Les coups de coeurs les plus récents

Début Précédente Page 7 de 7

sans couverture

Frères de sang de Richard Price

critiqué par Frunny - (PARIS - 52 ans)
10 etoiles
Uppercut littéraire !
Richard Price (1949- ) est un écrivain, scénariste,acteur et producteur de cinéma américain. "Bloodbrothers" (Frères de sang) parait en 1976 aux Etats-unis et sera traduit et publié en France en 2010. Chronique d’une famille italienne dans le Bronx des années 1970. Tommy De Coco, chef électricien et chef de famille infidèle, vit avec sa femme, l’hystérique Marie. Ils sont les parents de Stony, 17...

sans couverture

Pour toi Abby, tome 1 de Dominique Lavallée

critiqué par Alapage - (44 ans)
10 etoiles
Coup de coeur!
Si vous désirez rencontrer une jeune fille au caractère flamboyant, à la résilience incroyable, mais aussi pour en apprendre un peu plus sur l'arrivée des Irlandais au Québec, la saga Pour toi Abby est pour vous. Eva n'a que 15 ans lorsqu'elle embarque sur le navire qui la guidera vers Québec. Elle décide de quitter son Irlande natale afin de pouvoir...

sans couverture

Le Cercle Pouchkine de Simon Montefiore

critiqué par Pascale Ew. - (50 ans)
10 etoiles
Amour et enfer sous Staline
En 1945, dans un lycée de Moscou fréquenté par les enfants de l'élite soviétique, une poignée de jeunes forme un groupe secret de romantiques attachés à la littérature de Pouchkine. Or deux des jeunes se tuent lors d'un "jeu" qui tourne mal pendant la parade de la Victoire. La paranoïa du régime de Staline s'empare de cette affaire pour enquêter;...

sans couverture

Sculptures du XVIIe au XXe siècle : Musée des Beaux-Arts de Lyon de Collectif

critiqué par Agnesfl - (Paris - 53 ans)
10 etoiles
Un petit bijou
Un ouvrage très élaboré, presque une encyclopédie de la sculpture englobant plus de 800 œuvres présentes au Musée des Beaux-Arts de Lyon. Même si le Musée rassemble toutes les époques, le choix s'est porté sur la période allant du XVIIè au XXè siècle. Le XVIIè et le XVIIIè siècle sont consacrés à des œuvres de parisiens de renom, et à...

sans couverture

Poèmes sur le désastre de Lisbonne, et sur la loi naturelle , avec des préfaces, des notes, etc. de Voltaire

critiqué par Numanuma - (Tours - 44 ans)
10 etoiles
Irreductible Voltaire
Comment Voltaire peut-il être encore présenté ? Né François-Marié Arouet en 1694, il décède à Paris le 30 mai 1778. Contes, poèmes, pièces de théâtres, pamphlets, articles, romans, graphomane protéiforme, il n’est guère de genre qu’il ne visite. La renommée de Voltaire, sa force de travail, la variété de ses œuvres, ses dons de polémistes en font quasi un contre-pouvoir...

sans couverture

Les Paysans de Honoré de Balzac

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 72 ans)
10 etoiles
un roman très noir
Décidément, pour les auteurs réalistes du XIXe siècle, de Balzac à Maupassant et Zola, le paysans sont dépeints d’une manière le plus souvent négative. Mais le summum, c’est ce roman de Balzac, "Les paysans", considéré cependant comme un des plus importants de la "Comédie humaine". Il y a longuement travaillé (dans sa dédicace, l'auteur affirme avoir « pendant huit ans, cent...

sans couverture

Yaak Valley, Montana de Smith Henderson

critiqué par Monocle - (tournai - 58 ans)
10 etoiles
Dans la nuit du Montana
Le YaaK c'est une forêt sombre, un ensemble de collines déboisées, de tertres boueux où s'empêtrent des racines noueuses comme des balafres sur la terre meuble. Nul ne peut se vanter en connaître tous les coins et recoins, aucune carte ne cartographie l'ensemble. Peter est assistant social dans ce coin reculé du monde. C'est lui qui...

