Les dernières critiques éclair


sans couverture

Madame Bovary de Gustave Flaubert

critiqué par Catinus - (Liège - 67 ans)
7 etoiles
Très déçu
Mariée à Charles, un médecin provincial bienveillant, Emma Bovary s’éprend de Rodophe, un vicomte, puis de Léon, un jeune clerc mais ces deux amours se révèlent être un échec. Emma s’ennuie. Elle rêve de mondanités pour sortir de sa vie...

sans couverture

L'éternité n'est pas de trop de François Cheng

critiqué par Monocle - (tournai - 59 ans)
7 etoiles
Incontournable
Au 17ème siècle, à la fin de la dynastie Ming, Xiao-fang et Lan-ying vivent un amour impossible. Tristan et Iseult chinois, ils vivent intérieurement toute l'ampleur de leurs sentiments. Des passages pudiques et sensuels, un texte tout...

sans couverture

L'étoile des amants de Philippe Sollers

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
8 etoiles
La vie, ses vices et bizarreries
Ce livre déconcerte par le caractère hétéroclite des sujets abordés et sa rédaction en fragments, ce qui s'avère en réalité porteur de sens. Cette oeuvre commence comme un roman où un couple part en fuite, en douce et de manière...

sans couverture

Dame en rouge sur fond gris de Miguel Delibes

critiqué par Ludmilla - (Chaville - 63 ans)
8 etoiles
Une belle découverte
Difficile de mieux décrire ce livre que ne l’a fait Cyclo dans la critique principale. J’ajouterai juste cette citation : «Elle pensait que le vice ou la vertu de la lecture dépendait du premier livre. Celui qui parvenait à s'intéresser à un...

sans couverture

Karoo de Steve Tesich

critiqué par Faby de Caparica - (57 ans)
3 etoiles
Pas du tout aimé
"Karoo" de steeve Tesich (600P) Ed.Points Bonjour les lecteurs…. Aie !!! Mais que je me suis ennuyée à la lecture de la vie de monsieur Karoo !!! Karoo est un être cynique, pathétique, menteur et nombriliste. Il remodèle des scenarios pour en faire des soaps...

sans couverture

Le grand n'importe quoi de J. M. Erre

critiqué par Frunny - (PARIS - 53 ans)
8 etoiles
Pas si loufoque que ça !
Jean-Marcel Erre (1971- ) est un écrivain français. Ses romans, au rythme soutenu et à l'humour frisant l'absurde, sont une curiosité dans le paysage littéraire français. "Le Grand N’importe quoi" parait en 2016 (Buchet-Chastel) "Tout avait commencé, au...

sans couverture

L'usage de l'ascenseur est interdit aux enfants de moins de quatorze ans non accompagnés de Christopher Stork

critiqué par Kabuto - (Craponne - 58 ans)
6 etoiles
Agréable
La collection Fleuve noir Anticipation représente beaucoup pour moi. C’est avec elle que j’ai découvert la science-fiction. J’avais une dizaine d’années et tout mon argent de poche passait dans l’achat de ses romans qui me changeaient de la bibliothèque verte....

sans couverture

Boréal de Sonja Delzongle

critiqué par Ravenbac - (Reims - 53 ans)
2 etoiles
La nuit polaire
Au Groenland, dans le sol gelé, six scientifiques en mission de reconnaissance découvrent des centaines de cadavres de bœufs musqués. Isolés dans la nuit polaire, ils vont un à un disparaître. L'histoire est invraisemblable, les péripéties grotesques. Les personnages caricaturaux ont...

sans couverture

La formule de Dieu de José Rodrigues dos Santos

critiqué par Frunny - (PARIS - 53 ans)
9 etoiles
Et la lumière fut !
José António Afonso Rodrigues dos Santos (1964- ) est un journaliste et écrivain portugais. Il est actuellement le présentateur vedette du journal télévisé de 20 h pour la chaîne RTP1. Il est l'auteur de thrillers scientifiques...

sans couverture

Où roules-tu, petite pomme? de Leo Perutz

critiqué par Ravenbac - (Reims - 53 ans)
6 etoiles
Entre la poire et le fromage
À la fin de la Première guerre mondiale, cinq soldats autrichiens se font le serment de revenir dans leur camp de prisonniers, en Russie et se venger du capitaine Sélioukov, un tortionnaire. À peine libéré, l'un des soldats, Georg Vittorin,...

