Les fiches récentes les plus visitées

Ce classement ne reprend que les critiques publiées dans les trente derniers jours.

Page 1 de 4 Suivante Fin

1.
1001 visites
sans couverture

Confinés ! de Jean-François Chalot, Collectif

critiqué par Jemo76 - (Yainville - 85 ans)
10 etoiles
Des chroniques du grand confinement
La pandémie du Covid 19 a conduit moitié de l'humanité à être longuement confinée. En France, comme ailleurs, se sont côtoyés le meilleur et le pire. Elle a donné lieu à une prise de conscience massive des carences institutionnelles. Viendra le temps de la colère et de la mobilisation pour bâtir une nouvelle société. Ce livre collectif, rend compte de...

2.
392 visites
sans couverture

Le Retour au pays de Jossel Wassermann de Edgar Hilsenrath

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 52 ans)
10 etoiles
UN CONTE POUR ADULTES.
Au début du livre, nous sommes vers la fin de la Deuxième Guerre Mondiale. Un court préambule nous raconte le triste sort réservé à la population juive de Pohodna (près de Czernowitz), - un pauvre schtetl de Bucovine, aux confins orientaux de l'ex-Empire Austro-Hongrois -, qui est entassée par les soldats nazis, dans les wagons à bestiaux d’un train...

3.
313 visites
sans couverture

Les Tuniques bleues, tome 39 : Puppet blues de Raoul Cauvin (Scénario), Willy Lambil (Dessin)

critiqué par Fanou03 - (* - 44 ans)
7 etoiles
L'image de la Guerre
La maîtrise de l’image de la guerre est une préoccupation des forces militaires, au moins depuis les temps modernes. L’avènement de la photographie à la fin du dix-neuvième siècle, va ouvrir de nouveaux enjeux concernant l’information que l’armée veut montrer des campagnes militaires. C’est ce que montre cet excellent trente-neuvième épisode des Tuniques Bleues: le photographe William Sutton est sommé...

4.
263 visites
sans couverture

Robespierre Prophète de la Révolution de Antoine de Lévis-Mirepoix

critiqué par Saint Jean-Baptiste - (Ottignies - 84 ans)
9 etoiles
Monarchie et Révolution
Ce livre aurait pu s’intituler : Monarchie et Révolution, ou : Louis XVI et Robespierre. Il se divise en deux parties. La première s’intitule : la chute du trône, et la seconde : la chute de Robespierre. Duc de Lévis Mirepoix a consacré sa vie d’historien au passé de la monarchie française. Ici, dans la première partie du livre, il retrace brièvement le rôle...

5.
247 visites
sans couverture

Economix : la première histoire de l'économie en BD de Michael Goodwin (Scénario), Dan Burr (Dessin)

critiqué par Elko - (Niort - 43 ans)
7 etoiles
La quadrature du cercle
Voici un ouvrage qui veut rendre accessible l’économie au plus grand nombre par le biais de la bande dessinée. Et c’est plutôt une bonne idée concernant un domaine largement étayé par les graphiques et autres diagrammes et dont l’austérité si ce n’est l’herméticité sont quasiment proverbiales. La structure du récit suit l’histoire de l’économie, ce qui permet de balayer la plupart...

6.
246 visites
sans couverture

Le Juif errant de Eugène Sue

critiqué par Poet75 - (Paris - 63 ans)
9 etoiles
Passionnément anticlérical
L’engouement suscité, au XIXème siècle, par un bon nombre de romans publiés en feuilleton dans des journaux avant de l’être sous forme de volumes ne peut se comparer aujourd’hui qu’avec le succès remporté par des séries du genre de Game of Thrones, pour prendre un exemple précis. Le principe est exactement le même : faire paraître, épisode après épisode, une...

7.
244 visites
sans couverture

Grétry de Suzanne Clercx

critiqué par Alceste - (Liège - 58 ans)
10 etoiles
Un musicien dans son époque
Comment rendre passionnantes la vie et l’oeuvre d’un musicien fort oublié, bien peu joué, et très inscrit dans une époque et dans un style, c’est le défi qu’a relevé et emporté haut la main Mme Suzanne Clercx dans la délicieuse collection « Notre passé » aux couleurs nationales belges, avec son évocation lumineuse...

