Nouvelles parutions selon la date fournie par Amazon.fr

Page 1 de 7 Suivante Fin

sans couverture

XIII Mystery - tome 13 - Judith Warner de Jean Van Hamme (Scénario), Olivier Grenson (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 49 ans)
8 etoiles
La belle pharmacienne en cavale
C'est Jean Van Hamme en personne qui conclut (définitivement?) cette série de spin off consacrée aux personnages secondaires de la série XIII, et cela juste avant de nous offrir un second opus de "The XIII mystery, l'enquête". Cet album repose sur le nom de la jolie Judith, que l'on apercevait dans le diptyque "la nuit du 4 août", mais cet album...

sans couverture

La cigale aveugle de Henri Vernes

critiqué par Mathieu971 - (32 ans)
10 etoiles
le centenaire a frappé fort
Nous sommes dans l'Amazonie, dans les années 40. Les chercheurs d'or, les seringueros vivent au bord du fleuve, coupés de tout, isolés et le plus souvent sans femmes. Un jour, un métis arrive dans une concession, il a le bras en écharpe et un garrot, il a été piqué par une cigale aveugle et est donc condamné à mort. Or,...

sans couverture

Un étrange phénomène de Herbert George Wells

critiqué par Tistou - (62 ans)
8 etoiles
Etrange ? C’est le moins !
« Un étrange phénomène » reprend un peu la thématique du roman du même H.G. Wells « M Barnstaple chez les hommes-dieux », à savoir le passage d’un individu d’un monde à un autre ou d’un lieu à un autre. A vrai dire « Un étrange phénomène » (1895) étant antérieur de 28 ans au roman évoqué, c’est plutôt...

sans couverture

Natchave de Alain Guyard

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
Sur la route
Au bout de quelques pages seulement, j’ai revu les images du DVD, La philosophie vagabonde, que Yohan Lafort a consacré à Alain Guyard et à sa pratique de la philosophie ambulatoire. En effet, comme la médecine développe la chirurgie ambulatoire, Alain Guyard, lui, pratique la philosophie ambulatoire, portant la bonne parole là où on l’attend le moins mais là où...

sans couverture

Les petites épiceries de mon enfance de Mekyeong Lee

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
Boutiques en dessins
Ayant quelque peu délaissé la peinture qu’elle a étudiée à l’université, pour élever ses enfants, Lee Mekyeoung éprouve le besoin de reprendre la plume – elle dessine à la plume et à l’encre acrylique – après avoir visité une petite épicerie lors de l’une des premières sorties qu’elle effectue avec son deuxième enfant. Le charme désuet de la petite boutique...

sans couverture

Guérilla Social Club de Marc Fernandez

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 70 ans)
10 etoiles
el cóndor pasa (bis repetita)
Des militants, rangés de longue date des luttes de libération qui ont enflammé l’Amérique Latine dans les années 1970, sont enlevés, torturés et meurent dans d’atroces souffrances. Cela se passe quasi simultanément à Madrid, Paris, Buenos Aires et Santiago du Chili. Quel plan diabolique se cache derrière ce qui semble des actes tout à fait gratuits ? Un petit groupe...

sans couverture

Des m2 de commercialité à la banqueroute du logement parisien de Sandie Khougassian

critiqué par John Doz - (66 ans)
8 etoiles
Des m2 de commercialité à la banqueroute du logement parisien, Sandie Khougassian
La commercialité d’un bien immobilier ne vous dit rien ? Le concept pourrait sembler vague et pourtant, son empreinte est aujourd’hui bien scellée dans le macadam des trottoirs de la capitale jusqu'à arpenter toutes les veines de l’hexagone. On entend par «commercialité» le caractère de ce qui est par essence « commercial » mais comment appréhender la commercialité lorsqu’elle se...

sans couverture

L'égarée de Donato Carrisi

critiqué par Darkvador - (Falck - 51 ans)
10 etoiles
Le chuchoteur hurle, mais personne ne l'entend
"Dieu et un enfant c'est pour ça que quand il nous fait du mal , il s'en rend pas compte" Clap de fin! Dernier tome de la trilogie, quel final!! Avec ce livre Donato Carrisi a atteint le summum du thriller et de la perfection. On peut le lire sans avoir lu les 2 premiers tomes mais je ne vous...

