Nouvelles parutions selon la date fournie par Amazon.fr

Page 1 de 7 Suivante Fin

sans couverture

Le cordonnier juif et l'enfant de Francis Simon

critiqué par Jacques masquart - (52 ans)
9 etoiles
cordonnier juif et l'enfant
L’oeuvre est écrite d’une plume légère, usant de phrases courtes et hachées, qui cinglent et entraînent dans ce maelstrom que nous pouvons communément appeler,« une autre histoire de juifs », avec son incontournable Shoah, ses déportations, ses traques, ses camps de concentration, ses juifs rescapés qui ne cessent de autoflagellation pour être restés vivants, pour n’avoir pas suivi le cortège...

sans couverture

Le Mépris de la démocratie: Retour sur le traitement médiatique des élections présidentielles de 2002 et 2017 de Mathias Reymond

critiqué par Mathieu971 - (32 ans)
10 etoiles
les merdias au garde-à-vous
"À chaque mobilisation sociale, à chaque conflit militaire, à chaque élection, le constat ne varie pas : les médias sont des médias de parti pris. Avec des nuances quand ce sont des médias de masse. Sans nuances – et cela peut se comprendre – quand ce sont des médias d’opinion. Le même processus, « information-mobilisation-culpabilisation », est ajusté à la...

sans couverture

Le camp de l'humiliation de Yu-Kyeong Kim

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
La déportation en Corée du Nord
Pour bien comprendre la dimension dramatique qui imprègne ce livre, il faut savoir que l’auteure est une romancière nord-coréenne qui a fui son pays pour se réfugier au Sud au début des années deux mille. Elle se cache derrière ce pseudonyme pour protéger les parents qu’elle a encore là-bas et certainement aussi les amis qui l’ont aidé à s’expatrier pour...

sans couverture

Balle tragique pour une série Z de Roger Seiter (Scénario), Pascal Regnauld (Dessin)

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 62 ans)
9 etoiles
Un très bon album, une one-shot de qualité !
Bien sûr, si je vous dis qu’une actrice s’écroule atteinte d’une balle réelle lors d’un tournage à Hollywood au sein des studios Disney… vous allez trouver cela très étrange ! D’ailleurs, il s’agit bien d’une histoire Treize étrange, label appartenant aux Editions Glénat qui fête d’ailleurs leur anniversaire cette année… 50 ans d’éditions ! Mais revenons à notre mort très étrange...

sans couverture

L'Outsider de Stephen King

critiqué par Darkvador - (Falck - 51 ans)
8 etoiles
Digne d'une enquête d'X Files
Stephen King va sur ses 72 ans. Et il réussit encore à me surprendre. Il arrive à se renouveler tout en étant fidèle à sa réputation. Avec ce roman il est au paroxysme de son talent. C'est une histoire pourtant vue et revue mais le maître nous fait un roman prenant , addictif, au suspense intenable. Beaucoup énormément d'action. L'histoire: Le corps...

sans couverture

Vasarely - Le partage des formes de Collectif

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
10 etoiles
La géométrie et l'optique au service d'un beau universel
Victor Vasarely, artiste plasticien hongrois ayant pratiqué essentiellement en France, a contribué le mouvement optique, ou Op' Art, dans les années 1950. S'il a commencé à peindre des sortes de trompe-l'oeil sur motifs zébrés ou tigrés, il en est progressivement venu à épurer ses lignes vers des formes géométriques, car ils reprennent ce qui existent dans le cosmos et contribuent...

sans couverture

Le Neuvieme orgasme est toujours le meilleur de Anne-Michèle Hamesse

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
Eros et Thanatos
Après un premier recueil de nouvelles, « Ma voisine a hurlé toute la nuit », publié au Cactus Inébranlable éditions en 2016, Anne-Michèle Hamesse récidive avec ce nouveau recueil où elle déploie les mêmes qualités que celles que j’avais soulignées lors de la première publication. « Avec son style limpide, académique, précis, appuyé sur des phrases plutôt courtes même si...

