Nouvelles parutions selon la date fournie par Amazon.fr

Début Précédente Page 7 de 7

sans couverture

Enfin le royaume - Quatrains de François Cheng

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 51 ans)
10 etoiles
«Et nous veillons à ce que rien ne nous apaise».*
Le premier poème de ce recueil est dédié «à ceux que la poésie habite»: «Tu ouvres les volets, toute la nuit vient à toi, Ses laves, ses geysers, et se mêlant à eux, Le tout de toi-même , tes chagrins, tes émois, Que fait résonner une très ancienne berceuse». François CHENG (*1929) véritable «sage des temps modernes», nous offre des poèmes inspirés des haïkus japonais,...

sans couverture

La saga Legacy of Kain : Entre deux mondes de Raphaël Lucas

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 36 ans)
10 etoiles
La beauté des monstres.
Une nouvelle fois, les éditions Third se penchent sur une série vidéoludique plus confidentielle, connue et appréciée des puriste : "Legacy of Kain". Cette saga de dark fantasy, ne comprenant que quelques titres, reste chère dans le coeur de nombreux joueurs, de par la singularité de son univers, ses héros si charismatiques, et ses mécaniques si innovantes. Le travail réalisé...

sans couverture

Bad Man de Dathan Auerbach

critiqué par Reginalda - (lyon - 52 ans)
6 etoiles
Trop laborieux pour être convaincant
Le frère de Ben a disparu dans un supermarché il y a cinq ans, alors qu'il était sous sa supervision. Comme on pourrait s'y attendre, la famille ne s'en est jamais remise. Et voilà que Ben, faute de trouver autre chose, prend un poste de magasinier dans ce même supermarché. Le jeune homme, obèse, mal dans sa peau et handicapé...

sans couverture

Venise à double tour de Jean-Paul Kauffmann

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
9 etoiles
A la quête des églises fermées de Venise
L'auteur, fasciné par Venise comme beaucoup, souhaite en approfondir la connaissance en découvrant l'intérieur des églises fermées. Il utilise comme modèle Jacques Lacan qui frappait fortement à leurs portes pour se faire ouvrir, ce qui marchait parfois. Il utilise les conseils d'Alma, guide, approche le Patriarche et d'autres huiles du clergé local, gérant la quasi-totalité de ce patrimoine. Il écope...

sans couverture

Mon Père de Grégoire Delacourt

critiqué par Nathavh - (54 ans)
10 etoiles
Mon père
Quelle claque ! Difficile de trouver les mots que ce roman magistral de Grégoire Delacourt. Ce livre est bouleversant, il secoue et questionne et est plus que jamais malheureusement toujours d'actualité. Un sujet tabou abordé avec énormément de justesse. Un home Edouard entre dans une église et saccage absolument tout ! Il détruit tous les objets sacrés, ce jusqu'au Tabernacle. Il semble...

sans couverture

Crossroads de Seguridad Social, Paco Roca (Scénario et dessin)

critiqué par Blue Boy - (Saint-Denis - - ans)
7 etoiles
Une rencontre unilatérale entre BD et musique
Au hasard d’une rencontre, le bédéaste Paco Roca et José Manuel Casañ, chanteur du groupe de rock espagnol Seguridad Social – peu connu en France -, qui connût son heure de gloire dans les décennies 80-90, ont décidé d’unir leurs compétences pour parler de musique et (un peu) de BD…et tout ça en bande dessinée bien sûr ! Ainsi, « Crossroads...

sans couverture

Ce pays que tu ne connais pas de François Ruffin

critiqué par Bernard2 - (DAX - 70 ans)
6 etoiles
Frères ennemis
François Ruffin et Emmanuel Macron ont connu le même lycée. Puis leurs vies ont pris des chemins radicalement différents. Pour le premier la fréquentation des « petites gens », ouvriers, caissières, chômeurs, la plupart avec des conditions de vie précaire. Pour le second la fréquentation des « riches », des dirigeants, des vedettes, des personnalités de pouvoir. Résultat : ne connaissant exclusivement que ce monde...

