Littérature => Francophone (11615 livres critiqués)


Page 1 de 233 Suivante Fin

couverture

La vie en miettes de Pierre Boileau, Thomas Narcejac

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 69 ans)

fausses trappes

10 etoiles
Une histoire incroyable, qui commence avec une dispute banale dans un couple mal assorti et sur le point de se séparer. Lui, kinésithérapeute, n’a pas de fortune mais des mains en or pour adoucir les tourments des riches héritières en villégiature sur la Côte d’Azur. Elle, bien dotée financièrement, ne travaille pas mais s’absente assez...

couverture

Jusqu'à la bête de Timothée Demeillers

critiqué par CHALOT - (69 ans)

roman social réaliste

10 etoiles
« Jusqu’à la bête » Roman de Timothée Demeillers Editions Asphalte Septembre 2017 149 pages Roman social Erwan conte son histoire, son quotidien ici en prison et son passé récent quand il travaillait à l’abattoir près d’Angers. C’est sa vie quotidienne, les carcasses des bêtes qu’on abat, le sang qui coule, les plaisanteries, toujours les mêmes, entendues et le regard des...

couverture

Je suis mort, et alors ? de Philippe Bouvard

critiqué par Catinus - (Liège - 66 ans)

Jouissif et consolateur

9 etoiles
Philippe Bouvard imagine qu’il est décédé. Le voici dans un logis de deux mètres carré, six pieds sous terre. Son cercueil est muni d’un télescope afin de voir ce qui se passe chez ses voisins, tous aussi refroidis que lui. Comme les heures sont longues et ennuyeuses, il en profite pour nous raconter, plic-ploc, ce...

couverture

Laisse tomber les filles de Gérard de Cortanze

critiqué par Nathavh - (53 ans)

Au temps des yéyés

8 etoiles
Le titre, je le fredonne encore, ainsi que d'autres chansons des années yé-yé. La maison d'éditions a eu la géniale idée d'accompagner le roman d'une play-list et d'une compil de 3 cd et 98 titres pour revivre pleinement l'époque en musique et chansons. Le livre débute le 22 juin 1963. On y découvre nos quatre protagonistes adolescents...

couverture

Les éditions dangereuses de Michel Seyrat

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 69 ans)

polar book

6 etoiles
Le monde de l’édition est plein de surprises, dès lors que les intérêts financiers l’emportent sur la promotion de la culture. Les auteurs fétiches de la chaîne de librairies "Lecture" vont en faire les frais, lorsque le "patron", Jean-Bernard Brisseau-Brévent, surnommé "J3B", décide de les mettre à contribution pour booster les ventes en appliquant les...

couverture

Oui et non de Adriana Langer

critiqué par AmauryWatremez - (Evreux - 48 ans)

Portraits sensibles

9 etoiles
Si en France de trop nombreux auteurs parlent surtout d'eux-mêmes et rien d'autres, exécutant leurs psychanalyse sauvage devant tous les passants à travers leurs livres, appelant ça abusivement des livres d'ailleurs, il existe aussi des écrivains qui savent encore évoquer toute l'humanité des personnes qu'ils côtoient quotidiennement que ce soit dans la vie réelle ou...

couverture

L'animal de compagnie de Léo Barthe

critiqué par Débézed - (Besançon - 70 ans)

Fantasmes enfouis

8 etoiles
Henriette est son mari sont aussi amoureux qu’au premier jour, ils ont une grande connivence surtout dans leurs ébats sexuels. Mais un jour, tout change, leurs amis, Georgette et Edmond, leur confient la garde de leur chien pendant un séjour loin de leur maison. Le chien se montre alors très affectueux et quitte difficilement...

couverture

Le permis: L'histoire incroyable mais vraie d'un homme au volant de David Alter

critiqué par JeanLegrand - (42 ans)

Un livre drôle et dépaysant

10 etoiles
Pour une fois, il ne s'agit pas d'une femme au volant mais bien d'un homme qui est non seulement pas du tout fait pour la conduite mais en plus, n'a pas peur de paraître ridicule, ce qui crée des situations bien comiques autour de ses heures de conduite. L'auteur porte aussi un regard ironique sur...

couverture

Play Boy de Constance Debré

critiqué par AmauryWatremez - (Evreux - 48 ans)

