Nouvelles parutions selon la date fournie par Amazon.fr

Page 1 de 7 Suivante Fin

sans couverture

Roxana sur les fils du temps - Tome 2 : Le pouvoir du temps de Nathalie Dessy

critiqué par Nathy82 - (Verviers - 35 ans)
10 etoiles
A découvrir
2e tome de la saga "Roxana sur les fils du temps" Roxana a grandi et, avec elle, ses pouvoirs aussi. Est-ce pour cela qu’un loup blanc apparaît sans cesse dans ses rêves ou qu’elle vit ces autres existences, à d’autres époques, comme si c’étaient les siennes ? Habitée par son mystérieux don, la jeune fille se donne sans compter pour sauver...

sans couverture

Chien-loup de Serge Joncour

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 38 ans)
6 etoiles
Petite déception
Présentation de l'éditeur L'idée de passer tout l'été coupés du monde angoissait Franck mais enchantait Lise, alors Franck avait accepté, un peu à contrecoeur et beaucoup par amour, de louer dans le Lot cette maison absente de toutes les cartes et privée de tout réseau. L'annonce parlait d'un gîte perdu au milieu des collines, de calme et de paix. Mais pas...

sans couverture

Pêche de Emma Glass

critiqué par Nathavh - (53 ans)
10 etoiles
un ovni littéraire
C'est un premier roman que j'ai eu la chance de découvrir en avant première grâce aux éditions Flammarion et Babelio que je remercie vivement. Une claque... Quelle écriture, un style particulier. Ça passe ou ça casse je pense. J'étais sous le charme dès les premières lignes. D'emblée, c'est l'écriture très particulière, poétique, rythmique qui m'a emmenée. Il s'est passé quelque chose de...

sans couverture

K.O. de Hector Mathis

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)
6 etoiles
Un petit monde grisâtre
Quelque part à Paris, Sitam, ancien barman, traine sa déprime et son ennui en compagnie de sa bonne amie Capu et de ses compagnons de galère Benji et Archibald. Apprenti écrivain, il peine à essayer de terminer son premier roman jusqu’au jour où Benji se fait surprendre par sa patronne alors qu’il tente de voler la caisse du bar où...

sans couverture

Rêve à rebours de Brigitte Moreau

critiqué par Mathieu971 - (32 ans)
10 etoiles
un père, une fille
"Dix-huit ans, enfin ! Avec quelle impatience elle a attendu ce moment. Le jour de sa libération, le jour où elle ne devrait plus se soumettre au bon vouloir de cette tante qui l'a élevée avec tant de sévérité et qui ne voit la vie qu'en termes d'obligations et d'interdictions". Pauline choisit aussitôt de se faire tatouer. Puis de retrouver...

sans couverture

Le Manège de Thierry Radière

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
Tourne manège !
Avec ce texte Thierry Radière franchit une nouvelle étape dans sa carrière littéraire, pour la première fois, même si ce texte a déjà connu une première version numérique, il expose un roman sur les rayons des librairies. Cette première est peut-être le signe qu’il souhaite élargir sa palette pour s’installer comme un écrivain reconnu, ce qu’il est déjà le cas...

sans couverture

Fantômes de Félix Rameau

critiqué par Mathieu971 - (32 ans)
9 etoiles
du fantasme et des hommes
Trois amis d'enfance continuent à se réunir, de temps en temps, "entre hommes", chez le seul qui soit resté célibataire, quoique séducteur et coureur, mais multipliant les échecs. ils fantasment pendant leurs soirées bien arrosées. De quoi parlent-ils ? Des femmes, bien entendu.,. Or, voici qu'à l'issue d'une de ces soirées, l'un d'entre eux disparaît, celui qui avait fantasmé sur des...

sans couverture

La Geste des Braves: La Guerre des Rois de Fox Miliveles

critiqué par Goupilpm - (La Baronnie - 61 ans)
7 etoiles
Manque de profondeur
Le résumé étant assez explicite il n'est pas nécessaire de revenir sur les points primordiaux du début de roman. Avec La Guerre des Rois, l'auteure nous plonge dans un univers médiéviste tout ce qu'il y a de plus classique mais peu développé car essentiellement centré sur les personnages et se déroulant en grande partie dans le château royal. Pas d'elfes, pas...

