Les fiches les plus visitées ce mois ci

Ce classement est basé sur un compteur de visite remis à zéro le premier du mois en cours.


30.
230 visites
sans couverture

L'insurrection de l'âme : Frantz Fanon, vie et mort du guerrier-silex de Raphaël Confiant

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 71 ans)
10 etoiles
Frantz Fanon ou la pensée en actes
La vertu surnaturelle de la justice consiste, si on est le supérieur dans le rapport inégal des forces, à se conduire exactement comme s’il y avait égalité. (Simone Weil, Attente de Dieu, Fayard, 1966) Raphaël Confiant, écrivain martiniquais, constate qu’aujourd’hui Frantz Fanon est un peu oublié, voire même occulté, notamment par l’affligeante intelligentsia française, plus préoccupée de parader à la télévision...

32.
229 visites
sans couverture

Le Dernier Jour d'un condamné de Victor Hugo

critiqué par Jules - (Bruxelles - 73 ans)
8 etoiles
Un grand débat toujours d'actualité !
Ce livre a déclenché un véritable chambard à sa sortie ! Les gens étaient scandalisés que l'on pouvait écrire sur un tel sujet ! Quelle faute de goût !. D'ailleurs, Victor Hugo se moque d’eux dans l'introduction de son livre en faisant parler quelques personnages réunis dans un salon. Il y a là un poète, qui ne se veut surtout pas...

33.
233 visites
sans couverture

Inconnu à cette adresse de Kathrine Kressmann Taylor

critiqué par Cléopâtre - (Beersel - 42 ans)
8 etoiles
Une amitié difficile à assumer ou quand la politique s'en mêle
D'extérieur, le livre est fin et peut paraître inintéressant : comment faire passer un message, comment se plonger dans une histoire en si peu de pages ? Et puis, la lecture commence. De lettre en lettre échangées entre deux amis, on découvre leurs vies respectives. Ils se sont rencontrés aux états-Unis, l'un est Juif, l'autre Allemand. Les deux hommes se complètent...

34.
225 visites
sans couverture

L'homme qui voulait être heureux de Laurent Gounelle

critiqué par Gabri - (31 ans)
9 etoiles
Une lecture qui rend heureux!
Voici un livre de développement personnel déguisé en roman : Un homme se trouve en vacances à Bali quand il décide d’aller consulter un guérisseur de renommée internationale juste avant de rentrer chez lui. Diagnostic : Il est en parfaite santé, mais il n’est pas vraiment heureux… Le guérisseur lui demande de revenir le lendemain, et c’est ainsi que commence...

35.
226 visites
sans couverture

Discours de Suède de Albert Camus

critiqué par Jules - (Bruxelles - 73 ans)
10 etoiles
Le rôle de l'art et de l'écrivain dans la société
Albert Camus reçoit le Nobel en 1957 et c'est le 10 décembre qu'il prononce son discours de remerciement à l’Hôtel de Ville de Stockholm. Il est dédicacé à l'homme auquel il doit le plus : Louis Germain, l'instituteur de son enfance. Dans ce discours, Camus va dessiner ce qu’il estime être le métier d'écrivain et ce que sont les devoirs de...

36.
219 visites
sans couverture

L'appel du néant de Maxime Chattam

critiqué par Alapage - (44 ans)
7 etoiles
Intrigant mais trop près de la réalité...
Extrait : Elle savait que d'autres encore écouteraient le murmure de la mort, cet appel du néant. Le travail pour les arrêter serait difficile. Une œuvre monumentale en amont attendait l'humanité pour empêcher le Mal de se répandre toujours davantage. L'intrigue débute au moment où nous retrouvons Ludivine au sein d'une enquête qui l'amène à rencontrer un monstre. Un être immonde,...

37.
219 visites
sans couverture

La peste de Albert Camus

critiqué par Pétoman - (Tournai - 42 ans)
8 etoiles
Système et systèmes
La peste chez Camus est symbolique du repli sur soi...c'est à dire ne pas pouvoir communiquer avec d'autres systèmes ( groupes ) que le sien. a la longue, on verra que s'ensuivra un genre de névrose collective... La peste, pour moi, c'est un peu l'image des sacrifices que l'on fait par rapport aux fausses idoles, au "veau d'or": religion, argent et...