8.
234 visites
sans couverture

Mon combat, IV : Aux confins du monde de Karl Ove Knausgård

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 52 ans)
10 etoiles
UNE ADOLESCENCE NORVÉGIENNE!
«Aux confins du monde» est le quatrième volume de l’autobiographie de Karl Ove KNAUSGAARD (*1968, ci-après nommé KOK), mais comme tous les autres volumes, celui-ci peut se lire indépendamment. Dans ce livre-ci nous retrouvons KOK à ses dix-huit ans. Il vient de sortir de l’école qu’il fréquentait (sans beaucoup d’assiduité), son BAC en poche et un peu paumé (notamment à...

9.
228 visites
sans couverture

Renforcer l'immunité du corps, du cœur et de l'esprit de Sophie Gauroy, Margot Le Berre, Tal Schaller

critiqué par CC.RIDER - (62 ans)
9 etoiles
Une démarche intéressante
L’épidémie de coronavirus, sa litanie de morts systématiquement annoncée à chaque journal télévisé, son interminable confinement, ses gestes barrière, ses visages masqués et ses regards suspicieux ne peuvent qu’induire peur, crainte pour l’avenir, méfiance généralisée et repli sur soi-même. Trente-trois thérapeutes ont réuni leurs talents et leurs techniques pour proposer une autre alternative. Au lieu d’affaiblir les défenses avec des...

10.
224 visites
sans couverture

L'Ombre du maître de Julie-Anne de Sée, Patrick Le Sage

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)
8 etoiles
Mémoires d'un Maître
« Patrick Le Sage est le maître d’un donjon très particulier, un monde à la sexualité sans tabou, à l’hédonisme presque sans limites », il a confié certaines de ses expériences avec ses soumises à Julie-Anne de Sée, auteure bien connue de romans érotiques, pour qu’elle les écrive sous forme de courts récits rassemblés en un recueil de textes sur...

11.
220 visites
sans couverture

La lente marche du cataclysme de A.J. Woodwind

critiqué par CC.RIDER - (62 ans)
6 etoiles
Guerre des étoile vs jeu video
Woa, une klelech de la tribu Otokt, découvre un ancien campement abandonné depuis peu dans une forêt profonde. Et non loin d’un foyer presque éteint, une très jeune femme est endormie. Le lendemain, à leur réveil, les deux femmes font connaissance. L’étrangère s’appelle Mai. Elle parle une langue inconnue mais a de grandes dispositions pour très vite assimiler celle de...

12.
216 visites
sans couverture

La Maison Nucingen - Melmoth réconcilié de Honoré de Balzac

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)
9 etoiles
La Maison Nucingen : l'ascension sulfureuse de Rastignac
Rastignac, apparu dans le Père Goriot, devient l'amant de Delphine Nucingen, issue d'une famille juive à la tête d'un grand groupe bancaire et financier, qui n'est pas sans rappeler l'installation des Rothschild dans l'espace économique français. Rastignac, après avoir intrigué dans la famille Goriot, continue ses plans alimentant ses objectifs d'ascension sociale. Aussi finit-il par intéresser un groupe de journalistes,...

13.
210 visites
sans couverture

Le Cahier orange de Bernard Caprasse

critiqué par Nathavh - (55 ans)
10 etoiles
le cahier orange
New York le 24 janvier 1990, Anton et son frère Carlo enterrent leurs parents Claudia et Carlo Scarzini, un couple de riches américains ayant tragiquement perdu la vie dans un accident d'avion. Il y a du monde aux funérailles , ils étaient à la base de la fondation portant leur nom défendant l'art. "Si les jours de funérailles sont douloureux, les lendemains...

14.
209 visites
sans couverture

La Mort selon Turner de Tim Willocks

critiqué par Krysaline - (Paris - 55 ans)
10 etoiles
ça dépote!!
Tarantino pourrait en faire un film (pour moi, c’est un compliment car je suis une fana inconditionnelle de ce cinéaste) !! j’ai « visualisé » le truc parfaitement, dans la veine des Kill Bill, les huit salopards et de ses autres films où la violence à outrance est telle qu’on finit par en pleurer de rire tellement c’est « trop...

15.
205 visites
sans couverture

Ce qu'il en reste de Julie Hivon

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 78 ans)
7 etoiles
Avoir 20 ans
C'est bien connu, les jeunes de la vingtaine regimbent contre les adultes bien en selle. Qui peut mieux comprendre l'humanité que la génération des 20 à 30 ans ? Il n'est pas question de gâter son âme blanche au contact d'une société pourrie. Julie Hivon fait partager cette impression à ses personnages dans Ce q'il en reste. Juliette est la...

