Littérature => Francophone (10975 livres critiqués)


Page 1 de 220 Suivante Fin

couverture

Sans Véronique de Arthur Dreyfus

critiqué par Hcdahlem - (57 ans)

Sans Véronique

8 etoiles
Méfiez-vous des écrivains. Ils peuvent faire leur miel d’une situation banale et, sans le savoir, vous vous retrouvez au cœur d’un roman passionnant. À entendre Arthur Dreyfus, venu présenter son nouveau livre la semaine passée à Mulhouse, la scène d’ouverture de Sans Véronique s’est déroulée exactement telle que décrite : assis dans le métro, il...

couverture

Jours de répit à Baigorri de Marie Cosnay

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 71 ans)

les héros de notre temps

10 etoiles
C'est un tout petit livre, mais comme les bons livres, il a du poids ! Baigorri est un village du pays basque français, un peu plus de mille habitants, qui a accepté de recevoir un groupe de cinquante jeunes migrants venant de Calais, exclusivement masculins, pendant trois mois de l'hiver 2015-2016. Ils viennent d'Irak, de Syrie,...

couverture

Terreur de Yann Moix

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 37 ans)

Pour réfléchir autrement

7 etoiles
Yann Moix est un intellectuel qui maîtrise autant l’art de fasciner par ses analyses que l’art d’exaspérer par son arrogance. Même si, moi aussi, je le trouve parfois irritant, je dois avouer qu’il fait souvent preuve d’une grande perspicacité sur les sujets de société. En général, il aborde les thèmes sous un angle décalé qui...

couverture

Le Secret d'Aiglantine de Nicole Provence

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 27 ans)

Meurtre, velours et bouton de gilet

8 etoiles
Par une brumeuse journée de novembre 1869 dans le petit village de Messimy, Amélie Métailler, canuse de velours de soie unie, est retrouvée morte, étranglée, devant son métier à tisser. Cette dernière ne quittant jamais sa maison, pour quel motif a-t-on bien pu la tuer ? Cela aurait-il un lien avec sa fille, Aiglantine, revenue au...

couverture

Peggy dans les phares de Marie-Ève Lacasse

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 74 ans)

Une amante de Françoise Sagan

7 etoiles
Marie-Ève Lacasse, une Québécoise installée à Paris, dirige les phares avec son roman sur une femme inconnue du public, mais qui a tenu un rôle primordiale auprès de Françoise Sagan. Si l’écrivaine est la lumière qui brille sur la scène, Peggy Roche est l’ombre qui s’inquiète de ses excès et des malaises afférents. Voyages, voitures...

couverture

400 coups de ciseaux : Et autres histoires de Thierry Jonquet

critiqué par Falgo - (Lauris - 77 ans)

Mauvaise couture

4 etoiles
Dans ce livre, Thierry Jonquet a réuni des textes parus dans divers supports de 1997 à 2009 et un ou deux inédits. Son objectif - semble-t-il - est de regrouper de courts récits (de deux à une trentaine de pages) centrés sur l'absurde, compris comme le résultat de dysfonctionnements sociaux variés et de nombreuses pathologies...

couverture

Obsessions de Jean-Jacques Schuhl

critiqué par Henri Cachia - (LILLE - 55 ans)

Pour les amateurs de J-J. Schuhl. Si, si, il y en a!

7 etoiles
Oui, on peut être extrêmement irrité par le dandysme de Jean-Jacques Schuhl, De son écriture déstructurée, ou pas du tout, d'ailleurs. Certaines nouvelles m'ont paru imbuvables à la première lecture, au point de vouloir laisser tomber ce livre que je pensais prétentieux. Cette façon de naviguer dans tous les lieux du monde « où il faut...

couverture

Je suis un tueur humaniste de David Zaoui

critiqué par Andre_garon - (45 ans)

Une belle découverte

9 etoiles
Mon libraire m’a conseillé la lecture de ce livre à l’histoire bien étonnante : un tueur à gages, humaniste, dont l’éthique philosophique est la suivante : rendre heureuses ses futures victimes, avant de les tuer ! Je dois dire que l’idée en elle-même m’a tout de suite séduite. L’auteur nous fait découvrir ce tueur à gages qui...

couverture

Vous n'aurez pas ma haine de Antoine Leiris

critiqué par Pascale Ew. - (49 ans)

