Littérature => Francophone (13601 livres critiqués)


Page 1 de 273 Suivante Fin

couverture

Les secrets de Camaret de Michel Courat

critiqué par CHALOT - (73 ans)

roman policier de détente

7 etoiles
« Les secrets de Camaret » roman policier de Michel Courat éditions Alain Bargain 334 pages deuxième trimestre 2021 Une enquête à surprises C'est une collection très connue des bretons et des touristes, le livre coûte 10 €, si vous en prenez deux, le troisième est gratuit. C'est le livre policier pour les vacances qui vous fait découvrir un petit coin du pays et...

couverture

La rivière des filles et des mères de Edmée de Xhavée

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)

En un courant puissant

8 etoiles
Zoya, enseignante, maman de trois enfants, vivant en Belgique dans un couple très banal, comprend vite qu’elle a un arbre généalogique beaucoup moins banal. « J’ai vite su que ma famille n’était pas construite comme tant d’autres » écrit-elle, sa famille est dispersée sur deux continents et elle a des origines diverses tant du point...

couverture

Gandorr et le Bond vers Merrényl: Tome 7 de la Saga Gandorr de Jérôme Smiel

critiqué par Jeromesmiel - (saissac - 31 ans)

Résumé du tome 7 de la Saga Gandorr de Jérome Smiel

10 etoiles
Extraordinaire... Énigmatique... Péplum... Quand le chaos assiège la vision d'un paradis planétaire, c'est tout un système truand qui s'écroule... La faute à des actions antérieures vécues et assumées ignorant le futur... Face au chambardement insubordonné qui ranime l'enfer, l'honneur d'apporter son aide est un luxe que peu se permettent... La fin d'un cycle pour peut-être...

couverture

Quelques pas dans la neige de Georges-Patrick Gleize

critiqué par Bernard2 - (DAX - 72 ans)

Trop de digressions

6 etoiles
En 1969, dans un village de l’Ariège, la serveuse de l’unique bar disparaît. On la retrouve plusieurs jours plus tard, errante au milieu des bois, amnésique. Il faut l’interner. Le médecin du coin, qui n’est pas indifférent à ses charmes, va essayer, non sans mal, de lui faire recouvrer la mémoire, et comprendre ce qui est...

couverture

Journal: (1922-1989) de Michel Leiris

critiqué par Poet75 - (Paris - 65 ans)

Carnet de notes

5 etoiles
J’en ai fini, hier soir, avec le Journal de Michel Leiris (1901-1990), à raison de quelques pages, quotidiennement, pendant plusieurs mois. Impossible de lire un tel ouvrage autrement que de manière parcimonieuse, tant cela s’avère peu captivant, peu intéressant. Je le dis avec regret, car j’ai grandement apprécié d’autres livres de cet auteur comme L’Âge...

couverture

Les Promises de Jean-Christophe Grangé

critiqué par Bookivore - (MENUCOURT - 38 ans)

Monumental

10 etoiles
Jean-Christophe Grangé avait quelque peu déçu ses fans, son lectorat, en 2019 et 2020, en publiant deux romans assez courts (en plus, imprimés en caractères assez gros...) et, disons les choses, simplistes : "La Dernière Chasse" et "Le Jour des Cendres". Deux thrillers qui n'étaient que des novélisations des deux premiers épisodes de la saison...

couverture

Pacifique de Stéphanie Hochet

critiqué par Pascale Ew. - (54 ans)

Pas très original

4 etoiles
J’ai l’impression d’avoir déjà lu ce livre alors qu’il est récent. Avril 1945. Kaneda, 21 ans, s’apprête à mourir en kamikaze en crashant son avion sur un navire américain. Dans l’attente de cette heure de « gloire », il se remémore ce qui l’a conduit là : son enfance solitaire conditionnée par sa grand-mère fan des...

couverture

Le cerf-volant de Laetitia Colombani

critiqué par Pascale Ew. - (54 ans)

Histoire d'un combat pour la vie

10 etoiles
Léna débarque en Inde pour un mois pour tenter de se remettre d’un drame personnel. Elle manque de se noyer dans la mer et est secourue par une fillette qui joue au cerf-volant et une brigade de jeunes filles. En essayant de les remercier, Léna apprend à les connaître : Lalita, la fillette de dix...

