...

couverture

Nouvelles septentrionales de Thierry Radière

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)

"Du réel au fictif"

8 etoiles
Dans ce recueil, Thierry Radière a rassemblé quatre nouvelles inspirées par des événements importants de son passé qui ont tous pour cadre les septentrions de la France, là où il est né, a grandi, a fait ses études et où vivent encore certains membres de sa famille, c’est du moins ce qu’on peut penser à...

couverture

L'Empreinte de la bête de Pierre Bellemare

critiqué par Catinus - (Liège - 67 ans)

De petites merveilles

9 etoiles
Cinquante histoires où l’animal joue un rôle de très à assez important, racontées par un grand conteur. Toutes intéressantes ( = dignes d’intérêt). J’ai tout particulièrement pointé : - « La bête qui valait une fortune » : que m’a donné Jane le jour de mon anniversaire ? - « Le corbeau du Romain »...

couverture

21 robes: Toutes les robes ont une histoire de Lindsay Jacques-Dubé

critiqué par Alapage - (45 ans)

Quelque peu déçue...

6 etoiles
Extrait : J’ai tout mis de côté pour un boulot que je viens de perdre, je suis cassée, plus célibataire que jamais et seule âme qui vive, là où j’habite. Bien sûr, il y a le chocolat. Mais lorsque les gens ne disent plus que tu es hot, mais plutôt « voluptueuse », c’est qu’il...

couverture

Le corps des bêtes de Audrée Wilhelmy

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 76 ans)

Faire le sexe des humains

8 etoiles
Audrey Wilhelmy a l’art heureux de nous emmener dans des univers déjantés où les bien-pensants seront décoiffés. Pourtant, son roman ne prône pas une exacerbation des sentiments. Au contraire, ils naissent naturellement au rythme d’une existence qui pourrait s’identifier à celle des animaux dont le règne est loin de représenter un état sauvage. Des règles...

couverture

Un fils parfait de Mathieu Menegaux

critiqué par Nathavh - (53 ans)

Un fils parfait

9 etoiles
Il y a quelques semaines je découvrais le premier roman de Mathieu Menegaux "Je me suis tue", j'avais adoré, j'ai donc décidé dans la foulée de lire le second que voici. Une fois encore, bravo Mathieu Menegaux a vraiment le don de partir de faits réels et de nous démontrer que la justice a des failles...

couverture

Et aussi les arbres de Isabelle Bonat-Luciani

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)

La pureté de la rage

9 etoiles
J’ai déjà lu un précédent recueil d’Isabelle, aujourd’hui je pourrais dire les mêmes mots que j’ai écrits après cette première lecture : « c’est beau, c’est de la musique, des textes à lire à haute voix. » Sauf que la musique a changé, ce n’est plus Nick Cave qui chante, c’est Robert Smith le célèbre...

couverture

Quand Dieu apprenait le dessin de Patrick Rambaud

critiqué par Elko - (Niort - 42 ans)

Quand San Marco était égyptien

8 etoiles
Quel joli titre :« Quand Dieu apprenait le dessin ». Il est tiré du Decameron et désigne cette période où le Créateur s’essayait à son œuvre sans pour autant maîtriser son art. Le brouillon avant le parachèvement. Et c’est de la Venise émergente, celle du début IXème, dont il est question. Car Venise n’a pas toujours été cette...

couverture

À qui se fier ? de Agnès Dumont

critiqué par Catinus - (Liège - 67 ans)

Sympa

7 etoiles
En quatrième de couverture : « Voici le quatrième recueil d’Agnès Dumont. On y retrouve Liège et sa banlieue qui servent de décor à la plupart des nouvelles. Avec humour et tendresse, l’auteur nous parle des gens d’ici, de leurs joies, de leurs peines, de ce qu’ils disent et surtout de ce qu’ils...

couverture

Il est grand temps de rallumer les étoiles de Virginie Grimaldi

critiqué par Alapage - (45 ans)

Petit coup de coeur...

