Les fiches récentes les plus visitées

Ce classement ne reprend que les critiques publiées dans les trente derniers jours.

Page 1 de 5 Suivante Fin

1.
404 visites
sans couverture

Le coeur à l'ouvrage de Sylvine Thomassin

critiqué par CHALOT - (71 ans)
10 etoiles
étonnant, lucide et passionnant
« Le cœur à l'ouvrage » livre de Sylvine Thomassin Geai Bleu éditions février 2019 160 pages pour la partie livre, 220 avec les annexes Livre passionnant et tellement humain Quand ma fille Aline qui habite à Bondy m'a offert ce livre écrit par la première magistrate de sa ville, elle m'a dit : surtout tu l'appelles Madame la Maire, elle y tient.... J'ai souri puis j'ai vite compris les...

2.
322 visites
sans couverture

L'ours : Histoire d'un roi déchu de Michel Pastoureau

critiqué par Ravenbac - (Reims - 53 ans)
8 etoiles
Un roi déchu
Michel Pastoureau retrace les différents aspects de la lutte de l’Église contre l’ours pendant près d’un millénaire : massacres de grande ampleur, diabolisation systématique, transformation du fauve redoutable en une bête de cirque, promotion du lion sur le trône animal. Mais l’auteur ne s’arrête pas à la fin du Moyen Âge. Inscrivant l’histoire culturelle de l’ours dans la longue durée,...

3.
261 visites
sans couverture

Le désert du monde de Jean-Pierre Andrevon

critiqué par Wyverne - (- ans)
9 etoiles
"Il se réveilla..."
Ainsi commence "Le désert du monde", si l'on omet (et il le faut !) son prologue, hautement dispensable (car donnant d'emblée des informations qu'il aurait mieux valu avoir plus tard), ce que soulignait déjà Michel Jeury dans sa critique en 1977 (dans Fiction, n° 283). A cette date, l'auteur, bien connu des fans de science-fiction (ou au moins de certains...

4.
253 visites
sans couverture

Quai Tino Rossi de Xavier Dandoy-Marchal de Casabianca

critiqué par Eric Eliès - (44 ans)
10 etoiles
Journal poétique d'une âme en interrogation sur son rapport au monde et à la création artistique
Editeur exigeant (comme le montre le catalogue des éditions Eoliennes qu’il dirige) et artiste plasticien installé en Corse, Xavier Dandoy de Casabianca est également l’auteur de plusieurs livres et plaquettes. « Quai Tino Rossi » est une sorte de journal d’annotations et de réflexions au fil des jours, mais non datées, écrites dans une tournure poétique sans emphase, dont la...

5.
242 visites
sans couverture

Le journal de mon père de Jirō Taniguchi

critiqué par Vince92 - (Zürich - 41 ans)
8 etoiles
Du pur Taniguchi
Le plus européen des mangakas japonais signe ici un très bel album, empreint de nostalgie et de poésie : Un jeune cadre urbain, Yoichi apprend au téléphone la mort de son père. Malgré sa réticence, il se rend à Tottori, sa ville natale pour participer à la veillée funèbre. Là, il revoit pour la première fois depuis quinze ans sa...

6.
242 visites
sans couverture

Amabilia (01) de E. T. Raven

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 49 ans)
10 etoiles
D'un érotisme torride !
Quel raffinement dans cette bande dessinée pour adultes. Habitué du genre, je suis encore sous le charme de cette première intégrale qui avec un dessin très sensuel, est une véritable révélation. C'est en tombant sur la parution de la seconde intégrale, que j'ai finalement cédé à l'achat de cette série que je ne connaissais que de nom. Il faut avouer que les...

7.
238 visites
sans couverture

The Wars of the Roses: 1455-1485 de Michael Hicks

critiqué par Vince92 - (Zürich - 41 ans)
6 etoiles
Des guerres civiles anglaises
En anglais. L’histoire de la Guerre des Deux Roses est inextricable : en réalité ce n’est pas une mais trois guerres qui se sont succédé entre 1455 et 1485 et qui ont impliqué nombre de personnages de l’aristocratie anglaise. Revirement d’alliances, implications de puissances étrangères (Ecosse et France), querelles dynastiques et campagnes militaires désorganisées rythment ce conflit qui fait suite...

