Littérature => Francophone (11042 livres critiqués)


Page 1 de 221 Suivante Fin

couverture

Le vin des crapauds de Bob De Groof

critiqué par Débézed - (Besançon - 69 ans)

Au fond du désespoir

8 etoiles
A l’orée du printemps, Les carnets du dessert de lune gâte ses lecteurs après le très beau poème, l’ « Exode », de Daniel de Bruycker magnifiquement illustré par des photos de Maximilien Dauber, il leur propose ce recueil, grand format cette fois, de Saïd Mohamed tout aussi magnifiquement illustré par des linogravures de Bob...

couverture

La Rinascente de Edmée de Xhavée

critiqué par Débézed - (Besançon - 69 ans)

L'amour à durée limitée

8 etoiles
« Edmée plonge au tréfonds des cœurs et des âmes, et même parfois des tripes, de ses héros pour en extirper les joies et les douleurs les plus intimes et les plus vives pour montrer que l’amour et que la vie ne sont souvent qu’illusion et amertume ». Lorsque que j’avais lu un précédent...

couverture

Tonton, Messaline, Judas et les autres ... de François Cavanna

critiqué par Catinus - (Liège - 65 ans)

Du beau monde

8 etoiles
La biographie de certains personnages maudits revue et corrigée par François Cavanna. Une belle brochette : Tonton 1er ( un melting-pot des présidents de la république française ), Messaline, Pétain, Catherine de Médicis, Attila, Landru, la chienne de Buckenwald, Ravaillac, Eve, Jack l’éventreur, Judas, Gilles de Rais, Satan, la marquise de Brinvilliers, Grouchy, Klaus Barbie. Du...

couverture

Serum - Saison 01, épisode 04 de Henri Loevenbruck, Fabrice Mazza

critiqué par Coper - (33 ans)

Haletant...

10 etoiles
Le suspense continue toujours sur la même lancée. On commence à appréhender un peu plus la vie d'Emily mais, il est difficile d'appréhender la fin !! Suspense garanti....

couverture

L'astre mort de Lucien Jerphagnon

critiqué par Fredericpaul - (Chereng - 55 ans)

Savoir ce qui fait le sel de la vie

8 etoiles
Voilà un bien beau roman initiatique. Nous suivons le narrateur - sans doute l'auteur - durant les 29 jours de ses vacances. Il est en Espagne à Bayonne et à Bordeaux. Le rythme est celui de la fin de l'été, lent et baigné d'une douce lumière. Pas de révélations fracassantes mais un imperceptible changement dans le regard...

couverture

Serum - Saison 01 , épisode 03 de Henri Loevenbruck, Fabrice Mazza

critiqué par Coper - (33 ans)

Retournements de situation !

10 etoiles
Retournements de situation, découvertes mystérieuses, le suspense continue et la fin ne fait que créer plus de surprises et de suspense. Toujours très visuel, l'écriture est fluide et rapide ! Encore !!...

couverture

Plus folles que ça, tu meurs de Denise Bombardier

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 75 ans)

La Sexualité des sexagénaires

5 etoiles
Les premières syllabes des mots du titre donné au commentaire établissent le sujet du roman, qui rappelle Sex and the City, hormis l’âge des personnages. Celles de Denise Bombardier sont des femmes vieillissantes qui craignent de perdre leur pouvoir de séduction. Pour protéger leurs charmes, elles fréquentent les cliniques d’esthétisme. Ce semble, de prime abord,...

couverture

La simplicité des nuages de Julien Aranda

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 68 ans)

une histoire simple

10 etoiles
Une histoire simple, du moins en apparence, mais savamment construite et écrite dans une langue parfaitement maîtrisée. À la recherche d'un moyen de rendre un peu de bonheur à sa grand-mère, Bastien va entamer un voyage initiatique qui va l'amener à quitter pour un temps son milieu professionnel, aux antipodes de son caractère humaniste et...

couverture

Denise au Ventoux de Michel Jullien

critiqué par Nathafi - (SAINT-SOUPLET - 50 ans)

