Les fiches récentes les plus visitées


sans couverture

Les robots, les hommes et la paix de Timo Honkela

critiqué par Colen8 - (79 ans)
7 etoiles
Et si ça marchait ?
Les conflits de tous ordres, entre personnes, familles, voisins, communautés, nations naissent et perdurent à partir de causes tout aussi nombreuses : projections, frustrations, injustices, malentendus, ambiguïtés, humiliations, craintes ou volonté de domination. Le rôle des négociateurs consiste à ramener ces perceptions, ces sentiments, ces émotions à un niveau acceptable pour les parties en présence. C’est là qu’intervient la réflexion...

sans couverture

Baïkal-Amour de Olivier Rolin

critiqué par Marvic - (Normandie - 62 ans)
8 etoiles
L'autre transsibérien
Olivier Rolin, passionné de trains, décide de parcourir les 4678 km qui relient Krasnoïarsk au détroit de Tartarie en empruntant une voie beaucoup moins célèbre et luxueuse que le Transsibérien, le Baïkal-Amour Magistral. 105 heures dans le train. La traversée des plateaux sibériens offre des paysages peu variés. Les visites des villes ne sont pas plus réjouissantes. Construites sur...

sans couverture

Daisy Jones & The Six de Taylor Jenkins Reid

critiqué par Sundernono - (Nice - 37 ans)
9 etoiles
Sexe, drogue et rock'n'roll
Vous aimez le rock ? Vous appréciez les romans qui sortent de l’ordinaire ? Vous n’êtes pas contre une pointe de folie dans votre vie ? Dans ce cas, aucun doute possible, Daisy Jones & the Six est fait pour vous. Son concept ? Retracer la création et l’ascension jusqu’à son apogée d’un groupe mythique à travers les interviews croisées...

sans couverture

Le message de Honoré de Balzac

critiqué par Monocle - (tournai - 60 ans)
9 etoiles
Le conseil
En 1833 LE MESSAGE a été fusionné avec LA GRANDE BRETECHE. A partir de 1834 (édition Béchet des Etudes de Moeurs au XIXe siècle) Le Message redevient un texte indépendant.. En 1819, le narrateur (l'auteur lui-même) allait de Paris à Moulins. L'état de sa bourse l'obligea de voyager en calèche. Les places à l'intérieur étant réservées, le narrateur...

sans couverture

Ce qu'il faut de nuit de Laurent Petitmangin

critiqué par CHALOT - (72 ans)
9 etoiles
roman « social » et familial
« Ce qu'il faut de nuit » premier roman de Laurent Petitmangin 188 pages août 2020 éditions la manufacture de livres Le père élève seul ses deux fils après la mort de son épouse. Ces trois là s'aiment bien.... Il existe même une forme de complicité dans le cadre de cette culture ouvrière apportée par le père et partagée. Il y a le foot, les discussions et promenades ainsi...

sans couverture

Les saisons inversées de Renaud S. Lyautey

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 72 ans)
10 etoiles
bienvenue au ministère des étranges affaires
Un roman "diplomatique" selon la quatrième de couverture, en fait un véritable polar politique, qui fait pleinement honneur au genre. Impossible de raconter l’histoire, même brièvement, sans faire perdre au futur lecteur le plaisir de la découverte. Un plaisir qui commence dès la première page et se poursuit tout au long de cette incroyable histoire d’amour et de mort, avec...

sans couverture

La couverture de Marine Baron

critiqué par Felix280 - (60 ans)
9 etoiles
"La Couverture" de Marine Baron - Thriller
Dans les années 1990, un jeune haut fonctionnaire se fait aborder par une riche Américaine. Cette dernière lui demande de lui fournir des dossiers sur la politique internationale contre rémunération. Alors qu'il pense que les informations qu'il lui a fournies sont assez banales, il s'éloigne peu à peu d'elle et entre au Cabinet d'Edouard Balladur. Mais un scandale explose très...

sans couverture

Le New Deal Vert Mondial : Pourquoi la civilisation fossile va s'effondrer d'ici 2028 - Le plan économique pour sauver la vie sur Terre de Jeremy Rifkin

critiqué par Colen8 - (79 ans)
6 etoiles
A voir
A défaut de convaincre, les hypothèses prospectives à 20 et 30 ans de Jeremy Rifkin sur les opportunités de la transition énergétique pour créer richesses et emplois ne manquent pas d’optimisme(1). Souvent encensé par les uns pour ses idées inédites, parfois même chimériques, vilipendé par les autres au vu des résultats ou plutôt de leur absence quelques années plus tard...