sans couverture

L'abomination des expulsions locatives de Jean-François Chalot

critiqué par Jemo76 - (Yainville - 83 ans)
8 etoiles
Un toit pour tous !
Un petit livre qui réunit des témoignages divers de victimes d'expulsions locatives ou d'acteurs sociaux engagés dans l'aide aux démunis. Où l'on voit que les expulsions coûtent plus cher à la collectivité qu'une aide au maintien dans les lieux. Où l'on trouve aussi des conseils pour s'en tirer au mieux en cas de menace d'expulsion. En vente 8 € sur...

sans couverture

Eblouissante Venise : Venise, les arts et l'Europe au XVIIIe siècle. L'album de l'exposition de Auteur inconnu

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
9 etoiles
Sereine, déclinante, mais galante et solaire
Cette exposition au Grand palais à Paris retrace l'importance du faste de la ville et de l'Etat dont elle est la capitale, au XVIIIème siècle, à l'époque d'un fastueux déclin, galant et solaire qui continue à attirer toute l'Europe. Elle fait écho aux collections de la Ca' Rezzonico consacrées à cette époque et à une exposition, plus courte faute de...

sans couverture

Bienvenue à Mother's Rest de Lee Child

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)
7 etoiles
Les failles du héros
Présentation de l'éditeur Pourquoi cette ville s’appelle-t-elle « Mother’s Rest » ? C’est la question qui pousse Jack Reacher à descendre d’un train, en pleine nuit, dans cette bourgade perdue de l’Oklahoma. À la gare, une femme splendide semble l’attendre. Mais Michelle Chang, ex-agent du FBI, l’a pris pour Keever, qu’elle cherche désespérément. Son collègue a disparu. Sans hésiter une...

sans couverture

Petit Paul de Bastien Vivès

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 49 ans)
8 etoiles
Transgressif et drôle
Avec "Petit Paul", Bastien Vivès inaugure une nouvelle collection "Porn & Pop", dirigée par Céline Tran, plus connue sous le nom de Katsuni, dans le milieu du X. En 2011, Bastien Vivès avait surpris son monde en publiant chez "les requins marteaux", "les melons de la colère", un ouvrage dérangeant et transgressif sur Magalie, une jeune fille pourvue d'une incroyable poitrine. Avec...

sans couverture

Kivu de Jean Van Hamme (Scénario), Christophe Simon (Dessin)

critiqué par Le rat des champs - (68 ans)
10 etoiles
Le retour de Van Hamme?
Attention, ici, on n'est plus du tout dans la production commerciale classique, parfois, il faut bien le dire, un peu décevante de Jean Van Hamme, mais dans le témoignage, dans l'humanitaire, dans le profond. C'est du lourd, du documentaire romancé, avec le talent époustouflant qu'on connait à ce scénariste de génie, d'une grande générosité quand il défend une noble cause...

sans couverture

Le couple d'à côté de Shari Lapena

critiqué par Frunny - (PARIS - 53 ans)
5 etoiles
Bon Polar sans prétention !
Shari Lapena (1960- ) est une romancière canadienne après avoir été avocate. "Le couple d'à côté" (The Couple Next Door, 2016) est son premier roman policier. Alors qu'il dînent chez leurs voisins, après avoir laissé leur bébé sous la surveillance électronique d'un "babyphone", Anne et Marco décident de rentrer. Et là, stupeur; la petite Cora a disparu ! Démarre...

sans couverture

L'empreinte du Dragon de Jean Tuan

critiqué par Maxtoin - (50 ans)
10 etoiles
Jubilatoire !
LE roman policier de cette rentrée 2018. L'auteur est un observateur attentif et critique de la Chine. En 2017 il avait publié "Mémoires chinoises" 'C.L.C. Edition) récit biographique évoquant l'arrivée en France en 1929 de son père chinois, leur séjour à Pékin en 1967 durant la révolution culturelle et l'évolution de la Chine depuis 1980. Le livre avait réjouit ceux...

