Les fiches les plus visitées ce mois ci

Ce classement est basé sur un compteur de visite remis à zéro le premier du mois en cours.


31.
123 visites
sans couverture

Le New Deal Vert Mondial : Pourquoi la civilisation fossile va s'effondrer d'ici 2028 - Le plan économique pour sauver la vie sur Terre de Jeremy Rifkin

critiqué par Colen8 - (79 ans)
6 etoiles
A voir
A défaut de convaincre, les hypothèses prospectives à 20 et 30 ans de Jeremy Rifkin sur les opportunités de la transition énergétique pour créer richesses et emplois ne manquent pas d’optimisme(1). Souvent encensé par les uns pour ses idées inédites, parfois même chimériques, vilipendé par les autres au vu des résultats ou plutôt de leur absence quelques années plus tard...

31.
122 visites
sans couverture

Les saisons inversées de Renaud S. Lyautey

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 72 ans)
10 etoiles
bienvenue au ministère des étranges affaires
Un roman "diplomatique" selon la quatrième de couverture, en fait un véritable polar politique, qui fait pleinement honneur au genre. Impossible de raconter l’histoire, même brièvement, sans faire perdre au futur lecteur le plaisir de la découverte. Un plaisir qui commence dès la première page et se poursuit tout au long de cette incroyable histoire d’amour et de mort, avec...

33.
123 visites
sans couverture

Le message de Honoré de Balzac

critiqué par Monocle - (tournai - 60 ans)
9 etoiles
Le conseil
En 1833 LE MESSAGE a été fusionné avec LA GRANDE BRETECHE. A partir de 1834 (édition Béchet des Etudes de Moeurs au XIXe siècle) Le Message redevient un texte indépendant.. En 1819, le narrateur (l'auteur lui-même) allait de Paris à Moulins. L'état de sa bourse l'obligea de voyager en calèche. Les places à l'intérieur étant réservées, le narrateur...

33.
122 visites
sans couverture

Dix petits nègres de Agatha Christie

critiqué par Tophiv - (Reignier (Fr) - 44 ans)
8 etoiles
Le meilleur Agatha Christie
Dix personnes sont invitées sur l'île du Nègre. Arrivés sur place, aucune trace de leur mystérieux hôte. Coincés sur l'île, ils vont un par un être assassinés. Chacun soupçonne l'autre d'être le tueur, et les possibilités se réduisent au fur et à mesure des meurtres. Le grand classique d'Agatha Christie, adapté plusieurs fois au cinéma. Dans ce livre, on ne retrouve...

35.
122 visites
sans couverture

I'll, tome 14 : Catch a fire de Hiroyuki Asada

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 37 ans)
10 etoiles
L'avenir devant nous.
Malgré les efforts surhumains d'Akane et de ses équipiers, Kouzu s'est inclinée de justesse face à Hayamazaki. Akane et Hitonari sont néanmoins plus soudés que jamais et fermement décidés à atteindre le sommet ensemble. Mais un drame inespéré pourrait venir tout bouleverser. Après un treizième tome très intense de toute beauté, Asada réserve encore des surprises à ses personnages pour...

36.
121 visites
sans couverture

L'étranger de Albert Camus

critiqué par Acque - (Italie - 40 ans)
8 etoiles
Etranger pour soi-même
Dès les premières lignes: " Aujourd'hui maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas. ", on est plongé dans l'esprit de cet homme, Meursault, qui " passe son existence " comme s'il était un passager dans son proppre corps. Toute sa vie, ou bien la vie que les autres lui font vivre, sera mise dans les mains de quelqu'un...

36.
120 visites
sans couverture

Dévorer le ciel de Paolo Giordano

critiqué par Pacmann - (Tamise - 55 ans)
7 etoiles
Histoire bucolique et amour vache
Trois garçons qui plongent nus la nuit dans la piscine de la villa de la grand-mère de Teresa, où elle passe ses vacances tous les mois d’août avec son père. La jeune turinoise de 14 ans qui les découvre de la fenêtre de sa chambre, les observe fascinée, suit leur fuite après que le père les pourchasse. C’est là que...

