Nouvelles parutions selon la date fournie par Amazon.fr

Page 1 de 7 Suivante Fin

sans couverture

Weird Love: Jailbird Romance! de Collectif

critiqué par Antihuman - (Paris - 33 ans)
10 etoiles
"Vous osez parler d'amour ?"
Ceci est une réédition de bandes dessinées britanniques des années 1950. Ne vous attendez donc pas à trouver dedans ni Batman ni de l'humour, puisque de toute façon les histoires présentées sont inspirés de faits divers de l'époque (mêlant le plus souvent sexe et argent et avidité...) Comme dit l'incipit de présentation il n'est pas question non plus à l'intérieur de...

sans couverture

Jeux de miroirs de E.O. Chirovici

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 37 ans)
6 etoiles
Enquête sobre
Présentation de l'éditeur Un agent littéraire, Peter Katz, reçoit un manuscrit intitulé Jeux de miroirs qui l'intrigue immédiatement. En effet, l'un des personnages n'est autre que le professeur Wieder, ponte de la psychologie cognitive, brutalement assassiné à la fi n des années quatre-vingt et dont le meurtre ne fut jamais élucidé. Se pourrait-il que ce roman contienne des révélations sur cette...

sans couverture

Foutez-vous la paix de Fabrice Midal

critiqué par Bafie - (55 ans)
8 etoiles
Portes ouvertes sur mon jardin d'enfance
Je me sens bien en refermant ce livre : imparfaite mais heureuse, autorisée à être ce que je suis vraiment, à rejeter le corset des mille et quelques formatages subis depuis l’enfance ! Ce livre va rester sur ma table de nuit et, régulièrement, je m’y replongerai. Il est la somme de 15 ans de pratique de Fabrice Midal en matière de...

sans couverture

Teddy le Kosovar de Bill d'Isere

critiqué par Débézed - (Besançon - 69 ans)
7 etoiles
Le fric s'évapore
Lire c’est s’exposé à d’étranges coïncidences ainsi, devant effectué un voyage en train assez long, je m’étais muni d’un livre assez copieux, un livre qui relate le vol d’un véhicule de transport de fonds dans la région lyonnaise en 2010, et, en rentrant chez moi, j’apprends que ce jour même, un autre véhicule de la même société transportant cette fois...

sans couverture

Il était combien de fois de Hélène Couturier

critiqué par Débézed - (Besançon - 69 ans)
7 etoiles
Conte sans compte
« Combien de fois tu m’as trompé ? » La question est brutale, elle cingle comme un coup de fouet, Mathilde ne l’attendait pas, elle n’a même pas l’intention d’y répondre mais Jo s’acharne, revient à la charge, alors elle ment, comme elle l’a toujours fait, avant de comprendre que son mari essaie de lui faire endosser la responsabilité de...

sans couverture

Identitaire : Le mauvais génie du christianisme de Auteur inconnu

critiqué par AmauryWatremez - (Evreux - 47 ans)
5 etoiles
catho et identitaire ?
J'ai longtemps fait partie des lecteurs de "Koztoujours", le blog de l'auteur, durant très longtemps. Et puis au moment de "la Manif pour tous" j'ai eu la déception de constater qu'il reprenait le même discours, à quelques nuances près, des médias la concernant. Il évoqua déjà ces faux-catholiques vrais militants d'extrême-droite se cachant sous le masque ambigu des défenseurs de...

sans couverture

Le pont sans retour de Vincent-Paul Brochard

critiqué par Débézed - (Besançon - 69 ans)
8 etoiles
Déportation en Corée
« Le pont sans retour », c’est celui qu’on ne peut traverser qu’une fois sans espoir de le franchir un autre jour, même très lointain, dans le sens inverse, ceux qui se rendent en Corée du Nord comme ceux qui se rendent en Corée du Sud ne feront jamais le voyage dans l’autre sens. C’est le trait d’union qui...

sans couverture

Chaleur de Joseph Incardona

critiqué par Lucia-lilas - (50 ans)
6 etoiles
Des rois sans divertissements...
Que dites-vous d’un peu de chaleur ? Ces temps-ci, on en a bien besoin ! Alors, si vous le voulez bien, partons pour Heinola, 138 kilomètres au nord d’Helsinki. (Ça peut vous sembler étrange d’aller en Finlande pour chercher un peu de chaleur, mais… patience, patience…) Fermeture de la scierie en 2008… bref, comme le précise le narrateur, « on s’y...

