Les dernières critiques éclair

Page 1 de 7 Suivante Fin

sans couverture

Au plaisir de Dieu de Jean d' Ormesson

critiqué par Frunny - (PARIS - 52 ans)
10 etoiles
"Au plaisir du peuple ! "
Jean d’Ormesson (1925 -2017) est un écrivain, journaliste et philosophe français. Auteur d'une quarantaine d'ouvrages, allant de grandes fresques historiques aux essais philosophiques dans lesquels il partage ses réflexions sur la vie, la mort ou l'existence de Dieu. Il devient membre...

sans couverture

La marche du mort de Larry McMurtry

critiqué par Monocle - (tournai - 58 ans)
8 etoiles
Demain, tout simplement
La marche du mort est chronologiquement le tome 1 de la saga « Lonesome dove », prix Pulitzer et scénario d’une série TV qui connu un succès retentissant au pays de l’oncle Sam. Publié en anglais en 1996, il faudra attendre 20...

sans couverture

Journal 2016 de Thierry Radière

critiqué par Kinbote - (Jumet - 59 ans)
8 etoiles
L'année d'un écrivain
À la demande de Jacques Flament, Thierry Radière s’est plié, l’année 2016, à l’exercice du Journal. C’est l’année de la mort de Delpech, de Prince, de Butor, celle de l’attribution du Prix Nobel de littérature à Bob Dylan, celle de...

sans couverture

L'ombre du vent de Carlos Ruiz Zafón

critiqué par Jefg - (43 ans)
10 etoiles
jolie joie
un très, très bon livre...

sans couverture

La Femme qui attendait de Andreï Makine

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 38 ans)
8 etoiles
Peinture de la Sibérie et des âmes
Âgé de 26 ans, le narrateur se rend à Mirnoïé, un village sibérien, afin de faire des recherches sur les traditions de ce lieu, habité par très peu de personnes à cause de la guerre. Son attention se portera rapidement...

sans couverture

Quand nous étions orphelins de Kazuo Ishiguro

critiqué par Romur - (Viroflay - 44 ans)
7 etoiles
Entre Londres et Shangai
Roman étrange et complexe ! Christopher Banks, devenu orphelin après la disparition de ses parents à Shanghai, est élevé par une tante en Angleterre avant de devenir détective. Il enchaine les succès tel un Sherlock Holmes et devient célèbre dans...

sans couverture

Une lampe, le soir de Erskine Caldwell

critiqué par Tistou - (61 ans)
9 etoiles
Misère dans le Maine
Erskine Caldwell n’a pas écrit que sur le Sud des Etats-Unis (majoritairement néanmoins) puisqu’il s’intéresse dans « Une lampe, le soir » au statut d’Américains ruraux dans l’Etat du Maine, aux confins du Québec et du Nouveau-Brunswick dans la première...

sans couverture

N'en jetez plus de San-Antonio

critiqué par Pierrot - (Villeurbanne - 66 ans)
8 etoiles
Pour la guerre… Qui, pour ?
Résumé (zieuté…quelque part) Les anciens nazis, c'est comme les punaises de lit. Quand y en a plus, y en a encore. Pour quelque raison cependant, le Vieux souhaite qu'on sauve celui-là, un certain Von...

sans couverture

C'est une chose étrange à la fin que le monde de Jean d' Ormesson

critiqué par Lejak - (Metz - 43 ans)
6 etoiles
... à la Prévert
Jean d'Ormesson était un homme généreux, plein de malice, de fougue et de passion. Son récit lui ressemble bien sûr. Quel enthousiasme, quelle culture et quelle générosité ! en effet, J.d'O. cherche avant tout à partager ses connaissances de...

sans couverture

Kane (Tome 1): L'intégrale de Karl Edward Wagner

critiqué par Goupilpm - (La Baronnie - 61 ans)
7 etoiles
Un mélange des genres particulier
Ce premier opus de l'intégrale des œuvres de Karl Edward Wagner comporte deux romans : La pierre de sang éditée en 1975 et La croisade des ténèbres qui est sortie en 1976. Dans le premier roman, Kane, le héros, joue un double...