37.
211 visites
sans couverture

Portrait de femme de Henry James, Claude Bonnafont (Traduction)

critiqué par Clare Bear - (Lyon - 34 ans)
10 etoiles
Histoire de femme(s)
Publié en 1881 par Henry James, Portrait de Femme retrace la vie d´Isabel Archer, une jeune Américaine qui débarque en Angleterre grâce à sa tante Lydia Archer. Isabel est belle, intelligente, vive d´esprit et aspire aux voyages et à la découverte. Elle rêve d´aller en Europe et d´en découvrir chaque recoin. Sa tante lui permettra de s´accomplir dans ce sens. Isabel a...

39.
226 visites
sans couverture

Le monde de Sophie de Jostein Gaarder

critiqué par Platonov - (Vernon - 34 ans)
1 etoiles
Une bonne blague...
Imaginez un dialogue, forcément socratique, entre Vanessa Paradis et Richard Bohringer. Imaginez ce que pourrait être la correspondance qu'échangerait un Bernard Kouchner norvégien avec une Francoise Giroud, version adolescente de grande banlieue, socquettes blanches et cheveux filasses. Correspondance qui aurait débuté par deux lettres anonymes au contenu sibyllin: "qui es-tu?" et "D'où vient le monde?" La suite, l'écrivain Jostein Gaarder...

39.
218 visites
sans couverture

Le Vent du soir de Jean d' Ormesson

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 48 ans)
10 etoiles
le tourbillon de la vie, de l'Histoire
A l'occasion de la sortie de "C'est l'amour que nous aimons" dans la collection "Bouquins", reprenant notamment la fameuse trilogie de Jean d'Ormesson , "le vent du soir", je me suis replongé à la fois dans la lecture de cette saga et dans mes souvenirs. Jean d'Ormesson, encore une fois, surprenait ses lecteurs et son éditeur, en publiant cette trilogie entre...

41.
222 visites
sans couverture

A l'ouest rien de nouveau de Erich Maria Remarque

critiqué par Jules - (Bruxelles - 73 ans)
9 etoiles
Un très grand livre !
Ici, la guerre de 14-18 est vue du côté des Allemands et décrite par un très grand écrivain allemand. Ce n'est pas qu’un livre sur la guerre, loin de là ! C'est un livre d’abord sur l’homme et c'est aussi un livre intelligent. Les tranchées, les combats au corps à corps, à la baïonnette, l’incroyable boucherie qu’a été la guerre 14, le...

41.
218 visites
sans couverture

Le dieu du carnage de Yasmina Reza

critiqué par Ddh - (Mouscron - 76 ans)
8 etoiles
Un p'tit dieu provoque un p'tit carnage
Est-ce un carnage ? Les personnages présentés sont plutôt b.c.b.g. Et pourtant, il y a eu violence. Pourquoi le dieu, le dieu du carnage ? Tout tourne autour d’un méfait d’un enfant : une bagarre qui a provoqué un dommage. Les parents s’expliquent pour discuter du litige : les enfants, ces petits dieux, qui ont provoqué un carnage… hyperbole ! D’un...

43.
227 visites
sans couverture

Thérèse Raquin de Émile Zola

critiqué par Dada - (Bruxelles - 41 ans)
9 etoiles
Incendiant !
Je regrette donc seulement d’avoir attendu la fin plutôt que de l'avoir lue en me laissant posséder par la merveilleuse et géniale écriture de Zola. Ce roman parle d'un couple dont l’histoire commence par celle d’une femme qui n’a jamais vécu que repliée sur elle-même, privée (par les autres mais aussi par elle-même) des libertés de penser et de choisir....

44.
212 visites
sans couverture

Stupeur et tremblements de Amélie Nothomb

critiqué par Brunette - (Crosne - 37 ans)
8 etoiles
Au japon c'est différent
Amélie Nothomb nous présente son expérience professionnelle au Japon. Nous pénétrons dans l'atmosphère glaciale du patronat japonais. Complètement autobiographique, cet ouvrage nous présente les Japonais tels qu'ils sont. Nous suivons Amélie Nothomb jusqu'à son départ du Japon, date à laquelle elle écrit son premier roman " Hygiène de l'assassin ". A ceux qui ne connaissaient pas les Japonais, à ceux qui n'aiment...

45.
207 visites
sans couverture

Le Chardon et le Tartan, Tome 06 : Les tambours de l'automne de Diana Gabaldon

critiqué par Ayor - (45 ans)
10 etoiles
L'AVENTURE CONTINUE...
Echoués sur les côtes américaines (plus précisement en Caroline), nos deux héros, Claire Beauchamp et Jamie Fraser, s'installent sur le nouveau continent pour de nouvelles aventures pleines de rebondissements.D'abord hébérgés par Jocasta, une tante éloignée de Jamie, et riche propriétaire d'un vaste domaine, ceux-ci vont explorer une contrée reculée et y fonder une communauté appelée "Fraser's ridge".A peine installés, ils...

