Nouvelles parutions selon la date fournie par Amazon.fr

Page 1 de 7 Suivante Fin

sans couverture

Johan et Pirlouit - Intégrale tome 1 de Peyo

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 49 ans)
10 etoiles
incroyable intégrale en n&b
Depuis quelques années, Frédéric Niffle nous propose des superbes albums reprenant les planches en noir et blanc des bd relevant du patrimoine franco-belge comme "Comanche", "Thorgal", ou encore "Blake et Mortimer", auquel je n'ai pu résister pour ce dernier. J'avoue que mes auteurs préférés étant Hergé, Jacobs, Tillieux, Giraud et Peyo, je ne pouvais faire l'impasse avec ce premier opus des...

sans couverture

Le bonheur n’est jamais loin de Pabloemma Ngon

critiqué par Pabloemma - (yaoundé - 32 ans)
10 etoiles
un roman formidable à découvrir absolument
Lisa a trente cinq ans et vient de réaliser qu’elle est assez vielle pour pouvoir rester encore plus longtemps sans se marier. Ayant passé plusieurs années comme étudiante à l’université de los Angeles aux états unis, elle souhaite désormais avoir un homme dans sa vie. Après qu’elle ait fuit la maison de ses parents qui condamnaient fermement le fait qu’elle...

sans couverture

Célébration du chat de Anne Davis

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
Anthologie féline
Dans son avant-propos à ce florilège de poèmes célébrant les chats, Anne Davis prétend que ce fidèle félin est le meilleur ami du poète car c’est « une sorte d’artisan en chambre ». « Avec l’écrivain ou le poète, le chat est tranquille. Il peut dormir sur ses deux oreilles pendant que son maître écrit ». Il est aussi bien...

sans couverture

L'âge d'encre de Jean-Michel Thiriet

critiqué par Louisbererd - (20 ans)
10 etoiles
Un recueil de dessins
Jean-Michel THIRIET, né en 1958, commence à publier dans les années 80 dans Le Psikopat, puis dans Fluide Glacial, Spirou, la Gazette de Nîmes, etc… Il participe à « Les Nuls L’émission », en 1993, et à la première année de « Groland », en 1994. Il est musicien amateur et vît à Nîmes. Il publie ici 120 pages de...

sans couverture

Thorgal - tome 36 - Aniel de Yann, Rosinski (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 49 ans)
7 etoiles
Retour aux sources
Après deux albums décevants, enfin un "Thorgal" lisible et qui revient aux origines de la série. Yann reprend le flambeau avec intelligence,en succédant à Dorison et à Yves Sente. En reprenant des personnages du "mal bleu" -qui au demeurant n'est pas le meilleur de la période Van Hamme- le scénariste fait revenir Thorgal en pays de connaissance. Certes le scénario est...

sans couverture

Légendes du cinéma français de Collectif

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
8 etoiles
Les grands noms du cinéma français par la revue Sofilm
La revue Sofilm dresse des portraits partiels des grands noms du cinéma français, soit par la reproduction d'entrevues avec les intéressé-e-s, soit par des articles thématiques sur un pan de leur carrière. Le changement de type de textes et l'aspect essentiellement oral de ce livre, par la majorité d'échanges verbaux retranscrits qu'il contient, donne une vue d'ensemble du cinéma français,...

sans couverture

Belgique, terre d'Aphorismes de Michel Delhalle

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
La bible de l'aphorisme
L’aphorisme, cette forme littéraire dont peu connaissent réellement la définition et dont tous ceux qui en produisent ne sont pas toujours d’accord sur sa forme et son sens, il fallait en écrire la bible, le document de références disant ce qu’est un aphorisme et recensant tous ceux qui en ont produit et qui, pour certains, en produisent encore. Michel Delhalle...

sans couverture

Le dernier roi soleil de Sophie des Déserts

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 49 ans)
10 etoiles
"Jean d'Ormesson, sa vie, son oeuvre" ou un portrait très intime de Jean d'O
Après le très consensuel « Jean d'Ormesson : Ou l'élégance du bonheur » de Arnaud Ramsay , publié en janvier 2009, Sophie de Déserts nous offre une nouvelle biographie de Jean d’Ormesson, mais cette fois-ci elle bouscule l’image que beaucoup ont ou avaient de l’académicien. Pas de langue de bois avec cet ouvrage. D’ailleurs, le bandeau du livre annonce la couleur...

