Millénium, Tome 3 - La reine dans le palais des courants d'air de Stieg Larsson

Millénium, Tome 3 - La reine dans le palais des courants d'air de Stieg Larsson
( Luftslottett som sprängdes)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Bouzouki, le 22 novembre 2007 (Inscrite le 20 novembre 2007, 44 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 41 avis)
Cote pondérée : 8 étoiles (410ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 17 296 

Last but not least

Le 3e et dernier opus de la trilogie nous entraîne cette fois dans les arcanes du pouvoir et de la politique à la suédoise. Nous avions laissé Lisbeth pour morte à la fin du tome 2 et le petit dernier raconte comment elle guerira de l'ensemble de ses blessures, ses blessures physiques, bien sûr, mais aussi ses blessures psychologiques, liées à son passé douloureux.
Comme à chaque fois, c'est extrêmement bien ficelé et bien tordu. Pas trop manichéen: Larsson nous explique tout de même que la majorité des gens au pouvoir sont honnêtes, mais qu'il y a quelques moutons noirs qui peuvent faire beaucoup de mal.
C'est parfois un peu difficile à suivre à cause du nombre de personnage qui ont des noms suédois auxquels nous ne sommes pas très habitués. Parfois on ne sait plus trop qui ils sont, ni si ce sont des hommes ou des femmes.
A part ça Lisbeth est toujours un génie de l'informatique et SuperBlomkvist se la raconte toujours autant. Un bon moment

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Génial

8 étoiles

Critique de Kabuto (Craponne, Inscrit le 10 août 2010, 59 ans) - 22 mars 2019

J’ai passé un très bon moment. Suite directe du deuxième volume, on retrouve Lizbeth en fâcheuse posture tandis que Mikael mobilise toutes les forces de son journal pour aider son amie pas toujours très reconnaissante. Le procès final est excellent. C’est dingue comme je me suis attaché à ces personnages et j’ai hâte de voir si Lagercrantz a réussi à garder l’esprit de la série.

L'histoire se termine enfin

9 étoiles

Critique de Windigo (, Inscrit le 11 octobre 2012, 36 ans) - 18 mai 2015

J'avais hâte de voir la fin de ce livre et de cette trilogie. C'est sûr que l'histoire se termine trop bien, le bien l'emporte sur le mal, et tout... Mais, au fond, c'est intéressant de voir que Lisbeth s'en sort, finalement, avec l'aide du médecin qui l'a soignée au début, et Mikael Blomkvist et son avocate de soeur, Annika Gianinni, par la suite. Et c'est grâce à Annika que Lisbeth fini par obtenir sa liberté et est innocentée de tout les crimes dont on l'accuse faussement. Les méchants se font arrêter, certes, mais la façon dont ça arrive est bien ficelé à mon avis. C'est ce que j'ai lu de meilleur depuis des années.

La trilogie finit en apothéose

10 étoiles

Critique de Lilule (baalon, Inscrite le 24 février 2006, 46 ans) - 27 septembre 2013

Lisbeth survivra à ses blessures mais hélas son salaud de père aussi. Sur son lit d’hôpital, elle sera toujours accusée de meurtre et même plus. Mais la sœur du super journaliste la défendra devant le tribunal. Le service plus que secret s’occupera du destin du père de Listbeth. (on ne pleura pas sur lui). Le service va tout faire pour faire condamner notre héroïne préférée. Mais Mikael Blomkvist veille sur la vérité et la justice. Je conseille de le lire car quel plaisir même jouissif on ressent quand les salopards vont se retrouver en prison.

enfin...la fin

5 étoiles

Critique de Seb (, Inscrit le 24 août 2010, 42 ans) - 3 août 2012

J'ai été pris dans le tourbillon du tome 1, j'ai adoré le tome 2 plus centré sur Salander et j'ai vraiment été déçu par le dernier opus trop gnan-gnan. L'histoire est soporifique, les personnages trop nombreux et les descriptions des arcanes du pouvoir suédois lourdes. Ceci dit, on approfondit certains personnages secondaires comme la soeur de Bloomkvist ou Armanjski et il le fallait car l'auteur avait fait le tour des deux personnages centraux. La happy end est téléphonée mais elle fait du bien. On espère qu'à du repos mérité pour Mickael et Lisbeth.... En tous cas, merci Mr Larson car dans l'ensemble votre -trop- courte oeuvre aura marqué la littérature.

Terminé !

6 étoiles

Critique de Marlène (Tours, Inscrite le 15 mars 2011, 42 ans) - 1 juin 2012

J'ai écouté cette saga en audiolib et j'ai (enfin) terminé , comme ça je sais de quoi il en retourne ... J'ai pas été bouleversée par elle , trop longue et parfois Larsson utilise des ficelles évidentes ou parfois le propos ne sert pas le livre ... Je reconnais qu'il a dû faire beaucoup de recherches , que ça change un peu mais ... Enfin , si le personnage de Lisbeth est intéressant , et charismatique , Mickaël parfois ... Et puis finalement être un hacker c'est super , pas vu pas pris , pas poursuivi ... Cela me soûle un peu que des gens aillent dans ton pc comme ça et que rien ne leur arrive et que ces personnes n'aient aucun problème de conscience ...
J'ai trouvé la fin un peu (trop) facile
Premier tome , fin trop prévisible et finalement j'ai été déçue , le deuxième 1/2 bons moments en m'ennuyant la plupart du temps , le troisième Larsson jongle ...
Bref , je l'ai lu mais niveau polars , intrigue , j'ai connu mieux et je ne la relirai pas une deuxième fois . J'ai pas tout suivi pourquoi cette saga a eu tant de succès

Une remarquable trilogie !

