Les fiches les plus visitées ce mois ci

Ce classement est basé sur un compteur de visite remis à zéro le premier du mois en cours.

Page 1 de 5 Suivante Fin

1.
726 visites
sans couverture

Jacques Damour de Émile Zola

critiqué par Zagreus - (33 ans)
10 etoiles
Le temps perdu qu'on ne rattrape plus
Ancien communard déporté au bagne de Nouméa, Jacques Damour a attendu dix longues années de misère, d’errances en Amérique ou en Angleterre avant d’être amnistié et de rentrer à Paris où on le croit mort après une tentative d’évasion. Il se souvient très bien de son ancienne vie à Ménilmontant : ciseleur sur métaux, marié à Félicie (« une grande...

2.
633 visites
sans couverture

Au revoir là-haut de Pierre Lemaitre

critiqué par JulesRomans - (Nantes - 59 ans)
8 etoiles
Des commerces au poil sur le dos des poilus !
Comment s’enrichir pendant la Grande Guerre ? En trafiquant avec les fournitures militaires (voir à ce sujet "14" de Jean Echenoz au sujet des chaussures des poilus). Comment faire fortune après l’Armistice ? En se lançant dans le commerce de la réinhumation des corps des morts de la Première Guerre mondiale ou l’escroquerie à la construction de monuments aux morts...

3.
607 visites
sans couverture

L'étranger de Albert Camus

critiqué par Acque - (Italie - 37 ans)
8 etoiles
Etranger pour soi-même
Dès les premières lignes: " Aujourd'hui maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas. ", on est plongé dans l'esprit de cet homme, Meursault, qui " passe son existence " comme s'il était un passager dans son proppre corps. Toute sa vie, ou bien la vie que les autres lui font vivre, sera mise dans les mains de quelqu'un...

4.
532 visites
sans couverture

1984 de George Orwell

critiqué par Jules - (Bruxelles - 73 ans)
8 etoiles
Instructif et utile
"1984" est la vision qu'a Orwell d’un monde futur possible. C'est la dictature la plus puissante jamais créée ! A aucun moment de sa vie le citoyen n’échappe aux yeux et aux oreilles du pouvoir en place. La presse est totalement contrôlée, la radio ne connaît que le poste unique et elle est diffusée partout. Ces deux supports ne font que...

5.
507 visites
sans couverture

A l'ouest rien de nouveau de Erich Maria Remarque

critiqué par Jules - (Bruxelles - 73 ans)
9 etoiles
Un très grand livre !
Ici, la guerre de 14-18 est vue du côté des Allemands et décrite par un très grand écrivain allemand. Ce n'est pas qu’un livre sur la guerre, loin de là ! C'est un livre d’abord sur l’homme et c'est aussi un livre intelligent. Les tranchées, les combats au corps à corps, à la baïonnette, l’incroyable boucherie qu’a été la guerre 14, le...

6.
502 visites
sans couverture

La ferme des animaux de George Orwell

critiqué par Jules - (Bruxelles - 73 ans)
8 etoiles
De la déviance des révolutions
Ce livre a été publié par Georges Orwell en 1945 et est donc antérieur à « 1984 ». Il est cependant tout aussi plein d’enseignements et reste tout à fait actuel. Nous sommes dans une ferme d'Angleterre et la révolte gronde parmi les animaux. Elle est menée par les cochons qui montent la tête aux autres. L'homme est le véritable et...

6.
501 visites
sans couverture

Candide ou L'optimisme, et autres contes de Voltaire

critiqué par Jules - (Bruxelles - 73 ans)
7 etoiles
Cultivons notre jardin...
Candide est un beau jeune homme qui vit au château du baron de Thunder-ten-tronckh, en Westphalie. Il a « le jugement assez droit, avec l'esprit le plus simple ». Il écoute avec beaucoup d'attention les leçons du précepteur Pangloss qui leur enseigne la « métaphysico-théologo-cosmolonigologie ». Cette vaste science prouve indiscutablement qu’il n'est pas d'effets sans causes et que tout est...

8.
491 visites
sans couverture

Vies minuscules de Pierre Michon

critiqué par Balamento - (53 ans)
2 etoiles
Echec de lecture.
Une critique se veut-elle forcément "positive" ? J'ai ouvert ce livre de Pierre Michon sans a priori et n'ai pu le lire. Au delà d'un certain nombre de pages, je me suis demandé ce que ce type voulait me dire. Oui, que peut bien vouloir me dire Pierre Michon, en usant d'une langue si travaillée et dans cette débauche de...

