Littérature => Francophone (12323 livres critiqués)


Page 1 de 247 Suivante Fin

couverture

Tignasse étoile de Evelyne Wilwerth

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)

Maman où t'est ?

8 etoiles
Evelyne Wilwerth a écrit ce livre comme le livret d’un opéra, un petit opéra en la circonstance, les grands airs seraient la partie racontée par Jacinthe, la jeune héroïne, et les récitatifs seraient les textes écrits en italiques, à la troisième personne, par le narrateur ou à la première pour les parties confiées par Jacinthe...

couverture

Lily sans logis de Frédérique-Sophie Braize

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)

Frères siamois

7 etoiles
Inspirée par un fait divers réel qui s’est déroulé au début des années mille-huit-cent-soixante en Haute-Savoie, Frédérique-Sophie Braize raconte l’histoire de Lily, une jeune fille devenue orpheline, rejetée par le village qui la croit diabolique car elle élève un enfant, deux si on considère seulement les têtes et les bustes, fruit d’une étreinte adultère. Accompagnée...

couverture

Un rayon de soleil entre nos vies de Corine Dossa

critiqué par Meuhriel - (26 ans)

Quand le destin s'acharne...

7 etoiles
J'avais hâte de découvrir cette histoire qui entrecroise le destin de deux sœurs et d'une petite fille arrivant de manière impromptue dans leurs vies respectives. Les deux sœurs se retrouvent face à leur destin, qui se manifeste tardivement – 3 mois seulement avant le terme de la grossesse de la plus jeune. Ce n'est pas...

couverture

Enfin le royaume - Quatrains de François Cheng

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 51 ans)

«Et nous veillons à ce que rien ne nous apaise».*

10 etoiles
Le premier poème de ce recueil est dédié «à ceux que la poésie habite»: «Tu ouvres les volets, toute la nuit vient à toi, Ses laves, ses geysers, et se mêlant à eux, Le tout de toi-même , tes chagrins, tes émois, Que fait résonner une très ancienne berceuse». François CHENG (*1929) véritable «sage des temps modernes», nous offre des...

couverture

Qui a tué mon père de Édouard Louis

critiqué par Monocle - (tournai - 59 ans)

Navrant

1 etoiles
NAVRANT ! Si vous voulez vous ennuyer lisez bien vite ce livre larmoyant, nombriliste où tout est mélangé dans un mauvais désordre avec un style d’une pauvreté à faire peur. Chirac, Sarkozy, Hollande et Macron sont sur le banc des accusés. Le vent souffle dans ce sens, il était tentant lorsque que...

couverture

Traversée de Paris de Marcel Aymé

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 51 ans)

ATTENTION, COURT CHEF-D’ŒUVRE!

8 etoiles
Est-il nécessaire de rappeler la trame de cette nouvelle? Qui ne la connaît pas ? Qui n’a pas vu le film de Claude AUTANT-LARA (1901-2000), daté de 1956? En quelques mots, en 1942 durant l'Occupation de la France par les nazis, deux compères, Martin et Grandgil, réunis par le hasard, entreprennent nuitamment la traversée de...

couverture

Les gratitudes de Delphine de Vigan

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)

Accompagner les personnes âgées dépendantes

8 etoiles
Micha est installée en maison de retraite. Elle reçoit la visite de sa fille Marie, apprécie la compagnie de Jérôme, le jeune orthophoniste qu'elle trouve beau. Elle semble accompagnée au mieux dans sa fin de vie ; toutefois, elle ne vit pas au mieux cette phase d'existence. Elle confond et perd les mots, s'en rend...

couverture

Sido, Le pur et l'impur, L'étoile Vesper, Le fanal bleu de Colette

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 70 ans)

Colette, une vie…

10 etoiles
Au travers de quatre de ses romans-souvenirs, écrits à vingt années d’intervalle, la vie de Colette est retracée, de son enfance dans sa Puisaye natale à sa vieillesse parisienne. Qu’elle nous parle de sa mère ("Sido"), de ses amours sages et moins sages ("Le pur et l’impur"), de sa maladie ("L’étoile Vesper", "Le fanal bleu"),...

