Littérature => Francophone (11089 livres critiqués)


Page 1 de 222 Suivante Fin

couverture

Là où murmurent les ombres de Vivian Ors

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 27 ans)

Au fin fond des marais lituaniens

8 etoiles
Automne 1771, le Frère François est missionné par le pape pour ramener le corps du cardinal-légat Sigmund Wattel décédé en Lituanie dans d'étranges circonstances et dont il était un ami proche. Pour cette mission et pour sa protection en ces temps troublés il est accompagné par un jeune soldat autrichien, Hans. Ils arrivent ainsi dans...

couverture

Quarante jours de Emmanuel Ranson

critiqué par Mimi62 - (Arras - 64 ans)

Surprenant, dérangeant, étonnant, agaçant, captivant accroché au réel

8 etoiles
Surprenant, dérangeant, étonnant, captivant. Un ouvrage qui ne peut laisser indifférent. La trame Marc est un homme de notre époque absorbé, dévoré par son travail, soucieux de performance avant d'humanité. Homme moderne, il sacrifie sa carrière au profit de celle de son épouse, notamment en s'occupant de leur enfant. N'étant plus assez performant, il est jeté après...

couverture

La Naissance du sentiment de Jean-François Kervéan

critiqué par Tmichel - (- ans)

La Grèce mérite un iota de mieux, quoi quoi!

7 etoiles
Voici un roman historique a priori bien accrocheur. La Grèce du Ve siècle, au tournant des époques archaïque et classique, ce n'est pas fréquent. En outre, il s'agit du monde de Sparte, cité "idéale", détestable ou admirable, ce sera selon nos penchants politiques et philosophiques de lecteurs, mais à coup sûr passionnant par son...

couverture

Le moulin de la dérobade de Annie Degroote

critiqué par Palmyre - (55 ans)

Un roman facile et agréable.

7 etoiles
Résumé de l'éditeur: Le troublant portrait d'une jeune femme du 18ème siècle et une jolie bague poussent la jeune Valentine de Montfleury à découvrir les monts des Flandres à la recherche d'hypothétiques ancêtres. Accompagnée d'Esmérance, sa fantasque grand-mère, de Jan et Sylvain, habitants de Cassel qui l'aideront dans ses recherches, Valentine lèvera le voile sur le secret...

couverture

Un endroit d'où partir - 3. Une lettre et un cheval de Aurelia Jane Lee

critiqué par Nathavh - (52 ans)

Amour et peinture

8 etoiles
Dernier volet de la saga, Juan a fait une nouvelle rencontre , celle de Rafael. Il est musicien, il s'installe près de lui dans une modeste cabane. Il trouve enfin une certaine stabilité. Juan fait d'horribles cauchemars qu'il essaie de fixer sur la toile. Il sculpte une autre vierge, une mater dolorosa, ses...

couverture

Mathias de Mathieu Fortin

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 75 ans)

Un ado obèse

6 etoiles
Il faut entendre le numéro de l’humoriste Lise Dion sur son obésité pour se rendre compte que le poids fait partie de nos préoccupations. Aujourd’hui être bien enrobé discrédite ceux qui dérogent à la norme de plus en plus sévère de l’image idéale que l’on impose aux mannequins. Mathieu Fortin a délaissé la littérature fantastique...

couverture

Par amour de Valérie Tong Cuong

critiqué par Psychééé - (29 ans)

Intense

9 etoiles
Valérie Tong Cuong nous narre la seconde guerre mondiale dans un Havre assiégé et la lutte acharnée d’une famille pour survivre. Tour à tour, chacun des membres, parent comme enfant, raconte le quotidien de son point de vue, repris par un autre : Lucie, Muguette, Emélie, Jean … Et c’est merveilleusement bien évoqué. La grande...

couverture

Une vierge et une cuillère en bois (Un endroit d'où partir Vol. 2) de Aurelia Jane Lee

critiqué par Nathavh - (52 ans)

Amour et peinture

9 etoiles
Cela fait douze ans que Juan Esperanza Mercedes de Santa Maria de los Siete Dolores, aujourd'hui âgé de 21 ans, a quitté le couvent et n'a plus vu Mercedes et Gabriel. Juan est toujours à la recherche de ses racines, à la recherche de lui-même. Il a à nouveau tout quitté pour reprendre la...

couverture

La danse des ardents ou La vie de Masaniello de Jean-Noël Schifano

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 37 ans)

L'histoire de Masaniello dans une Naples bouillonnante. Poétique, charnel et sanguin.

