Littérature => Francophone (11147 livres critiqués)


Page 1 de 223 Suivante Fin

couverture

Winter is coming de Pierre Jourde

critiqué par Lobe - (Montpellier - 22 ans)

Fade away

8 etoiles
Fade away, sans que cela une seule seconde ne dise que ce livre est fade. Non ! Comment le pourrait-il alors qu’il émane d’une déchirure immense, qu’il met en mots la perte et la béance ? L’hiver du titre est celui qui est venu se poser sur un fils, sous la forme d’une version vicieuse de...

couverture

L'anniversaire du roi de Marc Trillard

critiqué par Pascale Ew. - (49 ans)

Quand le passé vous rattrape malgré vous

5 etoiles
Le peintre Victor-Vong Levantin quitte la France où il est en disgrâce à cause de peintures moquant ses clients pour se rendre au Cambodge d'où est issue sa mère qu'il n'a pas connue. Il a pour projet de rendre hommage au roi Sihanouk pour son 90ème anniversaire par autant de portraits d'anonymes cambodgiens que son...

couverture

Dans l'attente de toi de Alexis Jenni

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 37 ans)

Définitivement non!

2 etoiles
"Dans la lumière qui glissait par les fissures du volet ce matin-là, je t'ai vue lentement apparaître, j'ai vu se découper l'ovale de ton épaule, la courbe ample de tes fesses, la ligne de ta nuque. Tu dormais encore. Je parcourus ton corps qui se détachait dans l'ombre, je n'appuyais pas, je ne saisissais rien,...

couverture

Tu n'iras pas danser de Sylvie Bardet

critiqué par Ronan - (Montreal - 42 ans)

Un thriller psychologique... fantastique!

10 etoiles
J’avais aimé Le Designer donc j’ai acheté sans hésiter le dernier. J’ai bien fait ! c’est tellement prenant que ma femme en a eu marre que je lise toutes les nuits jusqu’à 3 heures du matin. Ça commence comme un thriller fantastique puis ça bascule en thriller psychologique. Très original comme structure. On ne...

couverture

Les songes et les sorts de Marguerite Yourcenar

critiqué par Alceste - (55 ans)

La part fatale du songe

8 etoiles
Marguerite Yourcenar consigne dans cet ouvrage vingt-deux de ses rêves, formés entre sa vingt-huitième et sa trente-troisième année. Des rêves, ces récits ont l’étrangeté et le caractère décousu, même si parfois ils ont une précision qui paraît incompatible avec le flou qui accompagne le réveil....

couverture

Jardin d'été de Abigail Seran

critiqué par Hcdahlem - (57 ans)

Jardin d'été

7 etoiles
Comme dans un film de Claude Sautet, qui savait comme personne rendre l’atmosphère des repas de famille, Abigail Seran choisit de mettre en scène un mois de vacances dans la campagne bourguignonne. Dans ce roman choral sobrement intitulé «Jardin d’été» trois générations vont se retrouver autour de Charles et Élé, couple de retraités qui ont...

couverture

Les impostures du réel de Frédérick Tristan

critiqué par Sundernono - (Nice - 34 ans)

Un roman initiatique de grande qualité

8 etoiles
Les impostures du réel, voici un titre qui à première vue peut faire peur. Et pourtant ! Il serait vraiment dommage de passer à côté d’un si bon roman. Roman initiatique, à l’image des Egarés que je ne peux que vous conseiller et qui fut récompensé du prix Goncourt 1983, les impostures du réel nous...

couverture

L'enfant n'est pas mort de Nimrod

critiqué par CHALOT - (69 ans)

de l'émotion

9 etoiles
roman de Nimrod éditions Bruno Doucey février 2017 146 pages Qu'est-ce qui relie Nelson Mandela et la jeune afrikaner Ingrid Jonker ? Ils ne se sont jamais rencontrés.... Tout les séparait, si ce n'est une soif de justice et d'humanité. Quand le premier se dirigeait inéluctablement vers les prisons de l'apartheid, la deuxième issue d'une famille riche et influente découvrait l'horreur...

couverture

Abattre la bête de David Goudreault

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 75 ans)

