La chambre des morts de Franck Thilliez

La chambre des morts de Franck Thilliez

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Erwan, le 12 février 2006 (Inscrit le 12 décembre 2005, 45 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 28 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (1 166ème position).
Visites : 10 921  (depuis Novembre 2007)

un polar français

Je ne sais pas encore si il s'agit de son premier roman, mais Franck Thilliez signe ici un roman policier des plus redoutables. Certes quelques extravagances viennent pondérer cette critique élogieuse, mais le roman est réussi.
Sur fond de villes chtimi, une enquête entremêlée de tueurs psychopathes et d'un tueur qui devient psychopathe. Le tout résolu par une inspectrice qui n'a rien de Julie Lescaut.
Cela se rapproche un peu de Maxime Chattam et de sa trilogie.
Laissez tomber dès maintenant tous vos polars et lisez celui-ci.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Aller au charbon.

6 étoiles

Critique de Pierrot (Villeurbanne, Inscrit le 14 décembre 2011, 66 ans) - 25 février 2018

Un détour seulement ?, pour un nouvel auteur avec une histoire, quelque peu tirée par les cheveux et qui sans avoir perdu le nord, se complait un peu trop dans le glauque et ce malgré la remémoration des fameux écorchés… d’Honoré Fragonard… Ou de l’action se déroulant dans cette région si attachante, que j’avais eu l’occasion de visiter à l’occasion d’une cure, et qui s’était finie en beauté, par l’audition de la quatrième symphonie de Brahms par l’orchestre national de Lille à Saint-Amand-les-Eaux.

Scotchant

10 étoiles

Critique de JoshWB (, Inscrit le 13 décembre 2010, 28 ans) - 5 décembre 2015

Rarement je n'ai lu de thriller aussi prenant que celui-ci. Les personnages traversent tous des épreuves horribles, ce qui les pousse au pire. Thilliez parvient à nous plonger dans une intrigue sordide dans laquelle les événements s'enchaînent, jusqu'au point de non retour qui fait froid dans le dos. Un polar prenant qui occupera vos nuits blanches.

Bien mal acquis ne profite jamais !

7 étoiles

Critique de Monde imaginaire (Bourg La Reine, Inscrite le 6 octobre 2011, 45 ans) - 13 mai 2014

Et voici la morale de cette histoire pour faire écho à la précédente critique d’Isad car oui : Vigo et Sylvain se mordront les doigts d’avoir découvert ce fameux magot…
Ce roman commence très fort, on entre tout de suite dans l’intrigue très bien ancrée dans la Région du Nord Pas de Calais, le monde des Gueules Noires.
La Chambre des Morts, c’est un peu Bienvenue chez les Ch’tis mais version obscure de la Force !
Mais passé l’engouement des premiers chapitres, j’avoue avoir été à de nombreuses reprises, horripilée par le style de Thilliez.
Je vous préviens tout de suite : vous allez en bouffer de la métaphore !
Là où le bât blesse également, c’est au niveau des dialogues qui sonnent parfois tellement faux que ça devient rapidement crispant.
Et puis, je n’ai toujours pas compris le lien entre la Bête et Lucie ( ?) l’auteur ne prend pas la peine de vraiment nous l’expliquer, et on ne sait pas non plus ce qui est arrivé à Eléonore, la petite diabétique ( ?)
L’épilogue est un tantinet ridicule, et l’idylle entre Lucie et son supérieur arrive comme un cheveu sur la soupe. Bref, c’est loin d’être parfaitement construit et on sent qu’avec La Chambre des Morts, l’auteur n’en est qu’aux prémices de sa carrière.

Qui vole un œuf, ...

4 étoiles

Critique de Isad (Saint-Germain-en-Laye, Inscrite le 3 avril 2011, 58 ans) - 27 août 2013

Telle est la leçon très morale de ce livre qui est un policier bien ancré sur le territoire du Nord avec des personnages ordinaires dont les fragilités et les moments d’héroïsme sont montrés. Certains passages dramatiques paraissent complaisants comme forcés dans l’horreur.

