Les fiches les plus visitées ce mois ci

Ce classement est basé sur un compteur de visite remis à zéro le premier du mois en cours.

Début Précédente Page 5 de 5

118.
152 visites
sans couverture

Paroles de Jacques Prévert

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)
8 etoiles
Du rêve et de la fantaisie
Lors de la découverte de ce recueil, une bonne partie de notre génération est devenue poète. Il était possible de faire de la poésie sans rimes et longueur de vers plus ou moins imposées ?. Fissa !…Tous à nos plumes !… Et tous les Rimbaud en puissance de se mettre à remplir des feuilles. Nous pensions que les états d'âme, la...

118.
151 visites
sans couverture

Mémoires d'une jeune fille rangée de Simone de Beauvoir

critiqué par Saint-Germain-des-Prés - (Liernu - 52 ans)
9 etoiles
Rangée ? Subversive, oui !
La première impression qui frappe le lecteur, c’est la netteté des souvenirs de Simone de Beauvoir : elle remonte jusqu’à ses trois ans et analyse avec une précision méticuleuse ses actes et pensées, et va ainsi jusqu’à ses vingt ans et quelques (ce qui correspond à la rencontre avec Sartre). Simone, loin d’avoir un regard indulgent sur elle-même, se dépeint parfois...

123.
151 visites
sans couverture

Le meilleur des mondes de Aldous Huxley

critiqué par Titi - (Bruxelles - 45 ans)
9 etoiles
Vision éclairée d'un futur proche
Qui aurait cru dans les années 1930 que le monde décrit dans ce bouquin existerait un jour ? Cette société aseptisée où ce qui n'est pas " beau à voir " est caché, où un produit chimique provoque " l'évasion " et le " bien-être " du corps, où les êtres sont " fabriqués " pour entrer dans le moule d'une...

123.
151 visites
sans couverture

L'école des femmes de Molière

critiqué par Sylkarion - (Saint-Etienne - 39 ans)
5 etoiles
Cocu or not cocu ?
Avec ce nouveau succès qui, comme tout bon succès de Molière, sera suivi d’une querelle, l’auteur s’intéresse à la question du mariage et en arrière plan de l’éducation des jeunes filles. Pour cela il utilise le principe de la comédie d’intrigue, construite sur les non-dits et les quiproquos. Une mécanique fragile qu’il agrémente de sa prédilection pour la farce, notamment...

123.
151 visites
sans couverture

La disparue de l'île Monsin de Armel Job

critiqué par Catinus - (Liège - 68 ans)
8 etoiles
Et encore une merveille !
L’histoire se déroule en 2012 essentiellement à Liège et à Eupen. Jordan Nowak, qui s’occupe de location d’instrument de musique, vient de livrer un piano de concert dans une salle de la banlieue liégeoise. A bord de son camion, il se dirige vers son hôtel « Le Marcachou » situé, comme il se doit, sur un des quais de la...

123.
150 visites
sans couverture

L'invasion des imbéciles de Tiphaine Rivière

critiqué par Windigo - (Amos - 37 ans)
10 etoiles
La stupidité humaine
J'ai bien ri en lisant ce roman graphique. Nous y découvrons une mamie de 107 ans, morte, qui refuse d'aboutir dans le néant. Elle se met donc au service des extraterrestres, pour étudier la stupidité incurable humaine, qu'elle qualifie de ''virus''. Elle organise même une classification de la bêtise humaine qu'elle adapte en douze catégories. C'est bourré de références philosophiques,...

127.
156 visites
sans couverture

Le Souverain Poncif de Massimo Bortolini

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)
8 etoiles
Sans langue de bois
Massimo Bortolini a remarqué, lui aussi, que le poncif est devenu omniprésent, incontournable, qu’il envahit le langage, et que notamment « En politique, le poncif est souverain ». Il devient même la matière première de la langue de bois que nos dirigeants manient avec un si grande habilité à n’importe quelle occasion et même le plus souvent possible. Mais Massimo n’est...

127.
152 visites
sans couverture

Lettre d'une inconnue de Stefan Zweig

critiqué par Baader bonnot - (Montpellier - 36 ans)
9 etoiles
Hymne à l'amour??
Zweig, dans son propre personnage, reçoit une lettre anonyme le jour de son anniversaire. La missive provient d'une femme qui affirme lui avoir voué sa vie... mais dont il ne connaît pas l'identité. Elle dit porter un enfant de lui qui est maintenant décédé. C'est alors que, petit à petit, on découvre l'histoire d'une jeune fille amoureuse qui, nuit et...

