Les fiches les plus visitées ce mois ci

Ce classement est basé sur un compteur de visite remis à zéro le premier du mois en cours.


31.
137 visites
sans couverture

Priez pour nous de Lionel Duroy

critiqué par THYSBE - (62 ans)
6 etoiles
C’est l’histoire de Toto…
Toto qui s’appelle Raoul en fait, a rencontré Suzanne dite Grangemarre de son nom de famille. Toto l’aime plus que tout, c’est sa première rencontre féminine, il demandera en mariage Grangemarre qu’il appellera Minou ou mon petit, suivant. Grangemarre a été fiancée et son fiancé est parti, alors de dépit elle accepte Toto qui lui donnera de plus le...

31.
137 visites
sans couverture

Le dernier des Mozart de Jacques Tournier

critiqué par Falgo - (Lauris - 79 ans)
8 etoiles
Le fils et la famille
Franz-Xaver Mozart avait quatre mois lorsque son père est mort. Ce livre - il n'est sous-titré ni "roman" ni "biographie" - laisse planer un doute su la véracité de ce qu'il contient. Et pourtant cela est très intéressant, retraçant essentiellement la vie d'adulte de l'homme: pianiste renommé, professeur, chef de choeur et d'orchestre, compositeur moins apprécié. C'est d'ailleurs sur...

33.
139 visites
sans couverture

Les frères Karamazov de Fedor Mikhaïlovitch Dostoïevski

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)
10 etoiles
Un chef-d'œuvre de la littérature mondiale
En la simplifiant un peu, l'intrigue du livre n'est pas des plus compliquées. Fiodor Pavlovitch Karamazov a été marié deux fois. La première, avec une jeune et belle femme qui, en outre, avait une forte personnalité. Le couple eut un fils, Dmitri. La seconde, à nouveau avec une jeune et jolie femme qu'il finit par rendre tout à fait hystérique et...

33.
137 visites
sans couverture

Jacques Damour de Émile Zola

critiqué par Zagreus - (35 ans)
10 etoiles
Le temps perdu qu'on ne rattrape plus
Ancien communard déporté au bagne de Nouméa, Jacques Damour a attendu dix longues années de misère, d’errances en Amérique ou en Angleterre avant d’être amnistié et de rentrer à Paris où on le croit mort après une tentative d’évasion. Il se souvient très bien de son ancienne vie à Ménilmontant : ciseleur sur métaux, marié à Félicie (« une grande...

33.
136 visites
sans couverture

Le Chêne de Goialde de Nathalie Jaureguito

critiqué par Lako16 - (38 ans)
8 etoiles
Convivialité à la pension du chêne de Goialde
Dans la pension du chêne de Goialde,vous allez rencontrer des petits personnages très accueillants et amicaux : Pettan, le sage hiboux, Klara, une lapine très résolue, et bien d'autres créatures de la forêt. Au chêne de Goialde vous allez apprendre ce qu'est l'amitié, le respect et la solidarité. Animalien laguntasuna Goialdeko Haritzaren ostatuan lagun gisakoak eta abegitsuak atzemanen dituzue. Bertan, Pettan hontz jakintsua,...

36.
135 visites
sans couverture

Les Animaux et leurs langages de Eva Meijer

critiqué par Colen8 - (78 ans)
8 etoiles
L’erreur d’Aristote
Beaucoup des interactions des animaux entre eux et avec les humains ont été racontées depuis les années 1950. Les éthologues tout en s’accordant sur les aptitudes langagières ou de communication des dauphins, des éléphants, des primates, des perroquets, des corvidés, mais aussi des insectes sociaux et des invertébrés, reconnaissent qu’il nous reste énormément à comprendre sur leurs activités mentales. C’est...

37.
134 visites
sans couverture

Les dieux de la steppe de Andreï Guelassimov

critiqué par Myrco - (village de l'Orne - 69 ans)
8 etoiles
L'enfant et le prisonnier
Eté 1945. Sur le front de l'ouest, les alliés ont gagné la partie. Mais tout à l'est, la guerre n'est pas encore terminée. Les russes s'apprêtent à lancer une ultime attaque contre l'armée du Guandong, les forces impériales du Japon. Elle sera lancée le 9 août; dans le même temps sera larguée la bombe américaine sur Nagasaki. L'histoire se situe dans...

