Les fiches récentes les plus visitées

Ce classement ne reprend que les critiques publiées dans les trente derniers jours.

Page 1 de 5 Suivante Fin

1.
353 visites
sans couverture

L'éclaircie de Philippe Sollers

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
9 etoiles
Fugues et plaisirs
L'écrivain bordelais revient sur sa jeunesse dans une grande ville qu'il juge trop conventionnel, sur ses relations avec sa soeur Anne, qui l'impressionne et l'agace tour à tour de ses petits défauts auxquels il trouve néanmoins du charme ; par la suite, il dérive vite, dans une suite de fragments digressifs, vers ses menus plaisirs et grandes passions, pour la...

2.
297 visites
sans couverture

L'envol de l'aigle de Louis L'Amour

critiqué par Fanou03 - (* - 43 ans)
6 etoiles
L'Axe du Loup
Quoi de mieux pour se changer les idées qu’un bon vieux roman d’aventures et d’actions ? Dans le genre divertissant, l’Envol de l’aigle, de l’incontournable Louis L’Amour, remplit parfaitement cet office en mettant en scène un de ces sur-hommes dont est coutumier la production étasunienne. Joseph Maktozi, dit Joe Mack, le héros de l’Envol de l’aigle, est en effet à l’évidence...

3.
257 visites
sans couverture

Autour de Blake & Mortimer - tome 11 - Le Dernier Pharaon de Thomas Gunzig (Scénario), Jaco Van Dormael (Scénario), François Schuiten (Scénario et dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 49 ans)
10 etoiles
Magistral !
Avant toutes choses, je dois dire que j’ai aimé cette aventure de « Blake et Mortimer » ou de plutôt celle de Mortimer tant le capitaine (non, le colonel, l’agent du l’intelligent service ayant pris du galon) Blake ne joue qu’un rôle assez minime ici. Je ne suis pas un spécialiste de Schuiten et de ses « Cités obscures...

4.
256 visites
sans couverture

L'origine du monde - Histoire d'un tableau de Gustave Courbet de Thierry Savatier

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)
8 etoiles
Les mystères de l'Origine
A l’occasion du deux centième anniversaire de la naissance de Gustave Courbet, les Editions Bartillat rééditent le livre de Thierry Savatier consacré au tableau de Courbet qui fit tellement scandale : « L’origine du monde ». si le tableau fit couler beaucoup d’encre et de salive, s’il généra bien des émotions et suscita moult curiosités, son histoire, elle, provoqua bien...

5.
215 visites
sans couverture

Le petit roi du monde de Philippe Amar

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 66 ans)
9 etoiles
Tact, sensibilité, humour, une bouffée d'air frais, un joli roman
Victor, un jeune adolescent de douze ans, vit depuis de nombreuses années chez Annie qui l'élève comme son propre fils en famille d'accueil. Suite à des problèmes de santé, Annie ne peut plus s'occuper de lui. La machine administrative se met alors en marche pour lui trouver une famille d'accueil voire d'adoption mais Victor a bien l'intention de prendre son...

6.
213 visites
sans couverture

Histoire du rire à travers le monde de Jean Nohain

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 63 ans)
8 etoiles
Faut-il rire encore un peu ?
Je me souviens avoir lu dans ma jeunesse un texte qui disait en substance que l’homme était un animal qui riait et pleurait… De qui était la phrase ? Pascal ? William Hazlitt ? Un autre philosophe ? Peu importe… Ce qui était certain, c’est que cela plaçait le rire, entre autres, au premier plan de l’humanité… Pourtant, quand on regarde...

7.
211 visites
sans couverture

Bambiland de Elfriede Jelinek

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 39 ans)
7 etoiles
Une belle charge contre la médiatisation de la guerre soufflée par une écrivaine à fleur de peau et impartiale.
« Bambiland » est une œuvre engagée et hybride d’Elfriede Jelinek, prix Nobel de littérature. Comme à son habitude l’écrivaine provoque et brusque son lecteur. Sur la couverture du livre est noté le terme « roman », pourtant cette œuvre emprunte aussi au genre poétique et surtout au genre dramatique. Ce texte repose sur l’oralité d’un discours dans lequel s’entrelacent...

