Les coups de coeurs les plus récents

Page 1 de 7 Suivante Fin

sans couverture

Mille Baisers pour un garçon de Tillie Cole

critiqué par Alapage - (45 ans)
10 etoiles
Coup de coeur!
J'ai beaucoup hésité avant de lire ce roman, car il a une telle notoriété que j'avais peur d'être déçue, mais finalement je me suis lancée... Rune vient juste de quitter Oslo, sa ville natale, pour aller aux États-Unis. Il n'a que cinq ans, mais la colère gronde en lui. Il veut retourner en Norvège. Alors qu'il vient tout juste d'arriver devant...

sans couverture

Ekhö monde miroir T7 - Swinging London de Christophe Arleston (Scénario), Alessandro Barbucci (Dessin), Nolwenn Lebreton (Couleurs)

critiqué par Coper - (34 ans)
10 etoiles
Londres et le mystère du thé
Pénurie de thé à Londres !!! Fourmille, Igor et Sigisberg vont enquêter pour découvrir ce mystère. Un beau tome (comme les précédents), pas de fausse note....

sans couverture

Ekhö monde miroir T6 - Deep South de Scotch Arleston (Scénario), Alessandro Barbucci (Dessin)

critiqué par Coper - (34 ans)
10 etoiles
L'Amérique profonde
Le monde miroir dans l'Amérique profonde et puritaniste... Un joli tome !...

sans couverture

Ekhö monde miroir T5 - Le secret des Preshauns de Scotch Arleston (Scénario), Alessandro Barbucci (Dessin)

critiqué par Coper - (34 ans)
10 etoiles
Avancée dans l'Histoire de fond...
Ce tome se déroule à Rome où la base des autorités preshauns est basée. Le scénario est très bon et on en apprend un peu plus sur l'arrivée de Fourmille dans ce monde... et son futur... à suivre. ...

sans couverture

Ekhö Monde miroir T4 - Barcelona de Scotch Arleston (Scénario), Alessandro Barbucci (Dessin)

critiqué par Coper - (34 ans)
10 etoiles
Barcelone...
Barcelone vu par le monde miroir. Très beau tome, les dessins et les couleurs sont toujours aussi sublimes. Le scénario également est inattendu....

sans couverture

Ekhö Monde miroir T3 - Hollywood Boulevard de Scotch Arleston (Scénario), Alessandro Barbucci (Dessin)

critiqué par Coper - (34 ans)
10 etoiles
La Californie, le cinéma
Dans ce troisième tome, nous découvrons le monde miroir en Californie, à Hollywood. Il y a de nombreuses références aux acteurs/réalisateurs mythiques (Marilyn Monroe, Liz Taylor...) qui sont croqués dans cet univers. Un beau tome, comme les précédents....

sans couverture

Ce poison qui te ronge de Elie Zimmer

critiqué par Bernard12369 - (34 ans)
10 etoiles
Une histoire vraie sur la destinée d'une famille
Un livre incroyable que j'ai du mal a commenter tant le propos suggère de thèmes .Le sujet principal reste la relation père ,fils mais déborde sur une multitude d'autres réflexions et une étude plus large des rapports humains.décrit sans jugement les personnages s'entrechoquent au rythme des chapitres .toujours a la limite de l'analyse psychologique et du témoignage je me suis...

sans couverture

Ekho Monde Miroir T2: Paris Empire de Scotch Arleston (Scénario), Alessandro Barbucci (Dessin)

critiqué par Coper - (34 ans)
10 etoiles
Découverte du nouveau Paris...
Pour ne pas trop dévoiler de l’histoire, je vais juste dire que Fourmille, Yuri, Grace et Sigisbert s'envolent vers Paris... On y découvre donc la capitale française dans le monde miroir... Tour Eiffel en bois, bateaux mouches (avec de vraies mouches...), etc. Un très beau et bon second tome, dans la lignée du premier. ...

