Nouvelles parutions selon la date fournie par Amazon.fr

Page 1 de 7 Suivante Fin

sans couverture

Fais-moi frémir... de Bénicien Bouschédy, Collectif Plumes ébènes, Elie Elisabethe, Ilyria Kébu, Edna Merey-Apinda

critiqué par Imani - (Toulouse - 37 ans)
9 etoiles
Captivée dès le début.
Que nous dit la quatrième de couverture? "Il y a dans ‘’Fais-moi frémir’’, une réelle fascination, une captation du lecteur, fruit d’un incontestable jeu poétique sur le dire et un travail sur l'imagination qui, somme toute, donne à cette œuvre du plaisir, toute son authenticité en même temps que sa littérarité, autrement dit sa valeur littéraire. " Je me suis laissée happer...

sans couverture

Du fin fond de Saint-Barth, pensez-vous encore à moi? - Johnny Halliday (1943-2017) de Teddy Crispin

critiqué par Teddy Crispin - (54 ans)
9 etoiles
« DU FIN FOND DE SAINT-BARTH, PENSEZ-VOUS ENCORE À MOI ? » JOHNNY HALLYDAY (1943-2017)
"Bouleversé par la disparition du chanteur Johnny Hallyday (1943-2017), Teddy Crispin, récipiendaire du "Prix Media dans votre Pays (France)" de l'Union Internationale de la Presse Catholique, écrit ce texte touchant, authentique et vrai, sorti tout droit du coeur, jugez-en par vous-mêmes et partagez-en le murmure." "A moving and genuine French book that comes out straight from the heart."...

sans couverture

Et moi, je vis toujours de Jean d' Ormesson

critiqué par Killeur.extreme - (Genève - 36 ans)
10 etoiles
L'Histoire sous la plume de d'Ormesson est un roman universel
Présentation de l'éditeur Il n'y a qu'un seul roman - et nous en sommes à la fois les auteurs et les personnages : l'Histoire. Tout le reste est imitation, copie, fragments épars, balbutiements. C'est l'Histoire que revisite ce roman-monde où, tantôt homme, tantôt femme, le narrateur vole d'époque en époque et ressuscite sous nos yeux l'aventure des hommes et leurs grandes...

sans couverture

L'animal de compagnie de Léo Barthe

critiqué par Débézed - (Besançon - 70 ans)
8 etoiles
Fantasmes enfouis
Henriette est son mari sont aussi amoureux qu’au premier jour, ils ont une grande connivence surtout dans leurs ébats sexuels. Mais un jour, tout change, leurs amis, Georgette et Edmond, leur confient la garde de leur chien pendant un séjour loin de leur maison. Le chien se montre alors très affectueux et quitte difficilement les jupes d’Henriette qui éprouve...

sans couverture

Les nouveaux voisins de Catherine Mckenzie

critiqué par Alapage - (44 ans)
8 etoiles
Excellente intrigue...
Alors que Julie et Daniel s'installent dans leur nouvelle maison, Julie désire ardemment reprendre une vie normale. Il est parfois impossible de rester dans l'anonymat, surtout quand l'une des voisines, Cindy, est une parfaite femme de contrôle! Faut dire que Julie n'a pas aidé sa cause en dévoilant son véritable nom lors de sa première rencontre avec son voisin, John....

sans couverture

Play Boy de Constance Debré

critiqué par AmauryWatremez - (Evreux - 48 ans)
3 etoiles
Psychanalyses littéraires
Constance Debré, fille d'un des fils Debré, petite-fille d'un des rédacteurs de la constitution de la Vème République publie un roman « Play boy » chez Stock sur son changement de vie radical depuis quelques années. Auparavant avocate d'affaires, puis d'audience, mariée pendant vingt ans, dans le bain politique depuis sa plus tendre enfance, elle a choisi de vivre des...

sans couverture

Mondo reverso, Tome 1 : Cornelia et Lindbergh de Arnaud Le Gouëfflec (Scénario), Dominique Bertail (Dessin)

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 38 ans)
8 etoiles
Au pays des hommes en robe et des femmes couillues
Je n'avais jamais lu une BD aussi originale dont le postulat de départ est que les hommes et les femmes échangent caractères et fonctions dans la société. Tout ceci en plein western ! Sur la quatrième de couverture il est question de "western transgenre". Cela définirait assez bien cette oeuvre audacieuse et terriblement bien pensée. Cornelia , une desperadette se...

