Les dernières critiques éclair

Page 1 de 7 Suivante Fin

sans couverture

Zaroff de Sylvain Runberg (Scénario), François Miville-Deschênes (Dessin)

critiqué par Vince92 - (Zürich - 42 ans)
9 etoiles
Enfer vert
Voici une histoire passionnante, celle du Comte Zaroff, dont l'origine se trouve dans une nouvelle de Richard Connell de 1924 (que je ne connaissais pas). Plus tard repris au cinéma depuis les années 30 jusqu’à aujourd'hui, c'est donc au tour...

sans couverture

Ariane de Myriam Leroy

critiqué par Faby de Caparica - (58 ans)
10 etoiles
A l'amour... à la haine
"Ariane" de Myriam Leroy (208p) Ed. Don Quichotte. Bonjour les fous de lectures.... Myriam Leroy est une journaliste belge. "Ariane" est son premier roman. L'histoire se passe en Belgique, dans une commune un peu triste et sans intérêt (dixit la narratrice ) du Brabant...

sans couverture

Un océan de pavots de Amitav Ghosh

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 74 ans)
10 etoiles
le colonialisme en Inde
L’Inde vers 1838. Les Anglais exercent leur domination avec une rigueur exemplaire, le croient-ils du moins. En tout cas, le racisme colonial fonctionne dans toute sa splendeur, et les coloniaux ne sont venus là que pour s’enrichir. Pas tous...

sans couverture

Le parfum de Patrick Süskind

critiqué par Lady Angel - (52 ans)
10 etoiles
Une révélation
Etudié en philosophie, ce livre a été une vraie révélation. Olfactive déjà. Impossible de ne pas céder à l'envie de percevoir le monde à la manière de Grenouille, en le reniflant. Tout prend alors une autre dimension, intense. Et...

sans couverture

L'auberge des pauvres de Tahar Ben Jelloun

critiqué par Lady Angel - (52 ans)
9 etoiles
Une pépite
Un livre chargé. Une ville , Naples, qui grouille. Des personnages qui y survivent, réels ou imaginaires. J'ai lu ce livre il y a une dizaine d'années et il en reste une empreinte très forte, une atmosphère de misère magnifiée,...

sans couverture

Les cahiers de Malte Laurids Brigge de Rainer Maria Rilke

critiqué par Phil SMT - (60 ans)
10 etoiles
Expérimenter l’espace moderne et mouvant du monde
"J'apprends à voir. Je ne sais pas pourquoi, tout pénètre en moi plus profondément, et ne demeure pas où, jusqu'ici, cela prenait toujours fin. J'ai un intérieur que j'ignorais. Tout y va désormais. Je ne sais pas ce qui s'y...

sans couverture

Né d'aucune femme de Franck Bouysse

critiqué par Lady Angel - (52 ans)
6 etoiles
On n'y croit pas...
Passés les deux premiers chapitres dont le style redondant et quelque peu hermétique peut dérouter, le roman intrigue et l'introspection de Rose donne envie d'en savoir plus. Seulement... l'histoire ne prend pas, trop prévisible. L'excès de violence n'ajoute rien au suspense. Pire,...

sans couverture

La Coupure de Fiona Barton

critiqué par Malic - (79 ans)
9 etoiles
Résurgences
Des travaux de terrassement sur un chantier de la banlieue de Londres mettent à jour le squelette d’un nourrisson. Les quelques lignes de journal consacrées à cette découverte attirent l’attention de trois femmes. Angela tout d’abord, dont le bébé avait...

sans couverture

La Peau de chagrin de Honoré de Balzac, André Pieyre de Mandiargues (Préface)

critiqué par Pierrot - (Villeurbanne - 68 ans)
7 etoiles
« Un goût prodigieux du détail »
Après « Le père Goriot » qu’hélas je n’ai pu finir, je me suis de nouveau laissé tenter, par cette peau de chagrin de Balzac, auteur si hautement estimé. Et c’est vrai, de mon point de vue, ce...

sans couverture

Un certain Paul Darrigrand de Philippe Besson

critiqué par Lady Angel - (52 ans)
8 etoiles
Un deuxième volet tout aussi captivant
L'histoire semblait prévisible et j'étais un peu sceptique quant au contenu de cet ouvrage même si le plaisir de renouer avec le style de Besson était évident. J'ai très vite plongé dans son univers avec une infinie délicatesse. Ses mots sont...

