Millénium, tome 1 : Les hommes qui n'aimaient pas les femmes de Stieg Larsson

Millénium, tome 1 : Les hommes qui n'aimaient pas les femmes de Stieg Larsson
( Män som hatar kvinnor)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Kernitou, le 21 juillet 2006 (Genève, Inscrit le 4 janvier 2005, 57 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 126 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (925ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 54 772  (depuis Novembre 2007)

Un polar suédois - Les Hommes qui n'aimaient pas les femmes

Résumé:

Chaque année depuis quarante-quatre ans, un vieil homme reçoit à son anniversaire une fleur séchée dans un joli petit cadre, un envoi évidemment anonyme; tous ont été accrochés à un mur de son bureau. Et, chaque année, il téléphone immédiatement à un commissaire à la retraite pour lui confirmer le message reçu. Quel message? De qui? Pourquoi?

Mikael Blomkvist est un journaliste économique qui écrit dans le magazine Millénium, dont il est copropriétaire. Parce qu'il n'a pas étayé sérieusement ses informations lors d'une enquête journalistique, il est assez lourdement condamné pour diffamation envers une des personnalités les plus en vue de l'économie suédoise, le multimillionnaire Hans-Erik Wennerström. Son manque de professionnalisme dans cette affaire reste inexpliqué. Alors qu'il va prendre de la distance avec sa vie et son métier – et aussi pour aller purger une peine de prison ferme –, une des figures majeures de l'histoire de l'industrie suédoise, Henrik Vanger, lui confie un travail de la plus haute importance, officiellement écrire une biographie de l'histoire de la puissante famille Vanger. En fait, la véritable mission de Blomkvist concerne un meurtre non élucidé depuis plus de quarante ans, celui de la petite nièce préférée de Henrik, Harriet Vanger, disparue à l'âge de seize ans. Pour compléter le mystère et susciter la curiosité de Blomkvist, Henrik est provoqué chaque année par un expéditeur anonyme qui lui fait parvenir une fleur sous cadre. De plus, la famille Vanger, riche d'une soixantaine de personnes, semble cacher bien des haines et des secrets. Tous ces éléments sont attrayants et Blomkvist accepte la proposition de Henrik Vanger, aussi parce que celui-ci s'est engagé à lui confier des informations sensibles sur Wennerström, avec lesquels une vengeance sera possible.

Lisbeth Salander est une jeune femme de vingt-quatre ans, plutôt étrange, en total déphasage avec la société dans laquelle elle vit ainsi qu'avec sa famille; elle a été placée sous tutelle. Mais Lisbeth possède un don exceptionnel, découvrir des informations introuvables par des moyens connus d'elle seule. Elle travaille d'ailleurs en freelance pour une société active dans le domaine de la sécurité.

Tous ces personnages seront amenés à se croiser dans une enquête qui va révéler beaucoup plus que ce que à quoi chacun s'attendait...

Commentaire succinct:

Le roman, plein de secrets de famille, de personnages inquiétants et mystérieux, d'une triple intrigue très cohérente et rondement menée, m'a scotché du début à la fin. Il s'agit du premier volume (Millénium 1) d'une série de trois. L'auteur est décédé à 40 ans, juste après avoir remis les trois opus à son éditeur. (Le résumé est repris de mon intervention dans Wikipédia.)

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Millénium

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Les critiques éclairs (125) »

Enregistrez-vous pour publier une critique éclair!

A lire mais sans plus.

7 étoiles

Critique de Usdyc (Bruxelles, Inscrit le 27 août 2004, 61 ans) - 18 mai 2017

J'avais vu le film au moment de sa sortie et j'avais été emballé par le suspense et la trame de l'histoire. Mon épouse qui avait lu le livre avant de voir le film m'avait à l'époque dit que le film respectait bien le livre et donc j'ai récemment pris le Millénium 1 en main.
Je suis déçu car je ne retrouve pas le suspense qui m'avait tant plu dans le film à cause de certaines longueurs qui en lecture sont parfois très indigestes. Ce n'est qu'au moment de l'entrée en action de Lisbeth Salander que le livre m'a accroché. Ce personnage est vraiment la clef du livre car elle sort du commun et surtout elle éclipse le jeu un peu insipide de Mikael Blomkvist. Je vais continuer avec le tome 2 en espérant un peu plus d'intrigue.

Sombre et passionnant

10 étoiles

Critique de Mogeni (, Inscrite le 21 janvier 2017, 29 ans) - 21 janvier 2017

Ce roman, sombre et passionnant, m'a tenue en haleine du début à la fin! Impossible de décrocher.

L'auteur brosse une image peu reluisante de la société, sans tomber pour autant dans les clichés. Il pousse parfois beaucoup le trait (notamment en ce qui concerne les méchants), mais cela ne donne que plus de couleur à ce polar sans concession. Le personnage principal est une jeune femme marginale, hors normes, et curieusement attachante. L'intrigue est incroyablement bien ficelée! Attention toutefois aux âmes sensibles: certaines scènes sont d'une violence difficilement soutenable.

Je le recommande sans hésiter!

Tres bon !

10 étoiles

Critique de Shougau (, Inscrite le 12 avril 2015, 31 ans) - 21 février 2016

Dès les premières pages, j'ai tout de suite embarqué dans l'histoire et l'intrigue du livre.

J'ai lu la trilogie en quelques semaines. C'est le genre de livre qu'on n'est plus capable d'arrêter de lire.

On s'attache aux personnages dès le début.

Je recommande ce livre, facile à lire, facile à embarquer.

Une affaire qui tient debout

9 étoiles

Critique de LeaPrepaOrtho (Paris, Inscrite le 22 février 2015, 21 ans) - 21 novembre 2015

Ce livre policier nous tient en haleine du début à la fin car l'envie de comprendre l'énigme est vraiment présente.
Le décor de la Suède donne envie de voyager, on s'attache aux personnages malgré leurs caractéristiques très éloignées de la norme. Certains passages sont difficiles à lire mais la répartie des personnages est impressionnante. J'ai beaucoup aimé ce livre car avant tout, l'histoire tient debout. Les seuls passages du livre qui m'ont déplu sont les 40 premières pages environ car j'ai eu du mal à comprendre tous les termes économiques puis je n'arrivais pas à faire le rapport entre les deux histoires qui sont racontées en parallèle. Cependant, je conseille ce livre à tout public adulte et particulièrement à tous les curieux qui raffolent de livre policier ou qui veulent s'y mettre !

Je ne suis pas déçu du tout

10 étoiles

Critique de Windigo (Amos, Inscrit le 11 octobre 2012, 34 ans) - 3 mai 2015

Bien qu'il y ai eu un grand battage médiatique autour de la trilogie ''Millénium'', je ne connaissais pas du tout l'histoire, et je ne savais pas de quoi ça parlait, n'ayant jamais fait de recherches sérieuses à ce sujet.

J'ai trouvé ce roman excellent pour le côté enquête, avec Mikaël, un journaliste hors pair, qui fût faussement accusé de diffamation sur la personne de Hans-Erik Wennerström. Mais, ce qui rend l'histoire meilleure, c'est le personnage de Lisbeth, qui vit avec un lourd passé, ayant injustement été emprisonnée dans un hôpital psychiatrique pendant son adolescence parce qu'elle était solitaire, ne parlait pratiquement à personne et était un brin anarchiste.

La scène où Lisbeth se fait violer par son deuxième tuteur, Nils Bjurman, m'a fait rager, mais montre à quel point la souffrance de celle-ci est immense, et l'on comprend pourquoi elle n'a jamais fait confiance à personne. La société dans laquelle elle vit est pourrie et corrompue, et s'acharne sans cesse sur cette pauvre fille qui ne demande qu'une chose : Qu'on lui foute la paix, une bonne fois pour toute.

Mais l'histoire est bien plus complexe. Le personnage de Mikaël, dont j'ai parlé plus haut, doit enquêter sur la famille Vanger, à la demande d'Henrik Vanger, qui cherche à élucider le meurtre de sa nièce Harriet.

Je vais arrêter mon résumé ici, de peur de dévoiler la fin de l'histoire. Ce que je peux dire par contre, c'est que c'est rare que je lis des thrillers policiers, et je ne fus pas déçu par ce premier volet d'une longue trilogie. Je vais de ce pas lire les deux tomes suivants.

Très bon livre

9 étoiles

Critique de Haas Nigen (France, Inscrit le 11 août 2013, 25 ans) - 20 novembre 2014

J'ai beaucoup hésité à lire ce livre: j'avais d'abord vu les films Millénium, que j'avais adorés, mais je n'avais pas trop envie de lire ce ''pavé'', je craignais de m'ennuyer en le lisant, vu sa longueur.
Puis je me suis lancé, j'ai commencé à le lire en étant méfiant, en pensant que j'allais lire seulement le début pour voir.
Mais au final ce livre se lit très vite, il est vraiment excellent.
Il aurait pu être parfait mais je n'ai pas vraiment aimé la fin.

Et bien, moi, j'ai adoré !

9 étoiles

Critique de DE GOUGE (Nantes, Inscrite le 30 septembre 2011, 60 ans) - 24 septembre 2014

Un monde troublant, qui évite les clichés ordinaires : un mec qui symbolise la violence du monde des médias, une gosse qui a tous les droits de souffrir de son histoire et qui la dépasse, et ...ils ne finissent pas dans une histoire d’amour sirupeuse.
Chacun est rugueux, se protège et continue à avancer, avec son réel, son égoïsme, ses besoins. C'est de l'anti- Da Vinci Code !
Avec bonheur et justesse.
Ok, tout n'est probablement pas d'un réalisme confondant, mais si on veut bien sortir de ses repères et entrer dans ceux que l'auteur nous propose, et se laisser embarquer, il n'est que plaisir et bonheur d' accompagner ces personnages -étonnants- dans leur recherche d'un monde moins pourri.
Je serai moins dithyrambique sur le 3ème tome, mais dans l'ensemble, cette trilogie et surtout, les deux premiers livres sont de la "belle ouvrage'. Dommage que que l'auteur n'ait pas su, avant de mourir, qu'on serait si nombreux à avoir envie de le remercier de nous avoir permis d'apprécier ce qui était probablement l’œuvre de sa vie !

bof

2 étoiles

Critique de Alicelight (, Inscrite le 3 novembre 2009, 38 ans) - 24 septembre 2014

Pas terrible, franchement autant de tapage médiatique pour ça. C'est franchement pas de la grande lecture. Et puis les personnages sont très caricaturaux et franchement je me demande comment on peut s'attacher à l’héroïne.
Bref, j'ai pas aimé.

Copie factice

2 étoiles

Critique de Antihuman (Paris, Inscrit le 5 octobre 2011, 34 ans) - 23 septembre 2014

Un thriller pour âmes simples: il y a les méchants d'un coté, et les bons de l'autre. Et tous les clichés aussi pires que dans un Stephen King. Avec également le personnage féminin qui est là pour donner davantage d'attrait: Lysbeth est d'ailleurs la protagoniste la plus intéressante de l'histoire, avec son coté borderline et profonde rebelle.

Pour autant ça n'en fait pas un chef d'oeuvre on croirait lire de la bibliothèque verte bas de gamme. Donc le fait que ce soit un best-seller qui plaise au peuple ça étonne plutôt peu, beaucoup de gens aiment les situations carrées et l'optimisme contrôlé... pas comme dans la réalité.

Mais en tant de polar de gare le merchandising de ce livre séduira à court terme et encore une fois, je me demande vraiment pourquoi l'auteur n'a pas fait de Lysbeth Salander le centre vital du récit.

à lire

10 étoiles

Critique de Itinérant (, Inscrit le 31 juillet 2014, 33 ans) - 31 juillet 2014

C'est un livre qui restera dans ma mémoire. Personnages et intrigues sont géniaux. Un livre bien ficelé qui marque notre être.

Millenium...

5 étoiles

Critique de ChloéChatrian (, Inscrite le 17 mai 2013, 20 ans) - 3 mars 2014

Combien de pages de pure action ? 300 ?

Le démarrage est un peu trop long. L'action est excellente.

À lire si on a le temps, si les nuits sont longues...

A lire ABSOLUMENT

10 étoiles

Critique de Camille601 (, Inscrite le 21 janvier 2013, 28 ans) - 18 février 2014

Les trois tomes sont mon coup de cœur de l'année 2012.

L'histoire du 1er tome est captivante, la personnage principale est très attachante et on est complètement pris dans son univers.

Les livres sont bien écrits et le suspense est bien tissé.

Il s'agit d'un petit chef d’œuvre à avoir absolument dans sa bibliothèque !

Un truc bizarre...

5 étoiles

Critique de Sishuan (, Inscrite le 23 octobre 2013, 27 ans) - 23 octobre 2013

Je l'ai ouvert pour le côté addictif, parce qu'il n'y a que les polars qui marchent chez moi quand il s'agit d'oublier une histoire d'amour foireuse... :) je vous épargnerai les détails de ma vie sentimentale, mais je peux dire que le bouquin a parfaitement rempli son rôle. Il y a un truc bizarre avec ce roman : il est invraisemblable du point de vue de l'intrigue, mais terriblement lucide du point de vue du diagnostic sur l'économie !
J'ai été frappée par la quantité industrielle de café et de tartines au fromage qu'ingurgitent les personnages principaux. Comme cela a été maintes fois souligné, la traduction est abominable. On dirait que l'auteur cherche à faire des pubs partout, c'en est presque comique :à chaque fois qu'un personnage achète quelque chose, il cite une marque ! J'ai été déçue de constater que "le salaud ordinaire" devait quand même être le fils d'un nazi pour le devenir... Comme cela a déjà été soulevé, la manière dont l'enquête avance comporte de grosses invraisemblances (le coup du brusque malaise en regardant l'album photo, sa fille qui se souvient de tous les passages de la bible juste en voyant une série de chiffres sur son bureau, etc).
Malgré tout il se dégage un charme de cet ensemble, comme un visage plein de défauts mais qu'on finit par trouver charmant.
Et puis, tout de même, y a-t-il eu tant que ça de best-seller internationaux qui mettaient le doigt EXACTEMENT là où ça fait mal dans notre économie actuelle ? Stieg Larsson est un piètre écrivain, peut-être, et encore il faut lire la version suédoise pour le savoir vraiment. Mais il a quand même diffusé dans un bien culturel de masse une info capitale : l'économie réelle n'est pas l'économie boursière. Si autant de gens ont lu ce livre, comment se fait-il que personne ne dise rien lorsque nos gouvernements vident leurs caisses pour renflouer les banques et éviter que la méchante courbe de la bourse vienne à baisser ? Le beau Mikael a raison, elle ne vaut rien, cette courbe ! Contrairement à ce qui a été dit je ne pense pas du tout qu'il soit nécessaire d'avoir une formation en économie pour comprendre ce qui y est dit : c'est très didactique au contraire.

très bonne surprise !!!