sans couverture

Civilisation de Georges Duhamel

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 72 ans)
10 etoiles
la civilisation devenue folle
"Civilisation" obtint le prix Goncourt en 1918, Ce n’est pas à proprement parler un roman, mais plutôt une suite de récits (comme l’avait été "Vie des martyrs" du même auteur l’année précédente) qui témoignent des ravages de la grande guerre non seulement sur le plan physique (morts et blessés innombrables), mais sur le plan des valeurs morales. Duhamel laisse à...

sans couverture

J'en ai marre ! Je deviens con, raciste et intolérant de Antoine Félix

critiqué par Teva - (53 ans)
10 etoiles
Un livre inclassable et profondément humain
Cet ouvrage est le cri d'une âme profondément marquée par son époque. Amour, dégoût, révolte, autant de sentiments qui traduisent la violence d'un état. Une aperception construite sur des constats et exposée pour mieux confesser que le système a bien un impact sur chacun d'entre nous. Au fil des rencontres, des croyances, des rêves, des espoirs, mène-t-on réellement la vie...

sans couverture

La nuit de Géronimo de Dominique Sylvain

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 69 ans)
10 etoiles
louise attaque
Louise Morvan est une jeune et jolie détective (une "privée"), d'habitude au service des conjoints trompés ou croyant être trompés. Cette fois-ci elle va tomber sur une affaire bien plus compliquée, qui va l'amener à côtoyer à son corps défendant des milieux aussi variés que la recherche scientifique de pointe et les mafias russes. Mandatée pour faire la lumière sur...

sans couverture

Une ténébreuse affaire, suivi du "Député d'Arcis" de Honoré de Balzac

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 72 ans)
10 etoiles
De la belle ouvrage
Arcis-sur-Aube, 1839 : la petite ville doit remplacer son député, François Keller, banquier parisien, et gendre du comte de Gondreville, régulièrement élu député depuis vingt ans, mais devenu pair de France. Keller soutient, pour lui succéder, la candidature – libérale-ministérielle – de son filleul Charles, officier en Afrique. Mais une partie de la population, se voulant indépendante de cette servitude qu’est...

sans couverture

Forme & énergie en 15 minutes par jour de Nat' El Zéar

critiqué par Natelzear - (56 ans)
10 etoiles
Des clés pour réconcilier le corps et le psychisme
Le thème central de tout le livre est que notre posture et la manière dont nous nous tenons, sont en rapport étroit avec notre psychisme et notre rapport à la vie. C’est un véritable mode d’emploi du corps qui est proposé ici. A travers des exercices simples et ludiques, nous explorons le fonctionnement de chaque partie du corps et leur rapport...

sans couverture

Le Travailleur de la nuit de Matz (Scénario), Léonard Chemineau (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 48 ans)
10 etoiles
un seul mot : Passionnant !
Lorsque j'ai commencé la lecture de cette bande dessinée , je ne savais pas où je m'embarquais. Et bien, je n'ai pas lâché ce livre jusqu'à la dernière page. Véritablement passionnant de bout en bout. La vie d'Alexandre Jacob, scénarisée par le talentueux Matz, m'a enthousiasmé. "Gentleman cambrioleur" avant l'heure, Alexandre Jacob a traversé le XXième siècle avec plus ou moins...

sans couverture

O & M de Charles Estienne, Charles Lapicque (Dessin)

critiqué par Eric Eliès - (43 ans)
10 etoiles
Une version moderne du conte ténébreux, à la fois mystérieux, envoûtant et vénéneux
Charles Estienne est plus connu comme critique d’art et auteur de monographies que comme romancier. Son unique roman, publié en 1966 avec un titre sibyllin, dégage un charme mystérieux et envoûtant, qui peut dérouter et ne pas plaire. Mais il s'agit, pour moi, d'un chef d'œuvre méconnu qui s’inscrit dans la lignée des récits (je pense notamment à Charles Duits,...

sans couverture

Frontières de Olivier Weber

critiqué par Pierrot-la-Lune - (32 ans)
10 etoiles
Drôle et original
Un récit de voyage drôle et original sur ce qui se passe aux frontières dans le monde. C'est vivant. Plein de portraits. L'écrivain a vécu des tas de péripéties su sa route des confins, qui va des montagnes d'Iran à... Menton. Il cite souvent les "écrivains des frontières", de Cervantès à Hemingway, de Goethe à Nietzsche, et c'est plutôt...

