Littérature => Francophone (13380 livres critiqués)


Page 1 de 268 Suivante Fin

couverture

Sauvageon de Françoise Lison-Leroy

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)

Petit Pierre enfant peu déssiré

7 etoiles
C’est un tout petit recueil de poésie en prose, ou alors en vers longs, une trentaine de pages, deux paragraphes ou deux strophes par pages selon l’option qu’on a choisi : prose ou vers, cinq ou six lignes, jamais plus. Rassemblés en quatre parties qui racontent la vie de Sauvageon. Sauvageon c’est petit Pierre :...

couverture

Le Triporteur de René Fallet

critiqué par Sundernono - (Nice - 38 ans)

Léger et distrayant

7 etoiles
Roman publié en 1951 et adapté au cinéma en 1957 avec Darry Cowl dans le rôle principal, Le Triporteur se situe dans la veine beaujolais de René Fallet, romancier connu pour ses œuvres bien franchouillardes, notamment pour La soupe aux choux, Le beaujolais nouveau est arrivé ou encore Le Braconnier de Dieu, entre autres. Pourquoi parle-t-on...

couverture

En avant, marge ! de Patrick Henin, Miris (Dessin)

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)

Court mais percutant

7 etoiles
Je me souviens d’avoir déjà lu un précédent recueil de Patrick Henin, « Une pellicule Sur la tête d'un pauvre type », l’éditeur y écrivait qu’il « ne sait pas grand-chose de cet auteur de « bonne rumeur » faute d’être de « bonne réputation ». Aujourd’hui, après ma deuxième lecture, je n’en sais...

couverture

Mémoires argentiques de Jacques Carlot

critiqué par JPO - (71 ans)

Carlot et le secret de la chambre noire

8 etoiles
JPO Carlot et les secrets de la chambre noire Carlot est de ceux qui se tiennent dans l'ombre, dans la coulisse aux...

couverture

Paris-Londres: Ou Londres-Paris, c'est comme vous voulez. de Jeanne Malysa

critiqué par GabrielKevlec - (36 ans)

Tendre...

10 etoiles
Vous vous rappelez ce théâtre de marionnettes que vous avez admiré pendant des heures dans la vitrine brillante quand vous étiez minot ? C'était lumineux, joyeux, couleurs vibrantes, cliquetis de musique et d'automates, et toutes ces danses, et tous ces personnages, ces lumières, ce décor... Et bien Paris-Londres (ou Londres-Paris, c'est comme vous voulez), c'est exactement...

couverture

Deux garçons sans histoire de Marc Desaubliaux

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 68 ans)

Un livre non pas à déguster mais à laisser infuser en soi

10 etoiles
Un livre dominé par la recherche d'absolu dans tout ce que vivent ces adolescents en devenir, sur ce que cet absolu devient dans la vie adulte, un livre à lire... ABSOLUMENT. Cela faisait longtemps qu'un livre ne m'avait pas emporté au bout de la nuit, que ses personnages ne m'avaient accompagné des jours durant après l'avoir...

couverture

Les Survivants de Alixe

critiqué par Fanou03 - (* - 45 ans)

Après la Guerre

7 etoiles
Les fanfictions sont ces textes inspirés directement d’un univers littéraire, écrit par des passionnés. Ces « exercices de style » permettent à la communauté de fan de continuer à faire vivre leurs personnages préférés, y compris des personnages secondaires, indépendamment de ce qu’en a décidé de faire l’auteur d’origine. La saga [i]Harry Potter[/i] est souvent considérée comme...

couverture

Papiers de soie de Isolde Kovalitchouk

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)

Poèmes ciselé dans de la soie

9 etoiles
Isolde est une artiste de la matière et de la couleur, elle plisse et elle teint, mais surtout elle crée des vêtements pour le théâtre, les défilés, pour d’autres circonstances encore, elle dessine et coud aussi des vêtements de luxe mais, parfois, elle pose ciseaux, aiguilles et tout son attirail de couture et de teinture...

couverture

Josée Meunier. 19, rue des Juifs de Michèle Audin

critiqué par TRIEB - (BOULOGNE-BILLANCOURT - 69 ans)