sans couverture

Katanga - tome 3 : Dispersion de Fabien Nury (Scénario), Sylvain Vallée (Dessin)

critiqué par Le rat des champs - (68 ans)
10 etoiles
Folie et violence
Les diamants et la possibilité de devenir riche très rapidement s'emparent des hommes, de tous les hommes, sans exception. En ce début des années soixante, la violence et la rapacité sont partout, et beaucoup y laissent leur vie. On croise des mercenaires, des "affreux" comme on disait à l'époque, des politiciens africains assoiffés de pouvoir et de richesses, des...

sans couverture

Que faire des cons ? pour ne pas en rester un soi-même de Maxime Rovere

critiqué par Antihuman - (Paris - 35 ans)
1 etoiles
Vision intime de l'auteur
J'ai feuilleté distraitement ce livre chez un libraire (car j'achète très rarement, grand bien me fasse) j'ai juste trouvé que ça pourrait plaire à ces vieux gars et premiers de classe qui nous gouvernent; ceux-là mêmes dont le métier est de dénoncer leurs petits copains... Et je ne parle pas là de la bonne du curé et encore moins de...

sans couverture

J'ai rendu mon uniforme: Une infirmière en EHPAD témoigne de Mathilde Basset

critiqué par CHALOT - (71 ans)
9 etoiles
LIVRE TEMOIGNAGE
« J'ai rendu mon uniforme » livre témoignage de Mathilde Basset éditions du Rocher janvier 2019 Ce livre témoignage d'une infirmière qui a pour sous titre : « La vraie vie des EHPAD, soignants en burn-out, séniors en souffrance » est vite lu car passionnant. Il parle aux lecteurs qui sont tous intéressés par ce sujet d'actualité : Qui n'a pas un parent, un ami qui...

sans couverture

Vasarely - Une saga dans le siècle de Philippe Dana, Pierre Vasarely

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
9 etoiles
Un Hongrois crée l'art optique
Un immigré hongrois termine ses études en beaux-arts, dont la famille s'installe en France. L'apprenti artiste se rapproche de l'avant-garde de son pays d'accueil pour en incarner la quintessence, par le caractère fortement innovant du courant qu'il contribue à lancer, l'art optique, fait d'impressions de reliefs par des assemblages de formes géométriques et de nuances de couleurs simulant des éclairages...

sans couverture

Zam de Zam Martino Ebale

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
7 etoiles
Né au mauvais endroit dans le mauvais corps
Zam sur la scène, c’est un désormais quinquagénaire camerounais, naturalisé Belge qui exerce les trois facettes de son talent : la danse, la chorégraphie et le chant sur les podiums européens, belges notamment, et africains à travers des projets estampillés nord-sud par différentes institutions internationales. Dans cet ouvrage autobiographique, il raconte comment la danse l’a saisi dès son enfance, pourquoi...

sans couverture

La colonisation (suivi par) Le massacre d'Ambiky de Jean Grave, Paul Vigné d'Octon

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 73 ans)
10 etoiles
les bienfaits de la colonisation ?
Le petit livre publié au Sextant, et qui réunit les deux courts textes de Jean Grave, La colonisation (1912) et de Paul Vigné d’Octon, Le massacre d’Ambiky (1900), m’apparaît très éclairant sur ce qui se passe aujourd’hui, ici et dans le monde. Jean Grave, anarchiste du début du XXe siècle, désolé de voir que même les prolétaires tombent dans le panneau...

sans couverture

Soren disparu de Véronique Biefnot, Francis Dannemark

critiqué par Nathavh - (54 ans)
7 etoiles
Soren disparu
Novembre 2017, c'est la dernière fois qu'on a vu Soren. Il a quitté le taxi avant le pont. Depuis on ne l'a jamais revu, il n'a jamais traversé ce pont, il n'est jamais arrivé à l'hôtel. Soren avait 58 ans. Mais qui était-il vraiment ? Tour à tour producteur, musicien, organisateur de spectacles, père, amant, passionné, il a traversé...

sans couverture

L'étrange affaire Laprades: Le crime de l'avenue Victor-Hugo de Jean Jolly

critiqué par Espira - (58 ans)
9 etoiles
L'étrange affaire Laprades
Hier grand reporter, chroniqueur et éditorialiste de politique étrangère et d'économie internationale, Jean Jolly entame aujourd'hui à quatre-vingts ans une carrière d'auteur de romans policiers. Son premier ouvrage de ce type – L'étrange affaire Laprades - s'inscrit dans la lignée des romans policiers classiques français. Une intrigue bien ficelée et riche en rebondissements. Un avocat anxieux, un industriel arrogant, une épouse...

