Les fiches les plus visitées ce mois ci

Ce classement est basé sur un compteur de visite remis à zéro le premier du mois en cours.

Début Précédente Page 5 de 5

120.
164 visites
sans couverture

L'homme qui avait soif de Hubert Mingarelli

critiqué par Tistou - (60 ans)
9 etoiles
Dramaturgie « mingarellienne »
Hubert Mingarelli ne déroge pas à ses fondamentaux : hommes, relation père-fils, unité de temps … « L’homme qui avait soif » est une nouvelle fois une affaire d’hommes. De Japonais plus précisément, D’un soldat vaincu, Hisao, qui s’en retourne chez lui, retrouver une femme qu’il ne connait que par courrier (de guerre). De son compagnon de guerre, Takeshi, laissé mort...

122.
164 visites
sans couverture

La guerre de Troie n'aura pas lieu de Jean Giraudoux

critiqué par Jules - (Bruxelles - 72 ans)
10 etoiles
Où la "Vox Populi" déborde le pouvoir et provoque la guerre
Jean Giraudoux nous offre un superbe texte, tout à fait autre que ce que nous aurions pu imaginer. Certains personnages nous sont montrés forts différents du portrait que l’histoire nous en a laissé. C'est surtout le cas pour Hector, Hélène et Pâris, mais aussi pour les Grecs. Evidement nous savons tous que la guerre de Troie aura bien lieu ! Alors...

122.
163 visites
sans couverture

Le vieux qui lisait des romans d'amour de Luis Sepúlveda

critiqué par Leïa - (Montréal - 40 ans)
8 etoiles
Ode à la nature et à la littérature
Quelle belle ode à la nature et à ses habitants. Le vieux, c'est Antonio José Bolivar Poano, un amant de la nature et le seul à pouvoir chasser le félin tueur d'hommes. Du début à la fin du bouquin, on assiste à l'évolution du personnage soit dans sa vie aux côtés des Indiens Shuars, soit dans sa découverte et son appréciation...

122.
163 visites
sans couverture

L'Épée de Vérité, tome 01 : La première leçon du sorcier de Terry Goodkind

critiqué par Pendragon - (Liernu - 46 ans)
9 etoiles
Une découverte !
Comme le mentionnent les critiques, ce livre entre effectivement de plein pied dans la plus pure tradition fantastique. Savant mélange de jeu de rôle de par le choix des personnages et de la mise en scène et du monde de Tolkien de par sa toile de fond, ce roman a tout pour plaire aux fans de littérature fantastique. Richard est garde...

125.
163 visites
sans couverture

La Voleuse de livres de Markus Zusak

critiqué par Chou60 - (28 ans)
8 etoiles
Extraordinaire
Voilà une histoire magnifique qui se déroule en Allemagne durant la seconde guerre mondiale. Liesel, une petite fille, est recueillie par Hans et Rosa car sa mère ne peut pas s'occuper d'elle. Elle va apprendre à lire et va vivre sa passion des livres en se mettant à les voler. Dans le même temps, elle va connaître une relation très...

125.
162 visites
sans couverture

L'ami retrouvé de Fred Uhlman

critiqué par Yali - (52 ans)
10 etoiles
Une petite histoire dans la grande.
Hans Schwarz est un adolescent romantique, solitaire, qui rêve d’une histoire d’amitié comme d’autres rêvent d’une histoire d’amour. Fils unique d’un médecin juif, il fréquente le lycée le plus huppé de Stuttgart et s’y ennuie avec toute l’insouciance nonchalante de son jeune âge, jusqu’au jour où un nouvel élève arrive dans sa classe. C’est en 1932 qu’a lieu cette rencontre,...

127.
161 visites
sans couverture

Tête-Dure de Francesco Pittau

critiqué par Débézed - (Besançon - 69 ans)
8 etoiles
Immigrés en Belgique
« Tête-Dure », c’est un môme d’une famille d’immigrés italiens qui sont venus travailler en Belgique pour gagner quelques sous pour survivre. On l’appelle « Tête-Dure » non pas parce qu’il aurait un mauvais caractère, une forte tête, ou un tempérament irascible, non seulement parce qu’il semble insensible à tout, son père lui a appris que lorsqu’on était un homme...