sans couverture

Ecoute le chant du vent suivi de Flipper, 1973 de Haruki Murakami

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 49 ans)
10 etoiles
MURAKAMI AVANT… MURAKAMI!
Inédits en langue française depuis leurs parutions au japon en 1979 et 1980, voici donc enfin traduits en français, les deux premiers romans, - que l’on pourrait facilement appeler nouvelles au vue de leur longueur -, de l’écrivain japonais devenu culte! «Écoute le chant du vent» (Kaze no uta o kike) est l’histoire d’un jeune homme, racontée à la...

sans couverture

Seules les bêtes de Colin Niel

critiqué par Nathavh - (52 ans)
10 etoiles
suspense garanti
Un roman de saison, il débute en hiver dans les Causses. Il fait froid, il a neigé, la Tourmente souffle. Une femme, Evelyne Ducat a disparu. On ne parle que de ça au village. Alice ne fait pas attention à l'information qui circule, trop occupée à vouloir voir Joseph. Elle est assistante sociale, elle s'éloigne petit à petit de son mari,...

sans couverture

Vie de ma voisine de Geneviève Brisac

critiqué par Hcdahlem - (57 ans)
7 etoiles
Vie de ma voisine… et de ses parents morts à Auschwitz
À l’heure où les témoins directs des atrocités commises par les nazis disparaissent, le nouveau roman de Geneviève Brisac vient nous offrir une nouvelle occasion de rafraîchir ce «devoir de mémoire» que nous devrions tous porter en nous. Car si le pire n’est jamais sûr, les exactions du pseudo État islamique sont là pour nous rappeler que la barbarie est...

sans couverture

No Home de Yaa Gyasi

critiqué par Hcdahlem - (57 ans)
8 etoiles
No Home
La clé de ce roman nous est livrée avant même qu’il ne commence, par l’arbre généalogique imprimé en ouverture du livre et auquel on pourra toujours se référer si, de chapitre en chapitre, on perd le fil du récit. Maame, esclave Ashanti, donnera naissance à deux demi-sœurs Effia et Esi. Deux sœurs qui ne se connaîtront jamais et qui formeront...

sans couverture

L'amie prodigieuse, III : Celle qui fuit et celle qui reste: Époque intermédiaire de Elena Ferrante

critiqué par Psychééé - (28 ans)
8 etoiles
Une lutte continuelle pour tenter d'échapper à son milieu
C’est avec plaisir que l’on retrouve Elena suite à la sortie de son roman : elle est sur le point d’épouser Pietro, professeur d’université de la renommée famille Airota et de partir vivre à Florence tandis que Lila vivote et trime dans la boucherie de Soccavo près de Naples. Bien qu’elles aient une personnalité et une vie complètement opposées, elles...

sans couverture

Danser au bord de l'abîme de Grégoire Delacourt

critiqué par Hcdahlem - (57 ans)
8 etoiles
Danser au bord de l'abîme
L’auteur de La Liste de mes envies et des Quatre Saisons de l’été nous revient avec un roman qui devrait élargir encore davantage le cercle de ses lecteurs, car si sa plume est toujours aussi élégante, elle va cette fois chercher plus profondément les tourments de l’âme. À l’anecdote vient désormais s’ajouter la gravité, aux bonheurs de l’amour viennent désormais...

sans couverture

L'Ombre des Nuages de Muxu Debayle

critiqué par CassandreS - (24 ans)
10 etoiles
Quelle surprise !
Quelle surprise ! J'ai rarement été si transportée par une histoire ! Très visuel, ce livre, n'en est pas vraiment un: c'est un film ! Tout un Western jaillit dans notre imagination. La beauté des mots touche en toute simplicité le coeur. Les 'personnages', plutôt des personnes, sont troublantes car elles donnent l'impression de les connaitre depuis toujours: le soutien d'un...

