Les fiches récentes les plus visitées

Ce classement ne reprend que les critiques publiées dans les trente derniers jours.

Page 1 de 5 Suivante Fin

1.
371 visites
sans couverture

Les aérostats de Amélie Nothomb

critiqué par Catinus - (Liège - 69 ans)
8 etoiles
Se lit agréablement
Assez esseulée, Ange, étudiante à l’université de Bruxelles, décide de donner des cours de français à un ado des beaux quartiers dont le prénom est Pie. Contre toute attente et sous l’impulsion de sa prof privée, le garçon se met à lire avec fougue des romans assez ardus ou un tantinet dépassés. Une fois de plus, Amélie Nothomb se veut...

2.
283 visites
sans couverture

Yoga de Emmanuel Carrère

critiqué par Poet75 - (Paris - 64 ans)
8 etoiles
Un homme vrai
« J’aimerais être un homme bon, écrit Emmanuel Carrère à la fin de la première partie de Yoga, son nouvel ouvrage, j’aimerais être un homme tourné vers ses semblables, j’aimerais être un homme fiable. Je suis un homme narcissique, instable, encombré par l’obsession d’être un grand écrivain. » C’est, quoi qu’il en soit, avec un récit singulier, sans fard, que...

3.
268 visites
sans couverture

Corée du nord. 9 ans pour fuir l'enfer de Eunsun Kim

critiqué par Unvola - (- ans)
10 etoiles
En ce XXIe siècle : le système totalitaire communiste existe toujours, notamment..., en Corée du Nord !
Eunsun Kim s’est enfuie du régime Totalitaire Communiste de Corée du Nord en 1997, à l’âge de seulement 11 ans, avec sa mère et sa sœur Keumsun. Après un interminable et terrible périple de neuf années, entre la Corée du Nord, la Chine, en passant par la Mongolie, sa mère sa sœur et elle ont enfin fini par découvrir la...

4.
268 visites
sans couverture

Au fond des ténèbres : Un bourreau parle : Franz Stangl, commandant de Treblinka de Gitta Sereny

critiqué par Unvola - (- ans)
10 etoiles
L'unique interview d'un bourreau nazi : Franz Stangl, qui a fait gazer environ 1.000.000 d'innocents !
Gitta Sereny (1921-2012), historienne de l’Holocauste et journaliste Britannique a eu l’opportunité, en 1971, d’interviewer Franz Stangl, un bourreau Nazi. En l’occurrence, il ne s’agit pas de n’importe quel bourreau Nazi ou d’un « simple » tortionnaire, mais d’un homme qui a dirigé plusieurs Camps (ou Centres) d’extermination. Cela faisait plusieurs années que j’attendais avec une grande impatience, cette réédition de...

5.
265 visites
sans couverture

Un jour viendra couleur d'orange de Grégoire Delacourt

critiqué par Nathavh - (55 ans)
10 etoiles
Humanité et empathie
Attention, c'est un petit bijou d'émotion et d'empathie que nous propose Grégoire Delacourt. Un roman qui m'a bouleversée à plusieurs reprises. C'est un roman social qui démarre avec les manifestations des gilets jaunes et qui suit leur combat. J'étais sceptique au départ sur la thématique, grosse erreur, vraiment lisez ce très beau roman car il permet de comprendre leur colère. Comment...

6.
243 visites
sans couverture

L'Ivrogne et la marchande de fleurs. Autopsie d'un meurtre de masse 1937-1938 de Nicolas Werth

critiqué par Unvola - (- ans)
10 etoiles
La Grande Terreur : un Crime de masse contre l'Humanité..., indicible !
Dans ce passionnant ouvrage, l’historien du Communisme (Bolchevisme), Nicolas Werth, décortique la monstrueuse machine exterminatrice que fut l’effroyable : Grande Terreur ou « Iejovschina » (du nom de Nikolaï Iejov, Commissaire du peuple à l’Intérieur et chef de la Police Politique Soviétique : le N.K.V.D.). En effet, il s’agit du plus grand massacre perpétré par un Etat contre SON PROPRE...

7.
242 visites
sans couverture

La position de schuss de Loris Bardi

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)
8 etoiles
Le virage de la cinquantaine
« Lui nous parla de l’articulation des âges de la vie et des intervalles qu’il considérait être les étapes transitoires fondamentales pour passer d’un état de vie à un autre. Pour lui, tout se situait dans ces intervalles, dans le balancement des cycles ». Lui, un artiste chinois explique à Thomas le chirurgien orthopédiste ce qu’est pour lui une articulation....

