Les fiches récentes les plus visitées

Ce classement ne reprend que les critiques publiées dans les trente derniers jours.


61.
135 visites
sans couverture

Notre lâcheté de Alain Berthier

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)
9 etoiles
Manipulation psychologique
Avant de découvrir ce livre, je n’avais même jamais entendu parler de cet auteur né en 1901, il est vrai qu’il n’a hélas écrit que ce seul texte, quel dommage car celui-ci est remarquable. Il fréquentait un petit cénacle d’écrivains bretons en herbe où il a vite admis qu’il n’était pas de la taille de ses compagnons de lettres. Ce...

62.
135 visites
sans couverture

La révolte d'une interne - Santé, hôpital : état d'urgence de Sabrina-Aurore Ali Benali

critiqué par Page - (Rennes - 31 ans)
10 etoiles
Cela urge de s’occuper des causes de l’encombrement aux urgences
Cet ouvrage est paru chez les éditions du Cherche-Midi en 2018 et réédité en 2020 chez J’ai lu. C’est un tableau de l’hôpital public du XXIe siècle, vu de l’intérieur. L’auteure a passé son enfance dans le Tarn-et-Garonne. On y découvrira, par des exemples précis, en quoi les conditions de travail y sont désastreuses en particulier mais pas seulement aux...

63.
134 visites
sans couverture

Loin des querelles du monde de Anna Rozen

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)
8 etoiles
La cap de la cinquantaine
Germain Pourrières est un écrivain célèbre, connu et reconnu, il a passé la cinquantaine, sa compagne Riccarda, l’a quitté, pour qu’il ne la voit pas vieillir, y a pire comme motif ! Il vit avec son neveu, Joseph fils de sa sœur Bergère éleveuse de chèvres dans les Cévennes, ça ne s’invente pas ! avec laquelle il est en...

64.
134 visites
sans couverture

Lettres d'Espagne de Prosper Mérimée

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)
9 etoiles
La visite de l'Espagne au XIXe siècle
Marqué par un fort tropisme espagnol, ce dont relatent ses écrits, Prospère Mérimée décide assez naturellement de visiter son pays de prédilection. Par une série de lettres conservées de lui à ce sujet, la lectrice et le lecteur découvrent une part de ses moeurs et usages. Il semeur de Madrid à l'Andalousie, en passant par Valence. Il en apprécie la...

65.
133 visites
sans couverture

Les Batissette - Tome 2 : L'habitant de Micheline Dalpé

critiqué par Bernard2 - (DAX - 70 ans)
7 etoiles
Quand rigueur morale rime avec malheur conjugal
Les premier tome se terminait par la mort de Sophie, l’épouse de Moïse. Devant assurer seul son métier d’épicier, et ayant seul ses enfants à charge, celui-ci se remarie sans amour deux semaines plus tard avec Delphine, sa servante, sous le joug de la pression sociale et surtout religieuse. Mariage malheureux si l’en est, pour lui et pour ses enfants, détestés...

66.
133 visites
sans couverture

Mes contes de chouannerie de Jean de La Varende, Philippe Colombani (Dessin)

critiqué par CC.RIDER - (61 ans)
8 etoiles
Portraits de Chouans
En 1794, Hedwige Langlois, cavalière normande et commerçante allant de villages en villages pour placer les poteries produites par ses frères, prend fait et cause pour la révolte chouanne. Elle n’a alors plus qu’une peur, mourir guillotinée. Aussi quand elle est arrêtée et condamnée à mort, elle parvient à prévenir ses frères. Pendant son transfert, lors de la traversée d’une...

67.
133 visites
sans couverture

Eros capital : Les lois du marché amoureux de François De Smet

critiqué par Colen8 - (78 ans)
7 etoiles
L’illusion de l’amour
Depuis les temps immémoriaux l’échange amoureux s’est fait en sens unique : richesse ou protection accompagnant la domination masculine, consentement sexuel et soumission côté féminin. La modernité marquée par la libération des mœurs, l’émancipation politique et financière des femmes, le recul des pratiques religieuses n’a rien changé à ce que l’anthropologie évalue comme un continuum entre le mariage dit bourgeois...

