Millénium, tome 4: Ce qui ne me tue pas de David Lagercrantz

Millénium, tome 4: Ce qui ne me tue pas de David Lagercrantz
(Det som inte dödar oss)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Frunny, le 21 septembre 2015 (PARIS, Inscrit le 28 décembre 2009, 53 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 6 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (22 844ème position).
Visites : 3 108 

Millénium 2.0 !

David Lagercrantz (1962- ) est un journaliste et écrivain suédois.
En 1997, il publie une biographie de l’alpiniste Göran Kropp qui connaît un succès immédiat. En 2000, il enchaîne avec celle de l’inventeur Hakan Lans. Il consacre, en 2009, un roman au célèbre mathématicien britannique Alan Turing, pionnier de l’informatique et condamné pour son homosexualité. C’est avec sa biographie du footballeur Zlatan Ibrahimovic, parue en 2010 qu’il accède à une reconnaissance internationale.
En 2013, David Lagercrantz signe un contrat avec la maison d’édition Norstedts pour écrire la suite de Millénium, la trilogie culte de Stieg Larsson. Le quatrième tome intitulé "Ce qui ne me tue pas" sera publié le 27 août 2015, dix ans jour pour jour après la sortie de "Les hommes qui n’aimaient pas les femmes" en Suède.

En l'absence de scandales retentissants, le célèbre journal d'investigation "Millénium" se banalise et connait de sérieux problèmes financiers. Mikaël Blomkvist -son journaliste vedette- est vieillissant. La presse concurrente ne ménage pas ses mots pour ringardiser le journal. Contraint d'accepter l'entrée au capital du Groupe Serner, Millénium doit envisager le virage numérique et une ligne éditoriale plus "people" (... )
C'est le moment choisi par Frans Balder, chercheur suédois, pointure de renommée mondiale en matière d'Intelligence Artificiel, pour revenir au pays après une longue parenthèse professionnelle aux Etats-Unis.
Mais Frans Balder est un homme traqué, menacé, porteur d'un trop lourd secret. Redoutant le pire, il décide de se confier à Millénium pour que la vérité éclate au grand jour.
Malheureusement, Mikaël Blomkvist arrive trop tard, le génie informatique vient d'être abattu sous les yeux de son jeune fils- August- autiste savant.
August devient LE témoin qui permettrait de faire avancer l'enquête mais qu'il faut également faire taire.

Une enquête palpitante sur fond d'espionnage industriel, de piratage informatique. Le développement d'ordinateurs quantiques et de réseaux neuronaux suscite les convoitises les plus violentes au sommet des états. Les frontières entre les organisations établies (NSA, SAPO, ... ) et les mafias sont pour le moins troubles...

Le défi était immense pour l'auteur. Redonner vie aux personnages de la Saga "Millénium" en conservant leurs caractères et leurs histoires personnelles.
A l'exception de quelques "coquilles" (Lisbeth aurait des nibards corrects !!!), j'avoue avoir passé un excellent moment.
Le roman est centré sur le hacking, l'espionnage informatique et oublie parfois les relations humaines .
Les amoureux de Lisbeth seront aux anges car elle est le pivot de l'histoire.
Il ne fait aucun doute que ce roman est avant tout "Marketing" et surfe sur la vague de l'immense succès de la Saga initiée par Stieg Larsson.
Néanmoins, l'auteur s'en sort plutôt bien. L'émergence de "Lady Zala", soeur jumelle maléfique de Lisbeth promet de nouvelles aventures.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

à la hauteur

8 étoiles

Critique de Marvic (Normandie, Inscrite le 23 novembre 2008, 60 ans) - 22 mai 2016

Après un départ laborieux où je passais plus de temps à comparer les "originaux" à ce nouvel roman, j'ai pu enfin me laisser emporter par l'intrigue et suivre les nouvelles aventures du célèbre Mikael Blomkvist et de l'incroyable Lisbeth Salander.

Un certain WASP a été capable de pirater puis d'infiltrer l'une des sites les mieux protégés du monde, la NSA, haut lieu du renseignement américain.
Quand on connaît Lisbeth, on sait que ce ne peut être un acte gratuit ; cette performance est forcément liée à son sens de la vengeance, de la justice qui lui sert de moteur.
L'assassinat d'un éminent chercheur sur le point de mettre au point l'intelligence artificielle, lié à la NSA et à d'étranges sociétés satellites malsaines, fait peser une menace de mort sur son fils August, étrange enfant autiste doué d'un talent mathématique hors du commun ainsi qu'un sens du dessin d'observation qui rendra bien service à Lisbeth et aux enquêteurs de la police dépassés eux-mêmes par les implications de leur enquête aux ramifications insoupçonnées.