sans couverture

Mille femmes blanches de Jim Fergus

critiqué par Krys - (Haute-Savoie - 36 ans)
5 etoiles
déçue
ATTENTION : Ce n'est PAS une histoire vraie, comme beaucoup de personnes l'ont écrit ici !!! Le fond et les lieux sont réels : les plaines du Montana et du Dakota, le génocide des peuples autochtones, mais en aucun cas l'échange...

sans couverture

Bérézina de Sylvain Tesson

critiqué par Tistou - (62 ans)
8 etoiles
La retraite de Sylvain
Retraite, retraite, celle de Russie, pas celle de fin du travail. Il faut s’appeler Sylvain Tesson pour avoir des idées pareilles : deux cents ans après (c’était en 1812), rejouer la retraite de Russie depuis Moscou, en plein hiver, et...

sans couverture

Le Royaume magique de Landover, tome 2 : La Licorne noire de Terry Brooks

critiqué par Incertitudes - (34 ans)
8 etoiles
Tout n'est qu'illusion
Finalement, Ben Holiday s'y est fait. L'avocat dépressif devenu du jour au lendemain roi d'un royaume enchanté n'aura pas fait comme ses prédécesseurs. C'est à dire : rentrer chez lui ventre à terre. Le plan du sorcier Meeks est tombé...

sans couverture

L'exorciste de William Peter Blatty

critiqué par Cédelor - (Paris - 47 ans)
8 etoiles
Addictif !
J’ai voulu le lire par curiosité, au vu de la célébrité du film (que je n’avais d’ailleurs pas encore vu au moment de commencer le livre). Au début, ce n’était pas toujours bien écrit, mais le récit se stabilise et...

sans couverture

Avec toutes mes sympathies de Olivia de Lamberterie

critiqué par Psychééé - (31 ans)
9 etoiles
Un magnifique cri d'amour
Après les superbes chroniques d'Olivia de Lamberterie, j'avais hâte de lire son premier livre, écrit en hommage à son frère Alex, suicidé en octobre 2015. Je ressors de cette lecture complètement bouleversée. Bien sûr, on ressent intensément, la tristesse, le...

sans couverture

Règne animal de Jean-Baptiste Del Amo

critiqué par Faby de Caparica - (57 ans)
9 etoiles
Fascinant de noirceur
"règne animal" de Jean Baptiste Del Amo (432p) Ed.Gallimard. Bonjour les lecteurs ... Vous cherchez des ambiances bucoliques? Vous êtes une âme sensible? Alors passez votre chemin, ce livre n'est pas pour vous ! Voici une fresque qui débute en 1898 et se termine en...

sans couverture

Astérix, tome 37: Astérix et la Transitalique de René Goscinny, Albert Uderzo, Jean-Yves Ferri (Scénario), Didier Conrad (Dessin)

critiqué par Vince92 - (Zürich - 41 ans)
4 etoiles
Une traversée de la péninsule en demi-teinte.
Si les efforts du tandem Conrad- Ferri sont évidents, le résultat de cet album n'est définitivement pas à la hauteur des attentes que les fans pouvaient espérer tirer à la lecture de ce 37ème tome de la célèbre série...

sans couverture

Bel Ami de Guy de Maupassant

critiqué par Monocle - (tournai - 59 ans)
9 etoiles
En ami.
Georges Duroy, alias bel-ami est beau garçon, il a de la mémoire et c'est à son crédit les seules qualités qu'on puisse lui accorder. Il est calculateur, veule, menteur, infidèle en tout. L'image du...

sans couverture

Le dernier Lapon de Olivier Truc

critiqué par Tistou - (62 ans)
9 etoiles
Pendant lapon aux polars mongols de Ian Manook
La comparaison s’est de suite imposée à moi. Le parallèle est limpide : un Français, journaliste, un peu aventurier, qui s’entiche d’une culture, d’une contrée, et qui nous la joue polar ethnique. Ian Manook l’a réussi avec beaucoup de succès...

sans couverture

Le Livre des Baltimore de Joël Dicker

critiqué par Seb - (42 ans)
9 etoiles
La confirmation
Emballé comme tout à chacun par «  la vérité sur.... » il me tardait de lire un autre roman de l’auteur. Alors certes l’organisation du roman avec ces aller-retours ne fait plus mouche tout comme une évidente niaiserie sentimentale des deux...