sans couverture

" Arrête avec tes mensonges " de Philippe Besson

critiqué par Lady Angel - (52 ans)
9 etoiles
Ca n'a l'air de rien...et pourtant
Ce livre secoue, ce livre remue parce qu'il réveille des émotions enfouies, des bribes d'adolescence . L'histoire d'amour de Philippe Besson résonne à la façon de nombre d'ouvrages des années 80, dans lesquelles les jeunes garçons inaccessibles et désirables font...

sans couverture

Entrez dans la danse de Jean Teulé

critiqué par Lady Angel - (52 ans)
8 etoiles
Excellent
On lit pour le style, puis on lit pour l'histoire, étonnante, déroutante aussi. On perd parfois un peu le fil et l'on y revient. Jean Teulé nous emmène avec brio et humour dans les rues grouillantes de Strasbourg....

sans couverture

Les montagnes hallucinées, suivi de Dans l'abîme du temps de Howard Phillips Lovecraft

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 40 ans)
7 etoiles
Deux nouvelles qui stimulent l'imagination
"Les Montagnes hallucinées " et "Dans l'abîme du temps" sont deux nouvelles dont les structures semblent assez proches. Dans la première, le narrateur parti en expédition en Antarctique narre ce qui lui est arrivé et ce que les scientifiques et...

sans couverture

L'Homme à l'envers de Fred Vargas

critiqué par Tistou - (64 ans)
9 etoiles
Opus n°2 de la série Adamsberg
Lire l’opus n°2 quand on a déjà lu tous les autres, les postérieurs notamment, est un exercice intéressant, un peu comme de l’archéologie pratiquée dans les strates d’un empilement de romans consacrés au même personnage ; le commissaire Adamsberg, Jean-Baptiste...

sans couverture

La petite conformiste de Ingrid Seyman

critiqué par Koudoux - (SART - 55 ans)
8 etoiles
La petite Esther
Après lecture de la quatrième de couverture, je pensais avoir un livre drôle. Mais cette histoire ne m’a pas fait rire. Par contre, je me suis attachée à Esther et j'ai détesté son père. Un barjo qui rendait la vie impossible à sa...

sans couverture

Claude Gueux de Victor Hugo

critiqué par Bernard2 - (DAX - 71 ans)
8 etoiles
Un chef d’œuvre
Ce n’est certes pas l’ouvrage le plus connu de Victor Hugo, mais quelle puissance d’écriture dans ces quelques pages ! Tant sur la forme que sur le fond. Tout a été dit dans les commentaires précédents, et il ne semble pas utile...

sans couverture

Le Père Goriot de Honoré de Balzac

critiqué par Monocle - (tournai - 60 ans)
9 etoiles
Le triomphe de Balzac
Eugène de Rastignac est venu étudier le droit à Paris. Il a pris logis à la pension de Madame Vauquer. C'est là qu'il rencontre Goriot, cet homme déjà âgé, commerçant retraité qui a marié ses filles...

sans couverture

Nous avons les mains rouges de Jean Meckert

critiqué par Elko - (Niort - 44 ans)
7 etoiles
A la fois juges, bourreaux et victimes
A sa sortie de prison un homme rencontre un vieillard distingué qui lui propose de se mettre au vert dans sa scierie. Très vite il apprend que la petite communauté qui y vit est un groupe de justiciers poursuivant le...

sans couverture

Contes de la folie ordinaire de Charles Bukowski

critiqué par Elko - (Niort - 44 ans)
7 etoiles
Dérives
Charles Bukowski a un style très marqué, direct et cru. Un style qui a fait école et qui colle bien à cette Amérique miséreuse qu’il décrit. Ça picole et ça baise. Çà picole surtout. A tel point qu’on finit par...

sans couverture

La Voleuse de livres de Markus Zusak

critiqué par Elko - (Niort - 44 ans)
7 etoiles
Der Tod und das Mädchen
Après les premières pages du roman je me suis demandé dans quelle histoire misérabiliste j’étais tombé. Une fillette allemande voit son frère mourir et sa mère la place dans une famille d’accueil indigente. Le nazisme étend son emprise, la seconde...

