Les fiches récentes les plus visitées

Ce classement ne reprend que les critiques publiées dans les trente derniers jours.

Page 1 de 5 Suivante Fin

1.
393 visites
sans couverture

Les aérostats de Amélie Nothomb

critiqué par Catinus - (Liège - 69 ans)
8 etoiles
Se lit agréablement
Assez esseulée, Ange, étudiante à l’université de Bruxelles, décide de donner des cours de français à un ado des beaux quartiers dont le prénom est Pie. Contre toute attente et sous l’impulsion de sa prof privée, le garçon se met à lire avec fougue des romans assez ardus ou un tantinet dépassés. Une fois de plus, Amélie Nothomb se veut...

2.
308 visites
sans couverture

Yoga de Emmanuel Carrère

critiqué par Poet75 - (Paris - 64 ans)
8 etoiles
Un homme vrai
« J’aimerais être un homme bon, écrit Emmanuel Carrère à la fin de la première partie de Yoga, son nouvel ouvrage, j’aimerais être un homme tourné vers ses semblables, j’aimerais être un homme fiable. Je suis un homme narcissique, instable, encombré par l’obsession d’être un grand écrivain. » C’est, quoi qu’il en soit, avec un récit singulier, sans fard, que...

3.
293 visites
sans couverture

Un jour viendra couleur d'orange de Grégoire Delacourt

critiqué par Nathavh - (55 ans)
10 etoiles
Humanité et empathie
Attention, c'est un petit bijou d'émotion et d'empathie que nous propose Grégoire Delacourt. Un roman qui m'a bouleversée à plusieurs reprises. C'est un roman social qui démarre avec les manifestations des gilets jaunes et qui suit leur combat. J'étais sceptique au départ sur la thématique, grosse erreur, vraiment lisez ce très beau roman car il permet de comprendre leur colère. Comment...

4.
252 visites
sans couverture

La position de schuss de Loris Bardi

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)
8 etoiles
Le virage de la cinquantaine
« Lui nous parla de l’articulation des âges de la vie et des intervalles qu’il considérait être les étapes transitoires fondamentales pour passer d’un état de vie à un autre. Pour lui, tout se situait dans ces intervalles, dans le balancement des cycles ». Lui, un artiste chinois explique à Thomas le chirurgien orthopédiste ce qu’est pour lui une articulation....

5.
220 visites
sans couverture

Spirou chez les Soviets de Fred Neidhardt (Scénario), Fabrice Tarrin (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 51 ans)
8 etoiles
Enfin, un "Spirou et Fantasio" réussi !!
Cela fait des années que j'ai cessé d'acheter et de lire les albums de la série mère, vu la médiocrité des dessins lorsque je parcourais ces opus en librairie. Quant aux aventures de "Spirou & Fantasio vu par....", je les ai tous revendus car contrairement aux albums dessinés par Franquin, je ne les avais pas relus depuis leur achat. Je...

6.
220 visites
sans couverture

Une caravane attachée à une Ford Taunus de Pierre Stival

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)
8 etoiles
Souvenirs d'enfance
Depuis un certain temps Cactus inébranlable édition avait concentré sa production autour de sa collection emblématique : « Les P’tits cactus » mais son âme et cheville ouvrière n’a pas pu résister, et on le comprend, quand il a découvert ce texte de Pierre Stival, il l’a publié dans son rayon roman en le sous-titrant : « Roman à haut...

7.
206 visites
sans couverture

A propos de Pre de Daniel Charneux

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)
8 etoiles
A l'ombre d'un champion
Cette lecture m’a rappelé ma première participation à des forums littéraires sur la Toile, je me souviens particulièrement de ce site Internet, désormais historique, sur lequel j’ai rencontré Daniel Charneux et des forums qu’il partageait avec quelques autres marathoniens pour évoquer leurs courses, leur préparation, leurs entraînements, leurs plus ou moins gros bobos et aussi bien évidemment leurs lectures. Je...

8.
200 visites
sans couverture

La Philosophie politique aujourd'hui. Idées, débats, enjeux de Christian Delacampagne

critiqué par Falgo - (Lentilly - 80 ans)
10 etoiles
Formidable parcours historique dans la philosophie politique
Le philosophe a un projet (p.13): "montrer en quoi les débats politiques d'aujourd'hui s'enracinent dans une longue histoire philosophique qui, en, retour, contribue à les clarifier". Pour ce faire, il définit neuf débats qu'il éclaire au cours des 11 chapitres du livre autour des grands principes suivants: tolérance, séparation des pouvoirs, liberté, égalité, justice, réduction des inégalités, démocratie, capitalisme, Etat-Nation,...