127.
149 visites
sans couverture

Au bonheur des dames de Émile Zola

critiqué par Pétoman - (Tournai - 44 ans)
9 etoiles
Waoh
Zola devait être un visionnaire pour ainsi deviner ce qu'allait devenir le monde de la grande consommation par le biais des grandes surfaces. Il nous brosse un portrait remarquable des clients, des vendeurs, du patron Octave Mouret. Ce roman se veut être une description sociale du monde des magasins à travers le parcours initiatique de Denise Baudu qui découvrira les affres...

130.
150 visites
sans couverture

L'enfant Océan de Jean-Claude Mourlevat

critiqué par Lomillion - (56 ans)
10 etoiles
A la poursuite de l'amour
Voici un petit livre qui se lit à la volée. Petit dernier d’une fratrie de sept garçons, Yann a 10 ans. Il est le seul de ses frères à ne pas avoir son jumeau. Contrairement à eux, il aime étudier et lire. Mais la principale particularité qui le différencie de ses autres frères tient à sa taille minuscule et à...

130.
150 visites
sans couverture

Léna - tome 3 - Léna dans le brasier de Pierre Christin (Scénario), André Juillard (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 50 ans)
9 etoiles
Un superbe huis clos diplomatique
J’ai toujours aimé cette série qui prend toujours le temps d’installer une intrigue souvent complexe. Avec ce dernier opus, je ne suis pas déçu. Pierre Christin, comme à son habitude, nous présente une aventure de Léna tournant autour du Moyen-Orient. Par contre, il le fait sous la forme d’un formidable huis-clos où chaque protagoniste se méfie l’un de l’autre, sous le...

130.
149 visites
sans couverture

Notre-Dame de Paris de Victor Hugo

critiqué par Pétoman - (Tournai - 44 ans)
10 etoiles
Un amour non partagé est assassin
Le titre de cette critique résume bien la "morale" de cette histoire, enfin, plutôt de cette fresque baroque. Esméralda ( jeune bohémienne qui se balade dans le quartier de Notre Dame avec sa chèvre Djalli ), Quasimodo ( jeune bossu, sourd et borgne adopté par l'abbé Frollo ), l'abbé Frollo ( théologien qui finira par tomber amoureux d'Esméralda ), le jeune...

130.
149 visites
sans couverture

La mort du roi Tsongor de Laurent Gaudé

critiqué par Léonce_laplanche - (Périgueux - 83 ans)
6 etoiles
Papier mâché !
L'auteur est dramaturge et romancier, récemment couronné…. patati et patata… Ce roman a l'odeur du théâtre, on dirait un drame antique se déroulant au cœur d'une Afrique ancestrale et non localisée. Au soir d'une rude vie de conquérant, le roi Tsongor va marier sa fille Samilia à Kouame roi des terres du sel. Massaba, la capitale de son empire, bâtie...

134.
150 visites
sans couverture

L'île des esclaves de Pierre de Marivaux

critiqué par Doudou - (Rennes - 37 ans)
6 etoiles
De l'inversion des rôles
Dans cette pièces en un acte publié en 1725, Marivaux fait une critique cinglante de la société. Iphicrate et son esclave Arlequin, ainsi qu'Euphrosine et Cléanthis, son esclave, échouent sur une île où se sont réfugiés les esclaves révoltés d'Athènes. Cela sent le roussi pour nos deux maîtres qui vont devoir échanger leurs rôles avec leurs esclaves afin de se rendre...

134.
150 visites
sans couverture

La Chatte de Colette

critiqué par Saint Jean-Baptiste - (Ottignies - 84 ans)
9 etoiles
Le chef-d'oeuvre de Colette
Installez-vous sur la terrasse, le dos au soleil, un parasol pour atténuer la lumière sur votre livre et commencez "La Chatte" : vous vous ouvrez les portes d'un petit paradis ! Le livre à peine ouvert, vous êtes sous le charme d'un grand et merveilleux jardin de la chic banlieue parisienne, au milieu des roses et des pavots, avec les senteurs...

