Les fiches les plus visitées ce mois ci

Ce classement est basé sur un compteur de visite remis à zéro le premier du mois en cours.

Début Précédente Page 5 de 5

121.
37 visites
sans couverture

Inconnu à cette adresse de Kathrine Kressmann Taylor

critiqué par Cléopâtre - (Beersel - 45 ans)
8 etoiles
Une amitié difficile à assumer ou quand la politique s'en mêle
D'extérieur, le livre est fin et peut paraître inintéressant : comment faire passer un message, comment se plonger dans une histoire en si peu de pages ? Et puis, la lecture commence. De lettre en lettre échangées entre deux amis, on découvre leurs vies respectives. Ils se sont rencontrés aux états-Unis, l'un est Juif, l'autre Allemand. Les deux hommes se complètent...

121.
35 visites
sans couverture

L'Homme à la découverte de son âme de Carl Gustav Jung

critiqué par Saule - (Bruxelles - 54 ans)
9 etoiles
L'étranger qui sommeille en nous
La plus grande aventure de notre vie est peut-être bien celle de partir à la découverte de notre âme. Il peut même s'agir d'une question de vie ou de mort (mort de l'âme s'entend) : soit qu'à un stade de notre vie on arrive dans une impasse, soit que notre ancien "Moi" (le Moi est le centre de notre conscience)...

121.
34 visites
sans couverture

Anna Karénine de Léon Tolstoï

critiqué par Rikiki - (Bruxelles - 106 ans)
10 etoiles
Magnifique
Anna Karénine est le chef-d'œuvre de Léon Tolstoï. C'est l'histoire de l'épouse d'une personnalité très en vue à Moscou. Elle s'éprend du capitaine Vronsky. Les amants voyagent en Italie. A leur retour, Anna est mise au ban de la société. Il lui est interdit de revoir son petit garçon qu'elle aime beaucoup. Un stratagème imaginé par sa cousine lui permet de...

121.
33 visites
sans couverture

Les Rois maudits de Maurice Druon

critiqué par Jules - (Bruxelles - 76 ans)
10 etoiles
Un vrai régal plein de vie !
Comment ai-je pu oublier ce merveilleux roman historique ?… Une œuvre pourtant majeure dans le genre et un grand tournant dans l’Histoire de France ! Nous sommes sous le règne de Philippe IV, dit « Le Bel », qui succédera à Louis IX (Saint Louis) de 1285 à 1314. Le Roi, assisté de son principal ministre Marigny, aura pour objectif constant...

121.
32 visites
sans couverture

Humiliés et offensés de Fedor Mikhaïlovitch Dostoïevski

critiqué par Lev - (31 ans)
10 etoiles
Un petit chef-d'oeuvre
Humiliés et Offensés (1862) est le premier roman de Dostoïevski après son retour du bagne qui lui a servi de maturation spirituelle. Il vit désormais en parfaite harmonie avec les bas milieux, le peuple, la pauvreté, et la souffrance... Et le personnage principal est en effet Dostoïevski, un Dostoïevski des premières années, jeune écrivain raté, mais à la gravité et...

121.
32 visites
sans couverture

Soit dit en passant: Autobiographie de Woody Allen

critiqué par Poet75 - (Paris - 64 ans)
8 etoiles
Plaidoyer pro domo
À propos de l’affaire Woody Allen, puisqu’il faut en parler en ces termes, l’acteur espagnol Javier Bardem, l’un de ceux qui ont eu assez de cran pour prendre la défense du cinéaste, avec, entre autres, Alec Baldwin et Scarlett Johansson, Javier Bardem donc a dénoncé un « lynchage en place publique ». Les mots sont forts mais semblent conformes à...

121.
31 visites
sans couverture

Liège, envers et contre tous de Aimé Leclercq

critiqué par Catinus - (Liège - 69 ans)
8 etoiles
Encore un bon polar Liégeois
Divorcé, la cinquantaine, vivant seul dans un appartement rue des Glacis près de l’hôpital de la Citadelle à Liège, Charles renoue avec un vieil ami, Fred. Lors de leur temps de loisir, ils fréquentent volontiers les bistrots de la ville. Jusqu’au jour où un clandestin, Aymen, ingénieur irakien qui a tout perdu durant la guerre de là-bas, s’introduit dans la...

