Les fiches les plus visitées ce mois ci

Ce classement est basé sur un compteur de visite remis à zéro le premier du mois en cours.


60.
150 visites
sans couverture

Se distraire à en mourir de Neil Postman

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 73 ans)
10 etoiles
contre la télévision
"Amusing Ourselves to Death" signifie : se distraire jusqu'à la mort. Publié en 1985, cet essai fut traduit chez Flammarion dès l’année suivante, réédité chez Nova avec une préface de Michel Rocard en 2010, puis dans la collection Pluriel en 2011. C’est dire l’intérêt de cet essai de Neil Postman, ce théoricien américain des médias (1831-2003) qui fut aux premières...

60.
148 visites
sans couverture

Discours de Suède de Albert Camus

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)
10 etoiles
Le rôle de l'art et de l'écrivain dans la société
Albert Camus reçoit le Nobel en 1957 et c'est le 10 décembre qu'il prononce son discours de remerciement à l’Hôtel de Ville de Stockholm. Il est dédicacé à l'homme auquel il doit le plus : Louis Germain, l'instituteur de son enfance. Dans ce discours, Camus va dessiner ce qu’il estime être le métier d'écrivain et ce que sont les devoirs de...

60.
148 visites
sans couverture

Le Bourdonnement de la Lumiere Entre les Chardons de Claude Donnay

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)
7 etoiles
Dans la lumière des mots
« Heures sombres de l’hiver quand la joie est perdue, il semble qu’à l’entame le recueil ne laisse place qu’à un deuil désespéré. Reste à « interroger la lumière » quand elle a cessé de briller aux yeux. L’effort des mots, la voix éteinte semble ne plus pouvoir le soutenir ». Jean Miche Aubevert, le poète de référence des Editions du...

64.
150 visites
sans couverture

L'affaire Benedikt Gröndal de Guðmundur Andri Thorsson

critiqué par CHALOT - (71 ans)
9 etoiles
un roman islandais original
L'affaire Benedikt Gröndal - Roman de Guðmundur Andri Thorsson … éditions Gallimard 197 pages Celui qui parle et qui raconte cette histoire est un vieux magistrat qui, à la fin de sa vie se remémore sa jeunesse. Il doit sa carrière à son ancien maître, scientifique et surtout poète qui refusa aux alentours de 1880 de se joindre à ses collègues pour l'exclure du lycée.... Accusé...

64.
148 visites
sans couverture

L'Amour aux temps du choléra de Gabriel García Márquez

critiqué par Féline - (Binche - 41 ans)
9 etoiles
L’amour intemporel
Le premier jour de son veuvage, après près de cinquante années de bonheur, Fermina Daza reçoit la visite de Florentino Ariza, son amour de jeunesse. A l’époque, typographe promis à un avenir assez prometteur, le jeune homme était tombé sous le charme de Fermina, adolescente innocente, qui vivait avec son père et sa tante. Maladivement timide, Florentino écrivit une missive de...

64.
147 visites
sans couverture

Dieu, Le temps, les hommes et les anges de Olga Tokarczuk

critiqué par Bafie - (57 ans)
9 etoiles
Où le temps et l'espace développent d'autres dimensions.
Le roman débute en 1914 et conte le quotidien de trois générations d'habitants d'Antan, quotidien marqué par deux temps de guerre. Ce ne sont que petits détails qui nous permettent de fixer ce roman dans le temps, tant ce qu'il nous dit des hommes, des animaux, des lieux, des choses et du monde nous semble intemporel. Les hommes sont attachants, cruels, sensibles...

67.
149 visites
sans couverture

La petite fille de Monsieur Linh de Philippe Claudel

critiqué par Clarabel - (43 ans)
9 etoiles
L'oubli des mauvaises choses
Monsieur Linh a quitté un pays en guerre, un village en ruine et ravagé pour un ailleurs autrement plus étrange. Une ville, immense, bondée de gens qui vont et viennent, où l'on parle une langue différente de la sienne. Qu'importe pour ce vieil homme, il a auprès de lui sa petite fille, Sang Diû. Un bébé de quelques semaines qu'il...