Témoignage poignant

8 etoiles
Quelques mots jetés sur le papier sans filtre, des impressions livrées à vif sur un rythme sec et saccadé pendant douze jours suite au drame du Bataclan qui vit mourir sa femme. L'auteur "expulse tous ces mots qui habitent dans ma tête. Comme des voisins du dessus qui écoutent la musique trop fort. C'est pour...

couverture

Plus qu'une bague au doigt de Céline Langlois Bécoulet

critiqué par Bernard2 - (ARAMITS - 67 ans)

À éviter

2 etoiles
Une banale histoire d'amour, sans la moindre originalité : ils sont riches, ont tout pour être heureux. Mais le couple bat de l'aile. Qu'on se rassure, tout s'arrange à la fin. Ouf, on a eu peur... Je n'insisterai pas sur les passages « torrides ». Le lecteur étant averti, il n'y a rien à en dire, sinon qu'on aurait...

couverture

Made in Auroville de Monique Patenaude

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 74 ans)

L'Ashram de Sri Aurobindo

6 etoiles
Sri Aurobindo est un Indien qui a étudié à Londres. Après ses études, il enseigne dans un collège et s'engage politiquement afin que son pays se libère du joug de l'Empire britannique. En 1908, il tourne le dos à son implication pour s'absorber dans la philosophie et le yoga. Sa pensée s'oriente vers l'apparition d'un...

couverture

L'affaire des corps sans tête de Jean-Christophe Portes

critiqué par DODODLB - (62 ans)

UNE INTRIGUE AU COEUR DE LA REVOLUTION

7 etoiles
Une plongée dans l’univers ô combien trouble de la Révolution Française. En 1791, Victor Dauterive, jeune officier de la gendarmerie est investi d’une mission par le général de Lafayette ; arrêter Marat, pour le mettre hors d’état de nuire à la royauté. Notre héros nous entraine dans les quartiers glauques de Paris, en passant par...

couverture

Le peintre disgracié de Dominique Cordellier

critiqué par TRIEB - (BOULOGNE-BILLANCOURT - 65 ans)

MICHAEL SWEERTS DANS LE GRAND SIECLE

8 etoiles
Que sait-on de Michael Sweerts ? Il fut au XVIIe siècle un peintre baroque d’origine brabançonne, et s’inscrivit dans le sillage prestigieux des frères Le Nain, de Vermeer et de Poussin. Dominique Cordellier, dans un style élégant, riche lexicalement, alerte, nous expose avec force détails dans son premier roman « Le peintre disgracié » la...

couverture

L'incessant de Charles Juliet

critiqué par Eric Eliès - (42 ans)

Dialogue intérieur, beau et profond, sur la difficulté d'être et la quête de la joie

9 etoiles
Cette petite plaquette inclassable se présente sous la forme d’un dialogue entre un homme et une femme dont on s’aperçoit qu’il s’agit en fait d’un monologue intérieur, aux résonances philosophiques pascaliennes et freudiennes, entre un homme et une voix intérieure féminine qui le presse de se libérer de ses peurs et son attachement aux plaisirs...

couverture

Zebraska de Isabelle Bary

critiqué par Bafie - (55 ans)

Lecture différente

7 etoiles
Un livre à 2 plumes, celle de Mamiléa et celle de Marty, son petit-fils Les difficultés auxquelles Mamiléa a dû faire face avec son fils Thomas sont celles avec lesquelles se débat Marty aujourd’hui ; entre-temps, le monde a changé, prendre sa plume pour le réinventer serait-elle une démarche salvatrice ? Je me suis quelque peu ennuyée...

couverture

Et si on aimait la France de Bernard Maris

critiqué par Falgo - (Lauris - 77 ans)

Un amour poignant et désordonné

6 etoiles
Le manuscrit de ce texte a été remis à l'éditeur le 2 janvier 2015 par l'auteur qui a été assassiné le 7 janvier dans les bureaux de Charlie Hebdo. Il manifeste tout à la fois l'amour de certains traits de la France et la détestation de ceux qui les ont manipulés, pour, en gros, les...

couverture

La Femme qui fuit de Anaïs Barbeau-Lavalette

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 74 ans)

Fugue d'une grand'mère

8 etoiles
Se libérer au détriment des autres, voire de ses enfants, peut être nécessaire, semble-t-il. Sinon, comme Camille Claudel, l’avenir rend absents aux autres de toute façon ceux qui se sont repliés sur eux-mêmes au point de se perdre dans les abîmes du rêve. Émile Nelligan n’a pu laisser d’autres traces que celles de son adolescence....

couverture

Une jeunesse perdue de Jean-Marie Rouart

critiqué par Tanneguy - (Paris - 77 ans)

Le démon de midi...

