Les fiches les plus visitées ce mois ci

Ce classement est basé sur un compteur de visite remis à zéro le premier du mois en cours.


30.
268 visites
sans couverture

L'homme qui voulait être heureux de Laurent Gounelle

critiqué par Gabri - (31 ans)
9 etoiles
Une lecture qui rend heureux!
Voici un livre de développement personnel déguisé en roman : Un homme se trouve en vacances à Bali quand il décide d’aller consulter un guérisseur de renommée internationale juste avant de rentrer chez lui. Diagnostic : Il est en parfaite santé, mais il n’est pas vraiment heureux… Le guérisseur lui demande de revenir le lendemain, et c’est ainsi que commence...

32.
243 visites
sans couverture

Elise et Lise de Philippe Annocque

critiqué par Eric Eliès - (43 ans)
9 etoiles
Mise en abîme et jeux de reflets : qui sommes-nous au-delà de notre apparence ?
Ce très court roman (il se lit en à peine une heure) est structuré en très courts paragraphes placés sous l’égide d’un des quatre personnages du récit : Elise, Lise, Sarah et Luc, dont l’auteur présente à la 3ème personne, en la commentant parfois, la vision subjective. Certaines scènes sont ainsi décrites plusieurs fois, sous des angles différents selon...

33.
245 visites
sans couverture

Notre quelque part de Nii Ayikwei Parkes

critiqué par Myrco - (village de l'Orne - 67 ans)
8 etoiles
Une histoire africaine
De nos jours, dans un petit village de la forêt ghanéenne, en bordure d'une route que vient de faire construire un ministre pour sa jeune maîtresse, celle-ci découvre par hasard, en poursuivant un bel oiseau bleu (d'où le titre original), des restes nauséabonds - humains? on ne sait pas - au beau milieu de la case d'un villageois disparu depuis...

34.
245 visites
sans couverture

Le meilleur des mondes de Aldous Huxley

critiqué par Titi - (Bruxelles - 42 ans)
9 etoiles
Vision éclairée d'un futur proche
Qui aurait cru dans les années 1930 que le monde décrit dans ce bouquin existerait un jour ? Cette société aseptisée où ce qui n'est pas " beau à voir " est caché, où un produit chimique provoque " l'évasion " et le " bien-être " du corps, où les êtres sont " fabriqués " pour entrer dans le moule d'une...

35.
240 visites
sans couverture

Congo Inc : Le testament de Bismarck de In Koli Jean Bofane

critiqué par Rotko - (Avrillé - 43 ans)
10 etoiles
De quoi le Congo est-il le nom.
"Congo Inc", un roman foisonnant ! On fait la connaissance du pays et de la ville de Kinshasa via Isookanga, un pygmée (dire Ekonda), las de vivre dans la forêt et passionné par Internet. C’est un amateur de jeux de combat, occupation qui convient bien à ce « mondialiste », et en tout point conforme à la réalité congolaise dans...

36.
232 visites
sans couverture

Dix petits nègres de Agatha Christie

critiqué par Tophiv - (Reignier (Fr) - 41 ans)
8 etoiles
Le meilleur Agatha Christie
Dix personnes sont invitées sur l'île du Nègre. Arrivés sur place, aucune trace de leur mystérieux hôte. Coincés sur l'île, ils vont un par un être assassinés. Chacun soupçonne l'autre d'être le tueur, et les possibilités se réduisent au fur et à mesure des meurtres. Le grand classique d'Agatha Christie, adapté plusieurs fois au cinéma. Dans ce livre, on ne retrouve...

37.
235 visites
sans couverture

Le rouge et le noir de Stendhal

critiqué par Jules - (Bruxelles - 72 ans)
10 etoiles
Un très grand roman. A lire !
Aborder " le Rouge et le Noir " est une chose bien difficile. Ce roman est d’une telle richesse et d’une telle actualité que l’on ne sait pas très bien par où le prendre. Limitons-nous à l'intrigue pour commencer. Monsieur de Rênal est industriel à Verrières, en Franche-Comté. Il s’est fait une belle fortune. Il est aussi maire de sa commune. Julien...

