Les fiches les plus visitées ce mois ci

Ce classement est basé sur un compteur de visite remis à zéro le premier du mois en cours.

Début Précédente Page 5 de 5

121.
164 visites
sans couverture

La vie devant soi de Emile Ajar, Romain Gary

critiqué par Lucien - (62 ans)
9 etoiles
"Est-ce qu'on peut vivre sans amour?"
En 1956, Romain Gary reçoit le Prix Goncourt pour son roman, «Les Racines du Ciel». Près de vingt ans plus tard, en 1975, l'Académie Goncourt décerne son prix annuel à Emile Ajar, qui a déjà publié «Gros Câlin» et qui se présente comme le pseudonyme de Paul Pavlovitch, jeune neveu de Romain Gary. «La Vie devant soi» se vendra à...

121.
163 visites
sans couverture

Penser l'humain au temps de l'homme augmenté - Face aux défis du transhumanisme de Thierry Magnin

critiqué par Colen8 - (76 ans)
8 etoiles
Au-delà du rêve prométhéen
Nombre de facteurs concomitants justifient la réflexion abordée ici par un auteur à l’aise sur les questions de sciences, de technologies, de philosophie et de théologie, réflexion énoncée de façon aussi limpide que la question posée est complexe, car tout est lié. Science et technoscience, éthique et discernement, biologie et psychisme, croyance et philosophie, conscience et spiritualité, ces domaines qui...

123.
161 visites
sans couverture

Mémoires d'une jeune fille rangée de Simone de Beauvoir

critiqué par Saint-Germain-des-Prés - (Liernu - 50 ans)
9 etoiles
Rangée ? Subversive, oui !
La première impression qui frappe le lecteur, c’est la netteté des souvenirs de Simone de Beauvoir : elle remonte jusqu’à ses trois ans et analyse avec une précision méticuleuse ses actes et pensées, et va ainsi jusqu’à ses vingt ans et quelques (ce qui correspond à la rencontre avec Sartre). Simone, loin d’avoir un regard indulgent sur elle-même, se dépeint parfois...

123.
161 visites
sans couverture

Benoît XVI. Ou le mystère Ratzinger de Jacques Duquesne, Giancarlo Zizola

critiqué par CC.RIDER - (59 ans)
5 etoiles
Le mystère s'épaissit…
Benoît XVI (Joseph Ratzinger) né le 16 avril 1927 à Marktl (Bavière, Allemagne), a été le 265e souverain pontife de l’Église catholique du 19 avril 2005 au 28 février 2013. Fils de parents opposés au nazisme, il fut enrôlé de force dans les jeunesses hitlériennes. En 1944, il refusa d’intégrer la Waffen-SS en faisant valoir son intention d’entrer au séminaire....

125.
162 visites
sans couverture

L'homme qui avait soif de Hubert Mingarelli

critiqué par Tistou - (61 ans)
9 etoiles
Dramaturgie « mingarellienne »
Hubert Mingarelli ne déroge pas à ses fondamentaux : hommes, relation père-fils, unité de temps … « L’homme qui avait soif » est une nouvelle fois une affaire d’hommes. De Japonais plus précisément, D’un soldat vaincu, Hisao, qui s’en retourne chez lui, retrouver une femme qu’il ne connait que par courrier (de guerre). De son compagnon de guerre, Takeshi, laissé mort...

125.
159 visites
sans couverture

Pierre et Jean de Guy de Maupassant

critiqué par Doudou - (Rennes - 35 ans)
7 etoiles
Une fraternité remise en cause
Pierre et Jean sont deux frères totalement différents, mais qui se supportent malgré tout. Mais le jour où Jean reçoit un héritage, Pierre commence à se poser des questions sur la nature des relations de Jean avec cet homme. Dans ce roman basé au Havre, Maupassant traite avec subtilité des relations fraternelles et conjugales. Il met à nu le coeur...

125.
159 visites
sans couverture

L'escalier de fer de Georges Simenon

critiqué par Catinus - (Liège - 66 ans)
9 etoiles
Soupçons
Etienne et Louise sont mariés depuis quelques années déjà. A eux deux, ils tiennent une papeterie-imprimerie, boulevard de Clichy à Paris. Ils n’ont pas d’enfant, peu d’amis à part Arthur et Mariette qui viennent dîner chaque jeudi. Etienne souffre du cœur et de l’estomac ; il a des crises, de plus en plus aiguës et rapprochées. Il soupçonne qu’ « ...