9 étoiles

Critique de DE GOUGE (Nantes, Inscrite le 30 septembre 2011, 63 ans) - 14 novembre 2011

pas la peine d'écrire sur chacun des 3 livres, même si le premier est très différent des 2 autres : plus basé sur la mise en relation avec les personnages et sur une histoire avec début et fin.
Les 2 suivants tablent plus sur l'histoire de Lisbeth : quelle sacrée nana et quelle merde ambiante ! Mais elle est vraiment attachante et les personnages dits secondaires, ont droit à une vraie existence...
Quelques longueurs inévitables, mais dans l'ensemble, on prend un réel plaisir et même si on frôle l'invraisemblance, ça n'est pas grave puisqu'on a envie de rentrer dans le jeu !
Quel dommage que l'auteur n'ait jamais pu savoir que son oeuvre aurait un tel succès, bien mérité ! L'injustice est dans le livre et dans la vraie vie (mort) !

J'ai aimé, le style alerte et ne boudant pas sur les rebondissements, crédibles ou non, le coté non politiquement correct des protagonistes, et même si ça paraît naïf, que les méchants soient punis ....Des fois, ça fait du bien de ne pas trop se prendre au sérieux !

wahou !!!

10 étoiles

Critique de Meggie (, Inscrite le 3 novembre 2011, 29 ans) - 3 novembre 2011

Il n'y a pas beaucoup de livres qui m'ont vraiment captivée mais la trilogie millénium bat vraiment tout les records !!!
Une histoire vraiment prenante, qui vous tient en haleine tout le long, une fin un peu en queue de poisson, l'auteur est malheureusement décédé et n'a pas pu terminer son roman, je pense que nous aurions eu le droit à autre chose ....

Millenium 3

10 étoiles

Critique de Exarkun1979 (Montréal, Inscrit le 8 septembre 2008, 39 ans) - 18 mai 2011

Wow!! Je viens de finir une superbe trilogie avec la fin de ce livre. C'est une série avec des personnages très attachants dont on aurait bien aimé suivre la suite des aventures. Malheureusement, la mort de l'auteur ne nous donnera pas ce plaisir.

Des trois livres, c'est mon moins meilleur (Je ne peux pas dire moins bon car j'ai l'impression de diminuer l'impact de ce tome). Le rythme du livre qui est plus lent que les autres m'a fait penser au rythme que l'on trouve dans les romans de Tom Clancy, qui est lui-même un auteur que j'adore.

J'ai eu peur que le livre se termine avec une fin trop ouverte où l'on n'aurait pas toutes les réponses. Heureusement, les réponses à mes interrogations se trouvaient là. La seule question que j'ai et qui restera en suspens est de savoir où se trouve la sœur de Lisbeth et ce qu'elle devient.

En terminant, mon tome préféré est le deuxième, suivi du premier et en dernier vient le troisième.

La série est finie ...

9 étoiles

Critique de Mleveteau (, Inscrit le 20 juin 2010, 30 ans) - 6 mai 2011

Toujours aussi captivant. Ce troisième tome conclut parfaitement la trilogie.
Beaucoup moins violent que les deux premiers mais toujours aussi bien ficelé, ce livre m'a captivé du début à la fin. L’enquête est bien menée et la multitude des personnages n'est pas un problème.
SuperBlomkvist est agaçant, Lisbeth est fascinante.
Le début du livre est plaisant mais les cent dernières pages sont vraiment un cran au dessus.
C'est triste de refermer la dernière page.

et pour quelques étoiles de plus

7 étoiles

Critique de L'aventure (, Inscrit le 6 juillet 2007, 47 ans) - 11 février 2011

Oui tout est dit.
Moi ce qui m'a le plus fatigué c'est la sensation de revenir sur les évènements toutes les deux pages avec la version d'un autre protagoniste.

Oui mais...

6 étoiles

Critique de Mallaig (Montigny les Cormeilles, Inscrite le 17 janvier 2006, 43 ans) - 11 octobre 2010

Ce tome 3 permet de dénouer cette histoire hallucinante. J'ai vraiment adoré ce dernier tome qui permet de mieux comprendre l'histoire de Lisbeth Salander et son fonctionnement.

paradoxe

8 étoiles

Critique de Eoliah (, Inscrite le 27 septembre 2010, 68 ans) - 27 septembre 2010

J'ai lu ce livre avec plaisir mais il est caractérisé par des paradoxes... du concret mais pour raconter l'invraisemblable, et surtout de la violence extrême pour une happy end genre bibliothèque rose.
Au final ça reste un très bon moment de lecture

Le club Zala contre-attaque

6 étoiles

Critique de Tommyvercetti (Clermont-Ferrand, Inscrit le 18 décembre 2006, 31 ans) - 26 août 2010