sans couverture

Gomorra : Dans l'empire de la camorra de Roberto Saviano

critiqué par Maranatha - (48 ans)
9 etoiles
Juste inquiétant.
Plus haut, plus loin, plus fort.... dans le mal. Même si ce livre a fait l'objet d'adaptations télévisuelles, qu'il date un peu, il n'a rien perdu de sa pertinence et de sa force. On est bien mal de constater les forces du...

sans couverture

Jusqu'à ce que la mort nous unisse de Karine Giebel

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 72 ans)
10 etoiles
le vieux de la montagne
Un roman d’amour et de mort, dans le grandiose décor du Parc du Mercantour, mis en scène par une Karine Giebel au meilleur de sa forme. Au-dessus des deux personnages principaux, Vincent Lapaz, le guide de haute-montagne, et Servane Breitenbach,...

sans couverture

Les aérostats de Amélie Nothomb

critiqué par Faby de Caparica - (58 ans)
5 etoiles
Déçue.. léger et aéré comme un aérostat
"Les aérostats" d'Amélie Nothomb (180p) Ed. Albin Michel Bonjour les fous de lectures.... D'Amélie Nothomb, on attend chaque année, avec plus ou moins d'impatience, le dernier bébé. Comme depuis plusieurs années , le livre est court, se lit en quelques heures et nous...

sans couverture

Il pleut sur Managua de Sergio Ramírez

critiqué par Phil SMT - (60 ans)
7 etoiles
A lire à l'ombre, avec une bière Toña glacée, côté ventilateur
Polar social ultra réaliste du bout du monde, un tout petit bout du monde : le Nicaragua. L'inspecteur Morales, ancien sandiniste, enquête sur un meurtre, dans un dédale de corruption et un chaos social où toutes les valeurs sont mises...

sans couverture

Très brève relation de la destruction des Indes de Bartolomé de las Casas

critiqué par Phil SMT - (60 ans)
8 etoiles
Réquisitoire
Parce que c'est un réquisitoire, Bartolomé de Las Casas, théologien reconnu et proche de Charles Quint, n'a pas le choix quand il alerte sur le génocide amérindien : il faut émouvoir, ouvrir les yeux, pousser au repentir des chrétiens espagnols...

sans couverture

Lettre d'une inconnue de Stefan Zweig

critiqué par Phil SMT - (60 ans)
8 etoiles
« Mais j'ai aimé ».
« Mais j'ai aimé ». Voici comment pourrait commencer et terminer ce livre bouleversant, ce cri déchirant, tragique, dédié au sentiment amoureux. Pas n'importe lequel, celui de l'amour à sens unique, qui n'a rien demandé et n'a rien en retour, l'amour...

sans couverture

2666 de Roberto Bolaño

critiqué par Phil SMT - (60 ans)
10 etoiles
Une enquête philosophique
Roman monstre, issu d'autres romans et engendrant d'autres romans, roman de roman, à la fois ouvert et fermé, sorte de haïku tentaculaire et labyrinthique de plus de mille pages où tout est permis et envisageable, entre digressions et mises en...

sans couverture

Portrait de classe de Tobias Wolff

critiqué par Phil SMT - (60 ans)
9 etoiles
OLD SCHOOL
Années 60, collège privé huppé pour garçons de la Nouvelle Angleterre, où on voue un véritable culte élitiste à la littérature autour de visites régulières d'écrivains de renom. Un concours littéraire va attiser les pires passions des étudiants, les trahisons,...

sans couverture

Les sept fous de Roberto Arlt

critiqué par Phil SMT - (60 ans)
9 etoiles
Une noire et géniale prophétie
Roberto Arlt dans ce roman visionnaire saisit un monde fracassé et menacé par le totalitarisme avec une énergie hallucinante et une écriture oralisée et accidentée décoiffante. Ce récit nocturne, expressionniste, satanique mais sans Satan, oscille entre vices sociaux et perversions...

sans couverture

Le coeur blanc de Catherine Poulain

critiqué par Frunny - (PARIS - 54 ans)
10 etoiles
"Des invendables qu'on balance dans le cageot ! "
Catherine Poulain (1960- ) est une écrivaine française. "Le Grand Marin"(2016) - son premier roman - a rencontré un très grand succès et fut couronné de nombreux prix. "Le coeur blanc" paraît en 2018 (Editions de...

Page 1 de 7 Suivante Fin