Nouvelles parutions selon la date fournie par Amazon.fr


sans couverture

Finnele T03: Allers-retours de Anne Teuf

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 64 ans)
10 etoiles
J'adore...
Un jour, l’autrice et dessinatrice Anne Teuf, Alsacienne, a décidé de raconter une partie de la vie de sa grand-mère, Joséphine. Cette dernière est née en 1906 et, du coup, sa vie traverse quelques périodes difficiles pour l’Alsace avec des changements d’appartenance… Tantôt la France, tantôt l’Allemagne mais toujours l’Alsace ! Le village de Joséphine est Oberaspach et dès 1914, ce...

sans couverture

L'empereur de Makenzy Orcel

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 41 ans)
9 etoiles
Haïti et ses diverses oppressions
Le personnage principal attend l’arrivée de la police après le meurtre qu’il a commis. Il s’apprête à nous narrer ce qui lui est arrivé et ce qui l’a amené à commettre ce crime. Le roman se déroule en Haïti, île meurtrie par les politiciens successifs qui ont saigné ce pays. Le narrateur a d’abord été sous l’emprise de...

sans couverture

Chien Pourri ! : Chien Pourri aux jeux olympiques de Colas Gutman, Marc Boutavant (Dessin)

critiqué par Page - (Rennes - 32 ans)
8 etoiles
Un antihéros dans sa quatorzième aventure
On arrive donc à une quinzaine d’aventures de "Chien pourri" et certains enfants ont eu un agenda 2019-2020 sur le thème de ce héros de littérature de jeunesse. Il est question là de rivalités entre sportifs enfants et animaux pour des compétitions adaptées à l’univers urbain. Ces dernières révéleront bien des surprises tant dans leur contenu que pour...

sans couverture

Les Français et l'argent: 6 nouvelles questions d'économie contemporaine de Collectif

critiqué par Veneziano - (Paris - 43 ans)
8 etoiles
Bonheur, charité, fraude fiscale, retraite, football et emploi
Cet ouvrage collectif présente six thèmes disparates, afin d'analyser les tendances contemporaines de l'économie française, qui reste ouverte à la mondialisation. Bonheur, charité, fraude fiscale, retraite, football et emploi sont ainsi décortiqués dans des chapitres richement illustrés en graphiques, afin d'offrir autant de déclinaisons de l'évolution récente de notre pays. La sociologie et l'histoire restent des fondements à ces présentations. Ce...

sans couverture

Vivre avec nos morts - Petit traité de consolation de Delphine Horvilleur

critiqué par Veneziano - (Paris - 43 ans)
9 etoiles
Comment vivre son deuil
Cette ministre du culte retrace son expérience dans l'accompagnement des familles en deuil. Pour cela, elle énonce les questions formulées de manière inéluctable dans ce cas, les blocages et les difficultés de communication qu'il génère, tout comme celles de l'apprentissage de la maitrise des méthodes nécessaires à ce soutien, tant l'exercice reste délicat. Le propos est richement illustré d'exemples concrets,...

sans couverture

Nuit sombre et sacrée de Michael Connelly

critiqué par Ayor - (48 ans)
8 etoiles
Une rencontre attendue
La rencontre entre Harry Bosch, personnage emblématique de l'auteur, et Renée Ballard, sa toute récente héroïne, est réussie. Plusieurs affaires sont traitées dans ce roman, dont celle, centrale, qui réunit ces deux flics aux qualités semblables. Michael Connelly navigue habilement dans le déroulé de son récit, rendant toutes les enquêtes passionnantes à suivre. Renée se révèle une héroïne très attachante, et je suis...

sans couverture

La nef des fous de Michel Onfray

critiqué par Maranatha - (49 ans)
2 etoiles
Fort fort déçu !
Onfray est un homme de grande culture, est un débatteur de qualité. Je ne ne suis pas toujours d'accord avec ce qu'il affirme mais il faut reconnaître qu'il fait souvent mouche. Je n'ai jamais rien lu de lui et j'ai voulu commencer par ce livre. Et bien je suis fort déçu. Je m'attendais à des fulgurances intellectuelles mais que nenni ! Onfray...

sans couverture

Maharadchat - C'est tellement d'amour ! de Wilfrid Lupano (Scénario), Relom (Dessin)