45.
207 visites
sans couverture

Collectionner l'art contemporain de Adam Lindemann

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 50 ans)
6 etoiles
TOUT CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR SUR LE MARCHÉ DE L’ART CONTEMPORAIN
Adam Lindemann est un collectionneur d’art contemporain et de design. Il nous propose ici une sorte de petit manuel – destiné à un très large public -, d’informations et de conseils destiné aux futurs «collectionneurs en puissance». C’est un livre très étrange dans les livres d’art, puisqu'il est très différent de ceux que l’on a l’habitude de lire couramment… En...

47.
206 visites
sans couverture

L'Ordre étrange des choses: La vie, les émotions et la fabrique de la culture de Antonio R. Damasio

critiqué par Colen8 - (76 ans)
8 etoiles
Esprit, d’où viens-tu ?
Dans la continuité de ses précédents écrits, Antonio Damasio professeur de neurosciences mondialement connu du grand public, propose une histoire de l’esprit ayant conduit aux prodiges culturels de l’intelligence créatrice et de la pensée caractéristiques de la gent humaine. En tant que première fonction « intelligente » mais non consciente mise en place dès le tout début, l’homéostasie, a été...

48.
213 visites
sans couverture

Fables de Jean de La Fontaine

critiqué par Fanfan1407 - (reims - 34 ans)
8 etoiles
Un classique à relire
Je m'en vais vous parler aujourd'hui d'un livre qui ne s'adresse pas qu'aux enfants, et pour cause, j'ai nommé : les Fables de la FONTAINE. La fable est souvent associée au monde de l'enfant. Qui n'a jamais appris, alors qu'il était tout petit, le Corbeau et le Renard, le Chêne et le Roseau ou encore le Lièvre et la Tortue...

48.
204 visites
sans couverture

One Piece, Tome 11 : Le plus grand bandit d'East Blue de Eiichirō Oda

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 28 ans)
8 etoiles
La navigatrice et le chapeau de paille
Luffy et Arlong se font enfin face à face dans un rude combat. L'homme-poisson est en effet très puissant et possède plusieurs atouts dans sa manche qui pourraient bien mettre le jeune homme en difficulté, mais ce dernier est prêt à tout pour libérer Nami des griffes du féroce pirate. Ce combat marque l'apogée et la fin de l'arc narratif...

50.
205 visites
sans couverture

Madame Bovary de Gustave Flaubert

critiqué par Maya - (Eghezée - 42 ans)
1 etoiles
Quel ennui !
Je vais peut-être en choquer plus d'un mais ce chef-d'oeuvre de la littérature française m'a ennuyée prodigieusement. J'ai été d'autant plus déçue que l'on m'avait beaucoup vanté cette belle histoire. Résultat, j'ai envers ce monument l'aversion la plus totale. D'abord, je voudrais qu'on m’explique l'intérêt qu’il y a à lire l’histoire d'une femme qui s'ennuie. Parce que c'est ça, la pauvre...

51.
193 visites
sans couverture

L'impureté de Larry Tremblay

critiqué par Nathavh - (53 ans)
9 etoiles
L'impureté
Heureuse de retrouver la plume de celui qui m'avait tant enchantée dans "L'orangeraie", Larry Tremblay nous propose quelque chose de totalement différent. Alice Livingstone, auteur à succès décède tragiquement le 23 décembre 1998. Elle a 44 ans et laisse Antoine, son mari mais aussi le manuscrit de son tout dernier roman à paraître "Le coeur pur". Antoine va avec la lecture du...

52.
206 visites
sans couverture

Le journal d'Anne Frank de Anne Frank

critiqué par Doudou - (Rennes - 34 ans)
9 etoiles
Le journal d'une condamnée
Récit poignant d'une jeune fille juive pendant la guerre, le "Journal" d'Anne Frank est bien connu de tous. Or, nous n'en parlons pas assez. Qui aurait pu faire un aussi bon roman ? Personne. Car ce que nous raconte Anne Frank dans ce journal, ou plutôt ce qu'elle nous livre, n'est pas fictif. C'est bien réel. Elle l'a vécu, comme nous...

