Les dernières critiques éclair

Début Précédente Page 7 de 7

sans couverture

La première enquête de Montalbano de Andrea Camilleri

critiqué par Kostog - (46 ans)
7 etoiles
Trois sacrés tracassins pour Montalbano
A la lecture de ces trois nouvelles, le lecteur comprend aisément le succès que les enquêtes du commissaire Montalbano ont remporté et connaissent toujours en Italie : la couleur locale de la Sicile, un commissaire débonnaire et bon vivant, le...

sans couverture

A l'ouest rien de nouveau de Erich Maria Remarque

critiqué par Pierrot - (Villeurbanne - 67 ans)
10 etoiles
C’est seulement le deuxième auteur allemand que je découvre après l’ami retrouvé. ..
-C’est l’uniforme qui fait ça, dis-je à titre d’hypothèse. -C’est à peu près ça, dit Kat, tandis qu’il se prépare pour un grand discours. Mais la raison en est ailleurs. Regarde, lorsque tu as dressé un chien à manger des patates...

sans couverture

Pastorale américaine de Philip Roth

critiqué par Sundernono - (Nice - 36 ans)
7 etoiles
Récit d'un drame américain
Qu’il est difficile de passer après toutes ces critiques mais surtout qu’il est compliqué de critiquer un tel roman. Il est vrai que pour les amateurs d’actions et de péripéties, Pastorale américaine aura un goût amer, le rythme est plutôt...

sans couverture

Je, François Villon, tome 2 Bienvenue parmi les ignobles de Jean Teulé, Luigi Critone (Scénario et dessin)

critiqué par Vince92 - (Zürich - 41 ans)
7 etoiles
Villon criminel
Dans ce ce deuxième tome de la série dédiée au poète maudit, François Villon affirme sa mauvaise nature; dénué de morale, il est facilement influencé par ses fréquentations douteuses du Paris interlope et crasseux du XVe s. Jusqu’à faire la...

sans couverture

Supplément à la vie de Barbara Loden de Nathalie Léger

critiqué par Kinbote - (Jumet - 60 ans)
8 etoiles
Le film d'une vie
Chargée de la rédaction d’une notice pour un dictionnaire du cinéma, Nathalie Léger, convaincue que pour en écrire peu il fallait en savoir long, se met en quête d’informations sur son sujet, Barbara Loden et le seul film qu’elle a...

sans couverture

Auschwitz et après, tome 1 : Aucun de nous ne reviendra de Charlotte Delbo

critiqué par Monocle - (tournai - 59 ans)
8 etoiles
jusqu'au bout de l'horreur
Premier des trois tomes de "AUSCHWITZ ET APRES" les suivants se nommant "UNE CONNAISSANCE INUTILE" suivi de "MESURE DE NOS JOURS" publiés aux éditions de minuit en 1970 et 71. Charlotte Delbo était l'assistante de Louis Jouvet. ...

sans couverture

Les Filles de l'ouragan de Joyce Maynard

critiqué par Monocle - (tournai - 59 ans)
6 etoiles
Agréable
4 juillet 1950, Ruth et Dana naissent le même jour. Nous suivrons leur vie, leurs choix, leurs amours et leurs contraires. Jusqu'au jour où les curieuses coïncidences de leurs itinéraires trouveront leurs explications. On est loin de...

sans couverture

Grand frère de Mahir Guven

critiqué par CHALOT - (71 ans)
8 etoiles
un roman à découvrir
« Grand frère » roman de Mahir Guven éditions Philippe Rey 271 pages octobre 2017 Ni rire, qui en a envie ?, ni pleurer mais comprendre Si ma fille Aline ne m'avait pas laissé ce livre sur une étagère je ne l'aurais pas eu entre mes...

sans couverture

T'es beau, tu sais ? de San-Antonio

critiqué par Pierrot - (Villeurbanne - 67 ans)
7 etoiles
Travestissement…
C’est vrai, qu’avec cette épisode, je suis resté perplexe, car si ce n’est le passage, mais il est vrai très drôle, où le Béru et sa dame s’insultent copieusement, l’ensemble m’a paru tiré par les cheveux. Et donne l’impression...

sans couverture

La Paix des dupes de Philip Kerr

critiqué par Pacmann - (Tamise - 54 ans)
2 etoiles
Rendez-nous Bernie Gunther !
Je suis assez d’accord avec la critique d’Andra, dès lors que Philip Kerr (paix à son âme) s’est en quelque sorte fourvoyé en donnant la main à un autre personnage, un certain Willard Mayer, un intellectuel à la solde des...

