Nouvelles parutions selon la date fournie par Amazon.fr


sans couverture

Le vin, c'est divin de Gaëtan Faucer

critiqué par Owierghem - (42 ans)
10 etoiles
Le vin, c'est divin
Une histoire étrange et cruelle, conçue - bien que dépourvue de dialogues - comme une brève pièce de théâtre à trois personnages. (Derrière le nouvelliste, on reconnaît le dramaturge, Gaëtan Faucer étant l'auteur de plusieurs pièces.) Un jeune homme prisonnier, mis deux jours à la diète, puis forcé à manger et à boire par un couple de geôliers composé d'un...

sans couverture

Honky Tonk Samouraïs de Joe R. Lansdale

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)
8 etoiles
Déjantés
Présentation de l'éditeur Hap, ancien activiste hippie et rebelle plouc autoproclamé, et Leonard, vétéran du Vietnam dur à cuire, noir, gay, républicain et addict au Dr Pepper, sont sur un banal contrat de surveillance dans l'est du Texas. Alors que la planque sans intérêt touche à sa fin, ils aperçoivent un homme qui maltraite son chien. Leonard règle l'affaire à coups...

sans couverture

Alice au pays des casseroles de Maud Brunaud

critiqué par Page - (Rennes - 30 ans)
8 etoiles
La cuisine berrichonne sans la soupe au chou
Une restauratrice et un propriétaire d’un camion proposant de la restauration rapide ou de la nourriture à emporter se font concurrence dans le Berry. Cela nous vaut une belle présentation de La Châtre dans l’Indre : « La place du Marché est bondée, comme à son habitude. Les commerçants traditionnels sont là et les promeneurs se réunissent par petits groupes...

sans couverture

François Pinault, artiste contemporain de José Alvarez

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
8 etoiles
Un homme d'affaires devenu grand mécène d'art
François Pinault est né dans une famille modeste bretonne, s'est forgé lui-même sa carrière, pour devenir ce qu'il est devenu convenu d'appeler un "self-made-man". De l'import-export de bois, avec des allées et venues régulières avec les producteurs importateurs, afin de limiter l'action des intermédiaires, il a mis en place un grand groupe industriel et commercial. Mais, en même temps, il...

sans couverture

Eblouissante Venise : Venise, les arts et l'Europe au XVIIIe siècle. L'album de l'exposition de Auteur inconnu

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
9 etoiles
Sereine, déclinante, mais galante et solaire
Cette exposition au Grand palais à Paris retrace l'importance du faste de la ville et de l'Etat dont elle est la capitale, au XVIIIème siècle, à l'époque d'un fastueux déclin, galant et solaire qui continue à attirer toute l'Europe. Elle fait écho aux collections de la Ca' Rezzonico consacrées à cette époque et à une exposition, plus courte faute de...

sans couverture

La boîte de Pandore de Bernard Werber

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 35 ans)
5 etoiles
Une boîte bien décevante.
René Toledano est un professeur d'histoire, qui lors d'un spectacle d'hypnose auquel il assiste, va participer à une séance d'hypnose régressive qui va l'amener à vivre pendant un court instant l'une de ses vies antérieures. Une expérience qui va bouleverser sa vie et le propulser dans une aventure au delà de l'espace et du temps. Voici un livre qui était...

sans couverture

La petite fille qui voulait voir la guerre de Jean-Yves Le Naour (Scénario), Christelle Galland (Dessin)

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 62 ans)
9 etoiles
Bande dessinée d'actualité et incontournable !
Dans ces temps de commémoration de la fin de la Grande Guerre, le monde éditorial de la bande dessinée propose un grand nombre d’albums ou séries… Avalanche de bédés ne signifie pas toujours qualité au rendez-vous, ni le contraire d’ailleurs. Il y en a pour tous les goûts en fonction de l’âge, des pôles d’intérêts, de la culture, des envies...

sans couverture

Reines de sang - Catherine de Médicis, la Reine maudite T01 de Arnaud Delalande (Scénario), Simona Mogavino (Scénario), Carlos Gomez (Dessin)