8 étoiles

Critique de Arno-bzh (, Inscrit le 13 septembre 2010, 34 ans) - 31 janvier 2013

Et voilà une belle surprise que ce livre. J'ai tendance à me méfier des romans un peu trop médiatisés... je suis souvent déçu.! Mais là je doit avouer que j'ai été agréablement surpris. Un détail important : les rebondissements et péripéties propres à tout bon thriller sont assez longs à venir... il faut donc s'accrocher et ne pas lâcher, ça vaut le coup !!! ça c'est dit. Sinon c'est un bon roman, bien ficelé avec des personnages sympathiques à la personnalité attachante et hors norme en ce qui concerne Lisbeth. Très bon personnage que cette jeune femme, bien placée dans ce rôle d'anti-héros...
La trame du livre est bien menée, tout est crédible. De mon point de vue en tout cas. J'ai lu une critique qui disait qu'il était peu crédible qu'un journaliste se fasse avoir comme c'est le cas en début de roman et moi je trouve que c'est très bien au contraire d'avoir enfin des "héros" ou en tout cas des personnages principaux qui ne soient pas sans failles. Pourquoi un journaliste ne pourrait pas être humain.

Voila pour moi... Amusez-vous bien !!!!

Très bon polar

7 étoiles

Critique de Manu2793 (Voiron, Inscrit le 15 novembre 2010, 30 ans) - 15 octobre 2012

Je ne suis pas un adepte des polars mais j'ai énormément apprécié ce livre. Le style original d'écriture de Stieg, simple à lire est prenant une fois l'intrigue posée on s'attache énormément aux personnages. J’aurais juste deux critiques à formuler. Premièrement les nom des innombrables personnages et lieux suédois peuvent dérouter les lecteurs non familiers aux langues nordiques. Deuxièmement l'intrigue est assez longue à venir et peut décourager les impatients. Je poursuivrai la trilogie. Je conseille cette lecture aux personnes voulant découvrir un style différent. Ce livre est vraiment différent de tous les polars anglo-saxon.

Pas à ce quoi je m'attendais ...

7 étoiles

Critique de Marlène (Tours, Inscrite le 15 mars 2011, 40 ans) - 31 mars 2012

Huh ... J'ai aimé suivre les aventures de Mikaël Blomkvist et de Lisbeth -j'ai même été surprise de voir qu'ils se rencontraient tardivement dans le roman- et je voulais savoir la suite mais ...


SPOILERS




Tout d'abord j'ai trouvé que Larsson en rajoutait trop dans l'horreur , qui était dans la surenchère , j'ai trouvé dommage qu'il utilise la trame ultra-classique du père sadique qui 'transmet' à son fils son sadisme et qui s'en prend à sa famille (alors qui des tueurs en série , dans la vraie vie , s'en prend à sa propre famille de cette manière ?) Harriet qui fuit en Australie , non mais quelle chance avait-elle de tomber sur un homme d'affaires , qu'elle vivrait à l’abri du besoin et que finalement l'empire Vanger aurait désormais des ramifications là-bas et ailleurs ? Mikaël , pour un journaliste , il a le nez creux : il s'est fait avoir en beauté par la famille Vanger (même si maintenant il a lui aussi des moyens de pression contre eux) et par l'affaire Hans-Erik Wennerström car il s'est fait là encore avoir ...
J'ai trouvé bizarre que Lisbeth , après ce qu'elle a vécu , puisse si facilement être tentée par Mikaël , et puis que personne , sur son corps n'a rien vu ...
C'est vrai que ça fait un peu ... La famille qui se retrouve enrobée dans le nazisme (et pas qu'un membre de la famille) huh uh
Mais le point qui m'a le plus irritée , peut-être mon côté féministe , c'est ce truc qu'il vit une relation avec une femme mariée , que l'époux s'en fiche , qu'à peine arrivé sur l'île Cecilia se jette à moitié sur lui et que bien sûr Lisbeth lui tombe dans les bras , Mikaël n'a pas besoin de draguer , les femmes lui tombent littéralement dans les bras ! Non mais il a une relation sexuelle avec Erika , avec Lisbeth -les deux filles bien sûr savent et s'en fichent- c'est pas un fantasme masculin ça ? Ou était-ce un fantasme de S.Larsson ? Surtout je ne vois pas ce que cela apporte à l'histoire . Là , non , ça va pas c'est comme si Mikaël était si irrésistible que les femmes ne peuvent que succomber , non M.Larsson , les femmes ne sont pas des obsédées ;)

Bref , une bonne histoire tout de même et j'ai voulu savoir la suite , je me suis sans doute fait des idées mais j'aurais pensé finalement à un encore plus grand livre . Je vais commencer le tome 2 et on verra si cela me plaît plus ...

Difficulté.

1 étoiles

Critique de Manganese (, Inscrite le 6 mars 2012, 39 ans) - 6 mars 2012

Difficulté est le mot. J'ai enfin fini de lire le tome 1. J'ai du mettre au moins 5 mois pour le lire, oui sans rire 5 mois ! Je l'ai lu par curiosité et comme à chaque fois (je me trompe rarement) mon impression du début fut la bonne. Je ne dirais pas nul pour ne pas offusquer les fans mais le coeur y est. J'ai le tome 2 qui m'attend. j'ai lu à plusieurs endroits que le 2 était meilleur que le 1. J'espère bien car je crois que ces 2 livres vont vite se retrouver sur ebay ;o)

Excellent polar

9 étoiles

Critique de Chirhaf (, Inscrite le 19 octobre 2011, 36 ans) - 10 février 2012

Un excellent polar bien construit, des personnages étonnants, un environnement particulier: gris, froid parfois glauque mais tellement nouveau.
L'introduction peut sembler barbante mais L'intrigue est bien ficelée et une fois dedans on n'arrive pas à lâcher le livre et on s'attache à chacun des personnages (coup de cœur particulier pour Lisbeth) .

Bref, Un bon moment de lecture qu'on prolongera volontiers avec les tomes 2 et 3.

Un thriller surestimé

7 étoiles

Critique de Scruggs (, Inscrit le 10 décembre 2011, 28 ans) - 10 janvier 2012

Inutile de refaire un résumé de l'intrigue. Est-elle captivante ? Oui. Est-elle bien ficelée. Oui. Les personnages sont-ils bien campés ? Oui. Sont-ils attachants ? Oui. Pourquoi alors ressort-on déçu ? Parce qu'in fine c'est juste une classique histoire de tueur en série. Efficace. Ni plus ni moins.

La différence avec d'autres polars c'est le côté exotique, pour nous, de la Suède (il faut s'acclimater au style mastoc, difficile aussi de retenir au début tous ces noms aux consonances inhabituelles), que c'est dopé artificiellement par deux sous-intrigues (celle de Blomkvist vs Wennerström et celle de Lisbeth) et pimenté par une figure féminine atypique (Lisbeth Salander).

Le reste ? Du sexe cru, pervers version sado-maso, de la violence décrite souvent avec complaisance, un peu de politique manichéenne et idéaliste (les méchants industriels compromis avec le nazisme, les gentils journalistes, vaguement gauchistes, redresseurs de torts), un zeste de féminisme (encore Lisbeth et son rapport difficile avec les hommes). Le tout baigné dans une profonde noirceur. Voilà, c’est pas nouveau et on est loin d’atteindre des sommets (la lecture est laborieuse). Autant dire que lorsqu’on referme le livre, on a envie de dire : tout ça pour ça !

Maintenant, je pourrai dire que je l'ai lu

3 étoiles

Critique de Lu7 (Amiens, Inscrite le 29 janvier 2010, 31 ans) - 22 décembre 2011

C'est à l'occasion d'un "petit coup de mou littéraire" que j'ai lu le tome 1 de Millénium.
Allez savoir pourquoi, une fois par an, après avoir lu passionnément et intensément une série de livres minutieusement choisis, souvent délicieux, j'ai un passage à vide. Je regarde la pile de livres sur ma table de chevet comme ce très bon ami avec qui j'adorerais passer du temps, mais las, la force me manque.

Et j'apprécie dans les moments comme ceux-là qu'un(e) ami(e), comprenant ma faiblesse, me tende un bouquin et me dise "Vas-y, celui-là, tu peux y aller, pas d'effort à faire, ça passe tout seul et ça passe le temps".

Effectivement, ce n'est pas un livre où le style et les mots ont une quelconque importance : seuls comptent l'ambiance, le suspense et le degré de noirceur du récit. (c'est-à-dire le nombre de trucs atroces et de personnages tordus qu'on peut caser dans le même bouquin)

Personnages impossibles à cerner, rebondissements à hurler de rire (bien sûr que j'ai gardé cette photo prise il y a 40 ans avec un appareil photo jetable et bougez pas, j'en ai pour 5 minutes je vous la sors du carton mon brave monsieur), dénouement improbable, et j'en passe.

Mais ça se lit, sans effort, parce que c'est exotique, ça se passe en Suède et que des histoires comme ça je n'en lis pas tous les 4 matins.

Pari gagné: ça m'a donné envie de reprendre la lecture, la vraie.

Mon voyage raté au pays des Krisprolls …

2 étoiles

Critique de Monde imaginaire (Bourg La Reine, Inscrite le 6 octobre 2011, 44 ans) - 6 décembre 2011

Et oui, abandon par KO et franchement j’ai encore du mal à comprendre le succès de cette trilogie. Je pense que j’y cherchais cet humour un peu décalé qui fait le charme des Suédois mais qui fait totalement défaut à ce livre … Pour ma part, mes efforts se sont poursuivis pendant près de 350 pages (vous noterez que je n’ai pas abandonné dès le début et que j’ai vraiment essayé de rentrer dans l’histoire) … mais peine perdue en ce qui me concerne.
J’estime très sincèrement que la lecture est, et restera un plaisir à mes yeux – il y a tant de livres et surtout de chefs d’œuvre à découvrir que j’ai préféré passer à autre chose.
Le seul point positif de cette histoire reste pour moi le personnage de Lisbeth Sander qui se révèle être une héroïne toute en nuance.
Mais pour le reste, cette histoire est vraiment indigeste au possible avec tous ses noms imprononçables et ses détails sans intérêt qui noient complètement l’intrigue, Franchement, je vous conseillerai plutôt la série Millénium passée sur canal + où vous aurez le très gros avantage d’aller directement à l’essentiel. Autant j’ai peiné sur la lecture du livre autant j’ai énormément apprécié les 2 premiers épisodes de la série. Et puis je suis contente de savoir ce qui est vraiment arrivé à Harriet !!!

Bon bouquin vraiment plaisant à lire

10 étoiles

Critique de Erudia (, Inscrit le 13 novembre 2011, 32 ans) - 13 novembre 2011

Comme l'indique mon titre, moi qui traîne plutôt d'habitude du côté des elfes, nains etc... j'ai tenté le coup devant les critiques positives d'une amie et malgré que mon expérience de ce genre de polar ne soit pas grande, je sais reconnaître un très bon livre...

Le personnage torturé de Lisbeth est énorme, juste sa présence dans un chapitre va rendre ce dernier intéressant, une intelligence vraiment au dessus, une froideur un cran au dessus, des moeurs particulières et un goût très appuyé pour le "hacking" informatique, le second personnage principal en la personne de Michael est aussi bien intéressant avec toujours des découvertes, un comportement fouineur de journaliste féroce, des ennemis fous, méchants et cruels que l'on va apprendre à redouter une fois l'intrigue bien en place.

Une grosse critique sur les politiciens n'hésitant jamais à éliminer ceux qu'ils estiment gênants, à les réduire au silence, à tenir le plus longtemps possible le peuple au courant de rien...
Un joli point de vue à travers Lisbeth sur les difficultés d'un jeune à rentrer dans la vie adulte, à acquérir son indépendance etc... bref à lire de toute urgence !

Noir

8 étoiles

Critique de Barcelonaparis (, Inscrite le 14 juin 2011, 30 ans) - 17 juin 2011

L'introduction qui précède l'enquête est longue et parfois ennuyeuse. Cependant, la lecture est simple et fluide.
Heureusement qu'apparait le personnage de Lisbeth qui est drôle et attachant. Marginale et originale, les passages la concernant sont un vrai régal!

Par ailleurs, dès que l'enquête commence, le livre se dévore, tant l'auteur manie l'art du suspense.
Certaines scènes sont angoissantes et créent une atmosphère glaciale, au point de générer des sueurs froides. En effet, pour avoir lu ce livre en pleine nuit, je peux vous assurer que je ne me sentais pas tranquille! Le récit et la psychologie de certains personnages dont la perversité est effroyable vous transportent dans un monde noir et peu orthodoxe...
Nous pouvons facilement nous projeter dans l'environnement que l'auteur nous décrit avec justesse.

Un seul bémol toutefois concernant certains passages sans intérêts. D'ailleurs, dès que le coupable est démasqué, nous n'avons plus tellement l'envie de terminer les pages restantes ( et c'est peu dire qu'il en reste!)

Globalement, ceci ne m'empêche pas de vous recommander ce livre.

Les hommes qui n'aimaient pas les femmes

10 étoiles

Critique de Exarkun1979 (Montréal, Inscrit le 8 septembre 2008, 37 ans) - 13 juin 2011

J'ai vraiment aimé ce livre. Le style est différent du roman policier américain. Les personnages sont plus sensibles et plus vulnérables. Ils sont aussi très attachants, J'ai aussi trouvé l'univers de Larsson assez sombre.

Pour l'histoire, j'ai eu beaucoup de difficulté à décrocher du livre pour aller faire mes autres tâches et aller travailler. J'ai été à demi-surpris par la finale.

Millenium 1 lu : la suite VITE !!!

8 étoiles

Critique de Killeur.extreme (Genève, Inscrit le 17 février 2003, 35 ans) - 12 juin 2011

Bon je dois dire que j'ai eu une appréhension sur ce "Best seller" 706 pages dans la version de poche, justement que ce soit un best seller. Mais après la lecture forcé de constater que l'on a du mal à lâcher ce livre que les personnages sont attachants et l'intrigue tient le lecteur jusqu'à la fin.

Ce premier roman m'a donné envie de lire le reste de la trilogie, mais je ne pense pas que j'aurai la patience d'attendre qu'ils sortent en poche (ça faisait quand même 5 ans que j'attendais ce premier tome pour me faire une idée de la trilogie).

Une femme qui n'aimait qu'un homme

10 étoiles

Critique de Pakstones (saubens, Inscrit le 2 septembre 2010, 51 ans) - 11 avril 2011

Livre devenu culte sans doute après la mort prématurée de son auteur Stieg Larsson qui depuis s'est vendu à travers le monde à des millions d'exemplaires, fort aussi de son succès planétaire cinématographique qui ne mérite en rien la qualité de cette histoire, très bien écrite et maîtrisée.

Me voilà donc entrée dans la vie de Lisbeth Salander et de Mickael Blomkvist le temps de ce roman de 700 pages, à la recherche d'Hariet Vanger étrangement disparue.

On nage en eau trouble sur la famille Vanger, envahie de lourd secrets, mais aussi, on découvre la Suède et ses coutumes.

Nos deux partenaires sortent des sentiers largement battus, et l'inquisition est des plus prenantes, avançant dans le glauque, la violence et la noirceur de notre monde contemporain.

Le contexte social, politique, économique et historique entre également en jeu.

La psychologie des personnages est bien détaillée, meurtris dans des blessures profondes avec des attitudes pas toujours justes, apportant une réalité humaine, tout en perdant le sens de la raison , du bien et du mal.
Voila le point fort de ce roman déballant à contre courant des scénarios hollywoodien.