68.
132 visites
sans couverture

Jacques d'Adelsward-Fersen : Persona Non Grata de Gianpaolo Furgiuele

critiqué par Beatr - (Nice - 30 ans)
7 etoiles
La vie tumultueuse d’un poète
Le titre du volume en annonce bien le contenu : le baron de Fersen choque la société parisienne par ses extravagances, en poussant son « comportement subversif » jusqu’à la limite. Le texte est accompagné de documents inédits, d’une préface et d’une bibliographie. Cette édition qui devrait inciter à la redécouverte d’une œuvre injustement délaissée, fournit un témoignage fascinant sur...

69.
132 visites
sans couverture

L'île du Diable de Nicolas Beuglet

critiqué par CHALOT - (72 ans)
9 etoiles
à vous couper le souffle
« L'île du Diable » Thriller écrit par Nicolas Beuglet XO éditions 313 pages septembre 2019 Sarah , policière norvégienne, vient de sortir de prison. La lecture des livres précédents de l'auteur, Cri et Complot ,explique les raisons qui ont conduit cette femme a faire de la prison. Qu'importe ! On peut comme moi ne pas avoir lu les romans précédents et suivre cette histoire.... C'est un peu la magie des séries que...

70.
132 visites
sans couverture

La vie possible de Christian Boltanski de Christian Boltanski, Catherine Grenier

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)
8 etoiles
L'analyse d'un parcours artistique
Par un entretien avec la journaliste Catherine Grenier, Christian Boltanski retrace son parcours d'artiste. Le titre de ce témoignage fait référence à son événement La Vie impossible. Par le couple de ses parents, il se trouve au croisement du catholicisme et du judaïsme, dont il garde surtout l'impression du tronc commun, des valeurs partagées. Elève médiocre, peu formé aux arts...

71.
131 visites
sans couverture

La Halle de Julien Syrac

critiqué par Eric Eliès - (45 ans)
9 etoiles
Une satire, caustique et féroce, de la société de consommation
A Marrec, ville à mi-chemin de la grande capitale, grouillante de vie et d’affaires, et de la bourgade de province où chacun se connaît, La Halle se dresse comme un Léviathan miniature, où s’enlise bien plus qu’elle ne s’agite une faune disparate de vendeurs et de clients, habitués ou occasionnels. Derrière l’éclectisme apparent des chemins de vie, aussi divers que...

72.
131 visites
sans couverture

Théâtre de Clara Gazul, Romans et nouvelles de Prosper Mérimée

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)
8 etoiles
De belles nouvelles, souvent fantastiques et exotiques
Prosper Mérimée, Inspecteur des monuments historiques, se spécialise dans la nouvelle, pour devenir l’un des plus grands spécialistes renommés du genre au XIXe siècle, avec Guy de Maupassant, et même au sein de la littérature francophone. Le fantastique et les décors exotiques constituent les éléments récurrents de ses œuvres, où le suspense est alimenté crescendo. La lectrice et le lecteur...

73.
130 visites
sans couverture

Les procès de Jeanne d'Arc de Georges Duby, Andrée Duby

critiqué par Maranatha - (47 ans)
10 etoiles
Jehanne...
Tout ce qui concerne Jeanne me passionne surtout si l'auteur est quelqu'un qualifié de sérieux. C'est toujours un plaisir de passer un moment en sa compagnie. Je n'ai jamais rien lu de farfelu sur elle et tous les livres conspirationnistes ne m'intéressent absolu pas. Ici nous avons affaire à deux personnes réputées qui oeuvrent sur du factuel et circonstancié. Bref, deux historiens de...

74.
130 visites
sans couverture

Chaleur blanche de M. J. McGrath

critiqué par Krysaline - (Paris - 54 ans)
8 etoiles
La banquise m'a conquise! ;-)
J’ai dévoré ce polar en une journée ! C’est un fait assez rare chez moi pour être souligné. Pas tant par l’enquête policière en elle-même (même si je l’ai trouvée originale et bien menée). Non, c’est surtout le côté « documentaire » instructif qui m’a séduite. Ici, l’auteure nous emmène dans le Grand Nord, aux confins de l’Arctique Canadien. Elle nous...

75.
129 visites
sans couverture

La femme aux cheveux roux de Orhan Pamuk

critiqué par SpaceCadet - (Ici ou Là - - ans)
8 etoiles
Qui est-tu mon père? Qui est-tu mon fils?
C'est toujours avec un sentiment d'anticipation et non sans éprouver une petite crainte d'être déçu que j’aborde un énième roman d’Orhan Pamuk. Cette fois encore, au bout de quelques lignes seulement, la magie 'pamukienne' opérant, c'est avec le sourire aux lèvres que j'ai poursuivi ma lecture, curieux de découvrir à quel sujet de réflexion et quel genre d'histoire l'auteur allait...