couverture

Le fanal bleu de Colette

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 70 ans)

des souvenirs, encore et encore…

10 etoiles
Dans "Le fanal bleu" Colette poursuit l’écriture de ses mémoires, entrelaçant ses souvenirs à l’évocation de son quotidien, écriture entamée quatre années auparavant avec "L’étoile Vesper". Le ton est toujours aussi léger, la langue toujours aussi belle, bravant la progression de l’invalidante arthrite qui la cloue sur un fauteuil dans son domicile parisien. Au passage,...

couverture

L'Étonnante aventure de la mission Barsac de Jules Verne

critiqué par Fanou03 - (* - 43 ans)

Le coeur des ténèbres

7 etoiles
Le député Barsac, sous l'égide du Ministère des Colonies, dirige une commission extra-parlementaire qui doit mener un voyage d'étude depuis Conakry jusqu'au cœur de l'Afrique noire afin de déterminer s'il est possible de donner le droit de vote aux populations locales. Mais l'expédition va rencontrer des déboires inattendus: qui veut donc empêcher les députés et...

couverture

Un orval des ors Vaut de Eric Dejaeger, John F. Ellyton

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)

Traquer les voleurs d'orval

8 etoiles
Crime de lèse buveur de bière avisé, le stock d’Orval du Ris de Veau à la Saint-Honoré, rue Utrillo à Paris, est en chute libre et Ezéchiel Lesoudeur ne veut pas envisager une situation digne de la prohibition. Il veut régler cette question au plus vite. « A mon avis, c’est une histoire belge qui...

couverture

Alberto Giacometti, Ascèse et passion de Anca Visdei

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)

Giacometti ou l'insatisfaction

8 etoiles
Le 11 mai 2015, chez Christie’s à New York, « L’Homme au doigt » une statue de Giacometti est adjugée pour 141.285 millions de dollars, devenant ainsi la statue la plus chère jamais vendue au monde, devançant une autre statue de Giacometti adjugée 103.93 millions de dollars en 2010. Voilà au moins une bonne raison...

couverture

L'Eau qui dort de Hélène Gestern

critiqué par Myrco - (village de l'Orne - 69 ans)

Roman hybride

7 etoiles
Sous l'eau qui dort que de secrets et de blessures enfouis qui, un jour ou l'autre, ne demandent qu'à remonter à la surface... A quarante-six ans, Benoît Lauzanne alias Martin se retrouve à une étape charnière de son existence, un état de mal être où tout bascule. Licencié de son emploi de représentant, parvenu à un...

couverture

My Heart Belongs to Oscar de Romain Villet

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)

Et que ça swinge !

8 etoiles
Romain Villet c’est un brillant étudiant qui a échappé par miracle à un avenir doré de grand commis de l’Etat ou de politicien laborieux en tombant dans la marmite du jazz sous l’influence de sa petite amie qui l’a convaincu de la suivre à un concert où il est tombé en pâmoison en entendant le...

couverture

Canot Western de Laurette Laurin

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 77 ans)

Le bar western où chantait Céline Dion

7 etoiles
Tous les Français et tous les immigrants devraient lire ce roman de Laurette Laurin qui décrit la mentalité des familles québécoises d’hier. Il faut connaître les racines pour réaliser la vitalité de l’arbre. Il en est des Québécois de souche qui, comme des rhizomes, ont réussi à produire un bosquet touffu à l’instar du lilas....

couverture

Quatre-vingt-dix secondes de Daniel Picouly

critiqué par Monocle - (tournai - 59 ans)

Du grand art

10 etoiles
Le narrateur est un volcan, il parle de lui au féminin donc c'est une dame... la montagne Pelée qui domine Saint-Pierre dans le nord de la Martinique. Elle observe son ciel, sa vallée, son peuple. Elle regarde les mesquineries des hommes, leur impudence. Depuis quelques décennies les esclaves naissent...

couverture

Comme des mouches (Roman policier mais pas que…) de Frédéric Ernotte, Pierre Gaulon

critiqué par Nathavh - (54 ans)

Comme des mouches

10 etoiles
Leila est trentenaire, déçue en amour depuis la rupture avec Michaël. Elle se retrouve avec Gwen, son amie de toujours au O'Neils, le pub irlandais de Berry. Pour se venger des hommes, et remonter le moral à son amie, Gwen lui propose de ressusciter un profil bidon utilisé 18 ans plus tôt sur un site...

couverture

Les Nouvelles enquêtes de Nestor Burma - Crime dans les Marolles de Nadine Monfils

critiqué par Nathavh - (54 ans)

Bruxelles, ma belle...