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 64 ans)
10 etoiles
Quel album !!!
Jacques Berdemol dirige son entreprise de nourriture pour chat mais il sent bien que plus rien ne fonctionnera. Dès lors, il envisage une sortie qui, à défaut d’être élégante, lui offrirait les moyens de continuer à vivre décemment, enfin, luxueusement même… Est-il au bout du rouleau, en plein burn out ou tout simplement a-t-il atteint le stade ultime du cynisme...

sans couverture

Âme qui vive. Journal 2020. de Renaud Camus

critiqué par Vince92 - (Zürich - 43 ans)
9 etoiles
Une année particulière
Une année au cours de laquelle l'écrivain Renaud Camus a bien failli disparaître, terrassé par ce fameux virus qui a marqué durablement les esprits et les corps. Hospitalisé à Auch, victime d'une forme sévère de la maladie, Camus s'en est finalement sorti au prix d'une frayeur pour son fidèle public. Une année encore marquée au fer du combat des idées:...

sans couverture

Quinze rencontres artistiques - volume 3 de Daniel Bastié

critiqué par HelloLivres - (34 ans)
9 etoiles
Quinze artistes de chez nous
Quinze personnalités artistiques, toutes différentes et uniques, et un regard sur leur manière de procéder. Qu’ils soient écrivains, compositeurs ou peintres. Il s’agit de rencontres qui pré-sentent succinctement les activités de chacun au rythme de questions-réponses conviviales et participatives. Les quinze artistes sélectionnés apparaissent par ordre alphabétique. Bien entendu, à l’ère d’Internet, on ne peut que vous inviter à découvrir...

sans couverture

La fille de Napoléon de Bruno Fuligni

critiqué par Catinus - (Liège - 69 ans)
8 etoiles
Vive la fille de l'Empereur !
1815. La bataille de Waterloo met fin à « l’épopée napoléonienne ». Surgie de nulle part, une jeune fille, Charlotte Chappuis, déclare, à qui veut l’entendre, qu’elle est la fille de l’Empereur. Sa mère, dit-elle, a connu Bonaparte lorsqu’il était sous-lieutenant à Auxonne. Le nom de cette mère : Antoinette Cattin (certaines mauvaises langues prétendant que ce serait aussi...

sans couverture

Le jardinier du fort de Corine Valade

critiqué par CC.RIDER - (62 ans)
9 etoiles
Secrets d'Histoire
1995 : Julien, vieil homme malade et fatigué, raconte ses souvenirs de la seconde guerre mondiale à Isabelle, étudiante et auxiliaire de vie à ses heures. 1939 – 1945 : L’occupation dans la Creuse. Les trois fils de Sidonie et Camille Larbre, agriculteurs et petits commerçants, la vivent dans la douleur. Le fils aîné, Victor, a opté pour la collaboration au point de...

sans couverture

Milkman de Anna Burns

critiqué par Missef - (55 ans)
6 etoiles
Etouffant
Résumé de l'éditeur: Bien que se déroulant dans une ville anonyme, Milkman s'inspire de la période des Troubles dans les années soixante-dix, qui ensanglanta la province britannique durant trente années. Dans ce roman écrit à la première personne, une jeune fille, non nommée excepté par le qualificatif de « sœur du milieu » - grande lectrice qui lit en marchant, ce...

sans couverture

Pourquoi je t'aime de Francis Huster

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)
7 etoiles
Analyse d'un amour défait
Après la rupture de son couple, Francis Huster s’interroge sur la séparation qui, finalement, brise toutes les unions quelle que soit leur nature. Tous les couples se séparent un jour sauf quand les deux personnes qui le constituent, décèdent simultanément. Pour que tout soit bien clair, je tiens à préciser que tout ce que j’écris ici n’est que le fruit...

sans couverture

L'Empire assyrien de Josette Elayi

critiqué par Colen8 - (79 ans)
7 etoiles
Course à la puissance dans le croissant fertile
Depuis les traces attribuées à un lointain royaume d’Akkad cette région à cheval sur la Mésopotamie jusqu’aux abords du Golfe persique débordant vers l’Anatolie orientale, les zones montagneuses du plateau iranien, les rives de l’est de la Méditerranée, le nord de l’Egypte jusqu’à Memphis, a été le théâtre de plusieurs millénaires d’histoire au cours de laquelle deux protagonistes plus récents...

