Littérature => Francophone (12415 livres critiqués)


Page 1 de 249 Suivante Fin

couverture

Le dernier des Snoreaux de Abla Farhoud

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 77 ans)

Un fou n'est pas un idiot

8 etoiles
L’antan, dirait Fred Pellerin, auteur de contes, c’est le temps qui s’est figé dans la mémoire des gens. Mais il faut se méfier de l’oubli, cet affreux voleur qui s’accapare de ce qui a meublé une existence. Que reste-t-il des beaux jours ? Dans ce roman, ce sont 18 cahiers d’Ibrahim Abou-Snobara destinés à l’écriture...

couverture

Les Sarments de la colère de Christian Laborie

critiqué par Bernard2 - (ARAMITS - 70 ans)

Beau roman de terroir

7 etoiles
À la fin du XIXème siècle, dans les vignobles du Languedoc-Roussillon. Une belle histoire d'amour entre Camille, fille de famille noble, et Adrien, simple ouvrier. Camille est mariée de force alors qu'Adrien part à l'armée. Ils finiront, beaucoup plus tard, par se retrouver. Mais l'autre héros de ce roman, et non des moindres, c'est la vigne, et...

couverture

La Dernière Chasse de Jean-Christophe Grangé

critiqué par Martell - (65 ans)

La noblesse génétique

7 etoiles
Le meurtre d’un jeune homme de la haute société allemande en Alsace, dans une forêt dense dont la majeure partie est situé en Allemagne, c'est un héritier Geyersberg, la plus riche famille du Bade-Wurtemberg, leur emprise sur la région a survécu à plusieurs époques. L’inspecteur vétéran Niemans doit aller y faire enquête avec l’aide...

couverture

Bluebird de Geneviève Damas

critiqué par Nathavh - (54 ans)

sublime !

10 etoiles
Bluebird est le cinquième roman de ma compatriote Geneviève Damas. C'est l'histoire de Juliette, une adolescente de seize ans et demi, aux yeux bleus d'où son surnom donné par Tom son amoureux de passage. Juliette, bonne élève, première de classe vit avec sa mère, son frère Ludo 15 ans et Lou sa petite soeur de...

couverture

Liens de sang : Une enquête de Diego Le Matt de Edmond Zucchelli

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 70 ans)

diego le gitan

10 etoiles
Diego Le Matt est un ancien militaire, retiré des opérations "très spéciales" qui ont fait sa réputation. Dans un Marseille plus vrai que vrai, loin des poncifs de Pagnol mais où l’on garde encore aujourd’hui une pensée nostalgique pour les "voyous d’honneur", des rencontres fortuites vont l’amener de fil en aiguille à reprendre du service,...

couverture

Gare à Lou ! de Jean Teulé

critiqué par Catinus - (Liège - 68 ans)

Farfelu

7 etoiles
Lou, une jeune ado, vit chez sa mère dans un tour appelée l’Incendie dans un pays indéfini. A l’école, quelques-uns de ses condisciples se moquent d’elle car ils prétendent que Lou a des « dents de lapin ». Un jour, notre héroïne lance un sort à un de ces garçons en souhaitant qu’il tombe dans...

couverture

Ne pars pas avant moi de Jean-Marie Rouart

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)

Amour défunte et amitié tenace

8 etoiles
Jean-Marie Rouart fait part de ses mésaventures sentimentales avec Solange et de son amitié forte avec Jean d'Ormesson. La passion fougueuse avec l'une est rapidement freinée, pour connaître des dents de scie, du fait de l'adultère de cette dernière, occasionnelle puis répétée, avec une capacité d'aveu variable en fonction du temps. Elle finit par se...

couverture

La Tour de Malevoz de Silien Larios, Philippe Fagherazzi (Dessin)

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 73 ans)

une résidence singulière

10 etoiles
Une parenthèse dans la vie de l'auteur : à la suite de la publication de son roman racontant une grève, "L'usine des cadavres", il est accueilli en résidence d'artiste de deux mois à l'hôpital psychiatrique de Malévoz, dans le Valais suisse. C'est un hôpital en milieu ouvert, sans portes et sans clefs ! Qui est...

couverture

L'origine du monde - Histoire d'un tableau de Gustave Courbet de Thierry Savatier

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)