10 etoiles
Quelle belle idée chez French Pulp Editions (dont je vous parle bientôt) d'avoir décidé de rendre vie à l'inspecteur Burma, célèbre détective créé en 1942 par Léo Mallet et incarné à l'écran par Guy Marchand. Tiens ça tombe bien car c'est le mois belge, l'occasion de lire et de vous faire découvrir des auteurs de mon...

couverture

L'Île du lézard vert de Eduardo Manet

critiqué par Alma - (- ans)

Roman d'apprentissage dans le Cuba d'avant Castro

8 etoiles
Cuba . De l'été 1948 à l'été 1949, 2 années riches dans la vie de Chino le héros et narrateur de ce roman d'apprentissage. Cuba personnage à part entière du roman, est souvent surnommée l''île du lézard" pour sa forme . « une île toute paresseuse , immobile sur les vagues,...

couverture

Pierres noires: Les Classes moyennes du Salut de Joseph Malègue

critiqué par Saule - (Bruxelles - 53 ans)

Un chef-d'oeuvre oublié

9 etoiles
"Pierres Noires" est le grand roman inachevé de Malègue, l'auteur avait prévu d'en faire une trilogie mais il n'a pu écrire que les deux premiers volumes. Du troisième volume on n'a que l'ébauche et des indications de l'auteur sur son plan général. Selon le préfacier (José Fontaine), qui signe une préface très inspirée, il s'agit...

couverture

La vérité sort de la bouche du cheval de Meryem Alaoui

critiqué par Fanou03 - (* - 43 ans)

Much Loved

6 etoiles
Jmiaa, prostituée marocaine dans un quartier populaire de Casablanca, nous livre des fragments de sa vie, ses rencontres, son destin, ses luttes. Un jour, une réalisatrice, Chadlia, dite « Bouche de Cheval », demande à la rencontrer pour documenter un projet de film qui mettrait une prostituée en scène comme héroïne principale. A qui s’adresse vraiment ce...

couverture

Du feu dans les brindilles de Aurélien Dony

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)

"Le coeur comme musique"

8 etoiles
Dans sa préface l’auteur rappelle tout ce qu’il ne faut pas oublier, notamment que « l’écriture est morte si rien ne chante en elle, que le poète est aussi est menacé de mort, que ses vers ont à craindre de l’immobile attente… ». Alors, il écrit pour que vive encore les mots, pour que vivent...

couverture

Les mots étrangers de Vassilis Alexakis

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 39 ans)

L'apprentissage d'une nouvelle langue et le deuil

8 etoiles
Le narrateur, un écrivain, ressemble assez à l’auteur Vassilis Alexakis. Il parle le grec et le français. Chaque langue le rattache à des périodes de sa vie et à des souvenirs. Il décide d’apprendre une nouvelle langue, peu parlée. Ce sera le sango, langue africaine de Centrafrique. Pourquoi ? Parce qu’il souhaite apprendre un...

couverture

La nuit introuvable de Gabrielle Tuloup

critiqué par Fanou03 - (* - 43 ans)

Huit lettres

5 etoiles
Nathan Weiss, à la mort de son père, a rompu tout lien avec sa mère Marthe. Elle ne lui a en effet jamais montré le moindre signe de tendresse. Devenu quarantenaire, expatrié en Slovénie, il se voit obliger de reprendre contact avec sa génitrice quand il apprend que celle-ci est atteinte de la maladie d’Alzheimer....

couverture

Au prochain arrêt je descends de Daniel Simon

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)

Que sont mes amis devenus ?

