Les fiches les plus visitées ce mois ci

Ce classement est basé sur un compteur de visite remis à zéro le premier du mois en cours.


31.
350 visites
sans couverture

La peste de Albert Camus

critiqué par Pétoman - (Tournai - 41 ans)
8 etoiles
Système et systèmes
La peste chez Camus est symbolique du repli sur soi...c'est à dire ne pas pouvoir communiquer avec d'autres systèmes ( groupes ) que le sien. a la longue, on verra que s'ensuivra un genre de névrose collective... La peste, pour moi, c'est un peu l'image des sacrifices que l'on fait par rapport aux fausses idoles, au "veau d'or": religion, argent et...

32.
340 visites
sans couverture

Jacques Damour de Émile Zola

critiqué par Zagreus - (33 ans)
10 etoiles
Le temps perdu qu'on ne rattrape plus
Ancien communard déporté au bagne de Nouméa, Jacques Damour a attendu dix longues années de misère, d’errances en Amérique ou en Angleterre avant d’être amnistié et de rentrer à Paris où on le croit mort après une tentative d’évasion. Il se souvient très bien de son ancienne vie à Ménilmontant : ciseleur sur métaux, marié à Félicie (« une grande...

33.
334 visites
sans couverture

Le Petit Prince de Antoine de Saint-Exupéry

critiqué par Bluewitch - (Quelque part sous les étoiles, entre Bruxelles et Charleroi - 37 ans)
10 etoiles
« Ce n’est pas un homme, c’est un champignon ! »
Un conte universellement connu, universellement lu, universellement aimé et, pourtant, pas encore sur ce site. Je m'empresse de lui rendre justice, au petit bonhomme à l'écharpe d'or, aux cheveux de blé et au regard candide et neuf, ce regard que nous n'aurons sans doute plus jamais. « Sil vous plaît, dessine-moi un mouton… » Phrase mille fois entendue. Et finalement,...

34.
331 visites
sans couverture

Stupeur et tremblements de Amélie Nothomb

critiqué par Brunette - (Crosne - 36 ans)
8 etoiles
Au japon c'est différent
Amélie Nothomb nous présente son expérience professionnelle au Japon. Nous pénétrons dans l'atmosphère glaciale du patronat japonais. Complètement autobiographique, cet ouvrage nous présente les Japonais tels qu'ils sont. Nous suivons Amélie Nothomb jusqu'à son départ du Japon, date à laquelle elle écrit son premier roman " Hygiène de l'assassin ". A ceux qui ne connaissaient pas les Japonais, à ceux qui n'aiment...

35.
330 visites
sans couverture

Ce que le jour doit à la nuit de Yasmina Khadra

critiqué par Sorcius - (Bruxelles - 47 ans)
7 etoiles
Nostalgérie
Un nouveau roman sur la douleur d'un peuple, sur ses valeurs, ses idéaux, ses étrangers qui n'en sont pas toujours, son histoire, son honneur, sa fierté, ses drames et ses espérances. Un très beau livre, plus doux que les précédents, plus nostalgique - "nostalgérique" comme le dit si bien l'auteur. Une très belle histoire d'amitié surtout, plus forte que la vie,...

36.
329 visites
sans couverture

Germinal de Émile Zola

critiqué par Pétoman - (Tournai - 41 ans)
10 etoiles
Dans le fond...
Zola a vécu dans le temps des exploitations minières et dans le temps de la création de nouvelles pensées politiques: socialisme, internationale communiste, anarchisme... En décrivant la rencontre d'Etienne Lantier avec les Maheu, Zola ne nous raconte pas que l'histoire d'une grève... il nous raconte bien plus... D'une part, il trace un portrait psychosociologique de la famille minière de cette époque, à...

37.
327 visites
sans couverture

No et moi de Delphine de Vigan

critiqué par Cuné - (49 ans)
8 etoiles
Parce que Thaïs avait lâché l'affaire
Mademoiselle Lou, treize ans, un corps de fillette toute minuscule et un cerveau qui carbure beaucoup trop et trop vite pour son bonheur. Une famille en déréliction, touchée à n'en pas s'en remettre par le deuil. Une grande solitude, forcément, treize ans en classe de seconde, de retour sur Paris, après une primaire-collège à des centaines de kilomètres de chez...