8.
237 visites
sans couverture

Le livre noir des Bleus, Chronique d'un désastre annoncé de Vincent Duluc

critiqué par Incertitudes - (34 ans)
8 etoiles
La Coupe du monde de la honte
Vincent Duluc, une des plumes du journal L’Équipe, retrace une des pages les plus noires du foot français voire même du sport français tout entier. La grève de l'entraînement des Bleus en pleine Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud. Événement qu'on avait pu suivre quasiment en temps réel grâce aux chaînes d'information en continu et qu'on avait surnommé...

9.
234 visites
sans couverture

La main enchantée de Gérard de Nerval

critiqué par Alceste - (57 ans)
9 etoiles
Parodie et romantisme noir
Longue nouvelle ou court roman, « La main enchantée » ne nous plonge pas dans l’atmosphère éthérée et onirique d’une Sylvie ou d’une Aurélia, mais dans le décor pittoresque et truculent de la Place Dauphine au temps d’Henri IV, où les maisons « à coins de pierre » chères à Nerval servent de toile de fond à la...

10.
224 visites
sans couverture

Mon voisin Totoro de Hayao Miyazaki

critiqué par Coper - (35 ans)
9 etoiles
Le film en papier
Voici donc le récit complet du film Totoro, montage en BD des images du film éponyme à la manière du roman-photo. On y retrouve la famille Kusakabe, arrivant à la campagne et s’installant dans une maison bucolique près de laquelle s’élève un arbre immense. Mais dans ce dernier, réside Totoro, esprit de la nature bienveillant et protecteur qui va prendre...

11.
220 visites
sans couverture

La seule femme vraiment noire de Charles Duits

critiqué par Eric Eliès - (44 ans)
8 etoiles
Une oeuvre inclassable et outrancière, à la fois mystique et hypersexualisée, et férocement drôle
Il y a quelques années, dans ma présentation sur CL de « Le pays de l’éclairement », j'avais affirmé que si Charles Duits, l’un des derniers grands poètes « voyant », était né 2000 ans plus tôt, il aurait certainement été de ceux qui composèrent les grands textes sacrés du Véda ou de la Bible. Ce livre inclassable, sorte...

12.
211 visites
sans couverture

L'homme que j'aime de Eva Kavian, Marie Campion (Dessin)

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
Concentré d'amour
J’ai découvert le talent d’Eva Kavian il y a tout juste un an après avoir acquis un de ces précédents recueils à la Foire du livre de Bruxelles. Dans ce texte datant de plusieurs années, elle parle d’amour, d’ « Amour en cours, amour qui court, amour au secours, amour discours, amour toujours, amour trop court, amour, amours, toujours, toujours,...

13.
207 visites
sans couverture

Roxana sur les fils du temps - Tome 3 : L'union fait la force de Nathalie Dessy

critiqué par Nathy82 - (Verviers - 36 ans)
10 etoiles
Très bon livre
Roxana, l’ange des animaux, s’épanouit : sa clinique vétérinaire est bien achalandée, ses amis la couvrent d’affection et ses pouvoirs, toujours plus grands, lui permettent de réparer toutes les injustices. La vie est belle, il ne manquerait que Thomas pour que son bonheur soit parfait… Mais voilà que Thomas, son Thomas, va se marier et qu’une enquête est ouverte pour...

14.
197 visites
sans couverture

Suiza de Bénédicte Belpois

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)
8 etoiles
Amour rural
Présentation de l'éditeur La tranquillité d'un village de Galice est perturbée par l'arrivée d'une jeune femme à la sensualité renversante, d'autant plus attirante qu'elle est l'innocence même. Comme tous ceux qui la croisent, Tomás est fou d'elle. Leur passion dramatique, dans la lignée de L'Amant de lady Chatterley ou de L'été meurtrier, illustre comment un désir peut se transformer en...

15.
196 visites
sans couverture

A la cime des montagnes de Chi Zijian

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
La vie dans les montagnes chinoises sous Mao
A la pointe extrême du nord de la Chine, là où elle côtoie la Sibérie, là où le froid et la neige n’incitent pas les populations à venir se fixer, là est née Chi Zijian, l’auteure de ce vaste roman qui raconte l’histoire d’un village perché au sommet d’une montagne à l’époque où Mao tenait fermement le timon du pays....