L'écriture et la traduction sont soignées, chapitres courts apportant de la vivacité, une triple histoire en parallèle se rapprochant jusqu'au dénouement effrayant et inattendu ...

L'enquête est très solide au suspense insoutenable avec de nombreux rebondissements, sur des viols, tortures et meurtres cruels de jeunes femmes font l'enthousiasme de tous lecteurs amateurs de frissons.

Vous l'avez compris, ce livre doit être lu, et figurera certainement parmi vos favoris à ce jour.
Deux autres volets sont également sortis en grand format, et même si le premier roman a sa conclusion, vivement la suite pour prolonger notre plaisir morbide !

Tous les éloges sur cette histoire ne mentent pas , le cultisme de Millénium existe et en fait un véritable chef d'oeuvre romanesque noir.

En sortant des sentiers battus (par Blolit)

7 étoiles

Critique de Odakawoi (, Inscrit le 19 mars 2011, 25 ans) - 19 mars 2011

Millenium est un thriller avant d'être un polar, doté d'une intrigue parfaitement maîtrisée. On finit par s'attacher tant à M. Blomkvist qu'à L. Salander, de petits êtres qui cherchent à faire s'écrouler les géants de la finance sans jamais douter. La profondeur psychologique des personnages est à la mesure de l'atrocité des situations auxquelles ils sont confrontés, et aucun d'entre eux n'est exempt de tout reproche. Certes inégal, ce premier volume n'a pas volé son titre de best-seller.

Prenant

7 étoiles

Critique de PPG (Strasbourg, Inscrit le 14 septembre 2008, 41 ans) - 4 mars 2011

Un premier volet prenant. Les personnages sont intéressants à découvrir, leur psychologie bien décrite. Ce qui est plaisant réside dans le fait que les personnages ne soient pas des super héros, mais des gens "ordinaires" avec leurs difficultés personnelles, leurs doutes, regrets... Dans ce sens, c'est un roman très contemporain dans sa narration.
Ce livre est bien écrit, les chapitres, relativement courts, sont bien découpés, procurant un rythme rapide et plaisant qui donne envie de poursuivre encore et toujours. Finalement, ce scénario aurait pu parfaitement constituer une série TV.
L'histoire est captivante, l'intrigue nous tient en haleine, on cogite avec les protagonistes sur le sort d'Harriet. Un bon moment de lecture.

Quelle déception!

4 étoiles

Critique de Perplex (, Inscrit le 22 février 2011, 35 ans) - 24 février 2011

On dirait que l'intrigue a été construite en regroupant les thèmes qui marchent ces dernières décennies, un peu de : nazisme, d'homme qui libertine, de femme homosexuelle crack en informatique, un méchant notable violeur, puissant contre le gentil journaliste, manquerait plus que le "LOUUURD secret de famille", ah non finalement, ça n'a pas été oublié. Bref, de grosses ficelles, des personnages clichés, un style pauvre. le seul mérite est que l'on souhaite tout de même connaitre la fin.

Un très bon polar !

8 étoiles

Critique de Daoud (LYON, Inscrit le 8 février 2011, 42 ans) - 23 février 2011

Attention, certaines scènes sont très "gores"... à ne pas mettre entre toutes les mains mais pour ceux qui aiment se faire mal à la tête et au ventre avant d'aller se coucher (s'ils y arrivent ...), je conseille la lecture de ce premier tome qui pour moi est le meilleur des trois- Celui-ci est le seul qui n'a pas vraiment de suite nécessaire. Par contre, l'histoire est rudement bien menée et le suspense est à son maximum ...

Perplexe

6 étoiles

Critique de Patsy80 (, Inscrite le 20 août 2009, 41 ans) - 9 décembre 2010

J'attendais le format poche pour m'aventurer dans cette saga si populaire. Le titre me laissait penser que l'histoire allait être un peu noire, la couverture laissait présager une terrible intrigue et le succès de cette œuvre confirmait tout ça et ajoutait l'idée que c'était bien écrit.
Je n'avais aucune idée de ce sur quoi cela allait porter donc ma lecture curieuse était pleine de questions. Faisant confiance aux critiques, j'ai longtemps cru que l'histoire allait démarrer au bout de plusieurs pages (car le début était un peu long mais je me suis dit que l'auteur avait certainement jugé que c'était important pour comprendre le reste). Puis quand j'ai compris le pourquoi de sa quête, j'ai compris aussi que l'intrigue n'était pas si captivante. Et en effet, j'ai passé un bon moment de lecture mais je n'ai pas du tout été tenue en haleine à part quand Mickaël comprend qui est le meurtrier et qu'il l'affronte.
En revanche, pour les points positifs : l'histoire est très bien ficelée, l'écriture est irréprochable, c'est simplement un peu trop niais pour moi. Pour autant je lirai les 3 !!!

Distrayant et entraînant

7 étoiles

Critique de Gnome (Marseille, Inscrit le 4 décembre 2010, 46 ans) - 8 décembre 2010

J'ai lu les trois et j'ai trouvé cela globalement pas mal ficelé, même si ces trois livres sont inégaux et que le tout est peu long. A mon sens lette trilogie est un peu surestimée.

Lunettes noires et crème solaire

4 étoiles

Critique de Ravenbac (Reims, Inscrit le 12 novembre 2010, 51 ans) - 7 décembre 2010

Un vieux monsieur reçoit tous les ans à la même date depuis quarante ans des fleurs séchées. De qui ? Pourquoi ? Début bien mystérieux, le premier chapitre est plein de promesses.
Mais bien vite c’est le lecteur qui sèche entre deux pages.
Des longueurs. Toute la partie sur le magazine « Millénium » n’est pas intéressante. Le gentil journaliste contre les méchants grands patrons. Un côté combat gaucho post 68 un peu ringard.
Après 202 pages superfétatoires, enfin l’enquête commence.
L’intrigue autour d’une disparition est bien menée. Les personnages sont intéressants. Mais l’écriture, journalistique et claire mais plate, rend ce livre sans caractère. Les différentes scènes manquent de relief. Et l’épilogue est sans surprise.
Ce thriller est un bon livre de plage, et il se laisse lire ; dommage pour les longueurs.

Qu'en reste-t-il ?

6 étoiles

Critique de Marthe (, Inscrite le 19 novembre 2010, 46 ans) - 23 novembre 2010

J'ai été prise par la lecture, mis à part quelques longueurs aux 3/4 du livre, mais une fois le livre refermé, je me suis demandé ce qu'il en restait... Qu'est-ce que ce livre apporte ? Pas grand chose pour moi.

Polar élitiste, mais bon polar

7 étoiles

Critique de SkylarBlue (, Inscrite le 16 novembre 2010, 27 ans) - 23 novembre 2010

Je suis étonnée par la profusion de critiques au sujet de ce livre, et aussi par leur diversité. Il est vrai que Millénium est une série un peu spéciale...

Déjà un polar suédois, ça intrigue, parce que bon, ça court pas les rues. Après, on observe cet engouement pour ce nouvel auteur, la couverture des bouquins dans toutes les vitrines de librairies, et un peu "comme tout le monde", on décide de se lancer rien que pour se coucher moins bête. Je pense que ça marche bien...

En effet, lecture intéressante, instructive, difficile, réaliste, dénonciatrice, culturelle,... des fois, on est un peu perdu dans cette foule de registres et ce besoin presque maladif chez Larsson de donner une dimension didactique à son texte.
On se noie dans les détails géographiques, personnels, historiques, économiques, journalistiques, au point que sauter quelques pages pour s'éviter les longueurs s'avère handicapant pour la suite de la lecture... A titre d'exemple, si je décide d'aller en Suède, mieux que le guide du routard, c'est Millénium que j'emporterai, et je suis sûre de ne jamais me perdre dans Stockholm !

Si l'intrigue est riche et bien ficelée, la manière dont elle est relatée est froide et conventionnelle. Ceci est peut être dû à la traduction, mais il se détache de l'ouvrage une certaine distance comme si les sentiments appelés devaient n'être considérés que comme très secondaires. On se croirait au tribunal. Les faits, rien que les faits, et un style incroyablement égal qui laisse un ouvrage assez plat. Heureusement que l'intrigue est là pour l'enrichir. Un "Madame Bovary" inversé : style ennuyeux pour une bonne histoire. Je pense que c'est le style de Larsson qui donne cette froideur au texte, et qu'elle est recherchée, mais elle nuit à l'ouvrage et au degré de captivation du lecteur.

On a une profusion de personnages secondaires pas toujours utiles, et qui complexifient l'histoire à l'extrême. En plus, tous ces personnages, aussi peu importants qu'ils soient, ont tous un nom, une histoire ( souvent très longue ), des caractéristiques, n'aidant pas à la lecture.
La violence ne m'a pas trop dérangée, surtout parce qu'elle est présentée de manière tellement précise et chirurgicale qu'elle est complètement dénaturée. Elle est décrite avec tant de précision qu'on lit en fait une énumération de détails qui inhibe l'impression de violence générale des scènes. C'est le caractère voyeur parfois limite malsain qui m'a le plus travaillée. Le fait que certains évènements relatés aient un ancrage bien trop grand dans l'actualité pour n'être que de la fiction ( corruption, conflits d'intérêt, drogue, trafic de femmes ), mais soient cependant présentés comme de la fiction, amenuise le fossé entre fiction littéraire et réalité de manière assez dérangeante.

En fait, c'est un polar élitiste : il faut avoir le temps et la concentration nécessaires pour comprendre ce qui se passe, et ne pas hésiter à revenir sur des passages clés qui nous auraient échappé ( ce qui peut ennuyer le lecteur, je le conçoit ) ; avoir des notions en droit, économie, criminologie, social, culture sexuelle, psychologie, ..., ce qui n'est pas forcément le cas de tout le monde ; et ne pas se décourager pendant les longueurs. Je ne crois pas que ce soit un roman à la portée de tout le monde, j'ai commencé le 3e il n'y a pas longtemps et si j'apprécie la qualité de la lecture une fois que j'ai terminé, je trouve que ce sont des livres difficiles et je dois un peu me forcer. Mais je pense aussi que c'est une série qui fera partie des "classiques" et que c'est un de ces bouquin qu'il faut lire au moins une fois.

C'est polar parfait dans son genre, mais comme beaucoup d'auteurs qui n'ont pas réussi à marquer leur temps, je pense que Larsson gagnera ses lettres de noblesse littéraire avec le temps, au delà de l'aspect médiatique, best-seller et phénomène de mode.
Un livre à garder dans un coin de sa tête et de sa bibliothèque.

victime de son succès

8 étoiles

Critique de Seb (, Inscrit le 24 août 2010, 40 ans) - 9 novembre 2010

Depuis le temps qu'on nous rabâche les oreilles avec ce best-seller, enfin l'éditeur a eu la bonne idée de le sortir en livre de poche. Roman marketé, film fortement publicité, destinée tragique de l'auteur et avis plus que partagés, bref, j'ai voulu me faire ma propre opinion mais avec le plus d'objectivité possible.
Alors certes, le livre souffre de quelques longueurs, certes les personnages sont un peu stéréotypés (lui avec son penchant maladif pour les femmes et elle la surdouée autiste) et certes la traduction est plus que limite...
Mais honnêtement, le lieu pittoresque de l'intrigue change des banalités en vigueur dans les polars, la psychologie des personnages est intéressante et l'enquête policière est très correctement ficelée.
Alors c'est vrai que lorsqu'on en fait des tonnes sur un livre on est fatalement déçu lors de sa lecture mais Millenium est un bon polar qui se dévore comme un mille feuilles ...malgré son épaisseur.

En effet, tout ça pour ça......

4 étoiles

Critique de Lectrice 78 (, Inscrite le 31 octobre 2010, 49 ans) - 31 octobre 2010

Je suis fan de polars et autres romans noirs du genre (j'ai en tête notamment l"Alienist ou les titres de James Ellroy ainsi que certains de Brigitte Auber, car ces derniers laissent des traces). Contrairement à Millenium que j'ai trouvé mal fichu, avec en effet des invraisemblances (dont le séjour en prison de M. qui a pris des allures de Club Med, ainsi que les scènes gratuites de violence).

Quand j'écris que ce livre ne laisse aucune trace je veux dire que tout est déjà exposé. On n'en retire absolument rien. Aussitôt lu aussitôt oublié. On me dit que le style suédois est naïf. Bon...ceci explique peut-être cela.
Un lecteur déçu a évoqué plus bas un manque de culture littéraire (sans aucun mépris) pouvant justifier l'engouement disproportionné, je suis d'accord.

Dans tous les cas, il y a trop de polars de qualité à lire, je ne comprends pas que l'on ait encensé celui-ci.

Rien de révolutionnaire...

7 étoiles

Critique de Killing79 (Chamalieres, Inscrit le 28 octobre 2010, 37 ans) - 28 octobre 2010

L'enquête de M Blomkvist est passionnante et m'a tenu en haleine pendant tout le livre... enfin presque tout le livre.

Enlever les 100 premières et les 50 dernières pages (d'un ennui terrible) et "Les hommes qui n'aimaient..." est un bon polar/thriller pesant qui nous rend parfois mal à l'aise.

Rien de révolutionnaire, juste un moment agréable de lecture...

Ce n'est qu'une mise en bouche

9 étoiles

Critique de Nelle (Bonne, Inscrite le 9 janvier 2001, 41 ans) - 13 octobre 2010

Personnellement j'ai tout de suite accroché à ce roman.
J'ai trouvé l'enquête passionnante, bien ficelée.
Mais en lisant le second tome on comprend que l'intrigue du premier roman n'est qu'un moyen d'introduire le réel sujet de la trilogie. C'est un apéro avant le festin.
Et j'ai même repris du dessert.

millenium 1

2 étoiles

Critique de Anis7 (, Inscrite le 11 octobre 2010, 70 ans) - 11 octobre 2010

je l'ai lu parce que beaucoup disaient que c'était un très bon livre, pour moi, non, je n'ai pas accroché, j'ai le 2ème j'hésite à l'ouvrir, vu que je n'ai pas aimé le premier, comme quoi on ne peut conseiller une personne les uns aiment, les autres pas, c'est comme les destinations de vacances@

Haletant

8 étoiles

Critique de Mallaig (Montigny les Cormeilles, Inscrite le 17 janvier 2006, 40 ans) - 11 octobre 2010

Franchement, ça faisait 3 ans que Millénium était rangé dans ma bibliothèque et je n'avais pas encore mis le nez dedans.
Il s'agit d'un premier tome vraiment agréable à lire. On est entraîné dans le parcours et la recherche du crime avec Mikael Blomkvist et Lisbeth Salander.

Placement de produit

4 étoiles

Critique de Erka (, Inscrit le 8 octobre 2010, 41 ans) - 8 octobre 2010

Comme beaucoup j'ai fini par acheter le bouquin (j'aurais du me rappeler que les bibliothèques sont là pour ça!) suite au déluge dithyrambique de louanges lu ici et la.
Franchement, c'est très moyen, invraisemblable et plein de niaiserie, et surtout, ca ressemble parfois tellement à un support de publicité (l'insistance lourdingue sur les marques et les caractéristiques techniques d'un imac, d'un téléphone ou de je ne sais quoi) qu'il est évident que l'auteur avait l'esprit drôlement occupé a se demander comment on allait pouvoir placer un max de produits dans les films qui découleraient de sa licence.

