Les fiches les plus visitées ce mois ci

Ce classement est basé sur un compteur de visite remis à zéro le premier du mois en cours.

Début Précédente Page 5 de 5

121.
163 visites
sans couverture

Le chuchoteur: Dieu se tait. Le diable murmure de Donato Carrisi

critiqué par Sincou - (39 ans)
8 etoiles
Les loups agissent en meute
Présentation de l'éditeur Cinq petites filles ont disparu. Cinq petites fosses ont été creusées dans la clairière. Au fond de chacune, un petit bras, le gauche. Depuis qu'ils enquêtent sur les rapts des fillettes, le criminologue Goran Gavila et son équipe d'agents spéciaux ont l'impression d'être manipulés. Chaque découverte macabre, chaque indice les mènent à des assassins différents. La découverte convainc d'appeler...

121.
161 visites
sans couverture

L'effervescence des images : Albert Kahn et la disparition du monde de Adrien Genoudet

critiqué par Colen8 - (79 ans)
8 etoiles
Le créateur mystère des Archives de la Planète
Né dans une famille pauvre alsacienne, décédé à l’âge de 80 ans dans un complet dénuement, entre les deux Albert Kahn a conçu et réalisé un projet grandiose en ces débuts de la civilisation de l’image. Disciple d’Henri Bergson, mais aussi capitaliste et spéculateur vite devenu richissime, par une prise de conscience à mi-parcours il a endossé les habits de...

123.
157 visites
sans couverture

La vie et demie de Sony Labou Tansi

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 53 ans)
8 etoiles
CHRONIQUE D’UNE DICTATURE ORDINAIRE.
«La Vie et demie» est avant tout une histoire. Celle de la grandeur et puis de la décadence de la Katamalanasie, un immense pays imaginaire d'Afrique noire, qui, au lendemain de l’indépendance, est soumis à une sanglante dictature. En effet, avec l’aide d’une «grande puissance étrangère qui fournit les Guides», et entretient une armée d’occupation sur place, un «Guide providentiel»...

124.
162 visites
sans couverture

Le Cid de Pierre Corneille

critiqué par The Beauty - (rueil-malmaison - 34 ans)
3 etoiles
Pas super, mais y'a pire
Je trouve ce livre un peu ennuyeux, car il est trop long et il est écrit dans plusieurs éditions en toutes petites lettres. En plus, c'est plutôt vieux et donc c'est écrit en ancien français (c'est plutôt gênant d'avoir encore des anciens mots dans les livres " d'aujourd'hui ",même si l'histoire n'est pas vraiment récente.) L'histoire est pas mal, mais les personnages...

124.
155 visites
sans couverture

Les démons de la nuit de Claude Merle, Laure Mistral, Thierry Ségur

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 31 ans)
7 etoiles
Où sont les moines ?
En chemin pour une mission confiée par son parrain, Hugo, chevalier de son état, et son écuyer, Ancelin doivent passer la nuit au monastère d'Aiglefond. Toutefois, ils apprennent que les moines ont disparu et que tout ceux qui s'y sont rendus pour découvrir ce qu'il s'est passé ne sont pas revenus. Intrigué par ce mystère, Hugo décide tout de même...

124.
155 visites
sans couverture

C'était le jour des morts de Natalia Sylvester

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)
8 etoiles
La migration des Texmex
Dans ce texte Natalia Sylvester raconte l’épopée héroïco-mythologique d’une famille mexicaine qui fuit son pays d’origine pour s’installer au Texas où elle espère trouver une vie meilleure à l’abri des gangs qui écument sa campagne originelle. Elle est, elle-même, originaire d’Amérique latine, elle connait donc bien la problématique de la migration et de l’intégration qui s’en suit. Elle structure son...

127.
156 visites
sans couverture

Journal d'Aran et d'autres lieux de Nicolas Bouvier

critiqué par Sahkti - (Genève - 46 ans)
10 etoiles
Le magnétisme d'Aran
Avant mon pélerinage irlandais, ce texte de Bouvier appartenait déjà à la rubrique "favoris". Après, c'est... comment dire... une révélation, une appréciation à leur juste valeur des mots de Bouvier, de son talent pour raconter les ambiances et les paysages en quelques mots, par quelques phrases bien pesées qui disent tout dans une subtile économie de langage. "La route bute contre un...

