Les dernières critiques éclair

Début Précédente Page 7 de 7

sans couverture

Grand maître de Jim Harrison

critiqué par Alma - (- ans)
7 etoiles
Le blues de l'homme vieillissant
Avant de partir à la retraite, il reste à l'inspecteur Sunderson une affaire à résoudre :l'arrestation d'un personnage qui se fait appeler Grand Maitre : « un gourou diabolique qui s'en prend aux toutes jeunes filles » et dont la secte vit des...

sans couverture

Les aventures de Blake et Mortimer, Tome 27 : Le cri du Moloch de Jean Dufaux (Scénario), Christian Cailleaux (Dessin), Etienne Schréder (Dessin)

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 64 ans)
8 etoiles
Moi, j'ai aimé !
Une adaptation est toujours, quoi que l’on puisse dire, une trahison. Certes, elle peut être volontaire ou pas, caricaturale ou pas, de bon goût ou pas, acceptable par le public ou pas… Après, vous en conviendrez, c’est à chacun des...

sans couverture

Outremonde de Don DeLillo

critiqué par Roquentin - (55 ans)
1 etoiles
Outremonde
Je ne suis jamais entré dans ce livre. Abandonné au bout de cent cinquante pages d'ennui abyssal....

sans couverture

La dame dans l'auto avec des lunettes et un fusil de Sébastien Japrisot

critiqué par Odile93 - (Epinay sur Seine - 66 ans)
6 etoiles
Un roman noir abracadabrantesque
Dany Longo, une secrétaire à la vie banale, doit taper un dossier urgent chez son patron qui doit le présenter le lendemain à son client de Genève. Dany doit aussi conduire son patron et sa famille à l'aéroport au volant d'une...

sans couverture

Le goût de l'immortalité de Catherine Dufour

critiqué par Cédelor - (Paris - 49 ans)
9 etoiles
Un roman de SF puissant et noir
C’est mon premier livre lu de Catherine Dufour, auteure que je ne connais que tout récemment, et autant dire qu’il décoiffe ! Cela m’a donné clairement envie de découvrir un jour ses autres écrits. Avec ce premier livre, je peux...

sans couverture

Charlotte de David Foenkinos

critiqué par Krys - (Haute-Savoie - 37 ans)
9 etoiles
Touchant
Je ne connaissais ni Foenkinos ni Charlotte Salomon avant d'ouvrir ce livre. Ce fut une petite révélation sur ces deux artistes. J'ai adoré la façon d'amener ce récit, le format court et le rythme rapide sans perte de qualité d'écriture....

sans couverture

Les raisins de la colère de John Steinbeck

critiqué par Pacmann - (Tamise - 55 ans)
8 etoiles
Le cauchemar américain
Ce grand classique de la littérature américaine est avant tout un plaidoyer pour dénoncer l’injustice sociale en évoquant la tragédie de la famille Joad, victime de la dépression économique qu’ont subi les Etats-Unis en 1929 et les années qui ont...

sans couverture

Mensonges d'été de Bernhard Schlink

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 37 ans)
4 etoiles
Un format peu adapté à Schlink.
Nouveau recueil de nouvelles pour Schlink, après le décevant "Amours en fuite", cette fois-ci avec comme thématique principale le mensonge. Malheureusement, on y retrouve une nouvelle fois les mêmes défauts, à savoir des récits trop courts qui ne vont pas...

sans couverture

La Liste de Freud de Goce Smilevski

critiqué par Faby de Caparica - (59 ans)
8 etoiles
Ah!!! .. ce cher Monsieur Freud
"La liste de Freud" de Goce Smilevski (290p) Ed. Belfond Bonjour les fous de lectures.... Et bien voici un livre qui n'a pas été des plus encensé par la critique si j'ai bien vu en parcourant le net ET que moi j'ai bien...

sans couverture

Le pacte de Lars Kepler

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 67 ans)
5 etoiles
Un roman bavard
C'est long, plus de cinq cents pages. Les auteurs ont bien géré cette longueur en faisant des chapitres courts, des chapitres qui ont d'ailleurs tendance à se raccourcir au fil de l'avancée dans le récit, afin de soutenir l'action et...

sans couverture

Noir austral de Christine Adamo

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 72 ans)
10 etoiles
polar généalogique
Deux histoires pour le prix d’une, quelle aubaine ! Christine Adamo a mis à profit ses connaissances, historiques et scientifiques, pour concocter ce polar original qui nous emmène d’Australie en Provence à la poursuite du passé, celui du peuplement originel...

sans couverture

Dolores Claiborne de Stephen King

critiqué par Frunny - (PARIS - 55 ans)
7 etoiles
Une très longue confession !
Stephen King (1947- ) est un écrivain américain né à Portland (Maine). Il publie son premier roman en 1974 et devient rapidement célèbre pour ses contributions dans le domaine de l'horreur mais écrit également des livres relevant...

