L'alchimiste de Paulo Coelho

L'alchimiste de Paulo Coelho
(O alquimista)

Catégorie(s) : Littérature => Sud-américaine

Critiqué par Neurone, le 1 juillet 2001 (Liège, Inscrit le 1 juillet 2001, 47 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 142 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (18 264ème position).
Discussion(s) : 4 (Voir »)
Visites : 66 848  (depuis Novembre 2007)

Une formidable leçon de philosophie

Ce livre fait partie de ce que je j'attribue d'"ode à la vie". Paulo Coelho nous entraîne dans l'initiation à la vie, à son sens, d'un jeune arabe ordinaire.
Dans les Sables quasi désertiques du Sahara, ce jeune homme, voyageant aux côtés de son mentor, va progressivement s'éveiller au sens de la vie selon l'auteur. Au bout de son parcours, il finira par découvrir sa légende personnelle. Cette courte mais profonde leçon de philosophie sur le parcours de l'homme, le sens de sa vie, sur un ton résolument calme et optimiste, m'a fait l'effet d'un très beau rêve à refaire de temps en temps.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Les critiques éclairs (141) »

Enregistrez-vous pour publier une critique éclair!

st thomas

10 étoiles

Critique de Karolin (, Inscrite le 15 septembre 2016, 52 ans) - 15 septembre 2016

Je déteste faire comme tout le monde, lire un livre dont tout le monde en parle, pareil pour un film. Je pense qu'il faut lire ce livre quand cela vous chante, pas parce que tout le monde en parle et là vous allez peut-être mieux l'apprécier
Une question, est ce que Mr Paulo Coello est franc maçon ou non?
merci

Un bon petit roman qui fait du bien

8 étoiles

Critique de Beth8262 (, Inscrite le 26 mai 2016, 60 ans) - 26 mai 2016

J'ai adoré ce roman, une histoire pas compliquée, bien racontée. L'histoire est captivante du début à la fin. J'ai lu d'autres livres de Coelho et j'aime bien cet écrivain. Coelho est un écrivain philosophe, qui se plait à nous faire passer des messages, ou à nous faire réfléchir. Pour certains, il n'y a rien de nouveau, mais pour moi, c'est une belle petite histoire qui fait du bien à l'âme.

Rare

10 étoiles

Critique de Obriansp2 (, Inscrit le 28 mars 2010, 47 ans) - 5 février 2016

Quand j'ai voulu le lire, il était dans toutes les librairies en première ligne, en tête de gondole, je ne crois pas pas aux livres en tête de gondole, je ne les lis jamais, là pour une fois et après avoir écouté les critiques, je l'ai, c'est un livre effectivement bien ficelé, l'histoire d'une homme face à son destin, certes d'après les autres critiques le roman est bancal et primaire, c'est justement bien écrit, c'est simplement écrit, des mots simples, bancal effectivement, mais parfois les mots simples suffisent s'ils sont bien ficelés.

Le père Ubu filozoeuf et la pompe à phynances

1 étoiles

Critique de Cachotier (, Inscrit le 7 septembre 2015, 59 ans) - 7 septembre 2015

Ma thèse est que Paulo Coelho est lui-même un alchimiste. Il détient la formule magique et philosophale qui permet de transformer le plomb (une écriture lourde, terne et molle) en or. Et tout l'univers conspire à sa réussite, puisque le livre s'est vendu dans le monde entier. Belle prouesse.

L'oeuf de Colomb philosophal.

Je ne l'ai pas acheté, on me l'a offert. Heureusement. Et comme j'étais un peu amoureux à l'époque, j'ai pu lire le bouquin jusqu'au bout, et je l'ai même trouvé assez beau. Mais le soufflé est retombé depuis. Je parcours à nouveau le livre, et en toute objectivité, et la conclusion est claire : c'est de la littérature de supermarché.

La méthode est simple. L'auteur prend une vieille idée (j'ai fait le tour du monde à la recherche d'un trésor pour m'apercevoir qu'il est dans mon jardin), et on l'écrit en faisant un maximum de remplissage, en s'aidant de formules à l'emporte pièce. Je n'ai pas compté, mais certaines phrases doivent être répétées cinquante fois dans le bouquin. Ça ajoute à l'aspect hypnotique de cette littérature de gare. Ça ajoute des pages jusqu'à ce que ce petit conte pour enfants qui tiendrait en deux pages atteigne l'épaisseur requise pour la vente en grande surface.

Que l'on fasse lire cet ouvrage dans les écoles à de jeunes enfants, en lieu et place de littérature, est une honte pour l'Education Nationale. Cet ouvrage est une imposture grotesque.

Des critiques trop sévères pour un ouvrage exaltant

10 étoiles

Critique de Aron (, Inscrit le 13 septembre 2014, 41 ans) - 13 septembre 2014

Je regrette que des lecteurs "cassent" ce livre par leurs critiques, parce qu'en qualité de best seller, il n'a pas répondu à leurs attentes. L'erreur est de juger ce livre non pas pour ce qu'il est, mais pour ce qu'il aurait dû être selon certains, en regard de sa notoriété.

Ce livre mérite largement son statut de best seller. Même si ne peut pas parler d'une oeuvre littéraire monumentale, ce livre est excessivement agréable à lire. Il est exaltant. Il véhicule des messages positifs qui aident à se sentir bien. J'ai une amie qui le lit quand elle a des baisses de moral. Toutes les personnes de mon entourage qui l'ont lu l'ont aimé. Il s'agit du seul roman que j'ai lu deux fois. Comme pour beaucoup de gens, il s'agit de l'ouvrage qui m'a fait aimer la lecture.

Les gens dans les pays développés passent de plus en plus de temps sur leurs écrans (mac, pc, tablettes, smartphones). S'il vous plaît, dans un tel contexte, ne détournez pas par vos critiques trop virulentes les néophytes d'un livre qui peut les rendre accros à cette activité merveilleuse qu'est la lecture.

Rêve et dépaysement

9 étoiles

Critique de Breig (, Inscrit le 27 août 2014, 49 ans) - 5 septembre 2014

Il s'agit d'un ouvrage qui contient à la fois de l'aventure, du dépaysement, des sentiments, de la magie... du rêve. Il est écrit dans un style simple et agréable. L'histoire est sympathique. Sa gentillesse et sa simplicité rendent le personnage principal, le berger Santiago, très attachant. Cet ouvrage contient aussi une belle leçon de vie. Il a tout ce qu'il faut pour plaire. Si on a l'esprit léger, il est assez difficile de ne pas aimer ce livre. Ce n'est pas étonnant qu'il ait rencontré un si grand succès. C'est dans tous les cas un excellent livre pour commencer la lecture, et se donner envie de lire.

Philosophie de bazar

4 étoiles

Critique de Florian1981 (, Inscrit le 22 octobre 2010, 36 ans) - 31 août 2014

Je n'ai jamais vraiment eu envie de lire ce livre, best seller d'il y a quelques années, je me suis laissé tenter car je l'ai trouvé aux puces pour 50 centimes, ca valait le coup!
50 centimes, c'est exactement ce que vaut ce gloubi boulga philosophique, de ce fait j'en ai eu pour mon argent...

Si on prend l'histoire au premier degré, ce n'est pas déplaisant, le périple et les aventures de ce berger à la recherche de son trésor se laissent lire, on a envie de connaître la fin de l'histoire et la nature de ce fameux trésor, et d'ailleurs le dénouement est original et bien trouvé.

Au final il en reste une quête initiatique de 150 pages sympatoche, sans plus, vraiment pas de quoi en faire tout ce battage.

Un petit conte philosophique riche d'enseignements et agréable à lire. Un petit bémol toutefois.

9 étoiles

Critique de Gregory28 (, Inscrit le 29 août 2013, 30 ans) - 24 février 2014

Ne connaissant pas l'auteur, cet ouvrage m'a été conseillé par une amie. Et je peux dire que j'ai été agréablement surpris. Un petit conte philosophique riche d'enseignements. Je l'ai lu d'une seule traite ! Le personnage de Santiago n'a pas été sans me rappeler un certain Zadig de Voltaire. Seul bémol : le style de l'auteur, trop rapide à mon goût. Le moindre que l'on puisse dire, c'est qu'il ne s'attarde pas sur les descriptions. Dommage, car cela aurait permis de rendre le récit plus majestueux, notamment pour relater l'ébahissement de Santiago quand il arrive devant les Pyramides. Ce sont quand même une des merveilles du monde ! Pas un simple tas de cailloux. Et surtout, quand on pense à toutes les péripéties que le protagoniste a dû endurer pour atteindre son but, il y reste devant un peu plus qu'une poignée de secondes...
Le renversement de situation final est très agréable. Ce qui m'a déçu, c'est qu'il s'agisse d'un trésor matériel.
Je m'attendais à quelque chose de spirituel, sans valeur marchande. Mais bon, l'auteur avait déjà tout dit de ce point de vue-là, il s'est retrouvé en quelque sorte « coincé ». Mais bon, chacun a sa Légende Personnelle, et c'était celle de Santiago.
Cela dit, Monsieur Coelho, vous m'avez fait passer un très bon moment. Je vais expérimenter de ce pas vos autres romans.

Bon livre

8 étoiles

Critique de Keirabaker44 (, Inscrite le 11 juin 2013, 43 ans) - 11 juin 2013

Un livre très agréable et facile à lire, à mon avis à conseiller aux jeunes générations et même aux adultes! Certes il est très philosophique mais très bien écrit et pas ennuyeux, de ma part je n'avais pas envie d'arriver à la fin , le trésor (or) n'avait plus d'importance, pour moi le trésor le plus intéressant se résume à voyage du berger santiago et ses rencontres, d'abord avec la gitane, le vieux, ensuite l'anglais, alchimiste, dialogue avec la femme du désert, ... Tous ces échanges sont d'une telle richesse !!!!

Le livre bi-polaire

6 étoiles

Critique de Buck (Rennes, Inscrit le 20 juin 2010, 29 ans) - 6 avril 2013

L'alchimiste est un livre à deux faces (ça tombe bien, c'est le titre de ma critique).
Quand on prend un peu de recul pour donner un avis sur ce livre, soit on adhère au message philosophique, soit le livre devient cucul et bourré de pseudo-philosophie. Je choisis le super moite-moite: cucul mais pas que ça.


J'ai compris qu'avec ce genre de lecture je reste sur ma faim. Si je suis le message de l'auteur , que l'on peut synthétiser par "Fonce ! Change de vie et change le monde !", je ferme le livre en me disant : "Paulo, tu veux que je change le monde avec mes petits bras musclés ? ".


Le livre n'est pourtant pas que ça, qu'une suite d'épreuves spirituelles un peu longues. Coelho réussit quand même à nous faire réfléchir à propos de certaines questions sur le sens de la vie et notre place, sans parler philosophie. On se laisse imaginer une autre vie si l'on avait foncé.


Pas de bol, l'écriture est simpliste, longue et j'ai dû m'accrocher pour finir le livre afin de savoir ce que c'est ce fameux trésor ! Pas de rebondissements, parfois ennuyeux. Toutefois, la fin change avec le reste du roman. Bien écrite et un peu originale.

Un détail qui fâche aussi (et que j'ai lu dans une ou deux critiques): si tout le monde vient te filer un coup de main pour ta légende personnelle, ces personnes délaissent leurs légendes personnelles !

Il ne mérite pas le bûcher comme il ne mérite pas une place dans mes préférés. Il mérite juste d'être lu car il ouvre quand même des pistes de réflexions sur quelques questions que notre société devrait plus se poser. Il mérite bien 0.5 étoiles en plus de la moitié pour avoir réussi à nous les poser.

Joli message

8 étoiles

Critique de Korl (, Inscrite le 24 mars 2013, 35 ans) - 25 mars 2013

Bon roman philosophique. Un de mes 1er roman. J'ai adoré. Très simple à lire. L'histoire est plaisante, un joli message. A recommander, même aux plus jeunes.

C'est long...

6 étoiles

Critique de Esr2013 (, Inscrit le 4 février 2013, 19 ans) - 4 février 2013

L'alchimiste commence bien, l’histoire a un bon début mais après plusieurs fois qu'il continue son voyage l'histoire devient plate mais à la fin, il nous donne une leçon. La conclusion est géniale.

Un bon titre

2 étoiles

Critique de Homo liber (, Inscrit le 19 janvier 2013, 27 ans) - 19 janvier 2013

Allez, ce livre est plein de positivisme alors je commence par parler de ce qui m'a plu : le titre. Le titre est prometteur, court mais efficace.

Paulo Coelho aurait peut-être dû s'arrêter là. Car c'est du reste la seule chose qui m'a plu. L'écriture est simpliste, l'intrigue répétitive et la pseudo-philosophie du bonheur ennuyeuse. Pour moi ce livre est un véritable parangon de la littérature grand public moderne. Je ne regrette pas de l'avoir lu car maintenant je peux dire sans aucun doute que "l'alchimiste" est, de tous les livres que j'ai lus, celui qui m'a le plus déplu. D'ailleurs même le personnage principal, pourtant plein de bons sentiments, m'est apparu plutôt fade.

Je comprends pourquoi certains peuvent aimer ce livre : il nous raconte qu'il suffit de vouloir fort quelque chose pour que l'univers tout entier conspire à nous l'obtenir, allant jusqu'à envoyer un nombre impressionnant de personnages sympathiques et dévoués pour nous aider nous, et rien que nous (ce qui ne peut fonctionner puisque cela implique que ces personnages bienfaisants ne font rien pour poursuivre leurs buts personnels).

Finalement, autant consulter son horoscope, il change tout les jours et le principe est le même.

Bien que je n'ai pas aimé ce livre je conclus comme j'ai commencé, sur une note positive : étant donné le nombre d'exemplaires de ce livre qui ont été vendus dans le monde entier, avec un peu de chance il va permettre à des personnes qui ne lisent pas forcément de s'initier à la lecture loisir et pourquoi pas, ensuite, de se diriger vers des romans de meilleure constitution. On va dire que ça vaut une étoile.

like! ... and dislike

7 étoiles

Critique de Th0m2s (, Inscrit le 11 décembre 2012, 21 ans) - 11 décembre 2012

"Si tu peux demeurer toujours dans le présent , alors tu seras un homme heureux"
Cette phrase, écrite dans le livre m interpelle : comment peut-on ne pas vivre dans le présent sans penser au futur. Paulo nous le dit lui même vu que le personnage principal rêve d'avoir sa propre légende personnelle (pour moi rêve = penser au futur), et tout au long du livre c'est ce rêve qui l'anime et qui le fait continuer dans sa légende personnelle...
de plus j'ai lu tous les commentaires critiques : il y a des négatifs et des positifs ... Personnellement j'ai aimé ce livre mais d'après certains commentaires qui m'ont fait réfléchir je n'ai pas aimé non plus. Pour les personnes qui ne sont pas religieuses ce livre pourrait paraître ennuyeux mais ce n'est pas au niveau religieux que je veux me baser mais plutôt sur le niveau de rêveur car tout ce qui s'est passé dans ce livre m'a fait rêver:savoir qu'une personne nous attend comme nous nous l'attendons , le fait que en chacun de nous , chacune de nos histoires il y a une aventure (légende) personnelle , ...
Par contre j'avoue que certaines choses sont répétées dans ce livre et que Paulo relie trop cette aventure à un caractère religieux et je trouve ça dommage. il y a aussi un manque d'action , d'énergie , de "bagarre" (si on peut dire comme ça).

je recommande ce livre à tout grand rêveur (comme moi)

Bon livre mais pas le meilleur !!!

4 étoiles

Critique de Pariston (, Inscrit le 23 novembre 2012, 24 ans) - 27 novembre 2012

Rien d'extraordinaire : j'ai aimé lire Coelho car j'aimais bien cette sagesse et la spiritualité qui se dégageait dans ses livres quand je le lisais ça m'apaisait d'une certaine manière , tout d'abord car j'étais jeune puis quand j'en finissais un j'avais l'impression d'avoir gagné 5 ans mais bon avec l'âge cette illusion s'est estompée le temps a fait son effet mais tous ceux qui n'ont jamais lu Coelho essayez ...