38.
322 visites
sans couverture

La double vie de Vermeer de Luigi Guarnieri

critiqué par CC.RIDER - (58 ans)
8 etoiles
Le faussaire piégé
Né au Pays-Bas en 1889, Hans Van Meegeren est un peintre de style traditionnel ce qui se révèle être un véritable handicap vu qu'il tombe en pleine éclosion de la peinture moderne. Complètement à contre courant de la mode, il est éreinté par tous les critiques et ne rencontre que mépris, insuccès et vie difficile. Pour se venger de manière...

39.
321 visites
sans couverture

Le parfum de Patrick Süskind

critiqué par Neurone - (Liège - 47 ans)
10 etoiles
Chef-d'oeuvre inclassable
Jean-Baptiste Grenouille, le personnage central du roman, est né à Paris en 1738 dans des conditions affreuses, au milieu des relents de la poissonnerie de sa mère. A travers une jeunesse misérable et une adolescence perturbée pendant lesquelles il s'ouvre au monde de l'odorat comme nul n'en est capable. Il ira même, à l'âge de quinze ans, jusqu'à tuer une jeune...

40.
316 visites
sans couverture

Les âmes grises de Philippe Claudel

critiqué par Nothingman - (Marche-en- Famenne - 37 ans)
9 etoiles
Un village en clair-obscur
Ce roman se déroule durant la Première Guerre Mondiale dans une petite ville du Nord-est de la France. Un village épargné par les combats, la ligne de front se situant à quelques kilomètres de là, derrière la colline. On entend les canons tonner dans le lointain, on voit les cohortes de soldats se croiser dans la rue principale. Certains arrivent...

40.
312 visites
sans couverture

Notre-Dame de Paris de Victor Hugo

critiqué par Pétoman - (Tournai - 41 ans)
10 etoiles
Un amour non partagé est assassin
Le titre de cette critique résume bien la "morale" de cette histoire, enfin, plutôt de cette fresque baroque. Esméralda ( jeune bohémienne qui se balade dans le quartier de Notre Dame avec sa chèvre Djalli ), Quasimodo ( jeune bossu, sourd et borgne adopté par l'abbé Frollo ), l'abbé Frollo ( théologien qui finira par tomber amoureux d'Esméralda ), le jeune...

42.
314 visites
sans couverture

L'amie prodigieuse: Enfance, adolescence de Elena Ferrante

critiqué par Psychééé - (28 ans)
8 etoiles
Un premier tome intrigant ...
L’amie prodigieuse raconte une amitié féminine, celle de Lila Cerullo et d’Elena Greco, de leur enfance dans les années 50 à aujourd’hui. L’histoire se déroule à Naples, dans un petit quartier assez pauvre, où les habitants sont cordonnier, charcutier, charpentier, vendeur de fruit … rarement ingénieurs. Tous se connaissent et sont plus ou moins liés, ce qui alimente bien entendu...

43.
307 visites
sans couverture

Oscar et la dame rose de Eric-Emmanuel Schmitt

critiqué par Jules - (Bruxelles - 72 ans)
9 etoiles
Une belle réussite !
J'avais trouvé « Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran » une histoire très agréable à lire, mais sans beaucoup plus. Ici, avec « Oscar et la dame rose » nous passons vraiment à une tout autre vitesse !. Oscar, de son surnom Crâne d’oeuf, est à l'hôpital pour soigner un cancer. Il n’a que dix ans et, comme il le...

44.
311 visites
sans couverture

Bel Ami de Guy de Maupassant

critiqué par Lolita - (Bormes les mimosas - 31 ans)
9 etoiles
L'ascension professionnelle et sentimentale d'un parisien...
Georges Duroy, fils d'aubergistes normands vit depuis quelque temps à Paris où il vit misérablement, calculant le moindre sou pour vivre. Par un heureux hasard, il retrouve son ami d'armée Forestier. Ce dernier est un grand journaliste dans "La vie française". Mis au courant de la situation de son ami, il lui propose bien vite de travailler avec lui au...

44.
306 visites
sans couverture

Cyrano de Bergerac de Edmond Rostand

critiqué par Neurone - (Liège - 47 ans)
10 etoiles
Quel panache !
Quoique Edmond Rostand ne respecte pas vraiment la réalité historique du personnage, il fait de Cyrano de Bergerac un personnage tout de suite attachant. Frondeur, bretteur, ferme défenseur de ses convictions, fier, il ne plie pas devant plus fort que lui : "Mais on ne se bat pas dans l'espoir du succès! Non! non, c'est bien plus beau lorsque c'est inutile!" Se...