Psychanalyses littéraires

3 etoiles
Constance Debré, fille d'un des fils Debré, petite-fille d'un des rédacteurs de la constitution de la Vème République publie un roman « Play boy » chez Stock sur son changement de vie radical depuis quelques années. Auparavant avocate d'affaires, puis d'audience, mariée pendant vingt ans, dans le bain politique depuis sa plus tendre enfance, elle...

couverture

Et moi, je vis toujours de Jean d' Ormesson

critiqué par Killeur.extreme - (Genève - 36 ans)

L'Histoire sous la plume de d'Ormesson est un roman universel

10 etoiles
Présentation de l'éditeur Il n'y a qu'un seul roman - et nous en sommes à la fois les auteurs et les personnages : l'Histoire. Tout le reste est imitation, copie, fragments épars, balbutiements. C'est l'Histoire que revisite ce roman-monde où, tantôt homme, tantôt femme, le narrateur vole d'époque en époque et ressuscite sous nos yeux l'aventure...

couverture

Et si c'était toi? de Lilly Rose Agnouret

critiqué par Imani - (Toulouse - 37 ans)

Lu d'un trait.

8 etoiles
C'est un roman tranquille qui se laisse lire facilement. le style est limpide, les mots coulent de façon très fluide. Il est question d'amour, du couple et de ses déboires, d'une remontée de pente après une rupture sans fracas mais grand silence. Il est parti 6 ans auparavant, l'abandonnant enceinte. Il revient le matin de Noël, sans autre forme...

couverture

Fais-moi frémir... de Bénicien Bouschédy, Collectif Plumes ébènes, Elie Elisabethe, Ilyria Kébu, Edna Merey-Apinda

critiqué par Imani - (Toulouse - 37 ans)

Captivée dès le début.

9 etoiles
Que nous dit la quatrième de couverture? "Il y a dans ‘’Fais-moi frémir’’, une réelle fascination, une captation du lecteur, fruit d’un incontestable jeu poétique sur le dire et un travail sur l'imagination qui, somme toute, donne à cette œuvre du plaisir, toute son authenticité en même temps que sa littérarité, autrement dit sa valeur littéraire....

couverture

Journal, IX : Gratitude: (2004-2008) de Charles Juliet

critiqué par Mathieu971 - (31 ans)

une découverte capitale

10 etoiles
Mieux vaut tard que jamais. Il est vrai que je suis très jeune et que l'auteur est âgé (né en 1934, il pourrait être mon grand-père), mais son Journal, qui semble être publié depuis les années 90 et en est à son 9ème volume, aurait dû attirer mon attention plus tôt. Le hasard du passage...

couverture

Résilience de Yannick Monget

critiqué par Ludmilla - (Chaville - 62 ans)

Et si?

10 etoiles
C’est peu de dire que ce livre est angoissant… Et malheureusement, c’est vraiment justifié. Yannick Monget, proche de Jean-Marie Pelt, a choisi la forme du thriller pour nous faire prendre conscience des dangers bien réels du nucléaire. Très bon thriller très bien mené - dont j’aurais préféré qu’il soit totalement irréaliste. Dans un futur très proche,...

couverture

La Fille du van de Ludovic Ninet

critiqué par CHALOT - (69 ans)

roman social avec suspense

9 etoiles
« La Fille du Van » Roman de Ludovic Minet 202 pages Avril 2017 Editions Serge Safran Rencontres et reconstruction Les quatre personnages principaux, des « cabossés de la vie » vont- ils pouvoir, ensemble, se reconstruire et repartir de bon pied ? Rien n’est moins sûr mais allez savoir ? L’histoire commence, près de Sète avec l’arrivée de Sonja, sans le sou...

couverture

Marlène de Philippe Djian

critiqué par Darius - (Bruxelles - - ans)

les sales guerres américaines

4 etoiles
Je ne connaissais pas Philippe Djian. Celui-ci ne m’a pas convaincu de lire un autre des ses livres.. En prenant connaissance des critiques de ses oeuvres précédentes, ce sont toujours les mêmes thèmes : les femmes, l'alcool, les coups foireux, la destinée de gens qui vont droit dans le mur.. « Yémen, Irak, Afghanistan. L’homme que...

couverture

Le vertige des falaises de Gilles Paris

critiqué par Nathavh - (53 ans)