J'ai lu ce livre avec autant d'avidité que les suivants, bien que, je l'admet, il soit plus creux.
Plus creux en tout cas que le deuxième, mais ça s'explique.
Alors que les premiers et deuxième tome de Millénium ont une certaine séparation ; il y a une "fin" au premier, illustrée par la résolution de l'affaire Harriet Vanger et l'écroulement de Wennerström. Cependant, on sait que du côté de Bjurman, ça n'est pas fini... Par contre, entre les second et troisième tome, il n'y a pas de séparation, juste un changement d'étape.
Les deuxième et troisième font partie je dirais presque d'un même tome ; qui est le cas Lisbeth Salander (ou Zalachenko). Le deuxième raconte ce qui se passe et, en quelque sorte, est l'action de l'histoire. Ce dernier tome est la résolution, la façon dont le pays et les hommes impliqués vont se sortir de l'affaire ; comment le complot va être géré, résolu, etc. Donc pour ça, il est un peu plus mou, oui. Il est beaucoup basé sur l'enquête, sans beaucoup d'action, beaucoup d'espionnage et de journalisme, j'ai parfois lu en diagonale certains passages peu intéressant pour l'histoire.
Malgré tout, il est indissociable du deuxième tome puisqu'il en est la suite directe et la résolution. Il y a peu de mystères, car on apprend très vite toute l'affaire, nous, lecteurs. Alors on va voir comment les "bons" vont se démerder, et les "méchants" vont tenter de gérer la crise. Ceci-dit, il y a certains passages, du justement à cette connaissance de la part du lecteur, qui sont jouissifs, car on sait que le mauvais côté va être battu à plate couture. Et puis il y a quand même quelques surprises, car on ne nous dit pas tout. Mais dans l'ensemble c'est un tome moins bon que les deux premiers dans l'absolu, mais inévitable pour conclure l'histoire.
On creuse encore un peu plus les personnages, et Lisbeth voit à côté d'elle émerger de nombreux alliés, de tous les côtés. En gros, on ne s'en fait pas trop pour elle et on a pas très peur dans ce tome.

J'avais craint qu'il n'y ait pas vraiment de fin, sachant que Stieg n'avait pas pu finir son 4e manuscrit, mais finalement ça va. La fin est correcte, un peu abrupte peut-être, mais on a réponse à nos questions.

Tome 3 au niveau d'1 et 2

9 étoiles

Critique de Ddh (Mouscron, Inscrit le 16 octobre 2005, 78 ans) - 26 août 2010

Lisbeth Salander, reine du palais ? Son palais est une chambre d’hôpital qui ne s’ouvre que sur une cellule de prison avant de troquer pour un Palais de Justice. Un palais de courants d’air : que de personnes s’acharnent sur elle, pour son bien ou son malheur !
Dommage que Stieg Larsson soit décédé après la parution de cette trilogie. Il aurait pu profiter de ce succès de vente inouï… Ce qui a permis à Actes Sud de faire éditer des œuvres qui n’auraient pu connaître la notoriété. Dommage pour les lecteurs qui se voient privés d’autres romans de cet auteur à l’imagination fertile.
Lisbeth Salander, grièvement blessée, suit une longue convalescence. Elle est soupçonnée d’un triple assassinat. Comme elle sort des normes traditionnelles, il est difficile de lui venir en aide. Farouche et n’ayant aucune confiance en la justice, il est difficile de prouver son innocence. Si certains volent, malgré elle, à son secours, d’autres cherchent à la supprimer. Elle apparaît comme dangereuse pour le gouvernement suédois ; c’est ce que supputent quelques personnages des services secrets.
Tout ce roman est actions à rebondissements. Haletant à lire. Le découpage est chronologique mais à des lieux différents. Les caractères bien trempés des personnages interpellent le lecteur et attisent son attention.

Une fin un peu décevante

7 étoiles

Critique de Loic3544 (Liffré (35), Inscrit le 1 décembre 2007, 41 ans) - 14 juin 2010

J'ai eu l'impression que le style était moins bon, et l'histoire moins consistante. Cela est sûrement dû au fait que Lisbeth passe au second plan, dans une intrigue pas vraiment difficile à démêler pour le lecteur, pour mettre en avant Millénium et surtout les problèmes d'Erika Berger. J'avoue que cette partie là du bouquin m'a bien plu. Mais elle forme une histoire à part entière, qui parasite le sujet initial du roman, ce qui rend l'ensemble vraiment bizarre. Si on s'attache vraiment à ces personnages après les deux premiers tomes, et qu'on lit donc ce dernier opus avec plaisir, force est de constater que le niveau d'écriture est moins bon et l'intrigue moins bien ficelée. Au bout du compte, une lecture agréable, mais loin d'être au niveau des deux premiers tomes.

Ben ! c'est fini............ snif !

10 étoiles

Critique de Frunny (PARIS, Inscrit le 28 décembre 2009, 54 ans) - 11 mai 2010

Malgré les longues ( très longues ) - mais nécessaires - descriptions des arcanes du pouvoir , l'intrigue reste complète et toujours aussi savoureuse .
Le personnage de Lisbeth Salander prend toute sa dimension et nait la " légende " !
Comme vous l'avez compris ; j'ai ADORé ce dernier opus ( et suis bien triste que ça ne puisse jamais continuer un jour ! )
Comme je l'indiquais dans ma critique du tome 2 ......... je le savais que ces deux là étaient faits l'un pour l'autre......
Une grande amitié nait à la dernière phrase ? ....... mon oeil !!!!!!

