Littérature => Francophone (11288 livres critiqués)


Page 1 de 226 Suivante Fin

couverture

Et si on avait un autre chien ? de Jean-Paul Beaumier

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 75 ans)

Les Chiens à la rescousse des humains

7 etoiles
Et si on avait un chien, dit le titre du recueil de nouvelles de Jean-Paul Beaumier. Pourquoi pas ? C’est en plein ce qu’il faut quand la vie perd de sa pertinence. Une pomme suffit pour calmer un petit creux impétueux. Un chien peut suffire pour combler un petit creux existentiel. Quand les enfants sont...

couverture

Frédéric et Bernerette de Alfred de Musset

critiqué par Alceste - (55 ans)

Pittoresque arrière-plan

8 etoiles
Dans la veine des Comédies et Proverbes, cette courte nouvelle conte une romance douce-amère entre deux jeunes gens, une « grisette » un peu volage et un jeune homme modeste et naïf, chez qui on pourra trouver plus d’un trait de Musset lui-même. Le plus classique des écrivains romantiques narre tout cela d’un ...

couverture

Images cachées de Francis Carco

critiqué par Alceste - (55 ans)

Plongée en milieu trouble

8 etoiles
Le récit s’ouvre sur une fascinante description de la place Pigalle de nuit : « …Les ailes du Moulin-Rouge brandissent leurs ampoules brasillantes. Des coulées d’une lumières rose courent et serpentent sur des écrans, pareilles à d’insaisissables écureuils de clarté. Coup d’œil féerique dont je ne me lasse point. Mais à droite, dans...

couverture

L'Enfance est un parfum tenace de Jean-Zéphyr Idoux

critiqué par CHALOT - (69 ans)

Un livre que l’on attendait…..

10 etoiles
L’Enfance est un parfum tenace De Jean-Zéphyr IDOUX Juillet 2017 ISBN 9782951401477 196 pages 16 euros propre éditeur: Jean-Zéphyr IDOUX ...

couverture

Marquée au fer de Eva Delambre

critiqué par Débézed - (Besançon - 70 ans)

Au-delà de la douleur

8 etoiles
Quand Laura rencontre Hantz, c’est le M de SM qui rencontre le S de Sadisme, elle n’est qu’une toute jeune fille, même pas majeure, qui voudrait que son maître la traite plus rudement mais il n’en a pas envie, il ne veut pas la faire souffrir. Elle a fait connaissance de la douleur quand elle...

couverture

Titus n'aimait pas Bérénice de Nathalie Azoulai

critiqué par Alma - (- ans)

«  Mon âme loin de vous languira solitaire »

8 etoiles
Un Titus actuel vient de quitter sa compagne Bérénice pour revenir vivre auprès de son épouse Roma . Rongée par le désespoir, Bérénice se plonge dans la lecture des tragédies de Racine pour trouver dans les héroïnes de ses pièces des sœurs en douleur et matière à comprendre mieux...

couverture

La jument de Socrate de Elisabeth Laureau-Daull

critiqué par Tmichel - (- ans)

Lecteurs, vous devrez un coq à Asclépios!

8 etoiles
Chic! Une plongée dans la Grèce, et dans la meilleure: la classique, la démocratique, l'athénienne... C'est ce qu'on croit savoir de la cité d'Athéna, n'est-ce pas? C'est elle, pourtant, l'odieuse, qui condamne à mort ce précieux homme que fut Socrate, notre Socrate, l'accoucheur du sens critique occidental. Dans ce microcosme fertile et futile à la...

couverture

La gerbe d'or de Henri Béraud

critiqué par Falgo - (Lauris - 77 ans)

Une enfance lyonnaise

6 etoiles
J"ai salué par ailleurs (Ciel de suie) le talent d'Henri Béraud. Ce petit livre sur son enfance n'est pas du même niveau. Il conte, avec une belle écriture, la jeunesse plébéienne du fils du boulanger de la rue Ferrandière, ses jeux, ses découvertes, ses copains, ses écoles. Il se moque des enfants de la bourgeoisie...

couverture

Les voix de la nuit de Eugène Green

critiqué par Dirlandaise - (Québec - 62 ans)

