Les dernières critiques éclair


sans couverture

Les enquêtes de Mary Lester, tome 27 : Ça ira mieux demain de Jean Failler

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 67 ans)
8 etoiles
Absence de témoins
Son commissaire favori étant en congé de maladie, Mary a affaire à un commissaire intérim qui a pour préoccupation principale d'avoir des résultats sans faire de vagues. L'enquête commence difficilement car elle est lancée suite à des incitations politiques. Soucieuse qu'il...

sans couverture

Garçons de cristal de Bai Xianyong

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 67 ans)
6 etoiles
Intéressant... mais beaucoup trop long
Le roman chinois a ses propres caractéristiques, déroutantes pour nos habitudes littéraires. Le traducteur a visiblement veillé à l'adapter au mieux aux lecteurs français mais il ne pouvait tout gommer sans trahir l'original. Il se situe dans les années 60. Le contenu...

sans couverture

Les cafards de Jo Nesbø

critiqué par Sundernono - (Nice - 37 ans)
6 etoiles
Un bon polar pour la plage
Je rejoins parfaitement la critique précédente. Les cafards est un polar efficace mais son style très sommaire et surtout les traits quelque peu grossiers du personnage principal, notamment son penchant trop insistant pour l'alcool, le rendent quelconque. Il manque de...

sans couverture

Dewey de Vicki Myron, Bret Witter (Co-auteur)

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 67 ans)
6 etoiles
Rien de plus que la quatrième de couverture
Lorsque l'on a lu la quatrième de couverture, il ne sert quasiment à rien de lire le livre. Comme le précise l'auteur, cela a commencé par une cinquantaine de pages que l'éditeur a demandé d'étoffer… et on se rend compte...

sans couverture

Histoire d'une mouette et du chat qui lui apprit à voler de Luis Sepúlveda

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 67 ans)
9 etoiles
Un conte pour tout âge
Un conte avec le merveilleux, la situation de départ, une intervention un peu magique et une amélioration. Une histoire dont les rouages sont bien articulés. Une conclusion prolongeant la poésie du déroulement, appuyée sur des valeurs morales qu'il faut extraire du texte,...

sans couverture

Le vieux qui lisait des romans d'amour de Luis Sepúlveda

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 67 ans)
6 etoiles
Sur ma faim
Un récit court saupoudré d'un peu d'humour. Une écriture agréable. Pour le contenu, le sujet, c'est plus difficile à cerner. Le côté positif est que l'on découvre ce mode de vie éloigné géographiquement de la société que nous connaissons mais, malgré...

sans couverture

Bakhita de Véronique Olmi

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 67 ans)
7 etoiles
Immersion dans la vie d'esclave et une vie inattendue
Le récit se déroule fin XIXème siècle première moitié XXème. Un récit biographique nous faisant approcher de près la vie d'une esclave. De l'arrachement à sa famille jusqu'aux changement de maîtres, en passant par les multiples reventes avant d'arriver sur le...

sans couverture

La peau de l'ours de Zidrou (Scénario), Oriol (Dessin)

critiqué par Nathavh - (55 ans)
9 etoiles
La peau de l'ours
Nous sommes en Italie sur l'île de Lipari. Amadeo vient chaque jour lire l'horoscope à Don Palermo. Celui-ci va lui raconter sa jeunesse. Dans les années trente à Stonefield aux Etats-Unis, enfant, montreur d'ours, il a...

sans couverture

La femme gauchère de Peter Handke

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 40 ans)
9 etoiles
La vie suit son cours
Les romans de Peter Handke ont quelque chose de suffisamment étrange pour que le lecteur continue à s'interroger à la fin de la lecture. Dans "La femme gauchère", Marianne demande un beau jour à son mari de partir. Rien...

sans couverture

Le Privilège du fou de Daniel Fano

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)
8 etoiles
Tétralogie - Opus II
Pour ce deuxième opus de sa tétralogie Daniel Fano évoque le privilège du fou, ou peut-être d’un fou ? Du fou de culture qu’il était, gavé de culture populaire, pas forcément celle qu’il recherchait mais celle qui envahissait son bureau,...