134.
149 visites
sans couverture

Une bête au paradis de Cécile Coulon

critiqué par Peche07 - (62 ans)
7 etoiles
Un bel oxymore mais....
Allez savoir pourquoi, elles sont terriblement à la mode en 2019, ces histoires rurales, taiseuses, dans une campagne rustre à souhait et remarquablement décrite par cette auteure. Cécile Coulon, allie dépouillement et poésie dans l'attaque de son roman. J'ai d'abord été séduite. Puis je suis restée sur ma faim. Misère, pathos, les ingrédients sont là, pour peu...

134.
147 visites
sans couverture

Les frémissements du silence de Dominique Zachary

critiqué par Nathavh - (55 ans)
10 etoiles
Bienveillance au rendez-vous ♥♥♥♥
C'est le second roman de Dominique Zachary, un roman thérapeutique nous annonce-t-on sur la couverture, cela m'intrigue. Alex Pergaux est le directeur d'une entreprise pharma. Il y a trente ans, il a quitté sa Lorraine natale pour Paris afin de monter son projet, et depuis il s'y dévoue corps et âme. Il a 58 ans, est marié depuis 35...

138.
147 visites
sans couverture

La vérité sur l'Affaire Harry Quebert de Joël Dicker

critiqué par Marlène - (Tours - 42 ans)
10 etoiles
Qui était Nola Kellergan ?
En voiture , au début du mois , j'écoutais la radio et dans une émission littéraire un libraire s'enthousiasmait pour un livre d'un jeune auteur Suisse de 27 ans dont je n'avais jamais entendu parler . Mais il était tellement dithyrambique que je me suis décidé à aller voir sur internet de quoi il en retourner , j'ai lu de...

138.
146 visites
sans couverture

Confidence au petit-déjeuner de Pascal Vrebos

critiqué par Catinus - (Liège - 68 ans)
8 etoiles
Un régal dans le genre
L’important, pour un journaliste-interviewer, c’est d’avoir un style. Eh bien, c’est le cas pour Pascal Vrebos. Cet ouvrage, publié par la Rtbf, remonte à 1987 à l’époque où l’homme en question travaillait au Boulevard Reyers. Dans une émission « confidence au petit déjeuner », il titillait, dès potron-minet, des « stars « de l’époque : Eddy Merckx,...

138.
146 visites
sans couverture

L'intégriste malgré lui de Mohsin Hamid

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 52 ans)
10 etoiles
«SUCCESS STORY»… A L’ENVERS!
Au début du livre nous sommes à Lahore au Pakistan. Nous faisons la connaissance de Tchenguiz, un jeune Pakistanais, qui aborde dans la rue et dans sa langue un touriste américain de passage et qui semble un peu perdu. Tchenguiz entame alors la conversation avec lui, d'emblée il lui déclare son amour inconditionnel des États-Unis et le prie de ne...

141.
146 visites
sans couverture

Crime et châtiment de Fedor Mikhaïlovitch Dostoïevski

critiqué par Saule - (Bruxelles - 54 ans)
10 etoiles
Lève toi et marche
Un mot sur l’histoire, pour ceux qui n’auraient pas encore lu ce livre. Raskolnikov, jeune étudiant, a une théorie particulière : il existe des êtres supérieurs pour lesquels la notion de mal habituelle ne s'applique pas. Cette élite est au-dessus de la masse obéissante des gens inférieurs et si pour atteindre un objectif noble une de ces personnes se voit...

141.
145 visites
sans couverture

Le Comte de Monte-Cristo de Alexandre Dumas

critiqué par Neurone - (Liège - 50 ans)
8 etoiles
Implacable Vengeance
Imaginez-vous un instant être Edmond Dantès. Jeune marin sur le point de devenir capitaine et de se marier avec la demoiselle qu'il aime. Il est malheureusement arrêté le jour de ses noces à cause de calomnieuses accusations rédigées par des arrivistes qui le jalousent. De fil en aiguille, il est rapidement emprisonné au secret dans le désormais célèbre château d'If, pour...

143.
164 visites
sans couverture

La Saga des Farnèse de Jean-Marc de La Sablière

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)
9 etoiles
Une grande famille de la Renaissance
Cette haute famille issue de Parme, en Romagne, dont les origines connues remontent au Moyen-Age, a marqué l'histoire de la Renaissance dans sa région, dans la Papauté, donc dans toute l'Europe, et même en Espagne. Elle a livré le pape Paul III, qui a lui-même conseillé plusieurs de ses prédécesseurs, dont l'ineffable Alexandre VI, soit Rodrigo Borgia, et son ennemi...