8.
226 visites
sans couverture

La république du bonheur de Ito Ogawa

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)
8 etoiles
Famille recomposée
Hatoko, Poppo pour ses amis, a repris, comme nous le savons depuis le précédent ouvrage, les activités de la librairie Tsubaki, notamment celle d’écrivain public. Dans ce nouvel opus, elle raconte sa nouvelle vie, elle a épousé Mitsurô le tenancier du café et en même temps le père de QP, Haru, une fillette de sept ans qui a été admise...

9.
204 visites
sans couverture

Spirou chez les Soviets de Fred Neidhardt (Scénario), Fabrice Tarrin (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 51 ans)
8 etoiles
Enfin, un "Spirou et Fantasio" réussi !!
Cela fait des années que j'ai cessé d'acheter et de lire les albums de la série mère, vu la médiocrité des dessins lorsque je parcourais ces opus en librairie. Quant aux aventures de "Spirou & Fantasio vu par....", je les ai tous revendus car contrairement aux albums dessinés par Franquin, je ne les avais pas relus depuis leur achat. Je...

10.
194 visites
sans couverture

A propos de Pre de Daniel Charneux

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)
8 etoiles
A l'ombre d'un champion
Cette lecture m’a rappelé ma première participation à des forums littéraires sur la Toile, je me souviens particulièrement de ce site Internet, désormais historique, sur lequel j’ai rencontré Daniel Charneux et des forums qu’il partageait avec quelques autres marathoniens pour évoquer leurs courses, leur préparation, leurs entraînements, leurs plus ou moins gros bobos et aussi bien évidemment leurs lectures. Je...

11.
192 visites
sans couverture

Une caravane attachée à une Ford Taunus de Pierre Stival

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)
8 etoiles
Souvenirs d'enfance
Depuis un certain temps Cactus inébranlable édition avait concentré sa production autour de sa collection emblématique : « Les P’tits cactus » mais son âme et cheville ouvrière n’a pas pu résister, et on le comprend, quand il a découvert ce texte de Pierre Stival, il l’a publié dans son rayon roman en le sous-titrant : « Roman à haut...

12.
188 visites
sans couverture

La Philosophie politique aujourd'hui. Idées, débats, enjeux de Christian Delacampagne

critiqué par Falgo - (Lentilly - 80 ans)
10 etoiles
Formidable parcours historique dans la philosophie politique
Le philosophe a un projet (p.13): "montrer en quoi les débats politiques d'aujourd'hui s'enracinent dans une longue histoire philosophique qui, en, retour, contribue à les clarifier". Pour ce faire, il définit neuf débats qu'il éclaire au cours des 11 chapitres du livre autour des grands principes suivants: tolérance, séparation des pouvoirs, liberté, égalité, justice, réduction des inégalités, démocratie, capitalisme, Etat-Nation,...

13.
187 visites
sans couverture

C'est une chose sérieuse que d'être parmi les hommes de Leslie Allan Murray

critiqué par Eric Eliès - (46 ans)
8 etoiles
Une poésie très descriptive, mais profondément subjective, qui devient émouvante quand elle se confronte à la mort et à la religion
Curieusement, le poète australien Les Murray, qui semble très connu et même célébré dans le monde anglo-saxon, n'avait jamais été traduit en français. Cette anthologie de poèmes choisis, présentés et traduits par Daniel Tammet, comble en partie cette lacune en offrant au lecteur une perspective sur quatre décennies d'écriture, de 1965 (The Ilex tree) à 2006 (The biplane houses). Néanmoins,...

14.
186 visites
sans couverture

Paris lockdown de Fred di Girolamo

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)
10 etoiles
Paris confiné en noir et blanc
Paris confiné est vidée mais reste belle. La fondation Abbé Pierre a voulu rendre hommage aux invisibles fragilisés par le confinement et celles et ceux qui aident la population à vivre. Ce livre finance en partie ce projet, en mettant en lumière une ville inhabituelle, devenue une sorte de théâtre hors représentation, à ciel ouvert. Le choix du noir et...

15.
182 visites
sans couverture

Mon grand frère de Thierry Radière

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)
7 etoiles
Désunion familiale
La famille, le couple, l’enfance, l’adolescence, tout ce qui conditionne la construction de l’adulte qui devra, à son tour initier un nouveau cycle pour perpétrer le lignage, est au centre de l’œuvre de Thierry Radière que je commence à bien connaître. Dans le présent ouvrage qu’il dédie plus particulièrement aux adolescents, il construit une famille qui pourrait couler des jours...