Maman, je t'aime

8 etoiles
Ce roman termine une trilogie brossant le tableau d’un désaxé. L’auteur ne dit pas comment on en arrive à perdre le sens de la réalité, mais ses livres sur le sujet sont assez éloquents. Comme David Goudreault est un travailleur social de formation, il avait à la portée de la main le matériel pour échafauder...

couverture

Mémoire blanche de Pierre Coran

critiqué par Kinbote - (Jumet - 58 ans)

Prisons

9 etoiles
Après avoir été arrêté pour un meurtre qu’il ne se souvient pas avoir commis, un homme s’évade de la prison où il est détenu, il est recueilli par la petite fille de sa supposée victime. On l’innocente mais il reste prisonnier de la boisson… Cette prison-là, cette culpabilité-là sont plus fortes... Un roman qui claque, sans...

couverture

Edition et priorité dans la promotion du livre de Pabloemma Ngon

critiqué par Pabloemma - (yaoundé - 31 ans)

Edition et priorité dans la promotion du livre

9 etoiles
Le monde des livres est un domaine complexe. L y a plusieurs éléments qui peuvent le mener au succès. Mais tout d’abord, il serait important de débuter par son édition. C’est la raison pour laquelle nous avons prie soin tout au long de ces révélation de prendre la peine de nous attarder sur la mise...

couverture

Le denier de chair de Andrea H. Japp

critiqué par Palmyre - (55 ans)

Très beau roman.

8 etoiles
Présentation de l'éditeur Enquêteurs au Boston Police Department, Caroline Knight et Oliver Davies voient arriver trois dossiers sur leur bureau. Un cadre de banque assassiné alors qu'il rentrait chez lui en compagnie d'une jolie fille. Une scientifique de haut niveau, dont le crâne a été fracassé contre une fenêtre à la Harvard School of Medicine. Enfin...

couverture

Tous les hommes chaussent du 44 de Auteur inconnu

critiqué par Nathavh - (52 ans)

L'amour, toujours l'amour !

6 etoiles
Les histoires d'amour finissent mal.. en général. Non, Gilda 40 ans écrivaine parisienne ne le pense pas, elle veut y croire. Elle est certaine d'avoir trouvé chaussure à son pied, elle est sur son nuage. Patrick habite Rennes, elle en est certaine, c'est le grand amour. Elle veut d'ailleurs écrire un traité sur l'amour. ...

couverture

Fragiles de Sarah Morant

critiqué par Alapage - (44 ans)

Émouvant!

9 etoiles
Si vos attentes face à ce bouquin sont d'y trouver une simple romance entre deux adolescents, passez vite votre chemin. Ce n'est clairement pas le cas ici. C'est avant tout un roman sur l'amitié, l'amour fraternel, mais également sur les déchirures, les obstacles que la vie nous envoie. Gabriel est en dernière année de lycée et...

couverture

Ecrivains et artistes de Léon Daudet

critiqué par AmauryWatremez - (Evreux - 48 ans)

La littérature, seulement la littérature, rien que la littérature

10 etoiles
Il y a un livre que je lis, relis, et relis encore sans me lasser. J'en connais même des passages par cœur. Ce sont ces « fabuleux » -pour reprendre le mot de Proust- souvenirs littéraires de Léon Daudet réédités ici dans une forme plus ou moins expurgée de toutes les considérations politiques de l'auteur de par...

couverture

La petite boutique japonaise de Isabelle Artus

critiqué par Fanou03 - (* - 41 ans)

La Geisha et le Samouraï

6 etoiles
Jean-Christophe Kervantec, (rebaptisé Thad par sa mère en l'honneur d'un héros du roman [i]Hannah[/i] de Paul-Lou Sulitzer), un jeune homme originaire de Saint-Brieuc et qui veut devenir samouraï, rentre par hasard un jour à Paris dans une petit boutique japonaise où l'on vend notamment des bonsaïs. Elle est tenue par la jolie Pam (en hommage...

couverture

Avec la mort en tenue de bataille de José Alvarez

critiqué par Falgo - (Lauris - 77 ans)