sans couverture

La méthode Sisik de Laurent Graff

critiqué par Débézed - (Besançon - 70 ans)
8 etoiles
La mort du bon vieux temps
Un homme qui a connu sa femme lors d’un « speed love » s’en lasse vite au point d’éprouver des envies de meurtre après la naissance de leurs trois enfants. Un meurtre par « méditation », jamais commis seulement pensé, tout droit inspiré par l’odieux assassinat perpétré par Dupont de Ligonnès. Il découvre ainsi la spirale infernale qui sclérose ce...

sans couverture

Armaguédon Strip de Frédérick Houdaer

critiqué par Débézed - (Besançon - 70 ans)
8 etoiles
J'y crois pas !
EphèZ, dessinateur de BD à la notoriété naissante, est à l’hôpital où il attend sa sœur Isa, écologiste militante, pour prendre une décision très grave, ils doivent, ensemble, décider si les médecins peuvent pratiquer une transfusion sanguine sur leur mère en danger après un accident de circulation. Le problème pourrait paraître simple mais leur mère est une militante très assidue...

sans couverture

Dans la baie fauve de Sara Baume

critiqué par CC.RIDER - (59 ans)
8 etoiles
Magie et misère du quotidien
Dans un petit village de l’Irlande profonde, Ray, homme d’un certain âge, vit seul dans une modeste maison face à la mer. Orphelin, il n’a pas connu sa mère et il a passé son enfance chez une femme qu’il n’aimait pas et qu’il devait appeler « Ma Tante ». Considéré comme débile mental, il n’alla pas à l’école, ne fréquenta pas d’enfants...

sans couverture

Ma très chère grande soeur de Ji-young Gong

critiqué par Débézed - (Besançon - 70 ans)
8 etoiles
Soeur tout de même
« Bongsun a encore disparu, m’a annoncé ma mère… Mon Dieu elle a déjà eu quatre enfants de pères différents…. » Bongsun c’est la jeune fille recueillie par la famille de la narratrice alors qu’elle n’était qu’une enfant mal traitée par une famille d’accueil, c’est elle qui a pour bonne partie élevé celle qui est désormais une écrivaine reconnue, celle...

sans couverture

Le Suaire (Tome 1-Lirey, 1357) de Gérard Mordillat (Scénario), Jérôme Prieur (Scénario), Éric Liberge (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 48 ans)
6 etoiles
La saint Suaire, au coeur de cette trilogie
Les scénaristes, Gérard Mordillat et Jérôme Prieur ont acquis une certaine aura avec leur film "Corpus Christi",et sont donc parfaitement bien placés pour cette nouvelle série qui s'inspire de l'origine du Saint Suaire. Après le très critiquable "Trois Christs" de Bajram et Valérie Mangin, voici donc de nouveau le linceul de Jésus au centre des intrigues d'une série prévue en...

sans couverture

Laisse tomber les filles de Gérard de Cortanze

critiqué par Nathavh - (53 ans)
8 etoiles
Au temps des yéyés
Le titre, je le fredonne encore, ainsi que d'autres chansons des années yé-yé. La maison d'éditions a eu la géniale idée d'accompagner le roman d'une play-list et d'une compil de 3 cd et 98 titres pour revivre pleinement l'époque en musique et chansons. Le livre débute le 22 juin 1963. On y découvre nos quatre protagonistes adolescents , tous présents à la...

sans couverture

Massacre des innocents de Marc Biancarelli

critiqué par Vannina - (42 ans)
10 etoiles
Un voyage en terre humaine
Lu en 2 jours, ce livre est grandiose, haletant dans son rythme, une écriture superbe mais surtout un voyage dans l'âme humaine dans ce qu'elle a de plus vil et de plus beau. Un naufrage au cours duquel les protagonistes, confrontés à une situation extrême, se révèlent. Les descriptions des tableaux sont époustouflantes, ainsi que celles des personnages. Basé sur le naufrage du...

sans couverture

Et si c'était toi? de Lilly Rose Agnouret

critiqué par Imani - (Toulouse - 37 ans)
8 etoiles
Lu d'un trait.
C'est un roman tranquille qui se laisse lire facilement. le style est limpide, les mots coulent de façon très fluide. Il est question d'amour, du couple et de ses déboires, d'une remontée de pente après une rupture sans fracas mais grand silence. Il est parti 6 ans auparavant, l'abandonnant enceinte. Il revient le matin de Noël, sans autre forme de procès. De l'eau a coulé...

