Les fiches les plus visitées ce mois ci

Ce classement est basé sur un compteur de visite remis à zéro le premier du mois en cours.

Page 1 de 5 Suivante Fin

1.
380 visites
sans couverture

L'étranger de Albert Camus

critiqué par Acque - (Italie - 40 ans)
8 etoiles
Etranger pour soi-même
Dès les premières lignes: " Aujourd'hui maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas. ", on est plongé dans l'esprit de cet homme, Meursault, qui " passe son existence " comme s'il était un passager dans son proppre corps. Toute sa vie, ou bien la vie que les autres lui font vivre, sera mise dans les mains de quelqu'un...

2.
360 visites
sans couverture

La ferme des animaux de George Orwell

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)
8 etoiles
De la déviance des révolutions
Ce livre a été publié par Georges Orwell en 1945 et est donc antérieur à « 1984 ». Il est cependant tout aussi plein d’enseignements et reste tout à fait actuel. Nous sommes dans une ferme d'Angleterre et la révolte gronde parmi les animaux. Elle est menée par les cochons qui montent la tête aux autres. L'homme est le véritable et...

3.
299 visites
sans couverture

Fables de Jean de La Fontaine

critiqué par Fanfan1407 - (reims - 36 ans)
8 etoiles
Un classique à relire
Je m'en vais vous parler aujourd'hui d'un livre qui ne s'adresse pas qu'aux enfants, et pour cause, j'ai nommé : les Fables de la FONTAINE. La fable est souvent associée au monde de l'enfant. Qui n'a jamais appris, alors qu'il était tout petit, le Corbeau et le Renard, le Chêne et le Roseau ou encore le Lièvre et la Tortue...

4.
298 visites
sans couverture

Le dieu du carnage de Yasmina Reza

critiqué par Ddh - (Mouscron - 78 ans)
8 etoiles
Un p'tit dieu provoque un p'tit carnage
Est-ce un carnage ? Les personnages présentés sont plutôt b.c.b.g. Et pourtant, il y a eu violence. Pourquoi le dieu, le dieu du carnage ? Tout tourne autour d’un méfait d’un enfant : une bagarre qui a provoqué un dommage. Les parents s’expliquent pour discuter du litige : les enfants, ces petits dieux, qui ont provoqué un carnage… hyperbole ! D’un...

5.
285 visites
sans couverture

Le rouge et le noir de Stendhal

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)
10 etoiles
Un très grand roman. A lire !
Aborder " le Rouge et le Noir " est une chose bien difficile. Ce roman est d’une telle richesse et d’une telle actualité que l’on ne sait pas très bien par où le prendre. Limitons-nous à l'intrigue pour commencer. Monsieur de Rênal est industriel à Verrières, en Franche-Comté. Il s’est fait une belle fortune. Il est aussi maire de sa commune. Julien...

5.
279 visites
sans couverture

Les matinées sombres de Narcisse Eyi Menie

critiqué par Imani - (Toulouse - 39 ans)
8 etoiles
saisissant.
Ce roman est touchant. Il nous plonge dans la vie d'une adolescente qui se débat avec les vicissitudes de la vie qui l'ont fait naitre dans une famille pauvre vivant dans un taudis et tirant le diable par la queue. Elle se nomme Atsame et est dès sa naissance prédestinée, par sa mère, à se prostituer pour enrichir la famille. On...

7.
278 visites
sans couverture

Des souris et des hommes de John Steinbeck

critiqué par Bluewitch - (Charleroi - 40 ans)
10 etoiles
La plus belle histoire d'amitié qu'il m'ait été donné de connaître!
D'un côté, il y a Lennie, esprit d'enfant doux et tendre, emprisonné dans un corps d'homme aux mains dévastatrices qu'il ne contrôle pas, ne comprend pas. De l'autre, nous découvrons Georges, petit homme sec et intelligent, toujours là pour veiller sur Lennie. Entre ces deux êtres humains, une amitié sans limite. Jusqu'où peut conduire la vraie amitié, sans concession, entre deux hommes...

8.
256 visites
sans couverture

L'orangeraie de Larry Tremblay

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 77 ans)
7 etoiles
La Ceinture d'explosifs du martyr
Lire les œuvres de Larry Tremblay représente un défi pour tout lecteur. Il n’est pas aisé de suivre le propos de l’auteur. Pour son dernier roman, il a choisi d’exprimer son point de vue sur la guerre avec simplicité. Le sujet était trop grave pour l’intellectualiser d’autant plus que le romancier s’est immiscé dans une famille pour observer les effets...