Chienne de vie

9 etoiles
Michel Jullien, que j'ai découvert avec le livre "Esquisse d'un pendu", nous emmène cette fois encore dans un univers surprenant, avec cette écriture très pointue, ce langage châtié, le sens du détail qui peuvent cependant effrayer quelques lecteurs... Mais ce serait dommage ! "Denise au Ventoux" est un livre à découvrir, au moins pour tous...

couverture

Mise en pièces de Nina Léger

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 37 ans)

Des pénis, des pénis et des pénis

5 etoiles
Jeanne rencontre des hommes, couche avec eux et est fasciné par les pénis, un peu comme une plasticienne. Elle construit au fur et à mesure de ces rencontres éphémères un musée du phallus. Elle court aussi les sex-shops et collectionne des pénis de formes et matériaux variés. Elle regarde aussi des vidéos pornographiques. A ces...

couverture

Brûlons tous ces punks pour l'amour des elfes de Julien Campredon

critiqué par Eric Eliès - (42 ans)

Ironiquement caustique et subtilement délirant

9 etoiles
Ce recueil de nouvelles est aussi délirant que le laisse présager son titre. J’ai eu beaucoup de mal à le lire dans le métro tant certains passages étiraient sur mes lèvres un sourire béat que j’essayais vainement de contenir ou menaçaient de me secouer d’une crise de fou rire. Dès les rabats de couverture, la...

couverture

Cuevas blues de André Pieyre de Mandiargues, José Luis Cuevas (Dessin)

critiqué par Eric Eliès - (42 ans)

Poésie de l'horrible

9 etoiles
Cette mince plaquette contient un unique poème, qui se lit en une dizaine de minutes. André Pieyre de Mandiargues y célèbre le talent et la puissance d’impact de Jose Luis Cuevas, artiste mexicain iconoclaste (l’une de ses œuvres les plus célèbres est une grande statue en bronze représentant un homme à quatre pattes levant la...

couverture

Nous sommes tous morts de Salomon de Izarra

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 68 ans)

brrr…

10 etoiles
Un roman fantastique, brodant sur le thème du célèbre "Vaisseau fantôme", ce bateau sans équipage à bord, errant sur les mers nordiques, qui inspira Richard Wagner et tant d'autres. Ici, il s'agit du journal de bord d'un jeune marin, parti de Norvège un beau jour de 1927 sur un navire baleinier, le "Providence". La providence...

couverture

Coeur de cristal de Frédéric Lenoir, Alexis Chabert (Dessin)

critiqué par Pascale Ew. - (49 ans)

Conte très simple

5 etoiles
Ce livre est annoncé comme étant un conte pour petits et grands, mais il est plus destiné aux petits et aux jeunes. Cette parabole veut démontrer le mal que peut faire une déchirure au cœur et combien il est tentant de vouloir par la suite se protéger en n'aimant plus. Un jeune prince est incapable d'aimer car...

couverture

La sonate à Bridgetower : (Sonata Mulattica) de Emmanuel Dongala

critiqué par Hcdahlem - (57 ans)

La Sonate à Bridgetower (Sonata mulattica)

10 etoiles
À travers le portrait de George Augustus Polgreen Bridgetower, jeune violoniste métis, Emmanuel Dongala explore tout à la fois une époque, celle de la fin du XVIIIe siècle, nous entraîne vers les grandes révolutions – politiques et scientifiques – à venir et revient sur une page méconnue d’histoire de la musique. Autant dire que cette...

couverture

Les désemparés de Francis Denis

critiqué par Débézed - (Besançon - 69 ans)

Nouvelles en couleur

7 etoiles
Dans ce recueil Francis Denis a rassemblé quinze nouvelles d’inégale longueur qui évoquent toutes d’une certaine façon la difficulté des êtres à s’intégrer dans un monde et dans une société qui ne semblent pas faits pour eux. Des individus qui sombrent dans une chute définitive, pas tous cependant, certains entrevoient au bout du tunnel de...

couverture

Adios de Kléber Haedens

critiqué par Vince92 - (Zürich - 39 ans)

La vie d’un dilettante

6 etoiles
Au sortir de la Seconde Guerre Mondiale, Jérôme Dutoit est journaliste sportif, spécialiste du rugby. Pourtant, rien ne le prédisposait à suivre cette carrière : couvé et cornaqué par des parents sévères qui ne s’autorisent pas eux-mêmes la moindre incartade à la sacro-sainte routine, Jérôme trouve un échappatoire paradoxal lorsqu’il entre en pension. Au contact...

couverture

Ce que tient ta main droite t'appartient de Pascal Manoukian

critiqué par Nathavh - (52 ans)

Une claque !