9.
485 visites
sans couverture

Cris de Laurent Gaudé

critiqué par Zébulon - (58 ans)
7 etoiles
Un petit livre pour la mémoire.
Marius, Boris, Jules, Renier, Ripoll ... se battent dans les tranchées de Verdun. Bénéficiaire d' une permission, Jules a pris le train de Paris. Il traîne avec lui son obsession du front. Pendant ce temps, les compagnons restés en première ligne risquent leurs vies au rythme des assauts. Leurs voix décrivent la relève, l' attente, les corps à corps et les pluies d'...

10.
483 visites
sans couverture

Vipère au poing de Hervé Bazin

critiqué par Lolita - (Bormes les mimosas - 31 ans)
8 etoiles
Enfance malheureuse
En 1922 dans la région craonnaise. Jean, surnommé Brasse-Bouillon, avec Ferdinand dit Frédie ou Chiffe et Marcel alias Cropette, sont issus d'une famille bourgeoise : les Rezeau. Jean et Ferdinand sont très tôt élevés par leur grand-mère dans un domaine nommé : "La Belle Angerie" où il fait bon vivre. Le dernier, Marcel, vit avec ses parents qui séjournent en...

11.
477 visites
sans couverture

Le journal d'Anne Frank de Anne Frank

critiqué par Doudou - (Rennes - 34 ans)
9 etoiles
Le journal d'une condamnée
Récit poignant d'une jeune fille juive pendant la guerre, le "Journal" d'Anne Frank est bien connu de tous. Or, nous n'en parlons pas assez. Qui aurait pu faire un aussi bon roman ? Personne. Car ce que nous raconte Anne Frank dans ce journal, ou plutôt ce qu'elle nous livre, n'est pas fictif. C'est bien réel. Elle l'a vécu, comme nous...

12.
467 visites
sans couverture

Des souris et des hommes de John Steinbeck

critiqué par Bluewitch - (Quelque part sous les étoiles, entre Bruxelles et Charleroi - 38 ans)
10 etoiles
La plus belle histoire d'amitié qu'il m'ait été donné de connaître!
D'un côté, il y a Lennie, esprit d'enfant doux et tendre, emprisonné dans un corps d'homme aux mains dévastatrices qu'il ne contrôle pas, ne comprend pas. De l'autre, nous découvrons Georges, petit homme sec et intelligent, toujours là pour veiller sur Lennie. Entre ces deux êtres humains, une amitié sans limite. Jusqu'où peut conduire la vraie amitié, sans concession, entre deux hommes...

13.
429 visites
sans couverture

Un secret de Philippe Grimbert

critiqué par Clarabel - (41 ans)
9 etoiles
Formidable !
Toute la beauté de ce dernier roman de Philippe Grimbert repose sur son secret ! J'ordonne à quiconque ayant déjà lu ce livre de ne pas trop en dévoiler : c'est une histoire personnelle, intimiste, bouleversante et qui captive son lecteur du début jusqu'à la fin. Ce secret vous enchaîne et les mots graves et mesurés de l'auteur vous picotent...

14.
427 visites
sans couverture

Bel Ami de Guy de Maupassant

critiqué par Lolita - (Bormes les mimosas - 31 ans)
9 etoiles
L'ascension professionnelle et sentimentale d'un parisien...
Georges Duroy, fils d'aubergistes normands vit depuis quelque temps à Paris où il vit misérablement, calculant le moindre sou pour vivre. Par un heureux hasard, il retrouve son ami d'armée Forestier. Ce dernier est un grand journaliste dans "La vie française". Mis au courant de la situation de son ami, il lui propose bien vite de travailler avec lui au...

15.
422 visites
sans couverture

L'orangeraie de Larry Tremblay

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 75 ans)
7 etoiles
La Ceinture d'explosifs du martyr
Lire les œuvres de Larry Tremblay représente un défi pour tout lecteur. Il n’est pas aisé de suivre le propos de l’auteur. Pour son dernier roman, il a choisi d’exprimer son point de vue sur la guerre avec simplicité. Le sujet était trop grave pour l’intellectualiser d’autant plus que le romancier s’est immiscé dans une famille pour observer les effets...