sans couverture

The heart of Dead Cells de Benoît Reinier

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 35 ans)
10 etoiles
Les petits qui font de grandes choses.
Avec cet ouvrage, les éditions Third lancent un nouveau type de livre, à mi-chemin entre le "making-of" et l'"artbook". Le sujet ici est le jeu vidéo "Dead Cells", un titre indépendant français qui a beaucoup fait parler de lui en 2018, de par ses immenses qualités. Comme d'habitude, le livre revient sur les coulisses de la création du jeu, sur...

sans couverture

Gangs of L.A.: Une enquête d'Isaiah Quintabe de Joe Ide

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)
7 etoiles
Mise en place
Présentation de l'éditeur La police de Los Angeles ne parvient pas à juguler la criminalité galopante dans les quartiers mal famés à l’est de Long Beach : meurtres impunis, retraités dépouillés, enfants kidnappés… Mais on murmure le nom d’un citoyen qui peut aider ceux à qui la police tourne le dos : Isaiah Quintabe. On l’appelle IQ. Un loup solitaire qui n’a...

sans couverture

Androïdes T05 - Synn de Sébastien Lamirand (Dessin), Louis (Scénario et dessin)

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 51 ans)
3 etoiles
Un androïde peut-il mourir?
Dans un futur lointain, alors que l’espèce humaine a disparu, la terre n’est plus peuplée que d’androïdes! Manquant désormais de place sur la Terre, ils cherchent de nouveaux mondes à coloniser. Pour explorer les planètes extrêmement hostiles, où la vie est une lutte de tous les instants, des androïdes immortels capables de régénérer eux-mêmes leur enveloppe physique à l’infini ont...

sans couverture

Vital ! de Frédéric Saldmann

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)
9 etoiles
Comment préserver sa santé
Nul doute que la santé est le plus précieux de tous les biens. En début d’année, ne présente-t-on pas nos vœux en souhaitant plein de bonnes choses et surtout la santé à nos proches et à nos amis ? Mais cette santé si désirée ne dépend-elle pas de nous, de nos habitudes, de notre mode de vie ? Tout commence par une...

sans couverture

La nuit se lève de Élisabeth Quin

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
9 etoiles
Vivre avec un double glaucome
La journaliste d'Arte, ancienne chroniqueuse cinéma de Rive droite rive gauche, évoque un nouveau pan de sa vie. Après le combat de l'adoption, il s'agit d'une autre épreuve douloureuse, de nature médicale, qui la menace de perdre la vue, en raison du diagnostic d'une double glaucome. Elle évoque son choc, ses moments d'abattement, mais aussi son courage, sa force qui...

sans couverture

No War - Tome 1 de Anthony Pastor

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 39 ans)
7 etoiles
Un premier volet dynamique
Cette bande dessinée se déroule au Vukland. Un projet de barrage divise la population, il y a les écolos qui s’opposent à cette décision et les skinheads à la botte du pouvoir en place qui sèment le trouble dans le pays. Un ingénieur en lien avec ce projet est retrouvé assassiné. Ce n’est pas tout ! Une pierre mystérieuse qui...

sans couverture

Reines de sang - Constance d'Antioche 01 de Jean-Pierre Pécau (Scénario), Gabriele Parma (Dessin)

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 62 ans)
9 etoiles
Une excellente série historique et humaine
J’ai lu, hier, le premier album de la série Constance d’Antioche, La princesse rebelle, de Jean-Pierre Pécau (scénario), Gabriele Parma (dessin) et Dimitri Fogolin (couleurs). Cette série vient prendre sa place dans la collection Les reines de sang, une excellente collection qui compte déjà de nombreuses reines et albums, en particulier le très bon travail sur la reine Aliénor d’Aquitaine… Avec...

