Les fiches récentes les plus visitées

Ce classement ne reprend que les critiques publiées dans les trente derniers jours.

Page 1 de 5 Suivante Fin

1.
281 visites
sans couverture

Assis! de Jo Hubert, Robert Varlez (Dessin)

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)
7 etoiles
Ecrire assis un texte qui tient debout
Dans l’avant-propos on dit « Elle n’est plus toute jeune … Elle est même franchement vieille, depuis, … ». Bien que ne connaissant pas personnellement cette auteure, je doute un peu de cette affirmation pour la simple et bonne raison que, si mes information sont justes, elle est encore plus jeune que moi, de peu mais tout même plus jeune...

2.
266 visites
sans couverture

Homo Biologicus: Comment la biologie explique la nature humaine de Pier Vincenzo Piazza

critiqué par Colen8 - (78 ans)
9 etoiles
L’incarnation de l’esprit
Trente ans d’avancées en neurobiologie ont levé les doutes quant à l’origine de l’esprit pour les philosophes, de l’âme pour les croyants, de la conscience pour les psychanalystes. Le ressenti d’une dualité corps-esprit existe bien mais ne peut avoir d’autre support matériel que le cerveau. Le biologique si longtemps considéré comme déterministe et fixe montre une variabilité inattendue par ses...

3.
259 visites
sans couverture

Les corps abstinents de Emmanuelle Richard

critiqué par Maranatha - (47 ans)
8 etoiles
Amour ! amour !
Jamais ne n'aurais pensé lire un livre traitant de l'abstinence. De surcroît je ne connaissais absolument pas cet auteur. C'est un article fort bien fait, lu dans la presse qui m'a convaincu de le lire. D'entrée de jeu l'auteur, qui est relativement jeune, mentionne sur la couverture de son livre qu'elle a interrogé des personnes qui comme elle ne font plus l'amour. Ça interpelle...

4.
224 visites
sans couverture

Mieux vaut mourir debout que vivre à genoux, les derniers jours des grands hommes tome 2 de Patrick Pelloux

critiqué par CHALOT - (72 ans)
9 etoiles
une leçon d'histoire attrayante malgré le thème
« Mieux vaut mourir debout que vivre à genoux » Les derniers jours des grands hommes livre de Patrick Pelloux éditions Robert Laffont 333 pages novembre 2019 L'auteur, ici, met au service de l'écriture, ses connaissances médicales pour nous faire « vivre » les derniers instants, c'est à dire la mort de 21 grands hommes. Il commence par les rois avant de s'intéresser aux artistes, aux politiciens, aux personnages historiques et...

5.
220 visites
sans couverture

Pour l'abolition de la société marchande pour une société vivante de Raoul Vaneigem

critiqué par Eric Eliès - (45 ans)
6 etoiles
Une dénonciation violente et caustique du capitalisme financier mais qui verse dans l'utopie
Dans ce pamphlet à l’humour féroce, qui mélange argumentations savantes et invectives « trash », Raoul Vaneigem annonce l’effondrement inéluctable de la société capitaliste, en phase de pourrissement et décomposition avancée, et l’avènement d’une société nouvelle, fondée sur les valeurs d’humanité, dont les assemblées citoyennes sont les signes précurseurs. Résumée ainsi en quelques lignes, la thèse semble généreuse mais trop sommaire...

6.
218 visites
sans couverture

404 de Sabri Louatah

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)
8 etoiles
La peur des mirages en ligne et de l'immigration
Ali se souvient avec nostalgie d'Alia, ancienne amie d'hypokhâgne qui a finalement bifurqué vers Polytechnique, alors qu'il est devenu cuisinier. Ils se retrouvent. Elle lui expose son projet de mise en ligne de témoignages réels non piratables, dénommé 404, en vue de pallier les mirages en ligne, soit les montages diffamatoires et humiliant, qui peuvent s'accompagner de demandes de rançon,...

7.
214 visites
sans couverture

Disparaître de Mathieu Menegaux

critiqué par Nathavh - (55 ans)
9 etoiles
Disparaître
Cela commence fort, un peu comme un polar. A Paris, une jeune fille tombe du sixième étage, "Tout se résume en trois temps; un cri, un bruit, une morte" La porte était fermée de l'intérieur, un repas préparé pour deux, pas de traces de violence. Tout porte à croire à un suicide mais on ne sait jamais... A Nice, plage...

