Les fiches les plus visitées ce mois ci

Ce classement est basé sur un compteur de visite remis à zéro le premier du mois en cours.


99.
1 visites
sans couverture

Femmes qui courent avec les loups de Clarissa Pinkola Estés

critiqué par Clo7 - (Charleroi - 21 ans)
8 etoiles
Toutes les femmes sont sauvages
Psychanalyste, chef du C.G. Yung Center de Denver et conteuse, fascinée par les mythes et les légendes, Clarissa Pinkola Estés propose avec ce livre de retrouver la part enfouie, pleine de vitalité et de générosité, vibrante et donneuse de vie qui est en nous. Chaque femme porte en elle une force naturelle riche de dons créateurs, de bons instincts et...

102.
2 visites
sans couverture

La grande saga des vikings : De glace et de feu de Christophe Rouet

critiqué par Lecassin - (Saint Médard en Jalles - 64 ans)
9 etoiles
J'irai revoir ma Normandie...
Un livre, c'est aussi un objet, et celui-ci est vraiment de toute beauté : un grand format, une couverture rempliée, une police de caractère très confortable, une iconographie aussi pertinente que magnifique... "La grande saga des Vikings", un tour d'horizon complet des connaissances concernant ce peuple venu du Grand Nord, marin, voyageur, découvreur... Un voyage dans le temps, de 793 à 1066... Un...

102.
1 visites
sans couverture

Maharadchat - C'est tellement d'amour ! de Wilfrid Lupano (Scénario), Relom (Dessin)

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 64 ans)
10 etoiles
Quel album !!!
Jacques Berdemol dirige son entreprise de nourriture pour chat mais il sent bien que plus rien ne fonctionnera. Dès lors, il envisage une sortie qui, à défaut d’être élégante, lui offrirait les moyens de continuer à vivre décemment, enfin, luxueusement même… Est-il au bout du rouleau, en plein burn out ou tout simplement a-t-il atteint le stade ultime du cynisme...

105.
2 visites
sans couverture

La mort du roi Tsongor de Laurent Gaudé

critiqué par Léonce_laplanche - (Périgueux - 84 ans)
6 etoiles
Papier mâché !
L'auteur est dramaturge et romancier, récemment couronné…. patati et patata… Ce roman a l'odeur du théâtre, on dirait un drame antique se déroulant au cœur d'une Afrique ancestrale et non localisée. Au soir d'une rude vie de conquérant, le roi Tsongor va marier sa fille Samilia à Kouame roi des terres du sel. Massaba, la capitale de son empire, bâtie...

105.
2 visites
sans couverture

Incendies de Wajdi Mouawad

critiqué par Cuné - (53 ans)
10 etoiles
C'est sûr, c'est sûr, c'est sûr !
Tout commence dans le bureau d'Hermile Lebel, notaire. Une vieille femme est morte, et il doit procéder à la lecture de son testament. Les enfants, Jeanne et Simon, jumeaux, se voient chacun confier une mission : retrouver leur père pour l'une, leur frère pour l'autre, et leur remettre à chacun une enveloppe. Coup de massue pour les deux jeunes adultes....

107.
2 visites
sans couverture

Vingt-quatre heures de la vie d'une femme de Stefan Zweig

critiqué par Leïa - (Montréal - 44 ans)
9 etoiles
Vivement la passion
L'histoire se déroule dans une petite pension de la Riviera sur la Côte d'Azur au début du 20e siècle. Mme Henriette, une femme « comme il faut » délaisse tout ce qu'elle possède et s'enfuie avec un inconnu, un homme qu'elle ne connaît que depuis 48 heures. Tous sont d'accord pour porter « le » jugement disgracieux ultime à l'endroit...

108.
2 visites
sans couverture

Le Mur de Jean-Paul Sartre

critiqué par Jules - (Bruxelles - 76 ans)
9 etoiles
Dur mais vaut la peine
« Le mur » est un recueil de cinq nouvelles publiées par Jean-Paul Sartre en 1939. L’auteur a, à ce moment là, trente cinq ans. Il n’avait donc pas encore écrit ses deux livres principaux traitants de la philosophie dite « existentialiste » qui ne sortiront qu’en 1943, pour « L’être et le néant » et 1946 pour « L’existentialisme...