Sacrée lisbeth

10 étoiles

Critique de Kafooo34 (, Inscrit le 20 janvier 2010, 38 ans) - 16 mars 2010

Me plongeant dans une lecture frénétique depuis peu, j'ai littéralement dévoré cette trilogie et je la conseille au plus grand nombre, je crois que ce qui m'a le plus fasciné, est bel et bien Lisbeth. Et puis, c'est quand même jouissif, la punition qu'elle inflige à cette ordure de nills bjuramn, le harcèlement du second tome, puis les tabassages de truands aguerris du troisième. Je pense que cette trilogie plaira aux plus grandes féministes du pays, rien que pour le plaisir de voir une petite bonne femme fracasser des grands monsieurs. Puis il y a tout le reste bien sûr, l'intrigue, parfois un peu téléphonée, mais c'est quand même un régal.

Epoustouflant ...

9 étoiles

Critique de Samba (, Inscrite le 3 mars 2010, 41 ans) - 3 mars 2010

Il est bien dommage que l'auteur ne soit plus car j'ai, pour ma part trouvé, la trilogie, passionnante ! Et dire, qu'il était parti pour en écrire 10 ... Quel triste fin ....
Les personnages sont attachants, enfin pas tous... L'intrigue est bien trouvée, même s'il est vrai que par moment, ça tourne un peu rond, mais jamais pour longtemps... L'autre point négatif, serait les noms suédois difficiles à retenir, pour nous, français que nous sommes... Mais cela permet aussi le voyage suédois, aussi bien à travers les noms, que les différents endroits utilisés par l'auteur.
Je n'ai pas réussi à décrocher aussi bien pour le premier, le second ou dernier tome ! Je suis devenue accro, moi aussi, à Mikael, Erika, Lisbeth... Petite pointe de tristesse lorsque j'ai fini le dernier tome qu'il nous a laissé à dévorer...
Bravo à Stieg Larsson...

Effet soufflé qui retombe

7 étoiles

Critique de Maylany (, Inscrite le 11 novembre 2007, 39 ans) - 26 décembre 2009

L'enthousiasme grandissant au cours des 1er et surtout 2ème tome de cette trilogie est ici un peu retombé.

Certaines qualités qui jusqu'ici faisaient pour moi la force de Millénium par rapport aux autres polars ont disparu dans ce dernier opus : l'intrigue, qui déjà n'est que la suite du précédent tome est, en plus, devenue ici très complexe et s'étire en longueur, pleine de rebondissements et avec pléthore de personnages au point de s'y perdre et de se lasser sur certains passages trop compliqué.

Bien sûr la trilogie reste un must à lire pour tous publics et on quitte avec regret Mickaël Blomkvist et Lisbeth Salander auxquels on s'était attachés mais à la lecture de "La reine dans le palais des courants d'air", la séparation est finalement moins douloureuse que ce que l'on aurait pu craindre à la fin du deuxième tome.

Quand un service de contre-espionnage abrite une cellule mafieuse

7 étoiles

Critique de Ori (Kraainem, Inscrit le 27 décembre 2004, 83 ans) - 21 décembre 2009

Dans ce Millénium 3, à mon sens le meilleur de la série, nous retrouvons Lisbeth Salander, la jeune héroïne un peu ‘dérangée’, qui, en état d’arrestation sur son lit d’hôpital, réussit à s’introduire dans les ordinateurs d’une faction mafieuse du contre-espionnage suédois, et ce, grâce à la coopération du journaliste-enquêteur-courageux, Mikael Blomkvist, bien connu des lecteurs de la trilogie. Le démantèlement de cette cellule évoluant hors du contrôle de l’Etat est achevé grâce notamment à l’action conjuguée du journaliste et d’une police secrète d’élite.

Cet opus est l’occasion pour l’auteur de nous familiariser à nouveau avec les milieux journalistique et judiciaire. S'il est traversé par une multitude de personnages secondaires, plus ou moins utiles, il est extraordinairement dynamique et attachant.

Malgré des longueurs évitables qui alourdissent toute la série Millenium, je regretterai la disparition prématurée de l’auteur, qui avait apporté une touche très personnelle au roman-thriller nordique.

Mitigé

4 étoiles

Critique de Headlock (, Inscrite le 7 septembre 2009, 27 ans) - 7 septembre 2009

J'ai lu le premier tome de Millénium avec un intérêt grandissant et les personnages m'ont énormément plu. Mais ce qui m'a surtout séduit, c'est la culture suédoise dont on apprend énormément de choses et qui est jusque là assez peu connue du commun des mortels (en tout cas des français).
Le second tome m'a tout aussi plu.
Mais le troisième... m'a ennuyé au plus haut point. Le premier et le deuxième avaient des intrigues et thèmes définis et différents, mais le troisième m'a paru une pâle suite du deuxième.
D'accord, je mourrais d'envie de savoir ce qui arrivait à Lisbeth, mais passé les 100 premières pages, mon intérêt s'est envolé. Les longs discours de l'auteur sur l'économie et le procès qui tardait, tardait à arriver m'ont définitivement saoulé.
On a fini par me raconter la fin et j'ai été très déçue.
Je vous l'accorde, c'est peut-être parce que je suis jeune...

Des sensations fortes garanties !

