Nouvelles parutions selon la date fournie par Amazon.fr

Début Précédente Page 7 de 7

sans couverture

Douleur fantôme: Une enquête d'Henning Juul, T2 de Thomas Enger

critiqué par Ageo - (67 ans)
10 etoiles
M'a beaucoup plu.
Lu en deux jours. On ne sait pas où on va,mais on n'est jamais perdu....

sans couverture

Les bâtisseurs du vent de Aly Deminne

critiqué par Nathavh - (54 ans)
10 etoiles
Une pépite , à découvrir d'urgence !
Attention pépite !!! Ce premier roman est une merveille, sa mise en forme est comme un conte des temps modernes. Une jeune plume Namuroise qu'il faudra suivre à mon avis. Andreï Voronov et son père ont quitté la Pologne dans les années 50 pour se réfugier rue du Vhan, une rue pentue à l'orée du village,dans les bas-fond, là...

sans couverture

Pour lui de Peggy Silberling

critiqué par Nathavh - (54 ans)
10 etoiles
Pour lui
Une belle claque que ce témoignage ! Chapeau Madame Silberling pour ce témoignage qui je l'espère sera entendu et aidera des parents à libérer la parole, fera prendre conscience des dysfonctionnements de notre système. Merci de parler de ce tabou, la violence d'un enfant envers ses parents. Quel courage, quel preuve d'amour énorme nécessaire pour nous confier votre histoire personnelle. J'avoue, j'appréhendais, je...

sans couverture

L'évasion d'Arthur ou la commune d'Hochelaga de Simon Leduc

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 77 ans)
6 etoiles
Pour une société de gauche
Simon Leduc attache son roman à l’arrondissement Hochelaga-Maisonneuve de Montréal, un secteur habité par la faune humaine la plus bigarrée de la ville. C’est tout dire quand le matin, des âmes protectrices partent à la cueillette des seringues souillées. Sans métaphore, c’est un bordel à ciel ouvert. Le petit monde de l’auteur en a marre de vivre dans une société...

sans couverture

Roman de Patrick Lafontaine

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 77 ans)
6 etoiles
Sur la route de San Francisco
Entre Longueuil au Québec et San Francisco, la route est longue pour l’auteur-narrateur même avec son chien Paulma, clin d’œil au poète Paul-Marie Lapointe. Le parcours avale non seulement des kilomètres, mais aussi des pans de vie comme professeur et mari d’une collègue qui s’est retrouvée sur la côte ouest américaine. Patrick Lafontaine profite de son long périple pour remonter...

sans couverture

Choc - Les Fantômes de Knightgrave - tome 3 de Stéphane Colman, Éric Maltaite (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 50 ans)
9 etoiles
Un final surprenant
Cette série s'achève en apothéose. Bien que j'ai eu l'impression que malgré ses 80 pages, cet opus se lisait plus rapidement que les deux premiers volumes, nous avons là les réponses à toutes les questions que l'on se posait. Le scénario relève d'un mécanisme d'horlogerie parfaitement huilée, jusqu'au final ou plutôt jusqu'au deux fins qui nous réservent de sacrés surprises. Et que...

sans couverture

Une aventure "Classic" de Tanguy et Laverdure, Tome 3 : Coups de feu dans les Alpes de Patrice Buendia (Scénario), Hubert Cunin (Scénario), Matthieu Durand (Dessin)

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 63 ans)
8 etoiles
Une série qui célèbre ses 60 ans !!!
En 1959, paraissait dans le premier numéro du magazine Pilote, les premières planches des aventures de Tanguy et Laverdure. Cette série était créée par deux des fondateurs du magazine mythique, Jean-Michel Charlier pour le scénario et Albert Uderzo pour le dessin. Je fais partie de ceux qui ont lu très vite cette série même si je ne saurais dire avec...

sans couverture

Écrits noirs... Encre rouge de Marcel Camill'

critiqué par Tapuscrits - (21 ans)
10 etoiles
Un recueil de poésies poignant sur une réalité Africaine dense et sombre.
Contre les matraques et les insultes, il reste les mots. La poésie, si présente dans son Congo natal, reprend ici sa place de régulatrice de conflits, d’émouvante diplomate, et offre aux lecteurs le récit d’une vie, d’un parcours singulier et pourtant partagé par tant. Pamphlet contre l’invisibilisation et message réaliste porteur d’espoir, Marcel Camill’ signe ici son troisième recueil justement...