sans couverture

Quatre pouvoirs: Livre 1 : Les calligraphes peuvent saigner. de Hector A.A Ringwood

critiqué par Hymoura - (33 ans)
9 etoiles
Grande surprise !
Ce livre parle d'un monde fantasy où l'on suit trois personnages vivant dans trois régions d'un monde se situant dans un 18ème siècle. La particularité de ce bouquin, c'est la calligraphie céleste. Avec un pinceau de couleur (azur, mauve, rouge et vert) le calligraphe peut invoquer un pouvoir selon la couleur de son pinceau. Chaque couleur obéit à une...

sans couverture

Paris est à nous de Jojo Moyes

critiqué par Alapage - (45 ans)
7 etoiles
Léger et agréable...parfait comme lecture estivale!
Je suis littéralement tombée sous le charme de la plume de Jojo Moyes avec son bouquin Avant toi. Je fus immensément heureuse de recevoir ce recueil de nouvelles... sachant à l'avance que j'allais passer un agréable moment. Au sein de ce recueil de nouvelles, nous retrouvons pas moins de onze nouvelles, plus ou moins courtes. Personnellement, il y a deux nouvelles...

sans couverture

Les royaumes d'Emuria: Tome 1 - Le retour du mal de Julien Perrot

critiqué par Goupilpm - (La Baronnie - 61 ans)
6 etoiles
Fantasy basique pour adolescents
Avec un tel titre, Le Retour du Mal on pouvait s'attendre à une fantasy sombre mais c'est dans une high-fantasy tout ce qu'il y a de plus classique que le lecteur se retrouve plongé ? Le postulat de départ avec une lutte du Bien contre le Mal est quand à lui basique. L'univers médiéviste est plutôt simple et manque de développement, ce...

sans couverture

Journal d'un Megalo de Jean-Jacques Nuel

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
La huitième merveille
Le jardin des cactées de JiPé s’est enrichi d’une nouvelle variété, à ma connaissance du moins, il n’y avait pas encore dans ses parterres des « journal », c’est un nouvel auteur dans cette collection qui, en proposant son « Journal d’un mégalo », a planté cette nouvelle forme d’aphorismes. « Mégalomanie bien ordonnée commence par soi-même. » En lisant son...

sans couverture

L'Éternité de Jean Ou l'Écriture Consideree Comme la Castration du Mais de Marc-Émile Thinez

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
Cultiver le maïs et les mots
Jean c’est le père du narrateur, Jean est communiste, communiste comme d‘autres sont catholiques ou philatélistes. Jean cultive le maïs dans le Sud-Ouest, il sème des semences qui n’ont pas été émasculées chimiquement, des semences qu’il faut castrer pour que le maïs puisse donner des grains. Marc- Emile c’est le fils, le fils doué qui sait lire très tôt les...

sans couverture

Batman - tome 2 - The Dark Prince Charming de Marini

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 50 ans)
8 etoiles
«C'est dans les contes de fées que les histoires finissent bien... et ceci n'en est pas un !»
Ce deuxième tome de «The Dark Prince Charming » débute exactement là où nous avait laissé la fin du premier tome. Nous retrouvons Batman, qui remue désespérément la ville de Gotham-City toujours à la recherche de son pire ennemi, le Joker qui a enlevé Alina, sa fille, ou plus exactement la fille de Bruce Wayne. Mais le clown psychopathe reste introuvable...

sans couverture

Corps à corps de Collectif

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
6 etoiles
L'usage de l'image du corps féminin
La Mairie de Cannes a organisé, à son musée de la Malmaison, une exposition relative à l'image du corps de la femme. Elle s'avère être l'occasion de rendre hommage à Jean-Gabriel Domergue, peintre issu du cru, qui a émis des portraits oniriques de femmes solaires et souriantes. Ces oeuvres sont mises en parallèle avec des photographies contemporaines représentant également des...

