Les fiches les plus visitées ce mois ci

Ce classement est basé sur un compteur de visite remis à zéro le premier du mois en cours.

Page 1 de 5 Suivante Fin

1.
1720 visites
sans couverture

Antigone de Jean Anouilh

critiqué par Jules - (Bruxelles - 72 ans)
8 etoiles
La révolte et le pouvoir
Deux mots d'histoire pour qui aurait oublié. Antigone est la fille d’œdipe, ancien roi de Thèbes qui, sans le savoir, avait tué son père, puis épousé sa mère, Jocaste. De Jocaste, il eut deux fils, Etéocle et Polynice, et deux filles, Antigone et Ismène. Œdipe, découvrant ses crimes, se crève les yeux et part errer par les chemins. Antigone l'accompagnera et...

2.
1008 visites
sans couverture

L'étranger de Albert Camus

critiqué par Acque - (Italie - 37 ans)
8 etoiles
Etranger pour soi-même
Dès les premières lignes: " Aujourd'hui maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas. ", on est plongé dans l'esprit de cet homme, Meursault, qui " passe son existence " comme s'il était un passager dans son proppre corps. Toute sa vie, ou bien la vie que les autres lui font vivre, sera mise dans les mains de quelqu'un...

3.
977 visites
sans couverture

La ferme des animaux de George Orwell

critiqué par Jules - (Bruxelles - 72 ans)
8 etoiles
De la déviance des révolutions
Ce livre a été publié par Georges Orwell en 1945 et est donc antérieur à « 1984 ». Il est cependant tout aussi plein d’enseignements et reste tout à fait actuel. Nous sommes dans une ferme d'Angleterre et la révolte gronde parmi les animaux. Elle est menée par les cochons qui montent la tête aux autres. L'homme est le véritable et...

4.
830 visites
sans couverture

Histoire de Kabylie, le point de vue kabyle de Youcef Zirem

critiqué par Emilien Halard - (31 ans)
10 etoiles
Le combat culturel des militants kabyles
Cette Histoire de Kabylie est parue dans une collection dédiée à l’histoire de régions à forte identité et à tendances indépendantistes. On y trouve par l’exemple, une « Histoire de Bretagne, le point de vue breton » et une « Histoire de Corse, le point de vue corse ». Et ce n’est pas un hasard, car les Kabyles sont l’un...

5.
809 visites
sans couverture

Les misérables de Victor Hugo

critiqué par Sorcius - (Bruxelles - 47 ans)
8 etoiles
Les mots me manquent...
Une œuvre magistrale, unique, pleine de douleur et de misère, mais pleine d'espoir et d'amour aussi. Le plus populaire des livres de Victor Hugo est sans conteste un chef d'œuvre. Jean Valjean, Fantine, Cosette, Gavroche, les Thénardier, Javert, Fauchelevent. des noms qui éveillent quelque chose en chacun de nous. C'est que les Misérables sont partout : en film, en pièce de théâtre,...

6.
807 visites
sans couverture

Des souris et des hommes de John Steinbeck

critiqué par Bluewitch - (Quelque part sous les étoiles, entre Bruxelles et Charleroi - 37 ans)
10 etoiles
La plus belle histoire d'amitié qu'il m'ait été donné de connaître!
D'un côté, il y a Lennie, esprit d'enfant doux et tendre, emprisonné dans un corps d'homme aux mains dévastatrices qu'il ne contrôle pas, ne comprend pas. De l'autre, nous découvrons Georges, petit homme sec et intelligent, toujours là pour veiller sur Lennie. Entre ces deux êtres humains, une amitié sans limite. Jusqu'où peut conduire la vraie amitié, sans concession, entre deux hommes...

7.
779 visites
sans couverture

Je vais bien, ne t'en fais pas de Olivier Adam

critiqué par Clarabel - (40 ans)
8 etoiles
Vague à l'âme
Quel poids ce maigre roman d'Olivier Adam ! Seulement 156 pages qui vous plombent presque le moral, tellement l'absence y est dépeinte solennellement et magistralement. "Je vais bien, ne t'en fais pas" sont les quelques mots qu'adresse le frère absent, disparu, parti... Des mots griffonnés sur une carte postale et adressés exclusivement à sa soeur. Loïc est parti depuis deux ans,...