sans couverture

Ekhö Monde Miroir T1: New-York de Scotch Arleston (Scénario), Alessandro Barbucci (Dessin)

critiqué par Coper - (34 ans)
10 etoiles
Un monde miroir très réussi
Présentation : "Quand Fourmille prend son avion pour New York, elle est loin de s'imaginer que son voyage va prendre un tour étrange. Au milieu du vol, elle est abordée par une étrange créature qui lui demande si elle accepte l'héritage d'une tante disparue depuis 20 ans. Et après qu'un éclair ait touché le 747, c'est à bord d'un dragon qu elle atterrit...

sans couverture

Contes et Nouvelles de Guy de Maupassant

critiqué par Falgo - (Lauris - 78 ans)
10 etoiles
Exceptionnel
Il y a mille et une manières de présenter en édition les écrits de Maupassant. Cela a donné des dizaines d'éditions aux contenus variés. Quarto a regroupé 281 contes et nouvelles dans cet épais volume, évidemment peu maniable. Il permet cependant de relire ou de découvrir à toute heure du jour ou de la nuit un de ces chefs d'oeuvre...

sans couverture

Introduction au théâtre grec antique de Paul Demont, Anne Lebeau

critiqué par Numanuma - (Tours - 45 ans)
10 etoiles
Parole qui profite ne saurait porter malheur.
Le théâtre est d'abord un art d'imitation. C'est la mimesis théorisée d'abord par Platon, concept qu'il développe aux livres III et X de la République. Et selon lui, l'action dramatique n'est pas un bien pour la cité idéale. L'idée aura une belle descendance puisque Rousseau, dans sa Lettre à d'Alembert, se demande « si le relâchement des mœurs, au théâtre et...

sans couverture

Macron, un président philosophe de Brice Couturier

critiqué par Falgo - (Lauris - 78 ans)
10 etoiles
Illustration et défense d'Emmanuel Macron
L'auteur, Brice Couturier, est un journaliste cultivé, lucide et d'une grande rigueur intellectuelle. Il n'y en a pas beaucoup de ce type et j'ai pour lui une grande estime. La thèse de ce livre est claire: Emmanuel Macron est un homme politique, pas un philosophe. Par contre il tire explicitement les principes de son action politique de ses études et...

sans couverture

La confession négative de Richard Millet

critiqué par Kostog - (46 ans)
10 etoiles
Un romanesque dans un monde désenchanté
– « Je comprends très bien ; c’est un romanesque ! » (le négociant et entomologiste Stein parlant de Jim dans le récit de Conrad). 1975 : âgé de vingt-deux ans, le double fictionnel de l'auteur, sorte d'alter ego romanesque, quitte la banlieue parisienne pour aller s'engager au Liban et combattre au sein des milices chrétiennes dans la guerre civile qui...

sans couverture

Mr Natural, Tome 1 : de Robert Crumb

critiqué par Antihuman - (Paris - 35 ans)
10 etoiles
Le bréviaire sacré
MON AVIS: A l'heure où le vulgaire et pontifiant rassemble tant de ces likes et où le fondamental est tant évité, il sera bon de rappeler quelques-unes de ces légendes de ce que l'on appelle la « sous-culture »... A l'heure où la misère sexuelle et l'égoïsme pourfendent tant de ces hères de deux sexes, il sera aussi bon de rappeler...

sans couverture

L'Académie des âmes abîmées de Thierry Cohen

critiqué par Pascale Ew. - (51 ans)
10 etoiles
Un excellent roman complet
Le danger avec ce genre de romans, c'est qu'ils s'enlisent dans le bla-bla des explications, du message que l'auteur tente de faire passer au détriment de l'histoire. Ce n'est pas du tout le cas ici ! Lana, ado bien sage, se fait harceler par ses congénères. Sa mère ne l'aide pas, trop engluée dans l'alcool depuis le départ du père. Mais...

