Les dernières critiques éclair


sans couverture

Le chien des Baskerville de Arthur Conan Doyle

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 30 ans)
6 etoiles
Nuit sur la lande
Parmi les nombreuses enquêtes de Sherlock Holmes, Le Chien des Baskerville fait partie des plus connues. Pourtant, bien qu'ayant quelques qualités, je dois bien reconnaître que j'ai été un peu déçu. Certes, l'idée de départ est assez intrigante et l'atmosphère...

sans couverture

7 Jours à River Falls de Alexis Aubenque

critiqué par Incertitudes - (35 ans)
6 etoiles
Une jeunesse dévergondée
On dirait du Chattam et même du sous-Chattam. Il y a cette même fascination pour les États-Unis, leurs bons comme leurs mauvais côtés. Le tueur m'a vraiment fait penser à celui de Que ta volonté soit faite de Chattam. Il...

sans couverture

Joyland de Stephen King

critiqué par Frunny - (PARIS - 54 ans)
6 etoiles
Un "King" petit bras !
Joyland est un roman de Stephen King paru aux États-Unis en 2013. "Toutes ces choses se sont déroulées il y a fort longtemps. L'année où mon fichu coeur fut brisé. Celle où j'ai perdu ma virginité. Où j'ai sauvé...

sans couverture

Déviances de Richard Montanari

critiqué par Usdyc - (Bruxelles - 63 ans)
7 etoiles
Simpliste
Je ne suis certainement pas déçu du livre mais pas nécessairement follement emballé. En matière de thriller, il y a beaucoup mieux sans aucun doute mais néanmoins le livre n'est pas ennuyeux à lire. Je dirais un moment de détente...

sans couverture

Quand sort la recluse de Fred Vargas

critiqué par Tistou - (63 ans)
8 etoiles
Redoutables les recluses !
Fred Vargas avait terminé le précédent roman de la série Adamsberg Temps glaciaires par un redoutable contrepied à son lecteur qui ne s’attendait pas à cela : »9h40. Danglard hocha la tête. L’avion décollait pour l’île de Grimsey. » Oui, le...

sans couverture

Instantanés d'Ambre de Yōko Ogawa

critiqué par Malic - (78 ans)
10 etoiles
Magie de l’enfance
Une mère qui élevait seule ses quatre enfants vient de perdre la benjamine des suites d’une rougeole. Femme très superstitieuse, elle est persuadée que cette mort est due au « chien maléfique » qui avait léché le visage de la...

sans couverture

Le Testament des siècles de Henri Loevenbruck

critiqué par Pierrot - (Villeurbanne - 68 ans)
6 etoiles
Un morceaux de jésus?
Je rejoins le critique de Ndeprez...

sans couverture

L'enfant rebelle de Christian Laborie

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 67 ans)
7 etoiles
Un bon roman, si on aime le genre
Un roman tout à fait dans la lignée des sagas des romans de terroir. Si l'on n'aime pas le genre, aucune raison que cela plaise. Si, par contre, on apprécie le genre, le roman a tous les ingrédients nécessaires pour rendre la...

sans couverture

Les nouvelles confessions de William Boyd

critiqué par Monocle - (tournai - 60 ans)
8 etoiles
Boyd, le grand conteur !
William Boyd, cet infatigable conteur, a choisi cette fois un personnage assez neutre : JOHN JAMES TODD. Ce dernier n'est ni vraiment bon, ni mauvais... Boyd ne l'a voulu que comme le véhicule d'une époque...

sans couverture

Les quatre vérités de David Lodge

critiqué par CC.RIDER - (61 ans)
6 etoiles
L'intervieweuse interviewée
Après un premier roman réussi, Adrian n’a plus jamais connu le succès. Du coup, il a abandonné le roman, et s’est contenté de produire des anthologies. Avec son épouse Eleanor, il s’est retiré dans un petit cottage à la campagne...

sans couverture

Oeuvre poétique, 1925-1965 de Jorge Luis Borges, Ibarra (Traduction)