Agréable et paisible

8 étoiles

Critique de Batman38 (, Inscrit le 14 octobre 2012, 27 ans) - 15 octobre 2012

Paulo Coelho nous apprend à vivre nos rêves et à écouter notre coeur au travers d'un jeune berger espagnol du nom de Santiago. Ce dernier va apprendre à écouter ce que lui dit son coeur et à communiquer avec les éléments de la nature pour le guider dans sa quête.
C'est un livre très touchant qui nous permet d'élargir notre spiritualité et à apprécier les choses simples de la vie. Ce n'est pas de la philosophie assommante mais un réel livre d'initiation de la vie.

Je le recommande sans réserves pour tout le monde en espérant qu'il vous apportera plein de bonnes choses !

Aussi léger que le vent

8 étoiles

Critique de SinOp (, Inscrit le 8 août 2011, 23 ans) - 9 août 2012

Superbe livre, j'ai beaucoup aimé, ce n'est pas de la grande philosophie mais ça reste très plaisant à lire, c'est léger, court et fluide, j'ai passé un agréable moment et ça donne envie de vivre sa légende personnelle, j'ai envie de dire.

Branlomane végétatif

10 étoiles

Critique de Larousse (, Inscrite le 28 juillet 2012, 23 ans) - 28 juillet 2012

Je ne sais d'où m'est-elle bien venue cette minime patience pour le terminer, et encore !
Ce fut l'un des livres les plus pourraves que j'ai pu lire de toute ma chienne de vie, une philosophie à deux balles et réflexions pseudo profondes à propos extrêmement répétitifs.
Aucun raffinement dans l'écriture.
+ On nous prend pas en haleine.
+ Des descriptions aussi rigides qu'un matelas lépreux
Comment peut-on s'extasier devant ce genre de torchon bâclé ? Sauf si l'on a que ça dans ses connaissances littéraires ...
Mettez-vous au bain messieurs !

Lecture de plage

6 étoiles

Critique de Sundernono (Nice, Inscrit le 21 février 2011, 35 ans) - 27 juillet 2012

Bon pas grand chose à dire de plus que toutes les critiques précédentes.
Ce petit roman, sorte de conte, se lit très facilement et vaut pour sa légèreté. Pour ma part j'ai trouvé que l'Alchimiste constitue une bonne lecture de détente, idéal à la plage, il n'y a pas besoin d'être très concentré pour le comprendre!

petite pause

6 étoiles

Critique de Clacla44 (, Inscrite le 4 mars 2011, 29 ans) - 5 avril 2012

Moment de détente. Ce livre permet de s'évader un peu du monde qui nous entoure et de se recentrer sur nous même.
Il ne m'a pas semblé découvrir une philosophie de vie nouvelle mais je me suis rapprochée des valeurs simples qui suffisent à rendre heureux.
Bref, intéressant et dépaysant.

Conte philosophique scolaire

4 étoiles

Critique de Pacmann (Tamise, Inscrit le 2 février 2012, 52 ans) - 21 mars 2012

Conseillé par mon épouse qui l'avait lu il y a quelque temps, je dois avouer qu'hormis quelques passages qui tiennent en haleine le lecteur dans la première partie du récit, la seconde partie du livre m'a franchement ennuyé.

J'ai eu l'impression que l'auteur tenait une belle histoire, mais qu'il a dû chercher pour arriver à terminer son histoire de manière cohérente.

Je suis un fan de Maxence Fermine qui a commis plusieurs oeuvres de ce genre, mais là mon cher Paulo, c'est beaucoup moins réussi.

Je ne sais pas si c'est en partie lié à la traduction mais l'écriture est moins prenante et les contorsions pour arriver à un soi-disant message sont irritants. Je suis en train de lire "Le Pèlerin de Compostelle", et c'est du même acabit, je m'ennuie au travers du pseudo message que Coelho veut faire passer au travers d'une écriture difficile à suivre.

Un ami m'a raconté qu'il l'avait dans ses lectures scolaires obligatoires, ce qui situe un peu le contexte et ce genre de lecture à placer dans la catégorie destinée aux adolescents "intellos".

Pour conclure, je n'ai pas pour autant demandé le divorce, mais dans un couple comme dans la vie on ne peut pas toujours avoir les mêmes goûts.

Livre mystique, et bien écrit.

6 étoiles

Critique de Anonyme3 (, Inscrit le 6 septembre 2011, - ans) - 24 janvier 2012

Biographie de l'auteur:

Né en 1947 à Rio de Janeiro, Paulo Coelho est l'un des auteurs les plus appréciés de notre époque. Avec plus de cent millions d'exemplaires vendus dans le monde entier, ses livres ont été traduits en 71 langues et publiés dans 150 pays. Membre de la prestigieuse Académie brésilienne des Lettres, il a été nommé Messager de la paix des Nations Unies en 2007. "L'Alchimiste", son deuxième roman, paru en 1988 au Brésil, est un best-seller mondial.

Présentation de l'éditeur:

" Mon coeur craint de souffrir, dit le jeune homme à l'alchimiste, une nuit qu'ils regardaient le ciel sans lune. Dis-lui que la crainte de la souffrance est pire que la souffrance elle-même. Et qu'aucun coeur n'a jamais souffert alors qu'il était à la poursuite de ses rêves ". Santiago, un jeune berger andalou, part à la recherche d'un trésor enfoui au pied des Pyramides. Lorsqu'il rencontre l'alchimiste dans le désert, celui-ci lui apprend à écouter son coeur, à lire les signes du destin et, par-dessus tout, à aller au bout de son rêve. Merveilleux conte philosophique destiné à l'enfant qui sommeille en chaque être, ce livre a marqué une génération de lecteurs.

Mon avis:

+:Livre bien écrit (phrases bien construite et termes mystiques compréhensibles par tous), histoire touchante, facile à lire, début et fin en corrélation, histoire construite comme un conte.

-: Livre trop mystique, histoire bateau par moment, trop empruntée au "Petit Prince" d'Antoine de Saint-Exupéry, parfois mal traduit, histoire vue et revue par l'auteur (Paulo Coelho) dans ses ouvrages (Le Pèlerin de Compostelle, Sur le bord de la rivière Piedra, Je me suis assise et j'ai pleuré, La Cinquième Montagne...).

Conclusion:

Livre vendu à plus de 65 millions d'exemplaires dans le monde et qui ressemble fortement au "Petit Prince" d'Antoine de Saint-Exupéry mise au goût du jour (Ce n'est pas un reproche, juste une constatation).

Paulo Coelho nous prouve à travers ce roman (construit comme un conte) qu'il aime les mots, l'écriture, la méditation et le mystique.

L'auteur (Paulo Coelho) nous donne envie de lire.

Pour cela je luis dis Bravo.

Livre qui se lit vite et sans prise de tête.

PS: Dommage que les Romans qui suivent ''l'Alchimiste'' gardent la même trame (Le mystique, dieux et la méditation)

Niaiserie vide

1 étoiles

Critique de Lancelot-du-lac (, Inscrit le 21 juin 2011, 52 ans) - 22 novembre 2011

C'est toujours étonnant de constater que de tels "livres", compilation de banalités, de fadaises et de niaiserie se vendent, et que beaucoup y trouvent leur compte !
A moins que les lecteurs abusés par le rouleau-compresseur marketing (c'est le mot) des maison d'édition n'aient du mal à reconnaître qu'ils se sont fait enfumer.

Bon, admettons qu'à certains, ce genre de livre apporte une heure ou deux de distraction ; mais dans ce registre, il y en a bien d'autres, et de meilleurs, à commencer par certains polars bien écrits, comme les Simenon, ou les livres "classiques" dont nous ne lisons en général qu'une infime minorité...

Essayez d'avoir un peu d'imagination et de ne pas acheter un livre "parce qu'on en parlé à la télé" ! Ce livre plat, gonflé d'idées mille fois déjà vues, sent tellement le fabriqué, la mystification sans aucun contenu qu'on reste perplexe.

Un peu déçue de Coelho.

5 étoiles

Critique de Dansam (, Inscrite le 22 novembre 2011, 24 ans) - 22 novembre 2011

Ayant beaucoup aimé "Veronika décide de mourir", je me suis lancée vers le plus fameux livre de l'auteur. Il ne pouvait être que meilleur.
Et bien, hélas, non.
C'est long, et RÉPÉTITIF.
Après, je me suis imaginé ce beau désert, ces dunes, ces pyramides, ces cristaux, et tout ce voyage fut agréable.
Après une première partie intrigante et positive, la seconde partie m'a paru s'éterniser et s'éterniser, et s'éterniser encore. Le côté mystique et spirituel m'a un peu dérangé, m'enfin bon.

Bonne lecture à tous.

Très mauvais

1 étoiles

Critique de Match (, Inscrit le 8 novembre 2009, 38 ans) - 22 octobre 2011

Mérite d'être publié chez Harlequin tout au mieux, dégoulinant de mièvrerie, à fuir pour n'importe quel prétexte.

Je rejoint le point de vue énoncé plus haut, à lire après un bon oui-oui !

C'est triste qu'un tel roman puisse avoir un tel succès.

L'alchimiste de paulo coelho

10 étoiles

Critique de Manoue (, Inscrite le 14 octobre 2011, 46 ans) - 18 octobre 2011

Un livre simple écrit dans un langage simple et qui nous touche au plus profond de nous!
La quête de soi, sa légende personnelle, les signes de la vie...
Il nous rappelle un élément essentiel dans la vie l'écoute de soi et des autres
Un livre très actuel dans ce monde où tout va vite parfois trop vite
Le final est magnifique
Certains diront philosophie de bas quartier mais pourquoi faire compliqué quand certains auteurs savent nous émouvoir sans complexité!
Je recommande ce livre dans sa bibliothèque personnelle... à lire et relire

Bonne lecture et bonne émotion

Des débuts difficiles...

9 étoiles

Critique de Nathafi (SAINT-SOUPLET, Inscrite le 20 avril 2011, 50 ans) - 15 octobre 2011

On m'a offert et recommandé ce livre... J'ai donc commencé à le lire, et je n'ai pas du tout accroché. Pourtant la personne me l'ayant offert m'a conseillé d'insister. Je l'ai repris quelques temps plus tard, et je ne le regrette pas !

Il est vrai que pour lire ce livre il faut une certaine approche, mais il est agréable à parcourir, les enseignements qu'on en tire sont certes discutables, selon l'état d'esprit dans lequel on se trouve. Au bout du compte j'ai beaucoup aimé ce livre et le relis de temps en temps, il me fait du bien.

Utopie, quand tu nous tiens...

merci

10 étoiles

Critique de Lambda (, Inscrit le 2 mai 2011, 36 ans) - 2 mai 2011

Merci Monsieur Paulo pour ce doux divertissement. Ce livre est à la fois simple et riche, à l'image de la pierre philosophale, il ne se veut en rien "absolu" au contraire de ce qui a pu être commenté, "libre" à chacun de se (re)trouver ou non au travers de ce rappel. Car c'est de cela dont il s'agit, de "liberté", et le véhicule proposé par COELHO pour voyager à l'intérieur de nous-même n'est en rien frustrant ni limitant.
J'ai pris du plaisir à lire ce livre, et remercie l'auteur pour ces moments de songes.
je finirai juste par ceci:
"Bien heureux est celui qui s'émerveille de peu, merci de respecter mon manque d'ambition".

Pas au lot le couelot

1 étoiles

Critique de Swall (, Inscrit le 1 mai 2011, 51 ans) - 1 mai 2011

Je me suis demandé ou ils allaient chercher leur 2 Milliards d'auditeurs pour le mariage des 2 anachorètes, j'ai ma réponse
chez les lecteurs admiratifs de paole au coel ho!

de la spiritualité de chez darty sauf qu'il ne rembourse pas la différence...... 135 millions de bouquins vendus ça vous réconcilie avec dieu :-)

il est en train de dire sur arte"je rêvais d’être écrivain"
c'est incroyable... en écrivant je suis l’émission sur arte
et Paolo dit texto "mes livres posent des questions mais n'y répondent pas je ne crois pas aux réponses".

mes amis je sais ce que je vais dire à mon inspecteur des impôts quand il verra ma prochaine déclaration hahhaha..
merci pas au l'eau.
ça n'est pas lui qui me navre ce sont les lecteurs
car je suis conscient qu'ils ont le droit de voter
c'est terrifiant!!!!!

J'ai eu un doute

3 étoiles

Critique de Bishop74 (, Inscrit le 22 avril 2011, 50 ans) - 22 avril 2011

On m'a conseillé ce livre. Au début je dois dire que j'adhère jusqu'au marchand de cristaux, bien que sur les propos philosophiques genre il faut savoir perdre pour gagner plus, le trésor est à côté de nous, l'histoire personnelle, je me suis dis que la moitié du livre reposait sur cette idée là. Tant de pages pour une "idée philosophique", il suffit de prendre la bible (que je ne lis jamais) et des idées de bouquins M. Coelho en trouvera une infinité.
La deuxième partie du livre est indigeste, comme l'a dit un critique ici , " c'est bon on a compris" .
Je me suis demandé à la dernière ligne si j'avais raté d'autres enseignements de ce livre "culte".
Bof bof et me voilà soulagé en lisant les critiques.
Voltaire m'a scotché, Coelho m'a désappointé.

Soupe aux navets pour les pigeons

1 étoiles

Critique de Coriolan (, Inscrite le 18 novembre 2010, 57 ans) - 8 février 2011

Monsieur Coelho n'est ni un écrivain, ni un poète, encore moins un philosophe : c'est tout simplement un redoutable homme d'affaires. Redoutable, non parce qu'il est parvenu à changer du "vent" en or, mais parce qu'il surfe avec un cynisme parfaitement décontracté sur la vague du désarroi et du malheur. Oui, monsieur Coelho a besoin du malheur des gens pour exister mais ce malheur n'est rentable - du moins pour notre sacré comptable - qu'à la condition de frapper des consciences naïves ou culturellement désarmées. Cela tombe bien : Notre monde est malade, Dieu est mort et le malheur pète la forme chez les plus démunis : une aubaine pour le "placide" monsieur Coelho qui nous propose - en guise de remède - une bouillabaisse "idéologique" de son cru ; bouillabaisse que la plupart ont tendance à avaler "cul sec" sans prendre le temps de goûter, ou plutôt d'identifier, ses étonnants constituants. Car on trouve de tout dans la panacée de monsieur Coelho : de la religion, bien sûr, sous forme de vagues emprunts bibliques, coraniques et talmudiques (car il ne faut vexer personne). Mais aussi des ersatz philosophiques de la pire espèce, de l'exotisme de paccotille et tous les ingrédients d'une bonne soupe franchement "new age" avec - en vrac - : corne d'abondance, encens, désert, source sacrée, talisman, vieux sage, prophétie, rivière, chiffre 7, j'en passe et des meilleur(e)s.
Mais le comble est atteint dès lors que cet apprenti sorcier qui n'a de cesse de promener le lecteur à travers ses marécages et autres terres vaseuses se présente - avec l'air de ne pas y toucher - tel un guide "spirituel" détenteur de LA vérité (...). Une vérité qui lui a, tout de même, rapporté de quoi nourrir sa petite famille jusqu'à la septième génération.
Mais bref.
Monsieur Coelho est à la philosophie ce que la télé réalité est à l'intelligence. Et pour ceux et celles qui - très légitimement - cherche un peu de lumière dans ce monde décidément bien sombre, je leur conseille de revenir aux - vrais philosophes - et de lire, par exemple, Sénèque, Marc-Aurèle ou Montaigne qui avaient tout compris bien avant l'heure.

imposture du siècle?

