Les fiches les plus visitées ce mois ci

Ce classement est basé sur un compteur de visite remis à zéro le premier du mois en cours.

Page 1 de 5 Suivante Fin

1.
447 visites
sans couverture

Fables de Jean de La Fontaine

critiqué par Fanfan1407 - (reims - 36 ans)
8 etoiles
Un classique à relire
Je m'en vais vous parler aujourd'hui d'un livre qui ne s'adresse pas qu'aux enfants, et pour cause, j'ai nommé : les Fables de la FONTAINE. La fable est souvent associée au monde de l'enfant. Qui n'a jamais appris, alors qu'il était tout petit, le Corbeau et le Renard, le Chêne et le Roseau ou encore le Lièvre et la Tortue...

2.
228 visites
sans couverture

Ma douce Audrina de Virginia C. Andrews

critiqué par Banzaille - (Rennes - 35 ans)
8 etoiles
Des nuances de gris
Voici le genre de livre que j'achète rarement.En fait,il m'a été offert par ma mère pour je ne sais quelle occasion...Bref,je commence à lire par curiosité et je suis,de plein fouet,propulsée dans un univers étouffant que je pourrais peindre exclusivement dans des nuances de gris... C'est l'univers d'Audrina petite-fille puis femme curieuse mais inquiète,hantée par l'ombre pesante et menaçante de Première...

3.
200 visites
sans couverture

Vipère au poing de Hervé Bazin

critiqué par Lolita - (Bormes les mimosas - 33 ans)
8 etoiles
Enfance malheureuse
En 1922 dans la région craonnaise. Jean, surnommé Brasse-Bouillon, avec Ferdinand dit Frédie ou Chiffe et Marcel alias Cropette, sont issus d'une famille bourgeoise : les Rezeau. Jean et Ferdinand sont très tôt élevés par leur grand-mère dans un domaine nommé : "La Belle Angerie" où il fait bon vivre. Le dernier, Marcel, vit avec ses parents qui séjournent en...

4.
164 visites
sans couverture

La mine des cuivres de André Labeur

critiqué par CHALOT - (71 ans)
10 etoiles
un conte philosophique et même plus
« La mine des cuivres » roman d'André Labeur éditions le Scorpion brun 183 pages juin 2019 Plus qu'un conte philosophique André Labeur, instituteur en retraite est chanteur et musicien. On le sent tout de suite,dès le début de la lecture avec la présence de la musique et du style . Les ogres n'existent que dans l'imagination des enfants et des conteurs , oui peut être... quoi que!? Un conte philosophique rend...

5.
169 visites
sans couverture

Liebelei de Arthur Schnitzler

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 39 ans)
7 etoiles
Le caractère incontrôlable de l'amour
Fritz et Théodore sont deux amis qui aiment prendre du bon temps. Le premier est amoureux d’une femme mariée, mais l’époux vient de découvrir leur relation et ramène à l’amant les lettres envoyées à son épouse. Mizti et Christine sont deux jeunes femmes qui fréquentent ces deux amis. Christine est amoureuse de Fritz mais sent qu’il est préoccupé par une...

6.
168 visites
sans couverture

Oscar et la dame rose de Éric-Emmanuel Schmitt

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)
9 etoiles
Une belle réussite !
J'avais trouvé « Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran » une histoire très agréable à lire, mais sans beaucoup plus. Ici, avec « Oscar et la dame rose » nous passons vraiment à une tout autre vitesse !. Oscar, de son surnom Crâne d’oeuf, est à l'hôpital pour soigner un cancer. Il n’a que dix ans et, comme il le...

6.
160 visites
sans couverture

Les Matinées de la Villa Saïd de Anatole France

critiqué par Alceste - (Liège - 58 ans)
9 etoiles
Anatole France sur le vif
En l’absence de tout enregistrement radiophonique ou cinématographique, cet ouvrage paru en 1921 nous donne une idée approchante de ce que fut Anatole France dans ses « matinées de la villa Saïd », quand il était au centre de l’attention admirative d’un cercle d’invités de son choix. Paul Gsell, témoin de quelques-uns de ces échanges brillants, en relate l’atmosphère...