9 etoiles
Extrait : J’ai traversé la cité en la regardant s’animer. Le matin, ça sent l’espoir. C’est peut-être le jour où tout va changer. Une rencontre. Une idée. Une solution. Un départ. Il était plus que temps qu'Anna décide de lâcher prise et qu'elle laisse la lumière entrer dans sa vie. Après plusieurs années à vivre seule...

couverture

Poisson dans l'eau de Albane Gellé, Séverine Bérard (Dessin)

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)

Une joournée de Marguerite

8 etoiles
Marguerite est une petite fille qui sait ce qu’elle veut, elle a ses petits caprices, elle ne porte pas n’importe quoi, ne se coiffe pas n’importe comment, ne confie son élégance à quiconque. Elle fait du sport même dans le salon. Elle est vive, tonique et décidée mais elle se pose des questions importantes :...

couverture

La chanson des enfants del'été de Alain Antoine

critiqué par CHALOT - (70 ans)

la biographie d'un instituteur républicain

10 etoiles
La chanson des enfants de l’été d’Alain Antoine éditions : the bookEdition.com juin 2018 259 pages pour commande fred.antoine@me.com Une autobiographie passionnante C’est un livre qui se lit d’une seule traite. Je l’ai même dévoré avec plaisir. L’auteur y raconte son enfance et son entrée dans la vie adulte. Les personnes qui comme moi ont été enfants dans les...

couverture

L'Enlèvement des Sabines de Emilie de Turckheim

critiqué par Alma - (- ans)

Un cadeau insolite

6 etoiles
Les Sabines, elles sont deux à porter ce prénom. L'une est une poupée en silicone grandeur nature offerte à l'autre quand elle a quitté son travail. Cadeau insolite, encombrant mais dont la compagnie devient vite indispensable à la désormais inactive Sabine qui la soigne, la bichonne, lui confie son mal-être de femme réservée...

couverture

Le Privilège de Simone de Beauvoir de Geneviève Fraisse

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 62 ans)

Simone de Beauvoir aurait eu 110 ans cette année...

8 etoiles
On célèbre, on commémore, on se souvient… de Simone de Beauvoir. Elle est née il y a cent dix ans et l’est bien l’occasion d’en parler une fois de plus… Mon propos aujourd’hui n’est pas de vanter ses qualités littéraires même si je n’en doute pas un instant ; ni de crier haut et fort qu’elle...

couverture

Mon nom est Otto Gross de Marie-Laure de Cazotte

critiqué par Ddh - (Mouscron - 76 ans)

Un psychiatre hors du commun

8 etoiles
Otto Gross est le personnage central et il a réellement existé. Marie-Laure de Cazotte est historienne de l'art. Ses deux premiers romans ont été couronnés : Un temps égaré (Prix du 1er roman à Chambéry), A l'ombre des vainqueurs (Prix du 2ème roman 2016 à Marche-en-Famenne). Mon nom est Otto Gross est son troisième roman. Otto Gross a...

couverture

Entrez dans la danse de Jean Teulé

critiqué par Nathavh - (53 ans)

Entrez dans la danse

6 etoiles
C'est un fait divers oublié que Jean Teulé a déniché pour s'inspirer de ce nouveau roman. Cela se passe à Strasbourg le 12 juillet 1518. Une épidémie de danse s'est emparée des habitants de la ville. Une danse folle, jusqu'à l'épuisement, jusqu'à la mort souvent. Hystérie collective ? Quelle est la raison...

couverture

La Vie brève de Jan Palach de Anthony Sitruk

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)

Torche N° 1

7 etoiles
Lors d’un exercice dans une séance de formation, l’auteur doit reconnaître sur des photos deux personnages. Le premier est facile à identifier, il a fait récemment l’actualité en s’immolant par le feu à Tunis, en revanche personne ne reconnait le second et pourtant son nom et sa photo ont fait le tour du monde même...

couverture

Chanson de la ville silencieuse de Olivier Adam

critiqué par Pacmann - (Tamise - 53 ans)