Ramassis de clichés

1 etoiles
Le sujet du livre est bon: la chronique d'une femme espagnole au travers de la guerre civile entre ses problèmes personnels et les soubresauts liés à la situation générale. Malheureusement le traitement en est d'une insigne faiblesse. Tous les clichés des oppositions à Franco y sont présents: faits de guerre, tortures, exécutions sommaires, prisons insalubres,...

couverture

Le gang des dentiers fait sauter la banque de Catharina Ingelman-Sundberg

critiqué par Lilule - (baalon - 44 ans)

À vos déambulateur

7 etoiles
Même à Las Vegas sa commence fort. Un gang de faut d'aveugles qui braque une bijouterie. Par un problème de chien, je vous laisse découvrir. Les bijoux se retrouvent dans les mains du gang des dentiers. Mais ce n'est pas fini, par l’oublie d’un sac de golf, les bijoux se retrouvent dans un aquarium d'un...

couverture

De bois debout de Jean-François Caron

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 75 ans)

Le Discours du père muet

7 etoiles
Près de Montmagny, la principale ville du canton de la Côte-Sud, se dresse Paris-sur-Bois, un village fictif habité par du « vrai monde », comme l'a défini Michel Tremblay dans sa pièce ainsi intitulée. Comme on disait dans le temps, le vrai monde travaille au pic et à pelle à la sueur de son...

couverture

Premières neiges sur Pondichéry de Hubert Haddad

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 47 ans)

un voyage initiatique en Inde.

6 etoiles
Ce roman est un voyage quasiment initiatique , mais un voyage qui ne m'a pas complètement convaincu. Certes , c'est bien écrit, fort bien documenté sur l'histoire de la communauté juive en Inde. Hubert Haddad y décrit le portrait d'un homme brisé, désabusé. Il nous fait ressentir l'atmosphère de l'Inde au fil des pages pourtant, j'ai trouvé...

couverture

L'enfant qui de Auteur inconnu

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 37 ans)

L'imaginaire au service des sentiments

7 etoiles
Trois trajectoires, trois personnages mis en mouvement par la disparition d'une femme, à la fois énigme et clé. L'enfant marche dans la forêt, adossé à l'absence de sa mère. Il apprend peu à peu à porter son héritage de mystère et de liberté. Avec un chien pour guide, il découvre des lieux inconnus. A chaque...

couverture

Celui qui est digne d'être aimé de Abdellah Taïa

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 37 ans)

Un roman épistolaire qui donne un bon coup de pied dans la fourmilière

8 etoiles
Ce roman épistolaire est composé de quatre lettres qui manient les mêmes thèmes : la séparation, l'amour, l'identité et l'homosexualité. Elles sont publiées à rebours. La première est celle qu'Ahmed adresse à sa mère décédée, une femme de poigne, dure, qui savait mener son époux à la baguette. Ce fils qui n'était pas proche de...

couverture

Le vestibule des causes perdues de Manon Moreau

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 68 ans)

rédemption

10 etoiles
En quête de rédemption, des pèlerins en route vers Saint-Jacques de Compostelle vont se rencontrer, se parler, s'entraider, et entamer un parcours qui va les aider à soigner leurs plaies, tant physiques que mentales. Mara l'anorexique, Robert l'ouvrier retraité désœuvré, Árpád, qui fuit la paternité dans sa Hongrie natale, Clotilde, corsetée dans son éducation traditionaliste,...

couverture

Endetté comme une mule de Eric Losfeld

critiqué par AmauryWatremez - (Evreux - 48 ans)

La Littérature contre la sottise

9 etoiles
J'ai eu envie de lire ce livre car au-delà de tous les clivages, des brouilles, des colères, la littérature et l'appétence pour icelle est toujours la plus forte dans ce que je partage avec d'autres (de "vieilles connaissances pour reprendre le terme de l'auteur de l'article en lien) comme moi passionnés par les Lettres. Dans...