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 62 ans)
9 etoiles
Après Aliénor d'Aquitaine, voici Catherine de Médicis !
Il y a quelques petites années quand j’avais entendu parler pour la première fois de la collection Les reines de sang, je m’étais fait deux réflexions. D’une part, je me réjouissais d’une telle idée étant passionné d’histoire et de bande dessinée. J’étais donc prêt à lire tous les albums, à découvrir toutes les reines qui feraient l’objet d’une histoire… Grand...

sans couverture

Les filles de Salem - Comment nous avons condamné nos enfants de Gilbert Thomas

critiqué par Blue Boy - (Saint-Denis - - ans)
9 etoiles
L’obscurantisme en pleine lumière
Dans l’inconscient collectif européen, l’histoire véridique des sorcières de Salem est souvent vue comme une sorte de mythe dans l’Amérique de la colonisation. Thomas Gilbert tente de lui redonner sa part de vérité, une façon de rendre justice à ces innocentes condamnées à mort par le puritanisme de l’époque. De l’histoire des sorcières de Salem, Arthur Miller avait tiré une pièce...

sans couverture

Bienvenue à Mother's Rest de Lee Child

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)
7 etoiles
Les failles du héros
Présentation de l'éditeur Pourquoi cette ville s’appelle-t-elle « Mother’s Rest » ? C’est la question qui pousse Jack Reacher à descendre d’un train, en pleine nuit, dans cette bourgade perdue de l’Oklahoma. À la gare, une femme splendide semble l’attendre. Mais Michelle Chang, ex-agent du FBI, l’a pris pour Keever, qu’elle cherche désespérément. Son collègue a disparu. Sans hésiter une...

sans couverture

Petit Paul de Bastien Vivès

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 49 ans)
8 etoiles
Transgressif et drôle
Avec "Petit Paul", Bastien Vivès inaugure une nouvelle collection "Porn & Pop", dirigée par Céline Tran, plus connue sous le nom de Katsuni, dans le milieu du X. En 2011, Bastien Vivès avait surpris son monde en publiant chez "les requins marteaux", "les melons de la colère", un ouvrage dérangeant et transgressif sur Magalie, une jeune fille pourvue d'une incroyable poitrine. Avec...

sans couverture

Comment utiliser les écrans en famille: Petit guide à l'usage des parents 3.0 de Elena Pasquinelli

critiqué par CHALOT - (70 ans)
8 etoiles
étude utile et accessible
« Comment utiliser les écrans en famille » petit guide à l'usage des parents 3.0 livre d'Elena Pasquinelli Editions Odile Jacob 201 pages septembre 2018 Sans peur mais avec précautions Elena Pasquinelli, chercheuse en sciences cognitives et philosophe a trouvé ici dans ce livre le bon ton.... Il ne s'agit ni d'une vulgarisation, ni d'une œuvre savante. L'auteure nous offre un livre accessible pour tous. C'est compréhensif pour le commun...

sans couverture

La Guerre-Edalfirienne : L'Exilé de Gollora de William Emmanuel

critiqué par RM - (19 ans)
10 etoiles
Commentaires : Un roman captivant sur une époque mouvementée
Je viens de redécouvrir William Emmanuel Lacoursière dans un autre genre littéraire, il est toujours aussi intéressant et captivant, ses romans sont des livres qui marquent par l’ampleur de ses dénouements et les personnages qui sont très intelligents et perspicaces. Dans ce roman, nous sommes au troisième siècle du cinquième âge, certain de vous, comme moi, se demanderont, c’est quoi le...

sans couverture

Kivu de Jean Van Hamme (Scénario), Christophe Simon (Dessin)

critiqué par Le rat des champs - (68 ans)
10 etoiles
Le retour de Van Hamme?
Attention, ici, on n'est plus du tout dans la production commerciale classique, parfois, il faut bien le dire, un peu décevante de Jean Van Hamme, mais dans le témoignage, dans l'humanitaire, dans le profond. C'est du lourd, du documentaire romancé, avec le talent époustouflant qu'on connait à ce scénariste de génie, d'une grande générosité quand il défend une noble cause...