8.
165 visites
sans couverture

Des souris et des hommes de John Steinbeck

critiqué par Bluewitch - (Charleroi - 40 ans)
10 etoiles
La plus belle histoire d'amitié qu'il m'ait été donné de connaître!
D'un côté, il y a Lennie, esprit d'enfant doux et tendre, emprisonné dans un corps d'homme aux mains dévastatrices qu'il ne contrôle pas, ne comprend pas. De l'autre, nous découvrons Georges, petit homme sec et intelligent, toujours là pour veiller sur Lennie. Entre ces deux êtres humains, une amitié sans limite. Jusqu'où peut conduire la vraie amitié, sans concession, entre deux hommes...

9.
166 visites
sans couverture

Un secret de Philippe Grimbert

critiqué par Clarabel - (43 ans)
9 etoiles
Formidable !
Toute la beauté de ce dernier roman de Philippe Grimbert repose sur son secret ! J'ordonne à quiconque ayant déjà lu ce livre de ne pas trop en dévoiler : c'est une histoire personnelle, intimiste, bouleversante et qui captive son lecteur du début jusqu'à la fin. Ce secret vous enchaîne et les mots graves et mesurés de l'auteur vous picotent...

9.
154 visites
sans couverture

Encre sympathique de Patrick Modiano

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
8 etoiles
Recherches à partir d'un nom oublié
Noëlle Lefebvre... Qui est-ce bien déjà ? C'est ce que se demande le narrateur. Il retrouve ce nom dans un dossier de l'agence où il travaillait, tenue par un certain Hutte. Il devait aller chercher le courrier de cette dame à la poste restante, dans le XVe arrondissement de Paris, où il lance ses investigations. De fil en aiguille, il...

11.
149 visites
sans couverture

Un cheval dans la tête de Sylvie Krier

critiqué par CHALOT - (71 ans)
8 etoiles
une chronique émouvante
« Un cheval dans la tête » de Sylvie Krier éditions Serge Safran 197 pages juillet 2019 Jack élève des chevaux...Il ne se verrait pas faire autre chose et vivre autrement. C'est un métier passionnant mais difficile, surtout quand ce sont les fonds qui manquent le plus. Les huissiers sont chassés ou invités à repasser....Ils sont toujours là et ils reviennent. Jack a eu une vie amoureuses variée mais plutôt...

12.
149 visites
sans couverture

Dans l'oeil du démon de Junichirô Tanizaki

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)
8 etoiles
Machioavélique !
A Tokyo, un écrivain termine la nouvelle qu’il doit impérativement remettre à un journal quand il est dérangé par un de ses amis qui l’invite à l’accompagner dans une bien étrange aventure. Il sait où et quand un meurtre va être commis mais il ne connait ni la victime ni le tueur. Il ne veut surtout pas manquer cet événement...

13.
154 visites
sans couverture

Le journal d'Anne Frank de Anne Frank

critiqué par Doudou - (Rennes - 36 ans)
9 etoiles
Le journal d'une condamnée
Récit poignant d'une jeune fille juive pendant la guerre, le "Journal" d'Anne Frank est bien connu de tous. Or, nous n'en parlons pas assez. Qui aurait pu faire un aussi bon roman ? Personne. Car ce que nous raconte Anne Frank dans ce journal, ou plutôt ce qu'elle nous livre, n'est pas fictif. C'est bien réel. Elle l'a vécu, comme nous...

14.
139 visites
sans couverture

Quand j'avais cinq ans, je m'ai tué de Howard Buten

critiqué par Le petit K.V.Q. - (Paris - 26 ans)
10 etoiles
Un bijou de sensibilité et d'émotion
Quoi ? Personne n'a lu Howard Buten ? Bon, je m'y colle pour la première critique de ce grand écrivain, clown, spécialiste des autistes américano-français. Howard Buten est un chouette type qui écrit de chouettes bouquins. Créateur du clown Buffo, il est aussi psychologue clinicien, spécialiste des enfants autistiques, il est aussi écrivain. Il a un don réel pour l'écriture....

14.
128 visites
sans couverture

La marche qui soigne de Jacques-Alain Lachant

critiqué par CC.RIDER - (61 ans)
6 etoiles
Psychosomatique
Si, comme le dit la chanson, la meilleure façon de marcher consiste à mettre un pied devant l’autre, on constate qu’il y en a presque autant que d’êtres humains et que chaque démarche est aussi personnelle qu’une signature ou une empreinte digitale. Mais, pour l’auteur, certaines marches sont légères, équilibrées et bienfaisantes, alors que d’autres sont lourdaudes, pesantes et quasi...