couverture

En son absence de Armel Job

critiqué par Ddh - (Mouscron - 75 ans)

disparition inquiétante en Ardennes

9 etoiles
L'absence de Bénédicte est troublante. Une ado de quinze ans... on peut tout supposer ! Bénédicte vit avec sa mère Marie-Louise ; son père Mehdi, elle le voit de temps à autre. Le matin, elle prend le bus pour l'école. Mais ce jour-là, Julien, le chauffeur ne la voit pas. Que se passe-t-il ? Il semble l'entrevoir dans la...

couverture

La délicatesse du homard de Laure Manel

critiqué par Flo29 - (45 ans)

prévisible et décevant

1 etoiles
J'ai voulu lire ce roman par curiosité car j'aimais bien le titre, mais j'ai été déçue. Elsa est une femme tourmentée retrouvée sur la plage par François, un directeur de centre équestre. Il ne sait ni qui elle est, ni d'où elle vient, ni pourquoi elle a ce regard vide et troublant qui l'impressionne. Petit à...

couverture

Journal intégral de Jean-Luc Barre, Matthieu Galey

critiqué par Poet75 - (Paris - 60 ans)

Journal intégral

6 etoiles
Réédité dans son intégralité par Robert Laffont dans sa collection « Bouquins », le « Journal » de Matthieu Galey, qui fut critique littéraire et théâtral et participa, entre autres, à l'émission « Le Masque et la Plume », est considéré par certains commentateurs comme un exemple du genre, ce qui, à mes yeux, je dois le dire, puisque j'ai pris...

couverture

Les nouvelles aventures d'Arsène Lupin: Les héritiers de Benoît Abtey, Pierre Deschodt

critiqué par Killeur.extreme - (Genève - 35 ans)

Les héros sont immortels

8 etoiles
Présentation de l'éditeur Qui est-il ? D'où vient-il ? Nul ne sait. Arsène Lupin est partout mais personne ne connaît son véritable visage. Il est le plus célèbre malfaiteur de son temps, le plus distingué aussi. Seulement, on ne s'en prend pas aux puissants de la terre sans subir leur colère... En 1897, au lendemain...

couverture

La fête des fols de Camille Colmin-Stimbre

critiqué par Débézed - (Besançon - 70 ans)

L'amour courtois et son envers

7 etoiles
Au tournant des XIV° et XV° siècles, en plein cœur de la Guerre de Cent Ans, entre Maine, Anjou et Vendée, une jeune viking emportée par un nobliau local cherchant à venger des pauvres hères cruellement massacrés par la bande à laquelle elle appartenait, essaie de s’intégrer à la culture française pour devenir une parfaite...

couverture

Au bord du monde de Laureen David

critiqué par Michel38 - (58 ans)

Médiocre!

2 etoiles
Roman sombre, paysages sombres, ville sombre, personnages sombres….livre glauque !! A ne pas mettre entre toutes les mains ! (Michel) Quatrième de couverture À la frange de l'Ouest américain, tout au nord de l'État de Washington, en 1886. La jeune Amérique s'apprête à fêter le nouveau siècle, mais au Port, les rêves de fortune sont soufflés par les...

couverture

Une île de rêves de Dominique Blondeau

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 75 ans)

Trois naufragés sur une île déserte.

8 etoiles
Quitter le quotidien qui asservit aux contraintes sociales compose sûrement l'imaginaire des humains en quête de liberté. De nombreuses œuvres en témoignent, tels Robinson Crusoé de Defoe et L'Île au trésor de Stevenson. Même Yann Martel, dans L'Histoire de Pi, a imaginé une île enchanteresse qui se révèle mortelle pour les utopistes qui croient à...

couverture

Libertango de Frédérique Deghelt

critiqué par Michel38 - (58 ans)

Toujours Deghelt !

