Littérature => Francophone (11957 livres critiqués)


Page 1 de 240 Suivante Fin

couverture

K.O. de Hector Mathis

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)

Un petit monde grisâtre

6 etoiles
Quelque part à Paris, Sitam, ancien barman, traine sa déprime et son ennui en compagnie de sa bonne amie Capu et de ses compagnons de galère Benji et Archibald. Apprenti écrivain, il peine à essayer de terminer son premier roman jusqu’au jour où Benji se fait surprendre par sa patronne alors qu’il tente de voler...

couverture

L'Ombre des monastères: Retrouvailles à Rivière-du-Loup de Jean-Louis Fleury

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 76 ans)

Meurtre contre des musulmans

6 etoiles
Jean-Louis Fleury, Français d’origine, a vécu au Québec. Il a travaillé pour Hydro-Québec, une entreprise d’État qui produit de l’électricité ainsi que pour Radio Canada comme rédacteur. À la retraite, il s’est fait auteur de romans policiers. Sa dernière œuvre raconte les péripéties d’une enquête entourant un triple meurtre contre des musulmans, soit deux jeunes...

couverture

L'Eté circulaire de Marion Brunet

critiqué par Alma - (- ans)

Un été circulaire, un été meurtrier

7 etoiles
Deux soeurs, Céline et Jo, adolescentes délurées d'un milieu modeste. Les sorties avec les copains,les flirts, l'insouciance jusqu'à ce que la belle Céline se découvre enceinte à 16 ans. Bien sûr, c'était arrivé à sa mère, au même âge mais celle-ci avait épousé le père de l'enfant, or Céline se refuse à livrer le nom...

couverture

Ce poison qui te ronge de Elie Zimmer

critiqué par Bernard12369 - (34 ans)

Une histoire vraie sur la destinée d'une famille

10 etoiles
Un livre incroyable que j'ai du mal a commenter tant le propos suggère de thèmes .Le sujet principal reste la relation père ,fils mais déborde sur une multitude d'autres réflexions et une étude plus large des rapports humains.décrit sans jugement les personnages s'entrechoquent au rythme des chapitres .toujours a la limite de l'analyse psychologique et...

couverture

Fragments (5) de Géraard Paris, Laurence Izard (Dessin)

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)

Pèlerin de l'absolu

8 etoiles
Comme son titre l’indique cet opus est le cinquième d’une série peut-être pas close, le premier édité par Claude Donnay dans sa petite mais très sélective maison d’édition : Bleu d’encre. Avant d’analyser le contenu de ce recueil, je voudrais souligner la qualité formelle des ouvrages publiés par Bleu d’encre et, pour celui-ci, évoquer les...

couverture

Le négrier de Zanzibar de Louis Garneray

critiqué par Kostog - (46 ans)

Aventures et déveines dans l'océan Indien

8 etoiles
En 1802, alors que la paix d'Amiens établit une trève pour quelques mois entre Français et Anglais, le jeune Garneray qui n'a pas vingt ans s'engage à bord de la Petite-Caroline, un navire marchand. Celui-ci se livre au commerce le long des côtes d'Arabie et de l'Inde avant que ne lui arrive fâcheuse aventure… La partie...

couverture

Contes et Nouvelles de Guy de Maupassant

critiqué par Falgo - (Lauris - 78 ans)

Exceptionnel

10 etoiles
Il y a mille et une manières de présenter en édition les écrits de Maupassant. Cela a donné des dizaines d'éditions aux contenus variés. Quarto a regroupé 281 contes et nouvelles dans cet épais volume, évidemment peu maniable. Il permet cependant de relire ou de découvrir à toute heure du jour ou de la nuit...

couverture

L'ours intérieur de Nicolas Ancion

critiqué par Catinus - (Liège - 67 ans)

En 24 heures chrono

8 etoiles
Un attentat en Tunisie va perturber la vie d’Olivier et d’Elsa. La trame ? C’est en vérité une histoire d’amour d’un couple, de leurs deux enfants, d’un ourson et une oursonne. Un roman écrit à plein tube, en 24 heures chrono. Nicolas Ancion adore les défis. Notez qu’il n’a pas tort, tant qu’à faire. Extrait : *...

couverture

Mauvais garçons de Collectif

critiqué par Catinus - (Liège - 67 ans)

Ce n'est pas triste !