couverture

L'Empreinte du dieu de Maxence Van der Meersch

critiqué par Bookivore - (MENUCOURT - 38 ans)

Moderne Zola

8 etoiles
Maxence Van Der Meersch, un nom pareil nous renseigne sur les origines sinon flamandes, du moins du Nord de la France (ou de la Belgique, mais l'auteur était français) de l'auteur. Considéré comme le Zola moderne (compte tenu qu'il a écrit entre 20 et 30 ans après la mort de Zola, ce surnom est un...

couverture

Sang et Lumières de Joseph Peyré

critiqué par Bookivore - (MENUCOURT - 38 ans)

Toro, toro, toro !

7 etoiles
J'ai découvert cet auteur via ce roman, et nul doute que je m'arrêterai là, ayant tellement de choses à lire, on ne peut pas s'attarder sur tout, et des fois, c'est bien dommage. Parce que, franchement, moi qui m'attendais vraiment à ne pas aimer ce roman (je vais y revenir), je l'ai dévoré en une...

couverture

Villa fatale de Evelyne Wilwerth

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)

Enigme dans la mode

7 etoiles
Les Editions Lamiroy proposent un nouveau concept éditorial qui consiste à écrire le début d’un roman et de le soumettre au jugement des lecteurs après impression. Ceux qui recevront le meilleur accueil auront une chance d’être édités. « Les Apéropuscules présentent le début d'un roman, en format imprimé, qui sera peut-être édité si cette...

couverture

Antonietta: Lettres à ma disparue de Gérard Haddad

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)

Lettre à une épouse décédée

8 etoiles
Un beau jour, rentrant de courses les mains encombrés de paquets, Gérard Haddad est accueilli, à sa grande surprise, bien peu amènement par son épouse : « Va-t’en ! Va-t’en ! Et ne remets plus les pieds ici ! C’est fini ! Je ne veux plus te revoir ! » « Ca fait trois nuits que tu...

couverture

Abécédaire poétique de Thierry Radière

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)

Amies et amis poétesses et poètes

7 etoiles
Thierry Radière est un poète talentueux et prolifique, il a déjà publié de nombreux recueils chez plusieurs éditeurs et j’ai eu la chance de lire près d’une vingtaine de ses publications. Il a raconté dans une de celle-ci comment, chaque matin, très tôt, il s’installe pour écrire de la poésie et chaque jour il publie...

couverture

L'homme qui peignait les âmes de Metin Arditi

critiqué par Pascale Ew. - (54 ans)

Convenu

5 etoiles
Avner vit à Acre en 1078. Sa famille est juive, mais il est attiré par les chants des moines orthodoxes, puis par leurs icônes. Il décide de se faire baptiser (malgré qu’il n’ait pas la foi), en cachette de ses parents, pour pouvoir suivre la formation des moines et « écrire » des icônes. Il...

couverture

Avoir fleurs de Tristan Alleman

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)

Des mots en bouquet

7 etoiles
Cactus inébranlable éditions a confié la rédaction du troisième opus de sa nouvelle collection, Microcactus, à Tristan Alleman, un amoureux de la forme courte. Dans sa biographie, son éditeur écrit à son sujet : « Ecrire court reste son plaisir favori, par fainéantise sans doute, mais surtout par envie de toucher les mots justes au...

couverture

Loin de Alexis Michalik

critiqué par Veneziano - (Paris - 43 ans)

Une épopée familiale qui mène loin

7 etoiles
Un jeune homme au sang mêlé souhaite éclaircir sa généalogie, ses origines, et entraine son frère dans un périple qui va les dépasser de loin. De l'Autriche et l'Allemagne, ils vont se rendre jusqu'en Indonésie, en Afrique, en passant par la Russie, l'Arménie, peu avant et après l'indépendance prise de l'URSS. Cette cavalcade est mue...

couverture

L'heure des olives de Claude Donnay

critiqué par Kinbote - (Jumet - 62 ans)

Le livre des décisions

9 etoiles
Nathan Rivière, le narrateur du quatrième roman de Claude Donnay qui a une trentaine d’années, invoque un faux burn out pour prendre du recul et bientôt rompre avec sa femme et son employeur. Dans un ermitage, il fait la rencontre d’une femme séduisante dont il apprend qu’elle est éditrice. Le père de Nathan, jeune retraité, lui...