16.
180 visites
sans couverture

New York Cannibals de Jerome Charyn, François Boucq (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 51 ans)
10 etoiles
Une suite très réussie
J'ai hésité un moment avant d'acheter, non pas l'album en tant que tel, mais cette version proposée par les éditions du Lombard, une version grand format , noir et blanc ou plutôt en bichromie. Et j'avoue ne pas avoir été déçu. Je ne dirai qu'un seul mot après la lecture de cet opus: Sublime !. Avant de me lancer dans la lecture...

17.
179 visites
sans couverture

Un été avec Baudelaire de Antoine Compagnon

critiqué par Alceste - (Liège - 59 ans)
9 etoiles
Baudelaire ne déçoit jamais
D’emblée, Antoine Compagnon le reconnaît : il est moins aisé de passer un été avec Baudelaire qu’avec Montaigne, son précédent sujet d’étude. Baudelaire offre des aspérités qui l’empêchent de « cocher les bonnes cases » de nos valeurs en vogue. Il déteste le rire, le suffrage universel, la philanthropie, la photographie, la presse,...

18.
171 visites
sans couverture

Paris - Figures de mode de Soline Anthore Baptiste

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)
8 etoiles
Histoire de la mode : les innovations parisiennes
Les éditions Parigramme, spécialisées dans les découvertes de Paris, consacrent cet ouvrage à un thème historique qui touche à la créativité de la capitale française, dans un domaine où elle est réputée exceller, la mode. De façon chronologique et à partir du XIVème siècle, où il est convenu que le phénomène est apparu, chaque grande innovation est présentée sur une...

19.
171 visites
sans couverture

Monsieur Minus de Laurent Graff

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)
8 etoiles
Ainsi va le monde
Certains croient qu’il est facile, agréable et confortable d’être riche, ils feraient bien de lire ce roman de Laurent Graff qui raconte l’histoire d’un héritier de la plus grosse fortune de France qui ne sait pas comment échapper à cette calamité. Il refuse tous les honneurs, corvées, responsabilités et autres contraintes que lui imposent son statut d’héritier et les fonctions...

20.
169 visites
sans couverture

La Fausse Maîtresse de Honoré de Balzac

critiqué par Monocle - (tournai - 60 ans)
8 etoiles
une grande amitié
Au mois de septembre 1835, une des plus riches héritières du faubourg Saint-Germain, mademoiselle du Rouvre, fille unique du marquis du Rouvre, épousa le comte Adam Mitgislas Laginski, jeune Polonais proscrit. Dans ses bagages, le mari comblé avait ramené de ses campagnes le comte Thaddée Paz, soldat désargenté. Leur amitié était au dessus de toutes les lois humaines. Paz...

21.
169 visites
sans couverture

Virus - Ou la Mort des Oiseaux de Dominique Persoons

critiqué par Abao - (48 ans)
10 etoiles
UN ROMAN PALPITANT, À LIRE ABSOLUMENT.
Dominique Persoons, chirurgien orthopédiste dans un hôpital de Lorraine signe un roman prémonitoire sur cette grippe qui décime les oiseaux et bouleverse la vie de toute la ville de Saverne. « Le matin du 16 avril, le Dr Bernard Petersen sortit du parking de l’hôpital en passant par le sas des urgences et buta sur un grand oiseau mort (…). Le...

22.
168 visites
sans couverture

Le malheur du siècle de Alain Besançon

critiqué par Unvola - (- ans)
10 etoiles
Communisme et Nazisme : les deux horreurs totalitaires du XXème siècle !
Dans ce livre, Alain Besançon nous démontre à travers une analyse psychosociologique approfondie, la monstruosité, ainsi que les très nombreuses similitudes existantes, entre les deux plus ignobles régimes Totalitaires du 20ème siècle, que sont : le Communisme fondé par Lénine, Trotski et Staline et le Nazisme fondé par Hitler. Ces deux Totalitarismes se sont octroyés le droit de massacrer des populations...

23.
168 visites
sans couverture

La clef de Mark Alexandrovitch Aldanov

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 72 ans)
8 etoiles
polar sans fin
Un polar de l’ère soviétique, dont l’action se déroule pendant les derniers jours du tsarisme. Raspoutine a été exécuté, la Douma siège non-stop, le tsar est invisible mais la fête continue pour la "bonne société", où il est de bon ton d’être du côté de l’opposition. Une enquête est menée à la suite de l’assassinat du banquier Karl Fischer, découvert...