Deux informaticiens au chômage vont taguer de nuit les locaux de l’entreprise qui les a licenciés. En faisant une pointe de vitesse phares éteints sur une route, ils renversent un homme qui portent un sac rempli de billets. L’occasion fait le larron, pour continuer sur les proverbes, mais même s’il l’un d’eux s’efforce de masquer les traces de l’accident car son frère travaille dans la police scientifique, les conséquences les rattrapent vite.

IF-0813-4082

Deuxième rencontre

8 étoiles

Critique de Marlène (Tours, Inscrite le 15 mars 2011, 41 ans) - 16 juillet 2013

Deuxième rencontre avec Thilliez, comme je voudrais me lire Gataca et Syndrome E, j'ai préféré me lire le début des aventures de Lucy. Un thriller qui se lit vite et bien, peut-être pas le meilleur thriller que j'ai lu, mais j'ai pris plaisir à le lire, je l'ai lu en un peu moins de deux jours. Je voulais savoir la suite et j'ai repoussé l'heure du coucher, ce qui est bon signe ;)
J'ai trouvé des similitudes avec M.Chattam, moins avec JC Grangé dont je m'écoute en cd audio Miserere.
Bon livre que j'ai trouvé néanmoins moins fouillé que L'anneau de Moëbius, mais une constante: les être difformes. J'me demande si F.Thilliez a lu M.Monestier...

Au bout de son rêve

7 étoiles

Critique de Avanni (, Inscrit le 9 août 2008, 54 ans) - 18 février 2013

L'histoire ne met pas longtemps à nous prendre à la gorge. Dès le départ, on se retrouve emporté dans un grand rythme qui débute par de simples tags pour arriver à des crimes assez sordides. L'enquête est bien menée même si parfois, elle apparaît un peu simpliste. A recommander chaudement.

Faux amis

9 étoiles

Critique de Free_s4 (Dans le Sud-Ouest, Inscrit le 18 février 2008, 44 ans) - 22 avril 2012

Lucie Hennebelle , brigadier dans la région Nord enquête sur des enlèvements de fillettes.

Mots qui reviennent souvent quand on parle de THILLIEZ, c'est glauque, c'est gore.
Bon thriller avec une héroïne qu'on retrouvera avec plaisir.

Un simple thriller

6 étoiles

Critique de Killing79 (Chamalieres, Inscrit le 28 octobre 2010, 38 ans) - 18 décembre 2011

Avant de m'attaquer à "La chambre des morts", j'avais rencontré Franck Thilliez grâce à "L'anneau de Moebius" et "La mémoire fantôme". Autant dire que mon impression pâtit de la comparaison: Ces deux romans étaient d'un tel niveau, que postérieurement celui-ci paraît manquer cruellement de saveur. L'écriture et l'intrigue sont toujours efficaces, le rythme est toujours élevé, on est toujours pendu à la plume de l'auteur, mais il nous manque le brin l'originalité qui fait la différence.
C'est donc un bon thriller sombre, plein de rebondissements, qui pèche toutefois pour sortir du lot et nous marquer à vie, comme sait si bien le faire Franck Thilliez.
J'ai tout de même pris beaucoup de plaisir à découvrir les débuts de Lucie et de ses secrets, et je vais poursuivre...

Une fin très rapide (trop?)