8.
210 visites
sans couverture

Saison frivole pour un tueur de Stephan Ghreener

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)
8 etoiles
Raccrocher l'artillerie
Avec la série French Bricolo, Stephan Ghreener a créé un nouveau personnage de polars, Greg Vadim, un tueur à gages implacable, froid comme un iceberg, tireur d’élite à grande distance. Ce n’est plus un débutant, c’est un mercenaire aguerri, il a déjà honoré quatre-vingt-dix-neuf contrats sans laisser la moindre trace. Il exécute le centième dans le tome 1 de cette...

9.
207 visites
sans couverture

Charles V le Sage: Dauphin, duc et régent (1338-1358) de François Sarindar

critiqué par Francois Sarindar - (61 ans)
8 etoiles
Dépoussiérage
Il y a longtemps que je n'ai pas livré de commentaire sur Critiques libres et je reviens ici pour vous faire connaître un livre sorti de mes mains et de mes réflexions. C'est un vrai travail d'historien. Entendons-nous bien : je ne suis pas un historien sorti du sérail, mais enfin je travaille comme les historiens professionnels sans en être...

10.
205 visites
sans couverture

Hapax-2000 - l'Odysée de l'Extase de Mirli

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)
8 etoiles
A travers le Mirliland
Ayant le désir de visiter le Mirliland pour découvrir la mirlitude dans sa plus grande authenticité, j’ai embarqué dans le vaisseau extasial HAPAX-2000 aux commandes de Mirli seul maître à bord. « L’heure est à l’inconduite ; largons les amarres, partons incontinent vers l’inconnu ! Mais oui, Bertrand, il y aura des pauses pipi. », décrète le pilote. Nous traversons...

11.
204 visites
sans couverture

Partition de Louise Ramier

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)
7 etoiles
Initiation
A La Nouvelle Orléans, comme le veut la tradition, j’ai caressé le pied de la statue de Louis Armstrong dans le parc qui porte son nom mais, contrairement à ce que dit la tradition, je ne suis pas devenu meilleur musicien pour autant. Vous voudrez donc bien excuser mes propos s’ils ont un peu approximatifs à propos de la «...

12.
203 visites
sans couverture

Oeuvres complètes, volume I, 1906-1920 de Jacques Maritain, Raïssa Maritain

critiqué par Martin1 - (Chavagnes-en-Paillers (Vendée) - - ans)
10 etoiles
Défendre la scolastique au XXème siècle.
Cela peut vous paraître surprenant, mais malgré mon admiration, je n’avais pas envie de rédiger une critique sur Jacques Maritain. La gentillesse avec laquelle on me l’a demandé m’a convaincu de m’y atteler. Ce ne fut pas sans douleur. Il est toujours douloureux d’avouer qu’on s’est laissé convaincre, surtout par un philosophe si suspect en notre siècle d'incroyants. Maritain, ses...

13.
199 visites
sans couverture

L'homme qui n'aimait plus les chats de Isabelle Aupy

critiqué par CHALOT - (71 ans)
9 etoiles
Ode à la résistance
«  L'homme qui n'aimait plus les chats » roman d'Isabelle AUPY Les éditions du Panseur 122 pages mars 2019 Si vous aimez la liberté, si vous refusez l'enfermement dans le conformiste , ce livre est pour vous. Au début de votre lecture vous vous poserez peut être les mêmes questions qui sont venues à moi : pourquoi les chats ont -ils disparu de cette île ? En quoi gênaient-ils ? Peu à...

14.
197 visites
sans couverture

La Haine de Gérard Davet, Fabrice Lhomme

critiqué par Falgo - (Lauris - 79 ans)
3 etoiles
Immense Désolation
J'ai éprouvé une immense désolation à la lecture de ce livre. Il est vrai que ce sentiment n'est pas né avec elle, il date de nombreuses années. Mais elle l'a ravivé comme le sel sur une blessure. Je vais tenter de m'en expliquer en prenant trois points de vue différents. Premièrement ce livre retrace les évolutions d'une large partie de la...

15.
190 visites
sans couverture

L'Horizon se fait attendre de Paul Lambda

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)
8 etoiles
Traits d'esprit
Pas si lambda que ça ce Paul dont on sait seulement de lui que ce qu’il en dit : « Je ne suis ni Belge ni surréaliste et vous prie de me pardonner ». Effectivement, il faut avoir un certain talent, et même un talent certain, pour générer des traits d’esprit comme il en produit et les condenser en des...

16.
189 visites
sans couverture

Clemenceau de Michel Winock

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
9 etoiles
Du Radical révolutionnaire au Père la victoire
Habitué à nous livrer des biographies historiques riches, fournies et richement détaillées, Michel Winock s’attelle à celle d'un personnage ayant marqué l'enracinement de la République lors de son installation après la chute du Second empire et la Commune de Paris, Georges Clemenceau. Vendéen de naissance, il s'engage tout de suite vers le républicanisme laïciste, assumant un athéisme de combat, avec...