LE VERTIGE DES FALAISES

9 etoiles
Le dernier roman en date de Gilles Paris change de registre avec brio. Gille Paris nous avait habitué à utiliser des mots d'enfant avec succès dans entre autres "Le pays des kangourous" et "Autobiographie d'une courgette". C'est toujours d'une enfance dont il est question mais avec une vision de Marnie - 14 ans...

couverture

Chronique du soupir de Mathieu Gaborit

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 69 ans)

fées, elfes et sirènes

8 etoiles
Une plongée dans un monde merveilleux où fées, elfes et sirènes voisinent avec les humains. Imaginons un instant que notre corps est habité par une fée, logeant dans notre cœur et décidant de notre vie, notre souffle n’étant que la projection de sa force, pour faire le bien comme le mal. La société imaginaire dans...

couverture

Lumière dans les ténèbres de Philippe Remy-Wilkin

critiqué par Débézed - (Besançon - 70 ans)

"Tout est à l'inverse"

8 etoiles
Il y a bien longtemps que je n’avais pas croisé, au creux d’un paragraphe, le comte de Saint-Germain, ou Cagliostro, ou sous d’autres noms d’emprunt ce personnage qui erre dans l’espace et le temps sans jamais vieillir. Philippe Remy-Wilkin le fait revivre, non il ne meurt jamais, le fait vire tout simplement dans son épais...

couverture

Une vie neuve de Alexandre Mc Cabe

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 75 ans)

Un Québec en devenir

6 etoiles
La famille tient à cœur à Alexandre Mc Cabe, un jeune Québécois pure laine de la région de Lanaudière. C’était le sujet de son premier roman, Chez la reine, commenté sur ce site. L’angle choisi ne s’apparente pas aux romans d’époque du Québec : le patriarcat et la trôlée d’enfants vivant de l’agriculture. L’auteur sonde...

couverture

Les vacances de Julie Wolkenstein

critiqué par Hamilcar - (PARIS - 62 ans)

Les petites vies modèles

8 etoiles
Sophie est la spécialiste mondialement reconnue de la comtesse de Ségur. Universitaire proche de la retraite, elle répond à une proposition de colloque en Californie dont le thème est « Eric Rohmer et les liens entre réalisation et littérature ». Elle décide donc d'enquêter sur le premier grand métrage commis par le célèbre cinéaste, « Les petites filles modèles »,...

couverture

Heures d'Ombrie de Gabriel Faure

critiqué par Alceste - (56 ans)

Un esthète au pays de la beauté

10 etoiles
Délicieux opuscule où, tout pétri de références historiques, artistiques et littéraires, Gabriel Faure nous livre ses impressions de voyage après un séjour en Ombrie, la « Galilée de l’Italie « , cette terre « où tant de civilisations se succédèrent, où tant de siècles d’histoires laissèrent leurs traces, où la religion et l’art trouvèrent leurs...

couverture

La chute de la maison Spencer de Jacques Sadoul

critiqué par Ellane92 - (Boulogne-Billancourt - 42 ans)

Petit tour en Californie

9 etoiles
Carol Evans est toujours en "vacances forcées". Visitant la forêt de San Bernardino, en Californie, de nuit, à la sortie d'un virage elle manque de percuter un jeune garçon qui se précipite sur sa voiture pour faire du stop. A peine le temps de sortir pour voir ce qu'il en est, Carol et l'enfant sont...

couverture

"Je me promets d'éclatantes revanches" de Valentine Goby

critiqué par Nathavh - (53 ans)

JUSTE MAGNIFIQUE

10 etoiles
Lorsque Valentine Goby envisage l'écriture de Kinderzimmer lié à la pouponnière de Ravensbrück, elle rencontre Marie-Josée Chombart de Lauwe qui lui parle de Charlotte Delbo et son écriture. Valentine Goby découvre cette femme, son histoire, son écriture et lui rend un vibrant hommage. Charlotte Delbo est née en 1913 à Paris. Elle épousera Georges Dubach, militant...

couverture

Armaguédon Strip de Frédérick Houdaer

critiqué par Débézed - (Besançon - 70 ans)

J'y crois pas !