8 etoiles
Jean-Noël Schifano plonge son lecteur dans la Naples du 17ème siècle, la ville de Masaniello, ville tumultueuse, vivante et fascinante. Le personnage de Masaniello est connu en Italie pour avoir été à la tête d'une révolte contre la puissance espagnole qui exerce son emprise sur la ville, accompagné de son amante Berarda. L'auteur évoque...

couverture

Calcaire de Caroline De Mulder

critiqué par Nathavh - (52 ans)

Noir, très noir

8 etoiles
Quatrième roman pour ma compatriote Caroline de Mulder. Un roman noir, très noir je vous préviens de suite. Direction : le nord de la Belgique, Riemst dans le Limbourg pas très loin de Maastricht. C'est la région natale du Lieutenant Frank Doornen, 34 ans, il se remet d'un AVC survenu dix-huit mois plus tôt. Suite...

couverture

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une de Raphaëlle Giordano

critiqué par Pascale Ew. - (49 ans)

Méthode de développement personnel sous forme de roman

5 etoiles
Comment transformer une méthode de développement personnel en roman ? C'est ce qu'a fait Raphaëlle Giordano, de manière intéressante, mais insipide. Camille est au bout du rouleau et une goutte vient faire déborder son vase : elle a un accident de voiture. Elle se rend à la maison la plus proche pour téléphoner et se faire...

couverture

Voyage dans l’île des plaisirs: Fables et histoires édifiantes de François de Fénelon

critiqué par Fredericpaul - (Chereng - 55 ans)

De la grande pédagogie

8 etoiles
Seize courts contes philosophiques ou fables. Ecrits pour éduquer, ces courts récits renfermement de belles leçon de sagesse. On aurait eu sans doute grand profit à bénéficier d'un tel précepteur. En plus du fond, le style est celui du grand siècle, coloré, pittoresque et surtout précis. Un moment à partager avec un enfant ... ou un adulte....

couverture

Fillion et frères de François Gravel

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 75 ans)

Un commerçant de meubles

6 etoiles
François Gravel est un auteur qui valorise beaucoup la famille. Avec ce roman, il rend hommage à la sienne. Son père était un commerçant de meubles. À travers sa propre expérience, il trace l'histoire d'une famille qui tenait un tel commerce sur la célèbre Plaza St-Hubert de Montréal. Le lecteur s'initie à la vie montréalaise...

couverture

Un appartement à Paris de Guillaume Musso

critiqué par Coper - (33 ans)

Mauvais

2 etoiles
Présentation de l'éditeur : " L'art est un mensonge qui dit la vérité... " Paris, un atelier d'artiste caché au fond d'une allée verdoyante. Madeline l'a loué pour s'y reposer et s'isoler. À la suite d'une méprise, cette jeune flic londonienne y voit débarquer Gaspard, un écrivain misanthrope venu des États-Unis pour écrire dans la solitude. Ces...

couverture

Trois saisons d'orage de Cécile Coulon

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 37 ans)

Dans les griffes du drame

9 etoiles
Présentation de l'éditeur Les Fontaines. Une pierre cassée au milieu d'un pays qui s'en fiche. Un morceau du monde qui dérive, porté par les vents et les orages. Une île au milieu d'une terre abrupte. Je connais les histoires de ce village, mais une seule les rassemble toutes. Elle doit être entendue. L'histoire d'André, de son...

couverture

L'ombre du chat de Paul Borrelli

critiqué par Eric Eliès - (42 ans)

Pour les amateurs de polar non réfractaires à la SF

5 etoiles
En 2032, dans la mégalopole marseillaise transformée en cité stratifiée sur une quinzaine de niveaux, un tueur en série insaisissable affole la police par ses crimes atroces violemment ritualisés. L'ambiance est lugubre : après un grand conflit mondial (à peine évoqué), les villes sont devenues un entrelacs de ruelles glauques et d'étages souterrains où s'entasse...

couverture

La station balnéaire qui attendait la mer de Bertrand Menut

critiqué par Nathavh - (52 ans)

Décalé, surréaliste et pourtant...