9.
200 visites
sans couverture

C'est une chose sérieuse que d'être parmi les hommes de Leslie Allan Murray

critiqué par Eric Eliès - (46 ans)
8 etoiles
Une poésie très descriptive, mais profondément subjective, qui devient émouvante quand elle se confronte à la mort et à la religion
Curieusement, le poète australien Les Murray, qui semble très connu et même célébré dans le monde anglo-saxon, n'avait jamais été traduit en français. Cette anthologie de poèmes choisis, présentés et traduits par Daniel Tammet, comble en partie cette lacune en offrant au lecteur une perspective sur quatre décennies d'écriture, de 1965 (The Ilex tree) à 2006 (The biplane houses). Néanmoins,...

10.
198 visites
sans couverture

Paris lockdown de Fred di Girolamo

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)
10 etoiles
Paris confiné en noir et blanc
Paris confiné est vidée mais reste belle. La fondation Abbé Pierre a voulu rendre hommage aux invisibles fragilisés par le confinement et celles et ceux qui aident la population à vivre. Ce livre finance en partie ce projet, en mettant en lumière une ville inhabituelle, devenue une sorte de théâtre hors représentation, à ciel ouvert. Le choix du noir et...

11.
198 visites
sans couverture

Mon grand frère de Thierry Radière

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)
7 etoiles
Désunion familiale
La famille, le couple, l’enfance, l’adolescence, tout ce qui conditionne la construction de l’adulte qui devra, à son tour initier un nouveau cycle pour perpétrer le lignage, est au centre de l’œuvre de Thierry Radière que je commence à bien connaître. Dans le présent ouvrage qu’il dédie plus particulièrement aux adolescents, il construit une famille qui pourrait couler des jours...

12.
196 visites
sans couverture

Un été avec Baudelaire de Antoine Compagnon

critiqué par Alceste - (Liège - 59 ans)
9 etoiles
Baudelaire ne déçoit jamais
D’emblée, Antoine Compagnon le reconnaît : il est moins aisé de passer un été avec Baudelaire qu’avec Montaigne, son précédent sujet d’étude. Baudelaire offre des aspérités qui l’empêchent de « cocher les bonnes cases » de nos valeurs en vogue. Il déteste le rire, le suffrage universel, la philanthropie, la photographie, la presse,...

13.
190 visites
sans couverture

New York Cannibals de Jerome Charyn, François Boucq (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 51 ans)
10 etoiles
Une suite très réussie
J'ai hésité un moment avant d'acheter, non pas l'album en tant que tel, mais cette version proposée par les éditions du Lombard, une version grand format , noir et blanc ou plutôt en bichromie. Et j'avoue ne pas avoir été déçu. Je ne dirai qu'un seul mot après la lecture de cet opus: Sublime !. Avant de me lancer dans la lecture...

14.
186 visites
sans couverture

Monsieur Minus de Laurent Graff

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)
8 etoiles
Ainsi va le monde
Certains croient qu’il est facile, agréable et confortable d’être riche, ils feraient bien de lire ce roman de Laurent Graff qui raconte l’histoire d’un héritier de la plus grosse fortune de France qui ne sait pas comment échapper à cette calamité. Il refuse tous les honneurs, corvées, responsabilités et autres contraintes que lui imposent son statut d’héritier et les fonctions...

15.
180 visites
sans couverture

Paris - Figures de mode de Soline Anthore Baptiste

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)
8 etoiles
Histoire de la mode : les innovations parisiennes
Les éditions Parigramme, spécialisées dans les découvertes de Paris, consacrent cet ouvrage à un thème historique qui touche à la créativité de la capitale française, dans un domaine où elle est réputée exceller, la mode. De façon chronologique et à partir du XIVème siècle, où il est convenu que le phénomène est apparu, chaque grande innovation est présentée sur une...