10 etoiles
Magnifiquement écrit !!! Un prétendant au Goncourt 2016 pour moi ! ...

couverture

PhonePlay de Morgane Bicail

critiqué par Bndcdi - (49 ans)

Phone Play <3

8 etoiles
Phone Play : Phone Play est un livre écrit par Morgan Bicail, Ce livre a été tout d’abord écrit et créé sur le réseau social Wattpad* (qui est super). Ce livre aussi mystérieux qu’entrainant nous rend accro !!! Pendant plusieurs jour je ne pouvais pas en décrocher ; ) Ce livre est plutôt adressé aux «...

couverture

Yeux Noirs de Frédéric Boyer

critiqué par Michel38 - (58 ans)

Troublant

6 etoiles
Le narrateur raconte une rencontre troublante de son enfance. Au fil des souvenirs qui peinent à émerger, il décrit la révélation amoureuse, son apprentissage, ses errements et ses erreurs, ses folies et sa misère. Une opération de délivrance qui évoque la jeunesse, ......

couverture

Sortie de secours de Cécile Girolami

critiqué par Michel38 - (58 ans)

Un peu long!

7 etoiles
Et si votre malchance n'était pas vraiment la vôtre ? On assure sa vie, sa maison, sa voiture et ses vacances. Aux Assurances du Talion, M. Berger propose un service encore plus complet : dans le plus grand secret, il assure ses clients contre la malchance en la détournant sur ses employés. Après des mois de...

couverture

Les pommiers fleurissent aussi en hiver de Aubry Françon

critiqué par Michel38 - (58 ans)

Un vocabulaire à vous couper le souffle!

9 etoiles
Pas mal du tout ! Riche en vocabulaires, bien écrit, dommage on reste un peu sur notre fin ! « Poussé par une incontrôlable frénésie, il s'empara du pli pour le décacheter fiévreusement. Un ouvrage jauni et corné surgit entre ses doigts. Il caressa doucement...

couverture

Journal d'un homme heureux de Philippe Delerm

critiqué par Michel38 - (58 ans)

Toute une vie..

8 etoiles
Un début plutôt difficile, mais au fil des pages un intérêt de plus en plus grandissant comme si l’auteur « maturinait » au cours des pages ! J’ai finalement bien aimé avec quelques phrases qui vous font réfléchir et qui ne vous laissent pas indifférents ! ...

couverture

Laëtitia ou la fin des hommes de Ivan Jablonka

critiqué par Michel38 - (58 ans)

D’un réalisme « cru », difficilement supportable…

6 etoiles
Maltraitée dès sa plus jeune enfance, issue d’un « milieu » défavorisée, Laetitia se fait enlever, poignarder, étrangler et dépecer… Un meurtre qui a fait la une des journaux pendant plusieurs mois, qui a précipité des milliers de magistrats dans la rue suite à l’intervention du Chef de l’Etat de l’époque, Nicolas Sarkozy ! Une...

couverture

Les amants du presbytère de Marie-Bernadette Dupuy

critiqué par Michel38 - (58 ans)

Sans scrupule..

5 etoiles
Une histoire vraie. Un prêtre volage et sans scrupule ! La femme d’un dignitaire ! Une relation amoureuse torride ! Il faut attendre la fin (le procès) pour trouver réellement un intérêt à ce livre ! ...

couverture

Ce que je n'oserai jamais te dire... de Bruno Combes

critiqué par Michel38 - (58 ans)

Une belle histoire..

8 etoiles
Une belle histoire, une intrigue prégnante, un livre qui se lit très bien… Une histoire d’amour qui nous emmène de Paris, dans le Lubéron et enfin à Rio…...

couverture

Le pas suspendu de la révolte de Mathieu Belezi

critiqué par Michel38 - (58 ans)

A ne pas mettre entre toutes les mains...

8 etoiles
Une lente descente aux enfers ! Un livre d’une violence « verbale » extrême, du sexe comme on n'en peut plus, du « jamais lu » en ce qui me concerne ! Un livre noir à ne pas mettre entre toutes les mains ! J’ai mis 4 étoiles quand même car bien écrit, 600 pages...

couverture

N’être personne de Gaëlle Obiégly

critiqué par Michel38 - (58 ans)

Délirante!

