Nouvelles parutions selon la date fournie par Amazon.fr

Début Précédente Page 7 de 7

sans couverture

Alphonse Boudard, une vie à crédit de Dominique Chabrol

critiqué par CC.RIDER - (62 ans)
9 etoiles
Un ouvrage de référence
Saviez-vous qu’Alphonse Boudard s’appelait en réalité Michel (ou Pierre) Boudon ? Saviez-vous qu’il partit un été en stop de Paris avec sa compagne pour rencontrer Jean Giono à Manosque et que ce dernier lui offrit l’hospitalité dans sa bergerie du Contadour ? Saviez-vous que c’est à la prison de Fresnes qu’il découvrit la littérature (Céline, Balzac, Stendhal, Maupassant, Saint-Exupéry, etc.) et qu’il...

sans couverture

Le Tueur, Affaires d'État Tome 1 : Traitement négatif de Matz (Scénario), Luc Jacamon (Dessin)

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 64 ans)
8 etoiles
Bon début de cycle...
On peut lire la série Le tueur de plusieurs façons, c’est une certitude, et parmi ces regards posés sur la série, il en est un spécifique lié à la narration graphique de Luc Jacamon. Il faut dire que dès le premier album, les lecteurs ont soit été séduits par sa façon de montrer l’histoire soit agacés. Comme j’appartiens à la...

sans couverture

Aldobrando de Gipi (Scénario), Luigi Critone (Dessin)

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 64 ans)
9 etoiles
A déguster avec bonheur !
J’ai lu une fois une série dessinée par Luigi Critone, Je, François Villon, adaptation d’un ouvrage de Jean Teulé. J’avais beaucoup aimé ces trois albums de bédé, j’avais rencontré Luigi Critone lors d’un festival de bandes dessinées et réalisé une interview radio… Aussi, dès que j’ai appris la sortie de cette nouvelle histoire, Aldobrando, j’ai décidé de la lire… et...

sans couverture

Des profondeurs de nos coeurs de Cardinal Robert Sarah, Benoit XVI (Co-auteur)

critiqué par Maranatha - (48 ans)
10 etoiles
Tournons notre coeur vers le Seigneur.
Tout d'abord il faut que je fasse quelques précisions. J'ai déjà lu quelques livres écrits en commun entre le Cardinal Sarah et Nicolas Diat, ce sont des ouvrages d'une grande sagesse écrit avec beaucoup d'élégance. La pensée du Cardinal Sarah me touche beaucoup, je trouve qu'il est juste dans ses jugements sur l'état de notre société et du catholicisme. Benoit XVI est un...

sans couverture

Les Tentations de la chair: Viriginité et chasteté (16e-21e siècle) de Alain Cabantous, François Walter

critiqué par Colen8 - (79 ans)
6 etoiles
Appétence naturelle
A aucun moment de l’histoire des siècles passés les règles sociales, ni morales ou religieuses n’ont été en mesure de contenir les désirs mêlés de plaisirs qui poussent les genres à se rapprocher. Le christianisme plus encore que les autres religions a tenté d’étouffer les élans sexuels sous le boisseau d’une triste invention de péché originel. L’Eglise ayant érigé la...

sans couverture

Paul : Paul à la maison de Michel Rabagliati

critiqué par Blue Boy - (Saint-Denis - - ans)
8 etoiles
Invasions barbares
Si vous ne connaissez pas encore cet auteur québécois, je vous invite vivement à vous y intéresser de plus près. Véritable star dans son pays, il a en France son petit cercle de fans depuis un bon moment. Depuis sa première BD publiée par l’éditeur montréalais La Pastèque en 1998, Michel Rabagliati a engrangé les récompenses, notamment au Festival d’Angoulême...

sans couverture

FRNCK - tome 6 - Dinosaures de Olivier Bocquet (Scénario), Brice Cossu (Dessin)

critiqué par Fanou03 - (* - 45 ans)
7 etoiles
La joie des boucles temporelles
Retour dans les années 1970 : Anoukis, une jeune femme noire plutôt grande, rencontre Francisco, un jeune homme plutôt petit. Ils font un couple dépareillé, mais se plaisent : il va lui faire découvrir sa passion, la spéléologie. En explorant une grotte il vont découvrir un téléphone portable (nous on sait ce que c'est, mais pas eux !) qui va leur révéler...