128.
159 visites
sans couverture

Frédéric, le roman de Chopin de Gilles Laporte

critiqué par Deashelle - (Tervuren - 8 ans)
8 etoiles
Le roman de Chopin
« Frédéric » de Gilles Laporte Où sont dévoilées les origines lorraines de Fréderic Chopin. Où l’on découvre une lecture pleine de saveur car la plume chatoyante de Gilles Laporte est au rendez-vous. Où l’on se prend à aimer la Pologne natale du compositeur et se passionner pour l’âme slave. Où l’on changera d’avis à propos de George-Aurore...

129.
154 visites
sans couverture

La fin de la nuit de François Mauriac

critiqué par Saint-Germain-des-Prés - (Liernu - 49 ans)
9 etoiles
L'humain reste humain, même en recherche de rédemption...
Techniquement, voici la suite de Thérèse Desqueyroux (voir les critiques à ce sujet), même si Mauriac nous avertit dans la préface qu'il n’a pas voulu donner une suite à son livre, mais plutôt faire « le portrait d’une femme à son déclin ». On y retrouve l'intensité dramatique de la vie de Thérèse. Quinze ans après le non-lieu, Thérèse est au pire...

129.
154 visites
sans couverture

Un sac de billes de Joseph Joffo

critiqué par Veneziano - (Paris - 39 ans)
8 etoiles
Etre enfant sous l'occupation
Ce livre est assez bouleversant et ne laisse pas indemne, dans la même mesure que L'Ami retrouvé de Fred Uhlmann. Il est d'autant plus secouant qu'il concerne des enfants. Je n'en ai pas de souvenirs très précis car je l'ai lu enfant moi-même, un an avant L'ami retrouvé. Sur l'occupation et le nazisme, je vous conseille également les excellents livres Le Grand...

131.
153 visites
sans couverture

Le vieux nègre et la médaille de Ferdinand Oyono

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 49 ans)
6 etoiles
Comique mais réaliste !
Nous sommes au Cameroun peu après la Deuxième Guerre Mondiale, Meka, un autochtone converti au Christianisme, est convoqué par l’administration coloniale Française dans le «quartier blanc». Il craint le pire, mais finalement reçoit une bonne nouvelle, l’occupant va lui remettre une médaille honorifique, à l’occasion du 14 juillet. Commencent alors les préparatifs pour ce qui s’avère être pour lui la journée...

131.
153 visites
sans couverture

L'Arabe du futur - volume 3 - de Riad Sattouf

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 47 ans)
8 etoiles
Une jeunesse en Syrie
Autant le premier volume m'avait surpris et enthousiasmé (je n'attendais pas Riad Sattouf sur ce terrain), autant le deuxième opus m'avait un peu freiné dans ma lecture (l'aspect scolaire étant à mon avis trop présent). Mais là Riad Sattouf a réussi à relancer mon intérêt pour son autobiographie , notamment avec le personnage de son père, à la fois maladroit, rêveur...

131.
153 visites
sans couverture

L'amie prodigieuse, III : Celle qui fuit et celle qui reste: Époque intermédiaire de Elena Ferrante

critiqué par Psychééé - (28 ans)
8 etoiles
Une lutte continuelle pour tenter d'échapper à son milieu
C’est avec plaisir que l’on retrouve Elena suite à la sortie de son roman : elle est sur le point d’épouser Pietro, professeur d’université de la renommée famille Airota et de partir vivre à Florence tandis que Lila vivote et trime dans la boucherie de Soccavo près de Naples. Bien qu’elles aient une personnalité et une vie complètement opposées, elles...

134.
153 visites
sans couverture

L'armée des ombres de Joseph Kessel

critiqué par Killeur.extreme - (Genève - 35 ans)
10 etoiles
Ceux qui ont dit NON!!!
En 1943 à Londres, Joseph Kessel écrit ce roman, si les faits sont réels et que les personnages existent, l'auteur faisant partie de la résistance, il a vécu personnellement les faits (ou les a entendu de personnes qui les ont vécu), mais l'auteur a dû modifier les faits (les lieux, les noms) afin que personne ne soit reconnu par les...

135.
151 visites
sans couverture

L'Avare de Molière

critiqué par Pétoman - (Tournai - 41 ans)
10 etoiles
Pas avare de talent
L'avare de Molière, Arpagon, est tellement avare qu'il ne donne pas son bonjour mais qu'il le prête. Sa raison de vivre est son or, à tel point que quand il le perd, il en vient à se soupçonner lui-même. Cette pièce est une bonne illustration philosophique de la fin et du moyen. Est ce que l'argent est une fin ou un...