sans couverture

Les chiens de Riga de Henning Mankell

critiqué par Darius - (Bruxelles - - ans)
8 etoiles
Wallander au pays des Soviets
L’enquête a bien démarré. Sur les côtes suédoises, on retrouve un canot avec 2 personnes assassinées à bord. Grâce aux recherches et à 2 coups de téléphone anonymes, on apprend très vite qu’ils viennent des ex pays de l’Est vu...

sans couverture

En finir avec Eddy Bellegueule de Édouard Louis

critiqué par Didoumelie - (46 ans)
5 etoiles
Témoigner de la misère
Je partage l'avis de certains lecteurs, ici. Certains passages du livre sont trash, bruts et sans appel. D'un point de vue sociologique, l'histoire est intéressante. Mais la vie est également trash et dure, la vie de l'auteur en l’occurrence. Pour autant, je ne...

sans couverture

La San Felice de Alexandre Dumas

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 29 ans)
7 etoiles
Amour, politique et vengeance durant la révolution napolitaine
Avec ce long roman, nous somme plongé dans les évènements ayant secoué la ville de Naples en 1799 ainsi que la brève existence de la République Parthénopéenne. Dumas nous fait vivre cet épisode de l'histoire italienne avec un certain brio...

sans couverture

En mer de Toine Heijmans

critiqué par Blue Boy - (Saint-Denis - - ans)
7 etoiles
Des qualités, mais on s’emmer** un peu quand même…
Annoncé comme un thriller angoissant sur la quatrième de couverture, il faut préciser que ce récit tient plus du roman psychologique où est exposée la solitude d’un homme, fatigué de son métier d’employé de bureau et de la routine quotidienne....

sans couverture

Millénium, tome 4: Ce qui ne me tue pas de David Lagercrantz

critiqué par Kabuto - (Craponne - 58 ans)
7 etoiles
Pas de changement
Depuis la mort de Stieg Larsson, Lisbeth et Mikael étaient en quelque sorte orphelins. Cela n’a pas dû être facile pour Lagercrantz de reprendre le flambeau mais la série reste fidèle à son créateur. On retrouve tout ce qui fait...

sans couverture

"Il faut dire que les temps ont changé...": Chronique (fiévreuse) d'une mutation qui inquiète de Daniel Cohen

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
8 etoiles
Une société post-moderne tentée par le populisme
Mai 68 a mis en cause le carcan d'une éducation sclérosée et revendiqué la libération sexuelle. L'industrialisation étant remise en cause, une alternative a été offerte entre interventionnisme social-démocrate ou collectiviste et libéralisme bon train. Cette seconde solution a été...

sans couverture

Je dirai malgré tout que cette vie fut belle de Jean d' Ormesson

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
8 etoiles
Une nouvelle autobiographie originale
Jean d'Ormesson nous a souvent livré, à plusieurs reprises, l'histoire de sa famille et de sa propre vie, comme ses interrogations sur l'existence et le rôle de Dieu. Cette présente autobiographie décline à nouveau en une fois ces deux exercices,...

sans couverture

Prendre refuge de Mathias Énard, Zeina Abirached (Dessin)

critiqué par Blue Boy - (Saint-Denis - - ans)
8 etoiles
La guerre, dominée par la voûte étoilée
Pas tout à fait une bande dessinée, « Prendre refuge » se définirait davantage comme un long poème dessiné. D’abord en référence au bouddhisme, c’est ensuite la thématique très actuelle des « migrants » qui y est évoquée, une thématique...

sans couverture

Le septième templier de Éric Giacometti, Jacques Ravenne

critiqué par Daoud - (LYON - 44 ans)
4 etoiles
Très partagé... mais plutôt non !
Je me suis forcé à finir le livre pour connaître les motivations des assassins et savoir jusqu'où l'étude des Templiers avait été poussée par les auteurs. Je n'ai pas été déçu par cette dernière raison parce qu'il y a bien...

sans couverture

La carrière du mal de Robert Galbraith

critiqué par Daoud - (LYON - 44 ans)
8 etoiles
Le meilleur des 3 premiers !
L'auteure sur chaque volume gagne en finesse sur les portraits des deux héros et l'intérêt que le lecteur y apporte est croissant. En revanche, certains fils sont plus mécaniques et répétitifs comme les relations de Strike avec la police ou...