36.
118 visites
sans couverture

Pourquoi les paysans vont sauver le monde de Sylvie Brunel

critiqué par Colen8 - (79 ans)
7 etoiles
Vive campagne pour sauver nos paysans
Pauvres paysans exposés à l’opprobre public d’une agriculture conventionnelle productiviste ! Soumis à de sévères contraintes sanitaires et environnementales, aux lois du marché qui fixent des prix non rentables, aux aléas des récoltes mises à mal tantôt par des épisodes climatiques excessifs, tantôt par des parasites qu’on les empêche de traiter… On en oublie leur fonction nourricière à l’égard des...

39.
117 visites
sans couverture

Chanson bretonne / L'enfant et la guerre: Deux contes de J.M.G. Le Clézio

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)
7 etoiles
Souvenirs d'enfance : Nice, le Finistère et la guerre
Le Clézio revient sur son enfance, pour nous décrire les lieux qui l'ont marquée et son environnement. Né à Nice d'une famille bretonne, du Finistère, il décrit ces lieux, des années 1940, en comparaison avec la période contemporaine, particulièrement le village de Sainte-Marine. Quant à l'environnement de sa prime jeunesse, il décrit sa perception de la guerre, sachant qu'il est...

40.
116 visites
sans couverture

La Voleuse de livres de Markus Zusak

critiqué par Chou60 - (32 ans)
8 etoiles
Extraordinaire
Voilà une histoire magnifique qui se déroule en Allemagne durant la seconde guerre mondiale. Liesel, une petite fille, est recueillie par Hans et Rosa car sa mère ne peut pas s'occuper d'elle. Elle va apprendre à lire et va vivre sa passion des livres en se mettant à les voler. Dans le même temps, elle va connaître une relation très...

41.
120 visites
sans couverture

Mon amie Adèle de Sarah Pinborough

critiqué par Marvic - (Normandie - 62 ans)
7 etoiles
Méfiez vous de vos amis
La vie de Louise est calme. Femme divorcée, maman d’Adam, un petit garçon de 6 ans, une ou deux amies, et un travail de secrétaire dans un cabinet médical. Quand un soir, elle croise dans un bar un homme seul et séduisant, elle tombe immédiatement sous son charme, surprise et déçue quand il se sauve après leur premier baiser. En arrivant...

42.
117 visites
sans couverture

Qui a piqué mon fromage ? ou Comment s'adapter au changement au travail, en famille et en amour de Spencer Johnson

critiqué par Dirlandaise - (Québec - 65 ans)
8 etoiles
La vie est un labyrinthe
Voici le résumé de ce livre d'après l'envers de la couverture: "Qui a piqué mon fromage ? est l'histoire édifiante de deux tout petits hommes, les "minigus" Polochon et Baluchon, et de deux souris, Flair et Flèche, qui évoluent dans un labyrinthe. Les quatre compères se repaissent de fromage tous les jours à un endroit précis du dédale. Mais un beau...

43.
116 visites
sans couverture

Le Prophète de Kahlil Gibran

critiqué par Leura - (-- - 69 ans)
10 etoiles
Un sommet de la littérature du 20e siècle
« Le Prophète » est plus qu'un livre. C'est un cadeau offert à l’humanité toute entière. Dans un langage très poétique, l’auteur relate le testament spirituel d'Almustapha au peuple d’Orphalèse. L’amour, le mariage, les enfants, le don, la prière, le travail, la joie, la tristesse, la liberté, les lois, le bien et le mal, le plaisir, la religion, la prière, la mort...

43.
116 visites
sans couverture

La nuit des temps de René Barjavel

critiqué par Bluewitch - (Charleroi - 41 ans)
10 etoiles
Prodigieux !
Je ne serai pas la seule à affirmer que « La nuit des temps » fait partie des meilleurs romans de science-fiction du XXe siècle. Mais c'est aussi une fascinante histoire d'amour qui nous fait découvrir un monde à la fois mystique et fabuleux. L’histoire : une mission scientifique en Antarctique détecte un étrange signal provenant des profondeurs de la...

43.
115 visites
sans couverture

Femmes qui courent avec les loups de Clarissa Pinkola Estés

critiqué par Clo7 - (Charleroi - 20 ans)
8 etoiles
Toutes les femmes sont sauvages
Psychanalyste, chef du C.G. Yung Center de Denver et conteuse, fascinée par les mythes et les légendes, Clarissa Pinkola Estés propose avec ce livre de retrouver la part enfouie, pleine de vitalité et de générosité, vibrante et donneuse de vie qui est en nous. Chaque femme porte en elle une force naturelle riche de dons créateurs, de bons instincts et...