couverture

La Seconde de Colette

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 75 ans)

Mystère de la jalousie

10 etoiles
Donc, je me suis plongé dans "La seconde" (1929), un roman de Colette que je ne connaissais que de nom et qui m’a fortement intéressé. La "seconde", c’est Jane, secrétaire du grand Farou, écrivain de théâtre de boulevard habitué au succès public, marié avec Fanny mais homme à femmes. Depuis quelque temps, Jane vit chez...

couverture

Jérôme 60° Latitude Nord de Maurice Bedel

critiqué par Bookivore - (MENUCOURT - 38 ans)

Ah, ces Scandinaves !

7 etoiles
Roman très curieux, et franchement drôle (pour un Goncourt, c'est assez rare de tomber sur un roman aussi marrant, même si ce n'est pas le seul Goncourt comique non plus), paru en 1927, que ce "Jérôme 60° Latitude Nord" écrit, c'était même son premier roman, par un certain Maurice Bedel que je ne connais que...

couverture

Hôtel Valencia Palace de Annie Perreault

critiqué par Missef - (55 ans)

On ne connaît jamais ceux qui partagent notre vie

7 etoiles
Résumé de l'éditeur : « Je suis ici pour écrire un scénario. La femme est blonde et blessée, le ciel brumeux, c’est un huis clos étouffant sur le toit d’un hôtel. Le film est construit sur un malaise, une inquiétude, un mystère ; on ne sait pas qui est cette femme, et on ne le...

couverture

Mahmoud ou la montée des eaux de Antoine Wauters

critiqué par Nathavh - (56 ans)

Une pépite , à découvrir d'urgence !

10 etoiles
Mahmoud Elmachi est aujourd'hui un vieil homme. Certains le surnomment le vieux fou. Chaque jour inlassablement, il prend sa barque et son tuba et plonge au milieu du lac el-Assad. Il y plonge de plus en plus profondément jusqu'à l'engloutissement. Il s'enfonce sur ce qu'était son village, la terrasse du café Farah, la maison de...

couverture

L'arche de mésalliance de Marin de Viry

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)

La société du chiffre n'est pas la meilleure

8 etoiles
Marius directeur dans une firme proposant des applications liées au développement personnel au niveau international est mis en concurrence avec Priscillia une autre directrice d’origine anglaise. Sa culture traditionnelle française, aristocratique et catholique, s’oppose directement à la culture anglosaxonne et militante féministe de sa collègue et rivale. Ils ont été tous les deux formés dans...

couverture

Arbre de l'oubli de Nancy Huston

critiqué par Veneziano - (Paris - 43 ans)

Une famille américaine, son identité et ses problèmes

8 etoiles
Ce roman retrace l'histoire d'une famille américaine, via une narration non chronologique, afin de mieux faire pressentir les liens et problèmes réciproques de ses générations. Les continents et époques sont ainsi croisés pour traiter des droits des femmes, des juifs, en Amérique, du féminisme, des modes de procréation, des difficultés pour les femmes de s'émanciper. Ce...

couverture

Premier sang de Amélie Nothomb

critiqué par Catinus - (Liège - 70 ans)

Frais et ascétique

8 etoiles
Les vingt-huit premières années romancées de Patrick Nothomb, le père de l’auteure. Une bonne partie du récit se déroule avant et pendant la guerre de ’40 dans le château du Pont d’Oye tout près de Habay-la-Neuve (province du Luxembourg), fief des Nothomb, dans une ambiance qui fait un peu penser aux histoires de la Comtesse...

couverture

Les bagages de sable de Anna Langfus

critiqué par Bookivore - (MENUCOURT - 38 ans)

Le traumatisme en héritage

8 etoiles
Anna Langfus n'aura pas eu une carrière très longue, elle n'en a pas eu le temps, étant morte, d'un arrêt cardiaque, en 1966, elle n'avait pas 50 ans. D'origine polonaise, rescapée de la guerre (elle n'a pas été déportée, mais ses parents, si ; elle fut cependant arrêtée et torturée par les nazis, qui abattirent,...

