Les fiches récentes les plus visitées

Ce classement ne reprend que les critiques publiées dans les trente derniers jours.

Page 1 de 5 Suivante Fin

1.
997 visites
sans couverture

Avoir 20 ans à Melun en 1968 de Jean-François Chalot

critiqué par Jemo76 - (Yainville - 83 ans)
8 etoiles
Ce n'était qu'un début !
Au moment de commémorer les « événements » du printemps 1968 , Jean-François Chalot et quelques uns de ses amis se souviennent. La plupart avaient 20 ans et sont demeurés fidèles aux convictions de leur jeunesse. J. F. Chalot n’a pas toujours été le militant politique, syndical et associatif que beaucoup connaissent ou ont connu. Il a commencé comme «...

2.
499 visites
sans couverture

Le coq de Renato Caccioppoli de Jean-Noël Schifano

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 38 ans)
8 etoiles
Renato Caccioppoli ou comment perturber la rencontre entre Mussolini et Hitler en plein Naples
Après avoir présenté une figure napolitaine des plus romanesques, Masaniello, dans son roman qui vient de paraître Jean-Noël Schifano présente au lecteur, un autre personnage emblématique napolitain : Renato Caccioppoli. Ce mathématicien, peu connu chez nous, reste une figure italienne très plaisante à découvrir. Il est le petit-fils de Mikhaïl Bakounine. Quand en 1938, il apprend la venue d'Hitler...

3.
406 visites
sans couverture

Du fin fond de Saint-Barth, pensez-vous encore à moi? - Johnny Halliday (1943-2017) de Teddy Crispin

critiqué par Teddy Crispin - (54 ans)
8 etoiles
Texte passionnant, authentique et vrai
"Teddy Crispin, récipiendaire du „Prix Media dans votre Pays (France)“ de l’Union Internationale de la Presse Catholique, bouleversé par la disparition du chanteur Johnny Hallyday (1943-2017) écrit ce texte passionnant, authentique et vrai, sorti tout droit du coeur, jugez-en par vous-mêmes et partagez-en le murmure." Avec des évocations de la part de l'auteur, de Charles Boyer (1899-1978), Claudette Colbert (1903-1996),...

4.
388 visites
sans couverture

Mangés par la terre de Clotilde Escalle

critiqué par Gregory mion - (35 ans)
10 etoiles
Glas ! Glas ! Triple glas sur les hommes !
Ce n’est pas indûment que certains commentaires ont évoqué des similitudes entre William Faulkner et Clotilde Escalle pour ce roman. Outre la sensation d’affronter un microcosme pervers qui se bornerait aux limites d’un comté de Yoknapatawpha localisé en France, quelque part dans le terrain vague de l’Hexagone, nous pouvons mieux situer cette dimension de perversité dans l’unique giron sexuel tant...

5.
386 visites
sans couverture

Miss Marple: Un cadavre dans la bibliothèque de Agatha Christie, Dominique Ziegler (Scénario), Olivier Dauger (Dessin)

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 61 ans)
9 etoiles
Très bonne adaptation en bédé !
Je vous ai présenté il y a quelques semaines ce roman d’Agatha Christie, Un cadavre dans la bibliothèque. Il n’est donc point question maintenant de recommencer mais simplement de vous en proposer une adaptation en bande dessinée… Tout d’abord, je lis des adaptations de romans policiers en bandes dessinées depuis des décennies et je sais combien l’exercice est périlleux. En effet,...

6.
377 visites
sans couverture

La part du ghetto de Malek Dehoune, Manon Querouil

critiqué par Hexagone - (47 ans)
9 etoiles
Elle court, elle court, la banlieue.
En premier lieu je veux déjà exprimer le fait que j'ai, d'une manière générale, peu de respect pour les journalistes. Trop de compromission, d'idéologie et de parti pris dans leur travail. Cependant, n'étant pas quelqu'un à l'esprit fermé, il m'arrive de lire certains de leurs écrits et d'en tirer un avis objectif. C'est ce que je vais faire ici. Je ne connaissais pas cette...

7.
374 visites
sans couverture

My absolute darling de Gabriel Tallent

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 38 ans)
7 etoiles
Relation malsaine
Présentation de l'éditeur À quatorze ans, Turtle Alveston arpente les bois de la côte nord de la Californie avec un fusil et un pistolet pour seuls compagnons. Elle trouve refuge sur les plages et les îlots rocheux qu’elle parcourt sur des kilomètres. Mais si le monde extérieur s’ouvre à elle dans toute son immensité, son univers familial est étroit et menaçant...