8 etoiles
Le narrateur ne devrait pas s'en faire ; tout marche bien pour lui. A la tête d'une revue d'art prospère, il gagne bien sa vie, ses activités professionnelles lui permettent de fréquenter les lieux "branchés" et de rencontrer les gens qui "comptent" dans le microcosme parisien. De plus des arrangements favorables avec son épouse, que...

couverture

T'as des Nouvelles de JPé ? de Jean-Philippe Querton

critiqué par Débézed - (Besançon - 69 ans)

Une vie entre les lignes

8 etoiles
Jean Philippe Querton, JPé, a fait le ménage de son bureau, vidé les tiroirs, délesté les étagères de toute la paperasse qui les encombrait, nettoyé le plan de travail de tout ce qu’il avait laissé s’accumuler au fil des ans passés à lire et à écrire. De cette tâche harassante, il a récupéré une pile...

couverture

Monsieur le curé fait sa crise de Jean Mercier

critiqué par Hexagone - (46 ans)

Mon curé pète un plomb.

8 etoiles
Que de choses à dire pour ce petit livre. D'abord quelle audace de mettre en couverture un prêtre qui prend ses jambes à son cou et qui de surcroît arbore un col romain. Les tenants de la laïcité doivent s'étrangler en voyant cela sur les têtes de gondoles. Puis le titre, Monsieur le curé fait sa crise....

couverture

Les deux bouts de Henri Calet

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 71 ans)

les petites gens de 1953 vus par un formidable écrivain !

10 etoiles
Pour Une commande journalistique de chroniques sur la vie quotidienne des gens de peu de Paris et la proche banlieue, Henri Calet s'est approché en 1953 d'un certain nombre de personnes, a conquis leur confiance et est entré dans leur intimité : on trouvera ici dix-huit portraits que l'auteur retrace avec infiniment de délicatesse, de...

couverture

La chienne de Naha de Caroline Lamarche

critiqué par Nathafi - (SAINT-SOUPLET - 50 ans)

De beaux voyages

8 etoiles
"Lire c'est voyager, voyager c'est lire" Victor Hugo. Cette citation a accompagné le livre de Caroline Lamarche au fil des chapitres, présente sur un marque-page choisi au hasard. Et colle à la perfection à cet ouvrage, puisqu'il y est question de voyage, de voyages au pluriel même... Le premier, un voyage dans les souvenirs, la petite...

couverture

La sonatine de Clementi de Claude Raucy

critiqué par Kinbote - (Jumet - 58 ans)

La morale de l'histoire

8 etoiles
Cet ouvrage rassemble deux nouvelles et un long récit. La Sonatine de Clementi ouvre le recueil. L’action se passe principalement à Florence, il s’y mêle subtilement la question de la réincarnation, le charme opère indubitablement et on n’est pas étonné d’apprendre que la nouvelle a obtenu un prix. La dernière nouvelle, Le pion du troisième, rapporte le...

couverture

Un saint homme de Anne Wiazemsky

critiqué par Poet75 - (Paris - 60 ans)

Un coeur pur

9 etoiles
Dans les écrits autobiographiques d'Anne Wiazemsky, jusqu'à présent, il était essentiellement question de personnalités plus ou moins célèbres du monde culturel : on y rencontrait, bien évidemment, son illustre grand-père, François Mauriac, mais aussi le cinéaste Robert Bresson avec qui la toute jeune fille de 18 ans avait commencé une carrière d'actrice (« Au hasard Balthazar » en...

couverture

Giboulées de soleil de Lenka Horňáková-Civade

critiqué par CHALOT - (69 ans)

roman social et féministe

8 etoiles
« Giboulées de soleil » Roman de Lenka Hornakova Civade Alma-Editeur 295 pages Février 2016 Le pays est d’abord annexée par les nazis avant d’accéder à sa souveraineté et d’être sous une direction « communiste ». C’est l’histoire de femmes tchèques, elles appartiennent à la même lignée directe et sont toutes nées, de mère en fille de père « inconnu »...

couverture

Roman et Anna de Alain Raimbault

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 74 ans)

La Beauté du corps

7 etoiles
Alain Raimbault est un immigrant français qui s’est établi à Halifax. Cette ville sert de toile de fond à son roman ancré dans le monde des arts. L’héroïne, une océanographe débarrassée d’un angiome grâce au laser, s’inscrit à des cours de dessin. Rejetée à cause de sa vilaine tache de vin, elle espère enfin nouer...

couverture

Les Lavandières de Brocéliande de Édouard Brasey

critiqué par Palmyre - (55 ans)

Original!

