Les dernières critiques éclair

Page 1 de 7 Suivante Fin

sans couverture

Neige de Maxence Fermine

critiqué par Faby de Caparica - (56 ans)
10 etoiles
pépite
Bonjour les lecteurs ... Alors, autant je n'avais pas été conquise par " le Palais des Ombres" , autant je suis plus qu'enthousiaste avec " Neige" Quel joli recueil.. c'est beau, c'est pur, c'est limpide ...comme de la neige. Voici un conte magnifique Fin...

sans couverture

Ainsi débute la chasse de David Patsouris

critiqué par Elko - (Niort - 41 ans)
7 etoiles
États d'âme
Le premier roman de l’auteur, "cognac blues" m’avait laissé un sentiment mitigé : plus qu’un polar j’y avais trouvé un roman psychologique, suivant le parcours chaotique d’un tueur de la mafia locale. Et ce qui m’avait d’abord décontenancé m’avait au final...

sans couverture

Sleeping beauties de Stephen King, Owen King

critiqué par Windigo - (Amos - 35 ans)
8 etoiles
Univers étrange
Avec ce roman, nous voyageons dans un univers étrange. La plupart des hommes qui y sont décrits agissent comme des brutes sanguinaires, mais pas tous, heureusement. Toutes les femmes s'endorment dans une sorte de cocon et se retrouvent dans un...

sans couverture

Georges Dandin de Molière

critiqué par Incertitudes - (33 ans)
8 etoiles
Une comédie un peu dramatique
On rit beaucoup dans et de George Dandin aussi bien en 1668 qu'aujourd'hui signe du talent de Molière pour les comédies là où les tragédies auront toujours été des échecs cuisants chez lui. George Dandin doit être un parent proche du...

sans couverture

L'île d'Arturo. Mémoires d'un adolescent de Elsa Morante

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
10 etoiles
Les Charmes et tourments de la vie insulaire
Jeune enfant de l'île volcanique de Procida dont le seuil autre trait saillant consiste à accueillir un centre pénitentiaire, Arturo aime ce territoire, tout en voyant ses limites. Il en va d'autant plus que son père, étrange Allemand mystérieux, s'avère...

sans couverture

Chroniques lunaires, Tome 2 : Scarlet de Marissa Meyer

critiqué par Alapage - (44 ans)
8 etoiles
Cette saga est géniale!
Maintenant que Cinder est incarcérée et que la Reine Levana veut sa tête, tout porte à croire que la vie de Cinder ne tient plus qu'à un fil. Mais croyez-vous vraiment qu'elle ne fera rien pour se sortir de cette...

sans couverture

Bakhita de Véronique Olmi

critiqué par Monocle - (tournai - 58 ans)
6 etoiles
Toutes les Bakhita !
Toutes les Bakhita ! La première partie du livre est profondément émouvante. C’est toute l’horreur de l’esclavagisme qui existe depuis la nuit des temps. On croit (à tort) que le vilain Oncle Sam a obtenu la médaille d’or en ce...

sans couverture

Deux remords de Claude Monet de Michel Bernard

critiqué par Frunny - (PARIS - 52 ans)
9 etoiles
Une peinture de Claude Monet !
Michel Bernard (1958- ) est un écrivain et haut fonctionnaire français. "Deux Remords de Claude Monet" paraît en 2016 (La Table ronde) et reçoit le Prix du festival du livre de Metz 2017. Monet, Manet, Renoir, Pissaro, Sysley...

sans couverture

Jusqu'à l'impensable de Michael Connelly

critiqué par Ayor - (45 ans)
8 etoiles
Classique et efficace
Ce énième roman de cet auteur prolifique met en scène deux personnages récurrents, à savoir l’emblématique Harry Bosch et son demi-frère et avocat de la défense, Michael Haller. Depuis peu à la retraite et en conflit avec le LAPD, Harry...

sans couverture

Moloch de Thierry Jonquet

critiqué par Pierrot - (Villeurbanne - 66 ans)
7 etoiles
Le cri.
Loin des histoires à l’eau de rose, mais ce roman noir nous explose en plein visage, les travers des petits hommes dans l’univers......

