Les dernières critiques éclair


sans couverture

Habemus piratam de Pierre Raufast

critiqué par Ludmilla - (Chaville - 64 ans)
10 etoiles
Mais pourquoi les livres de Pierre Raufast sont-ils toujours trop courts ?
Encore un excellent roman de Pierre Raufast, jubilatoire ! Un curé d’un petit village de France reçoit dans son confessionnal les mamies du village. Puis un hacker vient se confesser « car je vais bientôt mourir ». Chaque semaine, à partir...

sans couverture

La papeterie Tsubaki de Ito Ogawa

critiqué par Marvic - (Normandie - 61 ans)
8 etoiles
L’art de l’écriture
Amemiya Hatoko a été élevée sévèrement par sa grand-mère Kashiko, dans la ville côtière de Kamakura, province de Kanagawa. L’Ainée, écrivain public dans sa papeterie, a essayé de transmettre son savoir à sa petite-fille. Mais Hatoko, à l’éducation trop stricte de...

sans couverture

Taqawan de Eric Plamondon

critiqué par Lejak - (Metz - 44 ans)
7 etoiles
Pas seulement une histoire de saumons
Livre court mais intéressant. Au travers de la révolte des Mig'maq dans le Nouveau Brunswick, nous en apprenons plus sur la relation des blancs avec les natives du Canada. Aujourd'hui, le Canada cherche à se racheter une conduite vis à vis des...

sans couverture

Ubik de Philip Kindred Dick

critiqué par Lejak - (Metz - 44 ans)
6 etoiles
Embryon de la SF
Ubik, comme de nombreux ouvrages fantastiques, mise tout sur le concept. A l'image du Seigneur des anneaux (c'est le premier exemple qui me vient à l'esprit) l'histoire vaut le détour mais la lecture est à la limite de la torture,...

sans couverture

Vernon Subutex, tome 1 de Virginie Despentes

critiqué par Lejak - (Metz - 44 ans)
6 etoiles
Une sorte de Houellebecq au féminin
2 points communs avec Houellebecq : un anti-héros qui sombre et pas mal de cul. Vernon Subutex est un prétexte à une galerie de portraits intéressants avec quelques passages bien croustillants. En dehors de quelques moments sympathiques, le livre m'a ennuyé...

sans couverture

La vérité sort de la bouche du cheval de Meryem Alaoui

critiqué par Pascale Ew. - (52 ans)
4 etoiles
Personnage pas attachant
Jmiaa est une maman prostituée à Casablanca. La vie ne la préparait pas à cela. Elle est quasi alcoolique. Sa fille grandissant, elle doit la confier à sa mère, qui ne se doute pas de son emploi du temps. Le...

sans couverture

L'Adversaire de Emmanuel Carrère

critiqué par Pierraf - (Lyon - 61 ans)
8 etoiles
mais qui est-il vraiment ?
je suis fasciné par ces personnes qui arrivent à jouer un double/triple/quadruple … jeu et à tromper leur entourage et leurs proches. Dans ce livre, Carrère essaie de comprendre, sans vraiment y arriver d'ailleurs. il ne juge pas, il est un...

sans couverture

Nous, les noyés de Carsten Jensen

critiqué par Kostog - (47 ans)
9 etoiles
Les rescapés et les autres
En dépit des presque 1 000 pages en édition de poche que compte Nous, les noyés, Carsten Jensen réussit avec virtuosité à tenir son lecteur embarqué dans sa fresque attachante des gens de Marstal. Des hommes destinés à devenir marins,...

sans couverture

Le sermon sur la chute de Rome de Jérôme Ferrari

critiqué par Homo.Libris - (Paris - 53 ans)
9 etoiles
Le règne de l'illusion ne peut être parfait
La critique principale (celle de Saint Germain de Prés) résume mon sentiment sur ce livre. Contrairement à d'autres lecteurs qui ont laissé des avis sur ce site pour ce livre, la longueur des phrases ne m'a pas gêné car elles sont...

sans couverture

J'ai couru vers le Nil de Alaa El Aswany

critiqué par Monocle - (tournai - 59 ans)
6 etoiles
Le printemps arabe
Les événements de la place Tahrir de 2011 vécus par des acteurs réels ou imaginés. Une des merveille du Coran et de ses innombrables Hadith(s) c'est qu'il n'y aucun détail de la vie d'un musulman qui n'y est...