Une sombre histoire

8 etoiles
Suite à un séjour à Paris, Patxi, un jeune homme d'origine basque, retourne vivre sur les lieux de son enfance avec sa compagne. Il projette l’écriture d’un roman. Un soir, il fait une rencontre inattendue en la personne de son ami d’enfance Matxi qui lui confie être au bord du suicide. Matxi demande à son...

couverture

Le livre des quatre éléments de Armel Guerne

critiqué par Eric Eliès - (43 ans)

Une poésie exigeante et âpre, aux accents mystiques

9 etoiles
Armel Guerne, écrivain solitaire et taciturne qui choisit de s’extraire des foules « encagées » dans les villes et de s’exiler loin de Paris dont il exécrait les coteries littéraires, est avant tout connu pour ses nombreuses traductions mais lui-même, qui mettait la poésie au-dessus de tout, se considérait d’abord comme un poète, vivant ailleurs,...

couverture

La Fontaine : ultime confession de Gilles de Becdelièvre

critiqué par Catinus - (Liège - 66 ans)

Epitaphe du bon Jean de La Fontaine

9 etoiles
A 71 ans, Jean de La Fontaine (1621-1695) décide de se confesser auprès d’un abbé. Décision on ne peut plus étrange car notre homme était plutôt du genre mécréant (athée ou agnostique étant des termes guère (ou pas) utilisés à l’époque). Et, grâce à Gilles de Becdelièvre, on en apprend de belles sur le fabuliste...

couverture

Ciel de Suie de Henri Béraud

critiqué par Falgo - (Lauris - 77 ans)

Une certaine vision de la société lyonnaise

9 etoiles
Mon origine lyonnaise m'a fait connaître cet auteur et ce livre que j'ai découvert il y a déjà bien longtemps et dont je livre aujourd'hui - après relecture - un compte rendu. Henri Béraud est un auteur oublié. Prix Goncourt en 1922 pour - exceptionnellement - deux romans, cet homme a connu un curieux destin....

couverture

Ainsi débute la chasse de David Patsouris

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 37 ans)

Dans l'esprit d'un sociopathe

8 etoiles
Encore une fois, je me lance dans un livre sans en connaître ni l’auteur ni l’histoire. Seule la maison d’édition Rouergue Noir laissait présager une nouveauté à découvrir. Dès les premières lignes de ce court récit, on entre dans la tête du narrateur, Charly le dingue. Celui-ci nous prévient de suite : il n’est pas un...

couverture

La Maîtresse du Moulin de Arlette Aguillon

critiqué par LaVillatte - (42 ans)

Un moulin et des cigales

7 etoiles
«Trois veuvages, c'était un peu trop. Dans le village, on commençait à murmurer... Sidoine Garrassin, le meunier, se dit qu'il ferait mieux de clouer le bec aux mauvaises langues en se remariant. Il se mit donc en quête d'une quatrième épouse. On se doute que les gens de Sollières ne montrèrent guère d'empressement à donner...

couverture

Deux cigarettes dans le noir de Julien Dufresne-Lamy

critiqué par Psychééé - (29 ans)

Une dernière danse

6 etoiles
Clémentine a l’air d’avoir une personnalité bien compliquée. Dès le début du roman, elle raconte avoir renversé la célèbre Pina Bausch et accouché juste après. La scène est assez floue dans sa tête mais suffisante pour bouleverser lourdement son quotidien : elle a tué un génie en mettant au monde son enfant et ça, c’est...

couverture

Entre-Prise de Carina Wales

critiqué par CC.RIDER - (59 ans)

Poésie sociale

6 etoiles
Le monde de l’entreprise est loin d’être celui des Bisounours. Il n’est pas tout beau, tout doux, tout rose. Ce n’est pas un long fleuve tranquille, mais une vallée de larmes avec des passages obligés par la direction des ressources humaines, par les compressions de personnel, ou par les licenciements économiques. Autant d’épées de Damoclès...

couverture

Quand les hirondelles me reviennent de Yann Déjaury

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 37 ans)

Efficacité prometteuse

7 etoiles
Après plusieurs heures d'errance, un homme prend conscience qu'il ignore tout de son passé. Qui est-il ? D'où vient-il ? Où va-t-il ? Autant de questions inquiétantes qui ne trouvent aucune réponse cohérente. Son seul exutoire est de continuer le chemin interminable droit devant, poussé par un formidable élan de survie. La rencontre de Margueritte,...

couverture

Petite ville de Alis Harry

critiqué par Fanou03 - (* - 42 ans)

Lettres du Bourbonnais

7 etoiles
Francis Berger, un jeune écrivain sans succès, traîne sa mélancolie dans le Paris des années 1880. Malgré ses réticences, Il décide de prendre un bol d’air estival dans la petite Ville de Larcy, au cœur de son Bourbonnais natal, où il a encore des attaches affectives. Il entreprend d’écrire quotidiennement à son ami le plus...

couverture

Le silence des survivants de Andrea H. Japp

critiqué par Ellane92 - (Boulogne-Billancourt - 41 ans)

ces cris silencieux...