sans couverture

Le sentier des reines de Anthony Pastor

critiqué par Fanou03 - (* - 42 ans)
6 etoiles
Deux figures obstinées
Je reconnais que je ne suis pas très amateur de la ligne graphique que propose Anthony Pastor ; il n’empêche : l’histoire du Sentier des Reines est puissante, avec en particulier ces deux figures très réussies, de par leur force : Blanca Dupraz,...

sans couverture

Un certain Cervantès de Christian Lax

critiqué par Fanou03 - (* - 42 ans)
7 etoiles
Le crépuscule des cow-boys solitaires
Depuis la claque qu’avait été pour moi, il y a longtemps déjà, l’Aigle sans orteil, je n’ai pas le souvenir d’avoir recroisé, au cours de mes lectures, une des œuvres de Christian Lax. C’est donc avec un vrai bonheur que...

sans couverture

Une vie entre deux océans de M. L. Stedman

critiqué par AmaranthMimo - (27 ans)
9 etoiles
Entre perte et absence
Une belle histoire autour de la déchirure que peut provoquer l'absence d'un enfant que ce soit à travers l'infertilité ou la perte d'un enfant. Deux sujets rarement traités bout à bout qui se trouvent entremêlés ici et qui mettent en...

sans couverture

Dans la baie fauve de Sara Baume

critiqué par Lettres it be - (23 ans)
7 etoiles
"Dans la baie fauve" de Sara Baume : cynique, au vrai sens du terme
C’est à croire que les amourettes entre humains et canidés sont à la mode ces temps-ci. Voilà que Lettres it be découvrait il y a peu le dernier brillant roman d’Amin Zaoui L’Enfant de l’œuf publié chez Le Serpent à...

sans couverture

Brutale de Jacques-Olivier Bosco

critiqué par Ayor - (45 ans)
8 etoiles
Ça déménage !
Un roman qui part sur les chapeaux de roue et qui ne baisse jamais de rythme, voilà ce que nous propose cet auteur dont la motivation première est de maintenir un haut niveau d’adrénaline. Son héroïne est pour le moins originale...

sans couverture

Essais de Michel de Montaigne

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 72 ans)
10 etoiles
un "honnête" homme
Quand vous parlez de mise en français moderne en "Livre de poche", s'agit-il de la version de Pocket qui illustre votre pénétrante analyse ou de la version, collection "Livre de poche" ? Et le français moderne en question est-il une...

sans couverture

Nuit de Bernard Minier

critiqué par Pierrot - (Villeurbanne - 66 ans)
7 etoiles
Un thriller sans foi.
J’avoue que quelque part, cette suite de « Glacé » ne m'a pas entièrement convaincu. Peut-être de fait que Martin-Servaz se trouve abusivement impliqué dans cette histoire, aimantant ainsi un peu trop les emmerdes. Et aussi sûrement, que ce...

sans couverture

Un rôle qui me convient de Richard Russo

critiqué par Monocle - (tournai - 58 ans)
9 etoiles
Oui.
Tout est dit dans le titre. William H. Devereaux (junior, toujours un peu dans l’ombre de ce drôle de père) est professeur ainsi que directeur du département de lettres d'une petite université de Pennsylvanie. Il s’y passe...

sans couverture

Juste une ombre de Karine Giebel

critiqué par Faby de Caparica - (56 ans)
9 etoiles
Machiavélique
Bonjour les lecteurs ... Voici ma 2° découverte avec cette auteure et autant la précédente m'avait peu enthousiasmée, autant ici j'ai été emballée! Voici un livre diabolique, machiavélique qui m'a tenue en haleine jusqu'aux dernières pages, même si nous devinons assez rapidement...

sans couverture

Les Manteaux de gloire de Sebastien De Castell

critiqué par Ayor - (45 ans)
3 etoiles
À oublier
Classé comme un roman de fantasy, celui-ci se révèle peu passionnant et n’apporte rien ou du moins pas grand-chose au genre. C’est finalement logique puisqu’il s’apparente assez peu à celui-ci et se rapproche davantage d’un roman de cape et d’épée,...

