Les fiches récentes les plus visitées

Ce classement ne reprend que les critiques publiées dans les trente derniers jours.

Page 1 de 5 Suivante Fin

1.
327 visites
sans couverture

Manuel de survie pour les paroisses: Pour une conversion pastorale de Julie Gubbini, James Mallon

critiqué par Emilien Halard - (34 ans)
10 etoiles
Les théories du management appliquées aux paroisses catholiques
« Manuel de survie pour les paroisses » est le livre à la mode au sein de l’Eglise catholique en France, notamment dans les milieux proches du Congrès mission. Son auteur, le père James Mallon, est curé d’une paroisse au Canada anglophone. C’est un prêtre de la génération Jean-Paul II. Il a été ordonné en en 1997 et s’inscrit...

2.
290 visites
sans couverture

Un Cas de Somnambulisme de Capuana Luigi

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)
8 etoiles
Prémonition
Pour son opus N° 83 de Bruxelles se conte, Maelström a eu l’excellente idée de publier cette nouvelle du grand écrivain sicilien Luigi Capuana qui vécut entre 1839 et 1915. Il était l’un des théoriciens du vérisme italien, héritier des grands auteurs français Balzac, Zola, Maupassant, … et à son tour il a influencé deux des plus grands auteurs siciliens...

3.
279 visites
sans couverture

L'état d'urgence : une étude constitutionnelle, historique et critique de Olivier Beaud, Cécile Guérin-Bargues

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)
9 etoiles
Forces et limites d'un régime d'exception
Les vagues successives d'attentats en France ont réactivé le régime d'Etat d'urgence, né d'une loi de 1955, modifié à l'occasion de ses prorogations dans le temps, afin de permettre notamment la fouille des véhicules de nuit et l'assignation à résidence. Potentiellement liberticide, l'application de cette législation et des règlements qui en découlent nécessite un encadrement et un contrôle du respect...

4.
265 visites
sans couverture

La loi du rêveur de Daniel Pennac

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)
9 etoiles
L'émerveillement de revivre ses rêves d'enfant
Certains rêves d'enfant marquent pour toujours, et les réminiscences de la vie qui viennent vous les rappeler paraissent enchanteurs. Ces éléments aussi incrustés dans la mémoire qu'irréels a priori prennent sens dans le cadre des circonstances qui les rappellent, le plus grand des hasards les rendant possible. Il ressuscite l'émerveillement de cette première époque de la vie où la divagation...

5.
244 visites
sans couverture

Homo Biologicus: Comment la biologie explique la nature humaine de Pier Vincenzo Piazza

critiqué par Colen8 - (78 ans)
9 etoiles
L’incarnation de l’esprit
Trente ans d’avancées en neurobiologie ont levé les doutes quant à l’origine de l’esprit pour les philosophes, de l’âme pour les croyants, de la conscience pour les psychanalystes. Le ressenti d’une dualité corps-esprit existe bien mais ne peut avoir d’autre support matériel que le cerveau. Le biologique si longtemps considéré comme déterministe et fixe montre une variabilité inattendue par ses...

6.
242 visites
sans couverture

Assis! de Jo Hubert, Robert Varlez (Dessin)

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)
7 etoiles
Ecrire assis un texte qui tient debout
Dans l’avant-propos on dit « Elle n’est plus toute jeune … Elle est même franchement vieille, depuis, … ». Bien que ne connaissant pas personnellement cette auteure, je doute un peu de cette affirmation pour la simple et bonne raison que, si mes information sont justes, elle est encore plus jeune que moi, de peu mais tout même plus jeune...

7.
240 visites
sans couverture

Journal des lisières de Alhama Garcia

critiqué par FROISSART - (St Paul - 72 ans)
10 etoiles
La critique de Patryck Froissart
Cet ouvrage original d’Alhama Garcia est l’occasion d’une triple découverte : celle d’un poète inspiré, celle d’un genre rarement pratiqué de façon globale en francophonie, et celle d’une maison d’édition, Unicité, qui a le mérite de publier de la poésie, acte méritoire hélas peu, insuffisamment, voire aucunement pratiqué par les grandes maisons d’édition. L’art exclusivement pratiqué dans ce recueil est celui...