10 étoiles

Critique de Laurent63 (AMBERT, Inscrit le 15 avril 2005, 45 ans) - 6 septembre 2009

Je viens de terminer le dernier opus de la trilogie Millénium et je reste sans voix devant la qualité de ces romans. Je dirais simplement que c'est une œuvre magistrale de la littérature policière, avec un rythme très soutenu qui nous plonge dans les méandres d'une histoire peu conventionnelle.
Ce troisième et dernier volet s'enchaine sans aucune difficultés avec le deuxième puisqu'il s'agit de la suite logique des aventures de Lisbeth et de Mikael. Avec brio et jusqu'au dernier chapitre l'auteur tient le lecteur en haleine, un pur thriller dans les meilleurs moments de l'histoire du roman policier.
Quel dommage que cet auteur soit parti si tôt car je suis certain que les aventures auraient pu continuer, un talent exceptionnel, une plume de génie qui nous laisse avec un chef d'œuvre du genre.
Venez découvrir les aventures de Lisbeth et Mikael, peut-être que comme moi au début vous serez un peu sceptique et qu'à la fin vous serez terriblement accroché...

Larsson commençait seulement sa carrière de romancier...

9 étoiles

Critique de AntoineBXL (Bruxelles, Inscrit le 9 août 2008, 40 ans) - 29 juin 2009

Ce tome 3 m'a passionné. L'on ressent un Stieg Larsson arrivé à sa vitesse de croisière. Certes, je rejoins plus ou moins les avis qui mettent en exergue les longueurs dans la narration, mais c'est véritablement un grand génie de l'intrigue qui nous a quitté le 9 novembre 2004... Je suis persuadé que s'il avait eu plus de temps, il aurait surclassé John Le Carré!

Dans l'univers de la BD, on voit fréquemment des séries reprises par de nouveaux scénaristes ou dessinateurs. Alors? Qui va nous raconter la suite des péripéties de Salander? La Suède regorge de grands écrivains...

Des personnages, un suspens fanastiques

9 étoiles

Critique de Le pingouin (, Inscrit le 27 février 2009, 30 ans) - 28 mai 2009

Dommage que Stieg Larson soit décédé. Un roman dont l'aspect politique est très poussé et pourtant, qui provoque un suspens constant chez le lecteur, une envie de continuer sans cesse la lecture.
Des personnages merveilleux que l'on ne cesse de découvrir, même dans le 3e volume de Millénium. Chaque personne a ses qualités, ses spécialités, son caractère forgé... On ne manque pas de s'identifier à chacun d'eux.
Stieg Larson a une connaissance incroyable de l'humain en tant qu'être unique et respectable.

Vraiment moins bon que le premier tome : une intervention du "premier critique"

1 étoiles

Critique de Kernitou (Genève, Inscrit le 4 janvier 2005, 59 ans) - 28 avril 2009

Cela m'a amusé de suivre dans les médias le très grand (mais à démarrage très lent) succès critique et populaire de la série "Millénium" de Stieg Larsson. J'ai dû faire partie de la toute première fournée de lecteurs (on était 2000, 3000?) immédiatement à la sortie du premier tome; j'avais été séduit par deux éléments: premièrement une couverture particulièrement réussie et deuxièmement le fait qu'il était originaire de Suède, moi qui suis un très grand admirateur de Mankell (voir conclusion ci-après) et qui venais de terminer sa saga Wallander. La lecture des "Hommes qui..." avait confirmé le feeling de départ puisque la trame (milieu économique, secret de famille, nouvelles technologies très présentes) était rondement menée autour de trois personnages plutôt intéressants, Mikael Blomkvist (alter ego de Larsson), Lisbeth Salander et la richissime famille Wennerström. Il y avait même (pages 107, 143) des plans de situation, ce que j'adore!

Ainsi, enthousiasmé, j'ai probablement été un des tout premiers (qui sait si pas le premier?) à en causer sur le net francophone puisque mon texte ici (http://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/12517) sur Critiques Libres date du 21 juillet 2006 (dépôt légal: juin 2006), qui était en partie une copie de ma première intervention dans wikipédia (ai créé les articles "Stieg Larsson" et "Millénium" les 18 et 21 juillet), une petite fierté s'il en est...

Evidemment, je sais parfaitement que mes petits écrits précités ne sont pas à l'origine du succès phénoménal que la série a rencontré en France; ma participation au dit succès se limite au fait que j'en ai beaucoup parlé autour de moi à l'époque.

Le fait que, seulement 18 mois plus tard (wow!)(et, sur Critiques Libres, le premier commentaire n'est apparu qu'en avril 2007), le livre soit tant admiré et loué ici et là dans les médias démontre combien les critiques "professionnels" de la presse française sont mauvais et/ou des moutons de Panurge. La plupart des journaux et magazines ont parlé de la trilogie uniquement en raison de la montée des tirages et (enfin) des actions de relations publiques entamées par l'éditeur.