67.
147 visites
sans couverture

La fille de Brooklyn de Guillaume Musso

critiqué par Darkvador - (Falck - 52 ans)
8 etoiles
Musso muscle son jeu
"si j'avais commis le pire, m'aimerais-tu malgré tout?" Vous auriez répondu quoi vous? Disons le clairement Musso signe un de ses meilleurs roman. D’après ses dires, il a commencé le livre il y a 3 ans et ça se voit. Comme à son habitude il nous entraine dans une aventure incroyable. Cette fois il délaisse ses histoires teintées de fantastique...

69.
147 visites
sans couverture

Tropique de la violence de Nathacha Appanah

critiqué par Hcdahlem - (60 ans)
8 etoiles
Tropique de la violence
De ce beau roman polyphonique, on retiendra d’abord la voix de Marie, bouleversante. Elle nous retrace une vie que l’on pourrait appeler ordinaire. Celle d’une jeune fille qui choisit d’être infirmière et qui, à 26 ans, croise Chamsidine dans les couloirs de l’hôpital. Il est beau et l’envoûte avec les histoires de son île nichée dans le canal du Mozambique. Deux...

70.
149 visites
sans couverture

En attendant les robots de Antonio A. Casilli

critiqué par Colen8 - (78 ans)
10 etoiles
« Digital labor »
L’analyse sociologique abondamment documentée d’Antonio Casilli révèle un décor hallucinant derrière les exploits de l’intelligence artificielle (IA). Un coup d’œil instantané suffit à un humain sans grande qualification à lever les ambiguïtés de textes, d’images, de son que les algorithmes sont incapables de réaliser. L’auto-apprentissage de l’IA forte (machine learning) résulte pour le moment du travail de millions de tâcherons...

70.
148 visites
sans couverture

Dîner à Montréal de Philippe Besson

critiqué par Nathavh - (54 ans)
9 etoiles
Dîner à Montréal
C'est le dernier volet de ce triptyque auto-fictionnel, quelques mois après la parution de "Un certain Paul Darrigrand". Dix-huit ans après l'épisode précédent, Philippe Besson nous raconte la rencontre faite dans une librairie ( tiens c'était le lieu de leur premier rendez-vous) à Montréal de Paul Darrigrand. Il fait la file pour une dédicace. Philippe signe le livre. Paul lui...

70.
144 visites
sans couverture

Tu ne jugeras point de Armel Job

critiqué par Koudoux - (SART - 55 ans)
10 etoiles
ADMIRABLE
Un livre dont l'histoire se déroule dans un village belge près de Liège. Denise Desantis entre dans un magasin pour s'acheter des mouchoirs . Elle laisse devant la porte la poussette de David son fils de treize mois. Lorsqu'elle ressort, l'enfant a disparu. Enlèvement ? L'affaire semble plus compliquée. Le juge Conrad est intrigué par la rigueur et la minutie du témoignage de...

73.
146 visites
sans couverture

L'apothicaire de Henri Loevenbruck

critiqué par Le rat des champs - (69 ans)
10 etoiles
Un grand livre
A Paris, sous Philippe le Bel, vivait un maître apothicaire de génie nommé Andréas Saint Loup. Cet homme découvrit un jour dans sa boutique une porte menant vers une pièce dont il ignorait l'existence, et cet événement ainsi que certaines circonstances de sa vie l'amenèrent à un long voyage initiatique, vers Compostelle et le mont Sinaï, mais surtout vers lui-même,...

73.
145 visites
sans couverture

Le Petit Prince de Antoine de Saint-Exupéry

critiqué par Bluewitch - (Charleroi - 40 ans)
10 etoiles
« Ce n’est pas un homme, c’est un champignon ! »
Un conte universellement connu, universellement lu, universellement aimé et, pourtant, pas encore sur ce site. Je m'empresse de lui rendre justice, au petit bonhomme à l'écharpe d'or, aux cheveux de blé et au regard candide et neuf, ce regard que nous n'aurons sans doute plus jamais. « Sil vous plaît, dessine-moi un mouton… » Phrase mille fois entendue. Et finalement,...

75.
148 visites
sans couverture

Tulipe blues de Emmanuel Pinget

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)
8 etoiles
Odyssée routière
Perdic, le narrateur, et ses collègues, une belle bande de bras cassés, fabriquent des structures géantes rembourrées. Un samedi matin, leur patron les charge de la livraison d’une tulipe géante chez un client qu’il ne désigne pas, il leur indique seulement le lieu où ils doivent prendre possession du camion et les instructions nécessaires pour poursuivre la mission commencée par...