sans couverture

Rivage de la colère de Caroline Laurent

critiqué par Krysaline - (Paris - 55 ans)
10 etoiles
L'Histoire des îles Chagos: puissant et percutant!
J’ai été attirée tout d’abord par la couverture. En effet, je trouvais que cette jeune femme ressemblait à Frida Kahlo. Puis j’ai pris connaissance du pitch et celui-ci m’a fort intéressé. Je me suis donc lancée dans ce roman historique avec l’appétit de la découverte. Et je n’ai pas été déçue ! Quelle découverte ! Jusqu’à présent j’ignorais totalement l’existence...

sans couverture

Une machine comme moi de Ian McEwan

critiqué par Pascale Ew. - (53 ans)
9 etoiles
Je recommande !
Charlie, trente-deux ans, a acheté sur un coup de tête un androïde extrêmement sophistiqué, dernier cri, dont il existe encore très peu d’exemplaires et dont le comportement et les réactions ne sont donc pas encore très bien connus. Charlie boursicote pour gagner très modestement sa vie. Il est amoureux de sa voisine du dessus, Miranda. A deux, ils encodent des...

sans couverture

Le Siècle du populisme - Histoire, théorie, critique de Pierre Rosanvallon

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)
10 etoiles
Les démocraties en danger
Le populisme monte dans les sociétés démocratiques occidentales. Or, le terme reste, au moins dans l'opinion publique, d'un emploi flou, relève d'une définition passablement flottante. Par conséquent, il s'avère nécessaire d'en dégager des critères pour savoir l'identifier. Les mouvements populistes considèrent le peuple comme un tout, une entité unique, à distinguer, même à opposer aux corps intermédiaires, notamment le Parlement,...

sans couverture

Johannesburg de Fiona Melrose

critiqué par TRIEB - (BOULOGNE-BILLANCOURT - 68 ans)
6 etoiles
JOHANNESBURG VUE DE L 'ENFANCE
Fiona Melrose signe ici un roman qui n’est pas, contrairement à d’autres auteurs sud-africains, un regard sur l’histoire de leur pays, mais bien plutôt une chronique sur sa ville natale : Johannesburg. Pourtant, cette évocation de la cité du travail du diamant, de l’or, traverse le temps, avec des retours en arrière. Le plan du roman suit les étapes d’une...

sans couverture

Aux armes de Boris Marme

critiqué par CHALOT - (72 ans)
10 etoiles
un premier roman poignant
« Aux armes » roman de Boris Marme éditions Liana Lévi 264 pages janvier 2020 Wayne Chambers, officier de police chargé de la surveillance d'un lycée américain arrive tranquillement, un matin, dans l'établissement d'exercice Tout à coup il entend des bruits suspects, comme des tirs d'armes.... c'est bien cela, il se précipite et arrive, l'arme à la main devant le bâtiment principal. Au lieu de rentrer pour intervenir, il...

sans couverture

Le dernier Syrien de Omar Youssef Souleimane

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 40 ans)
8 etoiles
La jeunesse syrienne sous Al-Assad
Ce roman plonge le lecteur dans la Syrie à l’aube du Printemps arabe. L’on suit un groupe de jeunes gens qui essaient d’y voir clair dans le chaos de ce pays tiraillé de toutes parts et dont la situation semble inextricable. Al-Assad fait régner la terreur, des groupes islamistes cherchent à s’imposer afin de la contrer sans être la solution...

sans couverture

Un auteur de BD en trop de Daniel Blancou

critiqué par Blue Boy - (Saint-Denis - - ans)
8 etoiles
Plagieur mais pas trop !
Après avoir végété dans la bande dessinée depuis des années, Daniel va faire une rencontre qui va bouleverser sa vie, celle d’un jeune artiste surdoué mais un peu naïf et inconscient de son talent. Daniel, lassé de galérer financièrement en attendant d’hypothétiques propositions des éditeurs, frustré des piètres ventes et de ne jamais voir arriver la reconnaissance, va tenter le...

sans couverture

Les Feller de Susanna Fogel

critiqué par Cecezi - (Bourg-en-Bresse - 40 ans)
5 etoiles
Epistolaire moderne...
Drôle de famille dans laquelle nous sommes plongés, autour du personnage de Julie. Il s'agit d'une famille juive, avec une mère un peu étouffante, un père haut perché, des aventures amoureuses, et une grand-mère qui n'a pas la langue dans sa poche... Le tout est présenté sous une forme épistolaire moderne, soit un mélange de lettres, de textos, de mails......