sans couverture

I'll, tome 14 : Catch a fire de Hiroyuki Asada

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 37 ans)
10 etoiles
L'avenir devant nous.
Malgré les efforts surhumains d'Akane et de ses équipiers, Kouzu s'est inclinée de justesse face à Hayamazaki. Akane et Hitonari sont néanmoins plus soudés que jamais et fermement décidés à atteindre le sommet ensemble. Mais un drame inespéré pourrait venir tout bouleverser. Après un treizième tome très intense de toute beauté, Asada réserve encore des surprises à ses personnages pour...

sans couverture

Ciao bella de Serena Giuliano Laktaf

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 72 ans)
10 etoiles
anna et lizy
C’est frais, c’est pétillant, c’est italien. Asti Spumante ? Non, juste un petit roman, écrit avec humour et tendresse, qui nous parle de ce que nous sommes, nos angoisses, nos espoirs, ce constant besoin d’amour qui est au cœur de toutes les femmes mais aussi des hommes, ne leur en déplaise. Anna se confie à Lizy, sa "psy", au long...

sans couverture

La chance du perdant de Christophe Guillaumot

critiqué par Incertitudes - (36 ans)
9 etoiles
Renato Donatelli, simple flic
Par rapport à Abattez les grands arbres, Christophe Guillaumot a simplifié l'intrigue de La chance du perdant. Là où il avait mêlé fait-divers atroce, vengeance et génocide au Rwanda, La chance du perdant, ce sont uniquement des types retrouvés suicidés. Beaucoup de types et c'est louche. C'est en cela que la deuxième aventure du Kanak est meilleure. Il a avec lui...

sans couverture

En toute innocence de Catherine Cusset

critiqué par Alma - (- ans)
7 etoiles
Quand l'innocence se mêle à la perversité
C'est en toute franchise que Marie retrace son initiation amoureuse, sur 8 années, de 12 à 20 ans. Ce récit du passage de l'enfance à l'âge adulte est la retranscription de ce qu'elle a raconté à Sophie son amie d'enfance, qui lui a conseillé d'en faire une relation écrite. Il a le ton des confidences, il en a le phrasé...

sans couverture

Dévorer le ciel de Paolo Giordano

critiqué par Pacmann - (Tamise - 55 ans)
7 etoiles
Histoire bucolique et amour vache
Trois garçons qui plongent nus la nuit dans la piscine de la villa de la grand-mère de Teresa, où elle passe ses vacances tous les mois d’août avec son père. La jeune turinoise de 14 ans qui les découvre de la fenêtre de sa chambre, les observe fascinée, suit leur fuite après que le père les pourchasse. C’est là que...

sans couverture

La Conquête du Pain de Pierre Kropotkine

critiqué par Maranatha - (48 ans)
8 etoiles
L'organisation du peuple.
Comme on entend tout et n'importe quoi de nos jours, que souvent les idées politiques sont dévoyées et détournées je voulais me rendre compte par moi-même de quoi il en retournait. L'anarchisme est à mille lieux de mes orientations politiques mais comme mon esprit n'est pas fermé je voulais aller voir ce que disait l'adversaire. Il semblerait que ce livre constitue l'une...

sans couverture

1969, année fatidique de Brice Couturier

critiqué par Colen8 - (79 ans)
9 etoiles
Sous le voile irénique des Trente Glorieuses
Le coup de projecteur sur cette année que rien ne semble distinguer entre deux décennies interpelle. Que les jeunes ne s’y laissent pas prendre, que les anciens n’en soient pas nostalgiques, 1969 masquée par l’échec de 68 à lancer la révolution mondiale concentre déjà ce que le monde entier peut redouter de la période actuelle. D’étranges parallèles de situations se...

