Les dernières critiques éclair

Début Précédente Page 7 de 7

sans couverture

Un diable d'homme : Sir Richard Burton ou le démon de l'aventure de Fawn McKay Brodie

critiqué par Kostog - (47 ans)
6 etoiles
Fine lame, explorateur et féru de poésie
La copieuse biographie que Fawn Brodie a consacrée à Richard Burton offre un aperçu instructif sur un pan de l’histoire de la Grande-Bretagne, celle de ses explorateurs qui au péril de leur vie et de leur santé, mus par les...

sans couverture

Le Pape, le Kid, et l'Iroquois de Auteur inconnu

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 71 ans)
10 etoiles
des monstres, comme s'il en pleuvait…
Amateurs de littérature gore, vous ne serez pas déçus. Vous non plus, qui aimez les roman déjantés comme ont su en écrire Chester Himes et consorts. Sans compter les fans d’heroic fantasy qui y retrouveront certains de leurs héros favoris....

sans couverture

Race et histoire de Claude Lévi-Strauss

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
10 etoiles
Une réflexion indispensable
Il reste difficile d'analyser de manière objective une culture différente de la sienne, en raison du manque de recul à partir de la sienne propre qui reste une référence au point de manquer d'objectivité dans la comparaison. Il s'ensuit inévitablement,...

sans couverture

My absolute darling de Gabriel Tallent

critiqué par Pacmann - (Tamise - 54 ans)
8 etoiles
Il était une fois dans le Nord-ouest….
Je ne sais pas si c’est un hasard, mais tous les romans américains sur lesquels je tombe ces derniers temps décrivent des situations sociales décalées avec des personnages qui semblent avoir perdu leurs repères moraux. Cette année, après avoir digéré...

sans couverture

L'enfant de Jules Vallès

critiqué par Waitforspring - (25 ans)
10 etoiles
La révolte
J'ai parfois lu qu'on reprochait à Vallès d'être trop descriptif, ce qui est incompréhensible, tant son écriture dépouillée témoigne d'une chose: le besoin d'exprimer avec urgence la colère qui l'anime, de faire partager l'injustice permanente de sa vie d'enfant. Si...

sans couverture

Tenir jusqu'à l'aube de Carole Fives

critiqué par Faby de Caparica - (57 ans)
5 etoiles
Tout cela pour ça !!!
"Tenir jusqu'à l'aube " de Carole Fives (190p) Ed. L' arbalète ( Gallimard) Bonjour les fous de lectures .... Voici un livre très court, quasi un huis-clos, qui nous raconte la galère d'une mère solo. Nous suivons la narratrice dans son quotidien qui s'égrène...

sans couverture

La servante écarlate de Margaret Atwood

critiqué par Cédelor - (Paris - 47 ans)
10 etoiles
réaliste et plausible
« La servante écarlate », un titre déjà connu parmi les dystopies à lire. Et un jour que je l’ai vu à vendre sur une étagère d’un magasin de coopérative, neuf, dernière édition Pavillon poche, avec le bandeau racoleur «...

sans couverture

Tristes tropiques de Claude Lévi-Strauss

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
9 etoiles
L'expérimentation de l'ethnologue
Claude Lévi-Strauss relate ses recherches lors de son exploration du Brésil des années 1930 et de ses réflexions subséquentes jusqu'en 1955. Cette divulgation lui permet de revenir constamment sur la méthode de l'ethnologue, basée sur la confrontation de terrain, l'observation,...

sans couverture

Mouchons nos morveux : conseils aux parents qui ne veulent plus se laisser marcher sur les pieds de Jean-Louis Fournier

critiqué par Catinus - (Liège - 68 ans)
8 etoiles
Soyons pédophobe !
Dans ce petit bouquin, l’auteur n’épargne pas les gosses, les mouflets, les ados, les moutards, la marmaille, les mioches, les morveux, bref les enfants de tous poils ; pour notre plus grand plaisir. Extraits : - Conseil de psychologue : ne traitez...

sans couverture

Cent ans de solitude de Gabriel García Márquez

critiqué par Wall - (48 ans)
10 etoiles
réalisme magique
l'incipit et la conclusion la plus littéraire que l'on puisse lire ; Un chef d’œuvre du réalisme magique....

sans couverture

Dialogues désaccordés de Éric Naulleau, Alain Soral

critiqué par Vince92 - (Zürich - 41 ans)
4 etoiles
Naulleau au tapis.
Réunis afin de débattre de la question du vote Front National en 2013, le journaliste Eric Naulleau et Alain Soral, pamphlétaire et essayiste livrent dans cet ouvrage, un livre d’entretiens, un combat assez inégal. Dire tout d’abord que le but...

sans couverture

Le Front russe de Jean-Claude Lalumière

critiqué par Faby de Caparica - (57 ans)
10 etoiles
jubilatoire
"Le front russe" de Jean-Claude Lalumière (210p) Ed. Le Livre de Poche Bonjour les fous le lectures .... ATTENTION ... JUBILATOIRE !!!! Je vous rassure d'entrée de jeu, ce livre n'a rien à voir avec une quelconque histoire de guerre. "Le front russe " est...