127.
154 visites
sans couverture

Facino Cane de Honoré de Balzac

critiqué par Monocle - (tournai - 61 ans)
3 etoiles
Seize pages
Le plus court texte de la Comédie humaine. L'évocation des pouvoirs du narrateur, son amour de l'or. PERSONNAGES Deux personnages seulement jouent, à proprement parler, un rôle dans Facino Cane : le narrateur, anonyme, et Marco Facino CANE (1738-1820), ex prince de Varèze, surnommé tantôt Père Canet, tantôt Père Canard. Les autres personnages sont secondaires : ils n'ont pour fonction...

129.
176 visites
sans couverture

Le cycle des anges: L'empire des anges de Bernard Werber

critiqué par Mr Blue - (Lasne - 47 ans)
6 etoiles
Un voyage plaisant
Un roman qui commence par les mots " Donc je meurs " ne donne pas nécessairement l’envie d’être lu... A quoi bon tourner la première page, me direz-vous, si la fin est déjà connue. Bien entendu, ce roman est un cas à part, puisque nous sommes plongés dans l'univers de l’au-delà, où la mort est un excellent point de départ. Michael Pinson vient...

129.
164 visites
sans couverture

L'or de Blaise Cendrars

critiqué par Sahkti - (Genève - 46 ans)
8 etoiles
Simplicité trompeuse
"L'or", c'est la formidable aventure de Johann Augsut Suter, suisse allemand qui quitta sa patrie au début du 19e siècle pour fonder la Nouvelle-Helvétie en Californie, s'enrichir et vivre dans un paradis, jusqu'à ce qu'un de ses employés ne découvre de l'or dans la propriété. Le début de la richesse? Non, le début de la fin! La nouvelle se répand...

129.
156 visites
sans couverture

Le plongeon tome 1 de Séverine Vidal (Scénario), Victor L. Pinel (Dessin)

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 67 ans)
9 etoiles
Une réussite sensible sans sensiblerie
En résumant mon ressenti : une BD sensible sans sensiblerie qui traite un sujet délicat avec beaucoup de tact et d'humanité. Le dessinateur utilise des contours précis dont l'inspiration de la ligne ne peut être niée. La chute pourrait paraître dénoter un peu. Les deux bons premiers tiers de l'ouvrage proposent un récit linéaire traçant bien les évolutions morale et environnementale...

129.
153 visites
sans couverture

Les bras d'Odin de Philippe Olagnier

critiqué par Francois Martini - (66 ans)
8 etoiles
Vikings
Les vikings ne sont pas le sujet le mieux traité en littérature romanesque. C’est dommage car leur histoire est riche et méconnue. Plus souvent marchands que guerriers, ils ont pénétré l’Europe, allant jusqu’à créer des villes comme Kiev. Les Bras d’Odin, de Philippe Olagnier, nous emmène au dixième siècle entre des fjords de ce que l’on pense être la Norvège, l’Angleterre...

129.
152 visites
sans couverture

Histoire des Treize, roman 3 : La Fille aux yeux d'or de Honoré de Balzac

critiqué par Killeur.extreme - (Genève - 39 ans)
8 etoiles
"Histoire des Treize" 3/3
Ce troisième roman de l'histoire des Treize met en scène Henry de Marsay, membre de l'organisation des Treize, il tombe amoureux de Paquita, "la fille aux yeux d'or" Amour passionnel, Marsay est prêt à tuer Paquita si elle a des sentiments pour une autre personne que lui, et réciproquement, mais Paquita n'est pas libre, sa maîtresse (au sens propre du...

134.
160 visites
sans couverture

Les secrets de Faith Green de Jean-François Chabas, Christophe Blain (Illustration)

critiqué par Guidi - (, - 24 ans)
10 etoiles
Les secrets d'une jeunesse perdue
Mickey, un jeune homme de 12 ans, reçoit son arrière grand-mère pas loin des 90 ans qui va habiter chez lui jusqu'à la fin de sa vie. Mais Faith, son arrière-grand mère, a un très sale caractère, dès son arrivée elle va perturber la petite vie familiale. Dormant dans la chambre de Mickey, dans le lit de son frère, il...

134.
157 visites
sans couverture

Femmes qui courent avec les loups de Clarissa Pinkola Estés

critiqué par Clo7 - (Charleroi - 21 ans)
8 etoiles
Toutes les femmes sont sauvages
Psychanalyste, chef du C.G. Yung Center de Denver et conteuse, fascinée par les mythes et les légendes, Clarissa Pinkola Estés propose avec ce livre de retrouver la part enfouie, pleine de vitalité et de générosité, vibrante et donneuse de vie qui est en nous. Chaque femme porte en elle une force naturelle riche de dons créateurs, de bons instincts et...