couverture

Filles de la pluie, scènes de la vie ouessantine de André Savignon

critiqué par Bookivore - (MENUCOURT - 38 ans)

Qui voit Ouessant voit son sang

5 etoiles
Curieux livre qui à sa sortie fera scandale, créera une polémique désormais totalement oubliée (comme le livre, d'ailleurs) : la manière dont l'auteur y décrivait les moeurs des habitants de l'île d'Ouessant (Finistère) lui sera reproché, l'air de dire "tous les Ouessantins ne sont pas comme ça, ce ne sont pas des sauvages sans éducation...

couverture

Exorcisme à Berchem-Sainte-Agathe de Alain Magerotte

critiqué par Kinbote - (Jumet - 62 ans)

Un étrange rire

8 etoiles
Je n’ai pas vu L’Exorciste de Friedkin. Quand le film est sorti en 1973, j’aurais eu trop peur puis le film (ados non admis) est moins rediffusé à la télé que La 7ème Compagnie au clair de lune. En lisant Exorcisme à Berchem-Sainte-Agathe d’Alain Magerotte, on a certainement moins peur mais on rit bien davantage. ...

couverture

Cendres de Anne Duvivier

critiqué par Kinbote - (Jumet - 62 ans)

Le feu des secrets

9 etoiles
Avec Cendres, son quatrième roman, Anne Duvivier livre un récit enlevé parfaitement maîtrisé où alternent scènes cocasses et drames familiaux. Un trio féminin formé de Lila et Violette, deux sœurs, et leur cousine Hélène, se rendent sur l’île d’Ischia au large de Naples, pour répondre au souhait de leur oncle ou père de disperser ses cendres...

couverture

Honoré et moi de Titiou Lecoq

critiqué par Pierrequiroule - (Paris - 40 ans)

Génie et loser

9 etoiles
Honoré et moi sommes partis en vacances ensemble grâce à la biographie de Titiou Lecoq. Bien que familière de l'oeuvre de Balzac, je ne connaissais pas grand chose de sa vie, à part quelques clichés très célèbres: le dandy à la canne précieuse, le bourreau de travail accro au café noir... Titiou Lecoq tente...

couverture

Ici, les femmes ne rêvent pas de Rana Ahmad

critiqué par CHALOT - (73 ans)

roman réaliste autobiographique

10 etoiles
Ici, les femmes ne rêvent pas récit de Rana Ahmad 347 pages pocket Il existe beaucoup de récits écrits par des femmes qui ont subi le joug islamiste. Celui-ci est original parce que l'héroïne qui raconte sa vie difficile et ses grandes souffrances en expliquant le contexte et les contradictions qui basent ces régimes...

couverture

Maison d'été de Iocasta Huppen, Justine Gury (Dessin)

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)

Vacances à la campagne

8 etoiles
Bruxelloise d’origine roumaine, Iocasta Huppen, est une « haïjin », personne qui écrit des haïkus, art dans lequel elle excelle particulièrement, elle a déjà publié plusieurs recueils dont j’ai eu l’opportunité d’en lire et commenter quelques-uns. Ce présent opus est magnifiquement illustré par Justine Gury avec des fleurs, des oiseaux, des feuillages et autres végétaux...

couverture

La petite vendeuse loin de la plage de Nadine Thirault

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)

Amours au joli mois de mai

7 etoiles
Nice, 1967, Alice est une jeune fille de dix-huit ans insouciante, heureuse de vivre et de partager une belle amitié avec Clairette son amie d’enfance. Elle est vendeuse dans une droguerie, sa mère, veuve, n’a pas les moyens de lui payer des études et d’élever ses deux autres enfants qu’elle a eus après le décès...

couverture

Juste avant d'éteindre de Hélios Azoulay

critiqué par TRIEB - (BOULOGNE-BILLANCOURT - 70 ans)

QUAND LES LUMIERES S'ETEIGNENT

8 etoiles
Ce récit pourrait décrire la vie d’un homme avant son arrestation et sa déportation vers les camps de la mort, sa vie d’avant en quelque sorte, son univers. C’est ce que réussit avec un grand talent Hélios Azoulay en nous décrivant une histoire apparemment purement individuelle, celle d’un compositeur originaire de Prague, juif, mais qui pourrait...