La fille du chanteur

7 etoiles
Le chanteur est mort. Il se serait jeté dans le Tage. Cet homme était une idole de la chanson française avec tous les travers et les clichés des excès qu’on prête à ce genre de personnage du star système. Quinze ans déjà qu’il avait quitté la scène comme dégoûté de ce monde qui...

couverture

trente cette mère - maintenant - de Marcella, Pépée (Dessin)

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)

Quand le texte épouse le dessin

8 etoiles
« Il y a onze ans j’ai écrit « trente cette mère avant », trente textes courts qui racontaient une mère au bord d’être à nouveau mère à dix-huit ans d’écart ». Ce nouveau recueil raconte avec trente nouveaux textes très courts cette mère maintenant. Trente textes que l’illustratrice Pépée, c’est joli Pépée, a égayés...

couverture

La place forte de Quentin Lafay

critiqué par Fanou03 - (* - 42 ans)

Le rapport de l'homme au pouvoir

5 etoiles
Plusieurs années après un passage éclair (six jours) dans un gouvernement prônant la sortie de la France de la zone euro, décision à laquelle il était opposé, un ancien Ministre des Finances livre sa version des faits et la raison profonde qui l'a poussé à donner sa démission. Il y a un parfum de [i]Quai d’Orsay[/i],...

couverture

La danseuse de Maryse Latendresse

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 76 ans)

L'Art d'aimer et l'Amour de l'art

7 etoiles
Le besoin d’aimer et d’être aimé nous suit comme un boulet jusqu’à la mort. La vie épouse le parcours du désir qui mène à l’autre, malgré les souffrances qu’il comporte. Qui s’y frotte, s’y pique, dit l’adage. Maryse Latendresse s’applique à le démontrer de belle façon. Son héroïne Ana est une ballerine qui vit en...

couverture

Mallarmé chez lui de Camille Mauclair

critiqué par Alceste - (56 ans)

Agréable introduction à l'univers mallarméen

9 etoiles
Pour avoir fréquenté les « mardis de la rue de Rome » dans sa prime jeunesse, Mauclair garde un souvenir filial de Mallarmé, et plus de trente ans après sa mort, lui dédie ce témoignage d’admiration et de reconnaissance. Il lève un coin du voile sur ces mythiques ...

couverture

Les bornes du temps - La révolte expulsée de Martine Bores

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)

Des mots contre les maux

8 etoiles
« Dans un coup de tonnerre Au cœur de la forêt Un mal fourbe et secret Me terrassa les nerfs » Comme le confie cet incipit, Martine est affectées d’une maladie invalidante, elle dépeint dans une courte introduction le brutal changement qui a affecté sa vie. « Tout commence avec l’irruption brutale d’une maladie fourbe et intraitable. Progressivement,...

couverture

Les Amants de l'été 44 de Karine Lebert

critiqué par Nathavh - (53 ans)

Les amants de l'été 44

9 etoiles
Gemma est New Yorkaise, elle a 30 ans. Directrice commerciale de l'entreprise familiale dans la distribution de produits alimentaires, elle rêve en secret d'exporter des produits français de qualité mais son père ne l'entend pas de la même façon qu'elle. Nous sommes en octobre 2000, Gemma vient de perdre sa maman Lauren. Quelques jours...

couverture

Cosme de Guillaume Meurice

critiqué par Manhud Yrogerg - (Bruxelles - 40 ans)

Fabuleux.

