Les fiches les plus visitées ce mois ci

Ce classement est basé sur un compteur de visite remis à zéro le premier du mois en cours.

Page 1 de 5 Suivante Fin

1.
1228 visites
sans couverture

Maman a tort de Michel Bussi

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)
9 etoiles
Astucieux et bien tourné
Quand Vasile, psychologue scolaire dans le secteur du Havre, découvre que Malone, écolier de 3 ans et demi, considère que sa mère n'est pas sa véritable mère et que Gouti, son doudou en peluche, lui raconte chaque soir une nouvelle histoire, il alerte la commandante Marianne Augresse qui peine à croire à cette histoire. Il faut dire qu'elle a d'autres...

2.
601 visites
sans couverture

Les chemins de l'essentiel de Jacques Attali

critiqué par Sboudon - (55 ans)
2 etoiles
"Peut mieux faire" M. Attali
Je ne suis pas un grand fan de Jacques Attali, sans doute parce qu’il fut pendant près de vingt ans proche de François Mitterrand, surtout parce que c’est semble-t-il un auteur plagiaire: rappelez vous Verbatim où l’on a reproché à M. Attali la reproduction de propos apocryphes, l'utilisation de documents « invérifiables », un manque de sérieux, et même l'utilisation...

3.
374 visites
sans couverture

L'étranger de Albert Camus

critiqué par Acque - (Italie - 38 ans)
8 etoiles
Etranger pour soi-même
Dès les premières lignes: " Aujourd'hui maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas. ", on est plongé dans l'esprit de cet homme, Meursault, qui " passe son existence " comme s'il était un passager dans son proppre corps. Toute sa vie, ou bien la vie que les autres lui font vivre, sera mise dans les mains de quelqu'un...

4.
357 visites
sans couverture

La Vie brève de Jan Palach de Anthony Sitruk

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
7 etoiles
Torche N° 1
Lors d’un exercice dans une séance de formation, l’auteur doit reconnaître sur des photos deux personnages. Le premier est facile à identifier, il a fait récemment l’actualité en s’immolant par le feu à Tunis, en revanche personne ne reconnait le second et pourtant son nom et sa photo ont fait le tour du monde même si à cette époque les...

5.
340 visites
sans couverture

1984 de George Orwell

critiqué par Jules - (Bruxelles - 73 ans)
8 etoiles
Instructif et utile
"1984" est la vision qu'a Orwell d’un monde futur possible. C'est la dictature la plus puissante jamais créée ! A aucun moment de sa vie le citoyen n’échappe aux yeux et aux oreilles du pouvoir en place. La presse est totalement contrôlée, la radio ne connaît que le poste unique et elle est diffusée partout. Ces deux supports ne font que...

6.
323 visites
sans couverture

L'orangeraie de Larry Tremblay

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 76 ans)
7 etoiles
La Ceinture d'explosifs du martyr
Lire les œuvres de Larry Tremblay représente un défi pour tout lecteur. Il n’est pas aisé de suivre le propos de l’auteur. Pour son dernier roman, il a choisi d’exprimer son point de vue sur la guerre avec simplicité. Le sujet était trop grave pour l’intellectualiser d’autant plus que le romancier s’est immiscé dans une famille pour observer les effets...

7.
303 visites
sans couverture

Mémoires d'une jeune fille rangée de Simone de Beauvoir

critiqué par Saint-Germain-des-Prés - (Liernu - 50 ans)
9 etoiles
Rangée ? Subversive, oui !
La première impression qui frappe le lecteur, c’est la netteté des souvenirs de Simone de Beauvoir : elle remonte jusqu’à ses trois ans et analyse avec une précision méticuleuse ses actes et pensées, et va ainsi jusqu’à ses vingt ans et quelques (ce qui correspond à la rencontre avec Sartre). Simone, loin d’avoir un regard indulgent sur elle-même, se dépeint parfois...

7.
303 visites
sans couverture

Le colonel de Mahmoud Dowlatabadi

critiqué par SpaceCadet - (- ans)
8 etoiles
Une fenêtre sur la révolution iranienne
Au milieu de la nuit, dans une petite ville de province iranienne, un homme veille. Il pleut. L'atmosphère est lourde et chargée d'incertitude. Puis on frappe à la porte. Conscient de ses moindres gestes, l'homme va ouvrir, puis après s'être introduit chez lui, deux policiers l'enjoignent de les accompagner au bureau du procureur. Tentant de masquer son...