sans couverture

Le modèle oublié de Pierre Perrin

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)
8 etoiles
L'homme derrière l'artiste
Le 10 juin prochain (2019), nous fêterons le deux centième anniversaire de la naissance de Gustave Courbet, à cette occasion, Pierre Perrin, enfant, tout comme moi, du Pays de Courbet, publie un livre sur le maître. La littérature étant déjà fort abondante sur le sujet, il a choisi de montrer l’homme plutôt que le peintre, une façon de mieux comprendre...

sans couverture

Histoire du Moyen Âge de Georges Minois

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 63 ans)
9 etoiles
La synthèse savante et attrayante qu'il fallait...
Il fut un temps – et le temps passe très vite – où j’interviewais régulièrement Georges Minois. C’est un historien breton qui a été enseignant d’histoire et qui a écrit de nombreux ouvrages. Spécialiste du Moyen-âge, il a toujours eu le talent pour raconter avec sobriété et efficacité l’histoire de cette période avec soit un thème, soit un personnage, soit...

sans couverture

Tempête rouge de Tsering Dondrup

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)
8 etoiles
Libération sanglante
Avant de plonger dans la tempête rouge qui déferle sur les plateaux tibétains, il convient d’évoquer la genèse de ce livre et l’histoire de son auteur toujours interdit de passeport dans son pays natal. Tsering Dondrup est un écrivain à la notoriété bien établi entre le Tibet et le Qinghai, province qui comporte actuellement la plus grande partie de l’ancienne...

sans couverture

L'âge de la colère : Une histoire du présent de Pankaj Mishra

critiqué par Colen8 - (78 ans)
10 etoiles
La marche en rond du Progrès depuis les Lumières
L’irruption de la modernité inaugurée par les Lumières a enfanté des contre-réactions qui n’ont cessé au cours des deux derniers siècles de se réactualiser dans l’anarchisme puis les totalitarismes, aujourd’hui les terrorismes qui fleurissent partout. L’islam loin de là n’est pas le seul vecteur de fanatisme radical, car l’hindouisme, le bouddhisme, le christianisme, le judaïsme en sont tout autant les...

sans couverture

1793 de Niklas Natt och Dag

critiqué par Pascale Ew. - (52 ans)
6 etoiles
Très très noir !
Un cadavre est découvert dans un lac de Stockholm. Ses quatre membres ont été amputés, ses yeux crevés et sa langue sectionnée. Deux personnes s’attèlent à mener l’enquête : un ex-soldat ivrogne, Mickel Cardell, et un homme de loi se mourant de tuberculose, Cecil Winge. Ils vont remonter petit-à-petit le fil d'histoires personnelles malheureuses qui s'entremêlent... Ce roman policier est noir, très...

sans couverture

Dictionnaire amoureux de Jean d'Ormesson de Jean-Marie Rouart

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 50 ans)
8 etoiles
Indispensable pour les amoureux de Jean d'Ormesson
Qui mieux que Jean-Marie Rouart aurait pu signer un tel livre sur Jean d'Ormesson, son ami, son confrère de l'académie. Pourtant les relations ont très mal débuté entre les deux hommes, comme il le raconte dans la définition de "Dorsac" et de "Pétrolier" . Jean-Marie Rouart n'hésite pas non plus à flinguer le Jean d'Ormesson, alors directeur du Figaro: "il...

sans couverture

Surface de Olivier Norek

critiqué par Nathavh - (54 ans)
10 etoiles
Captivant
Je vous préviens, ça commence fort. Le capitaine Noémie Chastain qui dirige la brigade des stups avec son équipe s'apprête à arrêter Sohan, un dealer. Elle reçoit un tir de fusil de chasse en plein visage. Défigurée, gueule cassée, Noémie va devoir se reconstruire. Trahie par l'homme de sa vie, Adriel son second, on ne lui...