sans couverture

Blake & Mortimer - tome 25 - La vallée des Immortels - Tome 1 - Menace sur Hong Kong de Yves Sente, Teun Berserik (Dessin), Peter Van Dongen (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 49 ans)
10 etoiles
Un très bel album
Après le très décevant « testament de William S », Yves Sente revient en force avec « la vallée des immortels », premier volume d’un diptyque qui se conclura fin 2019. Tout d’abord, il faut souligner la qualité graphique de cet album, avec deux dessinateurs que je découvre avec cet album, Teun Bererik et Peter Van Dongen qui nous offrent des...

sans couverture

Un hosanna sans fin de Jean d' Ormesson

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 49 ans)
10 etoiles
Ultime roman de Jean d'Ormesson
Jamais livre de Jean d'Ormesson n'est sorti sans un tel battage médiatique. Des hebdomadaires à la radio, en passant par des émissions télé comme "la grande librairie", personne ne pouvait passer à travers de cet "Hosanna sans fin" du regretté Jean d'Ormesson, qui pour une fois n'a pas emprunté le titre de son ouvrage à Aragon mais à Chateaubriand, l'écrivain...

sans couverture

Tout est une bénédiction: Car nul n’est éprouvé en deçà de ses forces de Roger Mathieu

critiqué par RogerMathieuAuteur - (Québec - 52 ans)
8 etoiles
Pourquoi ce livre?
Le « nouvel âge » affirme que tout est parfait, que rien n’arrive pour rien, que chacun doit se prendre en main… Ce courant de pensée, quoique louable, semble oublier les tragédies et détresses majeures que vivent certains d’entre nous. J’ai moi-même vécu des tragédies qui ont exigé de moi de profondes réflexions, forçant mon questionnement sur le but de...

sans couverture

Liège pas à pas de Robert Ruwet, Juliette Ruwet

critiqué par Catinus - (Liège - 67 ans)
9 etoiles
Bienvenue à Liège / suivez les guides
Juliette Ruwet et son grand-père, Robert Ruwet, nous donnent ici un bien bel ouvrage. Presque luxueux, en tout cas réalisé, broché avec soin et élégance par les Editions du Perron. En quarante-cinq chapitres, ils ont relevé, avec brio, le défi de nous conter l’histoire de Liège. Ainsi, ils nous font visiter la Cité Ardente en parcourant, pas à pas, «...

sans couverture

Ne sois pas vulgaire de Mathilde Biron

critiqué par Eric83 - (44 ans)
10 etoiles
un recueil sulfureux, jouant des nuances et des contrastes, pour saisir les ambivalences du désir à notre époque
Ce recueil de photographies est le premier ouvrage publié par Mathilde Biron, jeune photographe dont le travail a déjà acquis une certaine notoriété et reconnaissance via les galeries de son site internet. Les photos, brutes et non retouchées (il y a d'ailleurs beaucoup de polaroïds), sont explicites mais frustreront le lecteur qui viendrait y chercher autre chose que l’expression artistique...

sans couverture

Des mots de contrebande : (Aux inconnus qui comme moi...) de Alain Cadéo

critiqué par Nathavh - (54 ans)
10 etoiles
Une pépite pour les amoureux des mots
Si vous suivez mon blog, vous savez sans doute qu'il est un auteur que j'aime beaucoup. Son succès est à mon sens trop confidentiel car l'auteur de "Zoé" et de "Chaque seconde est un murmure" est pour moi l'orfèvre des mots par excellence. Si ce n'est déjà fait, je vous invite vivement à découvrir ses deux derniers romans...

sans couverture

Maisons habitées de Philippe Leuckx

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
Ma terre, ma maison
Dans ce petit recueil fait de courts poèmes en vers ou en prose, Philippe Leuckx évoque avec une douce nostalgie sa terre natale celle qui lui a donné la vie, l’envie d’écrire et l’inspiration. « Ma poésie a puisé je crois à la terre natale la sève du silence des granges, le silence des sillons longés pour désherber, la patience...