16.
205 visites
sans couverture

De la grande déesse à la vierge en majesté de Anne Gersten

critiqué par Mandefor - (33 ans)
10 etoiles
Excellent ouvrage d'histoire de l'art
Anne Gersten récapitule les métamorphoses de la Déesse Mère jusqu'à sa récupération par l'Eglise catholique dans le rôle de la Vierge en majesté au Moyen Age. Edifiant. Fascinant. C'est un remarquable ouvrage d'histoire de l'art dont on regrette qu'il soit désormais indisponible, sauf à la BdF....

17.
202 visites
sans couverture

Le drap blanc de Céline Huyghebaert

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 78 ans)
7 etoiles
Mourir sans avoir connu le bonheur
Les liens parentaux sont déterminants pour l'équilibre mental. Même si l'on renie son père ou sa mère, on marche quelque part dans leurs pas. La pomme ne peut tomber que du pommier. On le ressent quand un deuil frappe à la porte. Céline Huyghebaert, auteure et narratrice du roman, vient de perdre son père. Elle en est fort ébranlée quand...

18.
201 visites
sans couverture

La liste Alpha de Philippe Smans

critiqué par Nathavh - (55 ans)
9 etoiles
La liste alpha
C'est un premier roman époustouflant, palpitant, un thriller glaçant à la limite de la science fiction. Mais en est-ce vraiment ? Car cela se passe dans notre monde et comme le dit très bien Ian Manook "Le plus terrifiant c'est que ça pourrait être vrai..." D'une part, Terastar, une société multinationale américaine dans le domaine de l'informatique de pointe. Une...

19.
199 visites
sans couverture

Le livre brûlé de Marc-Alain Ouaknin

critiqué par Fanou03 - (* - 44 ans)
7 etoiles
Contre le dogmatisme
Marc-Alain Ouaknin, l’auteur du Livre Brûlé, expose dès l’introduction le projet qu’il se propose de développer dans son ouvrage. En premier lieu dire ce qu’est le Talmud, ainsi qu’exposer le concept de l’interprétation talmudique ; offrir ensuite une illustration de l’interprétation talmudique à travers une analyse de plusieurs textes amenant à une réflexion sur la nature des livres ; enfin se pencher...

20.
199 visites
sans couverture

Sur les routes de nos vies de Collectif

critiqué par CC.RIDER - (62 ans)
8 etoiles
Variée comme la vie
Un départ en van écourté et qui se révèle bien décevant… Un fourgon garé sous des chênes se retrouve bombardé de glands une nuit de tempête… Une oisiveté qui offre surtout du temps. Ne pas travailler, vivre sur la route, prendre du temps pour la contemplation, toute une philosophie pour le voyageur au long cours. Etre oisif est-ce être vraiment...

21.
198 visites
sans couverture

Une mère de Alejandro Palomas

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 71 ans)
10 etoiles
mater dolorosa
Une mère, et pas n’importe laquelle ! Amalia combine tous les excès. Elle perd (ou fait semblant de perdre) la mémoire, se trompe tout le temps, n’a aucune culture, fait des gestes brusques qui génèrent des catastrophes, et sa vue baisse terriblement. Mais cet excès embrasse aussi un amour infini pour ses enfants, Fernando (Fer), Sylvia et Emma, et une...

22.
197 visites
sans couverture

A Vendre Ou a Louer de Valentine de Le Court

critiqué par Nathavh - (55 ans)
9 etoiles
A vendre ou à louer
C'est déjà le quatrième roman de ma compatriote Valentine de le Court. C'est un thriller qu'elle nous propose sous la forme d'un roman polyphonique. Trois personnes témoignent : - Jean-Baptiste est vendeur dans une agence immobilière, il connaît Paris comme sa poche. Il papillonne et cherche à séduire au gré de soirées animées et alcoolisées une nana qu'il...

23.
189 visites
sans couverture

Graine de sorcière de Margaret Atwood

critiqué par SpaceCadet - (Ici ou Là - - ans)
6 etoiles
Shakespeare en version Atwood
Publié dans le cadre du ‘Hogarth Shakespeare Project’(1), Margaret Atwood s’est inspiré pour composer ce roman, de ‘La tempête’, une pièce écrite vers 1610-1611 par William Shakespeare. Se déclinant en cinq actes, la pièce raconte l’histoire de Prospero, duc de Milan qui, déchu et trompé par son frère, se retrouve naufragé sur une île déserte en compagnie de sa fille...