8 etoiles
EphèZ, dessinateur de BD à la notoriété naissante, est à l’hôpital où il attend sa sœur Isa, écologiste militante, pour prendre une décision très grave, ils doivent, ensemble, décider si les médecins peuvent pratiquer une transfusion sanguine sur leur mère en danger après un accident de circulation. Le problème pourrait paraître simple mais leur mère...

couverture

La méthode Sisik de Laurent Graff

critiqué par Débézed - (Besançon - 70 ans)

La mort du bon vieux temps

8 etoiles
Un homme qui a connu sa femme lors d’un « speed love » s’en lasse vite au point d’éprouver des envies de meurtre après la naissance de leurs trois enfants. Un meurtre par « méditation », jamais commis seulement pensé, tout droit inspiré par l’odieux assassinat perpétré par Dupont de Ligonnès. Il découvre ainsi la...

couverture

Aucun souvenir assez solide de Alain Damasio

critiqué par Gregory mion - (34 ans)

Une vive apologie du vivant.

10 etoiles
À l’instar de ses deux romans que l’on ne présente plus, Alain Damasio, dans ce recueil de nouvelles, nous propose un décalogue de textes à la gloire de la Vie. Il s’agit de montrer comment la Vie s’initie en tant que principe inaltérable d’une infinité de formes vivantes engagées dans une dynamique de l’échange et...

couverture

Je me suis tue de Mathieu Menegaux

critiqué par Macapat - (62 ans)

Avec des Si...

9 etoiles
Un petit premier roman de 140 pages qui se lit donc d'une traite. Un dîner en ville. Au menu, nourriture bio, affaires et éducation des enfants. Claire s'ennuie et décide de rentrer seule à vélo. Elle ne le sait pas encore mais sa vie vient de basculer. Tour à tour victime puis...

couverture

L'autre côté de la mer de Arnold Couchard

critiqué par Débézed - (Besançon - 70 ans)

Le prix de vérité

7 etoiles
Evelyne et William, un couple de commerçants belges aisés, ressentent les premiers symptômes de l’usure de leur mariage, Evelyne a déjà écorné le contrat matrimonial. Alors, pour tenter de ressouder leur union, ils décident de prendre une semaine de vacances à Corfou. Arrivé sur l’île, William s’ennuie vite, la bronzette au bord de la piscine...

couverture

Lili Rimbaud de Jacques Jacob

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 75 ans)

Guérir de son infirmité

6 etoiles
La région de l'amiante sert peu souvent de toile de fond aux romans. André Langevin avait jadis choisi Thetford Mines pour Poussière sur la ville. Jacques Jacob nous y emmène avec Lili Rimbaud. Orpheline de mère dès sa naissance, l'héroïne vit avec son père, un homme endetté qui ne peut payer l'intervention chirurgicale qui rendrait...

couverture

Fabio Montale : Total Khéops, Chourmo, Soléa de Jean-Claude Izzo

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 69 ans)

Marseille, sauvage au rouge cœur

10 etoiles
L’inoubliable "trilogie marseillaise" de Jean-Claude Izzo met en scène, dans le Marseille des années 90, Fabio Montale, un policier hors normes qui ne va pas tarder à abandonner une profession en laquelle il ne croit plus, ainsi que ses amis et ses femmes. Ses amis, il les recherche parmi le petit peuple marseillais, voyous et...

couverture

Fratricide de Patrice Quélard

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 38 ans)

La guerre à hauteur d'homme

9 etoiles
James Mac Kendrick est nord-irlandais et catholique. Sur un coup de tête, il s'engage dans une unité de soldats protestants de sa province et va découvrir que son pire ennemi n'est peut-être pas là où il croyait le trouver. Emile Buffet est un conscrit français et un jeune homme bon vivant, transpirant l'assurance. Face aux...

couverture

Massacre des innocents de Marc Biancarelli

critiqué par Vannina - (42 ans)

Un voyage en terre humaine

10 etoiles
Lu en 2 jours, ce livre est grandiose, haletant dans son rythme, une écriture superbe mais surtout un voyage dans l'âme humaine dans ce qu'elle a de plus vil et de plus beau. Un naufrage au cours duquel les protagonistes, confrontés à une situation extrême, se révèlent. Les descriptions des tableaux sont époustouflantes, ainsi que celles des...

couverture

Une maison bruxelloise de Valentine de Le Court

critiqué par Nathavh - (53 ans)