10 etoiles
Karim et Charlotte avaient tout pour être heureux. Charlotte portait la vie en elle, et il a suffi de quelques secondes pour que tout bascule. Un rendez-vous avec des copines pour fêter cette grossesse à la terrasse du "Zébu Blanc" à Paris. Aurélien et un comparse font irruption , une arme au poing, la fusillade...

couverture

La Cadillac des Montadori de Marie Ferranti

critiqué par Pacmann - (Tamise - 52 ans)

Une histoire corse

6 etoiles
Sandro est le fils de "l’Américain", qui fut des années au service de Jean Mortadori, patriarche qui avait tout à dire sur une ville au sud de la Corse et ses alentours. Garçon correct, dur, peu instruit, il vit de différents boulots indéfinis et instables. Sa très jeune femme Adriana, dont l’origine étrangère fait débat...

couverture

En pays conquis de Thomas Bronnec

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 37 ans)

La politique de l'intérieur

8 etoiles
Présentation de l'éditeur La République est paralysée. L'Elysée est à gauche mais l'Assemblée à droite. Très à droite : impossible pour Hélène Cassard, nommée à Matignon, de gouverner sans le soutien des députés du Rassemblement national, le parti extrémiste. Dans un paysage politique en pleine déliquescence, les convictions sont mises à l'épreuve du pouvoir et les...

couverture

Exode de Daniel De Bruycker

critiqué par Débézed - (Besançon - 69 ans)

La lumière et l'espace

8 etoiles
« Exode » est un long poème qui raconte sur toute la longueur du livre une forme d’odyssée dans un paysage désertique, magique, existant à peine : « Nous ne savions pas ce que nous désirions pour venir en ses terres arides sous ce ciel absent : Ayant des jambes nous marchions… de pas en pas, nous avancions… jusqu’où, nous l’ignorions Sans...

couverture

Nuages de saison de Jean-Louis Massot

critiqué par Débézed - (Besançon - 69 ans)

Poème photo

7 etoiles
Mars secouait ses derniers flocons accrochés aux branches et réveillait le soleil un peu paresseux de la fin de l’hiver, alors le poète dériva la tête dans les nuages et se laissa bercer par la musique de ses vers, rêvassant à la belle photographe qu’il pourrait entraîner dans ses nuages. « Ce matin des nappes...

couverture

Baronne Blixen de Dominique de Saint Pern

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 37 ans)

La vie romanesque de Karen Blixen

8 etoiles
Clara Selborn a côtoyé Karen Blixen et est la narratrice de ce roman biographique passionnant. Le roman s'ouvre sur la rencontre entre Clara et Meryl Streep qui a joué dans "Out of Africa", l'adaptation cinématographique de"La Ferme africaine". Le lecteur est tout de suite séduit par certains choix audacieux de l'écrivaine. Dès le départ, nous...

couverture

Rien que la mer de Annick Geille

critiqué par Hcdahlem - (57 ans)

Rien que la mer

7 etoiles
Si du côté de Jacques Brel la valse à trois temps peut encore «s'offrir des détours du côté de l'amour», celle que nous propose Annick Geille est à l’opposé. Ici, rien n’est charmant. Le premier temps de cette valse se déroule en Bretagne sur la terrasse d’un hôtel de bord de mer. Une femme y attend...

couverture

La politique expliquée aux enfants (et aux autres) de Denis Langlois, Plantu (Dessin)

critiqué par L. Breuil - (48 ans)

Indispensable au moment des élections

9 etoiles
Je pourrais dire que c'est un bouquin qui permet de ne pas grandir idiot et de vivre de façon responsable. Mais le mieux est encore de recopier la présentation du livre au dos de la couverture : La politique, ce n'est pas de ton âge ? Pourtant, la politique concerne tout le monde, les enfants comme les...

couverture

Ronce-Rose de Éric Chevillard

critiqué par Hcdahlem - (57 ans)