sans couverture

La Séquence fondatrice, tome 1 : Dragons d'un crépuscule d'automne de Tracy Hickman, Margaret Weis (Co-auteur)

critiqué par Incertitudes - (33 ans)
9 etoiles
Idéal pour se lancer dans le genre
De l'Heroic fantasy pur jus. D'ordinaire, j'ai un peu de mal. Mais là, même si c'est classique jusqu'au bout des ongles, je ne peux nier avoir pris du plaisir à suivre la destinée de ces différents héros hétéroclites dans leurs...

sans couverture

L'Art de perdre de Alice Zeniter

critiqué par Elko - (Niort - 41 ans)
8 etoiles
Se perdre, se construire, se trouver
L’Algérie et la France ont partagé une histoire complexe et douloureuse, dont les termes précis n’ont pas encore été complètement assumés de chaque côté de la Méditerranée. Et dans cet imbroglio aux blessures profondes et cachées, le thème des harkis,...

sans couverture

Notre-Dame du Nil de Scholastique Mukasonga

critiqué par Manhud Yrogerg - (Bruxelles - 40 ans)
9 etoiles
Prenant.
Un lycée de jeunes filles de la bonne société du Rwanda des années 70. Une chronique de la vie quotidienne où se glissent subrepticement des témoignages d'une haine raciale entre hutus et tutsis. On y entend ces terribles...

sans couverture

Le palais des ombres de Maxence Fermine

critiqué par Faby de Caparica - (56 ans)
6 etoiles
bof
Bonjour les lecteurs ... 1° livre que je lis de cet auteur. "Page turner " qui, comme son nom l'indique , se lit très rapidement mais qui ne me laissera pas un souvenir impérissable. L'histoire se passe dans les années 60, Nathan est...

sans couverture

Hortense de Jacques Expert

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 69 ans)
10 etoiles
si tu t'imagines, fillette, fillette…
Une jeune mère célibataire, bâillonnée, rouée de coups, voit sa fillette âgée de deux ans et demi enlevée de force par un père qui ne l’a jamais reconnue. L’enquête piétine, piste près piste, sans jamais parvenir à loger ce père...

sans couverture

Soeurs de Bernard Minier

critiqué par Henri Cachia - (LILLE - 56 ans)
10 etoiles
Passionnant est l'homme...
Je ne connaissais pas Bernard Minier, lorsque je me suis rendu à la Médiathèque Jean-Lévy de Lille, pour une rencontre avec cet auteur singulier, mercredi 18 avril à 17h. Quel parcours ! Il dit avoir toujours écrit, participant à d'innombrables concours de...

sans couverture

Clair de femme de Romain Gary

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
8 etoiles
L'amour de deux êtres en déroute
Un mari sous le choc de la perte de sa femme et une femme accompagnant un époux handicapé à l'origine de l'accident mortel de leur fille se percutent, se rencontrent, se retrouvent et finissent par s'estimer. Se pose ainsi inévitablement...

sans couverture

Le maître du haut château de Philip Kindred Dick

critiqué par Cédelor - (Paris - 46 ans)
6 etoiles
Pas eu de plaisir à lire ce roman
Encore un livre de ma période de lecture allemande ! Après « Le rapport de Brodeck », « La mort est mon métier » et « L’obélisque noir », voici « Le maître du Haut Château » ! Bref, qu’en dire...

sans couverture

L'Armée de l'Ombre, Tome 4 : Nous étions des hommes de Olivier Speltens

critiqué par Vince92 - (Zürich - 40 ans)
5 etoiles
Allemagne année 0
Oui, un tome en dessous des autres, tant au niveau du scénario que du dessin. Et pourtant, il y avait matière à exprimer beaucoup de choses sur cette année 1945 du côté allemand. Là où un film comme "die Brucke"...

sans couverture

Le tour du monde du roi Zibeline de Jean-Christophe Rufin

critiqué par Monocle - (tournai - 58 ans)
2 etoiles
Non merci
Le roi Zibeline démarre bien. Je me dis « ouf, Rufin abandonne le politiquement correct des camions qui vont sauver le monde de « Check Point » et retrouve les sensations de « Rouge Brésil ». Après tout Rufin est un conteur,...