sans couverture

Mon père, ma mère et Sheila de Éric Romand

critiqué par Nathavh - (53 ans)
10 etoiles
Mon père, ma mère et Sheila
Je bloquais un peu dans ma lecture en cours, j'avais envie d'une lecture différente et c'est ce premier roman que j'ai choisi. J'ai bien fait, un petit bonheur ! ♥ Quel bon moment de lecture en compagnie d' Éric Romand qui est né la même année que moi. Il décrit l'ambiance des années de son enfance, alors forcément cela...

sans couverture

Un silence d'environ une demi-heure de Boris Schreiber

critiqué par Henri Cachia - (LILLE - 56 ans)
10 etoiles
Tout simplement passionnant
Boris Schreiber et ses parents : Ces trois-là sont indissociables les uns des autres. Cet épais journal romancé nous fait voyager, tant par la géographie depuis la révolution russe à l'occupation allemande en France et un peu partout en Europe, que par l'adolescence mouvementée de Boris, déjà obsédé par son talent d'écrivain, convaincu d'être celui que la Littérature attendait. Encouragé par Gide, pas seulement...

sans couverture

La comtesse Greffulhe : L'ombre des Guermantes de Laure Hillerin

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
10 etoiles
La mécène qui inspira la duchesse de Guermantes
Elisabeth de Caraman-Chimay, descendante d'une grande famille aristocrate, est réputée pour sa beauté et son élégance aérienne, avoisinant l'impression de divinité. Aussi épouse-t-elle le comte Greffulhe, jeune parti fort en vue dans le gratin qui s'avère fort vite très infidèle. Elle profite de sa notoriété pour se faire mécène musicale, promouvant ses contemporains, comme Wagner et Berlioz, et donne des...

sans couverture

Padre Pio, transparent de Dieu. : Portrait spirituel de Padre Pio au travers de ses lettres de Jean Derobert

critiqué par Hexagone - (47 ans)
10 etoiles
Au coeur de PADRE PIO
J'ai déjà lu deux ouvrages sur le Padre, commentés dans ce blog. Celui d' Yves CHIRON et d'Antonio Socci. Je l'ai découvert grâce aux deux Dictionnaires de l'Impossible de Didier Van Cauvelaert. Le transparent de Dieu est d'un autre genre et d'un autre contenu. Si les deux précédents sont des biographies du Saint, le livre de DEROBERT est une longue étude basée sur...

sans couverture

L'insoumise de la Porte de Flandre de Fouad Laroui

critiqué par Nathavh - (53 ans)
10 etoiles
Un sujet brûlant - coup de coeur
Fatima est issue d'une famille marocaine vivant à Molenbeek. Son quartier a changé les dernières années, de longues robes noires recouvrent les corps, un voile cercle l'ovale des visages des femmes, c'était pas comme cela avant... Fatima est très intelligente et cultivée, elle poursuit des études supérieures à l'université libre de Bruxelles avec brio, elle est libre mais depuis deux...

sans couverture

Le Piano de Pierre Béry

critiqué par Antihuman - (Paris - 35 ans)
10 etoiles
Contes normands
Sorte de fresque champêtre, ce livre est surtout voué à la Normandie et à l'un de ses plus gros chefs-lieux ; Évreux. Néanmoins, Pierre Béry ne parle pas de cette grasse région qui abrite tant de ces résidences secondaires et de ces demeures de rêve mais plutôt de ces histoires mineures qui constituent la vie du pays d'après-guerre. Spécialement consacré à...

sans couverture

Ultimes réflexions de Marcel Conche

critiqué par Gregory mion - (35 ans)
10 etoiles
Les pensées cruciales du grand Marcel Conche.
La seconde moitié du XXe siècle intellectuel français est marquée par deux philosophes qui n’ont pourtant aucune sorte de considération dans les anthologies officielles ou les hommages du petit journalisme, sauf exceptions bien sûr, et cela ne trompe pas quant à la qualité d’esprit de ces deux titans que bien des choses opposent dans leurs idées respectives, mais qui se...

sans couverture

Les chemins creux de Saint-Fiacre de Daniel Cario

critiqué par Odile93 - (Epinay sur Seine - 63 ans)
10 etoiles
Un beau roman dans un cadre champêtre
Triste vie que celle d'Auguste ? De ce pauvre gamin élevé sans amour ni de sa grand-mère et encore moins de sa mère? De ce bâtard à qui sa mère reproche sa naissance ? Que nenni ! Ce roman regorge de vie, de la vie à la campagne, du plaisir d'un petit garçon qui ne possède aucun jouet mais dont...