46.
306 visites
sans couverture

L'ombre du vent de Carlos Ruiz Zafón

critiqué par Sahkti - (Genève - 42 ans)
9 etoiles
Présence irréelle
Ce récit est magnifique. Surréaliste et nostalgique, plein de poésie et de violence. C'est l'histoire de Daniel, huit ans, qui se rend avec son père libraire au "Cimetière des Livres oubliés", une bibliothèque magique, un lieu mystérieux auquel n'ont accès qu'un petit groupe de privilégiés. Nous sommes en 1945, Daniel va devoir "sauver" un livre, choisir celui qu'il devra, envers...

47.
295 visites
sans couverture

Tu ne jugeras point de Armel Job

critiqué par Koudoux - (SART - 52 ans)
10 etoiles
ADMIRABLE
Un livre dont l'histoire se déroule dans un village belge près de Liège. Denise Desantis entre dans un magasin pour s'acheter des mouchoirs . Elle laisse devant la porte la poussette de David son fils de treize mois. Lorsqu'elle ressort, l'enfant a disparu. Enlèvement ? L'affaire semble plus compliquée. Le juge Conrad est intrigué par la rigueur et la minutie du témoignage de...

48.
288 visites
sans couverture

Dix petits nègres de Agatha Christie

critiqué par Tophiv - (Reignier (Fr) - 41 ans)
8 etoiles
Le meilleur Agatha Christie
Dix personnes sont invitées sur l'île du Nègre. Arrivés sur place, aucune trace de leur mystérieux hôte. Coincés sur l'île, ils vont un par un être assassinés. Chacun soupçonne l'autre d'être le tueur, et les possibilités se réduisent au fur et à mesure des meurtres. Le grand classique d'Agatha Christie, adapté plusieurs fois au cinéma. Dans ce livre, on ne retrouve...

49.
287 visites
sans couverture

Cris de Laurent Gaudé

critiqué par Zébulon - (58 ans)
7 etoiles
Un petit livre pour la mémoire.
Marius, Boris, Jules, Renier, Ripoll ... se battent dans les tranchées de Verdun. Bénéficiaire d' une permission, Jules a pris le train de Paris. Il traîne avec lui son obsession du front. Pendant ce temps, les compagnons restés en première ligne risquent leurs vies au rythme des assauts. Leurs voix décrivent la relève, l' attente, les corps à corps et les pluies d'...

50.
285 visites
sans couverture

Le rouge et le noir de Stendhal

critiqué par Jules - (Bruxelles - 72 ans)
10 etoiles
Un très grand roman. A lire !
Aborder " le Rouge et le Noir " est une chose bien difficile. Ce roman est d’une telle richesse et d’une telle actualité que l’on ne sait pas très bien par où le prendre. Limitons-nous à l'intrigue pour commencer. Monsieur de Rênal est industriel à Verrières, en Franche-Comté. Il s’est fait une belle fortune. Il est aussi maire de sa commune. Julien...

51.
283 visites
sans couverture

Si c'est un homme de Primo Levi

critiqué par Jules - (Bruxelles - 72 ans)
8 etoiles
Un monde absurde !
Primo Lévi a été fait prisonnier en 1943 et a été déporté à Auschwitz. Il était Italien et ingénieur chimiste de formation. Né en 1919 il s'est suicidé en 1987. Il a écrit plusieurs livres. Je ne vais pas ici vous décrire ce qu'étaient les horreurs de la vie quotidienne dans les camps de concentrations allemands et à Auschwitz en...

52.
284 visites
sans couverture

Tête-Dure de Francesco Pittau

critiqué par Débézed - (Besançon - 69 ans)
8 etoiles
Immigrés en Belgique
« Tête-Dure », c’est un môme d’une famille d’immigrés italiens qui sont venus travailler en Belgique pour gagner quelques sous pour survivre. On l’appelle « Tête-Dure » non pas parce qu’il aurait un mauvais caractère, une forte tête, ou un tempérament irascible, non seulement parce qu’il semble insensible à tout, son père lui a appris que lorsqu’on était un homme...