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)
8 etoiles
Une vision onirique de Buenos Aires
Ces recueils de poèmes nous font découvrir la beauté et le charme des quartiers populaires de Buenos Aires au deuxième quart du XXe siècle, par des descriptions des échos entre architecture et luminosité du ciel, l'aspect gouailleur des rues, leur...

sans couverture

Cinq femmes chinoises de Chantal Pelletier

critiqué par Poet75 - (Paris - 63 ans)
8 etoiles
Vies entrecroisées
La roue de la vie (ou des vies) tourne follement vite dans ce roman de Chantal Pelletier, un peu comme dans La Ronde, la pièce d’Arthur Schnitzler qu’avait si formidablement adaptée au cinéma Max Ophüls en 1950. La roue tourne...

sans couverture

La Duchesse de Langeais de Honoré de Balzac

critiqué par Cédelor - (Paris - 48 ans)
8 etoiles
Amours, passions et vengeances
Encore une fois, Balzac est un véritable écrivain capable de disserter sur l’amour comme aucun autre (ou presque !). Jamais peut-être il n’aura aussi bien, ni si profondément analysé l’amour d’un homme pris dans le piège de la passion...

sans couverture

Les infortunes de la vertu de Donatien Alphonse François de Sade

critiqué par Maranatha - (48 ans)
8 etoiles
Petite sainte VS catin.
Le marquis de Sade évoquait pour moi le sadomasochisme et les ruines de son château à Lacoste dans le Lubéron, lieu que je fréquentais dans ma jeunesse sans arrières pensées. C'était un cadre joli, et nous avions la possibilité d'y aller...

sans couverture

Parker & Badger, tome 1 : Duo de choc de Marc Cuadrado

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 52 ans)
6 etoiles
DÉBUT DE GAGS!
En 2003 paraissait aux éditions Dupuis une nouvelle série qui allait révolutionner le monde de la BD humoristique. Très vite les «aficionados» de BD n’hésitèrent pas à la comparer aux séries les plus prestigieuses comme «Boule & Bill» ou encore...

sans couverture

Le bal des folles de Victoria Mas

critiqué par Pascale Ew. - (52 ans)
10 etoiles
Belle brochette de personnages
Ce roman m’a fait penser à « La salle de bal » d’Anna Hope. En cette fin de XIXème siècle, Eugénie est internée à la Salpêtrière par sa famille parce qu’elle voit des morts. Quelle meilleure façon que d’évacuer des...

sans couverture

Jeux de maux de David Lodge

critiqué par CC.RIDER - (61 ans)
6 etoiles
Moins d'humour
À Londres à la fin des années 50, un groupe de jeunes étudiants tente de vivre sa foi en respectant les préceptes de l’Eglise Catholique. Des amours s’esquissent timidement voire douloureusement, Dorothy et Adrian, Tessa et Edward, Miriam et Michaël,...

sans couverture

En attendant les barbares de John Maxwell Coetzee

critiqué par Vince92 - (Zürich - 42 ans)
7 etoiles
Se lever
Aux marches de l'Empire, une oasis dirigée depuis très longtemps par le gouverneur qui est également le narrateur. Derrière, le désert, les Barbares et la menace permanente qu'ils font peser sur les frontières… du moins, c'est ce que prétend le...

sans couverture

Histoire des Treize, roman 1 : Ferragus, chef des Dévorants de Honoré de Balzac

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)
9 etoiles
Un suspense quasi-policier dans le Paris trouble
Jules Desmarets, riche agent de change, brillant parvenu, vit un amour parfait avec Clémence, pour former un couple enviable. Aussi Augustin de Malincour, officier bien né, tombe éperdument amoureux de cette dernière, et découvre qu'elle se rend régulièrement chez des...

sans couverture

Le journal de mon père de Jirō Taniguchi

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 67 ans)
7 etoiles
Une belle nostalgie
Un récit nostalgique, sur l'enfance revisitée avec le regard adulte d'où émergent les erreurs de perceptions ayant entraîné des attitudes adultes sans rapport avec la réalité non déformée par le prisme de cette enfance. Pour certains c'est bien souvent...

sans couverture

Sommet des dieux (Le), tome 1 de Yumemakura Baku (Scénario), Jirō Taniguchi (Dessin)