8 etoiles
17 nouvelles de 17 auteurs différents qui laissent libre court à leur fantasme. Ce n’est pas triste ! A pointer tout particulièrement (à mon goût) : Tonino Benacquista : « Cherchez la femme » Frédéric Beigbeder : « La nouvelle la plus dégueulasse de ce recueil » Serge Bramy : « Work in progress » Nicola Roiret : «...

couverture

Les romans de la Renaissance de Alexandre Dumas

critiqué par Killeur.extreme - (Genève - 36 ans)

Le miroir de "la Trilogie des Valois"

8 etoiles
Présentation de l'éditeur : Ce volume réunit trois romans signés Alexandre Dumas : Ascanio, Les Deux Diane, L'Horoscope, dont l'action se déroule respectivement sous François Ier, Henri II et François II. Ils forment le pendant mal connu mais nécessaire de la célèbre trilogie qui met en scène la fin des Valois, composée de La Reine...

couverture

Fou-Bar de Alain Beaulieu

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 76 ans)

La Tartuferie toujours vivante

7 etoiles
En 1934, Jean-Charles Harvey écrivait Les Demi-Civilisés, oeuvre qui fut interdite parce qu'elle s'attaquait aux mœurs des bourgeois. Soixante-trois plus tard, Alain Beaulieu reprend le flambeau pour éclairer, à son tour, leur hypocrisie. La littérature québécoise compte ainsi de nombreuses dénonciations de la classe aisée, à laquelle la jeunesse se promet de ne pas ressembler....

couverture

La confession négative de Richard Millet

critiqué par Kostog - (46 ans)

Un romanesque dans un monde désenchanté

10 etoiles
– « Je comprends très bien ; c’est un romanesque ! » (le négociant et entomologiste Stein parlant de Jim dans le récit de Conrad). 1975 : âgé de vingt-deux ans, le double fictionnel de l'auteur, sorte d'alter ego romanesque, quitte la banlieue parisienne pour aller s'engager au Liban et combattre au sein des milices chrétiennes...

couverture

La femme qui voit de l'autre côté du miroir de Catherine Grangeard, Daphnée Leportois

critiqué par Jacques-Christophe - (20 ans)

Inscrire son reflet dans la miroir - Défi réalisé !

9 etoiles
Moi qui avais lu des livres feelgood à la pelle, qui avais essayé des régimes divers et variés, j'avais atteint un certain niveau de saturation quant à toutes ces questions (plutôt tentatives de réponses) relatives au poids et surtout en ce qu'elles avaient d'enfermant. Alors quand j'ai découvert ce livre j'avoue avoir été grandement...

couverture

La femme brouillon de Amandine Dhée

critiqué par Ludmilla - (Chaville - 62 ans)

Un regard réaliste, critique et plein d’humour sur la grossesse et la maternité

9 etoiles
Comment décrire mieux ce court récit que ne le fait Amandine Dhée elle-même pour décrire sa grossesse, puis ses débuts de mère : « J’ai écrit ce texte pour frayer mon propre chemin parmi les discours dominants sur la maternité. J’ai aussi voulu témoigner de mes propres contradictions, de mon ambivalence dans le rapport à la...

couverture

L'Académie des âmes abîmées de Thierry Cohen

critiqué par Pascale Ew. - (51 ans)

Un excellent roman complet

10 etoiles
Le danger avec ce genre de romans, c'est qu'ils s'enlisent dans le bla-bla des explications, du message que l'auteur tente de faire passer au détriment de l'histoire. Ce n'est pas du tout le cas ici ! Lana, ado bien sage, se fait harceler par ses congénères. Sa mère ne l'aide pas, trop engluée dans l'alcool depuis...

couverture

Déchirer les ombres de Érik L'Homme

critiqué par Kostog - (46 ans)

Baroud d’honneur

9 etoiles
Après s’être échappé d’une résidence surveillée, le capitaine Lucius Scrofa, part dans une virée à moto au cours de laquelle il séduit la jeune Anastasie, nièce de son ancien lieutenant, L’étudiante subjuguée par le côté largement déjanté de l’ancien militaire l’accompagne dans sa folle vadrouille. Lourdement armé, Scrofa, dont on apprend qu’il a été trahi...

couverture

2000 ans de pensées sur les femmes de Jean Orizet

critiqué par Henri Cachia - (LILLE - 56 ans)

On se calme... Il est toujours temps... Mais ça prend du temps...