couverture

L'appel des Drailles, Tome 2 : Les Drailles oubliées de Christian Laborie

critiqué par Bernard2 - (DAX - 72 ans)

Magnifique roman de terroir

8 etoiles
Suite de L’Appel des Drailles. La famille Chabrol est confrontée aux atrocités de la première guerre mondiale et aux deuils qui les accompagnent. L’entre deux guerres redonnera tant bien que mal un redémarrage à cette vie rythmée par les estives, où les femmes remplacent les hommes tombés au combat. Mais 1939 vient à nouveau semer le...

couverture

Le ventre des hommes de Samira El Ayachi

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 73 ans)

fille de mineur

10 etoiles
Un roman un peu foutraque, écrit à la "va comme j’te pousse", avec moult maladresses de langage, mais terriblement attachant tant il est empreint d’une profonde sincérité. L’auteure mène de front deux histoires, sa propre histoire (?), débutant pour le lecteur lorsque la police vient l’arrêter en plein cours de CE2, et celle de son...

couverture

Capitaine Conan de Roger Vercel

critiqué par Bookivore - (MENUCOURT - 38 ans)

Après la guerre...c'est toujours la guerre

10 etoiles
Roger Vercel s'appelait de son vrai nom Roger Crétin, on comprend qu'il ait opté pour un nom de plume. Crétin, cet écrivain originaire du Mans et doté d'une moustache similaire à celle de Hitler (la photo de lui, présente sur Wikipédia, est saisissante) et de Chaplin, ne l'était assurément pas. Il est essentiellement connu pour...

couverture

Americans don't walk de Samantha Barendson

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)

"So far away to Frisco..."

7 etoiles
Dans ce recueil Samantha Barendson propose un long poème en vers très courts, quelques mots seulement, une sorte d’Odyssée racontant une épopée routière au travers les Etats-Unis d’Amérique à bord d’un 4x4. Elle raconte le rêve formulé par son compagnon pour ses cinquante ans : rallier San Francisco depuis La Nouvelle-Orléans comme l’indique sa dédicace...

couverture

L'été de la Petite de Jo Hubert

critiqué par Kinbote - (Jumet - 62 ans)

La Vallée de l'Ourthe dans les années 50

9 etoiles
Dans cet ouvrage, Jo HUBERT raconte l’été d’une enfant, certainement inspiré par une expérience personnelle. On pense à la poésie autobiographique du "Chêne et chien" de Queneau ou à celle d’"Une vie ordinaire" de Perros. Il ne s’agit pas d’une poésie affectée mais immédiatement lisible qui découpe les différentes séquences de vie estivale de l’enfant et épouse...

couverture

Le cusinier se poile de Etienne Pichault

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)

Des aphorismes au menu

7 etoiles
Dans sa biographie l’éditeur précise qu’Etienne Pichault est avant tout restaurateur, il tient avec sa femme et ses enfants « Amour, maracas et salami », une enseigne qui est déjà tout un programme et qui pourrait inspirer nombre d’auteurs. Cependant, la cuisine ne le comble pas totalement, il a un faible pour la littérature, son...

couverture

Murène de Valentine Goby

critiqué par Pascale Ew. - (54 ans)

Roman âpre et très intense

9 etoiles
A vingt-deux ans, François Sandre s’électrocute accidentellement sur une voie de chemin de fer, lors du rude hiver 1956. Il est brûlé de partout (sauf la tête) et on doit l’amputer des deux bras (épaules comprises). Sa vie ne tient qu’à un fil, mais il survit. Après des mois de douleurs atroces, il quitte l’hôpital...

couverture

L'été de nos vingt ans de Christian Signol

critiqué par CC.RIDER - (63 ans)

Plus sentimental qu'historique

6 etoiles
Eté 1939. Antoine, 19 ans et son ami d’enfance Charles rencontrent Séverine lors d’une promenade à vélo en Dordogne, du côté de Montignac. Entre les trois jeunes gens s'instaure une belle amitié qui va bientôt se transformer en une histoire d’amour pour Charles et Séverine. Leur bac en poche, les deux garçons partent étudier le...

couverture

Tout peut s'oublier de Olivier Adam

critiqué par Pacmann - (Tamise - 56 ans)