Une belle découverte

9 etoiles
J'avais rencontré Valentine de le Court il y a trois ans déjà au salon des auteurs belges à Uccle, son roman précédent ( Vacances Obligatoires en famille) est toujours dans ma PAL et devrait en sortir rapidement car quelle belle découverte. "Une maison bruxelloise" est son troisième roman. Maria-Fernanda a quitté son Brésil natal et ses deux...

couverture

Assassins d'avant de Élisa Vix

critiqué par Nathavh - (53 ans)

Assassins d'avant

9 etoiles
Adèle Lemeur est chercheuse en médecine, elle est aussi la fille de Marie Moineau qui en mars 1989 a été tuée par un enfant dans sa classe. 25 ans plus tard cet événement la ronge toujours autant et elle veut à tout prix comprendre ce qui s'est réellement passé, savoir pour quelle raison sa mère est...

couverture

Cinéma Royal de Patrice Lessard

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 75 ans)

Comme au cinéma

6 etoiles
Louiseville, ville natale de l’auteur, est une municipalité de 7500 habitants sise le long du fleuve Saint Laurent. Elle a certes connu un passé glorieux, mais son présent, comme de nombreuses petites villes, ne se conjugue qu’avec des souvenirs. Le roman de Patrice Lessard traduit sans amertume son avenir peu prometteur. Son héros Jean-François habite...

couverture

La bête creuse de Christophe Bernard

critiqué par ARL - (Montréal - 32 ans)

Une saga gaspésienne

7 etoiles
Héritier de Victor-Lévy Beaulieu et de James Joyce (rien de moins!), Christophe Bernard fait son entrée dans la scène littéraire québécoise en garrochant dans la marmite une brique (littéralement) qui éclabousse lecteurs et critiques. Un livre de 720 pages où il ne se passe pourtant "rien" au niveau intrigue. En littérature comme en cinéma, on...

couverture

Taba-Taba de Patrick Deville

critiqué par Rotko - (Avrillé - 44 ans)

Taba-Taba

9 etoiles
J’en suis précisément à la page 156 de Taba-Taba de Patrick Deville, et stimulé par le souci d’exactitude qui caractérise le narrateur, j’esquisse, à mes risques et périls, le profil du lecteur « devillien ». Il doit connaître Proust, convoqué dès l’exergue, auteur qui amène aux sources de l’enfance, du milieu, et des rêves de voyage, alors bien...

couverture

La fuite de Paul-Bernard Moracchini

critiqué par Free_s4 - (Dans le Sud-Ouest - 43 ans)

Retour a la vie sauvage

8 etoiles
Présentation de l'éditeur Un jeune homme rejette la société des hommes. Famille, conquêtes féminines, amis, relations de travail. Tout l’insupporte. Ce monde est devenu définitivement invivable. Il décide de tout quitter et de s’installer dans un minuscule refuge, perdu dans les montagnes corses. Quoi de plus pur, de plus vrai que la Nature ? Quelques provisions,...

couverture

Louis et l'Ubiq de Patrice Leconte

critiqué par Cecezi - (Bourg-en-Bresse - 37 ans)

Passez...

4 etoiles
Notre personnage principal, à la tête d'une petite fortune occupe une vie oisive en pesant tout ce qui lui tombe sous la main. Mais voilà, à la mort de son père il hérite d'une petite machine permettant de se dupliquer. Mais qu'en faire, lorsqu'on ne sait déjà pas comment occuper ses longues journées ? Un...

couverture

1900 de Paul Morand

critiqué par Alceste - (56 ans)

Brillante évocation

10 etoiles
En 1900, Paul Morand a douze ans et pour évoquer, trente ans plus tard, cette année insigne, il rassemble bien sûr ses souvenirs, mais aussi les informations qu’il a collectées en se penchant sur cette époque qui lui semble déjà antédiluvienne, mais pour laquelle il n’emploie jamais l’expression « Belle...

couverture

Coeur anxieux de Nadine Ribault

critiqué par Henri Cachia - (LILLE - 55 ans)

A lire deux fois...