Le pire qui m'a achevé, en fait, c'est l'espèce de deus ex machina que joue l'informaticienne surdouée, autiste et à la mémoire qui tue. D'un moment à l'autre, à partir du moment où elle révèle son "talent", tout devient limpide, c'est les champions du monde, qui déjouent 3 ou 4 complots en 50 pages, piègent tout le monde, deviennent milliardaires, etc. C'est tout juste s'ils ne font pas pleuvoir au Sahara au passage ou décrochent un ou deux prix Nobel, mais presque, on sent que ca viendra.
Sérieusement. Je me demande quand même comment ce livre a eu autant de succès. A côté, Dennis Lehanne qui écrit quand même dans le même registre est cent fois plus subtil et réaliste.
Je met deux étoiles parce que ça se lit vite, c'est déjà ca, même si la traduction est moyenne.

un polar noir

6 étoiles

Critique de Jaimeoupas (Saint gratien, Inscrite le 4 octobre 2010, 45 ans) - 4 octobre 2010

..bien écrit certes mais un polar noir finalement classique : avec sexe et violences gratuites ....Donc comme tout ce type de littérature, on le lit mais on n'en retire pas grand chose de profond.

Mais c'est tout de même une manière de s'évader alors pourquoi pas?

Je pense que le manque de culture littéraire de beaucoup et la mort de l'auteur, lui ont conféré un côté exceptionnel qu'il n'a pas.

Génial

10 étoiles

Critique de Marie33 (Le Médoc, Inscrite le 1 octobre 2010, 51 ans) - 1 octobre 2010

Toute la trilogie me restera longtemps en mémoire, à lire absolument.
Les personnages sont attachants et une intrigue jusqu'à la dernière page.

Mince, je viens de le finir :-(

10 étoiles

Critique de Jm (, Inscrit le 30 septembre 2010, 37 ans) - 30 septembre 2010

Comment écrire la critique la plus objective possible alors que je suis littéralement devenu fou de ce livre !
S'il est vrai que les 100 premières pages peuvent paraître ennuyantes, notamment car les médias suédois et l'économie ne sont pas forcément familiers à tout le monde et que parfois l'auteur s'attache à des détails techniques du type : Description précise du matériel informatique et des méthodologies de hacking ...

Ce livre est un "must", les personnages sont attachants, l'intrigue est parfaite et on se sent emporté dans l'histoire à tel point que j'avais du mal à m'arrêter de lire.

C'est un livre qui fait partie de mon top 10 !


Ce serait dommage de ne jamais l'avoir lu !

Excellent

10 étoiles

Critique de PenséesPerdues (, Inscrite le 24 septembre 2010, 30 ans) - 24 septembre 2010

Rien que le titre m'a captivée! Pour le livre ...excellent bouquin où l'intrigue est complexe, imprévisible mais aussi passionnante.
Les personnages sont spéciaux, surtout Lisbeth, une sociopathe qu'on prend pour attardée, mais qui finit par nous bluffer par ses compétences hallucinantes dans le monde de l'informatique.
C'était difficile de lâcher ce livre, on ne s'en lasse pas, aucun moment d'ennui et par conséquent on finit par être déçu lorsqu'on se rend compte que l'on est arrivé à la dernière page.
Seule remarque négative : les suédois consomment, visiblement, ÉNORMÉMENT de café!
Chapeau bas Stieg Larsson!!

bof bof

6 étoiles

Critique de Mahier (, Inscrite le 15 septembre 2010, 38 ans) - 15 septembre 2010

C'est un roman de gare.
Je n'ai rien contre les gares, ni contre les livres qui permettent de faire passer le voyage en train. Seulement, je trouve le succès de ce livre immérité. Je ne vois comme seule explication que la mort de l'auteur, qui a permis de faire le buzz autour de l'auteur.
J'ai retrouvé toutes les grosses ficelles d'un livre de Mary Higgins Clark.
Avec en plus quelques scènes de sexe "pour exciter la bourgeoise", pour reprendre une expression lue ici dans les critiques éclairs. Sauf que là c'est surtout pour exciter le bourgeois: ce sont surtout des messieurs que j'ai entendu encenser cette série. Ce sont certainement les mêmes qui affirment que M H Clark, c'est nul.
Ceci dit, j'ai passé quand même un bon moment de détente en le lisant pendant les vacances (pas dans le train).

Polar médiatico financier à la Suédoise

8 étoiles

Critique de Oxymore (Nantes, Inscrit le 25 mars 2005, 45 ans) - 14 septembre 2010

Pas la peine de revenir sur cet énorme succès mondial qu'est Millénium; les aventures de Blomqvist et Salander sont désormais connues de tous.

Juste une parenthèse néanmoins, sur le fond on peut voir à quel point la probité et l'exemplarité sont essentielles dans les pays dits démocratiques. Ainsi, en Suède comme en Angleterre ou en Allemagne (ce ne sont que des exemples), si un élu de la république pratique de près ou de loin le conflit d'intérêt, on le soumet à la vindicte populaire et il est viré dans la semaine.
Ce fut le cas en Juin dernier d'ailleurs avec un élu Norvégien qui avait payé ses notes de restaurant avec sa carte de crédit d'euro-député; il a du démissionner très vite car l'opinion ne supportait pas ces agissements.

Voilà.... pendant ce temps-là.... en France.... le conflit d'intérêt est un sport national qu'on continue de pratiquer sans vergogne au sein du gouvernement le plus vulgaire qui soit. Tristes personnages, pantins ridicules, petits hommes de rien.... vous nous faites honte !!

J'ai aimé le style suédois : bonne surprise !

8 étoiles

Critique de Mandarine (, Inscrite le 2 juillet 2010, 45 ans) - 28 août 2010

Globalement, c'est un policier qui m'a plu. J'ai eu très peur au début car le décor se met en place très... très... lentement et je me suis demandée si je ne m'étais pas trompée de livre plusieurs fois : les scandales politico-financiers, ce n'est pas mon truc (!) mais bon la lecture est aisée et donc je lis et j'arrive à la centième page au "mobile" du livre enfin ...
Je n'ai pas quitté ce livre pendant une semaine car il reste très prenant. Deux histoires habilement imbriquées, des personnages "authentiques", et la Suède terre d'accueil inhabituelle sont quelques bons éléments de ce roman. Les noms sont un peu difficiles à assimiler, un peu de notion d'allemand aide à la digestion !!
Mais je le qualifierai de bon polar ! Donc oui, je conseille!

Très bonne histoire, mais...

7 étoiles

Critique de Ploumousse (, Inscrite le 28 avril 2010, 34 ans) - 25 août 2010

J'ai adoré l'enquête, le suspense et le dénouement. Mais j'ai été très gênée par la violence omniprésente. Viols barbares, torture... la gente féminine est trop malmenée, et le livre fait ressortir le pire de l'instinct masculin. Mais ça reste un très bon polar.

Fascinant

9 étoiles

Critique de Valadon (Paris, Inscrite le 6 août 2010, 36 ans) - 7 août 2010

Impossible de reposer ce fichu bouquin !! Et impossible de ne pas enchainer les trois!!
L'intrigue est palpitante et incroyablement bien menée,les personnages sont attachants et originaux,et même si le côté "écriture journalistique" peut s'avérer pesant par moment,c'est aussi selon moi ce qui rend ce livre aussi incroyable.
Car il transcende complètement le "polar",c'est aussi un livre politique qui nous parle de la société suédoise et (allons y carrément) du genre humain. L'auteur maitrise totalement son sujet et on le suit,où qu'il aille.
Une très très grande trilogie dont le succès me semble amplement mérité!!

passionnant

9 étoiles

Critique de Velmoz (, Inscrite le 28 octobre 2006, 51 ans) - 19 juillet 2010

A peine commencé il me tardait de connaître la fin, tout, les personnages, l'intrigue, le lieu, tout était nouveau et vraiment passionnant.... Je le conseille à tous ceux qui ne l'auraient pas encore lu.... Par contre, je n'ai toujours pas réussi à lire le 2ème tome : l'auteur nous remémore sans cesse le 1er tome (je comprends mieux qu'il ait plus de pages... le 3ème doit être pire : il résume peut-être les 2 premiers: son volume a encore augmenté!!!!!)

Une découverte

8 étoiles

Critique de Renaud (Liège, Inscrit le 5 décembre 2005, 51 ans) - 16 juillet 2010

Un trés bon roman avec des personnages fascinants et la découverte d'un pays assez méconnu, la Suéde et son passé enfoui. A lire !

Plus qu’un polar, une charge contre la phallocratie

8 étoiles

Critique de Blue Boy (Saint-Denis, Inscrit le 28 janvier 2008, - ans) - 28 juin 2010

Moi qui ne suis pas très branché polar, j’ai bien apprécié ce roman et l’intrigue très bien menée. Le fait que ça se passe en Suède est aussi plutôt dépaysant, de plus on découvre certains aspects de ce pays qui battent en brèche les clichés sur une société que l’on croyait égalitaire et à la pointe du féminisme. La psychologie des personnages est très fouillée, beaucoup plus que dans le film, en particulier celui, très fascinant, de Lisbeth Salander, frêle d’apparence mais souveraine en dedans, un personnage duquel on finit par se sentir très proche malgré son côté asocial.

Ce n’est peut-être pas de la grande littérature, mais c’est limpide et captivant, et c’est avant tout ce qu’on demande à un livre. Le fait qu’il y ait beaucoup de personnages peut désorienter le lecteur mais cela n’empêche en aucune manière la fluidité du récit. Et l’air de rien, l’auteur réussit à travers cet ouvrage à aborder trois problèmes lancinants et souvent liés, qui ne concernent pas seulement la Suède mais toutes les sociétés dites développées : machisme, extrême droite et corruption. Quoiqu’il en soit, ce premier tome qui m’a donné envie de continuer la série…

mon premier polar

7 étoiles

Critique de Nina-39 (, Inscrite le 15 avril 2010, 38 ans) - 4 mai 2010

D'habitude c'est les classiques, les histoires qui traitent de sujets humains, là c'est mon premier et je l'aime!
Il m'a été conseillé par ma copine qui me l'a prêté sans que je lui demande, elle me dit: "il est bien, tu vas adorer". Au début j'ai apprécié, au fur et à mesure, j'ai appris à l'apprivoiser car ça roule vite au départ, après il y a eu de longues pages de description, on parlait de la famille de Hariette etc. Je me suis ennuyée au milieu mais après ça décolle!
Je trouve qu'il est bien dans son genre, moi j'ai apprécié

Une Trilogie surestimée

5 étoiles

Critique de Corasirene (, Inscrite le 29 avril 2010, - ans) - 30 avril 2010

Ce premier volume est, pour moi, le meilleur.
Mes reproches :il y'a trop de longueurs, quelques caricatures et des scènes de sexes gratuites! On sent que l'auteur s'est fait plaisir en écrivant ces dernières...Et puis le côté "les riches sont sadiques et les marginaux ont un bon fond" : un peu cliché quand même!...
Les points forts de ce best-seller : le personnage de Lisbeth, et une première intrigue policière assez intérressante. Malgré les invraisemblances, j'y "croyais" !
D'ailleurs, celà me rappelle l'affaire Baudis-Alègre!
Il est dommage que Larsson utilise autant de grosses ficelles pour dénoncer les maltraitances faites aux femmes!
Je conseille plutôt de regarder la série qui elle, vaut le coup d'oeil!

Un ouragan est passé......

9 étoiles

Critique de Frunny (PARIS, Inscrit le 28 décembre 2009, 51 ans) - 30 avril 2010

Pour faire " comme tout le monde " ; j'ai acheté ce roman en me disant que ça ne devait pas être si mal que ça..... et.. surprise ; j'ai été soufflé par l'ouragan à ne plus pouvoir reposer ce bouquin .
Malgré la noirceur des derniers chapitres , je suis tombé sous le charme de Lisbeth !

La Suède ne fait pas qu'Ikea et les Krisprolls

7 étoiles

Critique de Tommyvercetti (Clermont-Ferrand, Inscrit le 18 décembre 2006, 29 ans) - 16 avril 2010

... et oui bon, ok, je me tais. J'ai toujours du mal à trouver un titre, et on est obligé donc...
Bref, moi j'ai trouvé ce roman très bien. En fait, les polars, d'habitude c'est pas trop mon trip ; les enquêtes tout ça, je trouve ça un peu chiant, mais bon, visiblement cette attitude partait d'un préjugé quelconque, puisque finalement j'ai bien aimé être embarqué dans cette intrigue autour de la disparition de Harriet ; et je me suis réellement posé des questions, moi aussi. Bon, je ne dis pas que dès le départ je n'ai pas pensé que... ah non ! =D Je spoil pas.
Non euh, sinon, côté personnages, oui quand même, c'est vachement caricaturaux. Le personnage principal est un bon type, mais jamais on ne voit ses faiblesses, les trucs qui le rendent un peu con et chiant (car tout le monde en a), et on n'a jamais rien à lui reprocher. Quand au personnage de Lisbeth, il mérite qu'on s'y attarde.
Elle aussi, elle est vachement caricaturée. Je soupçonne l'auteur qui était lui-même journaliste de s'être idéalisé dans le personnage principal. Quant à Lisbeth, c'est un peu le stéréotype de la fille sombre, mystérieuse, vachement intelligente et anarchiste. Quelqu'un d'asocial mais de fondamentalement bon même si radicale. De plus, son comportement surtout vers la fin ne cadre pas avec sa personnalité. Alors ok, on pourrait déduire une certaine évolution de la personne suite aux épreuves traversées, mais son comportement et attitude ne collent pas ; ça fait trop "happy ending" avec une normalisation du marginal que je trouve déplorable. Pourquoi on est toujours obligé de prendre la marginalité comme une tare dont, à la fin, on "guérit" ? Parce que ça ressemble à ça, quand même... Enfin je n'en dis pas trop non plus.

Sinon, côté narration, je trouve le tout assez naturel et "vrai', quand même. Les relations entre Henrik et Mikael ne sont pas exagérées, et Mikael est un personnage bien représenté et cohérent (là encore où je pense que l'auteur s'est représenté lui-même) (oui tout le monde le fait, mais là particulièrement).
En fait, je n'ai pas beaucoup d'expérience en policiers, mais je compte bien lire les suivants. Le scénario est très bien ficelé, les personnages très humains, et l'ensemble assez brut et réaliste. Comme je l'aime.

Dommage que l'auteur soit mort

9 étoiles

Critique de Runny64 (Billère, Inscrit le 12 avril 2010, 53 ans) - 14 avril 2010

J'ai lu la trilogie et j'ai adoré les trois livres, certains trouvent les personnages "trop" caricaturaux. Moi c'est précisément ce que j'aime dans les histoires, Le personnage de Lisbeth notamment m'a beaucoup plu.
L'intrigue est solide même si au final elle peut paraître assez conventionnelle.
A lire!

Un seul mot : parfait!

10 étoiles

Critique de Didie88 (, Inscrite le 4 décembre 2009, 28 ans) - 26 mars 2010

Des le début on rentre dans l’histoire. Ce n’est pas forcement facile mais on est tellement happée dans l’histoire qu’on s’y fait très vite. Le suspens est présent tout au long du livre, et les personnages sont atypiques ce qui nous change un peu !
En un mot, c’est un excellent thriller que je conseille à tous les amateurs de ce genre.