sans couverture

La leçon de pêche de Heinrich Böll (Scénario), Émile Bravo (Dessin)

critiqué par Tistou - (63 ans)
7 etoiles
Adaptation en BD d’une nouvelle d’Heinrich Böll
C’est Emile Bravo qui a réalisé les images et qui, j’imagine, a adapté le texte de la nouvelle d’Heinrich Böll, apparemment assisté de Bernard Friot, crédité de la traduction et de l’adaptation. La nouvelle « La leçon de pêche » fut...

sans couverture

Vengeance en Prada, le retour du diable de Lauren Weisberger

critiqué par Elya - (Savoie - Dauphiné - Ardèche - 29 ans)
8 etoiles
Léger et drôle
Ce roman se lit indépendamment du premier tome sans problème, même si on appréciera sans doute de retrouver le personnage principal et quelques rôles secondaires auxquels on a pu s'attacher lors d'une première découverte. Ce livre est une lecture d'été...

sans couverture

Le paradoxe d'Anderson de Pascal Manoukian

critiqué par Faby de Caparica - (57 ans)
10 etoiles
A découvrir
"Le paradoxe d'Anderson" de Pascal Manoukian (295p) Ed. Seuil. Bonjour les fous de lectures ... ATTENTION... Pascal Manoukian nous a sorti, une fois de plus, UNE PERLE.... Plantons le décor: Dans la famille, je demande les parents, Aline et Christophe, tous deux ouvriers. Elle est tricoteuse...

sans couverture

Trois jours chez ma mère de François Weyergans

critiqué par Catinus - (Liège - 68 ans)
7 etoiles
Se lit assez agréablement
Ce roman, d’inspiration autobiographique, est un long cheminement intellectuel à propos d’une rencontre que le narrateur fera avec sa mère devenue très âgée. Le lecteur pourrait penser que cette rencontre sera pénible, ennuyeuse, douloureuse mais il n’en est rien. Cette...

sans couverture

J'ai couru vers le Nil de Alaa El Aswany

critiqué par Frunny - (PARIS - 53 ans)
10 etoiles
"Une république comme si" !
Alaa El Aswany (1957- ) est un écrivain égyptien exerçant la profession de dentiste au Caire. Son roman "L'Immeuble Yacoubian", paru en 2002, fut un véritable phénomène d'édition dans le monde arabe, rapidement traduit dans une...

sans couverture

Millénium, Tome 5 : La fille qui rendait coup pour coup de David Lagercrantz

critiqué par Kabuto - (Craponne - 59 ans)
7 etoiles
Prison
C’est toujours un peu la même chose, Lisbeth et son passé compliqué, Blomkvist qui mène l’enquête, les tomes se suivent et se ressemblent. J’ai quand même été un peu surpris de ne pas voir apparaître Camilla mais je suppose qu’elle...

sans couverture

Les Hauts de Hurle-Vent de Emily Brontë

critiqué par Elko - (Niort - 43 ans)
8 etoiles
I hated you, I loved you too
Les Hauts de Hurle-Vent est un roman qui remue. Un roman sur l’aliénation des sentiments. Un roman sous tension où le lecteur s’attend à une tragédie à chaque page. Emily Brontë a parfaitement construit son récit et réussi à installer...

sans couverture

L'île au rébus de Peter May

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 71 ans)
10 etoiles
gare aux moustiques
Un polar magistral, qui vous tient en haleine jusqu’au bout. L’action se situe sur l’île de Groix, cette petite île tranquille (quoique battue par les vents) où Adam Killian, un retraité amateur d’entomologie, vient d’être assassiné. L’enquête est close, l’unique...

sans couverture

Entrez dans la danse de Jean Teulé

critiqué par Monocle - (tournai - 59 ans)
6 etoiles
La danse est finie
Jean Teulé est une valeur sûre des mots : il lui suffit de trouver un thème et hop le texte sort comme la poule pond son œuf. En juillet 1518 à Strasbourg, le peuple a faim. Une femme alors...

sans couverture

Le conseiller du roi de Armel Job

critiqué par Catinus - (Liège - 68 ans)
7 etoiles
Un p'tit bémol
Belgique, 1950. Nous sommes dans une période trouble, que l’on qualifiera plus tard sous le vocable de l’Affaire Royale, à savoir qu’une partie importante de la population belge reprochait au roi Léopold III son attitude ambiguë durant la guerre 40-45...

sans couverture

Tea-Bag de Henning Mankell

critiqué par Darius - (Bruxelles - - ans)
4 etoiles
Mal documenté..
Avis mitigé pour ce roman de Henning Mankell, qui s’attaque au problème des nombreux réfugiés que la Suède a accueillis ces dernières années, ce pays étant le champion européen tous azimuts dans l’accueil. On suit ici le parcours d’un poète suédois,...

Début Précédente Page 7 de 7