16.
192 visites
sans couverture

Journal de ce qui s'est passé à la Tour du Temple pendant la captivité de Louis XVI, roi de France de M. Cléry

critiqué par Maranatha - (47 ans)
10 etoiles
Le Roi est mort, vive le Roi.
Deux personnages historiques me fascinent Louis XVI et Jeanne d'Arc. il s'agit à mon sens de deux martyrs innocents des crimes qu'on leur a imputés. Concernant Louis XVI et la période révolutionnaire, je n'ai jamais compris l'euphorie béate des foules pour fêter le 14 juillet, sorte de Noël des républicains,dont l'idéologie repose sur le crime et la violence. Car quoi de festif dans...

17.
190 visites
sans couverture

J'ai dû rêver trop fort de Michel Bussi

critiqué par Darkvador - (Falck - 51 ans)
8 etoiles
Que restera-t-il de nous?
Quand les lectrices et les lecteurs (même s'ils ne l'avoueront pas) après avoir lu ce livre et séché leurs larmes, je leur conseille d'aller écouter sur youtube Gauvain Sers la chanson officielle du livre , on se replonge immédiatement dans l'histoire et les larmes reviennent. La vie est belle, le monde est cruel. Ce livre est magique. On a une histoire...

18.
190 visites
sans couverture

Un orval des ors Vaut de Eric Dejaeger, John F. Ellyton

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
Traquer les voleurs d'orval
Crime de lèse buveur de bière avisé, le stock d’Orval du Ris de Veau à la Saint-Honoré, rue Utrillo à Paris, est en chute libre et Ezéchiel Lesoudeur ne veut pas envisager une situation digne de la prohibition. Il veut régler cette question au plus vite. « A mon avis, c’est une histoire belge qui n’ira pas bien loin »...

19.
189 visites
sans couverture

Le patient de Timothé Le Boucher

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 62 ans)
9 etoiles
Fameux thriller psychologique en bédé !!!
J’appartiens au groupe de ceux qui ont découvert Timothé Le Boucher avec son ouvrage « Ces jours qui disparaissent » et je n’ai toujours pas eu l’occasion de découvrir ses autres ouvrages, en particulier « Skins party » ! Le premier album lu avait été le choc, la surprise, une sorte de bluff magistral qui m’avait presque laissé sans voix…...

20.
188 visites
sans couverture

L'Arbre-Monde de Richard Powers

critiqué par Ludmilla - (Chaville - 63 ans)
10 etoiles
Un des meilleurs livres de Richard Powers
Thème principal : l’arbre ou plutôt les arbres et la communication entre eux – ce qui rappelle « la vie secrète des arbres » de Peter Wohlleben, mais il s’agit ici d’un roman. Un livre divisé en 4 parties – comme un arbre : - Racines - Tronc - Cime - Graines Racines Un tiers du livre (équivalent au volume des racines d’un arbre) 8 histoires séparées, qui n’ont encore...

21.
188 visites
sans couverture

Le jazz de la vie de Sara Lövestam

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 73 ans)
10 etoiles
un enchantement
Eh oui, l’amitié peut naître entre des êtres très différents par l’âge. Ainsi entre Steffi Herrera, adolescente de quinze ans qui vit à Björke, dans le Värmland et qui achève péniblement ses années de collège, victime d’un harcèlement scolaire, peut-être à cause de l’origine cubaine de son père, et Alvar Svensson, âgé de quatre-vingt-dix ans, pensionnaire d’une maison de retraite…...

22.
184 visites
sans couverture

Sodoma de Frédéric Martel

critiqué par Le rat des champs - (68 ans)
10 etoiles
Une enquête passionnante à lire sans préjugé
Voilà un livre qui interpelle, et qui ne fera pas plaisir à beaucoup de catholiques fervents, persuadés que Dieu en personne dirige son Eglise par l'intermédiaire de saints hommes éclairés, cardinaux, évêques, archevêques, prêtres, tous au-dessus de tout soupçon. Ce pourrait être un navrant catalogue de ragots, si l'auteur n'avait pas séjourné pendant de longues périodes au Vatican, en étant...

23.
181 visites
sans couverture

Drawdown : Comment inverser le cours du réchauffement planétaire de Paul Hawken

critiqué par Colen8 - (77 ans)
8 etoiles
Une bible de la transition énergétique
Même après la sortie des Etats-Unis de l’accord sur le climat signé pendant la COP21 à Paris en 2015, nombre d’institutions et d’industriels américains sont engagés dans des développements plus que prometteurs. Des initiatives similaires se multiplient partout ailleurs dans le monde. Elles nourrissent l’espoir de multiplier des cercles vertueux afin d’inverser rapidement la courbe du réchauffement. Celle de Drawdown...