1 étoiles

Critique de Flo21 (, Inscrit le 1 février 2011, 44 ans) - 2 février 2011

J'ai lu l'Alchimiste car on me l'avait présenté comme le livre du siècle, un must littéraire incontournable, un chef d'oeuvre.
Alors là, je ne comprends pas. Je l'ai lu effectivement et je me suis posé plein de questions. Pas par rapport au livre en lui-même car il pour moi est d'une ineptie rare mais par rapport au jugement de ceux qui avaient adoré (et le mot est faible) ce navet. Désolé d'avoir lâché ce mot cruel mais je ne peux pas en employer d'autres.
C'est pour moi une littérature micro-ondes, un réchauffé moderne et insipide d'un genre qui plaît apparemment beaucoup, à savoir le développement personnel poussé à l'extrême, la pseudo-philosophie de comptoir, la "réflexion" mystico-ésotérique.
Passons sur le fait que le sieur Coelho se soit inspiré à 75% d'une histoire écrite par un autre (le Conte des 2 Rêveurs de Borges), d'autres l'ont fait avant lui. Mais ce rabâchage puéril et scolaire des mêmes mots, des mêmes expressions creuses (le trésor de la vie, l'âme du monde, les rêves à réaliser à tout prix, la légende personnelle), tout ce fatras qui ne veut en soi rien dire m'a profondément gêné. Tout cela fait quand même très secte, et personne ne s'en émeut, à mon grand étonnement. J'ai eu l'impression hautement désagréable d'entendre d'un bout à l'autre de ce bouquin un gourou qui voulait coûte que coûte me faire adhérer à ses préceptes sidérants.
Enfin, et ce n'est pas le moindre de ses défauts, ce livre niaiseux n'a aucune qualité littéraire. Stylistiquement, c'est une horreur. Un gamin de 10 ans aurait pu l'écrire. Aucune image distinguée, aucune figure de style, aucun raffinement, c'est la littérature du pauvre, l'hamburger fast-food immangeable.
Moi, je n'aime pas la malbouffe. Mais si vous comptez vraiment avoir sur le ventre quelque chose d'indigeste, alors courez acheter l'Alchimiste, ce beau livre éthéré qui se veut avant tout commercial. Et c'est bien là que le bât blesse au final. M. Cuelho s'est enrichi sur le dos de personnes bien naïves. C'est peut-être ça le message subliminal du livre. Soyez mes moutons comme les moutons de mon héros Santiago (qui est berger je le rappelle). Moi, en tout cas, je ne bêlerai pas et je suis bien heureux de ne pas avoir acheté ce livre que l'on m'a prêté et que j'ai rendu très vite à l'expéditeur

Un peu simpliste

6 étoiles

Critique de Eoliah (, Inscrite le 27 septembre 2010, 66 ans) - 28 janvier 2011

Plutôt agréable à lire mais plutôt simpliste: suivre les signes, réaliser son histoire personnelle.. beaucoup de lieux communs pour parler du destin.

A avoir lu...

7 étoiles

Critique de Gaeldorozario (, Inscrit le 14 décembre 2010, 37 ans) - 14 décembre 2010

Et à conseiller !

Gael do rozario

A lire, juste après un bon Oui-oui

1 étoiles

Critique de Gnome (Marseille, Inscrit le 4 décembre 2010, 46 ans) - 5 décembre 2010

Paolo Coelho me consterne : avec des livres tous plus nuls et caricaturaux les uns que les autres il arrive à emballer son petit monde et à faire croire à ses lecteurs qu'il s'agit de philosophie.

Hélas, ses bouquins traitent tout au plus d'une forme de psychologie qu'on ne rencontre plus qu'à certaines machines à café ou comptoirs de seconde zone.

Vous voulez de la philosophie ? Arretez donc les Coelhos, Gounelle et autres niaiseries du genre et commencez-donc par le B-A BA avec Platon. Ce n'est pas facile à lire ? C'est difficile à comprendre ? C'est chi... ? En effet, c'est un peu tout cela à la fois, mais qui à dit que la philosophie était à la portée de tous ?

Peut-être un peu convenu...

7 étoiles

Critique de Sissi (Besançon, Inscrite le 29 novembre 2010, 47 ans) - 3 décembre 2010

....ce livre c'est vrai, mais je l'avais trouvé très plaisant à lire, j'ai beaucoup aimé le message qu'il dégage, le côté fable, et surtout la fin, le fait qu'on en revienne au début, parce que finalement souvent le bonheur est à nos pieds sans qu'on le voie...d'accord on le sait, tout ça, mais je pense qu'il n'est pas inutile de le redire, de différents manières..là c'est sous forme de parcours initiatique.

Un guide de vie

8 étoiles

Critique de Priscilla6 (, Inscrite le 2 décembre 2010, 26 ans) - 3 décembre 2010

Certes l'histoire s'avère être simple, l'écriture stylistique peu recherchée et l'intrigue peu présente, en revanche, il s'offre au lecteur tel un véritable guide de vie. Ce conte nous donne l'occasion de nous remettre en question sur le choix de notre envie mais nous offre le rêve. En effet, la leçon à tirer de ce livre est "réalise ton rêve, va jusqu'au bout de ton envie". Il nous rappelle aussi les valeurs véritable dans un monde devenu bien trop matérialiste. Tout quitter, laisser les choses matérielles de côtés, les choses dont nous n'avons pas réellement besoin pour survivre, qui nous enchaînent plutôt que nous délier, voila la morale de cette histoire. Vivre son rêve et aller jusqu'au bout au-delà de toute contrainte! Voici une belle manière de voir la vie!

UN GRAND HÉRITAGE POUR NOTRE VIE!!

10 étoiles

Critique de Majestueux (, Inscrit le 26 novembre 2010, 21 ans) - 26 novembre 2010

Je ne comprend vraiment pas ceux qui détestent ce grand et majestueux monde philosophique que Coelho a réussi à créer. À chaque page, j'avais la boule à la gorge et faisais des liens avec ma propre existence. Il faut surtout s'ouvrir l'esprit pour lire ce livre et comprendre les multiples magnifiques sens dans chaque phrase. Une que que je n'oublierai jamais: La peur de la souffrance est pire que la souffrance elle-même...... Un incroyable héritage...!!

Magnifique voyage

10 étoiles

Critique de Ibriz08 (, Inscrite le 21 octobre 2010, 26 ans) - 21 octobre 2010

Je trouve ce livre tout simplement MAGNIFIQUE.
Des le début, l'histoire est intrigante, on ne comprend pas quel est le rapport entre Santiago et "l'alchimiste".
Les péripéties fascinantes (la rencontre avec le roi, le vendeur de cristaux, la rencontre avec l'anglais, Fatima et l'Alchimiste. Et l'arrivée au pied des pyramides), nous poussent a réfléchir à notre propre vie, à notre destin et nous rendre compte qu'en effet il a bien été écrit, et qu'en chacun de nous réside l'envie de réaliser quelque chose qui, en fait est notre légende personnelle.
Ce livre m'a énormément touché, et je ne suis pas prête à l'oublier.
A lire.

A lire

8 étoiles

Critique de Boitahel (Paris, Inscrite le 27 janvier 2010, 33 ans) - 3 septembre 2010

Personnellement, j'ai vraiment accroché...une bonne bouffée d'oxygène ne fait jamais de mal et il est plaisant de penser que l'on peut accomplir ses rêves!!!
J'ai d'autant plus apprécié que je l'ai lu dans le métro (en partant travailler et en revenant le soir!!!), qui n'est pas nécessairement un endroit où on positive et où on se dit que l'on peut réaliser nos rêves!! ^^

Trop répétitif et trop long à mon goût!

5 étoiles

Critique de Lalie2548 (, Inscrite le 7 avril 2010, 32 ans) - 16 août 2010

J'ai beaucoup entendu parler de ce livre en bien ou en mal, alors je me suis décidée à le découvrir. Il m'intriguait.

Je n'ai ni adoré ni détesté. Mon avis j'ai même un peu de mal à l'exprimer, je dois dire.

J'ai bien apprécié le début du livre. Santiago, sa personnalité attachante, la description de sa vie, de son travail de berger, sa rencontre avec le roi, son départ et son travail dans le magasin de cristaux, j'ai trouvé cela sympathique à lire. Cependant, après j'ai commencé à décrocher. J'ai vraiment eu l'impression qu'on tournait en rond, que l'auteur répétait trente-six fois les mêmes choses et que le héros se retrouvait toujours à dire des phrases identiques et à vivre inlassablement des situations similaires à chaque fois qu'il changeait d'endroit. Limite, j'en suis même arrivée à en avoir marre de l'entendre et de suivre son histoire. C'est parfois un peu lassant. Le fait d'illustrer cette philosophie est bien mais pas en se répétant autant. Raconter le même récit avec quelques pages de moins aurait été bien, d'après moi.

Au moins, il faut reconnaître que ce livre suscite l'intérêt ainsi que divers avis et déjà rien que pour cela, il est intéressant de le lire et de se faire son opinion. Je ne regrette pas cette lecture même si elle ne figure sûrement pas parmi mes préférées.

Pas mal!

8 étoiles

Critique de Rock30 (Nimes, Inscrit le 6 juillet 2008, 54 ans) - 15 août 2010

Un livre pour la réflexion et la méditation. Bon livre si l'on sait passer sur certaines facilités qui n'amènent rien au livre. A tout le moins voila un livre qui ouvre l'esprit!

Entre Âme du Monde et Légende Personnelle.

3 étoiles

Critique de Tochinette (, Inscrite le 8 mai 2010, 23 ans) - 10 août 2010

Un certain ennui tout au long de ce livre, bien qu'il se lise rapidement. Le seul passage qui m'a marquée est celui où Santiago souhaite se transformer en vent tout en discutant avec ses différents "interlocuteurs".
Rien de très brillant niveau philosophie, je n'en tire aucun apprentissage ( si ce n'est ne plus lire cet auteur ). Certes un certain message, mais combien de fois dispensé déjà ...

L'histoire aurait aussi bien pu se dérouler au supermarché, où le héros se serait fait dérober sa liste de courses, le poussant ainsi à partir à l'aveugle pour acheter une boîte de raviolis; non sans oublié le vendeur qui lui conseillerait d'écouter les bruits de son ventre.

J'ai décidé de le lire suite aux avis que j'avais lu sur ce sujet ( très vite ce livre s'était perdu au fond de mon armoire après son achat dans une brocante ), pour avoir ma propre opinion et ne pas me baser sur des "qu'en dira-t-on"; résultat, je rejoins les avis négatifs.

Et puis ??

5 étoiles

Critique de Simplicité (, Inscrit le 6 août 2010, 24 ans) - 9 août 2010

Je l'ai fini, avec difficulté. Vraiment, je suis d'accord avec le commentaire ci-dessous. C'est comme si vous preniez des clichés, mettiez dans le mixeur. Vous appuyez et vous attendez que le tout soit préparé.

Y a beaucoup d'abus philosophique. Beaucoup d'abus spirituel et tout ça est caché derrière des bases religieuses.

Et puis ?
Et puis rien, si vous aimez c'est que vous n'avez pas connu mieux et dans ce cas présent, tant mieux. Sinon, pourquoi vous faire du mal ?

50/50.
Même si c'est pas vraiment un livre par lequel commencer...

la grande braderie philosophique

1 étoiles

Critique de Poil2plume (Strasbourg, Inscrite le 5 février 2010, 54 ans) - 9 mai 2010

De lire les différents messages pour ou contre l'Alchimiste font apparaître quelque chose d'assez étonnant : ceux qui lisent peu ont adoré la fable pseudo-philosophique. Ceux qui ont tâté de la belle littérature à la Yourcenar et Tolstoï ont compris tout de suite le côté "grande braderie" du bouquin. Il y a là un fatras de clichés usés, de considérations fantaisistes du plus haut comique auxquelles des lecteurs occasionnels sont sensibles. C'est-à-dire qu'ici, aimer ou non l'Alchimiste n'est pas une question de goût mais bien de culture. Ceux qui ont eu le bonheur de frayer avec de vrais textes pleins d'émotion dans un langage clair ne peuvent que suffoquer face à cet empilement de n'importe quoi que l'auteur ose nommer philosophie. Faut-il rappeler qu'au Brésil puis ailleurs, personne n'a voulu de ce brouet ? Que l'auteur n'a eu de succès qu'à partir du moment où il a été traduit en français ? C'est assez symptomatique du niveau moyen des lecteurs français...

Très bon roman

9 étoiles

Critique de Nina-39 (, Inscrite le 15 avril 2010, 38 ans) - 8 mai 2010

J'ai lu ce roman grâce à mon collègue de travail qui m'en a fait l'éloge. Pendant cette période, j'étais en pleine confusion entre vie active et recherche de soi, alors j'ai lu ce roman, un chef d'œuvre très connu et pour une fille qui bouquine, c'est un incontournable, j'ai adoré. C'est le roman qui vous fait quelque chose, très profond, en tout cas moi je l'ai pris comme ça, une belle histoire, je l'ai fini en 3 jours et c'était formidable.
Un vrai plaisir.
A tous les amoureux de la lecture, foncez!

Fantastique Conte !

10 étoiles

Critique de Frunny (PARIS, Inscrit le 28 décembre 2009, 52 ans) - 1 mai 2010

Un Grand livre que l'on découvre avec la même simplicité que " le petit Prince " et qui recouvre plusieurs niveaux de lecture.
Roman culte aujourd'hui et qui n'usurpe pas sa réputation .
A lire ou à relire .

Bof !....

2 étoiles

Critique de Pat (PARIS, Inscrit le 21 mars 2010, 53 ans) - 22 mars 2010

Un jeune berger espagnol croit trouver le bonheur et la richesse en Afrique, sur les conseils d'un vieux sage. Le voilà qui part. Sur place, il est en quête d'une philosophie universelle. J'avoue que j'ai du mal à parler de ce livre tellement il est brouillon; on ne comprend pas où Coelho veut nous emmener. En fait je n'ai rien compris à sa pseudo philosophie ou bien alors n'y avait-il rien à comprendre ou encore l'auteur lui-même ne comprenait pas ce qu'il écrivait. Peut être a-t-il écrit ce livre sous l'emprise de médicament. Ou, enfin, est-ce moi qui suis trop bête pour comprendre la subtilité de son message.

Conte apaisant

5 étoiles

Critique de Saumar (Montréal, Inscrite le 15 août 2009, 84 ans) - 13 mars 2010

L’histoire de ce court roman donne à penser au conte philosophique, en ce sens qu’il nous fait réfléchir au sens de la vie. En voyageant d'Andalousie aux Pyramides d’Égypte, en passant par le désert du Sahara, Santiago, le héros du récit, découvre, grâce à un vieil homme et à l'alchimiste, ce qu’il appelle « sa légende personnelle ». Il croit fermement trouver et déterrer le trésor tant convoité. Son troupeau de moutons vendu, il marche des jours et des jours avec la certitude d’arriver à son but. Il traverse l’océan et le désert puis devient vendeur de verre pour se nourrir. Après de nombreuses péripéties, il trouvera le trésor au pied des Pyramides.

L’auteur, Paulo Coeho, dans une écriture simple veut nous faire comprendre, ce qui rend impossible ce qu’on veut, c’est la peur d’échouer. Il faut s’accrocher à ses désirs et à ses rêves, sans jamais lâcher prise, jusqu’à l‘obtention ou la réalisation de ce qu’on veut, tout en étant attentif aux signes et en écoutant son cœur. Ce message peut être intéressant pour certains. Quant à moi, je n’ai pas accroché. Sans doute, encore trop rationnelle pour croire aux rêves…

Un conte merveilleux

10 étoiles

Critique de El magnifico (paris, Inscrit le 4 décembre 2009, 23 ans) - 5 décembre 2009

Oublié un peu la philosophie, "l'Alchimiste" c'est un conte pour enfant de 7 à 120 ans. Ce petit livre nous fait voyager de l'Andalousie jusqu'aux grandes pyramides d'Egypte en passant par le Maroc ou bien par les oasis du désert. Santiago est très attachant et courageux, j'ai lu son épopée sur le chemin du savoir avec un très grand plaisir qui n'a jamais diminué au fil des pages. Je conseille ce livre à tout le monde il est très beau.

Désolé mais je me suis ennuyé

4 étoiles

Critique de Lolo6666 (, Inscrit le 20 août 2009, 43 ans) - 20 août 2009

J'avoue là certainement la faiblesse de mon approche philosophique, mais j'ai trouvé l'oeuvre, bien qu'écrite de façon simple, longue. Le sujet ne m'a pas emporté mis à part certains passages. C'est introspectif, sans doute, mais je me suis perdu. Un manque d'énergie, d'actions...bref, pas un livre pour moi que j'ai lu jusqu'au bout pourtant. J'aime sûrement d'autres styles. En revanche, j'ai bien aimé la fin.

Un message répétitif

4 étoiles

Critique de Ngc111 (, Inscrit le 9 mai 2008, 31 ans) - 23 mai 2009

Je suis malheureusement d'accord avec la plupart des critiques autour de ce livre. La répétition du message jusqu'à l'overdose, la simplicité exagérée dans les interactions entre personnages...
Il n'en reste finalement qu'un conte pour enfants lourd et répétitif. Je n'y ai trouvé aucune magie, peu d'émerveillement. La fin est amusante avec une pirouette bien amenée mais la rencontre entre le garçon et l'alchimiste m'a déçue. Je l'attendais comme le point d'orgue du roman et finalement elle s'est révélée pénible.