UN EXIL COMMUNARD

8 etoiles
Dans l’un de ses précédents romans, Comme une rivière bleue, Michèle Audin avait décrit la Commune de Paris à partir des quartiers de Paris où celle-ci avait connu les activités et faits les plus marquants et significatifs ; elle avait restitué l’histoire à hauteur des destinées individuelles, obscures, celles des sans-grades. Dans Josée Meunier , 19...

couverture

Lettre d'amour sans le dire de Amanda Sthers

critiqué par Pacmann - (Tamise - 56 ans)

Un vrai coup de coeur

10 etoiles
Alice n'a jamais eu de chance avec les hommes. Nordiste et d'origine très modeste, abusée et maltraitée durant son adolescence, cette fille-mère s'est partagée entre sa fille et sa charge de professeur de lettres, sans jamais pouvoir s’affirmer. Une fois sa fille mariée à un homme riche, elle vient vivre avec elle à Paris. Sa rencontre...

couverture

Feuillets de plomb de René Welter

critiqué par Eric Eliès - (46 ans)

Une poésie écrite à la limite du dicible des mots

8 etoiles
L’écriture poétique de René Welter, dont j’ai déjà présenté sur CL le recueil « Célébrer vivre » écrit à quatre mains avec le poète varois Marcel Migozzi, est apurée à l’extrême du dicible. La disposition des vers très courts, qui tiennent en deux-trois syllabes, impose une lecture verticale davantage qu’horizontale, composant sur la page des...

couverture

Le silence des bois de Maureen Martineau

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)

Huis clos dans dans les grands espaces

8 etoiles
Contrairement à toutes les années précédentes, Lorie n’a pas accompagné sa mère pour leur traditionnel séjour en camping sauvage dans une forêt de Haute-Mauricie, au Québec, non loin de La Tuque. Ce séjour solitaire a tourné au drame sa mère a été retrouvée assassinée. Lorie n’accepte pas les conclusions bâclées de la police locale, elle...

couverture

Broadway de Fabrice Caro

critiqué par Marvic - (Normandie - 62 ans)

L'homme qui ne savait pas dire non

9 etoiles
Axel a 46 ans, une vie tranquille et même banale entre son épouse Anna et ses deux enfants Jade et Tristan. Maison dans un lotissement, apéritifs réglementés entre voisins... Il suffit d’un grain de sable pour qu’Axel dérape. Une simple enveloppe bleue. Une simple enveloppe bleue portant son nom... et le test de dépistage du cancer...

couverture

Oeuvre Poétique Complète, Tomes 3-4 - Art Poétique, Petite Nébuleuse, l'Arche d'Enfance de Claude-Henri Rocquet

critiqué par Eric Eliès - (46 ans)

Le dernier tome de l'oeuvre poétique complète, qui rassemble textes poétiques et considérations sur la poésie

10 etoiles
Cet épais volume achève la publication de l’œuvre poétique complète de Claude-Henri Rocquet qui, décédé en 2016, eut le temps de travailler avec l’éditeur Eoliennes à la composition des trois volumes (sans doute initialement prévus d’être quatre à la lecture du titre !) mais il n’eut pas le bonheur de les voir et les tenir...

couverture

Il était deux fois... de Benoîte Groult, Flora Groult

critiqué par Marvic - (Normandie - 62 ans)

Vingt ans plus tard...

5 etoiles
Isabelle Macherolles et Anne Hascoet, bien que très différentes, étaient amies pendant leurs années de lycée, jusqu’au mariage d’Isabelle à 17 ans. Vingt ans plus tard, c’est leurs enfants qui vont provoquer une rencontre entre les deux amies qui se sont perdues de vue. Le fils de l’une est amoureux de la fille de l’autre. La...

couverture

Vingt stations de Ahmed Tiab

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)

Voyage à travers une vie

9 etoiles
Un homme hagard, perdu, le narrateur, prend le tramway arrêté justement devant lui, c’est un nouveau mode de transport urbain dans la ville. Il ne sait pas où il va, il se laisse aller au rythme des stations, des montées et des descentes de voyageurs. Son périple devient une traversée de la ville qu’il redécouvre...

couverture

Oeuvre poétique complète : Tome 1, Aux voyageurs de la Grande Ourse de Claude-Henri Rocquet

critiqué par Eric Eliès - (46 ans)