38.
163 visites
sans couverture

Un paquebot dans les arbres de Valentine Goby

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)
10 etoiles
Coup au coeur!
Présentation de l'éditeur À la fin des années 1950, Mathilde, adolescente, voit partir son père puis sa mère pour le sanatorium d'Aincourt. Commerçants, ils tenaient le café de La Roche-Guyon. Doué pour le bonheur mais totalement imprévoyant, ce couple aimant laisse alors ses deux plus jeunes enfants dans la misère. Car à l'aube des années 1960, la Sécurité sociale ne protège...

38.
131 visites
sans couverture

L'Idiot de Fedor Mikhaïlovitch Dostoïevski

critiqué par Saule - (Bruxelles - 54 ans)
10 etoiles
Bienheureux les simples d’esprit
Au moment ou le prince Mychkine débarque du train à Saint Petersbourg - il arrive de Suisse où il était soigné pour "Idiotie" - le lecteur embarque lui dans le train grande vitesse Dostoïevskien pour un trajet chaotique de près de mille pages. Il en sortira hébété, comme à la sortie d'un rêve tourmenté. Un rêve, c'est exactement de ça...

40.
135 visites
sans couverture

Oscar et la dame rose de Éric-Emmanuel Schmitt

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)
9 etoiles
Une belle réussite !
J'avais trouvé « Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran » une histoire très agréable à lire, mais sans beaucoup plus. Ici, avec « Oscar et la dame rose » nous passons vraiment à une tout autre vitesse !. Oscar, de son surnom Crâne d’oeuf, est à l'hôpital pour soigner un cancer. Il n’a que dix ans et, comme il le...

40.
130 visites
sans couverture

Le rouge et le noir de Stendhal

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)
10 etoiles
Un très grand roman. A lire !
Aborder " le Rouge et le Noir " est une chose bien difficile. Ce roman est d’une telle richesse et d’une telle actualité que l’on ne sait pas très bien par où le prendre. Limitons-nous à l'intrigue pour commencer. Monsieur de Rênal est industriel à Verrières, en Franche-Comté. Il s’est fait une belle fortune. Il est aussi maire de sa commune. Julien...

42.
133 visites
sans couverture

La vérité sur l'Affaire Harry Quebert de Joël Dicker

critiqué par Marlène - (Tours - 42 ans)
10 etoiles
Qui était Nola Kellergan ?
En voiture , au début du mois , j'écoutais la radio et dans une émission littéraire un libraire s'enthousiasmait pour un livre d'un jeune auteur Suisse de 27 ans dont je n'avais jamais entendu parler . Mais il était tellement dithyrambique que je me suis décidé à aller voir sur internet de quoi il en retourner , j'ai lu de...

42.
132 visites
sans couverture

Le secret de l'Occident : Vers une théorie générale du progrès scientifique de David Cosandey

critiqué par Fa - (La Louvière - 43 ans)
10 etoiles
Thèse remarquablement étayée
L'ambition de cet ouvrage est de présenter une théorie cohérente sur le progrès technologique et ses causes, et sur les raisons qui ont fait que la science a réellement explosé en occident depuis des siècles. Se dessine à cet effet une théorie fondée sur la division politique stable et la prospérité économique, qui ensemblent génèrent le progrès scientifique. L'auteur décrit alors...

42.
131 visites
sans couverture

Miss Patchouli de Tania Neuman-Ova

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)
6 etoiles
Querelle générationnelle
Après une jeunesse tumultueuse, Lilou a eu trois filles avec deux maris différents, l’aînée restée avec son père avec laquelle elle vit en parfaite harmonie et les deux plus jeunes qui vivent encore dans le foyer familial avec leur mère et leur père. Alana la plus âgée des deux est très instable, elle inflige une vie infernale, au-delà même du...

45.
131 visites
sans couverture

Les yeux rouges de Myriam Leroy

critiqué par Nathavh - (54 ans)
8 etoiles
les yeux rouges
Second roman de ma compatriote Myriam Leroy. Journaliste, chroniqueuse radio, célèbre dans mon pays, elle nous livre ici un récit glaçant, angoissant sur un sujet qu'elle connaît bien pour en avoir malheureusement été victime il y a quelques années, bien avant l'affaire Weinstein... le harcèlement. "Il s'appelait Denis. Il était enchanté. Nous ne nous connaissions pas. Enfin, de...