9.
294 visites
sans couverture

Les Suprêmes de Edward Kelsey Moore

critiqué par Sorcius - (Bruxelles - 48 ans)
10 etoiles
Un délice d'humour et de tendresse
Un véritable délice d’humour, de tendresse, d’amitié, de magie, de tolérance et bien sûr d’amour… Un livre qui se déguste comme un cupcake moelleux et fondant. Les Suprêmes, c'est un de ces livres magiques qui vous emportent dans ce que l'imaginaire littéraire a de plus merveilleux. Clarisse, Barbara Jean et Odette, trois femmes afro-américaines d'âge mûr avec un brin de folie joyeuse,...

9.
294 visites
sans couverture

Les Suprêmes chantent le blues de Edward Kelsey Moore

critiqué par Sorcius - (Bruxelles - 48 ans)
10 etoiles
Un joyeux blues qui vous brise le coeur
Quel bonheur de retrouver nos trois amies, Odette, Clarisse et Barbara Jean. Le temps a passé et d'autres aventures viennent les entraîner dans leurs tourbillons d'humour, de tristesse et de nostalgie parfois, mais toujours d'optimisme féroce. Le livre tourne autour du personnage d'El Walker, un guitariste de jazz surdoué, natif de Plainview qu'il a fui il y des années en jurant de...

9.
293 visites
sans couverture

La tache de Philip Roth

critiqué par Jules - (Bruxelles - 73 ans)
9 etoiles
Décoiffant !...
« La tache » est le tout dernier roman de Philip Roth et vient de paraître chez Gallimard. Je me rue… Et je tombe sur quoi ?… Un nouveau chef-d'œuvre écrit par ce grand écrivain contemporain ! Puissant, au souffle décapant, il pousse ses personnages vers des sommets où les sentiments humains prennent des tournures effrayantes, ou totalement ridicules. Un personnage...

12.
284 visites
sans couverture

L'ombre du vent de Carlos Ruiz Zafón

critiqué par Sahkti - (Genève - 44 ans)
9 etoiles
Présence irréelle
Ce récit est magnifique. Surréaliste et nostalgique, plein de poésie et de violence. C'est l'histoire de Daniel, huit ans, qui se rend avec son père libraire au "Cimetière des Livres oubliés", une bibliothèque magique, un lieu mystérieux auquel n'ont accès qu'un petit groupe de privilégiés. Nous sommes en 1945, Daniel va devoir "sauver" un livre, choisir celui qu'il devra, envers...

12.
281 visites
sans couverture

La vérité sur l'Affaire Harry Quebert de Joël Dicker

critiqué par Marlène - (Tours - 40 ans)
10 etoiles
Qui était Nola Kellergan ?
En voiture , au début du mois , j'écoutais la radio et dans une émission littéraire un libraire s'enthousiasmait pour un livre d'un jeune auteur Suisse de 27 ans dont je n'avais jamais entendu parler . Mais il était tellement dithyrambique que je me suis décidé à aller voir sur internet de quoi il en retourner , j'ai lu de...

14.
280 visites
sans couverture

Nini : Mulâtresse du Sénégal de Abdoulaye Sadji

critiqué par Millepages - (Bruxelles - 58 ans)
9 etoiles
Nini, ni Blanche ni Noire
Saint-Louis du Sénégal, charmante petite ville coincée entre 2 bras du fleuve Sénégal et l’Océan Atlantique. Le roman raconte une période de la vie de Nini, jeune métisse comme il en existe tellement en Afrique, aux Antilles, en Amérique. Elle est descendante d’une Signare. Une Signare est une femme noire de colon, ce dernier souvent riche et/ou aristocrate,...

15.
272 visites
sans couverture

Eloge de l'amitié, ombres de la trahison de Tahar Ben Jelloun

critiqué par Smokey - (Zone 51, Lille - 32 ans)
8 etoiles
"Toujours présente, jamais pesante", telle est la devise de l'amitié!
Voici un essai très intéressant de Ben Jelloun. Ses livres sont toujours marqués par sa forte présence au sein de son écriture. Ici, il nous propose de comprendre à travers ses yeux, ce qu'est l'amitié et ce qu'il a connu de la trahison. Bien sûr, on n'est pas obligé de partir avec l'idée que l'amitié sincère existe, Ben Jelloun nous fait...