16.
417 visites
sans couverture

La promesse de l'aube de Romain Gary

critiqué par CptNemo - (Paris - 43 ans)
10 etoiles
Que dire devant tant de beauté
"La Promesse de l'aube" est un récit autobiographique. Romain Gary raconte son enfance en Pologne, son adolescence à Nice, ses années estudiantines à Paris, son combat lors de la seconde guerre mondiale. Le personnage central de ce récit, c'est la mère de Romain Gary. Cette mère à l'amour débordant a toujours su que son fils serait quelqu'un. Elle a imaginé pour...

16.
417 visites
sans couverture

Thérèse Raquin de Émile Zola

critiqué par Dada - (Bruxelles - 41 ans)
9 etoiles
Incendiant !
Je regrette donc seulement d’avoir attendu la fin plutôt que de l'avoir lue en me laissant posséder par la merveilleuse et géniale écriture de Zola. Ce roman parle d'un couple dont l’histoire commence par celle d’une femme qui n’a jamais vécu que repliée sur elle-même, privée (par les autres mais aussi par elle-même) des libertés de penser et de choisir....

18.
385 visites
sans couverture

Les misérables de Victor Hugo

critiqué par Sorcius - (Bruxelles - 47 ans)
8 etoiles
Les mots me manquent...
Une œuvre magistrale, unique, pleine de douleur et de misère, mais pleine d'espoir et d'amour aussi. Le plus populaire des livres de Victor Hugo est sans conteste un chef d'œuvre. Jean Valjean, Fantine, Cosette, Gavroche, les Thénardier, Javert, Fauchelevent. des noms qui éveillent quelque chose en chacun de nous. C'est que les Misérables sont partout : en film, en pièce de théâtre,...

19.
367 visites
sans couverture

Ce que le jour doit à la nuit de Yasmina Khadra

critiqué par Sorcius - (Bruxelles - 47 ans)
7 etoiles
Nostalgérie
Un nouveau roman sur la douleur d'un peuple, sur ses valeurs, ses idéaux, ses étrangers qui n'en sont pas toujours, son histoire, son honneur, sa fierté, ses drames et ses espérances. Un très beau livre, plus doux que les précédents, plus nostalgique - "nostalgérique" comme le dit si bien l'auteur. Une très belle histoire d'amitié surtout, plus forte que la vie,...

20.
354 visites
sans couverture

Le grand sillon de Claude Michelet

critiqué par CC.RIDER - (59 ans)
9 etoiles
Une totale réussite
À Panama, débute un chantier gigantesque, titanesque même, celui du fameux canal de Ferdinand de Lesseps. Flairant la bonne affaire, Martial et Romain se lancent vaillamment dans l’aventure. Ils équipent leur société de puissantes dragues et d’énormes excavatrices et offrent leurs services au contremaître O'Brien. Il s’agit d’unir deux océans pour éviter aux bateaux de faire le tour complet du...

21.
344 visites
sans couverture

L'ordre du jour de Éric Vuillard

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 38 ans)
7 etoiles
Les anecdotes méconnues de l'Histoire
Dans ce tout petit roman, il est question d’Histoire avec un grand H et plus particulièrement des périodes d’avant et d’après 2ème guerre mondiale. Dans une quinzaine de chapitres qui se succèdent, Eric Vuillard va nous raconter des petits détails dont on ignorait l’existence. Il n’a pas pour objectif de nous narrer les épisodes déjà bien éculés mais va plutôt...

22.
342 visites
sans couverture

No et moi de Delphine de Vigan

critiqué par Cuné - (50 ans)
8 etoiles
Parce que Thaïs avait lâché l'affaire
Mademoiselle Lou, treize ans, un corps de fillette toute minuscule et un cerveau qui carbure beaucoup trop et trop vite pour son bonheur. Une famille en déréliction, touchée à n'en pas s'en remettre par le deuil. Une grande solitude, forcément, treize ans en classe de seconde, de retour sur Paris, après une primaire-collège à des centaines de kilomètres de chez...

23.
335 visites
sans couverture

La Beauté dans le cerveau de Jean-Pierre Changeux

critiqué par Colen8 - (76 ans)
8 etoiles
Art, science, neuroscience et plus encore
Sous le titre de cet ouvrage à la présentation élégante et soignée, abondamment illustrée, sont assemblés des textes culturels parus souvent à l’occasion d’expositions ou de conférences durant ces 25 dernières années. Ils ont en commun un rapprochement voulu de l’art et de la science, pratiques longtemps confondues dans une même activité de l’esprit jusqu’à l’époque romantique, comme l’affirmait le...