Une poésie religieuse imprégnée de piété et d'onirisme, qui puise à la source des grands mythes

10 etoiles
Les éditions Eoliennes ont entrepris la publication de l’œuvre poétique et théâtrale complète de Claude-Henri Rocquet (1933-2016), qui permet au public de découvrir ce poète à la fois immense, par l’amplitude de son écriture qui puise à la source des grands textes sacrés de l’humanité, et très discret, que sa modestie empêchait de pleinement s’affirmer...

couverture

La route des Balkans de Christine de Mazières

critiqué par CHALOT - (73 ans)

beaucoup d'émotion

10 etoiles
« La route des Balkans » Roman de Christine De Mazières Editions Sabine Wespieser 179 pages avril 2020 Des drames insupportable et un peu d'humanité Ce n'est pas la peine de s'interroger s'il s'agit là d'un roman ou d'un essai, les deux sont mêlés et cela donne une œuvre émouvante, bien écrite, qui nous prend aux tripes. Ces hommes, ces femmes et ses enfants...

couverture

Les 9 vies d'Ezio de Jean-Marie Darmian

critiqué par CHALOT - (73 ans)

épopée héroïque d'une grande actualité

10 etoiles
Les 9 vies d'Ezio Roman de Jean-Marie Darmian 201 pages octobre 2020 AMH communication Une vie et une force hors du commun C'est un titre plein, certes, original mais qui reflète bien la vie d'Ezio Baziana qui traversera le 20 ème siècle et surtout connaîtra les affres de la guerre mondiale. Ses parents italiens, piémontais, pour être plus précis, à peine installés en France en...

couverture

Noire précieuse de Asya Djoulaït

critiqué par Fanou03 - (* - 45 ans)

Racines

6 etoiles
Céleste, dont Oumou, sa mère, est une ivoirienne vivant à Paris qui a créé une chaîne de boutique de cosmétique visant un public africain, vient d’intégrer le prestigieux lycée Henri IV et rêve de « faire » Science Po. Elle aimerait que sa mère lui fasse ses racines qui sont à Abidjan, mais celle-ci refuse obstinément de...

couverture

Entre midi et minuit de Thierry Radière

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)

Poésie du jour qui point

8 etoiles
« Entre midi et minuit » annonce le titre mais, connaissant un peu l’auteur, je parierais que les poèmes qui composent ce recueil ont tous, ou la plupart, été écrits aux heures matutinales devant le premier café du jour qui point. Thierry, je le connais un peu mais je connais surtout son œuvre, j’ai lu...

couverture

... Mais la vie continue de Bernard Pivot

critiqué par Falgo - (Lentilly - 81 ans)

Ce livre montre que Pivot n'est pas un écrivain

4 etoiles
Cela commence mal avec les citations placées en exergue: elles sont d'une grande banalité. Et les premières phrases du livre le confirment: on nage dans le poncif. Les sujets, les propos, les réflexions ne dépassent pas la conversation quotidienne. Et si tout cela était exprimé avec verve, originalité ou souci de se démarquer des clichés...

couverture

Gemma de Jean-Pierre Mabille

critiqué par Jean-Pierre Mabille - (68 ans)

Comité de lecture Editions Il est midi

10 etoiles
Votre roman, écrit d’une belle plume nous a vraiment emportés dans sa spirale; nous l’avons tous lu d’un trait. Cette dualité entre éthique et conscience et ce huis-clos autour de l’éducation de cet enfant différent, donnent à ce roman une dimension bien particulière. Les détails de la vie de tous les jours, de l’éducation de Jean-Roger, ce...

couverture

Z. Marcas de Honoré de Balzac

critiqué par Monocle - (tournai - 61 ans)

Politique, trahison et mort.