16.
275 visites
sans couverture

L'élégance du hérisson de Muriel Barbery

critiqué par Sahkti - (Genève - 44 ans)
9 etoiles
Concierge et QI exceptionnel
Quel savoureux roman que celui-ci! J'ai passé un très bon moment. Renée est une concierge croustillante, la cinquantaine bien faite, qui tient un immeuble bourgeois néo-conservateur et se fait passer pour une inculte qui se gave de télé aux yeux de ses locataires, snobinards bon teint qui la considèrent comme un objet de fonction et non comme une personne....

17.
268 visites
sans couverture

Des souris et des hommes de John Steinbeck

critiqué par Bluewitch - (Quelque part sous les étoiles, entre Bruxelles et Charleroi - 39 ans)
10 etoiles
La plus belle histoire d'amitié qu'il m'ait été donné de connaître!
D'un côté, il y a Lennie, esprit d'enfant doux et tendre, emprisonné dans un corps d'homme aux mains dévastatrices qu'il ne contrôle pas, ne comprend pas. De l'autre, nous découvrons Georges, petit homme sec et intelligent, toujours là pour veiller sur Lennie. Entre ces deux êtres humains, une amitié sans limite. Jusqu'où peut conduire la vraie amitié, sans concession, entre deux hommes...

18.
263 visites
sans couverture

Les chants de Maldoror de Lautréamont

critiqué par Aleph - (Bruxelles - - ans)
10 etoiles
Poétique d'un destin
Les Chants de Maldoror, un livre extraordinaire et éprouvant, écrit dans un langage d'une grande beauté, un talent infini, une description du " mal ", de la " haine ". Mais peut-être aussi la destruction nécessaire à la création, une remise en question pour devenir son étoile et s'élever dans un élan d'une grande intensité... On ne le saura sans doute...

19.
264 visites
sans couverture

Autopsie d'une imposture de Gérard Bouladou

critiqué par DODODLB - (63 ans)
9 etoiles
L'IMPOSTURE DU PULLOVER ROUGE
En 1974, j’avais 20 ans, et comme beaucoup de personnes, j’avais été très marquée par l’enlèvement et le meurtre de la petite Marie Dolorès Rambla. Nul ne peut ignorer aujourd’hui que ce meurtre odieux allait très vite devenir l’affaire Ranucci, du nom de l’assassin de cette malheureuse enfant. Christian Ranucci, rapidement confondu et arrêté fut jugé...

20.
266 visites
sans couverture

Les frères Karamazov de Fedor Mikhaïlovitch Dostoïevski

critiqué par Jules - (Bruxelles - 73 ans)
10 etoiles
Un chef-d'œuvre de la littérature mondiale
En la simplifiant un peu, l'intrigue du livre n'est pas des plus compliquées. Fiodor Pavlovitch Karamazov a été marié deux fois. La première, avec une jeune et belle femme qui, en outre, avait une forte personnalité. Le couple eut un fils, Dmitri. La seconde, à nouveau avec une jeune et jolie femme qu'il finit par rendre tout à fait hystérique et...

20.
259 visites
sans couverture

L'alchimiste de Paulo Coelho

critiqué par Neurone - (Liège - 48 ans)
9 etoiles
Une formidable leçon de philosophie
Ce livre fait partie de ce que je j'attribue d'"ode à la vie". Paulo Coelho nous entraîne dans l'initiation à la vie, à son sens, d'un jeune arabe ordinaire. Dans les Sables quasi désertiques du Sahara, ce jeune homme, voyageant aux côtés de son mentor, va progressivement s'éveiller au sens de la vie selon l'auteur. Au bout de son parcours, il...

22.
255 visites
sans couverture

L'homme qui voulait être heureux de Laurent Gounelle

critiqué par Gabri - (32 ans)
9 etoiles
Une lecture qui rend heureux!
Voici un livre de développement personnel déguisé en roman : Un homme se trouve en vacances à Bali quand il décide d’aller consulter un guérisseur de renommée internationale juste avant de rentrer chez lui. Diagnostic : Il est en parfaite santé, mais il n’est pas vraiment heureux… Le guérisseur lui demande de revenir le lendemain, et c’est ainsi que commence...