128.
158 visites
sans couverture

La Banque - Deuxième génération, 1857-1871 tome 4 - Le Pactole de la Commune de Pierre Boisserie (Scénario), Philippe Guillaume (Scénario), Malo Kerfriden (Dessin)

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 50 ans)
7 etoiles
INTERMÈDE TRAGIQUE: LA COMMUNE DE PARIS
Alors que Paris est en train de se reconstruire par les bons soins du préfet Haussmann, nous retrouvons les deux branches de la famille Saint-Hubert toujours aussi antagonistes l’une envers l’autre!... Au début de l’histoire Eugène Léomant est contacté par un certain Jean-Baptiste Jecker surnommé «Le banquier du Mexique». Celui-ci veut que l’agent de change l’aide à récupérer la dette...

129.
157 visites
sans couverture

Le Rêve de Dieu de Krsté Tchatchanski

critiqué par Débézed - (Besançon - 70 ans)
6 etoiles
Destins croisés
Pendant les années titistes et peut-être même un peu après, dans un petit village de la région du lac d’Orihd, au sud de la Macédoine, Nicolas, dit Nicolas le Tsar, qui a vaillamment combattu les Allemands pendant la guerre, disparait précipitamment pour éviter d’être emmené par la police révolutionnaire. Le pouvoir lui reproche son opposition au collectivisme et à la...

129.
157 visites
sans couverture

Venise de Renée Grimaud

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
10 etoiles
Les photos de charme de Venise pour grand public
Ce beau livre présente les lieux incontournables de Venise pour le grand public, voire le très grand public. Les lieux essentiels sont présentés par des photographies très léchées, voire glamour, pour donner envie, comme s'il y en avait vraiment besoin, mais il faut bien opérer un moment une première approche. Pour une initiation ou afin de se remémorer en quoi...

131.
156 visites
sans couverture

Taba-Taba de Patrick Deville

critiqué par Rotko - (Avrillé - 44 ans)
9 etoiles
Taba-Taba
J’en suis précisément à la page 156 de Taba-Taba de Patrick Deville, et stimulé par le souci d’exactitude qui caractérise le narrateur, j’esquisse, à mes risques et périls, le profil du lecteur « devillien ». Il doit connaître Proust, convoqué dès l’exergue, auteur qui amène aux sources de l’enfance, du milieu, et des rêves de voyage, alors bien compromis. Chateaubriand et Rimbaud apparaissent...

131.
155 visites
sans couverture

L'enfant Océan de Jean-Claude Mourlevat

critiqué par Lomillion - (54 ans)
10 etoiles
A la poursuite de l'amour
Voici un petit livre qui se lit à la volée. Petit dernier d’une fratrie de sept garçons, Yann a 10 ans. Il est le seul de ses frères à ne pas avoir son jumeau. Contrairement à eux, il aime étudier et lire. Mais la principale particularité qui le différencie de ses autres frères tient à sa taille minuscule et à...

133.
155 visites
sans couverture

Brûlée vive de Souad

critiqué par CCRIDER - (OTHIS - 69 ans)
10 etoiles
Jusqu'où va se nicher l'honneur des hommes ?
Souad est la survivante d'un monde lointain , sauvage , d'une barbarie inimaginable pour nous Occidentaux pétris de féminisme et de Droits de l'Homme .Jugez plutôt avec cet extrait :" Une femme là-bas , ( en Cisjordanie) n'a pas de vie . Beaucoup de filles sont battues , maltraitées , étranglées , brûlées , tuées . Pour nous , là-bas...

133.
155 visites
sans couverture

Questions de nature de Nicolas Hulot

critiqué par CC.RIDER - (59 ans)
5 etoiles
Eaux tièdes
D’abord photographe, puis animateur de télévision (« Ushuaïa ») et maintenant ministre de l’écologie, Nicolas Hulot a de tous temps aimé la nature. Il a parcouru en tous sens notre planète, a pratiqué l’ULM, le parapente, l’avion, la plongée sous-marine, la spéléologie sur les plus beaux sites de la planète. Il a sillonné le désert en compagnie du professeur Théodore Monod, séjourné...

135.
155 visites
sans couverture

Le Comte de Monte-Cristo de Alexandre Dumas

critiqué par Neurone - (Liège - 48 ans)
8 etoiles
Implacable Vengeance
Imaginez-vous un instant être Edmond Dantès. Jeune marin sur le point de devenir capitaine et de se marier avec la demoiselle qu'il aime. Il est malheureusement arrêté le jour de ses noces à cause de calomnieuses accusations rédigées par des arrivistes qui le jalousent. De fil en aiguille, il est rapidement emprisonné au secret dans le désormais célèbre château d'If, pour...