sans couverture

Mascarades de Véronique Findling

critiqué par Portdalon - (58 ans)
8 etoiles
intrigue psychologique addictive
Excellent roman, bien écrit ; le sujet est actuel et très intéressant, la progression subtile, les personnages fins et attachants : une famille recomposée, un homme conformiste dans un milieu bourgeois, doté d'une ambition aiguë,¨des enfants victimes des mensonges qu'il leur impose; des trahisons, des fidélités, des manipulations; et une belle histoire d'amour, pleine de poésie et d'idéalisme, portée par...

sans couverture

La baleine thébaïde de Pierre Raufast

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 50 ans)
10 etoiles
THÉBAÏDE, VOUS AVEZ DIT... THÉBAÏDE?
Richeville est un jeune homme timide et idéaliste, il vient juste d’obtenir le diplôme de de l'ESSEC de Cergy-Pontoise, mais il n’a aucune ambition, et ne se sent absolument pas attiré par une carrière dans le monde des affaires, ni dans la politique d'ailleurs... Il ne sait pas trop quoi que faire de sa vie et se cherche du travail, quand...

sans couverture

Un Paradis de Sheng Keyi

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
9 etoiles
Exploitation des mères porteuses
Elle n’est pas tout là Wenshui, Pêche pour ses collègues, 168 pour l’administration de l’établissement où elle a été recueillie, elle est un peu simplette, son monde se résume à sa mère disparue, son enfance, les loubards qui l’ont maltraitée et les petits animaux, les oiseaux, les papillons, surtout son petit chien Mascotte le seul être pour lequel elle éprouve...

sans couverture

Missing : New York de Don Winslow

critiqué par Ardeo - (Flémalle - 70 ans)
7 etoiles
Winslow
Don Winslow, c’est « La griffe du chien ». Comme cette première lecture m’avait vraiment plu, j’avais renouvelé l’expérience avec d’autres œuvres de cet auteur. « Dernier verre à Manhattan » et « La patrouille de l’aube » (surtout) m’avaient vraiment déçu et je me suis même demandé si je reprendrais un jour du Winslow. « Savages » m’a été proposé...

sans couverture

Torrents de Christian Carayon

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)
8 etoiles
Meurtres en famille
Présentation de l'éditeur Le courant emporte tout sur son passage. Sauf les secrets les plus inavouables. 1984. Des morceaux de corps humains sont découverts dans une rivière qui dévale vers la ville de Fontmile. On finit par identifier deux victimes, deux femmes portées disparues depuis longtemps. La peur et l'incompréhension s'emparent des habitants, jusqu'à l'arrestation de Pierre Neyrat, un chirurgien à la retraite....

sans couverture

Une chronique de la seconde moitié du siècle dernier de François Rivenc

critiqué par Marianneelisabeth - (73 ans)
10 etoiles
une chronique
cette chronique est un roman fascinant autour de trois personnages, depuis leur enfance et leur adolescence jusqu'à l'entreprise de restauration de l'empire austro-hongrois par Marianne Elisabeth Brunold. Tous commentaires sont les bien venus! F. Rivenc...

sans couverture

Lapa la nuit de Nicolaï Pinheiro

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 38 ans)
8 etoiles
Une nuit dans un quartier bohème brésilien
Quand le lecteur commence cette bande dessinée, il perçoit un caractère labyrinthe dans les rues d’un quartier de la capitale brésilienne, mais aussi dans le nombre important de personnages choisis par Nicolaï Pinheiro. On suit plusieurs individus : Erika la jeune allemande sensuelle, Fabio un jeune homme introverti, Joana jeune fille extravertie, Cacique, des dealers, un travesti, des politiciens véreux,...