sans couverture

Un jardin au désert de Carine Fernandez

critiqué par Flo29 - (47 ans)
10 etoiles
Une belle découverte
Talal vit en Arabie Saoudite. Il est à la tête d'une famille très importante en nombre, avec beaucoup d'épouses, d'ex-épouses et d'enfants. Mais pour lui, seule Dahlia, sa petite fille, compte. On ne peut que difficilement résumer ce livre. Comment y mettre cette atmosphère qu'a su recréer l'auteure, avec sa belle plume et son regard critique et lucide sur la...

sans couverture

J'ai cru qu'ils enlevaient toute trace de toi de Yoan Smadja

critiqué par CC.RIDER - (61 ans)
7 etoiles
Génocide
Le soir du 6 avril 1994, les présidents rwandais et burundais, le chef d’état-major rwandais et une dizaine d’autres personnalités, meurent, avec l’équipage de trois Français, dans un attentat visant l’avion présidentiel rwandais. Dès le lendemain, la première ministre, Agathe Uwilingiyimana, et d’autres personnalités politiques hutu démocrates sont assassinés. Dix militaires belges de la Mission des Nations unies (Minuar), qui...

sans couverture

Marcher jusqu'au soir de Lydie Salvayre

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
10 etoiles
Une nuit au musée
L'auteure est invitée à passer une nuit au musée, ce qui l'invite à réfléchir à la place de l'art dans la vie des gens en général et de la sienne en particulier. Elle émet une digression émouvante sur ses difficultés à s'exprimer à la télévision à ses débuts et son agacement face au tout-médiatique qui a envahi la littérature, sujet...

sans couverture

Elévation de Stephen King

critiqué par Martell - (66 ans)
8 etoiles
Un défi pour Isaac Newton
Sans doute plus une longue nouvelle qu’un roman et qui risque de se retrouver dans un recueil grand format, cette histoire est basée sur une forme de maladie inédite qui frappe Scott Carey qui s’en accommode très bien. Comme souvent l’auteur nous offre ici une lecture agréable à partir d’un phénomène inexplicable. «Un roman joyeux, exaltant et teinté de tristesse.» Voilà...

sans couverture

L'art du sushi de Franckie Alarçon

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 63 ans)
9 etoiles
Un délice d'album... Bon voyage au pays du Soleil Levant !
Parfois, un titre peut être trompeur, plus exactement, il peut masquer une réalité, une force, une qualité. Quand vous voyez un ouvrage porter le titre « L’art du sushi », il est en gros impossible d’imaginer où tout cela peut vous emmener. De plus, s’il s’agit d’une bande dessinée, vous pouvez même avoir la vue parasitée par des a priori,...

sans couverture

Maïmaï de Aki Shimazaki

critiqué par Nathavh - (54 ans)
10 etoiles
Maïmaï
"Maïmaï, maïmaï " (escargot) Où vas-tu si lourdement ? Que portes-tu dans ta maison si grande ? Un chagrin ou un fardeau, ou bien les deux ? Ah, tu ne peux qu'avancer, comme la vie Bon courage, maïmaï ! Adieu Une petite comptine que l'on retrouvera plusieurs fois durant le récit. Une jolie couverture représentant un escargot, entendez maïmaï, le titre du roman. Quelle joie...

sans couverture

Un seul être vous manque de Sonia Cadet

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 63 ans)
8 etoiles
Très bon premier roman policier !
On a parfois le sentiment que la littérature policière est arrivée à son aboutissement, que rien de nouveau ne peut être écrit et que tout a été dit, une fois pour toutes ! En même temps, à chaque nouvelle lecture, du moins au départ, il y a une petite palpitation qui nous envahit… Et maintenant, que va-t-il se passer ? Quand...

sans couverture

La fin des maladies ? : Une approche révolutionnaire de la médecine de Laurent Schwartz

critiqué par Colen8 - (78 ans)
7 etoiles
Le pari de la simplicité
La cellule, son métabolisme soit de fermentation comme chez la levure soit de combustion par la respiration des mitochondries, sont la base des travaux actuels du Dr. Schwartz. Connu pour ses résultats et ses publications antérieures en cancérologie il creuse désormais la piste d’une origine commune au vieillissement, à des maladies inflammatoires, métaboliques, cardiovasculaires, neurologiques et psychiatriques. Quelques facteurs seulement...