135.
154 visites
sans couverture

Harry Potter, Tome 1 : Harry Potter à l'école des sorciers de Joanne Kathleen Rowling

critiqué par Sorcius - (Bruxelles - 48 ans)
10 etoiles
Whaw !
Qui n'a pas encore entendu parler d'Harry Potter ? C’est une histoire formidable, écrite admirablement, racontant la vie d’un petit garçon pas comme les autres parce qu’il est sorcier. Orphelin, il est élevé par les Dursley, son oncle et sa tante, en compagnie de leur fils Dudley. Ils sont tous les trois épouvantables avec lui, l’humiliant sans cesse et lui en...

137.
152 visites
sans couverture

L'amie prodigieuse: Enfance, adolescence de Elena Ferrante

critiqué par Psychééé - (29 ans)
8 etoiles
Un premier tome intrigant ...
L’amie prodigieuse raconte une amitié féminine, celle de Lila Cerullo et d’Elena Greco, de leur enfance dans les années 50 à aujourd’hui. L’histoire se déroule à Naples, dans un petit quartier assez pauvre, où les habitants sont cordonnier, charcutier, charpentier, vendeur de fruit … rarement ingénieurs. Tous se connaissent et sont plus ou moins liés, ce qui alimente bien entendu...

137.
152 visites
sans couverture

Au coeur du pays de Dan O'Brien

critiqué par Heyrike - (Eure - 50 ans)
7 etoiles
La terre au cœur
Harney est une petite bourgade située dans le Dakota du Sud, la cité vit au ralenti depuis que l'activité économique s'est réduite à sa portion congrue. Le banquier, Larry Sorenson, souhaite plus que tout assister au renouveau de sa ville natale qu'il affectionne beaucoup, l'occasion inespérée se présente à travers un riche investisseur qui a flairé un filon d'or sur...

139.
151 visites
sans couverture

La porte de Magda Szabó

critiqué par Sahkti - (Genève - 43 ans)
9 etoiles
Livraison à coeur ouvert
Les livres de Magda Szabo ont dû se frayer un passage clandestin sous le régime communiste hongrois qui n'hésita pas à oppresser les auteurs. Longtemps Magda Szabo fut livrée à l'obscurité et au régime des indésirables dans son pays. Saviez-vous que d'elle, Herman Hesse a dit aux éditions allemandes Fischer Verlag "Avec Frau Szabo, vous avez pêché un poisson d'or". "La porte"...

139.
151 visites
sans couverture

Lumière pâle sur les collines de Kazuo Ishiguro

critiqué par Tistou - (61 ans)
7 etoiles
Flou persistant
« Lumière pâle sur les collines » date de 1982. C’est le premier roman de Kazuo Ishiguro, au patronyme indubitablement japonais mais à l’éducation résolument anglaise puisque débarqué avec ses parents au Royaume Uni (parlons en de l’unité du royaume !) à l’âge de cinq ans. Cela dit, dans ce premier roman, Kazuo Ishiguro unifie les deux mondes : l’anglais et...

139.
151 visites
sans couverture

L'autre côté de la mer de Arnold Couchard

critiqué par Débézed - (Besançon - 70 ans)
7 etoiles
Le prix de vérité
Evelyne et William, un couple de commerçants belges aisés, ressentent les premiers symptômes de l’usure de leur mariage, Evelyne a déjà écorné le contrat matrimonial. Alors, pour tenter de ressouder leur union, ils décident de prendre une semaine de vacances à Corfou. Arrivé sur l’île, William s’ennuie vite, la bronzette au bord de la piscine ce n’est pas franchement son...

139.
151 visites
sans couverture

L'univers est une éponge de John Richard Gott

critiqué par Colen8 - (76 ans)
8 etoiles
Les surprises de taille de la cosmologie depuis Einstein
L’éponge naturelle reconnue comme le plus ancien animal de la terre définit également un objet mathématique. Il s’agit en l’occurrence d’une structure topologique 3D faite de pleins d’un seul tenant enchevêtrés de vides d’un seul tenant également. Les simulations théoriques sur ordinateur menées depuis les années 1980 se sont accordées avec les relevés SDSS(1) des télescopes terrestres et spatiaux, pour...