7 étoiles

Critique de Killeur.extreme (Genève, Inscrit le 17 février 2003, 36 ans) - 26 novembre 2011

Je ne ferai pas un résumé de l'intrigue, les critiques précédentes le font déjà et je n'ai rien à ajouter.

les +

-les différents point de vue (les chômeurs, la "Bête", Lucie Hennebelle qui se retrouve à diriger une enquête importante alors que ses jumelles l'empêchent de trouver le sommeil).
-L'atmosphère du NORD, "C'est Le NOOOOOOOOOOOOOOOOORD" (Michel Galabru).
-La complexité des personnages, ni blancs , ni noirs, des gens normaux qui font des choix en fonction de la situation qui leur tombe dessus.
-Le tueur n'est pas identifiable par le lecteur jusqu'à ce que l'auteur nous révèle son identité à la fin du roman.
-Le livre se dévore.
-L'épilogue qui rétablit un peu l'équilibre.


les -

-C'est violent et quelquefois glauque.
-Le tueur est insoupçonnable pour le lecteur car il n'apparait qu'une fois et brièvement et il manque des informations pour qu'on se dise à la fin du livre, "oui c'est logique, c'est lui le tueur"
-la fin est vraiment très rapide (trop?) .
-Le côté obscur de Lucie n'est pas dévoilé. en même temps comme l'auteur la met en scène dans d'autres romans, c'est un fil rouge qui se dévoile peu à peu.

Malgré mes quelques réserve je trouve qu'on a affaire à un bon thriller.

Promenons-nous dans la cave, pendant que le loup n'y est pas !

8 étoiles

Critique de Sincou (, Inscrit le 24 avril 2010, 37 ans) - 15 septembre 2011

J'ai accroché d'entrée de jeu avec cette intrigue à suspense. Livre qui démarre en trois volets.

- Les deux "copains" embarqués dans l'aventure malgré eux (ce qui apporte le côté "fun" à l'histoire, le lecteur peut facilement s'identifier en eux, au début tout du moins.)
- Le mal et son monde spécifique.
- L'enquête assistée puis emmenée par l'inexpérimentée mais néanmoins efficace Lucie Hennebelle.

Trois volets qui vont fusionner au fur et à mesure des pages tournées.


La chambre des morts est un bon thriller où néanmoins quelques passages n'étaient pas nécessaires ou au contraire, pas suffisamment développé. Comme par exemple le côté "obscur" de Lucie ou un dénouement que j'ai trouvé précipité.

Mon premier Thilliez

8 étoiles

Critique de Patsy80 (, Inscrite le 20 août 2009, 42 ans) - 30 juin 2011

Curieuse de découvrir un nouvel auteur dont on m'avait dit : "tu verras, c'est spécial mais c'est bien", j'en ai eu la confirmation par ce premier livre. Globalement, j'ai trouvé ça intéressant car je n'avais pas encore lu d'auteur qui décrivent les crimes de cette façon. Je lui ai trouvé une manière très personnelle de raconter son histoire. Et quelle histoire ? Là encore, du bon boulot, quelque chose de sinistre et parallèlement de vrais êtres humains avec une vie au delà de l'enquête qui n'a rien de sinistre, elle. Juste un bémol sur une fin un peu bâclée. Toutes les questions soulevées dans le livre ne trouvent pas réponse ici, peut-être pour inciter le lecteur à lire les prochaines œuvres de l'auteur...

très bon moment

8 étoiles

Critique de Gardigor (callian, Inscrit le 27 avril 2011, 41 ans) - 27 juin 2011

J'ai passé un très bon moment de lecture au fil des pages.
Les débuts de Lucie Hunebelle sont palpitants et on sent déjà en elle beaucoup d'attirance vers la compréhension du mal.
Certains petits passages restent néanmoins difficiles à lire, le détail des scènes peut être insoutenable.
Personnellement j'ai aussi beaucoup de mal quand il y a des enfants victimes dans les histoires.
Néanmoins c'est fluide et captivant.

roman passionnant

8 étoiles

Critique de Mayfair (Distroff, Inscrite le 30 mars 2007, 45 ans) - 24 septembre 2010

Etant donné tout ce qu'on en a dit, pas grand chose à ajouter.

Mais je tiens à préciser que j'ai trouvé le roman très bon même si parfois on devine un peu que le psychopathe veut "empailler" des êtres humains.
C'est assez horrible rien que d'y penser ! Fallait oser...
Ceci est donc mon deuxième roman de FRanck Thilliez et je suis heureuse qu'en France on ait aussi de bons auteurs de thrillers.

