Nouvelles parutions selon la date fournie par Amazon.fr


sans couverture

Un hosanna sans fin de Jean d' Ormesson

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 49 ans)
10 etoiles
Ultime roman de Jean d'Ormesson
Jamais livre de Jean d'Ormesson n'est sorti sans un tel battage médiatique. Des hebdomadaires à la radio, en passant par des émissions télé comme "la grande librairie", personne ne pouvait passer à travers de cet "Hosanna sans fin" du regretté Jean d'Ormesson, qui pour une fois n'a pas emprunté le titre de son ouvrage à Aragon mais à Chateaubriand, l'écrivain...

sans couverture

Tout est une bénédiction: Car nul n’est éprouvé en deçà de ses forces de Roger Mathieu

critiqué par RogerMathieuAuteur - (Québec - 52 ans)
8 etoiles
Pourquoi ce livre?
Le « nouvel âge » affirme que tout est parfait, que rien n’arrive pour rien, que chacun doit se prendre en main… Ce courant de pensée, quoique louable, semble oublier les tragédies et détresses majeures que vivent certains d’entre nous. J’ai moi-même vécu des tragédies qui ont exigé de moi de profondes réflexions, forçant mon questionnement sur le but de...

sans couverture

Liège pas à pas de Robert Ruwet, Juliette Ruwet

critiqué par Catinus - (Liège - 67 ans)
9 etoiles
Bienvenue à Liège / suivez les guides
Juliette Ruwet et son grand-père, Robert Ruwet, nous donnent ici un bien bel ouvrage. Presque luxueux, en tout cas réalisé, broché avec soin et élégance par les Editions du Perron. En quarante-cinq chapitres, ils ont relevé, avec brio, le défi de nous conter l’histoire de Liège. Ainsi, ils nous font visiter la Cité Ardente en parcourant, pas à pas, «...

sans couverture

Ne sois pas vulgaire de Mathilde Biron

critiqué par Eric83 - (44 ans)
8 etoiles
un recueil sulfureux, jouant des nuances et des contrastes, pour saisir les ambivalences du désir à notre époque
Ce recueil de photographies est le premier ouvrage publié par Mathilde Biron, jeune photographe dont le travail a déjà acquis une certaine notoriété et reconnaissance via les galeries de son site internet. Les photos, brutes et non retouchées (il y a d'ailleurs beaucoup de polaroïds), sont explicites mais frustreront le lecteur qui viendrait y chercher autre chose que l’expression artistique...

sans couverture

Des mots de contrebande : (Aux inconnus qui comme moi...) de Alain Cadéo

critiqué par Nathavh - (54 ans)
10 etoiles
Une pépite pour les amoureux des mots
Si vous suivez mon blog, vous savez sans doute qu'il est un auteur que j'aime beaucoup. Son succès est à mon sens trop confidentiel car l'auteur de "Zoé" et de "Chaque seconde est un murmure" est pour moi l'orfèvre des mots par excellence. Si ce n'est déjà fait, je vous invite vivement à découvrir ses deux derniers romans...

sans couverture

Maisons habitées de Philippe Leuckx

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
Ma terre, ma maison
Dans ce petit recueil fait de courts poèmes en vers ou en prose, Philippe Leuckx évoque avec une douce nostalgie sa terre natale celle qui lui a donné la vie, l’envie d’écrire et l’inspiration. « Ma poésie a puisé je crois à la terre natale la sève du silence des granges, le silence des sillons longés pour désherber, la patience...

sans couverture

Charlie Chaplin : Le rêve de Adolphe Nysenholc

critiqué par Ddh - (Mouscron - 77 ans)
7 etoiles
Chaplin Charlot : du rêve ...
Charlot et Charlie Chapelin se succèdent continuellement dans ce livre ; l'un l'acteur, l'autre le metteur en scène. Le tout dans une atmosphère de rêve. Né en 1938 en Belgique, de parents juifs polonais, Adolphe Nysenholc a été caché par eux dans une famille flamande ; ses parents furent arrêtés et périrent à Birkenau. Après la guerre, un oncle plaça le jeune Christophe...