sans couverture

Entre nous de Auteur inconnu

critiqué par Imani - (Toulouse - 36 ans)
10 etoiles
Très bonne pioche...
Ce livre a été récemment primé lors de La Journée Du Manuscrit Francophone. C'est un recueil de nouvelles réunissant 8 plumes au talent certain. Huit plumes gabonaises qui se laissent (re)découvrir à travers un exercice très simple: donner au lecteur la possibilité de découvrir l'étendue de l'usage de la langue de Molière dans ce pays d'Afrique francophone qu'est le Gabon. Les auteurs...

sans couverture

De rouille et de glace de Manon Bousquet

critiqué par CC.RIDER - (58 ans)
7 etoiles
Original
Ageron, robot androïde, essaie de répondre aux questions des orphelins dont il a la charge et auxquels il vient de raconter un ancien conte de Noël qui les a attristés. Depuis que les humains sont devenus des nomades de l’espace, cette antique fête terrienne a complètement disparu. Après une brève recherche sur le Galaxynet, Ageron leur propose de fêter à...

sans couverture

Ma jeunesse se fera sans vous de Louis Asnar

critiqué par CC.RIDER - (58 ans)
6 etoiles
Trop court
Depuis que ses parents ont divorcé, le jeune Louis vit avec sa sœur Anne et sa mère. Il voit rarement son père qui voyage souvent à l’étranger. Il supporte difficilement l’alcoolisme de sa mère et encore plus mal la présence du prétentieux Philippe Chasseur, le nouveau compagnon de celle-ci. Elève difficile, il est placé en internat où il ne se...

sans couverture

The Cell de Cécile Duquenne

critiqué par CC.RIDER - (58 ans)
6 etoiles
Pour les amateurs du genre
Sur Bagne, planète prison particulièrement inhospitalière, Renaud retrouve Laura inerte. Est-elle mourante ou déjà morte ? Victime sans doute d’un accident de transfert. Et qu’est devenu son ami Killian auquel il est relié par un clou d’union qu’il garde précieusement ? Vingt années se sont écoulées. Il n’avait pas su se montrer courageux à l’époque. Il se fait maintenant bien des reproches....

sans couverture

Bioshock : De Rapture à Columbia de Nicolas Courcier, Mehdi El Kanafi, Raphaël Lucas

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 33 ans)
9 etoiles
Le jeu vidéo politique.
En seulement trois épisodes, la série vidéoludique "Bioshock" a su séduire aussi bien les joueurs que la critique. Mélange de FPS, d'action et d'aventure, la série s'est démarquée de par l'incroyable richesse de ses thématiques, ses réflexions philosophiques et politiques passionnantes, et sa structure narrative unique. Ce livre constitue un bel hommage à cette série phare, qui a su faire...

sans couverture

Savannah Stratton de Dana B. Chalys

critiqué par CC.RIDER - (58 ans)
8 etoiles
Fantastique de qualité
Dans un pays et à une époque mal définie, Savannah Stratton et ses cinq sœurs, Missouri, America, Victoria, Héléna et Rébecca font partie d’une famille aux mœurs assez étranges. L’aînée est chasseuse de fantômes. Les autres chasseuses de loups-garous. Toutes ont des pouvoirs télépathiques. Seule, Savannah semble n’en avoir aucun. Quand Chastity, leur mère est assassinée par un vampire, Missouri...

sans couverture

KATHARSIS de Melissa Collignon

critiqué par Kinbote - (Jumet - 58 ans)
9 etoiles
L'amour monstre
Le meurtre de Marie Scalo a été filmé, posté et vu abondamment sur le site de son frère jumeau, Mathias, www.katharsis.be, qui stigmatise les auteurs d'incivilités. Ce qui apparaît comme un crime crapuleux donne lieu à une enquête menée par deux inspecteurs, Jolaway et Dordolo, auxquels on s’attache vite. Beaucoup pensent alors que c’est Mathias le coupable, notamment Nina,...

sans couverture

Nelson Mandela de Pabloemma Ngon

critiqué par Pabloemma - (yaoundé - 30 ans)
8 etoiles
le livre qui revient sur la vie de Nelson Mandela
Il est question de revenir sur la carrière politique de Nelson Mandela sous forme d’hommage poétique pour parler de son combat en faveur de son pays. Notamment rétablir la paix au milieu d’une guerre qui opposait les blancs aux noirs et pour laquelle il fut un acteur majeur grâce aux stratégies formidables qui permirent aujourd’hui de revoir sur les visages...