Entre Saint-Malo et Kyoto

8 etoiles
Nathan, directeur d'un cinéma d’art et d’essai au nord de la Bretagne, vit une existence paisible, trop tranquille sans doute au goût de son épouse, Japonaise qui lassée d’un homme peu entreprenant commence par demander le divorce, avant de disparaître avec Léo, leur fils de 5 ans. Il est assez vite évident qu’elle a décidé...

couverture

Déblais de Alexander Dickow

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)

La littérature française vue de Virginie

8 etoiles
Alexander Dickow, écrivain américain résidant en Virginie, m’a déjà bousculé avec un texte plein de poésie en vers, en prose, mais parfois beaucoup plus pragmatique, pour parler de gourmandises de fruits inconnus mais surtout des kakis … Dans ce nouveau texte, il évoque, la littérature, l’écriture, la lecture, …, tout ce qui constitue la transmission...

couverture

Philothérapie de Éliette Abécassis

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 73 ans)

amours en ligne

8 etoiles
Un roman léger, empreint d’une douce ironie, sur les pièges de l’amour en ligne. Un marivaudage des temps post-modernes, à l’heure des avatars, pseudos et mille autres façons de se masquer aux yeux de son prochain. Juliette, jolie trentenaire s’occupant du marketing d’une grande marque de cosmétiques, sort d’une relation amoureuse, la énième d’une longue...

couverture

Le vitriol de lune de Henri Béraud

critiqué par Bookivore - (MENUCOURT - 38 ans)

Double Goncourt

8 etoiles
En 1922, un certain Henri Béraud, qui par la suite entachera considérablement sa vie et sa carrière en plongeant à corps perdu dans le merveilleux monde de la collaboration et de l'antisémitisme (il sera condamné à mort à la Libération, gracié par De Gaulle et condamné à perpétuité, et sera libéré pour maladie en 1950),...

couverture

Batouala de René Maran

critiqué par Bookivore - (MENUCOURT - 38 ans)

La négritude

8 etoiles
Gros scandale en 1921 au moment de l'attribution du Prix Goncourt : en ces temps reculés où la France était encore un empire colonial qui gérait ses possessions africaines et asiatiques d'une main de fer dans un gant de bois échardé, un certain René Maran, qui ne l'était sûrement pas trop (marrant) au regard de...

couverture

Être de Dominique Dupuy

critiqué par Davaya - (67 ans)

ÊTRE de Dominique DUPUY

10 etoiles
Un rare Chef d’œuvre ! Le livre "ÊTRE" de Dominique DUPUY. Le livre de chevet de votre bien-être et de votre spiritualité. Un clair partage de liberté, d'amour, de paix et de joie. Ce conte imaginaire est un discours de la conscience naturelle universelle. En notre intériorité, elle adresse à notre personnalité...

couverture

Lunch-box de Emilie de Turckheim

critiqué par Pascale Ew. - (54 ans)

La vie semblait suivre son cours...

9 etoiles
La vie suit son cours normal à Zion Heights et dans l’école franco-anglaise. La professeur en charge des comédies musicales de fin d’année, Sarah surnommée Jézu, tombe amoureuse du papa d’une élève, David Passereau. Elle lui donne des cours de piano. Sa femme Solène reste secrètement amoureuse de son premier grand amour. Toute l’histoire semble...

couverture

Le monologue du voisin Kafka de Alain Hoareau

critiqué par Kinbote - (Jumet - 62 ans)

La vie à l'intérieur du Château

9 etoiles
Contrairement au K. du récit de Kafka qui ne parvient jamais à pénétrer dans le Château, le narrateur de celui d’Alain Hoareau y entre d’emblée, sans peine. Et « rien ne [l’] oblige d’y demeurer » Le château est une prison créée par soi où « il n’y a rien d’autre à faire que de nouer...

couverture

Les étés de Jeanne de Nicole Marlière

critiqué par Débézed - (Besançon - 74 ans)

Une adolescente dans les Sixties

7 etoiles
Jeanne est une jeune Belge choyée par ses parents qui l’ont inscrite dans une institution privée pour suivre ses études. C’est une bonne élève qui séduit le plus beau garçon de la classe et mène une vie heureuse et insouciante. Elle sort progressivement de l’adolescence en conservant toute sa fraîcheur, sa spontanéité, sa joie de...