136.
150 visites
sans couverture

Les temps déchirés de Hallnaut Engouang

critiqué par Imani - (Toulouse - 36 ans)
3 etoiles
Et si les mots mouraient d’eux-mêmes ?
Et si l’encre se sauvait ? Et si l’on passait un peu de colle sur les pages de ces temps qui se veulent déchirés ? Aie ! Ouille ! grammaire ! Une œuvre à mettre à la poubelle dès la première page. Ce sont des vers lourds qui ne mènent nulle part autre qu’à l’ennui. La plume s’est mise au service de peu d’ambition litteraire. Le...

137.
149 visites
sans couverture

L'herbe bleue : Journal d'une jeune fille de 15 ans de Anonyme

critiqué par Marikaro - (28 ans)
9 etoiles
Un témoignage poignant....
Elle a quinze ans lorsqu'elle découvre la drogue à son insu. Malgré les sensations exceptionnelles qu'elle éprouve, elle est effrayée et se promet de ne plus y toucher. Mais le désir incontrôlable la rattrape. Elle sombre alors dans un enfer de dépendance, angoisse. Ce livre est émouvant et ne laisse pas indifférent. Une bonne leçon de morale pour tous ceux...

137.
149 visites
sans couverture

Trois amis en quête de sagesse de Christophe André, Alexandre Jollien, Matthieu Ricard

critiqué par Bernard2 - (ARAMITS - 67 ans)
8 etoiles
Une leçon de vie
Ce livre est le résultat de discussions entre les trois auteurs : C. ANDRE est psychiatre, A. JOLLIEN est philosophe, et M. RICARD est moine bouddhiste. Les thèmes abordés nous concernent tous. Ils parlent de la compassion, de l'altruisme, de la souffrance, de l'argent, de l'amitié, de l'écoute, de la liberté, de la méditation, du bonheur. Chaque auteur fait part de...

139.
148 visites
sans couverture

Le Mariage de Figaro de Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais

critiqué par Doudou - (Rennes - 34 ans)
6 etoiles
Ô femmes, femme, femme
Deuxième tome d'une trilogie commencée par "le Barbier de Séville" et terminée par "la Mère coupable", cette comédie est une critique des moeurs des Français dans la société de Louis XVI. Cette oeuvre dénonce la supériorité des maîtres, l'infériorité des femmes, le droit de cuissage, la religion et bien d'autres choses. Mais ce n'est pas nouveau, me direz-vous. En effet, Marivaux en...

140.
147 visites
sans couverture

Les Hauts de Hurle-Vent de Emily Brontë

critiqué par Maya - (Eghezée - 41 ans)
10 etoiles
Un chef-d'œuvre de la littérature anglaise
Les Hauts de-Hurlevent sont la propriété de Mr Earnshaw. Un jour, il ramène de voyage le jeune Heathcliff, un bohémien qu'il a découvert sur la route. L’enfant deviendra l'ennemi juré de son fils Hindley mais surtout, partagera un grand amour avec sa fille Catherine. Malgré ses sentiments, cette dernière préfèrera faire un mariage selon son rang en épousant un de ses...

140.
147 visites
sans couverture

La pataugeoire : contenir et transformer les processus autistiques de Anne-Marie Latour, Stéphane Pinchon

critiqué par Maya11367 - (42 ans)
1 etoiles
Atelier-pataugeoire – décryptage
A force d’entendre parler d’atelier-pataugeoire pour les enfants autistes sans savoir réellement de quoi il s’agissait, j’ai eu envie d’en savoir plus et de me plonger dans le livre d’Anne-Marie Latour : « La pataugeoire : contenir et transformer les processus autistiques » (Collection « La vie de l’enfant », Editions Eres, 2007). 1. Préface, prologue et genèse Le livre est préfacé du célèbre Pr D. On y...

140.
147 visites
sans couverture

Comment on se marie de Émile Zola

critiqué par Zagreus - (32 ans)
10 etoiles
Selon que vous serez puissant ou misérable...
Publié en 1893 mais écrit en 1875, le recueil analyse et illustre avec un réalisme cinglant un phénomène particulier : le mariage. Après une préface générale qui retrace l’évolution historique de la notion d’amour (on passe de l’amour « parfaitement noble, d'une tendresse réfléchie, d'une joie honnête » au XVIIe siècle à l'amour « garçon rangé, correct comme un notaire,...