16.
136 visites
sans couverture

David Copperfield de Charles Dickens

critiqué par Cyprien - (Lausanne - 31 ans)
7 etoiles
Non ce n'est pas le magicien
Commençons par le résumé de cette œuvre de Charles Dickens. Ce livre raconte la vie de David Copperfield, jeune anglais du dix-neuvième siècle, orphelin de père dès la naissance. Il connaît rapidement la cruauté en la personne de M. Murdstone, son beau-père, un homme cruel qui le bat et le place dans une école, dont le directeur est également un être...

17.
126 visites
sans couverture

Pourquoi la pensée humaine EST inégalable ? de Markus Gabriel

critiqué par Colen8 - (78 ans)
8 etoiles
Question brûlante
La vieille Europe animée par des humanistes et des philosophes fait de la résistance à l’encontre des jeunes et riches créateurs de la Silicon Valley adeptes de l’utilitarisme plus que de raison quand il est question des capacités respectives de deux intelligences. Une sorte de défi est lancé par l’intelligence artificielle (IA) constituée d’algorithmes programmés aussi puissants et auto-apprenants soient-il...

18.
125 visites
sans couverture

Les fillettes chantantes de Robert Sabatier

critiqué par Fanou03 - (* - 44 ans)
7 etoiles
Olivier conte fleurette
J’ai fait l’autre jour une découverte importante pour la littérature. Oui, je peux l’affirmer : Robert Sabatier faisait bien partie de l’Oulipo ! Il s’est en effet appliqué une contrainte (assez peu connue il est vrai) aux titres des premières œuvres faisant partie du Roman d’Olivier : la contrainte des titres avec un mot en -ettes. Observez bien : « Les Allumettes Suédoises », « Trois Sucettes...

19.
138 visites
sans couverture

L'orangeraie de Larry Tremblay

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 77 ans)
7 etoiles
La Ceinture d'explosifs du martyr
Lire les œuvres de Larry Tremblay représente un défi pour tout lecteur. Il n’est pas aisé de suivre le propos de l’auteur. Pour son dernier roman, il a choisi d’exprimer son point de vue sur la guerre avec simplicité. Le sujet était trop grave pour l’intellectualiser d’autant plus que le romancier s’est immiscé dans une famille pour observer les effets...

20.
139 visites
sans couverture

Le rouge et le noir de Stendhal

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)
10 etoiles
Un très grand roman. A lire !
Aborder " le Rouge et le Noir " est une chose bien difficile. Ce roman est d’une telle richesse et d’une telle actualité que l’on ne sait pas très bien par où le prendre. Limitons-nous à l'intrigue pour commencer. Monsieur de Rênal est industriel à Verrières, en Franche-Comté. Il s’est fait une belle fortune. Il est aussi maire de sa commune. Julien...

20.
131 visites
sans couverture

L'alchimiste de Paulo Coelho

critiqué par Neurone - (Liège - 49 ans)
9 etoiles
Une formidable leçon de philosophie
Ce livre fait partie de ce que je j'attribue d'"ode à la vie". Paulo Coelho nous entraîne dans l'initiation à la vie, à son sens, d'un jeune arabe ordinaire. Dans les Sables quasi désertiques du Sahara, ce jeune homme, voyageant aux côtés de son mentor, va progressivement s'éveiller au sens de la vie selon l'auteur. Au bout de son parcours, il...

20.
128 visites
sans couverture

Jacques Damour de Émile Zola

critiqué par Zagreus - (35 ans)
10 etoiles
Le temps perdu qu'on ne rattrape plus
Ancien communard déporté au bagne de Nouméa, Jacques Damour a attendu dix longues années de misère, d’errances en Amérique ou en Angleterre avant d’être amnistié et de rentrer à Paris où on le croit mort après une tentative d’évasion. Il se souvient très bien de son ancienne vie à Ménilmontant : ciseleur sur métaux, marié à Félicie (« une grande...