8.
211 visites
sans couverture

Mieux vaut mourir debout que vivre à genoux, les derniers jours des grands hommes tome 2 de Patrick Pelloux

critiqué par CHALOT - (72 ans)
9 etoiles
une leçon d'histoire attrayante malgré le thème
« Mieux vaut mourir debout que vivre à genoux » Les derniers jours des grands hommes livre de Patrick Pelloux éditions Robert Laffont 333 pages novembre 2019 L'auteur, ici, met au service de l'écriture, ses connaissances médicales pour nous faire « vivre » les derniers instants, c'est à dire la mort de 21 grands hommes. Il commence par les rois avant de s'intéresser aux artistes, aux politiciens, aux personnages historiques et...

9.
208 visites
sans couverture

Des jours comme ça de Pascal Samain

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)
8 etoiles
Traité pessimiste
Il y a des jours comme ça où le facteur dépose dans la boîte aux lettres un petit paquet contenant un petit livre qui se niche facilement dans une poche les jours où l’on part à l’aventure dans le bus, le tram, le train et même l’avion. Il y eut un jour comme ça où le petit paquet contenait un...

10.
207 visites
sans couverture

Les Nouvelles aventures de Bruno Brazil - tome 1 - Black Program de Laurent-Frédéric Bollée (Scénario), Philippe Aymond (Dessin)

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 63 ans)
8 etoiles
Une très bonne reprise, ou prolongement mythique... Allez savoir ?
1966… C’était il a bien longtemps et je n’avais alors que dix ans… A la maison, le journal Pilote (Mâtin, quel journal !) arrivait à la maison mais pas le journal de Tintin et, du coup, je lisais les aventures de Blueberry, de Tanguy et Laverdure, de Barbe Rouge… C’est ainsi que je n’ai pas lu, dès sa sortie, les...

11.
205 visites
sans couverture

Les belles ténébreuses de Maryse Condé

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 71 ans)
10 etoiles
sortilège
Sortilège ou fascination ? Les mots sont faibles pour décrire l’étrange emprise qu’exerce sur les gens un certain "docteur" Ramzi An-Nawawi, soi-disant diplômé de la faculté de médecine de Leeds, en Angleterre, et héritier d’une des plus anciennes familles de Samssara, lieu imaginaire au nord d’un pays d’Afrique tout autant imaginaire. Grand connaisseur de la botanique tropicale, il a trouvé...

12.
205 visites
sans couverture

404 de Sabri Louatah

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)
8 etoiles
La peur des mirages en ligne et de l'immigration
Ali se souvient avec nostalgie d'Alia, ancienne amie d'hypokhâgne qui a finalement bifurqué vers Polytechnique, alors qu'il est devenu cuisinier. Ils se retrouvent. Elle lui expose son projet de mise en ligne de témoignages réels non piratables, dénommé 404, en vue de pallier les mirages en ligne, soit les montages diffamatoires et humiliant, qui peuvent s'accompagner de demandes de rançon,...

13.
196 visites
sans couverture

Telluries - 99 Tanka de Alhama Garcia

critiqué par FROISSART - (St Paul - 72 ans)
10 etoiles
La critique de Patryck Froissart
Le tanka est une forme poétique lyrique japonaise classique de 31 syllabes sur l'ensemble d'un tercet et d'un diptyque, avec alternance 5-7-5 7-7. Le tanka est donc construit en deux parties, la seconde venant conforter la première. Un tanka soucieux du respect des règles originelles doit marquer une légère pause entre les deux et ne traiter que d'un seul sujet à...

14.
195 visites
sans couverture

L'assassin des ruines de Cay Rademacher

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 71 ans)
10 etoiles
après la guerre…
Hambourg, 1947, une ville détruite, dont la plupart des quartiers ouvriers sont devenus des champs de ruines après les bombardements alliés. Parmi ces ruines, un corps de très jeune femme est retrouvé, sans aucun vêtement ni aucun bijou permettant son identification. Curieusement, en ces temps de disette généralisée, elle semble avoir été bien nourrie. Serait-elle étrangère ou bien appartenant à...

15.
195 visites
sans couverture

Au Fond un jardinet étouffé de Morgane Vanschepdael

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)
7 etoiles
Amadouer la ville
« Je sors tous, les pensées, les viscères, les souvenirs, les contes élaborés dans les limbes… J’éclos lentement sous des trombes de phrases qui s’attachent à moi et je m’accroche à elles. » L’auteure raconte comment l’écriture, la mise en mots de ses mésaventures bruxelloises l’a libérée du poids pesant sur ses épaules depuis qu’elle a quitté sa Gaume natale....