75.
145 visites
sans couverture

L'enfant de Noé de Éric-Emmanuel Schmitt

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)
7 etoiles
Encore une réussite !
Voici le dernier roman d’Eric-Emmanuel Schmitt. Pour la première fois, l’histoire se passe en Belgique, mais elle aurait tout aussi bien pu se dérouler en France. Comme toujours, Eric-Emmanuel Schmitt entre immédiatement dans le sujet et progresse de son écriture précise et sans fioritures inutiles. Nous sommes à Bruxelles en 1942 et le petit Joseph Bernstein, sept ans, est en rue...

75.
144 visites
sans couverture

Le chagrin des vivants de Anna Hope

critiqué par Frunny - (PARIS - 54 ans)
10 etoiles
"Au silence, à n'en plus finir, le silence bruyant du chagrin"
Anna Hope (1974- ) est une écrivaine et actrice anglaise de Manchester . Son premier roman "Wake" (Le chagrin des vivants) a été publié en 2014.et figurait sur la liste des finalistes du Nouvel écrivain de l'année 2014 des National Book Awards. Le roman se déroule sur 5 jours en novembre 1920 en Angleterre. 5 jours...

75.
142 visites
sans couverture

Survivre au péril plastique - Des solutions à tous les niveaux de Matthieu Combe

critiqué par Colen8 - (78 ans)
9 etoiles
Appel à la mobilisation
Depuis soixante ans après avoir conquis tous les secteurs de la production industrielle et de la consommation les plastiques sont devenus l’un des cauchemars de la planète. Robustes, durables, faciles à fabriquer on ne sait plus comment en éliminer les déchets malgré des filières de recyclage mises en place peu à peu. Plus inquiétant, une partie se fractionne en micro...

79.
142 visites
sans couverture

Le sauveur d'âmes de Sylvain Gilbert

critiqué par Sgilbert1973 - (46 ans)
10 etoiles
Un roman policier dans la ville de Québec
Jack, un être sombre et sinistre dont le visage terrifiant était déformé par une vieille cicatrice, attendait sous une pluie torrentielle. Son esprit perturbé par des souvenirs douloureux de son enfance violente le tourmentait. Il se tenait immobile près d'une cabine téléphonique sur le boulevard Hamel à Québec. Un éclair déchira le ciel, lui rappelant sa mission, une promesse d'autrefois...

79.
142 visites
sans couverture

La Défense d'aimer de Domitille Marbeau Funck-Brentano

critiqué par Francois Martini - (65 ans)
8 etoiles
Amours festives


En 1978, la jeune Domitille obtient enfin une série de billets pour le festival de Bayreuth. « On va à Bayreuth comme on veut, à pied, à cheval, en voiture, à bicyclette, en chemin de fer, et le vrai pèlerin devrait y aller à genoux. Mais la voie la plus pratique, au moins pour les Français, c’est le chemin de fer. »...

79.
141 visites
sans couverture

Alcools de Guillaume Apollinaire

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)
9 etoiles
Une merveille de musique
Ce recueil contient de véritables merveilles de musicalité de la langue. Il y a souvent beaucoup de mélancolie chez Apollinaire. Extraits du poème " A la Santé " : " Avant d’entrer dans ma cellule Il a fallu me mettre nu Et quelle voix sinistre ulule Guillaume qu’es-tu devenu (…) Que lentement passent les heures Comme passe un enterrement Tu pleureras l'heure où tu pleures Qui...

82.
140 visites
sans couverture

Les liens du crime de Luc Delhamende

critiqué par Catinus - (Liège - 68 ans)
8 etoiles
Un polar qui tient bien la route
L’action se déroule dans un château du département de Seine et Marne. C’est la coutume chez les Bertillon : se réunir un week-end par mois pour se retrouver en famille. Il a le patriarche Maximilien, sa fille, ses trois fils, les conjoints, les deux petits enfants Tom et Aurore. Tout ce beau monde est servi par les domestiques : le...