C'est le meilleur ...

6 étoiles

Critique de Nanardstef (, Inscrit le 6 juin 2008, 40 ans) - 13 avril 2009

... livre de Coelho.
A partir de ce constat, chacun appréciera ou non l'auteur et ses prétentions philosophiques. Personnellement je n'y trouve pas mon compte.

Pouah...

1 étoiles

Critique de Yesmine (, Inscrite le 1 mai 2008, 22 ans) - 12 avril 2009

J'ai lu ce livre cet été et je l'ai trouvé... indigeste.
La philosophie à deux balles de "la légende personnelle" m'a fait bien rire, tout comme le style lourdaud de Coelho, et l'"exotisme" de l'histoire.
L'un des pires livres que j'ai jamais lu. Un véritable torchon.

.... sans commentaire

1 étoiles

Critique de Lepenseurfou (, Inscrit le 11 mars 2009, 29 ans) - 11 mars 2009

Un livre qui m'a énormément déçu!!!!
J'ai eu du mal à le finir!! C'est beaucoup trop long!!
Il rabâche les mêmes choses 30 fois, ça suffit on a compris!!
Bref très très déçu...

A lire à tous les âges

8 étoiles

Critique de Azilha (, Inscrite le 21 décembre 2008, 37 ans) - 16 février 2009

Ce livre peut se lire à différents âges de la vie. Enfant, il peut nous aider à appréhender notre existence future. Quand on est adulte, il peut être un reflet de notre propre vie, et peut nous aider (peut-être) à appréhender nos envies, nos épreuves, à poursuivre nos aspirations , nos rêves.
C'est un peu un livre-légende qui nous dit que l'univers est rempli de signes, de chemins et de rencontres, il suffit de savoir les comprendre, de savoir les interpréter et les accepter.
C'est un livre qui date un peu, certes, mais qui reste, à sa manière, encore d'actualité.

je ne l'adore pas particulièrement, mais je trouve qu'il a le mérite d'être lu.

7 étoiles

Critique de TaTi (, Inscrit le 16 février 2009, 23 ans) - 16 février 2009

Beaucoup d'internautes ont critiqué l'alchimiste en bon ou mauvais.
mais je trouve que ce n'est pas le genre de roman auquel on peut coller une étiquette. C'est une belle histoire qui traite de l'évolution spirituelle de Santiago (personnage principal), quelques chapitres sont parfois lassants, compliqués, lourds. Il est vrai qu'il y a beaucoup d'irréalismes, mais le But de ce roman, je crois, n'est pas de divertir, mais de passer un certain message.
je trouve que c'est un roman respectable qui a le mérite d'être lu, je ne l'adore pas particulièrement, mais je le qualifierai d'intéressant et riche.

dis-papa, on passe à quoi maintenant?

6 étoiles

Critique de Béa44 (Nantes, Inscrite le 31 octobre 2008, 52 ans) - 7 décembre 2008

Ce n'est vraiment pas ce livre qui laissera son empreinte dans ma "carrière" de lectrice.
är contre la même éditrice vient de sortir "L'APOCALYPSE SELON MARIE" de Graham P. et je crois que cela va ravigoter le fleuron de la maison d'édition, car c'est un livre de 540 pages avec un suspens d'enfer dans une atmosphère envoûtante, et c'est écrit cette fois-ci par un auteur du très remarqué "L'Evangile selon Satan".

Un peu d'indulgence.

6 étoiles

Critique de Comhel (Sainte-Ursule, Inscrite le 27 novembre 2008, 62 ans) - 28 novembre 2008

Bon voilà ce n'est pas de la très grande littérature sans doute, mais je pense que tout dépend de la période de notre vie où on le lit. Ce livre m'a laissé sur cette pensée:
l'important est moins la destination que le voyage lui même.

Oueh bof...

3 étoiles

Critique de Luange (, Inscrite le 25 novembre 2008, 36 ans) - 25 novembre 2008

Pourquoi tant de simagrées... le fond des choses était pourtant si simple à raconter!

Comme Le Petit Prince.

9 étoiles

Critique de Cruz (Punaauia, Inscrite le 16 novembre 2008, 26 ans) - 22 novembre 2008

Un petit chef-d'oeuvre que l'on lit très vite.
J'ai adoré! Plein de jolies phrases et en même temps philosophique!

A lire

Sceptique

4 étoiles

Critique de Mariebel (Paris, Inscrite le 1 novembre 2008, 30 ans) - 2 novembre 2008

A lire pour se forger son opinion.

Personnellement, je suis loin de la "révélation". Je l'ai trouvé un peu ennuyant et long (c'est pour dire!).

Pas franchement incontournable...

Une fin atroce

5 étoiles

Critique de Nance (, Inscrite le 4 octobre 2007, - ans) - 8 juillet 2008

La philosophie qu'on a un destin, une légende personnelle et qu'il faut aller au bout de ses rêves, est un thème archi vu dans les romans. Qu’on adhère ou non à la philosophie, j'ai trouvé que c'était assez bien raconté, avec des airs du Petit Prince. Mais si le texte de Saint-Exupéry me colle à la peau, Coelho est trop religieux à mon goût. Ce qui aurait pu être à mes yeux un roman correct, c’est révélé désastreux dans les dernières pages du livre. À mon avis, la fin est décalée avec le reste de l’histoire et puisque la fin est la dernière impression qu’on garde d’un livre...

Excellent mais...

9 étoiles

Critique de Soldatdeplomb4 (Nancy, Inscrit le 28 février 2008, 28 ans) - 5 juin 2008

J'ai adoré ce livre, l'esprit qui y règne, l'ambiance, les dialogues... MAIS le reproche que je ferais c'est que je me suis ennuyé pendant une cinquantaine de pages. Vraiment ennuyé. Quand Santiago est avec l'Anglais... pfff.

A part ce passage, j'ai trouvé le reste passionnant, en particulier le final en apothéose, très touchant, et très poétique. Les mystérieux personnages que sont Melkisédec ( que l'on retrouve dans la Bible d'ailleurs (Genèse) ) et l'Alchimiste m'ont intrigué autant qu'ils ont intrigué Santiago, j'ai bu leurs paroles, et j'ai bien fait !

Moyen

5 étoiles

Critique de -Moi- (, Inscrit le 13 mars 2008, 36 ans) - 17 mars 2008

C'est vrai que le message est un peu "naïf" mais ça ne fait pas de l'alchimiste un mauvais livre... Moi ce qui me dérange, plutôt, c'est la partie surnaturelle, les diverses discussions entre l'apprenti alchimiste et le vent, le soleil, l'univers, etc... Je ne pense pas que ça renforce le concept, un peu simpliste (mais pas forcément simplet), de "légende personnelle", auquel on peut adhérer assez facilement. Au contraire, on bascule complètement dans l'irrationnel! Mais bon, on parle de Coelho, un mec qui affirme communiquer par télépathie (ou un truc du genre)...
Enfin voilà, je suis d'accord avec la personne qui dit avoir eu l'impression de lire un livre en 2 parties totalement différentes : la première assez sympa, l'autre plutôt lassante, moins poétique et peut-être un peu trop farfelue...

PS. Une réflexion tout de même... A ne pas lire pour ceux qui n'auraient pas lu le livre. Santiago, l'apprenti alchimiste, se rend aux pieds des Pyramides d'Egypte pour accomplir sa légende personnelle. Il s'y fait agressé par un autochtone qui, grosso modo, lui demande ce qu'il peut bien foutre là-bas. Il lui répond qu'il est là pour accomplir sa légende personnelle, qu'il a vu les Pyramides dans un rêve, etc... L'égyptien se moque de lui et lui raconte qu'à l'endroit précis où ils se trouvent il a lui aussi rêvé d'un trésor au pied d'un arbre en Andalousie (lieu qui s'avère être l'endroit où Santiago a fait ses premiers rêves mystiques), mais que ce n'est pas pour autant qu'il a fait des milliers de kilomètres pour vérifier si le trésor n'existait que dans ses songes...
Santiago retourne alors en Andalousie, et découvre "son" trésor au pied de "son" arbre.
Passons sur la morale de l'histoire, et l'incarnation du spirituel dans le matériel... C'est un choix de l'auteur (bien que personnellement je ne le trouve pas très spirituel). Mais n'y aurait-il pas là une fameuse incohérence? Tout le monde est censé accomplir sa légende personnelle, n'en avoir qu'une, et tout le toutim... Mais si l'égyptien avait suivi sa légende personnelle, qu'aurait trouvé Santiago aux pieds des Pyramides? Du sable??

l'alchimiste ou l'évolution de la pensée

4 étoiles

Critique de Phil-MM (, Inscrit(e) le 7 février 2008, - ans) - 7 février 2008

J'ai eu à lire l'Alchimiste à l'école au début de mon secondaire (donc vers 12-13 ans). Bien que c'était une lecture obligée- ce qui est souvent un signe que le livre va être décevant- j'ai bien aimé à l'époque. Avoir eu à le noter sur 5, je lui aurais probablement donné 4. Le thème de la légende personnelle m'avait particulièrement charmé. Et puis, j'avais trouvé que le récit donnait le goût de voyager pour découvrir le "langage du monde", etc.

J'ai relu l'Alchimiste à la fin de mon secondaire lorsque que le livre fut remis gratuitement à tous les finissants - ce qui était assez stupide puisque une bonne partie des finissants avaient déjà une copie du livre acheté pour l'école mais bon- et c'est là que j'ai déchanté. Le récit m'est apparu creux et le voyage pas si extraordinaire que ça finalement.

Tout ça pour dire qu'avec ce genre de récit pseudo-philosophique, que je qualifierais plutôt d'un livre de croissance personnelle, il faut être prudent. Prudent parce que ce ne sont pas tous les lecteurs qui sont rendus au même point dans leur cheminement personnel. Certains n'y verront qu'un imbroglio indigeste, d'autres y puiseront des éléments de réflexion, et d'autres encore n'y trouveront que du vent... du désert.

Côté écriture, rien à redire. Coelho a une plume respectable mais sa prose ne peut pas sauver un édifice construit sur une démonstration métaphysique à l'utilité comparable à celle du discours des scolastiques à propos du sexe des anges...

Je recommanderais ce livre aux jeunes ados, aux adeptes des voyages et de la croissance personnelle ou à des individus dans un certain état d'esprit, par exemple un déprimé, car il possède tout de même un certain potentiel à faire rêver. Je ne recommande pas ce livre à ceux qui cherchent une discussion philosophique sensée ou un sens ontologique, métaphysique ou religieux à leur vie! Enfin, je ne recommande Paulo Coelho à personne, car je ne suis pas capable de lire autre chose de lui sans décrocher complètement!

Quête mystérieuse dans le désert

5 étoiles

Critique de Matthias1992 (, Inscrit le 27 août 2007, 25 ans) - 27 août 2007

Un berger nommé Sanriaogo abandonne ses moutons pour accomplir sa légende personnelle.
Si beaucoup ont comparé "L'alchimiste" au "Petit Prince", je trouve pour ma part le premier assez inférieur au second. En effet, contrairement au premier où sont accentuées les différentes relations entre les êtres, "L'alchimiste" met en valeur le thème de la la quête individuelle de chaque homme, évoque aussi la fatalité, la suprématie d'une puissance divine.
Et Paulo Coelho s'embrouille, on dirait parfois qu'il ne maîtrise pas son sujet: la quête est alourdie. Alors que l'on pensait tout d'abord à une quête abstraite - la recherche de l'amour par exemple - Santiago, le berger et le protagoniste continue son chemin - sans réelle raison - après avoir pourtant rencontré Fatima et avoir donc connu l'amour. Le personnage peut paraître ainsi assez intéressant pour certains, mais son comportement incompréhensible n'est pas la preuve d'une grande recherche.

"L'alchimiste" manque terriblement de simplicité: si le début était encore assez simple, dès la rencontre avec l'alchimiste, l'auteur ajoute des phrases trop mystiques, se perd dans des registres religieux, fantastique, romanesque...
Ainsi, l'explication de a Quête devient irrationnelle et le lecteur est dans l'incapacité de s'identifier à l'un des personnages. C'est dommage, car la plume de Paulo Coelho (on le sent, même à travers la traduction française de Jean Orecchioni) ne peut être qualifiée par l'adjectif "mauvais". C'est également dommage, car "L'alchimiste" contient une kyrielle de passages remarquables, parfois légers, parfois graves, et souvent profonds, intelligents et philosophiques.

Pourquoi 2 parties ?

6 étoiles

Critique de Klein (, Inscrit le 16 octobre 2004, 53 ans) - 5 mai 2007

C'est ce que j'ai ressenti.
Une première partie bucolique, beaucoup de bon sens dans la réflexion, de poésie aussi. Un homme poussé par l'envie de la découverte. Le voyage. Extérieur et intérieur.
Puis une deuxième partie plus ??? Plus quoi, d'ailleurs ? Faut-il être un alchimiste pour comprendre ? Un homme qui se change en vent par la pensée ...
J'aurai aimé pouvoir m'arrêter à la 1ère partie.

Inspirant alchimiste

9 étoiles

Critique de Gabri (, Inscrite le 28 juillet 2006, 31 ans) - 14 avril 2007

Certains croiront peut-être que je n’ai pas encore atteint le «niveau de lecture» nécessaire pour qualifier l’Alchimiste de «médiocre», mais enfin… À chacun son avis ! Pour ma part, j’ai bien aimé ce petit conte philosophique. D’abord pour le message qu’il essaie de faire passer, mais aussi pour le voyage qu’il nous fait effectuer à travers l’Afrique. Les descriptions du désert et des plaines de l’Andalousie donnent pratiquement l’impression d’y être, et il se dégage de ces pages une sérénité et une mysticité qui m’ont particulièrement captivée. Pour moi, L’Alchimiste est un roman réellement inspirant, autant sur le plan de la Légende Personnelle que sur celui du voyage, et je voudrai probablement le relire lorsque j’aurai besoin d’un petit coup de pouce pour une décision difficile !

Bon pour l'âme

10 étoiles

Critique de Calepin (Québec, Inscrit le 11 décembre 2006, 36 ans) - 11 décembre 2006

Un livre avec une écriture simple, mais belle qui touche l'âme comme le coeur. L'auteur possède une lucidité de la vie qui étonne et, bien qu'elle soit décriée par certains, m'a transportée et me transporte encore aujourd'hui. L'alchimiste est et devrait être un incontournable.

Trop sibyllin

4 étoiles

Critique de Neko (Paris, Inscrite le 19 août 2006, 29 ans) - 24 août 2006

"L'Alchimiste" ne fait décidément pas partie des livres qui m'ont marquée.

Certes, j'ai parfois apprécié l'ambiance du roman, les passages contemplatifs qui m'ont mis de jolies images dans la tête. Cependant, même de belles choses bien décrites ne suffisent pas à donner à cette histoire le souffle qui lui manque... D'autant plus que ces passages descriptifs sont parfois, voire souvent, à la limite du soporifique tant ils étouffent le reste de l'histoire, et on attend trop souvent qu'il se passe quelque chose.

Ce récit ayant l'ambition d'être un "conte philosophique", il est inutile de commenter les péripéties pour elles-mêmes, tout est écrit dans le but d'avoir un sens. Mais parlons-en, de ce sens... Qu'on ne me parle pas de philosophie !
Dialogues sibyllins, métaphores (parfois éculées, d'ailleurs), la pensée de l'auteur nous est énoncée de façon franchement mystique. Vous me trouverez peut-être snobe, mais en ce qui me concerne, la philosophie se doit d'être rationnelle, et d'éclairer par la réflexion, non d'embrouiller le lecteur dans un salmigondis pseudo-spiritualisant. Sinon, Coelho aurait mieux fait d'écrire un texte religieux.

D'ailleurs tout ça pour quoi ? Avec autant de détours et de sous-entendus, j'ai cherché désespérement un second niveau de lecture à "L'Alchimiste"... Echec. Il semble bien que la morale de l'histoire soit simplement d'aller "au bout de ses rêves", ce qui, outre le fait de ne pas être très novateur, est ici extrêment naïf. Certes, la question est dans l'air du temps, je me la pose moi-même chaque matin, (d'ailleurs je n'ai pas attendu Coelho), mais ils se trouve que la réponse n'est certainement pas de foncer tête baissée avec le coeur en bandoulière. Nous ne vivons pas dans un film de Walt Disney.