17.
187 visites
sans couverture

Immersion - De la science au Parlement de Cédric Villani

critiqué par Colen8 - (77 ans)
10 etoiles
Marchez bien, Monsieur le député !
Votre témoignage redore l’image de ces élites mises à mal dans les sondages et les ouvrages récents. Ce bilan d’une première année d’un mandat inattendu succédant à une déjà belle carrière scientifique en dit long sur votre engagement citoyen au service de l’intérêt général. Il n’élude pas les contradictions, les ambiguïtés, les impasses parfois, les échecs aussi de l’action législative...

18.
187 visites
sans couverture

L'Humanité en péril - Virons de bord, toute ! de Fred Vargas

critiqué par Ludmilla - (Chaville - 63 ans)
10 etoiles
« Nous, les Gens », agissons !
Fred Vargas n’est pas que l’auteur des romans policiers avec le commissaire Adamsberg, elle est aussi archéozoologue et médiéviste. Elle a utilisé ses compétences de chercheuse pour explorer des données et analyses sur la situation actuelle et future de notre planète. (25 pages de références bibliographiques) Fred Vargas utilise un style qu’on peut ne pas apprécier, mais qui, à mon avis,...

19.
185 visites
sans couverture

La belle n'a pas sommeil de Éric Holder

critiqué par Frunny - (PARIS - 53 ans)
10 etoiles
Reviens quand tu veux !
Éric Holder (1960- 2019) est un romancier français. Trois de ses romans ont été adaptés au cinéma: "Mademoiselle Chambon", "L'Homme de chevet" et "Bienvenue parmi nous". "La belle n'a pas sommeil", son dernier roman paraît en 2018. Lui, c'est Antoine. La soixantaine, "réfugié" dans une bouquinerie à la lisière d'un bois au fin fond du Médoc. Un bouquiniste qui semble fuir...

20.
183 visites
sans couverture

Octobre de Søren Sveistrup

critiqué par Ravenbac - (Reims - 53 ans)
3 etoiles
Triste automne
Le cadavre d'une femme amputée d'une main est retrouvé dans la banlieue de Copenhague. A côté du corps, un petit bonhomme fabriqué à partir de marrons nargue les policiers. Certes l'auteur arrive à créer du suspense. N'est-il pas le scénariste de la série The Killing ? Mais l'histoire est à dormir debout. Des longueurs, des dialogues insipides. Et l'écriture est épouvantable (problème...

21.
183 visites
sans couverture

Vinifera - Les Vins d'Orient, de Babylone aux pharaons de Eric Corbeyran (Scénario), Marco Bianchini (Dessin)

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 63 ans)
7 etoiles
Est-ce que l'on peut goûter ? Juste un peu...
J’ai déjà dit ma prudence devant l’avalanche de bandes dessinées qui nous parlent du vin, qui vantent ce nectar des dieux, qui chantent les louanges des terroirs sans oublier la mise en valeur du travail de ceux qui permettent à ces boissons sans égal de se glisser dans nos verres, du moins avec modération ! Seulement, voilà, devant la quantité...

22.
181 visites
sans couverture

Matriochka de Philippe Remy-Wilkin

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)
8 etoiles
Mystère de la Chambre d'ambre
Perdu, vaseux, Thomas se réveille dans un hôtel international standardisé, se demandant où il peut bien être. Il émerge lentement et se souvient qu’il est à Saint-Pétersbourg où il doit réaliser les repérages pour le tournage d’un film, Mystère de la Chambre d’ambre, qui raconte l’histoire de ce que certains considèrent comme la huitième merveille du monde, des panneaux d’ambre...

23.
180 visites
sans couverture

Une histoire des Révolutions en France de Gaël Nofri

critiqué par Colen8 - (77 ans)
5 etoiles
De la difficulté à asseoir les réformes
C’est le choix de l’auteur de traiter comme des révolutions une dizaine d’épisodes violents et mouvementés de l’Histoire depuis la fin du Moyen Âge. Qu’elles soient ou non suivies de changement de régime, certaines étant déclenchées pour un retour à un ordre antérieur, elles diffèrent bien entendu dans leurs contextes respectifs. Néanmoins elles ont en commun la question de légitimité...