8.
737 visites
sans couverture

1984 de George Orwell

critiqué par Jules - (Bruxelles - 72 ans)
8 etoiles
Instructif et utile
"1984" est la vision qu'a Orwell d’un monde futur possible. C'est la dictature la plus puissante jamais créée ! A aucun moment de sa vie le citoyen n’échappe aux yeux et aux oreilles du pouvoir en place. La presse est totalement contrôlée, la radio ne connaît que le poste unique et elle est diffusée partout. Ces deux supports ne font que...

9.
622 visites
sans couverture

Léon Morin, prêtre de Béatrix Beck

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 49 ans)
10 etoiles
J'AI ÉTÉ BLUFFÉ!...
Je n’avais jamais rien lu de Béatrix BECK (1914-2008), je me souvenais juste l’avoir vue quand j’étais jeune à « Apostrophes » en 1989, présenter son livre « Un(e)» à Bernard PIVOT, et l’avoir trouvée vraiment impressionnante. J’ai donc voulu découvrir cet écrivain en commençant par son livre le plus connu : «Léon Morin, prêtre». Après en avoir fini la lecture...

10.
604 visites
sans couverture

L'Éternité de Xavier Dupont de Ligonnès de Samuel Doux

critiqué par Anna Rose - (44 ans)
8 etoiles
Immersion
L'auteur s'attache à retracer le parcours du meurtrier présumé Xavier Dupont de Ligonnès: de son enfance aux derniers évènements connus - la fuite. Il nous fait entrer dans une famille particulière où la croyance en Dieu régit chaque instant du quotidien. La mère de XDL s'exprime même au nom de Dieu et annonce régulièrement les messages qu'Il lui fait parvenir....

11.
602 visites
sans couverture

Le Dernier Jour d'un condamné de Victor Hugo

critiqué par Jules - (Bruxelles - 72 ans)
8 etoiles
Un grand débat toujours d'actualité !
Ce livre a déclenché un véritable chambard à sa sortie ! Les gens étaient scandalisés que l'on pouvait écrire sur un tel sujet ! Quelle faute de goût !. D'ailleurs, Victor Hugo se moque d’eux dans l'introduction de son livre en faisant parler quelques personnages réunis dans un salon. Il y a là un poète, qui ne se veut surtout pas...

12.
565 visites
sans couverture

L'orangeraie de Larry Tremblay

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 75 ans)
7 etoiles
La Ceinture d'explosifs du martyr
Lire les œuvres de Larry Tremblay représente un défi pour tout lecteur. Il n’est pas aisé de suivre le propos de l’auteur. Pour son dernier roman, il a choisi d’exprimer son point de vue sur la guerre avec simplicité. Le sujet était trop grave pour l’intellectualiser d’autant plus que le romancier s’est immiscé dans une famille pour observer les effets...

13.
561 visites
sans couverture

Candide ou L'optimisme, et autres contes de Voltaire

critiqué par Jules - (Bruxelles - 72 ans)
7 etoiles
Cultivons notre jardin...
Candide est un beau jeune homme qui vit au château du baron de Thunder-ten-tronckh, en Westphalie. Il a « le jugement assez droit, avec l'esprit le plus simple ». Il écoute avec beaucoup d'attention les leçons du précepteur Pangloss qui leur enseigne la « métaphysico-théologo-cosmolonigologie ». Cette vaste science prouve indiscutablement qu’il n'est pas d'effets sans causes et que tout est...

14.
552 visites
sans couverture

Les faux-monnayeurs de André Gide

critiqué par Rotko - (Avrillé - 43 ans)
8 etoiles
L'année du bac. Itinéraires adolescents.
Bernard Profitendieu (sic) découvre un secret de famille, sa bâtardise, et se réfugie chez son ami Vincent Molinier. Les deux adolescents vont faire, en cette année du bac, des rencontres décisives. Ainsi Bernard fait la connaissance d' Edouard Molinier, oncle d'Olivier, et romancier à ses heures, qui l'embauche comme secrétaire. Olivier, furieux de voir son ami Bernard le supplanter dans...

15.
551 visites
sans couverture

L'alchimiste de Paulo Coelho

critiqué par Neurone - (Liège - 47 ans)
9 etoiles
Une formidable leçon de philosophie
Ce livre fait partie de ce que je j'attribue d'"ode à la vie". Paulo Coelho nous entraîne dans l'initiation à la vie, à son sens, d'un jeune arabe ordinaire. Dans les Sables quasi désertiques du Sahara, ce jeune homme, voyageant aux côtés de son mentor, va progressivement s'éveiller au sens de la vie selon l'auteur. Au bout de son parcours, il...