sans couverture

Le troisième cerveau. Petite phénoménologie du smartphone de Pierre-Marc de Biasi

critiqué par Colen8 - (77 ans)
9 etoiles
Le « pharmakon » du jour
Parler des bénéfices et des menaces simultanés du smartphone est devenu banal ! Mais qui aurait pensé à rapprocher cet artefact champion de la miniaturisation technologique du silex taillé des premiers humains… grâce auquel ils seraient devenus Sapiens et la suite par le biais d’une encéphalisation croissante ? L’objectif premier des empereurs du numérique est d’accaparer encore plus de richesse...

sans couverture

Le couple d'à côté de Shari Lapena

critiqué par Frunny - (PARIS - 53 ans)
5 etoiles
Bon Polar sans prétention !
Shari Lapena (1960- ) est une romancière canadienne après avoir été avocate. "Le couple d'à côté" (The Couple Next Door, 2016) est son premier roman policier. Alors qu'il dînent chez leurs voisins, après avoir laissé leur bébé sous la surveillance électronique d'un "babyphone", Anne et Marco décident de rentrer. Et là, stupeur; la petite Cora a disparu ! Démarre...

sans couverture

Du sang sur la glace, II : Soleil de nuit de Jo Nesbø

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)
7 etoiles
Fuir...
Présentation de l'éditeur Chargé de recouvrer les dettes pour un puissant trafiquant de drogue d’Oslo, Jon Hansen succombe un jour à la tentation et dérobe l’argent qu’il était supposé collecter, dans l’espoir de sauver sa famille. En vain. Pour échapper à ses poursuivants, il trouve refuge dans un village de pêcheurs du Finnmark, à l’extrême nord de la Norvège. Dans cette...

sans couverture

L'empreinte du Dragon de Jean Tuan

critiqué par Maxtoin - (50 ans)
10 etoiles
Jubilatoire !
LE roman policier de cette rentrée 2018. L'auteur est un observateur attentif et critique de la Chine. En 2017 il avait publié "Mémoires chinoises" 'C.L.C. Edition) récit biographique évoquant l'arrivée en France en 1929 de son père chinois, leur séjour à Pékin en 1967 durant la révolution culturelle et l'évolution de la Chine depuis 1980. Le livre avait réjouit ceux...

sans couverture

Mascarades de Véronique Findling

critiqué par Portdalon - (58 ans)
8 etoiles
intrigue psychologique addictive
Excellent roman, bien écrit ; le sujet est actuel et très intéressant, la progression subtile, les personnages fins et attachants : une famille recomposée, un homme conformiste dans un milieu bourgeois, doté d'une ambition aiguë,¨des enfants victimes des mensonges qu'il leur impose; des trahisons, des fidélités, des manipulations; et une belle histoire d'amour, pleine de poésie et d'idéalisme, portée par...

sans couverture

Stavros de Sophia Mavroudis

critiqué par Goupilpm - (La Baronnie - 61 ans)
7 etoiles
Un cadre intéressant mais...
Avec son premier roman l'auteure nous entraîne dans une histoire qui oscille entre roman policier et roman noir. Certes il y a bien une enquête mais ce n'est pas elle qui occupe le devant de la scène, l'auteure ayant fait le choix de privilégier le cadre dans lequel elle se déroule. L'auteur nous dépeint une Grèce qui a du mal à...

sans couverture

La baleine thébaïde de Pierre Raufast

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 51 ans)
10 etoiles
THÉBAÏDE, VOUS AVEZ DIT... THÉBAÏDE?
Richeville est un jeune homme timide et idéaliste, il vient juste d’obtenir le diplôme de de l'ESSEC de Cergy-Pontoise, mais il n’a aucune ambition, et ne se sent absolument pas attiré par une carrière dans le monde des affaires, ni dans la politique d'ailleurs... Il ne sait pas trop quoi que faire de sa vie et se cherche du travail, quand...

sans couverture

Un Paradis de Sheng Keyi

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
9 etoiles
Exploitation des mères porteuses
Elle n’est pas tout là Wenshui, Pêche pour ses collègues, 168 pour l’administration de l’établissement où elle a été recueillie, elle est un peu simplette, son monde se résume à sa mère disparue, son enfance, les loubards qui l’ont maltraitée et les petits animaux, les oiseaux, les papillons, surtout son petit chien Mascotte le seul être pour lequel elle éprouve...