Les mystères de l'Origine

8 etoiles
A l’occasion du deux centième anniversaire de la naissance de Gustave Courbet, les Editions Bartillat rééditent le livre de Thierry Savatier consacré au tableau de Courbet qui fit tellement scandale : « L’origine du monde ». si le tableau fit couler beaucoup d’encre et de salive, s’il généra bien des émotions et suscita moult curiosités,...

couverture

L'incendie de Antoine Choplin, Hubert Mingarelli

critiqué par Tistou - (63 ans)

Séquelles de guerre, décrites à quatre mains

10 etoiles
Ces deux-là, Antoine Choplin et Hubert Mingarelli, étaient fait pour se rencontrer. Géographiquement d’abord ; tous deux vivent en Isère, et stylistiquement ensuite. J’ai beaucoup moins lu Antoine Choplin qu’Hubert Mingarelli mais « L’impasse », que j’ai lu de lui rappelle infiniment la démarche d’écriture d’Hubert Mingarelli : grande sincérité psychologique, souci extrême des détails,...

couverture

L'envol de l'aigle de Louis L'Amour

critiqué par Fanou03 - (* - 43 ans)

L'Axe du Loup

6 etoiles
Quoi de mieux pour se changer les idées qu’un bon vieux roman d’aventures et d’actions ? Dans le genre divertissant, [i]l’Envol de l’aigle[/i], de l’incontournable Louis L’Amour, remplit parfaitement cet office en mettant en scène un de ces [i]sur-hommes[/i] dont est coutumier la production étasunienne. Joseph Maktozi, dit Joe Mack, le héros de [i]l’Envol de l’aigle[/i],...

couverture

Les Jours Rouges de Ben Arès

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)

Vivre à Madagascar

7 etoiles
Dans la région de Tolaria, à Madagascar, où il réside, Ben Arès a écrit ce recueil de nouvelles qui raconte l’histoire de cette région où les jours sont rouges comme le rouge de la latérite. C’est aussi l’histoire du clan des « Mahafaly, les Bienheureux, les Réjouis venus de l’extrême sud » de l’île, le...

couverture

Le Marabout de Ayavi Lake

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 77 ans)

Une Sénégalaise de Jonquière

5 etoiles
Jonquière forme avec Chicoutimi la principale ville du Lac St-Jean au pays de Maria Chapdelaine. Les noirs n’y courent pas les rues pour l’instant. Mais ceux que l’on rencontre en région désarçonnent les blancs. Ils sont devenus des Québécois pure laine, l’accent, les jurons liturgiques et le langage scatologique compris. Quelle surprise quand la narratrice,...

couverture

Le triomphe de Thomas Zins de Matthieu Jung

critiqué par MAPAL - (72 ans)

Roman troublant, profond.

9 etoiles
Au bout de cent pages (et on en compte au total un millier), on s’étonne de les avoir tournées si vite sans s’être découragé, tant les situations sont répétitives et (aujourd’hui) ordinaires. Et l’impression durera jusqu’à la fin... et même au-delà... Peut-être trois raisons à cela : • la difficulté à classer...

couverture

Poèmes bleus de Georges Perros

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 51 ans)

«Et que c'est tout à coup des plages de lumière noire, des ciels, des odeurs, de vieux saints, moississant dans un coin d'église, qui prennent possession de toi et déracinent un peu ta vie».

10 etoiles
On meurt de rire on meurt de faim On meurt pour blessure à la guerre On meurt au théâtre à la fin D’un drame où le ciel est par terre. Il est cent façons de mourir Pour vivre on est beaucoup plus sage. Il s’agit de savoir moisir Entre l’espoir et le fromage. S’il est surtout connu parmi un public d’«Happy Few», pour...

couverture

Aya de Marie-Virginie Dru

critiqué par Nathavh - (54 ans)

Aya

9 etoiles
Direction Karabane, une île au Sud-Ouest du Sénégal dans l'embouchure du fleuve Casamance, on y rencontre Aya, une fillette de 12 ans. Aya cela veut dire jeudi, c'est le jour où elle est née. On espérait un garçon alors on lui a donné le nom du jour car aucun nom n'était prévu pour...

couverture

Les embruns du fleuve Rouge de Elisabeth Larbre

critiqué par Flo29 - (47 ans)

Un roman touchant

10 etoiles
Léon vit seul dans le Finistère. Un soir d'orage, une jeune fille d'origine asiatique sortie de nulle part frappe à sa porte et il ne sait pas encore qu'elle va bouleverser son existence. Entre bout du monde et Indochine, entre mer et fleuve, entre solitude et rencontres insolites, j'ai adoré ce roman, même si les...

couverture

Pas pour les filles ? de Mélissa Plaza

critiqué par CHALOT - (71 ans)

c'est géant !