Bon mais déçu

6 étoiles

Critique de Fourkid (, Inscrit le 27 juillet 2010, 41 ans) - 27 juillet 2010

Après avoir été totalement conquis par L'anneau de Moebius, je me suis jeté sur les oeuvres de Franck Thilliez et la lecture de la chambre des morts m'a quelque peu déçu. J'ai trouvé l'intrigue moins bien ficelée et surtout quelques longueurs dans le roman. Cela reste tout de même un bon polar qui se laisse dévorer

Correct

7 étoiles

Critique de Bookivore (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 35 ans) - 15 avril 2010

J'avais adoré "La Forêt des Ombres", j'ai donc lu cette "Chambre des Morts", après avoir vu le film (bof, pas aimé). Un thriller bien mieux que son adaptation, mais je ne l'ai pas aimé autant que "La forêt des ombres", je le trouve bien, mais sans plus. Correct, quoi.

Une antre de folie

8 étoiles

Critique de Ayor (, Inscrit le 31 janvier 2005, 46 ans) - 23 avril 2009

Moins percutante que les enquêtes du commissaire Sharko dans "Train d'enfer pour ange rouge" et "Deuils de miel", cette oeuvre reste suffisamment captivante pour retenir notre attention. Le style de l'écrivain bien reconnaissable tout en descriptions recherchées et poétiques, nous entraîne une fois de plus dans les méandres de la folie que le commun des mortels n'imaginerait même pas. Le scénario est bien ficelé, les personnages maîtrisés dont certains attachants, en particulier l'héroïne, le brigadier Lucie Henebelle, dont on devine une personnalité trouble et mystérieuse. A ce sujet, j'ai hâte d'en savoir plus dans "La mémoire fantôme".


Deux hommes et amis licenciés depuis peu se vengent en taguant les murs de leur ancienne entreprise. Pour se défouler, ils lancent leur véhicule à l'assaut du bitume en explosant les limites autorisées. Malheureusement, ils percutent et tuent un homme portant un sac contenant deux millions d'euros. Bien décidés à conserver le butin, ils mettent les pieds dans un engrenage dont les conséquences vont rapidement les dépasser.
La police est en alerte depuis la découverte du corps sans vie d'une fillette dans un entrepôt, et de celui de son père en face de celui-ci victime d'un chauffard ayant pris la fuite.
Voici le postulat de départ de ce thriller dont l'adaptation cinématographique, pour une fois réussie, n'atteint pas bien évidemment l'intensité du roman.

Pas son meilleur même si agréable à lire.

7 étoiles

Critique de Lilcassie (, Inscrite le 3 août 2008, 38 ans) - 24 août 2008

J'apprécie toujours autant l'écriture de l'auteur : les pages se tournent si facilement.... Mais j'ai tout de même préféré Train d'enfer pour ange rouge et Deuils de miel encore plus accrocheurs. En outre, certaines questions restent sans réponse ce qui peut être un peu frustrant. Une bonne lecture tout de même!

Dommage pour la fin

7 étoiles

Critique de Gabri (, Inscrite le 28 juillet 2006, 32 ans) - 12 juillet 2008

Voici un bon polar, efficace, qui sait faire tourner les pages. Il se lit vite et avec plaisir, sauf la fin que j’ai trouvé un peu décevante, et sauf aussi pour les trop longues explications sur les animaux et la taxidermie.

Pour ce qui est de la fin, on la croirait tout d’abord écrite pour le cinéma, ce qui la rend plutôt banale… Et j’aurais peut-être également ajouté une dizaine de pages pour la faire un peu plus étoffée, surtout pour ce qui est du personnage de Lucie. Que se cache-t-il dans l’armoire à la vitre fumée? Et que s’est-il donc passé avec Paul?