38.
223 visites
sans couverture

Le destin de l'Occident de Jacques Attali, Pierre-Henri Salfati

critiqué par Colen8 - (75 ans)
5 etoiles
L’Occident sorti de la cuisse de Jupiter…
Au commencement, vers le XIIIe siècle avant notre ère, le judaïsme régi par une foi monothéiste est porté par les hébreux revenus s’établir au pays de Canaan après leur sortie d’Egypte sous la conduite de Moïse. A proximité sur la côte ionienne d’Asie mineure vivent des penseurs hellènes conquérants guidés par la raison. Au fil des siècles a pu se...

39.
226 visites
sans couverture

L'attentat de Yasmina Khadra

critiqué par Cuné - (49 ans)
8 etoiles
Quand tout bascule
Amine est de nationalité Israélienne, Arabe de naissance. A Tel-Aviv, c'est un chirurgien renommé qui a une vie dorée, avec une épouse qu'il adore depuis 15 ans. Le jour où elle se fait exploser dans un MacDonald bondé, tuant 17 personnes dont 11 enfants, il refuse d'y croire. Pourtant c'est la vérité, sa femme était une kamikaze. Ca le rend...

40.
228 visites
sans couverture

Je vais bien, ne t'en fais pas de Olivier Adam

critiqué par Clarabel - (41 ans)
8 etoiles
Vague à l'âme
Quel poids ce maigre roman d'Olivier Adam ! Seulement 156 pages qui vous plombent presque le moral, tellement l'absence y est dépeinte solennellement et magistralement. "Je vais bien, ne t'en fais pas" sont les quelques mots qu'adresse le frère absent, disparu, parti... Des mots griffonnés sur une carte postale et adressés exclusivement à sa soeur. Loïc est parti depuis deux ans,...

41.
222 visites
sans couverture

Le joueur d'échecs de Stefan Zweig

critiqué par Marco - (Seraing - 43 ans)
10 etoiles
Un testament d'humaniste
« Puissent mes amis voir encore l'aube après la longue nuit, moi je ne peux plus attendre, je pars avant eux. » Ainsi Zweig concluait-il, en février 1942, la note expliquant les raisons de son suicide. Le Joueur d'échecs est le dernier écrit de ce voyageur insatiable et grand connaisseur de l'âme humaine. Sur un paquebot reliant New York à Buenos Aires, le...

42.
219 visites
sans couverture

Fugato de André Lorant

critiqué par Francois Martini - (62 ans)
7 etoiles
L'amour en Italie
Qu’advient-il lorsqu’un metteur en scène d’opéra légèrement vieillissant séduit une jeune violoniste ? C’est le sujet d’un tendre roman en forme de variations sur le thème de l’amour et de l’opéra, qui nous entraîne en Italie, de Venise à Lecce et de par quelques hauts lieux de la culture européenne. Carlo, metteur en scène de l’avant-garde institutionnelle (le genre qui...

43.
220 visites
sans couverture

Nymphéas noirs de Michel Bussi

critiqué par Flo29 - (45 ans)
10 etoiles
Fort, très fort!
Trois femmes, trois destins. Le roman commence par un meurtre, celui de Jérôme Morval, un ophtalmologue réputé qui a une maison à Giverny, le fief de Claude Monet. L'impressionnisme est présent à toutes les pages. Petit à petit, on suit deux enquêteurs qui ont bien du mal à résoudre cette énigme. Le mystère est entier (ou presque) jusqu'à la fin. Qui...

44.
223 visites
sans couverture

Le Comte de Monte-Cristo de Alexandre Dumas

critiqué par Neurone - (Liège - 47 ans)
8 etoiles
Implacable Vengeance
Imaginez-vous un instant être Edmond Dantès. Jeune marin sur le point de devenir capitaine et de se marier avec la demoiselle qu'il aime. Il est malheureusement arrêté le jour de ses noces à cause de calomnieuses accusations rédigées par des arrivistes qui le jalousent. De fil en aiguille, il est rapidement emprisonné au secret dans le désormais célèbre château d'If, pour...

45.
229 visites
sans couverture

La Cantatrice chauve de Eugène Ionesco

critiqué par Lolita - (Bormes les mimosas - 31 ans)
2 etoiles
Complètement illogique!
Personnages : M. et Mme Smith, M. et Mme Martin, Mary la bonne, et le capitaine des pompiers. Malgré son titre, il n'y a dans la pièce aucune cantatrice chauve, ni même chevelue!! Et d'après son auteur, c'est bien pour ça qu'il a choisi ce titre! Il n'y aucune intrigue, des personnages élémentaires dont les paroles dénoncent la banalité du quotidien....