76.
129 visites
sans couverture

D'un rectangle de lumière à un autre de Pascal Gouriou

critiqué par Colen8 - (78 ans)
7 etoiles
Incursions au-delà du réel
Onze nouvelles sous un titre énigmatique au premier abord composent ce recueil promu par un éditeur soucieux pour le bien de la création littéraire de publier des auteurs jeunes ou oubliés. Laissez-vous surprendre par le mystère de « La Cité Bleue », par l’enquête à suspense et pour finir tragique de « Le Blouson », reconnaissez la prose poétique de...

77.
126 visites
sans couverture

Miroir de nos peines de Pierre Lemaitre

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)
8 etoiles
Secret de famille et débâcle militaire
Ce livre constitue la suite de Au revoir là-haut et Couleur de l’incendie. En devient la protagoniste Jeanne, la jeune fille comparse de Maillard et du fils Péricourt. Elle est désormais femme, exerce le métier d’institutrice. Elle est mêlée malgré elle à un scandale de trouble aux bonnes mœurs, dont elle finit par sortir blanchie. Mais ces circonstances lui font découvrir un...

78.
126 visites
sans couverture

Mémoires apocryphes de Madame de Prie de Sylvie Binet

critiqué par Poppysyl - (67 ans)
9 etoiles
Mémoires apocryphes de Madame de Prie
A la fois réflexion sur le roman historique (ses limites) et travail sur la corruption – séduction – absence de subversion ; le livre s’inspire de la vie d’Agnès Berthelot de Pléneuf (1698-1729). Devenue Mme de Prie en 1713, sous la pression familiale et sociale, elle sera pendant dix ans la maîtresse de Louis Henri de Bourbon. Exilée à Courbépine...

79.
125 visites
sans couverture

Les Batissette. Tome 1 : L'épicier de Micheline Dalpé

critiqué par Bernard2 - (DAX - 70 ans)
7 etoiles
Vie québécoise à la fin du XIXème siècle
Dans la deuxième moitié du XIXème siècle, au Québec, Thomas et Moïse, deux frères, abandonnent la vie rurale pour s’installer avec leurs épouses à Montréal. Leur réussite n’ira pas sans difficultés. Plus que la vie québecoise de l’époque, mentionnée mais de façon sommaire, le livre insiste surtout sur les sentiments amoureux des personnages du roman (pas uniquement des deux frères), et sur...

80.
124 visites
sans couverture

Le couteau de Jo Nesbø

critiqué par Darius - (Bruxelles - - ans)
6 etoiles
çà ne vaut pas un Mankell
Jo Nesbo est appelé le successeur de Henning Mankell, en moins crédible selon moi. Il est sans doute très intelligent et échafaude des théories compliquées et tordues avec beaucoup de retournements de situations. Une originalité dans ce polar : le vrai assassin se punira lui-même et son nom connu de la police ne sera pas dévoilé, alors qu’elle punira un...

81.
123 visites
sans couverture

Kriss de Valnor - tome 8 - Le maître de justice de Mathieu Mariolle (Scénario), Fred Vignaux (Dessin)

critiqué par Vince92 - (Zürich - 42 ans)
7 etoiles
Fin de série
Dans cet album, l'équipe d'auteurs Mariolle et Vignaux mettent un terme à cette série "Kriss de Valnor" qui aura alterné le très bon (les 3 premiers albums) et le médiocre (le 4ème et le 5ème album). Suite directe de La Montagne du temps, Le Maître de justice en reprend le découpage: l'histoire se partage entre les deux personnages principaux: Jolan...

82.
123 visites
sans couverture

Sang Froid de Alex Kava

critiqué par CC.RIDER - (61 ans)
6 etoiles
Thriller sentimental
Dans le couloir de la mort de la prison de Lincoln (Nebraska), le père Stephen Francis entend en confession Ronald Jeffreys, condamné en passe d’être exécuté. Celui-ci reconnaît avoir tué après l’avoir violé le petit Bobby Wilson, puis avoir découpé son cadavre en morceaux, mais rejette fermement la responsabilité des deux autres assassinats d’enfants qu’on lui a également collé sur...