Somme toute, il s’agit d’un polar efficace, qui remplit bien son rôle, mais qui ne comporte rien de particulièrement novateur, et qui déçoit un peu dans les derniers chapitres.

Thriller (sanguinolent) dans le genre du “Silence des Agneaux”

7 étoiles

Critique de Philippec (, Inscrit le 22 août 2007, 56 ans) - 26 mai 2008

Un thriller (sanguinolent) dans le genre du “Silence des Agneaux”. J’ai bien aimé et achèterai son nouveau roman “La Forêt des Ombres”.

Toujours plus

5 étoiles

Critique de LeChauve (Toulouse, Inscrit le 2 mai 2006, 68 ans) - 6 avril 2008

Encore un polar qui fait dans le toujours plus et une analyse sociale à la serpe.
En plus la technique d''entretien du suspens, style la suite dans un prochain chapitre est lassante.
J''ai été plutôt déçu par rapport aux critiques relevées sur différents sites.

Un polar haletant avec rebondissements

9 étoiles

Critique de Ddh (Mouscron, Inscrit le 16 octobre 2005, 76 ans) - 21 février 2008

L’action se déroule dans Ch’Nord qui nous tient à cœur : quelques dialogues Ch’tis, les éoliennes autour de Boulogne, les usines de Dunkerque, le vieux Lille, le bassin minier… De plus, c’est le Nord en hiver !
Au-delà, une histoire tragique sur fond de chômage, un accident qui change le destin de deux hommes, des enlèvements d’enfants, un univers glauque d’assassins détraqués. L’héroïne est une jeune fliquette qui enquête, mère de jeunes jumelles, et qui tient à imposer ses vues auprès des chevronnés.
Franck Thilliez maintient la tension dramatique en variant les scènes qu’il nous fait vivre : tantôt on est plongé avec les inspecteurs dans l’enquête, tantôt l’on rentre dans la vie de tous les jours de ceux-ci, tantôt l’on se retrouve chez les deux chômeurs si différents quant à leurs aspirations, tantôt c’est le monde des détraqués qui retient le lecteur. L’attention est à chaque coup relancée par un nouveau fait que l’auteur place habilement à la fin du chapitre. A plusieurs reprises, l’action est dédoublée par juxtaposition de deux situations qui peut désarçonner mais qui, lorsque le lecteur retrouve le fil, le comble d’aise.

Intéressant, ..... mais ..?

6 étoiles

Critique de Moonlight666 (Villiers sur Marne, Inscrit le 22 juillet 2004, 37 ans) - 20 novembre 2007

Une enquête policière sur fond morbide, de taxidermie, d'ambiance et décor du Nord de la France ... donne un livre qui se dévore. Une enquête policière plutôt macabre, bien menée.
Cependant le reproche que je pourrais faire est que l'auteur a un style trop orienté cinéma.
Son film vient d'être adapté et est sorti mercredi dernier au cinéma, cependant on sent trop l'influence des films dans la manière dont l'auteur écrit. Les coupures, les retournements de situation donnent toutes cette impression là.
Du coup cela m'a personnellement un peu gaché la lecture.
Je ne sais pas encore si j'irai voir le film au cinéma, cependant je pense que ce livre se prête particulièrement à l'adaptation.
Attention l'ambiance est vraiment glauque et l'histoire plutôt prenante.
Un bon livre ... mais......?

www.moonlight666.com

Un bon thriller français !

10 étoiles

Critique de Laurent63 (AMBERT, Inscrit le 15 avril 2005, 43 ans) - 11 novembre 2007

Voilà longtemps que je n'avais pas lu de bon roman policier français et celui-ci m'a apporté une grande satisfaction. Dès les premières pages l'ambiance est mise en valeur, atmosphère lourde et suspense garanti. Au fur et à mesure que j'avançais dans ma lecteur j'étais de plus en plus pris dans cette histoire tortueuse, les rebondissements sont nombreux, l'aventure est complexe et le scénario magnifiquement dirigé.
Ce roman est très bien écrit car il apporte un nouveau style dans la littérature policière, un style français, avec beaucoup d'action, des références historiques et une ambiance lourde et glauque que l'on ne trouve pas souvent chez les auteurs français.
L'auteur a beaucoup de talent car il sait amener son lecteur jusqu'à la dernière ligne, avec quelques surprises dignes des grands thrillers américains.
Bref c'est un bon livre à lire absolument...