Voila, je vous quitte sur cette note peu optimiste en ce qui concerne la philosophie "de comptoir" de Coelho. Divertissant mais sans plus, peu profond malgré ses grands airs, je ne le recommande qu'à de très jeunes lecteurs pour qui les classiques sont trop difficiles, ou à ceux qui aiment vraiment beaucoup les voyages... Les autres me semblent beaucoup trop blasés.

Légendaire Alchimiste..

5 étoiles

Critique de Raphaelle521 (, Inscrite le 12 juin 2006, 27 ans) - 15 août 2006

Sa réputation d'incontournable et le début de ce livre sont prometteurs.

Mais le reste ? Si, de beaux passages de reflexion (parfois tellement profonds qu'on doute de l'interprétation à tenir ; mais c'est aussi le charme de la philosophie..) et un beau voyage.
Les descriptions restent belles malgré leurs longueurs.
Mais j'avoue que je me suis un peu endormie et il m'a fallu 7h de train pour en venir à bout.

C'est un beau conte mais il ne tient pas le lecteur comme "Veronika Décide De Mourir" ou "11 Minutes".

Il faut le lire bien éveillé sinon....

jolie balade,

8 étoiles

Critique de Ppakkoqq (, Inscrit le 20 juillet 2005, 34 ans) - 8 août 2006

Livre très rapide à lire (à peine plus de 2 heures) mais qui a transporté mon esprit avec une écriture simplissime. Il m'a permis de penser aux choses simples de la vie sans prétention ni dévotion.

Un livre bien sympa donc, mais qui n'est pas à prendre pour un livre philosophique. C'est avant tout un conte très bien ecrit, où les grands traits de vie de chacun d'entre nous sont bien dépeints.
A lire par TOUS

Un Joli Conte

7 étoiles

Critique de Gaddezürich (, Inscrit le 4 août 2006, 38 ans) - 4 août 2006

C'est un joli conte. Paul Coelho n'a pas la prétention dans ce livre de démontrer sa capacité à philosopher.

A travers le voyage initiatique d'un jeune homme, il nous renvoie à nos propres questionnements sur le destin et le sens de la vie. Il réussit admirablement à nous faire osciller entre différents concepts sans jamais nous en imposer aucun. La magie et le rôle prépondérant qu'elle joue nous fait pencher vers le Fatalisme ou le Déterminisme mais la mise en avant des qualités du personnage et sa capacité à surmonter les épreuves donnent une belle part au Libre Arbitre.
Les différents évenements de l'histoire font toujours appel à notre imaginaire mais la dimension réaliste de l'histoire est suffisament forte pour que le lecteur puisse s'identifier au héros.

Le style volontairement épuré du texte est en parfaite harmonie avec l'histoire qui se veut simple et la dimension naïve crée par le style renforce le contenu philosophique. Le conte fonctionne ainsi à merveille et la magie opère grâce au talent de narrateur de Paul Coelho.

La lecture de Patryck Froissart

10 étoiles

Critique de FROISSART (St Paul, Inscrit le 20 février 2006, 70 ans) - 14 juillet 2006

Titre : L’Alchimiste
Auteur : Paulo Coelho
Editions Anne Carrière (Paris 1994)
Titre original : O Alquimista
Traduit du portugais brésilien par Jean Orecchioni
ISBN : 2253150908

Roman devenu très vite célèbre, cette œuvre de Paulo Coelho trace l’itinéraire du jeune berger andalou Santiago, sur le modèle de la démarche d’accès à la sagesse qu’on retrouve dans toutes les grandes écoles initiatiques, particulièrement celle des loges de la franc-maçonnerie de rite écossais, démarche fondée sur l’étude des grands symboles.

Santiago a choisi d’être berger, contre l’avis de son père, par amour du voyage, ce qui, en soi, constitue le signe primordial (la mise en route). Mais, à ce stade, il transhume, avec son troupeau, sur une trajectoire circulaire, qui ne peut le sortir de sa destinée initiale.
Or il est approché, dans le village d’Andalousie où il projette de faire étape, de s’arrêter peut-être pour épouser une jeune fille dont il a fait la connaissance l’année précédente, par un grand initié, le Vieillard, qui a reconnu en lui un nouveau Disciple, et qui lui indique l’endroit où il découvrira le trésor (la Lumière), au pied des pyramides d’Egypte (l’Orient).
Il faut choisir : l’arrêt, le mariage, la sédentarisation définitive, ou la découverte du monde et de ses significations. Santiago fait le choix du voyage, et le cercle se rompt en la ligne droite de la découverte.
La première étape consiste à passer le détroit de Gibraltar vers le pays des Maures (des « morts ») qui peut figurer le Cabinet de Réflexion, où il est très vite dépossédé de tout l’argent qu’il possède, provenant de la vente de ses moutons.
Alors, dépouillé de ses métaux, Santiago peut commencer sa marche vers l’orient, vers les pyramides et l’Egypte, vers le Delta Flamboyant, sous la direction bienveillante du Vénérable Alchimiste, tout en effectuant une lente et riche et lumineuse descente en soi, par la voie du Vitriol, terme étrangement absent de ce livre alors qu’il est présent dans Veronika décide de mourir, autre roman de Coelho (Visita Interiora Terrae, Rectificandoque Invenies Occultum Lapidem), vers la connaissance de son propre cœur : « Connais-toi toi-même et alors tu connaîtras l’Univers et les Dieux».
Le succès dépendra de sa capacité à interpréter les Signes, les Paraboles (les Symboles), à comprendre, finalement, que l’Or, le Trésor, la Lumière se trouvent au fond de lui-même, et à voir le monde comme l’athanor fondamental où il réalisera son Elixir de Longue Vie et sa Pierre Philosophale.

Un livre à relire, jusqu’à l’user.

Patryck Froissart, à El Menzel le 13 juillet 2006

Pas mal trop philo

1 étoiles

Critique de Danaëlle (, Inscrite le 14 août 2005, 28 ans) - 5 juillet 2006

Quand c'est tellement philosophique que le miel coule des pages pis que tu dois laver le plancher du salon après avoir lu un livre, c'est peut-être un problème!
Oui, l'idée d'une légende personnelle et d'un language universel ça peut être bon (quoique je sois certaine que Paulo Choelo n'est pas le premier à en parler). Mais là trop c'est trop! IL n'y a pas une page où l'auteur n'écrit pas un mot genre le trésor de la vie, l'âme du monde et bla bla bla. Il n'y a à peu près pas d'histoire et le personnage principal ,Santiago, est niais.
Je déteste la philosophie quand elle nous est exposée de cette manière.... c'est pas assez... subtil!
Ce livre veut influencer notre façon de penser et de voir les choses qui nous entourent, mais pour moi ça n'a absolument pas marché, si ce livre a changé votre vie et bien tant mieux pour vous. Mais si vous êtes comme moi et n'avez absolument pas aimé l'alchimiste.. ne désespérez pas!! Ça ne veut pas dire que vous êtes aveugle et que vous ne voyez pas la beauté du monde. Pas besoin de la philo pour ça!

Bref un livre très ordinaire, qui personnellement ne vaut pas l'intêret qu'on lui porte.

Quelquefois oui et d'autres fois non

5 étoiles

Critique de Yanice (, Inscrit le 11 septembre 2005, 32 ans) - 4 juillet 2006

Le thème de la Légende Personnelle m'a beaucoup plu.
Et j'ai ressenti beaucoup de féerie et de profondeur dans son livre.
Mais il faut bien dire que Coelho va un peu loin lorsque vers la fin, Santiago se transforme en vent tout en ayant parlé au soleil, à la terre , au ciel...
Tout ça, ça fait un peu beaucoup.
Et il ya quelquefois des dialogues ou des paragraphes sans queue ni tête où le lecteur se perd dans des métaphores Van-Dammiennes...

Il faut que je lise d'autres romans de cet auteur pour me faire un avis sur lui, qui pour l'instant, ne m'a pas laissé totalement indifférent.

Coelho, hélas !

1 étoiles

Critique de Maria-rosa (Liège, Inscrite le 18 mai 2004, 62 ans) - 4 juillet 2006

Nul et malheureusement avenu.
Coelho est un fumiste.

un merveilleux voyage!!!

9 étoiles

Critique de Grenouille (, Inscrite le 6 juin 2006, 33 ans) - 22 juin 2006

coehlo nous embarque dans un fantastique voyage aux cotés de Santiago... on lit le livre dans notre lit et on s'imagine les dunes de sables, et les palmiers...
vraiment on s'y croirait....

faut vraiment rien avoir à lire...

2 étoiles

Critique de Gwenaelle (, Inscrite le 14 août 2005, 26 ans) - 31 mai 2006

...ou avoir un examen sur ce livre... Non mais qu'est-ce que j'ai pu m'ennuyer en lisant ce livre pseudo-philosophique. Désolé, mais à chaque page on entend parler du Langage universel, du Trésor personnel et de l'Ame du monde... Je n'ai pas du tout embarqué.

Un roman qui peut nous faire réfléchir

6 étoiles

Critique de Tyty2410 (paris, Inscrite le 1 août 2005, 31 ans) - 18 mai 2006

Il faut prendre ce livre pour ce qu'il est : un roman . J'ai bien aimé ce livre tout simplement parce qu'il nous parle d'ailleurs tout en restant proche de nous . Ce livre transmet un message . Toutefois les métaphores sont parfois un peu énervantes , et l'univers vraiment surréaliste fatigue un peu . Je trouve ce livre assez bien écrit , mais je n'ai pas réussi à rentrer totalement dans l'histoire , certains passages m'ont lassée surtout quand il parlait de l'âme du monde . Mais je pense que cela fait réfléchir , en particulier sur notre "légende personnelle " . Je ne recommenderais pas ce livre à tout prix je ne le descendrais pas non plus . Je comprends aisément les divers avis contradictoires que ce livre a suscité . Ce livre peut nous faire passer un bon moment , peut nous faire réfléchir (un peu ) .ce n'est donc pas une lecture sans intérêt .Mais de lui j'ai nettement préféré "Veronika décide de mourir " .

Ouf !

1 étoiles

Critique de Lovelyvirginie (, Inscrite le 22 septembre 2005, 41 ans) - 14 mai 2006

Ouf, enfin arrivée à la fin de ce pseudo bouquin phylosophique, au titre pourtant prometteur...

Il faudra m'expliquer le message caché censé expliquer cette foutaise.

Dans la pub, on appelle çà du marketing !...

Lovelyvirginie

trop terne

5 étoiles

Critique de Chrisair (Yvelines, Inscrite le 13 septembre 2005, 40 ans) - 3 mai 2006

Ouf, je viens de terminer l'Alchimiste et je suis contente d'être arrivée à la fin. Une de mes amies me l'a conseillé et si je l'ai terminé c'est uniquement pour en parler avec elle.
Ce bouquin se lit très vite et amène à réfléchir, mais je ne trouve pas qu'il m'ait apporté quoi que ce soit sur ma philosophie de vie. En bref je n'ai pas du tout accroché mais je vais quand même essayer de lire un 2ème livre de Coelho car je ne souhaite pas m'arrêter sur un mauvais avis.

A lire à plusieurs niveaux

8 étoiles

Critique de Dipsy2006007 (, Inscrite le 25 mars 2006, 42 ans) - 25 mars 2006

Ce livre n'est pas son meilleur certes mais il m'a quand même beaucoup plu évidemment à ne pas laisser entre les mains de personnes qui croient en tout ce qu'ils lisent.
La réalité par contre du sujet n'est pas mal. se poser comme question.
N'a-t-on qu'un seul et unique but dans la vie?
Ici l'auteur démontre qu'il faut aller au bout des choses et en vouloir toujours davantage.

déçue

7 étoiles

Critique de Pauline_56 (, Inscrite le 21 février 2006, 27 ans) - 21 février 2006

j'en ai entendu parlé de ce livre ! Je lisais du Coelho et on m'a dit : "tu n'as pas lu l'alchimiste ? c'est le meilleur !"
Et bien, si j'avais commencé par celui-là et qu'on m'avait dit que c'était le meilleur et bien je crois que je me serais arrêté là.
C'est un livre tout de même intéressant mais très irréel.
Il faut lire d'autres Paulo Coelho à mon goût !
cela reste un auteur que j'aime ....

Suuuuuuuuuuuuuper

9 étoiles

Critique de Ultramarine (, Inscrit le 8 février 2006, 24 ans) - 8 février 2006


Je l'ai adoré, ..... , et pourtant c'est pas mon genre de livres......... Facile à lire ( 11 ans et plus) et surtout à lire

de qui se fout-on ?

1 étoiles

Critique de Richard (, Inscrit le 30 janvier 2004, 71 ans) - 29 décembre 2005

Ce livre me semble une grosse supercherie !
La fable philosophique et poétique a bon dos.
Navré mais je n'ai pas marché.

Un livre banal

5 étoiles

Critique de Pitchauchoc (, Inscrit le 17 décembre 2005, 28 ans) - 17 décembre 2005

Le livre n'est pas mauvais, il est très accessible, rapide à lire mais du point de vue du fond, il est très terne, aussi Paolo Coelho n'innove en rien, mais alors en rien de rien, légende personelle, aller au bout de ses rêves, il n'y a rien de véritablement visionnaire ou novateur... Aussi, le style est plat, il manque "de la magie" comme l'ont fait justement remarquer d'autres internautes.

Trop utopique

5 étoiles

Critique de Norman Jonhson (Solre-sur-Sambre, Inscrit le 7 décembre 2005, 27 ans) - 7 décembre 2005

Ce roman est très bien : facile et agréable à lire , une leçon de vie épatante ,...

Pourtant , j'ai quelques remarques à faire :

-Premièrement , Santiago est loin d'être la personne la plus tolérante qu'il fut : il traite "d'infidèles" les musulmans , alors qu'il ne cesse de répéter durant tout le livre que tout a été fait de la même Main , il devrait donc être extremement tolérant avec tous et tout .

-Deuxièmement , je ne crois pas en Dieu et encore moins au destin , et cette "Légende Personelle " me semble quelque peu optimiste et peut-être légerement utopique.

Quoiqu'il en soit , ce livre est à lire , mais avec un peu de recul , et sans pour après prendre Mr Coehlo pour un gourou maître du bonheur et de la foi!

Mouais

8 étoiles

Critique de Fa (La Louvière, Inscrit le 9 décembre 2004, 42 ans) - 18 novembre 2005

J'ai parcouru les critiques ci-dessus, j'y lis que cet ouvrage recèle des notes d'espoir, de possibilité de vivre ses rêves, l'univers entier conspirant pour que l'on y parvienne...

Certes, l'ouvrage se veut un conte philosophique visant à ce que chacun vive sa légende personnelle. Mouais, sauf que je déteste envisager qu'il existe une légende personnelle qui préexiste et que je serais censé suivre : j'ai l'impression de perdre de ma liberté de définir moi-même ce que je veux faire de mon existence, au gré de l'évolution de mes préférences.

La définition de ce genre de légende personnelle immuable et prédéfinie est donc pour moi un rêve dangereux et risque d'étouffer toute démarche critique.

Par contre, j'apprécie le ton de l'ouvrage, le détachement du héros qui a le courage de vivre les choses à fond et de changer le cours de sa vie au gré de ce qu'il croit être sa destinée : c'est l'anti Madame Bovary.

En bref un bon roman, un peu rêveur, un peu mystique, mais certainement pas la pierre philosophale de la littérature contemporaine. Personnellement, je préfère les contes philosophiques voltairiens.

L'Alchimiste

9 étoiles

Critique de Rusty (, Inscrite le 16 novembre 2005, 66 ans) - 17 novembre 2005

un de mes livres de chevet par excellence. une philosophie qui me fait raisonner et rêver. J'en parle souvent avec mes deux fils. une profonde leçon de vie et la preuve qu il faut aller au bout de ses rêves

TROP MYSTIQUE POUR MOI

4 étoiles

Critique de Alandalus (BORDEAUX, Inscrite le 1 juillet 2004, 60 ans) - 27 septembre 2005

Je m'attendais vraiment à autre chose. Après le succès du livre et sa médiatisation à outrance (pas une garantie il est vrai), j'ai été très déçue.