Un diesel, un peu long au démarrage

5 étoiles

Critique de Tina64 (, Inscrite le 26 mars 2010, 37 ans) - 26 mars 2010

J'ai eu un peu de mal à entrer dans le bouquin, sachant que les 200 premières pages sont consacrées à un scandale financier, qui permet de planter un peu le décor...
Ensuite, on arrive à l'intrigue, et là je n'ai plus lâché le livre!
Par contre, des scènes de violence non nécessaires à mon goût.

Très bonne histoire!

7 étoiles

Critique de Jerem89 (, Inscrit le 21 mars 2010, 28 ans) - 23 mars 2010

Malgré quelques longueurs, j'ai beaucoup aimé ce livre - au contraire des suivants. On sent que l'auteur n'est pas un spécialiste du genre, mais cela lui donnait de l'originalité. La fin tranche avec le reste: on se croirait dans un film américain, et on frôle la comédie, mais c'est relaxant après le suspens qui a précédé.

sans plus ...

6 étoiles

Critique de Pat (PARIS, Inscrit le 21 mars 2010, 53 ans) - 22 mars 2010

Une nouvelle FIFI BRINDACIER, suédoise, comme l'autre. Une enquête commandée par un milliardaire à un journaliste, lui-même aidé d'une surdouée en informatique. Pourquoi pas, mais on a du mal à y croire, à accrocher à cette histoire! En tout cas, les capitaines d'industrie suédois en prennent pour leur grade, tous des pourris, des pervers etc... etc... Ce livre doit être une commande du parti communiste suédois! je plaisante! sinon les personnages sont sympathique,surtout l'énigmatique LISBETH. Cela reste malgré tout un livre pour ADOS.

circulez il n'y a rien à voir

1 étoiles

Critique de Yeaker (Dijon, Inscrit le 10 mars 2010, 44 ans) - 15 mars 2010

Tout est dit mais je contribue à baisser la note de ce best seller sans intérêt.

Bouh, autant de bruit pour ça ???

4 étoiles

Critique de Carpaccio (, Inscrite le 4 janvier 2009, 52 ans) - 30 décembre 2009

Des pages et des pages qui ne servent à rien. Dommage l'idée de meurtres avec comme fond une riche famille industrielle c'était pas mal. Bon ça se lit mais juste les dernières pages sont suffisantes.

Que dire de plus ?

5 étoiles

Critique de MEISATSUKI (, Inscrite le 2 octobre 2009, 41 ans) - 17 décembre 2009

Comme cela a été dit ci-dessous, de mon point de vue, ce n'est pas le livre de l'année. Ca reste un bon divertissement mais sans plus. Les personnages sont caricaturaux, certains passages invraisemblables (et c'est pire dans les tomes suivants) ce qui ne me gêne pas quand c'est de la fantasy mais là c'est dans le réel et sensationnel ne veut pas dire irréel. Sinon, le rythme, l'écriture et l'intrigue sont corrects, sans casser des briques non plus. Un peu long à démarrer. Bref un roman pour la plage mais ne mérite pas le tapage qu'il a engendré.

On ne doit pas avoir les mêmes valeurs pour un chef d'oeuvre !

5 étoiles

Critique de Bobo (, Inscrit le 10 décembre 2009, 58 ans) - 16 décembre 2009

Mon épouse désirant me faire plaisir et après avoir entendu des critiques élogieuses sur le bouquin me l'offre.
Avouez que cela part d'un bon sentiment.
En général lorsque je suis passionné par un livre, j'en parle et reparle, là rien.

Je ne comprends toujours pas l'engouement pour ce roman !

Tout d'abord c'est long et puis ensuite les personnages sont trop caricaturaux, avec en vedette Lisbeth. Comme le dit ''Alexnoc " Lisbeth trouve toujours tout mais on ne sait jamais comment.
Et puis le coup de ''je l'aime mais comme je suis une rebelle il ne faut le montrer" c'est vraiment limite.

L'intrigue oui mais pourquoi attendre 300 pages pour la lancer et puis tout est trop confus.

En tout cas ce qui n'est pas confus, c'est la bataille juridique pour toucher le pactole des droits d'auteur après le décès de l'auteur!

Bon j'ai terminé le bouquin, certes mais ce qui est certain c'est que je ne lirai pas la suite.

génial

10 étoiles

Critique de Moonie (, Inscrite le 1 décembre 2009, 53 ans) - 15 décembre 2009

lu et relu et re-relu...Que dire d'autre...

Passionnant mais prise de tête

7 étoiles

Critique de Esmeraldaa (, Inscrite le 29 octobre 2009, 23 ans) - 29 octobre 2009

Une histoire intéressante et captivante, même si parfois un peu long. On s'ennuie à comprendre mais quand on y est, c'est bon, on y est, on y reste !
Il faut suivre, c'est tout.
Les suites sont bien, même si la fin de la trilogie est un peu tirée par les cheveux !

Un peu long

7 étoiles

Critique de Alec (, Inscrit le 1 octobre 2009, 35 ans) - 1 octobre 2009

Il y a des livres comme ça qui suscitent la polémique. Du coup, j'ai plongé, j'ai nagé longtemps (il y a quand même de sacrées longueurs), et j'en suis ressorti pas tout à fait satisfait mais pas tout à fait insatisfait non plus, mais j'ai compris l'ambivalence des critiques. Par contre, je ne suis pas certain de replonger pour les suivants. Cela ne se lit pas assez vite à mon goût.

Captivant Polar Suédois

8 étoiles

Critique de Leliseur (, Inscrit le 10 septembre 2009, 61 ans) - 23 septembre 2009

Moi aussi ce livre me fut recommandé par une amie et la publicité faite autour de l'auteur m'a décidé à lire cette trilogie . Il est vrai que dans les 150 premières pages il n'y a pas grande action . Mais quand le héros accepte la mission et que l'enquête commence ça se lit d'un trait , les personnages sont attachants , Lisbeth personnage un peu sombre qu'on apprend à connaître lentement est fantastique . Une enquête longue et ardue pour nos 2 héros mais une histoire bien ficelée on les suit avec intérêt . Roman glauque c'est vrai mais pas plus que certains grands écrivaisn (Grangé ,Chattman , Thilliez etc..) .
Une trilogie que j'ai achetée et que je ne regrette pas , j'ai vu le film et j'ai trouvé qu'il est bien fait mais ne rend pas justice au livre . Allez-y, osez le lire vous aimerez

j'adore

10 étoiles

Critique de Clubber-se (, Inscrit le 14 septembre 2009, 37 ans) - 14 septembre 2009

Personnellement j'ai vu le film puis j'ai lu le deuxième et troisième livre.

Le premier pour moi, est beaucoup moins prenant que les deux suivants qui sont fantastiques j'adore.

Le deuxième est un de mes livres préférés.

Beaucoup de bruit pour pas grand chose...

3 étoiles

Critique de Kheops (, Inscrit le 12 septembre 2009, 47 ans) - 12 septembre 2009

Ce bouquin est mal écrit (mal traduit ?), racoleur (scènes de torture ou de sexe dignes d'une série B qui flattent nos instincts les plus vils), les personnages sont simplistes (le beau gosse, la fille border-line mais super intelligente, les méchants très méchants)... Reste une intrigue pas mal menée si on fait abstraction des longueurs (la moitié du livre pourrait être coupée au montage s'il s'agissait d'un scénario) qui nous fait terminer le livre malgré tout.
La trilogie m'a été offerte donc je lirai les autres, mais je ne les aurais pas achetés.

Globalement cela ne vaut vraiment pas le tapage médiatique...mais cet avis est manifestement minoritaire.

abject

1 étoiles

Critique de Le crapaud (, Inscrite le 17 août 2009, 57 ans) - 17 août 2009

La complaisance dans le voyeurisme n'a jamais fait avancer aucun sujet, sous le prétexte de vouloir dénoncer les dérives et les perversités d'une certaine société, l'auteur s'abaisse à satisfaire les plus bas instincts qu'on puisse regretter chez un être humain. Le succès de ce livre s'expliquerait-il par cela ? J'ai honte d'avoir lu le 1er tome, je pensais qu'au fur et à mesure j'arriverais à comprendre où l'auteur voulait en venir, je le tenais avec des gants et un pince-nez, mais décidément je le déconseille fortement. Par principe je suis contre la censure et les autodafés, mais là, je me suis posé la question... il n'y a pas de cote en-dessous de zéro ?

soyez persévérant.

7 étoiles

Critique de Yogi (, Inscrite le 12 août 2008, 52 ans) - 13 août 2009

Ce livre est long à démarrer à mon avis.. mais je dirais aux alentours de 150 pages... on embarque complètement.. et c'est difficile de laisser la lecture. Soyez persévérant vous ne le regretterez pas.

Très bonne lecture

8 étoiles

Critique de Leroymarko (Toronto, Inscrit le 19 septembre 2008, 43 ans) - 1 août 2009

J’ai hésité quelque peu avant d’acheter ce bouquin. Je ne suis pas friand des polars et je lance presque toujours la serviette devant pareille brique. Je n’hésiterai toutefois pas à acheter le tome 2.

Du début à la fin, j’ai trouvé l’histoire captivante. Ça prend un peu de temps à démarrer, mais une fois le moteur bien parti, c’est du 150 à l’heure! Il y a bien quelques longueurs, mais dans l’ensemble le récit est bien ficelé. J’ai particulièrement aimé l’attention porté aux détails, aux traits de caractère des personnages, même si cette Lisbeth est peut-être un peu trop perspicace à mon goût. L’histoire va d’un côté et de l’autre, mais tout vient à former une belle boucle.

Il ne s’agit pas d’un chef-d’œuvre côté style, mais vous aurez pendant quelques temps l’air endormi le matin au bureau, parce que vous aurez déposé ce livre un peu trop tard la veille. De plus, ça donne envie de visiter la Suède. C’est déjà pas mal!

Du grand polar Suédois

10 étoiles

Critique de Laurent63 (AMBERT, Inscrit le 15 avril 2005, 42 ans) - 24 juillet 2009

J'avais essayé de lire ce livre une première fois, il y a quelque temps de cela, mais je n'avais pas accroché. Puis le hasard a fait que j'ai vu le film et que je l'ai adoré. Du coup j'ai eu envie de me replonger dans le roman. C'est avec beaucoup de joie que j'ai pu redécouvrir ce chef d'oeuvre de la littérature suédoise. L'ambiance, les personnages, l'intrigue, tout est parfait. Bien que connaissant l'histoire et sa fin, je me suis délecté de cette lecture, et je ne regrette pas d'avoir persisté. J'ai hâte de connaitre la suite des aventures. Je conseille vivement à ceux qui ont pu être découragés de revenir, et peut-être que comme moi ils seront très satisfaits.

un polar captivant

9 étoiles

Critique de Hugo79 (, Inscrit le 8 juillet 2009, 25 ans) - 8 juillet 2009

Un polar captivant et crédible du début à la fin (même si il y a quelques périodes de temps mort).Que ce soit l'énigme,les péripéties, le dénouement, les personnages ou encore les dialogues, tout est crédible.

L'ambiance glauque et légèrement malsaine vers le milieu (règlement de compte de Lisbeth avec Nils Bjurgman) et le dénouement (découverte des activités de Martin) redonnent de la vivacité au polar.
La scène de vengeance de Lisbeth contre Nils Bjurgman est jouissive, elle exploite le côté malsain et perverti du lecteur.

"choubibou69" si les noms sont imprononçables c'est parce que c'est un suédois qui a écrit ce polar

Polar moyen, note moyenne

5 étoiles

Critique de El grillo (val d'oise, Inscrit le 4 mai 2008, 43 ans) - 4 juin 2009

J'ai clairement eu le sentiment de lire un polar moyen, pas inintéressant mais, pour peu qu'on se plaise à lire le genre, un roman policier avec des qualités mais aussi quelques défauts rédhibitoires pour moi.
Ce n'est pas tant l'enquête en elle même, le parallèle entre l'aspect politique de l'intrigue et la recherche de l'assassin d'Harriet est plutôt bien vu, mais c'est tout ce qui entoure celle ci qui ne me convient pas. Tantôt lent (démarrage hyper poussif, chapitres inutiles), tantôt maladroit (dialogues et situations répétitives, scènes d'action trop vite expédiées), tantôt incompréhensible voire ridicule (réactions idiotes de Mickael, le portable éteint de Lisbeth, quelle rigolade... hum).
Tout ça réuni fait que j'ai décroché un bon nombre de fois et je me suis retrouvé face à un polar de moyenne facture, dont le dénouement, qui traine en longueur à coup de paragraphes encore une fois inutiles, est finalement assez classique.

Déçu, certainement. Quand on lit un livre apprécié par le plus grand nombre, on en attend bien plus.
J'ai préféré de beaucoup le film, qui gomme les lenteurs, qui donne une épaisseur supplémentaire à Lisbeth, efface le côté beau gosse/homme à femmes incompréhensible de Mickael, change quelques réactions stupides des protagonistes, accélère le rythme et rend le tout plus noir encore dans une version très européenne d'un bon polar filmé.

pas terrible du tout... du tout

2 étoiles

Critique de Bobduprout (, Inscrit le 29 mai 2009, 41 ans) - 29 mai 2009

mal écrit ou mal traduit... début très long, les 300 premières pages. Ensuite c'est légèrement mieux, mais sans casser de brique. Je ne risque pas de lire les suivant.
Vous voulez du bon polar bien écrit, jetez-vous sur les Fred Vargas.

la femme qui était déçue par le livre de l'année

4 étoiles

Critique de Alexnoc (Carignan, Inscrite le 6 septembre 2005, 38 ans) - 25 mai 2009

Les critiques élogieuses n'ont pourtant pas manqué, et depuis le Da Vinci Code, je n'avais pas noté un tel engouement pour un roman policier.
J'ai donc tout naturellement attrapé le train de Millénium en cours, curieuse de découvrir une histoire si palpitante.
Mais j'ai été vraiment très déçue.
Primo, les 300 premières pages sont d'une longueur! Il est vrai qu'il faut laisser le temps à l'auteur de bâtir la trame de l'intrigue, et au lecteur de faire connaissance avec les personnages. Mais était-il nécessaire de rendre ce début de récit aussi pesant?...
Secundo, le reste du livre est un peu plus rythmé, l'histoire pas si mal ficelée, mais désolée: la mayonnaise ne prend pas. Lisbeth, qui trouve tout sans que l'on sache franchement comment, nous fatigue avec son côté gothique et rebelle, qui paraît à chaque page du roman où elle est citée.
Au final, et bien que l'on m'ait prêté la trilogie, je n'entamerai certainement pas le deuxième tome...

Quel suspens!

9 étoiles

Critique de Soldatdeplomb4 (Nancy, Inscrit le 28 février 2008, 28 ans) - 5 mai 2009

Les fines bouches peuvent critiquer le style. Les jamais-contents peuvent déplorer un début qu'il trouverait trop lent.