sans couverture

L'Armée de l'Ombre, Tome 4 : Nous étions des hommes de Olivier Speltens

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 49 ans)
6 etoiles
UN UNIVERS DE DESTRUCTION ET DE FOLIE !...
Août 1944. En Pologne à 500 Km de la frontière allemande, les troupes de la Wehrmacht sont repoussées vers Berlin. Les ventres sont vides, les corps sont fatigués. Les longues colonnes de soldats allemands qui battent en retraite, sont impitoyablement victimes d’attaques aériennes de l'aviation soviétique. Celle-ci est seule maitresse des cieux face à une Luftwaffe depuis longtemps décimée…...

sans couverture

Contes espagnols de Lorenzo Cecchi

critiqué par Kinbote - (Jumet - 58 ans)
9 etoiles
Littérature fine
Neuf contes exquis, drôles, intelligents ! Dans "L’andalouse", avec un petit a, un homme amateur de sauce andalouse se plaît à croire que la compagne d’un ami (il reçoit le couple chez lui) qui le soigne d’une blessure à l’arcade sourcilière causée par une prise de bec avec cet ami est espagnole parce qu’elle s’appelle Conchita… La femme de la nouvelle suivante,...

sans couverture

Ma voisine a hurlé toute la nuit de Anne-Michèle Hamesse

critiqué par Kinbote - (Jumet - 58 ans)
9 etoiles
Nouvelles du temps qui passe et de l’amour qui reste
Anne-Michèle Hamesse a l’art de l’incipit qui happe, qui fait mouche pour nous emporter dans ses histoires. Ce qui frappe à la lecture de ces dix récits, c’est la variété des genres employés, tous unis par une écriture enveloppante, fluide musicale, qui prend les mots dans les rets de ses phrases pour ne plus nous lâcher. Anne-Michèle Hamesse décrit, à l’instar...

sans couverture

A un moment donné de Thierry Radière

critiqué par Débézed - (Besançon - 69 ans)
8 etoiles
Et brusquement c'est arrivé !
Un nouveau Radière, arrivé quelques jours après le Beaujolais nouveau, c’est toujours une aventure. Ces derniers mois, il y a déjà eu un « texte qui pourrait être le roman d’un professeur oubliant son aigreur professionnelle dans un amour un peu tardif, un essai sur le temps qui fuit, sur la mémoire et ce qu’elle représente et aussi un...

sans couverture

Brigitte Lahaie : les films de culte de Collectif

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 47 ans)
8 etoiles
Une vie sous X
Enfin, un livre sur Brigitte Lahaie, la star du X des années 70. On doit cette brillante idée à deux cinéphiles passionnés, Cédric Grandguillot et Guillaume Le Disez. Il fallait oser, et ils l'on fait, pour le plus grand plaisir des amateurs d'une certaine forme de cinéma un peu plus qu'érotique des années 70, qui peut sembler démodé aujourd'hui. Les auteurs...

sans couverture

Le Modèle de Manuel Capouet

critiqué par Ddh - (Mouscron - 75 ans)
6 etoiles
Tokyo chez les scientifiques
Rien à voir avec la haute couture, le modèle, ici, c'est un super ordinateur. Le narrateur y introduit des données scientifiques. Jack, le narrateur, obtient une bourse pour son mémoire de doctorat. Il se retrouve à Tokyo. Là, tout est nouveau pour lui. La vie quotidienne au Japon y est décrite avec précision et une pointe d'humour. Que fait-il là ?...

sans couverture

Mortis de Paul Blanchot

critiqué par Paulux - (39 ans)
8 etoiles
La Fantasy ploie sous le joug de Mortis
Les éditions L'Ivre-Book me font l'honneur de publier mon dernier roman Fantasy, dont l'un des buts avoués est de s'éloigner autant que possible de ce qu'on peut lire par ailleurs en Fantasy. Quelle en est l'idée de départ ? Donner la parole et le geste à un personnage fort, connu de tous, craint pour ce qu'il représente, et avec lequel chaque lecteur...

Page 1 de 7 Suivante Fin