sans couverture

Max Ernst - l'imagination en jeu de Collectif

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
8 etoiles
Décors et astronomie imaginaires
La Mairie de Cannes organise, pendant l'été 2018, à son musée de la Malmaison, une exposition consacrée aux oeuvres tardives de Max Ernst, installé à Seillans, sur la Côte d'Azur, à partir de 1964. Il continue à concevoir des peintures de décors fantasmagoriques, notamment une belle Dernière forêt, grande forme bleue, des sculptures humanoïdes d'inspiration animale et se lance dans...

sans couverture

Une pesée de ciels de Anna Jouy

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
Danse de vie
Avant d’ouvrir ce recueil, j’ai apprécié d’abord le travail de l’éditeur et de l’imprimeur qui ont réalisé un livre de grande qualité, imprimé sur un papier de luxe. Je suis très heureux d’avoir un exemplaire numéroté de cet ouvrage édité en quantité limitée. Son titre m’a intrigué, j’ai voulu ressentir le poids des ciels qu’Anna Jouy a pesés, alors j’ai...

sans couverture

Les Folles Nuits de Cryptée de Ardem

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 49 ans)
8 etoiles
La première oeuvre pour adultes signée Ardem
Avec "Les folles nuits de Cryptée" Ardem a enfin les honneurs de la collection cartonnée des éditions "Dynamite". Il suit en cela le chemin d'Igor et Boccère avec" La pharmacienne" à cette différence près que pour Ardem, il s'agit là d'une réédition. Dans son "encyclopédie de la bande dessinée érotique" (édition "la Musardine"), Henri Filippini souligne que "le nom d'Ardem...

sans couverture

De la mort sans exagérer: Poèmes 1957-2009 de Wisława Szymborska

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 50 ans)
8 etoiles
UNE POÉSIE DU QUOTIDIEN...
Trois mots étranges Quand je prononce le mot Avenir, sa première syllabe appartient déjà au passé. Quand je prononce le mot Silence, je le détruis. Quand je prononce le mot Rien, je crée une chose qui ne tiendrait dans aucun néant. «Trois mots étranges», tiré du recueil «Instant» (2002) Quand le prix Nobel fut décerné en 1996, à Wislawa SZYMBORSKA (1923-2012), son nom n'était pas,- c'est le...

sans couverture

La Vie brève de Jan Palach de Anthony Sitruk

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
7 etoiles
Torche N° 1
Lors d’un exercice dans une séance de formation, l’auteur doit reconnaître sur des photos deux personnages. Le premier est facile à identifier, il a fait récemment l’actualité en s’immolant par le feu à Tunis, en revanche personne ne reconnait le second et pourtant son nom et sa photo ont fait le tour du monde même si à cette époque les...

sans couverture

La dernière Reine de Philippa Gregory

critiqué par Alapage - (45 ans)
9 etoiles
Récit incroyable!
Qui ne connaît pas Henri VIII, ce roi imprévisible et imbu de lui-même? Eh bien, Philippa Gregory nous fait découvrir les dernières années de vie de cet être orgueilleux par le biais des yeux de sa sixième et dernière épouse... Extrait : Je voulais qu’ils connaissent le fond de ma pensée, explique-t-il. Il importe qu’ils aient la conscience en paix. Je...

sans couverture

La Vie de A à Z de Debbie Johnson

critiqué par Alapage - (45 ans)
8 etoiles
Tout un abécédaire!
Sincèrement, comment rester insensible face à ce roman? C'est tout à fait impossible. Si tel était le but de Debbie Johnson, eh bien elle a misé juste! Nous pourrions penser au premier abord que nous tomberons dans un récit dramatique avec le décès d'Andrea et le deuil que ses filles doivent entamer. Effectivement, il y a quelques passages qui nous...

sans couverture

Pour mémoire de Alain Genestar

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
10 etoiles
Simone Veil à Auschwitz
L'auteur, journaliste, rédacteur en chef d'hebdomadaire en 2004, propose à Simone Veil de se rendre à Auschwitz pour une visite, puis une entrevue. Elle accepte, à condition d'y emmener ses enfants et petits-enfants, au moins celles et ceux qui voudraient. Le voyage se fait, la visite est effectuée dans le plus grand silence, comme le relate le journaliste, dans la...