53.
193 visites
sans couverture

Le temps des algorithmes de Serge Abiteboul, Gilles Dowek

critiqué par Colen8 - (76 ans)
8 etoiles
Pour le meilleur ?
Se familiariser avec ce que recouvre le terme « algorithme » à la consonance inhabituelle est une bonne chose, en apprendre les fondements, les limites, les domaines d’applications est encore mieux. En dehors de l’informatique nous baignons sans y penser dans toutes sortes d’algorithmes qui ne sont autres que des enchaînements de tâches en vue d’un résultat : organiser sa...

54.
215 visites
sans couverture

L'écume des jours de Boris Vian

critiqué par Lucien - (62 ans)
9 etoiles
« Le plus poignant des romans d'amour contemporains »
« Le plus poignant des romans d'amour contemporains » : c'est ainsi que Raymond Queneau définissait « L'écume des jours ». Queneau, le « pote » de Vian au « Collège de ’Pataphysique ». Queneau qui concluait ainsi l’avant-propos de « L’arrache-cœur » : « Boris Vian va devenir Boris Vian ». Boris n'aura pas eu le temps de réaliser...

54.
202 visites
sans couverture

Le parfum de Patrick Süskind

critiqué par Neurone - (Liège - 47 ans)
10 etoiles
Chef-d'oeuvre inclassable
Jean-Baptiste Grenouille, le personnage central du roman, est né à Paris en 1738 dans des conditions affreuses, au milieu des relents de la poissonnerie de sa mère. A travers une jeunesse misérable et une adolescence perturbée pendant lesquelles il s'ouvre au monde de l'odorat comme nul n'en est capable. Il ira même, à l'âge de quinze ans, jusqu'à tuer une jeune...

56.
191 visites
sans couverture

L'attentat de Yasmina Khadra

critiqué par Cuné - (50 ans)
8 etoiles
Quand tout bascule
Amine est de nationalité Israélienne, Arabe de naissance. A Tel-Aviv, c'est un chirurgien renommé qui a une vie dorée, avec une épouse qu'il adore depuis 15 ans. Le jour où elle se fait exploser dans un MacDonald bondé, tuant 17 personnes dont 11 enfants, il refuse d'y croire. Pourtant c'est la vérité, sa femme était une kamikaze. Ca le rend...

57.
199 visites
sans couverture

Vipère au poing de Hervé Bazin

critiqué par Lolita - (Bormes les mimosas - 31 ans)
8 etoiles
Enfance malheureuse
En 1922 dans la région craonnaise. Jean, surnommé Brasse-Bouillon, avec Ferdinand dit Frédie ou Chiffe et Marcel alias Cropette, sont issus d'une famille bourgeoise : les Rezeau. Jean et Ferdinand sont très tôt élevés par leur grand-mère dans un domaine nommé : "La Belle Angerie" où il fait bon vivre. Le dernier, Marcel, vit avec ses parents qui séjournent en...

58.
193 visites
sans couverture

Bel Ami de Guy de Maupassant

critiqué par Lolita - (Bormes les mimosas - 31 ans)
9 etoiles
L'ascension professionnelle et sentimentale d'un parisien...
Georges Duroy, fils d'aubergistes normands vit depuis quelque temps à Paris où il vit misérablement, calculant le moindre sou pour vivre. Par un heureux hasard, il retrouve son ami d'armée Forestier. Ce dernier est un grand journaliste dans "La vie française". Mis au courant de la situation de son ami, il lui propose bien vite de travailler avec lui au...

58.
190 visites
sans couverture

Dix petits nègres de Agatha Christie

critiqué par Tophiv - (Reignier (Fr) - 42 ans)
8 etoiles
Le meilleur Agatha Christie
Dix personnes sont invitées sur l'île du Nègre. Arrivés sur place, aucune trace de leur mystérieux hôte. Coincés sur l'île, ils vont un par un être assassinés. Chacun soupçonne l'autre d'être le tueur, et les possibilités se réduisent au fur et à mesure des meurtres. Le grand classique d'Agatha Christie, adapté plusieurs fois au cinéma. Dans ce livre, on ne retrouve...

60.
191 visites
sans couverture

Frappe-toi le coeur de Amélie Nothomb

critiqué par Anna Rose - (45 ans)
8 etoiles
L'amour des mères
Ce nouveau livre d'Amélie Nothomb décrypte le lien filial mère fille. Diane, une enfant mal aimée, se construit malgré le désamour de sa mère. Celle-ci, appelée par l'enfant la déesse, ne semble pas aimer sa première enfant. Par contre, elle adorera ses deux autres enfants, renforçant le sentiment de rejet ressenti par Diane. La petite fille se construit en dépit...