143.
150 visites
sans couverture

L'insoutenable légèreté de l'être de Milan Kundera

critiqué par Nothingman - (Marche-en- Famenne - 38 ans)
10 etoiles
Es muss sein
Es muss sein, il le faut, disait Beethoven! Il faut lire ce livre, se laisser porter par sa poésie et son message. Un livre duquel on ne ressort pas le même qu'avant. Un livre qui marque! C'est un roman certes mais qui tient tout autant de l'essai. L'histoire de Tereza et de Tomas, une histoire d'amour vécue sous fond de printemps...

144.
151 visites
sans couverture

La route de Cormac McCarthy

critiqué par Jules - (Bruxelles - 73 ans)
10 etoiles
Tout simplement fabuleux !
Au départ, dès que j’ai connu le sujet du nouveau livre de Cormac McCarthy, je me suis dit qu’il était bizarre qu’il ait choisi un sujet déjà traité par Barjavel dans « Ravage ». Puis, je me suis dis qu’il y avait peu de chances pour que cet écrivain américain connaisse Barjavel… Alors, pourquoi pas ?... Et puis ce ne...

144.
150 visites
sans couverture

En avant, calme et fou de Thomas Goisque, Sylvain Tesson

critiqué par CC.RIDER - (59 ans)
6 etoiles
L'aventure à moto
Avec quelques amis et l’aide de divers mécaniciens autochtones, Sylvain Tesson a parcouru la Chine, la Mongolie, le Népal, l’Inde, l’Asie du Sud-Est, les steppes et déserts africains ou d’Amérique du Sud sans oublier la Sibérie, le lac Baïkal gelé et bien d’autres lieux exotiques aussi sauvages qu’improbables. Ne pouvant être ni lansquenet, ni Robin des Bois, ni grognard de...

144.
149 visites
sans couverture

Le vieux qui lisait des romans d'amour de Luis Sepúlveda

critiqué par Leïa - (Montréal - 41 ans)
8 etoiles
Ode à la nature et à la littérature
Quelle belle ode à la nature et à ses habitants. Le vieux, c'est Antonio José Bolivar Poano, un amant de la nature et le seul à pouvoir chasser le félin tueur d'hommes. Du début à la fin du bouquin, on assiste à l'évolution du personnage soit dans sa vie aux côtés des Indiens Shuars, soit dans sa découverte et son appréciation...

144.
149 visites
sans couverture

L'Avare de Molière

critiqué par Pétoman - (Tournai - 42 ans)
10 etoiles
Pas avare de talent
L'avare de Molière, Arpagon, est tellement avare qu'il ne donne pas son bonjour mais qu'il le prête. Sa raison de vivre est son or, à tel point que quand il le perd, il en vient à se soupçonner lui-même. Cette pièce est une bonne illustration philosophique de la fin et du moyen. Est ce que l'argent est une fin ou un...

144.
149 visites
sans couverture

Acide sulfurique de Amélie Nothomb

critiqué par Alys - (Toulouse - 29 ans)
7 etoiles
Pas si sulfureux
Un nouveau concept de télé-réalité : "Concentration". L'émission consistant à enlever des gens au hasard (ou presque) et à les enfermer dans un camps de concentration dans des conditions de (sur)vie équivalentes à celles des camps de la guerre de 39-45 sous la surveillance de kapos recrutés parmi, semble-il, les plus ignares et les plus ineptes de la société humaine....

144.
149 visites
sans couverture

La Banque - Première génération, 1815-1848 tome 1 - L'Initié de Waterloo de Pierre Boisserie (Scénario), Philippe Guillaume (Scénario), Julien Maffre (Dessin)

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 50 ans)
5 etoiles
LE PREMIER VÉRITABLE DÉLIT D’INITIÉ DE L’HISTOIRE FINANCIÈRE
Au début de l’histoire nous sommes à Londres en juin 1815. Nous faisons la connaissance de Charlotte et de son frère Christian de Saint-Hubert. Français ayant appartenu à la noblesse qui a fui la Révolution, ils sont sans le sou, ayant été spoliés de tous leurs biens. Ils survivent comme ils peuvent dans la capitale Anglaise. Charlotte est courtisane et...

144.
149 visites
sans couverture

Mon premier meurtre de Leena Lehtolainen

critiqué par Goupilpm - (La Baronnie - 61 ans)
2 etoiles
Du bla-bla pour rien !
Dès le début et malgré qu'elle ait effectué plusieurs années dans la police avant de reprendre ses études, on est abasourdi qu'une enquête judiciaire soit confiée à une réserviste novice dans le domaine. On n'échappe pas non plus au cliché avec un supérieur alcoolique invétéré maintenu dans ses fonctions alors qu'il se trouve la plupart du temps absent du commissariat...

Début Précédente Page 5 de 5