6 etoiles
Curieuse histoire que celle ci. Le narrateur raconte ses années d'université à Paris. Il loue une chambrette avec un ami tout aussi infortuné que lui. Ils sont intrigués par un voisin discret et c'est son histoire qui est ici révélée. Politique, trahison et mort ; trois ingrédients incontournables de Balzac. PERSONNAGES – JUSTE...

couverture

Le martyre de l'obèse de Henri Béraud

critiqué par Alceste - (Liège - 59 ans)

Le surpoids tout en finesse

9 etoiles
Malgré son titre lacrymogène, ce roman traite des malheurs de l’obésité - ce que notre époque appelle vilainement la "grossophobie » - sur le ton de la légèreté. Ce qui ne l’empêche pas de bien cerner la condition difficile de la personne en surpoids, mais sans l’accent de victimisation auquel nos...

couverture

Au temps du corona de Jean-Claude Martin

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)

Poésie antivirale

7 etoiles
Comme tous les Français, et d’autres citoyens de divers pays, Jean-Claude Martin a été confiné chez lui du 23 mars au 7 mai 2020 pour participer à la lutte contre l’invasion du Coronavirus, il en a tiré ce petit recueil de textes courts ou plus exactement de poésie en prose. Il explique lui-même sa démarche...

couverture

Abysse de Leïla Zerhouni

critiqué par Kinbote - (Jumet - 62 ans)

Une histoire d'amitié

8 etoiles
ABYSSE, c’est huit textes-souvenirs pour raconter une amitié dans la région du Centre, en Belgique. Deux adolescentes de 14 ans scellent une amitié à la faveur du séchage d’un cours de maths pour trouver refuge dans un petit café de La Louvière… « Quel plaisir de se sentir affranchie de toute obscure formule mathématique et...

couverture

Meurtres en Gévaudan de Florence Metge

critiqué par Melis7 - (34 ans)

Un excellent thriller. Bien construit, captivant et fascinant !

10 etoiles
L'auteure Florence Metge s'empare de l'affaire de la bête du Gévaudan pour la revisiter à notre époque. Été 2017, Saint-Chély-d’Apcher (Lozère). Le corps d'une lycéenne est retrouvé en partie dévoré au pied de la statue de la bête du Gévaudan qui vient d'être inaugurée. Ce crime ne tarde pas à évoquer ceux commis dans la...

couverture

Mon coeur restera de glace de Éric Cherrière

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)

La légende des Faure

8 etoiles
Ce roman est construit comme une véritable épopée mythologique, il comporte tous les arguments de la tragédie grecque. Il se déroule en trois temps racontés simultanément : en 2020, à Hambourg, où un ancien tortionnaire nazi, « Le Croquemitaine », plus que centenaire défie son cancer et la maladie d’Alzheimer avec un réel succès ;...

couverture

Les bracassées de Marie-Sabine Roger

critiqué par Marvic - (Normandie - 62 ans)

Gilles de tabourette et l’hippopodame

8 etoiles
Madame Suzain est un veuve de 76 ans, obèse, agoraphobe et hyper angoissée. Ses seules sorties sont pour se rendre chez son praticien, Fiodor Borodine, un psy (?) hypnothérapeute dont elle apprécie les séances, séduite aussi par son côté slave. Mais il lui faut abandonner pendant ses séances, Mylord, "la prunelle de ses yeux", son...

couverture

Nous sommes les chardons de Antonin Sabot

critiqué par Fanou03 - (* - 45 ans)

Que la montagne est belle

5 etoiles
Martin, qui vit en solitaire dans une ferme en montagne avec son père voit sa vie bouleversée à la mort de celui-ci : doit-il continuer à mener cette existence, belle mais d’une grande âpreté ? Doit-il essayer de comprendre pourquoi son père a quitté Paris il y a plus de vingt ans ? Et aussi doit-il essayer de...

couverture

Sidéral de Antoine Blocier

critiqué par CHALOT - (73 ans)

passionnant et d'une actualité brûlante

10 etoiles
« Sidéral » Roman d'Antoine Blocier Avant-propos de Didier Daeninckx 300 pages février 2021 Editions Horsan De l'anticipation et du suspense L'auteur a varié les genres, il a fait dans le polar, dans le livre jeunesse et aujourd'hui, avec ce roman, il lie avec talent la science fiction et l'écologie. Comme d'habitude il possède les clés lui permettant de river son lectorat : j'ai dévoré ce...

couverture

Eux de Claire Castillon

critiqué par Alma - (- ans)

Famille, je vous hais

5 etoiles
La grossesse, une période que vivent sereinement certaines femmes mais qui pour d'autres est source d'angoisses. C'est le cas de la narratrice du monologue que constitue le roman de Claire Castillon: EUX . Un titre sec, qui claque comme un fouet, un terme indéterminé, qui désigne globalement «les héréditaires» comme elle les...