Trop mystique à mon goût.

On a vraiment trop fait de tapage autour.

recette de cuisine

2 étoiles

Critique de Rat noir (, Inscrit le 14 août 2004, 33 ans) - 25 septembre 2005

Quelques conseils pour de jeunes auteurs souhaitant écrire un conte philosophique qui aura un fort tirage :
1) Ne pas tenir compte de la réalité : (par exemple, dans l'Alchimiste, on assiste à une guerre entre chefs de tribus pour le contrôle de l'oasis de Fayoum au mépris de la situation géopolitique. L'Egypte est un état souverain qui ne permettrait pas une telle altercation sur son sol national. les sceptiques répliquent par le manque de chronologie ? des indices indiquent que le récit se passe à l'époque contemporaine. Peut-être que l'Egypte est encore sous protectorat britannique dans le récit mais ça ne change rien à l'affaire) on vous demande de vendre du cliché, du rêve. Le réel est trop désenchantant.
2) passer dans des lieux mythiques ou supposés tels vous donnera un minimum de crédibilité. Aller dans les pays lointains n'est pas qu'une question d'exotisme. Si vous êtes français, croiriez-vous plus l'homme qui vous annonçerait qu'il y a un trésor caché sous l'Arc de Triomphe ou celui qui le situerait au pied des Pyramides ? Néanmoins, si vous êtes égyptien, vous êtes autorisé à fantasmer sur le premier monument et à dédaigner le second.
3) Jouez du mystique, ça fait toujours plaisir. notre société moderne n'est pas si rationaliste que l'on veut nous le faire croire.
4) ne vous embarassez pas des grands courants de pensée universitaire, ou n'y faites allusion que de façon très discrète. gardez à l'esprit que vous ne vous adressez pas à des philosophes. Ne vous attendez pas à confronter vos idées aux leurs sur un plateau télévisé. Un conte philosophique n'a de philosophique que le nom.
5) Vous aurez remarqué que la plupart des personnages des romans sont caricaturaux. normal : ils sont là pour prôner une morale et on ne peut que prendre des idéaux types pour les critiquer.
Si après avoir lu ces lignes, vous n'êtes pas découragé, bonne écriture quand même.

philo ou pas philo ça vient du coeur

10 étoiles

Critique de Spouky-zen (, Inscrite le 31 août 2005, 37 ans) - 31 août 2005

Je ne lisais jamais, ça ne m'a jamais intéressée... je préférais de loin regarder un film pour avoir une bonne histoire...ou sortir en boite et bien m'éclater.
Et là un jour, une amie me dit de lire ce livre. Elle me dit que si je me pose autant de questions, qu'il serait bon de savoir qu'on n'était pas seule.
Alors j'ai lu, j'en ai lu un autre et un autre.. Aujourd'hui je les ai tous lu et tous m'ont apporté quelque chose de plus, d'autre et de différent. J'ai presque tout lu dAlexandre Jardin (pour ceux qui aiment l'amour, je vous le conseille) et d'autres et encore d'autres, je veux plus encore me plonger dans la lecture de livres et dans les profondeurs de mon âme.
L'alchimiste m'a donné envie de savoir... de faire attention à ce qui m'entoure, à penser avec plus d'amour...
Alors moi je dis merci mr. Coelho de m'avoir ouvert les yeux sur ce que beaucoup connaissaient déjà, mais qui aide les brebis égarées à retrouver un certain courage et envie de vivre et de rêver.

non non et non

1 étoiles

Critique de Djémsy (Bruxelles, Inscrite le 7 août 2005, 30 ans) - 15 août 2005

Je me suis ennuyée à mourir, j'ai passé des pages et ça ne changeait rien... On ne peux pas comparer ça au petit prince qui nous donne une morale et surtout après quelques pages... Mais ici, on cherche et on ne trouve pas... Vraiment nul...

Comment s'émerveiller devant un chameau qui crotte

1 étoiles

Critique de Zarathoustroy (, Inscrit le 28 juillet 2005, 43 ans) - 28 juillet 2005

Je n'ai pas aimé ce livre qui pour moi est une parodie de philosophie. Comment peut-on oser le comparer au petit prince qui a beaucoup moins de prétention mais qui est tellement plus émouvant.
Juste pour l'anecdote, j'ai une amie qui après avoir lu le livre, a décidé de tout plaquer en france pour suivre son copain étudiant à l'étranger...
Elle est revenue 2-3 ans plus tard sans copain, sans boulot et sans argent (et sans bonheur).
Comme quoi la légende personnelle ;-) !!!

Je l'ai lu plusieurs fois

10 étoiles

Critique de Norway (Entre le Rhin, la Méditerranée et les Alpes !, Inscrite le 7 septembre 2004, 42 ans) - 24 juillet 2005

C'est un livre où il fait bon rester pour méditer, réfléchir sur sa vie. Le style est limpide, ce n'est pas le grand style à la Proust, mais c'est très agréble à lire.

De plaisantes contemplations

7 étoiles

Critique de Veneziano (Paris, Inscrit le 4 mai 2005, 39 ans) - 1 juillet 2005

C'est gentil, ça se laisse lire et ça a une belle morale, qui consiste à croire en ses rêves : s'ils arrivent à vous mouvoir, vous conquérerez le bonheur.
Il y a de belles contemplations du désert.
Mais ce livre est truffé de réflexions naîves et de pensées mystico-symboliques assez lourdes, ce qui ne va pas sans gâcher la trame du roman. Il y a un peu du Candide et du Petit Prince, il est vrai.
C'est un livre agréable à lire, plaisant, mais qui n'a rien d'exceptionnel.

Espoir

9 étoiles

Critique de Teardrop (, Inscrite le 25 mai 2005, 29 ans) - 25 mai 2005

Une ode à la vie, c'est exactement ça, un message d'espoir qui nous donne envie d'aller jusqu'au bout de nos rêves.
Ce livre m'a donné des ailes.
Dommage, Paulo Coelho est trop imprégné de religion à mon goût. Mais ce livre est un concentré de vie... A ne pas manquer.

Philosophie d'une vie

6 étoiles

Critique de Oxymore (Nantes, Inscrit le 25 mars 2005, 45 ans) - 29 avril 2005

Beau bouquin que ce livre de Coelho que je ne connais pas par ailleurs. Si je devais retenir un mot de cette oeuvre, ce serait "mektoub": en effet le destin n'existe pas ici mais tout est une immense machine menée par chacun de nous. Ce livre m'a poussé à m'interroger sur mes choix de vie en me demandant si oui ou non j'avais eu raison ou pas. Coehlo nous incite donc à écouter l'âme du monde et à prendre les risques qui s'imposent. Pas facile mais là est sans doute la clé. L'allégorie des moutons est belle mais j'ai néanmoins regretté quelques lourdeurs mystico-philosophiques.

Merveilleux

9 étoiles

Critique de Hanazade (marseille, Inscrite le 18 avril 2005, 29 ans) - 18 avril 2005

Enfin une lecture qui ne veut pas abrutir le lecteur! eh!oui. Contrairement à ce que pourrais penser certain!
Je ne me suis jamais senti aussi ouverte après une lecture. Je fais des études littéraires et les tonnes de lectures qu'on me donne m'ont un peu dégouté de la lecture. Coelho a su répondre à mes attentes spirituelles.
La simplicité est la meilleure méthode argumentative dans des sujets tabous pour l'homme. L'auteur l'a compris avec brio.

Simplet

7 étoiles

Critique de Manu55 (João Pessoa, Inscrit le 21 janvier 2004, 44 ans) - 9 mars 2005

Simplet et gentil. A l'époque, j'avais pris beaucoup de plaisir à lire l'Alchimiste, dans une belle édition illustrée par Moebius,
à l'opposé d'autres romans de Coelho qui m'ont passablement emmer...

Je partage l'avis de Tistou. Il ne faut pas diaboliser l'Alchimiste. Mais pour le reste de l'oeuvre, lachons vous !!!

Estimable.

7 étoiles

Critique de Tistou (, Inscrit le 10 mai 2004, 61 ans) - 9 mars 2005

Je ne connaissais pas Paulo COELHO. Mais voyant comment il divisait ici, à C.L., j'ai lu. L'Alchimiste. Qui vaut bien d'autres oeuvres à prétention philosophique, et je pense au fameux "Le Prophète" de K. GIBRAN. L'Alchimiste peut être lu à tous âges. Ce n'est pas simpliste pour autant. Ca ne me semble pas avoir pour vocation d'imposer une philosophie de vie. La partie "désert" est très bien traitée. Du moins les sentiments qui traversent celui confronté au désert me semblent bien rendus. Non, vraiment, cet Alchimiste n'est pas le démon que certains présentent dans leurs critiques. Il vaut mieux que le mépris.
Correctement écrit, ou bien traduit?, ou les deux? Ca se lit.

Où est la magie ?

3 étoiles

Critique de Hadrien (, Inscrit le 14 février 2005, 40 ans) - 2 mars 2005

Je ne dirais pas que l'Alchimiste est un mauvais livre seulement il ne m'a pas touché. Au contraire du Petit Prince qui se classerait lui aussi dans la catégorie des ouvrages mêlant poésie et spiritualité abordable, le livre de Coelho manque singulièrement d'accroche, de magie. Je suis au regret d'avouer lâchement que je n'y ai rien appris, qu'il ne m'a pas parlé... que comment dire : je le savais déjà.

Il n'est pas mal écrit dans le sens où je reste persuadé qu'il puisse plaire, toucher, émouvoir des lecteurs... alors tant mieux ! Je ne déconseillerais pas de le lire car les idées restent bonnes mais ne vous arrêtez pas à Coelho, il y a tant d'autres bouquins mieux écrits et plus touchants !

Pour ma part, il est décevant, assez ennuyeux ... il enfonce des portes ouvertes.

Ecoutez vos coeurs

8 étoiles

Critique de Lise (Rabat, Inscrite le 13 février 2005, 37 ans) - 13 février 2005

J'ai aimé ce livre, et je n'ai pas honte de le dire. Cela devient à la mode des "intellos" de descendre Coehlo. Je ne chercherai pas à le défendre, d'ailleurs j'ai lu la Cinquième Montagne et je n'ai pas aimé.
Mais ce livre est réellement beau, il est simple oui, c'est loin, très loin d'être un livre de philo, et alors?
L'essentiel c'est qu'il nous transmet dans un monde différent, irréel, avec un style irréprochable il nous livre un message d'espoir, et nous parle enfin du langage du coeur.

C'est un livre léger, mais beau qui nous donne une bouffée d'air, rompt avec le cynisme et la cruauté (parfois gratuits) de certains écrivains.

rêveur.....

7 étoiles

Critique de Shuwoman (, Inscrite le 30 juin 2003, 28 ans) - 18 décembre 2004

Pour ceux qui rêvent sans tomber dans les fleurs bleues et les livres à l’eau de rose il faut lire l’Alchimiste… ce livre n’est pas un livre de petite écriture quoique à première vue, on aurait pu le prendre pour cela… ce livre nous fait réfléchir sur la vie et nous donne une morale très importante et pourtant accessible à tous… le bonheur est proche de nous.
L’Alchimiste c’est l’histoire d’un homme qui en rencontre un autre et qui va lui demander comment faire pour ne pas devenir ce à quoi je suis destiné ? Ou alors le vivre mais avec bonheur ? Sa réponse sera : Suis tes rêves.

ouf ! soulagée !

1 étoiles

Critique de Lydie (, Inscrite le 3 décembre 2004, 45 ans) - 6 décembre 2004

Je suis terriblement soulagée de voir que je ne suis pas la seule à ne pas avoir aimé ce livre !
Malgré tout le bien, toutes les louanges que j'avais entendues, je n'ai pas accroché du tout !
Je me suis forcée, et c'est pas peu de le dire ! On m'avait promis une fin sublime, qui m'aurait fait décoller, et bien ça a fait un gros plof !
Je me suis sentie comme une extra-terrestre, comment ? Moi petite mortelle je n'avais pas pu apprécier ce roman que tout le monde porte aux nues !!!!
Et bien non, non et non !
Par contre, j'ai lu "Véroniqua a décidé de mourir" et là, sans être le roman du siècle, j'ai apprécié, vraiment !

J'ai aimé

10 étoiles

Critique de Kreen78 (Massy, Inscrite le 11 septembre 2004, 39 ans) - 4 décembre 2004

Merveilleux conte, très moralisateur. Grâce à ce roman, les adultes se remettent en question. Ils comprennent les vraies valeurs de la vie. Rien à ajouter, excepté que je le relirai avec grand plaisir.

C'est le premier livre que j'ai lu de lui.

Bôf !

1 étoiles

Critique de Sarvane (BOURGES, Inscrite le 30 novembre 2004, 52 ans) - 1 décembre 2004

Non, ce livre ne vaut - et ne vaudra jamais - le Petit Prince ou Livingstone le goéland. Comment peut-on comparer l'incomparable ? De belles idées à travers ce conte philosophique, oui, mais il lui manque l'essentiel : la Magie. Et ça, pour moi, il ne l'a pas. J'ai mis environ une semaine pour ces 200 pages alors que je peux dévorer en 2 jours un pavé épais comme 3 fois ce livre... et que les deux chefs-d'oeuvre cités + haut me font trembler d'émotion à chaque lecture renouvelée...

Ce n'est QUE mon avis... ^^

8 étoiles

Critique de Pitchoune (, Inscrit le 9 octobre 2004, 33 ans) - 9 octobre 2004

Allez hop ^^
Je viens de terminer il y a quelques jours le ô combien célèbre roman de Paolo Coelho L'Alchimiste

On y découvre le parcours de Santiago, jeune berger andalou, qui, après avoir fait 2 fois le même rêve, décide d'abandonner sa vie de berger et de partir à la recherche d'un trésor enfoui au pied des pyramides.

S'ensuivent tout plein de péripéties qui tentent de nous tenir en haleine (he, he, malin, le paolo ^^). Sauf que ce n'est pas DU TOUT un roman d'aventures... on est plutôt dans le conte philosophique, comme quoi tout est écrit (ça me rappelle Jacques le fataliste ), tout ne dépend que de notre volonté, que l'on est seul maître de sa vie, de son coeur, et bla-bla-bla... ("dans la vie, tout est signe").
M'enfin bon... conte philosophique, certes, mais il a aussi un côté ésotérique (Partons à la recherche de notre "Légende personnelle") et - presque par conséquent, j'ose dire - une connotation religieuse assez ancrée. Ceci dit, pas de bourrage de crâne dans ce livre, pas d'endoctrinement non plus. Il s'agit clairement que pour le héros, le rapport au Ciel et à Dieu (un Dieu, son Dieu) est présent mais sans être étroitement lié. Forcément, lorsqu'il faut faire attention aux signes qui se trouvent sur notre chemin, et lorsque Santiago s'adresse à Dieu lui-même afin de se transformer en vent, on n'y échappe pas.
Mais je crois sincèrement que tout le livre est à prendre au 2ème degré, avec un certain recul. Beaucoup de descriptions poétiques, de métaphores filées, qui donnent au roman cette "fraîcheur" que l'on pourrait retrouver dans Le Petit Prince de Saint-Exupéry (dans le même genre).
Bref, une lecture agréable (les chapitres sont hyper courts pour éviter toute prise de tête), qui ne cherche pas à nous destabiliser, mais simplement à nous faire réfléchir sur nos choix de vie, nos actions, notre manière de penser, également.
Une belle histoire, un livre sans prétention, et que je ne regrette pas d'avoir découvert. A conseiller, surtout à ceux qui n'ont pas abandonné leurs rêves d'enfant.

Je ne résiste pas au plaisir de vous proposer quelques citations :

1. "C'est justement la possibilité de réaliser un rêve qui rend la vie intéressante"
2. "Les choses simples sont les plus extraordinaires, et seuls les savants parviennent à les voir" (l'Amour ? la Beauté du Monde ???)
3. "[...] tout le monde croit savoir exactement comment nous devrions vivre" (je vais de ce pas engueuler mes parents, alors... )
4. "Je ne veux pas changer, parce que je ne sais pas comment changer. Je suis désormais tout à fait habitué à moi-même"
5. "Quand on aime, les choses ont encore davantage de sens" (tout à fait d'accord !!! si on aime pas les études, aller à l'école n'a absolument aucun sens )
6. "Il n'y a qu'une façon d'apprendre, [...]. C'est par l'action." (je devrais apprendre cette phrase par coeur et me la marteler au moins 100 fois par jour...)
_________________
"on ne trouve pas la paix en fuyant la vie..." [The Hours]

Comment a-t-il pu avoir autant de succès?!?