8.
352 visites
sans couverture

Cinq ans de réflexion de Philip Kerr

critiqué par Tistou - (61 ans)
7 etoiles
A la Elmore Leonard …
Quand on a lu « la Trilogie berlinoise » à la gravité affichée, on ne peut qu’être surpris à la lecture de « Cinq ans de réflexion », beaucoup plus léger. Polar, oui, mais à la sauce Elmore Leonard ou Donald Westlake (et ses avatars, Richard Stark ?). Néanmoins « Cinq ans de réflexion » reste une lecture tout à fait...

9.
334 visites
sans couverture

La guerre des métaux rares : La face cachée de la transition énergétique et numérique de Guillaume Pitron

critiqué par Colen8 - (76 ans)
8 etoiles
Remède pire que le mal
Pauvres de nous qui tentons de réduire les dépendances et pollutions dues aux énergies fossiles par des solutions encore plus dévastatrices tant pour l’environnement que pour les réserves en eau. Green tech et révolution numérique sont moins riches de promesses que de désillusions d’autant que le recyclage après usage de ce qui a été extrait de la terre reste très...

10.
322 visites
sans couverture

Grec express : Grèce et Chypre de Jean Catsiapis

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
7 etoiles
Un guide de langue et civilisation pour touristes
Cet ouvrage synthétique s'adresse aux touristes, voire aux curieux d'esprits, qui souhaitent séjourner, ou au moins découvrir, un peu la Grèce et Chypre. Il présente les bases élémentaires du grec moderne, qui restent rudimentaires, vu l'épaisseur du livre, d'autant qu'il contient des éléments sociologiques et géographiques. Il permet déjà de construire des phrases basiques et de montrer aux autochtones l'intérêt...

11.
305 visites
sans couverture

Le désir : Ou l'enfer de l'identique de Byung-Chul Han

critiqué par Gregory mion - (35 ans)
10 etoiles
Éros à la rescousse.
Le travail de Byung-Chul Han reste à découvrir. Il n’est pas encore arrivé à se faire une place parmi les têtes d’affiche de la philosophie contemporaine, et sans doute est-ce bon signe tant la pensée qui « marche », par les temps qui courent, titube entre deux bouffonneries de Comte-Sponville et trois rots étouffés d’argumentation du troufion éternel Bernard-Henri Lévy,...

12.
295 visites
sans couverture

Verlaine et Rimbaud en Belgique de Maurice Kunel

critiqué par Catinus - (Liège - 66 ans)
9 etoiles
Excellent !
Il existe de nombreux ouvrages sur Verlaine et Rimbaud. Celui-ci, donc, a la particularité de raconter, avec verve, les séjours belges des deux poètes, des deux compères - des deux amants … -. En Belgique mais également à Londres. Tout cela est bien dépeint, est agréable à lire. Peu de chose sur internet à propos de l’auteur : Maurice Kunel....

13.
277 visites
sans couverture

L'homme de Berlin de Luke McCallin

critiqué par Pieronnelle - (un petit hameau quelque part - 70 ans)
10 etoiles
Enquête au coeur de Sarajevo ville martyre
Voilà un livre passionnant, tant au niveau de l’intrigue que de la situation historique. Il s’agit d’une trilogie dont le troisième tome n’a pas encore été traduit, ce qui ne devrait pas tarder. Les deux premiers tomes sont «L’homme de Berlin» et «La maison pâle». Certains ont voulu faire une comparaison avec «La trilogie berlinoise « de Philip Kerr» sans...

14.
277 visites
sans couverture

A Silent Voice Vol.2 de Yoshitoki Ōima

critiqué par LoupBlanc - (Distroff - 16 ans)
10 etoiles
Un insensible touché ?!
A Silent Voice, Koe No Katachi en japonais, est un manga écrit par la jeune Yoshitoki OIMA. Etant critique manga à la base, je m’étais empressé d’acheter ce manga dont, je me souviens, tout le monde parlait et je n’ai absolument pas été déçu… En primaire, Shoya est un peu le ‘’boss’’ de son école. Tout le monde l’aime et le...

15.
274 visites
sans couverture

Homo Deus, Une brève histoire de l'avenir de Yuval Noah Harari

critiqué par Saule - (Bruxelles - 52 ans)
8 etoiles
La fin de l'histoire ?
Dans son précédent ouvrage, "Sapiens - Une brève histoire de l'humanité" (un grand succès), l'auteur m'avait vraiment passionné en racontant comment le Sapiens était parvenu au sommet de la pyramide des espèces et à coloniser la terre grâce à la révolution cognitive : en acquérant la pensée et la capacité de créer des groupes humains soudés par une même "religion"...