8 etoiles
Habituellement, je ne lis pas la quatrième de couverture pour ne pas risquer d’être trop influencé dans ma lecture, pour garder toute ma fraîcheur et mon innocence face à l’auteur et à son texte. Mais avant de lire ce recueil, apercevant la signature de Daniel Fano, j’ai souhaité voir ce qu’il pensait de cet opus...

couverture

Soleil vert : l'intégrale de Daniel Boisvert

critiqué par Windigo - (36 ans)

Littérature québécoise

10 etoiles
Que dire de ce roman ? Il y a de la poésie, il y a du joual québécois. Il y a du sexe et de la violence. Il y a la beauté, il y a l'amour. Il y a de l'étrange et des voyages intérieurs. Il y a du rebondissement, il y a de tout....

couverture

J'ai dû rêver trop fort de Michel Bussi

critiqué par Darkvador - (Falck - 51 ans)

Que restera-t-il de nous?

8 etoiles
Quand les lectrices et les lecteurs (même s'ils ne l'avoueront pas) après avoir lu ce livre et séché leurs larmes, je leur conseille d'aller écouter sur youtube Gauvain Sers la chanson officielle du livre , on se replonge immédiatement dans l'histoire et les larmes reviennent. La vie est belle, le monde est cruel. Ce livre est...

couverture

La main enchantée de Gérard de Nerval

critiqué par Alceste - (57 ans)

Parodie et romantisme noir

9 etoiles
Longue nouvelle ou court roman, « La main enchantée » ne nous plonge pas dans l’atmosphère éthérée et onirique d’une Sylvie ou d’une Aurélia, mais dans le décor pittoresque et truculent de la Place Dauphine au temps d’Henri IV, où les maisons « à coins de pierre » chères à Nerval servent de...

couverture

Un amour de psy de Anne Duvivier

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)

Filiation occulte

7 etoiles
Angelo est psychologue à Bruxelles, psy comme disent ses patientes, pour certaines plutôt ses clientes, il a une belle clientèle, surtout féminine, et mène une vie apparemment sans histoire particulière avec sa femme Hannah galeriste aux Sablons, le quartier des artistes de la capitale belges. Immergé au milieu d’une société presqu’exclusivement féminine, il n’est pas...

couverture

La seule femme vraiment noire de Charles Duits

critiqué par Eric Eliès - (44 ans)

Une oeuvre inclassable et outrancière, à la fois mystique et hypersexualisée, et férocement drôle

8 etoiles
Il y a quelques années, dans ma présentation sur CL de « Le pays de l’éclairement », j'avais affirmé que si Charles Duits, l’un des derniers grands poètes « voyant », était né 2000 ans plus tôt, il aurait certainement été de ceux qui composèrent les grands textes sacrés du Véda ou de la...

couverture

Quai Tino Rossi de Xavier Dandoy-Marchal de Casabianca

critiqué par Eric Eliès - (44 ans)

Journal poétique d'une âme en interrogation sur son rapport au monde et à la création artistique

10 etoiles
Editeur exigeant (comme le montre le catalogue des éditions Eoliennes qu’il dirige) et artiste plasticien installé en Corse, Xavier Dandoy de Casabianca est également l’auteur de plusieurs livres et plaquettes. « Quai Tino Rossi » est une sorte de journal d’annotations et de réflexions au fil des jours, mais non datées, écrites dans une tournure...

couverture

L'appel de Portobello road de Jérôme Attal

critiqué par Nathavh - (54 ans)

l'appel de Portobello Road

7 etoiles
Un auteur très sympathique rencontré lors du chouette salon organisé par "Lire c'est libre" à Paris fin janvier 2019. J'avais repéré "37, rue des étoiles filantes" à la rentrée littéraire d'automne mais c'est avec un livre de poche que je découvre l'univers de Jérôme Attal. Imaginez Ethan, notre narrateur - musicien, compositeur - recevant un...

couverture

La femme qui ne vieillissait pas de Grégoire Delacourt

critiqué par Pascale Ew. - (51 ans)

Très agréable lecture

8 etoiles
Martine, qui se fait appeler Betty, a perdu sa mère à l’âge de 35 ans. A son tour, lorsqu’elle a 35 ans, elle se rend compte qu’elle n’a plus vieilli depuis 5 ans. Un ami photographe la prend en photo tous les ans et constate que cela continue. Au fil du temps, ce que d'aucune...

couverture

Les chars meurent aussi de Marie-Renée Lavoie

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 77 ans)