sans couverture

Negalyod de Vincent Perriot

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 49 ans)
9 etoiles
Album incontournable de cette rentrée
S’il est un album incontournable pour cette rentrée, c’est bien « Negalyod », de Vincent Pierrot. D’une part cet opus est graphiquement sublime. Avant de me lancer dans la lecture, j’ai passé du temps à feuilleter les pages, à rester bouche bée devant les pleines pages, les doubles pages, qui évidemment font furieusement penser au style de Moebius , voire...

sans couverture

Le guide Paris des 1000 lieux cultes de films, séries, musiques, BD, romans de Auteur inconnu

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
10 etoiles
Paris au cinéma, en littérature, en BD et en chanson
Ce guide ultra-récit fourmille de références relatives à Paris, où la capitale française apparaît dans les films, romans, bandes dessinées et chansons. Dans les différents chapitres, il est présenté les lieux d'exception, les thématiques de ces derniers, Paris au cinéma, dans les séries télévisées, en bandes dessinées et dans les romans. Des cartes replacent ces lieux. Il s'avère certes difficile...

sans couverture

Un été immobile de Claude Donnay

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
7 etoiles
L'amour à marée basse
Jésus - en réalité il s’appelle Noël car, comme tous les Noël, il est né la nuit du Réveillon mais sa mère l’a toujours appelé mon petit jésus, alors Jésus il est resté pour la famille et les amis - a promis un roman à son éditeur et pour l’écrire en toute quiétude, il s’est réfugié dans une chambre louée...

sans couverture

La valse des souvenirs de Audrey Martinez

critiqué par Bernard2 - (ARAMITS - 69 ans)
5 etoiles
Décevant
De nos jours, dans la région niçoise. Allie et Adam forment un couple uni, avec leur fille Maelly. Un terrible drame survient, et tout s'écroule. Quel drame ? Il faudra attendre d'avoir lu la moitié du roman pour le savoir en un paragraphe (chapitre 24). Ce qui se voudrait être du suspense se transforme vite en lassitude. Car tout ce qui...

sans couverture

Roxana sur les fils du temps - Tome 2 : Le pouvoir du temps de Nathalie Dessy

critiqué par Nathy82 - (Verviers - 35 ans)
10 etoiles
A découvrir
2e tome de la saga "Roxana sur les fils du temps" Roxana a grandi et, avec elle, ses pouvoirs aussi. Est-ce pour cela qu’un loup blanc apparaît sans cesse dans ses rêves ou qu’elle vit ces autres existences, à d’autres époques, comme si c’étaient les siennes ? Habitée par son mystérieux don, la jeune fille se donne sans compter pour sauver...

sans couverture

L'Art de mourir de Raule (Scénario), Philippe Berthet (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 49 ans)
8 etoiles
Une enquête à Barcelone
La collection "ligne noire", dirigée par Philippe Berthet est depuis son lancement, un gage de qualité. Ce dernier opus, sur un scénario de Raule (scénariste de "Jazz Maynard") est encore meilleur que le précédent "Motorcity". J'ai trouvé le scénario plus dense, plus long à lire, bref un très bon one shot. Je connais assez bien Barcelone, où se déroule le récit, mais...

sans couverture

Un sursaut de mémoire de Monique Thomassettie

critiqué par Ddh - (Mouscron - 76 ans)
7 etoiles
Flash-back
On se souvient de la peinture, du théâtre, des poèmes, des anecdotes... Peinture et littérature constituent deux passions pour l'Ixelloise Monique Thomassettie. De nombreux ouvrages ont paru, principalement chez MonéveiL L'auteure se penche sur son passé et tout lui revient : la peinture et les salons d'exposition qui l'ont marquée, la tension au théâtre, la vie quotidienne qui est loin d'une routine....

sans couverture

Le Poids du monde de David Joy

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)
9 etoiles
Coup de coeur rural
Présentation de l'éditeur Après avoir quitté l'armée et l'horreur des champs de bataille du Moyen-Orient, Thad Broom revient dans son village natal des Appalaches. N'ayant nulle part où aller, il s'installe dans sa vieille caravane près de la maison de sa mère, April, qui lutte elle aussi contre de vieux démons. Là, il renoue avec son meilleur ami, Aiden McCall. Après...

Page 1 de 7 Suivante Fin