6 etoiles
Déjantée, insoumise, délirante ! Livre fait de « bric et de broc » sans début ni fin ! L’auteur écrit comme ça lui vient ! Une succession de réflexions plus délirantes les unes que les autres. Pas si mal quand même. A lire, instructif!...

couverture

La fille sur la photo de Karine Reysset

critiqué par Michel38 - (58 ans)

Un bon moment

7 etoiles
Assez bien! La vie d'une jeune femme qui s'éprend d'un homme plus âgé qu'elle et qui a des enfants... Des rebondissements, de la sensibilité dans cette histoire! Anna reprend-elle son indépendance à la fin du bouquin ou reste-t-elle avec Serge ? On ne le sait pas! Une histoire somme toute assez banale! Un bon moment......

couverture

Dès que le chant soufflera de Renaud

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 37 ans)

Tout Renaud

8 etoiles
Renaud a bercé mon enfance, égayé mon adolescence et continue d’accompagner ma vie d’aujourd’hui. J’ai évolué à ses côtés et je fais partie de ceux qui le suivent et qui apprécient toutes ses phases musicales. Cet artiste est passé par différentes étapes dans sa vie personnelle comme dans ses œuvres. Musicalement, il a su s’adapter...

couverture

Ground XO de Hannelore Cayre

critiqué par Henri Cachia - (LILLE - 55 ans)

Cognac jets

8 etoiles
... « C'était la veille de Noël. J'avais prêté serment un 24 décembre. Cela faisait exactement vingt ans. Vingt années de barre que je venais de m'enquiller avec à chaque rentrée la même promesse : « Encore cinq ans et c'est fini, je raccroche la robe. »... » Ainsi commence le troisième volet du triptyque de notre avocat pénaliste névrosé Christophe Leibowitz. Après « Commis...

couverture

Le châle de Marie Curie de Déborah Lévy-Bertherat

critiqué par Nathavh - (52 ans)

Emotions en puissance

9 etoiles
Deux femmes partagent la même chambre d'hôpital. - Kahina, kabyle musulmane originaire de Tilist en Algérie. Elle arrive entourée d'une grande partie de ses douze enfants, elle est persuadée qu'on l'opérera demain d'un simple kyste au sein gauche. - Elsa, juive d'origine polonaise et ukrainienne, célibataire, sans enfant. Elle est solitaire et atteinte d'un...

couverture

Était-ce lui ?/Un homme qu'on n'oublie pas de Stefan Zweig

critiqué par Catinus - (Liège - 65 ans)

Un bijou + un bijou = deux bijoux

9 etoiles
« Un homme qu’on n’oublie pas ». Le narrateur rencontre, un peu par hasard, un certain Anton qui rend des services aussi multiples que variés à qui le veut pour une rétribution très modeste à savoir ce qui lui suffit pour subsister le jour qui vient. Une nouvelle de dix pages qui en aurait mérité deux ,...

couverture

The Curse de Marie Rutkoski

critiqué par Arsinoe89 - (25 ans)

Lecture intéressante mais il manque quelque chose

6 etoiles
Découvrez ma nouvelle chronique sur le roman The Curse de MARIE RUTKOSKI aux éditions Lumen. Vous savez quand vous avez vraiment très envie de ce gâteau au chocolat qui vous nargue chaque fois que vous passez devant la vitrine. ???????? Vous l’épiez chaque jour en rentrant du travail et puis un soir vous vous décidez à...

couverture

Dulmaa de Hubert François

critiqué par Fanou03 - (* - 41 ans)

La dualité et l'envers du décor

7 etoiles
Élisa est franco-mongole, mais ses parents sont séparés depuis de nombreuses années. Quand son père décède, elle se rend en Mongolie pour reprendre contact avec sa famille et demander à Dulmaa, sa mère, pour quelle raison celle-ci a rompu tout lien avec Élisa. Mais bien vite il va s’avérer que retrouver sa mère va être...

couverture

Les geôliers de Serge Brussolo

critiqué par Cecezi - (Bourg-en-Bresse - 37 ans)

Pas très cohérent...

5 etoiles
Dans son dernier roman, Serge Brussolo mêle les genres, plus qu'à son habitude à mon sens... Un jeune réalisateur borderline décide de réaliser un Biopic sur Debbie Fevertown, femme portée disparue ayant tué enfants et maris dans un village aux mœurs et coutumes particuliers... Un début donc déjanté et pourtant réaliste. Puis, après quelques morts, et...