121.
31 visites
sans couverture

Le Château de mon père : Versailles ressuscité de Maïté Labat (Scénario), Jean-Baptiste Veber (Scénario), Stéphane Lemardelé (Dessin), Alexis Vitrebert (Dessin)

critiqué par Blue Boy - (Saint-Denis - - ans)
8 etoiles
L'histoire d'un palais sauvé de la poussière
Avant d’être l’un des sites les plus visités de France, le château de Versailles sortait d’une période de sommeil qui avait duré plus de vingt ans. Lorsque Pierre de Nolhac en fut nommé l’attaché puis le conservateur à la fin du XIXe siècle, le célèbre bâtiment, délaissé depuis des décennies, se préparait à tomber en ruines. Grâce à la...

121.
30 visites
sans couverture

L'homme qui souriait de Henning Mankell

critiqué par Polarnoir - (58 ans)
8 etoiles
Le
Le dira-t-on jamais assez : il en est de l'ordre des parutions françaises des romans de Henning Mankell comme des voies du seigneur : elles sont impénétrables : L'Homme qui Souriait se situant, si on respecte la chronologie, après Les Chiens de Riga et La Lionne Blanche puisque l'intrigue débute en octobre 1993. Cependant, il semble bien cette fois qu'il en...

130.
34 visites
sans couverture

Seul le silence de R. J. Ellory

critiqué par Laure256 - (48 ans)
9 etoiles
un grand roman, au long souffle
Voici un roman au long souffle qui, s’il s’inscrit dans la veine du thriller, n’en demeure pas moins avant tout un grand roman, bien plus riche qu’un page-turner bien huilé. Joseph Vaughan a 12 ans à peine quand son père meurt, il est donc élevé seul par sa mère à Augusta Falls, une petite ville de Géorgie, sous le regard...

130.
33 visites
sans couverture

Emma G. Wildford de Zidrou (Scénario), Édith (Dessin)

critiqué par Blue Boy - (Saint-Denis - - ans)
9 etoiles
Would you like a cup of (iced-)tea ?
Lors d’une expédition en Laponie, l’explorateur et archéologue Roald Hodges Junior a disparu mystérieusement sans laisser de traces. Eperdument amoureuse, sa fiancée, Emma G. Wildford, décide alors de partir à sa recherche. Sa quête lui révélera la vérité, mais pas celle à laquelle elle pouvait s’attendre, et surtout pas des plus romantiques… Zidrou et Edith nous livrent ici un drame romantique...

130.
31 visites
sans couverture

Cyrano de Bergerac de Edmond Rostand

critiqué par Neurone - (Liège - 50 ans)
10 etoiles
Quel panache !
Quoique Edmond Rostand ne respecte pas vraiment la réalité historique du personnage, il fait de Cyrano de Bergerac un personnage tout de suite attachant. Frondeur, bretteur, ferme défenseur de ses convictions, fier, il ne plie pas devant plus fort que lui : "Mais on ne se bat pas dans l'espoir du succès! Non! non, c'est bien plus beau lorsque c'est inutile!" Se...

130.
30 visites
sans couverture

La cathédrale de la mer de Ildefonso Falcones

critiqué par Ondatra - (Tours - 38 ans)
6 etoiles
Monumentale
Ce n'est pas la première fois que je lis des livres sur les batisseurs de cathédrale, et j'avoue que c'est une période qui m'interesse vraiment beaucoup ! Après les constructions en France et en Grande-Bretagne voici le récit de l'édification de la cathédrale de Barcelone ! avec tout se qui se passe autour, la vie, les grands évenements ... Bonne...

130.
30 visites
sans couverture

Toutes ces choses qu'on ne s'est pas dites de Marc Lévy

critiqué par Marc Florian - (51 ans)
2 etoiles
Déçu ! Un battage médiatique bien loin de la réalité !
Synopsis de l'éditeur : Quelques jours avant son mariage, Julia reçoit un coup de fil du secrétaire particulier de son père. Comme elle l’avait pressenti, Anthony Walsh – homme d’affaires brillant, mais père distant – ne pourra pas assister à la cérémonie. Pour une fois, Julia reconnaît qu’il a une excuse irréprochable. Il est mort. Julia ne peut s’empêcher de voir là un dernier...

130.
30 visites
sans couverture

Du feu de l'enfer de Sire Cédric

critiqué par Tistou - (64 ans)
6 etoiles
Carnage
Pourquoi faudrait-il que polar rime avec carnage (d’ailleurs ça ne rime pas) ? Il y a tant d’exemples de polars qui se « contentent » d’un cadavre, ou deux, tranquilles, sans qu’il soit besoin de signer des pages gores et difficiles à supporter. Avec Du feu de l’enfer nous sommes dans une espèce de course à l’échalote, à qui aura le...