sans couverture

L'endroit le plus dangereux du monde de Lindsey Lee Johnson

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 70 ans)
10 etoiles
ici et maintenant
L'endroit le plus dangereux du monde, c'est ici et… maintenant ! Ici, c'est Mill Valley, cette petite vallée californienne où tout le monde se connaît, peuplée majoritairement de représentants typiques de la classe moyenne aisée. Et maintenant, c'est le temps présent, celui de la circulation ultra-rapide de l'information via les réseaux dits "sociaux", véhiculant en un temps record les nouvelles...

sans couverture

Merci d’être pauvre de Bertrand Legruley

critiqué par Claude69 - (48 ans)
10 etoiles
Juste pour se détendre...
4ème de couverture : Anne tenait un vase aux motifs chinois dans ses mains et l’admirait d’un air apaisé. La porte du hall d’entrée s’ouvrit subitement et percuta la boiserie. C’était Joséphine, et elle fit trois grands pas vers sa patronne avant de hurler : — Faut que je vous parle ! ...

sans couverture

Le petit chaperon rouge - Les contes interdits de Sonia Alain

critiqué par Alapage - (45 ans)
8 etoiles
À ne pas lire à vos enfants avant de dormir...
C'est lors de la dédicace pour ce conte que Sonia Alain m'a avertie que ce récit était assez loin de ce qu'elle écrit habituellement. Que celui-ci était glauque et sombre. Eh bien, je vous confirme que c'est effectivement le cas! Angelika n'avait que neuf ans lorsque sa grand-mère fut assassinée par six hommes pervers et violents. Comme si cela ne suffisait...

sans couverture

La danseuse de Maryse Latendresse

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 76 ans)
7 etoiles
L'Art d'aimer et l'Amour de l'art
Le besoin d’aimer et d’être aimé nous suit comme un boulet jusqu’à la mort. La vie épouse le parcours du désir qui mène à l’autre, malgré les souffrances qu’il comporte. Qui s’y frotte, s’y pique, dit l’adage. Maryse Latendresse s’applique à le démontrer de belle façon. Son héroïne Ana est une ballerine qui vit en couple avec Louis, un romancier...

sans couverture

XIII Mystery - tome 12 - Alan Smith de Daniel Pecqueur (Scénario), Philippe Buchet (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 49 ans)
6 etoiles
Correct, mais sans plus.
Certes ce douzième et avant dernier volume de ce spin-off n'est pas un des meilleurs de la série, mais il se situe au dessus de celui consacré à "Little Jones" ou encore à celui dédié à "Felicity Brown". En suivant le destin d'Alan Smith, nous suivons celui d'un véritable looser, qui échappe à la mort tant de fois dans cet opus...

sans couverture

Les aventures de Buck Danny Classic, Tome 5 : Opération rideau de fer de Frédéric Zumbiehl (Scénario), Jean-Michel Arroyo (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 49 ans)
8 etoiles
En pleine guerre froide
Grand amateur de Buck Danny, je me réjouis à chaque sortie d'un album de la série "classic" qui ravive en moi une certaine nostalgie des Buck Danny de la grande époque. Cette aventure se situe immédiatement après "les tigres volants contre pirates". Marniquet et Zumbiehl ont construit un scénario habile, mêlant espionnage et aventures militaires sur fond de guerre froide en...

sans couverture

Le bâtard de Kosigan, Tome 4 : Le testament d'involution de Fabien Cerutti

critiqué par Hermer - (34 ans)
10 etoiles
Et à la fin le lecteur devient complice...
On l'attendait avec impatience ce dernier tome de la série du Bâtard de Kosigan! Le 3, nous avait abandonné à une attente insoutenable, écartelés entre le XIVème et le XIXème siècle (le héros à la merci d'un cercle de sorcières, et son descendant, apparemment exécuté par une société secrète installée au plus au niveau de l'empire britannique) et on se...

Page 1 de 7 Suivante Fin