16.
178 visites
sans couverture

Virus - Ou la Mort des Oiseaux de Dominique Persoons

critiqué par Abao - (48 ans)
10 etoiles
UN ROMAN PALPITANT, À LIRE ABSOLUMENT.
Dominique Persoons, chirurgien orthopédiste dans un hôpital de Lorraine signe un roman prémonitoire sur cette grippe qui décime les oiseaux et bouleverse la vie de toute la ville de Saverne. « Le matin du 16 avril, le Dr Bernard Petersen sortit du parking de l’hôpital en passant par le sas des urgences et buta sur un grand oiseau mort (…). Le...

17.
178 visites
sans couverture

La petite conformiste de Ingrid Seyman

critiqué par Fanou03 - (* - 45 ans)
6 etoiles
Entre rire et malaise
À la fin des années 1970, à Marseille, les parents d’Esther, Élisabeth et Patrick, éduquent leurs enfants dans l’esprit des principes libertaires de mai 68. Mais Esther déprime : elle ne supporte plus les excès de cette éducation. Aussi quand, bizarrement, Élisabeth et Patrick, au mépris de leur athéisme et de leur positionnement politique à gauche, inscrivent Esther et son...

18.
177 visites
sans couverture

La Fausse Maîtresse de Honoré de Balzac

critiqué par Monocle - (tournai - 60 ans)
8 etoiles
une grande amitié
Au mois de septembre 1835, une des plus riches héritières du faubourg Saint-Germain, mademoiselle du Rouvre, fille unique du marquis du Rouvre, épousa le comte Adam Mitgislas Laginski, jeune Polonais proscrit. Dans ses bagages, le mari comblé avait ramené de ses campagnes le comte Thaddée Paz, soldat désargenté. Leur amitié était au dessus de toutes les lois humaines. Paz...

19.
176 visites
sans couverture

Anaïs Nin : Sur la mer des mensonges de Léonie Bischoff

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 64 ans)
10 etoiles
Grandissime, époustouflant et talentueux !!!
Un beau jour je me suis retrouvé avec en mains un album de bande dessinée de très grande qualité, « Anaïs Nin, sur la mer des mensonges » de Léonie Bischoff (éditions Casterman). D’ailleurs, certains parleraient plutôt de roman graphique tandis que d’autres d’une version artistique et graphique d’extraits du journal intime d’Anaïs Nin… Moi, je vais parler de bande...

20.
173 visites
sans couverture

Gandorr et les Planètes Esclavagistes: Tome 4 de la Saga Gandorr de Jérôme Smiel

critiqué par Jeromesmiel - (saissac - 30 ans)
10 etoiles
Tome 4 de la Saga Gandorr
Merveilleux, mystérieux, original, divertissant et mouvementé... En ces temps durs de hasard malchance, hisser le drapeau de l'espoir miracle est un appel d'air vital... Fable folie de l'absurde en digestion mutante que le sourire témoigne... Des mondes sont esclaves d'une énergie de transfert chaotique... Miroir précaire d'une instabilité supplice pour un temps sacrifié dans la faiblesse éliminatoire d'une nature au...

21.
172 visites
sans couverture

Albert Savarus de Honoré de Balzac

critiqué par Monocle - (tournai - 60 ans)
10 etoiles
Stupéfiant
Mme la baronne de Watteville tient sa maison d'une main de fer. Sa fille Rosalie est tenue sous une surveillance de chaque instant. Presque adulte elle n'a jamais lu qu'un livre : le missel. Besançon est en émoi. Un nouvel avocat venu d'ailleurs vient de s'installer. Il a tôt fait de s'attirer les faveurs de ses clients et...

22.
169 visites
sans couverture

Un soupçon d'indigo de Michèle Gazier

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 72 ans)
10 etoiles
momo a disparu
Maurice a disparu. Il a disparu deux fois, tout d’abord lorsqu’il a quitté la France pour la Guadeloupe, plus précisément Marie-Galante où il a pris la direction d’une raffinerie de canne à sucre (produisant sucre et rhum), puis lorsqu’il a abandonné ses fonctions respectables pour une vie de bohème (fortement arrosée) en compagnie de quelques amis autochtones. La vérité sur...

23.
168 visites
sans couverture

Il est des hommes qui se perdront toujours de Rebecca Lighieri

critiqué par Ori - (Kraainem - 84 ans)
10 etoiles
Quand l’enfance mal aimée détermine l’avenir
Suivant les conseils élogieux du Canard Enchaîné, j’ai entrepris la lecture de ce grand roman écrit sous pseudo par Emmanuelle Bayamack-Tam. Maltraité par un père ignoble et violent, le héros-narrateur, l’aîné d’une fratrie de trois est également la victime d’une mère indigne. Nous assistons ici à la vie erratique de ce trio de jeunes, sujets à une maltraitance quotidienne et qui...