A mon sens, le style froid et neutre, scandinave en quelquesorte, est très adapté à l'univers de Millénium, et contribue à faire découvrir les Vanger, et la culture nordique en général. Il contribue surtout au suspens insoutenable qui a fait que jamais, du début à la fin, j'insiste sur le DEBUT qui n'est pas du tout lent comme j'ai pu l'entendre, je n'ai laché ce livre.

Lecture orgiaque

10 étoiles

Critique de Paquerette01 (Chambly, Inscrite le 11 juillet 2008, 46 ans) - 3 avril 2009

Que vous dire… Que la compagnie de Lysbeth et de Mickaël m’a enchantée au point de rester une bonne partie de la nuit à tenter d’avancer le plus vite possible pour connaître l’issue de l'histoire.
Je commence à comprendre l’engouement des lecteurs de polars…
Le récit pose ses bases sur une centaine de pages. C’est un peu longuet. Pour autant, mon petit côté « Madame bovary » n’y a pas trouvé à redire…
La suite s’enchaîne et se déchaine. C’est parfois un peu caricatural. Qu’importe, pris dans l’intrigue, on a envie d’y croire !
Vraiment, j’ai adoré…

Une histoire où rien n'est laissé au hasard.

8 étoiles

Critique de Mali (, Inscrite le 20 juillet 2008, 30 ans) - 24 mars 2009

En commençant le tome 1 de Millénium, il m'a paru assez lourd et très branché économie. Mais au fil des pages, il laisse place à une histoire prenante et à une enquête vraiment très minutieuse où rien n'est laissé au hasard.

Quant aux personnages, ils ont tous une personnalité ou ne serait-ce qu'un trait de caractère qui retient l'attention et qui finit par les rendre attachants.

La trame de l'histoire est très bien écrite: il se lit facilement, et même s'il est relativement long, le temps passe très vite et les pages défilent.

Lorsque je suis arrivée aux dernières pages du roman, je m'attendais à une fin très positive où tout le monde est content et où tout se termine parfaitement. Or, il s'avère que la fin vous laisse un goût d'inachèvement, et inévitablement, vous donne envie de lire le tome suivant...

Une intrusion dans la littérature nordique

6 étoiles

Critique de Opalescente (, Inscrite le 8 novembre 2005, 35 ans) - 16 mars 2009

Grande habituée de la littérature classique, j'ai voulu m'essayer à un livre à la mode, au sortir de l'automne. Cette trilogie ayant été un grand succès, je me suis lancée sans crainte.
Hé bien... J'ai été déçue.

De par le style, déjà. Je ne sais si cela est du à la traduction, mais l'écriture est plate et pauvre, parfois un peu vulgaire même. Ensuite il est vrai que le début tant décrié est un peu long. Je suis une habituée des Balzac et Zola pourtant, donc j'ai l'habitude des mises en place "fastidieuses", mais là j'ai trouvé que c'était vraiment redondant.

Les personnages ensuite, rien à dire sur Blomkvist, je l'ai trouvé assez bien mis en place, un peu classique certes, mais suffisamment subtile pour n'être pas ennuyeux. Par contre Salander m'a prodigieusement agacée. L'auteur a trop poussé les clichés à son paroxysme, elle a perdu en capital sympathie et en crédibilité pour moi.

L'autre point négatif, les scènes de sexe. Bon ... Je ne suis pas particulièrement pudibonde, mais là il y en avait trop, et ce n'était pas vraiment nécessaire ... Ce n'est pas mon cas personnellement, mais je pense que ça peut choquer certaines âmes sensibles.

De plus le dénouement est plutôt mauvais. Après des pages et des pages d'intrigues tordues, il retombe comme un soufflet.

Bon maintenant je vais dire du bien de ce livre.

Le packaging, est réussi. Belle couverture, titre accrocheur, l'effet attrape-nigaud a très bien fonctionné sur moi, je l'ai acheté.

L'histoire en elle-même est vraiment intéressante. Le mystère Harriet est déroutant, l'enquête est bien menée, la découverte des indices est bien gérée dans le temps. J'ai tout de même pris plaisir à suivre les héros dénouer les fils de cette histoire compliquée.

Trop de défauts nuisent, selon moi, à ce livre, qui aurait pu être nettement meilleur.

incroyable

10 étoiles

Critique de Fannydes (, Inscrite le 10 mars 2009, 40 ans) - 10 mars 2009

on m'a offert le premier tome pour mon anniversaire en décembre suivi du deuxième à Noël! je n'en avait pas entendu parler auparavant !!! Donc pas d'a priori !! Et là, incroyable!! Bien qu'un peu long a démarrer à mon goût (de plus le milieu journalistique et d'entreprise sont à milles lieues de mon intérêt) je me suis sentie littéralement happée par l'histoire!! Quelle imagination extraordinaire! Remarquablement ficelé et étayé, un vrai bonheur pour le lecteur!!! Bravo! Je viens juste de finir le troisième tome et Lisbeth et Mikael me manquent déjà!!

à découvrir

6 étoiles

Critique de ERICLYON (, Inscrit le 5 mars 2009, 47 ans) - 5 mars 2009

Plus attiré, en règle générale, par les romans historiques, on m'a conseillé la lecture de ce 1er tome , et j'ai accepté de m'y résoudre.
Le prologue (mettant les sens en éveil) et les premières pages ne m'ont, contrairement à la majorité des critiques, pas ennuyé, bien au contraire, puisqu'elles permettent de mieux comprendre, par la suite, la psychologie de Mikael ou Lisbeth, qui se révèlent être des personnages très complexes...
L'intrigue, en elle-même, n'est pas nouvelle, et le fait de la placer au centre d'une obsession d'un vieil Homme sur le déclin la rend plus attractive et plus étrange encore....
J'ai pris un plaisir certain à lire ce 1er tome, et je vais m'atteler, sans que l'on me le conseille, à la lecture du second.....
Je vous invite à en faire de même

A lire d'urgence!

10 étoiles

Critique de Chhrie (, Inscrite le 15 février 2009, 34 ans) - 15 février 2009

Personnellement, j'ai beaucoup aimé ce livre.

J'avais vu ce livre en vente sur plusieurs sites de vente de livres bien connus mais la couverture ne me donnait pas envie de le lire. Puis j'ai vu un reportage sur son auteur et comme Noël approchait, je l'ai demandé au Père Noël.

Beaucoup de personnes m'ont dit qu'ils s'étaient ennuyés pendant les 300 premières pages, ce ne fut pas du tout mon cas. J'ai adoré dès le début.

Je trouve cela assez plaisant de découvrir un autre pays que les Etats Unis ou le Royaume Uni où beaucoup d'histoires se passent dans les livres publiés de nos jours.

Les personnages sont assez intéressants et ambigus. Ils ne sont pas lisses comme dans le plupart des livres policiers où le bien s'oppose au mal.

J'ai commencé le deuxième tome qui a l'air de tenir autant ses promesses que le premier.

Super polar !

10 étoiles

Critique de Xav2nice (Nice, Inscrit le 6 février 2009, 45 ans) - 6 février 2009

Super polar monté comme une série type 24 ou Lost. Un journaliste accusé de diffamation et une jeune hackeuse rebelle enquêtent sur les membres tourmentés d'une famille industrielle suédoise à la recherche d'une fille disparue depuis 30 ans... Impossible de lâcher le livre avant la fin !

Un phénomène

7 étoiles

Critique de José (, Inscrit le 30 janvier 2009, 32 ans) - 30 janvier 2009

Comment qualifier cet ouvrage ? Il aurait pour père le policier, pour oncle le thriller, pour sœur la violence et pour frère le suspens. Une fois l'intrigue posée, il est bien difficile d'abandonner la lecture de ce phénomène littéraire. Il dérange tout en captivant car on se laisse embarquer par Mikael Blomkvist, journaliste de profession entraîné malgré lui dans une enquête hors des sentiers battus. Les personnages sont tour à tour énigmatiques, fantasques et attachants pour certains, ou bien répugnants pour d'autres.

Tout simplement déçu...

5 étoiles

Critique de Vigneric (, Inscrit le 26 janvier 2009, 48 ans) - 30 janvier 2009

Je ne sais pas comment le dire autrement : J'ai tout simplement été déçu par ce livre....
Comme d'autres, j'ai été attiré par la couverture.
Comme d'autres, j'ai entendu des critiques élogieuses.
Comme d'autres, on me l'a vivement conseillé.

Malheureusement (comme d'autres je le crains), j'ai été déçu : Je l'ai trouvé agréable à lire, assez bien construit (bien qu'un peu long à démarrer), mais absolument pas mémorable...
En tout cas je ne lirais pas la suite.

Vaiment prenant

10 étoiles

Critique de Gab2008 (brest, Inscrite le 8 juin 2008, 38 ans) - 17 janvier 2009

Il vaut avouer que les critiques m'ont poussée à lire cette fameuse trilogie...
Mais bonne surprise, un vrai régal. Le début est un peu barbant mais nécessaire mais dès que vous passez la page 74 c'est parti, vous ne pouvez plus le lâcher.
Seul problème, les noms sont relativement difficiles à lire mais on s'y fait (presque)...
J'entame le second avec beaucoup de hâte mais après, il n'y en a plus qu'un hélas...
N'hésitez pas, lancez-vous, vous ne le regretterez pas!!!!

Lecture de vacances

8 étoiles

Critique de Lindy (Toulouse, Inscrite le 28 mai 2006, 39 ans) - 29 décembre 2008

J'ai tenu bon assez longtemps devant la curiosité que j'avais face à ces couvertures tapageuses en librairie, romans pas encore sortis en format poche malgré le temps qui a passé depuis la publication en édition prestigieuse... Mais j'ai craqué en décembre, sans cependant en avoir entendu parler vraiment. Et bien, ça vaut le coup pour peu que l'on passe les 80 premières pages que j'ai trouvé pour ma part en effet un peu pénibles. A l'instar de "AntoineBXL", je conseillerai de ne surtout pas lire la présentation de l'éditeur sur le verso du bouquin, il gâche trop le plaisir de découvrir par soi-même l'histoire car il dévoile trop de choses. On passe un bon moment, si toutefois les prénoms et noms de villes suédoises ne rebutent pas trop tant l'orthographe est lointaine de la nôtre. Le nombre de protagonistes nous perd un peu aussi (je me suis souvent repérée grâce à la page 180 !) mais une fois qu'on est rentré dans l'histoire, on ne lâche plus tant on a envie de découvrir la vérité. Quelques bémols... la pub un peu trop ostentatoire à Mac pour les ordinateurs qu'utilisent les personnages (on s'en fiche !!), quelques répétitions ou descriptions inutiles, l'auteur décrit en effet souvent les moindres faits et gestes de chacun (comme la liste des courses par exemple) et, là peut-être est-ce une spécificité suédoise (?), l'utilisation un peu trop rapide du tutoiement, mais peut-être suis-je un peu vieux jeu là dessus.
Bon, bien sûr, ce n'est pas de la grande littérature, mais sincèrement, c'est pas mal, idéal pour une lecture de vacances.

Quoi qu'il en soit, je me suis déjà lancée dans le deuxième tome !

ouf!

2 étoiles

Critique de Choubibou69 (, Inscrite le 5 juin 2006, 42 ans) - 19 décembre 2008

Millenium m'a attiré par sa couverture et j'ai même acheté le deuxieme avant d'avoir lu le tome1.
Mais après 300 pages j'attendais toujours que ça démarre, sans parler des noms des personnages et des villes imprononçables.
Autre reproche, le résumé au dos du livre, il dévoile le livre jusqu'au 3/4!
je suis quand même allé jusqu'au bout mais non sans mal, et je suis restée déçue.
Je ne lirai sûrement pas la suite, seul le personnage de Lisbeth m'a interessé.

découverte inattendue de la Suède

8 étoiles

Critique de AntoineBXL (Bruxelles, Inscrit le 9 août 2008, 38 ans) - 16 décembre 2008

Pourtant hostile à l'idée de lire des traductions, je dois bien avouer que ce livre m'oblige à remettre ce jugement en question! Le suspens est très bien construit (j'ai préféré l'intrigue familiale au scandale financier). Ce récit a sans conteste quelque chose en commun avec les fameuses sagas de l'été télévisuelles mais sans la guimauve! J'ai deux conseils à prodiguer à celui qui s'apprêterait à lire ce livre: s'accrocher lors des 80 premières pages (le jeu en vaut la chandelle) et éviter à tout prix le résumé fourni au dos de l'ouvrage. Il est bien trop complet et fournit des informations qu'il est si enthousiasmant de découvrir en cours de lecture.... En avant pour le second tome!!!

Un talent immense...

9 étoiles

Critique de FranBlan (Montréal, Québec, Inscrite le 28 août 2004, 75 ans) - 1 décembre 2008

Cette lecture m'a passionnée, divertie, éblouie! Je lis souvent deux livres en parallèle, après à peine quelques pages je n'ai jamais pu mettre ce livre de côté, je l'ai au contraire dévoré en trois jours! C'est l'effet que je recherche et que je trouve en général dans un bon polar...
Je suis entièrement d'accord avec Loic3544 lorsque celui-ci affirme que la qualité de l'écriture ainsi que de la traduction transcendent l'intrigue elle-même et que le génie de l'auteur réussit à nous faire apprécier tous les éléments qui composent la trame de l'histoire, même la conclusion plus ou moins tirée par les cheveux!
Je me réjouis de pouvoir retrouver les héros de Millénium dans les deuxième et troisième tomes, je me réjouis surtout de pouvoir lire à nouveau Stieg Larsson et jouir de son immense talent.

Des fleurs séchées

9 étoiles

Critique de Loic3544 (Liffré (35), Inscrit le 1 décembre 2007, 39 ans) - 26 novembre 2008

Avec son introduction sur les fleurs séchées et son style, Stieg Larsson m'a plongé dès les premières pages dans son intrigue. Si la lenteur reste présente pendant les 150 premières pages du livre, les toutes petites intrigues et son style font, qu'à aucun moment, je n'ai eu envie de lâcher le livre. Le personnage principal reste l'enquête, avec ses petites avancées et ses suspects. Mais, au fur et à mesure du livre, l'auteur nous révèle les personnages principaux et nous nous attachons à eux, même s'ils sont parfois un peu stéréotypés.
Puis l'enquête s'accélère, se perd, se scinde mais avance. On fouine avec Blomkvist, on se perd dans les différentes hypothèses et on se plait à lire tout ça.
Ca faisait longtemps que je n'avais pas lu un livre aussi bien écrit et traduit, ça faisait longtemps qu'une histoire de personnages m'avait intéressé plus que l'intrigue en elle-même. Stieg Larsson a su trouver un mélange assez harmonieux, pour ce livre inclassable, où même les parties "lentes" se lisent avec plaisir.

Original

8 étoiles

Critique de Abujoy (Rennes, Inscrite le 18 mars 2008, 31 ans) - 15 novembre 2008

Un livre qui m'a surtout plu en raison du dépaysement qu'il provoque : la Suède, une partie de l'enquête "économique", mais aussi les deux personnages principaux (Lisbeth et Mikael) qui ont un caractère bien à eux.

J'ai trouvé que l'intrigue était bien menée, bien que le dénouement autour d'Harriet m'a semblé un peu trop rapidement expédié. Par contre, au niveau du style, j'ignore si c'est la traduction qui a péché, mais j'ai trouvé certaines tournures de phrases un peu bancales.