46.
221 visites
sans couverture

La porte de Magda Szabó

critiqué par Sahkti - (Genève - 43 ans)
9 etoiles
Livraison à coeur ouvert
Les livres de Magda Szabo ont dû se frayer un passage clandestin sous le régime communiste hongrois qui n'hésita pas à oppresser les auteurs. Longtemps Magda Szabo fut livrée à l'obscurité et au régime des indésirables dans son pays. Saviez-vous que d'elle, Herman Hesse a dit aux éditions allemandes Fischer Verlag "Avec Frau Szabo, vous avez pêché un poisson d'or". "La porte"...

47.
221 visites
sans couverture

La fille du train de Paula Hawkins

critiqué par Cristina21 - (43 ans)
10 etoiles
Exceptionnel ! A lire sans tarder !
Présentation de l'éditeur Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller à Londres. Le 8 h 04 le matin, le 17 h 56 l’après-midi. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle...

48.
214 visites
sans couverture

La Pharmacienne de Esparbec, Olaf Boccère (Scénario et dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 47 ans)
8 etoiles
Très bonne adaptation
Avec « la pharmacienne », Igor et Boccère (qui ne font qu’un) adaptent un des romans les plus connus, voire le meilleur (avec « la foire aux cochons » et plus récemment « le fruit défendu ») d’Esparbec, écrivain que j’adore. Ce roman est même repris dans l’anthologie des lectures érotiques de Jean Jacques Pauvert. Après l’inoubliable « chambre 121 »...

49.
220 visites
sans couverture

Les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus de John Gray

critiqué par Sorcius - (Bruxelles - 47 ans)
7 etoiles
Hommes et femmes, mode d'emploi
Ha! Ha! L'homme et la femme sont des être différents! Ben oui, les femmes viennent de Vénus-l'amour, ne pensent qu'à leur aspect extérieur, aux bébés, au mariage aux fleurs, vivent sur des émotions, et les hommes viennent de mars-la guerre, ne pense qu'aux voitures, au cul, au jeu, à leur liberté, vivent vite et de manière rationnelle. Bon, ça, tout le...

50.
216 visites
sans couverture

La femme au carnet rouge de Antoine Laurain

critiqué par Ludmilla - (Chaville - 61 ans)
9 etoiles
Mais pourquoi ce livre est-il si court ?
J’avais découvert Antoine Laurain avec « Le chapeau de Mitterrand », une belle fable que j’avais beaucoup aimée. Ce nouveau livre allait-il être à la hauteur du précédent? Oui ! Une femme se fait agresser et voler son sac. Un libraire trouve ce sac, sans papiers, ni argent, évidemment. Le contenu du sac lui permettra-t-il de retrouver sa propriétaire ? Mais…...

50.
211 visites
sans couverture

Le parfum de Patrick Süskind

critiqué par Neurone - (Liège - 47 ans)
10 etoiles
Chef-d'oeuvre inclassable
Jean-Baptiste Grenouille, le personnage central du roman, est né à Paris en 1738 dans des conditions affreuses, au milieu des relents de la poissonnerie de sa mère. A travers une jeunesse misérable et une adolescence perturbée pendant lesquelles il s'ouvre au monde de l'odorat comme nul n'en est capable. Il ira même, à l'âge de quinze ans, jusqu'à tuer une jeune...

52.
208 visites
sans couverture

L'enfant de Noé de Eric-Emmanuel Schmitt

critiqué par Jules - (Bruxelles - 72 ans)
7 etoiles
Encore une réussite !
Voici le dernier roman d’Eric-Emmanuel Schmitt. Pour la première fois, l’histoire se passe en Belgique, mais elle aurait tout aussi bien pu se dérouler en France. Comme toujours, Eric-Emmanuel Schmitt entre immédiatement dans le sujet et progresse de son écriture précise et sans fioritures inutiles. Nous sommes à Bruxelles en 1942 et le petit Joseph Bernstein, sept ans, est en rue...

53.
209 visites
sans couverture

Mémoires de Marie-Antoinette : Tome 1, Versailles de Noël Simsolo (Scénario), Isa Python (Dessin), Scarlett Smulkowski (Couleurs)

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 61 ans)
9 etoiles
Une bonne bande dessinée...
Je ne savais pas trop bien si j’avais envie de lire la nouvelle bande dessinée « Mémoires de Marie-Antoinette » de Simsolo et Python. Je venais de recevoir le tome 1, Versailles, et j’hésitais car je me demandais s’il y avait encore beaucoup à apprendre sur cette reine de France. On ne compte plus les biographies, les récits apocryphes, les...