16.
271 visites
sans couverture

Un Papillon dans la tempête de Walter Lucius

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 69 ans)
10 etoiles
entre orient et occident
Un polar magistral, flirtant avec la géopolitique sans jamais tomber dans le complotisme cher à trop d’auteurs en quête de renommée internationale. L’action se déroule à Amsterdam, avec des incursions à Moscou, à la poursuite des commanditaires d’un double meurtre et d’un terrible accident causé à un jeune garçon afghan, retrouvé inanimé dans les bois et affublé d’habits rituels féminins....

17.
271 visites
sans couverture

Le maître de Céans (Journal d'un collectionneur de paysages) de Jacques Goijen

critiqué par Alceste - (56 ans)
8 etoiles
En mode paysage
De son amour de la nature, Jack , le héros de ce roman - allusion transparente à l’auteur -, a tiré deux passions : la peinture de paysage et la chasse. L’une et l’autre lui permettent de s’imprégner de l’univers naturel, qu’il a épousé dès son enfance, lors de joyeuses escapades avec ses camarades....

18.
268 visites
sans couverture

Les comploteurs de la révolution de Anne Declery

critiqué par Jacobine - (57 ans)
9 etoiles
Un roman historique comme on les aime !
L'histoire se déroule à Grenoble dès les premiers soubresauts de la révolution en 1788. Puis l'action se déplace à Paris jusqu'à la fête de la fédération en 1790. La vérité historique est scrupuleusement respectée jusqu'au moindre détail. La romance est construite autour de l'amitié entre 5 personnages qui vont traverser cette période agitée au cours de laquelle des comploteurs politiques vont tenter...

19.
265 visites
sans couverture

Retour à Séfarad de Pierre Assouline

critiqué par TRIEB - (BOULOGNE-BILLANCOURT - 66 ans)
6 etoiles
LA LOI DU RETOUR
Retour à Séfarad met en scène un candidat, juif séfarade, à l'obtention du passeport espagnol, démarche rendue possible par une déclaration du roi d’Espagne Sa Majesté Felipe VI qui affirme dans un discours prononcé en 2015 en guise de conclusion « Comme Vous nous avez manqué ! ». Hommage rendu à la participation des séfarades à la vie espagnole,...

20.
263 visites
sans couverture

Les dix millénaires oubliés qui ont fait l'histoire de Jean-Paul Demoule

critiqué par Deinos - (55 ans)
10 etoiles
riche retour aux sources...
Du Néolithique, souvent nous n'avons que cette vision d'une sédentarisation associée à l'agriculture, marque d'un processus évolutif supposé comme un fait "naturel", comme une évidence vers un progrès civilisationnel, nous interrogeant en fait bien peu sur ce changement et sur ce qu'il amena... Aussi l'auteur nous invite-t-il, en nous présentant de manière claire, fort accessible pour chacun, à prendre connaissance de...

21.
255 visites
sans couverture

Le peuple rieur de Serge Bouchard, Marie-Christine Lévesque

critiqué par Dirlandaise - (Québec - 62 ans)
10 etoiles
Hommage à mes amis innus
Dans les années soixante-dix, le jeune anthropologue Serge Bouchard effectue plusieurs stages au sein de la communauté innue de Mingan. Passionné par ce peuple fier et courageux dont l’étonnante résilience leur a valu de survivre aux nombreux aléas dus à leur situation fragile face aux envahisseurs européens avides de s’enrichir en exploitant les richesses naturelles comme le bois, les mines...

22.
249 visites
sans couverture

Cabossés en série : Dernières nouvelles exclusives de la folie ordinaire de Henri Cachia

critiqué par Henri Cachia - (LILLE - 56 ans)
6 etoiles
Pas mal à mon avis... A vous de juger...
ATTENTION... ATTENTION demandée... CECI N'EST POINT UNE CRITIQUE... MAIS BIEN UNE SIMPLE PRESENTATION DE MON PREMIER LIVRE DE FICTION... QUATRIEME DE COUVERTURE : Au secours! "C'est comment qu'on freine, je voudrais bien descendre de là!"*1 Voici les dernières nouvelles exclusives de la folie ordinaire. Il n'y a pas d'intrigue policière, dans la mesure où chaque protagoniste ne se cache mais au contraire dévoile ce...