8 etoiles
Bogart rejoint le bureau d'accomodation des vieux diplômes, il est attendu par le maire qui a une mission hors du commun a lui confier : il sera gardien de phare en plein milieu de la ville. Etrange ! Un phare démonté pièce par pièce et reconstruit sur la petite colline dans la ville. En...

couverture

Les Soeurs Ferrandon de Gérard Glatt

critiqué par Hcdahlem - (57 ans)

Les Sœurs Ferrandon

7 etoiles
J’avais placé Retour à Belle étoile sous l’égide de Sénèque, «une des plus belles qualités d’une véritable amitié est de comprendre et d’être compris». Avec ce second volume qui peut à la fois se lire comme une suite, mais aussi indépendamment, c’est dans Sophocle que l’on peut trouver la dimension tragique de ce récit. Dans...

couverture

La Splendeur des monstres de Esther Rochon

critiqué par Henri Cachia - (LILLE - 55 ans)

La belle famille de monstres d'Esther Rochon

8 etoiles
On peut affirmer sans conteste que les canadiens sont bien les spécialistes de la nouvelle francophone. Esther Rochon en tête. Cette jeune femme de 69 ans a reçu en 2015 le prix « Hommage visionnaire » pour l'ensemble de son œuvre, soulignant son apport exemplaire aux littératures de l'imaginaire en Amérique francophone. Je ne suis pas un fan...

couverture

Les yeux bordés de reconnaissance de Myriam Anissimov

critiqué par TRIEB - (BOULOGNE-BILLANCOURT - 65 ans)

L'IMPOSSIBLE OUBLI

8 etoiles
La frivolité et la superficialité sont-elles des attitudes adéquates, vraiment dignes lorsque l’on est parente de victimes de la Shoah, et que l’on a pour projet d’écrire ? Myriam Anissimov se trouve dans ce cas. Elle tente dans un très beau récit de formuler une réponse à cette question qui marque notre époque de son...

couverture

Jérusalem de Pierre Loti

critiqué par Tistou - (60 ans)

Un agnostique qui ne se résigne pas à renoncer à Dieu.

8 etoiles
C’est dans cette situation que Pierre Loti, en 1884, part pour traverser le Sinaï et parvenir à Jérusalem afin de tenter d’y trouver Dieu. « Jérusalem » fait partie du triptyque « Le désert – Jérusalem – la Galilée » qui relate son voyage commencé le 22 Février 1884 dans les environs du Caire. Au début de...

couverture

Le Cauchemar du Président: 2022 Une bombe explose en Antarctique de Denis Ralet

critiqué par Nathavh - (52 ans)

Le cauchemar du président

9 etoiles
Voici un récit original, très réaliste, à mi-chemin entre le roman et l'essai. Au travers d'une fiction, l'auteur nous fait prendre conscience de ce que pourrait être demain si on ne change rien de nos habitudes aujourd'hui. C'est Charles Chabrolles qui nous parle. Il nous conte sa vie. Il est né en 1963, il...

couverture

Phée Bonheur de Michel-Ernest Clément

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 75 ans)

Une famille des années 1940

7 etoiles
Les romans de mœurs évoquent parfois avec bonheur ce que nous fûmes. Avec Phée Bonheur de Michel-Ernest Clément, nous plongeons dans le Québec des années 40. L'auteur a transposé son drame dans la région de Lanaudière si l'on se fie à la mention de la Deadwilling Tobacco, l'entreprise qui faisait vivre la population des environs...

couverture

Il y a des siècles que je t'aime de Élisabeth Demouy

critiqué par Livressence - (20 ans)

Il y a des siècles que je t'aime

9 etoiles
Avec beaucoup de sensibilité, l'auteur aborde la perte d'un être cher, la traversée du deuil et comment il est possible de s'ouvrir à une réalité plus vaste. Une magnifique histoire d'amour qui défie les frontières du temps et de l'espace, en faisant prendre conscience que la vie n'est qu'un éternel recommencement. Ce roman initiatique fait...

couverture

La mémoire de l'air de Caroline Lamarche

critiqué par Nathavh - (52 ans)

Court, dense et intense

9 etoiles
Un court mais dense roman. Riche en émotions. Un roman qui secoue. Les mots sont rares mais tellement bien choisis. L’écriture est directe, poétique. L’économie de mots nous faire lire l’essentiel entre les lignes. Tout commence par un rêve. Une morte. Une morte qui ressemble à notre narratrice. ...