24.
179 visites
sans couverture

L'archipel français de Jérôme Fourquet

critiqué par Falgo - (Lauris - 79 ans)
10 etoiles
Fondamental, pour comprendre le présent et appréhender l'avenir de la France
Directeur à l'Institut Français d'Opinion Publique, Jérôme Fourquet a réuni 20 ans de sondages d'opinion, d'observation de la vie politique et de réflexions pour nourrir cet ouvrage. Il repose sur une thèse: la vie politique française a longtemps été conduite par la prééminence de la matrice catholique. Celle-ci s'écroulant, tout le panorama en est chamboulé. Cela ne date pas d'hier....

25.
178 visites
sans couverture

Revoir Paris de Pierre-Yves Bournazel

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
8 etoiles
Mieux vivre à Paris - programme de la droite modérée
Pierre-Yves Bournazel, député Agir - La Droite constructive, veut améliorer le cadre de vie à Paris, dégradé par la municipalité socialiste. Il rappelle son engagement au centre-droit, sa proximité avec Alain Juppé et Jean-Pierre Raffarin, son acceptation des grandes lignes de réforme de l'actuelle majorité présidentielle, en restant respectueux envers les personnalités de gauche travaillant pour l'intérêt général. Il évoque comme...

26.
178 visites
sans couverture

Chanel, une allure éternelle de Lynda Maache, Bertrand Meyer-Stabley

critiqué par Antihuman - (Paris - 36 ans)
7 etoiles
La dame aux jeux de miroirs
Ce gentil petit livre à la gloire de Chanel est constitué comme un hamburger : entre deux tranches de pain (people & têtes couronnées amants de Mademoiselle + infos à la Nadine de Rotschild) il y a la viande (Coco Chanel et son style) quoique vidée de son gras et aseptisée, après cela venant le fromage (Karl Lagerfeld) les tomates...

27.
176 visites
sans couverture

Un gratte-ciel, des gratte-ciel de Guillaume Decourt

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)
8 etoiles
Tableaux en prose
J’ai traversé ce recueil de cent-dis-huit poèmes en prose, tous presque identiques dans la forme, quatre lignes en général trois parfois, seulement quelques phrases très dépouillées pour dépeindre un tableau, parfois une nature morte, parfois un paysage, parfois un scène avec personnages, …, comme on visite une galerie de peintures dans un musée. J’ai même entendu la musique de Moussorgski....

28.
176 visites
sans couverture

On va revoir les étoiles de Emmanuel Serot

critiqué par CHALOT - (71 ans)
10 etoiles
Emouvant et beau
On va revoir les étoiles » roman d'Emmanuel Sérot Editions Philippe Rey 189 pages février 2019 Douceur, poésie dans un livre sur la fin de vie Ils ont beaucoup donné, ont élevé leurs enfants et ont eu une vie bien remplie mais un jour, lui et elle ne peuvent plus rester dans cette vieille maison où ils coulaient des heures paisibles. Les enfants et notamment le narrateur sont...

29.
176 visites
sans couverture

Reprenez le contrôle de vos gènes : l'épigénétique: Améliorez votre vie et celles de vos descendants avec l'épigénétique de Jean-Michel Gurret, Alix Lefief-Delcourt, Isabelle M. Mansuy

critiqué par Colen8 - (77 ans)
9 etoiles
Adopter les bonnes pratiques maintenant que l’on sait pourquoi
Le séquençage du génome humain achevé en 2003 a ouvert de façon inattendue un immense champ à la recherche théorique et clinique sur les mécanismes du vivant. L’hypothèse d’un gène codant une protéine a été abandonnée laissant la place à la complexité inouïe révélée par l’épigénétique. L’épi-génome est en effet cette partie complémentaire du génome capable sans modifier l’ADN ni...

30.
173 visites
sans couverture

Le cycle du cheval suivi d'Accords de António Ramos Rosa

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 51 ans)
6 etoiles
«Et ta langue s'enivre de saveurs aussi vertes que les pommes de l'enfance des tantes et des aïeux».
«La lumière et la nuit» Ici la lumière élabore ses plans dans la tache du silence et la nuit se met à parler aux portes. Voici le temps du corps, le bois de l'ombre. De l'obscurité montent des cordes transparentes, des violons d'herbes, un tournoiement d'ailes à contre-jour. Quelqu'un expulse son image du miroir et l'oblige à se faire nuage. L'ignoré est devenu la rose du midi. Pratiquement inconnu dans...

Page 1 de 5 Suivante Fin