108.
1 visites
sans couverture

La guerre et la paix de Léon Tolstoï

critiqué par Saule - (Bruxelles - 55 ans)
10 etoiles
Comme un marathon...
La guerre et la paix: 1650 pages. Au rythme de 50 pages par heure: 33 heures. Au prix de 50 euros (belle édition), cela fait 66 cents de l'heure. C'est nettement moins cher que le cinéma, même avec la carte UGL unlimited, et franchement bon marché pour un "chef d'oeuvre mythique de la littérature mondiale", comme ils disent au verso. Alors...

108.
1 visites
sans couverture

Comment on se marie de Émile Zola

critiqué par Zagreus - (37 ans)
10 etoiles
Selon que vous serez puissant ou misérable...
Publié en 1893 mais écrit en 1875, le recueil analyse et illustre avec un réalisme cinglant un phénomène particulier : le mariage. Après une préface générale qui retrace l’évolution historique de la notion d’amour (on passe de l’amour « parfaitement noble, d'une tendresse réfléchie, d'une joie honnête » au XVIIe siècle à l'amour « garçon rangé, correct comme un notaire,...

112.
2 visites
sans couverture

Des diables et des saints de Jean-Baptiste Andrea

critiqué par Poet75 - (Paris - 64 ans)
8 etoiles
Mélange des genres
Qui a eu l’idée de faire mettre des pianos dans les lieux publics, gares, aéroports ou même centres commerciaux, par exemple ? C’est une initiative qui mérite d’être saluée quel qu’en soit l’auteur, une initiative qui a inspiré, qui plus est, à Jean-Baptiste Andrea, les premières pages de son nouveau roman. Nous y découvrons donc un homme de 69 ans,...

113.
7 visites
sans couverture

Le cousin Pons de Honoré de Balzac

critiqué par Pétoman - (Tournai - 45 ans)
10 etoiles
Nous vivons dans un monde sans humanité
Pons est un artiste: chef d'orchestre et amateur d'art qui achète des chefs-d'oeuvre à moindre prix. Mais Pons, c'est aussi un vieil "affreux": célibataire, pique-assiette qui va, de par sa seule faute, la gourmandise, manger chez ses "cousins". Mais dans cette inique existence, il peut compter sur son seul ami - mais quel ami! - Schmucke. Après avoir été maltraité par madame Camusot,...

113.
3 visites
sans couverture

Si c'est un homme de Primo Levi

critiqué par Jules - (Bruxelles - 76 ans)
8 etoiles
Un monde absurde !
Primo Lévi a été fait prisonnier en 1943 et a été déporté à Auschwitz. Il était Italien et ingénieur chimiste de formation. Né en 1919 il s'est suicidé en 1987. Il a écrit plusieurs livres. Je ne vais pas ici vous décrire ce qu'étaient les horreurs de la vie quotidienne dans les camps de concentrations allemands et à Auschwitz en...

113.
1 visites
sans couverture

Le livre des choses cachées de Francesco Dimitri

critiqué par Yeaker - (Blace (69) - 47 ans)
3 etoiles
Déception magistrale
Voilà un polar qui partait bien, 4 amis d'enfance des Pouilles ont fait leur vie ici ou là loin de ce bled à touriste mort le reste de l'année. Seulement un pacte les oblige à se retrouver une fois l'année le temps d'une soirée dans l'une des pizzéria. Mais ce soir là l'un d'entre eux manque et n'a pas prévenu....

113.
1 visites
sans couverture

L'État entrepreneur: Pour en finir avec l'opposition public privé de Mariana Mazzucato

critiqué par Colen8 - (79 ans)
6 etoiles
Démythifier le libéralisme économique
La recette est simple : une ambition visionnaire, un financement généreux de la recherche fondamentale dans une multitude d’universités et de laboratoires travaillant en synergie, un encouragement à l’essaimage des chercheurs ou aux projets d’entrepreneurs désireux de se lancer dans des start-ups innovantes, l’octroi d’un maximum de contrats publics pour aborder les périlleuses étapes de la recherche appliquée, une aide...

118.
1 visites
sans couverture

Le tour d'écrou de Henry James

critiqué par Kinbote - (Jumet - 62 ans)
7 etoiles
Mary Poppins au pays des fantômes!
Une gouvernante chargée de l’éducation de deux petits orphelins est sujette à des apparitions et se persuade que les enfants, Flora et Miles, en sont également les victimes. Grâce à Mrs Grose qui a connu les précédents occupants, elle identifie un homme et une femme, un valet et la gouvernante précédente, tous les deux décédés. Elle en conclut qu’il s'agit...