couverture

L'araignée au plafond de Laurent Lutaud

critiqué par Berthon2017 - (49 ans)

L'araignée au plafond

9 etoiles
Je vous recommande ce livre qui m'a été prêté par un ami la semaine dernière. Je l'ai lu en trois jours, ou plutôt trois nuits. J'ai été immédiatement happé par l'intrigue, les liens entre les personnages, l'atmosphère envoûtante... L'auteur nous entraîne dans le quotidien d'un grand hôpital, on y avance comme dans un polar, pris...

couverture

Le désert de Pierre Loti

critiqué par Tistou - (60 ans)

Traversée du Sinaï fin XIXème siècle

10 etoiles
Agnostique qui ne se résigne pas à renoncer à Dieu, c’est dans cet état d’esprit que Pierre Loti, en 1884, part d’Egypte pour traverser le Sinaï et parvenir à Jérusalem pour tenter d’y trouver Dieu. « Le désert » est la première partie du triptyque « le désert – Jérusalem – la Galilée » qui...

couverture

Faces & Cie de Gaëtan Faucer

critiqué par Owierghem - (41 ans)

Les bons mots, les calembours, les aphorismes...

10 etoiles
Pour un auteur –surtout dramaturge -, les bons mots, les calembours, les aphorismes, les jeux sur le signifiant sont la partie plus ludique d’une œuvre, plus souvent ironique, noire et grinçante. C’est son côté Guitry, tapageur et clinquant. On s’amuse beaucoup à répertorier ces citations burlesques, à saisir la part comique et celle aussi assez parodique. Et...

couverture

De la marchandise internationale de Daniel Fano, Jean-François Octave (Dessin)

critiqué par Débézed - (Besançon - 69 ans)

Livre d'images sans image

7 etoiles
Un livre d’images sans image, un livre qui fait défiler des images comme un zappeur excité qui prendrait plaisir à suivre plusieurs polars en même temps sur un seul écran de télévision, des personnages qui meurent plusieurs fois comme les héros des jeux vidéos dotés de plusieurs vies, un condensé de tous les poncifs que...

couverture

Le Petit Caillou de la mémoire de Monique Durand

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 75 ans)

Une famille bretonne au Canada

8 etoiles
Monique Durand dédie son roman à « cette race d’hommes et de femmes en bois dur qui n’existera plus, n’existe déjà plus ». Les piliers des lieux de l’homme ont été plantés par ceux qui sont morts avec leur dessein. Aujourd’hui on se détourne du passé alors qu’il a posé les jalons de tous les...

couverture

Un clafoutis aux tomates cerises de Véronique de Bure

critiqué par Ddh - (Mouscron - 75 ans)

Un dessert vraiment savoureux

10 etoiles
Un clafoutis aux tomates cerises ? N'essayons pas cette recette : c'est pas bon. Mais lire le livre, c'est un régal. Jeanne nous attire dans son univers et l'on y pénètre avec enthousiasme. Véronique de Bure connaît bien l'Allier puisque là sont ses origines. Éditrice, elle est aussi écrivaine ; des récits ont déjà été édités et Un clafoutis aux...

couverture

Fragments de la maison de Habiba Djahnine

critiqué par Eric Eliès - (42 ans)

Une poésie résistante en forme d'exorcisme des peurs nées de la crise algérienne

7 etoiles
Dans cette mince plaquette intitulée « Fragments de la maison », Habiba Djahnine compose, en vers libres écrits à fleur de peau et à fleur de peur, comme couverts de sueur froide, des poèmes emplis des ombres de la guerre et de l’exil. Prenant appui sur un ton direct et une grande simplicité formelle, ces...

couverture

La discothèque de Joy Sorman, Christophe Blain (Dessin)

critiqué par Numanuma - (Tours - 43 ans)

Club 1941

3 etoiles
Parfois, on referme un livre et l’on sait, on sent confusément, non pas que l’on a manqué quelque chose, mais que ce quelque chose mystérieux et insaisissable est là, devant nos yeux et pourtant invisible. Parfois, il faut des jours pour l’appréhender. Parfois, on tourne en rond sans jamais trouver. Parfois, quelques instants suffisent. C’est...