sans couverture

Immersion - De la science au Parlement de Cédric Villani

critiqué par Colen8 - (78 ans)
10 etoiles
Marchez bien, Monsieur le député !
Votre témoignage redore l’image de ces élites mises à mal dans les sondages et les ouvrages récents. Ce bilan d’une première année d’un mandat inattendu succédant à une déjà belle carrière scientifique en dit long sur votre engagement citoyen au service de l’intérêt général. Il n’élude pas les contradictions, les ambiguïtés, les impasses parfois, les échecs aussi de l’action législative...

sans couverture

Un beau jour pour mourir de Vincent Vandist

critiqué par Millepages - (Bruxelles - 60 ans)
9 etoiles
Marie à la recherche de Moon
Ceux qui ont bien connu Marie Moon ont blêmi en découvrant le titre du 3ème livre qui lui est consacré. Après avoir été choquée par la découverte d’anciennes coupures de journaux la concernant et s’être mis à la recherche de son passé (La balade de Marie Moon), après la révélation d’un héritage encombrant et l’apparition de personnages véreux...

sans couverture

Le droit, nouvelle arme de guerre économique : Comment les Etats-Unis déstabilisent les entreprises européenne de Ali Laïdi

critiqué par Colen8 - (78 ans)
9 etoiles
Une bombe économique à fragmentation
Quand il y a 20 ans un observateur clairvoyant a perçu la menace, les instances dirigeantes nationales et européennes l’ont tout bonnement ignorée. Quand 10 ans plus tard un rapport parlementaire l’a précisée, guère plus de réaction, on ne veut pas fâcher le vieil allié même s'il prend des allures de Big Brother. Entretemps quelques-unes de nos grandes entreprises sont...

sans couverture

Rosa - Tome 02: Les hommes de François Dermaut

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 50 ans)
8 etoiles
Qui sera le vainqueur ?
Formidable galerie de portraits que nous présente François Dermaut dans ce second volume qui clôt une histoire qui aurait pu vite dériver vers une bande dessinée plus graveleuse, voire vulgaire. Mais le talent de l'auteur est là! Les personnages, parfois grossiers au premier abord, deviennent plus touchants, une fois seuls avec Rosa, qui, elle, au fil du récit, s'émancipe de plus en...

sans couverture

Comme un enfant qui joue tout seul de Alain Cadéo

critiqué par Nathavh - (54 ans)
9 etoiles
Comme un enfant qui joue tout seul
Retrouver l'écriture d'Alain Cadéo est toujours une joie, la promesse d'une lecture hors du commun, son art de dompter les mots, de les assembler de manière particulière. C'est une langue poétique, sonore, qui claque et que j'aime par moments lire à voix haute pour en savourer la musicalité. C'est un récit initiatique qu'il nous propose, un conte philosophique qui nous...

sans couverture

Un amour de psy de Anne Duvivier

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)
7 etoiles
Filiation occulte
Angelo est psychologue à Bruxelles, psy comme disent ses patientes, pour certaines plutôt ses clientes, il a une belle clientèle, surtout féminine, et mène une vie apparemment sans histoire particulière avec sa femme Hannah galeriste aux Sablons, le quartier des artistes de la capitale belges. Immergé au milieu d’une société presqu’exclusivement féminine, il n’est pas aussi serin qu’il pourrait le...

sans couverture

La puissance de l'espoir : Injustices & antidotes de Bleri Lleshi

critiqué par Nathavh - (54 ans)
7 etoiles
Espoir
La vie réserve parfois des surprises. Now Future dont je vous ai parlé récemment voir article , m'a proposé cette lecture alors que j'étais aux Etats-Unis. Je venais de visiter la ville d'Atlanta , ville d'origine de Martin Luther King et le musée des droits civiques "The Lorraine Motel" à Memphis. Il n'y a pas de hasard....

sans couverture

Amianto: Une histoire ouvrière de Alberto Prunetti

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 73 ans)
10 etoiles
Tombeau pour un ouvrier
Il n’est pas si courant de lire une vie d’ouvrier racontée par son fils, et qui ne soit pas seulement un témoignage brut, mais de la littérature. C’est pourtant ce qu’a réussi Alberto Prunetti en racontant la vie de son père qui a commencé à travailler à quatorze ans. L'auteur en profite pour au passage dénoncer la vie difficile de...