119.
7 visites
sans couverture

Germinal de Émile Zola

critiqué par Pétoman - (Tournai - 45 ans)
10 etoiles
Dans le fond...
Zola a vécu dans le temps des exploitations minières et dans le temps de la création de nouvelles pensées politiques: socialisme, internationale communiste, anarchisme... En décrivant la rencontre d'Etienne Lantier avec les Maheu, Zola ne nous raconte pas que l'histoire d'une grève... il nous raconte bien plus... D'une part, il trace un portrait psychosociologique de la famille minière de cette époque, à...

119.
2 visites
sans couverture

Ne chatouille pas l'ours ! de Ana Larrañaga (Scénario), Sam Taplin (Dessin)

critiqué par JulesRomans - (Nantes - 62 ans)
10 etoiles
On caresse un animal et on entend le son de sa voix
Voilà un ouvrage dans le prolongement heureux de certains autres du même éditeur où il s’agit, pour l’enfant, de caresser une partie du corps d’un animal afin d’entendre un cri de la part de ce dernier. On capte donc successivement le son de la voix de l’ours, du loup, de l’aigle, de l’élan, puis des quatre réunis. Les illustrations couvrent...

121.
1 visites
sans couverture

L'homme gribouillé de Serge Lehman (Scénario), Frederik Peeters (Scénario et dessin)

critiqué par Blue Boy - (Saint-Denis - - ans)
9 etoiles
Un max de menaces
Entre sa mère Maud et sa fille Clara, Betty Couvreur semble mener une vie tout à fait normale, si ce n’était pour les crises d’aphasie (perte de la parole) dont elle est parfois victime, et la récente inondation de son appartement qui l’a conduit à se faire héberger temporairement chez sa mère. Un matin, alors que Paris est noyé sous...

122.
3 visites
sans couverture

L'hiver de Solveig de Reine Andrieu

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 67 ans)
8 etoiles
Intrigue, dilemmes, aléas, durant la guerre 39-45 et conséquences
Une petite fille de huit ans est retrouvée, totalement amnésique, au centre d'un village. Un policier, sensibilisé par sa situation, va tout faire pour reconstituer l'histoire de cette petite fille. Le récit nous plonge dans la période trouble de l'occupation et des dilemmes moraux des protagonistes. Au lire de la quatrième de couverture, je craignais que cela s'oriente un peu trop dans le...

122.
2 visites
sans couverture

La nuit des temps de René Barjavel

critiqué par Bluewitch - (Charleroi - 41 ans)
10 etoiles
Prodigieux !
Je ne serai pas la seule à affirmer que « La nuit des temps » fait partie des meilleurs romans de science-fiction du XXe siècle. Mais c'est aussi une fascinante histoire d'amour qui nous fait découvrir un monde à la fois mystique et fabuleux. L’histoire : une mission scientifique en Antarctique détecte un étrange signal provenant des profondeurs de la...

122.
2 visites
sans couverture

Discours de la méthode de René Descartes

critiqué par Lolita - (Bormes les mimosas - 35 ans)
5 etoiles
de la philosophie!
Dur dur de résumer ce livre, qui m'a paru assez compliqué... Eh oui, je l'avoue c'est la toute première fois que je lis un roman philosophique. Le résultat n'a pas été très concluant mais je crois que c'est toujours comme cela la première fois.... Si j'ai donc un premier conseil à donner, c'est d'entamer ce livre en ayant minimum 16 ans,...

125.
2 visites
sans couverture

La part de l'autre de Éric-Emmanuel Schmitt

critiqué par Macréon - (la hulpe - 87 ans)
8 etoiles
Hitler et Adolf H.
Après une oeuvre théâtrale très remarquée et un roman comme “ l'Evangile selon Saint Pilate" qui a passionné de nombreux intervenants dans ce site, Eric-Emmanuel Schmitt (40 ans) se lance dans un roman au sujet glissant, à savoir la personnalité d'Adolphe Hitler, telle qu’il la conçoit sur le mode romancé. En fait, pour lui, il y a deux Hitler. Adolf...

125.
2 visites
sans couverture

Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran de Éric-Emmanuel Schmitt

critiqué par Saint-Germain-des-Prés - (Liernu - 53 ans)
9 etoiles
Les fleurs de la sagesse
Quel condensé d'émotions subtiles que ce livre… Moïse, 11 ans, rencontre Monsieur Ibrahim, l'épicier du coin. L'amitié qu'ils nouent rapidement prend les traits d’une relation filiale pure. Et cela tombe bien car le vrai père de Moïse lui réserve une désagréable surprise… Monsieur Ibrahim est un condensé de sagesse, de tendresse, de compréhension. Mais ne nous y trompons pas, cette attitude cache nombres de fêlures. Le...