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 67 ans)
9 etoiles
On atteint des sommets
Alors que je ne suis nullement intéressé par l'alpinisme, ce manga m'a captivé d'un bout à l'autre et il est certain que je lirai la suite dès que j'aurai trouvé le volume suivant. L'histoire, divisée en chapitres marquant réellement bien les...

sans couverture

Cyrano de Bergerac de Edmond Rostand

critiqué par Maranatha - (48 ans)
10 etoiles
Quel panache !!!
Nous reportons souvent aux calendes grecques la lecture des grands classiques de notre littérature. Par ces temps de confinement dû au covid 19 ne nous permet plus d'évoquer quelque prétexte que ce soit. De plus ces monuments sont gratuits et légalement sur...

sans couverture

Rolling Stones, une biographie de François Bon

critiqué par Obriansp2 - (49 ans)
10 etoiles
Très bien.
La biographie complète des Rolling Stones. C'est un livre de plus de mille pages, mais ce nombre ne reste pas un problème, car l'histoire reste tellement complète et tellement documentée que les pages défilent rapidement et se lisent donc rapidement....

sans couverture

Da Vinci Code de Dan Brown

critiqué par Djo88 - (31 ans)
9 etoiles
le féminin sacré !
Comme à mon habitude, quand je peux lire le livre avant de voir le film, je le fais et ça me réussit, j'ai aimé la fin du livre mais pas celle du film, il faut comprendre que c'est une fiction...

sans couverture

Mémoires d'Hadrien de Marguerite Yourcenar

critiqué par Thorpedo - (40 ans)
10 etoiles
Chef d'oeuvre !
Quel régal que de lire et relire ce livre. Le style est absolument unique, d'un lyrisme splendide et suave. Le fond est tout aussi brillant que la forme; réflexions politiques, philosophiques, sociales et juridiques ; tout y est. J'ai beaucoup...

sans couverture

L'Oeil du Purgatoire de Jacques Spitz

critiqué par Lolo6666 - (46 ans)
9 etoiles
Littérature blanche de la science-fiction
L'oeil du purgatoire est un roman qui explore les limites de la SF. C'est une fiction certaine, mais inclassable parmi les sous-genres conventionnels. Bien qu'ensemencée par un facteur biologico-scientifique ôtant la propension mystérieuse du récit, l'intrigue invite le lecteur à...

sans couverture

La condition humaine de André Malraux

critiqué par Saint Jean-Baptiste - (Ottignies - 84 ans)
10 etoiles
Exaltation et désespérance.
Les personnages de Malraux cherchent à donner un sens à leur vie. Ils luttent pour changer la condition des « damnés de la terre ». Ce sont des idéalistes. Ils servent une cause. Ils ont fait confiance à l’idéologie communiste pour changer...

sans couverture

Chez Krull de Georges Simenon

critiqué par Pierrot - (Villeurbanne - 68 ans)
9 etoiles
Hans...Comme plaque tournante .
La singularité de ce roman de 1939 est, en effet, cette famille allemande qui est montrée du doigt chaque fois qu’un malheur arrive. Ici c’est une gamine qui sert de détonateur à toute une bande de ploucs pour...

sans couverture

La boîte de Pandore de Bernard Werber

critiqué par Lolo6666 - (46 ans)
6 etoiles
Werber récite ses gammes
Et voilà...j'en termine avec mon septième Werber. Sans regrets. Sans amertume non plus. Un paradoxe qui m'interroge de plus en plus au moment où j'écris ces lignes. Dois-je persister à lire Werber ? Dois-je toujours baser mes folles espérances sur...

sans couverture

Un certain Paul Darrigrand de Philippe Besson

critiqué par Pacmann - (Tamise - 55 ans)
7 etoiles
Deuxième volet d'une trilogie
Deuxième volet d’une trilogie à vocation autobiographique qui dévoile une passion dévorante de l’auteur lorsqu’il avait 22 ans avec un certain Paul. Ce dernier, également étudiant de son état est mariée à la virevoltante et sympathique Isabelle ; elle est...