46.
130 visites
sans couverture

Mémoires d'une jeune fille rangée de Simone de Beauvoir

critiqué par Saint-Germain-des-Prés - (Liernu - 51 ans)
9 etoiles
Rangée ? Subversive, oui !
La première impression qui frappe le lecteur, c’est la netteté des souvenirs de Simone de Beauvoir : elle remonte jusqu’à ses trois ans et analyse avec une précision méticuleuse ses actes et pensées, et va ainsi jusqu’à ses vingt ans et quelques (ce qui correspond à la rencontre avec Sartre). Simone, loin d’avoir un regard indulgent sur elle-même, se dépeint parfois...

46.
129 visites
sans couverture

Ceux qui partent de Jeanne Benameur

critiqué par Nathavh - (54 ans)
9 etoiles
Ceux qui partent
Ceux qui partent, c'est l'histoire d'une poignée d'émigrants ayant fait le choix en 1910 de venir vivre en Amérique, mus par un sentiment d'espoir et de liberté. Vivre une autre vie, reconstruire pour certains, s'épanouir et se révéler pour d'autres, vivre leurs rêves. A l'arrivée sur le bateau, un jeune étudiant en droit; Andrew Jonsson les photographie. Avec son...

46.
128 visites
sans couverture

Souvenirs d'enfance, tome 3 : Le Temps des secrets de Marcel Pagnol

critiqué par Smokey - (Zone 51, Lille - 33 ans)
8 etoiles
la découverte de Marcel
C'est au sein de la villa d'Aubagne que s'ouvre ce troisième tome des souvenirs d'enfance de Marcel Pagnol. Plein de nouveaux sentiments, c'est le "blé en herbe" de la Méditerranée. Marcel, 11 ans, découvre l'amour tout couvert d'admiration. C'est sa recontre avec Isabelle, cette petite précieuse, qui lui ternira pendant un temps, son amitié avec Lili. Parcourant le sentier, il aperçoit cette jeune...

49.
128 visites
sans couverture

L'étranger de Albert Camus

critiqué par Acque - (Italie - 39 ans)
8 etoiles
Etranger pour soi-même
Dès les premières lignes: " Aujourd'hui maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas. ", on est plongé dans l'esprit de cet homme, Meursault, qui " passe son existence " comme s'il était un passager dans son proppre corps. Toute sa vie, ou bien la vie que les autres lui font vivre, sera mise dans les mains de quelqu'un...

49.
128 visites
sans couverture

Vivre et survivre. Témoignages sur la condition populaire au pays de Liège (XIIe-XXe siècles) de Carl Havelange, Etienne Helin, René Leboute

critiqué par Catinus - (Liège - 68 ans)
8 etoiles
Un délice !
Un plus qu’excellent livre sur la condition populaire au pays de Liège du XII au XX è siècles publié par les éditions du musée de la vie wallonne à Liège . Citons quelques sous chapitres : - mille diables sortis de l’enfer - Pâquot de Montegnée - Berthelot de Tilleur - Chanson du début du 18 è siècle - La situation populaire en Outremeuse - les roues d’oies...

49.
126 visites
sans couverture

Baïkonour de Odile D'Oultremont

critiqué par Nathavh - (54 ans)
10 etoiles
Baïkonour
C'est le deuxième roman de ma compatriote Odile d'Oultremont, le premier - honte à moi - dormant toujours dans mon Himalaya à lire a été couronné du prix de la "Closerie des lilas" et du "Prix des lecteurs de Club". Direction, le golfe de Gascogne, Kerlé, une petite bourgade de Bretagne au bord de l'océan. L'océan, un personnage à part entière du...

52.
126 visites
sans couverture

Boréales de Olivier Barrot

critiqué par Alma - (- ans)
6 etoiles
Voyage intérieur en Suède
Olivier Barrot : j'appréciais le présentateur d'émissions sur les livres ou les films . J'ai eu envie de découvrir l'écrivain et j'ai rencontré , en lisant BOREALES un auteur qui, en analysant son « tropisme septentrional » continue à parler de littérature et de cinéma …… Dans ce récit à la première personne, « récit autant rêvé que...