1 étoiles

Critique de Mademoiselle (, Inscrite le 29 mars 2004, 30 ans) - 9 octobre 2004

Certains sur ce site pensent que c'est un livre qu'il faut lire adolescent. C'est ce que j'ai fait: je l'ai étudié en troisième, à l'âge de 14 ans. Eh bien, si je n'avais pas été obligée de le lire, je ne l'aurais jamais fini. C'est à mourir d'ennui. Peut-être parce que je ne raffole pas de ce genre d'histoires qui ressemblent davantage à des contes qu'autre chose. Mais je n'ai pas réussi à comprendre tout le battage fait autour de ce livre.

Amour

10 étoiles

Critique de Lectrice (Pas de calais, Inscrite le 8 octobre 2004, 43 ans) - 8 octobre 2004

Ce livre m'a beaucoup apporté.
Il m'a dit que je suis unique, que j'ai ma place sur terre, que je suis un trésor.
Je suis étonnée de voir que beaucoup de critiques ne sont pas bonnes.

Sympa

6 étoiles

Critique de Christof13 (, Inscrit le 28 juillet 2004, 38 ans) - 30 juillet 2004

Comme le dit Bluewitch, c'est un livre gentil. C'est très facile à lire et on le finit en un rien de temps. L'histoire d'une grande simplicité cache quelques petites pensées philosophiques. La philosophie n'étant pas mon fort je ne m'attarderai pas dessus. Disons que cela me suffisait. Malgré tout, cela reste agréable à lire et cela m'a changé de mes lectures habituelles. J'en profite pour remercier la personne qui me l'a conseillé, j'ai ainsi comblé un trou dans ma culture.

Je ne sais pas trop quelle cote lui donner alors va pour la moyenne

bof

2 étoiles

Critique de Trefoil (Mons, Inscrite le 12 février 2004, 48 ans) - 21 avril 2004

je suis de ceux et celles qui n'ont pas aimé ce livre.
Si c'est de la philosophie, pour elle, c'est de la philo à quatre sous.
Si c'est une simple histoire, elle est ennuyeuse.
Il n'est adapté à aucun public, à aucune tranche d'âge.

Je vois pourtant que les avis sont très partagés et j'aime ce genre de basculement et d'échanges.

Certaines personnes ont su être touchées et d'autres pas du tout. Cela tient à nos vécus, nos personnalités, nos éducations peut être...
C'est intéressant, encore une manifestation du genre humain, de notre humanité.

trop simple?

5 étoiles

Critique de Aaro-Benjamin G. (Montréal, Inscrit le 11 décembre 2003, 48 ans) - 12 mars 2004

Comme plusieurs j'ai lu l'Alchimiste suite à une recommendation. C'est correct, une leçon assez simple, bien écrite, pas tellement captivante, qui s'oublie rapidement. Et je me demande toujours pourquoi tant de publicité?

Publicité mensongère

1 étoiles

Critique de Sebastien (, Inscrit le 5 mars 2004, 51 ans) - 12 mars 2004

Je suis tout à fait d’accord avec les observations formulées à l’égard de la médiatisation, parfois outrancière, de certains ouvrages somme toute très désuets (encore que le désuet ne manque pas de charme parfois, mais ici ce n’est guère le cas). En effet j’ai lu l’alchimiste et je me suis ennuyé à mourir dans ce bouquin. J’abonde dans le sens où certains auteurs disparus mériteraient bien un petit coup de pouce médiatique pour aller à la rencontre d’autres publics, Jean Giono certainement, et tant d’autres tels que Boris Vian, Albert Camus, Victor Hugo… Le battage médiatique fait autour de l’alchimiste était à mon sens injustifié. Un livre très au-dessous de la réputation qui lui a été faite par les médias et une masse de lecteurs un peu trop conciliants, même si le bouquin se lit plutôt bien et reste « gentillet ». A la plage, finalement c’est reposant !

simpliste ...

5 étoiles

Critique de Bristlecone (, Inscrit le 12 octobre 2003, 28 ans) - 6 février 2004

C'est une belle petite histoire à la St Exupery, mais il n'en a pas le style, ni la portée. C'est sympa à lire, mais je ne pense pas qu'il soit une référence, Coelho reprend plein de clichets pseudo-philosophiques sensés nous ouvrir l'esprit, mais c'est du déjà vu ...

une histoire de moutons ??

10 étoiles

Critique de Pauline (, Inscrite le 1 février 2004, 28 ans) - 1 février 2004

Une histoire de moutons ???
Rien qu'en affirmant ça vous prouvez que vous n'avez pas entendu le message. Fallait il qu'il soit plus explicite ??
Moi j'ai trouvé ce livre remarquable, et oui peut- être qu'il est destiné à un lecteur plus jeune, car sur un adulte le message ne fait plus effet !! Vous vous bouchez les oreilles car vous ne voulez pas entendre le message qui est derrière le livre !! Solution de facilité pour eviter de vous remettre en question. ce serait trop difficile de se rendre compte qu'à quarante ans on est tombé dans la routine, qu'on fait les même choses tous les jours et qu'on ne ressent plus rien !!
je plains les gens qui n'ont pas poursuivit leurs rêves, car la seule chose qui rend un rêve impossible, c'est la peur d'échouer !

Histoire simplette

3 étoiles

Critique de Fabio (Noisy le Sec, Inscrit le 29 mars 2002, 39 ans) - 17 janvier 2004

J'ai un souvenir vague lorsque j'avais lu ce livre. A l'époque, il ne m'avait pas déplu, mais je n'avais pas à l'époque lu grand chose. Depuis après avoir croisé quelque auteurs d'un autre acabit, j'ai le regret de constater que l'Alchimiste n'a rien d'exceptionnel et que je le situerai plutôt au niveau de la médiocrité. Ecriture sans génie, philosophie simpliste et détestable, histoire sans envergure. Bref, en ayant relu quelque pages de ce livre pour me le remémorer avant de pouvoir le juger, je n'avais qu'une hâte : le refermer et le laisser tomber.

Un conte gentillet.

2 étoiles

Critique de Niddle (Le Raincy, Inscrit le 13 janvier 2004, 38 ans) - 14 janvier 2004

Avec tout le battage qui est fait autour de ce livre, je m'attendais vraiment à quelque chose d'extraordinaire voire d'une révélation. Que nenni! Je ne sais pas si j'ai été déçu parce que j'avais trop lu de critiques positives ou parce qu'il ne m'a pas laissé grand chose en définitive. Certainement un peu des deux. Ce qui m'a dérangé, c'est l'omniprésence de la religion. Peut-être qu'effectivement, le récit nous fait, à quelques reprises, poser des questions introspectives et sur ce qui nous entoure, mais de là à parler d'une révélation, je trouve que c'est extrapoler sur quelque chose de pas tout à fait vide, mais presque. Bien sûr, tout le monde réagit différemment à cette histoire, selon les convictions de chacun. Mais juste après avoir terminé ce livre, un sentiment de vide m'anime davantage que la découverte de ma Légende Personnelle... En définitive, j'ai la sensation d'avoir lu un conte gentillet plutôt qu'un conte initiatique.

un super livre

10 étoiles

Critique de Rbol7 (Paris, Inscrit le 30 décembre 2003, 28 ans) - 30 décembre 2003

j'ai récemment lu ce livre. Je n'ai que 14ans mais je trouve ce livre très passionant. Le style d'écriture est très aisé et je dois dire que l'on prend un grand plaisir à feuilleter ces pages. Mais je ne comprends pas très bien le prologue et l'épilogue ainsi que la fin de la deuxième partie, à propos du trésor.

plein de sagesse

10 étoiles

Critique de Florangel (Maisons-Laffitte, Inscrite le 19 mars 2003, 31 ans) - 3 juin 2003

livre magnifique rempli de sagesse, de petites leçons de vie pour atteindre sa "légende personnelle", pour ceux qui aiment voyager surtout, qui aiment aller au bout de leurs rêves, qui ont beaucoup de buts, d'ambition, il nous incite à ne jamais laisser tomber, à y croire toujours, tous les mots de ce livre sont des petites perles qu'il faut lire avec beaucoup d'attention...tout commence par un berger, ses moutons....un rêve...un roi...une voyante...et enfin LE grand voyage...livre philosophique qui aide à réfléchir sur la vie

merci paulo Coelho !

10 étoiles

Critique de Darius (Bruxelles, Inscrite le 16 mars 2001, - ans) - 21 avril 2003

Je ne pouvais laisser passer la dernière phrase de la critique de Bolcho car, tout comme moi, je suppose que bien des lecteurs ont été induit en erreur. Je suis donc allée sur le net pour lire l'article de Paulo Coelho paru dans le monde sous le titre "merci Président Bush". Je vous en communique la teneur pour que personne ne meure idiot : "Merci Président Bush, Merci de montrer à tous que le peuple turc et son Parlement ne se vendent pas, même pour 26 milliards de dollars. Merci de faire apparaître clairement que José Maria Aznar et Tony Blair n'ont aucun respect pour les voix qui les ont élus et n'en tiennent aucun compte.
Merci, car votre persévérance a forcé Tony Blair à se rendre au Parlement britannique avec un dossier truqué, rédigé par un étudiant il y a dix ans, et à le présenter comme "des preuves irréfutables recueillies par les services secrets britanniques". Merci d'avoir fait en sorte que Colin Powell s'expose au ridicule en présentant au Conseil de sécurité de l'ONU des photos qui, une semaine plus tard, ont été publiquement contestées par Hans Blix, l'inspecteur responsable du désarmement de l'Irak. Merci, car votre position a valu au ministre français des affaires étrangères Dominique de Villepin, prononçant son discours contre la guerre, l'honneur d'être applaudi en séance plénière & ce qui, à ma connaissance, n'était arrivé qu'une fois dans l'histoire des Nations unies, à l'occasion d'un discours de Nelson Mandela. Merci, car grâce à vos efforts en faveur de la guerre, pour la première fois, les nations arabes & en général divisées & ont unanimement condamné une invasion, lors de la rencontre du Caire, la dernière semaine de février. Merci, car grâce à votre rhétorique affirmant que "l'ONU avait une chance de démontrer son importance", même les pays les plus réfractaires ont fini par prendre position contre une attaque de l'Irak. Merci pour votre politique extérieure qui a conduit le ministre britannique des affaires étrangères, Jack Straw, à déclarer en plein XXIe siècle qu'"une guerre peut avoir des justifications morales" – et à perdre ainsi toute sa crédibilité. Merci d'essayer de diviser une Europe qui lutte pour son unification ; cet avertissement ne sera pas ignoré. Merci d'avoir réussi ce que peu de gens ont réussi en un siècle : rassembler des millions de personnes, sur tous les continents, qui se battent pour la même idée & bien que cette idée soit opposée à la vôtre. Merci de nous faire de nouveau sentir que nos paroles, même si elles ne sont pas entendues, sont au moins prononcées. Cela nous donnera davantage de force dans l'avenir. Merci de nous ignorer, de marginaliser tous ceux qui ont pris position contre votre décision, car l'avenir de la Terre appartient aux exclus. Merci parce que, sans vous, nous n'aurions pas connu notre capacité de mobilisation. Peut-être ne servira-t-elle à rien aujourd'hui, mais elle sera certainement utile plus tard. A présent que les tambours de la guerre semblent résonner de manière irréversible, je veux faire miens les mots qu'un roi européen adressa autrefois à un envahisseur : "Que pour vous la matinée soit belle, que le soleil brille sur les armures de vos soldats – car cet après-midi je vous mettrai en déroute." Merci de nous permettre à tous, armée d'anonymes qui nous promenons dans les rues pour tenter d'arrêter un processus désormais en marche, de découvrir ce qu'est la sensation d'impuissance, d'apprendre à l'affronter et à la transformer. Donc, profitez de votre matinée, et de ce qu'elle peut encore vous apporter de gloire. Merci, car vous ne nous avez pas écoutés, et ne nous avez pas pris au sérieux. Sachez bien que nous, nous vous écoutons et que nous n'oublierons pas vos propos. Merci, grand dirigeant George W. Bush. Merci beaucoup. © Paulo Coelho ARTICLE PARU DANS L'EDITION DU 18.03.03

Merci quand même à Paulo Coelho ?

5 étoiles

Critique de Bolcho (Bruxelles, Inscrit le 20 octobre 2001, 69 ans) - 21 avril 2003

Lucien et Leura chicanant sur l'Alchimiste, je me suis dit que, sans doute, ce bouquin ne méritait « ni cet excès d'honneur (5 étoiles), ni cette indignité (1 étoile) ». Et comme il était là, blotti entre Jonathan Coe et Albert Cohen, attendant son destin de livre (écrit par une « Main unique » ?), je me suis dit que décidément, « toutes les choses sont la manifestation d’une seule et unique chose » et que « Dieu a créé le désert pour que l’homme puisse se réjouir à la vue des palmiers », bref, j'ai saisi la chose pour la lire. Et comme j’étais bien d'accord avec Leura pour constater que, souvent, le fait de déblatérer contre tel ou tel auteur permet de nous donner pour pas cher un air intelligent, ce qui fait de nous (moi le premier hélas) d’insupportables snobs, j’étais bien décidé à mettre de la mesure et du détachement dans mon approche critique. Voilà. A partir de là, je me suis ennuyé considérablement. Coelho parle un langage qui ne me concerne pas. Plus grave que ça : il m’agace. Comme il y a des gens fins et lettrés qui aiment ce texte, j’en déduis que le problème se situe peut-être chez moi. Une question d’allergie. Sans doute faut-il avoir des dispositions mystiques.
Tant pis. Mais à propos de Coelho, connaissez-vous son petit texte (qui a circulé sur le Net) « Mille mercis, président Bush » ?
C’est un bijou, une transformation du plomb en or. Réussie celle-là…

Encore une histoire de moutons...

2 étoiles

Critique de Lucien (, Inscrit le 13 mars 2001, 62 ans) - 19 avril 2003

J'ai lu pas mal d'histoires de moutons dans ma carrière : les arguments bêlants de Thibaut Agnelet dans "La Farce de maître Pathelin", la mésaventure de Dindenault noyé avec son troupeau grâce à la ruse de Panurge, les "moutons rouges" chargés d'or dans le "Candide" de Voltaire, les dessins de l'aviateur dans "Le petit Prince"...
Grâce aux conseils d'Henri-Philibert Coué, plus connu sous le nom d'Emile le Méthodiste, je suis venu à bout en deux jours de cette bêlante histoire (en sautant quelques lignes d'abord, je l'avoue, quelques pages ensuite).
Sur base d'un conte arabe bien connu ("Les deux rêves"), Paulo Coelho, qui a dû lire les paraboles, Zarathoustra et le déjà nommé petit Prince, nous livre un livre (ben oui...) qui peut intéresser certains lecteurs, c'est indéniable, mais qui, personnellement, ne m'a pas apporté une seconde de rire (contrairement aux contes philosophiques de Voltaire avec lesquels Leura le compare), pas un fifrelin d'émotion, pas un iota de réflexion nouvelle, et, peut-être pire, pas un soupçon d'admiration esthétique. Il ne m'est pas venu à l'esprit, devant une seule de ces phrases, l'idée que j'aurais beaucoup aimé l'écrire moi-même. Et ça, ça ne trompe pas...
J'ai souvent ressenti une impression d'ennui, de redites, comme devant un catéchisme triste, inoffensif et bêlant comme tous les catéchismes.
La quatrième de couverture me signale que ce livre a été publié dans quarante-huit pays et rencontre partout un immense succès. La prochaine fois que je peinerai à m'endormir, je compterai les moutons de cet immense (et gentil) troupeau de fidèles. Et si je ne parviens toujours pas à dormir, je relirai quelques pages de "l'Alchimiste". Ainsi, cet achat n'aura pas été tout à fait inutile.

Vive Emile !