10 etoiles
« Pas pour les filles » écrit par Mélissa Plaza éditions Robert Laffont 252 pages mai 2019 géante ! Quand ma fille Aline, que je remercie, m'a prêté ce livre, hier, j'étais certain qu'il me plairait.... C'est la vie d'une footballeuse professionnelle qui nous parle du sexisme, voire plus, encore ambiant dans la société. J'ignorais que j'avalerais ce livre en une journée.... C'est passionnant et émouvant. Le foot,...

couverture

Les saisons mortes de Iris

critiqué par Sourcedo - (Paris - 49 ans)

Les saisons mortes : le rêveur éveillé et l’inspiré transi

9 etoiles
Les passions qui entraînent, la morale qui freine. Le verbe intrusif interroge en venant dévoiler les secrets engloutis et cachés sous de pesants silences. Son écriture ne distrait point, plutôt elle extrait l’essentiel des crises existentielles et de l’éthique. L’imagination, parfois cohérente, parfois abracadabrante, s’exhibe dans ses envolées lyriques en emportant dans ses essors les...

couverture

Le Bruit Court Que Je Suis Mort de Xavier Dandoy de Casabianca

critiqué par Eric Eliès - (45 ans)

Manifeste BAa - ironique, iconoclaste et inclassable !!!

8 etoiles
Le bruit court que je suis mort… « Je » étant Xavier Dandoy de Casabianca, l’auteur et l’éditeur de cet ouvrage qui justifierait à lui tout seul la création d'une catégorie "inclassable" sur CL, il semble bien que la rumeur soit erronée... puisqu’en ce cas ce petit livre n’existerait pas ! CQFD. En fait, en...

couverture

Roman de Patrick Lafontaine

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 77 ans)

Sur la route de San Francisco

6 etoiles
Entre Longueuil au Québec et San Francisco, la route est longue pour l’auteur-narrateur même avec son chien Paulma, clin d’œil au poète Paul-Marie Lapointe. Le parcours avale non seulement des kilomètres, mais aussi des pans de vie comme professeur et mari d’une collègue qui s’est retrouvée sur la côte ouest américaine. Patrick Lafontaine profite de...

couverture

Beauté de Philippe Sollers

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)

Intemporalité de la beauté et extase devant elle

9 etoiles
Le narrateur de ce roman, qui semble fort être l'auteur livrant une autobiographie à peine déguisée, divulgue être follement amoureux de Lisa, jeune pianiste grecque, aussi belle que douée et cultivée. Sa liaison s'avère si hautement passionnelle qu'il tend à s'isoler de ses relations sociales habituelles, ce qu'il pratique de manière consciente et presque consentante,...

couverture

Colette et Jacques de Olivier Duhamel

critiqué par Alma - (- ans)

Une histoire familiale au cœur de la grande Histoire.

8 etoiles
Une histoire familiale au cœur de la grande Histoire. Colette et Jacques, ce sont les parents d'Olivier Duhamel, des parents dont il retrace ici les parcours intellectuel et politique de leur naissance en 1924 jusqu'en 1980 et qui ont marqué le paysage politique pour l'un et le paysage culturel pour l'autre . Deux êtres au...

couverture

Transport Commun de Rim Battal

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)

"Tout est surmontable"

8 etoiles
Née au Maroc, Rim Battal vit entre son pays natal et la France, elle a « Le sentiment d’être un nouveau colosse de Rhodes, certains jours – un pied de chaque côté de la méditerranée – d’autres, la sensation d’avoir le cul qui s’érode entre deux chaises ». Elle cherche à transmettre ses origines, les...