On ne fait que passer

4 etoiles
Les critiques des chroniqueurs sont élogieuses, mais ma voix sera discordante. C’est moins un roman qu’un scénario écrit en langage populaire. Traduction obligatoire pour le reste de la francophonie. Heureusement, quand l’auteure passe en mode narration, le récit revêt une tenue littéraire respectable. Cette nouvelle œuvre de Marie-Renée Lavoie renoue avec la dynamique qui animait...

couverture

Le comte de Mazzara de Alexandre Dumas

critiqué par Killeur.extreme - (Genève - 37 ans)

Le Jettateur

7 etoiles
Synopsis : Alexandre Dumas reçoit d'un ami Petruccelli Della Gattina une histoire qu'il lui prie d'écrire à la seule condition d'être nommé, avec ce courrier, il reçoit une invitation à déjeuner du vicomte Alphonse de Quinzac, celui bien qu'étant plus l'ami de son fils que le sien ne se rend pas moins à l'invitation...

couverture

Félix et la source invisible de Éric-Emmanuel Schmitt

critiqué par Chéry - (Québec - 39 ans)

Histoire racontée toute en douceur

9 etoiles
Présentation de l'éditeur Félix, 12 ans, est désespéré. Sa mère, la merveilleuse Fatou, qui tient à Belleville un petit bistrot chaleureux et coloré, est tombée dans une dépression sans remède. Elle qui incarnait le bonheur n'est plus qu'une ombre. Où est passée son âme vagabonde? Se cache-t-elle en Afrique, près de son village natal? Pour tenter...

couverture

Tout le pouvoir aux soviets de Patrick Besson

critiqué par Monocle - (tournai - 59 ans)

Au pays des poupées russes

7 etoiles
Marc Matouret est le fils d'une union pour le moins curieuse. Sa mère est exilée d'URSS farouchement anti-soviétique et le père membre convaincu du parti communiste français et lecteur attentif de l'Humanité. La loi des contraires oblige malgré tout certaines règles comme ne pas parler de politique à table. Le...

couverture

L'homme que j'aime de Eva Kavian, Marie Campion (Dessin)

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)

Concentré d'amour

8 etoiles
J’ai découvert le talent d’Eva Kavian il y a tout juste un an après avoir acquis un de ces précédents recueils à la Foire du livre de Bruxelles. Dans ce texte datant de plusieurs années, elle parle d’amour, d’ « Amour en cours, amour qui court, amour au secours, amour discours, amour toujours, amour trop...

couverture

Suiza de Bénédicte Belpois

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)

Amour rural

8 etoiles
Présentation de l'éditeur La tranquillité d'un village de Galice est perturbée par l'arrivée d'une jeune femme à la sensualité renversante, d'autant plus attirante qu'elle est l'innocence même. Comme tous ceux qui la croisent, Tomás est fou d'elle. Leur passion dramatique, dans la lignée de L'Amant de lady Chatterley ou de L'été meurtrier, illustre comment un...

couverture

On ne sort pas avec un prof ! de Daniel Bastié

critiqué par Sam mas - (33 ans)

ON NE SORT PAS AVEC UN PROF !

7 etoiles
Jocelyne est une adolescente comme il en existence beaucoup. Dix-sept ans, presque dix-huit, elle songe forcément à l'amour et à l'homme de sa vie. Comme elle ne parvient pas à se fixer sur un garçon, elle flashe sur un de ses profs. Un petit jeune qui débute dans le métier et qui y met énormément...

couverture

Ces chrétiens qui ont résisté à Hitler de Dominique Lormier

critiqué par Sam mas - (33 ans)

CES CHRÉTIENS QUI ONT RÉSISTÉ À HITLER

6 etoiles
Beaucoup de choses ont déjà écrites concernant le rôle de l’Eglise durant la seconde guerre mondiale. Alors que les historiens ont pointé le Pape de l’époque et l’ont accusé de mollesse, voire de collusion avec les nazis, plusieurs chrétiens se sont opposé un peu partout au régime de terreur imposé par Hitler et ses sbires....

couverture

Ce n'était qu'une simple promesse de Yann Déjaury

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)