8.
210 visites
sans couverture

Des profondeurs de nos coeurs de Cardinal Robert Sarah, Benoit XVI (Co-auteur)

critiqué par Maranatha - (47 ans)
10 etoiles
Tournons notre coeur vers le Seigneur.
Tout d'abord il faut que je fasse quelques précisions. J'ai déjà lu quelques livres écrits en commun entre le Cardinal Sarah et Nicolas Diat, ce sont des ouvrages d'une grande sagesse écrit avec beaucoup d'élégance. La pensée du Cardinal Sarah me touche beaucoup, je trouve qu'il est juste dans ses jugements sur l'état de notre société et du catholicisme. Benoit XVI est un...

9.
209 visites
sans couverture

Au Fond un jardinet étouffé de Morgane Vanschepdael

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)
7 etoiles
Amadouer la ville
« Je sors tous, les pensées, les viscères, les souvenirs, les contes élaborés dans les limbes… J’éclos lentement sous des trombes de phrases qui s’attachent à moi et je m’accroche à elles. » L’auteure raconte comment l’écriture, la mise en mots de ses mésaventures bruxelloises l’a libérée du poids pesant sur ses épaules depuis qu’elle a quitté sa Gaume natale....

10.
208 visites
sans couverture

L'assassin des ruines de Cay Rademacher

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 71 ans)
10 etoiles
après la guerre…
Hambourg, 1947, une ville détruite, dont la plupart des quartiers ouvriers sont devenus des champs de ruines après les bombardements alliés. Parmi ces ruines, un corps de très jeune femme est retrouvé, sans aucun vêtement ni aucun bijou permettant son identification. Curieusement, en ces temps de disette généralisée, elle semble avoir été bien nourrie. Serait-elle étrangère ou bien appartenant à...

11.
208 visites
sans couverture

Du Guesclin de Thierry Lassabatère

critiqué par Page - (Rennes - 31 ans)
9 etoiles
" Le courage donne ce que la beauté refuse" (devise de du Guesclin)
Cet ouvrage est sorti, dans une collection plus luxueuse, en 2015. Le Breton Bertrand du Guesclin se mit au service du roi de France, et dans les rivalités pour la gouvernance du duché il soutint Charles de Blois contre son rival Jean de Montfort un allié des Anglais. De ce fait, ses deux statues successives à Broons (son...

12.
208 visites
sans couverture

Je te protégerai de Peter May

critiqué par Monocle - (tournai - 60 ans)
6 etoiles
Ah, chère Ecosse
Niamh et Ruairidh sont à la tête d'une entreprise de tissage de tweed On retrouve les thèmes chers à l'auteur : l'île de Lewis et entre les pages on ressent presque les bourrasques de vent de la trilogie qui fit rêver tant de lecteurs A Paris, où le couple s'était rendu pour signer des contrats, Ruairidh meurt dans l'explosion...

13.
200 visites
sans couverture

Traits d'union de Murielle Magellan

critiqué par Alceste - (Liège - 58 ans)
8 etoiles
Dans les coulisses de l'édition
Christine, secrétaire littéraire, a l’habitude de rencontrer les écrivains pour qui elle travaille dans le salon privé d’un café parisien. A David Rochant, écrivain de grande renommée, elle présente David Kerrer, jeune écrivain qu’elle espère aider à démarrer. Christine est convaincue du talent de David. Mais sans soutien auprès d’un agent ou d’un éditeur, David...

14.
199 visites
sans couverture

Le pouce crochu de Fortuné Du Boisgobey

critiqué par Antinea - (anefera@laposte.net - 41 ans)
8 etoiles
Un classique du roman populaire de du Boisgobey
Camille Monistrol est fille d'inventeur. Son père a mis au point un système de génération d'énergie qui va assurer leur richesse. Mais voilà, elle apprend cette aubaine le jour même où son père est victime d'un vol et d'un lâche assassinat, sous les yeux de sa fille. De l'assassin, Camille n'a aperçu que la main démesurée au pouce crochu. Courageuse,...

15.
197 visites
sans couverture

La chambre des murmures de Dean Koontz

critiqué par CC.RIDER - (61 ans)
9 etoiles
Encore plus de suspense !
Cora Gunderson, enseignante célibataire, ne sait pas résister aux injonctions de sa voix intérieure. Celle-ci lui a ordonné de remplir son 4X4 de quinze jerrycans d’essence fermés par un simple film de plastique, de rouler en direction du centre-ville, de les allumer et de précipiter son véhicule transformé en véritable bombe roulante contre la vitrine d’un restaurant… Jane Hawk, qui a...