125.
1 visites
sans couverture

Mémoires d'Hadrien de Marguerite Yourcenar

critiqué par Jules - (Bruxelles - 76 ans)
10 etoiles
Un régal ! Quelle Intelligence, quel style !
Hadrien a été empereur à Rome de 117 à 138 après J.-C. Il est établi que Yourcenar s’efforça de ne faire dire à son personnage que ce qu’il aurait dit, ou aurait pu dire. Si, parfois, des paroles ou des pensées nous paraissent de notre époque c'est, en partie, parce que les questions qu’Hadrien abordent sont évidentes et font partie intégrante...

128.
2 visites
sans couverture

La dame du cirque de Guy Des Cars

critiqué par Eoliah - (70 ans)
6 etoiles
Le cirque
Voilà un roman situé dans les années 30. A Vienne Michaëla la fille d'un baron, accepte la proposition du directeur de cirque d'intégrer la vie nomade pour devenir la plus extraordinaire des amazones. Commence alors un entrainement épuisant, doublé de l'hostilité des enfants de la balle. Un accident interrompt sa brève carrière.... Mariés, cet homme bien plus âgé organise, à grand...

129.
5 visites
sans couverture

Le jour avant le bonheur de Erri De Luca

critiqué par Ichampas - (LAMBALLE - 57 ans)
8 etoiles
Trois héros d’un grande simplicité
Quatrième de couverture Nous sommes à Naples, dans l’immédiat après-guerre. Un jeune orphelin, qui deviendra plus tard le narrateur de ce livre, vit sous la protection du concierge, don Gaetano. Ce dernier est un homme généreux et très attaché au bien-être du petit garçon, puis de l’adolescent. Il passe du temps avec lui, pour parler des années de guerre et de...

129.
4 visites
sans couverture

L'élégance du hérisson de Muriel Barbery

critiqué par Sahkti - (Genève - 46 ans)
9 etoiles
Concierge et QI exceptionnel
Quel savoureux roman que celui-ci! J'ai passé un très bon moment. Renée est une concierge croustillante, la cinquantaine bien faite, qui tient un immeuble bourgeois néo-conservateur et se fait passer pour une inculte qui se gave de télé aux yeux de ses locataires, snobinards bon teint qui la considèrent comme un objet de fonction et non comme une personne....

129.
2 visites
sans couverture

Roméo et Juliette de William Shakespeare

critiqué par Cléliadeldongo - (32 ans)
10 etoiles
de le Haine à l'Amour
Qui ne connait pas l'histoire de Roméo & Juliette? L'histoire de ces deux enfants s'épanouissant à l'Amour au sein même de la haine que se vouent leurs deux familles? Une haine d'ailleurs totalement absurde puisqu'elle semble remonter à très longtemps. Leurs rixes sont donc comme une tradition. Pour que la discorde cesse enfin entre Capulet et Montaigu, il faudra que le sang...

133.
3 visites
sans couverture

Parce que je t'aime de Guillaume Musso

critiqué par Babsid - (La Varenne St Hilaire - 33 ans)
4 etoiles
Cette fois-ci, ça ne prend pas
L'histoire et le résumé de la 4ème de couverture sont attrayants. Un couple qui a tout pour être heureux, se voit brutalement arracher sa petite fille de 5 ans. Layla a disparu. Brisés, ils se séparent. Cinq ans plus tard, elle est retrouvée vivante à l'endroit exacte de sa disparition. Les interrogations succèdent à la joie des retrouvailles. Où était-elle ? Avec qui ? Pourquoi est-elle revenue...

133.
2 visites
sans couverture

Anna Karénine de Léon Tolstoï

critiqué par Rikiki - (Bruxelles - 107 ans)
10 etoiles
Magnifique
Anna Karénine est le chef-d'œuvre de Léon Tolstoï. C'est l'histoire de l'épouse d'une personnalité très en vue à Moscou. Elle s'éprend du capitaine Vronsky. Les amants voyagent en Italie. A leur retour, Anna est mise au ban de la société. Il lui est interdit de revoir son petit garçon qu'elle aime beaucoup. Un stratagème imaginé par sa cousine lui permet de...