16.
541 visites
sans couverture

La fille du train de Paula Hawkins

critiqué par Cristina21 - (43 ans)
10 etoiles
Exceptionnel ! A lire sans tarder !
Présentation de l'éditeur Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller à Londres. Le 8 h 04 le matin, le 17 h 56 l’après-midi. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle...

17.
487 visites
sans couverture

La petite fille de Monsieur Linh de Philippe Claudel

critiqué par Clarabel - (40 ans)
9 etoiles
L'oubli des mauvaises choses
Monsieur Linh a quitté un pays en guerre, un village en ruine et ravagé pour un ailleurs autrement plus étrange. Une ville, immense, bondée de gens qui vont et viennent, où l'on parle une langue différente de la sienne. Qu'importe pour ce vieil homme, il a auprès de lui sa petite fille, Sang Diû. Un bébé de quelques semaines qu'il...

18.
482 visites
sans couverture

Madame Bovary de Gustave Flaubert

critiqué par Maya - (Eghezée - 42 ans)
1 etoiles
Quel ennui !
Je vais peut-être en choquer plus d'un mais ce chef-d'oeuvre de la littérature française m'a ennuyée prodigieusement. J'ai été d'autant plus déçue que l'on m'avait beaucoup vanté cette belle histoire. Résultat, j'ai envers ce monument l'aversion la plus totale. D'abord, je voudrais qu'on m’explique l'intérêt qu’il y a à lire l’histoire d'une femme qui s'ennuie. Parce que c'est ça, la pauvre...

19.
481 visites
sans couverture

L'écume des jours de Boris Vian

critiqué par Lucien - (61 ans)
9 etoiles
« Le plus poignant des romans d'amour contemporains »
« Le plus poignant des romans d'amour contemporains » : c'est ainsi que Raymond Queneau définissait « L'écume des jours ». Queneau, le « pote » de Vian au « Collège de ’Pataphysique ». Queneau qui concluait ainsi l’avant-propos de « L’arrache-cœur » : « Boris Vian va devenir Boris Vian ». Boris n'aura pas eu le temps de réaliser...

20.
467 visites
sans couverture

Fahrenheit 451 de Ray Bradbury

critiqué par Tophiv - (Reignier (Fr) - 41 ans)
10 etoiles
Le livre, symbole de culture
451 degrés Fahrenheit représentent la température à laquelle un livre s'enflamme. Dans une société future où la lecture, source de questionnement et de réflexion, est considérée comme un acte antisocial, un corps spécial de pompiers est chargé de brûler tous les livres dont la détention est interdite pour le bien collectif. Montag,l'un d'entre eux, se dresse peu à peu contre...

21.
429 visites
sans couverture

Le dieu du carnage de Yasmina Reza

critiqué par Ddh - (Mouscron - 75 ans)
8 etoiles
Un p'tit dieu provoque un p'tit carnage
Est-ce un carnage ? Les personnages présentés sont plutôt b.c.b.g. Et pourtant, il y a eu violence. Pourquoi le dieu, le dieu du carnage ? Tout tourne autour d’un méfait d’un enfant : une bagarre qui a provoqué un dommage. Les parents s’expliquent pour discuter du litige : les enfants, ces petits dieux, qui ont provoqué un carnage… hyperbole ! D’un...

22.
415 visites
sans couverture

Inconnu à cette adresse de Kathrine Kressmann Taylor

critiqué par Cléopâtre - (Beersel - 42 ans)
8 etoiles
Une amitié difficile à assumer ou quand la politique s'en mêle
D'extérieur, le livre est fin et peut paraître inintéressant : comment faire passer un message, comment se plonger dans une histoire en si peu de pages ? Et puis, la lecture commence. De lettre en lettre échangées entre deux amis, on découvre leurs vies respectives. Ils se sont rencontrés aux états-Unis, l'un est Juif, l'autre Allemand. Les deux hommes se complètent...