couverture

L'horizon où tout est possible... de Alessandra Riggio

critiqué par Kinbote - (Jumet - 62 ans)

Huit nouvelles pour se reconnecter à sa vie

8 etoiles
Laurence, l’héroïne de la première nouvelle, "Au sein de ma mère", est une femme enfant qui, de par sa profession de guide et par goût, vit au contact de la nature. Elle est attachée à sa liberté et n’éprouve pas de peine quand elle apprend qu’elle ne pourra pas avoir d’enfant. Malgré les prévisions médicales,...

couverture

Nous et les oiseaux de Carino Bucciarelli

critiqué par Kinbote - (Jumet - 62 ans)

Drôles d'oiseaux !

9 etoiles
Par une nuit d’un hiver rude comme on n’en connaît plus guère dans nos régions, après que son véhicule a été immobilisé le long d’une autoroute, Stéphane Delatour laisse son épouse, prénommée Olga, et ses deux jeunes enfants dans l’habitacle pour partir en quête d’une borne téléphonique. En route, il aperçoit sur un bas-côté un...

couverture

Chienne de Marie-Pier Lafontaine

critiqué par Kinbote - (Jumet - 62 ans)

Les Incestées

9 etoiles
Cent pages brèves, fulgurantes, sans un mot de trop, pour nommer l’innommable avec des phrases qui résonnent comme des sentences. Un livre coup de poing, qui se veut une arme de destruction familiale, contre le père, un rare malade mental ne jouissant que des châtiments et des jeux pervers infligés à ses filles, mais...

couverture

L'empereur de Makenzy Orcel

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 41 ans)

Haïti et ses diverses oppressions

9 etoiles
Le personnage principal attend l’arrivée de la police après le meurtre qu’il a commis. Il s’apprête à nous narrer ce qui lui est arrivé et ce qui l’a amené à commettre ce crime. Le roman se déroule en Haïti, île meurtrie par les politiciens successifs qui ont saigné ce pays. Le narrateur a...

couverture

La tarasque de Emmanuel Cruvelier

critiqué par Blaquieres - (49 ans)

MACHIAVELISME ET SEDUCTION ...

10 etoiles
Après le décès du notaire de Fontvieille, mêlé depuis longtemps à de sordides opérations immobilières, sa veuve se voit confrontée à un de ses anciens clercs, une jeune femme qui s’est muée en maître chanteur. Son salut réside dans un cavalier, Christian Aurel, champion de sauts d’obstacles et redoutable séducteur, qui va se changer, pour...

couverture

Coupable d’Aimer de Bertha G. Verderosa

critiqué par Lamarquise_ - (40 ans)

Chapeau

10 etoiles
J'ai vraiment apprécié lire ce livre . Je trouve également beaucoup sur la personnalité de l'auteur . En lisant ce livre j'y ai perçu de la sérénité, de la persévérance et énormément d'amour. Je vous le recommande fortement ...????...

couverture

La Messe allemande de François Eulry

critiqué par TRIEB - (BOULOGNE-BILLANCOURT - 69 ans)

DIEU EN CAPTIVITE

7 etoiles
Voilà un roman bien curieux, atypique, et complètement hors des clous d’un monde, le nôtre, peu habité par des préoccupations d’ordre spirituel ou théologique. Nous sommes en 1940, dans un camp de prisonniers, un Offizierlager, selon la terminologie allemande, un camp réservé aux officiers et sous-officiers. Joseph, un officier français, se trouve amené à dire...

couverture

L'homme qui pleure de rire de Frédéric Beigbeder

critiqué par Sundernono - (Nice - 38 ans)

Octave Parango, troisième volet

6 etoiles
Après une vie sans fin, notre cher Beigbeder revient avec l’homme qui pleure de rire, le troisième volet des aventures d’Octave Parango, son double littéraire. Pour rappel, le premier volet, 99F, adapté au cinéma avec Jean Dujardin, se déroulait dans le milieu publicitaire et avait fait connaître au grand public le truculent Frédéric Beigbeder. Attention de...

couverture

La reine oubliée - tome 3: L'homme de Césarée de Françoise Chandernagor

critiqué par Veneziano - (Paris - 43 ans)