sans couverture

Einstein, le sexe et moi de Olivier Liron

critiqué par Nathavh - (54 ans)
9 etoiles
Un remède contre la morosité
Le 15 août 2012 fut une journée importante pour Olivier Liron, c'était l'enregistrement de l'émission "Super question pour un champion" avec le mythique Julien Lepers. Ah Julien Lepers, tout un poème ! Celui qui tous les soirs captaient l'attention dans les foyers, celui qui aurait sans doute aimé embrasser une autre carrière, celle de chanteur dans les années 70... allez...

sans couverture

Missing : New York de Don Winslow

critiqué par Ardeo - (Flémalle - 70 ans)
7 etoiles
Winslow
Don Winslow, c’est « La griffe du chien ». Comme cette première lecture m’avait vraiment plu, j’avais renouvelé l’expérience avec d’autres œuvres de cet auteur. « Dernier verre à Manhattan » et « La patrouille de l’aube » (surtout) m’avaient vraiment déçu et je me suis même demandé si je reprendrais un jour du Winslow. « Savages » m’a été proposé...

sans couverture

Torrents de Christian Carayon

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)
8 etoiles
Meurtres en famille
Présentation de l'éditeur Le courant emporte tout sur son passage. Sauf les secrets les plus inavouables. 1984. Des morceaux de corps humains sont découverts dans une rivière qui dévale vers la ville de Fontmile. On finit par identifier deux victimes, deux femmes portées disparues depuis longtemps. La peur et l'incompréhension s'emparent des habitants, jusqu'à l'arrestation de Pierre Neyrat, un chirurgien à la retraite....

sans couverture

Une chronique de la seconde moitié du siècle dernier de François Rivenc

critiqué par Marianneelisabeth - (73 ans)
10 etoiles
une chronique
cette chronique est un roman fascinant autour de trois personnages, depuis leur enfance et leur adolescence jusqu'à l'entreprise de restauration de l'empire austro-hongrois par Marianne Elisabeth Brunold. Tous commentaires sont les bien venus! F. Rivenc...

sans couverture

Lapa la nuit de Nicolaï Pinheiro

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 38 ans)
8 etoiles
Une nuit dans un quartier bohème brésilien
Quand le lecteur commence cette bande dessinée, il perçoit un caractère labyrinthe dans les rues d’un quartier de la capitale brésilienne, mais aussi dans le nombre important de personnages choisis par Nicolaï Pinheiro. On suit plusieurs individus : Erika la jeune allemande sensuelle, Fabio un jeune homme introverti, Joana jeune fille extravertie, Cacique, des dealers, un travesti, des politiciens véreux,...

sans couverture

Negalyod de Vincent Perriot

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 49 ans)
9 etoiles
Album incontournable de cette rentrée
S’il est un album incontournable pour cette rentrée, c’est bien « Negalyod », de Vincent Pierrot. D’une part cet opus est graphiquement sublime. Avant de me lancer dans la lecture, j’ai passé du temps à feuilleter les pages, à rester bouche bée devant les pleines pages, les doubles pages, qui évidemment font furieusement penser au style de Moebius , voire...

sans couverture

Les 100 mots des bobos de Thomas Legrand, Laure Watrin

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
9 etoiles
Une catégorie sociale difficile à cerner
Progressistes, assez franchement à gauche, héritiers de Mai 1968, les bobos ne restent pas aussi homogènes qu'ils en ont l'air. Une clarification s'impose donc, des nuances également. C'est pourquoi ce bréviaire synthétique est conçu, suite à un livre écrit par les deux auteurs. Il s'ensuit que la lectrice et le lecteur y apprennent qu'ils mangent souvent végétarien, voire Véga, apprécient...

sans couverture

Le guide Paris des 1000 lieux cultes de films, séries, musiques, BD, romans de Auteur inconnu

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
10 etoiles
Paris au cinéma, en littérature, en BD et en chanson
Ce guide ultra-récit fourmille de références relatives à Paris, où la capitale française apparaît dans les films, romans, bandes dessinées et chansons. Dans les différents chapitres, il est présenté les lieux d'exception, les thématiques de ces derniers, Paris au cinéma, dans les séries télévisées, en bandes dessinées et dans les romans. Des cartes replacent ces lieux. Il s'avère certes difficile...