Ceci dit, le premier tome reste un bon polar que j'avais eu du plaisir à lire, tout en restant au même niveau honnête qu'un Grangé, c'est-à-dire de la lecture de vacances sans grandes prétentions ni retombées ni enrichissement intellectuel. "Les Hommes qui..." est honnêtement construit et plutôt délassant.
Ce n'est pas le cas des deux livres suivants ("La Fille qui..." et "La Reine dans... ") que j'ai trouvés compliqués pour rien, mal construits, bâclés, et finalement assez peu crédibles; "La Reine dans... " m'est même tombé des mains après 100-120 pages, n'ai pas pu aller plus loin...
Soyons honnête, un point les a desservis me concernant, c'est de les avoir lus à leur parution, chaque fois éloignée du précédent tome, ce qui faisait que je n'avais plus tous les détails en tête (quand on lit >40 bouquins par an...). C'est ma foi une grande erreur de l'auteur que de n'avoir pas rappelé les éléments essentiels dans chacun des tomes. Par ailleurs, le personnage de Lisbeth est peut-être fascinant pour certains lecteurs et lectrices: je le trouve simplement pas crédible.

Si vous voulez vraiment lire de très bons polars venus du froid, structurés d'une manière infaillible, dans des contextes socio-économiques précis et actuels, crédibles de la première à la dernière ligne, des livres qui restent en même temps les plus entertaining que j'aie lus, je ne peux que recommander la série complète des Wallander de Heining Mankell, qui sont tous des chefs-d'oeuvres sans exception.

Au revoir Lisbeth, Salut Blomkvist!

8 étoiles

Critique de Paquerette01 (Chambly, Inscrite le 11 juillet 2008, 48 ans) - 17 avril 2009

J'ai lu Lisbeth SALANDER, j'ai vécu au rythme de Lisbeth Salander pendant plus de 2000 pages et quelques semaines...

J'ai été happée par la saga.

Lisbeth est sauvée... Elle reprend maintenant le cours de sa vie... Je vais de mon côté, avoir un peu plus le temps de me préoccuper de la mienne! Chaque moment libre lui a été consacré...

J'ai beaucoup aimé ce troisième et dernier tome même si je l'ai trouvé un peu plus difficile à suivre et moins agréable que les deux premiers. Est-ce la difficulté d'assimiler la foule de personnages secondaires et l'intrigue au sommet de l'Etat dont les fondements sont, à mon avis peu crédibles ou est-ce tout simplement un début d'overdose que je me suis moi-même infligée par le rythme de mes lectures?

Qu'importe, c'était vraiment une histoire passionnante.

Vivement le film !

8 étoiles

Critique de Sonamouto (, Inscrit le 4 avril 2005, 41 ans) - 24 février 2009

C'est fait, les 3 tomes sont lus !
Aucun regret en ce qui concerne le roman lui-même, l'intrigue, les personnages, le scénario, la construction.
Mes seuls reproches seraient la faiblesse de la traduction qui n'évite aucune lourdeur (répétitions, adverbes surabondants...), et côté auteur, sa propension à entrer dans des détails descriptifs parfaitement inutiles au roman. Je ne parlerai même pas du nombre de cafés bus - c'est phénoménal - ou des ameublements forcément Ikéa ! ;)
Désormais j'attends avec beaucoup d'impatience la sortie du film adapté du tome 1, et qui ne devrait pas tarder.
J'ai entendu dire que pour les lecteurs, ils y retrouveront TOUT du roman, et pour les non-lecteurs, ce sera juste un très bon thriller.
Donc patience.
Et en attendant, bien sûr, je recommande cette lecture à tous ceux qui aiment que ça bouge dans un roman.
Bonne trilogie !

Ben c'est fini...

10 étoiles

Critique de Gab2008 (brest, Inscrite le 8 juin 2008, 40 ans) - 23 février 2009

Je viens hélas de terminer cette trilogie....
Toujours aussi mouvementé ce 3ème opus... ce qui est un peu lourd c'est le côté politico judiciaire et un peu compliqué.
Mais le reste est un pur bonheur, beaucoup de rebondissements, vraiment super...
Maintenant il faut trouver de quoi lire et passer à autre chose... ne plus suivre les aventures de Lisbeth (on s'y attache vite).
bonne lecture... merci Stieg Larsson

la qualité décroissante

4 étoiles

Critique de LeChauve (Toulouse, Inscrit le 2 mai 2006, 69 ans) - 31 janvier 2009

Je suis tout à fait d'accord avec Pascale Ew. le 3ème tome est une bouillie.
Comme dans les mauvais romans, cette histoire tordue n'a de sens que si on prête aux personnages principaux des caractéristiques hors normes. Sans compter l'impressionnante facilité de certains à naviguer dans les réseaux informatiques et la négligence des autres qui laissent tout trainer.
C'est l'histoire du costume de Fernand Raynaud, un costume mal foutu qui va si bien a un mec qui est obligé de s'y adapter.
Le premier tome est excellent, le deuxième est bon, le troisième nul.
Rien ne justifie cet engouement international, il y a des tas d'écrivains de thrillers qui sur la durée font beaucoup mieux y compris en France.

Il vaut les deux tomes précédents

7 étoiles

Critique de Tanneguy (Paris, Inscrit le 21 septembre 2006, 80 ans) - 26 décembre 2008

Il est de bon ton de proclamer que le 3ème tome de Millénium ne vaut rien comparé aux deux autres. Ce n'est pas mon avis ; certes on n'est pas surpris par les personnages et les situations mais l'auteur est toujours un maître de l'action et on ne s'embête pas. Vu la longueur de l'ouvrage, on passe un long et bon moment.

Une petite larme pour la fin de cette formidable trilogie ?