sans couverture

Le matin est un tigre de Constance Joly

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)
8 etoiles
Le drame de l'intérieur
Présentation de l'éditeur Depuis quelques mois, la vie d'Alma se hérisse de piquants. Sa fille souffre d'un mal étrange et s'étiole de jour en jour. Tous les traitements échouent, et les médecins parlent de tumeur. Mais Alma n'y croit pas. Elle a l'intuition qu'un chardon pousse à l'intérieur de la poitrine de son enfant On a beau lui dire ― son...

sans couverture

Sérotonine de Michel Houellebecq

critiqué par LOUIS DERITZ - (60 ans)
8 etoiles
Sombre comme la mort
« Ne nous suicidons pas tout de suite il reste encore des gens à décevoir ». Florent-Claude déambule dans le néant qu’est devenue sa vie et bientôt il n’y aura plus rien à quoi raccrocher son existence. Déçu par tout et surtout par lui-même, l’issue fatale, la libération de ses souffrances est inéluctable. Un proverbe arabe pourrait...

sans couverture

La guerre des pauvres de Éric Vuillard

critiqué par CHALOT - (71 ans)
10 etoiles
Une des épopées des sans rien
La guerre des pauvres récit d'Eric Vuillard éditions Actes Sud 68 pages intenses janvier 2019 Ce livre tombe à pic.... L'irruption du mouvement des gilets jaunes a-t-elle inspiré l'auteur ? Peut-être.... Mais aujourd'hui comme avant-hier à la fin du Moyen Age, au début de la Renaissance ou après, les damnés de la terre qu'on n'attendait pas, jaillissent et se montrent courageux et plus que téméraires. Ils...

sans couverture

Champignac - tome 1 - Enigma de Béka (Scénario), David Etien (Dessin)

critiqué par Le rat des champs - (68 ans)
9 etoiles
La jeunesse du Comte de Champignac
Les "spin-off" de Spirou se succèdent et ne se ressemblent pas, ce qui est bien normal, chaque auteur, chaque dessinateur ayant son style et sa personnalité, puisqu'ici, contrairement à d'autres reprises de séries célèbres, les auteurs évitent de se couler servilement dans le style du maître On peut apprécier ceux qui font, avec souvent beaucoup de talent, du Jacobs...

sans couverture

Les Amochés de Nan Aurousseau

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)
8 etoiles
Déstabilisant
Présentation de l'éditeur Après une vie de bâton de chaise et de nombreuses errances, Abdel Ramdankétif se retire dans le village de montagne où ses parents étaient venus vivre quand ils étaient arrivés en France. Tout a bien changé en quelques décennies : ses parents sont morts, et le village est quasi abandonné... Seuls, Jacky et Monette, un couple de voisins, survivent...

sans couverture

Apre coeur de Jenny Zhang

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
Filles de l'émigration chinoise
A travers l’histoire de petites chinoises (Christina, Annie, Mande, Jenny, …) nées, ou arrivées très jeunes en Amérique, Jenny Zhang raconte l’immigration des Chinois à New York au cœur des années soixante. Ces fillettes rencontrent toutes les mêmes difficultés, elles ont toutes un frère envahissant, un père absent et une mère plus ou moins névrosée après son expatriation. Elles subissent...

sans couverture

Roman d'un saltimbanque de Jacques Pimpaneau

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
7 etoiles
Comédien au temps de Ming
Après Monsieur Wu dans « Les quatre saisons de Monsieur Wu » et Saxifrage dans « Mémoires d’une fleur », Jacques Pimpaneau invente un nouveau personnage pour emmener ses lecteurs dans une nouvelle excursion dans la Chine profonde et son histoire. Cette fois, il s’agit d’un intellectuel raté qui a préféré suivre une troupe de saltimbanques plutôt que d’envisager une...

sans couverture

Baldur's Gate : L'héritage du jeu de rôle de Maxence Degrendel

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 35 ans)
9 etoiles
Le meilleur des Royaumes Oubliés.
Les éditions Third se penchent cette fois-ci sur la saga "Baldur's Gate', à l'occasion des vingt ans de la série. Les deux titres de la séries sont deux rpgs conçus sur PC, et dont l'action se déroulent dans les Royaumes Oubliés, un décor de campagne du jeu de rôle "Donjons & Dragons", un univers plus connu grâce à une foule...

Page 1 de 7 Suivante Fin