16.
195 visites
sans couverture

Droit de la Grèce de Collectif

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)
8 etoiles
Proche du droit français
Le droit grec fait partie de la famille romano-germanique. Des différences découlant inévitablement de considérations historiques et politiques, ce système reste proche de ce que nous connaissons en France. L'évolution constitutionnelle présentée, aboutissant à une République dotée d'un régime parlementaire, à l'allemande, notamment, afin de percevoir l'évolution des influences, il est procédé aux grandes branches du droit civil, de...

17.
191 visites
sans couverture

Herland de Charlotte Perkins Gilman

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 52 ans)
3 etoiles
LE LIVRE QUI A INSPIRÉ A MARGARET ATWOOD «LA SERVANTE ÉCARLATE».
Au cours d’une expédition scientifique, trois camarades de classe et amis depuis de longues années, Terry O. Nicholson (surnommé «Old Nick, le malin»), géographe et météorologue, Jeff Margrave, médecin et botaniste, et Vandyck «Van» Jennings, sociologue (l’alter ego de l’auteure). Intrigués par des légendes locales, les jeunes américains découvrent en Amérique du Sud, derrière une barrière de montagnes infranchissables, un...

18.
187 visites
sans couverture

Les déracinés de Catherine Bardon

critiqué par Odile93 - (Epinay sur Seine - 65 ans)
10 etoiles
De la Vienne des années 30 à Saint-Domingue
Ce livre est une pépite, instructif et passionnant, basé sur des faits historiques réels. " Encore un énième livre sur la Shoah", me direz-vous ! Oui mais non, celui-ci traite d'un sujet peu connu, celui de la fuite compliquée des Juifs hors de l'Allemagne/Autriche nazie et de leur implantation en pleine jungle dominicaine. Le fil conducteur en est un jeune couple juif...

19.
184 visites
sans couverture

Zouleikha ouvre les yeux de Gouzel Iakhina

critiqué par Myrco - (village de l'Orne - 70 ans)
9 etoiles
Captivant...
Bien que paru en Russie en 2015, ce premier roman de Gouzel Iakhina renoue avec la tradition du grand roman russe, invitant le lecteur à suivre les destinées dramatiques de personnages piégés dans le maelström de la grande Histoire. Le roman débute vers 1930 dans la région de Kazan en Tatarie (aujourd'hui République du Tatarstan) dans le contexte de la dékoulakisation...

20.
179 visites
sans couverture

Versus de Luca Tahtieazym

critiqué par Krysaline - (Paris - 54 ans)
9 etoiles
Quand le psychopathe devient fou!
Arhggg…. Je viens de découvrir qu’il s’agissait d’un triptyque, zut de chez zut !!... J’aurais dû commencer par « l’ombre » puis « le roman inachevé ». Est-ce grave docteur ?? Apparemment non, puisque je n’ai pas été gênée plus que ça dans ma lecture et qu’il s’agit de romans différents avec un fil rouge…. Je pourrai donc le récupérer...

21.
179 visites
sans couverture

Qui est le Tisseur ? : L'extraordinaire Peter Parker de Jonathan Remoiville

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 36 ans)
9 etoiles
"Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités".
Deuxième volume du diptyque super-héroïque de Third Éditions, après celui consacré à Batman, cette fois-ci consacré au super-héros le plus emblématique de Marvel : Spider-Man. Au menu, le même programme que pour le premier livre : une revue passionnante de l'histoire des comics du Tisseur, avant de s'intéresser à ses différentes adaptations, avant de conclure par les différentes thématiques de...

22.
177 visites
sans couverture

Les Errants de nuit de Paul Féval

critiqué par CC.RIDER - (61 ans)
8 etoiles
Agréable et divertissant
Dans les Ardennes, du côté de Sedan, c’est le soir où l’on « saude », c’est-à-dire celui où tous les jeunes gens arpentent les rues en criant à tue-tête le nom des fiancés à venir. Dans une humble chaumière, un vieux moine est sur le point de rendre son âme à Dieu. Comme il est détenteur d’un terrible secret remontant aux heures...