8 etoiles
Sok Bopah a fait tout son possible pour laisser de côté son passé de rescapée de Tuol Sleng, le camp le plus meurtrier des Khmers rouges. Elle vit à présent aux USA, mariée à Isaac Kaplan. Elle a même changé son nom, et s'appelle à présent Isabelle. Elle vit en paix, avec ses deux enfants,...

couverture

Double nationalité de Nina Yargekov

critiqué par Monocle - (tournai - 57 ans)

La fin justifie les moyens.

9 etoiles
Elle porte le prénom imprononçable de Rkvaa, elle est grande, porte un diadème sur la tête qu'elle maintient de façon altière. C'est dans un taxi que nous sommes invités à faire sa connaissance afin d'assister à sa naissance. Cette jeune femme a deux pays : la France et la Yazigie mais...

couverture

La Petite Fille à la robe mauve de Paule Doyon

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 75 ans)

Une fillette résiliente

7 etoiles
Rien de plus mignon qu'un enfant de cinq ans. Sa candeur et ses mots d'esprit nous font craquer et, encore plus, quand il se lance dans nos bras avec une confiance sans bornes. C'est fin un enfant. Jean-Jacques Rousseau l'a dit. Mais hélas! Les adultes qui l'entourent mériteraient parfois d'aller à genoux dans le coin....

couverture

Chroniques napolitaines, III : Encore un tour autour de la vie de Jean-Noël Schifano

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 37 ans)

Du sexe et du sang

7 etoiles
Ce recueil de chroniques napolitaines est haut en couleur. Dans la première nouvelle " Les enfants-douche" il est question de cette vague d'adolescents qui assouvissaient leurs désirs sexuels dans les toilettes du lycée. Dans "Savonnettes et petits-fours", Jean-Noël Schifano évoque un fait divers dans lequel une femme a tué trois personnes et a transformé les...

couverture

La vie, la mort, la vie: Louis Pasteur 1822-1895 de Erik Orsenna

critiqué par Killeur.extreme - (Genève - 35 ans)

Pasteur vulgarisé

6 etoiles
Il y a différentes biographies, une biographie de 600 pages sera plus détaillée qu'une biographie de 200 pages, tout dépend si vous voulez connaître "en surface" le "héros ou l'héroïne" et sa vie ou si vous voulez vraiment entrer dans les détails. Cette biographie de Pasteur appartient à la deuxième catégorie et celui qui ne...

couverture

Les Rumeurs d'Issar - Livre 1 - Le Talisman perdu de Marie Caillet

critiqué par Alapage - (44 ans)

Magie et tapis volants...

8 etoiles
Si vous aimez les djinns, les tapis volants, les talismans et la magie, Le talisman perdu est le bouquin qu'il vous faut! Dans ce premier tome, nous ferons la connaissance de plusieurs personnages hauts en couleur. Celui qui retiendra particulièrement notre attention sera Edjan. Depuis déjà un an que celui-ci a reçu son talisman et son...

couverture

L'amour à pleines dents ! de Cali Keys

critiqué par Alapage - (44 ans)

Amour et cupcakes!

8 etoiles
Passer du chocolat suisse à la poutine, voilà le tout nouveau défi qui attend notre protagoniste! Mélissa quitte la Suisse avec son copain Steve, car celui-ci a obtenu un nouveau poste et ils doivent emménager au pays du sirop d'érable. Les voilà donc qui s'installent à Montréal. Mais voilà, Mélissa n'avait pas du tout prévu ce...

couverture

Camping-car de Sophie Brocas

critiqué par Pacmann - (Tamise - 52 ans)

La retraite, c’est comme l’adolescence, les conneries en moins.