sans couverture

Le permis: L'histoire incroyable mais vraie d'un homme au volant de David Alter

critiqué par JeanLegrand - (42 ans)
10 etoiles
Un livre drôle et dépaysant
Pour une fois, il ne s'agit pas d'une femme au volant mais bien d'un homme qui est non seulement pas du tout fait pour la conduite mais en plus, n'a pas peur de paraître ridicule, ce qui crée des situations bien comiques autour de ses heures de conduite. L'auteur porte aussi un regard ironique sur tout ce qui l'entoure et...

sans couverture

Ma soirée du XXᵉ siècle et autres petites incursions: Conférence du Nobel de Kazuo Ishiguro

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 50 ans)
10 etoiles
A quoi bon écrire un roman qui ne procure rien de plus au lecteur que ce qu’il peut éprouver en allumant son poste de télévision?
Bien que se présentant comme une courte nouvelle, ou même une courte bibliographie, «Ma soirée du XXe siècle et autres petites incursions» n’est rien d’autre que le discours de réception du Prix Nobel de Littérature de Kazuo ISHIGURO. La tradition veut en effet que le lauréat du Prix Nobel de Littérature prononce, lors de la remise de son prix, un...

sans couverture

Les Carnets Rouges de Antoine Fruchard, Carole Fruchard

critiqué par Guillaume.despre - (37 ans)
10 etoiles
Un thriller avec une intrigue géniale !
Ce roman écrit par un frère et une soeur (je crois que c'est la première fois que cela existe dans la littérature française) m'avait intrigué. L'histoire est palpitante (environnement d'anticipation avec une course contre la montre) et pleine de rebondissements autour d'un jeune scientifique qui devient un peu parano. Il y a un labyrinthe entre le présent et le passé...

sans couverture

AGIR ici et maintenant de Jean-François Chalot

critiqué par Jemo76 - (Yainville - 83 ans)
8 etoiles
Contre l'exclusion sociale
Il y a plusieurs façons de faire de la politique. On peut prononcer de beaux discours. On peut distribuer des tracts et manifester. On peut préparer des élections... On peut aussi agir ici et maintenant contre les injustices et notamment les injustices sociales. J.F. Chalot a choisi cette dernière voie. Ayant constaté que la Révolution à laquelle il aspire et...

sans couverture

La Légende Dragon Quest de Daniel Andreyev

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 34 ans)
8 etoiles
Portrait d'une institution.
Après avoir consacré nombre d'excellents ouvrages à la saga vidéoludique "Final Fantasy", les éditions Third nous proposent aujourd'hui cet ouvrage consacré à sa "rivale" : "Dragon Quest". Si cette série de RPG est moins connue en Occident, il s'agit d'un vrai phénomène de société au Japon, la saga de Yûji Horii faisant incontestablement partie du patrimoine culturel du pays. Le...

sans couverture

Les Ecrivains Nuisent Gravement à la littérature de Éric Allard

critiqué par Débézed - (Besançon - 70 ans)
8 etoiles
"Tu t'es vu quand t'as lu !"
Il est arrivé, juste après le beaujolais nouveau mais avant Saint Nicolas et le Père Noël pour pouvoir être déposé chez tous ceux qui l’ont mérité. Je parle bien sûr du P’tit cactus d’Eric Allard qui est encore là, tout chaud, sur mon bureau. Eh oui ! Eric Allard a été « cactussé » (je ne sais si l’académie des...

sans couverture

Belle à mourir de Laurence Tournay

critiqué par CHALOT - (69 ans)
9 etoiles
Noir et passionnant
« Belle à mourir » Roman policier de Laurence Tournay Page 368 Décembre 2017 De rebondissements en rebondissements L’auteure nous étonnera toujours. Le lecteur happé par l’histoire, effrayé quelque peu par les actes démentiels de ces jeunes étudiants en ophtalmologie et en chirurgie pense qu’une des victimes va s’en sortir….. C’est sûr et inévitable !? Rien n’est moins sûr, mais attendez la fin ! Ce sont trois jeunes...

sans couverture

Conversations avec un Penis de Styvie Bourgeois, Emelyne Duval (Dessin)

critiqué par Débézed - (Besançon - 70 ans)
7 etoiles
Badinage grivois
C’est réconfortant et réjouissant de constater qu’un éditeur pas spécialisé dans le genre érotique, produise un livre portant un tel titre et de plus que cet opus soit signé par deux femmes. Ca fait plaisir de voir qu’on peut encore mettre un grand coup de pied aux fesses de l’hypocrisie toujours si bien chevillée au corps de notre société. Styvie...