sans couverture

L'intelligence collective, clé du monde de demain de Jean Staune

critiqué par Colen8 - (78 ans)
8 etoiles
Impossible n’est pas … marocain !
La nouveauté d’un tel sujet maintes fois traité est l’enquête approfondie menée auprès de l’OCP (l’Office chérifien des phosphates) la grande entreprise d’Etat marocaine créée en 1920, premier producteur et exportateur mondial de phosphates et d’engrais. Affaiblie en 2006 par un déficit de la moitié de son chiffre d’affaire la nomination d’un nouveau président a changé la donne. En quelques...

sans couverture

La Révolution française : 1789-1799 de Jean-Marc Schiappa

critiqué par Elko - (Niort - 43 ans)
7 etoiles
Une décennie condensée
En tombant sur cet ouvrage, j’ai trouvé l’occasion de rafraîchir mes connaissances sur le sujet. Et c’est une gageure que de proposer une histoire de la révolution française en seulement 70 pages. Surtout quand l’auteur n’a pas vraiment sacrifié à la simplification ni à la synthèse. Ce qui donne une étude très dense où les événements et les personnalités s’inscrivent...

sans couverture

La vie secrète des écrivains de Guillaume Musso

critiqué par Pascale Ew. - (52 ans)
9 etoiles
Un excellent cru !
Raphaël Bataille, aspirant-écrivain arrive sur l’île Beaumont pour un job de trois mois dans une librairie vouée à la fermeture, mais essentiellement dans l’espoir de rencontrer l’écrivain Nathan Fawles. Ce dernier vit reclus sur l’île depuis plus de vingt ans, après avoir publié trois romans qui connurent un très grand succès. Armé de son courage et de sa naïveté, Raphaël...

sans couverture

60 ans d'aventure Astérix de Albert Uderzo

critiqué par Fanou03 - (* - 44 ans)
5 etoiles
Une leçon de chose culturelle à la mode Astérix
En 1959 apparaissait le personnage d’Astérix le gaulois dans le journal Pilote. Pour fêter cet événement, le groupe Carrefour édite, en collaboration avec Panini, cet album d’autocollants à collectionner. C’est une surprise : ce produit promotionel (les autocollants sont distribués selon le montant des achats dans les super et hypermarchés), est de très bonne facture, avec sa couverture cartonnée...

sans couverture

La personne de confiance de Didier Van Cauwelaert

critiqué par Monocle - (tournai - 59 ans)
7 etoiles
Mise en forme originale
Van Cauwelaert est un auteur fécond. Une trentaine de romans et des publications en tout genre qui portent son compteur pas très loin de cinquante titres. Pour un auteur qui approche la soixantaine, ce n'est pas mal du tout. A chaque livres de Van Cau que je lis, un peu comme la célèbre publicité du régime...

sans couverture

Roxana sur les fils du temps - Tome 3 : L'union fait la force de Nathalie Dessy

critiqué par Nathy82 - (Verviers - 36 ans)
10 etoiles
Très bon livre
Roxana, l’ange des animaux, s’épanouit : sa clinique vétérinaire est bien achalandée, ses amis la couvrent d’affection et ses pouvoirs, toujours plus grands, lui permettent de réparer toutes les injustices. La vie est belle, il ne manquerait que Thomas pour que son bonheur soit parfait… Mais voilà que Thomas, son Thomas, va se marier et qu’une enquête est ouverte pour...

sans couverture

Les contrées des âmes errantes de Jasna Samic

critiqué par Moreve - (51 ans)
9 etoiles
Entrecroisement d'errances dans un vingtième siècle tourmenté
Présentation de l'éditeur Dans leur modeste appartement parisien convoité par les promoteurs, Lena voit Aliocha se saouler chaque soir avec un vin médiocre et compulser obsessionnellement ses documents familiaux. Ce naguère brillant informaticien, un des hommes les plus élégants de Sarajevo, est miné par son éternelle interrogation : son père, qu’il n’a pas connu, a-t-il fait rouler les convois de la...

Début Précédente Page 7 de 7