Si les passages scientifiques, technologiques, informatiques n'étaient pas du tout à ma portée, j'ai aimé dans la deuxième partie l'accélération des poursuites, des traques, des enquêtes, retrouvant avec un même plaisir les deux formidables héros de la série. Une belle réussite. Un policier captivant malgré un début un peu lent.

Correct - sans plus

6 étoiles

Critique de Shougau (, Inscrite le 12 avril 2015, 32 ans) - 21 février 2016

J'ai dévoré la trilogie de Stieg Larsonn en moins de trois semaines.

Malheureusement, cela a été différent pour le 4e tome de David Lagercrantz. Ca ma prit beaucoup plus de temps à embarquer dans l'histoire et je ne l'ai pas dévoré comme les trois premiers.


L'histoire est un peu lourde, beaucoup plus axé sur d'autres personnages. Des gens de la NSA, de la société américaine Silicon Valley et du gouvernement suédois.

J'ai trouvé Lisbeth et Michael moins présent tout au long de l'histoire.

Ce fut un livre que j'ai tout de même apprécié lire, mais toutefois un peu déçu.

Ce que j'aime, c'est de ne plus être capable d'arrêter de lire jusqu'à ce que le livre soit terminé. Ce ne fut pas le cas avec ce livre.

mauvais

3 étoiles

Critique de Bela2000 (, Inscrite le 26 novembre 2015, 50 ans) - 26 novembre 2015

Mais ou est passé Lisbeth ? ou est Mikael?l On dirait qu'ils sont passés à la machine à laver et qu'ils ont décoloré ils ont perdu leur personnalité leur force. Le texte a perdu aussi de cette force qu'avait Stieg Larson et son côté révolutionnaire .On se fout des USA ce qui était bien c'était la Suède en fond d'histoire tout cet univers est perdu au profit de quoi ...et ce passé sur Lisbeth sorti d'on ne sait d'ou?....
Même si le texte est bien écrit ce n est pas Stieg Larsson donc faut-il faire revivre des personnages qu'on adore si ils n'ont plus leurs caractéristiques ? je ne crois pas.

De l'action sur léger fond d'actualité

6 étoiles

Critique de Isad (Occitanie, Inscrite le 3 avril 2011, 59 ans) - 18 octobre 2015

Nous retrouvons les principaux protagonistes des tomes précédents. Il existe un contexte politique sous-jacent qui met en avant le danger de la détention du pouvoir, la surveillance généralisée de la NSA et les malversations de ceux qui utilisent ces outils à mauvais escient, ainsi qu'une critique de la presse commerciale, toile de fond à l'action qui est toujours privilégiée.

L'histoire est bien menée. Elle fait cependant preuve d'un manichéisme un peu lourd avec la rivalité entre sœurs.

L'histoire met en scène un informaticien qui a créé un programme d'intelligence artificielle neuronal auto-apprenant qu'il n'a communiqué à personne. Il revient en Suède, après avoir été travaillé dans une société américaine de la Silicon Valley. Il va chercher son fils autiste de 8 ans dont il veut désormais s'occuper. Protégé du fait des secrets industriels qu'il détient, il appelle le journaliste Mikael Blomkvist.

IF-1015-4387

Très très bon

9 étoiles

Critique de Marsup (, Inscrit le 22 octobre 2009, 43 ans) - 12 octobre 2015

Sceptique... puis conquis !

J'avais peur que ce ne soit qu'un coup marketing mais non... ce livre recèle des qualités :

L'histoire est palpitante, bien documentée, fort crédible.
Les thèmes abordés sont d'actualité : intelligence artificielle, hacking, mathématiques, espionnage...

L'écriture est agréable, fluide et le rythme est mené tambour battant.

Un très bon moment de lecture qui nous permet de retrouver nos héros préférés 10 ans plus tard.

Forums: Millénium, tome 4: Ce qui ne me tue pas

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Millénium, tome 4: Ce qui ne me tue pas".