sans couverture

Charlie Chaplin : Le rêve de Adolphe Nysenholc

critiqué par Ddh - (Mouscron - 77 ans)
7 etoiles
Chaplin Charlot : du rêve ...
Charlot et Charlie Chapelin se succèdent continuellement dans ce livre ; l'un l'acteur, l'autre le metteur en scène. Le tout dans une atmosphère de rêve. Né en 1938 en Belgique, de parents juifs polonais, Adolphe Nysenholc a été caché par eux dans une famille flamande ; ses parents furent arrêtés et périrent à Birkenau. Après la guerre, un oncle plaça le jeune Christophe...

sans couverture

Il est grand temps de rallumer les étoiles (Apollinaire) de Guillaume Apollinaire, Frank Thomas, Reinhardt Wagner, Sylvie Serprix (Dessin)

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
9 etoiles
Quand il est mort le poète
Il y a un siècle, le 9 novembre 1918, décédait l’immense poète Guillaume Apollinaire, la Grande Guerre l’avait épargné, la grippe espagnole ne lui laissa pas la même chance, elle profita de ses blessures et de sa faiblesse pour l’emporter au paradis des poètes. Il avait choisi de défendre la France avant de demander la nationalité française et de mourir...

sans couverture

Yves Saint Laurent - Le soleil et les ombres de Lynda Maache, Bertrand Meyer-Stabley

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
Le prince de la mode
Il y a dix ans déjà, une étoile s’éteignait dans le ciel de l’élégance, le Prince de la mode, Yves Saint Laurent, décédait le 1° juin 2008. A l’occasion de cet anniversaire, Bertrand Meyer-Stabley et Lynda Maache, à travers une biographie très documentée, font revivre l’espace d’une lecture ce prince de l’ombre qui mit si bien les femmes dans la...

sans couverture

Erectus de Xavier Muller

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)
6 etoiles
Divertissement
Présentation éditeur À Richards Bay, en Afrique du Sud, c'est le choc. Un homme s'est métamorphosé. Il arbore des mâchoires proéminentes, est couvert de poils, ne parle plus. Bientôt, à New York, Paris, Genève, des Homo erectus apparaissent en meutes, déboussolés, imprévisibles, semant la panique dans la population. De quel virus s'agit-il ? Que se cache-t-il derrière cette terrifiante épidémie ? Une scientifique française, Anna Meunier,...

sans couverture

Le rêve de ma mère de Anny Duperey

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
9 etoiles
Sur les traces d'une mère inconnue
L'actrice Anny Duperey a pu énoncer le trouble qu'a représenté la perte de ses parents, dans Le Voile noir. Ici, si elle reprend le thème, elle le dépasse. En effet, si, dans un premier temps, elle avoue ne pas avoir su comment s'orienter ni choisir son parcours scolaire et professionnel qui s'est plutôt imposé à elle, elle s'est aperçue qu'elle...

sans couverture

Un bébé à livrer de Benjamin Renner

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 62 ans)
9 etoiles
Un excellent livre pour tous les âges !
C’est en 2015 que j’ai rencontré pour la première fois Benjamin Renner. C’était pour moi un jeune auteur de bandes dessinées et j’avais adoré son livre : Le Grand Méchant Renard. Certes, j’avais bien vu auparavant le film « Ernest et Célestine » mais je n’avais pas fait le lien car j’avais oublié le nom des coréalisateurs… Là, au moins,...

sans couverture

130 haïkus à entendre, sentir et goûter de Iocasta Huppen

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
A déguster avec gourmandise
Iocasta Huppen, roumaine d’origine, installée en Belgique est une « haïjin » (terme japonais qui désigne une personne qui écrit des haïkus), elle excelle particulièrement dans cet art, elle a été l’initiatrice du Kukaï de Bruxelles qui réunit quatre fois par an des auteurs de haïkus. Dans le présent recueil, elle propose, je n’ai pas compté mais comme elle l’écrit...