83.
123 visites
sans couverture

La mort du soleil de Yan Lianke

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)
7 etoiles
"Il est il est mort le soleil..."
Niannian, un gamin d’une dizaine d’années, vit dans le village où est né le célèbre écrivain chinois Yan Lianke, bien qu’on le dise un peu simplet, il lit avec délectation tous les livres du célèbre auteur lui tombant sous la main. Depuis un certain temps, il est inquiet, Yan Lianke semble ne plus pouvoir écrire, il aurait perdu l’inspiration. Alors...

84.
122 visites
sans couverture

Sauf que c'étaient des enfants de Gabrielle Tuloup

critiqué par CHALOT - (72 ans)
9 etoiles
roman d'une actualité brûlante
« Sauf que c'étaient des enfants » livre de Gabrielle Tuloup 168 pages éditions Philippe Rey janvier 2020 L'histoire se situe au Collège André-Breton à Stains. C'est une fiction, un collège avec ce nom n'existe pas à Stains mais malheureusement les faits et surtout les méfaits décrits sont encore actuels dans de nombreuses localités. Fatima, jeune collégienne a été agressée sexuellement pas huit garçons. C'est un viol manifeste. Fatima, soutenue par...

85.
121 visites
sans couverture

Les fils de la poussière de Arnaldur Indridason

critiqué par Pierrot - (Villeurbanne - 68 ans)
9 etoiles
1960.
Résumé : Daniel, quadragénaire interné dans un hôpital psychiatrique de Reykjavík, se jette par la fenêtre sous les yeux de son frère Palmi. Au même moment, un vieil enseignant, qui a eu Daniel comme élève dans les années 60, meurt dans l’incendie de sa maison. L’enquête est menée parallèlement par le frère de Daniel, libraire d’occasion, un tendre rongé par la culpabilité,...

86.
121 visites
sans couverture

La Chasse aux loups de Louise Michel

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 74 ans)
9 etoiles
le roman du nihilisme
J’avais acheté le livre à sa sortie, étonné (je le suis encore) de voir apparaître Louise Michel au catalogue des Classiques Garnier. Le seul roman que j’avais lu d’elle jusque-là, Le claque-dents, ne me laissait pas supposer que des universitaires s’intéresseraient un jour à réaliser une édition critique d’un de ses ouvrages parus en feuilleton dans la presse assez confidentielle...

87.
120 visites
sans couverture

Marx dans le jardin de Darwin de Ilona Jerger-Bachmann

critiqué par Ardeo - (Flémalle - 72 ans)
8 etoiles
Un fameux trio
Voici un livre qui mérite d’être lu. Son auteure, jeune journaliste allemande en est à son premier roman et c’est une réussite. Elle imagine que ces 2 grandes personnalités européennes de la fin du XIXe siècle (Marx et Darwin) se sont un jour rencontrées. Possible car ils ont habité à Londres pas loin l’un de l’autre dans les années 1880 et...

88.
120 visites
sans couverture

Johannesburg de Fiona Melrose

critiqué par TRIEB - (BOULOGNE-BILLANCOURT - 68 ans)
6 etoiles
JOHANNESBURG VUE DE L 'ENFANCE
Fiona Melrose signe ici un roman qui n’est pas, contrairement à d’autres auteurs sud-africains, un regard sur l’histoire de leur pays, mais bien plutôt une chronique sur sa ville natale : Johannesburg. Pourtant, cette évocation de la cité du travail du diamant, de l’or, traverse le temps, avec des retours en arrière. Le plan du roman suit les étapes d’une...

89.
120 visites
sans couverture

Les cousins Belloc de Jean Anglade

critiqué par CC.RIDER - (61 ans)
5 etoiles
Pas le meilleur opus du patriarche
En 1918, Vincent et Mauricet sont deux jeunes orphelins auvergnats de 11 et 12 ans, très proches et très complices. Leurs mères sont succombé à la grippe espagnole et leurs pères sont morts pour la France dans les combats de la guerre de 14. Ils ont trouvé refuge à Arlanc, chez leurs grands-mères respectives, Félistine, la fabricante artisanale de chapelets...

90.
119 visites
sans couverture

Po'aime-moi de Jasmine Nguyen

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)
7 etoiles
Destruction de la nature
J’ai reçu les premiers vers de ce recueil comme on ressent une légère brise vespérale un soir de canicule, comme on boit une menthe à l’eau sur une terrasse ombragée, … ces vers frais, légers, arachnéens, libres comme l’air dans le feuillage apaisaient mon cœur et mon corps. Et, puis quelque chose a attiré mon attention dans la façon d’écrire,...