6 etoiles
[Dans ses nouvelles, Nadine Ribault frôle ou effleure les petits univers quotidiens de Nele, Candice, Julie, Anne Fleur ou Gerry. On s’installe d’abord sur les banquettes du Train du Tréport tiré par une locomotive “qui griffe le ciel de ses antennes”, plus loin, on rencontre Valentine qui joue avec “des grains de raisin soufflant le...

couverture

La gloire des maudits de Nicolas d' Estienne d'Orves

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)

Changements de vie et morts dans le milieu littéraire

10 etoiles
Gabrielle Valoria reçoit d'étranges lettres de Léon Drameille, vieil homme et ancien combattant de la Grande guerre qui attire l'attention de la jeune femme sur le passé de Sidonie Porel, la grande auteur en vogue de la littérature française de ces bouillonnantes années 1950 et Présidente de l'Académie Goncourt. Auteure d'une saga à succès, les...

couverture

Reglement de Conte Sur la Loire de C'est Nabum, Nadine Richardson

critiqué par CHALOT - (69 ans)

Roman policier très particulier...passionnant

10 etoiles
« Règlement de conte Sur la Loire » Roman co-écrit par Nadine Richardson et C’est Nabum Editions Cokritures 400 pages 3ème trimestre 2017 Un roman policier particulier et passionnant Nabum et Nadine Richardson ont mis en commun leurs talents et leurs sensibilités pour écrire un roman policier original. Cette œuvre n’a « ni mauvais genre, ni piètre moralité », elle mêle plusieurs genres et...

couverture

Un vautour au pied du lit de David McNeil

critiqué par Darius - (Bruxelles - - ans)

chronique cancéreuse

10 etoiles
David McNeil est le fils biologique de Marc Chagall. Il est musicien, chanteur, parolier, photographe et écrivain. Dans ce dernier roman, il nous conte avec humour son cancer de l’œsophage. Le titre du livre « le vautour au pied du lit » nous décrit l’oiseau de proie qui le guette depuis son lit d’hôpital, cette...

couverture

Carte vermeil de Pierre Boileau, Thomas Narcejac

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 69 ans)

amours ancillaires

10 etoiles
Un huis clos dans une maison de retraite pour gens bien pourvus, "Les Hibiscus", où les seuls événements notables sont le décès des pensionnaires et leur remplacement par de nouveaux arrivants. C’est ainsi que Michel et Lucile vont faire connaissance et voir renaître les feux de l’amour, jusqu’au jour où le doute s’installe chez Michel,...

couverture

Amères congo-léances de Georges Delval

critiqué par Catinus - (Liège - 66 ans)

Tranches de vie peu ragoûtantes

7 etoiles
« Bruxelles, 11 septembre 1958. Henri Galloy, fringant maître d’école, grimpait allégrement à bord d’un DC 6 de la Sabena. Destination : le Congo belge. » Nous allons le suivre, lui, son épouse, ses trois enfants et de belges collègues coloniaux jusqu’aux « événement de 1960 » ( l’indépendance). Tout est au rendez-vous : l’esprit...

couverture

La Douceur du sang de Boris Schreiber

critiqué par Henri Cachia - (LILLE - 55 ans)

... "Comment supporter, sans jouer la comédie, la tragédie de la vie"...

7 etoiles
... « Comment supporter, sans jouer la comédie, la tragédie de la vie »... Boris Schreiber, avec « La douceur du sang », continue d'explorer les méandres de son moi d'écrivain, en se torturant presque toujours autant que dans ses précédents livres « L'excavatrice » et « Hors-les-murs », qui viennent juste après « Un silence d'environ une demi-heure », long journal romancé. Cette fois, il y introduit...

couverture

Librairies, corps et âmes de Collectif

critiqué par Ludmilla - (Chaville - 62 ans)

Pour sauver les librairies

8 etoiles
J’ai découvert ce livre lors d’un « désherbage « de la médiathèque. Un livre collectif, une centaine de textes de quelques pages, pour la plupart inédits sur librairies Collectif donc inégal. Si certains textes sont des bijoux, d’autres… Amélie Nothomb – comment choisir un livre ? « Et l’on se retrouve très vite dans la situation absurde de...

couverture

Robinson de Laurent Demoulin

critiqué par Catinus - (Liège - 66 ans)

Un excellent prix Rossel 2017 !

9 etoiles
Robinson est un garçon de 10 ans. Il est autiste. « Autisme. Trouble du développement neurologique caractérisé par une altération des interactions sociales (repli pathologique sur soi), de la communication (langage) et du comportement. » « Robinson n’a aucun problème. Parfois, il s‘ennuie, parfois il râle, parfois il a mal au ventre. Mais la plupart...