130.
30 visites
sans couverture

Et il foula la terre avec légèreté de Mathilde Ramadier (Scénario), Laurent Bonneau (Dessin)

critiqué par Fanou03 - (* - 44 ans)
7 etoiles
Un géologue aux Lofoten
Je viens de découvrir là avec ravissement un auteur dont le dessin m'a absolument enchanté. C’est Laurent Bonneau, en compagnie de Mathilde Ramadier au scénario, qui a commis ce splendide album, extrêmement séduisant sur le plan graphique, qui nous conte la déambulation presque solitaire d’un jeune homme mis face à l’immensité du Monde. Ce jeune homme c’est Ethan, géologue de profession,...

130.
30 visites
sans couverture

Les Luttes de classes en France au XXIe siècle de Emmanuel Todd

critiqué par Colen8 - (78 ans)
8 etoiles
Conformistes s’abstenir !
La lutte des classes dont il est question ici, en paraphrasant un titre de Marx, s’opère à front renversé du haut de l’échelle sociale vers le bas. L’élite, autrement dit la haute administration dont le siège est à Bercy, interchangeable avec la haute finance des banques et des assurances par les allers-retours des cumulards de diplômes sortis dans « la...

130.
29 visites
sans couverture

Le premier homme de Albert Camus

critiqué par Jules - (Bruxelles - 76 ans)
8 etoiles
Une sensation que la vie peut être belle, même pauvre
" La Peste " et " L'Etranger " étant devenus des ouvrages quasiment scolaires, j’ai choisi ce livre pour parler de Camus, un de mes auteurs préférés. Camus est né à Mondovi, en Algérie, en 1913 et s'est tué au volant de sa Facel Vega sur une route française le 4 janvier 1960. Il a écrit plusieurs romans, des essais et...

130.
29 visites
sans couverture

Fictions de Jorge Luis Borges

critiqué par Guigomas - (Valenciennes - 50 ans)
9 etoiles
INEPUISABLE !
Fictions est un recueil de dix huit nouvelles, publiées pour la plupart en 1942. Elles recouvrent des genres très divers : policier (Le jardin aux sentiers qui bifurquent), aventure (Le Sud), inclassables (Funes ou la mémoire, Pierre Ménard auteur du Quichotte) et, se taillant la part du lion, fantastique (La bibliothèque de Babel, La loterie à Babylone, Tlön Uqbar Orbis...

140.
31 visites
sans couverture

Ravel de Jean Echenoz

critiqué par Bertrand-môgendre - (ici et là - 65 ans)
7 etoiles
le beau héros
L’auteur nous livre l’objet de ses recherches très documenté, sur la vie d’un compositeur célèbre de son vivant. Nous permettant ainsi de planter un décor artificiel, dans la France entre deux guerres. L’homme héros malgré lui, M. Ravel, promène sa préciosité à travers le monde, accompagné de sa musique, tel un représentant vendant sa marchandise. L’auteur nous donne l’envie de...

140.
30 visites
sans couverture

Lettre d'une inconnue de Stefan Zweig

critiqué par Baader bonnot - (Montpellier - 36 ans)
9 etoiles
Hymne à l'amour??
Zweig, dans son propre personnage, reçoit une lettre anonyme le jour de son anniversaire. La missive provient d'une femme qui affirme lui avoir voué sa vie... mais dont il ne connaît pas l'identité. Elle dit porter un enfant de lui qui est maintenant décédé. C'est alors que, petit à petit, on découvre l'histoire d'une jeune fille amoureuse qui, nuit et...

140.
30 visites
sans couverture

Avant que les ombres s'effacent de Louis-Philippe Dalembert

critiqué par TRIEB - (BOULOGNE-BILLANCOURT - 68 ans)
8 etoiles
HAÏTI,LE SALUT
Que sait-on du passé d’Haïti ? Que ce pays a été l’un des premières républiques indépendantes des Caraïbes, qu’elle a vaincu l’armée napoléonienne par le génie de Toussaint-Louverture. Le roman de Louis-Philippe Dalembert, auteur haïtien, nous apprend également que cette île constitua un refuge pour les Juifs persécutés ; l’Etat haïtien vota en 1939 un décret-loi autorisant ses consulats à...