43.
115 visites
sans couverture

La couverture de Marine Baron

critiqué par Felix280 - (60 ans)
9 etoiles
"La Couverture" de Marine Baron - Thriller
Dans les années 1990, un jeune haut fonctionnaire se fait aborder par une riche Américaine. Cette dernière lui demande de lui fournir des dossiers sur la politique internationale contre rémunération. Alors qu'il pense que les informations qu'il lui a fournies sont assez banales, il s'éloigne peu à peu d'elle et entre au Cabinet d'Edouard Balladur. Mais un scandale explose très...

43.
114 visites
sans couverture

1969, année fatidique de Brice Couturier

critiqué par Colen8 - (79 ans)
9 etoiles
Sous le voile irénique des Trente Glorieuses
Le coup de projecteur sur cette année que rien ne semble distinguer entre deux décennies interpelle. Que les jeunes ne s’y laissent pas prendre, que les anciens n’en soient pas nostalgiques, 1969 masquée par l’échec de 68 à lancer la révolution mondiale concentre déjà ce que le monde entier peut redouter de la période actuelle. D’étranges parallèles de situations se...

43.
113 visites
sans couverture

Ciao bella de Serena Giuliano Laktaf

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 72 ans)
10 etoiles
anna et lizy
C’est frais, c’est pétillant, c’est italien. Asti Spumante ? Non, juste un petit roman, écrit avec humour et tendresse, qui nous parle de ce que nous sommes, nos angoisses, nos espoirs, ce constant besoin d’amour qui est au cœur de toutes les femmes mais aussi des hommes, ne leur en déplaise. Anna se confie à Lizy, sa "psy", au long...

49.
116 visites
sans couverture

Un jour viendra couleur d'orange de Grégoire Delacourt

critiqué par Nathavh - (55 ans)
10 etoiles
Humanité et empathie
Attention, c'est un petit bijou d'émotion et d'empathie que nous propose Grégoire Delacourt. Un roman qui m'a bouleversée à plusieurs reprises. C'est un roman social qui démarre avec les manifestations des gilets jaunes et qui suit leur combat. J'étais sceptique au départ sur la thématique, grosse erreur, vraiment lisez ce très beau roman car il permet de comprendre leur colère. Comment...

49.
112 visites
sans couverture

Le saut du loup de Christian Laborie

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 67 ans)
7 etoiles
Voyage en Cévennes au début du XXème siècle
Un instituteur débutant, Julien, dans les années trente, a demandé à être affecté dans une école des Cévennes. Son voeu est exaucé au-delà de ce qu'il attendait car il se retrouve dans un petit village du nord des Cévennes, soumis au rude climat de cette partie de région. Lors d'une promenade dans les environs il découvre le corps énucléé de Maxence...

51.
111 visites
sans couverture

L'ombre du vent de Carlos Ruiz Zafón

critiqué par Sahkti - (Genève - 46 ans)
9 etoiles
Présence irréelle
Ce récit est magnifique. Surréaliste et nostalgique, plein de poésie et de violence. C'est l'histoire de Daniel, huit ans, qui se rend avec son père libraire au "Cimetière des Livres oubliés", une bibliothèque magique, un lieu mystérieux auquel n'ont accès qu'un petit groupe de privilégiés. Nous sommes en 1945, Daniel va devoir "sauver" un livre, choisir celui qu'il devra, envers...

51.
111 visites
sans couverture

L'ardoise magique de Valérie Tong Cuong

critiqué par Didoumelie - (48 ans)
7 etoiles
Inattendu....
Deux jeunes filles sont assises sur la rambarde d'un pont. Elles ont choisi de sauter ensemble. En finir avec cette vie. Et pourtant, seule Alice a sauté. Elle est riche, jolie et habite un quartier résidentiel. Tout semble lui sourire, et pourtant elle a sauté. L'autre fille, c'est Mina. Depuis la mort de sa mère, elle vit chez son oncle et sa...

53.
110 visites
sans couverture

Spirales de Tatiana de Rosnay

critiqué par Clarabel - (44 ans)
10 etoiles
Twilight Zone au passage du Désir ...
"Spirales", dernier né de l'auteur Tatiana de Rosnay, est une assurance à l'angoisse, au suspense et à l'escalade de l'horreur. Le roman commence par la fin: l'héroïne Hélène est seule dans sa cuisine avec un cadavre sur le carrelage. Comment en est-elle arrivée là? ce n'est pas imaginable.. Il faut tout raconter depuis le commencement. Et ça commence par une simple...