sans couverture

Blues Social Club de Lorenzo Cecchi

critiqué par Kinbote - (Jumet - 59 ans)
9 etoiles
Coups de blues
Blues Social Club est le sixième ouvrage de Lorenzo Cecchi et son troisième recueil de nouvelles. "Délit de fuite", la première nouvelle du recueil, se termine par le feu. Avec une chute finale mémorable, au propre comme au figuré... "C’est fini ce boucan ?" s’achève aussi dans les flammes. De ce feu qui efface toute trace réelle, en tout...

sans couverture

Les Lames cosaques, Tome 2 : Le Khan Blanc de Harold Lamb, Julie Petonnet-Vincent, Ronan Marret (Dessin)

critiqué par Goupilpm - (La Baronnie - 61 ans)
10 etoiles
Un incontournable de l'âge d'or de la fantasy
Le Khan Blanc est le second tomes des Lames Cosaques qui une fois de plus nous entraîne sur les traces de Gengis Khan cinq siècles plus tard où l'on retrouve Klint descendant présumé du grand conquérant. Ce deuxième tome du guerrier grisonnant trois des nouvelles publiées dans des Pulp Fictions de décembre 1918 à avril 1919. Dans ce deuxième ce guerrier...

sans couverture

La légende Final Fantasy I-II-III de Raphaël Lucas

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 34 ans)
8 etoiles
Les débuts de la légende.
La revue de la mythique saga "Final Fantasy" continue, avec ce nouvel ouvrage consacré aux débuts de la série, ses trois premiers épisodes pour être plus précis. Des titres vieillots mais qui n'en demeurent pas moins incontournables pour comprendre la philosophie de cette saga si particulière. Le livre souligne bien cet aspect mais adopte aussi un angle d'approche très intéressant...

sans couverture

La légende Final Fantasy IV & V de Jonathan Remoiville

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 34 ans)
9 etoiles
L'âge de la maturité.
Nouveau volume pour cette excellente collection dédiée à la saga vidéoludique "Final Fantasy". Cette fois-ci ce sont les quatrième et cinquième volets qui se voient analysés. Traiter ces deux titres dans le même ouvrage est pertinent car c'est vraiment à partir de son quatrième volet que la série va commencer à prendre son envol, avec un jeu très sombre, au...

sans couverture

Le Voyage des Pères T6: Salomé, Amos et les autres... de David Ratte

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 50 ans)
5 etoiles
UNE FIN UN PEU PLUS INSPIRÉE! (MAIS IL ÉTAIT VRAIMENT TEMPS QUE CELA SE TERMINE!).
L’histoire de ce dernier tome reprend exactement là où nous l’avions laissée précédemment. Barabbas et son frère Moshé sont capturés par les Zélotes. Leur chef, Ménahem leur reproche d’avoir tué le haut fonctionnaire romain Polus Botus après l’avoir capturé. L’organisation révolutionnaire patriotique projetait en effet de faire la même chose, mais au cours d’une exécution publique afin de lui donner...

sans couverture

Nouvelles d'ailleurs: La terre promise de Georges Daniel Rebillard

critiqué par Georges Daniel - (75 ans)
9 etoiles
Nouvelles d'ailleurs
Ces nouvelles, à la frontière entre réalité et chimère, ont un point commun : l'Amour. Ce cocktail d'histoires se passe dans des mondes parallèles, mais bien semblables au nôtre. Recette de ce cocktail dynamisant et rafraîchissant : deux doses d'Amour sentimental, deux doses d'Amour charnel, une dose d'angoisse et de mystère, pincées d'ironie, de malice, de dérision, un soupçon d'impertinence....

sans couverture

Undertaker - tome 4 - L'Ombre d'Hippocrate de Xavier Dorison (Scénario), Ralph Meyer (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 48 ans)
8 etoiles
Une chasse à l'homme haletante
Je pense que Jonas Crow finit par s'inscrire définitivement dans le monde du western en bande dessinée avec cet album. Même s'il est écrasé par la personnalité plus que machiavélique de Jéronimus Quint alias l'Ogre, dans cet opus. D'ailleurs cet album fait la part belle aux seconds rôles, que ce soit Lin ou Rose Prairie. Le scénario de Dorison est très...

Page 1 de 7 Suivante Fin