6 etoiles
Ce petit bouquin de 62 pages, index compris, a le mérite de rassembler des « pensées » d'auteurs connus ou méconnus, anciens comme modernes, sur les femmes à travers les siècles, nous donnant ainsi un aperçu des avancées dans les relations hommes femmes. Il se compose comme suit : -Une préface de Jean Orizet : « … Non seulement elles font...

couverture

Revenir de Jean-Luc Raharimanana

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 72 ans)

une autre "recherche du temps perdu"

10 etoiles
Pour préparer mon prochain voyage à Madagascar, comme d’habitude, je lis de la littérature du pays. C’est ainsi que je viens de découvrir Raharimanana, né à Antananarivo en 1967 et vivant en France depuis l'âge de 22 ans, poète, nouvelliste, romancier et dramaturge. Je dois dire que ce roman "Revenir", probablement en partie autobiographique, est...

couverture

Rêve à rebours de Brigitte Moreau

critiqué par Mathieu971 - (32 ans)

un père, une fille

10 etoiles
"Dix-huit ans, enfin ! Avec quelle impatience elle a attendu ce moment. Le jour de sa libération, le jour où elle ne devrait plus se soumettre au bon vouloir de cette tante qui l'a élevée avec tant de sévérité et qui ne voit la vie qu'en termes d'obligations et d'interdictions". Pauline choisit aussitôt de se...

couverture

La Montagne rouge de Olivier Truc

critiqué par Kostog - (46 ans)

Lapons contre forestiers

5 etoiles
Suède centrale : la découverte d'ossements humains est un nouvel épisode dans le conflit séculaire qui oppose éleveurs de rennes samis et forestiers suédois. Dans ces confins montagneux et forestiers, la « police des rennes », une jeune femme et un homme lui aussi d'origine samie, est chargée de l'enquête. La détermination de l'appartenance des...

couverture

Fantômes de Félix Rameau

critiqué par Mathieu971 - (32 ans)

du fantasme et des hommes

9 etoiles
Trois amis d'enfance continuent à se réunir, de temps en temps, "entre hommes", chez le seul qui soit resté célibataire, quoique séducteur et coureur, mais multipliant les échecs. ils fantasment pendant leurs soirées bien arrosées. De quoi parlent-ils ? Des femmes, bien entendu.,. Or, voici qu'à l'issue d'une de ces soirées, l'un d'entre eux disparaît, celui...

couverture

Le Renard roux de l'été de Françoise De Luca

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 76 ans)

Se réconcilier avec son frère

6 etoiles
Françoise de Luca est une Montréalaise née en Italie. Comme auteure, elle se penche sur les relations humaines. Son dernier roman n’échappe pas à cette veine qu’elle exploite avec succès. Elle nous présente Mathilde, une artiste peintre de France qui s’est établie à New York. Même si elle est encore jeune, elle jette un regard sur...

couverture

Les bornes du temps - Patience et longueur de temps... de Martine Bores

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)

Accepter de laisser du temps au temps

8 etoiles
Voici le troisième opus de la trilogie poétique que Martine a écrite pour évoquer sa cruelle maladie et la lutte qu’elle a entreprise pour opposer ses mots à ses maux. « A tout moment, les mots lui auront donné le courage de lutter », précise l’auteur de la mise en page de ces vers, celui...

couverture

Calices de Victoriane Vadi

critiqué par Alapage - (45 ans)

Trop et pas assez!