8.
255 visites
sans couverture

Ces enfants de ma vie de Gabrielle Roy

critiqué par Vigno - (- ans)
9 etoiles
Ces enfants de ma vie
Ces enfants de ma vie Gabrielle Roy est née à St-Boniface au Manitoba. Elle y a enseigné pendant huit ans avant de déménager à Montréal où elle a commencé sa carrière littéraire. Bonheur d'occasion lui a valu le prix Femina en 1945. En 1976, elle a publié Ces enfants de ma vie, un recueil contenant six nouvelles d'inégale longueur (entre 10 et...

10.
239 visites
sans couverture

L'oeuvre de Dieu, la part du diable de John Irving

critiqué par Elise - (ll - 41 ans)
8 etoiles
Un des meilleurs romans de John Irving
Au fond du Maine, nous faisons la connaissance du docteur Wilbur Larch, directeur excentrique de l'orphelinat de St Cloud’s, qui donne aux femmes ce qu’elles lui demandent : un enfant... L'œuvre de Dieu, ou un avortement... la part du diable. Petit à petit se noueront entre le docteur Larch et Homer Wells, un des orphelins, des liens qui prendront la forme...

11.
239 visites
sans couverture

Soufi, mon amour de Elif Shafak

critiqué par Burger - (31 ans)
8 etoiles
une plongée dans la spiritualité soufi
Ce livre nous propose deux récits bien différents. La partie la plus développée, presque façon conte oriental, concerne le XIII° siècle, époque à laquelle vécurent les deux héros dont l'histoire est ici relatée. L'un, Shams, un derviche soufi rencontre, après un parcours initiatique personnel très étonnant, un homme de pouvoir, Rumi qui, fort de l'amitié qui jaillit entre les...

12.
236 visites
sans couverture

Assis! de Jo Hubert, Robert Varlez (Dessin)

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)
7 etoiles
Ecrire assis un texte qui tient debout
Dans l’avant-propos on dit « Elle n’est plus toute jeune … Elle est même franchement vieille, depuis, … ». Bien que ne connaissant pas personnellement cette auteure, je doute un peu de cette affirmation pour la simple et bonne raison que, si mes information sont justes, elle est encore plus jeune que moi, de peu mais tout même plus jeune...

13.
235 visites
sans couverture

Le Cid de Pierre Corneille

critiqué par The Beauty - (rueil-malmaison - 33 ans)
3 etoiles
Pas super, mais y'a pire
Je trouve ce livre un peu ennuyeux, car il est trop long et il est écrit dans plusieurs éditions en toutes petites lettres. En plus, c'est plutôt vieux et donc c'est écrit en ancien français (c'est plutôt gênant d'avoir encore des anciens mots dans les livres " d'aujourd'hui ",même si l'histoire n'est pas vraiment récente.) L'histoire est pas mal, mais les personnages...

14.
220 visites
sans couverture

Le Mariage de Figaro de Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais

critiqué par Doudou - (Rennes - 37 ans)
6 etoiles
Ô femmes, femme, femme
Deuxième tome d'une trilogie commencée par "le Barbier de Séville" et terminée par "la Mère coupable", cette comédie est une critique des moeurs des Français dans la société de Louis XVI. Cette oeuvre dénonce la supériorité des maîtres, l'infériorité des femmes, le droit de cuissage, la religion et bien d'autres choses. Mais ce n'est pas nouveau, me direz-vous. En effet, Marivaux en...

15.
209 visites
sans couverture

Mieux vaut mourir debout que vivre à genoux, les derniers jours des grands hommes tome 2 de Patrick Pelloux

critiqué par CHALOT - (72 ans)
9 etoiles
une leçon d'histoire attrayante malgré le thème
« Mieux vaut mourir debout que vivre à genoux » Les derniers jours des grands hommes livre de Patrick Pelloux éditions Robert Laffont 333 pages novembre 2019 L'auteur, ici, met au service de l'écriture, ses connaissances médicales pour nous faire « vivre » les derniers instants, c'est à dire la mort de 21 grands hommes. Il commence par les rois avant de s'intéresser aux artistes, aux politiciens, aux personnages historiques et...