140.
147 visites
sans couverture

Syrscé de Régis Moreau

critiqué par Colt - (44 ans)
10 etoiles
Syrscé vous regarde !
Mon coup de coeur dans la catégorie thriller-sf de la fin d'année 2016 et début d'année 2017 ! Dans un futur proche, l'Europe s'est dotée d'une technologie qui est capable de repérer et d'identifier les signatures cérébrales de tous les êtres humains qui évoluent sur son territoire. Ainsi, chacun est suivi en permanence. Tous les hommes sont des points jaunes (ou...

144.
147 visites
sans couverture

Un goût de cannelle et d'espoir de Sarah McCoy

critiqué par Yotoga - (- ans)
10 etoiles
Quel bonheur de pavé!
Au goût et couleur des biscuits de Noël, le livre retrace l’histoire d’Elsie dans sa jeunesse en Allemagne et dans sa vieillesse actuelle au Texas. Fille de boulanger allemand, elle porte un regard critique sur le système nazi à la mode dans les années 40. Avec une sœur, partie au Lebensborn, un fiancé, SS reconnu et les restrictions alimentaires,...

144.
146 visites
sans couverture

Bird box: N'ouvrez jamais les yeux de Josh Malerman

critiqué par Monde imaginaire - (Bourg La Reine - 43 ans)
10 etoiles
Un véritable choc ! Ne passez surtout pas à côté de ce livre !!!
Bird Box est le premier livre de Josh Malerman et quel LIVRE !!! Une vraie claque ! Ça faisait longtemps qu’un livre ne m’avait pas mise dans un tel état de tension, une tension presque palpable ! Alors ça raconte quoi ? Tandis que Malorie vient de découvrir qu’elle est enceinte, un mal étrange frappe notre planète et va le plonger...

146.
145 visites
sans couverture

L'Homme-dé de Luke Rhinehart

critiqué par Echoes74 - (Montréal - 42 ans)
9 etoiles
Rien de va plus!
Psychiatre new-yorkais radié pour « activités de mauvais aloi » et « incompétence probable », le narrateur mythomane de cette soi-disant autobiographie maboule est recherché par le FBI parce qu'étouffé par la routine, traqué par la dépression, il a décidé de confier son destin au hasard, en jouant ses actes aux dés... Luke Rhinehart, anti-héros homonyme de l’auteur,...

146.
145 visites
sans couverture

Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates de Annie Barrows, Mary Ann Shaffer

critiqué par Peche07 - (59 ans)
9 etoiles
Bien ficelé et savoureux
Si vous aimez retrouver une de ces familles d’adoption baroque et tendre, qui ne vous lâche plus, alors ce livre est pour vous. Moyennant quelques efforts pour entrer dans cet échange épistolaire, l’histoire vous capte rapidement sur fond d’Occupation nazie pendant la seconde guerre mondiale. L’île de Guernesey constitue un microcosme où l’on retrouve au quotidien des...

148.
144 visites
sans couverture

Ecoute le chant du vent suivi de Flipper, 1973 de Haruki Murakami

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 49 ans)
10 etoiles
MURAKAMI AVANT… MURAKAMI!
Inédits en langue française depuis leurs parutions au japon en 1979 et 1980, voici donc enfin traduits en français, les deux premiers romans, - que l’on pourrait facilement appeler nouvelles au vue de leur longueur -, de l’écrivain japonais devenu culte! «Écoute le chant du vent» (Kaze no uta o kike) est l’histoire d’un jeune homme, racontée à la...

148.
144 visites
sans couverture

Là où le soleil disparaît - Autobiographie de Corneille

critiqué par Le rat des champs - (66 ans)
10 etoiles
Un choc
Qu'un chanteur de 39 ans, issu de la téléréalité écrive son autobiographie pourrait en faire sourire certains, mais dès le début de la lecture, l'amusement éventuel fait place à un profond respect. D'abord devant la dureté du témoignage sur le génocide rwandais, ensuite devant son humour et son style littéraire éblouissant, et enfin devant l’extraordinaire résilience de l'auteur. Cornélius, le...

150.
143 visites
sans couverture

La vague de Todd Strasser

critiqué par Luli - (Wavre - 37 ans)
9 etoiles
The classroom is out of control !
Il peut parfois se passer de drôles de choses dans les écoles, surtout quand un professeur décide de mettre un peu de vie dans un cours habituellement donné de manière « classique ». Voici le témoignage, basé sur des faits réels, que nous livre Morton Rhue, dans son livre ‘The Wave' ; peut-être cela permettra-t-il à certains de se rendre compte...

Début Précédente Page 5 de 5