143.
145 visites
sans couverture

Droit de la Grèce de Collectif

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)
8 etoiles
Proche du droit français
Le droit grec fait partie de la famille romano-germanique. Des différences découlant inévitablement de considérations historiques et politiques, ce système reste proche de ce que nous connaissons en France. L'évolution constitutionnelle présentée, aboutissant à une République dotée d'un régime parlementaire, à l'allemande, notamment, afin de percevoir l'évolution des influences, il est procédé aux grandes branches du droit civil, de...

143.
145 visites
sans couverture

Viva l'anarchie Vol.1: La rencontre de Makhno et Durruti de Bruno Loth

critiqué par CHALOT - (72 ans)
9 etoiles
une BD soignée, accessible et passionnante
VIVA L'ANARCHIE ! La rencontre Makhno et Durruti Bande dessinée de Bruno Loth et de Corentin Loth éditions La boîte à Bulles 79 pages ou planches décembre 2019 Cette BD retrace une rencontre historique entre deux anarchistes célèbres, Nestor Makhno et Buenaventura Durruti. L'entretien qui s'est déroulé le 15 juillet 1927 à Vincennes a permis aux deux hommes de se raconter et de constater que leurs points de...

143.
144 visites
sans couverture

La boîte de Pandore de Bernard Werber

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 36 ans)
5 etoiles
Une boîte bien décevante.
René Toledano est un professeur d'histoire, qui lors d'un spectacle d'hypnose auquel il assiste, va participer à une séance d'hypnose régressive qui va l'amener à vivre pendant un court instant l'une de ses vies antérieures. Une expérience qui va bouleverser sa vie et le propulser dans une aventure au delà de l'espace et du temps. Voici un livre qui était...

147.
145 visites
sans couverture

Herland de Charlotte Perkins Gilman

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 52 ans)
3 etoiles
LE LIVRE QUI A INSPIRÉ A MARGARET ATWOOD «LA SERVANTE ÉCARLATE».
Au cours d’une expédition scientifique, trois camarades de classe et amis depuis de longues années, Terry O. Nicholson (surnommé «Old Nick, le malin»), géographe et météorologue, Jeff Margrave, médecin et botaniste, et Vandyck «Van» Jennings, sociologue (l’alter ego de l’auteure). Intrigués par des légendes locales, les jeunes américains découvrent en Amérique du Sud, derrière une barrière de montagnes infranchissables, un...

148.
148 visites
sans couverture

Poésie brève d'influence japonaise: Atelier d'écriture et poèmes choisis de Iocasta Huppen

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)
6 etoiles
Du haïkus au gogyoshi
Iocasta Huppen est une « haïjin » confirmée (terme japonais qui désigne une personne qui écrit des haïkus), elle est même experte en la matière, constatant la confusion qui règne dans ce domaine, elle a rédigé ce livre pour définir clairement les différentes formes de poésie brève d’influence japonaise éditées partout dans le monde maintenant. Elle voudrait notamment apporter toutes...

148.
146 visites
sans couverture

L'Assommoir de Émile Zola

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)
10 etoiles
Un grand livre
Oubliez quelques minutes que vous avez peut-être dû plancher sur ce livre au Lycée… Aujourd'hui, plus de professeur, plus d'interrogation, plus d'angoisse à devoir lire un bouquin rasoir, parce qu’exigé. Plus rien que Zola, vous et " L’Assommoir ". C'est-à-dire, enfin le vrai plaisir de lire un très grand livre sans arrière-pensée ! Car Zola est vraiment un très grand écrivain...

148.
144 visites
sans couverture

Les raisins de la colère de John Steinbeck

critiqué par Aethus - (Evreux - 33 ans)
8 etoiles
Une grande leçon de vie
Ce bouquin n'est pas seulement un roman, c'est le récit de la misère, le récit du combat pour la survie, plusieurs leçons de vie, plusieurs études sociologiques, une étude des comportements humains. Il est écrit de façon claire et limpide, avec des descriptions que certains trouveront trop longues, je les trouve personnellement juste comme il faut. C'est aussi le récit...

Début Précédente Page 5 de 5