sans couverture

Le Mobilier national de Laurence Cossé

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)
9 etoiles
Comment sauver les cathédrales
Jean-Léger Tuffeau, dit JF, est chargé au ministère français de la Culture de la conservation des cathédrales. Si elles représentent un gouffre financier, son administration n'est pas à même budgétairement d'avancer la somme suffisante pour tout sauver, seulement à peu...

sans couverture

La plume du corbeau de Patricia Wentworth

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 30 ans)
6 etoiles
Un tapis révélateur
Ma précédente expérience avec un roman de la série des Miss Silver ne m'avait pas vraiment laissé un bon souvenir. Cependant, je me suis dit que j'allais quand même lui donner une seconde chance car il était toujours possible que...

sans couverture

Congo de Éric Vuillard

critiqué par Faby de Caparica - (58 ans)
6 etoiles
Moi Monsieur, j'ai eu la belle vie .. au temps des colonies
"Congo" d'Eric Vuillard (95p) Ed. Babel Bonjour les fous de lectures.... Un livre d'Eric Vuillard découvert par hasard et qui est bien dans l'air du temps. 1884, Berlin. 26 pays occidentaux se réunissent pour se partager l'Afrique et surtout créer le Congo. En quelques paragraphes très...

sans couverture

Ce que je sais de Vera Candida de Véronique Ovaldé

critiqué par Pacmann - (Tamise - 55 ans)
7 etoiles
Le destin imaginaire d'une sud-américaine
Véronique Ovaldé se serait-elle pas une autrice caméléon qui parvient à bluffer ses lecteurs en adaptant son style et le ton de ses récits en fonction de l’environnement de l’histoire ? Si dans « La grâce des Brigands » elle...

sans couverture

Les montagnes hallucinées, suivi de Dans l'abîme du temps de Howard Phillips Lovecraft

critiqué par Cédelor - (Paris - 48 ans)
9 etoiles
L'une des nouvelles les plus réussies de Lovecraft
Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu du Lovecraft. À l’occasion de la sortie en BD de « Les montagnes hallucinées », j’ai eu envie d’en lire l’histoire originelle. Je l’ai donc acheté en librairie. Je ne regrette pas de...

sans couverture

Hercule Poirot quitte la scène de Agatha Christie

critiqué par Obriansp2 - (49 ans)
9 etoiles
Très bien.
Normalement les romans d'Agatha Christie restent simplement écrits et il est vrai ils restent aisés à lire. L'histoire défile, elle pose le décor et elle présente les principaux protagonistes. Après il y a le meurtre et on suit l'enquête d'Hercule...

sans couverture

A quelques secondes près de Harlan Coben

critiqué par Darius - (Bruxelles - - ans)
4 etoiles
Quelle vérité ?
J’ai quand même terminé le bouquin, malgré qu’il soit sans queue ni tête. In fine, on ne sait toujours pas ce qui s’est passé. Je vous recopie le dernier paragraphe de ce livre de 320 pages : « Ce n’était...

sans couverture

Le Grand Meaulnes de Alain-Fournier

critiqué par Kabuto - (Craponne - 59 ans)
7 etoiles
inoubliable
Un très beau roman aux accents poétiques et oniriques. Dans La France surannée du siècle dernier, une histoire d’amour et d’amitié inoubliable. ...

sans couverture

Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants de Mathias Énard

critiqué par Faby de Caparica - (58 ans)
8 etoiles
L'homme de l'occident et l'Orient
" Parle-leur de batailles, de rois et déléphants" de Mathias Enard (160p) Ed. Acte Sud Bonjour les fous de lectures.... Livre lu dans le cadre de mon défi " Je lis tous les Goncourt" Ce livre a reçu le Goncourt des lycéens 2010 1506 L’un des...

sans couverture

Population : 48 de Adam Sternbergh, Charles Bonnot (Traduction)

critiqué par CC.RIDER - (62 ans)
9 etoiles
À ne pas rater !
Quelque part dans le désert texan, se trouve Caesura, alias « Blind Town », une toute petite ville close et entourée de barbelés. Y séjournent une quarantaine d’anciens détenus pour toutes sortes de crimes. Une fondation leur a proposé un étrange programme...