53.
276 visites
sans couverture

Fables de Jean de La Fontaine

critiqué par Fanfan1407 - (reims - 33 ans)
8 etoiles
Un classique à relire
Je m'en vais vous parler aujourd'hui d'un livre qui ne s'adresse pas qu'aux enfants, et pour cause, j'ai nommé : les Fables de la FONTAINE. La fable est souvent associée au monde de l'enfant. Qui n'a jamais appris, alors qu'il était tout petit, le Corbeau et le Renard, le Chêne et le Roseau ou encore le Lièvre et la Tortue...

54.
277 visites
sans couverture

Le Cid de Pierre Corneille

critiqué par The Beauty - (rueil-malmaison - 30 ans)
3 etoiles
Pas super, mais y'a pire
Je trouve ce livre un peu ennuyeux, car il est trop long et il est écrit dans plusieurs éditions en toutes petites lettres. En plus, c'est plutôt vieux et donc c'est écrit en ancien français (c'est plutôt gênant d'avoir encore des anciens mots dans les livres " d'aujourd'hui ",même si l'histoire n'est pas vraiment récente.) L'histoire est pas mal, mais les personnages...

55.
276 visites
sans couverture

Le vieux nègre et la médaille de Ferdinand Oyono

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 49 ans)
6 etoiles
Comique mais réaliste !
Nous sommes au Cameroun peu après la Deuxième Guerre Mondiale, Meka, un autochtone converti au Christianisme, est convoqué par l’administration coloniale Française dans le «quartier blanc». Il craint le pire, mais finalement reçoit une bonne nouvelle, l’occupant va lui remettre une médaille honorifique, à l’occasion du 14 juillet. Commencent alors les préparatifs pour ce qui s’avère être pour lui la journée...

56.
272 visites
sans couverture

Les frères Karamazov de Fedor Mikhaïlovitch Dostoïevski

critiqué par Jules - (Bruxelles - 72 ans)
10 etoiles
Un chef-d'œuvre de la littérature mondiale
En la simplifiant un peu, l'intrigue du livre n'est pas des plus compliquées. Fiodor Pavlovitch Karamazov a été marié deux fois. La première, avec une jeune et belle femme qui, en outre, avait une forte personnalité. Le couple eut un fils, Dmitri. La seconde, à nouveau avec une jeune et jolie femme qu'il finit par rendre tout à fait hystérique et...

57.
268 visites
sans couverture

La promesse de l'aube de Romain Gary

critiqué par CptNemo - (Paris - 43 ans)
10 etoiles
Que dire devant tant de beauté
"La Promesse de l'aube" est un récit autobiographique. Romain Gary raconte son enfance en Pologne, son adolescence à Nice, ses années estudiantines à Paris, son combat lors de la seconde guerre mondiale. Le personnage central de ce récit, c'est la mère de Romain Gary. Cette mère à l'amour débordant a toujours su que son fils serait quelqu'un. Elle a imaginé pour...

58.
270 visites
sans couverture

L'attentat de Yasmina Khadra

critiqué par Cuné - (49 ans)
8 etoiles
Quand tout bascule
Amine est de nationalité Israélienne, Arabe de naissance. A Tel-Aviv, c'est un chirurgien renommé qui a une vie dorée, avec une épouse qu'il adore depuis 15 ans. Le jour où elle se fait exploser dans un MacDonald bondé, tuant 17 personnes dont 11 enfants, il refuse d'y croire. Pourtant c'est la vérité, sa femme était une kamikaze. Ca le rend...

59.
262 visites
sans couverture

Le vieux qui lisait des romans d'amour de Luis Sepúlveda

critiqué par Leïa - (Montréal - 40 ans)
8 etoiles
Ode à la nature et à la littérature
Quelle belle ode à la nature et à ses habitants. Le vieux, c'est Antonio José Bolivar Poano, un amant de la nature et le seul à pouvoir chasser le félin tueur d'hommes. Du début à la fin du bouquin, on assiste à l'évolution du personnage soit dans sa vie aux côtés des Indiens Shuars, soit dans sa découverte et son appréciation...

60.
263 visites
sans couverture

Le soleil des Scorta de Laurent Gaudé

critiqué par Monito - (44 ans)
6 etoiles
des olives avides de soleil
Ce roman est l’histoire d’une famille maudite qui de pied de nez en pied de nez au destin échappe à son malheur mais pas à sa destinée. Le style est simple et sobre, les phrases courtes. La terre des Pouilles, décrite comme une espèce d’enfer sur terre, suscite l’attachement et donne à cette partie de l’Italie une image de vérité. De...