sans couverture

Les Sarments de la colère de Christian Laborie

critiqué par Bernard2 - (DAX - 70 ans)
7 etoiles
Beau roman de terroir
À la fin du XIXème siècle, dans les vignobles du Languedoc-Roussillon. Une belle histoire d'amour entre Camille, fille de famille noble, et Adrien, simple ouvrier. Camille est mariée de force alors qu'Adrien part à l'armée. Ils finiront, beaucoup plus tard, par se retrouver. Mais l'autre héros de ce roman, et non des moindres, c'est la vigne, et le travail qu'elle demande. Les...

sans couverture

De Mao à Jésus de Pierre-Alban Delannoy

critiqué par CC.RIDER - (61 ans)
6 etoiles
L'esprit de Bernard souffle toujours à Clairvaux
Ayant bénéficié d’une éducation catholique, Pierre-Alban Delannoy trouve un premier accomplissement en s’engageant vers 20 ans dans un mouvement extrémiste et violent, la Gauche Prolétarienne, inspirée de la pensée du président Mao, revue et corrigée par Benny Levy. Son mot d’ordre principal, « Servir le peuple », peut donner une impression d’altruisme ou de philanthropie, mais quand on sait qu’il se réfère...

sans couverture

L'Ukraine, une histoire entre deux destins de Pierre Lorrain

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)
8 etoiles
Histoire d'une nation divisée
Près de trente ans après son indépendance, l’Ukraine n’a toujours pas trouvé la paix, la stabilité et la prospérité qui devrait faire de ce pays, l’un de plus étendus et des plus riches d’Europe, une nation moderne, prospère et puissante. Il est resté le chaudron en perpétuelle ébullition qu’il est depuis plus de mille ans au cœur de l’Europe là...

sans couverture

L'Outil et les papillons de Dmitrij Mihajlovič Lipskerov

critiqué par Reginalda - (lyon - 52 ans)
10 etoiles
Les réjouissants délires d’un dépressif
Enfin un livre qui ne donne pas l’impression qu’on l’a déjà lu une dizaine de fois (à l’instar d’ailleurs des deux autres romans de Dmitri Lipskerov que j’ai pu lire, notamment "Le dernier rêve de la raison"). Dans "L’outil et les papillons", nous rencontrons Arséni Iratov, un homme à qui tout réussit apparemment : il a la beauté du diable,...

sans couverture

Diogène Ou la Tête Entre les Genoux de Louis Dubost

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)
7 etoiles
Culture et culture
Après avoir décrit dans « Bestiolerie potagère » le petit monde qui peuple son jardin, Louis Dubost, le poète jardinier, dresse un abécédaire de son potager dans lequel il regroupe les plantes qu’il cultive, celle dont il voudrait bien se séparer à jamais, les petites bêtes indispensables à une bonne récolte, d’autres plutôt nuisibles, et d’autres choses encore qui font...

sans couverture

La Langue géniale: 9 bonnes raisons d'aimer le grec de Andrea Marcolongo

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
8 etoiles
La découverte du grec ancien
Ce livre original retrace la découverte du grec ancien et les raisons de s'y laisser guider. L'auteure, professeure de lettres classiques et ancienne plume de Matteo Renzi, ancien président du Conseil italien, présente les particularités de la structure grammaticale de la langue, comme ses difficultés d'apprentissage et de traduction. L'alphabet impressionne déjà, elle comprend trois genres avec le neutre, trois...

sans couverture

La Part du héros: Le mythe des Argonautes et le courage d'aimer de Andrea Marcolongo

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
9 etoiles
Le mythe revisité des Argonautes
Après La Langue géniale où Andrea Marcolongo nous a présenté les raison d'apprendre et aimer le grec ancien, elle nous fait (re)découvrir le mythe des Argonautes. Elle nous montre pourquoi et comment Jason et ses acolytes ont décidé de partir et de ramener, coûte que coûte la Toison d'or, alors que tout les amenait à renoncer, vu la dureté annoncée...