54.
207 visites
sans couverture

Un secret de Philippe Grimbert

critiqué par Clarabel - (41 ans)
9 etoiles
Formidable !
Toute la beauté de ce dernier roman de Philippe Grimbert repose sur son secret ! J'ordonne à quiconque ayant déjà lu ce livre de ne pas trop en dévoiler : c'est une histoire personnelle, intimiste, bouleversante et qui captive son lecteur du début jusqu'à la fin. Ce secret vous enchaîne et les mots graves et mesurés de l'auteur vous picotent...

54.
205 visites
sans couverture

Sans Abuelo Petite de Cécile Guivarch, Jérôme Pergolesi (Dessin)

critiqué par Débézed - (Besançon - 70 ans)
9 etoiles
J'aurai toujours neuf ans
« Cécile Guivarch,…, sonde encore une fois la mémoire familiale. Entre les questions sur sa langue, ses langues, elle évoque un secret de famille… » Dans un court recueil de poésie constitué d’une partie en vers, en général sur la page de gauche, et d’une partie en prose, en regard sur la page de droite, elle évoque l’histoire de...

56.
210 visites
sans couverture

Le dieu du carnage de Yasmina Reza

critiqué par Ddh - (Mouscron - 75 ans)
8 etoiles
Un p'tit dieu provoque un p'tit carnage
Est-ce un carnage ? Les personnages présentés sont plutôt b.c.b.g. Et pourtant, il y a eu violence. Pourquoi le dieu, le dieu du carnage ? Tout tourne autour d’un méfait d’un enfant : une bagarre qui a provoqué un dommage. Les parents s’expliquent pour discuter du litige : les enfants, ces petits dieux, qui ont provoqué un carnage… hyperbole ! D’un...

56.
205 visites
sans couverture

Tu ne jugeras point de Armel Job

critiqué par Koudoux - (SART - 52 ans)
10 etoiles
ADMIRABLE
Un livre dont l'histoire se déroule dans un village belge près de Liège. Denise Desantis entre dans un magasin pour s'acheter des mouchoirs . Elle laisse devant la porte la poussette de David son fils de treize mois. Lorsqu'elle ressort, l'enfant a disparu. Enlèvement ? L'affaire semble plus compliquée. Le juge Conrad est intrigué par la rigueur et la minutie du témoignage de...

58.
206 visites
sans couverture

Ce que le jour doit à la nuit de Yasmina Khadra

critiqué par Sorcius - (Bruxelles - 47 ans)
7 etoiles
Nostalgérie
Un nouveau roman sur la douleur d'un peuple, sur ses valeurs, ses idéaux, ses étrangers qui n'en sont pas toujours, son histoire, son honneur, sa fierté, ses drames et ses espérances. Un très beau livre, plus doux que les précédents, plus nostalgique - "nostalgérique" comme le dit si bien l'auteur. Une très belle histoire d'amitié surtout, plus forte que la vie,...

58.
205 visites
sans couverture

Stupeur et tremblements de Amélie Nothomb

critiqué par Brunette - (Crosne - 36 ans)
8 etoiles
Au japon c'est différent
Amélie Nothomb nous présente son expérience professionnelle au Japon. Nous pénétrons dans l'atmosphère glaciale du patronat japonais. Complètement autobiographique, cet ouvrage nous présente les Japonais tels qu'ils sont. Nous suivons Amélie Nothomb jusqu'à son départ du Japon, date à laquelle elle écrit son premier roman " Hygiène de l'assassin ". A ceux qui ne connaissaient pas les Japonais, à ceux qui n'aiment...

58.
203 visites
sans couverture

Jacques Damour de Émile Zola

critiqué par Zagreus - (33 ans)
10 etoiles
Le temps perdu qu'on ne rattrape plus
Ancien communard déporté au bagne de Nouméa, Jacques Damour a attendu dix longues années de misère, d’errances en Amérique ou en Angleterre avant d’être amnistié et de rentrer à Paris où on le croit mort après une tentative d’évasion. Il se souvient très bien de son ancienne vie à Ménilmontant : ciseleur sur métaux, marié à Félicie (« une grande...