Polar chtimi

7 étoiles

Critique de Hexagone (, Inscrit le 22 juillet 2006, 47 ans) - 1 mars 2007

Génération spontanée de nouveaux auteurs à l'instar d'un Chattam qui fait office de chef de file, Thilliez s'installe dans le même sillon creusé au stylo acide de ces illustres prédécesseurs, français ou anglo-saxons.
Il y a un peu de tout dans la chambre des morts, et l'auteur, voulant désamorcer la critique fait lui même allusion à ses influences. Blair witch project, le silence des agneaux, Evil dead.
Alors oui , l'ambiance est bien présente dans le récit, le rythme est haletant et c'est avec frénésie que l'on tourne les pages de ce livre.
Cinq étoiles seraient méritées pour le déroulement et l'agencement de l'histoire, une certaine forme d'originalité, les terrils, les corons, l'anti héroïsme dans un premier temps de ses protagonistes.
Puis au fil de la lecture les étoiles se perdent en chemin.
Des ficelles un peu grosses pour tisser la trame, du déjà vu ailleurs ( voir supra), des facilités.
On ne peu enlever le mérite de certaines tournures qui font mouche, qui plantent le décor brutalement.
Et enfin cet inexorable inexactitude des polars en général, sur l'univers de la police et ses approximations.
De " simples brigadiers ", entendre non officier de police judiciaire, enquêtant sur un enlèvement, séquestration et homicide.
Des erreurs dans la description des armes, le Beretta utilisé n'est pas un revolver mais un pistolet.
Des erreurs de police technique, et oui la dentition n'est pas la denture.
Un commissaires qui tutoie ses subalternes.
Enfin un commissariat de sécurité de publique, en bref celui que vous avez en bas de chez vous, qui prend en charge une affaire qui ébranlerait en réalité toute la France et qui se verrait confiée à la PJ régionale.
Si on passe outre ces égarements propres au genre alors oui le bouquin est passionnant. Mais enfin messieurs les auteurs allez vous renseigner auprès de vrais flics, il seront ravis, et puis le récit ne ferait que gagner en véracité, pensez au film L 627.
Ah j'allais oublier les amourettes un peu faciles qui pourraient faire croire si ce n'était le reste du livre à la collection harlequin.
Néanmoins continuez M. Thilliez, vous nous faites peur avec talent, vous souffrez encore de quelques erreurs de jeunesse qui n'empêcheront en rien la lecture de vos autres livres.

Une jolie découverte

8 étoiles

Critique de Nomade (, Inscrite le 14 février 2005, 6 ans) - 11 novembre 2006

J'ai découvert cet auteur il y a à peine trois semaines et je dois dire que j'ai beaucoup apprécié son livre. D'autant plus que je vis dans le Nord depuis le mois de mars. En effet, l'histoire se déroule entre Dunkerque, Lille, Lens, l'Audomarois et les terrils. Un paysage et une identité culturelle qui me sont devenus familiers. Une région et des gens pour lesquels je ressens beaucoup d'affection.
Ce livre, je l'ai dévoré. C'est l'histoire de deux jeunes hommes qui se font licencier. L'un d'entre eux est père de famille.
Il suffit de quelques secondes d'insoucience, de désespoir, de colère et tout bascule. Impossible de faire marche arrière surtout pour Vigo, l'acolyte du jeune père de famille. La machine infernale est en route et ce n'est que le début. La narration est vive, haletante. Les histoires parallèles finissent tôt ou tard par se rencontrer. Deux bémols toutefois : je ne classerai pas ce roman dans la catégorie des thrillers mais plutôt dans celle des polars. Second point négatif : l'histoire entre la jeune policière et un de ses supérieurs.... un peu niais à mon gôut.
Mais sinon, c'est un bon premier coup d'essai. Cela me donne envie de lire son dernier ouvrage : la fôret des ombres. Et à lire le résumé, il a tout l'air d'un bon thriller.