sans couverture

Il est grand temps de rallumer les étoiles (Apollinaire) de Guillaume Apollinaire, Frank Thomas, Reinhardt Wagner, Sylvie Serprix (Dessin)

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
9 etoiles
Quand il est mort le poète
Il y a un siècle, le 9 novembre 1918, décédait l’immense poète Guillaume Apollinaire, la Grande Guerre l’avait épargné, la grippe espagnole ne lui laissa pas la même chance, elle profita de ses blessures et de sa faiblesse pour l’emporter au paradis des poètes. Il avait choisi de défendre la France avant de demander la nationalité française et de mourir...

sans couverture

Les Beaux Étés - tome 5 - La Fugue de Zidrou (Scénario), Jordi Lafebre (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 49 ans)
3 etoiles
Une lecture décevante.
Je ne pense pas que cette série soit sujette à une pression éditoriale telle qu'il faille à tout prix publier un album chaque année voire deux albums dans l'année En effet, la qualité scénaristique se perd avec ce cinquième opus qui m'a vraiment déçu. Quelle idée avec un titre pareil "les beaux étés" de traiter des vacances de Noël ! Le scénario...

sans couverture

Yves Saint Laurent - Le soleil et les ombres de Lynda Maache, Bertrand Meyer-Stabley

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
Le prince de la mode
Il y a dix ans déjà, une étoile s’éteignait dans le ciel de l’élégance, le Prince de la mode, Yves Saint Laurent, décédait le 1° juin 2008. A l’occasion de cet anniversaire, Bertrand Meyer-Stabley et Lynda Maache, à travers une biographie très documentée, font revivre l’espace d’une lecture ce prince de l’ombre qui mit si bien les femmes dans la...

sans couverture

Munich de Robert Harris

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)
9 etoiles
Une histoire pour l'Histoire
Tandis que l'avion de Chamberlain survole la Manche, Hitler quitte le sud de Berlin en train. Tous deux se dirigent vers Munich. De leur côté, deux jeunes hommes entament le même voyage : Hugh Legat, secrétaire privé de Chamberlain, et Paul Hartmann, diplomate allemand et membre de la résistance au nazisme. Amis durant leurs études à Oxford, avant qu'Hitler n'arrive au...

sans couverture

De notre côté du ciel de Hans Meyer zu Düttingdorf

critiqué par Les lectures d'Anne-Sophie - (34 ans)
7 etoiles
Un roman magnifique et douloureux.
Il y a des livres qui vous racontent des histoires affreusement belles. Ça semble parfaitement antinomique, et pourtant, dans ce roman, c’est parfaitement complémentaire. Il va être question de guerre, de deuils, d’amour, de haine, d’amitié, d’enfance sacrifiée, et surtout de résilience. La montée du nazisme, ses raisons et ses conséquences vues à travers le prisme de l’enfance, c’est ce que nous propose...

sans couverture

Erectus de Xavier Muller

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)
6 etoiles
Divertissement
Présentation éditeur À Richards Bay, en Afrique du Sud, c'est le choc. Un homme s'est métamorphosé. Il arbore des mâchoires proéminentes, est couvert de poils, ne parle plus. Bientôt, à New York, Paris, Genève, des Homo erectus apparaissent en meutes, déboussolés, imprévisibles, semant la panique dans la population. De quel virus s'agit-il ? Que se cache-t-il derrière cette terrifiante épidémie ? Une scientifique française, Anna Meunier,...

sans couverture

Le rêve de ma mère de Anny Duperey

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
9 etoiles
Sur les traces d'une mère inconnue
L'actrice Anny Duperey a pu énoncer le trouble qu'a représenté la perte de ses parents, dans Le Voile noir. Ici, si elle reprend le thème, elle le dépasse. En effet, si, dans un premier temps, elle avoue ne pas avoir su comment s'orienter ni choisir son parcours scolaire et professionnel qui s'est plutôt imposé à elle, elle s'est aperçue qu'elle...