24.
167 visites
sans couverture

Histoire de Venise de Alvise Zorzi

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)
10 etoiles
Naissance, gloire et destin d'une cité-Etat
Née de bandes de sables dans une lagune de l'Adriatique, cette cité-Etat s'est forgée une place grandissante dans l'Empire romain, puis dans sa moitié orientale. Elle a acquis une autonomie et a conquis un Empire dans la péninsule balkanique et la Méditerranée orientale, comme de bonnes relations diplomatiques et commerciales avec Constantinople, jusqu'à la conquête ottomane de cette dernière. Venise...

25.
166 visites
sans couverture

Une fille d'Eve de Honoré de Balzac

critiqué par Monocle - (tournai - 60 ans)
10 etoiles
Excellent
Marie Angélique et Marie Eugénie sont deux sœurs. Elles ont été élevées dans une stricte éducation où ne sourit pas, où l'on ne joue pas. On apprend simplement ce qu'une fille doit savoir pour respecter un mari et du catéchisme à haute dose. Leur seule douceur sera leur professeur de piano, Wilhelm Schmucke, un homme doux...

26.
163 visites
sans couverture

Un été avec Victor Hugo de Laura El Makki, Guillaume Gallienne

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)
9 etoiles
La vie, l'oeuvre et les réflexions d'un monstre sacré
Le héraut du romantisme en France, l'écrivain qui a le plus marqué la littérature francophone au XIXème siècle, vaut bien de passer un été à y réfléchir. Aussi s'avère-t-il utile de se pencher sur sa vie, les éléments constitutifs de son oeuvre, éminemment protéiforme au passage, et de sa pensée, qui a beaucoup évolué au passage, passant de la droite...

27.
162 visites
sans couverture

Avec mon meilleur souvenir de Françoise Sagan

critiqué par Sundernono - (Nice - 37 ans)
8 etoiles
Excellente autobiographie
Peut-on considérer Avec mon meilleur souvenir comme étant une autobiographie de Françoise Sagan ? Difficile de répondre à cette question. Disons plutôt qu'il s'agit d'un recueil de rencontres et de souvenirs alternant entre passions dévorantes, le jeu, la vitesse, le théâtre, Saint-Tropez et bien sûr les lectures et hommage aux personnes chères à la célèbre romancière, Billie Holliday, Tennessee Williams, Orson...

28.
162 visites
sans couverture

Mémoires de deux jeunes mariées de Honoré de Balzac

critiqué par Monocle - (tournai - 60 ans)
4 etoiles
Un peu ardu
Roman épistolaire entre Louise et Renée qui se racontent leur vie et leurs déboires. Les débuts sont gais et insouciants mais peu à peu les soucis du quotidien viennent donner une toute autre couleur au ciel bleu. Ce qui est frappant est la connaissance qu'ont ces femmes et les affaires d'argent : les rentes, les placements, les bons d'état......

29.
161 visites
sans couverture

Chefs-d'oeuvre au Van Gogh Museum de Denise Willemstein, Roelie Zwikker

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 52 ans)
8 etoiles
VAN GOGH COMME VOUS NE L’AVEZ JAMAIS VU!
Tout ou presque à déjà été dit et écrit sur Vincent Van GOGH (1853 - 1890)… La différence à la lecture de ce livre vient justement du fait que «Chefs-d’œuvre au Van Gogh Museum» d’Amsterdam, n’essaie pas de nous en dire ou de nous en apprendre encore plus! Ce livre se contente de nous présenter le musée qui abrite la...

30.
161 visites
sans couverture

La Vallée de Bernard Minier

critiqué par Pierrot - (Villeurbanne - 68 ans)
8 etoiles
Je crois que quelqu’un est entrain de nous mener en bateau…
Présentation de l'éditeur: « Je crois que quelqu’un est en train d’agir comme s’il se prenait pour Dieu… » Un appel au secours au milieu de la nuit. Une vallée coupée du monde. Une abbaye pleine de secrets. Une forêt mystérieuse. Une série de meurtres épouvantables. Une population terrifiée qui veut se faire justice. Un corbeau qui accuse. Une communauté au bord du...

Page 1 de 5 Suivante Fin