134.
156 visites
sans couverture

Les boiteux de Frédéric L'Homme

critiqué par Kostog - (48 ans)
10 etoiles
Barbouzes
L'histoire se passe en France, au début des années 1980. Entre la police judiciaire et le « boulevard Soult », où se trouvent les locaux d'une sorte de police des polices, les rapports sont tendus. Mais le travail de ces « boiteux » du boulevard Soult ne se limite pas à l'inspection de leurs collègues. Ayant également une action centrée...

134.
154 visites
sans couverture

Les Secrets de la princesse de Cadignan et Autres études de femme de Honoré de Balzac

critiqué par Ferragus - (Strasbourg - 58 ans)
7 etoiles
Se restaurer à peu de frais
Une des grandes ravageuses de l'univers balzacien finit par devenir elle aussi une femme rangée en quête de respectabilité. Qui eût cru que la duchesse de Maufrigneuse, l'âge de raison venu, accepterait de se ranger des voitures? On rappellera que la duchesse, c'est la dévoreuse par excellence. Avec un appétit pantagruélique, elle consomme, consume devrais-je dire, amants, fortunes (celles des autres...

134.
154 visites
sans couverture

Sarrasine de Honoré de Balzac

critiqué par Exarkun1979 - (Montréal - 41 ans)
8 etoiles
Sarrasine
La famille Lanty a beaucoup d'argent. Tout le monde se demande d'où vient cette fortune. Est-ce l'argent du travail, d'un héritage ou même d'un crime? Plusieurs rumeurs courent mais personne ne sait. Lors d'une soirée chez les Lanty, on apprendra l'histoire de la provenance de l'argent, un histoire qui met en vedette un certain sculpteur nommé...

134.
152 visites
sans couverture

Les leçons du Japon: Un pays très incorrect de Jean-Marie Bouissou

critiqué par Colen8 - (79 ans)
8 etoiles
Un avenir à réinventer
S’être hissé si vite au second rang économique mondial après l’anéantissement de la défaite (1945) témoigne d’une résilience exceptionnelle du pays du Soleil Levant. On peut y voir le triple héritage shinto, confucéen et bouddhiste grand pourvoyeur de stabilité. Les cercles de qualité, l’excellence en automobile, en électronique grand public et jeux vidéo, en services, avec le train à grande...

140.
156 visites
sans couverture

La mort du roi Tsongor de Laurent Gaudé

critiqué par Léonce_laplanche - (Périgueux - 84 ans)
6 etoiles
Papier mâché !
L'auteur est dramaturge et romancier, récemment couronné…. patati et patata… Ce roman a l'odeur du théâtre, on dirait un drame antique se déroulant au cœur d'une Afrique ancestrale et non localisée. Au soir d'une rude vie de conquérant, le roi Tsongor va marier sa fille Samilia à Kouame roi des terres du sel. Massaba, la capitale de son empire, bâtie...

140.
152 visites
sans couverture

La couleur des sentiments de Kathryn Stockett

critiqué par Shan_Ze - (Lyon - 37 ans)
10 etoiles
Magnifique roman
Jackson, Mississippi, 1962. Aibileen a 53 ans. Elle est Noire et elle travaille chez les Leefolt. Elle s'occupe du ménage, de la cuisine et de la petite Mae Mobley, contrairement à la mère de celle-ci qui fait à peine attention à elle. Minny a 36 ans, elle aussi est Noire. Elle a 5 enfants, elle travaille chez Miss Walters avant...

142.
150 visites
sans couverture

Le problème Spinoza de Irvin D. Yalom

critiqué par Pieronnelle - (Dans le nord et le sud... - 73 ans)
10 etoiles
Spinoza et Rosenberg sur le divan de Yalom
J’ai admiré la manière dont Irvin Yalom a construit ce roman en faisant se côtoyer des personnages qui a priori n’ont rien en commun à des siècles d'intervalle. Ici pas de rencontre physique imaginable (comme dans « Et Nietszche a pleuré »), il s’agit plutôt de mettre en parallèle deux esprits complètement différents tout en désirant les mettre face à...