sans couverture

Vingt-quatre heures de la vie d'une femme de Stefan Zweig

critiqué par Cédelor - (Paris - 47 ans)
10 etoiles
Un court récit éblouissant
Vu le titre dans une médiathèque, me suis souvenu d’excellentes critiques sur ce livre, d’un auteur, Stefan Zweig, toujours une valeur sûre, toujours excellent. Hop, ma main n’a pas hésité plus longtemps, elle l’a pris et l’a emporté chez moi....

sans couverture

Abraham et fils de Martin Winckler

critiqué par Darius - (Bruxelles - - ans)
8 etoiles
Tout va bien, petit chat ?
J’ai attaqué ce livre après avoir lu quelques critiques.. l’une parlait entre autres, que tout est (trop) merveilleux.. c’est un peu vrai.. le livre est un peu trop lisse. Néanmoins, l’auteur parvient à maintenir le suspense jusqu’au bout et on ne...

sans couverture

La fille du train de Paula Hawkins

critiqué par Ronan - (Montreal - 44 ans)
8 etoiles
Incompréhension
Je l'ai commencé. Je n'ai pas réussi à le finir. Difficile de rentrer dans l'histoire, c'est peut être à cause du style de la traduction. Et j'ai très vite vu venir l'intrigue. C'est un jugement perso, qui n'enlève rien à la qualité du livre,...

sans couverture

Leviatemps de Maxime Chattam

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 30 ans)
7 etoiles
Tic-tac
Pour ma part j'ai bien apprécié ce roman, j'ai beaucoup aimé la reconstitution de l'ambiance du Paris de la Belle époque ainsi que de l'Exposition Universelle de 1900 qui avait l'air assez impressionnante malgré l'exhibition de "sauvages". L'intrigue m'a également...

sans couverture

Rosemary, l'enfant que l'on cachait de Kate Clifford Larson

critiqué par Faby de Caparica - (57 ans)
4 etoiles
Sans plus
"Rosemary l'enfant que l'on cachait" de Kate Clifford Larson (400p) Ed. Les arènes Bonjour les fous de lectures .... BOF.... Rien de bien exceptionnel dans ce livre plus axé sur la vie de Rose et la carrière de Joseph Kennedy que sur celle de...

sans couverture

Mouchons nos morveux : conseils aux parents qui ne veulent plus se laisser marcher sur les pieds de Jean-Louis Fournier

critiqué par Marvic - (Normandie - 61 ans)
7 etoiles
L'iconoclaste
J’admire cet auteur pour le mélange subtilement dosé d’humour et de gravité. Quand il relate les drames de sa vie -et il n’a pas été épargné – il arrive toujours à faire sourire le lecteur, tout en suscitant émotion et...

sans couverture

Bouche cousue de Mazarine Pingeot

critiqué par Marvic - (Normandie - 61 ans)
6 etoiles
Née de père trop connu
Mazarine va avoir un bébé. C’est à cet enfant à naître qu’elle s’adresse, qu’elle décide de confier son enfance originale. À lui qu’elle explique comment elle a vécu avec ce père, ce papa (presque) normal, qui raconte des histoires, qui...

sans couverture

Les yeux rouges de Myriam Leroy

critiqué par Pacmann - (Tamise - 54 ans)
6 etoiles
Attention les yeux....!
Deuxième roman de la chroniqueuse Myriam Leroy, après le splendide « Ariane », ce nouveau livre plus encore autobiographique traite du caractère pervers et des dérives de Facebook et autres Twitter, qui poussent certains individus à déverser leur haine,...

sans couverture

Les dieux de la steppe de Andreï Guelassimov

critiqué par Tistou - (63 ans)
7 etoiles
Dureté sibérienne
Vu d’ici (ici = Europe occidentale, Canada), la Sibérie n’est qu’un vague concept, une abstraction géométrique sur un planisphère, un énorme espace pratiquement peu ponctué de villes. Les dieux de la steppe ont beau nous raconter une histoire située en...

sans couverture

Sa Majesté des Mouches de William Golding

critiqué par Catinus - (Liège - 68 ans)
5 etoiles
Pas ennuyeux mais presque
Après un accident d’avion, des collégiens britanniques se retrouvent seuls, sans adultes, sur une île du Pacifique. De ces quelques dizaines d’enfants, deux leaders se dégagent : Ralph et Jack, et deux clans qui vont s’opposer tout ax long du...