8 etoiles
Toussaint 1943. Une jeune lavandière est retrouvée morte dans les eaux du lavoir du village de Concoret situé en bordure de la forêt de Brocéliande. Du fait de sa situation géographique, les légendes sont toujours très vivaces dans la communauté villageoise et il n'en faut pas plus pour qu'on accuse les lavandières de la nuit,...

couverture

Dutouriana de Jean Dutourd

critiqué par CC.RIDER - (58 ans)

Pensées diverses

9 etoiles
Toute sa vie, Jean Dutourd a cherché à noter le trait fulgurant ou l’idée originale apparue au moment le plus saugrenu. Aussi a-t-il fini par se munir d’un petit carnet de moleskine et d’un crayon pour ne rien manquer de ce qui lui traversait l’esprit. Et les bons mots, les traits d’humour et autres maximes...

couverture

Les corps de Lola de Julie Gouazé

critiqué par Nathavh - (52 ans)

Désir, désir...

9 etoiles
Une lecture inhabituelle pour moi, une lecture qui parle du plaisir, du désir, de sexe. Parfois directe, crue mais jamais vulgaire , une écriture poétique et sensible. Un texte qui perturbe, questionne, secoue nos esprits, nos habitudes. Le plaisir, le désir ; un texte touchant l'intime. Quelle femme se cache en nous ? Quelle femme domine...

couverture

Une activité respectable de Julia Kerninon

critiqué par Nathavh - (52 ans)

Une ode à la littérature

9 etoiles
Julia Kerninon vient de fêter ses trente ans. Ses parents, des enseignants qui se sont posés après avoir parcouru le monde lui ont transmis leur passion pour les livres et la littérature américaine. Elle a cinq ans et demi lorsque sa maman l'emmène à la librairie "Shakespaere et Company". Elle est littéralement sous le...

couverture

La route obscure de Serge Brussolo

critiqué par Cecezi - (Bourg-en-Bresse - 36 ans)

Efficace et oppressant !

9 etoiles
Nous suivons Marie, la protagoniste, dans sa fuite, pour la retrouver employée dans une fête foraine à tourner la "roue de la bonne aventure", pas loin du trafic des deux frères Zoltan... Et puis elle croise le chemin de SOS horoscope, qui lui promet de la sortir de la vie d'errance et un peu minable...

couverture

Ce Mexicain qui venait du Japon et me parlait de l'Auvergne de Jean-Claude Lalumière

critiqué par Cecezi - (Bourg-en-Bresse - 36 ans)

Bien léger...

6 etoiles
Nous suivons ici un jeune homme dans son nouvel emploi. Lui qui rêvait de voyager, le voici employé pour défendre une structure culturelle en France et à l'étranger. Quelques voyages en prime, et un portrait au vitriol des représentants et voyageurs de commerces. Quelques situations sympathiques, mais rien d'approfondi. On sourit de temps en temps,...

couverture

Le vent se lève de Sophie Avon

critiqué par Hcdahlem - (57 ans)

Le vent se lève

7 etoiles
Le proverbe qui nous dit que «les voyages forment la jeunesse» trouve ici une belle illustration. Lili vient d’avoir vingt ans et décide d’accompagner son frère Paul sur son voilier pour une traversée de l’Atlantique. Depuis sa jeunesse, le garçon rêve de ce jour où il pourra concrétiser son rêve. Après avoir dessiné des bateaux...

couverture

Les larmes noires sur la terre de Sandrine Collette

critiqué par Hcdahlem - (57 ans)

Les larmes noires sur la terre

8 etoiles
Quel choc! L’expression souvent à tort et à travers prend ici tout son sens. Voilà en effet un roman dont on ne sort pas indemne. La noirceur, le désespoir et l’enchaînement des drames qui collent aux basques des femmes que l’on va suivre durant près d’une dizaine d’années ne pourra vous laisser de marbre. Sur...