16.
194 visites
sans couverture

L'instant d'après de Max Alhau

critiqué par Eric Eliès - (45 ans)
9 etoiles
Vers l'instant premier
Ce recueil de courts poèmes en prose, très joliment imprimé sur un beau papier épais, impose une seconde lecture pour pénétrer l’étrangeté d’une marche en forme d’errance. Ce qui semblait être une promenade en bord de mer, à travers landes et falaises, dans l’éclat d’une lumière ambigüe, se transfigure peu à peu en paysage symbolique d’une présence qui se dévoile Les...

17.
194 visites
sans couverture

Disparaître de Mathieu Menegaux

critiqué par Nathavh - (55 ans)
9 etoiles
Disparaître
Cela commence fort, un peu comme un polar. A Paris, une jeune fille tombe du sixième étage, "Tout se résume en trois temps; un cri, un bruit, une morte" La porte était fermée de l'intérieur, un repas préparé pour deux, pas de traces de violence. Tout porte à croire à un suicide mais on ne sait jamais... A Nice, plage...

18.
193 visites
sans couverture

Les corps abstinents de Emmanuelle Richard

critiqué par Maranatha - (47 ans)
8 etoiles
Amour ! amour !
Jamais ne n'aurais pensé lire un livre traitant de l'abstinence. De surcroît je ne connaissais absolument pas cet auteur. C'est un article fort bien fait, lu dans la presse qui m'a convaincu de le lire. D'entrée de jeu l'auteur, qui est relativement jeune, mentionne sur la couverture de son livre qu'elle a interrogé des personnes qui comme elle ne font plus l'amour. Ça interpelle...

19.
192 visites
sans couverture

Je te protégerai de Peter May

critiqué par Monocle - (tournai - 60 ans)
6 etoiles
Ah, chère Ecosse
Niamh et Ruairidh sont à la tête d'une entreprise de tissage de tweed On retrouve les thèmes chers à l'auteur : l'île de Lewis et entre les pages on ressent presque les bourrasques de vent de la trilogie qui fit rêver tant de lecteurs A Paris, où le couple s'était rendu pour signer des contrats, Ruairidh meurt dans l'explosion...

20.
189 visites
sans couverture

La minute antique de Christophe Ono-dit-Biot

critiqué par Alma - (- ans)
10 etoiles
Observer le quinquennat actuel avec les lunettes d'un Grec ou d'un Romain .
L'antiquité , ses héros et ses valeurs sont de retour ….. Un président « jupitérien «  à la tête de la France depuis 2017 . En 2018 UN ETE AVEC HOMERE de Sylvain Tesson , en 2019 Jul et Charles Pépin avec leur BD 50 NUANCES DE GRECS , A présent Christophe Ono-dit-Biot avec LA MINUTE ANTIQUE sous -titré...

21.
189 visites
sans couverture

Des profondeurs de nos coeurs de Cardinal Robert Sarah, Benoit XVI (Co-auteur)

critiqué par Maranatha - (47 ans)
10 etoiles
Tournons notre coeur vers le Seigneur.
Tout d'abord il faut que je fasse quelques précisions. J'ai déjà lu quelques livres écrits en commun entre le Cardinal Sarah et Nicolas Diat, ce sont des ouvrages d'une grande sagesse écrit avec beaucoup d'élégance. La pensée du Cardinal Sarah me touche beaucoup, je trouve qu'il est juste dans ses jugements sur l'état de notre société et du catholicisme. Benoit XVI est un...

22.
189 visites
sans couverture

Du Guesclin de Thierry Lassabatère

critiqué par Page - (Rennes - 31 ans)
9 etoiles
" Le courage donne ce que la beauté refuse" (devise de du Guesclin)
Cet ouvrage est sorti, dans une collection plus luxueuse, en 2015. Le Breton Bertrand du Guesclin se mit au service du roi de France, et dans les rivalités pour la gouvernance du duché il soutint Charles de Blois contre son rival Jean de Montfort un allié des Anglais. De ce fait, ses deux statues successives à Broons (son...

23.
187 visites
sans couverture

Le pouce crochu de Fortuné Du Boisgobey

critiqué par Antinea - (anefera@laposte.net - 41 ans)
8 etoiles
Un classique du roman populaire de du Boisgobey
Camille Monistrol est fille d'inventeur. Son père a mis au point un système de génération d'énergie qui va assurer leur richesse. Mais voilà, elle apprend cette aubaine le jour même où son père est victime d'un vol et d'un lâche assassinat, sous les yeux de sa fille. De l'assassin, Camille n'a aperçu que la main démesurée au pouce crochu. Courageuse,...