23.
173 visites
sans couverture

Dossier confidentiel de Louis Guilloux

critiqué par Fanou03 - (* - 44 ans)
7 etoiles
La médiocrité du Monde
À l’aube de la Première Guerre mondiale, Raymond, le narrateur de Dossier confidentiel, est un lycéen qui vit chez un oncle brutal, dans une petite ville de l’arrière qui va accueillir des réfugiés fuyant les combats, des soldats en convalescence et des prisonniers allemands. Sa rencontre avec Laurent et Lucie, deux jeunes gens de son âge à fleur de peau,...

24.
172 visites
sans couverture

Musset : Poésies complètes de Alfred de Musset

critiqué par Cédelor - (Paris - 48 ans)
8 etoiles
Les oeuvres poétiques complètes d'Alfred de Musset, esthète romantique et plus encore
J’avais déjà lu plusieurs des meilleurs poèmes d’Alfred de Musset, dont « La nuit de mai » faisait partie de ce qui m’avait le plus impressionné. Alors le jour où j’ai tenu dans mes mains l’édition de La Pléïade des œuvres complètes d’Alfred de Musset, je n’ai pas hésité, je l’ai emporté et je l’ai lu de bout en bout...

25.
170 visites
sans couverture

Sirènes de Joseph Knox

critiqué par Krysaline - (Paris - 54 ans)
8 etoiles
Nuits noires dans les bas-fonds de Manchester
J’ai enchainé ce polar directement après un autre roman noir « d’atmosphère » d’une auteure anglaise également. Le sujet est différent, mais on y retrouve la même ambiance sombre et déprimée. Si bien qu’à la faveur d’une inattention temporaire, j’ai fini par mélanger les deux histoires !! Mais bon, le premier m’ayant bien emballé, je n’ai pas été « dépaysée...

26.
169 visites
sans couverture

La politique étrangère de la France de Maxime Lefebvre

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)
8 etoiles
L'histoire des relations extérieures de la France
Dominée sous l'Antiquité, tiraillée par de puissants voisins, l'Angleterre et le Saint-Empire romain germanique, la France, parallèlement à sa centralisation, a conquis un statut de puissance, que la colonisation a renforcé, lui offrant un statut d'empire. Avec les Lumières et la Révolution, elle s'est forgé une conception de sa place dans le monde fondée sur une vision universaliste, ce pays...

27.
169 visites
sans couverture

Un élément perturbateur de Olivier Chantraine

critiqué par Bafie - (58 ans)
7 etoiles
Quand perturbateur rime avec bonne humeur...
Une dose de bonne humeur, cet élément perturbateur. Serge Horowitz travaille dans un cabinet de consultance, il doit sa place à son frère, François, Ministre des Finances qui vient d’annoncer qu’il se portait candidat à la prochaine présidentielle. Peu ambitieux, timide, hypocondriaque et sujet à des crises d’aphasie incontrôlables, Serge n’a rien du jeune loup ambitieux et sans scrupules que...

28.
169 visites
sans couverture

les poissons aveugles ont des rêves de lumière de Claude Berger

critiqué par Monocle - (tournai - 60 ans)
8 etoiles
Au long des vagues
Léopold est un hédoniste, allergique à tout et à son contraire, il vit une vie sans contrainte se laissant aller au gré des courants. Lors d'un apéritif solitaire au bar où il a ses habitudes, un article du journal frappe son attention : "Qui est le repêché au large de l'île d'Ouessant ? L'homme sans nom est...

29.
168 visites
sans couverture

Le dernier hiver du Cid de Jérôme Garcin

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)
7 etoiles
La mort d'une icône du théâtre et du cinéma
Gérard Philipe, ténor de la scène et du grand écran, incarnant les grands héros du théâtre et des romans, est atteint de mystérieux maux d'estomac. La nature de sa pathologie se trouve cancérigène et d'une nature rarissime qui ne connaît pas de traitement probant. Il doit être opéré à court terme, mais est condamné pour un délai à peine plus...

30.
167 visites
sans couverture

Poppy Pym et la malédiction du pharaon de Laura Wood

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 30 ans)
8 etoiles
Vive Poppy !
Poppy Pym est une jeune fille de 12 ans qui a été élevée par une troupe de cirque. Sa vie lui convient très bien comme elle est mais elle doit faire sa rentrée en sixième au pensionnat St. Smithen ce qui ne l'enchante guère. Même si l'intégration est difficile elle se fait toutefois très vite des amis, Ingrid et Kip,...

Page 1 de 5 Suivante Fin