couverture

La route des cendres de Claude Donnay

critiqué par Kinbote - (Jumet - 58 ans)

L'homme rompu

9 etoiles
À bientôt quarante ans, David Guesdon franchit la barrière de bois de son domicile sans se retourner. Mais, contrairement aux autres jours, il ne se rend pas à la gare de Bobigny pour aller au boulot; il enjambe les rails pour se diriger vers la Nationale et faire du stop. Mais que fuit David qui...

couverture

N'oublions jamais les caresses de Evelyne Wilwerth

critiqué par Ddh - (Mouscron - 75 ans)

Des caresses, parfois à rebrousse poil

8 etoiles
N' oublions jamais les caresses ; elles sont importantes, sous-jacentes dans toute cette œuvre. Une place en demi-cercle où la circulation est abondante. Un hôtel où Canberra (Australienne) et Lausanne (Suisse) se retrouvent à la chambre 7. Une tourelle avec sa châtelaine au sommet, les pinceaux à la main et les tableaux à sa portée. Nadim et sa...

couverture

Photos volées de Dominique Fabre

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 68 ans)

saint laz'

10 etoiles
Saint-Lazare (la gare, le quartier), les photos, les femmes, les souvenirs, la vie qu'on croit ratée mais qui se poursuit vaille que vaille. L'univers de ce roman est rigoureusement délimité. Avec Jean, le chômeur de 58 ans qui se retrouve un beau jour sans travail, sans enfants, sans compagne pour chauffer son lit, nous voilà...

couverture

La vie parisienne d'un Négropolitain de Gaspard-Hubert Lonsi Koko

critiqué par Decourchevel - (Paris - 46 ans)

La descente vertigineuse aux enfers adiministratifs...

10 etoiles
Comment doit-on aborder la double problématique de l'immigration et de l'asile politique, sachant que des milliers d'individus sont fragilisés et se retrouvent ainsi à la merci d'individus véreux qui exploitent sans vergogne leur misère ? Comme à l'accoutumée, l'auteur cherche à sensibiliser le lecteur et les autorités étatiques sur l'épineuse problème de l'immigration et du...

couverture

Dans l'œil du léopard de Gaspard-Hubert Lonsi Koko

critiqué par Decourchevel - (Paris - 46 ans)

A la recherche d'un avocat kidnappé

10 etoiles
L'enlèvement d'un avocat français au Zaïre du maréchal Mobutu incite le Quai d'Orsay à engager un détective pour le retrouver. Un excellent polar dans le milieu politique zaïrois. Kinshasa, une ville en pleine érection... Dans cette enquête policière, le lecteur est subjugué par une subtile mélodie captivante, quasiment envoûtante, en provenance de la pièce voisine où...

couverture

Rhapsodie Curieuse de Alexander Dickow

critiqué par Débézed - (Besançon - 69 ans)

Fuyu ou hoshigaki

8 etoiles
Il y a bien longtemps qu’un texte m’avait bousculé comme celui-ci, à sa lecture, j’ai été comme déstabilisé, il est plein de poésie en vers, en prose, mais parfois beaucoup plus pragmatique, il veut nous parler de gourmandises de fruits inconnus mais surtout des kakis, des kakis qu’on peut consommer selon deux manières l’une bonne,...

couverture

L'empire céleste de Françoise Mallet-Joris

critiqué par Fanou03 - (* - 41 ans)

La petite musique de Françoise Mallet-Joris

7 etoiles
Stéphane Morani habite dans une résidence dont le rez-de-chaussée est occupé par un bar-restaurant, grec malgré son nom, [i]l’Empire Céleste[/i], avec sa femme Louise. Depuis longtemps leur couple bat de l’aile, les deux époux ne faisant plus que cohabiter en essayant d'éviter les conflits. Martine Fortin, une des copropriétaires de la résidence, s’est amourachée de...

couverture

Blasphemes a Tout Vent et Autres Propos Salaces de Marc Tilman

critiqué par Débézed - (Besançon - 69 ans)

Pour équilibrer la balance

7 etoiles
Marc Tilman ne prend pas les lecteurs au dépourvu, il les informe très clairement de ses intentions : il va blasphémer et même blasphémer à tout vent sans retenue aucune et pour que tous comprennent bien sa démarche il s’explique dans un avertissement en forme d’avant-propos. Il a été élevé par une mère très...

couverture

Dieu n'habite pas La Havane de Yasmina Khadra

critiqué par Pacmann - (Tamise - 51 ans)

Cuba, Khadra et Rumba.