Un excellent polar !

10 étoiles

Critique de MAGGUIL (, Inscrite le 22 février 2008, 37 ans) - 29 octobre 2008

Riche en rebondissements, ce livre vous fera passer quelques nuits blanches. Stieg Larsson nous livre d'excellents personnages, notamment celui de Lisbeth Salander.

C'est un bohneur de lire un auteur aussi talentueux ! Même sans la fin tragique de l'auteur, ce polar ne serait certainement pas rester dans l'ombre, il est fidèle à sa réputation, il est totalement prodigieux !

Un livre qui ne changera pas votre vie

4 étoiles

Critique de Alouette (Seine Saint Denis, Inscrite le 8 mai 2008, 32 ans) - 27 octobre 2008

J'ai lu le premier tome à cause de sa couverture.
Bon, je m'attendais à un grand livre vu l'engouement mais je suis quasiment sûre que c'est dû à la fin tragique de l'auteur. L'intrigue a du mal à démarrer, les scènes sont parfois violentes. Par contre, je trouve l'intrigue de la famille Vanger sympathique même si le mystère Hariet est pour moi résolu un peu trop facilement.
Le leitmotiv de ce livre est contenu dans le titre: les hommes qui n'aiment pas les femmes, repris aussi grâce aux statistiques aux débuts de chapitre (les statistiques sur les agressions).
Je lirai le deuxième volume par curiosité sans toutefois l'acheter, je vais donc devoir m'armer de patience.
J'aime bien observer les gens qui viennent réserver ce livre à la banque de prêt. Ils sont toujours étonnés par la liste d'attente et ne se rappellent quasiment jamais du titre du tome qu'ils veulent lire "mais oui, ça parle d'une femme et d'allumettes !!"

mouais...

6 étoiles

Critique de Ungrimette (, Inscrite le 4 septembre 2005, 40 ans) - 9 octobre 2008

Pour tout dire j'ai ouvert millenium en me disant "enfin je vais me régaler!" au son de toutes les critiques que j'avais lues sur ce livre.
Pourtant, après 200 pages j'ai pensé m'être trompée, avoir confondu avec un autre... mais non! alors où sont les personnages sadiques qui font frissonner le lecteur? une intrique originale? de la cruauté? et surtout un livre dérangeant???
je ne sais pas; en tout cas pas le tome 1 que j'ai fini péniblement...

Contrepouvoirs

9 étoiles

Critique de Gryphon (Mexico DF, Inscrit le 22 juillet 2004, 52 ans) - 29 septembre 2008

Ce qui est réjouissant, ce sont les personnages principaux, qu'on dirait d'abord issus de l'univers d'Astrid Lindgren, auteure de livres pour enfants et surtout créatrice de personnages enfantins mémorables, tels Pippi Langstrump et autres Ronja Rövardotter. Ensuite, l'histoire se joue dans un autre milieu que celui qui oppose un privé désabusé et la sphère politique; ici, c'est un journaliste bientôt rejoint par une hackeuse, tous deux des figures du contre-pouvoir actuel, qui enquêtent dans le milieu de la haute-finance - là où se trouve de nos jours le pouvoir réel.

On tombe sur un tueur sadique et son cabinet d'horreur; de ce côté-là, c'est nettement moins originial, mais à vrai dire, je me suis plus intéressé à la rencontre des personnages principaux et au psychogramme d'une famille d'industriels suédoise qu'à une énième traque de "serial killer".

Des personnages passionnants.

7 étoiles

Critique de Maat (, Inscrite le 17 septembre 2008, 37 ans) - 17 septembre 2008

Je trouve que le début du livre est assez difficile, trop d'analyses d'ordre économique! Mais, une fois que Henrik Vanger confie la mission à Mikael Blomkvist, l'intrigue devient passionnante.

Par ailleurs, j'ai beaucoup aimé le personnage de Lisbeth Salander qui est vraiment surprenant et passionnant.

Patience...

6 étoiles

Critique de Gabri (, Inscrite le 28 juillet 2006, 31 ans) - 8 septembre 2008

Je viens de terminer ce premier tome de la série, après plusieurs semaines de lecture. Non, Millénium n’aura pas eu l’effet escompté sur moi. D’abord, j’ai dû compter un bon trois cents pages avant d’arrêter, par exemple, d’éteindre la lumière après deux pages dans mon lit. On peut dire que l’auteur se plaît à décrire chaque lieu que visite notre héros dans ses moindres détails, mais d’une manière tellement minutieuse qu’au début, je croyais que je devais alors redoubler d’attention dans le but de repérer éventuellement des indices, des failles, des détails suspects dans les longues descriptions. Même chose pour les personnages; chaque habitant de l’île est décrit dans ses détails les plus minimes, comme si «quelque chose» devait nous mettre la puce à l’oreille. Eh bien, non. Il s’agit simplement la manière dont sont posées les bases des mystères de Millénium. Tout de même, trois cents pages pour planter le décor d’un livre qui n’en comporte pas six cents, ça commence à faire beaucoup.

« Le local de Millénium était en forme de L. L’entrée proprement dite était un grand hall occupant beaucoup de surface sans être vraiment utilisable. Ils y avaient installé un ensemble de canapés et fauteuils où ils pouvaient recevoir des visiteurs. Derrière le canapé s’ouvrait une salle à manger avec kitchenette, des toilettes, et deux cagibis aménagés avec des rayonnages d’archives. Il y avait aussi une table de travail pour l’intérimaire(…)» Je pourrais continuer cette description dynamique qui s’étend sur environ deux pages, mais c’est assez pour donner le ton. Personnellement, c’est de cette façon que j’ai perçu les débuts de Millénium. Sans la réputation qui précède le livre, je ne l’aurais probablement pas terminé.

Mais évidemment, ça finit par débloquer. Dans la deuxième partie, et surtout vers la fin, le rythme accélère, on a envie de connaître la vérité, on s’attache à Mikael et surtout, à Lisbeth Salander. Mais, je ne sais pas si c’est le fantôme du début plutôt moche qui me hantait à ce moment-là, mais malgré une bonne intrigue, je n’ai pas réussi à entrer complètement dans l’histoire. Trop tard, peut-être. Cent ou deux cents pages de moins auraient peut-être fait toute la différence…

ambivalence

7 étoiles

Critique de Djali84 (Québec, Inscrite le 25 janvier 2006, 33 ans) - 30 juillet 2008

Il m'a fallu plusieurs pages avant de vraiment embarquer dans l'histoire. Certes, je sentais qu'il y avait quelque chose d'intéressant dans le livre, un sentiment qui me disait qu'il y avait bien plus derrière le style accessible et agréable de Larsson.

Eh bien! je n'ai pas été déçue! Je l'ai terminé hier, à 3 h du matin, incapable de refermer le livre avant la fin. J'ai dû lire les cent dernières pages sans réussir à faire de pause, complètement engloutie dans l'histoire.

C'est bien ficelé, l'auteur réussit à susciter notre intérêt jusqu'à la fin. Malgré tout, quelque chose me dérange. Je n'arrive pas à mettre le doigt dessus. Peut-être est-ce que tout déboule à la fin, alors que le rythme du reste du livre est plus lent? Ou bien qu'il m'a fallu plus de la moitié du livre avant d'être vraiment captivée? Ou bien étaient-ce les scènes plus violentes que nécessaire? Pourtant, tous ces éléments, qui m'ont dérangée, sont aussi, étrangement les points forts du livre...

D'accord, j'ai lu mieux. Mais j'ai également lu bien pire! Je projette d'ailleurs d'aller chercher le 2e tome cette semaine. Finalement... j'ai bien aimé.

excellent le premier tome

10 étoiles

Critique de Ambre6669 (, Inscrite le 21 juillet 2008, 36 ans) - 21 juillet 2008

Bonjour à tous,

c'est vrai qu'il y a tant à dire sur cette trilogie... étrange la manière dont elle vous envoûte et impossible de poser le livre 5 minutes...

pour en discuter, je vous invite à venir sur mon forum qui est dédié à ce livre MILLENIUM :

http://millenium.forumactif.net

les fans comme les détracteurs sont les bienvenus

Des scènes dont on se passerait

4 étoiles

Critique de Rima (, Inscrite le 2 juillet 2008, 37 ans) - 2 juillet 2008

Bonjour,

Alors en ce qui me concerne, je n'ai ni détesté, ni adoré, je trouve qu'à la fin on a globalement envie de lire le 2e, mais plus par attachement aux personnages et notamment, effectivement à Lisbeth Salander. Je trouve que la fin de l'intrigue policière du tome 1 est décevante.
De plus, les scènes de viols et de tortures m'ont vraiment dérangées et mises mal à l'aise, elles sont très détaillées (c'est le style de l'auteur) et très très descriptives.
En ça le titre est très bien choisi: oui dans ce livre les hommes n'aiment pas les femmes. Autant de violence crue et qui au final n'apporte pas grand chose à l'histoire, me dérange.
En cela le 2e tome est mieux.

vite la suite

10 étoiles

Critique de Lilule (baalon, Inscrite le 24 février 2006, 44 ans) - 22 juin 2008

je ne comprenais pas l'engouement pour cette trilogie. je sais qu'il ne faut jamais faire de critique sans avoir lu. bon d'accord, je l'ai acheté. je pensais le revendre juste après l'avoir lu. En me disant, que j'avais raison. Et puis, je me suis impliquée dans l'histoire. Avec une tendresse particulière pour Lisbeth Salander. je suis vraiment curieuse pour la suite de ces personnages. je regrette que l'auteur soit mort, il aurait mérité son succès.

un bon moment de lecture

9 étoiles

Critique de Dudule (Orléans, Inscrite le 11 mars 2005, - ans) - 22 juin 2008

Je n'aime pas le polar en général, mais celui-ci m'a ravie, l'enquête est prenante, c'est bien écrit, on ne lache pas le livre facilement, et j'ai suivi le conseil de Critique j'ai en réserve les deux autres tomes.
Des heures de plaisir garanties, du suspense, mais pour cela il faut que l'histoire s'installe donc une mise en bouche un peu longue, et une fin un peu baclé je trouve aussi comme Saule.

Désolée, j'ai arrêté en cours de route ...

5 étoiles

Critique de Odile93 (Epinay sur Seine, Inscrite le 20 décembre 2004, 63 ans) - 16 juin 2008

J'adore les romans noirs, les intrigues mais j'ai décroché arrivée au milieu du livre.

Pourquoi? pas assez intéressée par l'intrigue, certainement, un peu déçue par le style, aussi.

Ce qui m'avait tenu jusque là en haleine était le personnage de Lisbeth mais au moment de la rencontre (enfin!) avec Michaël, cela m'a semblé peu réaliste et la recherche d'Harriet a fini par m'ennuyer. Trop long, trop "gnan-gnan".

Du mal à entrer dans ce polar...

6 étoiles

Critique de Pepe (, Inscrite le 18 février 2008, 36 ans) - 28 mai 2008

Au début je rechignais à me laisser prendre au jeu de l'auteur...je me disais: déjà vu, rien d'original, écriture banale et tout le toutim...j'avais l'impression de perdre mon temps et puis...j'ai continué néanmoins et, désormais, je veux lire la suite...je me suis attachée à Lisbeth, à Erika et à Michael bien sûr et zut...encore deux pavés pour satisfaire cette curiosité qui me dévore...

Amusant

8 étoiles

Critique de Saule (Bruxelles, Inscrit le 13 avril 2001, 52 ans) - 25 mai 2008

Je suis tombé dessus sur ce roman dont tout le monde parle chez mon frère, qui m'en disait beaucoup de bien, et je lui ai emprunté. Facile à lire et distrayant, c'est assez amusant et parfait se changer les idées. J'ai bien aimé le personnage décalé de Lisbeth Salander, comme les autres lecteurs, mais n'empêche qu'elle est un peu glauque. D'ailleurs tout les personnages dans ce roman ont un côté un peu dérangeant je trouve.

L'auteur a un peu baclé la fin, le soufflé retombe vers la fin du deuxième tiers, je ne peux pas dire que le livre m'ait tenu en haleine de bout en bout et sur la fin j'étais content d'en finir.

Une pure merveille

10 étoiles

Critique de Critique (Trets, Inscrite le 9 novembre 2004, 56 ans) - 21 mai 2008

Ce tome 1 surprend au départ car la mise en bouche est très longue. Il faut s'accrocher pendant les 200 premières pages car on ne peut plus décrocher par la suite. Je conseille aux lecteurs de se procurer le 2 avant d'avoir fini le 1 et agir de même pour le 3...

C'est un magnifique roman à suspense car de grands sentiments réels y sont retranscrits, on perçoit la sensibilité de l'auteur pour le thème principal de la trilogie, à savoir la mal traitance des femmes et le coeur y est. On a envie de croiser Lisbeth pour lui parler, on rêve de discuter avec Mikael... On rentre dans leurs vies et on n'attend qu'une chose, se coucher le plus vite possible pour se replonger dans l'histoire. C'est un roman inoubliable, le meilleur des trois, je pense.

L'attente valait le coup

8 étoiles

Critique de Lescapricesdenicolas (, Inscrit le 2 décembre 2005, 34 ans) - 20 mai 2008

Après avoir lu le dernier Goncourt: Alabama Song de Gilles Leroy, soit dit en passant excellent, je me suis plongé dans le premier tome de la Trilogie de Stieg Larsson: 'Les hommes qui n'aimaient pas les femmes
Cela faisait quelques jours que ce livre m'intriguait.
Au delà de bon échos entendus dans la presse, chez les libraires ou chez des amis, après avoir vu fleurir les affiches 4*3 dans le métro parisien et les livres chez les usagers des transports en commun, je ne pus irrémédiablement que je me sentir attiré par ce roman.
Mais c'est surtout la soudaine disparition, l'inexplicable enfermement de mon père qui m'intrigua.
Partis en voyage en famille au pays du Nil, je lui achetais quelques heures avant notre embarquement sur le paquebot de nos vacances le fameux bouquin.
Soleil, beau temps, cocktail et léger vent, tout ce beau monde au rendez vous sur le pont supérieur, je m'attendais à y trouver mon père. Et bien non; demandant alors à Belle Maman, elle m'indiqua sa cabine. Quelques minutes plus tard, je poussai la porte de sa chambre et le trouva sur son lit, allongé, le tome 1 de Stieg Larsson dans les mains. Il ne remarqua pas mon arrivée dans la pièce. Ayant déjà dévoré, tel un lecteur gargantuesque, les 2/3 du livre en quelques heures, je dus interpeller mon père pour lui demander des explications.
Mais j'avais déjà bien compris: ce livre devait être remarquable.

Deux très bons personnages principaux, mention spéciale pour Lisbeth Salander, étonnante et attachante petite marginale, des secondaires tout aussi intéressants (le patron de Milton, les intrigants membres de la Famille Vanger), plusieurs intrigues sous jacentes qui nourrissent l'histoire globale avec efficacité.
On en redemande et on en aura dès le 2ème tome.