8 etoiles
Je connaissais Guillaume Meurice pour ses chroniques à France Inter dont j'aime l'ironie, l'humour, son art dans le débusquage de cons . Je me suis procuré son roman sans être vraiment sûr de ce que j'allais y trouver. Il m'a étonné par son talent. Je n'ai pas tout de suite accroché aux...

couverture

My bloody Valentine de Christine Detrez

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 38 ans)

Roman social moderne

8 etoiles
Présentation de l'éditeur Paul n'a pas dérogé à la tradition : passer le mois d'août en Corse, retrouver la villa louée chaque année avec un couple d'amis de longue date, leurs deux fils et Valentine, la petite amie de l'aîné. Mais, cette année, il est venu avec Delphine, sa nouvelle compagne, et ses deux fils adolescents....

couverture

Les pAnsées - La flûte en chantier de Jean-Philippe Goossens

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)

Ultima tome

8 etoiles
Jean-Philippe Goossens, propose, dit-il, l’ultime tome de ses « pAnsées » et je ne le connaissais pas encore, pas plus que ses écrits d’ailleurs. Il a fallu que j’arpente pendant de longues années les vastes champs de cactées plantés par le spécialiste de tout ce qui pique en littérature, pour découvrir ce recueil. J’ai eu...

couverture

Les Secrets de Amélie Antoine

critiqué par Nathavh - (53 ans)

Les secrets

9 etoiles
Mathilde et Adrien sont mariés depuis seize ans. Ils s'aiment plus que tout mais une ombre empêche leur bonheur complet : le manque d'un enfant. Créer une famille est devenu l'obsession de Mathilde. Chaque mois c'est difficile, c'est l'incertitude : enceinte ? pas enceinte ? Le livre démarre de façon positive car Mathilde découvre qu'elle...

couverture

Fuki-no-tô de Aki Shimazaki

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 76 ans)

Tape sur les bambous

7 etoiles
Quand la Montréalaise Aki Shimazaki traite directement en français d’un sujet tabou il n’y a pas si longtemps, elle ne sort pas l’artillerie lourde. Ce n’est pas l’aspect juteux du sujet qui l’intéresse. Elle analyse plutôt avec respect les sentiments de ceux qui vivent la différence, en l’occurrence deux amies japonaises qui se découvrent un...

couverture

La punition de Tahar Ben Jelloun

critiqué par Pascale Ew. - (51 ans)

La bêtise de la répression

9 etoiles
L'auteur nous partage son expérience vécue il y a près de cinquante ans et qu'il a mis tout ce temps à pouvoir écrire. Il s'agit d'un emprisonnement dans un camp militaire marocain pendant 19 mois en 1966 pour avoir simplement manifesté pacifiquement en réclamant plus de démocratie. Avec une centaine d'autres étudiants, il sera le...

couverture

L'automne attendra de Françoise Kerymer

critiqué par Alapage - (45 ans)

Quand l'auteure cherche un peu trop la perfection...

6 etoiles
Il y a ces livres qui nous font vibrer et qui nous font vivre une multitude d'émotions... et il y a ces livres qui parfois nous semblent froids et mélancoliques. Début soixantaine, Louise vient de vendre sa librairie et de publier son premier roman. Elle est mariée depuis trente ans avec Germain, cet homme possessif, excessif...

couverture

Les affaires sont les affaires de Octave Mirbeau

critiqué par Alceste - (56 ans)

JR à la Belle Epoque

10 etoiles
"Les affaires sont les affaires" : maxime désabusée et cynique, prononcée par le féroce Isidore Lechat, grand brasseur de capitaux, odieux avec ses domestiques, condescendant avec son épouse, intraitable avec ses interlocuteurs. Type même du capitaliste du début du XXe siècle, il étend ses activités et son domaine personnel avec un appétit d'ogre, convoite...

couverture

Ciel d'acier de Michel Moutot

critiqué par Romur - (Viroflay - 44 ans)

Construction et destruction

9 etoiles
Un roman passionnant et bien construit, qui nous mène sur plus d’un siècle des réserves mohawks du Québec jusqu’au cœur de Manhattan, des premiers ponts sur le Saint Laurent à la construction de la Liberty Tower sur les ruines de Ground Zero. Vous allez découvrir comment des générations d’indiens sont devenus "ironworkers" spécialisés dans l’assemblage...