couverture

Macadam Butterfly de Tara Lennart

critiqué par CHALOT - (71 ans)

drôle et parfois dramatique mais humain

9 etoiles
« Macadam Butterfly » de Tara Lennart édition : rue des promenades 204 pages décembre 2018 17 nouvelles Ces nouvelles nous parlent de la vie, pas banale mais celle que nous pouvons côtoyée et que certains côtoient.... Tout le monde et c'est heureux ne se retrouve pas coincé dans les Wc au moment où une fusillade éclate et que des terroristes tuent tous les présents...

couverture

Un beau jour pour mourir de Vincent Vandist

critiqué par Millepages - (Bruxelles - 59 ans)

Marie à la recherche de Moon

9 etoiles
Ceux qui ont bien connu Marie Moon ont blêmi en découvrant le titre du 3ème livre qui lui est consacré. Après avoir été choquée par la découverte d’anciennes coupures de journaux la concernant et s’être mis à la recherche de son passé (La balade de Marie Moon), après la révélation d’un héritage encombrant...

couverture

L'éclaircie de Philippe Sollers

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)

Fugues et plaisirs

9 etoiles
L'écrivain bordelais revient sur sa jeunesse dans une grande ville qu'il juge trop conventionnel, sur ses relations avec sa soeur Anne, qui l'impressionne et l'agace tour à tour de ses petits défauts auxquels il trouve néanmoins du charme ; par la suite, il dérive vite, dans une suite de fragments digressifs, vers ses menus plaisirs...

couverture

La chambre 3 de Evelyne Wilwerth

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)

Vivre ses rêves

8 etoiles
Nadège, un nom qu’elle n’aime pas, pas plus qu’elle ne s’aime elle-même. Elle n’est plus toute jeune, elle a l’âge d’avoir des cheveux poivre et sel, l’âge de souffrir de courbatures quand elle termine le boulot qu’elle n’aime pas, un travail qui la dévalorise, l’humilie. Elle fait le ménage dans un cinéma pornographique pour gagner...

couverture

Le Vagabond qui passe sous une ombrelle trouée de Jean d' Ormesson

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 49 ans)

Vagabondages....

8 etoiles
« Le vagabond qui passe sous une ombrelle trouée » est dans la droite ligne de « Au revoir et merci » et de « Au plaisir de Dieu ». Jean d’Ormesson situe son propre livre entre le roman et l’essai. Un roman quasi autobiographique où il évoque, une nouvelle fois, son père et ses promenades...

couverture

L'Horizon se fait attendre de Paul Lambda

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)

Traits d'esprit

8 etoiles
Pas si lambda que ça ce Paul dont on sait seulement de lui que ce qu’il en dit : « Je ne suis ni Belge ni surréaliste et vous prie de me pardonner ». Effectivement, il faut avoir un certain talent, et même un talent certain, pour générer des traits d’esprit comme il en produit...

couverture

L'École du Mystère de Philippe Sollers

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)

L'apprentissage par le hasard et l'expérience

8 etoiles
En libertaire dilettante, Philippe Sollers apprécie baguenauder, butiner de thème en thème, de pays en pays. Subséquemment, sa grande curiosité d'esprit, son ouverture relationnelle et sa mobilité lui permettent d'emmagasiner une grande culture générale. Cette méthode lui paraît la meilleure, la plus agréable, voire la plus efficace, pour se constituer un bagage. Aussi détient-il les...

couverture

Le lys d'or de Philippe Sollers

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)

Ecrire par coup de foudre et pour séduire

8 etoiles
Simon, professeur de chinois en université, intellectuel de la quarantaine, tombe fou amoureux de Reine, jeune héritière aristocrate de vingt-huit ans. Séduite, elle ne soumet pas à son jeu. Tous deux sont engagés, mais s'instaure une étonnante relation : elle lui demande d'écrire pour elle. Il se soumet de bonne grâce à sa commande, séduit...

couverture

Jelly Bean de Virginie Francoeur

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 77 ans)

Bar de stripteaseuses

7 etoiles
Virginie Francoeur n’y va pas avec le dos de la cuillère pour décrire l’univers glauque dans laquelle baignent de jolies jeunes femmes qui veulent s’élever au-dessus de la mêlée rapidement en devenant stripteaseuses. Les hommes qui les traînent dans cette voie leur promettent mer et monde. De l’argent vite fait, des cadeaux princiers de la...