sans couverture

Un bébé à livrer de Benjamin Renner

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 62 ans)
9 etoiles
Un excellent livre pour tous les âges !
C’est en 2015 que j’ai rencontré pour la première fois Benjamin Renner. C’était pour moi un jeune auteur de bandes dessinées et j’avais adoré son livre : Le Grand Méchant Renard. Certes, j’avais bien vu auparavant le film « Ernest et Célestine » mais je n’avais pas fait le lien car j’avais oublié le nom des coréalisateurs… Là, au moins,...

sans couverture

L'eau que nous sommes de Juliette Duquesne, Pierre Rabhi

critiqué par Colen8 - (77 ans)
7 etoiles
Trésor liquide
L’eau, élément le plus répandu de la terre est en danger, l’alerte à la pénurie grandit à la mesure du changement climatique attendu. Très impliquée sur la situation déjà préoccupante du moment Juliette Duquesne essaie de comprendre la complexité sous-jacente à ce qui parait si simple à première vue. Elle a ainsi réalisé une enquête de plusieurs années auprès de...

sans couverture

130 haïkus à entendre, sentir et goûter de Iocasta Huppen

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
A déguster avec gourmandise
Iocasta Huppen, roumaine d’origine, installée en Belgique est une « haïjin » (terme japonais qui désigne une personne qui écrit des haïkus), elle excelle particulièrement dans cet art, elle a été l’initiatrice du Kukaï de Bruxelles qui réunit quatre fois par an des auteurs de haïkus. Dans le présent recueil, elle propose, je n’ai pas compté mais comme elle l’écrit...

sans couverture

Si Uté approuve tome 1 : 111 jours de Flush

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 39 ans)
6 etoiles
Un beau graphisme, un texte plus faible
Dans un monde quelque peu futuriste, Obnox, un jeune homme, essaie de gagner un peu d’argent comme il peut. La femme qu’il aime est enceinte et va bientôt donner naissance à leur enfant. Il ne peut pas se permettre de mettre en difficulté ce petit monde. Luiss, un ami, lui propose souvent des plans malhonnêtes pour survivre. A force...

sans couverture

Couloir 36 de Laurence Tournay

critiqué par CHALOT - (70 ans)
10 etoiles
à en perdre le souffle
« Couloir 36 » roman de Laurence Tournay Le livre actualité Editions 256 pages novembre 2018 Quatre meurtres, les plus abominables qui soient sont perpétrés au même moment ou presque dans quatre lieux différents. La main assassine n'est pas la même puisque les faits se situent dans l'agglomération de Melun et à la Baule. Le commissaire Delorme est inquiet et interrogatif !. C'est un énigme difficile à résoudre, le mode opératoire...

sans couverture

Les gentlemen de Christian Lamoureux

critiqué par Lecrivainpoete - (80 ans)
8 etoiles
Amours, jeunesse et Amitié
Un livre qui retient l'intérêt du début à la fin. Au fil des lignes, dans une écriture fluide et de qualité, l’auteur nous entraîne dans la quête amoureuse de deux jeunes Don Juan des années ’60. Une piqûre de jeunesse, une amitié indestructible, une époque à redécouvrir… ...

sans couverture

Et la Gauche devint la putain de l'Islam de Pierre Cassen

critiqué par CHALOT - (70 ans)
5 etoiles
Un étonnant itinéraire
« Et la Gauche devint la putain de l'Islam » de Pierre Cassen Editions Riposte laïque 315 pages novembre 2018 Le titre me déplaît car il est insultant pour la gauche et pour les « putains » mais bon, connaissant Pierre Cassen, son talent et ayant envie de mieux connaître cet homme avec qui j'ai milité, j'ai lu tout le livre et ceci d'une traite. Ce livre est constitué de deux...

sans couverture

Deuil pour deuils de Christophe Stolowicki

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
Pour pleurer enfin ses morts
« J + ? Je mène le deuil, jamais je n’aurais cru une seconde foi. ». « J – trente ans peut-être. Je mène le deuil, elle s’est dérobée…. Mon amie d’enfance Anna… ». La mère est décédée, le fils mène le deuil comme il le menait déjà une trentaine d’année auparavant pour la cérémonie funéraire d’Anna sa première...