140.
29 visites
sans couverture

Le Prophète de Kahlil Gibran

critiqué par Leura - (-- - 69 ans)
10 etoiles
Un sommet de la littérature du 20e siècle
« Le Prophète » est plus qu'un livre. C'est un cadeau offert à l’humanité toute entière. Dans un langage très poétique, l’auteur relate le testament spirituel d'Almustapha au peuple d’Orphalèse. L’amour, le mariage, les enfants, le don, la prière, le travail, la joie, la tristesse, la liberté, les lois, le bien et le mal, le plaisir, la religion, la prière, la mort...

140.
29 visites
sans couverture

Tatiana et Alexandre : Le roman d'un amour retrouvé de Paullina Simons

critiqué par Gilou - (Belgique - 72 ans)
10 etoiles
Et Tatiana gardait espoir …
- Le roman d’un amour retrouvé - Traduit de l'américain par Christine Bouchareine. J’avais écrit dans ma critique de " Tatiana " : " Roman qui sort vraiment de l’ordinaire, je l’ai quitté à regret. Pourquoi ? Tout simplement parce que l'histoire de cet amour entre Tatiana et Alexandre nous tient en haleine jusqu’à la dernière ligne. Mais la fin. surprenante… ou alors...

140.
29 visites
sans couverture

La Voleuse de livres de Markus Zusak

critiqué par Chou60 - (32 ans)
8 etoiles
Extraordinaire
Voilà une histoire magnifique qui se déroule en Allemagne durant la seconde guerre mondiale. Liesel, une petite fille, est recueillie par Hans et Rosa car sa mère ne peut pas s'occuper d'elle. Elle va apprendre à lire et va vivre sa passion des livres en se mettant à les voler. Dans le même temps, elle va connaître une relation très...

140.
29 visites
sans couverture

La route de Cormac McCarthy

critiqué par Jules - (Bruxelles - 76 ans)
10 etoiles
Tout simplement fabuleux !
Au départ, dès que j’ai connu le sujet du nouveau livre de Cormac McCarthy, je me suis dit qu’il était bizarre qu’il ait choisi un sujet déjà traité par Barjavel dans « Ravage ». Puis, je me suis dis qu’il y avait peu de chances pour que cet écrivain américain connaisse Barjavel… Alors, pourquoi pas ?... Et puis ce ne...

140.
29 visites
sans couverture

Nymphéas noirs de Michel Bussi

critiqué par Flo29 - (48 ans)
10 etoiles
Fort, très fort!
Trois femmes, trois destins. Le roman commence par un meurtre, celui de Jérôme Morval, un ophtalmologue réputé qui a une maison à Giverny, le fief de Claude Monet. L'impressionnisme est présent à toutes les pages. Petit à petit, on suit deux enquêteurs qui ont bien du mal à résoudre cette énigme. Le mystère est entier (ou presque) jusqu'à la fin. Qui...

140.
29 visites
sans couverture

Le siècle, Tome 3 : Aux portes de l'éternité de Ken Follett

critiqué par Le rat des champs - (70 ans)
10 etoiles
La fin du siècle
Enfin, voici le tome 3 de la saga flamboyante que Ken Follett a consacrée au vingtième siècle. Des années soixante jusqu'à l'élection en 2008 de Barack Obama, cet auteur surdoué nous reconstitue avec le talent qu'on lui connait l'évolution de notre société à travers ses soubresauts, comme la lutte des Noirs aux USA pour les droits civiques, la naissance du rock,...

140.
29 visites
sans couverture

Un caprice du néant - L'Univers et ses merveilles de Stefan Klein

critiqué par Colen8 - (78 ans)
8 etoiles
« C’est la rose l’important »(1)
Si l’on met en exergue le bouton de rose pour illustrer à lui seul toute la magie de l’Univers, qui n’aurait envie de se plonger dans une approche tellement poétique ? Depuis le modèle standard des quatre forces fondamentales ayant montré sa fiabilité sur les résultats connus les obstacles à la compréhension de ce qui nous entoure s’accumulent. De grandes...

140.
28 visites
sans couverture

Pourquoi lire les classiques de Italo Calvino

critiqué par Béatrice - (Paris - - ans)
8 etoiles
Bonne question, excellente réponse
Pourquoi lire les classiques ? Calvino propose quelques définitions en peu de pages, ses tournures ont une élégance proche de l’aphorisme. L’argumentation, brillante et concise ; une partie semble couler de source (surtout pour nous les amateurs de lecture) ; une autre partie nous réserve des surprises ou bien nous fait réfléchir. Le reste du bouquin regroupe des essais publiés entre...

Début Précédente Page 5 de 5