9 étoiles

Critique de MAGGUIL (, Inscrite le 22 février 2008, 39 ans) - 14 décembre 2008

Cette fantastique trilogie est maintenant bel et bien terminée ! Millenium procure un immense plaisir de lecture, c'est un polar haletant qui m'a totalement submergé, c'est un réel plaisir d'être embarqué entièrement dans une histoire comme ça.
Pour ma part ce troisième tome a un peu cassé le rythme des deux premiers, de nombreux personnages font leur entrée et ma foi c'est vrai qu'on s'y perd un peu à certains moments. Il est vrai que c'était nécessaire vu que l'histoire est concentrée sur l'enquête policière. Le début a vraiment été difficile surtout quand l'auteur explique longuement l'histoire d'un personnage de la Sapo mais je conseille tout de même de forcer un peu la lecture car il y a de très bons passages et ça ne gache en rien l'engouement de l'histoire. Je maintiens fortement mon avis sur ce polar : il est prodigieux !
Mon préféré reste le tome 2, là où on apprend toutes les choses intimes de Lisbeth et où on se rend compte de son talent fou et de sa détermination. C'est un personnage hors norme et je m'y suis beaucoup attachée.

Grosse colère

4 étoiles

Critique de Pascale Ew. (, Inscrite le 8 septembre 2006, 52 ans) - 1 novembre 2008

Je n'en reviens pas de lire autant de critiques positives sur ce livre ! Autant j'ai adoré le premier tome, autant j'ai détesté ce dernier.
Quel exploit d’avoir écrit autant de mots pour ne rien dire ! Ce troisième tome de Millénium est vraiment une arnaque : plus de sept cent pages pour décrire ce que le lecteur sait déjà, sans aucun suspense, en y ajoutant un maximum de personnages et autant de noms suédois où le lecteur se demande à chaque fois ‘qui c’est encore celui-là ?’. Ils s’expliquent tous les uns après les autres ce qui s’est passé dans l’histoire et le lecteur n'apprend rien. Stieg Larsson aurait tout aussi bien pu se passer d’écrire ce troisième volet qui n’en finit pas. Seule la fin avec le procès de Lisbeth Salander procure un certain plaisir à voir les ‘méchants’ démolis et justice enfin faite à l’héroïne.
Bref, je ressors de cette lecture en colère et avec le sentiment d’avoir été considérée comme un pigeon. Encore heureux que je n’ai pas acheté le livre et qu'on me l'a prêté.

voilà, c'est fini!

7 étoiles

Critique de Lenaig (, Inscrite le 22 septembre 2008, 46 ans) - 17 octobre 2008

Personnellement,j'ai pris pas mal de plaisir à lire ce dernier tome de la trilogie, qui fonctionne en binome, si on peut dire, avec le précédent.
C'est speed, ça va vite et un peu dans tous les sens...
Du coup,on se sent parfois un peu perdu au milieu des personnages secondaires et des intrigues annexes(Erika Berger et son harceleur informatique...)
Mais les séquences sont montées sur un rythme très prenant,et on se laisse embarquer à suivre Lisbeth,cette étrange petite bonne femme totalement associale et bizarrement surdouée à laquelle on s'est forcément attaché...Victime du "secret défense" et de l'intérêt national.
L'écriture,très cinématographique, contribue à rendre l'intrigue plus crédible que dans le tome précédent, où les "invraissemblances" étaient un peu grosses
(le genre "retour de Lisbeth de chez les morts vivants" ou "tropfort,supermicky qui neutralise sans les mains ou presque le géant hyper musclé qui a peur du noir!" ).
C'est cependant le premier tome de la saga qui m'aura le plus embalée.
Celui ci laisse, je trouve, un petit gout de fin écrite un peu à la va vite.
Dommage...

Le meilleur titre

8 étoiles

Critique de Numanuma (Tours, Inscrit le 21 mars 2005, 46 ans) - 25 juillet 2008

Les meilleures trilogies sont en trois parties mais je n’aurais pas boudé la lecture d’un quatrième tome d’autant que ce dernier volume est la suite directe du second alors que le second ne suit pas le premier. La structure de l’ensemble se trouve ainsi déséquilibrée. De plus, il faut réussir à mettre de côté tout l’aspect extratextuel qui déforme la lecture. Oui, l’auteur est mort et n’a pas eu le temps de voir ses œuvres éditées… En ce qui me concerne, j’ai résolu le problème en lisant les romans environ 6 mois après les avoir achetés.
Cet ultime épisode est le plus intense. Les intrigues s’entremêlent, les personnages sont de plus en plus nombreux et inattendus, tel Paolo Roberto, ancien champion de boxe qui débarque par hasard dans le roman. Et il connait Lisbeth puisqu’il lui a donné des cours de boxe !
C’est le gros point faible de ce roman : le recours un peu trop systématique à des stratagèmes de théâtre ou de cinéma, voire de manga. Les personnages sont capables d’exploits à la limite du jeu de rôle. Lisbeth a suffisamment été décrite tout au long des trois tomes et pourtant, elle continue à m’étonner : elle est capable de démonter un adversaire beaucoup plus costaud et de se prendre une balle dans la tête et survivre. C’est typique du jeu de rôle avec ses personnages tellement au-delà des normes.
De manière général, les romans de Stieg Larsson sont aussi invr aisemblables qu’ils sont réalistes.
C’est pourtant l’épisode qui m’a le plus emballé car les pièces du puzzle sont vraiment dures à mettre en place et les divers rebondissements changent la donne en permanence. On n’est jamais sûr de rien sinon que les gentils sont bien gentils et que si parfois, ils font de mauvaises actions, c’est toujours avec le bien comme finalité. J’aurai aimé que Bloomkvist se lâche de temps en temps plutôt que de rester toujours ce héraut du journalisme pur et intransigeant. Et les salauds ? Et bien, ce sont des salauds, encore que je n’ai pas ressenti de dégoût profond et irrépressible pour aucun des méchants de l’histoire sinon dans le cas de l’inspecteur Faste, prototype du flic macho un peu mou du bulbe. Mention spéciale au docteur Téléborian, sinistre ordure pleine de morgue.
Zalachenko, comme Lisbeth d’ailleurs, sont au-delà car ils ne jouent pas selon les mêmes règles ; la différence entre eux est que Lisbeth peut avoir des scrupules.