sans couverture

A chaos, chaos et demi de Carine-Laure Desguin

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
7 etoiles
La poésie pour recours
Dans une lumineuse préface Eric Allard guide le lecteur dans les méandres dessinés par Carine-Laure Desguins sur le sable des cinquante mini textes qu’elle a rassemblés dans ce recueil. Des textes où tout a explosé, les mots sont dispersés, ils ont perdu la place qui aurait dû être la leur, les phrases n’ont plus de sens, il ne reste que...

sans couverture

Sur les épaules des géants de Umberto Eco

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
9 etoiles
Des conférences de haut vol
Cet ouvrage retranscrit des interventions d'Umberto Eco prononcées au festival culturel de Milan, la Milanesiana, Sur les épaules des géants étant l'intitulé de l'un de ces mini-conférences. Le philosophe devait, de son point de vue, présenter le thème traité pour la session annuelle en court, ces présentations retranscrites s'étalant de 2001 à 2015. Sur les épaules des géants retrace la relation...

sans couverture

L'homme parfait est une connasse de Anne-Sophie Girard, Marie-Aldine Girard

critiqué par Antihuman - (Paris - 35 ans)
6 etoiles
Superman est un c...
Est-ce que la femelle "bobo" n'apprécie-t-elle dans la vie que le shopping, avec ses diverses copines ? Est-ce que la femme branchouille (par exemple parisienne) ne vise-t-elle dans la vie que la sécurité financière, la santé de son chien-chien, et enfin les euros au final ?? On pourrait parfois se le demander franchement, et même rédiger un texte complotiste ou rageux: c'est...

sans couverture

Horlà 2.0 de Serge Annequin

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 39 ans)
9 etoiles
Une relecture intelligente et métaphorique du Horla de Maupassant
Encore une énième version du « Horla » de Maupassant ? Cet album est bien plus que cela. Le narrateur se prénomme K et a une tête de lapin. Il travaille dans le domaine informatique et doit corriger des erreurs de codage. Plus le temps passe, comme le narrateur de la nouvelle de Maupassant, plus il sent une présence chez...

sans couverture

Les dupes de Jean Dutourd

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
8 etoiles
Pas croyable
Jean Dutourd, pour moi, c’est le souvenir de « Au bon beurre » un texte lu vers la fin de mon adolescence, un texte dont j’ai gardé un bon souvenir et pourtant j’ai, comme toute une génération, vers la fin des années soixante, tourné le dos à cet auteur. Quand la jeunesse battait le pavé derrière diverses banderoles prônant de...

sans couverture

Agatha Raisin enquête 13 - Chantage au presbytère de M.C. Beaton

critiqué par Coper - (35 ans)
8 etoiles
Le beau vicaire est mort !
Quatrième de couverture : Larguée (une fois de plus) par James Lacey, délaissée par son voisin en qui elle mettait ses derniers espoirs, Agatha Raisin déclare la guerre aux hommes en faisant voeu de chasteté... Jusqu'à sa rencontre avec le tout nouveau et très sexy vicaire de Carsely, qui fait l'effet d'une bombe au village : les femmes se bousculent...

sans couverture

Agatha Raisin enquête 14 - Gare aux fantômes: Qui vivra verra ! de M.C. Beaton

critiqué par Coper - (35 ans)
8 etoiles
Agatha face aux fantômes ! une première !!
Présentation de l'éditeur : "Croyez-vous aux fantômes ? Mrs Witherspoon, une vieille mégère détestée de ses voisins et de ses propres enfants, se plaint de visites spectrales. Chuchotements, bruits de pas, brouillard suspect... sa maison serait hantée ! Les blagues vont bon train au village : mensonges ou hallucinations ? Lorsque la vieille dame meurt dans des circonstances suspectes, plus personne ne...

sans couverture

Discernement de Guillaume Contré

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
7 etoiles
Errance citadine
Un texte monolithique, un texte d’un seul bloc comme une barre d’HLM ou comme un alignement de façades dans le cœur historique d’une ville, un texte qui commence en haut à gauche de la première page et qui ne s’interrompt pas avant le dernier point, aucun retour à la ligne, aucun saut de ligne, aucune respiration. Dans ce texte un...