sans couverture

Dieu n'habite pas La Havane de Yasmina Khadra

critiqué par Pascale Ew. - (50 ans)
6 etoiles
Pas le meilleur roman de Khadra
Juan, soixante ans, est chanteur dans une boîte de nuit lorsqu'il apprend qu'elle vient d'être privatisée et qu'il est licencié. Son monde s'écroule, car il ne vit que pour chanter ! Ne retrouvant pas de travail, il tente à un...

sans couverture

L'amie prodigieuse - tome 4 - L'enfant perdue de Elena Ferrante

critiqué par Nickie - (57 ans)
9 etoiles
autres vies que la mienne..
J'ai lu les 4 livres de cette saga à la suite, Pour ce dernier "épisode" un petit goût d'inachevé, beaucoup de longueurs assez ennuyantes; en refermant ce dernier opus, l'impression aussi d'être en deuil.. A lire seulement si vous avez...

sans couverture

Une colonne de feu de Ken Follett

critiqué par Manhud Yrogerg - (Bruxelles - 40 ans)
10 etoiles
Passionnant
J'adore ces romans où les personnages fictifs se mêlent à la grande Histoire. Follett nous entraîne dans une épopée haletante qui se déroule bien sûr au pied de la cathédrale de Kingsbridge mais aussi à Paris, Anvers, Séville et...

sans couverture

Les Versets Sataniques de Salman Rushdie

critiqué par Radetsky - (Massieu - 74 ans)
7 etoiles
Scandale de la vérité
On connait l'origine historique du principe "vérité en-deçà des Pyrénées, erreur au-delà". On aurait pu l'appliquer au travail de Salman Rushdie, substituant au terme "Pyrénées" celui d'Orient, ou d'Occident ce qui revient au même. Dans la forme, c'est un roman picaresque,...

sans couverture

Au revoir là-haut de Pierre Lemaitre

critiqué par Psychééé - (29 ans)
10 etoiles
Quel chef d'oeuvre !
Une arnaque aux monuments aux morts à la sortie de la grande guerre, il fallait y penser ! Montée par Albert Maillard, sauvé in extremis par Edouard Péricourt, un autre soldat qui en l’aidant sur le champ de bataille, se...

sans couverture

Avant que tout se brise de Megan E. Abbott

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 69 ans)
10 etoiles
du sang sur la poutre…
Un thriller palpitant, dont le personnage principal est une jeune gymnaste pressentie pour intégrer un jour, si tout se passe bien (ou plutôt si rien ne se passe), l’équipe olympique américaine. De nombreux sacrifices, de sa part mais aussi de...

sans couverture

Le Bouquiniste Mendel de Stefan Zweig

critiqué par Catinus - (Liège - 66 ans)
9 etoiles
Un bijou dans le genre
Surpris par une averse, un homme se souvient d’un bouquiniste qu’il a connu jadis - mais qu’il a honteusement occulté de sa mémoire-. Son nom était Mendel qui officiait dans ce café. Il était doué d’une mémoire encyclopédique entièrement dévoué...

sans couverture

L'Assassin royal, tome 01 : L'apprenti assassin de Robin Hobb

critiqué par Lilule - (baalon - 44 ans)
8 etoiles
Une agréable surprise
Ma grande peur était de me perdre dans les noms ou les régions comme dans le seigneur des anneaux. Je me suis lancée sans conviction, mais à ma grande surprise je me suis prise d'affection pour ce petit garçon sans...

sans couverture

L'oiseau de mauvais augure de Camilla Läckberg

critiqué par Lilule - (baalon - 44 ans)
8 etoiles
Boire ou conduire
Quel plaisir de retrouver Patrik et Erica. Dans leur préparation de mariage avec une belle-mère adorable. Des meurtres qui s’enchaînent. Une émission de télé réalité qui s’installe dans la ville et enfin le chef de Patrik amoureux. Un...

sans couverture

Un détail inutile ? Le dossier des peaux tannées. Vendée, 1794 de Jean-Clément Martin

critiqué par Bandera - (62 ans)
1 etoiles
un livre objectif ?
Je ne suis pas sûr que J. C Martin soit l'auteur le plus objectif qui soit. Il me semble au contraire que son intention est un peu de noyer le poisson. A lire son livre, on en retire vaguement l'impression que les...

Page 1 de 7 Suivante Fin