Les dernières critiques éclair

Page 1 de 7 Suivante Fin

sans couverture

Et soudain tout change de Gilles Legardinier

critiqué par Palmyre - (55 ans)
8 etoiles
Un peu plus "sentimental".
Un peu plus sentimental mais sans pour cela tomber dans le style "à l'eau de rose". J'ai beaucoup aimé, comme les autres romans de l'auteur, le propos est juste un peu plus grave parfois et on verse même une larme...

sans couverture

Le voleur de temps de Tony Hillerman

critiqué par Lejak - (Metz - 42 ans)
8 etoiles
Dans les canyons perdus des Anasazis
"Le voleur de temps" est le second roman de Tony Hillerman mettant en scène Jim Chee et Joe Leaphorn de la police tribale Navajo. Il nous permet de mieux connaître Leaphorn, personnage taciturne et secret. Au début du roman, il...

sans couverture

Vialatte à La Montagne de Alexandre Vialatte

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 68 ans)
10 etoiles
viva vialatte
La Montagne, journal des auvergnats. C'est dans ce quotidien régional qu'Alexandre Vialatte écrivit, à partir de 1952, pas loin de neuf cent chroniques hebdomadaires, qui firent sa renommée, et celle du journal par la même occasion. "Alexandre Vialatte à La...

sans couverture

La bibliothèque des coeurs cabossés de Katarina Bivald

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 68 ans)
10 etoiles
chère sara
Chère Sara, c'est par ces mots que commencent les lettres envoyées de Broken Wheel, Iowa, par Amy Harris à sa correspondante suédoise, Sara Lindqvist. Toutes deux, au-delà de leurs différences, partagent une même passion pour les livres et vont bientôt...

sans couverture

Et Nietzsche a pleuré de Irvin D. Yalom

critiqué par Pacmann - (Tamise - 52 ans)
6 etoiles
Rencontre entre philo et psycho
Quatrième roman que je lis de l’auteur, et j’ose dire que c’est celui, et de loin, celui qui m’a le moins plu. Séduit par « La méthode Schopenhauer », captivé par « Le problème Spinoza », je suis resté avec...

sans couverture

La cicatrice de Bruce Lowery

critiqué par Erwann2004 - (18 ans)
9 etoiles
Très touchant
ce livre est excellent. Être un enfant de 13 ans et se faire exclure d'une façon pareille est très touchant. Ce livre a des conséquences sur le handicap, c'est une forme de discrimination. La fin est tragique. J'avais lu ce...

sans couverture

Quattrocento de Stephen Greenblatt

critiqué par Monocle - (tournai - 57 ans)
8 etoiles
Grand cru !
La complexité de l'écriture, le stockage de l'écrit, sa conservation, son recopiage, ses altérations, ses déménagements au fil de l'Histoire, ses disparitions explicables ou mystérieuses. Tout cela est parfaitement écrit (et documenté). ...

sans couverture

L'étonnant pouvoir des Couleurs de Jean-Gabriel Causse

critiqué par Veneziano - (Paris - 39 ans)
8 etoiles
L'effet de chaque couleur
Ce décorateur d'intérieur décortique, d'une part les caractéristiques physiques de chaque couleur, d'autre part les effets qu'elles apportent en marketing, aménagement d'appartement, de bureau. Il revient sur la symbolique des différentes teintes et amène à tirer les conséquences de l'emploi...

sans couverture

La carte et le territoire de Michel Houellebecq

critiqué par Lejak - (Metz - 42 ans)
7 etoiles
Désenchantement
La Carte et le Territoire est bien écrit, indubitablement. Michel H reste un artiste dans son style. Il nous emmène dans des univers peu connus du commun des mortels. Cette fois, Michel H. nous fait entrer dans le monde de...

sans couverture

Le sixième sommeil de Bernard Werber

critiqué par Palmyre - (55 ans)
6 etoiles
Pas mal mais...
Pas un mauvais roman bien sûr, Bernard Werber sait écrire, mais pas passionnant non plus. J'ai eu du mal à retrouver la lecture passionnante que m'ont procurée ses premiers romans, "Les fourmis", "Le père de nos pères", "L'ultime secret",...