7 etoiles
Sophie Brocas nous raconte l’amitié de trois amis proches de la soixantaine et qui mettent à profit les déconvenues de l’un d’entre eux pour s’embarquer dans un road trip vers l’Ardenne belge et ainsi faire le point sur leurs vies respectives. Moz, employé à l’Opéra Garnier, vient de se faire lourder, victime de la fracture numérique....

couverture

Sexe primé de Stella Tanagra

critiqué par Débézed - (Besançon - 70 ans)

Quand le rose épouse le noir

6 etoiles
Stella Tanagra est un personnage à part dans la littérature érotique, elle ne vend pas, comme de trop nombreux auteurs, une soupe réchauffée aux fantasmes libidineux de tous les pervers de la planète, elle écrit dans des textes « aussi roses que noirs » oscillant entre érotisme et crudité, les pulsions qui dépassent la raison...

couverture

Lent dehors de Philippe Djian

critiqué par Sundernono - (Nice - 34 ans)

Un Djian pur jus

8 etoiles
« Malgré la douloureuse épreuve que je traverse aujourd’hui et qui, bien entendu, n’est que la juste récompense de ma conduite, je ne peux m’empêcher de sourire, considérant quel imbécile je fais. Mais ce rire vaut bien toutes les grimaces du monde » On dit souvent que le début d’un roman est capital, qu’il nous montre...

couverture

La Cité ardente de Henry Carton de Wiart

critiqué par Catinus - (Liège - 66 ans)

Véritable mytho liégeoise

8 etoiles
Que voilà un sacrée épopée ! Qui ravira ceux qui aiment les épiques romans historiques. Ce n’est pas l’action qui manque, mazette : on s’y étripe à tout va, on s’y égorge, on s’y pourfend avec joyeuseté, pour sauver l’Honneur, le sien propre et celui de son clan… L’histoire débute, en 1466, avec la mise à...

couverture

Père inconnu de Patrick Denys

critiqué par Nathavh - (52 ans)

Premier roman, émotions au rendez-vous

10 etoiles
Merci à Nath ma copine parisienne d'en avoir parlé avec passion et à Anne des Éditions Grasset de m'avoir permis de découvrir ce magnifique récit. J'aime découvrir les premiers romans et celui-ci est autobiographique et intense. Nous sommes en Bretagne, en 1940. Dorine a deux filles d'un premier mariage, après le décès de son mari, elle...

couverture

220 Volts de Joseph Incardona

critiqué par Malic - (76 ans)

Crises

10 etoiles
Après deux romans qui ont été de gros succès, Ramon Hill, le narrateur , stagne en pleine crise d’inspiration sur son troisième. Quant à son couple, il bat de l’aile. Margot, sa femme, une belle plante sportive de surcroît, lui reproche de se laisser aller. Elle propose pour relancer son inspiration...

couverture

Avant que les ombres s'effacent de Louis-Philippe Dalembert

critiqué par TRIEB - (BOULOGNE-BILLANCOURT - 65 ans)

HAÏTI,LE SALUT

8 etoiles
Que sait-on du passé d’Haïti ? Que ce pays a été l’un des premières républiques indépendantes des Caraïbes, qu’elle a vaincu l’armée napoléonienne par le génie de Toussaint-Louverture. Le roman de Louis-Philippe Dalembert, auteur haïtien, nous apprend également que cette île constitua un refuge pour les Juifs persécutés ; l’Etat haïtien vota en 1939 un...

couverture

L'Arménien de Carl Pineau

critiqué par Lettres it be - (23 ans)

"L'Arménien" de Carl Pineau : j'irai mourir chez vous

7 etoiles
Un thriller provincial. Quelle bonne bouffée d’air ! C’est vrai, si l’on se promène dans les rayons « thriller » de nos librairies, il semblerait que les plumes tuent plus à Paris que partout ailleurs en France. Carl Pineau, pour son premier roman de la sorte, emmène ses lecteurs du côté de Nantes et de...

couverture

Esquisses vénitiennes de Henri de Régnier

critiqué par Veneziano - (Paris - 39 ans)

L'atmosphère de Venise en nouvelles courtes

8 etoiles
Ces Esquisses vénitiennes représentent un recueil de nouvelles très courtes, de quelques pages chacune, dont l'objectif est de retracer l'ambiance de la ville, son mystère, son climat, ses décorations, son architecture, sa topographie, sa population, tant nobiliaire que marginale. L'insolite côtoie l'anecdotique, le descriptif le fantastique. Rien ne s'y trouve sans doute de véritablement novateur,...

couverture

Résultat des courses de Guilhaine Chambon

critiqué par Lettres it be - (23 ans)

"Résultat des courses" de Guilhaine Chambon : drôle de vie !