couverture

Le réveil du cœur de François d' Epenoux

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 69 ans)

anciens et modernes

6 etoiles
Entre Jean, un trentenaire récemment divorcé de Leïla et parisien bon teint, et "Le Vieux", son père, solitaire grincheux et enfermé au fond de sa province landaise, sans internet ni téléphone cellulaire, c’est un peu la querelle des anciens et des modernes. Chacun campe sur ses positions et pense que son mode de vie est...

couverture

Soixante jours de Sarah Marty

critiqué par CHALOT - (70 ans)

BOULEVERSANT

10 etoiles
« Soixante jours » De Sarah Marty Editions Denoël 277 pages Avril 2018 Bouleversant mais tellement actuel ! Ce livre émouvant et prenant devrait faire comprendre à tous ceux qui regardent ces migrants côtoyés comme des étrangers, que ces femmes et ces hommes ont pour la plupart connu une existence pleine de dangers. Ils méritent, non notre simple compassion, mais notre respect. L’auteure...

couverture

J'ai perdu Albert de Didier Van Cauwelaert

critiqué par Pascale Ew. - (51 ans)

Très bon moment de lecture !

9 etoiles
Chloé est médium grâce à l'esprit d'Albert Einstein qui habite en elle. Elle en a fait son métier, conseille les plus grands et court sans arrêt. Sa route croise celle de Zac, serveur de café à la gare et apiculteur désespéré de voir ses abeilles mourir. Et Albert décide de migrer… C'est la catastrophe pour Chloé...

couverture

La Plage de la mariée de Clarisse Sabard

critiqué par Prouprette - (Lyon - 34 ans)

Une quête de soi rafraîchissante

8 etoiles
Zoé découvre, à la mort de ses parents, que son père n'était pas son vrai père. Sur son lit de mort, sa mère lui donne un indice pour retrouver son géniteur... A la lecture des premières pages, j'ai eu un peu peur de tomber dans le mélodrame, la tristesse, la noirceur. Je n'avais pas trop envie...

couverture

Contre vents et marées: Roman historique sur fond de Première Guerre mondiale de Marie-Isabelle Tasset

critiqué par Catinus - (Liège - 67 ans)

Romanesque

7 etoiles
Violette Delorme, une liégeoise du quartier de l’Ouest, est forcée d’épouser Louis Granville, imposé par son père. Heureusement, Granville se sent l’étoffe d’un héros et s’en va pourfendre l’ennemi : nous sommes en août 1914. Violette, elle, suit une autre voie : infirmière sur le front au Touquet (nord de la France) puis éducatrice pour...

couverture

Grand frère de Mahir Guven

critiqué par Ddh - (Mouscron - 76 ans)

Djihad, Islam, drogue, humanitaire

6 etoiles
Grand frère et petit frère forment la trame de ce roman hors du commun. Grand frère et petit frère vivent leur vie mais de façon particulière : grand frère se drogue, deale, se fait prendre, essaie de se reprendre et devient taxi-man VTC (Uber) tandis que petit frère aspire à un idéal, l'islam, infirmier de profession, il...

couverture

Tablée de Pierre Michon

critiqué par Colen8 - (76 ans)

Critique d’art

7 etoiles
Une exposition a mis côte à côte deux toiles de Manet de 1878 qui n’en faisaient qu’une au départ comme le montre la table de marbre qu’elles ont en commun: « Au café » et « Coin de café-concert ». Tel un critique de cinéma disséquant une scène filmée, en réalité vrai critique d’art,...

couverture

Nécroprocesseurs de Jacques Vettier

critiqué par Cecezi - (Bourg-en-Bresse - 38 ans)

Au début d'Internet...