sans couverture

Les inconsolés de Minh Tran Huy

critiqué par TRIEB - (BOULOGNE-BILLANCOURT - 68 ans)
8 etoiles
LE MALENTENDU
Minh Tran Huy a le don d’illustrer avec brio et force efficacité l’importance capitale de la part d’ombre, de secrets, de mensonges par omission ou négligence, qui peut marquer une existence humaine. Dans La double vie d’Anna Song, l’héroïne se voyait attribuer des enregistrements imaginaires pour asseoir une réputation d’instrumentiste parfaitement usurpée. Le rôle de la famille y était primordial....

sans couverture

Les 5 terres, tome 2 : « Quelqu'un de vivant » de Lewelyn (Scénario), Jérôme Lereculey (Dessin)

critiqué par Blue Boy - (Saint-Denis - - ans)
8 etoiles
Quand sortent les griffes…
Au royaume, rien ne va plus. Le vieux roi est mort, après avoir entraîné avec lui sa fille aînée Mileria. Sa jeune sœur Astrelia est désemparée mais n’est plus en position de force, contrairement à ses trois cousins, désormais héritiers légitimes de la couronne. De plus, que se passera-t-il si l’on apprend que la jeune tigresse est tombée enceinte d’un...

sans couverture

Disparaître de Mathieu Menegaux

critiqué par Nathavh - (55 ans)
9 etoiles
Disparaître
Cela commence fort, un peu comme un polar. A Paris, une jeune fille tombe du sixième étage, "Tout se résume en trois temps; un cri, un bruit, une morte" La porte était fermée de l'intérieur, un repas préparé pour deux, pas de traces de violence. Tout porte à croire à un suicide mais on ne sait jamais... A Nice, plage...

sans couverture

Un bonheur que je ne souhaite à personne de Samuel Le Bihan

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 72 ans)
10 etoiles
la forteresse encombrée
Autiste, vous avez dit autiste ? Ce vocable désigne une pathologie mal connue, que certain(e)s, dont je tairai les noms, ont il n’y a pas si longtemps assimilée à un dysfonctionnement de l’environnement affectif de l’enfant, prétendant le soigner en le retirant à ses parents. La narratrice, Laura, a réussi à grand peine à retirer son fils César, diagnostiqué autiste...

sans couverture

Réflexions sur la question antisémite de Delphine Horvilleur

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)
10 etoiles
L’analyse de la haine contre les Juifs
Conspirateurs, lascifs, avides de pouvoir et d’argents, proches des femmes dans leur comportement, les Juifs ont toujours incité la haine par des caricatures et clichés dénigrants. Ce racisme prend une forme particulière en ce que leur supériorité et non leur rabaissement fonde le dénigrement et la défiance dont ils font l’oBurton, en us de leur qualité de peuple élu et...

sans couverture

Le Secret Hemingway de Brigitte Kernel

critiqué par Nathavh - (55 ans)
10 etoiles
Touchant
Ce roman est inspiré d'une histoire vraie, celle du fils cadet d'Ernest Hemingway et Pauline Pfeiffer. Né en novembre 1931 dans un corps masculin, Gregory , emprisonné dans ce physique qui n'est pas le sien, deviendra femme en 1995 à l'âge de 64 ans et s'éteindra en Gloria en 2001. C'est l'histoire d'une vie difficile. Pauline et Ernest Hemingway...

sans couverture

Panne de secteur de Philippe B. Grimbert, Alice Charbin (Dessin)

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)
8 etoiles
La déformation des élites
Paul chercheur peu scrupuleux n’hésitant à bidouiller un tantinet les résultats de ses expériences pour asseoir et même développer sa notoriété, et par la même ses revenus, de chercheur en biologie, a une fille qu’il croit surdouée en décryptant des indicateurs peu évidents. Mais sa fille, élève moyenne d’une banale école de l’est parisien ne peut pas réussir dans cette...