53.
127 visites
sans couverture

Inconnu à cette adresse de Kathrine Kressmann Taylor

critiqué par Cléopâtre - (Beersel - 44 ans)
8 etoiles
Une amitié difficile à assumer ou quand la politique s'en mêle
D'extérieur, le livre est fin et peut paraître inintéressant : comment faire passer un message, comment se plonger dans une histoire en si peu de pages ? Et puis, la lecture commence. De lettre en lettre échangées entre deux amis, on découvre leurs vies respectives. Ils se sont rencontrés aux états-Unis, l'un est Juif, l'autre Allemand. Les deux hommes se complètent...

53.
123 visites
sans couverture

La guerre et la paix de Léon Tolstoï

critiqué par Saule - (Bruxelles - 54 ans)
10 etoiles
Comme un marathon...
La guerre et la paix: 1650 pages. Au rythme de 50 pages par heure: 33 heures. Au prix de 50 euros (belle édition), cela fait 66 cents de l'heure. C'est nettement moins cher que le cinéma, même avec la carte UGL unlimited, et franchement bon marché pour un "chef d'oeuvre mythique de la littérature mondiale", comme ils disent au verso. Alors...

53.
123 visites
sans couverture

Les vendanges de l'amour de Janet Dailey

critiqué par Macapat - (63 ans)
7 etoiles
Janet Dailey
La vie n'avait pas été tendre avec Kelly. La nature l'avait dotée d'un excès de poids, de cheveux plats et d'une forte myopie qui la contraignait à porter des lunettes infâmes. De plus, son père buvait et la battait. Pourtant, elle avait trouvé le courage de quitter la Californie, de changer d'apparence et d'identité. Aujourd'hui, Kelly réalise enfin...

56.
122 visites
sans couverture

Humiliés et offensés de Fedor Mikhaïlovitch Dostoïevski

critiqué par Lev - (30 ans)
10 etoiles
Un petit chef-d'oeuvre
Humiliés et Offensés (1862) est le premier roman de Dostoïevski après son retour du bagne qui lui a servi de maturation spirituelle. Il vit désormais en parfaite harmonie avec les bas milieux, le peuple, la pauvreté, et la souffrance... Et le personnage principal est en effet Dostoïevski, un Dostoïevski des premières années, jeune écrivain raté, mais à la gravité et...

57.
123 visites
sans couverture

Je vais bien, ne t'en fais pas de Olivier Adam

critiqué par Clarabel - (43 ans)
8 etoiles
Vague à l'âme
Quel poids ce maigre roman d'Olivier Adam ! Seulement 156 pages qui vous plombent presque le moral, tellement l'absence y est dépeinte solennellement et magistralement. "Je vais bien, ne t'en fais pas" sont les quelques mots qu'adresse le frère absent, disparu, parti... Des mots griffonnés sur une carte postale et adressés exclusivement à sa soeur. Loïc est parti depuis deux ans,...

57.
122 visites
sans couverture

Le chemin des âmes de Joseph Boyden

critiqué par Jlc - (75 ans)
9 etoiles
Oh, Elijah, quelle saloperie la guerre!
Près d’Arras, la crête de Vimy est, depuis 1922, territoire du Canada, en souvenir tant de la bataille du 9 avril 1917 que des soixante mille morts canadiens de « la grande guerre ». Sur un monument, la litanie des 11285 noms manquant à l’appel et présumés morts en France, s’élève vers le ciel. Cette montagne du souvenir est...

57.
121 visites
sans couverture

On peut-tu rester amis? de Marie-Eve Leclerc-Dion

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 77 ans)
4 etoiles
Le Mal d'amour
« On ne comprend pas ce qu’est un divorce, » écrit Bernhard Schlink dans Le Liseur. Les empreintes sont plutôt indélébiles. On parle souvent avec désinvolture de son ex. C’est de la fanfaronnade pour ne pas se laisser submerger par une rupture. Comment surnage-t-on quand on doit affronter cette réalité ? C’est la question à laquelle répond Marie-Ève Leclerc-Dion qui...

57.
121 visites
sans couverture

Pirouettes de Marcel Pagnol

critiqué par Sundernono - (Nice - 36 ans)
6 etoiles
Les débuts de Marcel Pagnol en tant qu'écrivain
Parfois rien ne remplace mieux que le quatrième de couverture. Ainsi ce roman, précise Marcel Pagnol, qui s'appelait alors Le Mariage de Peluque et qui est aujourd'hui Pirouettes, je l'ai composé au marbre de l'imprimerie, sur le papier rugueux qui sert à tirer les épreuves, et mon rêve, qui était d'avoir au moins trente pages d'avance, ne fut jamais réalisé......