sans couverture

Croisade sans croix de Arthur Koestler

critiqué par Cédelor - (Paris - 48 ans)
9 etoiles
L'individu maître de son destin
Avec « Croisade sans croix », Arthur Koestler, qui était un intellectuel engagé, semble avoir voulu faire un roman à thèse, dont le postulat final est celui-ci : l’homme dispose d’un libre-arbitre. Pour démontrer cette idée, il a écrit ce roman dans lequel le personnage principal, nommé Peter Slavek, lui servira de référence exemplaire. La vie de Peter Slavek, telle qu’il...

sans couverture

Le saut du loup de Christian Laborie

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 67 ans)
7 etoiles
Voyage en Cévennes au début du XXème siècle
Un instituteur débutant, Julien, dans les années trente, a demandé à être affecté dans une école des Cévennes. Son voeu est exaucé au-delà de ce qu'il attendait car il se retrouve dans un petit village du nord des Cévennes, soumis au rude climat de cette partie de région. Lors d'une promenade dans les environs il découvre le corps énucléé de Maxence...

sans couverture

Pourquoi les paysans vont sauver le monde de Sylvie Brunel

critiqué par Colen8 - (79 ans)
7 etoiles
Vive campagne pour sauver nos paysans
Pauvres paysans exposés à l’opprobre public d’une agriculture conventionnelle productiviste ! Soumis à de sévères contraintes sanitaires et environnementales, aux lois du marché qui fixent des prix non rentables, aux aléas des récoltes mises à mal tantôt par des épisodes climatiques excessifs, tantôt par des parasites qu’on les empêche de traiter… On en oublie leur fonction nourricière à l’égard des...

sans couverture

Les spermatozoïdes tournent toujours à droite et autres bizarreries du corps humain de Nathan H. Lents

critiqué par Colen8 - (79 ans)
8 etoiles
« Vous avez dit bizarre ? »
La liste est longue des handicaps hérités par l’espèce humaine dans des suites de mutations aléatoires filtrées en dépit du bon sens par la sélection naturelle, non sans rappeler le refrain de la chanson populaire(1) « j’ai la rate qui s’dilate… ». Des os inutiles dans la cheville et le poignet, des articulations fragiles du genou et de la hanche,...

sans couverture

Dieu, sa vie, son oeuvre de Jean d' Ormesson

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 51 ans)
7 etoiles
Un livre déséquilibré mais intéressant
« Dieu, sa vie, son œuvre » est sans nul doute un des meilleurs titres que Jean d’Ormesson ait donné à un de ses ouvrages, à tel point qu’il avait protégé son titre, au niveau juridique, avant même d’avoir rédigé son roman éponyme. Ici ni recours à Aragon, ni à Toulet pour avoir un titre accrocheur. Il faut croire que Jean...

sans couverture

L'ardoise magique de Valérie Tong Cuong

critiqué par Didoumelie - (48 ans)
7 etoiles
Inattendu....
Deux jeunes filles sont assises sur la rambarde d'un pont. Elles ont choisi de sauter ensemble. En finir avec cette vie. Et pourtant, seule Alice a sauté. Elle est riche, jolie et habite un quartier résidentiel. Tout semble lui sourire, et pourtant elle a sauté. L'autre fille, c'est Mina. Depuis la mort de sa mère, elle vit chez son oncle et sa...

sans couverture

La cité perdue de Z de David Grann

critiqué par Lolo6666 - (46 ans)
9 etoiles
Une enquête Amazonienne selon David Grann
Après "La note américaine", qui m'avait passionné, je n'avais qu'une hâte : me lancer dans "La cité perdue de Z". Et quand je dis "me lancer", j'espérais littéralement embarquer dans un récit abondant, précis, voire exigeant mais surtout captivant. D'autant que la thématique de l'exploration Amazonienne me mettait déjà l'eau à la bouche. Et bien, me concernant, David Grann n'a pas...

sans couverture

Chanson bretonne / L'enfant et la guerre: Deux contes de J.M.G. Le Clézio

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)
7 etoiles
Souvenirs d'enfance : Nice, le Finistère et la guerre
Le Clézio revient sur son enfance, pour nous décrire les lieux qui l'ont marquée et son environnement. Né à Nice d'une famille bretonne, du Finistère, il décrit ces lieux, des années 1940, en comparaison avec la période contemporaine, particulièrement le village de Sainte-Marine. Quant à l'environnement de sa prime jeunesse, il décrit sa perception de la guerre, sachant qu'il est...