24.
186 visites
sans couverture

Droit de la Grèce de Collectif

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)
8 etoiles
Proche du droit français
Le droit grec fait partie de la famille romano-germanique. Des différences découlant inévitablement de considérations historiques et politiques, ce système reste proche de ce que nous connaissons en France. L'évolution constitutionnelle présentée, aboutissant à une République dotée d'un régime parlementaire, à l'allemande, notamment, afin de percevoir l'évolution des influences, il est procédé aux grandes branches du droit civil, de...

25.
185 visites
sans couverture

Cheryl : Comme un coq en plâtre de Sylvie Granotier

critiqué par Vinmont - (45 ans)
8 etoiles
La pulpeuse du Poulpe
Un chien susceptible, un garagiste irascible, des clodos refroidis, des shampouineuses échauffées, un cyclope amoureux, un dealer pété et un Poulpe emplâtré, dans le 3ème arrondissement, opportun aux assassins. Qui se méfierait d'une petite coiffeuse, boucles platine, nylon rose et talons aiguilles? Quand son quartier se met à puer la rance et le roussi, Cheryl met ses mains au bout de...

26.
182 visites
sans couverture

Un monde de violences: L'économie mondiale 2016-2030. de Jean-Hervé Lorenzi

critiqué par Colen8 - (78 ans)
8 etoiles
Sortir d’un monde devenu chaotique
Les violences annoncées dans le titre résultent de la conjugaison de trop de déséquilibres macroéconomiques mondiaux inégalement répartis échappant volontairement ou non au pouvoir des Etats. Ces déséquilibres identifiés par les auteurs il y a déjà plusieurs années concernent : - le vieillissement démographique avec ses répercussions sur la solidarité intergénérationnelle, le marché du travail, les retraites, la santé, les dettes...

27.
182 visites
sans couverture

La chambre des murmures de Dean Koontz

critiqué par CC.RIDER - (61 ans)
9 etoiles
Encore plus de suspense !
Cora Gunderson, enseignante célibataire, ne sait pas résister aux injonctions de sa voix intérieure. Celle-ci lui a ordonné de remplir son 4X4 de quinze jerrycans d’essence fermés par un simple film de plastique, de rouler en direction du centre-ville, de les allumer et de précipiter son véhicule transformé en véritable bombe roulante contre la vitrine d’un restaurant… Jane Hawk, qui a...

28.
180 visites
sans couverture

Herland de Charlotte Perkins Gilman

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 52 ans)
3 etoiles
LE LIVRE QUI A INSPIRÉ A MARGARET ATWOOD «LA SERVANTE ÉCARLATE».
Au cours d’une expédition scientifique, trois camarades de classe et amis depuis de longues années, Terry O. Nicholson (surnommé «Old Nick, le malin»), géographe et météorologue, Jeff Margrave, médecin et botaniste, et Vandyck «Van» Jennings, sociologue (l’alter ego de l’auteure). Intrigués par des légendes locales, les jeunes américains découvrent en Amérique du Sud, derrière une barrière de montagnes infranchissables, un...

29.
175 visites
sans couverture

Les contes de la Pieuvre tome 2 : Un destin de trouveur de Gess

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 63 ans)
10 etoiles
Excellent, tout simplement !!!
Gess est un dessinateur de bandes dessinées que je ne connais pas personnellement mais que j’ai déjà lu plusieurs fois : j’avais adoré la série L’œil de la nuit (scénario de Serge Lehman) et un tome de la série le Jour J, Vive l’Empereur. Je n’ai pas eu la chance de lire le premier volume de ces Contes de la...

30.
175 visites
sans couverture

Propriété privée de Julia Deck

critiqué par CHALOT - (72 ans)
9 etoiles
du "bon " côté du périphérique
« Propriété privée roman de Julia Deck Les éditions de minuit 174 pages septembre 2019 Un couple décide de devenir propriétaire... Il s'agit de de trouver enfin une maison confortable, la moins énergivore que possible, dans un environnement agréable . Il ne cherche pas la communauté mais un peu de la convivialité, une sorte d'entre soi même si chacun garde son intimité... Tout va bien, les familles se...

Page 1 de 5 Suivante Fin