Enquête morbide dans le Nord Pas-de-Calais

5 étoiles

Critique de Aliénor (, Inscrite le 14 avril 2005, 50 ans) - 7 mai 2006

En pleine nuit, un homme se fait renverser au milieu d’une zone industrielle déserte. Les chauffards découvrent à côté de son corps un sac plein de billets, un magot de deux millions d’euros. Pour ces deux hommes au chômage, voilà qui tombe à point.
Tel est le point de départ de cette histoire policière, dont l’intrigue sera dénouée par une jeune femme flic zélée et férue de profiling.

Tous les ingrédients du roman policier sont dans ce livre, ce qui est à la fois un avantage et un invonvénient.
Avantage car l’auteur nous livre ici une histoire effroyable d’assassin d’enfants qu’il est difficile de lâcher une fois qu’on en a entamé la lecture. Inconvénient car on n’y trouve rien de novateur. Ce roman est de forme classique, conventionnelle, et laisse une impression décevante de déjà lu. Franck THILLIEZ a certainement du mal à se détacher de ses nombreuses lectures, et son livre lorgne malheureusement du côté de l’inoubliable silence des agneaux, qu’il est loin d’égaler.

On peut regretter également que l’auteur verse dans les clichés pour nous parler du Nord, où se déroule cette histoire. Tout y est, des corons aux pavés, en passant par l’alcoolisme et le « soleil que l’on a dans le cœur et pas dehors », paroles d’une chanson devenue franchement agaçante pour les gens de cette région.

Bref, un livre qui ne laissera pas un souvenir impérissable, et qu’il vaut mieux éviter si on en a assez de la vision misérabiliste du Nord Pas-de-Calais.

Le silence des terrils

6 étoiles

Critique de Guigomas (Valenciennes, Inscrit le 1 juillet 2005, 48 ans) - 28 février 2006

Vigo et Sylvain, fraîchement licenciés de leur entreprise Dunkerquoise, taguent nuitamment le mur de leur ancienne usine. Reprenant leur voiture, ils percutent et tuent un homme porteur d'un sac contenant deux millions d'euros... La tentation est trop forte : ils embarquent le sac et l'homme, enterrent le premier au pied d'un terril et balancent le second dans un marais de l'Audomarois.
Pas de chance, les deux millions d'euros étaient la rançon réclamée par le kidnappeur d'une petite fille aveugle qui sera retrouvée morte le lendemain. Le quidam percuté était son papa.
Deux jours plus tard, une jeune diabétique est enlevée à son tour.
A partir de là commence une histoire pleine de meutres crapuleux ou psychotiques, avec un serial killer dont le mobile est forcément sordide et la justification (dans sa petite enfance) ne l'est pas moins, une fliquette "hantée par ses démons" et des seconds rôles prêts à tout pour les millions...
Il faut accepter de se laisser prendre par la main par l'auteur tant il est vrai que l'outrance rend certains passages un peu extravagants... A ce titre, l'épilogue et sa grosse ficelle font perdre un peu de crédibilité au reste du roman.
Mais si on accepte de laisser son sens critique au vestiaire, quel thriller ! Avec un style bien troussé (par exemple dans un thriller une lampe de poche "éventre les ténèbres"), des personnages bien campés, une atmosphère glauque de chez glauque, des décors sordides (l'action se passe entre Dunkerque, Lens et Lille)

Un bon roman, à réserver aux âmes pas trop sensibles

Forums: La chambre des morts

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La chambre des morts".