couverture

Obsessions de Christophe Bier

critiqué par Débézed - (Besançon - 69 ans)

Fautes de goût

7 etoiles
En septembre 2017, « l’émission radiophonique Mauvais genre de France Culture aura vingt ans », Christophe Bier y est entré en 2001 et il y tient une chronique régulière au moins depuis le 6 septembre 2003 date de la première chronique qu’il a choisi de publier dans ce recueil qui en comporte centre-trente-deux, la dernière...

couverture

Amour, gloire et dentiers de Marc Salbert

critiqué par Débézed - (Besançon - 69 ans)

Quand un jour viendra...

7 etoiles
Les lecteurs de ma génération, celle qui vient juste après celle mise en scène dans ce roman, reverront inéluctablement en lisant ce texte Jean Gabin, Pierre Fresnay, Noël-Noël et compagnie déguisés en vieux campagnards marchant sur le chemin de Gouillette pour accomplir leurs espiègleries, sottises et autres forfaits tous plus désopilants les uns...

couverture

Serum - Saison 01, épisode 06 de Henri Loevenbruck, Fabrice Mazza

critiqué par Coper - (33 ans)

Une fin... comme dans une série !!

10 etoiles
"Le meilleur dans une série n'est-ce pas l'attente ?" Le principe de la série TV est qu'elle s'arrête sur un (des) rebondissement(s) généralement inattendu(s), nous laissant sur notre faim! Sérum se voulant être de la même veine... c'est pareil !! Mais alors : quelle frustration !!! Surtout quant nous savons que la saison 1 parue...

couverture

Quelques jours dans la vie de Tomas Kusar de Auteur inconnu

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 47 ans)

Tout est dans le titre !

6 etoiles
"Quelques jours dans la vie de Tomas Kusar", tout est dans le titre du roman. Nous suivons en effet Tomas Kusar, garde barrière en Tchécoslovaquie dans les années 1970, sur quelques journées de sa vie. L'histoire est simple, très simple: il fait la rencontre de Vaclav Havel, intellectuel et dissident du régime, et futur président de la...

couverture

Marx et la poupée de Maryam Madjidi

critiqué par Hcdahlem - (57 ans)

Marx et la poupée

10 etoiles
Si vous cherchez un jour une définition du mot «littérature», alors sortez votre exemplaire de Marx et la poupée, car ce livre doit figurer dans la bibliothèque de tout honnête homme. Pour le résumer, il suffit d’une phrase: c’est l’histoire d’une famille iranienne contrainte à l’exil et qui doit s’inventer une nouvelle vie en France....

couverture

La sonate oubliée de Christiana Moreau

critiqué par Hcdahlem - (57 ans)

La sonate oubliée

6 etoiles
Christiana Moreau a choisi de nous offrir deux romans en un pour ses débuts en littérature. Elle va d’une part nous raconter le parcours de Lionella qui vit à Seraing, cité industrielle belge en reconversion et d’autre part nous plonger dans le quotidien d’Ada qui vivait à Venise au XVIIIe siècle. La technique du document ancien...

couverture

Le bureau des jardins et des étangs de Didier Decoin

critiqué par Hcdahlem - (57 ans)

Le Bureau des Jardins et des Étangs

9 etoiles
Après Le Maître, le très taoïste roman de Patrick Rambaud, Monsieur Origami, le très artistique et poétique roman de Jean-Marc Ceci, voici Le Bureau du Jardin et des Étangs, le très romantique et parfumé roman japonais de Didier Decoin. Ce délicieux conte initiatique nous fait cheminer dans le Japon du XIIe siècle, dans le sillage...

couverture

Le livre de la faim et de la soif de Camille de Toledo

critiqué par Psychééé - (29 ans)

Repue mais confuse

5 etoiles
Il est assez rare que le livre lui-même soit le personnage central du roman pour ne pas remarquer cette originalité. Un roman inclassable, situé entre le conte, le roman picaresque, le rêve et la réalité au titre tellement intriguant et prometteur. Le livre se veut le maître et le dactylographe, son esclave chargé de noter...

couverture

La Meilleure Façon de s'aimer de Akli Tadjer

critiqué par Nathavh - (52 ans)