6 etoiles
Extrait ; Sous ses gestes délicats, il cachait une brutalité implacable, semblable à celle qui habitait toujours les hommes puissants à l’autorité naturelle. Tel est le Seigneur de Sang-Verse, il peut être à la fois doux et délicat, mais également ferme et autoritaire lorsque nécessaire. Il règne depuis des siècles sur son domaine du Nord où...

couverture

Du tout au tout de Arnaud Le Guilcher

critiqué par Kostog - (46 ans)

Sirop et effusions sentimentales

2 etoiles
Le personnage principal Pierre Pierre est une âme sensible à la larme un peu facile. Sa spécificité, une aptitude à reconnaître la beauté avec un grand B, à distinguer le vrai talent du menu fretin. Il est embauché dans une maison de production par un patron esthète pour identifier talents perdus dans les archives...

couverture

Œuvres de Albert Camus

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)

Une anthologie quasi-indispensable

10 etoiles
Albert Camus a rédigé des oeuvres incontournables. Acteur majeur du mouvement de l'Absurde, il se tient à dénoter le non-sens de la condition humaine et les causes menant à la révolte. Les romans et essais philosophiques, nouvelles et pièces permettent de faire le tour de sa pensée, avec sa peur de devenir indifférent à autrui,...

couverture

Pactum salis de Olivier Bourdeaut

critiqué par Alma - (- ans)

Promesse d'ivrogne

6 etoiles
Le pacte du sel : un titre pompeux qui donne à penser à un engagement solennel pris entre deux parties responsables et conscientes des enjeux . Pourtant le pacte dont il est question ici est un engagement pris au soir d'une beuverie lors de laquelle un agent immobilier nouveau riche et un peu frimeur qui...

couverture

Le tricycle rouge de Vincent Hauuy

critiqué par Ardeo - (Flémalle - 70 ans)

Irritant

4 etoiles
Que ce roman ait reçu le « Prix des Lecteurs Sélection 2018 » est une chose. Que Michel Bussi, un auteur que j’apprécie, le trouve « terriblement addictif » en est une autre. Mais moi, personnellement, j’ai trouvé cette œuvre de Vincent Hauuy « terriblement irritante ». Tout d’abord, la construction du roman éclaté en plusieurs...

couverture

Un si beau diplôme ! de Scholastique Mukasonga

critiqué par Alma - (- ans)

Parcours d'une combattante

8 etoiles
Un si beau diplôme ! Expression qui prend successivement ici deux connotations opposées; d'abord la fierté puis la désillusion . Un diplôme d'assistante sociale, obtenu par une Tutsi Rwandaise, adolescente exilée loin des siens au Burundi pour le préparer, mais non reconnu en France. Ce qui était orgueil d'un père, marque d'émancipation d'une fille, garantie...

couverture

Des silences et des hommes de Carine Marret

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 70 ans)

merde à vauban

6 etoiles
Un homme est retrouvé empoisonné, au cœur de la basilique Notre-Dame, à Paris. Jean Levigan, qui est venu de Nice pour seconder son ami le commissaire Boizon, du fameux "36 quai des Orfèvres", va enquêter sur cette mystérieuse affaire, qui va lui faire oublier pour un moment le départ de sa chère Laura, partie momentanément...

couverture

Une immense sensation de calme de Laurine Roux

critiqué par Gregory mion - (35 ans)

La concordance des vies.

10 etoiles
Sans doute serait-il audacieux, voire indûment professoral, d’affirmer que ce beau premier roman de Laurine Roux propose instinctivement une lecture de la philosophie de Spinoza. Et pourtant, plus on avance dans ce texte, plus on présume, en même temps que l’existence progressivement assagie de la narratrice, ce dont il s’agit lorsque nous faisons [i]l’expérience de...

couverture

L'ingénue libertine de Colette

critiqué par Fanou03 - (* - 43 ans)

Minne, mi-ange, mi-démon

7 etoiles
Minne, une charmante jeune fille, côtoie régulièrement son cousin Antoine, lycéen boutonneux, amoureux en secret de la jeune fille mais dédaigné par elle. Il faut dire que sous son apparence d’enfant sage, Minne rêve surtout de l’étreinte des bras virils des mauvais garçons dont elle peut lire les exploits dans la presse, et en...

couverture

Les choses immuables de Éléonore Létourneau

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 76 ans)

On ne voit pas le temps passer

7 etoiles
Un petit roman de grande taille. Éléonore Létourneau sait écrire l’essentiel des choses sans éterniser le propos. Tout est dit en peu de mots. Elle est devenue l’auteure des maux de l’âme sans s’apitoyer sur le sort de ses personnages. Elle décrit leur maladie apparemment incurable. Mais n’y a-t-il pas un remède à tous les...

couverture

Prendre les loups pour des chiens de Hervé Le Corre

critiqué par Ravenbac - (Reims - 52 ans)