143.
150 visites
sans couverture

La tresse de Laetitia Colombani

critiqué par Peche07 - (63 ans)
8 etoiles
Belle tresse, belle histoire : à découvrir
Le prologue décrit minutieusement la réalisation d'une tresse. Laquelle réunit ensuite trois destins de femmes, qu'au demeurant tout sépare, tant la géographie ( trois continents ), que les conditions d'existence. En commun, ces trois femmes partagent la même détermination : échapper au déterminisme social et sexiste qui règne tant sur le village hindou que dans...

144.
150 visites
sans couverture

Hernani de Victor Hugo

critiqué par Banco - (Cergy - 38 ans)
8 etoiles
Classique audacieux
Premier manifeste du drame romantique nouveau et scandaleux, Hernani est un drame des plus sombres même quand le grotesque s'empare de la scène. Saragosse en 1519. Le jeune roi d'Espagne Don Carlos, entré nuitamment chez la belle Doña Sol promise à son oncle dans le projet de la débaucher, surprend son rendez-vous avec son amant, le bandit Hernani qu'il provoque...

145.
153 visites
sans couverture

Le Singe et l'épouvantail de Pierre Senges, Albertine (Dessin)

critiqué par Jeanne60 - (22 ans)
8 etoiles
Les fables de La Fontaine revisitées
En 2021, on fête le 400e anniversaire de la naissance de La Fontaine dont un musée à Château-Thierry entretient la mémoire. Les aventures d’un singe et d’un épouvantail sont le prétexte pour introduire à espace régulier diverses fables dans un langage adapté à des enfants de moins de dix ans. Il s’agit donc d’une réécriture avec une large place faite à...

145.
151 visites
sans couverture

L'équinoxe des couleurs de Anca Eliès

critiqué par Eric Eliès - (46 ans)
10 etoiles
Evocation onirique d'un pays de montagne et d'hiver et des métamorphoses du langage
Il n’est pas aisé de présenter un ouvrage dont on connaît presque tous les secrets et qu’on a vu naître et grandir au fur et à mesure de l’accumulation des pages manuscrites, couvertes d’une écriture paradoxale perçant le blanc de la page : mots aux lettres serrées et nerveuses et grands intervalles entre les mots, comme les traces d’une marche...

145.
149 visites
sans couverture

Paroles de Jacques Prévert

critiqué par Jules - (Bruxelles - 76 ans)
8 etoiles
Du rêve et de la fantaisie
Lors de la découverte de ce recueil, une bonne partie de notre génération est devenue poète. Il était possible de faire de la poésie sans rimes et longueur de vers plus ou moins imposées ?. Fissa !…Tous à nos plumes !… Et tous les Rimbaud en puissance de se mettre à remplir des feuilles. Nous pensions que les états d'âme, la...

145.
147 visites
sans couverture

Boule de suif de Guy de Maupassant

critiqué par Pétoman - (Tournai - 45 ans)
10 etoiles
Quand boule de suif salit...
" Boule de suif " est le titre du recueil de nouvelles qui a permis à Maupassant de se faire connaître. A l'origine, " Boule de suif " était une nouvelle d'un ouvrage collectif intitulé: " les Soirées de Médan " (série de nouvelles écrites dans le contexte de la guerre entre la France et la Prusse) où, entre autres, a...

145.
147 visites
sans couverture

La boussole des rêves de Jean-Jacques Marimbert

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)
8 etoiles
Paix et sérénité en mots et en images
La première chose que j’ai vue en prenant ce recueil, après la qualité de l’édition, c’est la sérénité qui se dégage aussi bien des personnages des douze dessins, en noir et blanc, à la mine de plomb, qui l’illustrent que celle qui se dégage des textes. Sérénité, quiétude, irénisme, paix, calme et beauté sont les premiers mots qui viennent à...

150.
155 visites
sans couverture

La part de l'autre de Éric-Emmanuel Schmitt

critiqué par Macréon - (la hulpe - 86 ans)
8 etoiles
Hitler et Adolf H.
Après une oeuvre théâtrale très remarquée et un roman comme “ l'Evangile selon Saint Pilate" qui a passionné de nombreux intervenants dans ce site, Eric-Emmanuel Schmitt (40 ans) se lance dans un roman au sujet glissant, à savoir la personnalité d'Adolphe Hitler, telle qu’il la conçoit sur le mode romancé. En fait, pour lui, il y a deux Hitler. Adolf...

Début Précédente Page 5 de 5