24.
188 visites
sans couverture

Le Triangle Secret, tome 6 : La parole perdue de Didier Convard (Scénario), Denis Falque (Dessin), Christian Gine (Dessin), Pierre Wachs (Dessin)

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 37 ans)
9 etoiles
Le tombeau.
Pendant que les complots s'accélèrent au Vatican, Didier pense avoir résolu le mystère, à savoir la localisation du tombeau du Christ... Un excellent tome une fois de plus, avec une intrigue qui progresse de façon significative et des révélations passionnantes, notamment en ce qui concerne ce vieux renard de Martin. Néanmoins on sent que de nombreux mystères restent à résoudre...

25.
186 visites
sans couverture

Fruits Basket, Tome 19 de Natsuki Takaya

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 30 ans)
7 etoiles
Sentiments inavoués
Torhu souhaite toujours autant libérer les membres de la famille Soma de leur malédiction et plus particulièrement Kyo. Elle commence en effet à se rendre compte que les sentiments qu'elle éprouve envers lui sont plus puissants qu'elle ne le croyait et c'est également la même chose du côté du jeune homme. La situation est cependant difficile car tant que la...

26.
185 visites
sans couverture

Le Triangle Secret, tome 7 : L'imposteur de Didier Convard (Scénario), Denis Falque (Dessin), Christian Gine (Dessin), Pierre Wachs (Dessin)

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 37 ans)
9 etoiles
Le dénouement.
L'emplacement du tombeau du Christ est maintenant connu aussi bien des francs-maçons que des gardiens du sang. Quel camp mettra le premier la main sur le plus vieux secret de l'histoire de l'Humanité ? Un dernier tome tout simplement excellent, avec des mystères révélés, du suspense et un final surprenant et audacieux qui vient transcender une série qui n'aura que...

27.
183 visites
sans couverture

Le dernier chameau et autres histoires de Fellag

critiqué par Tistou - (63 ans)
6 etoiles
Cinq nouvelles
Cinq nouvelles décousues peinant à donner une unité au recueil. Très disparates, depuis la tendresse nostalgique ( Un coing en hiver à la violence la plus inouïe Rentrée des classes, en passant par ce qui semble être plutôt la retranscription d’un spectacle ( ?) Le dernier chameau. Evidemment, quand on se lance dans la lecture du recueil en partant du principe...

28.
181 visites
sans couverture

Zendegi de Greg Egan

critiqué par Lolo6666 - (46 ans)
5 etoiles
Du potentiel mais Hard Science indigeste
De Greg Egan, je n'avais exploré que Téranésie. Un roman qui m'avait à l'époque laissé un sentiment mitigé. Bien qu'achevé, il m'avait demandé persévérance et surtout concentration. Et selon les états de fatigue ou les conditions de lecture, il n'est pas toujours aisé de focaliser son attention sur une expression ou une phrase un peu nébuleuse, ou tout ou partie...

29.
181 visites
sans couverture

Mon ami Robespierre de Henri Béraud

critiqué par Saint Jean-Baptiste - (Ottignies - 84 ans)
10 etoiles
Un enfer pavé de bonnes intentions.
Robespierre a eu deux amis : Camille Desmoulins et Henri Béraud, l’auteur de ce livre. Henri Béraud a été son ami d’enfance. Il était né, comme Robespierre, à Arras. Leurs pères étaient des amis qui fréquentaient le même tribunal de Justice. Maximilien et Henri avaient fréquenté les mêmes écoles ; ils étaient des amis d’enfance inséparables. Trente ans après la Révolution, le...

30.
180 visites
sans couverture

Les stars de l'opéra de Enrico Stinchelli

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 52 ans)
8 etoiles
LES GRANDS CHANTEURS DE L’HISTOIRE DE L’OPERA.
Si les noms de certaines grandes «stars» de l’opéra comme: Luciano PAVAROTTI (1935 – 2007) ; Maria CALLAS (1923 – 1977) ; Enrico CARUSO (1873 – 1921), ou bien encore Montserrat CABALLÉ (1933 – 2018) sont connus de tous... Si certains(aines) sont devenu très célèbres auprès du grand public parce-ce qu'elles ont «brisé les murs» des opéras grâce à leurs rôles...

Page 1 de 4 Suivante Fin