Jeunesse et secret

8 etoiles
1995, Bretagne, six amis passent leurs vacances ensemble. Grande insouciance, petits bonheurs, l'envie de ne jamais se séparer et une promesse scellée dans le granit: celle de se retrouver dans 20 ans, qu'importe les aléas.2015, la vie les a rattrapés et, le jour venu, un seul a tenu son engagement. Malgré cet acte manqué, il...

couverture

Sous l'ombre des pommiers de Yves Jacob

critiqué par Bernard2 - (ARAMITS - 69 ans)

Quand le crime ne paie pas

7 etoiles
Ce roman de terroir a été inspiré par un fait réel. Dans la campagne normande, à la fin du XIXème siècle, l’histoire de plusieurs familles vivant à proximité les unes des autres. Le travail est rude, l’argent se gagne péniblement. Et les caractères acariâtres, les excès d’alcool, les rancœurs poussent à la haine et à...

couverture

Le ciel sous nos pas de Leïla Bahsaïn

critiqué par Alma - (- ans)

« Tout se paye »

9 etoiles
« Quelque part de l'autre côté de la petite mer », dans une ville du Maroc. Nichée sur le petit balcon, son « perchoir » qui domine la Place de la Dame Libre, l'héroïne-narratrice observe les allées et venues et rêve..... Elle rêve d'un monde où la femme marocaine ne subirait pas la domination masculine. Elle ne se contente pas...

couverture

Que jeunesse trépasse de Patrick Brisebois

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 77 ans)

Les Rejetons des baby-boomers

7 etoiles
La génération X est l'objet de nombreuses analyses. Les romanciers y vont aussi de la leur. On y présente des jeunes de 20 à 30 ans qui éprouvent de la difficulté à se nicher au sein d’une société qu’ils réprouvent. Chaque groupe d'âges vit sa crise. À 40 ans, on subit les attaques du démon...

couverture

L'Ordre des choses de Jean-François Pigeat, Camille Cazaubon (Dessin)

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)

Un enfant qui pourrait ne pas naître

8 etoiles
En lisant ce livre, j’ai très vite pensé à un roman de Jonathan Coe, la deuxième partie d’un diptyque commencé avec « Bienvenue au club » et complété par celui que j’évoque « Le cercle fermé ». Ce livre raconte l’histoire d’une bande de copains qui se retrouvent après qu’ils ont terminé leurs études, qu’ils...

couverture

Où vivre de Carole Zalberg

critiqué par Nathavh - (54 ans)

Où vivre ?

9 etoiles
Une jolie plume, un beau récit dans un roman choral où au fil du temps - de l'après-guerre à nos jours - les membres d'une famille juive polonaise séparée par l'Histoire et les kilomètres, se livrent à nous. Des fantômes liés à l'histoire de la famille les poursuivent au quotidien. Marie est née en 1960, c'est la...

couverture

Comme elle l’imagine de Stéphanie Dupays

critiqué par Nathavh - (54 ans)

Amour et monde virtuel

9 etoiles
Laure est professeur de littérature, spécialiste de Flaubert. C'est via les réseaux sociaux qu'elle a rencontré Vincent. Ils ont des goûts communs, les vieux films noir et blanc et la littérature. Laure a hâte en rentrant de scruter son téléphone. Il faut qu'elle voie si Vincent est disponible, c'est addictif, viscéral. Elle...

couverture

Derrière l'envers du décor de Joaquim Cauqueraumont, Gwen Guégan (Dessin)

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)

Juste quelques mots

8 etoiles
Selon la fiche de présentation, « Joaquim Cauqueraumont est une éponge, un écouteur, une saison climatique en Bretagne ». Pour son éditeur « C’est un explorateur qui vit en permanence dans la quête d’une illumination, dans la recherche de ce qui va pouvoir l’enrichir émotionnellement, intellectuellement, spirituellement ». Pour le lecteur c’est un artiste des...

couverture

Le procès du cochon de Oscar Coop-Phane

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)

La justice pour tous

6 etoiles
Présentation de l'éditeur Dans un village et un temps reculé, un monstre croque la joue et l’épaule d’un bébé laissé quelques instants seul par sa mère, puis repart tranquillement vers la forêt. Il est bientôt rattrapé par une horde d’hommes décidés à le tuer, mais dans le monde des hommes, la justice, comme la mort, se...