23.
403 visites
sans couverture

L'homme qui voulait être heureux de Laurent Gounelle

critiqué par Gabri - (30 ans)
9 etoiles
Une lecture qui rend heureux!
Voici un livre de développement personnel déguisé en roman : Un homme se trouve en vacances à Bali quand il décide d’aller consulter un guérisseur de renommée internationale juste avant de rentrer chez lui. Diagnostic : Il est en parfaite santé, mais il n’est pas vraiment heureux… Le guérisseur lui demande de revenir le lendemain, et c’est ainsi que commence...

24.
397 visites
sans couverture

L'élégance du hérisson de Muriel Barbery

critiqué par Sahkti - (Genève - 42 ans)
9 etoiles
Concierge et QI exceptionnel
Quel savoureux roman que celui-ci! J'ai passé un très bon moment. Renée est une concierge croustillante, la cinquantaine bien faite, qui tient un immeuble bourgeois néo-conservateur et se fait passer pour une inculte qui se gave de télé aux yeux de ses locataires, snobinards bon teint qui la considèrent comme un objet de fonction et non comme une personne....

25.
396 visites
sans couverture

Un secret de Philippe Grimbert

critiqué par Clarabel - (40 ans)
9 etoiles
Formidable !
Toute la beauté de ce dernier roman de Philippe Grimbert repose sur son secret ! J'ordonne à quiconque ayant déjà lu ce livre de ne pas trop en dévoiler : c'est une histoire personnelle, intimiste, bouleversante et qui captive son lecteur du début jusqu'à la fin. Ce secret vous enchaîne et les mots graves et mesurés de l'auteur vous picotent...

26.
387 visites
sans couverture

Le journal d'Anne Frank de Anne Frank

critiqué par Doudou - (Rennes - 34 ans)
9 etoiles
Le journal d'une condamnée
Récit poignant d'une jeune fille juive pendant la guerre, le "Journal" d'Anne Frank est bien connu de tous. Or, nous n'en parlons pas assez. Qui aurait pu faire un aussi bon roman ? Personne. Car ce que nous raconte Anne Frank dans ce journal, ou plutôt ce qu'elle nous livre, n'est pas fictif. C'est bien réel. Elle l'a vécu, comme nous...

27.
390 visites
sans couverture

Balzac et la petite tailleuse chinoise de Dai Sijie

critiqué par Sirocco - (Lillois - 43 ans)
6 etoiles
Le prix des Relais H 2000 : Un livre plein de richesse
Deux jeunes hommes en Chine sont en période de rééducation à l’époque de Mao ; ils ont des rêves plein la tête et une soif d’apprendre inébranlable. Ces deux adolescents ont encore tout à découvrir de la vie, des émotions, des sentiments, de la sexualité. Ils refusent la censure et, malgré le danger, ils vont courir le risque de redécouvrir l'immense...

28.
377 visites
sans couverture

Compartiment tueurs de Sébastien Japrisot

critiqué par Sallygap - (39 ans)
8 etoiles
"C'est comme ça que ça commence"
Après une nuit en train, une jeune femme est retrouvée morte, étranglée, dans un compartiment couchette. Les policiers dirigent naturellement leurs recherches sur les autres passagers, essayant de les retrouver… Le problème c’est qu’ils se font aussi tuer les uns après les autres… Comment dire plus sans trop en dévoiler ? C’est toujours périlleux comme exercice. On saisit vite que les...

29.
381 visites
sans couverture

La peste de Albert Camus

critiqué par Pétoman - (Tournai - 41 ans)
8 etoiles
Système et systèmes
La peste chez Camus est symbolique du repli sur soi...c'est à dire ne pas pouvoir communiquer avec d'autres systèmes ( groupes ) que le sien. a la longue, on verra que s'ensuivra un genre de névrose collective... La peste, pour moi, c'est un peu l'image des sacrifices que l'on fait par rapport aux fausses idoles, au "veau d'or": religion, argent et...

30.
376 visites
sans couverture

L'Assommoir de Émile Zola

critiqué par Jules - (Bruxelles - 72 ans)
10 etoiles
Un grand livre
Oubliez quelques minutes que vous avez peut-être dû plancher sur ce livre au Lycée… Aujourd'hui, plus de professeur, plus d'interrogation, plus d'angoisse à devoir lire un bouquin rasoir, parce qu’exigé. Plus rien que Zola, vous et " L’Assommoir ". C'est-à-dire, enfin le vrai plaisir de lire un très grand livre sans arrière-pensée ! Car Zola est vraiment un très grand écrivain...

Page 1 de 5 Suivante Fin