sans couverture

Millénium, tome 4: Ce qui ne me tue pas de David Lagercrantz

critiqué par Usdyc - (Bruxelles - 64 ans)
8 etoiles
Au final, une belle réussite.
Si on reste axé sur les personnages de Lisbeth et Mikael, on est déçu car il se passe beaucoup de choses autour d'eux avec énormément de personnages. Par contre, si on accepte que le changement d'écrivain entraîne automatiquement un changement...

sans couverture

Conversations avec Dieu de Neale Donald Walsch

critiqué par Ichampas - (LAMBALLE - 56 ans)
7 etoiles
Un dialogue menant sur le chemin de l’éveil
Ce livre peut susciter l’étonnement de par son titre. Et même si ces conversations avec Dieu ne sont pas réelles, elles permettent de s’interroger, de s’ouvrir, de s’éveiller. Ce genre de livre peut réconcilier un certain nombre de personnes avec...

sans couverture

La panthère des neiges de Sylvain Tesson

critiqué par Ichampas - (LAMBALLE - 56 ans)
8 etoiles
Un voyage au tibet
Sylvain Tesson nous embarque dans un voyage au Tibet. Personnellement je ne le ferais pas, grâce à ce livre, je fais ce voyage dans des paysages grandioses à l’affut d’un animal mythique, la panthère noire, en compagnie de Munier, Marie...

sans couverture

Comment j'ai vidé la maison de mes parents de Lydia Flem

critiqué par Ichampas - (LAMBALLE - 56 ans)
8 etoiles
Un beau témoignage et regard intéressant sur ces moments si particuliers
L’auteur, psychanalyste de formation, nous livre un récit plein de justesse de ces moments particuliers, la maladie, le départ, le deuil et l’héritage d’un parent. Ce roman nous renvoie à notre propre histoire. Elle s’interroge sur ce qu’à pu être...

sans couverture

Félix et la source invisible de Éric-Emmanuel Schmitt

critiqué par Odile93 - (Epinay sur Seine - 66 ans)
7 etoiles
l'Afrique, un bistrot et ... les énergies !
Voici des mots-clefs qui posent le cadre ! J'ai beaucoup aimé ce roman dans sa première partie qui fait bien les deux-tiers du livre. Donc au départ, tout se passe dans un troquet parisien, un bistrot de quartier tenu par...

sans couverture

Mille petits riens de Jodi Picoult

critiqué par Pascale Ew. - (53 ans)
10 etoiles
Un must-read pour réveiller les consciences
Ruth Jefferson est une infirmière chevronnée qui aide les patientes à accoucher. Un jour, un couple de suprémacistes blancs, Brit et Turk Bauer, viennent pour mettre au monde un bébé et ils refusent que Ruth s’en occupe parce qu’elle est...

sans couverture

Seigneur, ayez pitié de moi ! de Leo Perutz, Ghislain Riccardi (Traduction)

critiqué par Ravenbac - (Reims - 55 ans)
8 etoiles
Au coeur de la Mitteleuropa
Les neuf nouvelles qui composent ce recueil ont été écrites entre 1907 et 1929. Ces courts récits, souvent riches en rebondissements, construits autour d'une énigme, sont le fruit d'un art achevé et d'une rare concision. ...

sans couverture

Les Amnésiques de Géraldine Schwarz

critiqué par Saint Jean-Baptiste - (Ottignies - 85 ans)
10 etoiles
Histoire du XXème et plaidoyer contre l’oubli.
Ce livre m’a littéralement passionné. Cette jeune journaliste Franco-Allemande a voulu savoir ce que ses grands-parents avaient fait, avant, pendant et après la guerre, et son jugement est implacable. Pourtant elle nous remet dans l’ambiance de l’époque : pour les Allemands,...

sans couverture

Les Sept morts d'Evelyn Hardcastle de Stuart Turton

critiqué par Cédelor - (Paris - 49 ans)
9 etoiles
8 jours et 8 vies pour trouver l'assassin
Voilà un livre que j’avais noté dans ma LLAL (Liste de Livres A Lire) ! Et juste avant le second confinement, je le vois sur une étagère d’une bibliothèque et vite, je le chope pour l’emmener avant que la bibliothèque...

sans couverture

Le collier rouge de Jean-Christophe Rufin

critiqué par Tistou - (64 ans)
9 etoiles
Dans la touffeur de l’été 1919
Eté 1919, le juge militaire, Commandant Hugues Lantier du Grez, un jeune homme en fait qui « a fait » le juge militaire depuis le début de la guerre jusqu’à cette date s’apprête à retourner à la vie civile. Il...

sans couverture

Ce qu'il faut de nuit de Laurent Petitmangin

critiqué par Poet75 - (Paris - 64 ans)
9 etoiles
Au bout de la nuit
Si, parmi tous les romans qui ont été exposés sur les étals des libraires au mois de septembre, il en est un à côté duquel je ne pouvais passer, c’est celui de Laurent Petitmangin qui, à 55 ans, publie là...

Début Précédente Page 7 de 7