24.
324 visites
sans couverture

La convergence des consciences de Pierre Rabhi

critiqué par Pascale Ew. - (50 ans)
7 etoiles
Florilège de pensées
L'auteur développe des sujets qui lui tiennent à cœur dans de courts chapitres par ordre alphabétique. Comme tout prophète, il tente d'éveiller les consciences, mais ses avertissements sont parfois fort pessimistes (à juste titre ?). Je suis d'accord avec lui, mais je n'ai rien appris. Il a quand même le mérite de très bien exprimer ses idées, avec en tout...

25.
311 visites
sans couverture

Le dieu du carnage de Yasmina Reza

critiqué par Ddh - (Mouscron - 76 ans)
8 etoiles
Un p'tit dieu provoque un p'tit carnage
Est-ce un carnage ? Les personnages présentés sont plutôt b.c.b.g. Et pourtant, il y a eu violence. Pourquoi le dieu, le dieu du carnage ? Tout tourne autour d’un méfait d’un enfant : une bagarre qui a provoqué un dommage. Les parents s’expliquent pour discuter du litige : les enfants, ces petits dieux, qui ont provoqué un carnage… hyperbole ! D’un...

25.
311 visites
sans couverture

Comment on se marie de Émile Zola

critiqué par Zagreus - (33 ans)
10 etoiles
Selon que vous serez puissant ou misérable...
Publié en 1893 mais écrit en 1875, le recueil analyse et illustre avec un réalisme cinglant un phénomène particulier : le mariage. Après une préface générale qui retrace l’évolution historique de la notion d’amour (on passe de l’amour « parfaitement noble, d'une tendresse réfléchie, d'une joie honnête » au XVIIe siècle à l'amour « garçon rangé, correct comme un notaire,...

27.
308 visites
sans couverture

Stupeur et tremblements de Amélie Nothomb

critiqué par Brunette - (Crosne - 37 ans)
8 etoiles
Au japon c'est différent
Amélie Nothomb nous présente son expérience professionnelle au Japon. Nous pénétrons dans l'atmosphère glaciale du patronat japonais. Complètement autobiographique, cet ouvrage nous présente les Japonais tels qu'ils sont. Nous suivons Amélie Nothomb jusqu'à son départ du Japon, date à laquelle elle écrit son premier roman " Hygiène de l'assassin ". A ceux qui ne connaissaient pas les Japonais, à ceux qui n'aiment...

28.
292 visites
sans couverture

Madame Bovary de Gustave Flaubert

critiqué par Maya - (Eghezée - 42 ans)
1 etoiles
Quel ennui !
Je vais peut-être en choquer plus d'un mais ce chef-d'oeuvre de la littérature française m'a ennuyée prodigieusement. J'ai été d'autant plus déçue que l'on m'avait beaucoup vanté cette belle histoire. Résultat, j'ai envers ce monument l'aversion la plus totale. D'abord, je voudrais qu'on m’explique l'intérêt qu’il y a à lire l’histoire d'une femme qui s'ennuie. Parce que c'est ça, la pauvre...

29.
291 visites
sans couverture

Fahrenheit 451 de Ray Bradbury

critiqué par Tophiv - (Reignier (Fr) - 42 ans)
10 etoiles
Le livre, symbole de culture
451 degrés Fahrenheit représentent la température à laquelle un livre s'enflamme. Dans une société future où la lecture, source de questionnement et de réflexion, est considérée comme un acte antisocial, un corps spécial de pompiers est chargé de brûler tous les livres dont la détention est interdite pour le bien collectif. Montag,l'un d'entre eux, se dresse peu à peu contre...

29.
289 visites
sans couverture

La chambre de mamie de Dany Boutigny

critiqué par Marvic - (Normandie - 59 ans)
6 etoiles
Une femme libre
Alice Poulard, nonagénaire dynamique et décidée, est contrainte par sa bru, de cohabiter avec Flora Haia, jeune étudiante, cherchant désespérément un logement. Cette cohabitation imposée ne commence pas sous les meilleurs auspices. Alice est bien décidée à poursuivre ses activités en toutes libertés. Mais (bien sûr) les deux femmes vont doucement faire connaissance jusqu'à ce que s'établisse une relation de respect...

Page 1 de 5 Suivante Fin