Magnifique

10 etoiles
11 mars 2011. Cela fait un peu plus de deux mois que Fatima Meziane est arrivée à l'hôpital suite à un AVC survenu le premier dimanche de janvier. Après une opération, deux mois de coma. Son corps inerte revient peu à peu à la vie. En effet, aujourd''hui elle a bougé...

couverture

Les petites filles de Julie Ewa

critiqué par Krys - (Haute-Savoie - 34 ans)

Suspense et contexte : tout y est

8 etoiles
Personne ne peut sortir indemne de ce roman. L'intrigue tout d'abord est très bien ficelée, et maintient le lecteur en haleine jusqu'à la dernière ligne. L'écriture de Julie Ewa est tout à fait adaptée à cette histoire, avec des courts chapitres qui sautent de 1991 à 2013 continuellement avec une aisance et une logique parfaites....

couverture

Serum - Saison 01, épisode 05 de Henri Loevenbruck, Fabrice Mazza

critiqué par Coper - (33 ans)

Toujours aussi haletant !

10 etoiles
La fin est proche mais le suspense perturbe et la tension est toujours là. Certaines interrogations trouvent leur réponse mais difficile d'anticiper le dénouement final. Toujours aussi bon que les premiers, rien à redire....

couverture

La Vivaldi de Serge Peker

critiqué par Kinbote - (Jumet - 58 ans)

Le temps sans cesse recommencé

8 etoiles
Une vieille dame de quatre-vingt-huit ans est admise à la maison de retraite Les Arpèges après avoir perdu l’usage de la parole. Les mots lui étant devenus douloureux, elle a décidé de ne plus en dire aucun. Aux Arpèges, elle occupe la chambre nommée La Vivaldi, un nom qui va désormais la définir, celui d’un...

couverture

Génération H : Têtes chercheuses d'existence de Alexandre Grondeau

critiqué par Free_s4 - (Dans le Sud-Ouest - 42 ans)

THC

9 etoiles
Présentation de l'éditeur Sacha et sa bande sont de la Génération H, génération de fumeurs d'élite, amatrice de plaisirs interdits et de fêtes inoubliables. De sound systems en soirées villas, de festivals en carnavals indépendants, de Barcelone à Amsterdam, ils brûlent leur vie comme un gros spliff de weed. Insoumis à l'ordre établi et rompus au...

couverture

Comme dans un film des frères Coen de Bertrand Gervais

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 75 ans)

Qu'est-ce qu'un quinquagénaire ?

8 etoiles
Le quinquagénaire Rémy Potvin sent que ça dégénère ou du moins il sent les signes primaires du début d’une ère qui se clôt par une perte de repères. Que doit-il faire devant autant de petites misères réelles ou appréhendées ? Déjà la femme du héros a quitté le toit familial ainsi que le fils peintre...

couverture

La réforme de l'opéra de Pékin de Maël Renouard

critiqué par Henri Cachia - (LILLE - 55 ans)

Une longue nouvelle?... Pour un petit livre...

4 etoiles
Bravo pour ce coup de maître des éditions Rivages poche/Petite Bibliothèque, et à son auteur Maël Renouard, qui ont réussi à empocher le prix Décembre 2013 et ses 30000 euros. Un des prix littéraires les mieux dotés en France. Ce qui en fait, avec ses 65 pages, (vendu pour 96, 20 réservées aux ouvrages publiés...

couverture

Le vin des crapauds de Saïd Mohamed, Bob De Groof (Dessin)

critiqué par Débézed - (Besançon - 69 ans)

Au fond du désespoir

8 etoiles
A l’orée du printemps, Les carnets du dessert de lune gâte ses lecteurs après le très beau poème, l’ « Exode », de Daniel de Bruycker magnifiquement illustré par des photos de Maximilien Dauber, il leur propose ce recueil, grand format cette fois, de Saïd Mohamed tout aussi magnifiquement illustré par des linogravures de Bob...

couverture

La Rinascente de Edmée de Xhavée

critiqué par Débézed - (Besançon - 69 ans)

L'amour à durée limitée

8 etoiles
« Edmée plonge au tréfonds des cœurs et des âmes, et même parfois des tripes, de ses héros pour en extirper les joies et les douleurs les plus intimes et les plus vives pour montrer que l’amour et que la vie ne sont souvent qu’illusion et amertume ». Lorsque que j’avais lu un précédent...