sans couverture

Dix poèmes + six de Ernest Hemingway

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 51 ans)
5 etoiles
«Et le vers amoureux, ils doivent bien avoir fini quelque part».
«L’INEXPRIMABLE» (mars 1917) Quand les insectes de juin faisaient des cercles Autour de l’arc électrique au coin de la rue Et faisaient des ombres régulières sur le sol ; Quand tu te promenais pieds nus Dans la lumière sombre et chaude de juin Là où la rosée de l’herbe fraîche baignait tes pieds – Quand tu as entendu un banjo sonnant Sous le porche de l’autre côté...

sans couverture

Le Mépris de la démocratie: Retour sur le traitement médiatique des élections présidentielles de 2002 et 2017 de Mathias Reymond

critiqué par Mathieu971 - (33 ans)
10 etoiles
les merdias au garde-à-vous
"À chaque mobilisation sociale, à chaque conflit militaire, à chaque élection, le constat ne varie pas : les médias sont des médias de parti pris. Avec des nuances quand ce sont des médias de masse. Sans nuances – et cela peut se comprendre – quand ce sont des médias d’opinion. Le même processus, « information-mobilisation-culpabilisation », est ajusté à la...

sans couverture

Nelson - tome 20 - Prince des desserts de Bertschy

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 51 ans)
6 etoiles
NESON, INFERNAL!... COMME TOUJOURS!
Je ne présente plus Nelson, l'insupportable diablotin orange, qui un jour s’est incrusté dans la vie de Julie, une jeune et jolie célibataire, et de Floyd, son labrador très engourdi. Rappelez-vous : après le vol d'un rouleau de PQ à son bureau, Julie se voit condamnée à accueillir, sans possibilité de retour à l'expéditeur, un petit diable relativement inoffensif... Du...

sans couverture

Une drôle de fille de Armel Job

critiqué par Nathavh - (54 ans)
10 etoiles
Une drôle de fille
Direction Martfort, une petite ville de province dans les années 50. Nous sommes à la campagne et la famille Borj - Ruben et Gilda et leurs enfants Astrid et Rémi - famille sans histoire tient une boulangerie florissante. Imaginez-vous, par l'odeur du pain chaud et des croissants, poussant la porte de la boulangerie pour y chercher une douceur le dimanche,...

sans couverture

Au prochain arrêt je descends de Daniel Simon

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)
8 etoiles
Que sont mes amis devenus ?
Habituellement, je ne lis pas la quatrième de couverture pour ne pas risquer d’être trop influencé dans ma lecture, pour garder toute ma fraîcheur et mon innocence face à l’auteur et à son texte. Mais avant de lire ce recueil, apercevant la signature de Daniel Fano, j’ai souhaité voir ce qu’il pensait de cet opus et une fois ma lecture...

sans couverture

Belle-Amie de Harold Cobert

critiqué par Nathavh - (54 ans)
9 etoiles
Belle-amie
Quel pari fou et audacieux d'imaginer la suite de "Bel-Ami" de Guy de Maupassant publié en 1885. Un pari tenu et avec brio sous la plume d'Harold Cobert. J'avais lu au préalable le texte original, occasion pour moi de lire un classique mais je vous assure ce n'est absolument pas nécessaire pour plonger dans "Belle-Amie" car l'auteur habilement nous plante...

sans couverture

Le camp de l'humiliation de Yu-Kyeong Kim

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)
8 etoiles
La déportation en Corée du Nord
Pour bien comprendre la dimension dramatique qui imprègne ce livre, il faut savoir que l’auteure est une romancière nord-coréenne qui a fui son pays pour se réfugier au Sud au début des années deux mille. Elle se cache derrière ce pseudonyme pour protéger les parents qu’elle a encore là-bas et certainement aussi les amis qui l’ont aidé à s’expatrier pour...

sans couverture

Le tour de l'oie de Erri De Luca

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
8 etoiles
Echanger avec un fils fictif
Le protagoniste et narrateur se confie au fils qu'il n'a pas eu, pour lui raconter son existence et celle qu'aurait pu être celle de cette prolongation filiale fictive. Ce biais par la fiction ressemble à une autobiographie à peine dissimulée. Il y décrit apprécier les silences, les paysages, le langage des choses, ses engagements politiques, son attirance passée pour la...

Début Précédente Page 7 de 7