Ronce-Rose

7 etoiles
Le 39e livre d’Éric Chevillard est dans les librairies et nous offre à nouveau de plonger dans cette littérature du rien qui est aussi celle du tout, celle où le langage prévaut sur l’histoire, celle où la recherche du mot juste peut dynamiter le récit. Après les réflexions post-mortem d’Albert Moindre, spécialiste des ponts transbordeurs dans...

couverture

Un soupçon d'interdit de Françoise Bourdin

critiqué par Incertitudes - (32 ans)

Les coeurs brûlés

8 etoiles
Vous vous souvenez des sagas de l'été. Si le genre est un peu moins en vogue depuis le début des années 2000, on se souvient tous du Vent des moissons et autre Château des Oliviers ou Terre indigo. Si aujourd'hui, ça a assez mal vieilli, Un soupçon d'interdit de Françoise Bourdin permet de replonger dans cette...

couverture

les dix choses que les hommes préfèrent en amour de Pabloemma Ngon

critiqué par Pabloemma - (yaoundé - 30 ans)

les dix choses que les hommes préfèrent en amour

10 etoiles
Les hommes ont bien des préférences que les femmes ignorent notamment dans le domaine de la satisfaction de celui-ci. Elles ont parfois des difficultés à se livrer vis-à-vis de leur conjoint, ce qui peut entraîner ainsi une rupture qui ne sera pas peut être prêt d’être résolu. Un homme aurait par exemple envie que sa...

couverture

Les Sortilèges du lac: Tome 2 de Marie-Bernadette Dupuy

critiqué par Bernard2 - (ARAMITS - 67 ans)

Suite et fin de cette saga

8 etoiles
Le premier tome (Le scandale des eaux folles) nous a fait vivre le drame de la famille Cloutier. Jacinthe, lors de ses recherches, a découvert la vérité sur Emma. Si vous avez aimé le tome 1, sachez que celui-ci est encore mieux maîtrisé dans l'écriture, dans l'intensité de l'histoire. Les drames se succèdent, le passé...

couverture

Le Scandale des eaux folles: Tome 1 de Marie-Bernadette Dupuy

critiqué par Bernard2 - (ARAMITS - 67 ans)

Quand tout se déchaîne

7 etoiles
En 1928, au Québec, la crue du lac Saint-Jean – fait réel – due à un barrage hydraulique en aval, crée d'énormes ravages dans la région, qui vit en grande partie de l'agriculture. La famille Cloutier - fiction – va connaître un drame terrible avec la mort d'Emma, l'une des filles, que l'on retrouve noyée dans...

couverture

Marguerite de Jacky Durand

critiqué par Hcdahlem - (57 ans)

Marguerite

7 etoiles
Août 1944. Une grande partie de la France est libérée, mais au milieu de la liesse populaire se déroulent des scènes dramatiques, car il s’agit aussi de faire payer ceux qui ont pactisé avec l’ennemi, de se venger, voire de se dédouaner à bon compte. Quelques jours après la libération de la ville, trois gars...

couverture

Equateur de Antonin Varenne

critiqué par Ellane92 - (Boulogne-Billancourt - 41 ans)

Voyage au bout du monde

8 etoiles
Pete Ferguson est un homme secret et taciturne, qui a déserté l'armée, et est recherché pour meurtre, incendie volontaire... Sous le nom de Billy Webb, il vient d'être embauché, presque par hasard, dans une troupe de chasseurs de bisons. Le soir, après la chasse et l'équarrissage, il écrit des lettres, qu'il n'envoie jamais. Mais la...

couverture

" Arrête avec tes mensonges " de Philippe Besson

critiqué par Psychééé - (28 ans)

Bouleversant

8 etoiles
Quand François Busnel qualifie cet ouvrage de grenade, il n’est pas loin de la réalité. Arrête avec tes mensonges résonne comme une déflagration ; il s’agit du livre qui explique les 15 ans de littérature de l’auteur et ses thèmes de prédilection (l’abandon, le manque, le deuil, la quête d’identité …). En quelque sorte, le...

couverture

Sous le compost de Nicolas Maleski

critiqué par Hcdahlem - (57 ans)