sans couverture

Siddhartha de Hermann Hesse

critiqué par Sundernono - (Nice - 35 ans)
7 etoiles
Une oeuvre à part
Le moins que l’on puisse dire est que Siddhartha semble avoir marqué nombre de lecteurs. Il n’y a qu’à voir le nombre de critiques élogieuses et de 5 étoiles sur le site. Il est donc difficile de se démarquer de ce...

sans couverture

La pâle figure de Philip Kerr

critiqué par Pacmann - (Tamise - 53 ans)
8 etoiles
Bernie sur la trace d’un serial killer
Dans ce second volet de la Trilogie berlinoise, et alors qu’on pouvait s’attendre à ce que soufflé retombe un peu, j’avoue que le rythme est maintenu et on reste captivé. On est certes dans un contexte un peu différent et on...

sans couverture

Les derniers jours de Rabbit Hayes de Anna McPartlin

critiqué par Alapage - (44 ans)
10 etoiles
Touchant et bouleversant!
Extrait : Ce sont ces moments-ci, ici et maintenant, qui dureront à jamais. Depuis l'automne dernier que ce roman était en attente sur ma table de chevet et pourtant je n'arrivais pas à me convaincre de l'ouvrir jusqu'au jour où Readeuse...

sans couverture

Les jeunes filles de Henry de Montherlant

critiqué par Vince92 - (Zürich - 40 ans)
8 etoiles
Des rapports hommes-femmes
Il est tentant de réduire Montherlant a ce qu'il semble le caractériser au travers de son héros Costals: un infâme misogyne arrogant, beau parleur, sans véritable génie mais employant son talent indéniable à pervertir les jeunes filles qu'il aime séduire....

sans couverture

L'obélisque noir de Erich Maria Remarque

critiqué par Cédelor - (Paris - 46 ans)
8 etoiles
Simplement beau, profond, désespéré, lent, à hauteur d’humain et à la portée de tous
Je venais de terminer « La mort est mon métier » de Robert Merle et ce livre m’a donné envie de découvrir un peu plus l’entre-deux guerres allemand. J’ai pensé pour cela au roman de Erich Maria Remarque, « L’obélisque...

sans couverture

Le goût de la limace de Zoé Derleyn

critiqué par Nathavh - (53 ans)
8 etoiles
Le goût de la limace
Un tout premier recueil de nouvelles pour Zoé Derleyn, et pas des moindres car il était dans la sélection du dernier prix Rossel 2017. Dix nouvelles du domaine de l'intime mettant en évidence les zones d'ombre et de lumière des personnages...

sans couverture

Ecoutez nos défaites de Laurent Gaudé

critiqué par Nathavh - (53 ans)
9 etoiles
Ecoutez nos défaites
Un très beau roman de Gaudé avec un sujet difficile. La construction est particulière car des personnages qui a priori n'ont rien en commun car ils ont vécu à des périodes différentes nous livrent pourtant le même message provoquant en...

sans couverture

Cette nuit-là de Linwood Barclay

critiqué par Antihuman - (Paris - 35 ans)
4 etoiles
Si suffisant
»NO TIME FOR GOODBYE » souffre de sa qualité première de pur néo-polar ; c'est à dire de la dose de réalisme que l'auteur a mis dedans. Donc, comme cela pourrait presque représenter le quotidien d'un lecteur lambda, on s'ennuie chapitre après...

sans couverture

L'Homme gribouillé de Serge Lehman (Scénario), Frederik Peeters (Scénario et dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 48 ans)
8 etoiles
Angoisses et mystères garantis
Annoncé comme la bande dessinée à lire en 2018, je me suis finalement lancé dans ce one-shot de plus de 330 pages. Je dois dire que j’ai adoré le dessin en noir et blanc de Peeters, qui mérite amplement qu’on s’y...

sans couverture

La captive aux yeux clairs de A-B Guthrie

critiqué par Sundernono - (Nice - 35 ans)
8 etoiles
Une véritable aventure
Premier tome de la série Big Sky, La captive aux yeux clairs est un Western dans la veine de Lonesome Dove. Son action se situe cependant antérieurement et démarre en 1830. L’histoire démarre avec la fugue de Boone Caudill, jeune homme...

Page 1 de 7 Suivante Fin