24.
179 visites
sans couverture

Avant la retraite de Thomas Bernhard

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 39 ans)
10 etoiles
Un éclairage sur la part sombre d'une certaine humanité ...
Quand cette pièce de théâtre de Thomas Bernhard sortit en 1979, elle fit grand bruit en Autriche. Dans cette œuvre un président de tribunal et ancien officier SS s’apprête en toute discrétion à fêter avec ses sœurs l’anniversaire d’Himmler. La guerre est bien finie, mais cet homme qui a vécu caché, se faisant oublier après ses exactions nazies vit...

25.
178 visites
sans couverture

Le Faiseur de théâtre de Thomas Bernhard

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 39 ans)
8 etoiles
Du théâtre dans le théâtre
Cette pièce de théâtre se focalise sur l’univers du théâtre. Bruscon, comédien d’Etat, est parti en tournée dans la province autrichienne. Il doit jouer dans un petit village. La salle consacrée ne lui convient pas, elle est humide et ne permet pas de monter parfaitement son spectacle. Bruscon ne fait que ronchonner et critiquer tout. Les autres personnages parlent...

26.
176 visites
sans couverture

Soleil vert : l'intégrale de Daniel Boisvert

critiqué par Windigo - (36 ans)
10 etoiles
Littérature québécoise
Que dire de ce roman ? Il y a de la poésie, il y a du joual québécois. Il y a du sexe et de la violence. Il y a la beauté, il y a l'amour. Il y a de l'étrange et des voyages intérieurs. Il y a du rebondissement, il y a de tout. On ne s’ennuie pas avec...

27.
176 visites
sans couverture

Les mots étrangers de Vassilis Alexakis

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 39 ans)
8 etoiles
L'apprentissage d'une nouvelle langue et le deuil
Le narrateur, un écrivain, ressemble assez à l’auteur Vassilis Alexakis. Il parle le grec et le français. Chaque langue le rattache à des périodes de sa vie et à des souvenirs. Il décide d’apprendre une nouvelle langue, peu parlée. Ce sera le sango, langue africaine de Centrafrique. Pourquoi ? Parce qu’il souhaite apprendre un elangue peu commune. Il est...

28.
175 visites
sans couverture

Tempête rouge de Tsering Dondrup

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
Libération sanglante
Avant de plonger dans la tempête rouge qui déferle sur les plateaux tibétains, il convient d’évoquer la genèse de ce livre et l’histoire de son auteur toujours interdit de passeport dans son pays natal. Tsering Dondrup est un écrivain à la notoriété bien établi entre le Tibet et le Qinghai, province qui comporte actuellement la plus grande partie de l’ancienne...

29.
174 visites
sans couverture

In the Land of Invented Languages: Adventures in Linguistic Creativity, Madness, and Genius de Arika Okrent

critiqué par Elya - (Savoie - Dauphiné - Ardèche - 29 ans)
8 etoiles
Tour de l'histoire des langues inventées
Ce livre est une immersion dans l'univers dans langues inventées, et dans les univers des personnes qui les ont inventées ou parlées. L'auteure, professeure de linguistique et de sciences cognitives aux États-Unis, n'adopte pas une forme académique dans l'élaboration de ce récit. Elle décrit certaines de ces langues, sans établir de critères clairs sur pourquoi celles-ci plutôt que d'autres. Il...

30.
173 visites
sans couverture

Bridge of Words: Esperanto and the Dream of a Universal Language de Esther Schor

critiqué par Elya - (Savoie - Dauphiné - Ardèche - 29 ans)
6 etoiles
Histoire parcellaire de l'espéranto, la langue et sa communauté
Je suis malheureusement passée à côté de la lecture de cet ouvrage. Malheureusement, car les ouvrages sur le sujet - l'histoire d'une langue inventée pour des motivations égalitaires et pacifiques, qui a su se répandre à travers les cinq continents et qui est aujourd'hui utilisée quotidiennement par des centaines ou milliers de personnes - sont rares, et la thématique pourtant...

Page 1 de 5 Suivante Fin