Épique et féroce

10 étoiles

Critique de Aaro-Benjamin G. (Montréal, Inscrit le 11 décembre 2003, 48 ans) - 8 mai 2008

Un personnage comme Lisbeth Salander n’est pas monnaie courante. Sa présence dans les pages de ce thriller sombre et violent détonne par rapport au reste de la distribution, un peu comme une actrice crève l’écran. Elle est l’attrait principal et l’atout de la saga. On peut reprocher le style lourdaud de l’auteur. En quelque sorte, cela était nécessaire pour raconter en parallèle trois mystères et garder le tout parfaitement limpide. Un tour de force. Une réussite exemplaire dans le genre.

La trilogie du millénaire?

4 étoiles

Critique de Mallollo (Galera, Andalousie, Inscrite le 16 janvier 2006, 35 ans) - 8 mai 2008

Il en faudra plus dans les tomes suivants pour m'en convaincre, en tous cas!

Vu le cas qu'on a fait de cette trilogie, je m'attendais à quelque chose. De très bien écrit, ou très dérangeant, ou très haletant, ou très subtil... en fait, le tome 1 n'est "pas très".

Pas très bien écrit. Pardon, pas bien écrit du tout... allez savoir si c'est le traducteur qui s'est mouché dans le manuscrit, ou s'il a soigneusement retranscrit le style plat et insipide de l'auteur. Le résultat, c'est au mieux des phrases construites de façon tellement passe-partout qu'on n'y prête pas attention, au pire des phrases grammaticalement bancales et pesantes.

Pas très dérangeant, non plus. Bon, sans révéler la trame insoutenable de ce récit, on peut dire d'après le titre que le sujet de fond ne sera pas folichon. Ben oui, mais bon. Voilà, on y parle de cruauté, de sadisme, de détraqués, point. Pas de sentiment fort à la lecture du livre, pour ma part en tous cas...

Pas très haletant. Bon, j'avoue, j'ai fini par mettre un coup d'accélérateur sur la fin. De un parce que je suis curieuse (et bon public). De deux parce que j'ai d'autres livres sur ma pile, et qu'il était temps que je passe à autre chose. Je ne me souviens pas avoir tourné les pages fébrilement, ou d'avoir sursauté quand j'entendais du bruit en pleine lecture.

Pas très subtil, mais il s'agit visiblement d'un avis partagé dans les autres critiques. Pas de souci de ce côté-là, on ne risque pas de louper les bons et les mauvais, et ouf! ce sont les bons qui gagnent à la fin et sont vengés par la descente aux enfers des mauvais. Incroyablement touchant...

Allez, je me fend d'un deux étoiles, parce que c'était vaguement divertissant. Je lirai probablement les tomes suivants quand je les trouverai à la bibliothèque, et si jamais je n'ai rien de mieux sous la main.

La Suède: un univers impitoyable?

8 étoiles

Critique de Numanuma (Tours, Inscrit le 21 mars 2005, 44 ans) - 4 mai 2008

Je me souviens avoir vu pendant plusieurs jours les affiches dans le métro. J’ai tout de suite été intrigué par les titres de trois romans de Stieg Larrson et par les couvertures que j’ai tout de suite trouvées géniales. Il était indiqué en bas de l’affiche la date de sortie de la trilogie en coffret. Je n’ai pas hésité ! Juste sur la foi de cette pub, j’ai déboursé 70€ sans vraiment savoir à quoi m’attendre. Et à la lecture de ce premier volume, je ne suis pas déçu.
Contrairement à de nombreux lecteurs, je n’ai pas été gêné un seul instant par la longue mise en place de l’histoire. Au contraire, j’aime que l’auteur prenne le temps de présenter le contexte, de développer ses personnages, d’exposer l’intrigue. J’aime avoir l’impression que je ne viendrai jamais ou bout du roman.
Je ne vais pas résumer moi aussi l’histoire, d’autres lecteurs l’ont déjà bien fait. Et je suis d’accord avec Laure256, l’apparition de Lisbeth Salander relance le déroulement du roman de manière très ingénieuse. Certes, il est classique d’associer des personnalités aux caractères très différents, voire opposés mais là, le truc fonctionne particulièrement bien car la complémentarité des personnages pousse l’intrigue vers l’avant. Ce que l’un ne peut faire, l’autre s’en charge.
Ajoutons à cela que le contexte politico-financier, s’il apparaît rébarbatif au début, fait vite place à l’histoire bien tordue de la famille Vanger. C’est un peu Dallas en Suède. L’auteur a même pensé à dessiner des plans de l’île à l’intérieur du roman, ce qui lui donne un petit côté murder party assez intéressant et original.
Par contre, je ne sais que penser des diverses scènes de sexe qui émaillent le bouquin. Toutes ne me paraissent pas indispensables. Il y a aussi beaucoup de cruauté dans le texte. Les personnages qui se détestent se haïssent vraiment et on se prend vite au petit jeu des pronostics. Personnellement, je me suis trompé.
Je ne sais pas ce que vont donner les volumes suivants mais j’ai hâte de m’y lancer.

Il faut persévérer

8 étoiles

Critique de Pipierre (, Inscrit le 28 juillet 2006, 58 ans) - 13 avril 2008

J'ajoute un petit commentaire à tout ce qui a été dit: il faut persévérer et poursuivre la lecture au delà de deux cent pages, car j'ai failli à quelques reprises, fermer le livre: après un début intéressant, rien ne levait: je trouvais qu'il y avait des répétitions et que c'était d'une lenteur désespérante. Mais voilà qu'après, toutes les éloges entendues se vérifient.

Volvo, du lourd, du solide...

6 étoiles

Critique de CC.RIDER (, Inscrit le 31 octobre 2005, 59 ans) - 6 avril 2008

Suite à une enquête qui a mal tourné, Mickaël Blomkvist, journaliste économique de « Millénium » se retrouve contraint de se mettre au vert. Il est alors contacté par Henrik Vanger, ex- Président du groupe industriel du même nom qui lui propose d’écrire la saga de sa famille et surtout d’enquêter sur la disparition mystérieuse de sa nièce Harriet âgée de 16 ans à l’époque. Quarante années se sont écoulées depuis le drame. Mickaël rouvre l’enquête avec l’aide de Lisbeth Salander, jeune femme rebelle et perturbée et sous tutelle, mais fouineuse géniale de disques durs d’ordinateurs…
Après un début un peu laborieux (et digne d’un gros moteur diesel), ce thriller suédois finit par prendre son rythme de croisière et s’adjoindre les principes du genre : meurtres en série, sadisme et turpitudes en tous genres gangrènent le clan Vanger, moderne version de la célèbre famille des Atrides qui, sous des apparences aussi lisses et respectables que les aciers suédois, cache des trésors d’infamie chez ces représentants les plus tarés.
Livre honnête, qui a les défauts de ses qualités. Le style de Larsson pourrait être comparé à celui des Volvo : lourd, solide et robuste. Un peu plus de concision, de légèreté, sans oublier une pointe d’humour ou de fantaisie aurait transformé ce bouquin un peu terne en véritable chef d’œuvre… Ah, une Volvo revue et corrigée par Lamborghini…

Premier tome, premier enchantement

9 étoiles

Critique de Bookivore (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 34 ans) - 5 avril 2008

Quelle saga policière ! Un roman absolument saisissant, riche en suspense. Une saga déjà culte, et je comprend largement pourquoi.

quel plaisir

10 étoiles

Critique de Richard (, Inscrit le 30 janvier 2004, 71 ans) - 5 mars 2008

des personnages bien typés, originaux, une intrigue haletante qui ne tombe jamais, je n'avais pas depuis longtemps lu un polar aussi passionnant. Un Ovni dans le genre, je me suis précipité chez mon libraire préféré pour acheté milénium 2 et 3.
Quelle plaisir en perspective.

Incontournable, effectivement !

9 étoiles

Critique de Laure256 (, Inscrite le 23 mai 2004, 45 ans) - 3 mars 2008

Que dire qui n’ait déjà été dit sur ce livre ?
A sa sortie, en 2006, je n’y ai guère prêté attention, je n’aimais ni le titre ni la couverture, à quoi bon… et puis petit à petit c’est devenu un phénomène. Qu’y a-t-il donc dans cette incontournable trilogie qu’il faut avoir lue ? J’ai peiné sur les 40 premières pages, des scandales politico-financiers, non vraiment, ce truc-là n’est pas pour moi. Et puis Lisbeth Salander est apparue, et là, je vous garantis qu’on ne peut plus s’arrêter. Inénarrable, c’est à lire, tout simplement ! Des heures garanties de plaisir et de suspense, sincèrement, des romans de cette qualité-là, on n’en croise pas tous les jours.
Alors si vous hésitiez encore, et bien vous avez tort ! Certes il est cher, mais c’est un investissement que vous ne regretterez pas !

Bon style

8 étoiles

Critique de Wakayoda (, Inscrite le 12 septembre 2007, 37 ans) - 19 janvier 2008

L’enquête est prenante, on a bien envie de savoir ce qui est arrivé à Harriet. L’histoire met un moment à se mettre en place mais dès que l’on est lancé, on ne peut plus lâcher les pages de cet ouvrage. Chaque personnage a une personnalité bien trempée et des convictions fanatiques voire extrémistes. On ne sait pas qui est coupable, qui a pu assassiner toutes ses jeunes filles de manière aussi cruelle. On s’attache à Henrik qui ne veut que la vérité sur sa nièce chérie, on se demande vraiment si notre détective Michael va parvenir à résoudre l’énigme. Les deux histoires s’enchaînent bien, on arrive dans le vif du procès et on entre petit à petit dans la disparition d’Harriet. C’est un livre bien écrit et l’intrigue est très bien ficelée.

Un polar suédois pas tout à fait à la hauteur de sa réputation

6 étoiles

Critique de BMR & MAM (Paris, Inscrit le 27 avril 2007, 57 ans) - 8 août 2007

On avait acheté ce bouquin après plusieurs bonnes notes lues sur les blogs mais il avait fini par traîner au fond de la PAL (la Pile À Lire) à cause de son abominable couverture qui, invariablement, menaçait de nous plonger dans une espèce de remake des Orphelins Beaudelaire.
Mais non pourtant, Les hommes qui n'aimaient pas les femmes, du suédois (oui, encore !) Stieg Larsson, n'a rien d'un roman pour ados.
C'est un polar de bonne facture.
L'écriture est plutôt du genre simple et basique (Elisabeth George et Sue Grafton sont d'ailleurs citées), mais il faut avouer qu'à force de lire des auteurs qui, avec quelques mots, arrivent à vous scotcher au fond de votre canapé, on devient difficile ...
Les gentils sont bien trop gentils et sont heureux en amour comme en affaires.
Les méchants sont bien trop méchants, au point d'en devenir des caricatures peu vraisemblables, et le scénario suit parfois des péripéties à peine crédibles.
Alors, qu'est-ce donc qui fait que l'on reste accroché à ces pages ?
Sans doute la découverte de cette Suède que l'on parcourt, polar après polar : avec sa fête de la Saint-Jean (on pense à Henning Mankell et ses Morts de la Saint-Jean), ses sectes Pentecôtistes (on pense à la finlandaise homonyme Asa Larsson et son Horreur boréale) et toujours le souvenir des démons nazis des années noires (de nouveau Henning Mankell avec le Retour du professeur de danse) avec ici en prime la collusion avec le milieu des affaires.
Sans doute aussi, l'originalité d'une enquête qui, cette fois, n'est pas menée par le flic désabusé habituellement de service, mais par un journaliste économique qui, accessoirement, s'attache à une ado attardée au passé trouble, hackeuse au mauvais caractère. Ces deux-là mènent une longue investigation qui fait tout le charme de ce bouquin.
Enfin Mesdames, c'est aussi, comme le titre l'indique, une diatribe contre ces hommes qui n'aiment pas les femmes et donc contre les violences subies par icelles. Le message est clair.
Un thriller bien venu pour les plages cet été.

[...] Il était d'avis que la vraie mission journalistique était d'examiner les chefs d'entreprise avec le même zèle impitoyable que les journalistes politiques surveillent le moindre faux pas chez les ministres et les parlementaires. Il ne viendrait jamais à l'idée d'un journaliste politique de donner à un chef de parti un statut d'icône.

[...] Ce jour-là Lisbeth était vêtue d'un tee-shirt noir avec une image d'E.T. exhibant des crocs de fauve, souligné d'un I am also an alien. Elle portait une jupe noire dont l'ourlet était défait, un court blouson de cuir noir râpé, ceinture cloutée, de grosses Doc Martens et des chaussettes aux rayures transversales rouges et vertes, montant jusqu'aux genoux. Son maquillage indiquait qu'elle était peut-être daltonienne. Autrement dit, elle était extrêmement soignée.

Deux autres épisodes sont parus mais ce seront les derniers : l'auteur vient malheureusement de décéder.

Le polar suédois à son sommet

9 étoiles

Critique de Cameleona (Bruxelles, Inscrite le 19 février 2001, - ans) - 2 avril 2007

Les éditions Actes Sud ont frappé très fort en inaugurant leur collection noire avec ce petit bijou du genre. « Les hommes qui n’aimaient pas les femmes » touchera tant les amateurs de polars que ceux de « vraie » littérature : il prouve d’ailleurs une fois de plus que le polar constitue un genre littéraire à part entière et pas une sous-section de la soi-disant vraie littérature.
C’est officiellement Mikael, journaliste économique en perte de vitesse, qui mène l’enquête, mais en parallèle le lecteur fait aussi connaissance avec Lisbeth, anti-héroïne s’il en est. Au fur et à mesure des pages, ce petit bout de femme à l’allure de gamine révoltée prend de l’ampleur : son mystère fascine, tous les secrets, les non-dits qu’on devine aiguisent la curiosité au point qu’on a autant envie d’en savoir plus sur son compte que de résoudre l’énigme. L’enquête elle-même porte sur la disparition jamais élucidée d’une adolescente, plus de quarante ans auparavant, dont on suppose qu’elle a été assassinée.
Un grand industriel, dont elle était la petite-nièce, a chargé Mikael de faire la lumière sur cette affaire, confiant en ses talents d’investigateur. Le journaliste accepte de passer une année dans le coin perdu où a eu lieu la disparition, sous prétexte d’écrire l’histoire de la famille mais en réalité pour reprendre cette enquête abandonnée depuis longtemps.
Les histoires de Mikael et de Lisbeth se développent côte à côte puis finissent par se mêler pour mener ensemble à une vérité…pour le moins inattendue.
« Les hommes qui n’aimaient pas les femmes » est un livre dur comme la vie peut l’être, à l’atmosphère envoûtante et parfois très glauque, et la perception que l’auteur a des êtres humains est loin d’être tendre : il est lui aussi doté de cette franchise brutale à la scandinave, à laquelle nous ont habitués des cinéastes comme Lars von Trier (Dancer in the Dark) et Thomas Vinterberg (Festen).
Stieg Larsson était un journaliste et un écrivain suédois connu pour son engagement contre le racisme et l’extrémisme de droite. « Les hommes qui n’aimaient pas les femmes » constitue le premier volume de la trilogie
« Millénium », qu’il remit à son éditeur peu avant de mourir en novembre 2004. On souhaiterait qu’il soit encore là, pour qu’il puisse encore nous régaler de nombreux livres bien sûr, mais aussi pour lui dire merci.

Forums: Millénium, tome 1 : Les hommes qui n'aimaient pas les femmes