sans couverture

Pas de défaite pour l'esprit libre: Ecrits politiques 1911-1942 de Stefan Zweig, Brigitte Cain-Hérudent (Traduction), Laurent Seksik (Préface)

critiqué par Colen8 - (79 ans)
8 etoiles
Citoyen du monde et engagé
L’élégant homme de culture auteur à succès journaliste et critique livre dans cette sélection d’articles étalés sur trente ans une pensée moins légère que celle qu’on lui a souvent prêtée. Dès 1919, son plaidoyer en faveur d’une République Universelle promouvant simultanément la liberté individuelle et la fraternité entre tous n’est-il pas terriblement d’actualité ? Fort hostile au nationalisme, à peu...

sans couverture

Hey June de Fabcaro (Scénario), Evemarie (Dessin)

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 64 ans)
7 etoiles
... et en musique, s'il vous plait !
Pour ceux qui ont adoré Fabcaro à partir de Zaï Zaï Zaï Zaï, pour ceux qui en ont fait un géant de la bédé quand le succès est arrivé, il est certain que vous allez être déçus. Ici, Fabcaro fournit à Evemarie, la dessinatrice, le scénario de petits gags en trois cases, quatre si on compte le titre… Parlons d’abord des...

sans couverture

La fille de l'Espagnole de Karina Sainz Borgo

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)
8 etoiles
Du deuil en guérilla urbaine
Adelaida vient d'enterrer sa mère, alors qu'éclate à Caracas, au Venezuela, une forme de guerre civile alimentée par les Fils de la révolution, d'où il s'ensuit une situation d'anarchie violente. Elle est dépossédée de son appartement par des révolutionnaires et se retrouve réfugiée chez sa voisine, la fille de l'Espagnole, dont elle retrouve le fils par hasard. Par la suite,...

sans couverture

Un automne de Flaubert de Alexandre Postel

critiqué par Catinus - (Liège - 69 ans)
8 etoiles
Je ne pouvais pas louper ce roman
En 1875, à cinquante-trois ans, soit cinq ans avant sa mort, Gustave Flaubert décide de se rendre à Concarneau pour retrouver son ami Georges Pouchet, un biologiste. Malgré que son œuvre littéraire soit saluée partout, Flaubert est un peu désespéré par sa vie. Il pense qu’il aurait pu faire mieux, qu’il aurait dû se marier, avoir des enfants. A vrai...

sans couverture

La loi du rêveur de Daniel Pennac

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)
9 etoiles
L'émerveillement de revivre ses rêves d'enfant
Certains rêves d'enfant marquent pour toujours, et les réminiscences de la vie qui viennent vous les rappeler paraissent enchanteurs. Ces éléments aussi incrustés dans la mémoire qu'irréels a priori prennent sens dans le cadre des circonstances qui les rappellent, le plus grand des hasards les rendant possible. Il ressuscite l'émerveillement de cette première époque de la vie où la divagation...

sans couverture

11h14 de Glendon Swarthout

critiqué par Yeaker - (Blace (69) - 47 ans)
2 etoiles
L'après Western
Le narrateur est un dandy new-yorkais, auteur de livres jeunesse, qui part pour le Nouveau Mexique à la frontière mexicaine au volant de sa Rolls Royce à la demande de son ex et peut-être future femme dont il est toujours amoureux. Il doit y enquêter sur des éventements anciens dont les grands parents de sa femme étaient les principaux protagonistes...

sans couverture

Le bon sens de Michel Bernard

critiqué par Saule - (Bruxelles - 54 ans)
7 etoiles
La réhabilitation de Jeanne d'Arc
Nous sommes à la fin de la guerre de cent ans, les anglais sont défaits un peu partout, les ducs de Bourgogne se sont rangés derrière le roi Charles VII et celui-ci cherche l'apaisement et la réconciliation des français. C'est pourquoi lorsqu'on lui propose de ré-ouvrir de le procès de Jeanne d'Arc, afin de l'annuler, le roi commence par refuser:...

sans couverture

Grand Café Martinique de Raphaël Confiant

critiqué par Elko - (Niort - 44 ans)
6 etoiles
L'escale martiniquaise du café
Gabriel-Mathieu d’Erchiny de Clieu fait partie de la petite noblesse dieppoise. Les affaires familiales périclitent mais il a un rêve : faire le voyage vers les Antilles françaises fraîchement colonisées. Et il a un plan : y cultiver la sensation du moment, le café. Cette entreprise n’est pas sans difficultés, le voyage est périlleux, l'acclimatation aux tropiques incertaine et il faut composer...

Début Précédente Page 7 de 7