16.
208 visites
sans couverture

Quand j'avais cinq ans, je m'ai tué de Howard Buten

critiqué par Le petit K.V.Q. - (Paris - 27 ans)
10 etoiles
Un bijou de sensibilité et d'émotion
Quoi ? Personne n'a lu Howard Buten ? Bon, je m'y colle pour la première critique de ce grand écrivain, clown, spécialiste des autistes américano-français. Howard Buten est un chouette type qui écrit de chouettes bouquins. Créateur du clown Buffo, il est aussi psychologue clinicien, spécialiste des enfants autistiques, il est aussi écrivain. Il a un don réel pour l'écriture....

17.
213 visites
sans couverture

Antigone de Jean Anouilh

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)
8 etoiles
La révolte et le pouvoir
Deux mots d'histoire pour qui aurait oublié. Antigone est la fille d’œdipe, ancien roi de Thèbes qui, sans le savoir, avait tué son père, puis épousé sa mère, Jocaste. De Jocaste, il eut deux fils, Etéocle et Polynice, et deux filles, Antigone et Ismène. Œdipe, découvrant ses crimes, se crève les yeux et part errer par les chemins. Antigone l'accompagnera et...

18.
208 visites
sans couverture

L'alchimiste de Paulo Coelho

critiqué par Neurone - (Liège - 50 ans)
9 etoiles
Une formidable leçon de philosophie
Ce livre fait partie de ce que je j'attribue d'"ode à la vie". Paulo Coelho nous entraîne dans l'initiation à la vie, à son sens, d'un jeune arabe ordinaire. Dans les Sables quasi désertiques du Sahara, ce jeune homme, voyageant aux côtés de son mentor, va progressivement s'éveiller au sens de la vie selon l'auteur. Au bout de son parcours, il...

18.
203 visites
sans couverture

FAM de Chantal Magalie Mbazoo-Kassa

critiqué par Imani - (Toulouse - 39 ans)
10 etoiles
C'est un roman qui vaut mille détours.
Une plume acerbe. Une intrigue bien ficelée. Un personnage principal haut en couleur : tout est réuni pour faire de ce roman un véritable coup de poing. L'on rencontre Fam le personnage principal dès la première page de ce roman et on le suit, lui qui après de brillantes études supérieures en Europe, rentre chez lui accompagné de sa femme, la...

18.
202 visites
sans couverture

404 de Sabri Louatah

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)
8 etoiles
La peur des mirages en ligne et de l'immigration
Ali se souvient avec nostalgie d'Alia, ancienne amie d'hypokhâgne qui a finalement bifurqué vers Polytechnique, alors qu'il est devenu cuisinier. Ils se retrouvent. Elle lui expose son projet de mise en ligne de témoignages réels non piratables, dénommé 404, en vue de pallier les mirages en ligne, soit les montages diffamatoires et humiliant, qui peuvent s'accompagner de demandes de rançon,...

21.
199 visites
sans couverture

L'empreinte sanglante de Raphaël Cardetti, Maxime Chattam, Olivier Descosse, Éric Giacometti, Karine Giebel

critiqué par Ndeprez - (44 ans)
8 etoiles
Une expérience à poursuivre
L'empreinte sanglante d'un pied nu , la suivre au long d'une rue.... 1 sujet proposé par l'un des pères de la littérature américaine 1 défi relevé par huit maîtres du thriller. (Cardetti , Chattam, Descosse, Giacometti, Giebel, Ravenne, Scalese, Thilliez) 7 Nouvelles inédites. Voila une expérience assez savoureuse , parfois dans ce genre de livre les nouvelles sont inégales mais dans celui-ci force...

22.
193 visites
sans couverture

Le Consentement de Vanessa Springora

critiqué par Le rat des champs - (69 ans)
10 etoiles
Destruction et reconstruction
Que dire de ce témoignage glaçant? Que je suis bouleversé? Certainement, mais aussi plein de respect pour l'auteure, qui a réussi dans les larmes et la souffrance à échapper à l'emprise diabolique d'un écrivain porté aux nues par ce qu'on hésite à nommer l’intelligentsia, un pervers narcissique, et qui s'est reconstruite avec un courage qui force l'admiration. A quatorze ans,...