53.
110 visites
sans couverture

Ce qu'il faut de nuit de Laurent Petitmangin

critiqué par CHALOT - (72 ans)
9 etoiles
roman « social » et familial
« Ce qu'il faut de nuit » premier roman de Laurent Petitmangin 188 pages août 2020 éditions la manufacture de livres Le père élève seul ses deux fils après la mort de son épouse. Ces trois là s'aiment bien.... Il existe même une forme de complicité dans le cadre de cette culture ouvrière apportée par le père et partagée. Il y a le foot, les discussions et promenades ainsi...

55.
109 visites
sans couverture

Salem de Stephen King, Joan Bernard (Traduction), Christiane Thiollier (Traduction)

critiqué par Totto - (39 ans)
10 etoiles
époustouflant!!!
Le livre débute assez lentement avec une description des lieux et des personnages avec l'art et la manière que l'on connait de cet auteur, une description à première vue presque trop banale. Une petite ville tranquille (avec de sombres souvenirs quand même), des gens normaux, bref rien de spécial. Puis des évènements étranges vont venir troubler toutes ces petites vies paisibles...

55.
109 visites
sans couverture

Edward Hopper de Thierry Grillet

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 52 ans)
6 etoiles
EDWARD HOPPER, LE VISUEL AVANT TOUT!
M. Thierry GRILLET (*1957), enseignant et maître de conférences à l’Institut d’Études Politiques de Paris, et directeur de la diffusion culturelle de la BNF, nous propose ici un petit livre tout ce qu’il y a de plus charmant sur le grand peintre américain du vide et de l’attente, j’ai nommé Edward HOPPER (1882-1967). Il retrace la vie et l’œuvre de...

55.
109 visites
sans couverture

Dieu, sa vie, son oeuvre de Jean d' Ormesson

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 51 ans)
7 etoiles
Un livre déséquilibré mais intéressant
« Dieu, sa vie, son œuvre » est sans nul doute un des meilleurs titres que Jean d’Ormesson ait donné à un de ses ouvrages, à tel point qu’il avait protégé son titre, au niveau juridique, avant même d’avoir rédigé son roman éponyme. Ici ni recours à Aragon, ni à Toulet pour avoir un titre accrocheur. Il faut croire que Jean...

58.
108 visites
sans couverture

Les spermatozoïdes tournent toujours à droite et autres bizarreries du corps humain de Nathan H. Lents

critiqué par Colen8 - (79 ans)
8 etoiles
« Vous avez dit bizarre ? »
La liste est longue des handicaps hérités par l’espèce humaine dans des suites de mutations aléatoires filtrées en dépit du bon sens par la sélection naturelle, non sans rappeler le refrain de la chanson populaire(1) « j’ai la rate qui s’dilate… ». Des os inutiles dans la cheville et le poignet, des articulations fragiles du genou et de la hanche,...

59.
108 visites
sans couverture

L'enfant du Trièves de Brigitte Varel

critiqué par Thémis - (Ligny - 50 ans)
8 etoiles
Retrouvailles tardives
Claire, enceinte de plus de huit mois, se rend à la poste où deux malfrats vont l'enlever. Ils sont pris en chasse et contraints d’abandonner leur voiture, qu’ils vont incendier. L'autopsie pratiquée sur les restes carbonisés du corps de Claire n'indique pas ce qui a bien pu advenir de l'enfant à naître. Aurait-elle eu le temps d'accoucher avant de mourir ? Qu’auraient-ils...

59.
106 visites
sans couverture

Croisade sans croix de Arthur Koestler

critiqué par Cédelor - (Paris - 48 ans)
9 etoiles
L'individu maître de son destin
Avec « Croisade sans croix », Arthur Koestler, qui était un intellectuel engagé, semble avoir voulu faire un roman à thèse, dont le postulat final est celui-ci : l’homme dispose d’un libre-arbitre. Pour démontrer cette idée, il a écrit ce roman dans lequel le personnage principal, nommé Peter Slavek, lui servira de référence exemplaire. La vie de Peter Slavek, telle qu’il...