sans couverture

Bons baisers des bonobos : Les aventures d'une primatologue au Congo de Vanessa Woods

critiqué par Colen8 - (77 ans)
10 etoiles
Vanessa au Congo
Australienne, jolie comme un cœur, touche-à-tout et bonne à rien, portée à l’autodérision, Vanessa Woods en stage dans une réserve de chimpanzés de l’Ouganda rencontre par hasard Brian, un primatologue américain qu’elle ne quittera plus. Sur fond d’amour, d’aventures, de guerres et de violences à l’encontre de civils(1), de pillages généralisés des immenses richesses naturelles du Congo, elle livre un...

sans couverture

À vol d'oiseau de Craig Johnson

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 70 ans)
10 etoiles
cheyenne party
Walter Longmire, shérif du comté d'Absaroka, Wyoming, et grand ami des indiens, s'apprête à marier sa fille Cady en terre cheyenne, à "Crazy Head Springs", au cœur de la réserve d'où est originaire le futur marié. Au cours d'un repérage en compagnie de son fidèle ami "Ours debout", il voit une femme, tenant un enfant dans ses bras, se précipiter...

sans couverture

Addict de Marie de Noailles

critiqué par Clacla44 - (29 ans)
10 etoiles
À lire
Présentation de l'éditeur "Le 8 mai 1975, je vois le jour, moi Marie Alicia Eugénie Charlotte Blandine, seconde fille du duc et de la duchesse de Noailles. Trente ans plus tard, je choisis la vie. je m'arrache à l'alcool, à l'herbe, à la cocaïne, à ces dépendances qui, depuis quinze ans, me possèdent et me consument. je m'appelle Marie, j'ai deux...

sans couverture

Requiem - Poème sans héros et autres poèmes de Anna Andreevna Ahmatova

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 38 ans)
10 etoiles
Une oeuvre riche et capitale
Anna Akhmatova est l’une des plus grandes poétesses russes du XXème siècle. Elle a eu une vie romanesque et a connu les plus grands traumatismes de cette période. Elle a côtoyé les grandes figures littéraires russes, a connu les deux guerres mondiales, a perdu de nombreux êtres chers. Son fils Lev a connu la prison et elle raconte ce fait...

sans couverture

Revenir de Jean-Luc Raharimanana

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 72 ans)
10 etoiles
une autre "recherche du temps perdu"
Pour préparer mon prochain voyage à Madagascar, comme d’habitude, je lis de la littérature du pays. C’est ainsi que je viens de découvrir Raharimanana, né à Antananarivo en 1967 et vivant en France depuis l'âge de 22 ans, poète, nouvelliste, romancier et dramaturge. Je dois dire que ce roman "Revenir", probablement en partie autobiographique, est exceptionnel. Une sorte de "Recherche...

sans couverture

Rêve à rebours de Brigitte Moreau

critiqué par Mathieu971 - (32 ans)
10 etoiles
un père, une fille
"Dix-huit ans, enfin ! Avec quelle impatience elle a attendu ce moment. Le jour de sa libération, le jour où elle ne devrait plus se soumettre au bon vouloir de cette tante qui l'a élevée avec tant de sévérité et qui ne voit la vie qu'en termes d'obligations et d'interdictions". Pauline choisit aussitôt de se faire tatouer. Puis de retrouver...

sans couverture

La nettoyeuse de Elisabeth Herrmann

critiqué par Ptitratdebiblio - (29 ans)
10 etoiles
Histoire captivante avec héroïne originale
Ce livre m'a captivée dès les premières pages, et tenue en haleine jusqu'au dénouement. L'histoire est celle de Judith, occupant un emploi plus qu'atypique, à la recherche de son passé, et ne pouvant pas imaginer ce que ses recherches ardues de la vérité vont l'amener à découvrir. En regardant au-delà du caractère horreur de l'histoire sur la partie scène de crimes, l'écrivaine...

sans couverture

Le Baron Bagge de Alexander Lernet-Holenia

critiqué par Kostog - (46 ans)
10 etoiles
Lyrisme et fantastique
Il est étonnant que ce classique de la littérature autrichienne et de la littérature fantastique allemande n'ait pas encore de recension ici. Le baron Bagge nous narre son aventure : hiver 1915, alors jeune officier de l'armée austro-hongroise, il se retrouve avec un détachement de cavalerie assez anachronique à la recherche de l'ennemi aux confins de la plaine hongroise et des...