couverture

Nopal : une Balafre Mexicaine de Georges Goubert

critiqué par Agnesfl - (Paris - 55 ans)

Le Mexique à l'honneur

7 etoiles
Nopal une balafre mexicaine Editions du Cygne Georges Goubert journaliste franco-mexicain, homme de lettres, conseiller en communication n’avait encore jamais écrit de roman.. Voilà c’est chose faite avec Nopal un roman qui met vraiment en exergue le Mexique.. Et l’auteur aime fortement ce pays et ses valeurs...

couverture

Très haut amour: Poèmes et autres textes de Catherine Pozzi

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 51 ans)

«Et d’avoir perdu ma vie sur les chemins à cueillir des petites fleurs d’érudition vaniteuse».

6 etoiles
«Sonnet moral sur les rimes d'un poème de mon amant impossible» J’aime les roses qui se meurent Les caprices inachevés Et le long regret qui demeure Au bout des refus énervés. J’aime aussi les promesses lentes De paradis ...

couverture

Discours de réception d'Amélie Nothomb à l'Académie royale de Belgique accueillie par Jacques... de Jacques De Decker, Amélie Nothomb

critiqué par Catinus - (Liège - 68 ans)

Excellents évidemment

8 etoiles
Comme il fallait s’y attendre deux beaux textes dont voici des extraits. * Du discours de Jacques De Decker - ( à propos d’Amélie Nothomb) Cette face tient à votre élégance naturelle d’un côté et à votre style Fifi Brindacier de l’autre, marginale déclarée, déboulonneuse résolue de certitudes, humoriste de haut vol, mélange de clown blanc et...

couverture

La fin de Chéri de Colette

critiqué par Gregory mion - (36 ans)

Un Russe de Dostoïevski à Paris.

10 etoiles
Il existe une sorte de laminoir abstrait qui tend à repousser Colette en dehors du Panthéon des romancières françaises, la réduisant à une présence datée dans les dictionnaires ou les anthologies, voire à un banal nom de rue ou de collège de province, en somme à quelque chose que l’on traverse ou que l’on fréquente...

couverture

Tous pour elle de Laurent Malot

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)

Le pouvoir de séduire

7 etoiles
Clémence pourrait trouver un bout de rôle dans la célèbre série américaine Sex and the city, elle n’a plus vingt ans, elle est jolie sans être une bombe, elle a un job valorisant, elle cherche désespérément l’amour depuis dix ans au moins sans jamais trouver chaussure à son pied. Bien qu’elle ne soit pas particulièrement...

couverture

Vers Saint-Gétorix de Renaud Corbeil

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 77 ans)

La Gaule

5 etoiles
Comme le titre Vers Saint-Gétorix le laisse présager, l’auteur tisse sa toile sur un anachronisme pour illustrer les questionnements qui viennent à l’esprit quand on observe le monde dans lequel on vit. Peu importe les époques, il semble que l’Histoire se répète de siècle en siècle. Les leçons du passé ne parviennent pas à débusquer...

couverture

Partition de Louise Ramier

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)

Initiation

7 etoiles
A La Nouvelle Orléans, comme le veut la tradition, j’ai caressé le pied de la statue de Louis Armstrong dans le parc qui porte son nom mais, contrairement à ce que dit la tradition, je ne suis pas devenu meilleur musicien pour autant. Vous voudrez donc bien excuser mes propos s’ils ont un peu approximatifs...

couverture

Les dix voeux d'Alfréd de Maude Mihami

critiqué par Fanou03 - (* - 43 ans)

Alfréd et Alfred

6 etoiles
Il est des auteurs qui montrent une grande tendresse pour « les vieux » et pour le brassage intergénérationnel. On pense bien sûr à Barbara Constantine, qui nous a offert dans ce style quelques jolies histoires sans prétention, mais fraîches et pleines d’énergie, en un mot : qui font du bien. À l’évidence Maude Mihami pourrait sans problème...

couverture

On va revoir les étoiles de Emmanuel Serot

critiqué par CHALOT - (71 ans)

Emouvant et beau

10 etoiles
On va revoir les étoiles » roman d'Emmanuel Sérot Editions Philippe Rey 189 pages février 2019 Douceur, poésie dans un livre sur la fin de vie Ils ont beaucoup donné, ont élevé leurs enfants et ont eu une vie bien remplie mais un jour, lui et elle ne peuvent plus rester dans cette vieille maison où ils coulaient des heures paisibles. Les enfants...