23.
192 visites
sans couverture

David Copperfield de Charles Dickens

critiqué par Cyprien - (Lausanne - 31 ans)
7 etoiles
Non ce n'est pas le magicien
Commençons par le résumé de cette œuvre de Charles Dickens. Ce livre raconte la vie de David Copperfield, jeune anglais du dix-neuvième siècle, orphelin de père dès la naissance. Il connaît rapidement la cruauté en la personne de M. Murdstone, son beau-père, un homme cruel qui le bat et le place dans une école, dont le directeur est également un être...

23.
190 visites
sans couverture

L'ombre du vent de Carlos Ruiz Zafón

critiqué par Sahkti - (Genève - 45 ans)
9 etoiles
Présence irréelle
Ce récit est magnifique. Surréaliste et nostalgique, plein de poésie et de violence. C'est l'histoire de Daniel, huit ans, qui se rend avec son père libraire au "Cimetière des Livres oubliés", une bibliothèque magique, un lieu mystérieux auquel n'ont accès qu'un petit groupe de privilégiés. Nous sommes en 1945, Daniel va devoir "sauver" un livre, choisir celui qu'il devra, envers...

23.
188 visites
sans couverture

Je te protégerai de Peter May

critiqué par Monocle - (tournai - 60 ans)
6 etoiles
Ah, chère Ecosse
Niamh et Ruairidh sont à la tête d'une entreprise de tissage de tweed On retrouve les thèmes chers à l'auteur : l'île de Lewis et entre les pages on ressent presque les bourrasques de vent de la trilogie qui fit rêver tant de lecteurs A Paris, où le couple s'était rendu pour signer des contrats, Ruairidh meurt dans l'explosion...

26.
187 visites
sans couverture

Disparaître de Mathieu Menegaux

critiqué par Nathavh - (55 ans)
9 etoiles
Disparaître
Cela commence fort, un peu comme un polar. A Paris, une jeune fille tombe du sixième étage, "Tout se résume en trois temps; un cri, un bruit, une morte" La porte était fermée de l'intérieur, un repas préparé pour deux, pas de traces de violence. Tout porte à croire à un suicide mais on ne sait jamais... A Nice, plage...

27.
184 visites
sans couverture

Le pouce crochu de Fortuné Du Boisgobey

critiqué par Antinea - (anefera@laposte.net - 41 ans)
8 etoiles
Un classique du roman populaire de du Boisgobey
Camille Monistrol est fille d'inventeur. Son père a mis au point un système de génération d'énergie qui va assurer leur richesse. Mais voilà, elle apprend cette aubaine le jour même où son père est victime d'un vol et d'un lâche assassinat, sous les yeux de sa fille. De l'assassin, Camille n'a aperçu que la main démesurée au pouce crochu. Courageuse,...

27.
183 visites
sans couverture

Les misérables de Victor Hugo

critiqué par Sorcius - (Bruxelles - 50 ans)
8 etoiles
Les mots me manquent...
Une œuvre magistrale, unique, pleine de douleur et de misère, mais pleine d'espoir et d'amour aussi. Le plus populaire des livres de Victor Hugo est sans conteste un chef d'œuvre. Jean Valjean, Fantine, Cosette, Gavroche, les Thénardier, Javert, Fauchelevent. des noms qui éveillent quelque chose en chacun de nous. C'est que les Misérables sont partout : en film, en pièce de théâtre,...

27.
183 visites
sans couverture

Les corps abstinents de Emmanuelle Richard

critiqué par Maranatha - (47 ans)
8 etoiles
Amour ! amour !
Jamais ne n'aurais pensé lire un livre traitant de l'abstinence. De surcroît je ne connaissais absolument pas cet auteur. C'est un article fort bien fait, lu dans la presse qui m'a convaincu de le lire. D'entrée de jeu l'auteur, qui est relativement jeune, mentionne sur la couverture de son livre qu'elle a interrogé des personnes qui comme elle ne font plus l'amour. Ça interpelle...

30.
181 visites
sans couverture

Un secret de Philippe Grimbert

critiqué par Clarabel - (43 ans)
9 etoiles
Formidable !
Toute la beauté de ce dernier roman de Philippe Grimbert repose sur son secret ! J'ordonne à quiconque ayant déjà lu ce livre de ne pas trop en dévoiler : c'est une histoire personnelle, intimiste, bouleversante et qui captive son lecteur du début jusqu'à la fin. Ce secret vous enchaîne et les mots graves et mesurés de l'auteur vous picotent...

Page 1 de 5 Suivante Fin