sans couverture

Edward Hopper de Thierry Grillet

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 52 ans)
6 etoiles
EDWARD HOPPER, LE VISUEL AVANT TOUT!
M. Thierry GRILLET (*1957), enseignant et maître de conférences à l’Institut d’Études Politiques de Paris, et directeur de la diffusion culturelle de la BNF, nous propose ici un petit livre tout ce qu’il y a de plus charmant sur le grand peintre américain du vide et de l’attente, j’ai nommé Edward HOPPER (1882-1967). Il retrace la vie et l’œuvre de...

sans couverture

Guide secret de l'Auvergne de Jean-Luc Aubarbier

critiqué par Fanou03 - (* - 45 ans)
6 etoiles
Les mystères du Centre-France
Je me demande bien si, en cette année 2020 où le Guide Vert Michelin consacré à l’Auvergne a battu des records de vente, ce Guide Secret de l’Auvergne a connu le même succès inattendu, car il aurait pu permettre au touriste de passage de découvrir la région sous un angle d'approche opur le moins original ! L’ouvrage de Jean-Luc Aubarbier...

sans couverture

Torquemada et l'Inquisition espagnole de Rafael Sabatini

critiqué par Saint Jean-Baptiste - (Ottignies - 84 ans)
9 etoiles
Sempiternel fanatisme religieux !
Ce livre n’est pas une biographie de Torquemada. C’est l’histoire de l’Inquisition espagnole mise en place par Torquemada sous le règne d’Isabelle la Catholique et de Ferdinand d’Aragon. De Torquemada lui-même, on sait peu de chose. Il a été un homme secret et caché, nous dit l’auteur. Il n’apparaît à l’historien que dans ses exhortations à convaincre la Reine Isabelle...

sans couverture

Mon combat, V : Comme il pleut sur la ville de Karl Ove Knausgård

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 52 ans)
10 etoiles
RÉCIT EXTRAORDINAIRE D'UNE VIE TRÈS ORDINAIRE.
«Comme il pleut sur la ville», est le cinquième volume de l’autobiographie (originellement parue entre 2009 et 2011), de Karl Ove KNAUSGAARD (*1968, ci-après nommé KOK), mais comme tous les volumes précédant, celui-ci peut bien sûr se lire indépendamment des autres. Dans ce livre-ci, nous retrouvons KOK à ses dix-neuf ans. Après une année passée dans le grand Nord de la...

sans couverture

Le plus grand défi de l'histoire de l'humanité de Aurélien Barrau

critiqué par CHALOT - (72 ans)
9 etoiles
Essai concluant
« Le plus grand défi de l'humanité Face à la catastrophe écologique et sociale » livre d'Aurélien Barrau 212 pages mai 2020 Editions Michel Lafon Ce livre n'est pas catastrophiste, malheureusement d'ailleurs. On préfèrerait de la science-fiction à de l'anticipation de ce qui va se passer si une révolution ne survient pas L' auteur, chercheur au CNRS ne fait qu'expliquer notre avenir, celui de l'Humanité : si rien n'est fait pour empêcher...

sans couverture

Impossible de Erri De Luca

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)
9 etoiles
Intrigue politico-policière en pleine montagne
Un homme s'exerce à un périlleux exercice d'escalade, et croise un individu qui le précède, alors qu'il pensait pouvoir évoluer seul. Peu après, il le retrouve mort d'une chute, au creux de la montagne. Il est poursuivi et incarcéré préventivement pour homicide. Il s'avère qu'il avait connu la victime, lors de leur jeunesse commune, alors qu'il partageait un engagement révolutionnaire,...

sans couverture

West Legends 03 - Sitting Bull de Olivier Peru (Scénario), Luca Merli (Dessin)

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 52 ans)
8 etoiles
DERRIÈRE CHAQUE MYTHE, IL Y A UN HOMME!
Au début de l’histoire, nous sommes en 1870. Nous suivons une petite troupe de six cavaliers de l’armée en mission secrète et sans uniforme. Il sont eux-mêmes à la poursuite d’autres cavaliers dans le territoire des Black Hills (région à cheval sur le Dakota du Sud, le Wyoming et le Montana). Pourtant, officiellement, depuis la signature du traité de Laramie...