Sous le compost

8 etoiles
Je ne sais pas s’il faut d’abord féliciter l’auteur pour le côté écolo-responsable de son narrateur, pour l’étude de mœurs joliment cynique ou pour le polar rural qu’il concocte pour le feu d’artifice final. À vrai dire, j’imagine que la sauce prend en raison de tous ces ingrédients savamment préparés. Mais reprenons depuis le début. Nous...

couverture

Le Prix de la chose de Joseph Elfassi

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 75 ans)

Una baise à 200 $

2 etoiles
Dorénavant, il en coûtera 200$ (130 €) aux hommes qui font l’amour sans quoi ils mourront. Les femmes se font injecter dans le vagin un liquide qui tue les hommes qui ne respecte pas le nouveau contrat social. Roman d’anticipation ou turpitude littéraire ? Que ce roman ait reçu l’imprimatur d’un éditeur étonne. Ce n’est...

couverture

Ne parle pas aux inconnus de Sandra Reinflet

critiqué par Hcdahlem - (57 ans)

Ne parle pas aux inconnus

8 etoiles
Ce roman d’initiation commence avec ce qu’il est convenu d’appeler un «rite de passage» : l’examen du baccalauréat et la fête qui va tirer un trait sur la scolarité autant que sur l’adolescence. Camille a dix-sept ans et vit à Thionville dans une famille modeste, ses parents travaillent tous deux à Carrefour. Pour essayer d’oublier...

couverture

Entre de Philippe Jaffeux

critiqué par Débézed - (Besançon - 69 ans)

Dans l'intervalle

8 etoiles
Quand j’ai découvert ce livre, j’ai cru que le titre était une invitation : « Entre », viens dans mon texte, viens dans mes lignes, viens dans mon histoire et après avoir lu quelques pages, j’ai compris que ce « Entre » n’était pas un verbe mais la préposition qui désigne un intervalle entre...

couverture

Cannibales de Régis Jauffret

critiqué par Alma - (- ans)

Les histoires d'amour finissent mal, en général

9 etoiles
Noémie, artiste peintre de vingt-quatre ans. vient de rompre avec Geoffrey, un architecte de près de trente ans son aîné avec qui elle a eu une liaison de quelques mois. Elle adresse à Jeanne, la vieille mère de celui-ci, une lettre pour s’excuser d’avoir rompu. Une correspondance se développe entre les deux femmes qui...

couverture

L'Éternité de Xavier Dupont de Ligonnès de Samuel Doux

critiqué par Anna Rose - (44 ans)

Immersion

8 etoiles
L'auteur s'attache à retracer le parcours du meurtrier présumé Xavier Dupont de Ligonnès: de son enfance aux derniers évènements connus - la fuite. Il nous fait entrer dans une famille particulière où la croyance en Dieu régit chaque instant du quotidien. La mère de XDL s'exprime même au nom de Dieu et annonce régulièrement les...

couverture

Parlons peu, parlons de moi de Jackie Berroyer

critiqué par Débézed - (Besançon - 69 ans)

Parler de Berroyer, c'est parler de la musique

8 etoiles
Tout le monde connait Jackie Berroyer, le ludion qui surgit partout où personne ne l’attend, à la télé, au cinéma, au théâtre, au music hall, dans les fonctions les plus diverses : auteurs, acteurs, présentateurs, musiciens, comiques, chroniqueurs… il a tout fait, ou presque, dans le monde du spectacle, il raconte tout ça dans ce...

couverture

Bingo (Père & Fils) de Jean-François Pigeat

critiqué par Débézed - (Besançon - 69 ans)

La roue de la fortune

7 etoiles
Bingo ! Gagné ! Mais pour savoir si c’est effectivement gagné, il faudra lire le livre jusqu’au bout, à ce stade je ne peux que vous dire que Bingo c’est avant tout le surnom que Jacky Bingolacci a transmis à son fils Florian. Jacky c’est un jeune homme beau comme un Apollon dont le plus...

couverture

Jugan de Jérôme Leroy

critiqué par Killeur.extreme - (Genève - 35 ans)