sans couverture

Œuvres de Albert Camus

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
10 etoiles
Une anthologie quasi-indispensable
Albert Camus a rédigé des oeuvres incontournables. Acteur majeur du mouvement de l'Absurde, il se tient à dénoter le non-sens de la condition humaine et les causes menant à la révolte. Les romans et essais philosophiques, nouvelles et pièces permettent de faire le tour de sa pensée, avec sa peur de devenir indifférent à autrui, là où la solidarité reste...

sans couverture

Histoire du poète qui fut changé en tigre de Atsushi Nakajima

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 72 ans)
10 etoiles
Fantastique
Ce recueil de contes et nouvelles comprend les récits écrits par Nakajima dans les six mois qui précédèrent sa mort prématurée en 1942 à trente-trois ans. J'avais déjà lu de cet auteur un très beau récit biographique sur les derniers temps de Robert-Louis Stevenson : "La mort de Tusitala". L'auteur, élevé dans une famille d'érudits confucianistes, connaissait les classiques chinois et aussi...

sans couverture

Le pays d'en haut de Miles Franklin

critiqué par Pierrequiroule - (Paris - 37 ans)
10 etoiles
Chef d'oeuvre de la littérature australienne
Dans la luxuriante vallée de Bool Bool, au coeur des Montagnes Bleues, vivait autrefois une communauté de colons australiens. Ce roman est l'histoire des familles Mazere, Poole, Lobosseer et de leurs voisins du Pays d'en haut. Au milieu du XIXeme siècle, l'Australie est encore majoritairement rurale. Immergés dans des paysages paradisiaques, les hommes n'en doivent pas moins travailler sans relâche...

sans couverture

La forêt muette de Pierre Pelot

critiqué par Hexagone - (47 ans)
10 etoiles
Elle a tant de choses à dire cette forêt.
Je n'ai lu qu'un seul livre de Pelot, Maria, un livre extraordinaire qui m'avait beaucoup ému. Je n'ai jamais lu l'Été en pente douce, ni vu le film. C'est une amie qui m'avait conseillé de lire La forêt muette, elle en avait un vague souvenir mais il l'avait beaucoup marquée. Un livre court, une perle. Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu un...

sans couverture

Roxana sur les fils du temps (tome 1): Les Visions de Samuel de Nathalie Dessy

critiqué par Nathy82 - (Verviers - 35 ans)
10 etoiles
Très bon livre
Très bon livre à découvrir, se lit facilement ! Entre rêve et réalité, un mélange d'amour et de fantastique. Vous pouvez découvrir le site internet du livre sur http://roxanasurlesfilsdutemps.unblog.fr/...

sans couverture

Norma de Sofi Oksanen

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 70 ans)
10 etoiles
thriller capillaire
Un thriller étrange, flirtant avec le fantastique, mettant en scène une jeune femme, Norma, dotée d'une curieuse capacité de croissance capillaire. Ses magnifiques cheveux blonds, de type "ukrainien", repoussent à une vitesse prodigieuse, une particularité génétique qui a sauté plusieurs générations, et que sa mère va cacher soigneusement, en faisant son gagne-pain. On découvre les dessous de l'industrie du cheveu,...

sans couverture

Une immense sensation de calme de Laurine Roux

critiqué par Gregory mion - (35 ans)
10 etoiles
La concordance des vies.
Sans doute serait-il audacieux, voire indûment professoral, d’affirmer que ce beau premier roman de Laurine Roux propose instinctivement une lecture de la philosophie de Spinoza. Et pourtant, plus on avance dans ce texte, plus on présume, en même temps que l’existence progressivement assagie de la narratrice, ce dont il s’agit lorsque nous faisons l’expérience de l’éternité, c’est-à-dire lorsque nous sentons...

Page 1 de 7 Suivante Fin