9 etoiles
Voici un roman noir de chez noir et très particulier. Il explore les bas-fonds de l'utilisation d'Internet, mais comme il date de 1999, c’en devient presque un polar historique... Pour ce qui ont partagé l'expansion d'Internet à cette époque, c'est parlant ! C'est aussi un roman particulièrement bien écrit, et qui sonne toujours juste, à...

couverture

Est-ce ainsi que les hommes jugent ? de Mathieu Menegaux

critiqué par Nathavh - (53 ans)

Une claque ! ♥♥♥♥♥

10 etoiles
J'ai découvert le premier roman de Mathieu Menegaux le 1er avril de cette année sur les conseils de ma libraire que je remercie encore vivement. Sous le charme de cette plume, il me semblait donc évident de découvrir ce tout dernier roman.. Une claque ! Comme à chaque fois Mathieu Menegaux a le don de...

couverture

Les Coureurs avaient de ces bouilles de Eric Dejaeger

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)

Néologismes et contrepèteries

8 etoiles
« Ecrire pour vivre ? Beurk ! Vivre pour écrire ? Beurk ! Ecrire pour s’amuser !!! » » Très prolifique en ce printemps littéraire, le barde carolorégien, n’a pas oublié sa devise favorite : « Court, toujours … ! » mais n’a pas non plus failli à la parole qu’il énonce dans le présent recueil en tout...

couverture

La Forêt d'Apollinaire de Christian Libens

critiqué par Catinus - (Liège - 67 ans)

C'est sympa !

8 etoiles
Le poète Guillaume Apollinaire a séjourné à Stavelot en 1899. C’est cet épisode de sa vie que l’écrivain liégeois, Christian Libens, nous raconte sous forme de roman. Des amitiés viriles lors de promenades dans les Hautes-Fagnes, des baignades dans l’Amblève, des répétitions d’une pièce de théâtre, des pèkets, et même une idylle de Guillaume pour...

couverture

Le Projet Conception de Luce Fontaine

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 76 ans)

Le Clonage

4 etoiles
Ce roman porte sur le clonage humain en s’inspirant de la culture celte d’Irlande qu’évoque le triskèle, un symbole représentant la symétrie ternaire. Dans cette optique, des chercheurs ont mis au point une science qui permet de créer de triples jumeaux. Pour cacher l’origine scientifique de leur existence, ces enfants sont élevés au sein de...

couverture

Swinging Mai 68 de Jean-Claude Fournier (II)

critiqué par Jcfvc - (75 ans)

Mai 68 dans l'Europe des sixties

10 etoiles
En ce cinquantenaire, qui est l'occasion d'une prolifération de témoignages nostalgiques et majoritairement laudateurs de ces événements par ceux qui les ont vécus de l'intérieur, au coeur des manifs, des usines occupées et des amphis, l'intérêt principal de ce roman est précisément de nous apporter un regard extérieur, de la part de quelqu'un qui suit...

couverture

Le prince des parquets salons de Jean-Claude Fournier (II)

critiqué par Jcfvc - (75 ans)

La drague en province dans les sixties

10 etoiles
Une bande de jeunes écument les bals de campagne dans les années soixante. La guerre d'Algérie vient juste de se terminer. L'avenir serait donc radieux si la crainte de mettre une fille enceinte ne gâchait pas l'insouciance des jeunes, si leurs premiers émois n'étaient pas freinés par l'inexistence de moyens de contraception légaux et n'engendrait...

couverture

Hollywood sur Cher de Jean-Claude Fournier (II)

critiqué par Jcfvc - (75 ans)

Scènes de la vie de province dans les sixties

10 etoiles
Dans son deuxième roman, Jean-Claude Fournier nous plonge à nouveau dans l’atmosphère des Trente Glorieuses. Il nous peint ici un portrait réaliste, original et nuancé de ces trois décennies, qui ne furent pas toujours vécues, par ceux qui les traversèrent, comme l’ère de progrès social, de foi en l’avenir et d’insouciance qu’il est convenu de...

couverture

Falaise des fous de Patrick Grainville

critiqué par Alma - (- ans)

Un roman- monument

10 etoiles
Etretat, sa falaise, peinte par Monet, l'un des nombreux « fous »créateurs d'art . Ville de villégiature pour Parisiens fortunés et artistes, région natale de Flaubert et Maupassant. C'est l'épicentre de ce roman-monument, qui court de 1868 à 1927, période de bouleversements artistiques et politiques. Récit à la première personne, dont le narrateur, par...