23.
129 visites
sans couverture

L'ombre du vent de Carlos Ruiz Zafón

critiqué par Sahkti - (Genève - 45 ans)
9 etoiles
Présence irréelle
Ce récit est magnifique. Surréaliste et nostalgique, plein de poésie et de violence. C'est l'histoire de Daniel, huit ans, qui se rend avec son père libraire au "Cimetière des Livres oubliés", une bibliothèque magique, un lieu mystérieux auquel n'ont accès qu'un petit groupe de privilégiés. Nous sommes en 1945, Daniel va devoir "sauver" un livre, choisir celui qu'il devra, envers...

23.
126 visites
sans couverture

Le joueur d'échecs de Stefan Zweig

critiqué par Marco - (Seraing - 45 ans)
10 etoiles
Un testament d'humaniste
« Puissent mes amis voir encore l'aube après la longue nuit, moi je ne peux plus attendre, je pars avant eux. » Ainsi Zweig concluait-il, en février 1942, la note expliquant les raisons de son suicide. Le Joueur d'échecs est le dernier écrit de ce voyageur insatiable et grand connaisseur de l'âme humaine. Sur un paquebot reliant New York à Buenos Aires, le...

25.
120 visites
sans couverture

Anatole de Arthur Schnitzler

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 39 ans)
7 etoiles
Anatole, il est frivole ...
Cette pièce se compose de sept saynètes dont le personnage d’Anatole est le pivot. Ce protagoniste accumule les conquêtes et semble incapable de construire une relation amoureuse qui dure alors même qu’il s’interroge au début de la pièce sur la fidélité des femmes. Certains soupçons sur la nature féminine naissaient mais la nature masculine n’est pas plus fiable dans cette...

26.
121 visites
sans couverture

Bleach, Tome 2 : Goodbye Parakeet, Goodnite my Sista de Tite Kubo

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 30 ans)
7 etoiles
Le volatile et la mauvaise pilule
Maintenant qu'il est devenu shinigami, Ichigo continue de traquer et de combattre les hollows, des âmes qui, au lieu de rejoindre le paradis, restent sur terre pour s'attaquer aux humains. Dans ce tome il va faire la connaissance d'une perruche recueillie par Chad, un de ses camarades de classe, qui semble fortement intéresser un hollow. Cette intrigue, plutôt orientée vers...

26.
121 visites
sans couverture

L'affaire Benedikt Gröndal de Guðmundur Andri Thorsson

critiqué par CHALOT - (71 ans)
9 etoiles
un roman islandais original
L'affaire Benedikt Gröndal - Roman de Guðmundur Andri Thorsson … éditions Gallimard 197 pages Celui qui parle et qui raconte cette histoire est un vieux magistrat qui, à la fin de sa vie se remémore sa jeunesse. Il doit sa carrière à son ancien maître, scientifique et surtout poète qui refusa aux alentours de 1880 de se joindre à ses collègues pour l'exclure du lycée.... Accusé...

26.
120 visites
sans couverture

Colette et les siennes de Dominique Bona

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
8 etoiles
De fortes amitiés féminines
Colette, au début de XXe siècle, peu avant la Grande guerre, investit un chalet dans le très chic XVIe arrondissement, rue Cortambert, avec trois amies, toutes artistes comme elle. Non connue encore, elle mène la bande, par ses écrits, son allant. Il règne dans cette demeure une atmosphère, conviviale de sororité, d'amitié vite approfondie en relations intimes, alors que certaines...

29.
119 visites
sans couverture

Contre Macron de Juan Branco

critiqué par Blue Boy - (Saint-Denis - - ans)
6 etoiles
Un pamphlet sévère par un défenseur de Ceux qui ne sont rien
Sur le fond, une analyse très intéressante et argumentée sur le cas Macron. Juan Branco n’y va pas de main morte, arguant que « le macronisme est une nouvelle variante du fascisme », et que l’homme venu de « nulle part » et devenu président en quelques mois, ayant adopté une pratique du pouvoir inédite, met notre démocratie en...

30.
130 visites
sans couverture

Trois nouvelles : Le grand Michu ; Jacques Damour ; Angeline de Émile Zola

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 39 ans)
9 etoiles
Trois nouvelles de qualité !
Ce petit recueil contient 3 nouvelles très différentes les unes des autres. Elles sont touchantes, belles et intéressantes par le témoignage qu'elles proposent sur le 19ème siècle. "Le grand Michu" met en scène un jeune homme de presque 18 ans, en classe de quatrième ( imaginez le décalage avec le reste de la classe ), issu du milieu paysan. Il est...

Page 1 de 5 Suivante Fin