Pas évident

4 etoiles
Franck sort de tôle. Il a 26 ans et a purgé cinq ans pour un braquage dont il a assumé seul la responsabilité sans dénoncer son complice, Fabien, son frère aîné. Le jour de sa sortie, Fabien est parti conclure une affaire en Espagne. C’est Jessica, la compagne du frère, sensuelle et violente, qui vient...

couverture

La fête de l'insignifiance de Milan Kundera

critiqué par Ravenbac - (Reims - 52 ans)

Une fête

7 etoiles
La Fête de l'insignifiance est le dixième et dernier roman de Milan Kundera, le quatrième directement écrit en français. Alain, Charles, Caliban et Ramon sont les quatre héros de ce roman. Ils entretiennent des rapports difficiles avec leur mère, leur femme, leur fidélité. Amis depuis longtemps, ils se connaissent les uns les autres. Alain, abandonné...

couverture

Le peignoir aux alouettes de Anna Alexis Michel

critiqué par Natsco - (44 ans)

un roman que j'ai dévoré, adoré...

10 etoiles
"Le peignoir aux alouettes" est un livre que j'ai dévoré, adoré...Un livre moderne qui parle des relations virtuelles avec beaucoup de justesse et avec des personnages féminins absolument attachants , même drôles ! J'ai aussi adoré détester Michel, le personnage masculin, un pervers narcissique qui croit pouvoir manipuler ces quatre femmes, qui se révèlent beaucoup...

couverture

Impasse des bébés gris de Fabrice Pliskin

critiqué par Cecezi - (Bourg-en-Bresse - 38 ans)

Opticien artiste ou artiste opticien ?

9 etoiles
Eh bien voici qu'une dame, pas insensible au charme d'un opticien qui soudain se veut artiste, décide de raconter sa vie, elle qui, conductrice de Google-car, mais aussi chargée de filmer les performances de notre héros, a assisté à ses expériences... Un livre qui nous plonge à la fois dans l'univers de l'art contemporain, de ses...

couverture

Joseph Lebeau de Carlo Bronne

critiqué par Alceste - (57 ans)

Dans le sillage d'un des Pères de l'Etat belge

8 etoiles
La mythique collection « Notre passé », à la Renaissance du livre, proposait, sous sa jolie couverture aux couleurs nationales, de rendre aux Belges leur histoire, au sens large, en valorisant des hauts faits et des personnages qui risquaient de tomber aux oubliettes. Parmi ceux-ci, Joseph Lebeau...

couverture

Roseau de André Baillon

critiqué par Catinus - (Liège - 67 ans)

Emouvant

9 etoiles
Henri Boulant est un jeune adolescent qui tente de s’épanouir dans des collèges religieux, donc très stricts, dans la Flandre profonde au début du XX ème siècle. Il est de santé fragile, rongé par les angoisses. De plus il est roux, ce qui en fait le souffre-douleur de ses compagnons d’étude. Il parvient toutefois à...

couverture

Il y avait des rivières infranchissables de Marc Villemain

critiqué par Gregory mion - (35 ans)

L'amour à la racine.

10 etoiles
Une expression de Jacques Rancière a été abondamment reprise et commentée : « le partage du sensible » (pour réfléchir à la proportion de monde qui nous appartient en propre et à celle qui nous appartient collectivement). Le nouveau recueil de nouvelles de Marc Villemain se situe en amont de ce partage car ce dernier...

couverture

Bella Ciao: Ma vie avec Max Gallo de Marielle Gallet

critiqué par Francois jean - (ROUBAIX - 65 ans)

CIAO MAX

10 etoiles
Auteure Marielle GALLET était la compagne de MAX GALLO écrivain, historien, Académicien décédé le 18 juillet 2017. "Quand j'ai rencontré Max GALLO en 1993, et quand il a chanté BELLA CIAO pour me séduire, je ne pensais qu'à l’amour, à la vie, et à la politique aussi – puisqu'elle nous avait réunis... L'âge? La maladie? je...

couverture

Après la nuit après de Thierry Radière

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)