sans couverture

Un second cent de nouvelles pas neuves de André Stas

critiqué par Kinbote - (Jumet - 62 ans)
9 etoiles
Abrégé de littérature portative
Si le sculpteur César réduisait des véhicules automobiles en parallélépipèdes, André STAS comprime des livres pour en faire des rectangles imprimés. Il n’en est pas, bien sûr, à son coup d’essai en matière d’expérimentations linguistiques sans parler de ses collages fameux. Pour ce faire, Stas a ouvert la page d’un livre et en a choisi une phrase. Il a réitéré neuf...

sans couverture

L'hiver de Solveig de Reine Andrieu

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 68 ans)
8 etoiles
Intrigue, dilemmes, aléas, durant la guerre 39-45 et conséquences
Une petite fille de huit ans est retrouvée, totalement amnésique, au centre d'un village. Un policier, sensibilisé par sa situation, va tout faire pour reconstituer l'histoire de cette petite fille. Le récit nous plonge dans la période trouble de l'occupation et des dilemmes moraux des protagonistes. Au lire de la quatrième de couverture, je craignais que cela s'oriente un peu trop dans le...

sans couverture

Afrika Korps T2. Crusader de Olivier Speltens

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 53 ans)
7 etoiles
«La guerre a ceci d’étrange, c’est qu’une fois la bataille achevée les uniformes n’ont plus beaucoup d’importance…».
Novembre 1941, Libye, loin des théâtres d’opérations européens (Angleterre et Russie), et après l’Opération «Battleaxe», l’été a été très calme sur le front africain de la Deuxième Guerre Mondiale. Les deux belligérants campent sur leurs positions et en profitent pour se renforcer. Ce calme plat est toutefois trompeur, Erwin «Le Renard du Désert» ROMMEL (1891 - 1944), l’emblématique Maréchal allemand qui...

sans couverture

Retour à la base de Raoul Vaneigem

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)
7 etoiles
Manifeste pour une nouvelle gouvernance
Comme de nombreuses autres personnes, Raoul Vaneigem a constaté que la pandémie a sérieusement accéléré le processus de dégradation sociale et économique déjà très engagé avant que le virus perturbe le fonctionnement de la société. Le pouvoir n’a bientôt plus que le nom de pouvoir, il semble totalement démuni face aux nouvelles données sanitaires, économiques, sociales et humaines. Les entreprises...

sans couverture

Under the Line de May

critiqué par Mayy - (18 ans)
6 etoiles
Il est difficile de juger son propre travail.
Bonjour à vous. En effet, je suis l'écrivaine de ce livre donc je ne dirais absolument pas mon avis dessus. Courte présentation : Mon nom d'auteur est May et j'ai tout juste 18 ans. Je viens de publier mon tout premier livre. Je suis dans l'obligation de noter ce manuscrit mais ne tenez pas compte de cette note. Je poste cette critique...

sans couverture

Alt-Life - Tome 2 de Thomas Cadène (Scénario), Joseph Falzon (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 51 ans)
4 etoiles
Grande déception !
Le premier volume de "Alt-life" fut pour moi une de mes plus belles lectures de l'année 2018, une véritable révélation, et je le relis souvent. Je me suis donc précipité chez mon libraire pour découvrir ce second opus. Mais j'avoue avoir été complétement désorienté par le scénario de ce second volume . En effet, nous retrouvons ici René, qui s'est inventé un...

sans couverture

Une falaise au bout du monde de Carl Nixon

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)
8 etoiles
Evaporés chez les All Blacks
Le 4 avril 1978, John Chamberlain conduit sa famille pour une visite touristique dans la région la plus sauvage de Nouvelle-Zélande, la West Coast de l’île du sud. Il est en retard, la nuit tombe, la pluie aussi, la route est très dangereuse, la voiture dérape sur une large flaque d’eau, dévale le ravin avant de plongée dans les gorges...