24.
165 visites
sans couverture

Anaïs Nin : Sur la mer des mensonges de Léonie Bischoff

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 64 ans)
10 etoiles
Grandissime, époustouflant et talentueux !!!
Un beau jour je me suis retrouvé avec en mains un album de bande dessinée de très grande qualité, « Anaïs Nin, sur la mer des mensonges » de Léonie Bischoff (éditions Casterman). D’ailleurs, certains parleraient plutôt de roman graphique tandis que d’autres d’une version artistique et graphique d’extraits du journal intime d’Anaïs Nin… Moi, je vais parler de bande...

25.
158 visites
sans couverture

Cronstadt de Jean-Jacques Marie

critiqué par Unvola - (- ans)
2 etoiles
Histoire et Idéologie sont par définition, foncièrement..., antinomiques !
La question qui taraude le lecteur de ce livre, est de savoir : comment quelqu’un qui se revendique « historien » du Communisme, peut-il adhérer au Trotskisme, et réciproquement ? En effet, un amer sentiment de schizophrénie est omniprésent chez Jean-Jacques Marie et tout au long de cet ouvrage, concernant l’insurrection de Cronstadt, en mars 1921. Aux yeux des Communistes,...

26.
158 visites
sans couverture

Gandorr et les Planètes Esclavagistes: Tome 4 de la Saga Gandorr de Jérôme Smiel

critiqué par Jeromesmiel - (saissac - 30 ans)
10 etoiles
Tome 4 de la Saga Gandorr
Merveilleux, mystérieux, original, divertissant et mouvementé... En ces temps durs de hasard malchance, hisser le drapeau de l'espoir miracle est un appel d'air vital... Fable folie de l'absurde en digestion mutante que le sourire témoigne... Des mondes sont esclaves d'une énergie de transfert chaotique... Miroir précaire d'une instabilité supplice pour un temps sacrifié dans la faiblesse éliminatoire d'une nature au...

27.
155 visites
sans couverture

Il est des hommes qui se perdront toujours de Rebecca Lighieri

critiqué par Ori - (Kraainem - 84 ans)
10 etoiles
Quand l’enfance mal aimée détermine l’avenir
Suivant les conseils élogieux du Canard Enchaîné, j’ai entrepris la lecture de ce grand roman écrit sous pseudo par Emmanuelle Bayamack-Tam. Maltraité par un père ignoble et violent, le héros-narrateur, l’aîné d’une fratrie de trois est également la victime d’une mère indigne. Nous assistons ici à la vie erratique de ce trio de jeunes, sujets à une maltraitance quotidienne et qui...

28.
155 visites
sans couverture

Une fille d'Eve de Honoré de Balzac

critiqué par Monocle - (tournai - 60 ans)
10 etoiles
Excellent
Marie Angélique et Marie Eugénie sont deux sœurs. Elles ont été élevées dans une stricte éducation où ne sourit pas, où l'on ne joue pas. On apprend simplement ce qu'une fille doit savoir pour respecter un mari et du catéchisme à haute dose. Leur seule douceur sera leur professeur de piano, Wilhelm Schmucke, un homme doux...

29.
154 visites
sans couverture

Communisme en France de Stéphane Courtois

critiqué par Unvola - (- ans)
10 etoiles
P.C.F. : Section Française du Totalitarisme Communiste International !
Une étude passionnante sur le P.C.F., dont l’effondrement de l’U.R.S.S. en 1991, a permis l’ouverture partielle des archives de Moscou, et de celles du Parti Communiste Français. Evidemment, ce sont Lénine et Trotski qui ont voulu créer le Parti Communiste Français, dans un premier temps nommé : Section Française de l’Internationale Communiste, lors du Congrès de Tours en 1920 ; dans...

30.
153 visites
sans couverture

Chefs-d'oeuvre au Van Gogh Museum de Denise Willemstein, Roelie Zwikker

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 52 ans)
8 etoiles
VAN GOGH COMME VOUS NE L’AVEZ JAMAIS VU!
Tout ou presque à déjà été dit et écrit sur Vincent Van GOGH (1853 - 1890)… La différence à la lecture de ce livre vient justement du fait que «Chefs-d’œuvre au Van Gogh Museum» d’Amsterdam, n’essaie pas de nous en dire ou de nous en apprendre encore plus! Ce livre se contente de nous présenter le musée qui abrite la...

Page 1 de 5 Suivante Fin