Comme dans un rêve

8 etoiles
En ce milieu d’année 2018, après un recueil de nouvelles chez Jacques Flament et un premier roman chez Tarmac, Thierry Radière manifeste une belle activité éditoriale en publiant un recueil de textes courts (de la poésie en prose) dans la très belle collection Surya des Editions Alcyone. Il étale ainsi trois facettes de son talent...

couverture

Des réguines et des hommes de Julie Myre-Bisaillon

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 76 ans)

Kijiji pour un bizouneux

6 etoiles
Les patenteux ont besoin de Kijiji, un site de ventes en ligne. On n’y négocie pas le tout dernier gadget révolutionnaire. On y cherche plutôt le bidule obsolète afin de se servir des pièces pour réparer celui que l’on possède. Le héros du roman, que l’auteure appelle affectueusement Chéri, répond à ce genre d’homme, un...

couverture

Je suis le genre de fille de Nathalie Kuperman

critiqué par Alma - (- ans)

Portrait d'une femme d'aujourd'hui

8 etoiles
JE SUIS LE GENRE DE FILLE , un titre et aussi une anaphore qui sert de tremplin à une série de chapitres dans lesquels Juliette, 45 ans, présente chacune des caractéristiques qui la définissent. Juliette avec sa fille de 15 ans en garde alternée, son ex, ses collègues de bureau, en vacances, en soirée chez...

couverture

Sein et sauf de Ariane Goupil

critiqué par Triane - (29 ans)

coup de coeur

10 etoiles
Par une architecture très bien pensée, maitrisée (étonnante de la part d’une si jeune auteure), les émotions nous gagnent en crescendo tout au long de ce livre pour finir en “feu d’artifice”. Le style est vivant, précis, ciselé et de très bonne facture. La quête métaphysique d’une (jeune) femme de notre époque est révélée...

couverture

L'oiseau des tempêtes de Serge Brussolo

critiqué par MD20 - (34 ans)

Un roman d'aventures riche en rebondissements

8 etoiles
Au temps de Louis XIV, Marion, fille d'une ancienne actrice de Molière devenue folle et morte désormais, se retrouve à vivre en Bretagne sur les terres d'un baron. La famine oblige les villageois à faire naufrager les navires et à les piller pour survivre. Voulant échapper au capitaine des dragons venu enquêter sur ces crimes,...

couverture

L'Éternité de Jean Ou l'Écriture Consideree Comme la Castration du Mais de Marc-Émile Thinez

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)

Cultiver le maïs et les mots

8 etoiles
Jean c’est le père du narrateur, Jean est communiste, communiste comme d‘autres sont catholiques ou philatélistes. Jean cultive le maïs dans le Sud-Ouest, il sème des semences qui n’ont pas été émasculées chimiquement, des semences qu’il faut castrer pour que le maïs puisse donner des grains. Marc- Emile c’est le fils, le fils doué qui...

couverture

Dos au public de Auteur inconnu

critiqué par VLEROY - (39 ans)

Un premier roman réussi

10 etoiles
Je vous ai déjà parlé de la maison d'édition belge Weyrich et de leur collection "Plumes du Coq", et j'ai choisi cette fois de lire "Dos au public", le roman posthume de Léo Beeckman. Né dans une famille modeste de Gand en 1948, il se passionne pour le théâtre et la littérature en autodidacte. Installé...

couverture

Barbara, roman de Julie Bonnie

critiqué par Pascale Ew. - (51 ans)

Biographie retricotée à partir de petits bouts de fil

8 etoiles
Quelle œuvre originale dans son style ! Ce roman dépeint l’enfance et la jeunesse de Monique Serf, alias Barbara Brodi devenue Barbara, l’unique. Par petites touches impressionnistes, l’auteure esquisse les petites joies, mais surtout les grands tourments de cette petite fille qui pianotait sur des touches de papier et voulait à toute force devenir chanteuse. Le...

couverture

Je t'aime de Barbara Abel

critiqué par Pascale Ew. - (51 ans)

Spéléologie de l'âme humaine noire

9 etoiles
« Vous pensez vraiment que la douleur que vous infligez à Alice Cherreault et à sa famille atténuera celle que vous éprouvez ? Est-ce de justice qu’il s’agit ou de vengeance ? » Après avoir fumé du cannabis avec sa petite amie Alice, Bruno a provoqué un accident de voiture et tué un enfant, Samuel. Mais...