10 étoiles

Critique de Leura (--, Inscrit le 29 janvier 2001, 66 ans) - 19 avril 2003

Y aurait-il deux alchimistes nommés Coué? Je ne connais pas Henri-Philibert, celui dont tu parles ne serait-il pas Emile? En tous cas, sa méthode fait des miracles puisque tu es déjà à la moitié de ce livre, et tu lui donnes déjà deux étoiles. En donneras-tu quatre une fois que tu seras arrivé au bout? Le suspens est insoutenable...
Quant aux moutons, ils sont aussi parfois aussi sur ce site, je parle de ceux de Panurge, bien sûr, ceux qui déclarent détester tel ou tel livre parce que l'érudit de service leur a dit qu'il est mauvais. Ils sont donc partout? Chez Voltaire, Coelho et critiques libres?
En y réfléchissant, je crois comprendre ce qui peut rebuter certains chez Coelho, c'est une certaine naïveté typique de la littérature sud-américaine, selon moi de bon aloi, qu'on retrouve aussi chez José Maria de Vasconcelos, ou dans une moindre mesure chez Jorge Amado, tu ne crois pas? Si c'est le cas, je peux comprendre que cela soit agaçant pour certains, mais enfin, un des grands plaisirs de la lecture est d'ouvrir son esprit à des cultures différentes. Une question de tolérance finalement. A la fois d'une mentalité différente, celle de l'auteur, et des goûts littéraires des autres. Oh, et après tout... Suis-je bien moi-même à l'abri de tout reproche à cet égard, alors que j'ai joyeusement étrillé Christian Jacq et pire encore un livre d'Amélie Nothomb sur ce site?

Candide et les moutons

4 étoiles

Critique de Lucien (, Inscrit le 13 mars 2001, 62 ans) - 18 avril 2003

J'ai lu "Candide", Leura, et je suis à la moitié de "l'Alchimiste".
Je dénote pour l'instant un point commun et une différence entre ces deux livres : le point commun est que tous deux parlent de moutons (les "moutons rouges" chargés d'or et de pierres précieuses avec lesquels Candide repart d'Eldorado - le troupeau du jeune berger); la différence est que Voltaire m'amuse beaucoup...

Je peux le faire... je peux le faire... je peux le faire... je peux le...

5 étoiles

Critique de Lucien (, Inscrit le 13 mars 2001, 62 ans) - 17 avril 2003

Même si ce livre m'est tombé des mains voici un an ou deux (ça ne m'a pas marqué), je vais à nouveau tenter de le lire afin d'émettre un avis relativement fondé (car tous les avis sont relatifs sauf les avis de décès, n'est-ce pas?)...
Un autre alchimiste, Henri-Philibert Coué, m'a donné la recette suivante : il suffit de répéter un certain nombre de fois avec enthousiasme "Je peux le faire... je peux le faire... je peux le faire... je peux le..."
En somme, c'est comme compter les moutons... et si je me souviens bien, l'alchimiste parle de moutons...
L'ennui, c'est que je n'ai jamais réussi à m'endormir en comptant les moutons...
Enfin, ici, il ne s'agit pas de dormir mais de lire...
Bon, trêve de philosophie coelhiste, je m'y mets!

Désolé d'aimer ce livre...

10 étoiles

Critique de Leura (--, Inscrit le 29 janvier 2001, 66 ans) - 17 avril 2003

Bon. Je sais que je vais passer pour un débile aux yeux de certains beaux esprits qui fréquentent ce site, mais tant pis. J'ai adoré ce livre, désolé pour ceux qui estiment que déblatérer Coelho donne un air intelligent... L'histoire est belle et simple, et racontée avec talent, mais oui, Messieurs. Deux idées maîtresses sous-tendent cette oeuvre, celle de la "légende personnelle" que nous avons tous à vivre, et dont la réalisation est aidée par l'univers tout entier, et celle que seul "être" compte, que l'avoir est un leurre.
L'importance de la foi aussi, pas celle du charbonnier, qui comme le disait Brassens est heureux comme un pape et con comme un panier, mai

C'est quoi un philosophe?

5 étoiles

Critique de Virgile (Spy, Inscrit le 12 février 2001, 38 ans) - 17 avril 2003

J'ai lu ce livre il y a longtemps. Mais comme l'auteur revient à l'actualité de critiques libres j'en profite pour donner mon avis.
Je n'ai pas vraiment aimé ce bouquin qui m'a plutôt ennuyé. Mais ce n'est pas pour autant que je serai outré qu'on considère ce récit comme philosophique. Il contient réellement des réflexions philosophiques donc je ne vois pas où est le problème. Même si il y a des vérités qui paraissent évidentes à certains je crois que ça ne fait jamais de tort de répéter certaines choses. Pas besoin de diplôme pour faire de la philo. La philo tout le monde en fait, que vous le vouliez ou non... Bonne recherche de votre légende personnelle! ;op

mon avis

8 étoiles

Critique de Nelle (Bonne, Inscrite le 9 janvier 2001, 42 ans) - 12 décembre 2001

Je ne suis pas vraiment d'accord avec ce qui a été dit en dessous. Je ne suis pas une ado, je lis souvent, du balzac, du maupassant, genre les livres dans le top50 des livres du 20e siècle, et j'ai lu l'alchimiste récemment et j'ai apprécié. je trouve qu'il faut du talent pour raconter une histoire simple et belle comme celle là, même si oui, le thème n'est pas original, si les idées ont déjà été maintes fois rabachées. Moi j'ai accroché. Et après des livres comme "Hannibal", ça détend, croyez moi !

Pas d'accord avec la fin de ta critique

3 étoiles

Critique de Jules (Bruxelles, Inscrit le 1 décembre 2000, 73 ans) - 20 juillet 2001

Je ne pense pas qu'elle ne te fera pas plein d'amis sur le site. Elle n'attaque pas vraiment quelqu'un et je crois qu'en ce qui concerne ce que Pendragon a dit, c'est une simple question d'interprétation, mais cela n'avait rien de péjoratif pour qui que ce soit !
Je suis d'accord avec toi quant à ton avis sur l'Alchimiste. Je n'ai plus jamais touché à un Coelho ! Et je m'engarderais bien, sauf à ce qu'on me prouve par un livre génial de lui que j'ai tort.
Je comprends de la façon suivante ce que Pendragon a dit: il est évident que pour des gens qui lisent beaucoup et des bouquins du "type" de ceux qui figurent dans le top 50 du vingtième siècle (et cela ne diminue en rien les autres lecteurs, ni les autres livres), ils ne peuvent pas juger ce qu'apporte "L'Alchimiste" de la même façon que ceux qui lisent d'habitude des livres plus distrayants... Je pense que tu admettras qu'un lecteur de Yourcenar, Dostoïevski, Toltoï, Camus, Céline, Faulkner, Harrison, Roth et bien d'autres ne ressentiras pas le même "choc" en lisant Coelho que la personne qui, d'habitude, lit avec pour simple but de se distraire. Ces auteurs apportent des émotions bien plus grandes toutes les dix lignes ! Sommes-nous blasés, élitistes dans nos choix ? Peut-être, mais c'est aussi notre droit. Comme c'est celui des autres de lire pour se distraire. Comme tu as tout à fait raison pour les programmes TV ! A chacun son truc, à chacun ses joies et le but n'est pas de faire une compétition de quoi que ce soit.
Pour certains Bach est la suprême merveille, ou Mozart, moi je suis à Brel, Jonasz, Nougaro, Brassens, au jazz moderne, au blues... Je ne me sens pas con, mais je ne discuterai pas avec l'autre, partant du principe que nous ne sommes pas au même niveau et que nous n'allons pas tout à fait nous comprendre...
Amitiés

Coelho... c'est pas le Pérou

5 étoiles

Critique de Pendragon (Liernu, Inscrit le 26 janvier 2001, 47 ans) - 10 juillet 2001

Qu’ajouter de plus à tout ce qui a déjà été dit ? Sorcius, Bluewitch, Jules et même Fanfan ont tous raison ! J’ai lu ce roman à l'époque où tout le monde en parlait, où tout le monde se devait de l'avoir lu. Et c’est justement là que se situe le nÏud du problème : tout le monde l’a lu ! Ce qui veut dire qu'il est lisible par tout le monde… et c’est là que le bât blesse pour des lecteurs affamés que nous sommes, Sorcius, Bluewitch, Jules et moi-même. Il s’agit là d’un roman beaucoup trop facile, qui livre un message déjà cent fois rencontré au détour des milliers de pages lues. Nous ne sommes nullement passé "à côté", nous avons juste eu l’impression de "déjà-lu". Il est vrai cependant que pour des "jeunes" lecteurs ou pour des gens ne lisant, somme toute, que fort peu, ce roman a dû être une "espèce" de révélation. Quoi !? Tant de philosophie dans un si petit bouquin ! Waouw, magnifique ! Ben oui, c’est magnifique, pour ceux qui n’ont pas lu grand-chose. Laissons cela à Coelho, il a écrit un livre "philosophique" à la portée de tous. Cela dit, comme le dit Sorcius, il faut mieux lire Coelho que regarder la télévision…

Une réponse de plus :o)

3 étoiles

Critique de Bluewitch (Quelque part sous les étoiles, entre Bruxelles et Charleroi, Inscrite le 20 février 2001, 38 ans) - 9 juillet 2001

Je pense que la critique éclair de Jules illustre bien ce que je voulais exprimer dans les miennes. Le but n'est pas de déterminer ce qui est une bonne ou une mauvaise lecture. Coelho est là pour toucher un certain public (je l'ai moi-même apprécié à la première lecture de "l'alchimiste") et mieux vaut lire Coelho que rien du tout, je ne suis pas la première à le dire. Il ne s'agit pas de dire 'tu devrais plutôt lire ça' ou 'tu ne devrais pas lire ça'. Comme je l'ai déjà dit, tout est une question d'affinités et de critères de lecture. Donc les arguments de Fanfan sont très justes: si "L'alchimiste" permet à certaines personnes de s'ouvrir à la lecture, c'est fantastique. Peut-être y a-t-il contribué en ce qui me concerne aussi, mais maintenant, j'ai juste l'impression que le charme s'est évaporé...

D'accord avec Fanfan

5 étoiles

Critique de Jules (Bruxelles, Inscrit le 1 décembre 2000, 73 ans) - 9 juillet 2001

Pour dire que ce livre peut avoir son intéret pour les plus jeunes ou ceux moins habitués à la lecture. Comme Sorcius je dirai aussi que l'essentiel est de lire. Toute critique émise ici ne peut être que subjective et il n'existe aucune vérité sauf celle que le temps peut donner ou infirmer en ce qui concerne un auteur. Et encore, il y a des phénomène de mode qui peuvent jouer, mais Hugo sera toujours Hugo, comme Camus, Hemingway, Faulkner, Yourcenar ou d'autres. Par contre, Henri Bordeaux, Anatole France et bien d'autres sont un peu aux oubliettes...

Réaction

6 étoiles

Critique de Fanfan (Liège, Inscrite le 7 juillet 2001, 43 ans) - 9 juillet 2001

Le but de mon intervention n'était pas d'apprécier si oui ou non vous étiez passés à côté du message...Bien loin de moi cette intention... Je conviens que le message de Coelho ne soit peut-être pas une révélation en soi pour les personnes habituées à la lecture, et là je rejoins Sorcius quand il dit que ce livre est à conseiller à des plus jeunes...Cependant, j'ai pu constater que pour les personnes qui ne sont pas nécessairement branchées lecture, ce petit bouquin pouvait s'avérer salutaire pour une prise de conscience et une remise en question, justement par rapport à une quête perpétuelle du bonheur... Je pense simplement que cette lecture ne laisse pas indifférent et ca c'est déjà une réussite en soi (même si la démarche s'inscrit dans un contexte plus commercial)

Comme Bluewitch

6 étoiles

Critique de Sorcius (Bruxelles, Inscrite le 16 novembre 2000, 47 ans) - 8 juillet 2001

Moi aussi, comme Bluewitch, j'ai trouvé que c'était un très chouette bouquin quand je l'ai lu. Pas aussi dingue que ce qu'on m'avait dit, mais bon quand meme, intéressant, différent.
Mais en y repensant, le mot qui me vient à l'esprit est "FACILE". Zut, j'aurais dû l'écrire avant lui! J'aurais plein de sous maintenant pour écrire ce que j'ai envie d'écrire...
Et comme dit Jules, on sait tous que le bonheur est en nous, que si l'herbe du voisin semble plus verte, ce n'est pas pour ça que c'est vrai, etc. Par contre, si on le sait, c'est parce qu'on a de l'expérience, qu'on nous l'a dit ou qu'on l'a lu, alors je pense que lire l'Alchimiste peut apporter quelque chose à des gens plus jeunes, à des ados, par exemple.
Et pour terminer, je dirai que de toute façon, personne n'a à juger les lectures des autres et que si quelqu'un lit Coelho, je lui dirai félicitations, parce que c'est déjà lire et que c'est mieux que de regarder la télé!

une petite réponse pour fanfan

3 étoiles

Critique de Bluewitch (Quelque part sous les étoiles, entre Bruxelles et Charleroi, Inscrite le 20 février 2001, 38 ans) - 7 juillet 2001

Je pense, contrairement à ce que tu dis, que nous ne sommes pas passés à côté du message dispensé par Coelho. Ce que je reproche à Coelho, c'est avant-tout d'user d'idées déjà exploitées et de donner à un message, que nombreux avant lui ont prôné, une image d'exclusivité qui lui a ouvert la voie de la célébrité. Si l'idée de Coelho est bien jolie, il n'est pas pour autant le premier à l'avoir conçue et l'inventivité qu'on lui prête n'est peut-être pas aussi immense qu'on le croit.
Mais là, ce n'est que mon avis, je ne critique aucunement les lecteurs qui apprécient Coelho, c'est une question d'affinités, après tout!

Déçue....

6 étoiles

Critique de Fanfan (Liège, Inscrite le 7 juillet 2001, 43 ans) - 7 juillet 2001

Non pas du livre, ni du message qu'il contient, mais bien du fait que certaines personnes puissent passer à côté... Chacun son opinion. Peut-être faut-il le lire dans un contexte ou à un moment de sa vie particulier pour percevoir toute l'intensité du message contenu dans cette histoire...

De la philo "bon marché"

3 étoiles

Critique de Bluewitch (Quelque part sous les étoiles, entre Bruxelles et Charleroi, Inscrite le 20 février 2001, 38 ans) - 6 juillet 2001

Là, je me dois d'appuyer Jules en ce qui concerne Coelho... Mon histoire est un peu différente, j'ai lu "L'Alchimiste" quand j'étais ado et à cette époque, j'ai été influencée, je crois, par toutes les éloges qui lui ont été faites. Je l'ai relu plus tard et mon opinion a complètement changé. J'ai trouvé ce roman bien fade et il ne m'a rien appris de bien beau. Je pense que Coelho a écrit un livre "gentil" et j'ai l'impression que le but était de toucher un public le plus large possible, cela avec des intérêts commerciaux. Bien évidemment, tant mieux pour ceux qui ont eu une révélation en lisant "L'Alchimiste" mais, en ce qui me concerne, il ne m'évoque qu'un grand vide. Pardon Mr Coelho, mais je ne suis pas convaincue...

Je ne peux pas !...

1 étoiles

Critique de Jules (Bruxelles, Inscrit le 1 décembre 2000, 73 ans) - 6 juillet 2001

J'ai failli ne jamais termminer ce livre, tant il m'ennuyait! Coelho est un faux "philosophe", il ne dispense que des idées reçues... Nous n'avions pas besoin de le lire pour savoir que le bonheur était en nous, que ce n'est que notre façon à nous de prendre les événements qui font qu'on soit heureux ou non !... Tous au "Petit Prince" et qu'on ne nous serve plus du Coelho !... Sorry pour Neurone, que par ailleurs j'aime bien, mais je ne peux pas !... Crûment dit, Coelho me fout les boules !... Mais à chacun son avis !

Forums: L'alchimiste

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  La philo est elle a la portée de tous? 639 Virgile 19 janvier 2011 @ 15:23
  Une critique éclair qui me choque un peu 56 Le rat des champs 14 mai 2010 @ 20:41
  Coelho et Antonio Lobo Antunès 12 Jules 2 15 juin 2004 @ 13:06
  Le Coelho - réponse à Pauline 5 Jules 3 février 2004 @ 22:34

Autres discussion autour de L'alchimiste »