23.
248 visites
sans couverture

Ce qu'on voit et ce qu'on ne voit pas de Frédéric Bastiat

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)
8 etoiles
Libéralisme économique
Que deviendraient les vitriers si personne ne cassait de vitres ? Quand il change une vitre, le vitrier gagne six francs. Il s’en réjouit. L’industrie vitrière profite. C’est ce qu’on voit. Mais les six francs dépensés pour réparer cette vitre ne peuvent plus l’être dans d’autres secteurs comme celui de la chaussure, du textile ou de l’édition. C’est ce qu’on ne...

24.
248 visites
sans couverture

Attends-moi au ciel, capitaine de Jorge Enrique Botero

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 38 ans)
8 etoiles
Une histoire d'amour sur fond d'homosexualité et de guérilla colombienne
Manzana est un jeune gay plutôt libéré qui côtoie le monde de la nuit au grand dam de son père ! Evidemment ce dernier ne voit pas les choses de la même manière et le fait enrôler dans l'armée afin qu'il devienne un homme, un vrai. On ne peut pas dire qu'il soit d'une agilité remarquable dans le domaine militaire...

25.
247 visites
sans couverture

Le retour à la santé par le jeûne de Edouard Bertholet

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)
7 etoiles
Le plus puissant des remèdes
Le jeûne apporte aux hommes un moyen infaillible et économique de rétablir leur santé dégradée par toutes leurs erreurs alimentaires, hygiéniques et autres. Bien entendu, cette pratique exige une adhésion, un effort et pas mal de volonté au départ. À première vue, il semble tellement plus simple d’avoir recours à une pharmacopée chimique souvent inopérante quand elle n’est pas carrément...

26.
242 visites
sans couverture

Algérie 1976, Je Me Souviens de Bernard Corbel

critiqué par CHALOT - (70 ans)
9 etoiles
Une page d'histoire illustrée
ALGERIE 1976, Je me souviens Livre de Bernard Corbel Les éditions abordables 163 pages Mars 2018 Une page d’histoire sociale et humaine Bernard Corbel, jeune ingénieur hydraulicien décide de faire son service militaire, en coopération, en Algérie. La durée est de 16 mois au lieu de 12, certes, mais le jeu en vaut la chandelle : Il va découvrir l’Algérie, 13 ans après la guerre qui vit s’affronter les...

27.
238 visites
sans couverture

Sleeping beauties de Stephen King, Owen King

critiqué par Alapage - (44 ans)
8 etoiles
J'aurais aimé un peu plus de frissons...
Je l'attendais avec beaucoup d'impatience. Le résumé a piqué ma curiosité et que dire de la couverture, elle est tout simplement magnifique. Est-ce qu'encore une fois le maître du fantastique sera à la hauteur de mes attentes? Dooling, petite ville des États-Unis où le quotidien des citoyens est plus que normal et ordinaire, comme partout ailleurs au pays jusqu'à aujourd'hui! Jusqu'à...

28.
235 visites
sans couverture

Prise au piège (Les enquêtes de Tracy Crosswhite t. 4) de Robert Dugoni

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 61 ans)
8 etoiles
Du bon polar !
Expérience intéressante, lors du dernier salon du livre de Paris, Livre Paris 2018, j’ai eu l’occasion de mettre les pieds sur le stand Amazon. A priori, ce n’est pas le stand que je fréquente quand je vais sur un salon du livre, à Paris comme ailleurs, mais quand j’ai pris rendez-vous avec Robert Dugoni pour l’interviewer je ne savais pas...

29.
234 visites
sans couverture

La gestion des institutions culturelles - Musées, patrimoine, centres d'art de Jean-Michel Tobelem

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
10 etoiles
Le fonctionnement administratif et financier des musées
La conservation des collections, l'achat d'oeuvres, l'éventuel recours à des prestataires privés pour la gestion de certaines missions, la communication envers les publics, la recherche de nouveaux visiteurs, l'ergonomie, les mesures de sécurité, le souci de pédagogie mais aussi de divertissements comme de débouchés commerciaux constituent autant d'aspects du fonctionnement quotidien des institutions culturelles, principalement des musées, dont le statut...

30.
233 visites
sans couverture

La petite Borde de Emmanuelle Guattari

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 69 ans)
10 etoiles
morceaux choisis
Deux enfants, mon frère et moi. Une enfance libre (libérée ?), dans ces années 70 où il faisait bon respirer un air frais, loin des pesanteurs d’une France catholique confite dans ses traditions. Au château de la Borde, où résident nos deux enfants, on n’enferme pas les fous, d’ailleurs il n’y a pas de fous, ce sont des "pensionnaires", et...

Page 1 de 5 Suivante Fin