sans couverture

Le sceau du Lotus de Ludovic Davoine

critiqué par Antihuman - (Paris - 35 ans)
10 etoiles
Choisissez la Voie
Amusant de constater que cet ouvrage n'est plutôt pas répertorié sur les médias littéraires de ces gros garçons qui chaque jour font l'apologie unanime de leurs idoles ; ces écrivaillons pseudo- »parisiens » qu'ils ne seront jamais - ceux-là étant d'ailleurs surtout bouffis d'eux mêmes et essentiellement emplis des miasmes de leurs idées putréfiées et mondaines ! Pourtant le Sceau du...

sans couverture

Je dangereux de Sophie Herrault

critiqué par CHALOT - (70 ans)
10 etoiles
Thriller philosophique
Qui suis-je ? Que m'arrive t-il ? Le "héros" ne se reconnaôt pas. La réalité va -t-elle ressembler à son rêve? Tout de suite, il part à la recherche de son identité et très vite il va comprendre qu'il a une histoire et que sa vie est en danger. Sa rencontre avec un SDF, ancien patron ruiné va lui permettre de comprendre ce qui...

sans couverture

Guide du patrimoine juif parisien de Dominique Jarrassé

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
10 etoiles
Le patrimoine d'une part de la population
Les Juifs de France, comme d'ailleurs, ont eu du mal à s'implanter et à poser leur marque sur les territoires investis, en raison d'un mode de vie en marge, relativement dissimulé qui leur a été imposé, avec des variables au fil du temps. Paris s'est imposée comme une ville de regroupement, le Concordat ayant quelque peu fixé les choses. Aussi...

sans couverture

Et l'obscurité fut de Maurizio De Giovanni

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 69 ans)
10 etoiles
les héros sont fatigués
Où l'on retrouve les protagonistes de "La collectionneuse des boules à neige", la fameuse équipe du commissariat de Pizzofalcone, perché sur sa colline dans un quartier historique de Naples. Cette fois-ci Francesco Romano, dit "Hulk" et Marco Aragona sont sous le feu des projecteurs, en charge d'une enquête sur la mystérieuse disparition de "Dodo", petit-fils d'Edoardo Borelli, un des hommes...

sans couverture

Astérix, tome 37: Astérix et la Transitalique de René Goscinny, Albert Uderzo, Jean-Yves Ferri (Scénario), Didier Conrad (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 48 ans)
10 etoiles
Quelle course !!
Par Toutatis, les auteurs commettent un triple sacrilège en omettant la célèbre carte de la Gaule, en passant à la trappe la galerie des personnages du villages Gaulois et en faisant débuter l’album par la planche 1 à gauche ! Mais cela finalement n’a aucune importance puisque cette nouvelle aventure d’Astérix et surtout d’Obélix est d’un très bon niveau. Définitivement, Conrad...

sans couverture

Mythologie grecque et romaine de Pierre Commelin

critiqué par Obriansp2 - (47 ans)
10 etoiles
Une très bonne explication.
Quand j'ai acheté ce livre j'ai pensé que c'était par un auteur contemporain et avec des références piochées dans Wikipédia. Mais là non, l'original de ce livre est sorti en 1906. Pierre Commelin est né en 1837 en Bretagne et décédé en 1926 à Paris. C'est un traducteur de grec et de latin, et un spécialiste de l'histoire de la...

sans couverture

Figures de l'infini - Les mathématiques au miroir des cultures de Tony Lévy

critiqué par Eric Eliès - (43 ans)
10 etoiles
Histoire des spéculations sur l'infini, au croisement des sciences, de la philosophie, de la métaphysique et de la théologie
Cet essai de Tony Lévy (mathématicien et historien des sciences) est passionnant. Il propose une approche historique des spéculations sur l'infini et sur l’assimilation progressive de ce concept, au carrefour de la philosophie, de la religion et de la pensée scientifique, qui confronte l’intelligence humaine à des paradoxes logiques qui révèlent ses limites et son incapacité fondamentale à transcender sa...

Début Précédente Page 7 de 7