6 etoiles
Un destin qui s’évanouit et reprend vie dans un taxi, une vie de famille aux multiples rebondissements … Guilhaine Chambon, avec son dernier roman « Résultat des courses », propose une porte ouverte à la vie qui dégringole, à la vie qui part dans tous les sens. Lettres it be vous dévoile son avis sur...

couverture

Mon petit coeur de pierre de Lucile Caron-Boyer

critiqué par Alapage - (44 ans)

Une petite romance toute mignonne!

7 etoiles
Mon petit cœur de pierre est un court roman jeunesse tout mignon! L'auteure a su intégrer une parfaite dose de romance et de résilience. Marion est une jeune fille de 14 ans vivant seule avec sa mère célibataire et elle est actuellement en pleins questionnements sur son père depuis le début de son année scolaire. Depuis...

couverture

Les Mensonges de Françoise Mallet-Joris

critiqué par Fanou03 - (* - 42 ans)

Une sombre symphonie

8 etoiles
Klaes van Baarnheim, un riche brasseur qui souffre d'une maladie de cœur, règne en maître absolu sur ses affaires et sa maison. Il a recueilli sa fille Alberte, maintenant adolescente, dont la mère, Elsa, une prostituée du port, couve toujours le vain espoir que le bourgeois l’aimera de nouveau. Mais Klaes van Baarnheim ne peut...

couverture

Le Miracle de Saint-Antoine de Maurice Maeterlinck

critiqué par Alceste - (55 ans)

Amusante satire

7 etoiles
Dans sa maison bourgeoise de la Flandre profonde, une vieille demoiselle vient de décéder, pleurée de sa fidèle servante, tandis que les neveux s’affairent aux préparatifs des funérailles. Le grand saint Antoine de Padoue se présente à l’entrée et se fait connaître à la servante au cours d’une conversation où il se propose d’apaiser son chagrin...

couverture

Un samedi entre amis de Andrea Camilleri

critiqué par Odile93 - (Epinay sur Seine - 63 ans)

un peu confus mais bonne intrigue

6 etoiles
Je découvre Andrea Camilleri, cet écrivain italien très apprécié dans son pays. D'un style alerte, limpide, on entre tout de suite dans l'histoire de ses personnages. D'emblée, c'est difficile de s'y retrouver car l'auteur passe rapidement d'un personnage à l'autre et on s'y perd dans les prénoms italiens, les prénoms des protagonistes au nombre de 7...

couverture

La vie secrète du fonctionnaire de Arnaud Friedmann

critiqué par Sissi - (Besançon - 46 ans)

Du fonctionnaire surpris tu seras.

8 etoiles
De la Fonction Publique, du statut du fonctionnaire, on aura tout entendu. Ou plutôt non. On entend finalement toujours la même chose, la sempiternelle ritournelle au détour de laquelle on retrouve les mêmes mots… planqué…. machine à café… sécurité …. congé… privilégié… impunité… reprendre le refrain. Pourtant, dans les faits, elle recouvre un nombre infini de...

couverture

C'est fou comme une simple phrase de Geneviève Lauzon

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 75 ans)

Les Maux des mots

6 etoiles
Les mots sont porteurs de rédemption ou d’anéantissement. Tous les personnages de ce roman agissent sous l’influence d’un aphorisme. « De la rive des vents, faut se sauver. » C’est fou comme cette simple phrase peut pousser à poser les gestes les plus graves : suicides, meurtres ou fuites. L’auteure démontre l’impact des mots sur notre...

couverture

On a beau dire de Robert Momeux

critiqué par Eric Eliès - (43 ans)

Une poésie grave et sereine, où passent les ombres du temps et de la mort

10 etoiles
Est-ce une anthologie ? On pourrait le penser car l’écriture des poèmes de ce petit recueil, qui se lit d’un seul jet en 1 heure à peine, s’étale de 1974 à 1988. Pourtant la cohérence des poèmes, qui se font écho et ressassent la même mélancolie sereine, compose un ensemble remarquablement homogène comme si l’inspiration...