génial

10 étoiles

Critique de Ambre6669 (, Inscrite le 21 juillet 2008, 38 ans) - 21 juillet 2008

Bonjour à tous,

c'est vrai qu'il y a tant à dire sur cette trilogie... étrange la manière dont elle vous envoute et impossible de poser le livre 5 minutes...

pour en discuter, je vous invite à venir sur mon forum qui est dédié à ce livre MILLENIUM :

http://millenium.forumactif.net

les fans comme les détracteurs sont les bienvenus

un peu déçue

7 étoiles

Critique de Dudule (Orléans, Inscrite le 11 mars 2005, - ans) - 5 juillet 2008

le tome 3 m'a un peu déçue moins de rythme, quelques bons passages quand même et une petite tristesse de laisser les personnages.
Un bon moment de lecture, cette trilogie est agréable dans l'ensemble.

Hélas, c'est déjà fini...

9 étoiles

Critique de Critique (Trets, Inscrite le 9 novembre 2004, 59 ans) - 22 mai 2008

Le Tome 3 traîne un tout petit peu en longueur. Lisbeth, abandonnée dans un bien triste état à la fin du Tome 2 sera sauvée in extremis encore une fois grâce à l'ingéniosité de Mikael et de toutes les personnes qu'il aura su réunir autour de lui pour se tirer d'un bien mauvais pli. La toute fin de cette trilogie nous laisse pantois. On se sent libéré, heureux, on ne regrette qu'une seule chose, le drame qui survint à l'auteur.

Un reproche cependant : la parfois très mauvaise traduction française. On a l'impression qu'elle a été réalisée rapidement, sans suffisamment de relectures. Les tutoiements perpétuels gâchent un peu l'ambiance. Et les fautes grammaticales ne sont pas acceptables. C'est regrettable pour l'éditeur...

Que sont-ils devenus...?

7 étoiles

Critique de Miss teigne (, Inscrite le 6 mars 2008, 38 ans) - 17 avril 2008

A l'instar du 1er tome de la trilogie, ce dernier opus démarre lentement et connaît un rythme narratif assez inégal. Il y a des haut et des bas. Les 100 dernières pages sont néanmoins plus accrocheuses.
L'intrigue amorçée dans le deuxième tome, centrée sur Lisbeth et Zalachenko, trouve sa conclusion. Lisbeth règle aussi ses comptes avec Peter Teleborian.

De nouveaux personnages apparaissent. Et je me suis interrogée sur le devenir de certains, passé sous silence. Malheureusement, mes interrogations ne trouveront pas de réponse vu la disparition prématurée de l'auteur...J'aurais adhéré sans hésitation à la lecture d'un quatrième opus.

Somme toute, agréable à lire. Un bon moment.

Conclusion en beauté !

9 étoiles

Critique de Bookivore (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 37 ans) - 5 avril 2008

Conclusion en beauté pour la saga de Stieg Larsson (hélas disparu avant la parution de l'ensemble). A lire absolument, ainsi que les deux premiers, of course !

oui mais...

9 étoiles

Critique de C.line (sevres, Inscrite le 21 février 2006, 41 ans) - 27 janvier 2008

cette critique ne concerne pas le tome 3 exclusivement mais plutôt la trilogie dans sa globalité.
Donc comme beaucoup je me suis jetée sur millenium fort de sa réputation. J'ai pourtant bien failli arrêter dès la moitié du 1er tome.
Difficile pour moi de trouver un rythme satisfaisant dans cette histoire qui trainait en longueur (à mon sens) : cela tient-il au style journalistique et fortement détaillé ou aux caractères très manichéeens et archétypaux des personnages je ne saurais le dire. Toujours est-il que j'ai dû attendre la page 300 avant d'avoir l'impression d'entrer enfin de plain-pied dans l'intrigue... ce qui est un peu long !

Toutefois je suis ravie d'avoir tenu bon et d'avoir continué car j'ai littéralement avalé tout rond le tome 2 : beaucoup plus rythmé, ca va beaucoup plus vite etc...

Dommage que tout ça s'essoufle un peu dans le tome 3 : j'ai eu l'impression inverse du tome 1 : ça part vite mais ça tourne en rond une bonne partie du récit. Sans compter les clichés qui se multiplient autour des personnages

M'enfin dans son ensemble, la trilogie millénium est une bonne histoire bien que je trouve sa réputation légèrement galvaudée.

Forums: Millénium, Tome 3 - La reine dans le palais des courants d'air