6 etoiles
Le nouveau roman de Yasmina Khadra nous transporte dans les Caraïbes du temps où Fidel Castro était encore el lider maximo et ce pour une réflexion sur la fin d’un idéal politico-économique en mettant plus ou moins subtilement en parallèle le thème du vieillissement chez l’être humain. Juan proche de la soixantaine, est un chanteur...

couverture

Le journal d'Aurore tome 2: Toujours fâchée de Marie Desplechin

critiqué par Mimi62 - (Arras - 63 ans)

Bien content

8 etoiles
Après avoir lu le premier tome "Jamais contente" je craignais de ne pas retrouver le même plaisir au cours de ce second opus. Cette inquiétude n'avait pas de raison d'être, le plaisir s'est renouvelé ou plutôt s'est continué. On retrouve bien le même personnage, avec ses inquiétudes, ses interrogations, ses rejets, ses aspirations, son impulsivité. On...

couverture

La forêt d'Ardenne de Jacqueline Harpman

critiqué par Catinus - (Liège - 65 ans)

Agréable à lire

8 etoiles
Au départ, ils étaient bien plus nombreux que 37, hommes et femmes, cachés dans la forêt d’Ardenne, faisant partie d’une armée « secrète ». Cela fait des mois qu’ils n’ont rencontré âme qui vive. Pas un avion dans le ciel. Ils n’ont plus de vivres, leurs vêtements tombent en lambeaux. Un jour, ils pénètrent dans...

couverture

Géolocaliser l'amour de Simon Boulerice

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 74 ans)

Homosexuel en quête d'amant

6 etoiles
Le livre de Simon Boulerice se présente sous deux chapeaux. C’est une œuvre qui épouse le poème comme forme romanesque. Comme pour les autos, c’est un roman hybride. Le lecteur suit les pérégrinations d’un trentenaire homosexuel, l’auteur en l’occurrence, qui court après l’amour. Il veut se présenter comme une pièce de choix au menu du...

couverture

Des coccinelles dans des noyaux de cerise de Nan Aurousseau

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 37 ans)

Réalité décadente et immorale

9 etoiles
Avant de commencer cette lecture, j’ai deux conseils à vous donner si vous ne voulez pas manquer cette expérience, hors des sentiers battus. Avant toute chose, ne vous fiez pas au titre poétique de ce livre. « Des coccinelles dans des noyaux de cerise » n’est pas un roman tendre plein de bons sentiments comme...

couverture

Ce qui fut sans lumière / Début et fin de la neige / Là où retombe la flèche de Yves Bonnefoy

critiqué par Eric Eliès - (42 ans)

Une poésie grave et sereine, d'une grande sobriété, illuminée par la beauté évanescente du monde et le souvenir des chemins de l'enfance...

10 etoiles
Ce volume reprend en édition de poche trois plaquettes parues à la fin des années 80 chez Mercure de France : « Ce qui fut sans lumière », « Début et fin de la neige » et « Là où retombe la flèche ». Par rapport aux recueils précédents, publiés dans le volume sobrement intitulé «...

couverture

Finir la guerre de Michel Serfati

critiqué par Ddh - (Mouscron - 75 ans)

En finir avec le passé

9 etoiles
Finir la guerre, les souvenirs de guerre, de la pénible guerre d'Algérie. Alex, enseignant, vit seul ; il est très proche de sa sœur Valérie et voit occasionnellement son fils Julien qui crèche chez sa mère. Alex vit mal le suicide de son père, suite à une lettre mystérieuse venue d'Algérie. Que s'est-il donc passé là-bas...

couverture

Lettres des Montilles de Raymond Louis Morge

critiqué par Fanou03 - (* - 41 ans)

Entre conte et naturalisme

5 etoiles
Ce recueil brosse en une vingtaine de nouvelles un portrait historique et social des hauteurs du Puy-de-Dôme, au-dessus de la ville d'Issoire et en particulier du hameau des Montilles. La plupart des histoires se déroulent au début du vingtième siècle et mettent en scène les habitants du cru, paysans ou notables, confrontés aux aléas du...