sans couverture

Un avion sans elle de Michel Bussi

critiqué par Colt - (44 ans)
3 etoiles
Ce sera sans lui
Grosse déception pour cet auteur que je découvre avec ce livre pourtant primé. Une intrigue qui peine à nous garder jusqu'à la fin. Et surtout, que de répétitions, que de gras dans ce livre. En le retirant, c'est un bon...

sans couverture

L'ombre du vent de Carlos Ruiz Zafón

critiqué par Ronan - (Montreal - 42 ans)
10 etoiles
Un grand classique!
Un roman magnifique avec un style qui parfois touche au divin, à la hauteur des grands classiques de la littérature. Présentation de l'éditeur : Dans la Barcelone de l’après-guerre civile, « ville des prodiges » marquée par la défaite, la vie...

sans couverture

La femme parfaite est une connasse ! de Anne-Sophie Girard, Marie-Aldine Girard

critiqué par Prouprette - (Lyon - 32 ans)
3 etoiles
ça ou regarder les Marseillais à Pétaouchnok...j'hésite!
J'ai voulu lire "ça" à la va-vite en salle d'attente...j'aurai mieux fait de lire un Paris Match de 1978! J'ai trouvé ça vraiment plat, ça ne m'a que très très rarement décroché un micro sourire, c'est fouillis, ça part dans tous...

sans couverture

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire de Jonas Jonasson

critiqué par Prouprette - (Lyon - 32 ans)
8 etoiles
Complètement barré!!
Je vois ce livre en librairie depuis longtemps, j'en entends énormément parler, mais ça ne me disait rien. Jusqu'à ce qu'un de mes clients me le conseille! C'est un homme cultivé, plein d'humour...je me laisse tenter (par le livre, pas par...

sans couverture

Hippocrate aux enfers de Michel Cymes

critiqué par Dixie39 - (46 ans)
7 etoiles
Rien d'autre que la souffrance et la mort
C'est un sujet difficile qu'aborde Michel Cymes dans Hippocrate aux enfers : celui de l'expérimentation humaine effectuée par des médecins allemands dans les camps de concentration, durant la seconde guerre mondiale. On aimerait croire que tous ces actes de barbarie...

sans couverture

"Un président ne devrait pas dire ça..." de Gérard Davet, Fabrice Lhomme

critiqué par Angel54 - (63 ans)
8 etoiles
Mémoires de Saint-Simon ?
Non ce ne sont pas les mémoires de Saint-Simon relatant la vie au siècle du Roi Soleil, mais tout de même on y pénètre avec un certain plaisir comme ces voyeurs autorisés à contempler l'exercice du pouvoir des puissants ou...

sans couverture

L'erreur de l'Occident de Alexandre Soljenitsyne

critiqué par Eric Eliès - (43 ans)
9 etoiles
du communisme considéré comme un mal absolu
Dans ce livre écrit au moment où la détente succédait aux heures chaudes de la guerre froide, Soljenitsyne dénonce la vision à court-terme des démocraties occidentales, obnubilées par la volonté d’éviter un conflit majeur et séduites par la perspective de...

sans couverture

La Différence invisible de Julie Dachez, Mademoiselle Caroline (Dessin)

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 61 ans)
10 etoiles
Excellent et salutaire !!!
Il m’arrive parfois de mettre du temps à venir vous parler d’une bande dessinée mais – ce n’est pas une justification, juste une explication – il y a tellement de nouveautés chaque année, il y a tant d’albums de qualité...

sans couverture

Le relais d'Alsace de Georges Simenon

critiqué par Pierrot - (Villeurbanne - 65 ans)
6 etoiles
Pas du meilleur cru!
Ce Relais d’Alsace en demi-teinte a encore un peu les essences des avant Simenon où le romanesque l’emporte sur la réalité. Et le beau Serge venu se ressourcer au pays de son enfance, malgré tous les regards...

sans couverture

La femme qui court de Jennifer Johnston

critiqué par Débézed - (Besançon - 70 ans)
9 etoiles
Trop aimée
Encore un roman qui va encourager mon inclination déjà bien marquée pour la littérature irlandaise, j’ai été, en effet, enchanté par la lecture de ce texte de Jennifer Johnston. Non pas tellement pour l’histoire qu’il raconte, même si elle est...