83.
147 visites
sans couverture

Soif de Amélie Nothomb

critiqué par Catinus - (Liège - 68 ans)
8 etoiles
Un livre qui fera date
Dans le journal « La Libre Belgique » du mercredi 21 août 2019, Amélie Nothomb confie : depuis que j’ai 2 ans et demi, j’ai voulu raconter l’histoire de Jésus mais je n’étais jamais prête à le faire. Je reportais sans cesse, jusqu’au printemps 2018 quand je me suis dit : « Ma vieille, tu as maintenant plus de...

83.
146 visites
sans couverture

L'attaque du moulin de Émile Zola

critiqué par Zagreus - (35 ans)
9 etoiles
La guerre contre la vie
Publiée en 1880 dans Les Soirées de Médan, le fameux recueil collectif de six nouvelles (dans lequel figure notamment Boule de Suif) s'inspirant de la guerre de 1870, L’Attaque du moulin se déroule à Rocreuse, une petite commune fictive de Lorraine. L’histoire est simple: Le père Merlier, meunier et riche maire du village, célèbre autour de son moulin, un soir...

83.
139 visites
sans couverture

La promesse de l'aube de Romain Gary

critiqué par CptNemo - (Paris - 45 ans)
10 etoiles
Que dire devant tant de beauté
"La Promesse de l'aube" est un récit autobiographique. Romain Gary raconte son enfance en Pologne, son adolescence à Nice, ses années estudiantines à Paris, son combat lors de la seconde guerre mondiale. Le personnage central de ce récit, c'est la mère de Romain Gary. Cette mère à l'amour débordant a toujours su que son fils serait quelqu'un. Elle a imaginé pour...

83.
138 visites
sans couverture

Charlie et la chocolaterie de Roald Dahl

critiqué par S.M@rt-Up - (Bruxelles - 48 ans)
8 etoiles
Envoûtant !
Envoûtant est l'adjectif que je donnerai à ce livre fantaisiste. Une superbe histoire très poétique mais tout autant mystérieuse, du génial auteur qu'est Roald Dahl, et illustrée par le grand artiste Quentin Blake. L'histoire en gros est assez triste, mais devient magique au fur et à mesure de ces lignes, surtout quand elle est ponctuée de ces petits gags hilarants dont seul...

87.
140 visites
sans couverture

Manhattan transfer de John Dos Passos

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)
9 etoiles
Un roman extraordinaire, différent !
" Manhattan Transfer " est une très vaste fresque sociale à l'intérieur de laquelle nous voyons tout un monde se débattre. La toile de fond est cette immense ville, inhumaine et attirante à la fois par les espoirs qu'elle fait naître dans le cœur de ceux qui y débarquent. Pour eux, New York est une sorte d’Eldorado au sein duquel chacun...

87.
140 visites
sans couverture

Bon rétablissement de Marie-Sabine Roger

critiqué par Pascale Ew. - (52 ans)
9 etoiles
Joies et peines d'un patient à l'hôpital
Jean-Pierre Fabre, 67 ans, veuf et sans enfant se retrouve à l’hôpital, polytraumatisé, après avoir été repêché dans la Seine une nuit à 5 heures du matin. Il aurait été renversé par un chauffard, mais ne se souvient pas de l’accident. Un jeune prostitué l’a sauvé de la noyade. Il va faire un séjour de plusieurs semaines à l’hôpital et son...

87.
137 visites
sans couverture

Pour qui sonne le glas de Ernest Hemingway

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)
10 etoiles
Un très grand roman du siècle, une grande écriture
Le personnage principal de ce livre s'appelle Robert Jordan. Il est spécialiste en dynamite et le quartier général républicain l’envoie dans les montagnes chez les maquisards. Sa mission est simple, mais cruciale : faire sauter un pont au bon moment. Pas trop tôt, pas trop tard. Les républicains déclencheront une offensive et Jordan ne doit faire sauter le pont que si...

87.
137 visites
sans couverture

Les Indes fourbes de Alain Ayroles (Scénario), Juanjo Guarnido (Dessin)

critiqué par Blue Boy - (Saint-Denis - - ans)
9 etoiles
Un blockbuster de rentrée à l’esprit conquérant !
Alain Ayroles nous a concocté ici un scénario aux petits oignons, qui est en fait la continuation du roman picaresque « El Buscón (Vie de l’aventurier Don Pablos de Ségovie) », signé d’un certain Francisco de Quevedo, figure majeure des lettres ibériques au XVIIe siècle. A la fin du livre, qui se situait en Espagne, l’écrivain annonça une suite qui...