sans couverture

Cité de verre de Paul Auster

critiqué par Fanou03 - (* - 44 ans)
8 etoiles
"Le cahier rouge évidemment n'est que la moitié de l'histoire"
Plus encore que dans le Plan Déchiqueté de Kobo Abé qui procède d'un schéma quelque peu similaire, on s'égare dans ce texte étourdissant. Il faut dire que les incessantes mises en abîme, le dédoublement des personnages et les questions sur...

sans couverture

Article 353 du code pénal de Tanguy Viel

critiqué par Sundernono - (Nice - 37 ans)
6 etoiles
Avis plus mitigé
Difficile de passer après toutes ces critiques dithyrambiques, surtout lorsque l'avis est plus mitigé. Je ne reviendrais pas sur le contenu tant tout a été dit dans les critiques précédentes. Disons que j'attendais beaucoup plus de cette lecture qui a...

sans couverture

Crépuscule irlandais de Edna O'Brien

critiqué par Marvic - (Normandie - 61 ans)
6 etoiles
Longue balade
Dilly, à plus de 70 ans, comprend rapidement que le zona dont elle souffre tant, n’est pas le seul responsable de son hospitalisation imposée. Cette immobilité forcée permet aux souvenirs, heureux ou malheureux de remonter. Sa jeunesse dans une Irlande en...

sans couverture

Une offrande à la tempête de Dolores Redondo

critiqué par Marvic - (Normandie - 61 ans)
8 etoiles
Obstinée
Après le Basajun, Le Tarttalo, Amaia Salazar va être confrontée au pire des monstres de la mythologie basque, Inguma. Celui qui prend le souffle des gens la nuit, celui de nouveaux-nés, de jeunes enfants non baptisés. Plus monstrueuse encore, la...

sans couverture

Le Magasin des Suicides de Jean Teulé

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 71 ans)
10 etoiles
fin de règne
Dans un vingt-deuxième siècle marqué par le déclin d’une humanité autrefois florissante, dans un monde pollué à l’atmosphère devenue irrespirable, le Magasin des Suicides offre des solutions satisfaisantes pour quiconque souhaite passer rapidement de vie à trépas. Lucrèce et Mishima,...

sans couverture

La libraire de la place aux herbes: Dis moi ce que tu lis, je te dirai qui tu es de Éric de Kermel

critiqué par Monocle - (tournai - 59 ans)
7 etoiles
Édulcoré ?
Nathalie quitte la vie parisienne, les enfants sont grands et dans un petite petite ville du Gard une librairie est à vendre. Retour à une vie plus vraie, plus calme où l'on prend le temps d'écouter, ...

sans couverture

La mort est mon métier de Robert Merle

critiqué par Faby de Caparica - (57 ans)
9 etoiles
Quand on est du côté des " méchants "
"La mort est mon métier" de Robert Merle (413p) Ed. Folio Bonjour les fous de lectures... ATTENTION ... LECTURE INDISPENSABLE !!! Voici une biographie romancée de Rudolf Hoess ( surnommé ici Rudolf Lang), commandant du camp de concentration et d'extermination d'Auschwitz pendant la Seconde...

sans couverture

Le jour d'avant de Sorj Chalandon

critiqué par Tistou - (63 ans)
9 etoiles
Drame à la mine
Et quel drame ! Ni plus ni moins que le coup de grisou qui fit 42 morts, à Liévin en 1974. 42 morts ! Non, 43 nous dit Sorj Chalandon dans cette fiction adaptée du véritable drame. Enfin, 43 …...

sans couverture

Undertaker - tome 5 - L'Indien blanc de Xavier Dorison (Scénario), Ralph Meyer (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 50 ans)
9 etoiles
Undertaker, en passe de devenir un classique de la bd
Avec cet nouvel opus, Xavier Dorison nous offre un récit très dense, en tout cas plus complexe, à mon avis, que dans les albums précédents. L'introduction pour révéler la mission exacte de Jonas est bien ficelée et ménage quelques surprises sur...

sans couverture

L'appel du néant de Maxime Chattam

critiqué par Usdyc - (Bruxelles - 63 ans)
6 etoiles
un bon divertissement
Comme d'habitude, on retrouve toutes les arcanes des enquêtes policières avec parfois le brin de chance qui fait avancer l'enquête. Ici Ludivine doit subir des "désagréments" afin d'un peu étoffer l'histoire. Heureusement, dans cette enquête autour de terroristes, ce sont...