sans couverture

Mariage à l'indienne de Kavita Daswani

critiqué par Clé des songes - (Paris - 42 ans)
4 etoiles
Célibat
A travers l'histoire de la narratrice, jeune indienne célibataire de 30 ans, c'est tout le rituel des unions indiennes que l'on découvre et la forte pression exercée par les familles pour conclure à une union ; une perspective...

sans couverture

Le Comte de Monte-Cristo de Alexandre Dumas

critiqué par Cédelor - (Paris - 45 ans)
10 etoiles
Une lecture à ne pas rater !
Eh bien, que dire de plus que tous les commentaires précédents ont déjà dits sur Le comte de Monte-Cristo ? Je dirai seulement, pour ma part, que c’est excellemment écrit, les dialogues très bien menés, l’intrigue rondement construit, qui donne...

sans couverture

Danser au bord de l'abîme de Grégoire Delacourt

critiqué par Anna Rose - (45 ans)
8 etoiles
Histoires d'amours
Je suis épatée par la capacité de l'auteur à transcrire si bien les affres et tourments d'une femme de 40 ans. Celle-ci se cherche et pense se trouver dans le regard d'un autre homme que son mari. L'histoire ne commencera...

sans couverture

Le bleu est une couleur chaude de Julie Maroh

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 61 ans)
9 etoiles
Toujours à relire...
Il y a quelques années, le film La vie d’Adèle d’Abdel Kechiche obtenait la palme d’or. Ce film était fortement inspiré de la bande dessinée de Julie Maroh – Le bleu est une couleur chaude – et j’ai relu...

sans couverture

Patients de Grand corps malade

critiqué par Bebern - (58 ans)
4 etoiles
Interessant mais pas passionnant
Grand Corps Malade nous enjoint de traiter les handicapés comme des personnes valides : ce livre nous en persuade. Au-delà du rapport clinique de la vie d'un tétraplégique, nulle émotion ne transparaît. La critique du "Nouvel Observateur" nous parlait d'humour et de...

sans couverture

Le Rêve de Émile Zola

critiqué par Krys - (Haute-Savoie - 34 ans)
7 etoiles
Etonnant
J'ai passé du temps sur ce livre : j'ai décroché, puis l'ai repris et je ne le regrette pas. Certes l'histoire est très simple, candide, et parfois les descriptions (concernant la broderie, les vies de certaines saintes), bien que parfaitement...

sans couverture

STREETS (Loufoqueries citadines) de Eric Dejaeger

critiqué par Débézed - (Besançon - 70 ans)
8 etoiles
Balade poétique
Dans ce recueil Eric Dejaeger nous invite à parcourir les rues d’une ville imaginaire, quatre-vingt-dix-neuf rues qu’il décrit chacune à travers un poème qui donne le sens du nom de chacune d’elle. Il nous convie à traverser sa ville comme...

sans couverture

Petit pays de Gaël Faye

critiqué par Lettres it be - (23 ans)
9 etoiles
"Petit pays" de Gaël Faye : élixir de plume
L’écriture, aussi légère puisse-t-elle être, pèse parfois aussi lourd que le plomb. Avec « Petit pays », Gaël Faye fait vivre le génocide rwandais à travers les mots de Gabriel. Faire exister un récit là où tout a disparu. Pour...

sans couverture

Mémé (+CD) de Philippe Torreton

critiqué par Fanou03 - (* - 41 ans)
7 etoiles
Un portrait tendre et sensible
« Depuis il me manque du silence, les gestes simples d'une maison pauvre, l'odeur d'une chambre humide » Dans ce portait tendre, sensible et teinté des nostalgies de l'enfance, que Philippe Torreton brosse de sa grand-mère, c’est aussi à toute une génération rurale...

sans couverture

Le cercle de Bernard Minier

critiqué par Coper - (33 ans)
8 etoiles
Une bonne suite
Second opus (réussi) de l'auteur. Une nouvelle enquête de Servaz dans le Sud-Ouest ! J'ai un peu moins accroché que pour le premier, certains personnages que j'aimais bien dans Glacé sont peu présents ici mais ce livre reste très bon. L'ombre de...

Page 1 de 7 Suivante Fin