couverture

Le petit roi du monde de Philippe Amar

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 66 ans)

Tact, sensibilité, humour, une bouffée d'air frais, un joli roman

9 etoiles
Victor, un jeune adolescent de douze ans, vit depuis de nombreuses années chez Annie qui l'élève comme son propre fils en famille d'accueil. Suite à des problèmes de santé, Annie ne peut plus s'occuper de lui. La machine administrative se met alors en marche pour lui trouver une famille d'accueil voire d'adoption mais Victor a...

couverture

La belle n'a pas sommeil de Éric Holder

critiqué par Frunny - (PARIS - 53 ans)

Reviens quand tu veux !

10 etoiles
Éric Holder (1960- 2019) est un romancier français. Trois de ses romans ont été adaptés au cinéma: "Mademoiselle Chambon", "L'Homme de chevet" et "Bienvenue parmi nous". "La belle n'a pas sommeil", son dernier roman paraît en 2018. Lui, c'est Antoine. La soixantaine, "réfugié" dans une bouquinerie à la lisière d'un bois au fin fond du Médoc....

couverture

L'homme qui n'aimait plus les chats de Isabelle Aupy

critiqué par CHALOT - (71 ans)

Ode à la résistance

9 etoiles
«  L'homme qui n'aimait plus les chats » roman d'Isabelle AUPY Les éditions du Panseur 122 pages mars 2019 Si vous aimez la liberté, si vous refusez l'enfermement dans le conformiste , ce livre est pour vous. Au début de votre lecture vous vous poserez peut être les mêmes questions qui sont venues à moi : pourquoi les chats ont -ils disparu de cette...

couverture

Oyana de Eric Plamondon

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 77 ans)

Une terroriste basque

5 etoiles
Oyana Etchebaster, une Basque de France, vit à Montréal depuis qu’elle est mariée à un médecin québécois. Après vingt ans de vie commune, elle décide de l’abandonner sans avertissement. Au préalable, elle lui écrit tout ce qui justifie son départ précipité. Les raisons de la rupture sont d’ordre politique. Son activisme au sein de l’ETA,...

couverture

Un gratte-ciel, des gratte-ciel de Guillaume Decourt

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)

Tableaux en prose

8 etoiles
J’ai traversé ce recueil de cent-dis-huit poèmes en prose, tous presque identiques dans la forme, quatre lignes en général trois parfois, seulement quelques phrases très dépouillées pour dépeindre un tableau, parfois une nature morte, parfois un paysage, parfois un scène avec personnages, …, comme on visite une galerie de peintures dans un musée. J’ai même...

couverture

Matriochka de Philippe Remy-Wilkin

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)

Mystère de la Chambre d'ambre

8 etoiles
Perdu, vaseux, Thomas se réveille dans un hôtel international standardisé, se demandant où il peut bien être. Il émerge lentement et se souvient qu’il est à Saint-Pétersbourg où il doit réaliser les repérages pour le tournage d’un film, Mystère de la Chambre d’ambre, qui raconte l’histoire de ce que certains considèrent comme la huitième merveille...

couverture

Le testament de sable de Jean-Claude Bologne

critiqué par Catinus - (Liège - 68 ans)

Esotérisme

7 etoiles
La suite de la nouvelle « le chanteur d’âme » où l’on retrouve Sherlock Holmes, Watson, de nouveau Charles Cros et, cette fois, Isidore Ducasse alias le Conte de Lautréamont. Il y est question d’un livre mystérieux écrit avec une encre qui s’efface après plusieurs années, de nonnes qui recopient ce livre mais en...

couverture

Mémoires de Monte-Cristo de François Taillandier

critiqué par Killeur.extreme - (Genève - 37 ans)

Monte-Cristo par lui-même

6 etoiles
Avertissement cette critique risque de beaucoup Spoiler et ce livre et le roman d'Alexandre Dumas "le Comte de Monte-Cristo" dont il est une réécriture où l'auteur raconte les événements du roman mais aussi ceux qui les précédent et ceux qui les suivent. Mon avis peut être aussi biaisé par ce que j'attendais du livre, l'intrigue...