sans couverture

Les Gestes du chinois de Jean François Billeter

critiqué par Page - (Rennes - 32 ans)
10 etoiles
L’ordre des mots est capital en langue chinoise
Voici un ouvrage qui commence par rappeler que la Chine se passa de grammaire pour sa langue avant que la présence conséquente des occidentaux dans le pays ne pousse à en créer une, ce qui se fit évidemment sur le modèle des langues européennes donc de la langue latine. D’ailleurs le premier auteur d’une grammaire chinoise n’est autre que Ma...

sans couverture

Coupable d’Aimer de Bertha G. Verderosa

critiqué par Lamarquise_ - (40 ans)
10 etoiles
Chapeau
J'ai vraiment apprécié lire ce livre . Je trouve également beaucoup sur la personnalité de l'auteur . En lisant ce livre j'y ai perçu de la sérénité, de la persévérance et énormément d'amour. Je vous le recommande fortement ...????...

sans couverture

L'Art d'enseigner le chinois de Jean François Billeter

critiqué par Page - (Rennes - 32 ans)
10 etoiles
Le chinois par l’usage et pas par la grammaire
L’auteur donne les principes de l’enseignement du chinois qu’il a pu mener, avec son épouse, en toute liberté pendant quelques décennies dans une université suisse, celle de Genève en l’occurrence. Il a pris sa retraite en 1999 et depuis la Chine pèse, de diverses façons, sur le contenu des cours universitaires de chinois dispensés dans tous les...

sans couverture

Les Fugitives. Partir ou mourir en Arabie saoudite de Hélène Coutard

critiqué par CHALOT - (73 ans)
10 etoiles
un roman qui dépeint une triste réalité
« Les fugitives Partir ou mourir en Arabie Saoudite » livre enquête d'Hélène Coutard éditions du Seuil 235 pages février 2021 Un roman qui n'est pas de la fiction C'est une enquête qui se lit comme un roman, l'auteure s'intéresse à l'histoire de ces femmes qui fuient leur famille, leur pays mais surtout ce carcan ultra réactionnaire qui les transforme en esclaves . Ce pays, l'Arabie Saoudite qui a pignon...

sans couverture

Au soleil redouté de Michel Bussi

critiqué par Ayor - (48 ans)
5 etoiles
Thriller domestique décevant
Je ressors un peu mitigé de cette lecture, je ne lui ai pas trouvé le même intérêt que pour les autres. Le suspense est toujours aussi bien entretenu mais le dénouement est sacrément décevant, habitué que je suis aux rebondissements dont sait nous régaler Michel Bussi. De même, l'histoire se lit certes avec fluidité mais ne m'a pas transporté plus que cela....

sans couverture

Le dernier été en ville de Gianfranco Calligarich

critiqué par Veneziano - (Paris - 43 ans)
8 etoiles
Mésaventures d'un dilettante sensible
Leo, originaire de Milan, s'installe à Rome, qui lui plaît bien davantage. Il succède les petits boulots, dont il cumule généralement plusieurs, survit financièrement comme il peut, en fonction des difficultés et des maigres opportunités du moment. Il tombe amoureux d'une grande jeune femme mystérieuse, vaporeuse et assez peu liante, ce qui n'épanouit pas franchement le jeune homme, dilettante, mais...

sans couverture

Huit crimes parfaits de Peter Swanson

critiqué par Yeaker - (Blace (69) - 47 ans)
7 etoiles
Le libraire mène l'enquête
Nous sommes à Boston où règne un hiver froid et neigeux comme c'est souvent le cas. Un libraire célibataire qui a déjà roulé sa bosse affronte la météo pour travailler quelques heures dans sa librairie spécialisée dans le roman policier et nourrir le chat devenu la mascotte du magasin. Quand survint un agent du FBI enquêtant sur une série de...

sans couverture

Amabilia - tome 3 de Candice Solère (Scénario), E. T. Raven (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 51 ans)
8 etoiles
Un dessin élégant au service de l'érotisme
Troisième intégrale pour cette série érotique qui possède deux atouts de taille dans le monde des bandes dessinées pour adultes. D'une part un dessin d'une élégance que je n'ai pas retrouvé ailleurs, et d'autre part un scénario inspiré, ce qui est assez rare dans ce domaine. Nous retrouvons ici notre couple, Simon et Iris, mais séparément,leur mariage n'ayant pas résisté aux assauts...