sans couverture

Les gentlemen de Christian Lamoureux

critiqué par Lecrivainpoete - (80 ans)
8 etoiles
Amours, jeunesse et Amitié
Un livre qui retient l'intérêt du début à la fin. Au fil des lignes, dans une écriture fluide et de qualité, l’auteur nous entraîne dans la quête amoureuse de deux jeunes Don Juan des années ’60. Une piqûre de jeunesse, une amitié indestructible, une époque à redécouvrir… ...

sans couverture

Deuil pour deuils de Christophe Stolowicki

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
Pour pleurer enfin ses morts
« J + ? Je mène le deuil, jamais je n’aurais cru une seconde foi. ». « J – trente ans peut-être. Je mène le deuil, elle s’est dérobée…. Mon amie d’enfance Anna… ». La mère est décédée, le fils mène le deuil comme il le menait déjà une trentaine d’année auparavant pour la cérémonie funéraire d’Anna sa première...

sans couverture

Les dupes de Jean Dutourd

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
Pas croyable
Jean Dutourd, pour moi, c’est le souvenir de « Au bon beurre » un texte lu vers la fin de mon adolescence, un texte dont j’ai gardé un bon souvenir et pourtant j’ai, comme toute une génération, vers la fin des années soixante, tourné le dos à cet auteur. Quand la jeunesse battait le pavé derrière diverses banderoles prônant de...

sans couverture

Agatha Raisin enquête 13 - Chantage au presbytère de M.C. Beaton

critiqué par Coper - (35 ans)
8 etoiles
Le beau vicaire est mort !
Quatrième de couverture : Larguée (une fois de plus) par James Lacey, délaissée par son voisin en qui elle mettait ses derniers espoirs, Agatha Raisin déclare la guerre aux hommes en faisant voeu de chasteté... Jusqu'à sa rencontre avec le tout nouveau et très sexy vicaire de Carsely, qui fait l'effet d'une bombe au village : les femmes se bousculent...

sans couverture

La fille qui volait des chevaux de Joseph Lebreton

critiqué par Rozarium - (71 ans)
10 etoiles
Un livre pour les femmes qui ont souffert
C'est un beau livre. Pour que le respect des femmes devienne une réalité et dure toujours. Marie-Claude l'héroïne a vu la guerre, a subit la violence, puis la peur de mourir, puis le désir de mourir. Et enfin elle a connu l'amour, celui de son mari, avec qui elle a eu des enfants. Elle a connu la joie d'être maman,...

sans couverture

Dans l'odeur des livres et le parfum du papier d'Arménie de Frédérique Bianchi, Serge Meurant

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
7 etoiles
Testament d'un libraire
Jean-Pierre Canon libraire bouquiniste à Bruxelles pendant plus de quarante ans est décédé en janvier dernier, ses amis auteurs, lecteurs, libraires, éditeurs, … tous amoureux des livres l’ont accompagné lors de son dernier séjour à l’hôpital où il leur a fait cadeau du bilan d’une vie passée au milieu des livres. C’est un véritable testament littéraire qu’il a livré à...

sans couverture

La quincaille des jours de Francesco Pittau

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
Poésie déambulatoire
Francesco, c’est comme un gros nounours qui grogne juste pour faire croire qu’il est de mauvaise humeur, mais dans ce recueil, il apparait comme un gamin plein d’insouciance qui profite avec joie et bonheur des choses les plus infimes que la nature offre pour se prélasser mollement dans l’azur d’un ciel clair et la lumière d’un soleil éblouissant. « Saoulé d’azur et...

sans couverture

Les unicellulaires de Jalal Tehrani

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 38 ans)
8 etoiles
Trois duos dans un Iran symbolique
Les pays qui souffrent d’un régime politique autoritaire engendrent des auteurs qui ne peuvent qu’user de la métaphore ou de symboles pour parler de leur réalité. Les dramaturges doivent contourner la censure afin de s’exprimer. Le théâtre offre en plus un terrain idéal pour les textes un peu cryptés, offrant par là même une liberté de création pour le metteur...

Page 1 de 7 Suivante Fin