22.
254 visites
sans couverture

La ferme des animaux de George Orwell

critiqué par Jules - (Bruxelles - 73 ans)
8 etoiles
De la déviance des révolutions
Ce livre a été publié par Georges Orwell en 1945 et est donc antérieur à « 1984 ». Il est cependant tout aussi plein d’enseignements et reste tout à fait actuel. Nous sommes dans une ferme d'Angleterre et la révolte gronde parmi les animaux. Elle est menée par les cochons qui montent la tête aux autres. L'homme est le véritable et...

24.
251 visites
sans couverture

Lara Gardner a disparu de Hélène Delhamende

critiqué par Catinus - (Liège - 67 ans)
9 etoiles
Brillant, une fois de plus
Jeanne Morin, une jeune femme, découvre un sac à main dans un vestiaire. Ce sac appartient à une écrivain en vue : Lara Gardner. Quelle mouche a piqué Jeanne ? Au départ, la curiosité sans doute. Elle fouille, trouve des papiers, des clefs et surtout un téléphone portable. Des messages, des coups de téléphone donnés par des personnes qui connaissent...

25.
254 visites
sans couverture

Grégory - La machination familiale de Patricia Tourancheau

critiqué par DODODLB - (63 ans)
9 etoiles
UNE ENQUETE D'INVESTIGATION PASSIONNANTE
Ce live est le troisième ouvrage consacré à l’affaire Gregory que j’ai lu, après « le bûcher des innocents » de Laurence Lacour » & « Les deux affaires Gregory » du colonel Etienne Sesmat. Ce livre de Patricia Tourancheau constitue un réel travail d’investigation, une véritable enquête qui comme son titre l’indique...

25.
250 visites
sans couverture

Demain de Guillaume Musso

critiqué par Chouchou - (uckange - 16 ans)
10 etoiles
en un mot génial
Bonjour , j'ai lu " Demain " de Guillaume Musso et je tenais à vous faire part de mon avis : Rien qu'en lisant son résumé , le mystère et le suspense étaient présents et nous incitaient a lire ce livre . Ce qui m'a tout de suite plu en lisant ce livre est que l'auteur a utilisé une citation qui...

27.
252 visites
sans couverture

Inconnu à cette adresse de Kathrine Kressmann Taylor

critiqué par Cléopâtre - (Beersel - 43 ans)
8 etoiles
Une amitié difficile à assumer ou quand la politique s'en mêle
D'extérieur, le livre est fin et peut paraître inintéressant : comment faire passer un message, comment se plonger dans une histoire en si peu de pages ? Et puis, la lecture commence. De lettre en lettre échangées entre deux amis, on découvre leurs vies respectives. Ils se sont rencontrés aux états-Unis, l'un est Juif, l'autre Allemand. Les deux hommes se complètent...

28.
248 visites
sans couverture

Les affaires sont les affaires de Octave Mirbeau

critiqué par Alceste - (56 ans)
10 etoiles
JR à la Belle Epoque
"Les affaires sont les affaires" : maxime désabusée et cynique, prononcée par le féroce Isidore Lechat, grand brasseur de capitaux, odieux avec ses domestiques, condescendant avec son épouse, intraitable avec ses interlocuteurs. Type même du capitaliste du début du XXe siècle, il étend ses activités et son domaine personnel avec un appétit d'ogre, convoite le mode de vie de...

29.
244 visites
sans couverture

Adrienne Mesurat de Julien Green

critiqué par Réaliste-romantique - (118 ans)
7 etoiles
Le dur passage à l'âge adulte
Adrienne Mesurat, 18 ans, vit à La Tour-L'Évêque, une petite ville en Seine-et-Oise, entourée de sa grande soeur de 35 ans, Germaine, malade chronique, et de leur père retraité, qui ne tient à rien autant qu'à sa tranquillité. "Puis, sans attendre la réponse, elle monta jusqu'à la chambre de la vieille fille et entra. Une odeur d'eucalyptus lui fit faire la...

30.
241 visites
sans couverture

Corps et biens de Robert Desnos

critiqué par Eric Eliès - (44 ans)
9 etoiles
Un recueil un peu hétéroclite mais riche de grands poèmes oniriques et marins
Ce recueil de Robert Desnos comporte 12 sections extrêmement diverses, dans la forme et dans le fond, qui sont disposées dans l'ordre chronologique de leur rédaction. Comme l'écriture s'étend sur une vaste période, de 1919 (Le fard des Argonautes) à 1929 (5 sections qui sont chacune composées d'un unique grand poème), il est impératif de lire intégralement le recueil pour...

Page 1 de 5 Suivante Fin