sans couverture

La Différence invisible de Julie Dachez, Mademoiselle Caroline (Dessin)

critiqué par Fanou03 - (* - 43 ans)
6 etoiles
Un album stylé, sensible et délicat
Dans le genre « bande dessinée documentaire », La différence invisible est plutôt réussie, didactique, certes, mais juste ce qu’il faut. On y apprend beaucoup sur le syndrome d’Asperger, qui est l’objectif initial avoué de l’album, mais je dirais que le récit...

sans couverture

Knock, ou, Le triomphe de la médecine de Jules Romains

critiqué par Anonymous009 - (16 ans)
9 etoiles
L'âge médical peut commencer
Knock a pu se faire de l'argent grâce au collaboration de (I) Mousquet; -À cause de l'argent - Ce dernier en a assez de voir ceux qui sont moins éduqués que lui, le surpasser (II) Bernard; - Lui qui a de bonnes intentions, il...

sans couverture

Central Park de Guillaume Musso

critiqué par Fanny.lcm - (13 ans)
8 etoiles
Un livre surprenant.
Que dire du livre de Guillaume Musso ? Tant de choses ! Tout d'abord, il faut savoir que j'adore lire depuis que je suis petite, même si maintenant j'ai 13 ans. C'est l'une de mes passions, je peux passer toute ma...

sans couverture

Chien-loup de Serge Joncour

critiqué par Nathavh - (54 ans)
10 etoiles
chien-loup
Attention gros coup de coeur. Voici un roman que j'ai savouré, que j'ai pris le temps de lire pour apprécier chaque ligne car Monsieur Serge Joncour n'a pas de pareil pour nous décrire la nature. Ces mots sont...

sans couverture

À la recherche de New Babylon de Dominique Scali

critiqué par Ludmilla - (Chaville - 63 ans)
5 etoiles
C’aurait pu être un bon roman de western si…
… l’auteur avait un tant soit peu respecté la chronologie. Il ne s’agit pas ici de flash-back qui pourraient se justifier, mais de séquences dans le désordre. Je n’en ai vraiment pas compris l’intérêt et ça a complètement gâché ma lecture....

sans couverture

Cuisine anglaise de Anne Wilson

critiqué par Adrien - (36 ans)
10 etoiles
Un bon livre
Pour ceux qui sont fanatiques de Big Ben; C'est un livre à avoir....

sans couverture

Revival de Stephen King

critiqué par Monocle - (tournai - 59 ans)
4 etoiles
très déçu !
La définition du "revival" est assez floue. On pourrait qualifier l'action d'une guérison, d'un renouveau. Souvent entouré par une connotation religieuse, souvent organisé en grand scénario de ces guérisseurs qui font un show lumineux devant une foule hypnotisée. L'aveugle voit...

sans couverture

Job : Roman d'un homme simple (Le Poids de la grâce) de Joseph Roth

critiqué par Romur - (Viroflay - 45 ans)
8 etoiles
Un délicat concentré d’humanité
Mendel Singer, humble maître d'école juif, enseigne les Écritures à de jeunes garçons dans un village, un shtetl, aux confins de la Russie. Le roman est donc en passant une évocation de la vie des communautés juives d’Europe de l’Est...

sans couverture

Bird box: N'ouvrez jamais les yeux de Josh Malerman

critiqué par Frunny - (PARIS - 53 ans)
7 etoiles
Les yeux bandés !
L'Internet US ne parle que de ça, des "Challenges", tous plus idiots les uns que les autres, sont organisés dans tout le pays et Netflix s'en est emparé pour produire le film (avec Sandra Bullock) Je veux parler -bien...

sans couverture

Miniaturiste de Jessie Burton

critiqué par Krys - (Haute-Savoie - 35 ans)
7 etoiles
Austère 17e siècle
J'ai beaucoup aimé cette lecture. D'une part son lieu et son époque qui sont assez inhabituels, ses personnages ( 5 principaux et environ 6 secondaires) très attachants car très bien décrits et réalistes, et enfin l'histoire qui est plutôt originale...

sans couverture

Voici venir les rêveurs de Imbolo Mbue

critiqué par Krys - (Haute-Savoie - 35 ans)
7 etoiles
Saintes terres américaines
J'ai beaucoup aimé ce roman, qui traite de façon juste et recherchée de l’immigration aux USA. On suit les rêves puis les désillusions d'une famille camerounaise voulant vivre à NYC. Ils croisent la route de riches américains, pour se rendre compte...

Début Précédente Page 7 de 7