sans couverture

Et mon mal est délicieux de Michel Quint

critiqué par Sundernono - (Nice - 37 ans)
5 etoiles
Dommage que ma lecture n'ait pas été délicieuse...
Pour le coup je serai moins dithyrambique que mes prédécesseurs qui dans leur ensemble ont apprécié leur lecture. Attiré par le titre du livre, vers issu de Marie, très beau poème de Guillaume Apollinaire, j'ai donc tenté ce court roman ou...

sans couverture

Le peuple de la mer de Marc Elder

critiqué par Faby de Caparica - (58 ans)
7 etoiles
l'homme et la mer
" Le peuple de la mer" de Marc Elder (230p) Ed. La Découvrance Bonjour les fous de lectures .... Livre lu dans le cadre de mon défi "Je lis tous les Goncourt"; Prix reçu en 1913. "Ce n'est pas l'homme qui prend la mer, c'est...

sans couverture

Le dynamiteur de Henning Mankell

critiqué par Tistou - (64 ans)
4 etoiles
Ode à la Social-Démocratie
Le dynamiteur serait le tout premier roman d’Henning Mankell, écrit en 1972 pendant la guerre du Vietnam, à Oslo ainsi que l’explique Henning Mankell en préface. C’est en 1997 qu’il aurait été réédité en Suède et en 2018, après la...

sans couverture

Trois fermiers s'en vont au bal de Richard Powers

critiqué par Alma - (- ans)
4 etoiles
Abandonné à la page 150
Acheté dans un vide-grenier il y a 2 ans, j'avais placé cet épais roman de 600 pages sur une étagère, en attente d'une période calme pour en faire une découverte que j'imaginais aussi délicieuse que celle de DU...

sans couverture

Un éléphant, ça danse énormément de Arto Paasilinna

critiqué par Pacmann - (Tamise - 55 ans)
5 etoiles
Plus gros qu'un lièvre, plus doux qu'un ours
Je crois, à l’exception de trois ou quatre d’entre eux, avoir lu presque tous les livres de l’auteur qui ont été traduit en français, soit environ la moitié de son œuvre comprenant en tout 35 romans dont le dernier a...

sans couverture

Bohèmes de Dan Franck

critiqué par Romur - (Viroflay - 46 ans)
7 etoiles
Fascinant mais plat
Dan Franck nous entraîne dans Paris au début du XXème siècle, dans ce creuset flamboyant où des artistes venus de toute l’Europe créent l’art et la littérature moderne sous la houlette de quelques grands gourous et avec le soutien de...

sans couverture

La rafle des notables de Anne Sinclair

critiqué par TRIEB - (BOULOGNE-BILLANCOURT - 68 ans)
8 etoiles
UNE AUTRE RAFLE
Anne Sinclair nous étonne, positivement. Après avoir évoqué avec beaucoup d’émotion la mémoire de son grand-père maternel Paul Rosenberg et l’activité de sa galerie d’art, la spoliation de sa fortune et de ses tableaux par les Nazis dans 21 rue...

sans couverture

Magie brute de Larry Correia

critiqué par Kostog - (48 ans)
5 etoiles
Pour grands adolescents
Une jeune fille gracile élevée chez des fermiers d'origine portugaise de la côte ouest des États-Unis. Un malabar qui a purgé des années de tôle dans l'un des pires pénitenciers américains. Leur point commun : ils possèdent des dons magiques...

sans couverture

La montagne en sucre de Wallace Earle Stegner

critiqué par MAPAL - (73 ans)
9 etoiles
Qua d'amour derrière tout ça!...
Auteur américain discret, Wallace STEGNER (1909 - 1993) est assez peu connu en France, bien que lauréat d’un National Book Award et d’un Prix PULITZER. Il est classé dans « L’École du Montana », illustrée notamment par Jim HARRISON. « La Bonne grosse...

sans couverture

Une chaleur si proche de Maruja Torres

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 71 ans)
10 etoiles
ma barcelone à moi c'est toi…
Souvenirs, souvenirs… Manuela se souvient, de sa ville d’alors, la Barcelone des années d’après-guerre, de son quartier, le Barrio, un quartier pauvre que certains disent mal famé avec ses ruelles sombres et sa vie nocturne. C’est là qu’elle a grandi,...