Jugan

9 etoiles
Quatrième de couverture Enseignant au collège Barbey-d'Aurevilly de Noirbourg, "en plein Cotentin, au carrefour de trois routes à quatre voies", le narrateur y voit débarquer Joël Jugan, ancien leader du groupe d'extrême gauche Action Rouge. Ce dernier vient de purger une peine de dix-huit ans. En prison, il est "devenu un monstre, au physique comme au...

couverture

Mâcher la poussière de Oscar Coop-Phane

critiqué par Hcdahlem - (57 ans)

Mâcher la poussière

8 etoiles
Il y a du Dino Buzzati dans le nouveau roman d’Oscar Coop-Phane. À la fois par son atmosphère et par sa dramaturgie, sans oublier la petite touche surréaliste et le côté un peu suranné du style. Davantage proche de sa nouvelle Sept étages que du célèbre Désert des Tartares, il nous propose de suivre l’existence...

couverture

Article 353 du code pénal de Tanguy Viel

critiqué par Psychééé - (28 ans)

Un huis-clos remarquable

9 etoiles
Martial Kermeur a volontairement poussé à la mer Antoine Lazenec, promoteur immobilier véreux. Arrêté par la police, l’ouvrier breton explique au juge depuis le commencement les raisons qui l’ont poussé au meurtre. On est tenté de penser que les confessions d’un criminel face à un juge pourraient être ennuyeuses et superflues mais il n’en est...

couverture

L'affaire Rosenblatt de Joel Haroche

critiqué par Jdel - (71 ans)

La théorie de l'adaptation

8 etoiles
L'histoire se passe dans les années 60, John Kennedy va être assassiné. C'est le fils ainé, Elias qui nous parle avec un style frais et humoristique de son frère Nathan, âgé de huit ans et surdoué, de ses parents, qui ne se sont disputés qu'une fois dans leur vie mais dont la dispute dure encore....

couverture

Jivarosseries de Eric Dejaeger

critiqué par Débézed - (Besançon - 69 ans)

Couper au court

7 etoiles
« Encore un recueil passé totalement inaperçu » me confie l’auteur dans sa dédicace, une raison de plus pour moi de faire vivre encore ce texte à travers cette courte (en la circonstance j’ai bien compris que le court s’impose) note de lecture d’autant plus que la maison d‘édition a changé de propriétaire et...

couverture

Dans les griffes de la Ligue de Jean d' Aillon

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 68 ans)

le béarnais

10 etoiles
Une chevauchée pleine de surprises et de rebondissements, au cœur de la mêlée qui opposa Henri de Navarre, le futur Henri IV, aux troupes liguées contre l'héritier légitime de la couronne de France. Bien documenté, mariant personnages réels et imaginaires (Olivier Hauteville, chevalier de la Fleur-de-Lys, Nicolas Poulain, Eustache de Cubzac et quelques autres), ce...

couverture

Je est une autre de Suzanne Aubry

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 75 ans)

Écrivain anonyme

7 etoiles
Qui a écrit Les trois mousquetaires ? Alexandre Dumas, répondrions-nous en chœur. Erreur. C’est Auguste Maquet, le nègre du célèbre écrivain qui a profité de la plume de l’un de ses pairs. Maquet a intenté un procès à Dumas après avoir accepté sa proposition. Ce fut peine perdue. On ne peut revenir sur la parole...

couverture

Proche lointain de Martine Rouhart

critiqué par Nathavh - (52 ans)

Amitié

8 etoiles
Proche lointain c'est l'histoire d'une amitié de plus de vingt-cinq ans. Jean-Louis et notre narrateur se sont rencontrés par hasard en août 1986, le courant est passé de suite entre ces deux-là. Allez savoir pourquoi ? Une amitié ça naît comme ça. Ils se sont vus de façon régulière autour d'une verre, après l'opéra,...

couverture

Les Années Solex de Emmanuelle de Boysson

critiqué par TRIEB - (BOULOGNE-BILLANCOURT - 65 ans)

LA PARENTHESE ENCHANTEE

8 etoiles
Juliette Monin, lycéenne des années soixante finissantes se rend en vacances chez Camille, sa cousine, en Alsace. La famille de Camille, engoncée dans un conservatisme provincial passablement étouffant, où il n’est question que de respectabilité, de bonne éducation pour les jeunes filles, d’un mariage de raison, de préférence avec un garçon bien né, et bénéficiant...