couverture

Les dissidents de l'amer de Pierre Guyaut-Genon

critiqué par Le rat des champs - (67 ans)

Toute ressemblance etc etc

8 etoiles
Une satire? Sans doute. Un roman drôle, humoristique? Aussi, oui. Un livre à clefs? Non, peut-être comme on dit chez nous en Belgique! Pierre Guyaut-Genon n'est pas un bleu dans le domaine de l'écriture, et il maîtrise à fond l'art de la dérision, mais derrière son humour, son ironie, se cache une vertueuse indignation contre...

couverture

facebook cinquante ans plus tard... de Pabloemma Ngon

critiqué par Pabloemma - (yaoundé - 31 ans)

Êtes-vous déjà demandé ce que deviendront vos multiples « likes » d’ici à plusieurs années et quel serait leurs impactes sur votre vie ?

9 etoiles
Êtes-vous déjà demandé ce que deviendront vos multiples « likes » d’ici à plusieurs années et quel serait leurs impactes sur votre vie ? Eh bien ! c’est l’aventure dans laquelle va se lancer un jeune garçon âgé de treize ans à peine et résidant à Manhattan aux États-Unis. Robin est un jeune garçon passionné...

couverture

Bad Writer de Jean-Marc Flahaut

critiqué par Débézed - (Besançon - 70 ans)

Doute poétique

8 etoiles
Dans ce petit recueil de poésie narrative, construit de vers très libres, extrêmement concentrés, chaque mot ayant son utilité, sa signification, son poids, sa musique, Jean Marc Flahaut exprime un doute très profond. Il doute de lui et de son art, il doute de la poésie, il doute de la capacité des lecteurs à comprendre...

couverture

Les petits yeux étoilés de Bruno Madelaine

critiqué par Lettres it be - (23 ans)

"Les petits yeux étoilés" de Bruno Madelaine : plus belle la vie

8 etoiles
Le thème du handicap, comme bien d’autres d’ailleurs, est difficile à aborder en littérature. L’abord romancé peut se voir reprocher le manque de rapport au handicap ou le versement trop important dans le pathos, l’abord testamentaire peut se voir reprocher le style direct propre au récit de vie. Malgré cela, des auteurs se confrontent à...

couverture

Les rendez-vous de Fausta de Jean-Noël Schifano

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 37 ans)

Fausta et ses amants

5 etoiles
Fausta est une femme libre de 40 ans. Elle a eu de nombreux hommes, une sexualité complètement épanouie et décide d'envoyer quatre télégrammes à quatre anciens amants. Elle veut les revoir au plus vite et s'offrir à eux. Tout se passe en 1986. Ce petit jeu devrait l'amener à Paris, Strasbourg, Lyon et Rome...

couverture

L'ultime élément de Aviscène

critiqué par Lettres it be - (23 ans)

"L'ultime élément" d'Aviscène : tu crois ? Moi non plus

7 etoiles
A mi-chemin en roman initiatique et petit traité de philosophie à l’égard des croyants et des non-croyants, « L’ultime élément » d’Aviscène est un livre qui nous a grandement intrigué chez Lettres it be. Il suffit de lire les quelques lignes du résumé pour comprendre pourquoi. Mais une fois le livre refermé, quels étaient nos...

couverture

Le Prix de la Liberte de Ludvik Jean-Denis

critiqué par Lettres it be - (23 ans)

"Le prix de la liberté" de Ludvik Jean-Denis : en quête de liberté

6 etoiles
L’esclavagisme demeurera à jamais cette sombre tâche dans notre Histoire collective, celle d’un monde ayant oublié son Humanité pendant de trop longues années. Il n’est jamais aisé d’écrire sur une telle période historique, et pourtant, Ludvik Jean-Denis, un jeune auteur guadeloupéen s’y est adonné. « Le prix de la liberté » est le récit d’une...

couverture

Meurs mon amour meurs de Benoît Dutrizac

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 75 ans)

Coup de foudre d'un tueur è gages

4 etoiles
L'auteur nous entraîne dans l'univers glauque du sicaire. Le héros, Bernard « Beef » Biron, s'est développé un esprit implacable pour exécuter les ordres de Ma Tante, la « boss » d'une agence de liquidation de chair humaine. En son genre, Bernard est une étoile montante au sein de l'entreprise. Ainsi lui confie-t-on les tâches...