La fille de Cléopâtre devenue reine

8 etoiles
Ce roman historique retrace l'existence de Séléné, la fille de Cléopâtre. Elle se marie avec Juba, un prince berbère, devenu roi de Maurétanie, pays d'Afrique du nord, recouvrant une grande part du Maroc et de l'Algérie actuels, alors de culture hellénistique. Entre ces deux orphelins royaux, les abords restent compliqués, du fait de leur lourd...

couverture

Comme un cri de biffure de Francis Denis

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)

Recueil sans grand espoir

7 etoiles
Ce recueil est le troisième de Francis Denis que je lis, il m’évoque ma première lecture, celle du recueil intitulé « Les désemparés », les héros de « Comme un cri de biffure » se rapprochent sensiblement de ceux qu’il a mis en scène dans le premier. Après cette lecture, j’avais écrit : « Dans...

couverture

Chavirer de Lola Lafon

critiqué par Pascale Ew. - (53 ans)

Un cri sourd

8 etoiles
Cléo, 13 ans, passionnée de danse, est abordée par une recruteuse qui lui fait miroiter une bourse pour réaliser ses rêves et intégrer une école de danse. Mais elle doit d’abord plaire au jury pour obtenir la bourse et faire preuve de « maturité », de « décontraction », … Cathy la met en...

couverture

Le roi des gueux de Paul Féval

critiqué par CC.RIDER - (63 ans)

Intrigues dans l'Espagne de Philippe IV

8 etoiles
En 1641, Philippe IV, roi d’Espagne, voit son royaume se réduire comme peau de chagrin. Il a déjà perdu le Portugal et laissé une grande partie de la Catalogne à Richelieu, sans vraiment réagir. Le peuple se moque de lui en disant que plus il perd de territoires, plus il est grand. Petit nobliau d'Estramadure...

couverture

Le dernier enfant de Philippe Besson

critiqué par Nathavh - (56 ans)

Emouvant !

9 etoiles
Anne-Marie et Patrick occupent leur pavillon depuis 30 ans, tout est impeccable, ordonné, rangé, comme leur vie. Ils ont trois enfants, et aujourd'hui, Théo le dernier, va quitter le nid familial et voler de ses propres ailes. Une journée qui pourrait être banale mais pas pour Anne-Marie qui va vivre 24 heures compliquées, c'est ce...

couverture

Le dernier mot de Sébastien Haton

critiqué par Setanne - (45 ans)

Excellent !!! ????????

10 etoiles
Ce roman est très bon ! J’en ai été tour à tour et dans le désordre, séduite, surprise, captivée, amusée ...par Sylvie héroïne centrale du roman. De cette mère et épouse mais pas que, Sébastien Haton livre un tableau très réussi ! Idem pour les autres membres de cette famille et l’ambiance et les...

couverture

La dixième muse de Alexandra Koszelyk

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 41 ans)

Pénétrer dans le monde de Guillaume Apollinaire

6 etoiles
Florent, le narrateur, se promène dans le cimetière du Père-Lachaise avec un ami et la découverte de la tombe de Guillaume Apollinaire va réveiller des souvenirs et une certaine fascination pour ce grand poète. En quittant ce lieu parisien où il fait bon se balader, il ramasse un bout de bois qui exercera lui aussi...

couverture

Visions d'elle de Denitza Bantcheva

critiqué par Missef - (55 ans)

Une si belle histoire d'amour filial

10 etoiles
Résumé de l'éditeur: « Elle existerait près de moi, sur du papier, sous cette forme-là. Je m’en contenterais, me rappelant que cela tenait du miracle plus que tout autre écrit réussi. » Très vite après la disparition brutale de sa mère, à Sofia, en Bulgarie, où elle était née et avait vécu, Denitza Bantcheva commence à retracer...

couverture

Âme, élève-toi ! de Fanny Taurand

critiqué par Janikay - (53 ans)

migration des âmes

8 etoiles
Ce roman relate un univers particulier, celui de la migration des âmes, de la réincarnation, de cet au-delà, cet entre-deux, entre la vie et la mort. Cet univers permet une grande liberté à l’auteur et les destins des 4 personnages principaux nous emmènent vers des chemins inattendus. Il y a beaucoup de tolérance, d’acceptation de...